Fracture du tibia

Un atterrissage infructueux conduit parfois à des problèmes - fracture du tibia. Il est composé de deux parties, connectées l'une à l'autre - petite et grande. À propos du tibia, il est connu qu’il s’agit de l’un des plus gros os humains. Sa fonction principale est de résister à toutes les charges de personnes. Par conséquent, le fait que cet os souffre souvent de blessures n’est pas surprenant. La fracture du tibia entraîne des conséquences désagréables.

Causes de blessures

Avant d'examiner les facteurs probables de fracture du tibia, il convient de préciser que cette partie du squelette humain est forte et qu'elle n'est donc pas toujours endommagée à la suite de ses effets. S'ils ne sont pas très forts, une fissure peut apparaître. Des blessures graves se produisent dans de tels cas:

  • Accident de la circulation
  • Dommages causés au sport et reçus dans la production.
  • Tomber d'une hauteur.
  • Un coup puissant.

En outre, les causes sont des maladies qui affectent les indicateurs de force du système musculo-squelettique.

Types de fractures

Le type de blessure influe sur la classification de la fracture. En traumatologie, ils sont les suivants:

  • Pause, entraînant l'apparition de fissures, en position horizontale ou verticale.
  • Fracture fracturée, lorsque ses particules quittent l'os.
  • Blessure fermée.
  • Fracture ouverte.
  • Fracture de fatigue, due à une surcharge du tibia, déjà fissurée.

Symptômes et signes

Connaître les signes de dommages vous permet de déterminer rapidement si un problème existe et de prendre des mesures décisives. Les traumatologues identifient les principaux signes d’une telle fracture:

  • Il existe des symptômes douloureux de nature différente. Au calme, lorsque la victime ne bouge pas sa jambe, une douleur sourde se fait sentir, la jambe lui fait mal. Tenter de devenir un membre douloureux entraîne une douleur aiguë.
  • Immédiatement dans la zone de la blessure, des poches et des hématomes sont formés.
  • À l'examen, la déformation de la jambe est clairement visible. La fracture est trop mobile.
  • Vérifier la sensibilité du pied ne fonctionne pas toujours. L'extrémité devient froide, pâle.
  • Une fracture ouverte est caractérisée par une plaie ouverte avec un os en saillie. Avec une telle blessure, les saignements abondants ne sont pas exclus.

En cas de blessure au petit tibia

La définition d'une fracture du tibia est parfois difficile. La victime fait pivoter la jambe blessée sans problèmes. De plus, si le gros os n'est pas endommagé, le patient se tient sur la jambe sans ressentir de douleur intense. Seul un spécialiste expérimenté de la palpation peut suspecter une situation grave.

Les mêmes difficultés apparaissent pour déterminer la fracture du petit os du tibia chez un enfant. Les symptômes clairs sont également souvent absents.

En cas de blessure du tibia

À la fracture du tibia, une personne ressent une douleur intense. Il n'est pas capable de se tenir sur une jambe ou de la déplacer. Gonflement immédiatement perceptible, entraînant une augmentation du volume du membre.

La fracture du tibia sans déplacement n'est caractérisée par aucun écart particulier des bords de la fracture par rapport à l'axe. Dans le traitement de cette blessure peut gérer plâtre. Mais parfois, il y a des complications.

Diagnostics

Initialement, le traumatologue effectue la palpation de la jambe affectée. Cela doit être fait avec le plus grand soin en cas de fracture par fragmentation.

Après examen, le patient est généralement envoyé pour des études supplémentaires. Les principales méthodes de diagnostic du tibia sont dans ces études:

  • Radiodiagnostic, avec lequel il est possible de considérer la gravité de la situation.
  • L'IRM est considérée comme un moyen sûr et précis de diagnostiquer, avec lequel la blessure est vue sous tous les angles, les fragments et la taille de l'hématome sont visibles.

En cas de lésion des terminaisons nerveuses, la victime doit consulter un neurochirurgien.

Premiers secours

La fracture du tibia est une situation dangereuse qui nécessite l'assistance d'un spécialiste. Mais avant l'arrivée de l'ambulance, il faut aider la victime. Le patient doit:

  1. Mettez un bandage d'immobilisation sur la jambe cassée. Le pied ne doit pas bouger.
  2. L'attelle doit aller sur l'articulation de la cheville et se situer au sommet au moins un tiers de la cuisse.
  3. La douleur peut être soulagée par des analgésiques ou des sédatifs.
  4. Une fracture ouverte doit être traitée avec des préparations antiseptiques.
  5. Pour arrêter de saigner sur la cuisse, il est nécessaire de mettre un garrot.

Toutes ces manipulations doivent être effectuées avant que la victime ne soit livrée au centre médical.

Des complications

Il arrive qu'une fracture du tibia entraîne des conséquences graves. Parmi ceux-ci, il convient de souligner:

  • Accrétion osseuse incorrecte.
  • La boiterie
  • La douleur douloureuse du membre blessé.
  • Pathologies vasculaires.
  • Faible sensibilité.
  • Ostéomyélite, arthrite, ostéoporose, arthrose et autres maladies.

En outre, le membre blessé peut devenir plus court que celui en bonne santé. Tous ces problèmes apparaissent à la suite d'une mauvaise accumulation d'os après une opération mal exécutée et si le patient n'a pas écouté les recommandations du médecin.

Traitement conservateur

Le traumatologue choisit une méthode de traitement basée sur de nombreux facteurs. Tout d'abord, le degré de complexité et le type de fracture sont pris en compte. Un patient présentant une fracture stable nécessite une réduction osseuse et un plâtre.

L’essence de la méthode conservatrice de traitement d’une fracture du tibia consiste à imposer un plâtre ou à effectuer une traction squelettique. Cette méthode de traitement convient en cas de dommage sans déplacement. Il y a généralement assez de traitement conservateur dans de telles situations:

  • Avec une fracture fermée avec un petit décalage.
  • Si le patient est une opération contre-indiquée.
  • En présence d'un patient dans le passé, mobilité réduite.

Souvent, dans le cas d'une fracture du tibia, la jambe se gonfle. Le patient est plus à l'aise avec l'éclat, qu'il lui sera facile de serrer ou de détendre. Après un bandage de plâtre est appliqué. La question de savoir combien il doit être porté est décidé par un traumatologue. Le temps moyen d'accumulation du tibia est de 4 à 6 semaines.

Des médicaments

En cours de convalescence, le patient souffre souvent de douleurs qui sont soulagées avec l'aide d'analgésiques. Il arrive que dans le cadre d'une chirurgie, des processus inflammatoires commencent. Les anti-inflammatoires à la rescousse:

Pour que les os guérissent plus rapidement, les traumatologues recommandent de prendre des vitamines D et C, du calcium.

Physiothérapie

La physiothérapie est prescrite pour la régénération et la bonne nutrition des tissus endommagés. La fracture du condyle du tibia nécessite une longue rééducation. Cela peut prendre de 6 mois à 1 an. En cours de rééducation, non seulement la douleur est arrêtée, mais l’état des tissus endommagés s’améliore. De la physiothérapie efficaces sont la cryothérapie, électrophorèse, UHF, thérapie au laser. De plus, les séances de magnétothérapie, qui massent les zones endommagées même à travers un plâtre, contribuent à une guérison rapide.

Massage et thérapie par l'exercice

Affecte favorablement les muscles et la circulation sanguine lors du massage des jambes endommagées. Il commence à faire une semaine après la blessure. À l’aide de légers mouvements, s’il est possible de retirer l’attelle, elle masse le membre blessé. Ainsi, les os et les tissus endommagés des membres sont fournis avec toutes les substances nécessaires. La restauration et le renforcement des jambes deviennent plus intenses.

Tous les exercices doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Si vous les effectuez correctement et régulièrement avec une fracture du tibia, vous pouvez considérablement accélérer le temps de récupération. Le traumatologue recommande des exercices simples après une fracture du tibia. Ils sont fabriqués avec un médecin et sans lui. Par exemple, la jambe est pliée au genou et au pied. Cet exercice aide à développer une jambe cassée et à la maintenir en forme. Vous pouvez vous allonger sur le côté pour que la jambe endolorie soit sur le dessus et le soulever lentement. Au début, c'est douloureux et difficile, mais une fois la jambe développée. Pour améliorer la circulation sanguine dans la jambe, il est utile de plier et de déplier les doigts dessus. Un traumatologue donne des conseils sur la manière de développer la jambe après une fracture du tibia. Il vous dira quand vous pourrez essayer de vous tenir sur la jambe blessée après une fracture sans béquilles.

Remèdes populaires

Affecte favorablement la récupération du bain de sel et d'herbes. Pour ce faire, dissolvez 100 g de sel dans 1 l d'eau et ajoutez-y de la camomille et de la décoction de calendula.

De plus, l'emballage à l'aide de cire fondue et d'ozocérite est considéré comme efficace.

Ne perdez pas de vue les avantages d'une nutrition adéquate pour les fractures. Le patient doit faire attention au régime et inclure plus de produits contribuant à l’accumulation rapide d’os:

  • lait et ses produits;
  • pêcher sous n'importe quelle forme;
  • noix de différentes variétés;
  • le sésame;
  • les verts;
  • haricots.

Méthodes chirurgicales

L'aide du chirurgien est nécessaire pour la victime dans de telles situations:

  • Avec une fracture ouverte.
  • Avec instabilité de la fracture et fort déplacement de fragments.
  • Si l'utilisation de méthodes conservatrices n'apportait pas de résultats positifs.

La méthode chirurgicale efficace la plus couramment utilisée est l'ostéosynthèse intra-osseuse. Au cours d'une telle opération, une broche métallique est insérée dans l'os, reliant et fixant l'os dans la zone de la fracture.

Auparavant, l'os blessé était relié à des vis et des plaques. A notre époque, cette méthode est indiquée si l'ostéosynthèse est contre-indiquée. Avant d'installer ces structures, des fragments d'os sont extraits au cours de l'opération.

Réhabilitation

Le traumatologue doit expliquer au patient que beaucoup dépend de la rééducation après la fracture du tibia. Ceci est considéré comme une période importante dans le processus de traitement. Parce que, pendant la période de récupération, beaucoup dépend. Si vous suivez toutes les recommandations du médecin, vous pouvez accélérer le processus de guérison et éviter de graves conséquences.

Prévention

Tout d’abord, vous devriez éviter les situations dans lesquelles vous pourriez vous blesser. Ne vous laissez pas emporter par le port de chaussures à talons. Les maladies qui affectent l'état des os doivent être diagnostiquées et traitées à temps. N'oubliez pas les avantages d'une alimentation saine et prenez des vitamines tous les six mois. Après 40 ans, il est utile de prendre une série de médicaments contenant du calcium.

Fracture du tibia

Fracture du tibia - traumatisme, accompagné de douleur, restriction de mouvement, gonflement. Il peut y avoir des fragments d'os sur le site de la blessure. Un tel traumatisme est dû à une chute infructueuse, un coup porté à faire du sport sous l'influence de maladies des os. La fracture du tibia peut être avec ou sans déplacement, ainsi que la fragmentation. Les blessures sont également classées en lésions de la cheville latérale, fracture de la tête proximale, fracture de fatigue et avulsion.

Le diagnostic nécessite un examen traumatologue et une radiographie en deux projections. Une fracture est traitée par coulée de plâtre. En cas de déplacement de l'os, l'intégrité est rétablie à l'aide d'aiguilles à tricoter et de plaques. La période de rééducation dure environ six mois. À ce moment, montre une charge modérée sur la jambe endommagée, nutrition médicale.

Anatomie

L'os fibulaire dans la structure est simple, a une surface postérieure, latérale et médiale. De plus, le bord du tissu osseux est isolé:

À l'étage, la tête du tibia est associée au tibia à l'aide du sac articulaire. L'extrémité inférieure (distale) forme la cheville externe, à laquelle sont attachés les tendons des muscles péroniers. Séparément, les lésions du péroné sont rares, mais dans certaines circonstances, une telle blessure est possible avec le tibia. Une blessure courante à la jambe est une fracture de la tête du tibia.

Les symptômes

La fracture du péroné est dans la plupart des cas facile à diagnostiquer. Il existe de tels symptômes d'une fracture du tibia:

  • sensations douloureuses au site de blessure à la jambe, à la cheville (chez les personnes âgées, dans le cas d'un sarcome, la douleur osseuse peut être légère);
  • limitation du mouvement du membre;
  • position incurvée non naturelle, raccourcissement du membre blessé par rapport au membre sain;
  • violation ou perte totale de sensibilité de la surface externe de la jambe en cas de lésion du nerf péronier et de la partie supérieure de la tête osseuse;
  • le fait que l'os est brisé est également indiqué par la présence d'un œdème, d'une hémorragie, qui peut survenir après un certain temps;
  • fragments d'os saillants dans la plaie avec fracture ouverte.

Il est possible de casser le tibia sans tomber à haute altitude, à la suite d'un accident de la route, de se frapper le tibia tout en pratiquant un sport actif. Cette fracture est courante chez les personnes souffrant de maladies osseuses telles que l'ostéomyélite, la tuberculose osseuse, l'ostéoporose, le sarcome. les os.

Types de fractures

Fracture du tibia est divisé en types suivants:

  • traumatisme à la cheville latérale (à la cheville);
  • dommages à la tête osseuse proximale (à l'extrémité supérieure de l'articulation du genou);
  • avulsion (lésion osseuse au site de fixation du tendon);
  • blessure stressante (dommages répétés en courant ou en marchant).

Les fractures de la fibula sont plus fréquentes chez les athlètes - footballeurs, coureurs, etc.

De plus, allouez:

  • fracture du péroné sans déplacement osseux;
  • fracture du petit tibia avec déplacement du tissu osseux, dans laquelle les fragments d'os seront déplacés les uns des autres pendant une blessure ou avec une contraction supplémentaire des muscles endommagés;
  • fragmenté, ou écrasant un os endommagé en fragments (plus de deux). Ce type de blessure est considéré comme l'un des plus graves. Elle s'accompagne de graves dommages à la masse musculaire environnante et à la compression et (ou) aux vaisseaux sanguins et aux nerfs.

En outre, il existe une fracture transversale oblique, une torsion (obtenue lors de sports actifs), ainsi qu’intérieure et extérieure, qui blesse également le tissu musculaire interne, les nerfs et les vaisseaux sanguins. Il est intéressant de lire - une fracture du condyle du tibia.

Diagnostic et premiers secours

Seul un médecin sera en mesure de fournir une assistance qualifiée. Toutefois, les techniques de premiers soins doivent être connues pour aider la victime, le cas échéant, à éviter les complications possibles et à améliorer son état. Si la jambe est endommagée (suspicion de fracture), le patient doit être posé sur une surface dure, en utilisant des matériaux de rebut (planches, bâtons, etc.) pour construire le pneu et l'attacher au membre blessé avec un bandage. Si une personne a une plaie irrégulière, il faut arrêter le saignement en appliquant un garrot au-dessus des lésions cutanées, traité avec une plaie antiseptique et un bandage stérile.

Lors du diagnostic, le médecin procédera tout d'abord à une inspection visuelle du membre blessé afin d'identifier les signes de lésion, la possibilité de mouvement d'une jambe cassée (par exemple, lors d'une fracture du tiers inférieur du péroné, le mouvement du membre est impossible). On posera également au patient des questions sur les causes de l'application de l'herbe (les éléments avec lesquels la blessure a été infligée).

Ensuite, à l'hôpital, le médecin recommande de faire des radiographies dans deux projections pour clarifier le type et la nature des dommages, la présence d'une fracture avec déplacement. La fracture de la tête du péroné peut être détectée par rayons X et imagerie par résonance magnétique ou calculée. Après l'examen, un traitement est prescrit.

Méthodes de traitement

La fracture du péroné, si elle est fermée et sans déplacement, est traitée de manière conservatrice - un bandage de plâtre est appliqué sur le site de la blessure. Le délai de port, en moyenne, est de 2 à 3 semaines, mais en cas de mauvaise accumulation du tissu osseux, il peut atteindre deux mois.

En cas de blessure avec déplacement, le médecin restaure l'intégrité de la structure anatomique de l'os en recouvrant les plaques ou les rayons osseux. La durée du traitement d'un tel dommage dépend de sa complexité et des caractéristiques individuelles de l'organisme, qui peut aller de plusieurs mois à six mois. Après une fracture du tibia, une rééducation est nécessaire.

Période de rééducation

La rééducation après une fracture du tibia est une garantie de la restauration des fonctions de la jambe. La durée de la rééducation est principalement liée à la nature de la blessure, aux caractéristiques du corps à restaurer et à la vitesse de l'épissage du tissu osseux. En moyenne, la période de récupération prend six mois.

En guise de mesures de rééducation, le médecin vous prescrira un massage thérapeutique et des procédures de physiothérapie sur le lieu de la blessure. Une fois que le patient est autorisé à se lever, une marche avec une charge modérée sur la jambe cassée est prescrite. De plus, des exercices spéciaux sont recommandés, effectués tout en portant du gypse. En présence de douleur, le médecin prescrit des analgésiques.

L’un des moyens de rééducation est l’adhésion à un régime spécial riche en calcium, en produits carnés et en vitamines.

En négligeant les recommandations du médecin, ainsi que la marche précoce et longue sur la jambe endommagée, le non-respect du régime alimentaire contribue au développement de complications. Ceux-ci comprennent:

  • accrétion inadéquate et par conséquent raccourcissement d'une jambe cassée;
  • longue accumulation de débris tissulaires;
  • développement ultérieur de maladies articulaires telles que l'arthrite et l'arthrose.

Vasily Stroganov Un orthopédiste traumatologue avec 8 ans d'expérience.

Combien faut-il marcher dans un plâtre à la fracture du tibia?

La région de la jambe, du genou à la cheville, est formée par le tibia, qui comprend les os du tibia et du péroné. Les fractures dans cette zone sont classées troisièmes en fréquence. Fracture défavorable du tibia avec déplacement, comme tissu musculaire endommagé, ainsi qu'une fracture ouverte du tibia.

Causes de blessures

La fracture du tibia à la jambe est courante car cette zone subit une charge fonctionnelle importante lors de la marche. Des dommages peuvent survenir dans de telles situations:

  • tomber sur la glace ou d'une hauteur;
  • blessure aux membres inférieurs pendant le sport;
  • frapper la jambe avec un objet contondant ou un bâton;
  • accident de la circulation.

La fracture la plus fréquente survient lorsqu'il existe la pathologie suivante:

  • ostéoporose (réduction de la résistance mécanique du tissu osseux);
  • l'ostéomyélite;
  • changements squelettiques rachitiques chez les enfants;
  • nutrition à teneur insuffisante en calcium;
  • tumeurs malignes.

La présence de ces facteurs de risque peut conduire au fait que même des dommages mineurs provoquent une violation de l'intégrité des os.

Types de fractures

La localisation des fragments d'os secrète une blessure:

De par la manière dont la ligne de faille est localisée, une fracture peut être:

Spirale séparée (en forme de vis) et dommages réduits.

Selon la préservation de l'intégrité des tissus mous et des traumatismes cutanés est fermé ou ouvert.

Une fracture du tibia peut survenir avec des dommages aux condyles, à la diaphyse et à l'épiphyse.

Les lésions intra-articulaires surviennent lors de lésions du tiers supérieur et inférieur de la jambe, ainsi que de la tête du tibia.

Chez les enfants, le périoste reste souvent intact, une telle blessure est appelée "comme une branche verte". Le type de dommage le plus facile est la fissure.

Une fracture déchiquetée s'accompagne de la séparation des parties osseuses et des dommages causés par les arêtes vives des tissus environnants.

Dommage à la fois petit et grand tibia est appelé combiné.

Tableau clinique

Les symptômes de dommages dépendent de la localisation des dommages.

En cas de blessure au petit tibia

La fracture du petit tibia sans déplacement s'accompagne d'une légère douleur qui augmente avec la marche.

Apparaît poches des tissus mous, un petit hématome. Ces dommages se produisent le plus souvent et guérissent bien.

La fracture du péroné avec déplacement survient lorsque le tissu musculaire est endommagé et l'articulation de la cheville peut en souffrir. De ce fait, la restriction de la douleur et de la mobilité est améliorée. Les fragments d'os ne peuvent être palpés que chez les patients aux jambes minces.

En cas de blessure du tibia

Une fracture ouverte du tibia avec déplacement de fragments s'accompagne de lésions d'un grand nombre de vaisseaux sanguins et de tissus musculaires, de sorte que la surface de la plaie est étendue et caractérisée par un saignement.

Les signes de traumatisme dans cette zone sont les suivants:

  • déformation visible;
  • le patient ne peut pas marcher sur le membre blessé;
  • syndrome douloureux prononcé;
  • jambe gonfle;
  • hématome extensif.

Avec une fracture combinée des deux os, le tableau clinique est similaire à celui des lésions tibiales.

Diagnostics

Pour diagnostiquer la présence d'une blessure devrait être une clinique typique et l'anamnèse. La fracture du grand et du petit tibia avec déplacement est déterminée en sondant les fragments osseux sur le site de la blessure, ce qui s'accompagne d'un resserrement typique.

La radiographie permet de déterminer la nature des dommages, qui doivent être pris immédiatement après la blessure et la deuxième fois que le pansement a déjà été appliqué. Cela aidera à prévenir une mauvaise adhérence de l'os endommagé.

Dans les cas difficiles, un examen d'imagerie par résonance magnétique (IRM) est nécessaire pour déterminer les dommages aux muscles, aux ligaments et aux tendons.

Premiers secours

Les actions correctes avant l’arrivée de l’ambulance et l’hospitalisation à l’urgence déterminent l’intensité et la nature du processus de rétablissement.

Si la victime s'inquiète d'une douleur intense, il faudra utiliser des analgésiques:

Le membre inférieur doit avoir une position fixe pour empêcher le déplacement de l'os et les dommages aux tissus mous. À cette fin, il est nécessaire d’imposer un pneu improvisé à la jambe malade. En tant que matériaux de rebut, vous pouvez utiliser des planches ou des bâtons empilés des deux côtés et fixés à l'aide d'une corde ou d'un bandage le long de la jambe et de la cuisse.

Une plaie ouverte avec des lésions cutanées doit être soigneusement nettoyée de toute contamination et traitée avec une solution antiseptique (peroxyde d'hydrogène, chlorhexidine, iode).

Pour arrêter le saignement des vaisseaux endommagés et réduire la taille de l'hématome, il est recommandé d'appliquer froid sur la zone touchée pendant 20 minutes. Si la peau n'est pas endommagée, un objet froid peut être placé directement sur le pied. En cas de dommage ouvert, la banquise est suspendue à une distance de 2 cm de la plaie.

Pour saigner d'une grosse artère, il faut utiliser un harnais qui chevauche la surface de la plaie. Si la jambe devient pâle, la pression du pansement devra être relâchée ou supprimée si le flot de sang a cessé.

La victime est transportée à l'hôpital uniquement en position couchée.

Traitement

Le pronostic le plus favorable pour le traitement est une fracture du tibia sans déplacement.

La durée du traitement pour une fracture du tibia est déterminée par la nature du dommage (avec ou sans déplacement) et couvre une période de 3 à 6 mois.

Méthodes conservatrices

Une thérapie sans chirurgie peut être effectuée dans les cas suivants:

  • fractures sans déplacement de fragments;
  • déplacement minimal des fragments d'os avec leur comparaison complète;
  • lorsqu'il est impossible d'effectuer une intervention chirurgicale pour des raisons techniques ou en raison de l'état de santé du patient.

Le traitement conservateur est effectué par étapes:

  1. La première étape implique l'immobilisation du membre atteint et l'élimination de l'œdème. Pour cela, un pneu ou un longuet est utilisé.
  2. Vous pouvez passer à la deuxième étape lorsque l’œdème est complètement résolu. Imposer un plâtre qui fixe le membre (de la cuisse au talon). Les os endommagés peuvent se développer en 2 mois ou plus.
  3. Au troisième stade, la fixation du membre après le retrait du pansement se poursuit à l'aide d'un pneu spécial. Au moment des procédures hygiéniques et physiothérapeutiques, le dispositif est retiré.

Une fracture du péroné non déplacée avec un plâtre peut être traitée sans être hospitalisée.

La fracture du tibia avec déplacement après repositionnement des fragments et imposition de gypse est traitée dans des conditions stationnaires. Dans les situations difficiles, il est nécessaire d'étirer le membre affecté. Dans les cas où cette méthode de traitement est inefficace, une intervention chirurgicale est nécessaire pour une bonne fusion de l'os blessé.

Méthodes chirurgicales

Si des fragments sont déplacés pour former des fragments et une déformation grave du membre affecté, une intervention des chirurgiens est nécessaire.

Le traitement le plus populaire et le plus efficace est l'ostéosynthèse intramédullaire. Afin de restaurer l'os endommagé, des broches sont insérées dans sa cavité, reliant les fragments et fixées à l'aide de vis. À l'aide de cette technique, les fractures les plus difficiles guérissent (notamment hélicoïdales, obliques et en spirale), mais ne conviennent pas au traitement des enfants, car elles empêchent une croissance normale.

On a souvent eu recours à la combinaison des fragments formés avec des vis, des plaques ou des vis qui fixent l'os. Après accrétion, ces dispositifs sont supprimés.

La technique de combinaison externe consiste à enlever les structures de fixation à la surface, il est possible d'ajuster le degré de rigidité de fixation (appareil Ilizarov).

Réhabilitation

Les mesures de rééducation pour blesser un membre sont nécessaires à la guérison rapide des os, à la reprise de l'activité motrice, à la prévention des processus atrophiques des fibres musculaires et à la raideur des articulations.

La rééducation après une fracture non compliquée du tibia a généralement lieu après deux mois, le traitement est possible à domicile.

Le moment de la réadaptation dépend de la gravité et de la nature des dommages. Avec des fractures simples, la récupération peut durer 3 à 4 mois. Dans des conditions défavorables, la période peut être différée de six mois ou plus.

Des médicaments

Afin de stimuler les processus de régénération dans l'os endommagé et d'accélérer la fracture, le patient en période de rééducation doit prendre des médicaments contenant du calcium, des vitamines et des micro-éléments. À cette fin, nommé:

  • Calcium D3 Nycomed;
  • Calcemin;
  • Ostéomag;
  • Préparations multivitaminiques avec tocophérol, rétinol, acide ascorbique (Alphabet, Multitabs, Vitrum).

Les patients atteints de calcium doivent recevoir non seulement des préparations complexes, mais également séparément, de sorte que la dose quotidienne de ce micro-élément soit suffisante pour la réparation des os.

Les médicaments sont consommés avec des aliments, ils ne doivent pas être pris avec des boissons contenant de la caféine (café, thé noir).

Pour améliorer la microcirculation sanguine, il faut prescrire au patient Trental (Pentoxifylline), acide nicotinique. Pour améliorer la circulation veineuse, il est conseillé de prendre Troxevasin (à l’intérieur et à l’extérieur), pommade à l’héparine.

Pour restaurer les structures cartilagineuses des articulations touchées, il est nécessaire d'administrer des chondroprotecteurs (préparations à base de sulfate de chondroïtine et de glucosamine). Ils doivent être pris pour une longue période, ils sont nommés par des cours longs d’au moins 4 mois.

Physiothérapie

Les procédures de physiothérapie améliorent la circulation sanguine et les processus métaboliques d'une jambe cassée, stimulent le drainage lymphatique et réduisent les poches.

Les meilleurs résultats sont donnés par:

  • électrophorèse (avec aminophylline, novocaïne ou iodure de potassium);
  • darsonvalization;
  • thérapie magnétique.

Une visite à la salle de physiothérapie est nécessaire dès que le plâtre est retiré.

Massage et thérapie par l'exercice

Le complexe des procédures de massage, ainsi que des exercices de physiothérapie, vise à améliorer la microcirculation sanguine et le métabolisme du membre affecté.

Les massages (10 à 12 par cours) ne doivent être effectués que par un spécialiste qualifié après la nomination d'un médecin.

La kinésithérapie est réalisée dans le respect des principes suivants:

  • séquence;
  • charges de dosage strictes.

Immédiatement après l'application de gypse, il peut être recommandé au patient de bouger ses orteils, de plier et de déplier le pied.

Après avoir retiré le plâtre, il est autorisé à marcher à l'aide d'une canne (vous devez le tenir dans votre main gauche si votre jambe droite est cassée). Pour poser un pied douloureux au sol, vous avez besoin de toute la surface plantaire du pied.

La durée du cours, de même que la quantité et la nature des exercices (squats, allées et venues avec une croix, exercices avec un expandeur) est déterminée par le médecin traitant.

Les exercices que vous avez choisis peuvent nuire à la santé du patient et ralentir considérablement le processus de récupération.

Remèdes populaires

Le plus populaire dans le traitement des fractures a remporté la momie. Dans le contexte de l'application de l'agent sous forme de comprimés ou de solution, ainsi que vers l'extérieur, la fracture se développe plus rapidement.

La formation de compresses calleuses et l'infusion des plantes médicinales suivantes ont été considérablement accélérées:

Lors de l'utilisation de ces fonds, il est nécessaire de respecter scrupuleusement la posologie recommandée pour éviter les éventuels effets toxiques.

Complications et prévention

Les effets indésirables des dommages les plus courants sont les suivants:

  • mauvaise adhérence avec déformation de la jambe;
  • infection des tissus mous;
  • raideur et processus destructeurs à la cheville et au genou;
  • troubles circulatoires dus à des changements pathologiques dans les vaisseaux;
  • neuropathie des nerfs mineurs ou tibiaux;
  • thrombophlébite des membres inférieurs;
  • complications thromboemboliques.

La prévention des fractures doit être réalisée chez les patients présentant une fragilité accrue du tissu osseux (ostéoporose, rachitisme). Pour augmenter la résistance des os, les personnes à risque doivent prescrire des suppléments de calcium avec de la vitamine D. Les femmes ménopausées peuvent avoir besoin d'une hormonothérapie associée à des œstrogènes pour prévenir l'ostéoporose.

Pendant la période de glace et les conditions météorologiques difficiles, les personnes âgées devraient observer les mesures de sécurité pour éviter les chutes et les blessures éventuelles.

Le traitement des fractures du tibia doit être effectué par des spécialistes qualifiés après un diagnostic approfondi. Le choix de la méthode de traitement dépend de la nature du dommage. Les mesures de rééducation active aident les patients à retrouver pleinement leur fonction motrice.

Fracture du tibia

Les blessures au tibia sont souvent le résultat d'une fracture du tibia de la personne touchée. La raison en est une force dépassant la force du tissu osseux. Les raisons de cet état peuvent être nombreuses, mais le plus souvent c'est le coup porté au tibia, au saut ou à la chute qui est le plus souvent reproché. Les statistiques sur les dommages augmentent considérablement en hiver et sont souvent associées aux sports extrêmes.

La particularité de cet os est qu'il est recouvert d'un petit nombre de tissus, en particulier de l'avant. Avec le tibia est souvent endommagé et petit. Avec l'âge, l'os perd des minéraux et devient fragile, augmentant ainsi le risque de blessure.

Caractéristiques anatomiques

Le pilon humain est une formation unique, qui comprend les grands et les petits tibias. L'os a un corps triangulaire, le bord avant, ses surfaces externe et interne peuvent être facilement ressentis sous la peau.

Au sommet se trouvent les condyles tibiaux, dont les surfaces articulaires constituent l'articulation du genou. La tubérosité tibiale est située à l'avant et le tendon du muscle quadriceps de la cuisse y est attaché. La plateforme articulaire du péroné est située sous le condyle externe.

Dans la partie inférieure du tibia a une extension qui forme la zone articulaire de l'articulation de la cheville. Sur le côté intérieur du site est limité à la cheville du même nom, et derrière le bord. Ce sont ces structures qui sont sujettes aux blessures et souvent avec déplacement.

Types de dommages

Chaque cas de dommage est unique à sa manière, ce qui affecte les caractéristiques du traitement et de la rééducation. Vous pouvez sélectionner les types de dommages suivants:

  • avec offset;
  • pas de décalage;
  • touché;
  • hélicoïdal;
  • broyé.

Dans le tiers supérieur, il y a des blessures dans la zone des condyles. Au tiers moyen, les fractures sont plus souvent comminutives, en spirale et avec déplacement. Les fractures sans déplacement dans cette section sont extrêmement rares. Dans le tiers inférieur, le corps peut être endommagé, fractures touchées dans un tel cas. Également dans le tiers inférieur de la cheville interne endommagée ou le bord arrière, qui font partie de l'articulation de la cheville.

Une attention séparée mérite des dégâts ouverts ou fermés. Coffre-fort est considéré comme une blessure fermée, dans laquelle il n'y a aucun dommage à la peau. Avec une fracture ouverte, l'os et les tissus mous environnants deviennent infectés, l'ostéomyélite peut en devenir une conséquence. La fracture peut également devenir ouverte secondairement, dans une telle situation, les fragments osseux endommagent la peau. Cela se produit de la sorte lorsque la victime est mal transportée, essayant de redresser la déformation.

Symptomatologie

En règle générale, établir le diagnostic correct n'est souvent pas difficile, surtout si la fracture avec le déplacement du tibia. Pour poser un diagnostic correct, il est nécessaire de prendre en compte les symptômes caractéristiques. Vous pouvez souligner parmi eux:

  1. Douleur au site de la blessure, aggravée lorsque vous essayez de vous tenir sur le pied, de le déplacer ou après un léger tapotement sur le talon.
  2. À la palpation de la crête antérieure de l'os, la douleur augmente.
  3. Aussi, lors de la palpation, il est facile de remarquer la déformation de l'os, des fragments peuvent être fixés.
  4. Lorsque l'inspection visuelle de la déformation de la jambe est perceptible à l'œil nu.
  5. Les fractures ouvertes sont caractérisées par la présence de fragments d'os dans une plaie.
  6. Lors d’une fracture en oblique ou en spirale, un hématome sous-cutané se produit sur le site de la lésion.

Les fractures dans le tiers supérieur de la tête du péroné peuvent provoquer des lésions nerveuses. Dans une situation où le petit nerf tibial est endommagé par des fragments, le pied se bloque.

Le diagnostic comme confirmation de devinette

Mais malgré la simplicité du diagnostic, des questions demeurent parfois. En particulier, l’ampleur du déplacement, la présence de fragments, que la fracture soit ou non liée à la cavité articulaire, qu’un examen supplémentaire soit indiqué. Le plus souvent, les médecins prescrivent un examen aux rayons X et une imagerie. La technique permet de diagnostiquer une fracture du tibia grand et petit. Si des lésions nerveuses surviennent, un électruromyographie est présenté.

Si une fracture au niveau des condyles ou une IRM broyée est indiquée. La technique vous permet de spécifier le type de fracture, notamment si la fracture du tibia est sans déplacement, invisible sur la radiographie.

Caractéristiques premiers secours

Pour que la fracture du tibia entraîne un minimum de complications, il est important de fournir à la victime les premiers soins. Immédiatement après la blessure, le membre doit être immobilisé. Cela peut être fait en utilisant un pneu spécial ou tout autre outil disponible. Les premiers soins correctement rendus consistent à fixer les articulations du genou et de la cheville.

Avant tout diagnostic, toute autre action est interdite, notamment celles liées au repositionnement de fragments ou de déformations. Pour réduire l'intensité de la douleur, le froid sera appliqué au site de la blessure. Vous pouvez envelopper dans une serviette n’importe quel article du congélateur, fixez-le pendant 15 à 20 minutes avec une pause de 10.

S'il y a une plaie, un pansement stérile est appliqué autant que possible. Et en cas de saignement, un garrot doit être appliqué sur la région de la hanche. La durée d'application du harnais en été ne dépasse pas 2 heures, et en hiver 1,5. Après cette période, si la victime ne pouvait pas être emmenée à l'hôpital, le garrot est quelque peu affaibli. En particulier en ce qui concerne les saignements, une fracture hélicoïdale du tibia est dangereuse, car non seulement la peau, mais également les grosses artères sont blessées par des fragments tranchants.

Traitement de fracture

Comme pour les autres blessures squelettiques, le processus de traitement peut aller de deux manières: conservatrice et opérationnelle. Mais compte tenu du fait que l'os est en soutien et que s'il est endommagé, il y a un décalage, la préférence est donnée à l'opération. Le médecin vous aidera à déterminer plus en détail après tous les examens. Il est logique de considérer tous les avantages et inconvénients de chaque méthode.

Option conservatrice

Sur l'avis d'un médecin ou en lien avec la crainte d'une intervention imminente, une personne qui choisit un traitement conservateur pose la question de savoir combien de temps il lui faut pour marcher dans un casting. Répondez, cela ne fonctionnera certainement pas, en moyenne, le temps de fusion est d'environ 3 à 3,5 mois.

Immédiatement après l'admission, il est nécessaire d'appliquer un pansement si la fracture est sans déplacement, ce qui est relativement rare. Quand il y a un décalage, l'étape du traitement conservateur ou de la préparation avant la chirurgie est la traction du squelette. La procédure est réalisée sous anesthésie locale ou générale, en fonction de l'état de la victime. A travers une certaine section (souvent le talon) une aiguille spéciale est tenue, à laquelle des poids sont attachés. Dans cette position, la victime passe environ 6 semaines et après 4 mois, le plâtre est appliqué.

L'inconvénient de la technique est l'absence de fixation rigide des fragments, la traction ne leur permet pas de tenir fermement. Également pour toute la période d'extension, une personne reste pratiquement alitée, et il n'est pas toujours possible de mettre les fragments d'os en place, ce qui nécessite une opération. Cependant, avant l'opération, les entorses et les tissus sont étirés, ce qui facilite grandement la comparaison.

Opération, solution au problème

Comme déjà mentionné, le tibia est l'os de soutien, en raison de cette particularité d'une personne, vous devez être mis sur vos pieds dès que possible. L'opération aidera à résoudre ce problème. L'indication principale en est la présence de multiples fragments ou fracture avec déplacement. À l'endommagement de chaque département de l'os, des techniques propres sont utilisées pour lesquelles les fixateurs correspondants sont développés.

Si les os supérieurs ou inférieurs sont endommagés, les plaques sont affichées. Si la partie médiane est endommagée, une épingle est insérée à l'intérieur de l'os. Il y aura une intervention chirurgicale sous anesthésie générale. Lors du réglage du verrou est utilisé un accès en ligne spécial. Lors du réglage de la plaque, la fracture est fixée par la méthode ouverte, le réglage de la broche peut être fermé. Cependant, s'il y a un grand nombre de fragments, un affleurement de la zone de fracture est affiché avant le positionnement de la broche.

Les pinces fixes pour une utilisation à vie, mais environ un an après le réglage, peuvent être retirées sous réserve de la consolidation de la fracture. En cas de fracture ouverte, le médecin peut installer un fixateur externe ou un appareil utilisant la technique Ilizarov. De tels dispositifs permettent de fixer la fracture de manière sûre et permettent au médecin de prendre en charge de manière permanente la plaie.

La mise en place de plaques et de fixateurs intra-osseux avec fractures ouvertes est contre-indiquée jusqu'à la guérison de la plaie. Il existe également d'autres contre-indications.

Contre-indications pour le traitement chirurgical

Il y a toujours des situations où une opération peut faire plus de mal que de bien. Ils doivent toujours être pris en compte par le médecin traitant avant de prendre une décision chirurgicale. La contre-indication est:

  • une blessure ou une abrasion sur le site de l'intervention envisagée;
  • troubles mentaux du patient;
  • la présence d'une pathologie chronique décompensée du cœur, des poumons, du foie et des reins;
  • diabète grave;
  • problèmes de coagulation du sang (par exemple, l'hémophilie);
  • coups transférés, crises cardiaques;
  • si la personne ne s'est pas déplacée de manière autonome jusqu'à la blessure.

Utilisation de médicaments

Pour que le corps puisse faire face à une fracture, il a besoin d’un peu d’aide. À cet effet, des préparations médicales sont utilisées à la fois au stade du traitement conservateur et du traitement chirurgical.

Les préparations de calcium peuvent être placées en premier dans la liste (Calcium D3, Nycomed, Osteogenon, Kalcemin, Struktum). Ils favorisent la minéralisation osseuse avec le calcium et, grâce à la vitamine D, l’oligo-élément est mieux absorbé par le corps.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) vont soulager la douleur. Les drogues souvent utilisées sont:

Le médicament et la dose optimaux permettront au médecin d’en prendre une, car l’automédication peut nuire à l’état de santé. Le complément est constitué de chondroprotecteurs, surtout si la fracture est liée à la surface de l'articulation ou si celle-ci est immobilisée pendant une longue période. Parmi les représentants de ce groupe de médicaments peuvent être identifiés:

  • Mukosat;
  • Complexe de chondroïtine;
  • Protecon et autres.

La durée du traitement est de trois mois, puis une pause est prise pendant un mois, après quoi le traitement se poursuit. Les médicaments ont un effet cumulatif. Par conséquent, même après le retrait du médicament, son effet continue.

Récupération de dommages

Une étape importante est la rééducation après la fracture du tibia, qui comprend plusieurs étapes. Rappelez-vous simplement que la précipitation dans le processus de réhabilitation n'est pas le meilleur choix. Par conséquent, son intensité devrait augmenter progressivement. Lors de la marche, les béquilles sont utilisées en premier, et après une marchette, une canne suivie d'une charge complète.

Massage et gymnastique

Toute procédure est effectuée sous la supervision du médecin traitant, d'un instructeur de thérapie par l'exercice ou d'un massothérapeute. Le massage permet de réchauffer les muscles, d’accélérer la circulation sanguine dans les tissus. Au début, les caresses sont effectuées, suivies d'un frottement, d'un pétrissage. Les techniques peuvent être différentes, tout dépend du niveau et de la qualification du massothérapeute.

La gymnastique contribue à accélérer la rééducation après une fracture du tibia grâce à la mise en place d’une série d’exercices spéciaux. Au stade initial, les exercices doivent être effectués uniquement sous la supervision d'un spécialiste, initialement sans charge. Après la recommandation de l'instructeur, une thérapie par l'exercice peut être ajoutée à la charge.

Série d'exercices

Avant d’utiliser une gymnastique thérapeutique, vous devriez consulter votre médecin ou un instructeur de thérapie d’exercice. Vous devez commencer par le fait que vous êtes assis sur le lit et accrochez la jambe, elle doit se plier à l'articulation du genou. Peu à peu, sous la forme d'une charge, une jambe en bonne santé peut agir, ce qui exerce une pression sur le patient opéré. Pliez la jambe, vous pouvez essayer avec vos mains. Le mouvement doit être effectué dans l'articulation de la cheville, la flexion et l'extension sont répétées 20 fois.

Après vous être allongé sur le dos, essayez de vous asseoir avec l'aide d'un instructeur, d'un médecin ou d'un inconnu. Lorsque l'exercice est effectué, vous devez à nouveau prendre la position horizontale. L'accent est mis sur l'aide des mains, qui sont enroulées autour du lit, dans cette position, une jambe tendue doit être levée, puis la seconde. Pour que le résultat ne tarde pas à attendre 6 à 8 répétitions. Si la douleur commence à être gênante, l'entraînement doit être immédiatement arrêté

Physiothérapie

La physiothérapie est une étape importante du traitement de rééducation. En plus des techniques de gymnastique, leur grand nombre et leur procédure optimale permettront au médecin de se relever.

Après blessure montre la nomination de l'électrophorèse. La procédure permet d’utiliser le courant électrique pour assurer la pénétration des médicaments dans les tissus. La thérapie magnétique permet d'accélérer la fusion en raison de l'accélération du flux sanguin. En outre, la procédure permet d'augmenter le métabolisme dans les cellules.

Les gels et les onguents anesthésiques pénètrent mieux dans les tissus grâce aux ultrasons. Accélérer la régénération permet des courants alternatifs, ce qui vous permet d’obtenir la dynamique de la procédure.

Après le réglage, la physiothérapie des métaux est limitée, en particulier ceux dans lesquels des courants sont appliqués. Après la chirurgie, l'effet produit un rayonnement ultraviolet. La technique favorise la formation de vitamine D, elle permet une meilleure absorption du calcium.

La fracture du tibia est une blessure grave, car si le traitement et la réadaptation ne sont pas corrects, la personne risque de rester invalide et de perdre sa capacité de marcher. Dans la plupart des cas, la cause de l’invalidité peut être une fracture du tibia, car c’est le support, et le péroné procure une stabilité supplémentaire à la cheville. Vous ne devez pas vous attendre à un résultat rapide après une blessure. Cependant, avec la bonne approche, il ne vous fera pas attendre.

Fractures du tibia petit ou grand - combien faut-il marcher dans un plâtre?

Des fractures du tibia et du tibia sont observées chez les jeunes et à l'âge adulte. Les soins médicaux rendus à temps garantissent la récupération et la vie du patient.

Types de fractures

Le concept de tibia signifie un complexe de deux os reliés l'un à l'autre: le tibia et le péroné. Le premier est trois fois le second et fournit une fonction de support.

Le tibia est parallèle au grand. Son rôle est de former la cheville et le genou. Elle ne supporte pratiquement pas de charge axiale.

Le type de fracture dépend de la gravité de la force destructrice. Pour cette raison, les fractures des os de la jambe sont classées en:

Fractures stables. Aussi connu sous le nom de fractures non déplacées. Ces dommages aux os sont les plus favorables. En cas de fracture stable, la surface de l'os endommagé est légèrement décalée par rapport à son propre axe. Il ne forme pas de petits fragments d'os qui ralentissent la réparation des tissus.

Décalage (décalage). Une fracture des os du tibia avec un décalage ne permet pas au patient de se déplacer sans assistance. Une caractéristique des dommages est la formation de fragments d'os qui sont déplacés par rapport à l'axe normal de l'os.

Fractures transversales. Ils représentent le type de fracture osseuse dans laquelle la ligne de fracture traverse exactement l'axe de l'os. Une fracture transversale du tibia permet de se déplacer de manière indépendante (le péroné est entravé par le déplacement).

Les fractures obliques des os du tibia sont formées par l'impact angulaire de la force d'impact sur l'os. Une telle fracture peut être stable, mais dans 90% des cas de fractures obliques du tibia, un décalage est observé.

Des fractures spiralées ou hélicoïdales des os sont observées lors d'un mouvement de torsion de la jambe lors d'une blessure. Des fractures similaires se produisent lorsqu'une zone du membre reste immobile et la seconde - mobile.

Fractures comminutives. Ce sont des fractures dans lesquelles l'os se casse en 3 fragments séparés ou plus. Ils sont formés sous l'influence d'un facteur traumatique. Sous son influence, des fragments sont éjectés de l'os (l'os s'effrite). Ils constituent un type de blessure dangereux, car des fragments traumatisent facilement le tissu environnant et peuvent aller à l’extérieur. Les dommages causés à la vie deviennent des dommages causés par des fragments des faisceaux vasculaires. Les fractures comminutives sont difficiles à traiter. La restauration de l’intégrité osseuse n’est réalisée que par chirurgie.

Nous présentons un instantané d'une fracture tibiale non biaisée.

Fractures décalées

Dans 80 à 90% des cas, des fractures du tibia déplacées sont observées. Le déplacement se développe en raison de la contraction musculaire post-traumatique. La contraction musculaire sur le site de la fracture est une réaction protectrice du corps visant à prévenir les dommages aux nerfs et aux vaisseaux sanguins.

La deuxième raison du déplacement de fragments d'os - l'impact sur son poids corporel. Il arrive souvent qu'une fracture stable du péroné sous l'influence du poids corporel se transforme en instable (déplacée).

Les zones osseuses peuvent se déplacer le long de l’axe ou à travers celui-ci. Le déplacement le long de l'axe est moins favorable, car le risque de lésion des structures neurovasculaires dans cette situation est systématiquement élevé. Pour le déplacement axial de fragments caractérisé par la pénétration dans les zones situées entre les fragments d'os de formations de tissus mous, ce qui aggrave le traitement de telles fractures.

Les fractures avec un déplacement important sont difficiles aux méthodes de traitement conservatrices et nécessitent souvent une intervention chirurgicale.

Rayon X d'une fracture du tibia en biais selon l'axe.

Fractures ouvertes et fermées

En fonction de l'intégrité de la peau, une autre classification de fractures a été développée:

fermé Lorsque la fracture est fermée, les fragments d'os ne sortent pas de dessous la peau - une plaie ouverte ne se forme pas. Les zones osseuses peuvent être ressenties directement sous la peau. Dans ce cas, la tâche essentielle consiste à les empêcher de sortir.

ouvert Une fracture ouverte du tibia se caractérise par des lésions de la peau lorsque des fragments osseux sont visibles dans une plaie ouverte (faisant saillie vers l'extérieur). Il s’agit d’une blessure grave qui nécessite des soins médicaux dans les meilleurs délais. La probabilité de développer un choc avec une fracture ouverte est beaucoup plus élevée qu'avec un type fermé.

C'est important! De plus, les fractures sont classées en fonction de la zone de lésion osseuse (épiphysaire, tête, diaphysaire, métaphysaire, métaépiphysaire) et de la présence de lésion articulaire (intra et extra-articulaire). Les fractures épiphysaires sont intra-articulaires.

Nous donnons une photo d'une fracture ouverte des os de la jambe.

Les symptômes

La symptomatologie des fractures du tibia est semblable aux symptômes classiques de tout type de fracture.

Dans la plupart des cas, le patient est capable de déterminer de manière indépendante s'il a une fracture par un certain nombre de signes subjectifs et objectifs.

Les premiers sont:

l'apparition de douleurs sévères dans les jambes;

sensation de zones d'os lâches dans la jambe;

modification de la nature du syndrome douloureux depuis le moment de la fracture (facultatif);

sensation de froid ou de chaleur, rampant dans la jambe ou sur la peau;

absence de réponse au toucher, température, irritation de la douleur sous le site de la blessure et dans sa région.

Les symptômes objectifs que le patient peut déterminer indépendamment et sur lesquels le médecin s'appuie sur un examen sont les suivants:

violation de la marche (si le tibia est cassé) ou impossibilité de marcher seul (quand le tibia est cassé);

déformé ou raccourci par rapport à un membre intact, une jambe;

gonflement dans la zone de la fracture, qui peut s'étendre à toute la jambe;

changement de couleur et de température de la peau sur la zone de fracture;

douleur intense lors de la palpation de la zone endommagée;

syndrome douloureux positif avec une charge sur l'axe du membre;

mouvements osseux anormaux dans la zone de la blessure;

crepitus (bruit de frottement de fragments d'os les uns contre les autres) dans la zone de dommage.

Le diagnostic de la fracture est confirmé par examen aux rayons X.

Les fractures du petit tibia dans 50% des cas ne sont pas faciles à détecter lors de l'examen. Par conséquent, la radiographie vous permet de confirmer ou d’exclure une blessure.

Que faire

Si vous suspectez une fracture d'un ou des deux os du tibia, il est fortement déconseillé de marcher seul. La charge sur l'axe du membre endommagé peut entraîner un déplacement prononcé des fragments et le développement de complications graves.

S'il y a des analgésiques sous la main, il est nécessaire de les utiliser, car la personne blessée peut développer un choc douloureux - une condition potentiellement mortelle. Les analgésiques les plus courants (ils se trouvent dans toutes les trousses de premiers soins à domicile ou en voiture) sont: Analgin, Paracétamol, Solpadein). Si vous avez de la lidocaïne, de la novocaïne ou de l'ibuprofène sous forme de solutions injectables, vous devez les rapprocher le plus possible du site de la fracture.

Si le patient portait des chaussures, celles-ci devraient être soigneusement retirées sans causer de douleur. Cela empêche la stagnation du sang en dessous du site de la fracture et soulage la douleur.

En cas d'hémorragie externe ou sous-cutanée de type artériel, il est nécessaire d'appliquer un garrot ou une ceinture (n'importe quel moyen à portée de main peut être utilisé) sur l'artère endommagée au-dessus du site de fracture. Il est nécessaire de relâcher le harnais toutes les 40 minutes d’heure en été et de 1 à 1,5 heure en hiver, sinon des produits de décomposition toxiques des tissus se formeraient dans le membre.

Les saignements veineux peuvent être arrêtés en appliquant un bandage compressif sur la plaie ou sur la zone située en dessous du site où le vaisseau a été endommagé.

Avec les fractures fermées, il est montré d'immobiliser la jambe blessée. En présence de matériel improvisé et de compétences, vous pouvez imposer un bus de réparation de manière indépendante. Il va réparer les fragments d'os et éviter les complications possibles. Un pneu correctement imposé permet au patient de se déplacer de manière autonome sous une légère charge sur le membre blessé. En cas de fracture ouverte, toute intervention sur la plaie est strictement interdite.

Après l’anesthésie et l’arrêt des saignements, l’équipe d’ambulances est appelée. Jusqu'à l'arrivée des médecins, il n'est pas souhaitable de s'éloigner des blessés, car à tout moment, une complication de son état peut survenir.

La victime peut être bue avec du thé chaud tiède ou de l'eau, du jus - cela a un effet calmant sur le système nerveux. Il est interdit de donner de l'alcool à une personne blessée, car son utilisation ne permet pas de déterminer correctement le tableau clinique.

Combien marcher dans un casting

Dans la plupart des cas, le traitement des fractures du tibia est réduit au port à long terme d'un bandage moulé. Cette méthode de traitement s'appelle conservateur. Pour les moulages en plâtre ayant recours à des fractures fermées, non biaisées ou légèrement décalées Si possible, repositionnement manuel en une étape des fragments d'os (restauration manuelle en une étape de la position correcte des zones osseuses).

S'il est impossible d'effectuer un repositionnement en une seule étape ou pour d'autres types de fractures, l'os est relié par la méthode de la traction du squelette ou une intervention chirurgicale est effectuée.

Le temps passé par un patient dans un casting dépend directement du type de blessure. Le gypse s'impose après stabilisation des fragments d'os. Plus il est difficile de les stabiliser, plus le patient portera du gypse longtemps.

Les fractures du corps de l'os, qui surviennent le plus souvent, à condition qu'il n'y ait pas de complication, elles se développent ensemble en 2-2,5 mois. Avec le développement de complications, le port d'un plâtre se prolonge en fonction de la situation spécifique. Dans certains cas, le gypse doit être porté jusqu'à six mois.

Complications qui affectent le temps de porter du gypse:

cartographie incorrecte des zones osseuses;

leur divergence après l'imposition du gypse;

coincer entre des fragments d'os de tissus mous;

développement d'un œdème des membres (le gypse doit être retiré et appliqué de nouveau);

mauvaise adhérence des os;

Après l'application d'un plâtre et à un certain moment de le porter (après une semaine, deux semaines, un mois), une radiographie du membre blessé est prise. Selon les résultats de la diffraction des rayons X, on peut juger avec certitude combien le patient devra porter un pansement à la jambe.

Avant de retirer le gypse, un examen radiologique du membre est nécessaire.

C'est important! En aucun cas, vous ne pouvez pas retirer le plâtre avant l'heure. L'enlèvement prématuré du gypse de la jambe blessée menace de déplacer des fragments non unis ou de fractures répétées lors d'un processus incomplet de restauration de l'intégrité osseuse.

Les procédures de massage et de physiothérapie peuvent accélérer la guérison d'une fracture. Grâce à leur utilisation appropriée et à l'absence de contre-indications, la consolidation (fusion) des fragments d'os commence dès la 2e semaine après la fracture. À ce stade, de légères charges apparaissent sur le membre blessé, qui se met progressivement en marche.

Commencez à marcher avec du plâtre sur la jambe blessée à la fin de 1-1,5 mois. après une blessure. Au début, ils se promènent dans la maison, puis (lorsque le syndrome de la douleur disparaît et que les muscles deviennent suffisamment forts), vous pouvez sortir.

Commencez à faire un casting avec des béquilles. La première marche indépendante avec pauses dure environ 50 à 100 mètres. La première fois de passer à autre chose est indésirable. Marcher avec le support sur le pied douloureux ne prend pas plus de 5 à 10 minutes. Si cela provoque des douleurs, la charge doit être réduite. Graduellement, le temps de marche est augmenté pour devenir une marche à part entière (selon les standards du patient).

Après avoir retiré le pansement, vous devriez commencer progressivement à marcher avec un soutien total sur la jambe blessée. Comme pour la marche dans un plâtre, une augmentation progressive de la charge joue un rôle clé.

Avant de commencer à marcher avec un support sur le membre blessé, consultez votre médecin.