Est-ce que l'armée souffre d'arthrite?

L'arthrose est un diagnostic qui vous fait penser à la probabilité d'une conscription militaire. Bien qu’on le trouve rarement dans l’histoire des recrues, il est toujours utile de savoir ce danger. Actuellement, de nombreuses maladies "paraissent plus jeunes", cette tendance, selon les médecins, a affecté la pathologie articulaire.

La cause de cette maladie chez les jeunes qui sont prêts à aller au service, ont déjà été blessés. Un pourcentage plus faible de recrues reçoivent un diagnostic d'arthrose dû à une dysplasie du cartilage articulaire. Cela est dû à de nombreuses raisons, par exemple une augmentation du nombre d’adolescents dépendants des mauvaises habitudes ou une prédisposition génétique des futurs soldats.

Ils ont un système immunitaire affaibli, ce qui peut entraîner une telle complication. Qu'ils entrent dans l'armée ou non, cela dépend du stade de la maladie. Ils sont emmenés à l'armée, mais seulement dans le cas d'affections peu compliquées, c'est-à-dire au début de l'arthrose. Cette étape peut même aider à la récupération, car pendant le service, il y aura suffisamment de mouvements et une alimentation équilibrée.

L'arthrose provoque un inconfort considérable et interfère avec le service militaire normal.

Qui est à risque

Est-ce que l'armée souffre d'arthrite? La catégorie de ceux qui risquent de ne pas tomber dans les rangs des forces armées de la Fédération de Russie avec une telle maladie ou une telle suspicion, comprend les jeunes hommes qui:

  • reçu des blessures graves et des entorses, c'est-à-dire endommagé le système musculo-squelettique;
  • professionnellement engagé dans l'haltérophilie, le football, le hockey et d'autres sports;
  • souffrait du processus inflammatoire, qui était alors compliqué par des maladies secondaires;
  • ont des troubles congénitaux dans la structure du cartilage articulaire (dysplasie articulaire).

Une réponse positive d'un conscrit à au moins l'un de ces points constitue la base pour diriger le futur soldat vers des spécialistes, qui détermineront le problème à ses articulations. Vous devrez peut-être consulter des spécialistes tels qu'un radiologue, un traumatologue et un rhumatologue. Ce sont eux qui décident de recruter de tels appelés dans l'armée.

Un traumatisme d'une articulation lors de la chute peut provoquer une arthrite

Le cours de la maladie passe par 4 étapes:

  • arthrose de 1 degré. Il existe une violation des processus métaboliques, à la suite de laquelle l'activité motrice ne ralentit pas. Les rayons X ne reflètent aucune violation, il n'y a pas de gêne. L'établissement d'un tel diagnostic devrait permettre à une personne de prendre davantage soin de ses articulations. À ce stade, la plupart des problèmes peuvent être évités en prenant des mesures préventives. A ce stade, conscription et arthrose sont encore compatibles;
  • arthrose 2 degrés. En l'absence de traitement, la maladie entre dans la phase suivante, qui nécessitera un traitement prescrit par un spécialiste. Lors d’une étude par rayons X, des irrégularités évidentes apparaissent sur l’articulation touchée et les premiers signes suspects apparaissent, par exemple une fatigue chronique, des sensations douloureuses lors de mouvements brusques et un resserrement. Cartilage articulaire déformé. La cause de la progression de l'arthrose de l'articulation 2 degrés sont des blessures et des maladies causées par des maladies infectieuses et ayant une nature non spécifique. La question de savoir si un conscrit convient à l'armée dans cette situation dépend des maladies associées;
  • 3 degrés. L’indisposition pendant cette période ne lâche pratiquement pas le patient. La douleur accompagne à la fois le mouvement et le calme des membres. Il y a une dépendance aux conditions météorologiques, les articulations peuvent perdre leurs fonctions et la personne sera frappée d'incapacité. La question est la suivante: s’ils s’en vont à l’armée, ce n’est plus ici;
  • arthrose des articulations 4 degrés. Même les puissants analgésiques arrêtent d’aider pour le moment. Fondamentalement, le traitement est réalisé uniquement au moyen d'une intervention chirurgicale, le remplacement d'une articulation pratiquement détruite par une endoprothèse a lieu.
Stades du développement de l'arthrose du pied

Opinion d'experts

Après avoir passé un examen complet entre les mains des représentants de la commission médicale du bureau de recrutement militaire, ce sont les conclusions de spécialistes. Les pathologies présentes dans le corps en plus de cette maladie sont d'une grande importance. Ceux-ci peuvent être: pieds plats, cyphose et autres pathologies de même nature. Les principaux facteurs sur lesquels il convient de prêter attention sont:

  • déformation du tissu osseux;
  • détérioration du cartilage articulaire;
  • la taille de la fente commune.

Avec une telle maladie, ils s'en vont à l'armée, mais pour cela, un premier ou deuxième degré d'arthrose et de pied plat doit être diagnostiqué chez un conscrit. Ils ont mis la catégorie "B". Dans les situations caractérisées par une maladie plus grave, le service militaire devient une perspective inaccessible. Donc, la décision de prendre un conscrit militaire est prise sur la base d'un certificat médical.

Ce sera négatif s'il y a des stades 2 à 4 de maladies telles que:

  • arthrose de l'articulation du genou;
  • arthrose de l'articulation du poignet;
  • arthrose de l'articulation ram-naviculaire;
  • les pathologies du cartilage articulaire situées dans la partie médiane du pied;
  • pied plat (3-4 stades).

L'arthrose non couverte et l'armée sont également incompatibles.

Arthrose déformante du genou

Cela est dû au fait que de telles violations dans le système musculo-squelettique provoquent une douleur intense. Un grand effort physique devient presque la principale contre-indication. En raison des processus inflammatoires affectant les articulations, il se produit un œdème qui interfère avec l'activité motrice de la personne malade.

La radiation de l’inscription militaire a lieu dans les catégories prescrites dans l’Annexe des maladies. Ce document contient des informations sur toutes les pathologies pour lesquelles le service militaire est impossible. Il énumère les points suivants sur la maladie et ses manifestations:

  1. Le deuxième degré, accompagné de croissances osseuses supérieures à 1 mm, réduit l'écart entre les articulations est le double de la norme; déformation du cartilage articulaire et ostéosclérose du caractère sous-chondral. Le document principal du plan, intitulé «Certificat d'un citoyen soumis au service militaire», est libellé comme suit: «valide».
  2. Le troisième degré est caractérisé par des excroissances osseuses prononcées, l’absence d’espace articulaire et la déformation des articulations. Avec cette conclusion, le jeune homme est déduit de l'enregistrement militaire, c'est-à-dire que la pathologie est de 3 degrés et que l'armée est strictement parallèle.
  3. La toute première phase de la maladie n'interfère pas avec le passage du service militaire et, dès lors, lorsqu'on lui demande si l'armée convient, la réponse est oui.

Les modifications apportées à la demande sont effectuées chaque année. Le tableau des maladies contient plus d'une centaine de pathologies, en présence desquelles le service militaire est annulé. Ils sont divisés en catégories distinctes, ce qui vous permet de déterminer facilement la probabilité approximative de conscription. Son examen régulier permet d’éliminer les lacunes du système de sélection de l’armée et de rendre le document plus convivial.

Le diagnostic final de la maladie est établi par le médecin orthopédiste.

Conclusion

Habituellement, de telles situations sont clarifiées lors des commissions régulières du bureau de recrutement militaire. Un conscrit qui ne peut être testé par l'armée est obligé de fournir à la commission médicale tous les documents nécessaires. Il devrait inclure les rayons X des articulations touchées, les avis d’experts, les résultats de tests de laboratoire, etc. Ceux qui souffrent d'arthrose d'un degré, le retard du service militaire n'est pas autorisé. Si l'impossibilité de conscription est confirmée, l'ancien conscrit se voit attribuer une carte d'identité militaire et sera radié.

La présence et la gravité des maladies concomitantes ont également une incidence sur la décision de la commission du bureau d’enrôlement militaire de renvoyer ou d’inscrire un conscrit. Par conséquent, il est impossible de déterminer de façon indépendante si un candidat ayant des antécédents d'arthrose sera au service. Dans cette affaire, seuls les spécialistes du profil spécifié ont le droit de vote. Avant de construire tout espoir, il est nécessaire de se soumettre à une enquête.

S'engagent-ils dans l'armée souffrant d'arthrose du genou et d'autres articulations?

Bien que l'arthrose, en particulier à un stade avancé, soit une maladie qui touche principalement les personnes âgées, il arrive que des hommes jeunes soient victimes de cette pathologie, en particulier en cas de prédisposition héréditaire, de traumatisme, d'inflammation de nature infectieuse, d'occupation de certains sports ou de professions prédisposantes. Les appelés avec ce diagnostic sont intéressés à savoir s'ils souffrent d'arthrose dans l'armée et quelles restrictions cette maladie impose à l'aptitude au service militaire, en fonction de l'emplacement de l'articulation touchée et du degré de déformation de celle-ci. Dans quelle mesure l'armée et l'arthrose sont-elles compatibles? Pour répondre à cette question, vous devez étudier les documents réglementaires régissant les restrictions à la conscription en rapport avec les maladies des articulations.

L'arthrose est-elle une limitation du service?

Les restrictions de l'aptitude au service imposées par l'arthrite sont prescrites à l'article 68 du ministère de l'Intérieur de 2015, ainsi qu'aux articles 65, 68 et 85 de la liste des maladies. Ce qui compte, c'est quelle articulation est affectée par le processus dégénératif (grand, petit, son implication dans la marche et la course), la gravité de la douleur et les conditions dans lesquelles elle se produit, ainsi que certains paramètres qualitatifs de l'état de l'articulation du patient (taille de la fente articulaire, présence d'ostéophytes, division du cartilage le degré de déformation et de déviation des os par rapport à la position correcte).

Les maladies associées des os et des ligaments, telles que la cyphose vertébrale et les pieds plats, les maladies inflammatoires du système musculo-squelettique, affectent également le verdict.

Afin de confirmer la validité du diagnostic, le appelé doit fournir à la commission médicale militaire une radiographie de l'articulation malade et la conclusion du médecin (chirurgien orthopédiste ou chirurgien). Sur la base de ces données, la commission décidera d’admettre le jeune homme au service militaire, d’admettre un ajustement limité ou de la reporter pour une période déterminée ou jusqu’à l’appel suivant.

Groupes de vie plateau

Au total, il existe 5 variétés d'aptitude au service, désignées par les premières lettres de l'alphabet russe. Leur rapport à l'ordre d'appel est déterminé comme suit:

  • Les personnes ayant obtenu le diplôme A (approprié) ou B (approprié avec des restrictions mineures) sont susceptibles d'appel.
  • Les personnes du groupe B (éligibles limitées) ne sont pas recrutées dans l'armée en temps de paix, elles ne se mobilisent qu'en situation de guerre (le dossier personnel de cette recrue est indiqué);
  • Le groupe D (temporairement inapte) est attribué aux jeunes hommes ayant récemment subi une intervention chirurgicale, une maladie infectieuse ou pour toute autre raison médicale de nature réversible. En cas de rémission réussie après la période de récupération et d’un nouvel examen, ces personnes sont promues;
  • Ceux qui sont affectés au poste D ne sont pas soumis au recrutement militaire.

Degrés d'arthrose et catégories de durée de vie

Il existe des règles générales concernant l'aptitude au service militaire dans le cadre d'une arthrose:

  • Avec une arthrose du troisième et du quatrième degré (quelle que soit la localisation), avec une ostéoarthrose et la présence d'ostéophytes de plus de 1 mm, des signes évidents de destruction du cartilage, réduisant la taille de l'écart à 2 mm ou moins, le jeune homme refuse inconditionnellement de se faire marquer par l'armée;
  • En cas d'arthrose du deuxième degré avec excroissances et déformation notable du cartilage, ainsi qu'en cas d'ostéosclérose sous-chondrale, le patient reçoit une catégorie B, est libéré de l'armée et est radié de l'enregistrement militaire, mais la marque est «propre»;
  • Si l'une des articulations massives (hanche, genou, cheville) est atteinte d'une arthrose déformante et que la largeur de sa fente est inférieure à 0,44 cm, le conscrit bénéficie d'un degré de forme physique limité (B).

Limites imposées par l'arthrite en fonction de la localisation

Les lésions de diverses articulations à des degrés divers affectent l'aptitude de l'armée. En outre, la maladie peut être compliquée par des maladies concomitantes des jambes et de la colonne vertébrale. Appliqué aux catégories, il ressemble à ceci:

  • Dans quelles conditions s'adressent-ils à l'armée souffrant d'arthrose du genou - en cas de gonarthrose déformante (qu'il s'agisse du premier degré de la maladie ou d'un cas négligé), le jeune homme est libéré de l'appel à la vie. Si le processus pathologique au niveau du genou est réduit à l'amincissement du ménisque, il est nécessaire que la largeur de la fente ne dépasse pas 0,44 cm. Après l'opération, ils accordent un répit de l'armée pendant un an, après quoi il est nécessaire de retourner au bureau d'enregistrement et de recrutement militaire et de passer une commission;
  • Dans le cas de l'arthrose de la cheville, les affections ont beaucoup en commun avec le cas précédent (elles appartiennent toutes deux aux grandes articulations des jambes). Avec une fente commune inférieure à 4 mm de large, la recrue pourra éviter l'armée;
  • La coxarthrose (lésion déformante de l'articulation de la hanche), accompagnée de douleurs aiguës, de modifications de la démarche et, à long terme, de graves déformations du système musculo-squelettique, affecte plus l'efficacité de l'armée que les autres. Conformément à l'article 65, si la largeur de la lessive n'atteint pas 0,44 cm, le patient reçoit la catégorie B dans l'identification militaire, et si l'articulation est considérablement déformée et que l'écart est inférieur à 0,2 cm, catégorie D;
  • L'arthrose de l'articulation ram-naviculaire à 2 degrés et plus, causée par une blessure au pied, constitue le fondement d'une libération complète de la conscription. Confirmez que le diagnostic est nécessaire en fournissant une radiographie et le résultat de la tomodensitométrie;
  • Dans le cas d'une arthrose non déguisée, la recrue est classée dans la catégorie D et exemptée de l'armée;
  • Le pied plat du troisième et du quatrième stade avec dégénérescence des articulations du pied du premier ou du deuxième niveau donne la catégorie B. Dans les cas plus avancés du processus pathologique, le patient est étiqueté D avec retrait complet du service. En outre, selon une modification apportée à l'article 68 du Ministère de l'intérieur en 2015, la catégorie B concerne les arthroses de la partie moyenne du pied, non associées à un pied plat.

Si le conscrit est informé de la présence d'une lésion dégénérative ou ressent de la douleur en marchant, en faisant de l'effort physique ou dans d'autres conditions, il doit être référé par le thérapeute local pour un examen radiographique. Avec un instantané, vous devez contacter un chirurgien ou un orthopédiste pour obtenir une conclusion sur la présence d'un processus pathologique. Le cliché et la conclusion doivent être conservés pour fournir le conseil médical.

Prennent-ils un conscrit souffrant d'arthrose pour servir dans l'armée: quels facteurs influencent la décision de la commission médicale?

L'arthrose est considérée comme une pathologie commune des articulations. La maladie est fixée chez les personnes âgées et les jeunes. À cet égard, les jeunes sont intéressés à savoir s'ils vont à l'armée avec une telle pathologie. Après tout, avant de servir dans l'armée, une personne est soumise à une commission médicale dont les membres déterminent si elle est apte au service.

Arthrose: concept, symptômes

Les jeunes ont de plus en plus tendance à soigner l'arthrose du genou. Pour déterminer si un jeune homme est apte au service militaire, un examen complet est effectué. Les médecins détermineront le degré de développement de la maladie, la gravité de la pathologie des articulations.

L'arthrose est une pathologie qui endommage et détruit les tissus des articulations. La maladie qui affecte les articulations des genoux est appelée gonarthrose.

Les dommages aux articulations se reconnaissent facilement à la présence de signes caractéristiques:

  1. Douleur localisée au genou. Le syndrome douloureux augmente après la charge sur l'articulation douloureuse.
  2. Poème douleur au repos.
  3. Douleur accrue.
  4. Douleur nocturne (douleur manifestée la nuit).
  5. Dépendance météorique (le composé affecté réagit douloureusement à un changement de temps).
  6. Restriction de la mobilité de l'articulation douloureuse. Un genou douloureux n'est pas capable de fonctionner pleinement, d'effectuer les mouvements habituels.
  7. Changer l'apparence du joint.

Au fil du temps, les symptômes de la pathologie augmentent et, s'ils ne sont pas traités, les chances de guérison complète sont réduites. L'absence de traitement adéquat entraînera un handicap en raison de l'immobilisation complète de l'articulation.

Stades de développement de la pathologie

Les médecins distinguent 3 stades de développement de l'arthrose + le stade initial. La phase initiale ne se caractérise pas par des changements tangibles, des perturbations dans le travail et l'apparence de l'articulation. Seules les poches sont corrigées. Au début, les symptômes de la maladie sont légers et les jeunes ignorent donc les premiers symptômes d’une maladie dangereuse.

Considérez les stades de la maladie et les symptômes caractéristiques:

  1. Le premier degré est caractérisé par la présence de changements dans les tissus cartilagineux. Le cartilage perd progressivement son élasticité, ce qui augmente le frottement entre les surfaces articulaires. Ainsi, sur le cartilage, des fissures se forment, la zone de l’articulation du genou se gonfle. Il y a une douleur aiguë lors du déplacement. La douleur passe vite.
  2. La deuxième phase du développement de la maladie est caractérisée par une augmentation des symptômes. De nouveaux signes apparaissent: la restriction de mouvement de la connexion, le pincement des articulations. En raison de la forte compression des os des articulations, le cartilage se détériore. La douleur apparaît même après le moindre effort physique.
  3. La troisième phase de la maladie se manifeste par une déformation complète de l'articulation du genou. Les fissures articulaires sont déjà absentes, des douleurs sévères apparaissent, qui ne disparaissent pas au repos. Le mouvement de l'articulation devient difficile.

Causes et groupe à risque

La gonarthrose est souvent diagnostiquée chez les personnes âgées (patients âgés de plus de 40 ans). En ce qui concerne le sexe, la maladie affecte souvent les femmes âgées. Si nous parlons des jeunes, la gonarthrose est plus souvent enregistrée chez les garçons. Les jeunes qui aiment le sport (sauts, athlétisme, jogging, sports lourds) et qui travaillent au travail avec un effort physique accru (porteurs) sont sensibles au développement de la maladie.

Facteurs provoquant le développement de l'arthrose:

  1. Le surpoids est la cause d'une exposition accrue aux surfaces cartilagineuses.
  2. Mauvais mode de vie. Fumer, l'abus d'alcool affecte négativement l'état des vaisseaux sanguins, ce qui rend difficile l'alimentation, l'oxygénation des tissus entourant l'articulation, les fibres cartilagineuses. La présence de varices augmente le risque de développer une arthrose.
  3. Effort physique excessif. Présent lors des sports. Une forte usure, la déformation des fibres cartilagineuses sous l'influence de charges accrues deviennent souvent la cause d'une arthrose chronique.

Les recrues, quant à elles, ont des causes de lésions articulaires:

  • blessures graves aux membres inférieurs: entorses, fractures complexes, luxations;
  • dysplasie de composés (anomalies congénitales, se manifestant dans la structure physiologique de l'articulation);
  • complications après le processus inflammatoire.

Est-ce qu'ils prennent dans l'armée des patients souffrant d'arthrite?

Lorsqu'on diagnostique une arthrose du premier au deuxième degré chez les jeunes, on leur pose une question sur l'aptitude au service militaire. Une réponse sans équivoque à cette question ne peut être prise en compte pour un certain nombre de facteurs:

  1. La sévérité de la pathologie.
  2. Stade de développement de l'arthrose.
  3. La présence de maladies concomitantes.

Afin d’obtenir des informations complètes sur l’état des articulations du jeune homme, les médecins envoient une radiographie. La radiographie fournira des informations détaillées sur ces indicateurs:

  • le degré de rétrécissement de l'écart inter-articulaire;
  • angle de déviation par rapport à la position normale des os;
  • le degré de déformation de l'articulation du genou;
  • puissance des excroissances osseuses.

Après les rayons X, le patient subit un examen par ces médecins:

Une étude radiographique détaillée a été menée après avoir passé par les médecins énumérés, ce qui permet de tirer une conclusion quant à l'aptitude de la recrue à servir dans l'armée.

Une commission médicale spéciale décide si une recrue est apte au service. Tout d'abord, les membres de la commission prennent en compte les nuances suivantes:

  1. Le degré de développement de la pathologie des composés.
  2. La présence de maladies concomitantes (cyphose, pieds plats). Ils n'appellent pas de service militaire aux jeunes hommes souffrant d'arthrose du genou, de pied plat au troisième degré et de perturbation de la connexion de la partie médiane du pied). Ces pathologies surviennent avec une douleur intense.
  3. La nature de la maladie L'arthrose du deuxième degré, ainsi que du premier, se manifeste par une douleur intense. Les membres ne bougent pas complètement à cause de l'usure de l'articulation. En présence de ces symptômes dans l'armée des jeunes ne prenez pas.
  4. La présence de malformation de l'articulation du genou. La sévérité de la déformation articulaire. Ces indicateurs prennent en compte en présence de pathologie du deuxième, troisième degré.
  5. Le degré de détérioration des fibres cartilagineuses. Les médecins évaluent l'état de la fracture articulaire (si la lacune est fortement réduite, le jeune homme est radié de l'enregistrement militaire).

Pour décider de l'adéquation d'un jeune au service militaire, il est nécessaire de procéder à un examen médical et à une étude de la liste des maladies. "Liste des maladies" est un document contenant une liste complète des maladies, en présence desquelles le conscrit reçoit un ajournement, le refus du service militaire. Ce document indique que la recrue est radiée de l'enregistrement de l'armée dans les cas suivants:

  1. La présence d'arthrose de 2 degrés. La croissance des os doit être supérieure à 1 millimètre, un fort rétrécissement de la fente interarticulaire (2 fois), les articulations étant déformées. L'ostéosclérose sous-chondrale doit être observée. En présence de ces symptômes dans les affaires personnelles d'un jeune homme est toujours faite une note "en forme".
  2. La présence d'arthrose de 3 degrés. Les excroissances osseuses sont très brillantes, les articulations sont déformées, les espaces communs sont complètement absents. Un conscrit présentant les caractéristiques décrites est clairement exempté du service militaire.

Lors du diagnostic "d'arthrose du premier degré", le conscrit n'est pas accusé d'enregistrement militaire. Il reste apte au service militaire. Avec un tel diagnostic, le type reçoit une catégorie de remise en forme «B» (limitée pour le service).

Avec la catégorie «B», un jeune n'a pas besoin de servir dans l'armée en temps de paix. Il a été libéré de la conscription et renvoyé à la réserve. Ticket militaire délivré à lui. Si le consilium a des questions à la recrue, celle-ci peut renvoyer le jeune homme à une commission supplémentaire détenue dans l'unité des patients hospitalisés. Dans l'unité de patients hospitalisés sera diagnostiqué, désignera un cours thérapeutique.

Les jeunes souffrant d'arthrose du genou rejoignent-ils l'armée?

Le contenu

On croit que l'arthrose du genou - le sort des adultes de plus de 40 ans. Cependant, le jugement est faux, car la maladie peut également se développer chez les jeunes. À un jeune âge, l'arthrite du genou est plus souvent touchée par les garçons. Et il est tout à fait naturel que, parallèlement aux questions sur le traitement de la maladie, ils se préoccupent également de savoir s’ils s’intéressent à l’arthrose. Il est impossible de répondre sans équivoque à cette question, car tout dépend du stade de la maladie, de la gravité de l'évolution et du degré de dommage à l'articulation.

L'arthrose du genou: le noeud du problème

L'arthrose est une maladie caractérisée par un processus destructeur au niveau des articulations. Les médecins considèrent que la destruction des articulations du genou est la plus courante parmi tous les types d'arthrose. Ce type d'arthrose s'appelle également gonarthrose. En règle générale, cette maladie affecte les adultes âgés de 40 ans et plus. Il y a plus de femmes parmi ces patients. Cependant, les jeunes sont également touchés par cette maladie. Parmi les jeunes patients, la plupart d’entre eux sont des professionnels du sport, notamment des sports lourds comme l’athlétisme, le jogging, le saut d'obstacles.

La maladie se caractérise par les symptômes suivants, qui nécessitent une attention particulière:

  • sensations douloureuses observées même au moindre effort sur les articulations du genou et de la hanche;
  • la douleur disparaît si l'articulation touchée est au repos;
  • augmentation de la douleur, obligeant une personne à accorder de plus en plus de paix et de repos à un membre douloureux;
  • avec le temps, la douleur survient la nuit;
  • l'articulation touchée réagit aux changements météorologiques («torsions»);
  • altération de la mobilité de l'articulation touchée, qui s'accompagne d'un difficile processus de flexion et d'extension du membre;
  • il y a des changements dans l'articulation elle-même, dont la gravité dépend du stade de la maladie.

Au fil du temps, ces symptômes sont de plus en plus aggravés. Par conséquent, il est très important de consulter un médecin si vous découvrez les premiers signes à peine perceptibles d'inflammation de l'articulation du genou. Plus la maladie est détectée tôt, plus elle peut être soignée efficacement et rapidement, ne permettant pas la déformation du genou et d'autres complications.

Arthrose du genou: stades de développement de la maladie

Les médecins distinguent 3 stades de la maladie. Cependant, il est de coutume de distinguer séparément le stade le plus initial du développement de la maladie, qui rend extrêmement difficile le diagnostic de l'arthrose, car même une radiographie ne montre aucune irrégularité ni aucun écart par rapport à la norme. Pour le stade initial est caractérisé par seulement un gonflement mineur dans l'articulation. Mais ce symptôme est si léger que les patients n'y prêtent pas assez attention. Cependant, au fil du temps, les symptômes deviennent plus prononcés et diversifiés et l’image de la maladie devient plus claire.

  1. Arthrose grade 1 Cette étape est caractérisée par des changements dans la zone du cartilage. Cela détériore son élasticité, ce qui entraîne un frottement accru des surfaces de l'articulation. Au fil du temps, on observe la formation de fissures à la surface du cartilage. En outre, il y a un léger gonflement dans la région du genou. Les sensations douloureuses chez les patients souffrant d'arthrose du premier degré sont transitoires, mais en même temps, elles sont prononcées.
  2. Arthrose 2 degrés. Dans la deuxième phase de la maladie, les symptômes caractéristiques de la maladie en grade 1 sont renforcés et de nouveaux apparaissent. Ainsi, les os articulaires commencent à se comprimer encore plus. Le cartilage est presque complètement usé, il est pratiquement absent. Les sensations douloureuses deviennent très intenses et fréquentes, se manifestent même lors des plus petits efforts sur les membres inférieurs. Commencer les problèmes de mobilité, qui s’accompagnent d’un difficile processus de flexion et d’extension du membre au genou. Dans ce cas, le genou craque.
  3. Arthrose 3 degrés. C'est la dernière étape de la maladie. Il se caractérise par une déformation complète de l'articulation du genou. Dans le même temps, il n'y a pas de fossé commun. Les douleurs harcèlent le patient même en l'absence d'effort physique sur le membre malade, les mouvements sont sévèrement limités.

Si le patient cherche une aide médicale dans les premiers stades de la maladie, celle-ci peut être guérie efficacement et assez rapidement. Cependant, si nous atteignons la dernière étape, nous ne pouvons pas nous passer d'une intervention chirurgicale compliquée.

Arthrose du genou: causes et groupe à risque

L'arthrose ne se produit pas sur un terrain plat. Comme tout processus pathologique, il a ses propres raisons. Les plus communs sont les suivants:

  1. En surpoids. Les médecins vérifient que l'obésité augmente de 3 fois la vulnérabilité d'une personne au développement de l'arthrose. Cela est dû à l'effet accru sur la surface du cartilage, qui est très fragile et mince.
  2. Stress physique excessif. Dans ce cas, nous parlons d’athlètes professionnels. L'arthrose est souvent une maladie professionnelle, car les articulations sont gravement usées et déformées par des charges agressives constantes.
  3. Mauvais mode de vie. En particulier, le tabagisme et l’abus d’alcool, qui affectent les vaisseaux et les artères, ainsi que les varices augmentent également le risque de développer une arthrite.

En règle générale, ce sont les genoux qui souffrent, car ils portent le fardeau principal, et ce sont eux qui supportent le poids du corps humain. Dans le même temps, le lien le plus faible est précisément les articulations.

Causes de l'arthrose chez les recrues

Les médecins identifient un certain nombre de raisons pour lesquelles un jeune homme appelé dans l'armée peut souffrir d'arthrose. Ceux-ci incluent, en règle générale, tels:

  • blessures: entorse, fractures complexes des os des membres, luxations;
  • carrière sportive, notamment dans le football, le hockey, l'haltérophilie;
  • processus inflammatoires retardés avec complications;
  • dysplasie articulaire, c’est-à-dire pathologie congénitale de la physiologie des articulations.

Beaucoup de jeunes atteints d'arthrose à 1 ou 2 degrés veulent savoir s'ils sont conduits à l'armée avec un diagnostic similaire (pour une maladie à 3 degrés, bien sûr, nous ne parlons d'aucun service dans l'armée). Qu'il s'agisse ou non d'engager dans l'armée une personne ayant un problème similaire dépend de nombreux paramètres. En particulier, le degré de la maladie et la gravité de son apparition, de maladies concomitantes et le degré de dommage articulaire. Dans tous les cas, les jeunes chez qui on soupçonne une arthrose sont envoyés pour une radiographie afin d'obtenir une image claire de la maladie.

Une radiographie peut être utilisée pour évaluer l’état de l’articulation: existe-t-il des ostéophytes, c’est-à-dire des excroissances osseuses, l’espace articulaire est-il rétréci? Ensuite, le candidat est examiné par un rhumatologue, un traumatologue. Sur la base de l'image et de l'examen personnel, le médecin détermine le degré de déformation de l'articulation et calcule les angles de déviation par rapport à la position normale de l'os. Sur la base des conclusions des médecins, la question de savoir s'il faut ou non engager un tel recruté dans l'armée est ensuite résolue.

Arthrose du genou et service militaire

Afin de rendre un verdict sur l'aptitude d'un conscrit, une commission médicale spéciale est convoquée, qui rend une conclusion. Alors, à quoi les médecins font-ils attention en premier lieu:

  1. Le degré d'arthrose.
  2. Maladies concomitantes: pieds plats, cyphose, etc. Habituellement, les jeunes gens ne sont pas enrôlés dans l'armée en présence d'arthrose du genou et du milieu du pied et avec les pieds plats en 3 stades de développement. Ces pathologies sont accompagnées de douleur intense et d'exostose.
  3. La nature du flux d'arthrose. La maladie à 2 et 3 degrés est accompagnée de douleur, de mobilité réduite et de détérioration des articulations, ce qui rend impossible toute affectation dans l'armée.
  4. La présence et la sévérité des déformations des articulations. Cela est particulièrement vrai pour l'arthrose à 2 et 3 degrés.
  5. Le degré de détérioration du cartilage. En outre, l'état de l'espace articulaire joue également un rôle. Si le nombre est considérablement réduit, cela signifie que vous devez retirer un jeune homme du registre auprès du bureau d'enregistrement et d'enrôlement militaire.

Il est donc impossible de déterminer sans équivoque si les recrues souffrant d'arthrose sont recrutées dans l'armée. Outre l'examen médical, les bureaux d'enregistrement et de recrutement militaires ont recours à la disposition relative à l'examen médical militaire, à savoir la liste des maladies. Ce document est une liste de maladies en présence desquelles la recrue peut être rappelée du service militaire ou lui donner un sursis. L'arthrose est également inscrite à la liste des maladies. Dans ce cas, on indique précisément les cas où, en raison d'une arthrose, un conscrit peut être licencié de l'armée:

  1. Arthrose 2 degrés. S'il y a des ostéophytes d'une taille supérieure à 1 mm et un rétrécissement de l'articulation de plus de 50%, une déformation de l'articulation et une ostéosclérose sous-chondrale, alors le conscrit n'est pas recruté. Cependant, dans le dossier personnel, mettez toujours la marque "en forme".
  2. Arthrose du 3ème degré. A ce stade, des excroissances prononcées (ostéophytes) et une déformation de l'articulation sont observées, la fente articulaire est absente. Dans l'armée avec le diagnostic de recrues ne prennent pas.

En ce qui concerne l'arthrose de 1 degré, dans ce cas, les jeunes ne sont pas radiés de l'enregistrement militaire, c'est-à-dire qu'ils sont considérés aptes au service militaire. Dans ce cas, en règle générale, ils attribuent la catégorie B.

Armée et arthrose

Le chef du département juridique du service d'assistance aux conscrits.

Qu'est-ce qui détermine la durée de vie de l'arthrose?

Il est impossible de dire avec certitude si l'armée attend une recrue diagnostiquée "d'arthrose". Pour donner une réponse précise, vous devez examiner en détail les dossiers médicaux et l'opinion du médecin, ainsi que comprendre quelle articulation a été touchée. Seule une analyse complète de la situation permettra de prédire la catégorie de durée de conservation.

L’examen des recrues souffrant d’articulations douloureuses a généralement lieu sur 65 annexes de maladies. Ne vous engagez pas dans l'armée souffrant d'arthrite uniquement si le comité de rédaction approuve la catégorie "B" ou "D":

  • si la maladie est exprimée de manière abrupte, la destruction du cartilage a commencé, des excroissances osseuses sont apparues - ostéophytes, la largeur de l'interligne articulaire est inférieure à 2 mm - la catégorie «D» est retirée à la recrue.
  • en cas d'arthrose déformante dans l'une des grosses articulations (cheville, genou, épaule ou hanche) avec un écart articulaire ne dépassant pas 2 à 4 mm - la catégorie "B" figure sur le billet militaire.

Arthrose du genou: S'engagent-ils dans l'armée avec une gonarthrose?

Les causes de la gonarthrose peuvent être des blessures au genou et des lésions méniscales, une inflammation, l'obésité, un exercice excessif ou des mouvements brusques au cours de l'exercice. Risque élevé de maladie chez les patients subissant une intervention chirurgicale pour retirer le ménisque: dans de tels cas, la maladie se développe chez 9 patients sur 10.

Selon le tableau des maladies, pour la libération de la conscription, il est nécessaire qu'après la réduction ou l'élimination du cartilage méniscal, la gonarthrose se transforme en une forme déformante. Peu importe l’étape de la maladie: progressive ou arthrose d’un degré. Qu'ils prennent une armée dépend du respect des conditions ci-dessus.

L'armée n'attend pas un conscrit avec un ménisque mince de l'articulation du genou si la fente commune est inférieure à 4 mm. Si cette valeur est supérieure, la jeunesse n'échappera pas à la vie militaire.

Conseil du service d'assistance aux recrues:

Pour obtenir une exemption de l'armée pour arthrose, vous devez vous préparer correctement à l'appel et rassembler un paquet de documents médicaux. Dans ce cas, la conclusion du médecin traitant dans ces documents doit être entièrement conforme à la formulation de l'Annexe des maladies. S'il n'y a pas de documents et que le jeune homme ne s'est pas rendu chez le médecin pendant longtemps, la commission médico-militaire peut refuser de se soumettre à un examen supplémentaire et décider de l'appel.

Si une articulation du genou a été opérée pendant ou avant la conscription, dans de tels cas, l'armée est «reportée» de six mois. Conformément à l'article 85 de la liste des maladies, après l'intervention, le jeune homme a droit à un délai de 6 mois. Pour obtenir un ajournement, la recrue aura également besoin de documents médicaux confirmant le fait de chercher de l'aide médicale.

Arthrose de la cheville, faut-il prendre l'armée?

L'articulation de la cheville appartient également à la grande (grande), de sorte que les conditions seront similaires à la libération de gonarthrose. Dans cette situation, faites également attention à la présence de déformation et à la largeur de l'interligne articulaire. Si la largeur ne dépasse pas 4 mm, l'homme a le droit d'être exempté de la conscription.

Pour confirmer le diagnostic dans l'armée, il est nécessaire de fournir à la commission médico-militaire la conclusion d'un médecin (orthopédiste ou chirurgien) et les rayons X de la cheville.

Coxarthrose et l'armée

Comme pour les autres types d'arthrose, l'examen aura lieu en vertu de l'article 65 de la liste des maladies. En cas d'arthrose déformante, la catégorie non invasive «B» est placée si la largeur de l'interligne articulaire est comprise entre 2 et 4 millimètres. Si la maladie est prononcée et s'accompagne d'une déformation de plus de 5 degrés de l'axe du membre et si la largeur de l'articulation est inférieure à 2 mm, les médecins fourniront à la recrue la catégorie «D».

Catégorie de plateau pour arthrose de l'articulation du bélier

L'arthrose de l'articulation bélier-talon-naviculaire se développe généralement chez les jeunes ayant les pieds plats, mais l'apparition de l'anomalie peut également être causée par d'autres causes. Ceux-ci incluent des blessures au pied, une inflammation et des anomalies congénitales. Les symptômes de la maladie ressemblent aux manifestations d'autres types d'arthrose. La zone touchée devient enflammée et enflée, le patient ressent une douleur intense lorsqu'il plie la jambe ou marche.

La commission médico-militaire vérifie la correspondance entre l'arthrose de l'articulation ram-navale et l'armée conformément à l'article 68 de la liste des maladies. Les jeunes hommes présentant une déformation post-traumatique du calcanéum avec une diminution de l'angle de Beler à 10 degrés et une arthrose de l'articulation sont libérés de l'appel.

La présence d'arthrose de l'articulation bélier-talon-naviculaire est confirmée par la tomodensitométrie et les rayons X.

Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec l'arthrose du genou et d'autres articulations?

Les conscrits sont souvent intéressés par la question de savoir s'ils prennent avec l'arthrose dans l'armée. Une maladie dangereuse a des conséquences graves et menace l'invalidité. Afin d'éviter la progression de la maladie, les jeunes atteints d'arthrose (ostéoarthrose) sont soumis à des conditions particulières dans l'exercice de leurs fonctions militaires. La législation définit les formes de la maladie dans lesquelles la libération du service militaire est possible.

Les règlements

Les conditions de recrutement pour l'état de santé sont définies par un document spécial - la liste des maladies. Il s’agit d’une annexe aux règles régissant la conduite d’un examen médical militaire. Il indique les affections, leurs formes et la mesure dans laquelle la recrue est reconnue apte ou inapte au service. L'article 65 du document définit les conditions dans lesquelles l'armée et l'arthrose sont compatibles ou contre-indiquées:

  • en cas d'arthrose du 1er degré, il n'y a aucun changement visible dans l'articulation, l'activité physique n'est pas perturbée, il n'y a pas de violation de la radiographie - avec un tel diagnostic, un jeune homme est appelé dans l'armée avec une marque de «catégorie» «en forme»;
  • si l'arthrose du 1er degré s'accompagne d'une progression et d'une détérioration rapides de l'état, une recrue peut être classée dans la catégorie B «pour un temps limité», ce qui lui permet de servir dans certaines branches de l'armée (à l'exclusion des unités d'élite);
  • en cas d'arthrose du 2e degré, l'aptitude d'un conscrit à l'armée est évaluée par le comité de sélection sur la base de l'état général, de maladies concomitantes - en l'absence de pathologies graves, un jeune est considéré apte au service;
  • si l'arthrose du 2e degré est caractérisée par la présence de surcroissance osseuse supérieure à 1 mm, le rétrécissement de l'interligne articulaire 2 fois, la déformation de l'articulation augmentent la probabilité de classer un appel en catégorie B avec libération de l'armée en temps de paix (mobilisé en cas de guerre);
  • en cas d'arthrose de grade 3, les excroissances osseuses sont fortement prononcées, les ostéophytes sont clairement visibles, l'interligne articulaire se rétrécit à 2-3 mm - les capacités motrices de ce diagnostic étant limitées, la catégorie B est attribuée à la commission médicale;
  • en cas d'arthrose déformante du 3ème degré, lorsque le joint disparaît complètement, les cartilages s'effondrent, les têtes d'os sont compactées, la commission médicale prend une décision d'exemption de l'armée - il s'agit de la catégorie G;
  • en cas d'arthrose à plat, le jeune homme reçoit une carte d'identité militaire avec une note de catégorie B, ce qui lui permet de ne pas remplir son devoir militaire en temps de paix.

L'attribution d'une catégorie d'armée est effectuée par une commission médicale dans un bureau d'enregistrement et de recrutement militaire. L'objectivité de la conclusion dépend en grande partie de l'exactitude, du contenu de l'information fournie - des résultats de l'enquête, de la fiabilité des certificats. Les recrues sont souvent confrontées à la conclusion erronée du comité médical. Il est donc important de réussir l'examen et de connaître leurs droits.

Ce qu'il faut savoir la recrue

L'incapacité d'un recruté dans des conditions militaires est établie par le comité de rédaction du bureau d'enregistrement et de recrutement militaire. Au cours de l'examen physique, un examen complet est effectué avec un examen visuel externe, une évaluation de l'anamnèse et de l'état de santé général. La décision est prise en tenant compte d'un certain nombre de facteurs importants:

  • forme, stade, degré de négligence de l'arthrose et dynamique de la progression;
  • la présence de comorbidités (pieds plats, synovite) affectant l'aptitude au service;
  • taux de rétrécissement de l'interligne articulaire, déformation des articulations osseuses;
  • tailles des ostéophytes, l'angle de déviation des os par rapport aux valeurs normales;
  • le degré d'activité motrice, la force du syndrome douloureux.

Pour obtenir des informations objectives, il est nécessaire de se faire examiner par des spécialistes étroits - rhumatologue, orthopédiste, traumatologue, chirurgien.

Lors d'un examen physique, des questions controversées se posent souvent quant à l'établissement du stade de la maladie, associé au flou des signes d'arthrose du premier et du deuxième degré. Souvent, la question de la justesse de l'attribution d'une catégorie d'armée est tranchée par un tribunal.

Exemption du service militaire

Dans les situations controversées, la conclusion d'un examen médical permet de déterminer si les personnes atteintes d'arthrose sont acceptées dans l'armée. Elle se déroule à l’état stationnaire, en présence de la commission médicale militaire. La réponse à propos de l'exemption du service militaire sera positive s'il y a des antécédents d'arthrose entre 2 et 4 degrés:

Ces maladies s’accompagnent d’une grave déformation des articulations et d’une perte importante de la motricité. L'augmentation de l'activité physique et du service dans l'armée avec un tel diagnostic est strictement contre-indiquée.

Lésion du genou

Avec la gonarthrose (lésion du genou) et de la cheville, l'exemption du service militaire attend un conscrit en cas de complications graves. Si la difformité des os, le rétrécissement continu de l'interligne articulaire est diagnostiqué, la commission médicale décide que le jeune homme ne convient pas à l'armée.

Si, au cours de la période de conscription ou avant celle-ci, la recrue a été opérée au genou, elle bénéficie d’un sursis temporaire (jusqu’à six mois) de l’exercice de ses fonctions militaires. Lors du prochain appel, le jeune homme subit un examen médical répété pour résoudre la question de savoir s'il fallait ou non prendre l'armée pour cause d'arthrose du genou pour des raisons de santé.

Coxarthrose convenable

La défaite de l'articulation de la hanche (coxarthrose) est une maladie dangereuse qui s'accompagne de douleurs intenses, de boiteries, d'une scoliose et d'autres complications. La maladie progresse inévitablement et nécessite une attitude sérieuse à l’égard du problème. Aucune charge accrue ne favorise la progression de la maladie.

Avec la coxarthrose avec un rétrécissement de l'interligne articulaire inférieur à 4 mm, une douleur intense, une déformation visible de la surface osseuse, la recrue peut recevoir la catégorie B. Si le diagnostic révèle des complications graves, il est possible qu'une libération permanente de l'armée (catégorie D) soit possible. Cela est possible avec un fort rétrécissement de l'interligne articulaire (moins de 2 mm), une boiterie et une progression rapide de la maladie.

Arthrose des articulations du coude et de l'épaule

Avec la défaite de l'articulation du coude ou de l'épaule, la décision du comité de rédaction dépend de divers facteurs. Au stade initial de la maladie, vous ne devriez pas compter sur une exemption de service. Le plus souvent affecté à la catégorie de combat B3.

La présence d'un fort syndrome douloureux, les modifications pathologiques de la surface du cartilage permettent d'espérer la catégorie B. Pour évaluer l'aptitude à l'armée, les médecins sont guidés par les indicateurs d'angle de flexion-extension, d'abduction, de mobilité des bras.

Recommandations

Faire appel à l'armée et à l'arthrose est un problème grave, pour la solution duquel il est nécessaire de bien se préparer. Les conscrits doivent connaître certaines des règles pour se préparer à se rendre au bureau militaire:

  • se soumettre à un examen médical professionnel;
  • obtenir l'opinion d'un expert avec un diagnostic précis et objectif;
  • soumettre à la commission militaire toutes les preuves nécessaires d'arthrose;
  • jouir du droit de contester une décision injuste de la commission médicale.

Les questions controversées sur l'attribution d'une catégorie d'armée sont résolues dans la salle d'audience. L’implication d’avocats expérimentés dans les problèmes de recrutement permet d’obtenir justice et d’obtenir légalement une exemption des fonctions militaires.

Est-ce qu'ils prennent à l'armée avec l'arthrose des articulations?

L'arthrose des articulations est une maladie qui est le plus souvent diagnostiquée chez les personnes de plus de 40 ans. Cependant, dans certains cas, lorsqu'il est exposé à des facteurs défavorables, il affecte les jeunes hommes en âge de servir. Dans ce cas, le futur recrue et ses parents devraient savoir s’ils s’intéressent à l’arthrose dans l’armée, ce qui devrait être fait pour confirmer leur diagnostic.

Chez les adolescents et les jeunes, l'arthrose se développe pour plusieurs raisons:

maladies inflammatoires des articulations qui provoquent des complications;

blessures graves, subluxation des articulations, fractures osseuses, étirement important des muscles et des articulations;

modifications pathologiques congénitales ou acquises des articulations (dysplasie) qui ne sont pas éliminées à temps;

pratiquer des sports intenses, ce qui a provoqué la destruction des articulations;

susceptibilité génétique à l'arthrite;

embonpoint, tabagisme, dépendance à l'alcool.

Si de tels facteurs provocants étaient présents dans la vie d'un jeune homme, il n'est pas nécessaire d'attendre l'ordre du jour de l'examen médical, vous devez contacter le radiologue de manière indépendante pour identifier le tableau clinique de la maladie. Pour le diagnostic final, il est nécessaire de faire examiner par un traumatologue et un rhumatologue le degré de déformation des articulations.

Commission médicale militaire

Après un examen approfondi, il est nécessaire d'obtenir des rapports médicaux de tous les médecins examinés avec un diagnostic confirmé. Ils viennent à l'IHC. Les médecins de la commission médicale militaire examinent le stade de la maladie sur des images échographiques. Les caractéristiques de chacun sont présentées dans le tableau.

L'état des articulations selon l'échographie.

Croissance des bords observée (pas plus de 1 mm). La lumière articulaire est rétrécie de moins de 50%.

L'espace articulaire est réduit de 50% ou plus, la taille des ostéophytes est supérieure à 1 mm. La déformation des extrémités des os articulés est observée.

La fente articulaire sur la radiographie n'est pas visible, les articulations sont gravement déformées.

Les médecins tiennent compte de la nature et de la gravité de l'arthrose elle-même, de la présence de déformations osseuses, du rétrécissement de l'articulation, de la détérioration du cartilage et de la présence de maladies concomitantes qui compliquent le diagnostic. Il s’agit d’une courbure de la colonne vertébrale (scoliose, cyphose, lordose), pieds plats. Sur la base de ces faits, la question de l’adéquation d’un conscrit est résolue, conformément à l’article 68 du Statut des examens médicaux militaires.

Ce qui est important pour les conscrits à savoir sur l'arthrose

Un jeune homme pourrait bien être enrôlé dans l'armée avec un diagnostic "d'arthrose". Tout dépend de la gravité de la maladie.

L'arthrose a 4 étapes caractérisées par certains symptômes:

    Le premier La maladie à ce stade ne se manifeste pratiquement pas par des signes cliniques. Parfois, il y a une fissure et un craquement des articulations endommagées, leur douleur est observée, passant indépendamment.

La seconde Des processus dégénératifs se produisent dans les articulations. Ils sont déformés, le joint commence à se rétrécir. La douleur n'est éliminée qu'avec des médicaments. L'homme note une sensation de raideur des articulations après le sommeil.

Troisièmement. Le tissu cartilagineux situé entre les articulations devient plus mince de 90%, les ostéophytes apparaissent sur les os. La douleur les inquiète tellement qu'ils ne peuvent être soulagés que par l'injection de corticostéroïdes.

Quatrième Le cartilage est complètement détruit, seule une chirurgie prothétique peut le sauver.

Une arthrose d'un degré n'est pas un motif d'exemption du service militaire. Mais seulement si l'écart entre les articulations n'est pas inférieur à 4 mm, il n'y a pas de douleur, la maladie ne se développe pas rapidement. En présence d'arthrose, si les fonctions des articulations ne sont pas altérées, le conscrit est considéré comme apte au service, mais dans les troupes de 3ème catégorie (sentinelles, techniques).

Les nuances de l'arthrose de différentes articulations

L'arthrose à 2 degrés est déjà un diagnostic controversé pour la reconnaissance d'un jeune homme apte au service militaire. En l'absence de symptômes aigus de la maladie et de la taille de la lumière articulaire de 0,4 cm ou plus, indiquez dans le billet militaire l'attribution de la catégorie "B", ce qui signifie une validité limitée.

Le lieu de l'arthrose doit être considéré:

    Arrêter En présence d'arthrose du pied, causée par des blessures, des pieds plats, des inflammations, le jeune homme peut être appelé en service. Mais il y a une nuance. Si l'arthrose a atteint 2 ou plus, il y a une déformation du calcanéum, une ostéoarthrose est apparue, la commission peut reconnaître la recrue comme étant inappropriée. Les hommes souffrant d'arthrose de la partie médiane du pied, chargés de 3 degrés de pied plat, ne sont pas admissibles.

Articulation de la hanche. Avec l'arthrose de cette articulation, la maladie évolue très lentement sur plusieurs années. Par conséquent, les jeunes hommes d’âge militaire sont considérés comme aptes. L'exception est lorsque l'espace entre les articulations a une taille de 0,2 à 0,4 cm. Dans ce cas, "B" est attribué. Si la lumière articulaire est réduite à 0,2 cm, le recruté doit être libéré de ses fonctions militaires.

Les chevilles Lors du diagnostic d'arthrose de la cheville avec une déformation articulaire, si la largeur de la lumière articulaire est inférieure à 0,4 cm, le jeune homme n'est pas éligible au service militaire.

Articulation tara-naviculaire: lors de l’arthrose de l’articulation à 2 degrés ou plus, les jeunes sont libérés du service obligatoire, cette forme de pathologie se traduisant par une douleur intense, les articulations sont déjà gravement déformées et la croissance osseuse restreint la mobilité.

Genou L'arthrose du genou au stade initial n'est pas une cause d'exemption de service dans l'armée. Mais seulement s'il n'y a pas de processus inflammatoires, de mobilité limitée et de douleur. Si la maladie est compliquée par le pied plat et la cyphose, alors que la lumière articulaire est inférieure à 0,4 cm, les articulations sont gravement déformées, le candidat a le droit d'être exempté du service. Les jeunes hommes dont les ostéophytes au genou atteignent 1 mm ou plus sont considérés comme impropres à la traite.

  • Epaule et coude: l'arthrose de ces articulations est rare chez les jeunes enfants, mais c'est la raison pour laquelle une personne a la possibilité de ne pas servir dans l'armée en temps de paix (catégorie B).
  • Ainsi, seule une commission médicale peut décider de soigner un jeune atteint d'arthrose, en considérant chaque cas dans un ordre spécial.

    Si vous souffrez d'arthrose mais que la commission ne veut pas reconnaître la maladie, nous pouvons vous aider à vous débarrasser de l'armée pour la santé, appelez le 88007751056 ou inscrivez-vous ci-dessous.

    • La législation militaire change souvent, de sorte que les informations deviennent parfois obsolètes plus rapidement que nous ne parvenons à les mettre à jour sur le site.
    • Tous les cas sont très individuels et dépendent de nombreux facteurs. Les informations de base ne garantissent pas la solution de vos problèmes.

    Par conséquent, des consultants experts travaillent 24 heures sur 24 pour vous!

    1. Posez une question via le formulaire (ci-dessous), ou via le chat en ligne
    2. Appelez la hotline: 8 (800) 775 10 56