Que puis-je faire si ma jambe me fait mal à l'aine?

Les régions lombaires et pelviennes sont le lien entre le haut et le bas du corps. Voici la hanche, la vessie, les ganglions lymphatiques, un grand nombre de vaisseaux sanguins, ainsi que le ligament inguinal et les groupes musculaires à travers lesquels le torse est fléchi. Dans l'un de ces endroits, des pathologies appropriées peuvent survenir, entraînant une douleur à l'aine.

Ce syndrome douloureux peut constituer un réel obstacle à l'exécution des tâches professionnelles et des tâches ménagères.

Hernie inguinale

Description de la maladie
La pathologie est une saillie d'une partie des organes internes du canal inguinal. Chez la femme, la saillie survient dans l’espace sous-cutané des grandes lèvres et chez l’homme - dans le scrotum.
Localisation et nature de la douleur à l'aine
Le site de la douleur est la partie de l'aine où se forme une hernie. La douleur a un caractère palpitant et croissant.

Plus la tension dans cette zone est élevée, plus la pulsation est forte.

Irina Martynova. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire en clinique et neurologue à l'hôpital polyclinique de Moscou. Posez une question >>

Autres symptômes de hernie inguinale

  • Lorsque la tension est possible, une augmentation visuelle de la hernie.
  • La hernie disparaît presque si vous prenez une position horizontale.
  • En marchant ou en courant senti reculer dans la zone de la hernie.

Quel médecin aidera
Avec les signes indiqués, vous devriez visiter la clinique, en prenant rendez-vous avec le chirurgien.
Diagnostiquer une hernie inguinale
Pour établir la présence d'une hernie inguinale, le chirurgien doit procéder à une inspection visuelle avec la sensation du lieu de préoccupation du patient. Pour une analyse plus approfondie de l’état du patient, les études suivantes sont menées:

  • Échographie.
  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Herniographie.
  • Irrigoscopie
  • Cystographie.

Traitement
Dans le cas d'un diagnostic précis de la hernie inguinale du patient immédiatement déterminé à l'hôpital. Se débarrasser de cette maladie ne peut être que chirurgicalement. À l'avenir, le patient devra porter un pansement spécial qui exclut les rechutes.

Un pansement est également nécessaire pour les patients chez qui une hernie commence tout juste à se former, ainsi que pour les personnes âgées en cas d'impossibilité de l'opération.

Pathologie du système musculo-squelettique

Description du problème
La pathologie la plus courante dans laquelle la jambe dans l'aine fait mal est l'ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée. Manifestation de la pathologie dans la modification constante des disques vertébraux, sinon le temps de prendre des mesures thérapeutiques.
Comment blesse la jambe avec l'ostéochondrose lombo-sacrée
Lorsque la pathologie est négligée, le mal de dos est si grave qu'il peut se propager à la jambe. La douleur peut être ressentie de l'extérieur de la cuisse.

La nature de la douleur est une sensation de tiraillement désagréable qui s’étend jusqu’à la profondeur du quadriceps.

Autres signes d'ostéochondrose lombo-sacrée

  • Avec des mouvements brusques, la douleur "jaillit" comme une décharge de courant électrique.
  • Le matin, il est difficile pour une personne de se lever du lit.
  • Au fil du temps, si vous n'agissez pas, la flexibilité se perd dans le dos.
  • Pour soulager la douleur en marchant, il est plus facile pour un patient de boiter que de marcher correctement.

Quel médecin aidera
Pour le diagnostic correct et la nomination d'un traitement subséquent, veuillez vous rendre au bureau d'un neurologue.
Diagnostics
Pour le diagnostic peut être utilisé l'une des options pour les études de diagnostic:

  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Échographie.
  • Tomographie par ordinateur.

Cours de traitement
Devrait changer le mode de vie. En particulier, arrêtez de marcher avec des talons hauts pour soulager votre dos. Pour maintenir la posture correcte à tout moment, il est nécessaire d'utiliser un corset spécial. Pour les patients obèses, il est extrêmement important de perdre du poids afin de réduire la charge sur les vertèbres.

Parallèlement, il convient de renforcer les muscles lombaires et les muscles droit du dos en effectuant des complexes de gymnastique spéciaux. Étant engagé dans la culture physique, il est interdit de s'accroupir avec une barre et d'effectuer un soulevé de terre. Lors du choix entre la course à pied et la marche sportive, il est préférable de préférer la deuxième option, qui donne une charge moindre sur les vertèbres malades.

Maladies des organes pelviens

Description du problème
Des douleurs à l'aine peuvent être causées par des maladies de l'appareil reproducteur: chez l'homme, il s'agit d'une inflammation des vésicules séminales, d'une orchite, d'une prostatite; chez les femmes, endométriose, endométrite, annexite.

Ces pathologies provoquent des douleurs supplémentaires à l'aine.

Localisation et nature de la douleur
Avec le développement de ces pathologies pelviennes anormales, la douleur se fait sentir en dessinant des sensations douloureuses. Au fil du temps, le syndrome s'atténue, mais reprend avec une augmentation des processus inflammatoires. Dans certains cas, la douleur à l'aine peut être moins forte, alors que la personne s'arrête en marchant pour réduire la gravité du syndrome douloureux.
Quel spécialiste peut aider
En fonction de la pathologie, les spécialistes suivants pourront aider le patient:

Diagnostiquer
À la réception, le spécialiste examine le patient, prélève des échantillons sur les parties génitales (vagin, pénis) afin d'identifier d'éventuels agents pathogènes.

Une méthode supplémentaire d'identification de ces pathologies est l'échographie.

Traitement
Sur la base de la pathologie, le traitement implique l’utilisation d’antibiotiques appropriés qui inhibent l’activité vitale des micro-organismes pathogènes et suppriment les processus inflammatoires.

Maladies oncologiques des organes pelviens

Description de la maladie
Les tumeurs malignes peuvent causer des douleurs entre les jambes. Chez les hommes, les testicules et le rectum peuvent être touchés, et chez les femmes, le col de l'utérus, les ovaires, les trompes de Fallope et la vessie peuvent être touchés.
La nature et l'emplacement de la douleur
Quelle que soit la pathologie, les organes atteints, en raison de la présence d'une tumeur, provoquent des douleurs à l'aine. Avec la progression de la tumeur (sa croissance en taille), la douleur à l'aine commence à augmenter. Dans le même temps, le périnée commence à faire mal continuellement, ce qui provoque un effet pressant.

Au dernier stade de la maladie, lorsqu'il y a déjà des métastases, le patient ressent des spasmes aigus périodiques qui ne peuvent pas être maintenus sans l'introduction des médicaments anesthésiques du groupe narcotique.

Quel docteur aller
Pour un examen qualifié et une détermination précise de la pathologie, contactez un chirurgien oncologue.
Méthodes de diagnostic
La technologie médicale moderne offre les types d’examen suivants pour la détection des tumeurs malignes du pelvis:

  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Échographie.
  • Tomographie par ordinateur.

Traitements possibles
En pratique médicale, il n’ya aucun cas où le patient pourrait être sauvé de la mort au cours du dernier stade d’une tumeur maligne. Cependant, si vous identifiez la maladie à un stade précoce, le traitement peut être très efficace.

Les méthodes de traitement peuvent être de la nature suivante:

  • Intervention chirurgicale chirurgicale pour enlever la tumeur.
  • Chimiothérapie.
  • Radiothérapie.

Un traitement moderne est la thérapie génique.

Blessures et blessures à l'aine

Description du problème
Dans la région pelvienne, il existe un grand nombre de muscles, de ligaments et d'os qui peuvent causer des douleurs à l'aine en raison de leurs blessures. Les blessures peuvent être de nature différente: ecchymoses, fractures, entorses.
Localisation et nature de la douleur
Selon la nature de la blessure, la douleur à l'aine peut être différente. Si c'est une entorse, la douleur peut être vive si la victime fait un mouvement inconfortable. Pour les fractures et les ecchymoses, la douleur est douloureuse. Le lieu de la douleur est toujours individuel, en fonction de la région blessée.

Par exemple, lors d’une fracture du col du fémur, la douleur s’étend non seulement à l’aine, mais également à la jambe.

Quel spécialiste peut aider
Si vous avez une fracture, une entorse ou une ecchymose, vous devriez contacter un spécialiste étroit. Un tel médecin est un chirurgien traumatologue.
Traitement des blessures
Dans les premières minutes après une ecchymose dans un endroit blessé, il est conseillé d'appliquer de la glace ou quelque chose de froid. Pour les fractures, positionnez correctement la personne touchée, en fonction de l'os cassé, puis appliquez un plâtre.

Pour soulager la douleur, il est conseillé de prendre un ou deux comprimés antidouleur ("Ketanov", "Diclofenac").

On prescrit à la victime un repos au lit pour exclure toute activité locomotrice.

Le rétablissement complet n'est possible qu'après un cours de rééducation.

Pour ce faire, les procédures suivantes peuvent être attribuées au patient:

  • Massages
  • Natation
  • Exercices de gymnastique complexes.
  • Physiothérapie en visite.

Stress intense sur les muscles de l'aine

Description de la maladie
L'éducation physique régulière ainsi que les sports de haut niveau comportent de nombreux risques de blessure. Plus la charge que subit un athlète est lourde et intense, plus le risque de blessure, y compris au niveau de l'aine, est élevé. Ce type de blessure est particulièrement répandu chez les haltérophiles et les dynamophiles qui s'entraînent avec des poids extrêmes.

En outre, ce type de blessure est typique des personnes dont le travail implique la levée et le transfert de poids, en particulier les déménageurs.

De telles blessures concernent principalement des personnes physiquement non entraînées.

La nature et l'emplacement de la douleur
Fondamentalement, ce type de blessure comprend les entorses et les déchirures des ligaments. Dans ce cas, la douleur ne reste pas seulement dans l'aine, mais peut céder la jambe. La douleur dans la jambe est périodique et n'apparaît qu'avec un mouvement brusque de la victime.
À quel médecin prendre rendez-vous
S'adresser à un chirurgien traumatologue aidera à faire face à de telles blessures. Le spécialiste vous prescrira le meilleur traitement médical, y compris les analgésiques nécessaires.
Diagnostiquer

  • Inspection visuelle de la partie blessée du corps.
  • Échographie.
  • Imagerie par résonance magnétique.

Traitement
Le patient est blessé, prescrit du repos au lit pour le protéger d'une activité vigoureuse. Les meilleures préparations médicales qui assurent la restauration rapide du système musculo-squelettique sont des pommades spécialisées (Fastum Gel, Ketonal, Kapsikam).

Si nécessaire, si la blessure a des conséquences graves, on prescrit au patient un traitement de physiothérapie.

Changements physiologiques dans le corps

Description du problème
Cette question concerne les femmes pendant la grossesse. Plus près de l'accouchement, les muscles des régions pelvienne et lombaire risquent de ne pas supporter le poids du fœtus en croissance. Cela conduit à la douleur.
Localisation et nature de la douleur
En marchant, un fœtus lourd (7-9ème mois de grossesse) se fait sentir avec des douleurs douloureuses dans la zone inguinale.

Dans certains cas, lorsque les muscles de l'aine et de l'abdomen n'ont pas de condition physique, le problème s'exprime par la douleur, cédant non seulement à l'aine, mais également aux jambes.

Quel médecin aidera
Ces cas doivent être surveillés par des femmes cliniciens.
Diagnostiquer
Pour un traitement rationnel, le médecin prescrit un examen spécial par ultrasons. En alternative aux ultrasons, l'imagerie par résonance magnétique est prescrite.
Traitement
Une femme enceinte atteinte de cette pathologie devrait exclure toute activité quotidienne. Il est nécessaire de porter un pansement spécial, soulageant les muscles inguinaux. Cela aidera à éliminer la douleur en peu de temps. Dans les cas extrêmes, lorsque la douleur est douloureuse à l'aine, vous pouvez prendre un anesthésique.

La réception de ces médicaments ne doit pas être systématique afin d'exclure leur impact négatif sur le développement du fœtus.

Dans ce cas, immédiatement chez le médecin

Ne vous fiez pas à vos connaissances et à votre "expérience" d'amis qui sont loin de la médecine, si une fracture ou une rupture de ligament s'est produite. De plus, vous ne pouvez pas hésiter si vous suspectez une tumeur maligne. Dans ce cas, le délai est crucial et peut affecter la vie du patient.

Pendant la grossesse, il est important que les femmes soient sensibles à leur condition physique.

Trouver des douleurs constantes dans l’aine, doit immédiatement aller chez le médecin.

Premiers soins pour l'apparition de douleurs à l'aine

En cas de douleur aiguë au périnée, vous devez respecter les points suivants:

  • Prenez une position horizontale confortable pour détendre les muscles et les ligaments de l’aine.
  • En cas de blessure, il est nécessaire d'appliquer un objet froid - par exemple, vous pouvez obtenir de la glace dans le congélateur et l'envelopper dans un chiffon.
  • Si la douleur dure longtemps, alors vous devriez boire quelques analgésiques.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Conclusion

Un tel syndrome, comme une douleur à l'aine, devrait alerter la personne, ce qui pourrait indiquer une pathologie en évolution rapide.

En contactant rapidement la polyclinique pour obtenir de l'aide, vous éviterez de graves problèmes de santé à l'avenir.

Douleur dans la partie interne de la cuisse; propagation de l'aine: causes, diagnostic et traitement

Une douleur à l'intérieur de la cuisse plus proche de l'aine peut survenir chez une personne de tout niveau de condition physique et à tout âge. La douleur dans cette zone n'est pas toujours associée à une fatigue musculaire ou à une blessure; elles indiquent parfois des maladies des articulations, des ligaments ou des organes du petit bassin. Il est important de ne pas ignorer ce signal alarmant du corps et de rechercher la cause de la douleur à l'aine et à la face interne de la cuisse afin de commencer le traitement le plus rapidement possible.

Pourquoi la jambe dans la cuisse est-elle plus proche de l'aine

Parmi les causes de douleur les plus courantes, localisées dans cette zone, on peut identifier des myalgies d'étiologies diverses, des problèmes de vaisseaux sanguins, des blessures, des maladies du tissu conjonctif, des névralgies, des hernies et des néoplasmes.

Maladies et lésions des articulations et des os

Avec un coup puissant, une chute de hauteur, un accident de voiture, une douleur aiguë à la face interne de la cuisse, s'étendant jusque dans l'aine, peuvent indiquer un traumatisme aux os et aux articulations:

  • fractures du col du fémur, du fémur, du sacrum, du pubis;
  • luxation ou contusion de l'articulation de la hanche.

Les maladies du système musculo-squelettique peuvent être attribuées à des causes non traumatiques de la douleur:

  • L'arthrite de la hanche est une maladie inflammatoire chronique du tissu synovial, accompagnée de ses modifications dégénératives.
  • La synovite est une inflammation qui survient dans le sac synovial d'une articulation, provoquée par un traumatisme ou une infection, accompagnée d'une accumulation de liquide exsudatif dans les tissus.
  • La cooxarthrose est une pathologie de nature dégénérative, provoquant des modifications dystrophiques dans les tissus de l'articulation, jusqu'à sa destruction complète.
  • La tendinite est une inflammation des tissus des tendons des muscles qui maintiennent et déplacent l'articulation de la hanche.
  • La bursite est une maladie inflammatoire des tissus mous de la bourse synoviale de l'articulation, de nature infectieuse ou traumatique.

Une radiculite, un déplacement des disques vertébraux et des hernies intervertébrales résultant d'un soulèvement de poids peuvent également causer des douleurs irradiant dans l'aine.

Douleur musculaire

Souvent, la douleur à l'intérieur de la cuisse et à l'aine est provoquée par des microtraumatismes des muscles et des ligaments. Les dommages aux fibres musculaires, l'enflure, l'inflammation des tissus musculaires, provoquant des douleurs, peuvent être dus à:

  • charges anormales et insuffisamment élevées dans le sport ou tout autre type d'activité physique;
  • blessures domestiques et professionnelles;
  • long séjour statique dans une posture inconfortable et non physiologique;
  • manque de collagène et d'élastine dans le corps, responsable de la force et de l'élasticité des tissus;
  • changements dégénératifs dans le tissu musculaire causés par un mode de vie sédentaire;
  • maladies du tissu conjonctif causées génétiquement.

Maladies des organes internes

La douleur à la cuisse gauche et à l'aine peut être due à une pathologie des organes internes situés à proximité immédiate de l'articulation de la hanche. La douleur réfléchie peut être l’un des signes de la maladie:

  • Une hernie inguinale est une sortie pathologique des anses intestinales par le canal inguinal au-delà de la cavité abdominale.
  • L'appendicite est une inflammation aiguë de l'annexe. Dans ce cas, la douleur peut être localisée dans la cuisse et l'aine à droite.
  • Maladies inflammatoires du système génito-urinaire - cystite, urétrite, lithiase urinaire et autres.
  • Hémorroïdes - la stagnation des matières fécales causée par des difficultés de défécation dues à des hémorroïdes pathologiquement hypertrophiées et enflammées, peut provoquer des douleurs abdominales basses, provoquant des lésions à l'aine et à la partie interne de la cuisse.

Pathologie vasculaire

La douleur dans la zone décrite peut également être associée à une altération des fonctions des gros vaisseaux du système circulatoire. Dans certains cas, la douleur peut indiquer une condition menaçant la vie du patient. Les causes possibles de douleur suivantes méritent une attention particulière:

  • Occlusion de l'aorte abdominale. L'obstruction complète de la lumière de l'artère principale alimentant les membres inférieurs en sang peut provoquer une douleur intense à la hanche et à l'aine.
  • La sténose des artères fémorales est un rétrécissement de la lumière des gros vaisseaux, ce qui provoque un trouble circulatoire étendu des membres inférieurs et du petit bassin.
  • Embolie de l'artère rénale - blocage par un caillot de sang, une graisse, de l'air ou un embole liquide de la lumière du vaisseau.
  • Athérosclérose des vaisseaux.

Autres raisons

Les autres causes de douleur à la surface interne de la cuisse et à l'aine comprennent:

  • La lymphadénite est une inflammation des gros ganglions lymphatiques situés dans la région de l'aine.
  • Le sarcome est une maladie maligne dans laquelle les cellules osseuses en bonne santé sont remplacées par le cancer. Une douleur à la cuisse gauche et à l'aine peut indiquer indirectement une tumeur au fémur gauche, respectivement à droite - la présence de tumeurs à la cuisse droite.
  • Changements physiologiques survenant dans le corps d'une femme pendant la grossesse. Une condition similaire en fin de gestation n'est pas considérée comme une pathologie et survient chez la grande majorité des femmes enceintes. En règle générale, quelque temps après la naissance, la douleur disparaît complètement.
  • La croissance des os. Dans certains cas, une croissance osseuse active chez les enfants et en particulier les adolescents peut être accompagnée d'une douleur modérée.

Méthodes de diagnostic

Si la douleur à la hanche et à l'aine est apparue à la suite d'un coup, d'une chute, d'une jambe, ou d'une ecchymose, elle a très probablement un caractère traumatique. Pour obtenir de l'aide, vous devez contacter un traumatologue. Si la partie interne de la cuisse et le pli inguinal vous font mal sans raison apparente, vous devez contacter le thérapeute qui examinera et, après avoir pris les antécédents, consultera un spécialiste: chirurgien, chirurgien orthopédique, neuropathologiste ou chirurgien vasculaire.

Etant donné que le succès du traitement dépend principalement du diagnostic correct et opportun, il est important d'identifier la cause de la douleur le plus rapidement possible. La première étape du diagnostic de la maladie est un examen physique, au cours duquel le médecin déterminera l'étendue et la nature de la douleur, examinera la région endommagée et évaluera la mobilité du membre. Pour un diagnostic plus précis, des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales peuvent être nécessaires:

  • test sanguin clinique et biochimique général;
  • test sanguin de stérilité pour détecter les lésions bactériennes;
  • radiographie de l'articulation de la hanche et du fémur pour clarifier leur position et évaluer l'état des tissus;
  • Échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale pour exclure les pathologies de cette région;
  • IRM et TDM pour une évaluation plus précise des organes et des tissus.

Méthodes de traitement

Si la douleur à l'intérieur de la cuisse et aux plis de l'aine résulte d'une blessure, l'aide principale sera d'immobiliser le membre affecté et de soulager le syndrome douloureux avec des analgésiques ou un blocage d'injection. Au stade de la rééducation, des méthodes de traitement physiothérapeutiques peuvent être prescrites pour accélérer la régénération des tissus et restaurer la mobilité.

Dans d'autres cas, le traitement dépendra des causes profondes de la douleur. Pour le soulagement des processus inflammatoires dans les tissus et les organes, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et des glucocorticoïdes peuvent être prescrits, et dans la nature infectieuse de la douleur, des antibiotiques et des médicaments antiviraux peuvent être prescrits.

Dans la plupart des cas, le traitement sera conservateur, à l'exception des pathologies qui menacent la vie du patient.

L'intervention chirurgicale est utilisée si la douleur est causée par:

  • appendicite aiguë;
  • hernie inguinale;
  • occlusion des vaisseaux fémoraux;
  • urolithiase;
  • fracture complexe avec déplacement de fragments d'os.

Au stade de la réadaptation, des méthodes de traitement physiothérapeutiques peuvent être prescrites:

  • exercice thérapeutique;
  • massage
  • électrophorèse;
  • balnéothérapie;
  • thérapie magnétique;
  • Chauffage UHF;
  • thérapie au laser.

La douleur dans la région interne de la cuisse est un signe du corps qui ne peut être ignoré: un diagnostic et un traitement rapides aideront à éliminer la douleur et à prévenir le développement de complications, et des mesures préventives aideront à éviter la récurrence de la maladie et à rester en bonne santé pendant de nombreuses années.

Ça fait mal de lever la jambe dans l'aine

Douleur à la hanche en position couchée sur le côté: pourquoi ça fait mal en position couchée

  • Soulage la douleur et le gonflement dans les articulations de l'arthrite et de l'arthrose
  • Restaure les articulations et les tissus, efficace dans l'ostéochondrose

Pendant de nombreuses années, vous avez eu des douleurs aux articulations sans succès?

Le chef de l’Institut: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle vous guérissez vos articulations en prenant 147 roubles par jour.

La douleur à la hanche survient chez des personnes de différents groupes d'âge. Cette condition peut être due à des dommages musculaires; dommages à la hanche ou au fémur; changements dégénératifs-dystrophiques se produisant dans les parties inférieures de la colonne vertébrale.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Pour attribuer un traitement adéquat au patient, le médecin doit établir la cause véritable de l’état pathologique.

Bien que la douleur à la hanche puisse survenir à tout âge, certaines de ses causes sont typiques chez les jeunes patients (arthrite infectieuse et blessures sportives), tandis que d’autres sont typiques chez les personnes âgées (maladies auto-immunes, arthrose déformante).

La douleur dans la région de la hanche peut être associée à d’autres manifestations de maladies des articulations, ce qui facilite le diagnostic.

Le médecin écoute les plaintes du patient, effectue l'examen initial et envoie le patient pour un examen supplémentaire:

  1. diagnostics du matériel (rayons x, IRM);
  2. méthodes de recherche instrumentale;
  3. tests de laboratoire.

Toutes ces mesures réunies facilitent le diagnostic.

Causes de douleur dans le membre en position couchée sur le côté

Les raisons pouvant entraîner une douleur à la cuisse en position couchée sont très diverses. L'articulation de la hanche est la plus grande du système musculo-squelettique humain. Il combine tous les os de l'anneau pelvien.

Dans l'articulation de la hanche, il n'y a pas que des os et des muscles, mais aussi des ligaments, de gros troncs nerveux et vasculaires, qui assurent l'innervation, l'irrigation sanguine et la nutrition des tissus de la jambe. Si au moins une de ces structures est endommagée, une douleur et un inconfort se produisent dans la cuisse.

Les causes de douleur à la hanche peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • toutes sortes de blessures: entorses, entorses et ligaments déchirés, ecchymoses, fractures osseuses;
  • processus inflammatoires de nature aseptique et infectieuse;
  • altérations dégénératives-dystrophiques des tissus articulaires (polyarthrite rhumatoïde, rhumatisme, arthrose déformante).

Lors de la première visite, le médecin doit déterminer la nature de la douleur.

  1. La douleur à la hanche peut être aiguë, chronique ou intermittente.
  2. La douleur peut survenir à différents moments de la journée (principalement pendant la journée, la nuit ou le matin).
  3. Une douleur à la hanche peut irradier à l'aine ou dans le bas du dos.
  4. L'inconfort peut être aggravé en étant couché sur le côté, sur le dos, en tournant ou en se penchant.
  5. La douleur peut être observée dans un ou les deux dans les membres.

Tous ces facteurs doivent être pris en compte lors du diagnostic.

Surcharge physique et blessure des membres inférieurs

Pour beaucoup de personnes, l'apparition d'une douleur à la hanche en position latérale est due à un effort physique excessif ou à un entraînement sportif régulier.

Dans de tels cas, la douleur peut être unilatérale, par exemple chez un digger, la douleur survient à la cuisse droite. Mais chez les culturistes professionnels, la douleur apparaît simultanément dans les deux membres et est associée à des squats fréquents et à la levée de gros projectiles.

L'apparition de douleur à la hanche couchée sur le côté s'explique par l'accumulation d'acide lactique dans le tissu musculaire. Les sentiments désagréables et douloureux passent souvent par eux-mêmes dans un état de repos.

Les adolescents sont très susceptibles aux blessures, les personnes physiquement actives et les personnes âgées, dont le tissu osseux devient poreux et perd sa force. Même un effort physique mineur ou des ecchymoses chez les personnes âgées peuvent entraîner des fractures. Le plus souvent, les personnes âgées se cassent le cou, la partie la plus fragile et la plus fine de l’os. Cette blessure est très grave et nécessite un traitement à long terme.

Le tableau clinique des fractures évolue rapidement. Habituellement, les blessures sont unilatérales.

  • Dans la cuisse droite ou gauche, la douleur est vive.
  • Le membre perd sa stabilité.
  • La victime est pratiquement incapable de bouger.

Si la capsule articulaire est endommagée ou les ligaments déchirés, les symptômes sont généralement moins prononcés.

  1. L'intensité de la douleur est déterminée par le seuil individuel de sensibilité.
  2. La finitude peut maintenir le support.
  3. L'amplitude de mouvement est limitée.

Si seuls les tissus musculaires sont endommagés, ce type de blessure est considéré comme le plus facile, car une rupture musculaire complète est extrêmement rare. La rupture partielle des fibres musculaires s'accompagne d'une douleur modérée au niveau local. En se déplaçant, la douleur s'intensifie, mais n'abandonne pas l'aine.

Une image complète de la blessure ne peut être obtenue qu’après un examen radiographique. La photo est prise en trois projections.

Habituellement, le traitement est conservateur:

  • Un plâtre est appliqué.
  • Les analgésiques sont prescrits.
  • Méthode d'étirement squelettique est utilisé.
  • Vous pouvez utiliser des remèdes populaires.

Pour les fractures complexes, une opération est prescrite, au cours de laquelle les structures osseuses sont restaurées à l'aide de plaques et de boulons.

Maladies inflammatoires

Généralement, ces pathologies surviennent dans les tissus osseux et cartilagineux, moins souvent dans les tissus musculaires. En tant que processus indépendant, l'inflammation se développe rarement, il s'agit le plus souvent d'une complication d'infection.

Par exemple, une inflammation du tissu osseux (ostéomyélite) est provoquée par une microflore microbienne purulente (streptocoque, staphylocoque) ou un bacille tuberculeux. Dans de rares cas, il peut y avoir un gonflement de l'articulation de la hanche.

Premièrement, l'état de santé général d'une personne se détériore (fièvre, faiblesse), mais les symptômes locaux ne tardent pas à attendre:

  1. des douleurs sévères apparaissent sur toute la surface du membre atteint;
  2. les sensations peuvent irradier vers le dos ou l'aine;
  3. la limitation de la mobilité des jambes apparaît;
  4. la peau de la cuisse est hyperémique.

L'inflammation des tendons est moins intense:

  • Le patient ne se plaint que de douleurs locales.
  • L'arrière de la cuisse est douloureux à la palpation.
  • L'amplitude de mouvement est maintenue presque complètement.
  • Une douleur accrue est observée lors des mouvements.

L'état général du patient présentant une inflammation du tissu musculaire reste en règle générale normal. Le groupe de muscles antérieur souffre beaucoup moins fréquemment que le dos et les muscles internes. La jambe peut légèrement gonfler.

Pour éliminer les processus inflammatoires dans les tendons et les os de la cuisse, le médecin prescrit des médicaments antibactériens. Pour les muscles prescrits AINS. Pendant la période de récupération, des séances de physiothérapie sont présentées.

Processus dégénératifs-dystrophiques

Ces pathologies sont les plus difficiles en diagnostic et en traitement. À la hanche, ils se développent généralement dans les os ou affectent l'articulation. Les signes d'arthrose et d'arthrite ne sont pas spécifiques.

  1. Le syndrome de la douleur peut survenir n'importe où sur les jambes et donne souvent dans l'aine.
  2. Forte limitation de la mobilité du membre douloureux.
  3. L'intensité et la nature de la douleur peuvent varier.

Il existe d'autres symptômes typiques de certaines formes d'arthrite et d'arthrose. Cela aide le médecin à poser le bon diagnostic. Par exemple, dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, la raideur matinale des articulations est présente et l’arthrose déformante se caractérise par une démarche en ouate et une limitation croissante de la mobilité.

Les méthodes de traitement conservateur de ces maladies visent à réduire la douleur et à restaurer le tissu cartilagineux. Aux stades avancés de l'arthrose, une arthroplastie de la hanche est indiquée.

Les douleurs à la hanche provoquent souvent des processus pathologiques dans la colonne vertébrale. De la partie inférieure de la colonne vertébrale se trouvent de grandes branches qui innervent tout le membre. Par conséquent, une douleur liée à l'ostéochondrose ou à la spondylarthrite ankylosante peut irradier jusqu'aux extrémités inférieures.

Le patient ressent une douleur à l'arrière de la cuisse ou dans l'aine. Des sentiments apparaissent lorsque vous conduisez et que vous vous détendez au repos. À la palpation, une douleur est constatée aux points de sortie des nerfs.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les vitamines B qui améliorent le métabolisme des tissus nerveux sont prescrits pour le traitement.

  • Soulage la douleur et le gonflement dans les articulations de l'arthrite et de l'arthrose
  • Restaure les articulations et les tissus, efficace dans l'ostéochondrose

Déjà chez les hommes et les femmes plus âgés, il y a une fracture du fémur avec déplacement. Le traitement et la rééducation doivent être effectués avec soin. C’est très simple d’obtenir une telle blessure, qu’elle se produise en frappant un objet ou en hiver, quand il fait très glissant à l’extérieur, une personne peut glisser, tomber et se casser un os du fémur. Le traitement prend beaucoup de temps et doit être effectué sous la surveillance stricte d'un médecin professionnel.

Fracture comminutée

Il est très facile de se faire fracturer une fracture du fémur et très souvent, elle est reçue par les athlètes qui mènent une vie active. Puisque le médicament ne reste pas immobile, le type de blessure comminute peut être facilement éliminé et aucune conséquence ne subsistera.

Les fractures fémorales comminutives se produisent principalement au bas de la cuisse ou au milieu. Dans des cas plus rares, il se produit dans la zone des brochettes. Après avoir subi une fracture de la hanche avec déplacement, une personne peut ressentir les symptômes suivants: douleur notable à la hanche, la région lésée se gonfle considérablement, la jambe est nettement déformée et la personne est incapable de lever un membre et de marcher.

La fracture comminutive fermée du fémur peut être installée par rayons X. Le type fragmentaire de blessure est traité de manière conservatrice par étirement. Si le type de blessure commise est instable, le traitement est effectué par intervention chirurgicale. Pendant l'opération, le patient est inséré des boulons ou des broches pour maintenir l'os.

Une fracture déchiquetée peut également entraîner la formation de très petits fragments d'os. Parfois, les chirurgiens ne peuvent les faire correspondre et les attacher. Ils sont donc simplement retirés.

Fracture de la hanche

C'est la blessure la plus courante chez les personnes âgées. La fracture fermée peut principalement se produire dans ces endroits:

  • autour du cou lui-même;
  • près de la tête;
  • à la place de la grosse brochette.

Pour faire un diagnostic précis, il est nécessaire d'effectuer une radiographie. Parfois, un médecin vous aidera à diagnostiquer une fracture de la hanche.

La fracture fermée présente des différences particulières. Chez les personnes âgées, cette blessure est beaucoup plus courante que chez les personnes plus jeunes. Il est possible de subir une telle blessure à la hanche en tombant maladroitement. Une personne âgée, ayant subi une telle blessure, reçoit également un trouble mental, ce qui porte un sérieux coup à sa santé.

Un type de blessure fermée au col fémoral et à la médiale présente des signes tels que douleur coupante à l'aine, la personne ne peut pas se lever, la jambe blessée est tournée dans la mauvaise direction, lorsque vous bougez la jambe douloureuse, une douleur intense est ressentie.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Les effets d'une blessure à la hanche peuvent être très graves. Ayant subi une telle blessure, dans 65 ans et plus, une personne peut mourir dans l’année suivant le malheur. Cela tient essentiellement au fait qu’après avoir subi une blessure au col du fémur, la personne doit rester au lit en permanence et ne peut pas bouger. Et, comme vous le savez, les escarres se forment constamment, ce qui provoque une issue fatale pour le patient.

Les conséquences d'une blessure à la hanche peuvent également causer des troubles de la psyché émotionnelle du patient. Cela se produit à cause d'un handicap, ils commencent à tomber dans un état dépressif. Le patient commence à abandonner la gymnastique spéciale et perd complètement son intérêt pour la vie.

Le traitement d'une telle blessure peut être une intervention à la fois conservatrice et chirurgicale. Si l'opération est contre-indiquée pour le patient, le traitement est conservateur. Dans ce cas, faites un joint gypse et une traction squelettique.

S'il n'y a pas de contre-indications à une intervention chirurgicale, une opération est effectuée. Un tel traitement implique une récupération rapide et après un certain temps, une personne peut commencer à marcher. Au début, il bougera à l'aide de béquilles, mais se mettra progressivement sur ses pieds sans l'aide de personne.

Fracture incluse

La fracture de la hanche incluse et fermée présente certaines particularités. L'une d'elles est que le patient, ayant été blessé au début, peut même ne pas en être conscient, car l'activité motrice n'est pas perturbée. Au fil du temps, lors d'une activité physique, la fracture incluse peut se transformer en une fracture normale pour laquelle un traitement approprié est nécessaire.

Une fracture incluse fermée présente les symptômes suivants:

  • douleur à l'aine (mais cela ne se manifeste pas fortement et la personne ne fait tout simplement pas attention à ce malaise);
  • avec le temps, la douleur peut s'étendre à toute la jambe endommagée;
  • si vous frappez au pied, la douleur se fait sentir dans le haut de la cuisse.

Un médecin peut diagnostiquer une fracture incluse uniquement après un examen aux rayons X.

La rééducation du patient dans une telle blessure doit être très prudente et le médecin doit d’abord rassurer le patient et libérer la jambe blessée des vêtements. Si la fracture incluse est accompagnée d'une douleur intense, le médecin donne au patient des antidouleurs. La réhabilitation a lieu en bus Dietrichs.

Fracture souveraine

Une fracture intertrochantérienne fermée du fémur ressemble beaucoup à une blessure au col du fémur. Avec une telle blessure, le patient présente les symptômes suivants:

  • dans la zone de la grande brochette, on ressent une douleur aiguë;
  • un grand hématome est formé;
  • le membre devient sensiblement raccourci;
  • un gonflement grave est perceptible dans la zone touchée et une hémorragie se produit;
  • La palpation d'une personne devient très douloureuse;
  • le membre affecté le patient ne peut faire aucun mouvement.

La fracture transversale unique est très grave et nécessite donc une rééducation appropriée du patient. Le médecin doit soulager la blessure, arrêter le saignement et hospitaliser le patient dans un établissement médical.

Un patient qui a eu une fracture pértroctile du fémur subit également un choc traumatique dû à un syndrome douloureux sévère. Des analgésiques narcotiques sont administrés au patient afin de soulager une fracture du trancortal.

Les conséquences d'une blessure dépendent de la précision avec laquelle le médecin a prescrit le traitement.

Traitement de fracture

Le traitement est effectué méthode conservatrice et chirurgicale. Une incision du fémur est traitée de manière conservatrice principalement chez les personnes âgées, qui présentent de nombreuses contre-indications à la chirurgie.

Si l'âge du patient le permet, le traitement est effectué par traction squelettique. Le traitement avec cette méthode dure jusqu'à deux mois et un examen aux rayons X est effectué régulièrement pour contrôler l'état de l'os.

Une incursion du fémur est également traitée chirurgicalement. L'opération permettra au patient de se lever rapidement et d'accroître l'activité motrice. L'opération implique une comparaison correcte des fragments d'os et de leur connexion à l'aide de boulons, ainsi que de plaques spéciales.

Complications possibles et conséquences d'une blessure

Avec une blessure à la hanche, tout est compliqué - soins médicaux, mise en place d'un traitement approprié et rééducation. Sur le chemin de la guérison, de nombreuses complications peuvent survenir, par exemple, lors d’une intervention chirurgicale, la question de savoir si le patient est capable de bien résister à une anesthésie et s’il n’ya pas de contre-indication à l’opération peut être résolue.

La période de récupération du patient peut durer assez longtemps, en particulier chez les personnes âgées. La durée du traitement peut durer de six mois à la mort. Hélas, une fracture peut constituer une personne pour le restant de ses jours et, compte tenu des innombrables plaies de pression et de la stagnation veineuse, tout peut aboutir à la mort. Ces conséquences ne sont pas très agréables, mais elles ne peuvent parfois pas être évitées.

Une fracture fermée du fémur entraîne des troubles mentaux chez la patiente. Cela est dû à une impuissance totale, à une perte de capacité de travail et à une perte totale de mouvement. Mais ce n'est pas dans tous les cas de telles conséquences. Il y a tellement de cas de récupération complète du patient. Si vous meniez un mode de vie correct, que vous utilisiez du calcium, que vous faisiez des exercices physiques, les chances de guérison complète sont de 100%. Mais pas dans tous les cas, ces indicateurs peuvent aider à récupérer complètement et il ne reste plus qu’à croire les meilleurs. Prenez soin de votre santé.

Douleur à l'aine en soulevant la jambe

Entrée de blog créée par DENFED, 20 oct. 2012
Vues: 3,212, Commentaires: 1

Il y a beaucoup de causes de

douleur à l'aine. Souvent, la douleur dans cette zone irradie, c'est-à-dire transmis d'une autre région en dehors de l'aine. Si vous ressentez une douleur à l'aine est nécessaire

pour déterminer la cause de la douleur et la nomination d'un traitement approprié.

La douleur à l'aine peut être causée par plusieurs raisons.

Maladies internes: 1. Pathologie du système génito-urinaire:

  • les reins (lithiase urinaire);
  • maladies gynécologiques (annexite, endométriose, endométrite, règles douloureuses, tumeurs des organes génitaux de la femme);
  • cystite aiguë;
  • maladies des organes génitaux masculins (orchite, épididymite, vésiculite, kyste du cordon spermatique, prostatite, torsion testiculaire, varicocèle).

2. Pathologies intestinales:

  • une appendicite;
  • obstruction intestinale;
  • colique intestinale.

Maladies du système musculo-squelettique: 1. Colonne vertébrale:

  • radiculite sacro-lombaire;
  • compression de la racine nerveuse entre les vertèbres (5ème lombaire et 1ère sacrée);
  • compression du nerf racine lombaire 4ème.

2. articulation de la hanche:

  • Maladie de Perthes;
  • la coxarthrose;
  • arthrite et autres

3. Affaiblissement musculaire:

  • hernie inguinale;
  • proptose de l'abdomen (déformation de la paroi abdominale antérieure due à une faiblesse musculaire).

Maladies du système nerveux: pincement du nerf génital.

Maladies du système lymphatique et du système circulatoire: 1. Lymphadénite inguinale (inflammation des ganglions lymphatiques).

2. Anévrisme (expansion) de l'artère fémorale.

Autres maladies: 1. Région de l'aine de traumatisme.

2. Tumeurs de diverses localisations.

3. L'herpès génital chez les hommes.

4. Abcès du psoas (foyer de suppuration dans la fibre, couvrant le muscle psoas-iliaque).

5. noeud variqueux de la veine saphène.

Avec une hernie inguinale.

2. Avec colique rénale.

3. Avec une appendicite.

La hernie inguinale est beaucoup plus répandue chez les hommes que chez les femmes. Il se manifeste par un gonflement de l'aine, à droite ou à gauche. Ce gonflement est une hernie inguinale. Il est mieux visible en position debout, douloureux au toucher. Formé en déplaçant les boucles intestinales de la cavité abdominale à l'aine lorsque les muscles et les ligaments de la paroi abdominale antérieure s'affaiblissent. Dans les cas avancés, une hernie inguinale peut être blessée, accompagnée de vives douleurs à l'abdomen et à l'aine. Si une hernie est blessée, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire.

La colique rénale a également des douleurs unilatérales à l'aine droite ou gauche. En plus de la région de l'aine, une douleur aiguë soudaine lors de coliques néphrétiques affecte la région lombaire et la région de la vessie. La colique rénale se produit avec une lithiase urinaire. La douleur est causée par le déplacement de la pierre du rein vers l'uretère et par son mouvement le long de l'uretère. La douleur est si vive et douloureuse qu'elle est difficilement tolérée par le patient. Accompagné de mictions fréquentes.

La douleur à l'aine à droite peut être une manifestation de l'appendicite. Dans ce cas, la douleur augmente graduellement, dans la région épigastrique et diminue progressivement vers le bas. Douleur au côté droit de l'aine provoquée par une appendicite, aggravée par la marche et par la position couchée du côté gauche. La douleur peut également être donnée au rectum.

Chez les femmes, la douleur dans l'aine peut être causée par diverses maladies, la grossesse ou le cycle menstruel.

(saillie enflammée de la muqueuse intestinale). Dans ces maladies, la douleur à l'aine s'accompagne de:

  • douleur abdominale;
  • constipation ou diarrhée;
  • des ballonnements;
  • augmentation de la température;
  • vomissements.

Maladies inflammatoires de l'utérus (annexite, salpingoophorite, paramétrite). Ces maladies provoquent des douleurs aiguës à l'aine, de la fièvre, une détérioration de l'état général, des sensations douloureuses lors de la palpation du bas-ventre.

Rupture du kyste ovarien ou torsion de ses jambes. Une douleur aiguë, sévère et unilatérale à l'aine survient dans un kyste ovarien. La température corporelle augmente, des vomissements peuvent survenir, la pression artérielle peut chuter de façon spectaculaire. Si le kyste s'est formé sur l'ovaire droit, le tableau clinique est similaire à celui de l'appendicite.

Grossesse extra-utérine. Avec le développement de cette pathologie, des crampes, une douleur progressivement croissante dans la région de l'aine, sont combinées à une douleur dans l'abdomen, donnant à l'anus. S'il s'agit d'une rupture de la trompe de Fallope, la douleur à l'aine et à l'abdomen devient très forte, insupportable, même en cas de perte de conscience. Une femme dans cet état a besoin de soins chirurgicaux urgents.

La douleur à l'aine survient souvent lors de troubles normaux.

. Ces douleurs sont douloureuses, entraînant dans la nature, et sont le plus souvent associées au ramollissement physiologique des os du bassin avant

, et en étirant les ligaments avec lesquels

attaché aux parois internes du bassin.

L'élimination, ou au moins la réduction de ces douleurs, aidera à porter une bande pelvienne et à effectuer des exercices qui renforcent les muscles du plancher pelvien. Les médicaments homéopathiques prescrits par le gynécologue réduisent également les douleurs à l'aine chez les femmes enceintes.

Dans certains cas, une douleur dans l'aine pendant la grossesse peut être associée à une carence en calcium dans le corps (cela est déterminé par des tests spéciaux). Ensuite, outre l’augmentation du régime d’aliments riches en calcium (fromage, fromage cottage, noix, gruau, etc.), le médecin prescrit un apport supplémentaire en calcium sous forme de médicaments.

De telles douleurs, excitant la région de l'aine et du bas-ventre, se produisent souvent chez les femmes et les jeunes filles anéanties. Ce phénomène s'appelle algoménorrhée. La douleur douloureuse et parfois douloureuse commence 1 à 2 jours avant le début

, et dure encore 1-2 jours après son début. La cause de la douleur est le plus souvent un déficit hormonal.

Si la douleur à l'aine avant la menstruation est suffisamment forte et viole l'état de santé général, il est nécessaire de consulter un gynécologue.

La cause la plus courante de douleur à l'aine chez les hommes est inguinale

, décrit ci-dessus, dans la section "Douleur unilatérale à l'aine".

Une douleur dans les testicules et l'aine (douloureuse, constante, pas trop intense) peut être un signe de prostatite chronique ou d'adénome de la prostate.

La vésiculite (inflammation des vésicules séminales) s'accompagne également de douleurs dans la région inguinale, dans les testicules, dans le périnée, au-dessus du pubis.

L'inflammation aiguë des testicules (orchite) peut être une complication d'une infection antérieure, une maladie inflammatoire des organes urinaires ou une conséquence d'une blessure. Cela provoque une douleur intense à l'aine et aux testicules, aggravée par les mouvements. Les douleurs sont accompagnées d'un gonflement et d'une rougeur du scrotum. L'état général du patient s'aggrave, la température corporelle augmente, un mal de tête apparaît, parfois - des vomissements.

L’épididymite aiguë (inflammation de l’épididyme) est accompagnée de symptômes similaires. La douleur à l'aine et aux testicules atteints d'épididymite chronique n'est pas si forte, elle survient périodiquement, mais assez souvent, augmentant avec la marche.

Le kyste du cordon spermatique provoque des douleurs dans l'aine des hommes d'âge moyen et âgés. Les jeunes hommes atteints de cette pathologie ne ressentent habituellement pas de douleur et trouvent accidentellement une formation sphérique sur leur scrotum.

Une torsion du testicule peut survenir lors de mouvements brusques lors d'activités sportives. Dans ce cas, le patient ressent une douleur intense à l'aine et aux testicules. La moitié du scrotum augmente rapidement en raison d'un œdème. La peau du scrotum devient bleue. Testicule torsadé élevé plus haut que sain. Des nausées, des vomissements peuvent survenir. La température corporelle augmente.

Les varices du testicule (varicocèle) sont caractérisées par une douleur oppressante, sourde et non permanente à l'aine, sans localisation nette. La varicocèle peut être du côté droit ou gauche et la douleur est perçue par le patient du côté opposé ou se propage à l'aine entière. Souvent, le patient ressent seulement une sensation de lourdeur, un malaise à l'aine.

Toute douleur à l'aine chez les hommes nécessite un appel au médecin-andrologue, car Nombre de ces maladies, en l'absence de traitement, peuvent entraîner une diminution de l'activité sexuelle, le développement de l'impuissance et même de l'infertilité masculine.

Chez les filles, un traumatisme, une hernie inguinale (une pathologie rare) et une augmentation des ganglions inguinaux, généralement associée à une inflammation froide de l'utérus, peuvent être à l'origine de douleurs à l'aine.

Un certain nombre de causes de douleur à l'aine chez les garçons sont beaucoup plus larges:

  • Traumatisme (y compris traumatisme au scrotum pendant le travail).
  • Hernie inguinale-scrotale. Comme chez l'adulte, une hernie ressemble à un gonflement de l'aine, à droite ou à gauche. Lorsque vous appuyez dessus, le gonflement disparaît, mais lorsque vous pleurez, rit ou toussez, sa taille augmente.
  • Orchite (inflammation du testicule) - se présente souvent comme une complication après avoir souffert d'oreillons, de mononucléose infectieuse, de varicelle, etc.
  • La torsion du testicule est caractérisée par une douleur soudaine et intense à l'aine. La peau du scrotum rougit ou devient bleue et le testicule torsadé est situé dans l'aine au-dessus de l'autre. La cause de la torsion chez un enfant peut être une tension dans les muscles abdominaux ou un mouvement brusque.
  • L'hydrocèle (hydrocèle) est rarement accompagnée de douleur. La douleur à l'aine ne survient qu'en cas d'infection d'hydropisie. Le scrotum du garçon atteint d'hydropisie du testicule est agrandi (entier ou seulement une moitié). La couleur de la peau du scrotum ne change pas.
  • Varicocèle - varices du testicule. Chez les jeunes garçons le plus souvent asymptomatique. Ce n'est qu'à l'adolescence qu'un enfant peut se plaindre d'un malaise ou d'une légère douleur à l'aine.
  • maladies inflammatoires des organes urinaires (cystite, urétrite, annexite, endométrite, orchite, etc.);
  • maladies fongiques de la peau des pieds;
  • tumeurs bénignes ou malignes des organes pelviens (alors que les ganglions inguinaux sont dilatés, tout en restant indolores);
  • la syphilis (stade primaire);
  • infections sexuellement transmissibles (SIDA, chlamydia, mycoplasmose, herpès génital, ureaplasmose, etc.).

Par conséquent, si vous vous trouvez avec un ganglion lymphatique élargi et douloureux (ou un groupe de nœuds) dans l'aine, vous devez faire très attention à ce symptôme et consulter immédiatement un médecin.

Les douleurs aiguës peuvent survenir avec:

  • urolithiase;
  • cystite aiguë;
  • arthrose de l'articulation de la hanche;
  • pincement du nerf génital;
  • inflammation des ganglions inguinaux.

Une douleur intense dans la région de l'aine est caractéristique des pathologies suivantes:

  • algoménorrhée (menstruations douloureuses);
  • annexite aiguë;
  • abcès ovarien;
  • orchite;
  • torsion testiculaire;
  • tumeurs malignes.

La varicocèle provoque une douleur sourde et instable à l'aine -

varices

Les douleurs de cette nature sont typiques des maladies gynécologiques chroniques (annexite chronique,

, endométrite) et pour la prostatite chronique. La cystite aiguë, ainsi que la menstruation physiologique, peuvent être accompagnées d'une douleur douloureuse à l'aine.

De plus, des douleurs lancinantes apparaissent dans les muscles inguinaux après une surcharge excessive dans l'entraînement sportif.

Les douleurs lancinantes se concentrent généralement à droite ou à gauche de l'aine. Les douleurs lancinantes du côté droit provoquent une suspicion chez le médecin, en particulier sur l'appendicite.

Une douleur pulsatile unilatérale grave à l'aine peut également se produire lorsque l'anévrisme de l'artère fémorale est rompu (l'anévrisme est une expansion du vaisseau associée à un étirement ou à un amincissement de sa paroi). Une rupture entraîne une accumulation de sang dans les tissus environnants. la douleur dans ce cas donne dans l'aine.

Des douleurs aux muscles de l'aine et à la face interne des cuisses apparaissent souvent chez les athlètes après des compétitions ou des entraînements intenses. Ces muscles sont les plus sollicités chez les joueurs de football, les joueurs de hockey, les joueurs de tennis et les basketteurs. Les douleurs musculaires à l'aine ont le caractère de tirer, douloureuses.

Les athlètes peuvent ressentir des étirements des muscles inguinaux et même une déchirure des muscles à l'intérieur de la cuisse. Mais ces blessures sont déjà traumatisantes et s'accompagnent de douleurs aiguës.

La cause la plus fréquente de douleur à l'aine, aggravée par les mouvements (marche), est la coxarthrose - une maladie chronique de l'articulation de la hanche, accompagnée d'une déformation des tissus articulaires.

Douleur à l'aine avec coxarthrose plus souvent unilatérale, "donner" à la cuisse. Lorsqu'ils marchent, ils augmentent d'abord, puis le patient «se promène» et l'intensité de la douleur diminue. Mais une longue marche entraîne encore une douleur accrue. Au repos, la douleur diminue.

La douleur à l'aine, provoquée par une inflammation aiguë du testicule (orchite) ou de son appendice (épididymite), augmente également avec la marche.

La douleur localisée près de l'aine peut être le signe de maladies telles que l'uréthrite, les calculs vésicaux, le prolapsus utérin, l'endométrite (inflammation de l'utérus). Une grossesse extra-utérine peut également causer des douleurs près de l'aine.

La cause d'une douleur unilatérale (droite ou gauche) au-dessus de l'aine peut être une hernie inguinale. Les douleurs droites au-dessus de l'aine sont caractéristiques de l'appendicite. Les maladies de la vessie peuvent être accompagnées d'une douleur au-dessus de l'aine au centre du bas-ventre.

Les douleurs au-dessous de l'aine (l'aine inférieure) sont le plus souvent des douleurs musculaires. Douleur possible d'une telle localisation avec une prostatite.

Dans certaines maladies, la douleur à l'aine baisse. Dans ce cas, la douleur peut affecter une partie de la jambe (cuisse) ou tout le membre dans son ensemble. Par exemple, la douleur à l'aine, qui s'étend à la partie antéro-latérale de la cuisse, jusqu'au genou, est caractéristique de la coxarthrose.

Des tumeurs (bénignes et malignes), une ostéochondrose de la colonne lombaire, une hernie inguinale, des maladies gynécologiques et urologiques et des lésions de la région inguinale peuvent également entraîner des douleurs à la jambe et à l'aine.

Un tel complexe de symptômes est possible avec

(principalement la colonne lombaire), ainsi que de la prostatite, avec inflammation des articulations de la hanche et des articulations sacro-iliaques.

Parfois, cette douleur est appelée douleur au dos et à l'aine.

Comme la douleur à l'aine est le plus souvent causée par des maladies assez graves, vous ne pouvez pas la noyer.

). Vous devez consulter un médecin pour déterminer la cause de la douleur.

En cas de hernie inguinale, le chirurgien prescrit le traitement. Il est recommandé au patient de porter un pansement spécial, limitant les efforts physiques et, à l'avenir, effectuant une opération planifiée. En cas de risque de violation de la hernie, l'opération est réalisée de manière urgente.

Le traitement de l'ostéochondrose est effectué par un neurologue. Il peut référer un patient à un thérapeute manuel, à un ostéopathe, à un physiothérapeute ou à un physiothérapeute. Dans les cas graves, la chirurgie est effectuée par un neurochirurgien.

Une augmentation des ganglions inguinaux nécessite un examen minutieux du patient. Il est raisonnable de faire d'abord appel au thérapeute local qui vous prescrira un examen primaire (analyses de sang et d'urine), puis de renvoyer le patient à un urologue, à un oncologue, à un gynécologue ou à un immunologiste.

La région lombaire et pelvienne constitue le lien entre le haut et le bas du corps. Voici la hanche, la vessie, les ganglions lymphatiques, un grand nombre de vaisseaux sanguins, ainsi que le ligament inguinal et les groupes musculaires à travers lesquels le torse est fléchi. Dans l'un de ces endroits, des pathologies appropriées peuvent survenir, révélant la raison pour laquelle la jambe dans l'aine fait mal.

Ce syndrome douloureux peut constituer un réel obstacle à l'exécution des tâches professionnelles et des tâches ménagères.

À cet égard, il est nécessaire d'examiner de plus près ce symptôme afin de prévenir rapidement le développement possible d'une maladie grave et d'économiser de l'argent sur un traitement coûteux.

Hernie inguinale

Description de la maladie
La pathologie est une saillie d'une partie des organes internes du canal inguinal. Chez la femme, l'excursion a lieu dans l'espace sous-cutané des grandes lèvres et chez l'homme, à travers le scrotum.

Localisation et nature de la douleur à l'aine Le site de la douleur est la partie de l'aine où se forme une hernie. La sensation douloureuse est caractérisée par un effet de plus en plus palpitant.

Plus la tension dans cette zone est élevée, plus l'ondulation se fait sentir.

Quel médecin aidera
Avec les signes indiqués, vous devriez visiter la clinique, en prenant rendez-vous avec le chirurgien.

Diagnostiquer une hernie inguinale Pour établir la présence d'une hernie inguinale, le chirurgien procède systématiquement à une inspection visuelle avec la sensation de la position troublante du patient. Pour une analyse plus approfondie de l'état du patient, les études suivantes sont menées:

  • Échographie.
  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Herniographie.
  • Irrigoscopie
  • Cystographie.

N'hésitez pas à poser vos questions au neurologue sur le site directement dans les commentaires. Nous allons répondre. Posez une question >>

Traitement
Dans le cas d'un diagnostic précis de la hernie inguinale, le patient est immédiatement déterminé à l'hôpital. Se débarrasser de cette maladie ne peut être que chirurgicalement. À l'avenir, le patient devra porter un pansement spécial qui préviendra les récidives.

Un pansement est également nécessaire pour les patients chez qui une hernie commence tout juste à se former, ainsi que pour les personnes âgées, en cas d'impossibilité de l'opération.

Pathologie du système musculo-squelettique

Description du problème
La pathologie la plus commune dans laquelle la jambe dans l'aine fait mal est l'ostéochondrose de la région lombo-sacrée. Manifestation de la pathologie dans la modification constante des disques vertébraux, sinon le temps de prendre des mesures thérapeutiques.

Comme la jambe fait mal avec ostéochondrose lombo-sacrée Lorsque la pathologie est négligée, le mal de dos est si grave qu'il peut se propager à la jambe. La douleur peut être ressentie de l'extérieur de la cuisse.

La nature de la douleur est un état de tirage désagréable, cédant à la profondeur du quadriceps.

Autres signes d'ostéochondrose lombo-sacrée

  • Avec des mouvements soudains, la douleur "jaillit" comme un courant.
  • Le matin, il est difficile pour une personne de se lever du lit.
  • Au fil du temps, si vous n'agissez pas, la flexibilité se perd dans le dos.
  • Pour soulager la douleur en marchant, il est plus facile pour un patient de boiter que de marcher correctement.

Quel médecin aidera
Pour le diagnostic correct et la nomination d'un traitement ultérieur, vous devriez vous rendre au bureau d'un neurologue.

Diagnostic Pour le diagnostic peut être utilisé l'une des options pour les études de diagnostic:

  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Échographie.
  • Tomographie par ordinateur.

Cours de traitement
Devrait changer le mode de vie. En particulier, arrêtez de marcher avec des talons hauts pour soulager votre dos. Pour une posture toujours correcte, vous devez utiliser un corset spécial. Pour les patients en surpoids, il est extrêmement important de perdre du poids afin de réduire la charge sur les vertèbres.

En cas de douleur quotidienne prolongée, on utilise des injections de Diclofenac. Le médicament combat l'inflammation dans les tissus intervertébraux, en supprimant le syndrome de la douleur.

Parallèlement, il convient de renforcer les muscles lombaires et les muscles droit du dos en effectuant des complexes de gymnastique spéciaux. Étant engagé dans la culture physique, il est interdit de s'accroupir avec une barre et d'effectuer un soulevé de terre. Lorsque vous choisissez de courir ou de marcher, il est préférable de choisir la deuxième option, qui impose moins de stress aux vertèbres malades.

Description du problème
Des douleurs à l'aine peuvent être causées par des maladies de l'appareil reproducteur: chez l'homme, inflammation des vésicules séminales, orchite, prostatite; chez les femmes, l'endométriose, l'endométrite etdexite.

Ces pathologies provoquent des douleurs supplémentaires à l'aine.

Avec le développement de ces anomalies pelviennes, la douleur se fait sentir avec un effet tiraillant et douloureux. Au fil du temps, le syndrome s'atténue, mais reprend avec une augmentation des processus inflammatoires. Dans certains cas, la douleur à l'aine peut être coupante, dans laquelle une personne s'arrête en marchant pour calmer la douleur.

Quel spécialiste peut aider En fonction de la pathologie, les spécialistes suivants pourront aider le patient:

Diagnostiquer
À la réception, le spécialiste examine le patient, prélève des échantillons sur les parties génitales (vagin, pénis) afin d'identifier d'éventuels agents pathogènes.

Une option supplémentaire pour identifier ces pathologies, est le passage des ultrasons.

Sur la base de la pathologie, le traitement implique l’utilisation d’antibiotiques appropriés qui inhibent l’infection et soulagent les processus inflammatoires.

Description de la maladie
Les tumeurs malignes peuvent être la raison pour laquelle il fait mal entre vos jambes. Chez l'homme, des lésions testiculaires et rectales peuvent survenir. Chez les femmes - le col utérin, les ovaires, les trompes de Fallope, la vessie.

La nature et la localisation de la douleur Quelle que soit la pathologie, les organes atteints, porteurs d'une tumeur, provoquent une douleur à l'aine. Avec la progression de la tumeur (croissance en taille), le syndrome douloureux de l'aine commence à s'intensifier. Dans le même temps, le périnée commence à faire mal continuellement, ce qui provoque un effet pressant.

Au dernier stade de la maladie, lorsqu'il y a déjà des métastases, le patient ressent des spasmes aigus périodiques qui ne peuvent être maintenus sans l'introduction de médicaments anesthésiques.

Pour un examen qualifié et établir la pathologie exacte, vous devez contacter un chirurgien oncologue.

Méthodes de diagnostic La technologie médicale moderne propose les types de tests suivants pour la détection des tumeurs malignes du pelvis:

  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Échographie.
  • Tomographie par ordinateur.

Traitements possibles
En pratique médicale, il n’ya aucun cas où le patient pourrait être sauvé de la mort au cours du dernier stade d’une tumeur maligne. Cependant, si la maladie est détectée à un stade précoce, le traitement peut être très efficace.

Les méthodes de traitement peuvent être de la nature suivante:

  • Intervention chirurgicale chirurgicale pour enlever la tumeur.
  • Chimiothérapie.
  • Radiothérapie.

Un traitement moderne est la thérapie génique.

Blessures et blessures à l'aine

Description du problème
Dans la région pelvienne, il existe un grand nombre de muscles, de ligaments et d'os qui peuvent causer des douleurs à l'aine en raison de leurs blessures. Les blessures peuvent être de nature différente: ecchymoses, fractures, entorses.

Localisation et nature de la douleur Selon la nature de la blessure, la douleur à l'aine peut avoir un effet différent. Si c'est un étirement, la douleur peut être vive si la victime fait un mouvement inconfortable. Pour les fractures et les ecchymoses, la douleur se fait sentir avec un effet douloureux. Le lieu de la douleur est toujours individuel, en fonction de la région blessée.

Par exemple, en cas de fracture du col du fémur, la douleur se propage non seulement à la partie inguinale du corps, mais s’abandonne également à la jambe.

Après une fracture, une entorse ou une ecchymose, vous devriez contacter un spécialiste hautement spécialisé. Un tel médecin est un chirurgien traumatologue.

Traitement des blessures Dans les premières minutes qui suivent une ecchymose, il est conseillé d'appliquer de la glace ou quelque chose de froid. Pour les fractures, positionnez correctement la personne touchée, en fonction de l'os cassé, puis appliquez un plâtre.

Pour soulager la douleur, il est conseillé de prendre un ou deux comprimés antidouleur ("Ketanov", "Diclofenac").

On prescrit à la victime un repos au lit pour exclure toute activité locomotrice.

Le rétablissement complet n'est possible qu'après un cours de rééducation.

Pour ce faire, les procédures suivantes peuvent être attribuées au patient:

  • Massages
  • Natation
  • Exercices de gymnastique complexes.
  • Physiothérapie en visite.

Description de la maladie
L'éducation physique régulière, ainsi que le sport de haute performance comporte un risque de blessure. Plus la charge est lourde et intense sur l'athlète, plus le risque de blessure, y compris l'aine, est élevé. Ce type de blessure est particulièrement répandu chez les haltérophiles et les dynamophiles qui s'entraînent avec des poids extrêmes.

En outre, ce type de blessure est typique des personnes dont le travail consiste à soulever et à porter des poids, en particulier des personnes qui se déplacent.

De telles blessures sont principalement reçues par des personnes physiquement non entraînées.

La nature et l'emplacement de la douleur
Fondamentalement, ce type de blessure comprend les entorses et les déchirures des ligaments. Dans ce cas, la douleur ne reste pas seulement dans l'aine, mais peut céder la jambe. La douleur dans la jambe est périodique et n'apparaît qu'avec un mouvement brusque de la victime.

Pour quel médecin prendre rendez-vous pour faire face à de telles blessures aidera à faire appel au chirurgien traumatologue. Le spécialiste vous prescrira le traitement médicamenteux optimal, en prescrivant les analgésiques nécessaires.

Diagnostiquer

  • Un examen externe de la partie blessée du corps.
  • Échographie.
  • Imagerie par résonance magnétique.

Traitement
Après avoir été blessé, on prescrit au patient un repos au lit afin de le protéger d'une activité vigoureuse. Les meilleures préparations médicales qui assurent le rétablissement rapide du système musculo-squelettique sont des pommades spécialisées (Fastum Gel, Ketanol, Kapsikam).

Si nécessaire, si la blessure a des conséquences graves, on prescrit au patient un traitement de physiothérapie.

Changements physiologiques dans le corps

Description du problème
Cette question concerne davantage la femme, pendant la grossesse. Plus près de l'accouchement, les muscles des régions pelvienne et lombaire risquent de ne pas supporter le poids du fœtus en croissance. Cela conduit à la douleur.

Localisation et nature de la douleur Lors de la marche, un fœtus lourd (7 à 9 mois de grossesse) se fait sentir avec une douleur persistante dans la région de l'aine.

Dans certains cas, lorsque les muscles de l'aine et de l'abdomen n'ont pas de condition physique, le problème entraîne une douleur sortante non seulement à l'aine, mais également aux jambes.

Ces cas doivent être surveillés par des femmes cliniciens.

Diagnostic Pour un traitement rationnel, le médecin prescrit un examen spécial par ultrasons. En alternative aux ultrasons, l'imagerie par résonance magnétique est prescrite.

Traitement Les femmes enceintes atteintes de cette pathologie doivent exclure les activités quotidiennes, éliminant ainsi les complications dans la période précédant la grossesse. Vous devez porter un corset spécial déchargeant les muscles inguinaux. Cela aidera à éliminer la douleur en peu de temps. Dans les cas extrêmes, lorsque la douleur est douloureuse à l'aine, vous pouvez prendre un anesthésique.

La réception de ces médicaments ne doit pas être systématique afin d'éliminer l'impact négatif sur le développement du fœtus.

Dans ce cas, immédiatement chez le médecin

Ne vous fiez pas à vos connaissances et à votre "expérience" d'amis qui sont loin de la médecine en cas de fracture ou de rupture des ligaments. De plus, vous ne pouvez pas hésiter si vous suspectez une tumeur maligne. Dans ce cas, le délai est crucial, ce qui peut affecter la vie du patient.

Pendant la grossesse, il est important que les femmes soient sensibles à leur condition physique.

Trouver des douleurs constantes dans l’aine, doit immédiatement aller chez le médecin.

Premiers soins pour l'apparition de douleurs à l'aine

En cas de douleur aiguë au périnée, vous devez respecter les points suivants:

  • Prenez une position horizontale confortable pour détendre les muscles et les ligaments de l’aine.
  • En cas de blessure, il est nécessaire d'appliquer un objet froid (vous pouvez obtenir de la glace froide au congélateur).
  • Si la douleur dure longtemps, alors vous devriez boire quelques pilules contre la douleur.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Un tel syndrome, comme une douleur à la jambe dans l'aine, devrait alerter la personne, ce qui peut être le signe d'une pathologie en développement rapide.

En contactant rapidement la polyclinique pour obtenir de l'aide, vous éviterez de graves problèmes de santé à l'avenir.

Si vous êtes expérimenté dans le traitement efficace de diverses maladies de la colonne vertébrale, des articulations et des muscles, veuillez laisser votre commentaire sous l'article. Peut-être améliorerez-vous un peu la vie de quelqu'un! Quelqu'un de votre expérience peut être très utile! Combattons les problèmes ensemble!

La liste des causes possibles de douleur dans l'articulation de la hanche est assez longue. Ces dernières années, grâce aux méthodes de recherche modernes telles que l'arthroscopie, de nouveaux types de pathologies de l'articulation de la hanche ont été décrits. En utilisant des méthodes pour obtenir une image de l'articulation touchée, il est devenu possible d'identifier toute pathologie ou complication après l'implantation de l'articulation de la hanche. Cet article traitera des dommages au bassin et à l'acétabulum et fournira également des exemples de tests spécifiques. De plus, les complications les plus fréquentes après arthroplastie de hanche seront prises en compte.

Test de rotation avec flexion de la hanche à 90 °

Déjà sur la base de l'histoire, vous pouvez tirer une conclusion préliminaire. Parfois, des blessures isolées ou des dommages causent ce problème.

Souvent, les patients, malgré la douleur, peuvent reproduire avec assez de précision les mouvements (par exemple, les mouvements des jambes dans les sports de «combat»).

Trois questions importantes pour le patient dans la collecte de l'anamnèse:

  1. «Où la douleur survient-elle?» - En règle générale, un patient présentant des problèmes de l'articulation de la hanche se dirige vers l'aine.
  2. «La douleur augmente-t-elle soudainement ou progressivement?» - En cas de traumatisme, la douleur est aiguë, alors qu'avec le développement de maladies inflammatoires et de processus dégénératifs, elle augmente avec le temps.
  3. "Avez-vous déjà eu mal à l'aine?" - Une réponse affirmative vous permet de vous concentrer sur l'historique avant l'apparition d'un symptôme de douleur.

La diminution du volume de rotation interne par rapport au côté non atteint indique une pathologie de l'articulation de la hanche, la mobilité en rotation de l'articulation est particulièrement importante lorsqu'elle est courbée à 90 ° (Fig. 1).

Fig. 1. La vérification de la rotation externe dans l'étude de l'articulation de la hanche est très importante

Raison: la rotation interne lors de la flexion est limitée anatomiquement. Lorsqu'il est plié à environ 90 °, le col fémoral est très proche du bord avant du cotyle. La diminution de la rotation interne par rapport à l'articulation opposée peut être due à des raisons similaires.

Un test de rotation («Leg-Roll-Test») peut également fournir une quantité importante d'informations (Fig. 2).

Fig. 2. Avec ce test (Leg-Roll-Test), la rotation de la tête fémorale dans le cotyle est vérifiée

Le médecin vérifie la rotation de la tête fémorale dans le cotyle avec une capsule relativement "relaxée". Une diminution de la rotation interne lors des tests peut indiquer une maladie de l'articulation de la hanche.

Dommages combinés du bassin et du cotyle

Les fractures pelviennes isolées sont relativement rares. Elles sont plus souvent associées à des lésions acétabulaires, à une faiblesse de la capsule, à des modifications pathologiques du cartilage et à des dysplasies.

Les données d'anamnèse sur l'instabilité, les plaintes concernant le "son" lors de la flexion de l'articulation de la hanche et son "coincement" indiquent une maladie de l'articulation de la hanche. Les tests spécifiques permettant de détecter les lésions pelviennes sont le test Faber, le test de compression (Scour - Test) et le test de résistance (Resisted-Straight-Leg-Raise-Test).

Test Patrick ou Faber (inflexion, abduction, rotation externe)

Le patient est couché sur le dos. La hanche est rétractée et tournée vers l'extérieur; l'articulation du genou est pliée, l'articulation de la cheville repose sur l'autre jambe tendue (Fig. 3).

Fig. 3. Le test de Faber vous permet de déterminer la cause de la douleur localisée.

Dans cette position, le patient devrait être dans l'état le plus détendu. À l'aide du test, le médecin peut déterminer si une douleur caractéristique se produit. Les douleurs dorsales indiquent très probablement des problèmes au niveau de l'articulation sacro-iliaque, des symptômes vertébraux, des douleurs à l'aine - dommages au bassin ou au tissu cartilagineux de l'articulation.

Test de compression (Scour - Test)

La position du patient allongé sur le dos, la jambe pliée au genou. Le médecin déplace la hanche du patient: d'abord plier / rétracter, puis plier / rétracter. L'angle de flexion de l'articulation de la hanche varie de 80 ° à 110 °. Le mouvement est effectué avec compression (Fig.4 a, b).

Fig. 4. Pendant le test (Scour - Test), le thérapeute tourne la jambe du patient avec compression: flexion / adduction (a), flexion / abduction (b) à 80 ° et 110 °

Le médecin doit déterminer si le patient ressent de la douleur et s’il existe, lors des tests, des phénomènes acoustiques caractéristiques de la pathologie des articulations.

Test de résistance (Test de résistance à la jambe droite résistante)

La position du patient allongé sur le dos, les jambes redressées. Le médecin demande au patient de soulever la jambe (plier la hanche) de 30 ° environ contre la résistance de la main du médecin, qui appuie sur la cuisse (Fig. 5).

Fig. 5. Le test (test de résistance à la jambe droite résistante) vous permet de déterminer la résistance proximale.

Le patient doit surmonter cette résistance. C'est une sorte de provocation pour l'apparition de la douleur. Au cours de cet essai, la surface antérieure de l'articulation de la hanche est «chargée».

La survenue de douleur indique des dommages au bassin et au cartilage. Si un résultat positif est obtenu au cours de ces trois tests, cela indique clairement une lésion du bassin.

Causes de la douleur

Non seulement pour les maladies de l'articulation de la hanche, mais également pour les lésions du cotyle par le patient, le "blocage" de l'articulation peut être perturbé. Souvent atteints d'une telle pathologie, les jeunes de 20 à 30 ans qui mènent une vie active et pratiquent un sport se plaignent de douleurs à l'aine.

Une cause fréquente de ce symptôme est une diminution de la taille de l'offset 1. Lorsque l'épaisseur du col fémoral diminue (avec l'apparition du «tour de taille»), la mobilité de l'articulation de la hanche peut être limitée car les structures cartilagineuses peuvent être «pincées» entre le bord de l'acétabulum et le col fémoral, ce qui signifie terme technique "rupture d'un arbre à cames".

En raison des caractéristiques de l'innervation et d'un grand nombre de récepteurs nerveux dans la région pelvienne, lorsque l'articulation est «coincée» (plus souvent au moment de la levée), le patient ressent une douleur dans la région de l'aine. Si, malgré les symptômes, l'athlète continue à bouger lors de douleurs aiguës, ceci se produit dans des conditions de restriction de la liberté de rotation, généralement la rotation interne de l'articulation de la hanche. La douleur se manifeste également par une diminution ou une augmentation de la vitesse de déplacement et un virage serré. Chez les patients atteints de cette pathologie, les symptômes s'intensifient avec la mobilisation et l'étirement.

Les parties antérieure et postérieure du cotyle sont blessées et les premières sont beaucoup moins courantes. Pendant l'examen, le médecin peut les identifier. Il existe des tests spéciaux pour cela, qui sont également provocateurs dans le but de détecter la douleur.

Les parties antérieure et postérieure du cotyle sont blessées et les premières sont beaucoup moins courantes. Pendant l'examen, le médecin peut les identifier. Il existe des tests spéciaux pour cela, qui sont également provocateurs dans le but de détecter la douleur.

Test pour le devant de l'acétabulum (test antérieur)

Le médecin plie le plus possible la jambe du patient, l'amène au corps, se retourne (Fig. 6) et vérifie si des douleurs typiques se manifestent.

Fig. 6. Test pour le devant du cotyle: flexion, adduction et rotation interne

Au cours de cet essai, les structures de la capsule et du bassin sont "pressées" entre le bord du cotyle et le col du fémur.

Test de l'arrière du cotyle (test postérieur)

Le médecin s’incline complètement et fait pivoter le pied du patient suspendu au bord du canapé (Figure 7).

Fig. 7. Test de l’arrière du cotyle: extension et rotation externe

Dans cette position, douleur «provoquée» lorsque la surface postérieure de l'articulation de la hanche est endommagée. Si la douleur survient dans la région de la fesse, le résultat du test est considéré comme positif.

Si la pathologie de l'articulation de la hanche ou de l'acétabulum a été identifiée, après une consultation orthopédique, un examen instrumental est effectué pour éclaircir le diagnostic et déterminer l'étendue du dommage.

La méthode chirurgicale est utilisée pour restaurer la structure interne et la fonction de l'articulation.

Complications après arthroplastie de la hanche. Comme mentionné ci-dessus, les techniques d'examen avancées permettent d'identifier non seulement une pathologie évidente, mais également des complications postopératoires.

Par exemple, après une arthroplastie de la hanche avec une évolution postopératoire normale, l'implant est stable, le patient ne ressent pas de douleur.

Avec une complication - le patient se plaint d'une douleur persistante, d'une faiblesse musculaire. En même temps, ni traitement médicamenteux ni physiothérapie ne sont efficaces.

En cas d'instabilité de l'endoprothèse, de lésion du cotyle et d'intolérance aux métaux, après un diagnostic minutieux, le chirurgien doit remplacer l'endoprothèse.

Mais ceci peut conduire à de nouveaux problèmes associés au développement de pathologies dans les tissus périarticulaires.

Il y a souvent des douleurs, une insuffisance musculaire des abducteurs, une irritation des ligaments lombaires et des rotateurs externes, ainsi qu'une ossification périarticulaire.

L'endoprothèse en tant que cause de complications. Avec l'instabilité de la composante acétabulaire ou fémorale, le patient souffre de douleur pendant l'exercice.

La douleur survient pendant les activités quotidiennes, ainsi que pendant l'exercice. Un test simple pour provoquer une douleur avec instabilité de la composante fémorale est un test pour rotateurs de l'articulation de la hanche.

Pendant le test, le patient est en décubitus dorsal, la cuisse et le tibia sont pliés à un angle de 90 °. La rotation de l’articulation de la hanche est réalisée contre la résistance de la main du médecin, qui tient la jambe inférieure (Fig. 8).

Fig. 8. Test de résistance des rotateurs de la hanche: positif avec relâchement de la tige de l'endoprothèse

Cette pathologie est bien détectée par examen aux rayons X.

En cas d'instabilité de la genèse septique, le médecin doit procéder à des études complémentaires, telles que la scintigraphie ou la ponction de l'articulation de la hanche.

Des dimensions d'implant incorrectes peuvent également causer de la douleur. Il existe un risque d'usure accrue des composants de la prothèse et d'instabilité articulaire. Ces complications sont détectées à l'aide de tests.

Les douleurs de retournement sont dues à l'inflammation du périoste dans la région du crâne. C'est une complication assez commune.

Les causes de complications sont la faiblesse musculaire ou l’irritation du tractus iliotibial. Le patient se plaint de douleurs pendant la course, couché sur le côté et se positionnant. Il y a une douleur localisée avec pression. Sur la radiographie, vous pouvez souvent voir la surface inégale de la brochette.

Malheureusement, il n’existe aucune donnée scientifique décrivant une telle pathologie. Le traitement est assez difficile dans ce cas. Les médecins prescrivent souvent une physiothérapie (avec faiblesse musculaire et contraction musculaire) et une pharmacothérapie. Pour les révisions opérationnelles, le recours est extrêmement rare.

En plus des douleurs vertébrales, une faiblesse des muscles fessiers survient souvent après une arthroplastie de la hanche.

Cela s'explique par plusieurs raisons: lésion musculaire chirurgicale, lésion nerveuse ou déchirure musculaire dans la région du crâne.

La faiblesse musculaire peut survenir en raison de dépôts de graisse dans les structures musculaires, qui peuvent être détectés par IRM. Après des recherches, Kristian Pfirrmann et ses collègues de la clinique multidisciplinaire Balgrist ont conclu que les patients présentant des symptômes après une arthroplastie de la hanche avaient souvent des tendons des muscles abdominaux et des amas graisseux en m. glutaeus medius. Et lorsqu'un patient ne réussit pas son traitement, cela ne signifie certainement pas qu'il ne cherche pas à le réaliser.

Dans de tels cas, consultez un chirurgien.

Irritation des tendons des muscles lombaires: l'opération soulage la douleur, une cause fréquente d'irritation des tendons du muscle lombaire est située sur le bord ventral de l'acétabulum. Les plaintes de patients souffrant de douleurs à l'aine sont typiques lors de la montée des escaliers et lors de la levée d'une jambe. Le test de résistance ou «Scour - Test» sans compression donne généralement un résultat positif.

Lors de la réalisation d'un diagnostic visuel a révélé "défavorable", en particulier, la position dorsale de l'acétabulum. La thérapie opérationnelle soulagera le patient de la douleur et entraînera une amélioration de ses fonctions, nécessaire dans les activités quotidiennes. En cours de traitement, on a souvent recours au remplacement du cotyle. Comment compenser "l'échec" du tendon du muscle lombaire n'est scientifiquement pas justifié jusqu'à aujourd'hui.

L'ossification périarticulaire peut entraîner de la douleur et des restrictions de mouvement. Ils sont bien définis sur les rayons X. En règle générale, un an après l'opération, le chirurgien procède à l'excision de l'ossification, si la mobilité du patient reste insuffisante.

Un examen exact révèle des complications.

L'effet de l'intervention chirurgicale sur l'intégrité et la fonction des muscles de la cuisse est en grande partie inconnu.

Les nouvelles techniques chirurgicales dites "mini-invasives" permettent de minimiser les lésions des tissus mous, ce qui permettra une rééducation plus rapide. Mais les techniques chirurgicales classiques et nouvelles peuvent entraîner des complications. Pour les identifier, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi.