Douleur sourde et douloureuse dans le dos

Beaucoup se plaignent de douleurs dans le dos, mais les causes de ce phénomène peuvent être très différentes. Par exemple, une douleur dans le bas du dos, à droite derrière, peut parler de problèmes dans la colonne vertébrale ou d'une maladie du rein droit.

Alors parfois, ils ont un effet et une maladie intestinale, ainsi que des problèmes avec l'ovaire droit. Il peut y avoir d'autres raisons.

Si un tel symptôme se présente, vous devez immédiatement consulter un médecin et subir un examen complet.

Comme la cause peut être des processus pathologiques assez graves, il est préférable de ne pas retarder une visite chez un spécialiste, et surtout de ne pas se soigner soi-même.

Pourquoi un symptôme survient?

Si nous examinons le problème plus en détail, des symptômes similaires dans la région lombaire peuvent survenir pour les raisons suivantes:

Caractéristiques de la douleur dans diverses pathologies

Quelles que soient les raisons, si vous ressentez des symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin, car dans la région lombaire, à droite, il y a de nombreux organes.

Les symptômes de douleur dans cette zone sont souvent un signe défavorable et doivent être diagnostiqués avec précision pour pouvoir apporter une aide adéquate.

Ostéochondrose et sciatique

Si la douleur est associée à l'ostéochondrose, elle peut être sourde et douloureuse, mais elle peut aussi être aiguë si le nerf est pincé. Une telle douleur dans le dos à droite est accompagnée d'une raideur de mouvement. Il augmente après:

  • activité physique
  • hypothermie
  • mouvement brusque ou rester dans une position inconfortable pendant une longue période.

Il prend place après le repos, en prenant des médicaments anti-inflammatoires.

Des sensations aiguës et insupportables peuvent se développer avec une sciatique ou une atteinte du nerf sciatique. En règle générale, cette douleur est localisée au-dessous du bas du dos, irradiant vers la cuisse, l'aine et le bas de la jambe.

L'aggravation se produit pendant la marche prolongée, parfois même quand on tousse ou éternue. La maladie nécessite une approche intégrée du traitement (médicaments, physiothérapie, massage, physiothérapie).

Inflammation musculaire

Des douleurs tirantes en dessous ou au dessus du bas du dos peuvent apparaître à la suite d'une inflammation musculaire, ou d'une myosite.

Lors de la palpation, vous pouvez identifier les zones du phoque. Pour le traitement, on utilise des onguents et des compresses chauffants.

Hernie spinale

Les douleurs dorsales aiguës dans le dos droit du bas du dos peuvent parler du développement de la hernie intervertébrale. Parfois, il est localisé plus bas en fonction de l'emplacement de la lésion. Accompagné de:

  • handicap moteur
  • changement de démarche,
  • engourdissement et atrophie des muscles de la jambe.

Si les médicaments ne permettent pas de résoudre ce problème pathologique, le médecin peut vous recommander une méthode de traitement chirurgicale.

Maladies des reins, du foie, du pancréas

Une douleur au-dessus du bas du dos à droite peut indiquer une pyélonéphrite ou des calculs rénaux. Parfois, ce symptôme indique la présence d’une hydronéphrose marquée.

Dans de tels cas, développe souvent une colique rénale, dans laquelle la souffrance du patient est si insupportable qu'il ne peut pas trouver une place pour lui-même, est constamment déchirée. Attaque supprimée uniquement en prenant des antispasmodiques.

Dans certains cas, lorsque le processus est en cours et que se développe une insuffisance de la fonction des organes, une opération pour enlever le rein est nécessaire.

La douleur à droite sous les côtes dans le dos au-dessus des reins est liée à des maladies du foie et des voies biliaires. Ils sont accompagnés de:

  • une indigestion,
  • jaunissement de la peau,
  • lourdeur dans le foie.

Hépatoprotecteurs, agents cholérétiques, antispasmodiques sont utilisés dans ce cas. Assurez-vous de suivre le régime.

Derrière le bas du dos, dans le côté droit, la douleur est souvent accompagnée d'une inflammation du pancréas. Il est également noté sur la gauche, mais peut être un zona. Une attaque aiguë de cette maladie est traitée uniquement dans un hôpital.

Maladies gynécologiques

La douleur du côté droit du bas du dos chez les femmes peut être un signe de problèmes gynécologiques:

  • endométriose (inflammation de la paroi interne de l'utérus),
  • salpingoophorite (inflammation des ovaires et des appendices),
  • tumeurs de l'utérus et autres pathologies des organes pelviens.

Parfois, le malaise n'est pas noté dans le bas de l'abdomen et l'insiduité de telles pathologies réside dans le fait que la patiente croit qu'elle a simplement le bas du dos.

Par conséquent, pour clarifier le diagnostic, contactez immédiatement un gynécologue. Chez les hommes, cela peut se produire avec une prostatite ou un adénome de la prostate.

Problèmes d'âge

Si une personne âgée a mal au dos dans la zone du bas du dos, il est possible de suggérer des modifications de la colonne vertébrale liées à l'âge ou de l'ostéoporose.

Ce symptôme est souvent observé en violation des processus métaboliques, du diabète et de la goutte.

Manifestations pendant la grossesse

Des signes similaires sont observés chez les femmes pendant la grossesse. La charge imposée au corps par la croissance rapide de l'utérus exerce une pression sur la colonne vertébrale, les reins et le foie.

À condition que la plupart des femmes enceintes prennent du poids supplémentaire pendant la gestation, les signes de douleur dans la colonne lombaire ne sont pas rares dans cet état.

Qui contacter?

Si ces symptômes apparaissent, vous devez d'abord consulter le thérapeute. Et après avoir passé les examens et reçu les résultats des analyses, il peut consulter le spécialiste du profil souhaité.

Un vertébrologue ou un neurologue s'occupe des maladies de la colonne vertébrale.En cas de maladie rénale, la consultation d'un néphrologue ou d'un urologue est nécessaire. Les organes génitaux féminins sont exclusivement gynécologues.

Et si la pathologie des organes internes en devient la cause, le patient poursuit son traitement par un thérapeute ou un gastro-entérologue. L'endocrinologue s'occupe des troubles métaboliques.

Disclaimer

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ni à des fins médicales. Cet article ne remplace pas l'avis médical d'un médecin (neurologue, thérapeute). S'il vous plaît consulter votre médecin d'abord pour savoir exactement la cause de votre problème de santé.

Je vous serais très reconnaissant si vous cliquez sur l'un des boutons
et partager ce matériel avec vos amis

«Que signifie douleur dans le dos au-dessus de la taille, à droite? Douleur post-partum dans la région lombaire: que faire »Tous les posts de l'auteur

Obtenir des cours
traitement de l'ostéochondrose lombaire GRATUIT!

Beaucoup de gens connaissent l'état quand il y a une douleur dans le bas du dos à droite. Différents facteurs peuvent contribuer à son apparition: hypothermie, présence de maladies inflammatoires des organes internes, névroses, nerf pincé et bien d'autres. Pour un diagnostic précis, vous devriez consulter un médecin et subir un examen complet.

Toutefois, en fonction de la nature de la douleur et des événements pouvant avoir affecté son apparition, il est possible de déterminer plus précisément avec quel médecin contacter et à quoi faire particulièrement attention.

Tout d’abord, examinons les causes de la douleur dans la région lombaire à droite.

Raisons

Les raisons qui ont causé la douleur dans le bas du dos et le côté droit sont assez nombreuses. Trions-les tous plus en détail.

  1. L'hypothermie La raison, à première vue, n'est pas capable d'affecter l'état de la colonne vertébrale. Cependant, cela vaut la peine de le prendre au sérieux. Lorsque l'hypothermie enflamme les terminaisons nerveuses de la colonne lombaire, des spasmes musculaires surviennent, pouvant entraîner des douleurs.
  2. Lésion médullaire de la colonne lombaire. Même des blessures anciennes peuvent périodiquement se rappeler la douleur. Si le rein du côté droit fait mal, pensez aux blessures que cette partie du corps a subies. Peut-être qu'ils causent un malaise.
  3. Courbure de la colonne vertébrale. L'une des causes les plus courantes d'une douleur dorsale aiguë est la lardose, courbure de la colonne lombaire. En raison de la courbure, les disques intervertébraux se déforment et les terminaisons nerveuses sont rétrécies, ce qui provoque une douleur dans la zone de courbure. Dans ce cas, vous devriez consulter un médecin orthopédiste.

Nature de la douleur

En fonction de la nature de la douleur latérale, il est possible d'identifier d'éventuelles anomalies dans le corps.

  • Aiguë, apparaissant dans le côté droit du bas du dos signale la présence possible d’une hernie intervertébrale. Cela se produit également en cas de surcharge du bas du dos et d’étirement des ligaments intervertébraux.
  • Tirer - hépatite possible ou autres maladies du foie. Myosite possible.
  • Noyuyu caractérise les processus dégénératifs du système musculo-squelettique. Le plus souvent, il s'agit d'ostéochondrose, de spondylarthrite, de spondylarthrose.
  • La couture indique des problèmes intestinaux, une lithiase urinaire.
  • Pulsant dit inflammation de l'utérus ou des ovaires.
  • Signaux émoussés sur une possible maladie rénale.
  • Une douleur aiguë peut survenir lors d’une blessure au bas du dos ou d’une compression nerveuse. Cela peut aussi être un signe de processus inflammatoires des organes internes.

Pathologies possibles en tant que causes de la douleur

Nous avons considéré les causes les plus simples possibles de maux de dos. Cependant, des douleurs plus sévères peuvent indiquer la présence de pathologies du système musculo-squelettique, des muscles lombaires, des organes internes et des pathologies neurologiques. Considérez chacune d’elles plus en détail.

Maladies congénitales et acquises du système musculo-squelettique

S'il y a une douleur qui donne au bas du dos, s'il y a un certain symptôme, cela peut indiquer la présence d'une maladie grave du système musculo-squelettique. Considérez les maladies possibles et leurs caractéristiques.

Ostéomyélite

Maladie infectieuse affectant les os, le périoste et la moelle osseuse. La zone enflammée gonfle, le flux sanguin dans la zone endommagée est perturbé, ce qui conduit à un processus destructeur.

  • Symptômes: douleurs, courbatures, gonflement, rougeur de la plaie, possibles taches blanches sur la zone enflammée, écoulement de pus, fièvre jusqu'à 39 degrés, sueur collante, frissons.
  • La raison - staphylocoque, bactérie, provoquant l'apparition et le développement de cette maladie.
  • Facteurs prédisposants: affaiblissement du système immunitaire, hypothermie, maladies infectieuses latentes, prédisposition génétique, rhumes, stress prolongé, épuisement physique et nerveux, brûlures.
  • Diagnostic En présence des symptômes ci-dessus, le chirurgien orthopédiste procède à la palpation, prescrit une analyse générale du sang et de l'urine, ainsi qu'une radiographie, si nécessaire, une tomodensitométrie. Le patient peut également être référé à un neuropathologiste.
  • Traitement. Le traitement est prescrit par le médecin traitant, y compris l'hospitalisation, l'utilisation d'antibiotiques, la perfusion intra-osseuse de médicaments, l'utilisation d'anti-inflammatoires sous forme d'injections ou de comprimés, l'exposition aux rayonnements. Une intervention chirurgicale est possible si la maladie a été détectée aux stades avancés. Après avoir éliminé la douleur aiguë et l'inflammation, une thérapie par l'exercice est appliquée.

Spondylarthrite

Maladie inflammatoire chronique de la colonne vertébrale caractérisée par une diminution de la densité osseuse, ce qui entraîne de graves déformations de la région affectée de la colonne vertébrale.

  • Symptômes: frissons, fièvre, somnolence, motricité limitée, douleur dans la colonne vertébrale, engourdissement de la région endommagée, spasmes musculaires.
  • Raison: les microbes de la tuberculose introduits dans le corps, qui pénètrent dans le sang, sont acheminés vers la colonne vertébrale. Les gonocoques et les tréponèmes (l'agent responsable de la syphilis) peuvent également contribuer à cette maladie.
  • Facteurs prédisposants: lésions médullaires antérieures, transfert de gonorrhée, syphilis, brucellose, antinomycose, diminution générale de l'immunité dans le contexte de la présence de pathogènes de ces maladies dans le corps.
  • Diagnostic: test sanguin biochimique, analyse d'urine, tomographie par ordinateur. Pour diagnostiquer cette maladie, consultez un neurochirurgien ou un neurologue.
  • Traitement: utilise un traitement complexe, qui comprend l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, de corticostéroïdes, de solutions pour administration intraveineuse, d'antibiotiques et de traitements de physiothérapie. Si nécessaire, opérer.

Sacroiliite

État inflammatoire pathologique de la région iléo-sacrée de la colonne vertébrale.

  • Symptômes: fortes douleurs dans le bas du dos aggravées après un repos prolongé, principalement prononcé le matin, augmentation de la température corporelle, présence d'autres maladies du système musculo-squelettique.
  • Causes: lésion infectieuse de la région sacrale iliaque, lésion du bas du dos, arthrite aseptique, processus tumoraux dans cette région.
  • Diagnostic: la détection de la maladie est réalisée en examinant un chirurgien orthopédique qui traite les lésions infectieuses de la colonne vertébrale, déterminant les paramètres cliniques de cette maladie et les rayons X Les signes cliniques de la sacroiliite sont la courbure de la posture, une mobilité réduite de l'articulation iliaque, une mobilité limitée de la poitrine.
  • Traitement. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens et d’autres anti-inflammatoires sont prescrits pour le traitement; antibiotiques et médicaments antituberculeux; physiothérapie: rayonnement infrarouge laser, thérapie magnétique pulsée, phonophorèse; gymnastique corrective, massage thérapeutique.

Spondylarthrose

Maladie lombo-sacrée chronique caractérisée par le déplacement et la déformation des disques intervertébraux. À la fin de la maladie, des ostéophytes apparaissent (excroissances osseuses).

  • Symptômes: douleurs douloureuses prolongées dans le bas du dos, jusque dans la cuisse, grand fessier. L'inconfort se produit principalement pendant la période du matin, également provoqué par une raideur de la zone de la chaise (qui signale l'apparition possible d'ostéophytes).
  • Causes: troubles métaboliques associés au vieillissement naturel du corps (car la maladie est typique des personnes âgées). En outre, la maladie peut être causée par un mode de vie sédentaire, une mauvaise posture, un développement anormal de la colonne vertébrale dès la naissance.
  • Diagnostic Pour la détection de la maladie par imagerie par résonance magnétique et par ordinateur. Ces méthodes permettent de réaliser un instantané tridimensionnel de toutes les couches de tissus affectés et d'identifier le stade de la maladie. Pour le diagnostic, vous devez contacter votre orthopédiste ou votre colonne vertébrale (un médecin spécialisé dans les problèmes de colonne vertébrale).
  • Traitement. Pour le traitement, ils utilisent des centrales nucléaires, des chondroprotecteurs, des relaxants musculaires (en cas de spasmes musculaires), ainsi que de la thérapie physique, des massages et de la thérapie physique.

Spondylolisthésis

Anomalies congénitales de la colonne vertébrale avec un déplacement de la vertèbre en avant ou en arrière par rapport à la colonne vertébrale. Cela provoque un rétrécissement de la colonne vertébrale, une déformation de la colonne vertébrale dans la région du déplacement de la vertèbre, une surcharge de la colonne lombaire entraîne donc une douleur intense.

  • Symptômes: douleur dans le bas du dos, donnant au sacrum, au coccyx et aux membres inférieurs. Cette maladie provoque souvent des douleurs dans la colonne vertébrale. Peut être accompagné de troubles neurologiques.
  • Le diagnostic de cette maladie est engagé dans un neurochirurgien. Pour ce faire, utilisez la radiographie avec une projection oblique avec différents angles d'orientation, la tomographie par ordinateur. Des tests cliniques de sang et d'urine sont également prescrits pour éliminer la présence de processus inflammatoires.
  • Traitement. La physiothérapie est utilisée comme traitement. Il comprend la culture physique correctrice et stabilisatrice, le port de la ceinture de réparation et le style orthopédique. Dans les derniers stades de la maladie - correction chirurgicale.

Ostéochondrose

Maladie chronique de la colonne vertébrale caractérisée par des troubles dystrophiques des disques intervertébraux et du cartilage. Cette maladie s'accompagne d'une violation du métabolisme des minéraux dans l'organisme, de la circulation sanguine, de la formation d'ostéophytes et de hernies intervertébrales.

  • Symptômes: douleurs dorsales aiguës, aggravées après un effort physique, hernie intervertébrale, raideur au niveau des vertèbres le matin et à la marche.
  • Causes: blessures à la colonne vertébrale, infections latentes, pieds plats, mauvaise posture, charge lourde sur la colonne lombaire (par exemple, lors de la pratique d'un sport);
  • Facteurs prédisposants: hypodynamie, excès de poids, prédisposition génétique, stress constant, port du talon haut, tabagisme.
  • Diagnostic Pour diagnostiquer l'ostéochondrose, un examen manuel du thérapeute est utilisé, puis il dirigera le patient vers un neuropathologiste, qui lui prescrira une IRM et des tests cliniques. Si nécessaire, échographie de la zone endommagée. Conformément au diagnostic, le neuropathologiste prescrit un traitement.
  • Traitement. Pour le traitement, diverses méthodes sont utilisées: médication (y compris médicaments anti-inflammatoires, antibiotiques, etc.), acupuncture, thérapie par les vagues, physiothérapie (laser, ultrasons, etc.), thérapie par la boue, massage, etc. selon les prescriptions du médecin. À la maison, l'ostéochondrose peut être traitée avec des compresses brûlantes qui aident à améliorer la circulation sanguine dans les vertèbres du bas du dos. Utile est l'utilisation des racines et des feuilles de raifort, radis noir, ail, moutarde en poudre. En outre, un bon résultat donne un massage au miel.

Processus de la tumeur

La prolifération des cellules et des tissus de la colonne lombaire. Cela peut causer des douleurs au bas du dos. Le néoplasme peut se propager à l'intérieur du canal rachidien ou aux organes adjacents. La tumeur peut être maligne ou bénigne.

  • Symptômes: faiblesse de la colonne lombaire (surtout lors de l'exercice), sensibilité diminuée ou paralysie du bas du dos, difformité lombaire. Aux derniers stades, on observe une nette diminution du poids, une température corporelle élevée et des maux de dos sévères.
  • Causes: prédisposition génétique, défaut congénital.
  • Facteurs de risque. Le développement des tumeurs de la colonne vertébrale peut être affecté par l'irradiation ultraviolette fréquente (lits de bronzage), le tabagisme, l'exposition au rayonnement.
  • Diagnostic Le diagnostic de cette pathologie est initialement traité par un médecin généraliste qui prescrit un scanner, une IRM et une mélographie, ce qui aidera à détecter la présence d'une tumeur. Ensuite (si disponible), le patient est envoyé à un oncologue. Il prescrira une biopsie de la tumeur pour en déterminer le type et, en fonction du diagnostic, prescrira un traitement.
  • Le traitement dépend du stade et du type de tumeur. Le premier a utilisé un traitement chirurgical (excision de la tumeur). Aux stades ultérieurs, une méthode médicale est prescrite (AINS, analgésiques) avec une radiothérapie ou une chimiothérapie (pour les tumeurs de grande taille) avant la chirurgie.

Vertébrologue est engagé dans le diagnostic et le traitement des pathologies ci-dessus.

Mais il n'est pas dans toutes les cliniques. En cas d'absence, vous pouvez contacter un chirurgien orthopédique, un neuropathologiste, un neurochirurgien.

Pathologie neurologique

Si le dos fait mal dans la région lombaire à droite et que l'état du système musculo-squelettique est bon, la raison peut en être cachée en pathologie neurologique.

Les maladies de ce type se caractérisent également par une raideur et des douleurs dans le bas du dos.

Névrite droite

Inflammation du nerf périphérique de la colonne lombaire. La maladie complique les nerfs et les extrémités sciatiques.

  • Symptômes: gonflement, peut-être bleu de la zone touchée, engourdissement, fourmillements, mouvement limité.
  • Causes: blessures à la colonne vertébrale, infections, troubles vasculaires, hypothermie, diabète.
  • Le neurologue s'occupe du diagnostic de la maladie en utilisant des tests qui détectent les perturbations motrices et les dommages au nerf périphérique.
  • Traitement. La thérapie médicale (antibactérienne, antivirale, vasodilatatrice, anti-inflammatoire en fonction de la cause de la maladie) et la physiothérapie (phonophorèse, UHF, électrophorèse, massage, thérapie par l'exercice) sont utilisées à des fins thérapeutiques.

Plexite

La plexite lombo-sacrée est caractérisée par une lésion des plexus nerveux de la colonne lombaire. Il affecte les systèmes végétatif-trophique, sensible et moteur du corps.

  • Symptômes: douleur au niveau du bras, des fesses et des cuisses; gonflement des membres inférieurs.
  • Causes: maladies infectieuses, intoxication (alcool, plomb, etc.), blessures à la colonne vertébrale déjà subies, tumeurs, déplacement des vertèbres, courbure.
  • À titre de diagnostic, le neuropathologiste utilise l'anamnèse, l'électroneuromyographie, la tomodensitométrie, l'IRM et des tests cliniques généraux.
  • Le traitement comprend des médicaments et de la physiothérapie. Des anti-inflammatoires et des analgésiques sont utilisés. La thérapie par la boue, la UHF, la paraffine et la thérapie par l'exercice sont également efficaces.

Névomyalgie

Maladie inflammatoire de la colonne lombaire et sacrée.

  • Symptômes: douleur vive ou en retrait à droite et dans la région du bras, laissant la place à la jambe, faiblesse, augmentation de la température corporelle.
  • Causes: processus inflammatoires dans le corps, hypothermie, blessure.
  • Les diagnostics sont effectués par un neurochirurgien ou un neuropathologiste en analysant les plaintes du patient, rayons X, tomodensitométrie, sur la base des résultats de tests sanguins biochimiques et d'analyses d'urine.
  • Le traitement comprend la pharmacothérapie (AINS, antibiotiques, analgésiques), le massage, la thérapie par l'exercice.

Maladies des muscles lombaires et sciatiques

Des douleurs dans le bas du dos, à l'arrière droit, peuvent survenir en raison de maladies des muscles lombaires et sciatiques. C'est souvent un spasme. La raison peut être un effort physique prolongé, mal réparti sur la colonne vertébrale; courbure de la posture, en raison de laquelle les muscles de la zone courbe sont constamment tendus; hypodynamie. Des spasmes des muscles lombaires et sciatiques surviennent chez 80% des patients. Elle se caractérise par des tensions, des douleurs au bas du dos, des fesses et des cuisses, une mobilité limitée.

En tant que traitement, la thérapie manuelle (différents types de massage), l’acupuncture, l’apithérapie et la thérapie physique sont utilisés.

Entorse des ligaments intervertébraux

L'entorse des ligaments intervertébraux est caractérisée par une douleur aiguë dans la région lombaire à l'arrière droit, une mobilité limitée, une incapacité à se baisser en raison d'une douleur intense. Cette condition est due à une surcharge de la colonne vertébrale et à une mauvaise répartition de la charge pendant l'exercice. Le traitement de cette maladie est assez simple. Cela implique de garantir au patient un repos de 2-3 jours: restriction de la mobilité, toute activité physique est contre-indiquée. Il est également utile d'appliquer de la glace sur l'endroit endommagé le premier jour du diagnostic.

Après la disparition de la douleur aiguë, une thérapie par l'exercice est recommandée pour renforcer les ligaments intervertébraux et le système musculaire, ce qui maintient la colonne vertébrale dans la position correcte et évite les entorses.

Maladies inflammatoires des organes internes

Si le côté droit du bas du dos fait mal, des maladies des organes internes de cette zone peuvent être mises en cause.

En raison d'une inflammation des organes internes, la douleur peut être transmise au côté droit et au bas du dos.

L'intestin

Le processus inflammatoire dans les intestins est accompagné d'une douleur lancinante ou coupante dans l'abdomen, le bas du dos, le côté droit, des selles anormales, une augmentation de la température corporelle. Le diagnostic et le traitement de la maladie est engagé par un gastroentrologue. Le diagnostic est réalisé par des analyses cliniques.

Le traitement est fait avec des anti-inflammatoires, des médicaments qui améliorent l’état du système digestif, des analgésiques.

Rein droit

Une douleur au bas du dos du côté droit peut indiquer une inflammation ou un prolapsus du rein droit. Ce processus est accompagné d'une douleur lancinante, palpable le matin et après un effort physique, une douleur pendant la miction. Si les données sont disponibles, le symptôme doit être référé à l'urologue. Le diagnostic est réalisé par des méthodes d'analyse clinique, palpation, échographie des reins. Le traitement est prescrit en fonction des résultats des tests.

Il comprend des anti-inflammatoires, des analgésiques et des thés aux reins.

Du foie

Si une maladie du foie survient, la douleur se situe sous les côtes. Cependant, il peut donner dans le côté droit et le bas du dos. Cette maladie s'accompagne d'un jaunissement de la peau, d'une lourdeur du foie, de douleurs et d'une indigestion. Le diagnostic impliquait un gastro-entérologue ou un hépatologue (spécialisé uniquement dans les maladies du foie). Ultrasons du foie et du système digestif, des tests cliniques sont attribués pour le diagnostic. Dans les processus inflammatoires, les médicaments anti-inflammatoires, les antibiotiques et les analgésiques sont utilisés comme traitement. Également utilisé des médicaments pour restaurer le foie.

Assurez-vous d'assigner un régime.

La vésicule biliaire

Lorsque l'hypochondre droit fait mal, ainsi que le côté droit et le bas du dos, il peut signaler la présence d'une maladie de la vésicule biliaire. Ils s'accompagnent également d'une sensation d'amertume dans la bouche, d'une perte d'appétit, d'une perte de poids, de nausées, de vomissements de bile. Le gastro-entérologue s'occupe du diagnostic et du traitement des maladies de la vésicule biliaire. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Pour identifier la cholécystite (inflammation de la vésicule biliaire), une échographie des organes abdominaux, l'analyse de la bile pour l'ensemencement, une radiographie de la vésicule biliaire et des voies biliaires sont nécessaires. Le traitement comprend les médicaments biliaires, les anti-inflammatoires, les analgésiques.

Le régime est obligatoire.

Ovaire droit

Une douleur caractéristique du côté droit du dos dans la région lombaire peut provoquer une inflammation de l'ovaire droit. Cette maladie est accompagnée de douleurs dans le bas-devant droit, pendant les rapports sexuels et l'effort physique, d'inconfort lors de la miction. S'il y a évidence d'un symptôme, vous devriez immédiatement contacter un gynécologue. Pour effectuer un diagnostic correct, il est prescrit une échographie des organes pelviens et des tests cliniques généraux. Le traitement est effectué de manière médicamenteuse: médicaments anti-inflammatoires (pilules, injections intramusculaires, suppositoires vaginaux), antibiotiques, immunomodulateurs.

Les complications de cette maladie peuvent entraîner l'infertilité et des maladies chroniques du système génito-urinaire.

Dans quels cas immédiatement chez le médecin?

Le rein à droite peut faire mal pour diverses raisons. Certains peuvent parler de la présence de maladies graves, d'autres - disparaître naturellement. S'il y a une douleur aigue, qui a été précédée par une ecchymose, une blessure, une surcharge de la taille, alors ne paniquez pas, cette douleur passera dans le temps. Dans ce cas, vous devez adhérer au lit, ne chargez pas la taille.

Si la douleur ne disparaît pas au bout de quelques jours, consultez un traumatologue.

Dans d'autres cas, vous devez immédiatement consulter un médecin, la douleur émergente aiguë, coupante, sourde ou autre type de douleur peut symboliser la présence de pathologies du système musculo-squelettique ou des organes internes. Une visite opportune chez le médecin aidera à identifier la maladie à un stade précoce et à éviter les complications.

Premiers secours

Dans les cas où le côté droit du dos fait mal, des mesures urgentes doivent être prises avant de consulter un médecin. Tout d'abord, vous devez éliminer le syndrome douloureux, cela aidera les analgésiques (noshpa, ketanov, etc.). Vous pouvez également utiliser des remèdes traditionnels: mettre des feuilles de chou froides, de la glace, dans les cas où vous êtes sûr que la cause de l’inconfort est un étirement ou une blessure.

En aucun cas, ne peut pas réchauffer le point sensible.

Ensuite, vous devez limiter la mobilité du patient et consulter le plus tôt possible un médecin.

Conclusion

La douleur au bas du dos à droite indique des modifications du corps graves et mineures. En aucun cas, ne peut pas l'ignorer et doit immédiatement consulter un médecin. Après avoir analysé le type de douleur, vous pouvez vous adresser au spécialiste approprié ou consulter un thérapeute qui vous indiquera une référence. Le traitement doit être effectué en stricte conformité avec le diagnostic et la prescription du médecin.

Ne pas se soigner soi-même!

Voir les conseils utiles du médecin sur ce sujet.

Comment oublier la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale?

  • La douleur limite-t-elle vos mouvements et votre vie bien remplie?
  • Etes-vous inquiet de la gêne, du resserrement et de la douleur systématique?
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades?
  • Les personnes qui ont appris de l'expérience amère pour le traitement des articulations utilisent... >>

Avis des médecins sur cette question lu

Les maux de dos, en particulier dans la région lombaire, sont familiers à presque chacun d’entre nous, car ils peuvent parfois se produire même chez des personnes en bonne santé, mais le plus souvent, ce symptôme indique la présence de pathologies.

En fait, les douleurs au bas du dos à droite derrière indiquent la présence de maladies du système musculo-squelettique ou d'anomalies des organes internes, et dans certains cas pas du tout de celles situées dans cette zone.

Il est impossible de déterminer indépendamment pourquoi la douleur au bas du dos fait mal, il est donc nécessaire de consulter un médecin pour une consultation détaillée.

Causes de douleur dans le bas du dos à droite

L'apparition de douleur dans la région lombaire à l'arrière droit peut être le résultat de maladies telles que la colonne vertébrale:

  • Ostéochondrose lombaire, douleur aggravée par la toux, l’éternuement ou la position inconfortable du corps. Avec un effort physique, un lumbago apparaît, c’est-à-dire une condition dans laquelle une personne est tourmentée par une vive douleur au bas du dos, en raison de laquelle il n’ya aucune possibilité de se redresser ou même de changer de position dans l’espace. Dans ce cas, toute la région lombaire est immobilisée.
  • Lumbago et ischalgie, qui provoquent des douleurs aiguës au niveau du rein, s'étendant jusqu'aux membres inférieurs. L'intensité et la nature des douleurs peuvent être différentes, dans certains cas, même leur emplacement est différent.
  • La spondylose lombaire, caractérisée par une douleur intense constante, disparaît en se penchant en avant. Il passe également en position couchée sur le côté gauche avec une «balle» et augmente après une charge statique. De nombreux patients atteints de cette pathologie ont noté l'apparition de boiteries, associées à une sensation d'engourdissement des jambes. Cette boiterie vient périodiquement, parfois elle peut ne pas déranger des semaines.
  • Diverses blessures à la colonne vertébrale. Habituellement, la douleur au bas du dos apparaît juste après une blessure (par exemple, après une chute).
  • Toutes sortes de tumeurs, bénignes ou malignes.
  • Ostéomyélite. Une lésion purulente-nécrotique pourrait bien être la cause de douleurs dans le bas du dos, à droite.

Douleur au bas du dos en bas à droite

Les douleurs dans le bas du dos en bas à droite sont les plus courantes en cas de blessures et de processus néoplasiques, ainsi que de douleurs de surtension survenant après un effort physique.

Dans certains cas, d'autres raisons sont possibles. Par conséquent, la consultation d'un spécialiste est obligatoire.

Même si tout est dans les processus dégénératifs du système musculo-squelettique ou dans les changements liés à l'âge, il est impossible de se soigner de toute façon, car cela ne peut qu'aggraver le processus pathologique.

Chez la femme, les douleurs en bas à droite peuvent indiquer divers processus inflammatoires des organes génitaux, ainsi que pendant la ménopause, avec des tumeurs de l'appareil reproducteur, une grossesse extra-utérine ou même une grossesse normale. Chez les hommes, une telle douleur caractérise l'inflammation de la prostate, la prostatite.

Douleurs lombaires en haut à droite

La présence du syndrome de la douleur, qui est localisé dans la région lombaire au sommet, indique la présence de maladies internes associées aux organes abdominaux. Par exemple, un patient peut présenter des maladies du foie, de la vésicule biliaire, des reins, de l'intestin et du système reproducteur.

Le zona peut être un signe de radiculite, de plexite, d'urolithiase, de cholécystite, d'ulcère, de pyélonéphrite. En outre, une appendicite, une pancréatite, une colique intestinale, un nerf pincé entraînent des sensations douloureuses d'intensité variable.

De nombreuses maladies des organes internes peuvent présenter des symptômes similaires. Il est donc possible de suspecter une pathologie particulière uniquement par les signes accompagnant la maladie. Par exemple, un processus inflammatoire indique une fièvre et les nausées et vomissements indiquent des problèmes au niveau du tractus gastro-intestinal et de l'excrétion.

Classification des douleurs au bas du dos

  1. Une douleur prolongée peut indiquer un problème de santé grave, tandis qu'une douleur temporaire, dans la plupart des cas, indique un effort physiologique excessif survenant pendant l'exercice. Les sensations douloureuses temporaires disparaissent après le repos ou la prise d'analgésiques. Elles peuvent également être le résultat d'un mouvement brusque ou d'une position inconfortable prolongée.
  2. Une douleur dans la région lombaire indique une ostéomyélite, pour laquelle le diagnostic nécessite un examen médical approfondi. En outre, de telles sensations peuvent être une conséquence de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale, par exemple l'ostéochondrose.
  3. La douleur aiguë survient le plus souvent après une blessure. Par conséquent, après une chute, vous devez contacter immédiatement le centre médical pour diagnostiquer et déterminer la cause de l’inconfort.
  4. La douleur tirante peut être le résultat d'une hépatite ou d'une hépatomégalie. Par conséquent, que cette douleur soit durable ou de courte durée, consulter un médecin peut être considéré comme une procédure obligatoire.

Le plus insidieux est peut-être la douleur sous le bord gauche en face, lisez l’article et découvrez à quoi une telle douleur peut être liée.

Lorsque les articulations des doigts vous font mal, le traitement doit être professionnel dans l'article, vous recevrez des informations complètes sur ce problème.

Si vous commencez à vous faire mal au dos, vous devez prendre des mesures opportunes dans l'article, vous rassemblerez toutes les informations nécessaires.

Traitement des maux de dos

Les restrictions constantes sur le mouvement et la gêne dans le dos réduisent considérablement la qualité de la vie, il est donc nécessaire de lutter contre les maux de dos. Il n'est pas nécessaire de le reporter indéfiniment, car avec le temps, l'état du patient ne fera qu'empirer.

Il est impératif de consulter un médecin qui vous prescrira le traitement nécessaire et de vous diriger vers des examens supplémentaires. Le médecin vous prescrira des analgésiques qui soulageront l’état du patient.

Aussi étrange que cela puisse paraître, dans certains cas, des modifications mineures des disques intervertébraux peuvent être à l'origine de douleurs intenses. Dans ce cas, seuls des analgésiques, un repos au lit et les recommandations supplémentaires du médecin sont nécessaires. Le médecin vous prescrira des médicaments spécifiques après avoir examiné le patient. Dans certains cas, il pourra également vous recommander des relaxants musculaires.

Après que la douleur soit partie, vous devez faire de la gymnastique, ce qui renforcera le cadre musculaire, ainsi que vous rendre à la piscine et faire des promenades. Ces remèdes ne sont efficaces que si la douleur est provoquée par des problèmes du système musculo-squelettique. En outre, le massage sera utile, ainsi que la réflexologie.

Si la cause de la douleur est la pathologie des organes internes, il est alors nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, sans éliminer les manifestations dont l’état du patient ne s’améliore pas. En fonction du type de maladie qui a provoqué la douleur et des autres symptômes du patient, le médecin peut vous prescrire différentes méthodes de recherche qui vous aideront à poser le bon diagnostic.

Plus tôt le patient se rend chez le médecin, moins de temps sera consacré à la rééducation et au traitement de la douleur. En outre, un traitement précoce permet de minimiser le risque de complications supplémentaires, en particulier s'il s'agit de pathologies des organes internes. Une visite opportune chez le médecin vous permet d’éviter une intervention chirurgicale dans pratiquement toutes les maladies.

Quelles sont les causes des maux de dos dans le dos du côté droit au-dessus de la taille

Le mal de dos à droite au-dessus du bas du dos est familier à beaucoup de personnes, quel que soit leur âge. Le symptôme se manifeste dans de nombreux cas et peut vouloir dire n'importe quoi - de l'hypothermie dans un courant d'air à la progression des maladies de la colonne vertébrale ou des organes internes.

Par conséquent, il est nécessaire de comprendre ce qui peut provoquer des douleurs à droite et au-dessus du bas du dos et quelle peut être la nature de ces douleurs. Il sera alors possible de réagir en conséquence - pour certains problèmes, vous pouvez vous rendre à la clinique sans vous empresser de subir un diagnostic approfondi et, parfois, appelez immédiatement un médecin.

Définition de la pathologie

Seul un spécialiste qualifié est en mesure de déterminer la cause de la douleur du côté droit et de prescrire un traitement approprié. Il n'est donc pas recommandé de se soigner lui-même.

Dans la plupart des cas, les douleurs dorsales et latérales dans la zone spécifiée sont causées par des problèmes de dos. Cela peut entraîner la compression de gros nerfs, des lésions des disques intervertébraux, etc.

Cependant, il existe également des organes internes, dont les maladies conduisent à l'apparition de sensations douloureuses.

  1. Premièrement, ce sont les organes du système urinaire, les reins et la vessie.
  2. Deuxièmement, de telles douleurs peuvent apparaître en raison de la mauvaise santé du système digestif, qui comprend l’estomac, le pancréas, les intestins, le foie et la vésicule biliaire.

La douleur autour de la colonne vertébrale peut être divisée par nature. Cela peut aider à déterminer les causes de leur apparition juste au-dessus de la taille et à déterminer la gravité des pathologies possibles.

  • Épicé De telles douleurs indiquent des problèmes très graves: lésion organique, déchirures ou perforations, saignements internes.
  • Forte. Ce type de douleur est légèrement différent de la douleur aiguë et indique généralement des maladies de la colonne vertébrale.
  • Zona. Si la douleur fait le tour de la circonférence, comme si elle se cernait, cela peut être un signe de problèmes avec le tube digestif.
  • Pénible. Caractérisé par une douleur constante et monotone. Apparaît le plus souvent dans les maladies du foie.
  • Constrictor. La douleur qui apparaît alors disparaît avec un petit écart. Cela signifie des problèmes avec le système urinaire. La fréquence d'occurrence est associée à une contraction musculaire dans la cavité abdominale.
  • Tirant Preuve de blessures traumatiques - entorses, hypothermie, etc.
  • En croissance Lorsque la douleur augmente et devient plus forte, cela peut être le signe de divers processus inflammatoires.

Raisons

Il existe plusieurs causes principales de douleur au côté droit du dos et au-dessus de la taille.

Ostéochondrose

Ceux-ci comprennent une faiblesse du système musculaire, une pression excessive sur les muscles de la colonne vertébrale ou des lésions des disques intervertébraux; il se peut aussi que ces problèmes apparaissent simultanément.

L'ostéochondrose lombaire est l'une des pathologies les plus courantes. Le fait est que c'est cette partie de la colonne vertébrale qui prend la charge principale.

Les causes de l'ostéochondrose peuvent être nombreuses:

  • mauvaises habitudes (alcool, tabac);
  • perturbation endocrinienne;
  • troubles métaboliques;
  • mode de vie sédentaire (travail sédentaire constant en particulier);
  • excès de poids (entraîne une charge supplémentaire sur la colonne vertébrale);
  • foyers infectieux chroniques;
  • violation permanente de la posture;
  • augmentation de la charge en raison de caractéristiques professionnelles (transport d'objets lourds, haltérophilie, etc.);
  • fluctuations de température et courants d'air réguliers;
  • prédisposition génétique.

La nature de la douleur liée à l’ostéochondrose peut être différente et dépend notamment des raisons de son apparition; il peut être à la fois aigu et douloureux. Les sensations désagréables sont aggravées par le fait de rester dans une position longue et immobile ou par une activité physique accrue.

Le principal problème dans le traitement de l’ostéochondrose est qu’il est presque impossible de la guérir complètement, en particulier au stade chronique. Par conséquent, les soins médicaux dans ce cas consistent à éliminer l'exacerbation et à assurer une rémission à long terme.

Il est possible d'arrêter les accès de douleur de manière indépendante, après avoir accepté un anti-inflammatoire ou un anesthésique. Il est également intéressant de prendre la position la plus confortable pour réduire la charge sur le bas du dos.

Avec une attaque d'ostéochondrose particulièrement sévère, le patient peut être complètement invalide. Il sera difficile pour lui même de se coucher plus confortablement, sans oublier le fait qu'il sera nécessaire de téléphoner pour appeler un médecin et de prendre des médicaments pour soulager la douleur.

Saillie du disque intervertébral

C'est une maladie dans laquelle une saillie du disque intervertébral se produit. Il s’agit essentiellement d’un déplacement de la vertèbre, au-delà de la colonne vertébrale. La taille de la saillie est généralement de 1 à 5 mm. En raison du décalage, une irritation nerveuse et une douleur apparaissent.

Il est de nature non permanente, car à différentes positions du corps, les nerfs seront serrés, parfois de plus en plus forts.

La protubérance de la colonne lombaire est plus fréquente qu’à d’autres endroits, car cette région supporte les charges les plus lourdes. Ici aussi, les processus dégénératifs associés au vieillissement du corps sont les plus prononcés.

Les principaux symptômes incluent:

  • douleur chronique au bas du dos;
  • faiblesse des muscles du bassin et des cuisses;
  • douleur ou engourdissement dans les orteils;
  • sensation de raideur générale dans le bas du dos.

Les causes de la saillie sont, en principe, les mêmes que dans l'ostéochondrose: mauvaise posture, augmentation de la charge due à la musculation et aux virages ou virages serrés, style de vie sédentaire.

Le traitement de la protrusion commence par le soulagement de la douleur, généralement à l'aide de médicaments, puis il est nécessaire de réduire l'inflammation et d'améliorer la circulation sanguine.

À cette fin, des procédures physiques, une thérapie manuelle et des massages sont utilisés.

Scoliose

C'est une maladie de la courbure de la colonne vertébrale par rapport à l'axe normal. Au cours du processus de progression des pathologies, l'asymétrie du corps apparaît et augmente; les épaules, les côtes, les omoplates et le bassin sont déplacés, ce qui peut entraîner des problèmes de santé encore plus graves.

La scoliose de la colonne lombaire est plus fréquente et généralement en forme de C, c.-à-d. la colonne vertébrale a un arc de courbure. Rarement, mais aussi il y a une scoliose en forme de S, avec un double arc de courbure. En outre, cette maladie peut être classée en fonction de la déviation de la colonne vertébrale par rapport à l'axe vertical.

Il y a quatre degrés de développement de la scoliose, la division passe par l'angle de courbure de la colonne vertébrale.

  • Le premier degré, avec un angle pouvant aller jusqu'à 10 degrés. Il n'y a pas encore d'asymétrie, ou c'est invisible, mais un slouch est déjà présent.
  • Le deuxième degré, avec un angle de 11 à 25 degrés. L'asymétrie des épaules ou du bassin devient perceptible.
  • Le troisième degré, avec un angle de 26 à 50 degrés. La déformation de la poitrine commence, la bosse thoracique est formée.
  • Le quatrième degré, avec un angle de plus de 50 degrés. Les déformations atteignent un niveau tel que des maladies d’organes internes se développent.

Si la scoliose n'est pas due à un mode de vie médiocre, mais à des blessures ou à des maladies telles que la polio et le rachitisme, le rétablissement prendra plus de temps, car il faudra d'abord éliminer la cause première de la scoliose.

Ulcère de l'estomac

Cette maladie est de nature chronique et se caractérise par des lésions de la muqueuse gastrique. La cause des ulcères d'estomac est une infection par une bactérie capable de neutraliser l'acide chlorhydrique.

En conséquence, la mort cellulaire commence et un ulcère se développe. La cause de la maladie peut également être un stress fréquent. Ils entraînent des tensions dans le système nerveux, des spasmes musculaires et des vaisseaux du tractus gastro-intestinal, qui à leur tour menacent de nuire à la circulation sanguine et à l'effet destructeur du suc gastrique sur la muqueuse.

Selon l'origine de l'ulcère, les symptômes de la maladie varieront. Mais dans tous les cas, il y aura une douleur, localisée dans la partie supérieure de l'abdomen ou dans le dos.

Des sensations désagréables apparaissent généralement pendant un exercice actif, après avoir mangé des aliments épicés ou de l'alcool.

Pour le traitement, il est nécessaire d'appliquer des mesures complexes:

  • prendre au moins deux traitements antibiotiques;
  • augmenter la protection de la membrane muqueuse;
  • peut avoir besoin d'utiliser des médicaments antisécrétoires.

Cholécystite

Il s'agit d'une inflammation de la vésicule biliaire pouvant survenir pour plusieurs raisons.

  • infections bactériennes;
  • mode de vie sédentaire;
  • consommation régulière d'alcool ou d'aliments gras et épicés;
  • surpoids;
  • intoxication alimentaire;
  • l'apparition de pierres dans la cavité de la bulle.

Le dernier facteur est le plus important. Les pierres endommagent la surface interne de la vésicule biliaire et peuvent obstruer les voies biliaires, ce qui entraîne le développement du processus inflammatoire.

Le traitement dépend du stade auquel la maladie a été détectée. Un traitement phytothérapie est possible à un stade précoce: diverses perfusions et décoctions de lésions médicamenteuses ayant des effets cholérétiques et antispasmodiques sont prises. Si la maladie commence, alors le traitement médicamenteux n'est plus nécessaire. Dans les cas les plus graves, il faut recourir à une cholécystectomie, l'ablation de la vésicule biliaire.

Maladie du foie

Les maux de dos peuvent indiquer diverses maladies du foie. Le foie régule les processus métaboliques dans les tissus cartilagineux, ce qui signifie que la perturbation de son fonctionnement entraînera la destruction du cartilage, notamment intervertébral.

C'est un chemin direct aux problèmes de la colonne vertébrale; peut commencer à progresser ostéochondrose, qui, à son tour, ne fera qu'augmenter les maux de dos.

Pratiquement toutes les maladies du foie: de la cirrhose à l’insuffisance hépatique en passant par le cancer, sont susceptibles de provoquer des sensations douloureuses au côté droit du dos, au-dessus de la taille. C'est ce qu'on appelle l'irradiation de la douleur.

Le traitement dépendra de la maladie spécifique. Nous allons donc essayer de décrire au moins les symptômes indiquant que le foie a un problème:

  • amertume dans la bouche;
  • nausée, éructations;
  • maux de tête;
  • fatigue rapide;
  • léthargie générale;
  • jaunissement de la peau et des protéines oculaires (pour les atteintes particulièrement sévères du foie).

Si plusieurs de ces symptômes sont présents, il s'agit d'un argument puissant pour diagnostiquer le plus tôt possible à la clinique ou à l'hôpital et commencer le traitement.

Maladie de la vessie

La cystite, une inflammation de la membrane muqueuse de la vessie, est l’un des problèmes les plus courants. Les principaux symptômes de la cystite sont une violation de la miction et l'apparition dans le processus de douleur, de douleur ou de brûlure.

Les sensations douloureuses ne seront d'abord concentrées que dans l'estomac. Mais si vous le prenez avec un traitement, la cystite entraînera des maladies d'autres organes du système urinaire, par exemple les reins, et un foyer de douleur supplémentaire apparaîtra.

Si les douleurs au dos au-dessus du bas du dos ont rejoint les symptômes de la cystite, cela peut signifier que l'infection progressive a provoqué une pyélonéphrite. Il est recommandé de consulter immédiatement un médecin, car la pyélonéphrite peut rapidement entraîner une insuffisance rénale chronique.

Pratiquement toutes les maladies de la vessie, y compris la cystite, sont éliminées à un stade précoce par un apport hydrique accru. Cela aide à éliminer complètement les agents pathogènes, ils se multiplient beaucoup plus lentement et le processus inflammatoire cesse.

Pathologies intestinales

S'il existe un dysfonctionnement du gros ou du petit intestin, comme c'est le cas avec la vessie, la douleur est susceptible de se manifester d'abord dans l'estomac. Mais il est probable que son irradiation se produira et qu'il y aura des sensations douloureuses dans le dos. Il existe plusieurs maladies majeures:

  • Appendicite au stade aigu;
  • Perforation de l'intestin grêle;
  • Obstruction intestinale.

Appendicite

Dans la phase aiguë, la température peut monter brusquement, la douleur apparaît brusquement et augmente rapidement. Avec une appendicite purulente, la douleur est moins prononcée car les terminaisons nerveuses de l'organe affecté perdent de la sensibilité.

Une gêne dans le dos signifie que l'appendice gonflé a commencé à serrer les nerfs rachidiens.

Perforation de l'intestin grêle

La perforation est la formation d'un trou dans la paroi de l'intestin grêle. Cela peut entraîner des traumatismes aux murs ou un processus ulcératif. La douleur est très forte et ne peut être soulagée que par des antidouleurs puissants et l’adoption de la position fœtale (couché, les genoux pliés à l’abdomen).

Obstruction intestinale

Cette maladie peut être de deux sous-espèces, dynamique et mécanique. L'obstruction dynamique se produit en raison de forts spasmes intestinaux mécaniques, dus à diverses perturbations telles que la formation de grumeaux solides.

Avec une obstruction intestinale, il existe une douleur vive et intense, liée à l'accumulation d'aliments transformés dans le «mash» qui s'étend sur une certaine partie de l'intestin; La situation peut être aggravée par le fait qu’il n’ya pas non plus d’issue pour les gaz.

Avec ces symptômes, les laxatifs ne doivent pas être pris, ils ne feront qu'intensifier le processus et peuvent conduire à une torsion de l'intestin.

Toutes les maladies intestinales ci-dessus sont très dangereuses, vous devez donc consulter immédiatement un médecin. L'auto-traitement dans ce cas n'aide pas non plus, car arrêter les processus pathologiques avec des remèdes à la maison est presque impossible.

Diagnostics

Le diagnostic est différent pour toutes les maladies énumérées. Selon la nature et l'intensité de la douleur, des conclusions préliminaires peuvent être tirées: par exemple, des problèmes de la colonne vertébrale et du foie ne provoquent généralement que des douleurs dorsales et, lors de processus inflammatoires de la vessie ou des maladies intestinales, un inconfort commence plus souvent à apparaître dans l'abdomen et ensuite seulement au centre du mal. retour

Sur cette base, les médecins peuvent suggérer les méthodes de diagnostic suivantes:

  • imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • tomodensitométrie de la colonne vertébrale;
  • tests sanguins, urine, liquide céphalo-rachidien;
  • ultrasons (ultrasons);
  • Radiographie
  • électrocardiogramme (ECG).

Conclusion

Il est généralement admis que la douleur du côté droit du dos au-dessus de la taille n’est liée à rien de grave: «soufflez», «tirez les muscles», «probablement restée longtemps assise dans une position inconfortable». Cependant, en fait, la douleur dans cette zone peut être le symptôme de très nombreuses maladies, y compris de très graves.

En cas de douleur aiguë et sévère, vous devez consulter un médecin dès que possible, ce qui peut être le signe d'une situation potentiellement mortelle et une douleur persistante, bien que peu sévère, peut signifier que la maladie est déjà très avancée et qu'elle devient chronique.

Vidéos connexes

Regardez une vidéo sur le mal de dos du côté droit. Causes d'occurrence et à quoi elles peuvent conduire.