Pourquoi le talon fait-il mal et blesse-t-il pour attaquer?

Un inconfort au talon indique les conséquences d'une blessure ou de la présence de la maladie. La partie massive du pied est conçue pour supporter des charges lourdes et pour absorber les chocs au niveau de la colonne vertébrale. Cela contribue à son anatomie et à ses dépôts graisseux denses. La structure de la cheville est concentrée de nombreuses terminaisons nerveuses, vaisseaux sanguins, tendons. La structure osseuse spongieuse augmente le risque de divers types de dommages. Leur résultat - le talon fait mal et ça fait mal d'attaquer à chaque pas.

Causes de la douleur

L'intensité et la localisation de la douleur dépendent de la cause de son apparition. Distinguer entre les sources naturelles et domestiques de problèmes et causées par les processus inflammatoires de la zone du talon. Le premier groupe de facteurs est associé à l'activation de la charge statique sur la semelle. Ensuite, la douleur se manifeste rarement dans un état de repos. Le second groupe de causes est causé par un trouble du système endocrinien ou une immunité. Cela crée une condition favorable à l’infection des tissus mous du pied par divers micro-organismes.

Chaussures inconfortables

Lorsque les chaussures tout-aller ne correspondent pas à la taille réelle du pied (étroites, étroites, écrasantes), la marche provoque des sensations douloureuses. Un symptôme désagréable est plus souvent observé chez les femmes en raison de la nécessité d'utiliser des talons.

Afin de ne pas surcharger la partie inférieure de la cheville et d’empêcher son inflammation ultérieure, il est recommandé de respecter des règles simples:

  • Ne portez pas de chaussures longues avec des chaussures plates ou des talons trop hauts (hauteur maximale - 7 cm).
  • Évitez les matériaux de mauvaise qualité qui pourraient comprimer excessivement le pied, frotter la peau.
  • Évitez toute abrasion excessive de la semelle, surtout avec les pieds plats.
  • Choisissez des chaussures avec soutien de la voûte plantaire, de préférence sur une base orthopédique.

Dans certains cas, il est possible d’obtenir des chaussures confortables à l’aide de semelles spéciales qui fixent le pied dans la position optimale.

Surpoids

L'excès de poids augmente considérablement la pression sur les jambes. La cheville souffre particulièrement. Une bonne nutrition, une activité physique et un massage systématique des pieds devraient remédier à la situation. Le régime devrait inclure des aliments contenant des protéines, des vitamines et des micro-éléments. Chaque jour, vous devriez dépenser plus de calories que vous n'en consommez. Contribue à l'amélioration du métabolisme et à la combustion de l'excès de graisse, le jogging matinal, la natation, le cyclisme, le fitness, l'athlétisme.

Charge excessive sur les jambes due au mode de vie

La nécessité de rester debout ou debout à long terme augmente la charge totale sur la région du talon. Une personne sédentaire qui a décidé d'augmenter considérablement l'activité motrice sera confrontée à une erreur de physiologie. Ses manifestations sont des douleurs dans la voûte longitudinale du pied, des cors, des callosités. Il est nécessaire d'augmenter progressivement la pression sur les jambes, en particulier chez les personnes présentant une fine couche de graisse sous-cutanée à la surface plantaire.

Bursite du calcanéum

C'est une inflammation de la partie articulaire - le sac synovial. Il y a la bursite arrière et la maladie d'Albert - l'achillobursite. Causes potentielles:

  • L'utilisation de chaussures serrées, frottant le talon, augmente la charge.
  • Diverses blessures affectant le ligament talon-fibulaire postérieur.
  • Développement de la croissance osseuse sur les jambes (déformation de Haglund). L'un des symptômes de la maladie - une augmentation visuelle de la taille du talon.
  • Pieds plats, pied bot.
  • Lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde, autres maladies auto-immunes.

La douleur dans les deux types de perturbation est localisée derrière le talon, où sa partie saillante se connecte au tendon d’Achille.

Fasciite plantaire

C'est une conséquence des lésions ou de l'inflammation du fascia plantaire, responsable de la connexion de l'os du talon au pied. Une fonction supplémentaire de la structure anatomique - offrant la possibilité de bouger complètement.

Les facteurs de risque de fasciite plantaire incluent:

  1. Embonpoint, troubles métaboliques, niveaux hormonaux.
  2. La grossesse, au cours de laquelle une femme prend activement du poids, modifie la nature habituelle de la démarche.
  1. Long séjour sur les jambes, propre aux employés des professions concernées et aux athlètes - athlètes, planchistes.

Le plus souvent, la maladie se manifeste après 40 ans, lorsque le corset musculaire est affaibli et qu'il se produit une baisse d'activité liée à l'âge.

Arthrite, arthrose

Au stade initial, les processus dégénératifs inflammatoires se développent sans signes de douleur. Modifications de l'état du tissu osseux détectées lors de la radiographie. L'arthrite à 2 et 3 degrés manifeste une douleur intense, surtout en marchant. Symptômes supplémentaires - gonflement des jambes, rougeur, augmentation significative de la taille de la cheville.

La déformation des pieds est inévitable. Par conséquent, une réduction de l'intensité des symptômes est faite immédiatement - avec un traitement médical, un cours de physiothérapie. Il est important de prévenir la perte de mobilité personnelle.

Talon spitz

C'est une verrue à la surface de la peau du talon. Cela donne une sensation désagréable et une difficulté à marcher. Spitz plantaire - la source de la douleur, des brûlures, des démangeaisons. La méthode de traitement comprend une chirurgie et un traitement médicamenteux.

L'ostéoporose

Il se caractérise par la fragilité des os due à une diminution de leur densité. À 2 stades ou plus de la maladie, la région située à droite ou à gauche du ligament calcanéo-fibulaire est incommodante. Pathologie chez l'adulte à partir de 37 ans. Le principal facteur de pathogenèse est la lixiviation des micronutriments du tissu osseux. Le développement du phénomène contribue à:

  1. Nutrition maigre.
  2. Mauvaises habitudes
  3. Ménopause précoce, menstruations tardives.
  4. Allaitement maternel à long terme.

Simultanément à la douleur, les effets de l'ostéoporose se retrouvent avec la scoliose, ce qui réduit la croissance du corps. En outre, la violation peut être identifiée avec une adhérence anormalement longue des fractures. La thérapie est basée sur le respect du régime alimentaire correct, de médicaments, stimulant la restauration des os.

Classification des maladies en fonction de la nature de la douleur

La principale cause de la pathogenèse à long terme des maladies est une légère adhésion des tissus des os et des tendons pendant la nuit, lorsque le corps est restauré. Le matin, les ligaments du pied accumulés sont détruits en raison d'une augmentation spontanée de la pression statique, provoquant une douleur de localisation différente.

Douleur au talon le matin

Les microtraumatismes du talon provoquent des douleurs aux muscles de la cheville, entraînant une fasciite plantaire. Symptômes de la maladie - douleur aiguë le matin au lever du lit. Si, au cours de la journée, l'état est normalisé et que le soir la douleur aiguë réapparaît, le diagnostic d'épine de talon est supposé. C'est une croissance de calcium sur le bas du pied. Un traitement opportun empêchera un inconfort systématique ultérieur.

Ça fait mal de marcher sur le talon

Le pincement du nerf sciatique se manifeste le matin par des sensations douloureuses au-dessous de la cheville. Cela est compréhensible, puisque la longueur de la fibre va de l'articulation de la hanche jusqu'aux orteils.

Douleur à l'arrière du talon

En raison d'une achillodynie, exostose du talon. Chacune des maladies n'est pas immédiatement apparente. Dans le premier cas, le sac de talon est affecté. Après cela, la cheville fait mal quand on la touche. 9 patients sur 10 signalent une augmentation de la gêne, même au repos.

La deuxième pathologie du tableau clinique est un analogue de l'éperon de talon. L'exostose est caractérisée par la formation de croissances. De nouvelles pousses mûrissent derrière le calcanéum avec une pathogenèse parallèle de la bursite.

La douleur de la localisation chez les adolescents est caractérisée par une apophysite calcanéenne. Prévient chez les garçons en parallèle sur les deux jambes. Il se manifeste après une longue course ou un exercice.

Douleur au milieu du talon (simultanément avec une douleur dans le dos)

Il témoigne pour Achilloburse. La douleur tirante autour du cuboïde est transmise sur tout le plan du pied lorsque la charge est exercée. Les symptômes comprennent un gonflement douloureux de l'arrière du pied. Le traitement doit être effectué par un spécialiste expérimenté, notamment en cas de pathologie prolongée.

Douleur, engourdissement ou fourmillements dans différentes parties du pied

Est une manifestation de varices dans le pied, diverses formes de dommages ou de violation des fibres nerveuses:

  • Le syndrome phahalène est causé par une compression des nerfs derrière la cheville avec des sensations douloureuses caractéristiques de 30 secondes;
  • violation des voies nerveuses tibiales;
  • Le syndrome de Tinel est accompagné de douleurs lancinantes du pied au genou.

De telles sensations peuvent indiquer la présence d'une tendinite d'Achille, d'une apophysite calcanéenne, d'une neuropathie sensorielle héréditaire.

Diagnostic des maladies à l'aide de méthodes instrumentales et de laboratoire

Lors de la première étape de l'examen, un examen visuel est effectué et un sondage de la partie du pied atteinte est effectué, puis le patient est interrogé. Ensuite, pour déterminer les changements de talon, il est nécessaire d’utiliser du matériel médical spécial. La troisième étape est une analyse de sang en laboratoire (elle peut précéder les diagnostics du matériel).

Diagnostic de la fasciite plantaire

Implique une tomographie à rayons X, calculée. Un examen préliminaire par un médecin vise à vérifier la sensibilité et le tonus des muscles de la cheville, des réflexes, de la coordination des mouvements. Le plus informatif fournit l'IRM.

Diagnostic des éperons

Toutes les croissances de calcium et les endroits douloureux sont facilement détectés par les tissus compactés lors de la réception initiale par un spécialiste. Il est presque impossible de les sentir. Par conséquent, avec les tendons enflammés, ils ne sont visibles que dans la radiographie. Le diagnostic est confirmé par les observations des ménages. Il y a une douleur insupportable après un changement de position du corps, une raideur matinale dans l'articulation, une augmentation de l'inconfort en marchant.

Parmi les méthodes de diagnostic, les tests aux rayons X et en laboratoire présentent le niveau d’information approprié. Il est important que le médecin exclue les autres maladies du talon (syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante).

Diagnostic de l'apophysite calcanéenne chez l'adolescent

L'examen médical est d'une importance primordiale. Toutes les hypothèses sont corroborées par les résultats de méthodes complexes d’imagerie par rayonnement - IRM, ultrasons. Ensuite, le patient subit un diagnostic de laboratoire. L'examen radiographique dans ce cas est inutile.

Diagnostic de l'achilodynie

Les tissus mous, les muscles autour de l'os du talon dans les articulations du tendon d'Achille sont examinés par échographie, IRM. Les mesures radiologiques sont caractérisées par une valeur diagnostique inférieure. À la discrétion du médecin, une ponction de la cavité synoviale peut être nécessaire, suivie d'une analyse de l'échantillon de matériau.

Achillobursite diagnostics

Tout d'abord, le patient subit un examen aux rayons X qui révèle les conséquences d'une lésion et d'une destruction des os par la polyarthrite rhumatoïde. Ensuite, votre médecin vous prescrira un diagnostic de laboratoire. Un test sanguin peut détecter la goutte. La ponction et la prise du contenu des sacs tendineux confirment ou nient la présence d'une bursite virale.

Diagnostic de compression nerveuse

La compression du nerf peut être compliquée par le diabète sucré et des lésions du système nerveux central. Un test de glycémie est effectué pour déterminer le diagnostic. Techniques instrumentales supplémentaires utilisées:

  • IRM, l'échographie détecte l'inflammation, les tumeurs, les nerfs affectant.
  • L'électroneuromyographie (ENMG) détermine la qualité de la perméabilité des signaux des fibres musculaires aux terminaisons nerveuses.
  • La radiographie détecte les excroissances calciques et la déformation des os.

Presser le nerf est également déterminé indépendamment. Assis sur le bord de la chaise et en plaçant un poids modéré sur le genou, vous pouvez sentir la douleur au bas de la cheville. Cela confirme la présence de troubles neurologiques.

Quel médecin contacter?

Neurologue, traumatologue, orthopédiste, des techniques thérapeutiques combinées vous prescriront un traitement complet. Lors de la visite d'un établissement médical, il est préférable de passer par la consultation initiale avec un médecin généraliste. Il écrit une référence aux spécialistes des profils énumérés.

Traitement

Lors des premières manifestations de symptômes douloureux dans la région du talon, il est préférable de ne pas différer la visite chez le médecin. Si vous attendez la transition vers une forme chronique, il n’est pas possible de régénérer complètement le tissu osseux (par exemple, en cas d’arthrite, d’arthrose). Mais restaurer le mouvement naturel est tout à fait possible. Pour diagnostiquer, identifier les véritables causes et prescrire un traitement compétent à des médecins de différents profils et uniquement par des efforts communs. La thérapie est menée dans plusieurs directions, prescrites:

  1. Un régime qui implique de prendre des vitamines (en particulier le groupe C), des oligo-éléments, des minéraux. L'utilisation de jus de fruits naturels, de décoctions d'herbes, d'aliments protéinés, y compris ceux contenant le contenu en PUFA Oméga-3, est recommandée.
  2. Gels, pommades à effet analgésique, activant la restauration du tissu osseux, intégrité des tendons.
  3. Médicaments à usage oral et par injection (des antibiotiques sont prescrits pour les stades avancés de la maladie). Le but est d'engourdir le patient et d'arrêter les processus inflammatoires.
  4. Cours de récupération physiologique à l'aide de procédures de massage spécialisées et d'exercices de gymnastique. Cette approche peut améliorer la circulation sanguine et l'absorption des nutriments dans les zones touchées.

Un point à noter: onde de choc, procédures au laser, électrophorèse. Ces manipulations sont attribuées individuellement, en tenant compte du diagnostic et des caractéristiques du patient.

Prévention

La prévention de la douleur dans le talon repose sur la protection contre les dommages, le refus de l'hypodynamie et les soins quotidiens de la peau. Le respect d'une nutrition adéquate - élimination des boissons alcoolisées et gazeuses, aliment à faible valeur nutritionnelle, est tout aussi important. Il est recommandé d'éviter autant que possible les dommages aux pieds, aux coups violents, aux surcharges, aux longs séjours sur les jambes. L'élimination précoce des premiers signes de violation aidera à éviter les sensations désagréables à l'intérieur de la zone du talon et à prévenir leur récurrence.

Qu'est-ce qui rend le talon douloureux du côté de l'intérieur?

En raison des particularités de la structure de la cheville humaine, des problèmes de jambes avec une formation adéquate du pied peuvent ne pas déranger une personne pendant longtemps. Si le talon est latéral de l'intérieur, cela peut être dû à un effort accru ou prolongé, à un gain de poids ou à des signes de modifications pathologiques du système musculo-squelettique.

Les maladies qui y sont associées n’entraînent pas nécessairement de graves conséquences sur la santé, mais elles compliquent très souvent la vie des personnes. Nous devons changer le mode de vie, le niveau d'activité, dans les cas graves, recourir à une intervention chirurgicale et à des dispositifs médicaux afin de préserver la mobilité du système musculo-squelettique.

Pour que les complications mineures, les blessures et les ecchymoses ne réduisent pas la qualité de la vie, il est préférable de les diagnostiquer à temps et de consulter un médecin en temps voulu. Par conséquent, la douleur dans le talon du côté de l'intérieur devrait indiquer que vous devez prendre les mesures nécessaires ou recourir à l'ambulance. Si le talon fait mal à l'intérieur, cela peut être le symptôme de maladies telles que la fasciite, la bursite, l'arthrite, la polyarthrite rhumatoïde, les contre-éperons du talon, ainsi que des signes d'entorse, de bleus et de fractures. Vous pouvez découvrir pourquoi le talon fait mal par les symptômes qui l'accompagnent.

Connaissant le tableau clinique et la nature de la maladie, il est facile de poser un diagnostic primaire et de commencer un traitement en temps voulu.

Irina Martynova. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire en clinique et neurologue à l'hôpital polyclinique de Moscou. Posez une question >>

Fasciite plantaire

Si la jambe et le talon sont latéraux de l'intérieur, cela peut être un symptôme de fasciite plantaire. La fasciite plantaire, ou autrement la fasciite plantaire, est une maladie grave qui affecte toute la cheville. Il affecte le plus gros tendon du corps humain.

L'aponévrose est une couche intermédiaire dans le tissu conjonctif de la plante du pied qui forme la voûte plantaire.

Son objectif supplémentaire est de traiter les microfissures et les microtraumatismes de manière à ce que ces dommages ne provoquent pas de perte de mobilité. Au fil des années, sous l’influence de facteurs négatifs, le fascia commence à se décomposer, ce qui entraîne des ruptures et une inflammation. En relation avec cela, des déformations du pied commencent à apparaître, des sceaux apparaissent dans le tissu conjonctif, dans lequel les sels s'accumulent. La condition de fonctionnement résulte en un éperon de talon. En règle générale, cela est suivi d'une intervention chirurgicale. Les causes de l'inflammation du fascia peuvent être:

  • Activité physique prolongée, haltérophilie et surcharge ligamentaire.
  • Conditions de travail professionnelles. Les personnes à risque comprennent les déménageurs, les athlètes, les joueurs de football, les travailleurs sur le convoyeur, etc.
  • Embonpoint ou obésité.
  • Déformations du système musculo-squelettique et de la voûte plantaire: pied plat longitudinal et transversal, hauteur élevée du pied.
  • Mauvais réglage du pied. Cela peut être facilement vérifié: si les chaussures s'usent rapidement de l'intérieur, cela signifie que vous êtes à risque.
  • Chaussures serrées et chaussures à talons hauts.
  • Ostéochondrose des reins.
  • L'arthrite
  • Alimentation en sang perturbée et maladies associées.

Tableau clinique et symptômes

Il est nécessaire de distinguer l'inflammation du fascia et de l'éperon de talon. Les symptômes dans chaque cas seront différents. En ce qui concerne l'éperon de talon, l'inflammation du fascia est en cause.

Rhumatologue - Polyclinique de la ville, Moscou. Éducation: l'IBPN doit son nom à V.Nasonova de l'Académie de médecine d'État d'Astrakhan.

Il est possible de faire le bon diagnostic dans ce cas indépendamment. Les symptômes de la fasciite plantaire sont prononcés:

  • Le talon fait mal à l'intérieur du pied après une position assise longue, en particulier dans les cas où la personne est assise sur la jambe.
  • La douleur survient immédiatement après le sommeil lorsque vous essayez de vous lever. La nature de la douleur qui en résulte est aiguë, soudaine.
  • En soirée, la douleur augmente, tout le pied commence à se faire mal. Parfois, vous ne pouvez tout simplement pas vous lever.
  • Même à l'oeil nu peut voir un changement dans la voûte plantaire.
  • Il peut y avoir une douleur dans la région du pouce, dans la région des chevilles.
  • La déformation forcée de la voûte mène à la flexion des doigts.
  • Parfois, il peut y avoir des convulsions soudaines la nuit ou le matin lorsque vous essayez de vous lever.
  • Dans les cas avancés, lorsque l'éperon sur la jambe est déjà formé, la douleur pendant le mouvement devient insupportable. Une personne est obligée d'utiliser des aides à la marche: béquilles, canne.

Traitement

Ils commencent par un diagnostic professionnel, car pour combattre efficacement ces maladies, il est nécessaire d'identifier et d'éliminer leur cause. Les orthopédistes et les traumatologues traitent généralement les symptômes de la fasciite plantaire. En l'absence d'un spécialiste, vous pouvez contacter le chirurgien ou passer un examen préalable par un thérapeute.

L'efficacité des médicaments et du traitement dépendra de la précision avec laquelle il est possible d'identifier la cause de la maladie. Les mesures préventives au cours de la période de traitement comprennent:

  • Contrôler le poids corporel. Il est utile de suivre un régime.
  • Pas de charges supplémentaires sur le pied. Il faut arrêter de faire du sport. Pour les personnes dont le travail est associé à de telles charges, il est souhaitable de créer une liste de maladie.
  • Changer de chaussures. Pour commencer, vous pouvez utiliser les options standard pour les chaussures, mais plus spacieuses. Si possible, vous pouvez acheter des chaussures orthopédiques en général avec un goutte à goutte ou une semelle intérieure spéciale. Les personnes présentant des anomalies du système musculo-squelettique: pieds plats longitudinaux ou transversaux sont à risque. Les semelles orthopédiques et sous-marines forment la bonne arche du pied lorsqu’elles se déplacent. La présence d'un talon bas (jusqu'à 3 cm), qui ne crée pas de charge supplémentaire sur la colonne vertébrale, est la bienvenue.
  • En guise d’outil thérapeutique, des pneus - des chaussures orthopédiques, portés pendant la nuit.

Bursite

La bursite au talon est une inflammation du sac protecteur du tendon. Le pied est un organe complexe, qui contient environ le quart des os du corps humain. La spécificité des tendons du pied est que, en raison de la nature de l'effort physique simultané et de la complexité des mouvements effectués, aucun autre organe ne subit une tension aussi forte. Très souvent, les tendons ne parviennent pas à assumer leur fonction de protection.

La cause de l'inflammation du sac de protection peut être les blessures, le stress au travail, les pieds défectueux, l'arthrite et l'arthrose, les chaussures à talons hauts pour femmes, en particulier pendant la grossesse, ainsi que les infections.

Pour établir les causes de la bursite, il est très important que la maladie ne devienne pas chronique.

Tableau clinique et symptômes

Selon le tendon touché par l'inflammation, il existe une achillobursite et une bursite au talon, provoquées par une inflammation du fascia.

  • Dans le premier cas, il existe un gonflement prononcé et une rougeur de la peau le long du tendon d'Achille.
  • Bursite Podyatochny ne se manifeste pas extérieurement.
  • Douleur constante au talon lors du déplacement. La gravité de la douleur dépend du stade de la maladie.
  • Séparément, il est nécessaire d'isoler la forme purulente de la bursite, dont l'infection est la cause. Les signes supplémentaires qui permettent d'établir un diagnostic sont les maux de tête, la fièvre, les nausées, le manque d'appétit.

Traitement

Il est effectué après un diagnostic professionnel sous la supervision d'un médecin. Le patient a besoin de repos, il est donc préférable de rédiger une liste des malades. Méthodes de diagnostic: examen orthopédique, IRM, rayons X. Le traitement comprend des médicaments et une thérapie.

Le traitement consiste principalement à éliminer la cause et à éliminer les symptômes de la maladie.

En fonction du stade de développement de la maladie et du type de bursite, différentes thérapies sont utilisées:

  • Lorsque bursite purulente prescrit des agents antibactériens.
  • Les stades aigus sont traités en administrant des corticostéroïdes au corps en plusieurs cycles brefs.
  • Une attention particulière est accordée à la bursite, apparue après la blessure. Plus la blessure est chronique, plus l'inflammation est difficile à traiter. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Tout d’abord, il est nécessaire d’exclure tout impact physique sur la zone touchée. Le lieu de la blessure est donc isolé.
  • En cas d'arthrite provoquant une inflammation de la poche de protection, le traitement de rééducation commence par des inhibiteurs d'enzymes et des antibiotiques.
  • En cas de déformation de la voûte plantaire, utilisez les chaussures orthopédiques appropriées - orthèses.
  • Une méthode courante pour éliminer le processus inflammatoire dans les bursites de divers types consiste à prendre des médicaments anti-inflammatoires non hormonaux, à la fois localement et sous la forme de formes orales. En plus de l'effet anti-inflammatoire, les médicaments de ce groupe soulagent les douleurs au talon.
  • En plus de prendre des médicaments, on prescrit au patient un traitement de physiothérapie: UHF, électrophorèse, thérapie par l'exercice, massage et bains thermaux.

Fibromyalgie

La fibromyalgie, ou fatigue musculaire chronique, est une maladie des temps modernes. La médecine reconnaît la présence de symptômes pouvant être classés comme des signes d'une maladie, mais les tests ne montrent pas la cause de leur apparition. De plus, les tests passés indiquent souvent que le patient est en parfaite santé. Cependant, une personne peut se sentir très mal. La science moderne voit la cause de la maladie dans l'état psycho-émotionnel du patient.

Stress constant, les troubles mentaux peuvent provoquer le développement de la fibromyalgie.

Tableau clinique et symptômes

Le tableau clinique est assez hétéroclite et peut s’exprimer dans les symptômes suivants:

  • Engourdissement à la surface du talon.
  • Fatigue, sensation de lourdeur dans les jambes.
  • La sensation de gonflement des articulations et des membres dans les jambes et les bras est visiblement imperceptible.
  • Même après avoir dormi, une personne se sent fatiguée. Souvent, en se couchant, une personne se réveille plus fatiguée qu’avant de se coucher.
  • Les douleurs au talon commencent tôt le matin, se poursuivent jusqu'au dîner et disparaissent le soir.

Si ces symptômes sont complétés par des migraines et des maux de tête, une violation de la chaise et une miction intense, dans ce cas, il est préférable de consulter un médecin.

Traitement

Le traitement est compliqué par le fait qu'à l'heure actuelle, les techniques professionnelles et les équipements spéciaux fonctionnant dans 100% des cas n'existent pas. Pour établir un diagnostic correct, la méthode de détection des points de déclenchement est utilisée. Dans le même temps, pour exclure des maladies de symptomatologie similaire (avitaminose, hypercalcémie, néoplasmes malins), il est nécessaire de subir un examen général. La combinaison de ces outils de diagnostic vous permet d’effectuer le diagnostic correct dans 80% des cas. Vous pouvez faire un bilan de santé, vous faire tester et obtenir une référence d'un thérapeute vers un spécialiste.

Le traitement, comme dans le cas de la fasciite, commence par la prévention des troubles psychosomatiques et l’identification de la cause.

L'arthrite

L'arthrite au talon est une inflammation des tissus des articulations. Elle se manifeste par des douleurs, une raideur des articulations, une diminution de la mobilité du système musculo-squelettique. Dans les cas avancés, la défaite des deux talons peut entraîner une invalidité. Par conséquent, si vous rencontrez régulièrement des douleurs au talon, il sera utile de passer un examen médical. Dans les premiers stades du développement de cette maladie grave, seule la douleur au talon peut indiquer son apparence.

Un diagnostic opportun peut empêcher le développement de la maladie et arrêter les processus dégénératifs.

Il existe deux types d'arthrite: rhumatoïde et réactive. La polyarthrite rhumatoïde dans son développement passe par 4 étapes. À différentes étapes du tableau clinique ne sera pas la même. Les raisons de cette maladie grave, qui peut priver de manière permanente une personne de sa mobilité et devenir invalide, peuvent être:

  • Prédisposition génétique. Il est détecté dans la majorité des cas d'arthrite tardive. Si vos parents ont des problèmes aux articulations ou aux chevilles, puis à des douleurs répétées au talon, même s'ils sont professionnels ou provoqués par une surcharge des chevilles, vous devez immédiatement consulter un médecin.
  • En surpoids.
  • Problèmes métaboliques causés par l'abus de produits contenant des purines. Cela conduit à l'accumulation et au dépôt de sels. La zone de fascia due au dispositif du pied est sujette au dépôt de sels dans la zone du tissu conjonctif.
  • Conditions de travail professionnelles.
  • Le stress. Dans la zone du talon est un grand nombre de terminaisons nerveuses. Par conséquent, le stress entraîne l'apparition d'une douleur d'origine nerveuse lors de la libération de prostaglandines.
  • Infections infectées

Tableau clinique et symptômes

Initialement, on observe un amincissement des os. Cela se manifeste par une douleur calcanéenne provoquée par l'exercice ou l'activité physique. Et bien qu’il soit très facile d’empêcher le développement de processus dégénératifs à ce stade, seules quelques personnes ont recours à une aide professionnelle.

L'arthrite du deuxième degré se caractérise par des modifications déjà commencées non seulement de l'articulation, mais également de l'os.

Cela se manifeste par des talons douloureux, pire la nuit. Autres symptômes - déformation du pied, rougeur de la peau accrue dans la zone de l'articulation touchée.

Dans la troisième étape, un changement conjoint se produit, qui est observé sur les rayons X. L'arthrite du troisième degré peut causer une invalidité. Le patient a des douleurs si graves qu’un mouvement indépendant sans béquilles est impossible. Il y a un gonflement dans les articulations du pied et de la jambe inférieure.

Traitement

Le traitement dépend du stade de développement de la maladie, a des buts et objectifs différents, est de nature individuelle. Il faut se rappeler que l'arthrite est une maladie grave, elle doit être traitée par un médecin professionnel. L'utilisation de remèdes populaires sans ordonnance médicale est inacceptable. L'objectif du traitement au stade initial est la cessation complète des processus dégénératifs. Très important dans ce cas, diagnostic opportun. Le traitement est accompagné de l’élimination des causes conduisant à la déformation des articulations et à la prophylaxie, notamment modification de la charge, abandon du métier en cas de douleur professionnelle, régime alimentaire, contrôle du poids, sélection correcte des chaussures, élimination de certains aliments du régime.

Avec l'arthrite de grade 2, la guérison complète du patient n'est plus possible.

Le but du traitement à ce stade est d'empêcher le développement de la maladie. La troisième étape, associée à la déformation du pied, implique un traitement complet consistant à prendre des analgésiques et des agents thérapeutiques, à respecter le schéma thérapeutique, à éliminer les attaques aiguës et à soulager les symptômes.

Fracture osseuse

Fracture de l'os - une occurrence rare, très souvent associée à des activités professionnelles et sportives. Chez les personnes non associées aux activités du groupe à risque, une fracture du calcanéum est possible lors d'une chute ou d'un saut d'une hauteur de plus de 1,5 m, lorsque le coup tombe sur le talon. Dans ce cas, la douleur au talon est aiguë, perçante. En cas de fracture osseuse, on ne peut en aucun cas se soigner ou perdre du temps. Il est urgent d'appeler une ambulance. Le succès du traitement et l’élimination des conséquences négatives dépendent d’une assistance rapide et d’un diagnostic approprié.

Les récidives de blessures non traitées ou compliquées sont les causes de maladies graves: inflammation du fascia, arthrite, conduisant à une boiterie et à une invalidité.

Tableau clinique et symptômes

Il y a fracture ouverte et fermée du calcanéum. Dans les deux cas, la douleur au talon est très vive. Un homme ne peut pas rester sur le talon. Avec la nature fermée de la fracture, les symptômes associés sont:

  • Gonflement.
  • Inconfort dans la cheville entière, associé au déplacement et aux dommages aux tissus voisins.

Avec la nature ouverte de la fracture est observée:

  • Déchirer le tissu.
  • Saignement
  • Présence dans le sang d'éléments osseux.

Une fracture ouverte du calcanéum est une blessure complexe, car la pénétration d'une infection dans une plaie provoque en soi le développement d'une bursite et d'une arthrite.

Traitement

Dans les deux cas, le patient a besoin de repos et d'une aide immédiate. Pour diagnostiquer une fracture, vous pouvez utiliser des rayons X. La tomographie assistée par ordinateur est utilisée pour identifier la nature du déplacement de l'os et le degré d'endommagement des organes adjacents. Le traitement se résume aux premiers soins, à la rééducation, au traitement conservateur et à la chirurgie. Ce dernier est requis pour les fractures déplacées. Si le diagnostic ne montre pas la présence de biais, le médecin applique généralement un pansement de 6-8 semaines. Pour une rééducation complète, une thérapie physique est utilisée, mais au plus tôt quatre semaines après la fracture. Les premiers soins consistent à mettre le patient en repos, à lui administrer un anesthésique et à appeler une ambulance.

Avec le caractère ouvert de la fracture, les premiers secours sont complétés par l’imposition d’un garrot.

Entorse ou rupture du tendon

Des sensations douloureuses dans la région du talon peuvent indiquer une entorse à la cheville ou au tendon d'Achille, moins souvent une rupture du tendon d'Achille. Les causes des entorses sont simples:

  • Blessure mécanique due à une activité motrice élevée. Cette raison est typique pour un plus jeune âge.
  • Élasticité insuffisante des fibres du tendon avec le temps. Il est typique pour les personnes âgées, les personnes souffrant d'obésité ou de mauvaises habitudes.

La cause de la rupture du tendon d’Achille est une blessure physique.

Tableau clinique et symptômes

Lors de l’étirement et de la déchirure des tendons de la cheville, les symptômes suivants sont observés:

  • Forte douleur au talon, à l'extérieur. Il est localisé à l'arrière et sur le côté, entre l'articulation de la jambe et du pied, plus près du pied.
  • Accompagné d'œdème et de rougeur de la peau.
  • Une personne ne peut pas marcher, courir ou se tenir debout.

Étirement et rupture du tendon d'Achille:

  • Cela provoque des douleurs dans la région du talon. Lorsque vous casser la douleur peut être très aiguë. La douleur est aggravée par le changement de position du pied et peut être observée le long du tendon d’Achille.
  • Dans le même temps, une personne n'a pas la capacité de bouger, mais elle reste confiante sur ses pieds, car ce tendon n'est pas impliqué dans la mise en œuvre de la fonction de support.

Traitement

Les étirements peuvent être accompagnés de maladies telles que tendosynovit, tendinose, tendivite. Si ces maladies ne sont pas guéries, elles peuvent provoquer l'apparition de défauts plus graves. Si vous avez diagnostiqué les symptômes d'étirement ou de rupture du tendon, vous devez immédiatement consulter un médecin et appeler une ambulance. Le traitement dépendra du degré de dommage.

En règle générale, les traitements primaires et secondaires sont utilisés.

Les méthodes de thérapie primaire incluent:

  • Maintenir la position correcte du pansement du tendon.
  • Soulagement de la douleur
  • Froid pour prévenir l'inflammation à l'endroit de la rupture.
  • Levage: immobilisation, les chaussures doivent être enlevées.
  • Placez le pied dans un état de repos, de sorte qu'il se trouve dans une position surélevée.

Le moyen de thérapie secondaire est:

  • Physiothérapie
  • Exercice thérapeutique.
  • Prendre des médicaments tels que prescrits par un médecin.

Pour les ruptures et les entorses des tendons du deuxième degré et plus, le patient a besoin d'une liste de malades.

Talons éperons

Une épine de talon est une prolifération osseuse ou une accumulation de sels dans la région du fascia. La fasciite plantaire peut déclencher l'éperon de talon, mais en soi, ni l'inflammation du fascia ni la formation de croissance osseuse ne sont des éperons de talon. Les causes des éperons sont:

  • Défauts du pied et maladies provoquées par ceux-ci: pieds plats ou haute arche. C’est la cause la plus fréquente, se produisant dans 90% des cas.
  • Fasciite plantaire.
  • L'arthrite
  • L'obésité.
  • Ostéochondrose.
  • Mauvaises chaussures.

Tableau clinique et symptômes

L'éperon de talon se manifeste par une douleur aiguë lors de la pose du pied sur le talon. La douleur peut être sourde ou perçante, est permanente. Dans les premiers stades du développement de la maladie, la douleur apparaît le matin, va au dîner et augmente à nouveau le soir.

Pour éliminer les dommages aux tendons, il est nécessaire de localiser la douleur. Les mêmes symptômes, mais avec une localisation de la douleur dans la région extérieure du talon, peuvent être causés par des étirements. Si la douleur est localisée profondément à l'intérieur, elle est alors caractéristique pour le développement de l'arthrite.

Pour le diagnostic final nécessite un diagnostic professionnel.

Traitement

Un diagnostic précis est effectué à l'aide de rayons X. Le thérapeute peut faire le diagnostic, l’intervention médicale ultérieure est effectuée par l’orthopédiste ou le chirurgien. La thérapie combinée comprend des bains minéraux, des injections au talon et des applications de boue. Dans les cas aigus, la chirurgie est effectuée. Pour éviter de nouvelles formations, il est nécessaire d'identifier et d'éliminer les causes de l'éperon de talon. Un traitement efficace du pied plat est la clé d'une prévention efficace des éperons.

À ces fins, vous pouvez utiliser des chaussures orthopédiques, les femmes devraient abandonner les talons hauts.

Mauvaises chaussures

La douleur et l'inconfort au talon peuvent être associés à des chaussures inadéquates. Son long port est chargé de défauts de la voûte plantaire et de sa déformation. Et cela peut conduire au développement d'une fasciite plantaire, d'un pied plat, d'éperons au talon. De telles chaussures sont généralement inconfortables. Il ne fournit pas le réglage correct du pied lors de la marche, le frottement nécessaire, qui est également lourd de blessures, de déchirures ou d'entorses des tendons. Une mauvaise microventilation de la chaussure, qui est un moyen favorable pour la reproduction de micro-organismes, est la cause de l'infection de la voûte plantaire, elle conduit non seulement à des maladies fongiques, mais également à l'arthrite.

Tableau clinique et symptômes

Dans de telles chaussures, une personne ressent immédiatement un inconfort, ce qui passe immédiatement, il vous suffit d'enlever vos chaussures. Douleur au talon, bientôt passé. Les jambes se fatiguent rapidement, il y a une sensation de lourdeur dans les jambes, associée à un apport sanguin insuffisant.

Si la chaussure est grande, il peut y avoir un changement de la voûte plantaire, caractéristique également de l'utilisation continue de chaussures à talons hauts.

Traitement

Associée à un diagnostic précoce, si des comorbidités sont déjà apparues, changement de chaussures, prévention. Pour cela, vous pouvez utiliser des chaussures hygiéniques et orthopédiques: avec un goutte à goutte, semelle anatomique. La chaussure idéale est celle qui offre un microclimat constant (température, taux d’humidité), sur un talon ne dépassant pas 3 cm, avec une semelle intérieure rigide.

Prédisposition génétique

Les maladies et les douleurs au talon, causées par une prédisposition génétique, sont très rares. Mais il existe des maladies associées, dont le développement a un impact significatif sur la génétique. Ils peuvent provoquer des défauts et des lésions du pied, se manifestant par des douleurs au talon. Ceux-ci comprennent:

  • Mauvaise arche du pied.
  • Surpoids, obésité.
  • Mauvais soulèvement des pieds.

Ces facteurs peuvent refléter des tendances héréditaires et conduire à des défauts se manifestant par une douleur dans la région du talon.

Tableau clinique et symptômes

En raison de la nature de la maladie en développement, le plus souvent, il se produit une modification de la voûte plantaire, la survenue de ses défauts et une douleur au talon, qui sont également causées par le tableau clinique général de la maladie.

Traitement

Si les causes n’ont pas encore conduit à l’apparition de la maladie, le traitement consiste à prévenir et à maîtriser les facteurs de risque, notamment: régime alimentaire, contrôle du poids, chaussures bien choisies, chaussures orthopédiques.

Semelles d'ecchymoses

Semelles meurtries - endommagement mécanique du tissu conjonctif mou du pied, talon. Il a un caractère fermé. Blessure peut endommager les fibres du tendon, la formation de fascia micro-fissures. Des ecchymoses graves peuvent provoquer une rechute, se manifestant par l’étirement des tendons, le développement d’une fasciite plantaire.

Par conséquent, même les petites contusions sont mieux traitées.

Tableau clinique et symptômes

  • Une ecchymose apparaît sur le site de la blessure.
  • Gonflement observé de la peau.
  • La douleur accompagnée de contusions graves peut être aiguë, mais contrairement à une fracture au talon fermé, elle diminue avec le temps. Avec les fractures, la douleur ne fait qu'augmenter.

Traitement

Les symptômes de contusion sont similaires au tableau clinique des fractures fermées. Ceci est important à retenir. Par conséquent, en cas de douleur intense dans la région du talon à la suite d'un coup ou d'un choc mécanique, une fracture ne peut être exclue. À cet égard, il est strictement impossible d'appliquer un bandage ou un harnais. Comme il est impossible de déterminer une fracture avec déplacement, il est déconseillé de fixer la position de la jambe avec des fractures fermées.

Le traitement comprend les premiers soins et le traitement des blessures graves.

Premiers soins consiste à mettre vos pieds au repos et à prendre un antidouleur. En cas de douleur intense, lorsqu'il est impossible de se tenir sur le talon, il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance. Après un examen médical et le diagnostic, le traitement complémentaire comprend des anti-inflammatoires non stéroïdiens et une cure de physiothérapie. Les AINS sont le plus souvent utilisés par voie topique sous forme de pommade ou de gel. La thérapie magnétique démontre d'excellents effets sur le tissu conjonctif.

L'obésité

L'obésité est un facteur qui crée un stress supplémentaire sur les tendons, les os et la zone du fascia du talon. Peut être dû aux conditions génétiques de la structure du corps. Une charge excessive entraîne une diminution de la mobilité des articulations, de leur usure rapide et du vieillissement des fibres de collagène des tendons. Ceci, à son tour, provoque une inflammation des ligaments, du fascia, des tendons.

L'obésité entraîne une bursite et de l'arthrite.

Tableau clinique et symptômes

En cas de maladies concomitantes, les symptômes sont dus à leur nature. Au stade initial, lorsque le poids du corps augmente fortement, il se produit une fatigue accrue, une lourdeur dans les jambes, des douleurs au talon sont possibles si vous restez debout sur les jambes pendant la marche. Parfois, une sensation de gêne au talon est observée simplement lors de la pose du pied sur le talon.

Traitement

Il faut se rappeler que l’obésité en cours d’exécution est garantie à l’origine de douleurs chroniques et de maladies spécifiques. Le traitement devrait inclure la lutte contre l'obésité. Cela nécessite une surveillance constante du poids corporel, du régime alimentaire et de l'exclusion de certains produits du régime alimentaire.

Pour éviter les inévitables défauts et déformations du pied, il est préférable d'utiliser des chaussures hygiéniques et orthopédiques.

Travail assis et manque d'exercice

Ils provoquent le développement de l'ostéochondrose et des maladies de la cheville associées. La stase du flux sanguin provoque la perte d'efficacité du sac protecteur du tendon. En conséquence, les mécanismes de protection du pied sont affaiblis. Cela provoque une prédisposition aux blessures, aux ecchymoses, à une fatigue rapide et à l'apparition de douleurs au talon.

Dans ce cas, l’aide peut être une culture physique thérapeutique et prophylactique, une marche récréative, des exercices matinaux.

Levage de poids

L'haltérophilie au cours d'activités sportives ou professionnelles crée un lourd fardeau sur les os, les tendons et les ligaments du pied. Au stade initial, des douleurs peuvent survenir lors de la levée de poids ou quelques heures après. La douleur peut être poignardée, aiguë, ou soudaine. Dans ce cas, l'apparition d'une douleur constante dans la région du talon peut être associée au développement de maladies telles que les entorses, l'inflammation du fascia, la bursite, l'arthrite. La douleur peut également être causée par une ecchymose ou la rechute d'une blessure non guérie de longue durée. Dans ce cas, vous devriez absolument voir un médecin.

Tout traitement de la cheville doit être instauré en plaçant les pieds au repos.

Par conséquent, au moment du diagnostic et du traitement de l'activité physique devrait être exclue. Si vous ressentez une douleur persistante dans la région du talon après avoir réussi l'analyse et l'examen, la levée de poids doit être exclue.

La grossesse

Les sensations douloureuses dans le pied et le talon pendant la grossesse ne sont pas rares. Pendant la grossesse, une femme prend rapidement du poids, ce qui impose une contrainte supplémentaire sur les ligaments, les os et les tendons. La femme enceinte commence à se fatiguer rapidement en marchant. Le groupe à risque comprend les femmes enceintes atteintes de maladies du système musculo-squelettique.

La faiblesse du corps pendant la grossesse peut également provoquer des maladies infectieuses conduisant à l'arthrite.

Augmente considérablement la charge sur la colonne vertébrale. Les défauts de la colonne vertébrale qui en résultent peuvent causer le développement d’une bursite, de l’arthrite calcanéenne, des problèmes associés à un mauvais apport sanguin aux membres à la suite de défauts lombaires.

Cependant, beaucoup de femmes, même en fin de grossesse, utilisent des chaussures à talons hauts, ce qui crée une charge supplémentaire sur le système musculo-squelettique. Nous ne pouvons pas ignorer les changements hormonaux dans le corps, entraînant des changements dans le métabolisme et le manque de vitamines pour le tissu osseux.

Tableau clinique et symptômes

Les douleurs au talon qui surviennent pendant cette période peuvent avoir une nature différente:

  • Douleur aiguë en marchant. Il se déroule dans un état de repos.
  • Douleur accompagnée de fatigue générale. Cela prend plusieurs heures après la cessation de l'activité.
  • Douleur au repos, pas très vive. Associée à des changements hormonaux et à une situation stressante pour le corps pendant la grossesse.
  • La fibromyalgie peut également se développer.

Les autres types de douleur, ainsi que la douleur constante ou toute douleur au talon, accompagnée d'une incapacité à rester debout, nécessitent l'avis d'un thérapeute.

Traitement

Tout traitement au cours de cette période doit avoir lieu sous la surveillance d'un médecin, après examen. L'utilisation de remèdes populaires et d'auto-traitement n'est pas recommandée. Afin d'éviter la nécessité d'utiliser des outils orthopédiques, d'abandonner les chaussures à talons.

Douleur professionnelle

De par la nature et l'intensité des sensations dans le talon, les douleurs professionnelles sont similaires à celles ressenties lors de l'haltérophilie. Caractérisé par les athlètes, les déménageurs, les personnes travaillant pour le convoyeur ou la machine. Ils conduisent au développement de maladies graves. Exiger un diagnostic professionnel.

Si les causes de la douleur sont classées comme professionnelles, il est nécessaire d’abandonner la profession.

Dans quel cas immédiatement chez le médecin?

Il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin si les douleurs au talon sont accompagnées de symptômes tels que:

  • Diminution de l'activité motrice.
  • Raideur des articulations du pied ou de la jambe.
  • Gêne lors du déménagement.
  • Augmentation de la température
  • L'apparition d'une tumeur au pied.
  • L'apparition d'œdème ou de gonflement.
  • Décoloration de la peau dans la zone douloureuse: rougeur, ou inversement bleue.
  • Claudication, y compris la claudication intermittente.
  • Déformation du pied ou de la voûte plantaire.
  • Purulents bouts.
  • Dommages mécaniques: blessures et ecchymoses.

En cas de douleur persistante ou intermittente au talon, que les symptômes énumérés soient présents ou non, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Vous pouvez ainsi prévenir le développement de maladies graves de la cheville, telles que la polyarthrite rhumatoïde calcanéenne, la bursite, la fasciite plantaire.

Le choix d'un spécialiste dépend du tableau clinique de la maladie et de la nature de la douleur ressentie. Si le patient peut identifier les symptômes de manière indépendante, décrire la maladie et déterminer avec précision la cause de la douleur, il est alors nécessaire de consulter un traumatologue en cas d'urgence (traumatisme, blessure). Professionnels étroits impliqués dans les maladies de la cheville (podologa ou podiatra), il est préférable de visiter après l'examen et après avoir passé les tests nécessaires.

Vous pouvez passer un examen primaire et obtenir une recommandation d'un médecin local.

Parmi les tests qui aident à identifier la cause de la douleur au talon, on peut identifier:

  1. Test sanguin pour la présence d'agents pathogènes. Une telle analyse est systémique. Aide à identifier les causes de l'arthrite et de la bursite.
  2. Recherche biochimique pour éliminer les douleurs goutteuses.
  3. Recherche microbiologique.
  4. Test de marqueur pour la présence de tumeurs malignes dans le cas où la maladie de la cheville est associée à l'apparition de croissances osseuses.
  5. L'une des principales méthodes de recherche est le test rhumatoïde. Aide à identifier la polyarthrite rhumatoïde.
  6. Radiographie
  7. IRM
  8. Biopsie pour la présence de tuberculose.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante.

Premiers soins, comment soulager la douleur?

Lors de la fourniture des premiers secours, il convient de s’inspirer de la nature des dommages. En cas de douleur aiguë causée par un dommage mécanique (accident vasculaire cérébral, blessure), il est nécessaire de:

  1. Placez le patient ou la jambe avec la cheville blessée dans un état de repos. Vous ne pouvez pas rester sur le talon.
  2. Donnez à la cheville blessée une position élevée.
  3. Prendre un anesthésique. En tant qu'analgésique, les agents anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être utilisés par voie orale en comprimés ou en gélules. De préférence avec un minimum d'effets secondaires et de contre-indications. Ketonal approprié, Ketonal DUO, Ketonal UNO, Ketorol.
  4. Faire une compresse froide au lieu de localisation de la douleur ou une blessure, une blessure.
  5. Appelle une ambulance.

Il convient de noter qu'avec la nature ouverte de la blessure avec saignement:

  1. La toute première action consiste à appliquer un garrot.
  2. Ensuite, faites un pansement.
  3. Et seulement après cela, ils procèdent à la mise en œuvre de l'ensemble des mesures énumérées ci-dessus.

En cas de blessure fermée, il est impossible d'utiliser un bandage de soutien, d'appliquer un garrot ou de fixer la position de la cheville de quelque manière que ce soit.

Ceci est lourd de conséquences négatives pour les fractures complexes avec déplacement.

Si la douleur aiguë au talon associée à l'incapacité de se tenir sur le pied n'est pas associée à des dommages mécaniques, vous devez suivre les étapes suivantes:

  1. Si nécessaire, éliminez les facteurs irritants: enlevez vos chaussures, procurez un état de repos.
  2. Prenez des analgésiques. En cas de douleur intense, utilisez le plus souvent des médicaments du groupe des AINS. Ils non seulement anesthésient, mais réduisent également l'inflammation, réduisent la température corporelle.
  3. En l'absence de température, vous pouvez faire une compresse de réchauffement ou placer autrement la cheville en chaleur.

À une température corporelle élevée, accompagnée notamment de raideur et d'une diminution de la mobilité de l'articulation, il est préférable d'appeler immédiatement une ambulance après avoir pris l'analgésique.

Consulter régulièrement un médecin pour les douleurs récurrentes.

Dans tous les cas, les principes suivants doivent être suivis:

  1. En aucun cas, ne vous engagez pas dans l'auto-traitement et l'utilisation de remèdes populaires avant un diagnostic professionnel, car certaines substances peuvent provoquer une détérioration et des attaques aiguës de l'arthrite et de la bursite.
  2. Ne tardez pas avec un traitement en clinique. Le développement de la polyarthrite rhumatoïde identifiée au stade initial peut être prévenu. Les conditions de course mènent à un handicap.
  3. En cas de douleurs aiguës, il est nécessaire d'éliminer complètement toute charge sur la cheville et de garantir un repos complet.
  4. Le traitement de toutes les maladies commence par l'identification et l'élimination de leurs causes. Une thérapie et une prévention efficaces sont possibles à l’exception des facteurs qui provoquent des douleurs au talon.

Le respect de ces principes et règles de premiers secours aidera à maintenir la santé du système musculo-squelettique et de la cheville.