Anatomie de l'articulation de la hanche humaine: structure des muscles, des ligaments et des os

Bonjour chers invités et visiteurs du site! La charge principale pendant le mouvement représente les mécanismes locomoteurs et les articulations.

La santé de l'articulation de la hanche dépend de la qualité de la vie humaine. Dans ce cas, l'anatomie de l'articulation de la hanche est caractérisée par sa complexité.

C'est la connexion de l'os pelvien et de la tête fémorale. Pour se protéger contre l'abrasion, la surface est équipée de cartilage hyalin.

Le sac synovial est une barrière protectrice. La performance de l'articulation de la hanche dépend de sa santé et de son état.

Quelle est la structure de l'articulation de la hanche

L'articulation de la hanche est une articulation sphérique formée par le cotyle et la tête de l'os du fémur.
Considérez la structure d'un joint important et les composants principaux:

  1. La tête du fémur est arrondie et recouverte de tissu cartilagineux. Il est fixé par le cou.
  2. L'acétabulum est créé à l'aide de trois os intégrés. À l'intérieur, il y a une doublure en cartilage en forme de croissant.
  3. L'acétabulum est une frontière cartilagineuse pour l'acétabulum.
  4. La capsule articulaire est un sac de tissu conjonctif qui recouvre la tête, le cou et le cotyle.
  5. Les paquets renforcent la capsule à l'extérieur. Il n'y en a que trois.
  6. Les ligaments de la tête fémorale sont situés dans la cavité articulaire.
  7. Les poches articulaires sont des récipients de fluide. Ils sont situés sous les tendons.
  8. Éléments de fixation musculaire. Ils aident à déplacer la hanche et à renforcer l'articulation.


Ainsi, l'anatomie topographique comprend non seulement les ligaments et les muscles.

La circulation sanguine et l'innervation de l'articulation impliquent la participation de telles artères:

  1. Artère autour de la cuisse, branche ascendante.
  2. Ligament rond de l'artère.
  3. Branche profonde de l'artère médiale.
  4. Les deux types d'artères fessières.

Les caractéristiques du système circulatoire sont importantes pour une étude complète de la structure des articulations. Comment sont les navires peuvent être vus sur la photo.

Avec l'âge, la nutrition par les vaisseaux diminue.

Mouvement de base des articulations

Maintenant brièvement sur les mouvements des articulations.

L'articulation de la hanche est responsable des actions suivantes:

  1. Flexion de la hanche. Dans ce cas, les muscles de la surface avant sont chargés.
  2. Extension Implique les muscles de l'arrière des cuisses et de la fesse.
  3. Enlèvement de la hanche. Il y a des muscles situés sur la surface externe de la cuisse.
  4. Cast Étapes croisées. Cela implique les muscles de l'intérieur de la cuisse.
  5. Supination ou avéré. Dans le même temps, le groupe musculaire externe fonctionne.
  6. La pronation de la cuisse se retournant vers l'intérieur. Agit à l'arrière des muscles de la cuisse et de la fesse.
  7. Rotation circulaire des hanches.

Structure chez l'adulte et l'enfant

La forme des articulations chez les enfants et les adultes est différente. Chez un nouveau-né, la tête de l'os est constituée de son cartilage. La tête est complètement ossifiée à 18 ans.
Le cou de la hanche chez les enfants laisse l'os à un angle de 140 degrés et chez les adultes - 130.

Dans l'enfance, l'acetabulum a une forme aplatie. Si l'emplacement de la tête ou de la cavité articulaire diffère des normes d'âge, il porte alors le nom de dysplasie.

Problèmes de hanche

L'articulation de la hanche est exposée à divers phénomènes désagréables. Cela peut être un traumatisme, une fracture, une luxation, une inflammation et une pathologie.

Après 40 ans, en raison de la détérioration du cartilage, une destruction osseuse et une coxarthrose se produisent. En conséquence, une contracture des articulations peut se développer.

La luxation congénitale est une conséquence de la dysplasie.
Plus âgé est souvent une fracture du col du fémur. Les os deviennent fragiles à cause du manque de calcium. Par conséquent, une fracture peut survenir même après une blessure légère et la coalescence est forte.

L'inflammation ou l'arthrite se produit sur le fond des maladies systémiques qui affectent les articulations.

Ligaments de la hanche

Le ligament le plus puissant est le ligament iliaque-fémoral. L'appareil ligamentaire comprend également le ligament pubien-fémoral. Il restreint le mouvement dans lequel la cuisse est rétractée.

Le ligament sciatique-fémoral commence sur l'ischion.
Le ligament circulaire est situé à l'intérieur de la capsule articulaire. Il recouvre le cou de l'os de la cuisse et protège l'irrigation sanguine des vaisseaux à l'intérieur.
En raison des puissants ligaments sur le devant de la cuisse, le corps est dressé.

Ces parties de l'articulation maintiennent la position verticale des fémurs pelvien et du tronc. L'extension de l'extension peut fournir le ligament iliaque-fémoral.

Ligament sciatique-fémoral moins développé, passant par l'arrière de l'articulation.

Le muscle

L'articulation de l'épaule et de la hanche a plusieurs axes de rotation: vertical, antéropostérieur et transversal.

Dans chacun d’eux, l’articulation pelvienne utilise un groupe musculaire spécifique:

  1. L'axe transversal effectue la flexion et l'extension, en raison de laquelle une personne s'assoit.
  2. Pour la flexion de la cuisse, les muscles suivants - tailleur, muscle - passoire, droit, peigne et iléo - lombaire.
  3. Étend la cuisse grand fessier, moitié du muscle membraneux et semi-tendineux.
  4. Pour l'abduction de la cuisse se rencontre le petit et moyen fessier, le verrouillage en forme de poire et interne.
  5. La pronation est assurée par un tensionneur semi-membraneux, semi-tendineux et musculaire.
  6. Pour la supination est responsable carré, gros fessier et iléal - lombaire.

Pathologie de l'articulation de la hanche

Les signes douloureux dans l'articulation de la hanche ne sont pas seulement un signe de problèmes au niveau du système musculo-squelettique, ils peuvent également indiquer des problèmes au niveau de la colonne vertébrale, du système de reproduction et des organes abdominaux.

Les symptômes de douleur dans l'articulation de la hanche peuvent être transmis au genou.

Causes de la douleur:

  1. Caractéristiques anatomiques
  2. Blessure.
  3. Maladies systémiques.
  4. Irradiation avec d'autres pathologies.

Les blessures peuvent être sous forme d'ecchymose, d'entorse ou de luxation. La douleur peut déclencher des fractures. Fracture du col du fémur particulièrement traumatique et difficile à réparer.

Des douleurs sont également ressenties lors de la rupture des fibres musculaires, des lèvres articulaires et des entorses.
De plus, les maladies suivantes peuvent causer une gêne à l'articulation de la hanche:

La douleur peut être ressentie dans l'articulation de la hanche en cas de maladies d'autres systèmes et organes. Par exemple, dans les maladies de la colonne vertébrale, la hernie inguinale et la névralgie.
Pour déterminer le diagnostic, vous devez consulter un médecin. Dans le même temps, des diagnostics spéciaux sont effectués, notamment l'IRM, les rayons X et divers tests.

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Dans une situation plus simple peut aider des complexes de gymnastique efficaces, qui peuvent être visionnés sur la vidéo.


La connaissance de l'anatomie est nécessaire non seulement aux médecins. Dans la vie ordinaire, ces informations aideront à déterminer la source de la douleur.

Si vous voulez écrire quelque chose sur le sujet, vous pouvez le faire dans les commentaires.

A bientôt rencontres intéressantes, chers visiteurs!

Articulation de la hanche: structure, fonction, maladie chez l'homme et la femme

L'articulation de la hanche est une articulation multiaxiale en forme de noix des membres inférieurs. Il relie l'os du bassin et la tête de la cuisse. L'articulation de la hanche (TBS) est plus profonde et plus durable que l'articulation de l'épaule. Il connecte non seulement les os, mais les aide également à rester mobiles. Cela signifie que toute l'activité physique d'une personne dépend de son fonctionnement.

Le TBS renforce de nombreux muscles forts et ligaments élastiques, ce qui en assure la force. Le joint est capable de supporter même des charges assez lourdes.

La structure de l'articulation de la hanche

La structure du SCT n'est pas si difficile. Deux os seulement participent à sa formation - fémorale et iléale. Le dernier a un cotyle. C'est dans cette cavité que la tête articulaire du fémur est insérée.

Cette structure forme une charnière capable de fournir la mobilité de l'articulation de la hanche. La tête fémorale et le cotyle sont recouverts de cartilage articulaire. Le cartilage est très important dans la structure de l'articulation de la hanche. Il est résistant et très durable. La fonction principale du cartilage articulaire est d’assurer une glisse parfaite lors du mouvement des os. Il s'agit d'une sorte de «doublure» entre les deux os, permettant un mouvement plus fluide et évitant le frottement des os. De plus, le cartilage articulaire agit comme un amortisseur et distribue la charge pendant le mouvement.

Le cartilage est constitué de fibres de collagène qui sont entrelacées dans une sorte de "grille". La structure de la "grille" comprend également des molécules spéciales de protéoglycanes. Un tel cartilage de structure n'est pas un hasard. Les fibres de collagène lui confèrent rigidité et résistance, tandis que les protéoglycanes ont tendance à absorber et à retenir l'eau.

L'action du cartilage dans l'articulation de la hanche peut être comparée à une éponge bien imbibée. Lorsque pressé, il libère un fluide articulaire qui agit comme un lubrifiant et forme une sorte de film protecteur à la surface du cartilage. Lors du desserrage, la «grille» du cartilage est à nouveau remplie de liquide.

La cavité de l'articulation est entourée par de fortes fibres fibreuses formant la capsule, et tout l'espace libre à l'intérieur de celle-ci est rempli de fluide articulaire.

Les jeunes ont plus de liquide dans le tissu cartilagineux, de ce fait, la charge sur l'articulation est beaucoup moins ressentie que chez les personnes âgées.

L'activité articulaire serait impossible sans la masse musculaire qui l'entoure. L'articulation soutient deux types de muscles:

Lorsque vous marchez et que vous pratiquez un sport, ces muscles sont responsables de la plus grande partie de la charge. Chez les personnes ayant des muscles fémoraux et fessiers bien développés ou bien entraînés, les lésions articulaires sont très rares.

Même en cas de chute, de frappe ou de sauts infructueux, ces muscles prennent en charge la charge principale. C'est pourquoi il est important de pratiquer régulièrement des exercices spéciaux.

Les muscles ont une autre fonction très importante: ils apportent des nutriments à l'articulation. En se déplaçant, le flux sanguin dans les vaisseaux musculaires augmente.

Près de la hanche, la circulation sanguine est grandement améliorée et, par conséquent, elle reçoit beaucoup plus de nutriments. Plus une personne bouge, plus elle "nourrit" ses articulations.

L'articulation de la hanche a cinq ligaments principaux:

  • Iléo-fémoral. Le ligament le plus fort du système musculo-squelettique humain. Avec ses fibres, il couvre toute la hanche. Grâce à cela, la position verticale du corps est maintenue. Le ligament est situé à l'avant de l'articulation et empêche la cuisse de se plier vers l'intérieur.
  • Sciatique-fémoral. Située derrière l'extérieur de l'articulation, ses fibres recouvrent le cou de la cuisse et sont attachées au fémur. Le ligament ralentit la cuisse tout en se déplaçant vers l'intérieur.
  • Fémoro-pubien. Ce paquet est moins durable et se compose de fibres fines. Situé dans la partie inférieure de l'articulation sur sa surface. Son rôle est l'inhibition du mouvement transverse.
  • Un bouquet de tête fémorale. Recouvert d'une membrane synoviale, a une structure plutôt lâche et une faible résistance. Le ligament est situé à l'intérieur de la capsule de l'articulation de la hanche. En raison de sa structure, il s’étire facilement. Le ligament restreint le mouvement de la hanche vers l'extérieur.
  • La zone circulaire des ligaments. Situé à l'intérieur du joint, il ressemble à une boucle et est constitué de fines fibres de collagène.

Quelles sont les fonctions de ce joint?

La fonction principale de l'articulation de la hanche est le moteur. C'est pour cette raison que la nature a conçu une telle combinaison complexe d'os. Grâce à cette structure, le mouvement dans différentes directions et plans est assuré.

Les mouvements du SCT sont effectués selon trois axes:

  • Flexion et extension (le mouvement se produit par rapport à l'axe frontal). Une personne peut effectuer ces mouvements avec une amplitude maximale. Les ligaments de l'articulation n'interfèrent pas avec la flexion en avant. L'articulation permet à une personne de se plier jusqu'à 122 °, mais cela ne se produit pas, car la flexion des muscles abdominaux inhibe la flexion. L'articulation de la hanche ne peut être redressée que de 13º en arrière, car elle est gênée par le psoassoïde. Une personne peut effectuer de grandes courbes en raison de la taille.
  • Mouvements transversaux (axe sagittal). La jambe droite peut être déviée du corps à un maximum de 45 ° C. Freine le contact articulaire du grand trochanter avec l'os iliaque. Lorsque le genou est plié, l'amplitude du mouvement de l'articulation augmente à mesure que le gros tournebroche est dirigé vers l'arrière.
  • Rotation vers l'extérieur ou vers l'intérieur (axe vertical). L'amplitude de tels mouvements est de 50º. Les ligaments fémoraux inhibent activement ces rotations.

L'articulation de la hanche remplit également une fonction de soutien: grâce à la multitude de muscles et de ligaments, il est possible de maintenir la position horizontale du corps humain.

Maladies chez les hommes

La moitié masculine de la population de la planète souffre souvent de maladies inflammatoires de la hanche. Considérez les principaux:

  • L'arthrite Il s'agit d'une inflammation des surfaces articulaires de l'acétabulum et de la tête fémorale. Cette maladie peut survenir à la suite d'une infection, d'une réaction allergique ou d'un syndrome auto-immun. Lorsque la maladie est ressentie raideur de douleur, douleur dans la cuisse, les fesses et la région de l'aine. Une personne boite souvent à cause de son incapacité à bouger complètement sa jambe au niveau de la hanche.
  • Bursite Inflammation des poches synoviales. Le patient ressent une douleur brûlante en marchant ou assis sur un objet dur et l'incapacité de bouger la jambe normalement dans la région de la cuisse. Il y a un gonflement rouge sur la peau. La maladie est souvent accompagnée d'une température corporelle élevée.
  • Coxarthrose. Le plus souvent, cette maladie touche les hommes d'âge moyen et âgés. La maladie survient lors de troubles hormonaux, d’un mode de vie sédentaire ou d’une blessure. Le patient ressent de légères douleurs lancinantes qui augmentent avec la progression de la maladie. Lorsque la maladie survient, la déformation de la tête fémorale, une atrophie musculaire et un raccourcissement des jambes.
  • Spondylarthrite ankylosante. Il présente des symptômes similaires à ceux de la coxarthrose. Il affecte les jeunes hommes de moins de 35 ans.
  • Maladie de Perthes. Lorsque la maladie est due à des troubles circulatoires dans la tête fémorale, une nécrose se produit (raccourcissement du col fémoral). La maladie affecte les garçons de 3 à 15 ans. L'enfant ressent une douleur légère ou modérée, aggravée par la marche. Une perturbation de la démarche se produit également. Dans le processus de la maladie, un raccourcissement des membres et une augmentation de la douleur peuvent survenir.
  • Tendinite. Inflammation des tendons articulaires résultant d'une infection, d'un traumatisme, de maladies endocriniennes ou immunitaires. Les principaux symptômes de la maladie: douleur, incapacité à bouger complètement, gonflement, hyperthermie, rougeur de la zone touchée.
  • Dysplasie TBS. Le plus souvent, il s'agit d'une pathologie congénitale, qui est un sous-développement ou un déplacement du TBS, entraînant des dislocations et des subluxations. Sans traitement approprié et opportun, la maladie entraîne une invalidité. La maladie est visible dès le premier mois de la vie d'un enfant - visuellement, une jambe est plus courte que l'autre, lorsqu'un clic se fait entendre, lorsque le bébé commence à marcher, une courbure de la région lombaire et du bassin est visible. Souvent, l'enfant marche sur les doigts.

Maladies chez les femmes

Chez les femmes, le SCT survient le plus souvent à 40 ans. La cause de ces maladies est une charge excessive sur l'articulation. Considérons les maladies les plus courantes du SCT chez les femmes.

  1. Névralgie. La défaite du nerf sciatique. Les symptômes de la maladie sont une douleur intense dans la région lombaire, s'étendant jusqu'à la jambe, un engourdissement de la peau, une boiterie, des réflexes moteurs altérés. La maladie est traitée avec des massages et des analgésiques.
  2. Dysplasie La maladie se développe et progresse, ainsi que chez l'homme. À l'âge adulte, les femmes raccourcissent une jambe, on entend un craquement lorsqu'elles marchent et la mobilité de la hanche est limitée.
  3. Nécrose. Destruction des os et des tissus en raison de troubles circulatoires dans la région du SCT. La maladie est causée par des dommages mécaniques, un traitement inapproprié, un effort physique important et des maladies auto-immunes. Au début de la maladie, la femme ressent une vive douleur à la cuisse, s'étendant jusque dans l'aine et le genou, ainsi que son incapacité à marcher et à s'asseoir normalement. Puis la douleur diminue et reprend après un moment avec une nouvelle force. Aux stades ultérieurs, il se produit une atrophie des muscles de la jambe, son allongement ou son raccourcissement. Il y a une boiterie ou une absence totale de mobilité du membre.
  4. L'ostéoporose Cette maladie se développe chez les femmes au moment de l'entrée en ménopause. La maladie se manifeste sous la forme de crampes, de brûlures à la jambe, de douleurs dans la région lombaire. Une femme se sent constamment fatiguée.
  5. Arthrose Maladie chronique dans laquelle le cartilage et l'os du TBS sont détruits. Les principaux symptômes de la maladie sont la boiterie, l'enflure, les rougeurs, le manque de sensibilité de la peau.

Anatomie de l'articulation de la hanche

Mais les images radiographiques de l'anatomie de la hanche semblent simples et compréhensibles même pour les personnes éloignées de la médecine. Cependant, tout n'est pas aussi banal qu'il y paraît à première vue. Bien que l'articulation ne comporte que deux os et ressemble visuellement à une charnière ordinaire, son travail à part entière comprend bien plus de fonctionnalités qu'une simple rotation dans un rayon strictement limité. L'articulation procure une marche complète, soutient le corps dans une position verticale et aide les membres inférieurs à supporter des charges élevées. Quelles sont les caractéristiques anatomiques de l'articulation de la hanche, de quoi dépend la physiologie normale de l'articulation et comment évolue-t-elle avec l'âge? Regardons les problèmes complexes de l'anatomie orthopédique de manière plus claire et cohérente.

Anatomie de base de l'articulation de la hanche: os qui forment l'articulation

L'articulation de la hanche d'une personne est constituée de deux os, dont les surfaces coïncident idéalement, comme des pièces de puzzle. L'acétabulum à la surface de l'iléon joue le rôle d'une sorte de poche dans laquelle est plongé le processus sphérique du fémur - la tête entièrement recouverte d'un cartilage durable et élastique. Un tel complexe ressemble à une charnière dont la rotation est obtenue du fait de la coïncidence harmonieuse des tailles et des formes des structures osseuses et cartilagineuses adjacentes.

Grâce à la structure particulière du tissu cartilagineux, un glissement doux et sans douleur entre deux os assez étroitement adjacents est obtenu. La combinaison de fibres de collagène et d'élastine vous permet de maintenir une structure rigide et à la fois élastique du cartilage. Les molécules de protéoglycanes et l'eau qui en fait partie garantissent la flexibilité et l'élasticité nécessaires. En outre, ces substances sont responsables de la libération rapide de la quantité optimale de liquide articulaire, qui sert d’amortisseur lors des mouvements, protégeant ainsi le cartilage sensible de l’abrasion.

La cavité articulaire est limitée à une capsule spéciale à base de fibres fibreuses. Ces molécules se caractérisent par une résistance accrue, de sorte que même sous forte pression, le joint conserve son intégrité et sa forme originale. Cependant, cette réserve n’est pas illimitée et garantit à 100% l’impossibilité de dislocation. Malheureusement, c’est impossible: avec des charges inadéquates, la pression extérieure la plus forte ou un déplacement brutal dans l’espace, une telle blessure atypique est bien réelle.

Articulation de la hanche: anatomie de l'appareil ligamentaire

Un rôle très important dans la fonctionnalité des ligaments de la hanche joue. Ce sont ces fibres ultra-résistantes qui soutiennent la forme optimale de l’articulation, garantissent la mobilité et l’activité appropriées des articulations et protègent des blessures et de la déformation. L'appareil ligamentaire de l'articulation de la hanche est représenté par les fibres les plus puissantes:

  • Iléo-fémoral - le ligament le plus puissant et le plus durable du corps humain, capable de supporter un stress incroyable sans se déchirer ni s'étirer. Des expériences ont montré que ses fibres sont capables de supporter une charge comparable au poids de 3 centers. C’est grâce à cela que l’articulation reste protégée lors d’entraînements intensifs, de mouvements infructueux et d’autres surprises désagréables affectant la mobilité de l’articulation fémorale.
  • Le sciatique fémoral est un ligament beaucoup plus mince et plus mou qui contrôle le degré de pronation du fémur. Il semble être intimement lié à l'intérieur de la capsule articulaire, allant de l'os ischiatique à la fosse trochantérienne.
  • Le ligament pubien-fémoral est responsable de l'angle du fémur libre du membre inférieur. Ses fibres, comme le ligament sciatique-fémoral, pénètrent dans la capsule articulaire, mais ne proviennent pas de l'os ischiatique, mais de l'articulation pubienne.
  • Le ligament circulaire ne sort pas des limites de la capsule articulaire. Comme son nom l'indique, il se situe dans un cercle recouvrant la tête et le cou du fémur d'une boucle étroite et se fixant sur la surface antérieure de la colonne vertébrale inférieure.
  • Le ligament de la tête fémorale est le plus original de l'anatomie de l'articulation de la hanche. Contrairement à ses «collègues», elle ne protège pas directement l'articulation et ne contrôle pas sa mobilité. la fonction de ce ligament est de préserver les vaisseaux sanguins avec lesquels il est pénétré. Cette caractéristique est due à son emplacement, qui coïncide avec la trajectoire des vaisseaux: le ligament commence au niveau du cotyle et se termine à la tête du fémur.

Caractéristiques anatomiques et fonctions du cadre musculaire

La musculature de l'articulation de la hanche est représentée par des fibres de divers types et fonctionnalités. Cela est principalement dû aux trajectoires de mouvement variées que la hanche peut effectuer. Ainsi, si les fibres musculaires sont classées dans des groupes en fonction de leurs fonctions, il convient de distinguer l'anatomie de l'articulation de la hanche:

  • Le groupe de muscles transversal ou frontal, responsable de la flexion et de l'extension du membre inférieur dans la région pelvienne. Parmi eux, il y a les muscles fléchisseurs (tailleur, iléo-lombaire, peigne, droit, redresseur du large fascia) et les muscles extenseurs de la cuisse (gros fessier, grand adducteur, mi-tendon, semi-membraneux et bicéphale). Grâce à leur travail coordonné, une personne peut s'accroupir et se tenir debout, s'accroupir et prendre une position verticale, redresser les jambes jusqu'à la poitrine et se redresser.
  • Les muscles antéropostérieurs ou sagittaux régulent l'abduction de plomb de la jambe. Ce groupe comprend les fibres musculaires principales (grandes, courtes et longues, fines et peignes) et abductrices (obturateur interne, tendeur de fascia large, jumelles, en forme de poire, moyennes et petites fessiers).
  • Un groupe musculaire longitudinal coordonne la rotation de la cuisse. Ici se distinguent les muscles du cou-de-pied (jumeaux, en forme de poire, iléo-lombaire, carré, ajustement, verrouillage, grands groupes fessiers et postérieurs des fibres glutéales moyennes et petites) et les pronateurs (passoire du fascia large, semi-distendant, semi-membraneux, groupe antérieur et fibres antérieures)..

Chacun des muscles représentés dans l'anatomie de l'articulation de la hanche n'effectue pas seulement la fonction motrice: des fibres puissantes prennent en charge une partie de la charge lors des mouvements. Et plus ils sont formés, mieux ils supportent la pression, soulageant ainsi l'articulation et remplissant une fonction de rembourrage. De ce fait, la probabilité de blessure lors de mouvements infructueux est également réduite, car les muscles sont plus mobiles et plus extensibles que les tissus de l'articulation.

Fibres nerveuses adjacentes à l'articulation de la hanche

Comme toute articulation du corps humain, l'articulation de la hanche ne se distingue pas par une organisation élevée du système nerveux: des terminaisons localisées innervent principalement les fibres musculaires, ajustant le degré de sensibilité et le travail coordonné de chaque groupe musculaire en réponse à des stimuli externes. Classiquement, toutes les fibres nerveuses de la hanche peuvent être divisées en 3 groupes:

  • les antérieurs, qui incluent les branches du nerf fémoral;
  • antérieur - les branches du nerf obturateur;
  • branches postérieures du nerf sciatique.

Chaque groupe est localisé dans une certaine partie de la hanche, ce qui le rend responsable de la structure complexe du système nerveux du corps dans son ensemble et des membres inférieurs en particulier.

Circulation sanguine des tissus de l'articulation de la hanche: anatomie du lit artério-veineux

Les artères du ligament rond, la branche ascendante des branches latérale et profonde des artères médiales enveloppant le fémur, ainsi que certaines branches des artères iliaques externes, hypogastriques inférieures, fessières supérieure et inférieures participent à la nutrition et à l'apport en oxygène aux tissus de l'articulation de la hanche. De plus, la signification de chacun de ces vaisseaux n’est pas la même et peut changer avec l’âge: si, à l’adolescence, les vaisseaux du ligament circulaire transfèrent une quantité notable de sang à la tête de la cuisse, ce volume diminue au fil des années jusqu’à 20-30%, cédant ainsi à l’enveloppe médiale de l’artère.

Capacités physiologiques de l'articulation de la hanche

L'articulation de la hanche peut effectuer des mouvements simultanés dans trois plans: frontal, sagittal et vertical. En raison de la nature bien pensée de l'articulation, une personne peut facilement fléchir et déplier la hanche, la déplacer sur le côté et la ramener dans sa position initiale, la faire pivoter dans toutes les directions, avec un angle plutôt tangible, dont la valeur peut varier en fonction des caractéristiques anatomiques et de l'appareil ligamentaire. Mais ce n’est pas tout: l’articulation de la hanche est l’un des rares composés capables de passer de l’axe frontal à l’axe sagittal, offrant ainsi un mouvement circulaire libre complet. C’est cette capacité qui détermine principalement la mobilité d’une personne, ses caractéristiques physiques et ses capacités pour certains types de sports (par exemple, gymnastique, athlétisme, athlétisme, aérobic, etc.).

Le revers de la médaille est l’usure rapide des surfaces cartilagineuses de l’articulation de la hanche. Les os du bassin et du fémur supportent la charge maximale lors de la marche, de la course à pied et d'autres types d'activité physique, respectivement, cette pression est transférée aux articulations. La situation peut être aggravée par un poids excessif, une activité physique trop intense ou, au contraire, par un mode de vie passif dans lequel le système musculaire ne protège pratiquement pas l'articulation de la déformation. En conséquence, les surfaces cartilagineuses commencent à s'user, à s'enflammer et à s'amincir, des douleurs apparaissent et la trajectoire des mouvements est considérablement limitée. La moindre déviation de l'état des muscles, des ligaments ou des os de l'articulation de la hanche peut entraîner une pathologie grave, qui nécessitera par la suite un traitement long et intensif.

Cependant, la restauration de la totalité de la fonction de l'articulation n'est pas toujours possible: dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire, dans laquelle les tissus affectés sont remplacés par une prothèse. Pour éviter cela, il est nécessaire dès le plus jeune âge de surveiller l'état du système musculo-squelettique, de renforcer les articulations, d'entraîner de manière raisonnable et modérée le cadre musculaire et de veiller à une nutrition complète et adéquate du corps. Ce n'est qu'ainsi que les articulations peuvent être protégées de la destruction et de soi-même - des sensations douloureuses, des mouvements raides et des traitements épuisants!

Anatomie de l'articulation de la hanche humaine

La plus grande partie du corps humain, l'articulation de la hanche, fait partie de la ceinture des membres inférieurs. Il doit supporter une charge énorme, fournissant l'activité physique, la capacité de travailler d'une personne, la capacité d'accomplir divers types d'activités. Sans sa santé et ses fonctionnalités complètes, une personne est gravement limitée dans sa vie et obtenir un handicap en raison de la maladie d'une articulation donnée peut suffisamment réduire l'estime de soi et l'adaptation sociale dans la société.

L'anatomie d'une articulation signifie sa structure. La composition de toutes les articulations comprend deux os ou plus recouverts de cartilage et enfermés dans une sorte de sac. Cavité formée remplie de fluide nécessaire au libre mouvement des surfaces articulaires. À l'extérieur, ce sac est tressé de ligaments et de tendons qui sont fixés à une extrémité, par exemple, à un os d'un membre et à un muscle. Un vaste système de vaisseaux sanguins et de fibres nerveuses assure l'apport d'oxygène aux tissus de l'articulation, l'élimination des produits métaboliques, la communication avec les centres cérébraux et la coordination des mouvements.

Os et cartilage

L'anatomie de l'articulation de la hanche diffère des autres articulations des extrémités en ce qu'elle implique l'os pelvien. Au contraire, son cotyle, d’une manière particulière, recourbe et répète complètement les contours de la tête sphérique de la cuisse. Ils sont complètement congruents, c'est-à-dire qu'ils correspondent en taille et en forme.

Os et cartilage de l'articulation

L'articulation appartient au type sphérique et s'appelle noyer, car la tête fémorale est fermée par les deux tiers de l'acétabulum. La forme de l'articulation de la hanche provoque sa multiaxialité, la possibilité de mouvements dans différents plans. Dans le plan frontal, une personne peut plier et courber le fémur, dans le plan vertical, elle peut pénétrer et supiner (rotation externe et interne de la hanche), dans l'axe sagittal, elle peut être ramenée et entraînée. Il est également important que le mouvement dans l'articulation puisse être en rotation.

Les surfaces de la tête fémorale et des cavités sont recouvertes de cartilage hyalin. C'est une substance lisse et durable, la fonctionnalité du joint dépend de son état. Le cartilage articulaire de la hanche est soumis à un stress dynamique constant. Sous l'action de la force mécanique, il doit être comprimé et décompressé, tout en restant élastique et lisse. Cela est possible grâce à sa structure, sa teneur en plus de 50% de collagène, en particulier dans les couches supérieures. Le reste est constitué d’eau et de chondrocytes, les cellules cartilagineuses proprement dites, qui assurent sa récupération en cas de lésion.

Ligaments, tendons et muscles

L'articulation de la hanche est entourée et protégée par un sac synovial ou une capsule. Cette formation consiste en un tissu conjonctif fort, résilient et élastique. Dans la partie supérieure du sac, le demi-cercle recouvre le cotyle et le bord inférieur est fixé à la cuisse, sous le cou, qui fait partie de l'articulation. La surface interne du sac est recouverte d'une couche de cellules synoviales produisant un fluide qui remplit la cavité articulaire. Le fonctionnement normal du joint dépend des propriétés du liquide synovial, de sa quantité et de sa viscosité.

La capsule articulaire contient plusieurs ligaments qui remplissent non seulement une fonction de renforcement. Le ligament intra-articulaire de la tête fémorale assure la coercition et la pronation. Les ligaments extra-articulaires à l'extérieur créent une couche fibreuse de la capsule. De plus, le ligament ilio-fémoral empêche une extension excessive et un repli.

Les ligaments sciatique-fémoral et pubo-fémoral assurent la rotation et l'abduction. Les ligaments de la «zone circulaire» renforcent en outre le cou de la cuisse. La force de l'appareil ligamentaire est nécessaire pour un mouvement statique et sûr. Cela explique un petit nombre de dislocations de la hanche par rapport aux dislocations de l'articulation de l'épaule.

Les muscles qui entourent l'articulation de la hanche fournissent toute la variété de ses mouvements. Le gros muscle lombaire fléchit la hanche et incline le torse vers l'avant avec une jambe fixe. Le verrouillage interne, les muscles en forme de poire et les muscles jumeaux font pivoter la cuisse vers Le muscle grand fessier est constitué de plusieurs faisceaux de fibres qui remplissent différentes fonctions. Ils se détendent et tournent, ramènent et retirent la cuisse, participent à l'extension du genou.

Les muscles moyens et petits fessiers enlèvent la cuisse, la tournent à l'intérieur et à l'extérieur. La passoire large fascia est impliquée dans la flexion de la cuisse. Son emplacement permet l'utilisation de ce muscle dans le plastique de l'articulation de la hanche en tant que «pont» pour la nutrition. Les muscles obturateurs carrés et externes sont impliqués dans la rotation externe. La couche de muscles entourant l'articulation fournit également la statique du corps et toute l'amplitude du mouvement.

Apport sanguin et innervation

Pour alimenter l'articulation en oxygène et en énergie, il existe tout un réseau de vaisseaux sanguins, représentés par les artères et leurs branches. Les vaisseaux passent à travers les muscles, pénètrent dans les ligaments et le fascia et pénètrent dans la substance osseuse des os pelviens et fémoraux. De là, ils, sous la forme d'un système capillaire, pénètrent dans la cavité articulaire, alimentant le ligament intra-articulaire, le cartilage et la membrane synoviale.

Le rôle principal dans l'apport sanguin à l'articulation est joué par les artères médiales et latérales qui entourent la cuisse. L'artère du ligament rond, de l'iléon et de l'artère fessière est moins importante. L'écoulement du sang avec les produits du métabolisme articulaire se fait par les veines parallèles aux artères. Quand ils se rencontrent, ils s’écoulent dans les veines iliaques, fémorales et hypogastriques.

Les fibres nerveuses tressent l'articulation à l'extérieur et à l'intérieur, se terminant dans la cavité articulaire par des récepteurs qui réagissent aux changements indésirables. Parmi eux - douleur, blessure signalante ou inflammation. L'innervation principale de l'articulation se produit aux dépens de grands guides nerveux: fémoraux, obturateurs, sciatiques, fesses. Sans eux, le fonctionnement normal de l'appareil musculaire et vasculaire, un métabolisme tissulaire à part entière est impossible.

Dans le travail de l'articulation de la hanche impliqué toutes ses composantes. Chaque élément remplit sa fonction importante.

Structure, fonction et maladies de l'articulation de la hanche

L'articulation de la hanche joue un rôle énorme dans la vie des gens. La position dressée a entraîné des modifications de la structure des os, donnant lieu à une articulation, l'un des principaux éléments musculo-squelettiques du corps humain. L'anatomie de l'articulation de la hanche d'une personne peut aider à comprendre sa structure, ainsi que les causes de l'apparition de maladies.

La structure de l'articulation de la hanche

Grâce à l'articulation de la hanche, toute la partie inférieure du corps peut bouger, c'est l'élément qui relie les membres au reste du squelette. Une articulation est une connexion mobile d’os, c’est-à-dire que tout le mouvement des membres en dépend. La réponse à la question de savoir où se situe l'articulation de la hanche est assez simple: elle se situe à la jonction du fémur pelvien.

Il a un grand pouvoir en soi, étant un support pour tout l'organisme. Les charges énormes et les fonctions motrices affectant l'articulation ont influencé le développement de sa structure anatomique.

L'articulation de la hanche est sphérique, se compose de plusieurs parties:

  • acétabulum;
  • têtes fémorales;
  • sacs articulaires avec du fluide à l'intérieur.

Également dans la structure de l'articulation de la hanche comprend les organes musculaires, les vaisseaux sanguins. La forme de l'articulation de la hanche permet un mouvement du membre dans tous les plans. Chacune de ses parties mérite une attention particulière, car les mouvements de l'articulation de la hanche sont assurés grâce au travail coordonné de tous ses éléments. La photo de l'articulation de la hanche montre toutes ses parties principales.

Os et cartilage

Les os de l’articulation servent d’élément porteur principal, c’est sur eux que tout le corps est tenu. L'os du bassin entre dans l'articulation de la hanche. Son cotyle est un évidement à la place de l'épissage osseux, il reprend la forme de la tête fémorale et est formé par la fusion de trois os. Normalement, ils correspondent absolument à la forme et à la taille de chacun. Cependant, il existe des pathologies dans lesquelles la tête fémorale peut être positionnée de manière à ne pas pénétrer complètement dans le cotyle, par exemple en cas de dysplasie.

En raison de la forme sphérique de la tête, l'articulation a plusieurs axes. Un mouvement est donc possible dans plusieurs plans à la fois:

  1. Le frontal est responsable de l'extension et de la flexion.
  2. La verticale est utilisée pour amener la cuisse vers l'intérieur, vers l'extérieur.
  3. Sagittal mène la jambe, mène en arrière.

En plus de cela, il effectue également des mouvements de rotation.

Intéressant Le joint est parfois appelé en forme de noix en raison du fait que la cavité ne couvre que les trois quarts de la tête.

La tête du fémur recouverte de cartilage empêche les frottements excessifs et, par la suite, la destruction du tissu osseux. Le tissu cartilagineux est une surface lisse et durable. Ceci est dû au fait que la moitié du cartilage constitue le collagène, ce qui permet à l'articulation d'être élastique et fonctionnelle.

En ressentant un effet mécanique, le cartilage est comprimé, mais il est rapidement restauré en raison de la composition des cellules du cartilage et de l'eau. Au fil du temps, le cartilage commence à s'estomper et ne remplit plus pleinement ses fonctions, le frottement augmente dans les os, ce qui entraîne des sensations douloureuses et la destruction du tissu osseux.

Sac articulé

L'articulation protège le sac synovial, elle est constituée d'un tissu conjonctif robuste. La singularité des tissus le rend durable, mais élastique. Capsule attachée au bord du cotyle et du ligament transverse. Le sac couvre le creux dans un cercle et devant il rejoint la ligne intertrochanter.

La synoviale tapisse la capsule de l'intérieur. Il nourrit le cartilage articulaire, situé à l'intérieur, dans lequel se trouvent les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins. En outre, il s'agit d'un organe de synthèse du liquide synovial qui remplit toute la cavité de la membrane.

Le fluide est extrêmement important pour les os. Pour réduire le frottement des surfaces, en tant que lubrifiant, il est également nécessaire pour alimenter les os. Il est constitué de polysaccharides, dont est constitué l'hyaluronane, qui est nécessaire à l'élasticité du tissu cartilagineux.

Dans la hanche trois sacs synoviaux:

  • crête iliaque;
  • cracher
  • fesse sciatique.

Chacun remplit sa fonction importante et les changements pathologiques à tout moment peuvent avoir des conséquences irréversibles.

Bundles

Pour maintenir la tête dans les ligaments d'acétabulum sont nécessaires, ils stabilisent le mouvement. Il existe plusieurs types de ligaments, chacun responsable de sa fonction.

Iléo-fémoral

Ce ligament en éventail présente la plus grande épaisseur et la plus grande résistance en raison des charges qu’il supporte. Il commence à partir du haut de la surface de l'articulation et va vers le bas, affectant l'os de la cuisse.

Ses fonctions incluent un obstacle à l'extension du membre et à la chute du corps lors de la marche. Il peut supporter jusqu'à 300 kg.

Fémoro-pubien

La gerbe est considérée comme la plus mince et la plus faible de toutes. Il provient de l'os accréte pubien du pelvis, passe à travers la petite brochette, le rejoint.

Le ligament inhibe l'abduction de la hanche lors du déplacement.

Sciatique fémoral

Ce ligament se fixe à l'ischion, entoure le col du fémur et finit par se fixer à la région voisine du grand trochanter.

Un paquet est nécessaire pour ralentir le lecteur du fémur vers l’intérieur.

Cuisse ronde

Le ligament rond fémoral est situé à l'intérieur de la capsule synoviale et a la forme d'une boucle. C'est un tissu lâche recouvert d'une membrane articulaire. Entre les fibres se trouvent les terminaisons nerveuses, les vaisseaux sanguins. Sans liens solides, les membres ne pourraient pas fonctionner normalement.

Tissu musculaire de l'articulation

Les muscles jouent un rôle important dans le système musculo-squelettique. Les fémoraux sont les plus puissants de tout le corps. Chaque mouvement nécessite un grand nombre de muscles, chacun ayant sa propre signification fonctionnelle.

Pour référence! En plus de ces fonctions, les muscles protègent également les os lors de coups, réduisent la charge sur les jambes lors des mouvements. Dans le mouvement de l'articulation impliqué les muscles de la cuisse, les fesses.

Circulation sanguine

Le système d'approvisionnement en sang est conçu pour que le sang par les vaisseaux pénètre dans les tissus, à la fois à l'extérieur et à l'intérieur. De ce fait, l'alimentation des tissus articulaires et leur saturation en oxygène sont un processus continu.

La nutrition externe est obtenue par le sang artériel à partir de vaisseaux provenant des artères profondes de la cuisse. Leurs branches vont dans la direction opposée et le sang coule vers le tissu musculaire, le sac synovial.

À travers la fosse articulaire et le ligament, le sang circule dans l'artère obturatrice, il pénètre à l'intérieur du sac et y transfère le sang. Cette artère est la seule source d'approvisionnement en oxygène de l'os de la tête et du cartilage.

Les produits d'échange passent dans le sang par les veines, qui sont reliées après les veines de la cuisse et des veines iliaques.

Innervation

Les nerfs sont responsables de la sensibilité, du mouvement du membre. Ils fournissent une grande quantité de fibres nerveuses périostées. Les nerfs suivants sont également impliqués dans la régulation nerveuse:

Chaque structure nerveuse est responsable de la région de ses articulations et toute modification des nerfs entraîne une violation de la sensibilité de l'organe. L'anatomie de l'articulation peut être visionnée en détail dans la vidéo.

Ainsi, on comprend que l’anatomie humaine, dans laquelle l’articulation de la hanche joue un rôle important, est très complexe. Mais en dépit de la complexité du corps humain, celui-ci est vulnérable et nécessite une attention particulière. Le travail de l'articulation de la hanche est réalisé par les efforts conjoints de chacun de ses organes. Il est nécessaire de surveiller la santé des jambes, de s’engager dans un exercice modéré pour la longévité.

Nous vous serions très reconnaissants d’évaluer et de le partager sur les réseaux sociaux.

Anatomie de l'articulation de la hanche, des muscles et des ligaments, assurant son mouvement

L'articulation de la hanche (Articulatio coxae, Articulacio coxe) est une simple articulation sphérique (en forme de coupe) qui est formée de la tête du fémur et de l'acétabulum de l'os pelvien. La surface articulaire de la tête fémorale est recouverte de cartilage hyalin de part en part, et l'acétabulum n'est recouvert de cartilage que dans la région de la surface lunaire, le reste est recouvert d'une membrane synoviale. L'acétabulum possède également un acétabulum, grâce auquel la cavité devient un peu plus profonde. Comment un atlas anatomique avec une photo considère-t-il la structure d'une telle articulation et quelle en est la structure, lisez plus en détail ci-dessous.

La structure de l'articulation de la hanche est disposée de manière à ce que la capsule articulaire soit attachée à l'os pelvien le long du bord de l'acétabulum et au fémur le long de la ligne intertrochanter. De l’arrière, la capsule capte les 2/3 du fémur, mais pas la crête intertrochanique. Selon la science de l'anatomie, précisément parce que l'appareil ligamentaire est tissé dans la capsule, il est très fort.

Ligaments de la hanche

Le ligament le plus fort est l'iléo-fémoral, ce qui peut être vu en regardant le motif. Selon de nombreuses sources scientifiques, elle pourrait supporter un poids allant jusqu'à 300 kg. Le ligament iliaque-fémoral est attaché, comme le montre la photo, juste en dessous de l'épine iliaque antérieure et s'étend jusqu'à une ligne intertrochanterale grossière, en éventail semblable.

Reportez-vous également à l'appareil ligamentaire de l'articulation de la hanche:

  • Ligament fémoro-pubien. Il commence sur la ligne supérieure de l'os pubien, descend et atteint la ligne intertrochanter, s'entrelacent avec la capsule articulaire. Le ligament pubico-fémoral, comme tous les ligaments ultérieurs, est beaucoup plus faible que le ligo-fémoral. Ce paquet limite la gamme de mouvements dans lesquels la hanche peut être détournée.
  • Ligament sacré et fémoral. Il prend son origine sur l'os ischiatique, avance et s'attache à la fosse trochannel, s'entrelacent dans la capsule articulaire. Limite la pronation de la cuisse.
  • Paquet circulaire. Situé à l'intérieur de la capsule articulaire, il ressemble à un cercle (en fait, sa forme ressemble à une boucle). Couvre le col du fémur et est attaché à l'épine iliaque antérieure inférieure.
  • Un bouquet de tête fémorale. On pense qu'elle n'est pas responsable de la force de l'articulation de la hanche, mais de la protection des vaisseaux sanguins qui la traversent. Il y a un ligament à l'intérieur de l'articulation. Il prend sa source dans le ligament acétabulaire transverse et est attaché à la fosse de la tête fémorale.

Muscles de l'articulation de la hanche

L'articulation de la hanche, ainsi que l'articulation de l'épaule, possède plusieurs axes de rotation, à savoir trois axes (transversal (ou frontal), antéro-postérieur (ou sagittal) et vertical (ou longitudinal)). Dans chacun de ces axes, l'articulation pelvienne en mouvement implique son groupe musculaire.

L'axe de rotation transversal (frontal) assure l'extension et la flexion de l'articulation de la hanche, à travers laquelle une personne peut s'asseoir ou effectuer un autre mouvement. Les muscles responsables de la flexion des hanches:

  • L'iliopsoas;
  • Adaptation;
  • Attache musculaire large fascia;
  • Peigne;
  • Direct.

Muscles qui fournissent une extension de la cuisse:

  • Gros fessier;
  • À double tête;
  • Semitendinosus et semi-membraneux;
  • Grosse avance.

L'axe de rotation antéropostérieur (sagittal) assure l'adduction et l'abduction de la cuisse. Les muscles responsables de l'enlèvement de la hanche:

  • Grand et petit fessier;
  • Attache musculaire large fascia;
  • En forme de poire;
  • Twin
  • Verrouillage interne.

Les muscles qui sont responsables de porter les hanches:

  • Grand adducteur;
  • Court et long menant;
  • Mince;
  • Peigne

L'axe de rotation vertical (longitudinal) assure la rotation (rotation) de l'articulation de la hanche: supination et pronation.

Muscles assurant la pronation de la hanche:

  • Attache musculaire large fascia;
  • Faisceaux antérieurs du petit et du moyen fessier;
  • Semitendinosus et semi-membraneux.

Muscles qui fournissent la cuisse en supination:

  • L'iliopsoas;
  • Carré;
  • Gros fessier;
  • Faisceaux postérieurs du moyen et petit fessier;
  • Adaptation;
  • Verrouillage interne et externe;
  • En forme de poire;
  • Jumeaux.

Et maintenant, nous vous proposons de regarder le matériel vidéo, où le diagramme de la structure de l'articulation de la hanche, des ligaments et des muscles est clairement démontré.

Muscles de l'articulation de la hanche

Toute la vérité sur: les muscles de la hanche et d’autres informations intéressantes sur le traitement.

L'articulation de la hanche (Articulatio coxae, Articulacio coxe) est une simple articulation sphérique (en forme de coupe) qui est formée de la tête du fémur et de l'acétabulum de l'os pelvien. La surface articulaire de la tête fémorale est recouverte de cartilage hyalin de part en part, et l'acétabulum n'est recouvert de cartilage que dans la région de la surface lunaire, le reste est recouvert d'une membrane synoviale. L'acétabulum possède également un acétabulum, grâce auquel la cavité devient un peu plus profonde. Comment un atlas anatomique avec une photo considère-t-il la structure d'une telle articulation et quelle en est la structure, lisez plus en détail ci-dessous.

La structure de l'articulation de la hanche est disposée de manière à ce que la capsule articulaire soit attachée à l'os pelvien le long du bord de l'acétabulum et au fémur le long de la ligne intertrochanter. De l’arrière, la capsule capte les 2/3 du fémur, mais pas la crête intertrochanique. Selon la science de l'anatomie, précisément parce que l'appareil ligamentaire est tissé dans la capsule, il est très fort.

Ligaments de la hanche

Le ligament le plus fort est l'iléo-fémoral, ce qui peut être vu en regardant le motif. Selon de nombreuses sources scientifiques, elle pourrait supporter un poids allant jusqu'à 300 kg. Le ligament iliaque-fémoral est attaché, comme le montre la photo, juste en dessous de l'épine iliaque antérieure et s'étend jusqu'à une ligne intertrochanterale grossière, en éventail semblable.

Reportez-vous également à l'appareil ligamentaire de l'articulation de la hanche:

  • Ligament fémoro-pubien. Il commence sur la ligne supérieure de l'os pubien, descend et atteint la ligne intertrochanter, s'entrelacent avec la capsule articulaire. Le ligament pubico-fémoral, comme tous les ligaments ultérieurs, est beaucoup plus faible que le ligo-fémoral. Ce paquet limite la gamme de mouvements dans lesquels la hanche peut être détournée.
  • Ligament sacré et fémoral. Il prend son origine sur l'os ischiatique, avance et s'attache à la fosse trochannel, s'entrelacent dans la capsule articulaire. Limite la pronation de la cuisse.
  • Paquet circulaire. Situé à l'intérieur de la capsule articulaire, il ressemble à un cercle (en fait, sa forme ressemble à une boucle). Couvre le col du fémur et est attaché à l'épine iliaque antérieure inférieure.
  • Un bouquet de tête fémorale. On pense qu'elle n'est pas responsable de la force de l'articulation de la hanche, mais de la protection des vaisseaux sanguins qui la traversent. Il y a un ligament à l'intérieur de l'articulation. Il prend sa source dans le ligament acétabulaire transverse et est attaché à la fosse de la tête fémorale.

Muscles de l'articulation de la hanche

L'articulation de la hanche, ainsi que l'articulation de l'épaule, possède plusieurs axes de rotation, à savoir trois axes (transversal (ou frontal), antéro-postérieur (ou sagittal) et vertical (ou longitudinal)). Dans chacun de ces axes, l'articulation pelvienne en mouvement implique son groupe musculaire.

L'axe de rotation transversal (frontal) assure l'extension et la flexion de l'articulation de la hanche, à travers laquelle une personne peut s'asseoir ou effectuer un autre mouvement. Les muscles responsables de la flexion des hanches:

  • L'iliopsoas;
  • Adaptation;
  • Attache musculaire large fascia;
  • Peigne;
  • Direct.

Muscles qui fournissent une extension de la cuisse:

  • Gros fessier;
  • À double tête;
  • Semitendinosus et semi-membraneux;
  • Grosse avance.

L'axe de rotation antéropostérieur (sagittal) assure l'adduction et l'abduction de la cuisse. Les muscles responsables de l'enlèvement de la hanche:

  • Grand et petit fessier;
  • Attache musculaire large fascia;
  • En forme de poire;
  • Twin
  • Verrouillage interne.

Les muscles qui sont responsables de porter les hanches:

  • Grand adducteur;
  • Court et long menant;
  • Mince;
  • Peigne

L'axe de rotation vertical (longitudinal) assure la rotation (rotation) de l'articulation de la hanche: supination et pronation.

Muscles assurant la pronation de la hanche:

  • Attache musculaire large fascia;
  • Faisceaux antérieurs du petit et du moyen fessier;
  • Semitendinosus et semi-membraneux.

Muscles qui fournissent la cuisse en supination:

  • L'iliopsoas;
  • Carré;
  • Gros fessier;
  • Faisceaux postérieurs du moyen et petit fessier;
  • Adaptation;
  • Verrouillage interne et externe;
  • En forme de poire;
  • Jumeaux.

Et maintenant, nous vous proposons de regarder le matériel vidéo, où le diagramme de la structure de l'articulation de la hanche, des ligaments et des muscles est clairement démontré.

Anatomie de l'articulation de la hanche

Les os du bassin sont impliqués dans la formation de trois articulations: la symphyse pubienne, l'articulation sacro-iliaque appariée et l'articulation de la hanche appariées. La symphyse pubienne et l'articulation sacro-iliaque ne sont pas très mobiles et, dans l'articulation de la hanche sphérique (ou plus précisément en forme de cuvette), qui assure à la fois la stabilité du corps et la mobilité des jambes, une grande quantité de mouvements est possible.

    Os de la hanche »

Os de la hanche

Os de la hanche »

Os de la hanche

Ligaments de la hanche »

Ligaments de la hanche

Muscles de l’articulation de la hanche ’>

Muscles de l'articulation de la hanche

Muscles de l’articulation de la hanche ’>

Muscles de l'articulation de la hanche

Les muscles qui déplacent la jambe dans l'articulation de la hanche sont attachés aux saillies osseuses des os du bassin et à l'extrémité supérieure des os de la cuisse. Chez l’athlète, l’épine iliaque antérieure supérieure, la crête iliaque, la symphyse pubienne, le tubercule ischiatique et la plus grande torsion du fémur sont facilement ressentis. Le muscle tailleur provient de l'épine iliaque antérieure supérieure, les principaux muscles de la cuisse de l'os pubien, des muscles semi-tendineux et semi-membraneux et du biceps de la cuisse, de l'épine iliaque antérieure inférieure, du muscle droit. Le muscle grand fessier est attaché au grand trochanter du fémur et le petit trochanter du fémur inaccessible à la palpation, le tendon du muscle laryngé iliopsoasien est attaché.

Les fonctions de certains muscles sont partiellement dupliquées, mais au fond chacun de ces muscles a une fonction particulière. Le muscle fléchisseur principal de la hanche est le muscle pso-lombaire, le principal extenseur est le muscle grand fessier. Enlevez les muscles fessiers moyens et petits de la cuisse. Le tendeur du large fascia resserre ce fascia et son prolongement - le tractus iliaque-tibial - fixant en outre la cuisse en se tenant sur une jambe. Un grand groupe de muscles, partant de l'os pubien et s'attachant à la surface interne du fémur, participe à la fonte de la cuisse. Ceux-ci comprennent le muscle adducteur long, le muscle adducteur principal et le muscle adducteur court.

Plusieurs muscles répartis sur deux articulations: hanche et genou. Ce sont le droit fémoral et le groupe postérieur: le demi-tendineux, le demi-membraneux et le biceps. En raison de ces caractéristiques anatomiques, ces muscles sont plus susceptibles de se blesser. Il en va de même pour le tractus iléo-tibial, qui s'étend de l'os iliaque à la partie externe de l'os tibial.

Le frottement des tendons des tissus adjacents est réduit grâce aux poches synoviales, dont les plus importantes sont la poche trochantérienne du grand fessier, la poche sciatique du grand fessier et la poche de la crête iliaque. Dans ces trois sacs, le plus souvent, il y a une inflammation douloureuse due à des surcharges.

L'acétabulum, une formation fibrocartilagineuse attachée au bord de l'acétabulum, augmente la profondeur de la dépression de 30%, mais sa fonction principale est de lubrifier de manière homogène le cartilage articulaire de la tête fémorale avec du liquide synovial. En créant un effet de succion, il renforce l'articulation de la hanche.

Le ligament de la tête fémorale contient des vaisseaux sanguins. Cependant, ils ne jouent qu'un rôle mineur dans l'irrigation sanguine de la tête fémorale chez l'adulte. Il est possible que ce faisceau ajoute de la force à l'articulation de la hanche, limitant ainsi la rotation externe de la cuisse. La capsule articulaire de la hanche a le même objectif, qui est tendu pendant la rotation externe et l’extension de la hanche.

Diagnostic différentiel de la douleur de la hanche

Il est parfois difficile de déterminer la cause de la douleur dans l'articulation de la hanche, car elle peut être causée non seulement par des lésions locales, mais également par un processus pathologique dans la cavité abdominale, la colonne lombaire ou les organes génitaux. Le diagnostic différentiel inclut la névralgie du nerf cutané fémoral latéral, la hernie, la pubalgie athlétique et le syndrome de piriforme. Dans ce chapitre, nous ne prendrons en compte que les affections directement liées au sport: ecchymoses, fractures, bursite et lésions de la hanche.

Lire aussi

  • Cuisse, hanche et bassin
  • Lésion de la hanche: symptômes et traitement
  • Pause musculaire
  • Bursite auxiliaire (traitement)
  • Fracture de fatigue
  • Clics dans l'articulation de la hanche
  • Larmes acétabulaires

Notre mère Nature est un ingénieur aux capacités uniques. Il n’ya rien de superflu dans un corps humain, aucun organe ou partie du corps n’est un élément important de tout l’organisme. Sans eux, nous ne pourrions pas exister pleinement sur la terre. Tout système mérite une attention responsable, y compris musculo-squelettique. Il s’agit d’une sorte de cadre sur lequel adhèrent pratiquement tous les organes. L’anatomie de l’articulation de la hanche doit donc être connue de chacun de nous.

Qu'est-ce qu'une articulation de la hanche?

Le mouvement est la vie, et pratiquement personne ne contestera cette affirmation. Au contraire, tout le monde sera d’accord avec lui. C'est en raison de la présence de l'articulation de la hanche que la partie supérieure du corps est reliée aux membres inférieurs. En même temps, l'articulation se distingue par une grande mobilité dans presque toutes les directions. Grâce à lui, nous bougeons, prenons une position assise et pouvons faire d'autres mouvements.

L'articulation de la hanche est la partie la plus puissante du système squelettique, car il est très difficile de faire du jogging, il suffit de marcher tranquillement ou de se précipiter pour aller au travail. Et tout au long de la vie. On peut en déduire que toute pathologie du matériel roulant peut avoir différentes conséquences: des plus légères aux plus graves. Tout le monde ne sera pas content de la possibilité d'être enchaîné à un lit pendant longtemps.

Structure commune

L'anatomie de l'articulation de la hanche est formée par la jonction du pelvien et du fémur et sa forme ressemble à un bol. Plus précisément, il s’agit d’une combinaison de l’acétabulum de l’os pelvien et de la tête du fémur avec l’aide de ligaments et de cartilage, ce qui est très bien. De plus, la tête du fémur est immergée dans cette cavité plus de la moitié.

Le creux lui-même, ainsi que la majeure partie de l'articulation, est recouvert de cartilage hyalin. Et les endroits où les muscles sont reliés à l'articulation sont recouverts de fibres à base de tissu lâche. À l'intérieur de la cavité pelvienne, il y a du tissu conjonctif entouré de liquide synovial.

Cette ossature a une structure unique. Depuis, ayant la capacité de supporter une charge importante, il a une bonne résistance. Cependant, il comporte certaines vulnérabilités. À l'intérieur, l'acétabulum est tapissé de tissu conjonctif à travers lequel passent les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses.

But fonctionnel et tâche motrice

L'anatomie de l'articulation de la hanche constitue la principale fonction motrice de la personne: marcher, courir, etc. La liberté de mouvement est observée dans n'importe quel plan ou direction. De plus, le squelette osseux maintient le corps entier dans la position souhaitée, en formant la posture correcte.

L'articulation assure la flexion et l'extension de la personne. De plus, la flexion est pratiquement illimitée, à l'exception des muscles abdominaux, et l'angle peut aller jusqu'à 122 degrés. Mais vous ne pouvez vous redresser qu’à un angle de 13 degrés. Dans ce cas, le ligament ilio-fémoral, en s'étirant, commence à inhiber le mouvement. Dans le mouvement de retour en arrière déjà impliqué le rein.

L'articulation fournit également une rotation externe et interne de la cuisse due au mouvement le long de l'axe vertical. Normalement, l'angle de rotation est compris entre 40 et 50 degrés.

En raison de la structure sphérique (l'anatomie de l'articulation de la hanche se distingue par cette caractéristique), il devient possible de faire pivoter le bassin par rapport aux membres inférieurs. L'amplitude optimale est déterminée en fonction de la taille des ailes de l'Ilium, du grand trochanter et de l'angle des deux axes (vertical et longitudinal) de la cuisse. Tout dépend de l'angle du col du fémur, qui change avec l'âge. Par conséquent, cela affecte le changement de la démarche des gens.

Ainsi, il est possible d'identifier les principales fonctions de l'articulation de la hanche:

  • support principal pour le bassin;
  • assurer la liaison osseuse;
  • la capacité de plier et déplier les membres;
  • enlèvement de jambe;
  • mouvement des membres dans et hors;
  • possibilité de rotation circulaire de la cuisse.

Sur cette base, on peut comprendre à quel point cette articulation est importante pour notre corps.

Bundles

Pour l'exécution des fonctions principales sont les ligaments de l'articulation de la hanche. L'anatomie humaine en a plusieurs types. Chacun d'eux a son propre nom:

  • ilio-fémoral (lig. iliofemorale);
  • ligament pubico-fémoral (lig. pubofemorale);
  • sciatique-fémoral (lig. ischiofemorale);
  • bouquet de tête fémorale (lig. capitis femoris).

Tout cela est formé dans un seul système, ce qui vous permet de faire différents mouvements.

Ligament iléo-fémoral

Dans tout le corps, c'est le plus fort, car il prend toute la charge. Son épaisseur ne dépasse pas 0,8-10 mm. Le ligament prend naissance dans la partie supérieure de l'articulation et continue vers le bas, touchant l'os de la cuisse. Dans sa forme, il ressemble à un fan à l'état ouvert.

Le paquet est disposé de telle sorte que, en son absence, la cuisse se plie simplement vers l'intérieur, ce qui créerait certaines difficultés lors du déplacement. C'est le ligament ilio-fémoral qui protège l'articulation du retournement.

Ligament fémoro-pubien

Les fibres fines recueillies dans le faisceau forment des ligaments, grâce auxquels l’articulation de la hanche remplit sa fonction. L'anatomie humaine se distingue non seulement par des ligaments forts, mais également par des ligaments faibles. Le pubis de l'os pelvien est le début du ligament. Ensuite, il descend au fémur, où se trouve la petite brochette, et directement à l’axe très vertical. En termes de taille, il s'agit du ligament le plus petit et le plus faible de l'articulation de la hanche.

La tâche principale du ligament est de fournir un freinage permettant le retrait du fémur lors des mouvements humains.

Ligament fémoral sciatique

Le ligament ischio-fémoral est situé à l'arrière de l'articulation. Sa source tombe sur la surface antérieure de l'os pelvien sciatique. Les fibres non seulement s'enroulent autour du cou de la cuisse, mais certaines d'entre elles traversent également le sac articulaire. Le reste des fibres est attaché au fémur près du grand trochanter. La tâche principale est de ralentir le mouvement de la cuisse vers l’intérieur.

Ligament de la tête fémorale

Ce ligament ne représente pas la majeure partie de la charge, car il existe à cet endroit une structure spéciale de l'articulation de la hanche. L'anatomie du ligament comprend les vaisseaux sanguins retenant le trajet de la tête fémorale et les terminaisons nerveuses situées entre les fibres. La structure du ligament est similaire à celle du tissu lâche, recouvert de membrane synoviale. Il est situé dans la cavité de l'articulation et commence par la profondeur de l'acétabulum de l'os pelvien et se termine par un évidement au niveau de la tête de la cuisse.

La force de liaison n’est pas différente et peut donc facilement s’étirer. À cet égard, il est facile de nuire. Malgré cela, il fournit une connexion solide entre les os et les muscles lors des mouvements. En même temps, une cavité se forme à l'intérieur de l'articulation, que le ligament remplit avec le liquide synovial. Crée le soi-disant joint, en raison de laquelle une résistance accrue. Ne soyez pas ce ligament, n'évitez pas la forte rotation de la cuisse.

Le muscle

Sans ligaments, il serait impossible d'établir une connexion fiable des os les uns avec les autres. Cependant, en plus d’eux, les muscles de la hanche jouent un rôle important. L'anatomie des fibres présente une structure plutôt massive qui assure le bon fonctionnement de l'articulation. Lorsqu'une personne exécute un mouvement quelconque, que ce soit en courant ou en marchant, les fibres musculaires agissent comme des amortisseurs. C'est-à-dire qu'ils sont capables de réduire la charge sur les os pendant la course, en effectuant des sauts, ainsi qu'en cas de chute infructueuse.

Du fait que les muscles se contractent et se détendent, nous effectuons différents mouvements. Un certain groupe de fibres musculaires a une grande longueur et peut partir de la région de la colonne vertébrale. Merci à ces muscles, non seulement les mouvements dans l'articulation sont fournis, nous pouvons plier notre corps. Les muscles à l'avant de la cuisse sont responsables de sa flexion et le groupe du dos à l'extension. Le groupe médical est responsable du retrait et de l’entraînement de la cuisse.

Sacs articulés

En plus des ligaments, les poches de la hanche sont importantes. Leur anatomie est une cavité bordée de tissu conjonctif et remplie de liquide synovial. Comme les muscles, un sac peut également agir en tant qu'amortisseur en empêchant les frottements entre les couches de tissu. Cela réduit l'usure. Il existe plusieurs types de sacs:

  • crête iliaque;
  • cracher
  • sciatique

Lorsque l'inflammation ou l'usure de l'un d'eux survient, une maladie appelée bursite. Cette pathologie est assez courante et affecte une personne à tout âge. La bursite est souvent diagnostiquée chez les femmes, surtout après 40 ans. Chez les hommes, la maladie est moins commune.

Les principaux muscles sont le fémur et la fesse, qui doivent être constamment développés. Une charge modérée sur ce système musculaire permettra de le renforcer, ce qui minimisera l'incidence de blessures.

Développement conjoint chez le nouveau-né

En raison des caractéristiques qui distinguent l'anatomie de l'articulation de la hanche d'une personne, les muscles et les articulations commencent à se former au stade de la grossesse. Dans le même temps, la sixième semaine commence à former du tissu conjonctif. À partir du deuxième mois, vous pouvez voir les premiers rudiments des articulations avec lesquelles l’embryon tente de se déplacer. Vers cette époque, les noyaux osseux commencent à se former. Et c'est cette période, ainsi que la première année de vie, qui sont importantes pour l'enfant, depuis la formation de la structure squelettique.

Dans certains cas, l'articulation de la hanche n'a pas le temps de se former correctement, surtout lorsque l'enfant est né prématurément. Cela est souvent dû à la présence de diverses pathologies dans le corps de la mère et au manque de minéraux utiles.

De plus, l'appareil osseux des jeunes enfants est encore plutôt mou et fragile. Les os du bassin, qui forment le cotyle, ne sont pas encore complètement ossifiés et ne comportent que la couche cartilagineuse. La même chose peut être dite à propos de l'os de la tête de la cuisse. Elle et certaines parties du col de l'utérus sont encore de petits noyaux osseux. C'est pourquoi il y a aussi du tissu cartilagineux.

Chez les nouveau-nés, l'anatomie du fémur et de l'articulation de la hanche est extrêmement instable. L'ensemble du processus de formation des os de l'articulation se déroule lentement et se termine à 20 ans. Si le bébé est né prématurément, les noyaux seront très petits ou n'existeront pas du tout, ce qui constitue une déviation pathologique. Mais on peut l'observer chez des nouveau-nés en parfaite santé. Le système musculo-squelettique dans ce cas se développe mal. Et si au cours de la première année de la vie d’un enfant, les noyaux ne se développent pas, il existe un risque que l’articulation de la hanche ne puisse pas fonctionner pleinement.

La tendinite peut également affecter l'articulation de la hanche

Muscles et mouvements Les muscles de l'articulation de la hanche agissent sur trois axes principaux perpendiculaires, chacun passant par le centre de la tête fémorale, ce qui donne trois degrés de liberté et trois paires de directions principales: flexion et extension autour de l'axe transversal (gauche-droite), rotations latérales et médiales autour de l'axe longitudinal (le long de la cuisse). Aussi abduction et réduction autour de l'axe sagittal (en avant et en arrière). Il existe des combinaisons de ces mouvements (par exemple, un mouvement combiné circulaire dans lequel le pied décrit la zone du mauvais cône). Il convient de noter que certains des muscles de la cuisse agissent également sur les articulations vertébrales ou du genou, ce qui leur confère de vastes zones d'origine et / ou d'implantation, différentes parties des muscles individuels participent à une grande variété de mouvements et l'amplitude des mouvements varie en fonction de la position de l'articulation de la hanche. En outre, les muscles jumeaux inférieurs et supérieurs peuvent être appelés les muscles triceps de l'articulation de la hanche. En plus du verrouillage interne, leur fonction est d'assister le dernier muscle. Les mouvements de l'articulation de la hanche sont donc effectués par un certain nombre de muscles, qui sont présentés dans l'ordre de leur signification avec une amplitude de mouvement allant du neutre: La rotation latérale ou externe (30 ° avec l'articulation de la hanche étendue, 50 ° avec la flexion) est effectuée par les muscles fessiers, par les muscles carrés de la cuisse; fibre dorsale de la sciatique fessière médiane; muscle iléo-lombaire (y compris le muscle rachidien lombaire); muscle de verrouillage externe, grand muscle adducteur, muscles adducteurs long et court, petit muscle adducteur; muscles en forme de poire et muscle tailleur. Le ligament iliaque empêche la rotation latérale et l'expansion, de sorte que la cuisse puisse pivoter plus librement sur les côtés lorsqu'elle est pliée. La rotation médiale ou interne (40 °) est réalisée par les fibres antérieures du muscle fessier et du muscle adducteur; les tensions du large fascia de la cuisse; parties du grand adducteur, insérées dans le tubercule de l’adducteur et, lorsque les jambes sont rétractées, le peigne musculaire. L'extension ou la rétroversion (20 °) est réalisée par le muscle fessier (s'il ne fonctionne pas, il n'est pas possible de se lever d'une position assise, mais il est possible de se tenir debout et de marcher sur une surface plane); les fibres dorsales du muscle fessier et de l'adducteur, les muscles adducteurs et le muscle piriforme. En outre, les muscles de la hanche suivants allongent l'articulation de la hanche: le semimembranosum, le semitendinosum et la longue tête du biceps de la cuisse. L'allongement maximum est supprimé par le ligament iliaque. La flexion ou le déplacement en avant (140 °) est effectué par les fléchisseurs de la hanche: le muscle iliaque (y compris le muscle lombaire de la colonne vertébrale); souches du large fascia, du muscle de la crête, du long muscle adducteur, du muscle court adducteur et du muscle élancé. Les muscles de la cuisse, jouant le rôle de fléchisseur de la cuisse: le muscle droit de la cuisse et le muscle tailleur. La flexion maximale est supprimée lorsque la cuisse est en contact avec la poitrine. L'abduction (50 ° avec l'articulation de la hanche allongée, 80 ° avec la courbée) est réalisée par le muscle fessier, des tensions du large fascia de la cuisse; muscle grand fessier dans son attachement au fascia; petit muscle fessier; muscle en forme de poire et muscle de verrouillage interne. L'abduction maximale est supprimée par le col du fémur au contact du côté du bassin. Lorsque l’articulation de la hanche est pliée selon un angle important, elle empêche les chocs éventuels. Http://www.nazdor.ru/topics/organism/anatomy/current/470430/

Maladie de Perthes (épiphyse de slitus)

La radiographie chez les athlètes peut révéler la séparation d'un petit fragment d'os de l'épine iliaque antérieure et inférieure.

Tendinite de l'articulation de la hanche: à cause de ce qu'elle est

Sensibilité localisée sur le lieu de fixation des tendons sur une petite broche. Une douleur à la résistance à la flexion de la hanche peut survenir. Les bourses sont si profondes que vous parvenez rarement à sentir leur augmentation.

  • La condition est observée chez les athlètes avec la course intensive, ainsi que chez les femmes en surpoids avec des changements dégénératifs de la colonne vertébrale.
  • - le point d'attache du muscle pso-lombaire (flexion de la cuisse).

La déformation en varus du col fémoral se caractérise par une diminution de l'angle cervico-diaphysaire et du déplacement du trochanter. Les principaux symptômes de la tache sont les suivants: boiterie, légère variation de la longueur de la jambe, éversion de la jambe vers l'extérieur, mouvement de l'articulation limité.

La capsule de l'articulation de la hanche est une formation solide. Il est attaché à l'os pelvien à l'arrière du cotyle. et sur le fémur, il est attaché à deux endroits: à l'avant - le long de la ligne entre les tours, derrière elle - légèrement à l'opposé de la crête entre les tours.

  • "Ciseaux" avec séparation de la taille et du bassin du sol;
  • Un traitement anti-inflammatoire est utilisé et, en cas de douleur intense, des injections de corticostéroïdes sont administrées.
  • En marchant, en abduction de la hanche ou en se penchant, vous pouvez entendre un clic.
  • L'inflammation périarticulaire ne provoque pas moins de dommages aux articulations que les blessures ou les processus destructifs dégénératifs. Ils limitent également sérieusement le fonctionnement actif de l’articulation, l’affaiblissant, apportant malaise et douleur. Les pathologies traumatiques (fractures, entorses) et la coxarthrose sont plus courantes au niveau de l'articulation de la hanche, mais il faut parfois faire face à un autre problème de TBS, la tendinite (également appelé tendinose). En fait, la tendinose est associée à des maladies dégénératives, et non à une inflammation, et peut être une conséquence d'une arthrose tardive. Mais au-delà de l'articulation, le tendon est soumis à des pathologies de type mixte (inflammatoire et dégénérative): dans ce cas, il n'y aura pas de différence fondamentale au sens de la tendinite ou de la tendinose.
  • Arthrite septique (infections)
  • Traitement.

Types de tendinite au SCT

  • Mouvement de la hanche
  • L'articulation de la hanche est sujette à des effets traumatiques fréquents. Les plus courantes sont les ecchymoses, qui se manifestent par une douleur dans la région articulaire ou par une légère restriction de mouvement, des hématomes dans les tissus ou un choc à la zone d'articulation. La luxation traumatique est déterminée par le déplacement de la tête fémorale par rapport à l'os pelvien.
  • De cette manière, en se fixant sur les os, le sac articulaire apparaît autour de la circonférence du cotyle et renferme les deux tiers du col fémoral et du cotyle.
  • Ficelle

Symptômes de tendinite de la hanche

Traitement efficace par UVT (thérapie par ondes de choc), en particulier en cas de tendinite calcifiante:

Symptômes communs de la tendinite TBS

  • Une cuisse claquée peut également être due à un glissement de la fixation du tendon du muscle grand fessier le long du grand trochanter. Ce phénomène se produit rarement chez les jeunes femmes et ne cause généralement pas de douleur ni de problèmes.
  • Principaux muscles de la hanche et des membres inférieurs
  • Luxation congénitale de la hanche (VVB), etc.
  • État de repos, analgésiques, injections de LA / stéroïdes.

Une radiographie de l'articulation de la hanche est nécessaire pour distinguer les tendinites / bursite et l'arthrose primitive de l'articulation de la hanche. Chez les jeunes, la radiographie aidera également à exclure l'épiphyse fémorale.

Étapes du développement de la tendinite

L'inflammation de la bourse superficielle et profonde (poches remplies de liquide lubrifiant) provoque une douleur localisée sévère au niveau de la zone du brochet, ainsi qu'une douleur radiale qui s'étend sur la partie externe de la cuisse. La douleur augmente avec la marche, les escaliers, se couche sur le côté de la lésion et peut perturber le sommeil. Des douleurs peuvent survenir lors de l'étirement du grand fessier et lors d'une résistance à l'abduction.

  1. En position debout.
  2. Selon le sens de la déformation, distinguer les dislocations avant, arrière et centrale. Lorsque les dislocations centrales au bas du cotyle sont souvent observées, des fissures apparaissent. Les fractures osseuses ont le plus grand effet.
  3. Avant sur la surface de la capsule articulaire des fibres adjacentes du muscle iliopsoas. L'épaisseur de la capsule dans cette zone est réduite.

Symptômes spécifiques de la tendinite TBS

Exercice avec les muscles adducteurs du tendon:

De 4 à 6 séances de 15 minutes, espacées de 3 à 5 jours;

  • La tendinite dans son développement passe par trois étapes:
  • La tendinite de l'articulation de la hanche est une inflammation des tendons des muscles fémoraux et du muscle iliopsoas.
  • Les déclencheurs situés à l'intérieur des muscles de la cuisse et des fesses peuvent également entraîner une douleur locale et ciblée (pour plus d'informations, reportez-vous aux informations sur le dos, les cuisses et les fesses).
  • Anatomie

Tendinite calcifiante TBS

Flexion - avancer la jambe.

  • Pour les fractures en plus de la destruction du tissu osseux, les ligaments et les muscles sont généralement endommagés.
  • Dans certains cas, une formation formant un sac synovial apparaît sur ce site.
  • Allongé sur le sol et penché, pliez le haut de la jambe et mettez-le devant vous, en plaçant votre pied au-dessus du genou du bas de la jambe.
  • Niveau d'énergie des ondes de choc - moyen et élevé (1500 impulsions par session).

Au stade précoce, la douleur dans la partie supérieure du bassin, de l'aine ou de la cuisse ne survient qu'après l'exercice.

Traitement de la tendinite de la hanche

Cette pathologie au SCT se développe progressivement pour de nombreuses raisons, mais plus souvent à cause de tensions chroniques associées à:

Traitement conservateur

  • Il y a plusieurs bourses entre les muscles fessiers et l'aile de l'Ilium, ainsi qu'entre les trois muscles fessiers. Leur fonction est de réduire les frictions entre les couches musculaires lors d'activités vigoureuses.
  • Etat de repos, analgésiques, méthodes de mobilisation pour étirer les muscles de la cuisse (voir étirement de la barrière) et injections d'AL / stéroïde. Les injections sont effectuées dans la bourse en utilisant la radiographie pour éviter de tomber dans les vaisseaux et les nerfs fémoraux. Cela peut se produire simultanément avec l'injection au point de fixation des tendons à la petite brochette.
  • Les rayons X montrent une calcification de la bourse dans 20% des cas chroniques.
  • Lead - mouvement du pied de vous-même.
    • Une importante destruction des tissus articulaires se produit dans l'ostéochondrose, qui est une dystrophie de la structure osseuse et du cartilage. La forme la plus caractéristique de la maladie est l'ostéoporose (coxarthrose). Dans cette maladie, le cartilage perd progressivement son élasticité et cesse de remplir pleinement sa fonction, ce qui entraîne une déformation des os. La détérioration de la circulation sanguine entraîne le fait que les muscles commencent à s'atrophier. Les principaux symptômes de la maladie: douleur à la hanche et à l'aine, mobilité limitée de l'articulation, boiterie, affaiblissement des muscles.
    • L'articulation de la hanche contient cinq ligaments majeurs. Dans la partie antérieure, à la surface de l'articulation, se trouve le ligament ilio-fémoral reliant les os pelvien et fémoral entre la région iliaque inférieure et la ligne intertrochantérienne. Ce groupe de fans de leurs fibres recouvre l'articulation de la hanche. Le ligament ilio-fémoral est le ligament le plus fort de tout le système musculo-squelettique d'une personne. La puissance du ligament est due au fait qu'il détermine en grande partie la position verticale de tout le corps d'une personne et doit assurer un certain freinage lors de l'extension.
  • En tirant la chaussette de la jambe sur vous-même, soulevez-la lentement, puis abaissez-la doucement, sans vous allonger sur le sol.
  • D'autres types de physiothérapie sont utilisés sous forme de bains minéraux et de boue thérapeutique, qui sont mieux conservés pendant le traitement en spa.

Traitement chirurgical

À la seconde, les symptômes douloureux sont déjà ressentis pendant l'entraînement, les mouvements actifs et les charges accrues.

  • Avec l'impact des jambes à la surface en courant ou en sautant;
  • L'attaque est souvent insidieuse. Il n'y a pas de relation entre la douleur et le degré de dommage sur la radiographie.
  • Voir les informations sur les déclencheurs de muscles fessiers et en forme de poire pour connaître les autres causes de douleur à la hanche et aux fesses.

Qu'est-ce que la gymnastique est fait avec la tendinite TBS

Anatomie

Apporter - déplacer la jambe vers l'autre jambe.

Exemples d'exercices

Les causes des processus inflammatoires au niveau de l'articulation de la hanche sont souvent liées à une maladie telle que la coxite, qui est généralement infectieuse. Dans cette maladie, la membrane synoviale et les zones osseuses articulées sont affectées. Les premiers symptômes se manifestent sous forme de douleur dans la région pelvienne, de raideur de mouvement, d’augmentation de la température dans la région articulaire. Si la coxite se développe en une forme purulente, les symptômes apparaissent sous la forme d'une position de membre non naturelle, resserrant les jambes.

  • Le ligament pubico-fémoral est constitué de fibres suffisamment fines, rassemblées en un faisceau et placées dans la partie inférieure à la surface de l'articulation. Le ligament commence à partir de la partie pubienne de l'os pelvien, descend et est attaché au fémur dans la zone de la petite brochette, jusqu'à la ligne trochantérienne. En passant à l'extérieur de l'articulation, une partie des fibres de ce ligament est tissée dans les tissus de la capsule articulaire. La fonction principale du ligament est l'inhibition des mouvements latéraux de la cuisse.
  • Répétez le mouvement alternatif de la jambe inférieure jusqu'à ce que vous sentiez la chaleur dans les muscles.
  • Lorsque la douleur passe, le TBS rétablit la mobilité en gymnastique médicale.
  • À la fin de la période, la douleur provoque une anxiété grave et aggrave la vie quotidienne, même en marchant ou pendant la nuit.

Avec contraction multiple des muscles de la hanche.

  • Le symptôme le plus courant est une douleur due à une pression pondérale ou après un exercice intense inhabituel. L’arthrite de la hanche adoptée se manifeste par une douleur intense associée à des mouvements limités.
  • Bursite des fesses
  • Les ischio-jambiers sont constitués de trois muscles: le biceps de la cuisse, le semi-tendineux et le semi-membraneux. Tous les trois ont un début commun sur la colline sciatique. Le muscle biceps de la cuisse est attaché au côté du genou (la tête du péroné et le condyle latéral du tibia). La semi-tendinité et la semi-membraneuse sont fixées à la surface médiale de l'articulation du genou et à la partie médiale supérieure du tibia. Les muscles aident à redresser l'articulation de la hanche et à plier le genou.
  • État de repos, analgésiques, glace, massage tendineux profond, injections de stéroïde / LA.
  • Rotation interne - la rotation du pied vers l'intérieur par rapport à l'autre (les doigts se font face).
    • Des tumeurs de nature différente peuvent se développer sur la capsule articulaire ou les tissus articulaires (cartilage et os). La raison en est le développement de maladies telles que le synoviome, l'ostéome, le chondroblastome, le chondrome, etc. De telles maladies nécessitent généralement une intervention chirurgicale.
    • Joint et ses ligaments

Ensuite, vous pouvez baisser la jambe, vous détendre et vous rouler pour répéter l'exercice pour l'autre jambe.

  • Le traitement chirurgical est rarement pratiqué en cas de tendinite chronique au stade avancé, accompagnée de douleurs aiguës:
  • Il n'est pas toujours facile de déterminer quel tendon est enflammé, car la région de la hanche est la plus riche en muscles.
  • La tendinite TBS est une maladie du sport professionnel chez les athlètes, dont l'entraînement et les compétitions sont constants sur des surfaces dures.
  • Recherche
  • (Aussi connu sous le nom bursite de tisserand)
  • Tendinite (tendinite) des ischio-jambiers
    • Anatomie
    • Rotation externe - rotation de la jambe de l'autre (les doigts pointant vers l'extérieur).

La douleur dans l'articulation de la hanche peut être causée par des maladies qui se développent dans les muscles adjacents à l'articulation. L'hypertonie musculaire est l'une de ces maladies.

  • Le ligament sciatique-fémoral est situé derrière l'articulation de la hanche. Le début de ce ligament est attaché à l'avant à la surface de l'os sciatique du pelvis. Les fibres du ligament sciatique-fémoral englobent le col du fémur et certaines d'entre elles sont tissées dans la capsule articulaire. Les fibres restantes sont fixées sur le fémur au niveau du grand trochanter jusqu'au trou de la broche. La tâche principale de ce ligament est de ralentir le mouvement de la hanche dans la direction interne.
  • Compliquer cet exercice peut être, la fixation du ruban élastique de la jambe inférieure.
  • La partie la plus touchée du tendon est enlevée.
  • En général, on peut distinguer ces symptômes caractéristiques:

Chez d'autres personnes, une maladie indépendante de la tendinite de la hanche est rare. Il se développe généralement à la suite:

Les rayons X peuvent montrer une usure de la surface articulaire supérieure au niveau de l'articulation, là où la tête du fémur est en contact avec le cotyle. L’amortissement peut être, en règle générale, supérieur, supérieur ou supérieur.

Maladies de l'articulation de la hanche et leur traitement

Le peigne, le court adducteur, le long adducteur, le gros adducteur sont les principaux adducteurs de la cuisse. Ils proviennent tous de la branche inférieure de l'os pelvien et sont attachés à l'arrière du fémur.

Articulation de la hanche: anatomie générale

Dans les formes bénignes, l'hypertonus provoque une gêne et une sensation de raideur, mais peut à l'avenir entraîner des spasmes musculaires, une limitation des mouvements et une contraction des membres.

Le ligament de la tête fémorale est une structure tissulaire assez lâche recouverte de membrane synoviale. À l'intérieur du ligament se trouvent des vaisseaux se dirigeant vers la tête du fémur. Le début du ligament est fixé dans la fosse de l'acétabulum de l'os pelvien et la fin est fixée dans la fosse de la tête fémorale. Un ligament de la tête fémorale est situé à l'intérieur de la capsule articulaire de la hanche. La force du ligament n’est pas très grande et elle peut facilement s’étirer. Lorsque l'articulation se déplace à l'intérieur, un espace est formé, qui est rempli d'un faisceau de la tête fémorale et du liquide synovial, qui assure la doublure entre les surfaces des os et augmente la résistance. Une touffe de tête fémorale empêche la rotation excessive du fémur vers l'extérieur.

Anatomie de la capsule

Il y a aussi une autre option:

En cas de pathologie calcifiante, les dépôts de calcium sont détruits par une aiguille sous anesthésie, puis ils sont absorbés.

Inconfort ou douleur dans la région de l'aine en déplaçant la jambe sur le côté et en limitant l'angle d'élévation de la jambe. Ces signes sont caractéristiques de la tendinite du tendon du muscle de la cuisse adducteur.

Arthrose ou arthrite;

Ligaments de la hanche

Longue séance, blessures répétées aux fesses.

Charges excessives pour les coureurs de longue distance, en particulier pour les marathoniens.

Tendinite (tendinite) du tendon adducteur

Dans la forme sévère, l'hypertonus peut provoquer un durcissement considérable des muscles et une douleur à l'effort.

Hanche: fonctions motrices

La zone circulaire des ligaments est située à l'intérieur de la capsule de l'articulation de la hanche. Il a la forme d'une boucle qui fait le tour du fémur au milieu du cou. Cette zone est un mélange de diverses fibres de collagène collectées en fines touffes. Les ligaments sont attachés dans la région iliaque.

Allongé sur le côté, placez la balle entre les mollets des jambes redressées.

Si une rupture du tendon survient au stade final de la maladie, la transplantation est réalisée à l'aide de tissus propres ou de tissus du donneur.

Douleur pendant la marche, dépendance à la jambe, extension au bas de l'abdomen et à l'aine - symptôme de l'inflammation du tendon du muscle iliopsoas.

Processus inflammatoire infectieux ou systémique;

Caractéristiques de la circulation sanguine dans l'articulation de la hanche

Exercices réguliers pour l'articulation de la hanche.

Signes cliniques.

Caractéristiques de l'âge

Divisé en 2 phases - la phase de support, où une jambe est immobile sur le support, et la phase de transfert, où une jambe du support est reportée pour passer à l'étape suivante.

Malformations de l'articulation de la hanche

Le traitement de l'articulation de la hanche nécessite principalement une approche thérapeutique et prophylactique. De bons résultats montrent diverses méthodes de physiothérapie. L'ozokérite est donc devenue un matériau précieux pour les traitements de bien-être. L'ozokérite est particulièrement utile dans le traitement de l'arthrose (coxarthrose), de l'ostéochondrose, de la myosite et de ses conséquences traumatiques. L'ozokérite en raison de sa faible conductivité thermique et de sa base naturelle est devenue la source pour la création de ce type de physiothérapie, comme l'ozokérothérapie.

L'anatomie de l'articulation de la hanche lui confère une grande liberté de mouvement dans différents plans et directions. L'amplitude maximale du mouvement de l'articulation est autorisée par rapport à l'axe frontal. Cet axe passe par les têtes fémorales. De tels mouvements de l'articulation assurent la flexion et l'extension de la personne. La flexion n'est pratiquement pas limitée aux ligaments et peut atteindre 122º (la restriction de flexion est faite par les muscles abdominaux). L'extension n'est possible qu'à des angles allant jusqu'à 13º. La sédation de l'articulation pour l'extension est fournie par le ligament iléo-fémoral, puisque l'extension de ce ligament se produit. Un mouvement ultérieur du corps en arrière n’est possible qu’au détriment de la région lombaire.

Soulever et abaisser les deux jambes sans toucher le sol.

Lorsque les articulations des tendinites aident à étirer les muscles.

La douleur au sommet du grand trochanter et à la partie externe de la cuisse indique une tendinite du tendon du ravisseur.

Blessure due à une blessure

Dysplasie congénitale TBS;

Pensez à essayer le stylo Pain Gone Pen, un dispositif de soulagement de la douleur arthritique simple, bon marché et non médicamenteux, destiné à un usage domestique.

Sensibilité localisée sur la bourse enflammée. La douleur augmente avec la flexion passive de la hanche, l'abduction et l'adduction, ainsi que la résistance à l'abduction et au redressement de la hanche.

Maladies de l'articulation de la hanche

Sensibilité sur le tubercule sciatique, aggravée par la résistance au redressement de la hanche et la flexion passive complète de l'articulation de la hanche.

- charges excessives. La maladie est fréquente chez les athlètes et est appelée "coureur stretching".

En marchant, le poids corporel est transféré d'une articulation de la hanche à une autre. Pour éviter que les doigts ne touchent le support pendant la phase de transfert, le fessier moyen, lorsqu’il se contracte, incline le bassin vers le haut en soulevant la jambe du sol.

Les techniques thérapeutiques dans le traitement des articulations de la hanche peuvent être basées sur une thérapie manuelle. En particulier, la relaxation post-isométrique est recommandée, ce qui est particulièrement bénéfique pour l'hypertonie musculaire. Cette méthode de thérapie manuelle repose sur une combinaison d'étirement passif des muscles et de travail isométrique pulsé d'intensité minimale. L'articulation touchée est sensible aux charges de vibration, ce qui conduit à l'utilisation généralisée du massage thérapeutique. L'utilisation de pommades et de crèmes est recommandée pour tous les patients. La zone endommagée (sujette aux maladies) peut être enduite de divers types de composés chauffants, le second étant le déplacement latéral de la cuisse par rapport à l'axe sagittal, c'est-à-dire abduction et adduction de la hanche par rapport au corps. L'angle de mouvement est limité à 45º. La grande brochette entrave le mouvement au contact de l'os iliaque. Si la cuisse est à l'état courbé, la grosse brochette est dirigée vers l'arrière et ne crée pas d'obstacle à l'enlèvement de la hanche.

Traitement de l'articulation de la hanche

Il n’est pas nécessaire d’effectuer une thérapie physique avec de fortes douleurs, en augmentant progressivement l’angle d’élévation des jambes et en fixant le temps de maintien dans une position fixe.

Une douleur dans la région pelvienne inférieure (ilio antéro-inférieur) avec une flexion de la hanche, s'étendant jusqu'au genou, indique que la tendinite du quadriceps.

Troubles du métabolisme du calcium;

Injections d'AL / stéroïdes associées à des techniques d'étirement de la physiothérapie immédiatement après.

Douleur dans l'articulation de la hanche - traitement

Vidéo sur le traitement de la douleur à la hanche

Anatomie fonctionnelle de l'articulation de la hanche

  • La faiblesse des muscles fessiers maximus entraîne une chute pendant la phase de transfert. Cette condition est connue sous le nom de test de Trendelenburg positif. Le muscle grand fessier peut être faible en raison d'une lésion des racines nerveuses au niveau de la cinquième vertèbre lombaire (L5) de la colonne vertébrale, d'une myopathie proximale (dystrophie musculaire, arthrose de la hanche) ou congénitale de l'articulation de la hanche (coke vara, luxation congénitale de la hanche). les douleurs et les inflammations graves sont difficiles à traiter sans médicaments. La dexaméthasone est un médicament glucocorticoïde. Dans le traitement de diverses maladies du système musculo-squelettique, la dexaméthasone s’est révélée fiable et efficace. La dexaméthasone a un effet anti-inflammatoire et analgésique, il n’existe aucune contre-indication aux allergies. Le taux de consommation de drogue devrait être spécifié par un spécialiste
  • Le mouvement de l'articulation de la hanche par rapport à l'axe vertical assure la rotation externe et interne de la cuisse. La norme de l'amplitude de rotation est de 40 à 50 °. Les deux ligaments fémoraux participent activement à l'inhibition de ce type de mouvement: agenouillé, asseyez-vous sur le talon de la jambe gauche.
  • Après la fin de la gymnastique afin d'éviter les douleurs de fatigue, il est recommandé de s'allonger dans un état détendu, en appliquant de la glace sur les endroits douloureux.Cette pathologie chronique est associée à la déposition de masses calcinées dans la région des tendons des muscles moyens et petits fessiers.
  • Vieillissement des tissus périarticulaires lié à l'âge; Supplémentation orale en glucosamine dans le traitement de l'arthrose précoce.

Radiographie de routine pour éliminer l'arthrose Dans les sprinters, la radiographie peut montrer un fragment d'os où le tendon musculaire a un petit morceau d'os déchiré du tubercule sciatique. La chirurgie orthopédique est indiquée si le fragment a plus de 1 à 2 cm de diamètre. Dans la plupart des cas, des mesures conservatrices sont prises.

  • Sensibilité localisée précise dans les muscles à partir de la branche inférieure de l'os pubien ou dans les premiers centimètres au-dessus de la jonction muscle-tendon. La douleur peut survenir lors de l’étirement des muscles adducteurs ou lors de la résistance à un plâtre.
  • À l’aide de diagrammes vectoriels, il a été estimé qu’au cours de la phase de soutien de la marche, 4 fois plus de poids corporel était transféré sur la surface de soutien de l’articulation de la hanche. Le surpoids entraîne donc une augmentation de la charge sur les articulations de la hanche, entraînant une arthrose prématurée.
  • L'utilisation d'exercices thérapeutiques complexes est nécessaire pour toutes les maladies de l'articulation de la hanche. La vitesse de récupération et le rétablissement de la mobilité dépendent de la manière dont nous renforçons l'articulation de la hanche. Une série d'exercices améliore la circulation sanguine, stabilise l'activité musculaire et restaure l'élasticité des ligaments.
  • Enfin, l’exécution sphérique de l’articulation permet un autre mouvement: la rotation du bassin par rapport aux membres inférieurs. L'amplitude de ces mouvements est déterminée par la taille des ailes de l'Ilium et du grand trochanter, ainsi que par l'angle entre l'axe vertical et l'axe longitudinal du fémur. Une influence notable est exercée par l’angle du col du fémur, qui change chez une personne avec l’âge, ce qui explique les changements dans l’amplitude de ces mouvements et, par conséquent, dans la démarche d’une personne avec l’âge.
  • Pour lever le mollet de la jambe droite, saisissez l’arrière du pied avec vos mains et tirez-le vers le haut jusqu’à ce qu’une tension apparente apparaisse dans le muscle quadriceps.

Exercice pour la tendinite du tendon du muscle abduit: tendinite calcifiante TBS: la flèche indique le dépôt d'une glande thyroïde déficiente en calcium.

  • Les suppléments visqueux d'ostényle sont réalisés par rayons X dans 5 cas. S'il vous plaît consulter votre médecin pour en savoir davantage sur cette option.
  • Traitement.
  • Traitement.

Grosse brochette

  • Anatomie
  • L'intervention chirurgicale est une méthode extrême et n'est utilisée que pour les blessures graves lorsqu'il n'y a pas d'alternative. L'objectif de l'opération est la réduction de l'élément osseux ou le remplacement du tissu articulaire. Récemment, la transplantation (remplacement) de tissu articulaire est devenue un événement assez ordinaire dans le traitement de cas complexes de maladies ou de blessures. La disponibilité d'une méthode telle que le remplacement de la formation articulaire dans le traitement de la coxite tuberculeuse et des tumeurs revêt une importance particulière.
  • Par exemple, cet angle pour les nouveau-nés va jusqu'à 150º et pour un homme de 30 ans jusqu'à 125º, pour une femme à 118º.
  • Après avoir fixé la position, conservez-la le plus longtemps possible, puis abaissez la jambe et détendez-vous.

Allongé sur le côté, penchez-vous sur votre avant-bras, posez votre autre main sur votre hanche. La maladie est accompagnée de symptômes:

  • Les tendinites sont le plus souvent observées dans la partie supérieure de la cuisse, à l'aine et au pelvis, ainsi que dans les microtraumatismes, les ruptures de fatigue au tendon se situent principalement au lieu de leur fixation aux os du bassin et de la hanche. La prolothérapie intra-articulaire est réalisée par rayons X. analgésiques, exercice, injections d'AL / stéroïdes État de repos, analgésiques, d'injections d'AL / stéroïdes et prolothérapie pour entorses chroniques.
  • La radiographie des articulations de la hanche peut parfois montrer une calcification du tendon dans les cas chroniques.Le grand fessier est le principal abducteur de la cuisse et son tendon se fixe à la surface latérale du grand trochanter.
  • L'articulation de la hanche est un organe complexe du corps humain. S'il ressent une douleur, un engourdissement ou un choc, des mesures doivent être prises immédiatement. Cette articulation détermine en grande partie les capacités motrices et la stabilisation de tout le corps: toute douleur, tout choc peut entraîner des problèmes majeurs. Le système circulatoire de l’articulation du genou comprend de nombreux vaisseaux sanguins. L'approvisionnement en sang est assuré par les artères externes et internes, qui entourent l'os du fémur et s'étendent à partir de son artère profonde, ainsi que par les branches de l'artère acétabulaire et des artères fessières. Le sang s'écoule à travers les veines situées à la surface et à l'intérieur de l'articulation de la hanche. À travers le système veineux de l'articulation, le sang pénètre dans la veine fémorale et, en contournant les vaisseaux veineux de l'obturateur, le flux sortant atteint la veine iliaque. Au bas du système de sortie est connecté au système des extrémités inférieures, qui provient des veines digitales entrant dans la voûte veineuse du pied. À leur tour, les veines marginales internes et externes, passant dans les grandes et petites veines saphènes, se nourrissent à partir de l'arc.
  • Modifiez la position des jambes et répétez l'exercice. En aidant le bras dans les premières étapes, soulevez la partie supérieure de la jambe et tendez le large fascia de la cuisse.

Tendon Tendon

Douleur intense dans le domaine du SCT;

  • Il y a des tendinites à la suite des tendons:

Arthroplastie chirurgicale de toute l'articulation de la hanche avec une arthrose sévère. Le temps de la chirurgie de la hanche arrive lorsque les méthodes de traitement traditionnelles mentionnées ci-dessus ne permettent pas de se débarrasser de la douleur.

  • Signes cliniques d'anatomie
  • Traitement: le muscle grand fessier est le plus petit abducteur de la cuisse et effectue également une rotation vers l’intérieur. Son tendon est attaché au sommet de la grande brochette.
  • Parties importantes de l'articulation de la hanche: Le système lymphatique comprend des ganglions lymphatiques et des vaisseaux de transfert. Le drainage lymphatique est réalisé dans les ganglions lymphatiques, qui sont placés (à l'extérieur et à l'intérieur) autour des vaisseaux iliaques.
  • Il est possible de traiter avec succès la tendinite de l'articulation de la hanche en contrôlant la charge et en maintenant les muscles responsables du fonctionnement du TBS. Fixez la position de la même manière que lors de l'exercice précédent.

Tendon du muscle iliopsoas

Position forcée de la cuisse (pliée, rétractée, tournée vers l'intérieur ou l'extérieur);

  • Muscle long adducteur (tendinite du tendon du muscle inguinal);

Toutes les conditions ci-dessus sont des exemples de douleur locale dans l'articulation de la hanche.

  • La capsule de l'articulation de la hanche est beaucoup moins commune que l'épaule. Elle survient généralement à l’âge moyen et dans les groupes d’âge plus jeunes, se manifestant sous forme de douleur et de raideur, sans raison apparente. L'examen montre l'inflammation de la capsule avec douleur dans la plupart des mouvements passifs. La douleur disparaît généralement en quelques mois, avec la restauration des mouvements de l'articulation de la hanche, qui prend beaucoup plus de temps. Le muscle droit de la cuisse n'est que l'un des quatre composants du quadriceps, qui traverse les deux articulations (hanche et genou). Il commence à partir de l'épine iliaque antéro-inférieure et, en tant que partie du tendon du quadriceps commun, est attaché à la rotule. Il contribue à la flexion des articulations de la hanche et du genou.
  • Dormance, analgésiques, étirement, meulage en profondeur, injections LA / stéroïde: l’aponévrose du fascia large de la cuisse contribue à la flexion, à la rétraction et à la rotation vers l’intérieur dans cet ordre. Son tendon va dans le ligament oro-tibial.
  • Articulation à rotule Le système nerveux de l'articulation de la hanche est intégré au système nerveux général d'une personne par l'intermédiaire des nerfs fémoral, sciatique, obturateur et fessier.
  • Vidéo: Exercices d'étirement des muscles de la cuisse qui s'y prêtent. Au fil du temps, faites cet exercice avec la résistance d'un cordon ou d'un ruban élastique.

Ischio-jambiers

Spasmes musculaires qui restreignent le mouvement;

  • Iléo-lombaire (fléchisseur de hanche);

Certaines affections peuvent imiter la douleur dans l'articulation de la hanche en raison d'une douleur irradiante due à la présence d'innervation générale dans:

  • Tendinite de recherche Tendinite de la hanche droite
  • Anatomie Il y a deux bourses principales (sacs remplis de liquide lubrifiant) dans cette zone - la surface se situe entre le fascia du fascia large et le tendon du muscle grand fessier, la bourse profonde se situe entre les tendons du muscle grand fessier et du muscle grand fessier.
  • - L'articulation entre la tête du fémur et l'acétabulum: les articulations de la hanche se modifient à mesure que le corps mûrit, ce qui est associé à des modifications structurelles des os reliés à l'articulation. Ainsi, chez le nouveau-né, la tête du fémur a une structure cartilagineuse et le noyau de l'ossification ne devient visible qu'à l'âge de six mois. Chez un enfant de six ans, l'ossification augmente en moyenne 10 fois.
  • La structure de l'articulation pelvienne Exercice-grattage avec tendinite du tendon iliopsoas:

Muscle rectus

Douleur à la palpation.

  • Muscles de la cuisse droits et larges (T. quadriceps).
  • La radiographie habituelle de l'articulation de la hanche est normale. L'arthrogramme de l'articulation de la hanche peut montrer une diminution du volume total et une limitation des rainures articulaires (l'encoche est la partie relâchée de la capsule, permettant généralement de larges mouvements de l'articulation de la hanche).
  • Le muscle iléo-lombaire est un muscle constitué de deux parties: les muscles iléaux et lombaires. Le muscle iliaque commence à l'intérieur de l'os pelvien, tandis que le psoas provient de l'avant des vertèbres L1-L5. Les deux muscles sont ensuite attachés au moyen de leurs tendons à la petite broche du fémur. Le muscle iliopsoas est le principal fléchisseur de la hanche et est très puissant. La bourse sépare le tendon de l'avant de l'articulation de la hanche, l'autre bourse est située derrière le point d'attache de la petite broche.
  • Capsule articulaire La taille du col fémoral augmente longtemps, sa croissance ne cesse que 20 ans. La formation complète de la structure des os du bassin et du cartilage dans la zone acétabulaire n’est achevée qu’à l’âge de 14-17 ans.
  • Tous les organes du corps humain sont importants et uniques. Son squelette est le système locomoteur. L’articulation de la hanche est l’une des parties les plus grandes et les plus mobiles de ce système, qui détermine en grande partie la mobilité de tout le corps: abaissement du genou droit, poussée du pied gauche vers l’avant, flexion à angle droit et pression du sol contre le sol (le pied est strictement sous le genou). ou un peu en avance)

Fesses Bursa

Inclusions voilées de type nuage visibles aux rayons X dans les tissus périarticulaires.

  • Déformation du fascia large (muscle T. abducent), etc.
  • Muscles lombaires inférieurs (avec des crampes)

Traitement Sous charges excessives chez les athlètes, en particulier avec le départ explosif des sprinters. Des problèmes similaires peuvent survenir avec le muscle sartorial, commençant par l'épine iliaque antéro-supérieure.

  • La tendinite / bursite iléo-lombaire est le type le plus courant de lésion des tissus mous autour de la hanche.
  • - sac souple autour du joint, permettant une grande variété de mouvements. La capsule contient du liquide synovial lubrifiant.Dans le processus de développement de l’articulation de la hanche lié à l’âge, des défauts peuvent apparaître, se manifestant par un développement insuffisant des éléments articulaires ou par leur déformation.
  • Le mouvement est un symbole de la vie elle-même. L'articulation de la hanche relie le haut du torse et les membres inférieurs, assurant leur mouvement. L'articulation elle-même est capable de se déplacer dans plusieurs directions et effectue différents types de mouvements, de sorte que des dommages ou une maladie entraînent de graves conséquences. Redressez votre dos en sollicitant les muscles stabilisateurs.
  • La maladie peut être déterminée par rayons X, échographie ou par un examen plus précis - IRM. Certains signes communs caractéristiques d'une tendinite sont caractéristiques de la maladie.

Capsulite adhésive

  • Repos, analgésiques, exercices, injections d'AL / stéroïdes en combinaison avec des techniques de physiothérapie d'étirement immédiatement après.
Arthrose

Un défaut dangereux est la dysplasie de l'articulation de la hanche, une formation insuffisante de l'acétabulum de l'os pelvien et du fémur proximal. Le plus souvent, la cause principale de ce défaut est congénitale. Dans le même temps, chez un enfant en bas âge, la dysplasie peut évoluer en un déplacement de la tête fémorale.

  • Cette articulation relie les os du bassin et du fémur. C'est un joint en forme de coupe, qui est un type de forme sphérique. À l'aide de nombreux ligaments et formations cartilagineuses, l'articulation articule l'acétabulum de l'os pelvien avec la tête du fémur.
    • Nourrissant légèrement les hanches, ramenez le bassin en plaçant les mains sur le genou gauche ou sur les hanches.
    • Le traitement est le plus souvent effectué sans chirurgie:
    • Le développement progressif de la douleur.
    • © Auteurs et relecteurs: équipe éditoriale du portail santé «For Health!». Tous droits réservés.
  • Anatomie

Sensibilité sur l'épine iliaque antéro-inférieure, ce qui se produit lors du lissage passif de la cuisse et de la flexion active de l'articulation de la hanche.

  • - charges excessives. Distribué par les athlètes.
  • - charges excessives

- Le point d'attache de nombreux muscles fessiers (rétracter la cuisse et la faire pivoter vers l'extérieur).

  • La dysplasie articulaire peut être classée selon trois degrés de dommage articulaire: pré-luxation, subluxation et luxation. La dysplasie chez un enfant peut apparaître dès les premiers mois de la vie sous la forme d'une abduction de la hanche limitante, de plis cutanés sur la hanche, d'une longueur de jambe réduite et d'une demi-jambe de repos au repos. À l'âge de 3 à 5 ans, la subluxation d'un enfant peut se manifester par une instabilité ou des boiteries et une luxation provoquée par une démarche trop lourde.

À la jonction, la surface de la tête fémorale est presque entièrement recouverte de cartilage hyalin, à l'exception de la fosse, où le ligament est attaché. La couverture cartilagineuse de l'os pelvien ne se trouve que sur la partie arrondie de l'acétabulum. La surface restante de l'os dans la région de l'articulation est recouverte de fibres sous forme de tissu articulaire lâche et de membrane synoviale (gaine). Sur le bord libre de l'acétabulum, la lèvre fibrocartilagineuse acétabulaire, d'une hauteur pouvant atteindre 6 mm et formée de fibres de collagène, est développée.

  • Maintenez cette position, puis répétez l'éraflure pour l'autre jambe.
  • Une articulation de la hanche malade devrait être dans un état de repos relatif - sans mouvements actifs.
  • Les symptômes de la douleur disparaissent lors des mouvements initiaux, mais reviennent avec des charges répétées avec une force encore plus grande.
  • En savoir plus sur l'articulation de la hanche, la douleur:
  • L'arthrose est la cause la plus courante de douleur dans l'articulation de la hanche. L'arthrose primaire est associée à des problèmes de cartilage articulaire (usure), tandis que l'arthrose secondaire survient lorsque l'articulation a été endommagée à la suite d'un autre processus pathologique:
  • Recherche.
  • Signes cliniques.
Douleur irradiante
  • .
  • Petite brochette
    • Les anomalies pathologiques importantes, indiquant une dysplasie, sont l'excès de pente du toit acétabulaire, le déplacement de l'extrémité du fémur vers l'extérieur et vers le haut, l'ossification ultérieure de la tête. La cause la plus fréquente est le déplacement de la tête fémorale, qui est subdivisée en cinq degrés.
    • La lèvre assure une couverture complète et serrée de l'acétabulum de la tête fémorale. Le volume sous le ligament transversal formé par la lèvre acétabulaire est rempli de tissu articulaire lâche à travers lequel les vaisseaux sanguins et les canaux nerveux sont posés.
    • Des exercices plus difficiles pour le muscle iliopsoas:

Des compresses avec de la glace peuvent être appliquées aux endroits où la douleur est concentrée (à l'exception de l'inflammation de calcination des tendons - elle peut être traitée au contraire avec de la chaleur).

La démarche change, bientôt en boitant.

Quels sont les muscles impliqués dans le mouvement de la hanche dans l'articulation de la hanche? si c'est possible, alors plus en détail sur chaque muscle

Dysplasie acétabulaire (malformation de l'acétabulum)