Douleur sévère dans le bas du dos

La colonne lombaire est soumise à un stress énorme. C'est un support pour la cavité abdominale et les organes pelviens, sert de centre de gravité dans le corps, relie les parties supérieure et inférieure du corps. Et en relation avec cette douleur dans la région du sacrum se produit souvent.

Et contrairement à l'opinion selon laquelle une telle douleur peut indiquer des problèmes de colonne vertébrale, les médecins insistent sur le fait que la douleur peut être associée à d'autres maladies. Quatre-vingt-dix pour cent des personnes de plus de trente ans souffrent de douleurs dans la région lombaire. Les causes de la douleur sont variées - de la présence d’une maladie grave à un long séjour dans une position inconfortable.

Causes du mal de dos du côté gauche

Avec l'apparition de la douleur, il est préférable de consulter un médecin. Il sera en mesure de déterminer la cause de la douleur et de vous dire quoi faire pour vous en débarrasser.

Les causes de la douleur dans la région lombaire à gauche peuvent être:

  • Maladies de la colonne vertébrale - ostéochondrose, scoliose. Le surpoids, l'insuffisance pondérale, l'affaiblissement de l'immunité entraînent des troubles métaboliques, une charge supplémentaire de la colonne vertébrale et, par conséquent, un amincissement du disque intervertébral. Un disque affaibli sous une certaine charge physique (virages serrés, levée de poids) est décalé sur le côté et, dans ce cas, les racines nerveuses de la colonne vertébrale sont pincées. C'est ainsi que la douleur dans le bas du dos apparaît.
  • Saillie du disque intervertébral;
  • Hernie intervertébrale;
  • Pathologie des articulations du sacrum et du bas du dos;
  • Blessures au sacrum ou au bas du dos - étirement des muscles, des ligaments, lésion des vertèbres, leur déplacement. Dans ce cas, la douleur ne vous permet pas de respirer librement et augmente au moindre mouvement;
  • Arthrite, inflammation des tissus cartilagineux et osseux des vertèbres de la région lombaire;
  • Maladies infectieuses des vertèbres;
  • Violations des organes internes de la région pelvienne - maladies rénales, gynécologiques, inflammation de la vessie;
  • Anomalies congénitales de la colonne vertébrale;
  • Néoplasme dans le dos;
  • Nerf sciatique pincé;
  • Radiculite

Il convient de prêter attention au fait que les douleurs douloureuses et persistantes sont caractéristiques des maladies rénales (à l'exception de la colique rénale). Dans ce cas, la présence de sang dans les urines, mais avec la pyélonéphrite, la température augmente brusquement. Si le rein a mal à gauche en bas ou à l'arrière, alors les raisons peuvent disparaître avec des problèmes de rein gauche.

N'oubliez pas que les symptômes des maladies de la colonne vertébrale sont très similaires à ceux de la douleur en cas d'insuffisance rénale et que seul un médecin, utilisant des techniques spéciales de palpation, peut poser un diagnostic préliminaire. Un test d'urine ne fera que le confirmer ou le réfuter.

N'oubliez pas que pendant la grossesse, la colonne vertébrale augmente également, ce qui peut causer des douleurs. Si leur renforcement se produit et que, parallèlement, l'état général de la femme se détériore, une hospitalisation est nécessaire. Mais le plus souvent, une femme enceinte a juste besoin de s'allonger un peu et de soulager ainsi la colonne vertébrale.

Les sensations de douleur varient en force et en caractère, elles peuvent être aiguës ou chroniques, tirer, douloureux, irradiant vers d'autres parties du corps. Les maux de dos aigus à gauche et dans le sacrum sont assez forts, avec le lumbago, la fesse, peuvent limiter l'activité locomotrice, créer des tensions musculaires.

Il survient soudainement, à la suite d'un mouvement imprudent et imprudent, lorsqu'il soulève des poids. Ceci est généralement caractéristique de l'ostéochondrose et de la radiculite. Ce syndrome est un satellite de prolapsus du disque intervertébral et il est associé à une sensation douloureuse à la cuisse et au fessier.

Endoloris vers le bas et avec nerf pincé ou un déplacement des vertèbres.

Les sensations de tiraillement et de douleur peuvent être causées par diverses maladies inflammatoires des organes internes du pelvis et peuvent être accompagnées de:

  • Sensations douloureuses dans le bas de l'abdomen, dans le sacrum, fièvre et apparition de saignements vaginaux - avec problèmes gynécologiques;
  • Douleur lors de la miction, nausée, vomissement, fièvre - avec inflammation de la vessie, pyélonéphrite;
  • Une diminution de l'activité motrice dans la colonne lombaire, une tension dans les ischio-jambiers, peuvent provoquer un engourdissement des membres inférieurs - avec le déplacement de certaines vertèbres.

Certaines maladies des organes de l'appareil digestif peuvent également causer des douleurs dans le bas du dos. Ceux-ci peuvent être des maladies chroniques du foie, du pancréas, de l'estomac, des intestins. Mais les manifestations douloureuses aiguës peuvent être un signe d’obstruction intestinale, de péritonite. Dans ce cas, sans intervention chirurgicale ne peut pas faire.

Causes de douleur sourde dans le bas du dos:

  • Avant la menstruation, la grossesse chez les femmes et le développement de la prostate chez les hommes;
  • Maladie rénale - la douleur peut augmenter en fonction de la gravité de la maladie;
  • Blessures à la colonne vertébrale
  • Le développement des processus tumoraux;
  • Long séjour dans une position inconfortable, style de vie passif;
  • Surtrainer pendant le sport.

Plaie au bas du dos gauche: caractéristiques du traitement

S'il y a une douleur dans le bas du dos, n'essayez pas de l'enlever avec des pommades, une gymnastique ou des médicaments. Seul un médecin peut poser le bon diagnostic et prescrire un traitement. Pour confirmer le diagnostic dans chaque cas, un ensemble d’études de laboratoire et de diagnostic est réalisé. Il peut être nécessaire de consulter un médecin généraliste, un neurologue, un gynécologue, un urologue. Examen requis dans la salle de radiographie et une échographie. La tomographie par ordinateur ou l’imagerie par résonance magnétique peuvent être utilisées pour établir un diagnostic plus précis.

Le traitement de la douleur au bas du dos consiste avant tout à établir la maladie. S'il s'agit d'une maladie des organes internes, le médecin vous prescrira le traitement. Il faut prendre soin d'appliquer les recettes de la médecine traditionnelle. Rappelez-vous qu'ils ne doivent être utilisés qu'en association avec des médicaments et uniquement après avoir consulté un médecin.

Que faut-il faire, comment traiter le problème?

Toute manifestation douloureuse affecte négativement la qualité de vie d'une personne et, par conséquent, dans l'intérêt du patient, de commencer à faire quelque chose le plus rapidement possible afin de s'en débarrasser. S'il n'y a pas de maladie grave de la colonne vertébrale dans la région lombaire du côté gauche, alors, tout d'abord, il est nécessaire d'arrêter la douleur, soulager l'inflammation. Il est souhaitable pendant cette période d'observer le repos au lit. Il est recommandé de dormir sur une surface plane et solide. Si vous avez mal au dos, vous devrez peut-être porter un bandage ou un corset.

Le médecin peut prescrire des médicaments sous forme de pilules ou d'injections. Je recommanderai des onguents, des gels. Si nécessaire, désignez des antispasmodiques. Le diclofénac, l'ibuprofène, le kétoprofène sont des analgésiques et des anti-inflammatoires. Des relaxants musculaires sont prescrits pour soulager les spasmes musculaires. Des médicaments diurétiques et vasculaires sont utilisés pour réduire l'enflure de la racine nerveuse et restaurer la circulation sanguine dans la zone touchée du corps.

La prochaine étape consiste à ralentir la destruction du disque et pour cela, vous devez commencer à faire des exercices thérapeutiques. Le complexe pour restaurer la motilité de la colonne vertébrale et renforcer les muscles du dos est sélectionné par un spécialiste expérimenté. Ce dernier dirige également des cours. En outre, il est nécessaire de connecter la natation et d'essayer de marcher autant que possible. Avec cette maladie, il est contre-indiqué de sauter, de courir, de s’engager dans différents types de lutte et de charges.

Le processus de guérison sera plus rapide si la physiothérapie, la thérapie réflexe et le massage, la thérapie manuelle sont utilisés dans le traitement. Mais tout cela n’est que sur la recommandation du médecin traitant.

Pour le traitement de la sciatique, utilisez parfois des injections de stéroïdes. Ils vous permettent d'éliminer le processus inflammatoire tout en atténuant les souffrances.

Prévention de la douleur sur le côté gauche de la taille

Pour la prévention de la douleur dans la région lombaire à gauche, il est recommandé de:

  • Renforcez les muscles du dos par des exercices simples
  • Pliez les jambes en pliant le corps;
  • Ne soulevez pas de poids, essayez de ne pas faire de mouvements brusques et négligents;
  • Pensez au confort pendant le sommeil, à la position du corps;
  • Essaie de t'asseoir le dos droit, ne reste pas en reste;
  • Ne vous affalez pas en marchant;
  • Faites de petites pauses et malaxez le dos si, en raison de la nature du travail, vous devez rester en position assise longtemps;
  • Ne permettez pas l'hypothermie;
  • Et, bien sûr, n'oubliez pas un mode de vie sain et une nutrition appropriée et saine.

Si vous suivez nos recommandations, les problèmes de dos disparaîtront progressivement, vous serez à nouveau en bonne santé et de bonne humeur. Et pour consolider le résultat, vous pouvez faire un massage préventif deux ou trois fois par an. Nous vous souhaitons que la douleur dans la colonne vertébrale ne vous dérange pas. Santé à toi!

Douleur au bas du dos

Résumé: La douleur dans le dos peut parfois être ressentie d’un seul côté, qu’il s’agisse d’une douleur constante ou d’exacerbations périodiques qui apparaissent pendant un certain temps puis disparaissent. La douleur au bas du dos peut être sévère, aiguë, perçante et peut être sourde, mais constante. Parfois, la douleur dans le bas du dos peut s’affaiblir ou s’aggraver avec certains mouvements et peut également être sensible à la pression.

Mots clés: douleur au bas du dos

Causes courantes de douleur au bas du dos

En règle générale, les douleurs au bas du dos sont causées par l'une des raisons suivantes:

  • dommages aux tissus mous qui soutiennent la colonne vertébrale et / ou à certaines structures vertébrales telles que muscles, ligaments, articulations;
  • hernie intervertébrale ou saillie du disque intervertébral lorsque le contenu du disque est déplacé vers la gauche paramédian ou foraminale sont les causes les plus courantes de douleur au dos ou à la jambe à gauche.
  • problèmes avec des organes internes situés au niveau de la partie centrale du dos, dans les zones abdominale ou pelvienne, par exemple avec les reins, les organes de reproduction, les intestins.

D'autres cas de maux de dos peuvent être un signe de problèmes aux organes abdominaux ou même être le symptôme de problèmes plus graves, tels que la fibromyalgie ou la spondylarthrite ankylosante.

Comprendre les causes possibles du mal de dos à gauche, ainsi que ses caractéristiques et symptômes typiques, peut aider les patients qui se rendent chez le médecin à obtenir un diagnostic précis et un traitement approprié.

Quand ai-je besoin de voir un médecin?

Si le mal de dos gauche peut être traité avec des analgésiques en vente libre (pas plus de 1 à 2 jours), l'application de compresses froides ou chaudes et l'affaiblissement lorsque le niveau d'activité change, une aide médicale peut ne pas être nécessaire. En règle générale, une visite chez le médecin est recommandée dans les cas où la douleur apparaît après une blessure (chute, blessure sportive, accident de voiture), lorsque la douleur ne diminue pas d'elle-même, s’aggrave ou gêne l’accomplissement des activités habituelles telles que rester debout, marcher ou dormir. situations où la douleur est accompagnée d'autres symptômes gênants ou progressifs.

Parfois, le mal de dos à gauche peut être le signe d’une pathologie grave et nécessite des soins médicaux immédiats. Par exemple, les symptômes suivants accompagnant les maux de dos peuvent parler d'une pathologie grave:

  • maux de dos intenses ou soudains qui ne disparaissent pas au repos;
  • douleur extrême et persistante dans le bas du dos et / ou dans la région abdominale;
  • vertiges, confusion, essoufflement;
  • forte fièvre constante ou sporadique, frissons;
  • nausée, vomissement;
  • miction douloureuse ou sang dans les urines;
  • difficulté à contrôler la miction et / ou la défécation;
  • faiblesse grave, engourdissement ou fourmillements dans le bas du corps;
  • perte de poids inexpliquée et significative.

N'importe lequel de ces symptômes peut être le signe d'une maladie grave et constituer une raison d'hospitalisation urgente.

Étirement des muscles du bas du dos

L'entorse lombaire du côté gauche est une cause fréquente de douleurs lombaires à court terme. L'étirement des muscles qui entourent et soutiennent la colonne vertébrale peut être le résultat d'une surcharge ou de blessures mineures, telles qu'une position anormale pendant le sommeil ou une position debout ou assise prolongée.

Les symptômes d'étirement des muscles du bas du dos incluent généralement:

  • douleur au côté gauche de la taille avec une localisation claire;
  • la douleur peut être aiguë et assez grave;
  • douleur qui augmente avec le mouvement musculaire;
  • douleur au toucher;
  • spasmes musculaires;
  • la douleur diminue au repos, par exemple, lorsque vous êtes assis dans une position inclinée avec un support.

Les douleurs au bas du dos peuvent aussi être causées par des problèmes de structures vertébrales telles que les articulations argilaires et les disques intervertébraux.

De telles conditions se produisent souvent des deux côtés de la colonne vertébrale et, en règle générale, provoquent une douleur au bas du dos centrée. Cependant, il est possible que la douleur causée par des problèmes d’épine dorsale soit davantage ressentie du côté gauche.

Si le mal de dos dure plus de 3 jours ou ne disparaît pas lors de l'utilisation de méthodes de traitement simples (repos au lit pendant 1 à 2 jours, prise d'analgésiques en vente libre, application de glace et / ou de coussins chauffants), vous devez consulter un médecin pour obtenir un diagnostic.

Problèmes de dos

Comme mentionné ci-dessus, les douleurs dans le bas du dos peuvent également être causées par des lésions ou des lésions des structures de la colonne vertébrale, notamment des vertèbres, des articulations vertébrales et du tissu conjonctif. Les problèmes les plus courants avec la colonne vertébrale incluent:

Hernie intervertébrale ou protrusion discale intervertébrale

Une partie du matériau du disque intervertébral peut être comprimée du côté gauche du segment rachidien, ce qui provoque une douleur sourde au dos et une douleur vive et perçante qui traverse la cuisse gauche et descend le long de la surface arrière de la jambe gauche. Le plus souvent, la douleur dans la jambe gauche sera plus forte que le mal de dos. Les douleurs dans le bas du dos et les jambes peuvent augmenter après une longue position assise. En règle générale, les hernies intervertébrales ou les saillies de la colonne lombaire ne surviennent pas de manière aiguë sans facteur traumatique préalable et sont le résultat du développement à long terme de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale. Le fait que la douleur au bas du dos soit associée à une pathologie discogène de la colonne vertébrale peut indiquer des épisodes de douleur plus précoce dans le bas du dos, une douleur allant jusqu'au pied, un engourdissement ou une paresthésie sous forme de chair de poule dans le bas du dos et du pied jusqu'aux orteils.

Problèmes avec les articulations arquées (spondylarthrose)

La spondylarthrose de la colonne vertébrale est une autre complication de l'ostéochondrose. En effet, avec la diminution de la distance intervertébrale, la charge sur les articulations gingivales arquées augmente de nombreuses fois, ce qui entraîne une raideur, un inconfort et une douleur dans le dos. Les excroissances osseuses (spondylose) du côté gauche de la colonne lombaire peuvent provoquer une irritation des racines nerveuses, entraînant l'apparition de douleurs fulgurantes traversant la cuisse gauche et descendant dans la jambe gauche;

En règle générale, toutes les complications de l'ostéochondrose se développent en parallèle, ce qui aggrave considérablement l'état de la colonne vertébrale et nécessite des mesures précoces de prévention ou de traitement de l'ostéochondrose développée.

Dysfonction de l'articulation sacro-iliaque

Un dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque peut provoquer des douleurs dans le bas du dos et dans la région pelvienne d'un ou des deux côtés du corps si sa mobilité devient restreinte. Des mouvements excessifs de l'articulation peuvent provoquer des maux de dos et / ou de la hanche pouvant se propager à l'aine. Une mobilité insuffisante provoque généralement des douleurs dans le bas du dos, irradiant vers la fesse et le long de la jambe. La spondylarthrite ankylosante commence souvent par une douleur à l'articulation sacro-iliaque.

En général, pour les problèmes de colonne vertébrale, le traitement initial est non chirurgical et peut inclure un massage, de la physiothérapie, de la physiothérapie, une traction de la colonne vertébrale sans charge et de l’hirudothérapie. Le traitement médicamenteux contre la hernie discale ou la protrusion est extrêmement inefficace et a une gamme étroite d’effets sur le lien pathologique. Le choix des traitements varie en fonction de l’état et des symptômes ressentis par le patient. Une intervention chirurgicale peut être envisagée dans ces cas si la douleur devient chronique ou si grave qu’elle empêche une personne de mener une vie normale.

Causes moins courantes de la douleur au bas du dos

Parmi les autres affections qui provoquent des douleurs au dos à gauche, on peut citer des problèmes de colonne vertébrale locaux ou des affections pouvant entraîner des conséquences graves pour l’ensemble du système musculo-squelettique, par exemple:

Spondylolisthésis dégénératif

Dans les spondylolisthésis dégénératifs, une vertèbre glisse vers l’avant par rapport à la basse, en raison du développement de l’ostéochondrose de la colonne vertébrale. Cette affection provoque souvent une douleur radiculaire d'un côté du bas du dos, car ce processus est généralement associé à d'autres complications de l'ostéochondrose, évoquées précédemment.

Syndromes douloureux chroniques

Les syndromes douloureux chroniques tels que la fibromyalgie et le syndrome douloureux myofascial provoquent des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, une faiblesse et une sensibilité dans certaines zones, appelées points déclencheurs.

Les autres causes possibles de douleur au bas du dos, telles qu'une tumeur dans la colonne vertébrale, une fracture et une infection de la colonne lombaire, sont relativement rares.

Douleur au bas du dos due à des problèmes d'organes internes.

La douleur au bas du dos peut être sévère, aiguë et perçante, et peut être sourde et chronique. Il est assez difficile de déterminer la différence entre les douleurs dorsales causées par des problèmes directement avec les tissus présentant des structures du dos ou de la colonne vertébrale et les douleurs dorsales causées par des problèmes d'organes internes. Les douleurs dans le bas du dos, en particulier dans le bas du dos, peuvent être causées par des problèmes touchant un ou plusieurs organes, notamment les reins et le gros intestin.

Voici quelques causes courantes de douleur au bas du dos causées par des problèmes d'organes internes:

Calculs rénaux

Des douleurs dans le bas du dos provenant de la pierre au rein peuvent être ressenties lorsque la pierre se déplace dans le rein gauche ou passe à travers les uretères, de minces tubes reliant les reins à la vessie. Les autres symptômes incluent: douleur à la miction, difficulté à uriner, malgré le désir constant de vider la vessie, présence de sang dans les urines, nausées et / ou vomissements;

Infection rénale

Une infection du rein gauche peut provoquer une douleur intense ou mate dans le dos à gauche. L’infection commence généralement par l’urètre et la vessie et se propage ensuite aux reins, provoquant une inflammation et une douleur locales. De la fièvre, des nausées et / ou des vomissements sont également présents, ainsi que des mictions douloureuses ou brûlantes. La douleur est généralement ressentie au-dessus de l'aine, près de la colonne vertébrale et est généralement aggravée lors des mouvements ou des pressions;

Problèmes gynécologiques

Les fibromes utérins et l'endométriose, deux maladies courantes chez les femmes, peuvent causer des douleurs au bas du dos. La douleur de l'endométriose est généralement sporadique, aiguë et perçante. Elle est causée par une prolifération de tissus utérins en dehors de l'utérus. D'autres symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales, de la fatigue et une douleur intense pendant la menstruation. Les fibromes utérins - généralement des tumeurs bénignes se développant dans l'utérus - peuvent provoquer des douleurs au dos à gauche, ainsi que diverses irrégularités menstruelles, des mictions fréquentes et des douleurs pendant les rapports sexuels;

Colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse se réfère à la maladie inflammatoire de l'intestin et est exprimée dans l'inflammation constante, pour la plupart, du côlon. L'inflammation provoque généralement une diarrhée chronique, des douleurs rectales et une perte de poids. Les spasmes et les douleurs abdominales sont des symptômes courants de la colite ulcéreuse, qui peut provoquer de graves douleurs au dos, unilatérales ou bilatérales;

La grossesse

Un mal de dos unilatéral peut survenir pendant la grossesse lorsque le corps de la mère s'adapte à la croissance du bébé dans l'utérus. La douleur peut aller de sourde et chronique à aiguë et piercing. L'exercice, le repos fréquent et certaines techniques utilisées en thérapie complémentaire peuvent aider à soulager la douleur;

Pancréatite

La pancréatite est une inflammation du pancréas qui peut provoquer des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen et se propager au quadrant inférieur gauche du dos. Les patients peuvent décrire cette douleur comme étant sourde et douloureuse, aggravée par l’alimentation, en particulier grasse.

Pour établir la cause exacte de la douleur au bas du dos, un examen approfondi doit être effectué. Parfois, un médecin peut recommander une radiographie, une IRM, un scanner ou des analyses de sang. Dans certains cas, il est important de commencer le diagnostic et, en conséquence, le traitement, dès que possible.

Article ajouté à Yandex Webmaster le 2017-10-27, 15:59.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Douleur au bas du dos gauche comment traiter

Probablement pas dans le monde d'une telle personne qui, au moins une fois dans sa vie, n'a pas ressenti de douleur dans le dos et les régions lombaires. Selon les statistiques médicales, les plaintes de douleurs dans le dos se classent au deuxième rang après les infections virales des voies respiratoires dans le monde. Les maux de dos peuvent être causés par de nombreux facteurs: certaines de ces manifestations sont associées à des anomalies congénitales, d'autres sont le résultat de maladies ou de blessures. Dans tous les cas, une personne ne devrait pas se soigner elle-même, car cela pourrait entraîner une détérioration et le développement de complications graves.

En règle générale, les maux de dos à gauche sont le plus souvent observés chez les personnes âgées ou à l'âge de la retraite. Cependant, ces dernières années, cette pathologie a tendance à se rajeunir. Il est désormais souvent possible de rencontrer de jeunes patients qui se plaignent de maux de dos. Quelles sont les causes de la douleur au bas du dos? Considérez ces facteurs plus en détail.

Causes de la douleur au bas du dos

Les principales causes de maux de dos à gauche sont:

  • maladies musculaires;
  • maladies inflammatoires des organes pelviens et de l'espace rétropéritonéal;
  • inflammation des racines de la moelle épinière;
  • blessures et dommages à la région lombaire;
  • courbure de la colonne vertébrale;
  • violation de la posture;
  • la grossesse

Tableau clinique

La douleur dans la région lombaire de gauche peut être de nature et d'origine différentes. Le tableau clinique dépend de la cause de la douleur. Dans les maladies inflammatoires des reins, la douleur peut être de nature sourde ou douloureuse, perturbant constamment ou occasionnellement le patient. En cas de maladie rénale, la nature de la douleur devient aiguë paroxystique et irradie vers le périnée et les organes urinaires.

La douleur dans la région lombaire à gauche peut signaler une inflammation des ovaires chez la femme ou être le premier symptôme d’une grossesse extra-utérine en développement. Dans ce dernier cas, la douleur s'intensifiera et irradiera vers la région génitale, l'anus et le périnée.

Lorsque l'inflammation des racines nerveuses de la moelle épinière, des douleurs rachidiennes lombaires à gauche peuvent survenir occasionnellement, sous l'influence de certains facteurs:

  • l'hypothermie;
  • changement brusque de la position du corps;
  • levage de poids;
  • stress.

En règle générale, le patient ressent une forte douleur dans la région lombaire du personnage tireur. Parfois, il ne peut même pas se redresser, ce qui entraîne une position forcée du corps.

Une douleur dans la région lombaire gauche peut survenir chez les femmes enceintes à mesure que la durée de la grossesse et la croissance abdominale augmentent. La croissance de l'utérus déplace les organes internes et augmente la charge sur la colonne lombaire, à partir de laquelle une femme peut être dérangée par une douleur lancinante et douloureuse dans le dos. Important: si la douleur est épisodique et irradie vers le sacrum et le périnée, il est nécessaire de consulter un gynécologue dès que possible, car de telles manifestations peuvent indiquer une menace de fausse couche ou de naissance prématurée.

Diagnostic de la douleur au bas du dos

Afin de décider de la manière de traiter la douleur au bas du dos, le spécialiste doit identifier avec précision la cause de la douleur. Le patient est soumis à un examen complet du corps, comprenant:

  • tests d'urine (général et échantillons) - vous permettent d'identifier la pathologie des organes urinaires;
  • tests sanguins (général et biochimie);
  • échographie des organes pelviens et de l'espace rétropéritonéal;
  • urographie avec contraste;
  • la cystoscopie;
  • Radiographie
  • MRT et CT;
  • consultation de spécialistes étroits - orthopédiste, neurologue, chirurgien.

Traitement

Le traitement des douleurs lombaires dépend en grande partie de la cause de leur survenue:

  • Pour identifier le processus inflammatoire dans le domaine gynécologique, les femmes sont surveillées par un gynécologue et une antibiothérapie. Le médicament est administré après différenciation de l'agent pathogène.
  • Lorsque la pyélonéphrite et d'autres maladies inflammatoires des organes urinaires sont détectées, le patient se voit prescrire un traitement antibiotique, une forte consommation d'alcool, parfois des médicaments diurétiques et des complexes multivitaminiques. Le patient doit suivre un régime avec la restriction du sel de table et des épices.
  • Pour les maux de dos chez les femmes enceintes, il est nécessaire d’exclure l’apparition du travail et d’ajuster le mode de travail et de repos. Pour réduire la charge sur la colonne lombaire, il est recommandé de porter un pansement spécial et de placer un oreiller ou un rouleau sous la région lombaire.
  • Si une radiculite ou une exacerbation d'ostéochondrose est détectée, un traitement par des anti-inflammatoires non stéroïdiens et un repos au lit sont indiqués jusqu'à ce que le processus aigu disparaisse. Il est conseillé au patient de ne pas soulever de poids et de ne pas trop refroidir.

Alors que le processus inflammatoire aigu s'atténue dans l'ostéochondrose et la radiculite, le massage, la thérapie physique et la thérapie manuelle sont prescrits.

Il est important de comprendre que la douleur dans le bas du dos peut signaler des maladies graves des organes internes nécessitant des soins médicaux immédiats. Autotraitement donc strictement interdit! Il est possible d’appliquer les recettes de la médecine traditionnelle pour le mal de dos, mais seulement après un diagnostic posé par un spécialiste et avec l’autorisation du médecin.

Douleur dans le bas du dos: causes, quoi faire, comment traiter

Les raisons pour lesquelles le bas du dos fait mal

La longe fait assez souvent mal, car c’est dans cette zone que la charge et la charge sont importantes. En outre, les douleurs des organes internes ou des nerfs enflammés irradient souvent vers la région lombaire. Il est nécessaire d'examiner plus en détail les causes de la douleur au-dessus du bas du dos dans le dos à gauche. Rappelez-vous que seul un neurologue qualifié peut diagnostiquer.

Ostéochondrose

Dans l'ostéochondrose, le tissu osseux et cartilagineux de la colonne vertébrale est détruit. les disques intervertébraux faisant office d'amortisseurs sont principalement touchés. Au cours de la maladie, le disque diminue progressivement, perd la capacité de supporter la charge, ce qui se manifeste par la douleur. Dans le cas d'ostéochondrose lombaire, selon le stade, la douleur a une nature différente, allant d'une forte "piqûre" à court terme dans le bas du dos, si vous vous tenez debout, assis ou penché, à une douleur chronique, lorsque le dos est en bois.

Entorse

S'il y a une douleur dans le bas du dos droit, cela peut indiquer une entorse. Dans ce cas, la douleur peut être ressentie à l'arrière des jambes, ainsi qu'aux fesses. Les mouvements du dos dans la partie affectée seront limités et les tentatives de rotation ou de penché peuvent être accompagnées d'un «mal de dos», ce qui obligera le patient à adopter une position douloureuse forcée.

Blessures

Le rein est blessé à gauche ou à droite, si une personne tombe, est frappée au dos, fait un mouvement gênant, etc. Cela peut briser l'intégrité de l'os, blesser les muscles ou les ligaments, ce qui provoque une douleur. Leur nature est différente selon la gravité de la blessure.

Pincement du nerf sciatique

Une condition caractéristique de cette maladie est une douleur vive et aiguë qui se propage à la fesse du côté droit ou gauche. Lorsque le nerf sciatique est pincé, une personne ne pense pas seulement à la raison pour laquelle elle a mal au bas du dos gauche, mais également à de sérieux problèmes de mouvement, il devient même pénible de réorganiser ses jambes.

Spondylose, spondylolisthésis

La spondylose caractérise un état dans lequel les articulations perdent leur mobilité et deviennent plus minces en raison des effets naturels du temps et du vieillissement. Le spondylolisthésis est un état dans lequel une ou plusieurs vertèbres sont déplacées, ce qui s'accompagne d'un pincement du tissu nerveux. C'est pourquoi le dos fait mal et donne à la région lombaire à gauche ou à droite.

Métastases et tumeurs

La douleur peut survenir du fait que des néoplasmes malins se développent dans les organes génitaux, ainsi que des métastases. Une telle maladie peut dépasser les femmes et les hommes, souvent à l'âge de 50 ans.

Maladie de l'intestin

Chez les hommes et les femmes, des douleurs au dos, à gauche ou à droite, apparaissent souvent en cas de maladie intestinale. Du fait que les nerfs de cette zone sont étroitement liés, le cerveau peut à tort reconnaître les impulsions qui y pénètrent et informer la personne que ce n’est pas l’intestin qui fait mal, mais le dos.

Inflammation de la vessie

En plus de la douleur qui se propage au bas de l'abdomen et donne dans le dos, une personne ressent le besoin urgent d'uriner et le processus lui-même n'apportera pas de soulagement, mais provoquera une gêne due à des brûlures et à une douleur. Si vous n’avez pas seulement des douleurs au dos gauche dans la région lombaire, mais avez également des problèmes pour aller aux toilettes, il est possible que la cause en soit le développement de processus inflammatoires dans la vessie.

Maladies inflammatoires

Les inflammations peuvent se manifester par la douleur non seulement dans les organes affectés, mais également dans le dos. Chez la femme, le mal de dos peut indiquer une inflammation de l'utérus, des ovaires ou des appendices. Parmi les autres maladies caractéristiques des femmes et des hommes, on compte l'inflammation des reins ou des glandes surrénales, ainsi que d'autres organes. De plus, les structures de la colonne vertébrale, des muscles ou des ligaments dans le dos eux-mêmes peuvent devenir enflammés, ce qui provoquera des douleurs. L'inflammation est souvent accompagnée non seulement par le fait que, dans la région lombaire du dos gauche, mais aussi par la fièvre, les frissons, la transpiration, les nausées et d'autres symptômes.

Radiculite

La radiculite est une pathologie des racines nerveuses de la colonne vertébrale. En raison du fait que la maladie affecte le tissu nerveux, elle s'accompagne de fortes douleurs dans le dos et le bas du dos et peut empêcher une personne de mener une vie bien remplie sans traitement approprié.

Levage de poids

Si vous avez mal au dos dans la région lombaire, à gauche ou à droite, c’est souvent la montée d’objets lourds. Si la douleur est apparue au cours d'un travail physique pénible, il est fort probable que nous parlons de déchirure du dos, lorsque vous «tirez» dans le bas du dos avec aucun mouvement, vous ne pouvez pas vous retourner et vous pencher et vous voulez plutôt prendre une position couchée confortable.

Classification de la douleur

En général, il est habituel de distinguer plusieurs types de douleurs dans le dos, qui apparaissent dans des états différents. À savoir:

  • non spécifique;
  • radiculaire;
  • spécifique.
Les non-spécifiques sont les plus "inoffensifs", alors qu'ils se produisent le plus souvent. Souvent, cette douleur est une conséquence de l'ostéochondrose, qui n'a pas été guérie de manière opportune, et est également associée à un dysfonctionnement du squelette et des muscles. Douleur radiculaire - conséquence d'une irritation ou d'une inflammation des racines nerveuses. La cause peut être une hernie, un pincement ou un déplacement des vertèbres. Les plus dangereuses sont les douleurs spécifiques: la cause de telles douleurs au dos chez l'homme et la femme peut être une tuberculose osseuse, des fractures, l'oncologie, etc.

Diagnostics

Les techniques de diagnostic reposent sur l'IRM, la tomodensitométrie, la radiographie et d'autres procédures permettant de visualiser la structure du dos et des organes internes. Ces mesures de diagnostic sont désignées sur la base d'une enquête sur le patient et déterminent la situation dans laquelle la douleur s'est produite, son intensité, sa nature, etc.

Quel médecin contacter

Pour connaître les causes des maux de dos à gauche au-dessus de la taille, il est préférable de consulter d'abord un neurologue. Il sera en mesure de déterminer le lien entre la douleur et de vous envoyer chez un spécialiste pour un examen approfondi et la prescription du traitement.

Douleur au bas du dos

La douleur au bas du dos se produit avec un grand nombre de pathologies. De l'évident - problèmes de la colonne vertébrale - à l'inflammation des organes internes. Et avant de commencer le traitement, vous devez décider lequel d'entre eux cause les symptômes.

En effet, pour les pathologies des organes internes, une thérapie est nécessaire, ce qui est fondamentalement différent de la thérapie de l'ostéochondrose, de la scoliose ou de la grossesse.

Les cinq principales causes de douleur au bas du dos

Si une personne a des douleurs au bas du dos, on peut supposer qu'il s'agit d'un symptôme qui provoque l'une des pathologies les plus courantes.

Le premier de ceux-ci est l'étirement des muscles, dans lequel les muscles se révèlent trop étirés et se cassent, au dernier stade, la fente est si grande qu'elle engage également les ligaments. Se produit à la suite d'un exercice inhabituel, d'une levée de poids ou de l'habitude de s'asseoir dans une position inconfortable. Accompagner des symptômes spécifiques:

  • La douleur Douloureux, faible au repos, fort, coupant en essayant de bouger;
  • Gonflement. Il capture tout le côté gauche de la taille, est accompagné d'un hématome au dernier stade et provoque une gêne à la palpation;
  • Restriction de mobilité. Lorsque vous essayez de vous pencher, vous ressentez une vive douleur dans le bas du dos.

Les étirements se produisent le plus souvent chez les personnes âgées, les personnes sédentaires et les personnes négligeant une activité physique systématique, ce qui entraîne un affaiblissement du système musculaire.

Si l’étirement n’est pas traité ou si une inflammation infectieuse commence dans le corps, la deuxième pathologie possible, la myosite (inflammation musculaire), se développe. Les microorganismes pathogènes empoisonnent le corps, les toxines affectent négativement les fibres musculaires dans un organisme affaibli pour une raison quelconque. En conséquence, les symptômes apparaissent:

  • La douleur Le côté gauche de la taille fait mal - faible douleur, sinon bouger, fort, coupant, avec des mouvements. Souvent donné au coeur et pris pour une crise cardiaque;
  • Symptômes d'inflammation. Mal de tête, faiblesse, somnolence, manque d’appétit, nausée. Souvent, la température augmente, le patient a la fièvre;
  • Restriction de la mobilité jusqu'à l'impossibilité totale de se déplacer.

Le processus inflammatoire des tissus musculaires se développe facilement chez les personnes âgées, chez celles qui souffrent de stress constant ou de déséquilibre hormonal, et lors de travaux physiques pénibles.

La troisième pathologie possible concerne les maladies de la colonne vertébrale, qui sont également associées indirectement à des processus inflammatoires. Parmi eux figurent l'ostéochondrose, la scoliose, la cyphose et d'autres violations de la posture. En état de rémission, ils ne gênent pas le patient, mais dès que la vertèbre ou le disque rachidien est déplacé, des douleurs spécifiques apparaissent du côté gauche du bas du dos, qui s'accompagnent d'autres symptômes:

  • Douleur dans les jambes. Le déplacement de la vertèbre a pour conséquence que le patient souffre de douleurs au sacrum, de douleurs à la cuisse et au département des organes du bassin. En conséquence, une fausse boiterie se développe;
  • Douleur abdominale. Tirant, caractère gémissant, complété par des troubles digestifs;
  • Restriction de mobilité. Jusqu'à l'impossibilité totale de bouger.

Auparavant, les maladies de la colonne vertébrale étaient le lot des personnes âgées. Maintenant, l'opinion est réfutée: de nombreux jeunes, sédentaires, travaillant devant un ordinateur et négligeant l'activité physique en souffrent.

Un mal de dos sourd à gauche, sans limitation de la mobilité, accompagne la quatrième cause probable, qui sort naturellement de la liste des pathologies: il s'agit de la grossesse. Au troisième trimestre, lorsque l'enfant pèse plusieurs kilogrammes, ses organes internes sont déplacés et son dos est stressé. Si un nerf est comprimé, des symptômes apparaissent:

  • La douleur Porte un caractère terne et douloureux, il ressemble à une ceinture autour de la taille;
  • Mictions fréquentes et inconfort dans les organes pelviens.

La grossesse n'a pas besoin d'être traitée - l'enfant va naître et les raisons du mal de dos dans la région lombaire de gauche resteront du passé.

Mais la cinquième et dernière des causes les plus courantes ne peut pas être guérie - ce sont des maladies du système urinaire, qui, si elles sont déclenchées, sont lourdes de complications. Parmi eux:

  • Pyélonéphrite ou glomérulonéphrite du rein gauche. Les glomérules du bassin ou des reins sont enflammés, ce qui nuit à la viabilité. Accompagné de leurs douleurs lombaires aiguës, des nausées, des vomissements, des maux de tête, de la fièvre et de la fièvre. Le patient ressent constamment le besoin d'uriner, l'urine est trouble, avec une odeur désagréable, parfois du sang;
  • Urolithiase. Cela se produit en raison de la teneur élevée en sel dans le sang - des calculs se forment dans les reins, qui obstruent éventuellement l'uretère. Immédiatement après que le patient commence à souffrir de douleur aiguë, il y a du sang et du pus dans l'urine, il est difficile de se démarquer. Parfois, une pierre obstrue complètement l'uretère;
  • La cystite La douleur principale est localisée dans la région de la vessie, mais également dans le bas du dos. La miction est accélérée, douloureuse. Dans le sang d'urine. La cystite est une inflammation de la vessie.

Les maladies du système urinaire se développent souvent chez les femmes et, en l’absence de traitement opportun, elles conduisent à la stérilité.

Si vous ressentez des douleurs dans le bas du dos, consultez immédiatement votre médecin. En effet, outre les cinq options les plus courantes, il existe encore de nombreuses raisons possibles, dont le diagnostic est impossible sans équipement spécial.

Quoi d'autre peut être les causes de l'apparition d'une telle douleur

La douleur au bas du dos, qui survient en réponse à des problèmes de la colonne lombaire, à une inflammation des reins ou à la grossesse, est fréquente et assez évidente. Mais les symptômes peuvent indiquer d'autres options.

  • Maladie pulmonaire En règle générale, le mal de dos est une réaction au processus inflammatoire de la plèvre qui entoure les poumons. Au repos et en mouvement, il a le même caractère douloureux, mais il s'intensifie à chaque respiration. Dans les cas avancés, il fait mal au côté gauche de la longe, est un zona et est accompagné d'un essoufflement non seulement pendant une activité physique, mais également au repos. Le patient souffre également de fièvre, de maux de tête et de symptômes de manque d’oxygène, notamment de faiblesse, de léthargie, de problèmes de fonctions cognitives et d’un triangle bleu nasolabial. On peut également observer une perte de poids soudaine et une modification de la forme des articulations;
  • Inflammation de l'ovaire - oophorite. Cela se produit lorsque des agents pathogènes pénètrent dans l'ovaire et que les muqueuses commencent à s'enflammer. En conséquence, des douleurs douloureuses apparaissent dans la région lombaire gauche et entraînent des pertes aiguës lors des rapports sexuels, des pertes vaginales atypiques et une odeur désagréable; le cycle menstruel est perdu;
  • Inflammation de l'intestin. Colite, duodénite, entérocolite, entérite - processus inflammatoires de l'intestin, dus à la malnutrition ou dus à une infection, dus à des microorganismes parasitaires. La nature de la douleur est spasmodique, aiguë, localisée dans la région du nombril, les sensations dans le dos sont secondaires, douloureuses. En plus de la douleur, une personne souffre de ballonnements, de brûlures d'estomac, de problèmes de digestion et de constipation, qui sont remplacés par une diarrhée. Compléter l'image peut diminuer l'appétit et la perte de poids. La douleur s'intensifie après avoir mangé, surtout s'il s'agissait de quelque chose de gras, de sucré ou d'épicé;
  • Pancréatite Un symptôme désagréable peut être accompagné d'une inflammation du pancréas, qui se développe chez les personnes qui abusent de la malbouffe grasse. La longe du côté gauche derrière fait mal, la région sous l'estomac fait mal, il est difficile de respirer, il y a un vomissement et complètement il n'y a pas d'appétit. Les symptômes sont aggravés, si le patient mange des aliments sucrés ou gras, peut être étouffé par les médicaments symptomatiques, mais le résultat pour le corps sera encore pire;
  • Inflammation de la rate. Si l'infection pénètre dans la rate, elle grossit et exerce une pression sur les organes voisins, y compris les nerfs de la colonne vertébrale. En conséquence, le patient souffre de zona douloureux;
  • Maladies de l'estomac. Avec les ulcères et la gastrite dans la muqueuse gastrique se forme un trou irrité par l'acide. En conséquence, une personne souffre de douleur (douleur particulièrement visible lors de la marche dans le bas du dos, ainsi que de crises après avoir mangé), nausée, manque d’appétit, lourdeur à l’estomac, brûlures d’estomac. Parfois, le patient vomit et du sang est visible dans le vomi. Parfois, il établit une relation claire entre les aliments sucrés, gras, épicés et acidifiants et les symptômes qui se manifestent après sa prise.
  • Cardiopathie ischémique. Dans l'ischémie, une partie du tissu musculaire du cœur est remplacée par du tissu conjonctif, ce qui provoque des interruptions du travail. Le patient souffre d'essoufflement, de palpitations cardiaques et de douleurs au bas du dos. Les symptômes s'aggravent s'il tente de faire de l'activité physique. Si vous ne traitez pas la maladie, cela peut entraîner des complications pouvant aller jusqu’à une crise cardiaque;
  • Les tumeurs. Avec le développement de tumeurs malignes, tout le corps est attaqué. Si la moelle osseuse est atteinte ou si des métastases y ont pénétré, des nausées, une perte d'appétit, une perte de poids soudaine et des symptômes de l'organe touché rejoignent le syndrome de la douleur au dos. La défaite des tumeurs - la plus désagréable des causes possibles de conditions douloureuses, car il est difficile à traiter.

Sans diagnostic, le traitement de la douleur est impossible car vous ne pouvez pas vous soigner vous-même. Pour le mal de dos à gauche, vous devez immédiatement consulter un médecin ou l'appeler à la maison. Le médecin procédera à un prélèvement d’anamnèse, à des analyses de sang, à des radiographies, à une échographie et à une tomographie. Il se fera une idée de l’état du corps et établira un diagnostic précis.

Traitement des maux de dos

Le traitement des maux de dos à gauche dépend beaucoup de la cause. En voici quelques unes:

  • Pendant la grossesse, les experts disent que l’attente est le meilleur moyen de sortir. Un enfant est né et aucun traitement n'est requis - tout ira bien. Et pour remédier à cette situation, allez au yoga et faites votre propre forme physique. Mangez moins de malbouffe pour ne pas prendre de poids;
  • Les étirements et l'inflammation des muscles, accompagnés de douleur, nécessitent plus d'attention. Il est conseillé au patient de se conformer au repos au lit, de boire des médicaments qui soulagent l'inflammation, ainsi que de se frotter les onguents chauffants et soulageant la douleur dans le bas du dos chaque soir et chaque matin Si le patient doit la présence de pathologies dues à des microorganismes pathogènes ou à des parasites, des antibiotiques ou des médicaments anti-vers sont ajoutés au schéma de traitement;

La lutte contre des maladies telles que l'ostéochondrose, la cyphose, la scoliose, etc., nécessite beaucoup d'efforts, car elles ne peuvent être guéries jusqu'à la fin. Les douleurs deviennent souvent la réponse à tout mouvement inexact, et il est inutile de les coincer avec des médicaments. Dans ce cas, le traitement doit être complet et inclure:

  • Exercice thérapeutique. Il est occupé avec le patient à la maison, chaque matin et chaque soir, pendant quinze à vingt minutes - une exception n’est prévue que dans les cas où la maladie entre dans une phase aiguë. Inclinaison dans différentes directions, rotation des hanches, coudes, asanas variés, empruntés au yoga - pour apprendre à les exécuter correctement, il est utile d'assister aux cours dans le centre médical le plus proche.
  • Massages Le plus souvent, il est effectué par un spécialiste, mais lors des pauses, le patient est engagé dans un auto-massage - frottement, réchauffement, dos. Vous devez suivre des cours au moins deux fois par an.
  • Physiothérapie Chauffer et utiliser de l’électricité mettra fin à la douleur dans le bas du dos. Ils sont également effectués deux ou trois fois par an.

Sans traitement, la douleur ne disparaît pas, mais si le patient adopte une approche responsable du problème, des problèmes de colonne vertébrale passeront en rémission et les problèmes de mobilité des jambes, de douleur et de limitation de mobilité disparaîtront avec eux. Mais avec des problèmes dans d'autres parties du corps - en particulier dans le système urinaire -, il est si facile de comprendre que cela ne fonctionnera pas. Il faudra:

  • antibiotiques pour tuer l'agent pathogène;
  • diurétiques pour soulager l'enflure et faciliter l'écoulement de l'urine;
  • analgésiques et anti-spasmes.

En cas de violation de la perméabilité de l'uretère, utilisez des médicaments pour fendre la pierre. Et s'ils ne vous aident pas, une opération chirurgicale est effectuée. Dans les cas les plus extrêmes, le rein malade est retiré et un greffon en bonne santé est alors greffé.

Si la cause est d'autres maladies des organes internes, d'autres moyens sont nécessaires, mais souvent non moins radicaux:

  • Pour les maladies pulmonaires, les mucolytiques sont nécessaires pour éclaircir les expectorations, les antibiotiques pour tuer les agents pathogènes, les antipyrétiques et les médicaments qui augmentent l'immunité;
  • Pour l'inflammation de l'ovaire, des antibiotiques, des antispasmodiques et des analgésiques seront nécessaires. Si le traitement n'apporte pas le résultat souhaité, un retrait chirurgical sera nécessaire. Les femmes peuvent avoir des objections, mais elles ne sont généralement pas prises en compte.
  • Si vous avez des problèmes d'intestins, d'estomac et de pancréas, de douleurs abdominales et au bas du dos, vous aurez besoin d'un régime alimentaire, de médicaments qui tueront l'agent pathogène et de médicaments qui restaurent l'état normal de la membrane muqueuse. En outre, améliorer la santé des médicaments utilisés qui augmentent l'immunité;
  • Dans les maladies coronariennes, des pilules sont nécessaires pour stabiliser le rythme cardiaque, abaisser la pression artérielle et les diurétiques. Si, malgré la thérapie par organes, la douleur ne disparaît pas, il faudra peut-être implanter un stimulateur cardiaque. Il s'agit d'une opération difficile, mais nécessaire.
  • Le traitement de ce syndrome douloureux, s'il s'agit d'une tumeur, comprend la radiothérapie et la chimiothérapie. Dans les cas les plus extrêmes, il est nécessaire de retirer les organes internes adjacents à la tumeur ou de l’enfermer. Mais les chances de survie, en règle générale, sont faibles.

Pour tout traitement de la douleur à gauche au-dessous ou au-dessus du bas du dos, vous avez besoin d'un médecin pour poser un diagnostic et vous prescrire un schéma de traitement approprié. Après tout, la douleur peut parler d’un nombre aussi important de violations, qui ne peuvent être ramenées à une radiculite banale, ni à une douleur considérée comme un étirement normal.

Seule l'exactitude de la santé et le traitement opportun permettront de se débarrasser de la maladie, symptôme symptomatique d'une douleur aiguë dans le bas du dos.