Que dit la douleur pelvienne dans le dos?

La douleur pelvienne chez les femmes et les hommes est un phénomène répandu qui peut indiquer des maladies, des perturbations du fonctionnement du système urogénital et des pathologies de l'os pelvien. La douleur pelvienne se produit en raison de l'influence de divers facteurs. Déterminer les causes exactes et prescrire le traitement approprié facilitera un examen médical complet.

Brève anatomie du bassin

La région pelvienne est formée par des os localisés dans la partie inférieure de la colonne vertébrale. Le bassin humain comprend:

  • le coccyx;
  • le sacrum;
  • des paquets;
  • os du bassin (iléaux, sciatiques, pubiens);
  • muscle.

Dans la région pelvienne chez les hommes sont situés:

  • la vessie;
  • la prostate;
  • les conduits spermeux;
  • le rectum.

Chez la femme, les organes internes du petit bassin contiennent la vessie, le vagin, les ovaires, l'utérus et le rectum.

Ainsi, la douleur survient dans divers processus pathologiques. La douleur dans le bassin peut être aiguë ou chronique. En cas de douleur pelvienne chronique, il est habituel de comprendre le malaise manifesté pendant plus de 3 mois.

Des douleurs pelviennes peuvent apparaître à gauche ou à droite:

  1. La douleur du bassin à droite est caractéristique des pathologies hépatiques, de la pancréatite et de l'hépatite. Pour certains symptômes concomitants, les médecins peuvent également diagnostiquer les maladies rénales, la pyélonéphrite et l’urolithiase.
  2. Une douleur dans le bassin à gauche indique des violations du fonctionnement du système digestif, une rate hypertrophiée.

Cette classification facilite le processus de diagnostic et vous permet d'identifier les facteurs exacts qui ont provoqué le problème.

Causes de la douleur dans le bassin

L'apparition de douleurs pelviennes peut être l'un des symptômes cliniques d'autres maladies liées au domaine de la gynécologie, de l'urologie, du système musculo-squelettique.

Les experts identifient des facteurs de provocation communs et des causes spécifiques caractéristiques exclusivement chez l'homme ou la femme.

Général

Les causes courantes de douleur pelvienne incluent:

  1. Tumeurs tumorales de nature bénigne ou maligne, localisées dans les os du bassin. La pathologie peut affecter et les tissus mous. À mesure que la tumeur se développe, des symptômes tels que fièvre, transpiration excessive, faiblesse générale et malaise apparaissent.
  2. Blessures aux membres inférieurs et à l'articulation de la hanche - divers types de contusions, entorses, entorses, fractures (violation de l'intégrité de l'os pelvien).
  3. Infections survenant sous forme aiguë ou chronique. La pathologie de la douleur dans le bassin peut être une pathologie telle que l’ostéomyélite, la tuberculose osseuse. Ils sont accompagnés de fièvre, de syndrome fébrile, de modifications de la composition du sang.
  4. Violation des processus métaboliques, métaboliques dans les os du pelvis. Se produire avec une alimentation inadéquate, déséquilibrée, une carence dans le corps de certains oligo-éléments et des vitamines du groupe D.
  5. Pathologie rénale.
  6. Troubles du fonctionnement du tractus gastro-intestinal.
  7. Les situations stressantes et les bouleversements psycho-émotionnels peuvent provoquer l'apparition de douleurs dites stressantes.
  8. Inflammation de la paroi abdominale antérieure.
  9. Pathologie musculaire - syndrome myofascial.

Un symptôme douloureux intense accompagné d'un gonflement concomitant se produit dans la plupart des cas en violation de l'intégrité de l'os pelvien et nécessite un traitement immédiat pour obtenir de l'aide des médecins.

Chez les femmes

Des maladies gynécologiques peuvent entraîner des douleurs dans la région pelvienne chez les femmes - lésions de l'utérus, ovaires, avec endométriose. Il existe également d'autres causes de douleurs pelviennes, en particulier chez les femmes:

  1. Varices
  2. L'apparition d'une grossesse extra-utérine. Dans cette situation, la douleur est vive, aiguë, unilatérale, accompagnée de saignements utérins abondants.
  3. Menstruation - chez les femmes, la douleur peut survenir à différentes périodes du cycle menstruel et avoir un caractère tirant, douloureux et périodique.
  4. Inflammation de l'utérus ou des trompes de Fallope, des organes génitaux, provoquant une cicatrisation des tissus, ce qui provoque une douleur.

Une rupture d'un kyste situé dans les ovaires peut déclencher une douleur pelvienne aiguë et sévère. Cette affection menace de nombreuses complications et conséquences dangereuses, telles que péritonite, intoxication par le sang, et nécessite donc une intervention médicale immédiate.

Chez les hommes

Selon les statistiques, la douleur dans le bassin est moins fréquente que chez la femme en raison de certaines caractéristiques physiologiques, de la structure et de la localisation des organes génitaux. Une douleur pelvienne peut survenir avec une inflammation des voies urinaires et de la prostate.

Les symptômes cliniques suivants sont caractéristiques:

  • augmentation du besoin d'uriner avec une tendance à augmenter la nuit;
  • douleur localisée dans la région génitale;
  • dysfonction érectile;
  • douleur du contact intime.

Si la pathologie progresse, il peut y avoir des signes inhérents au syndrome d'intoxication: maux de tête, nausées, indicateurs de température élevée.

En cas de tels symptômes, un appel à un médecin et plusieurs études sont nécessaires car, en plus de la prostatite, les douleurs pelviennes chez les représentants du sexe plus fort peuvent être dues aux risques suivants:

  • infections sexuellement transmissibles;
  • tumeurs malignes localisées dans la prostate ou la vessie;
  • urétrite

Les processus pathologiques se développent assez rapidement, menaçant la santé et parfois la vie du patient.

Que signifie la douleur dans le bassin derrière?

La douleur dans le bassin du dos est dans la plupart des cas une manifestation de troubles pathologiques survenant dans le coccyx, région sacrale. Une douleur dans le bassin par derrière résulte d'une hypothermie ou d'une lésion traumatique.

La survenue d'une douleur sourde indique souvent une surcharge de la table vertébrale.

Les douleurs pelviennes aiguës, localisées dans le dos, parlent souvent de formations de calculs dans les reins. Car cette pathologie est caractérisée par de telles comorbidités comme une violation du processus de miction, l'apparition d'impuretés sanglantes dans l'urine.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de la douleur pelvienne commence par une analyse du tableau clinique global, des résultats des antécédents collectés, de l'enquête du patient. Pour poser un diagnostic précis et décider du traitement nécessaire, il est possible de recommander aux patients les techniques instrumentales suivantes:

  • radiographie;
  • tests de laboratoire sur l'urine et le sang;
  • laparoscopie;
  • échographie des organes pelviens;
  • prendre des frottis urétraux;
  • écouvillons du canal cervical.

Dans les cas particulièrement difficiles, en imagerie par résonance calculée ou magnétique, une biopsie peut être nécessaire.

Sur la base des résultats d'un examen médical complet, le médecin sera en mesure de poser un diagnostic précis, de déterminer les causes de la douleur dans le pelvis et de prescrire le traitement optimal à un cas clinique donné.

Quel médecin contacter?

Lorsque la douleur dans la région pelvienne et l'inconfort ne disparaissent pas pendant longtemps, il est préférable de ne pas se soigner soi-même, mais de demander l'aide d'un médecin. Pour les douleurs pelviennes, il est recommandé de consulter ces médecins:

  • rhumatologue;
  • gynécologue;
  • oncologue;
  • néphrologue;
  • un gastroentérologue;
  • urologue;
  • au neurologue.

En présence de lésions traumatiques, l'aide d'un traumatologue et d'un chirurgien sera nécessaire.

Il est urgent de consulter un médecin si les douleurs pelviennes sont accompagnées de l’ajout des symptômes cliniques inquiétants suivants:

  • un symptôme douloureux aigu et soudain;
  • malformation pelvienne;
  • violation de l'activité motrice et de la fonctionnalité du système musculo-squelettique;
  • augmentation de la température corporelle supérieure à 38.

De telles conditions peuvent être très dangereuses. Plus le traitement de la maladie sous-jacente est soigné tôt, plus les chances d'obtenir des résultats positifs stables et de prévenir les complications possibles sont grandes.

Dans la plupart des cas, le patient est envoyé chez le thérapeute, il passe les tests nécessaires, après quoi des directives lui sont prescrites à des spécialistes.

Traitement

Le traitement des douleurs pelviennes est choisi individuellement en fonction de leurs causes, des maladies qui ont provoqué l’apparition de douleurs. Le traitement dans certains cas est effectué par des méthodes conservatrices. Dans les situations critiques, les processus aigus peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

Selon les médecins, le traitement de la douleur dans la région pelvienne devrait être complet et inclure l’utilisation de médicaments, de méthodes de physiothérapie et de recettes populaires.

Conservateur

Le traitement médicamenteux non chirurgical de la douleur dans le pelvis est la pharmacothérapie. Selon les causes du syndrome douloureux, aux fins du traitement symptomatique, les médicaments suivants peuvent être recommandés chez les patients:

  • des relaxants musculaires;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • les glucocorticoïdes;
  • chondroprotecteurs.

Ce type de médicament est particulièrement efficace contre l’arthrite, les atroses et d’autres maladies des articulations. Les médicaments permettent d’éliminer les symptômes douloureux, gonflement, manifestations inflammatoires, d’améliorer l’état général du patient.

Afin de normaliser les processus de circulation sanguine dans la région pelvienne, l'expansion des vaisseaux sanguins et la gestion des manifestations dégénératives, des médicaments tels que Trental et Xanthynol Nicotinate peuvent être recommandés.

Les médicaments sont prescrits sans faute, dont l'action est d'éliminer la maladie sous-jacente dont le symptôme est une douleur pelvienne sourde ou aiguë.

En plus du traitement médical, la physiothérapie suivante est prescrite pour réduire la douleur, éliminer l'enflure et l'inflammation:

  • massages;
  • la cryothérapie;
  • exposition au laser;
  • électrophorèse;
  • cours de physiothérapie;
  • traitements de l'eau;
  • l'acupuncture;
  • thérapie manuelle.

Dans certaines situations, une correction de la nutrition, une thérapie par le régime, le rejet des mauvaises habitudes et des changements de mode de vie peuvent être nécessaires.

Chirurgical

Un traitement chirurgical est nécessaire dans les pathologies de l'os pelvien ou de l'articulation de la hanche, le manque d'efficacité des méthodes de traitement conservateur. Pendant l'opération, les médecins remplaceront partiellement l'articulation touchée ou pratiqueront une arthroplastie complète.

Une intervention chirurgicale peut également être nécessaire dans des conditions aiguës mettant la vie en danger, telles qu'une grossesse extra-utérine, la rupture d'un kyste, une lésion ulcéreuse-érosive du tractus gastro-intestinal et des maladies malignes de nature gastro-entérologique, gynécologique et urologique.

Prévenir la douleur dans le bassin par derrière

Pour prévenir les sensations douloureuses localisées dans la région pelvienne, la mise en œuvre de recommandations médicales préventives aidera à:

  1. Évitez l'hypothermie.
  2. Subir régulièrement des examens médicaux préventifs.
  3. Traiter en temps opportun les maladies gastro-entérologiques, inflammatoires, gynécologiques et urologiques.
  4. Évitez le stress et les chocs psycho-émotionnels.
  5. Donnez-vous régulièrement un exercice réalisable.
  6. Évitez les situations traumatiques.
  7. Pour mener une vie intime régulière.
  8. Mangez bien et équilibré.
  9. S'abstenir de fumer, d'abus d'alcool et de drogues sans ordonnance du médecin traitant.

La douleur pelvienne dans le dos est un symptôme dangereux et dérangeant qui peut indiquer une maladie grave nécessitant une intervention médicale professionnelle en temps opportun. De telles manifestations ne doivent pas être ignorées, surtout si la douleur est aiguë ou chronique.

Un recours rapide à un spécialiste et un traitement adéquat vous éviteront de nombreuses conséquences extrêmement défavorables. Le traitement de la douleur pelvienne est effectué par des méthodes conservatrices et chirurgicales, en fonction des causes sous-jacentes de la maladie.

Douleur osseuse pelvienne: causes et traitement

En cas de douleurs dans les os du bassin, il est très important de déterminer correctement la nature du syndrome douloureux, car il peut indiquer la présence d’une maladie particulière. La zone du bassin comprend les os appariés, le coccyx, le sacrum et même les organes internes du bassin. Par conséquent, les causes de la douleur peuvent être nombreuses.

Douleur dans les os du bassin: la nature de la douleur

Lorsqu'on se blesse aux ligaments, au cartilage, au tissu osseux et aux organes du petit bassin, la douleur se manifeste d'abord de manière aiguë, puis devient douloureuse. En outre, une telle douleur survient après un effort physique, une hypothermie et en général au cours de tout processus inflammatoire. Dans ce cas, il devient assez difficile de déterminer indépendamment la cause du syndrome douloureux, car il n'est pas possible de déterminer l'emplacement exact du site.

De plus, la douleur peut être aiguë ou chronique. Dans le premier cas, cela se produit de manière inattendue et est noté pour une courte période. Dans le second - est permanent. De plus, la cause des deux types de douleur peut être la même.

Principaux symptômes et causes

La douleur dans les os du bassin est caractérisée par les symptômes suivants:

  • inconfort, aggravé par tout effort physique;
  • la douleur est transmise à tout le bas du dos, à l'aine et même aux membres inférieurs;
  • il est difficile pour le patient de se déplacer;
  • changement de démarche (boiterie manifeste);
  • incapacité à rester dans une posture statique (assis, debout, couché);
  • la douleur diminue lorsque vous modifiez la position du corps;
  • des nausées et des vomissements;
  • difficulté à uriner;
  • fièvre.

Les causes peuvent être une étiologie infectieuse, inflammatoire, traumatique, etc. Dans chaque cas, accompagnées de symptômes et de signes supplémentaires. En général, il existe plusieurs groupes principaux, en fonction de l'emplacement et de l'origine.

Qu'est-ce que la douleur pelvienne chronique (vidéo)

À propos des causes de la douleur dans la région pelvienne, vous pouvez trouver sur la vidéo où l’immunologiste-neurologue donne des informations plus détaillées:

Maladies du système squelettique

Dans les maladies du système squelettique, ce sont principalement les tissus osseux ou cartilagineux, la moelle osseuse, etc. qui sont touchés. Les causes les plus courantes sont les suivantes:

  • L'ostéomyélite fait référence à une inflammation purulente des os du bassin. La douleur est aiguë, la température de tout le corps augmente, les fonctions des membres inférieurs ou supérieurs sont perturbées. Le patient ressent de la faiblesse. La cause de l'ostéomyélite est associée à la pénétration de la moelle osseuse, du sang et du tissu de toxines et d'autres agents pathogènes. Une rougeur de la peau, un gonflement et même une fistule avec des écoulements purulents sont notés sur le site de la lésion.
  • L'arthrite survient le plus souvent à un âge avancé. Les articulations des jambes sont touchées, on note les modifications dégénératives et dystrophiques du système squelettique. La douleur est vive et lancinante.
  • L'arthrose déformante se manifeste par un syndrome douloureux lors d'une inversion corporelle et d'un effort excessif du système musculaire.
  • Lorsque bursite enflammé sac de crachat, à cause de ce que le patient ressent une douleur intense dans les fesses. Il devient impossible de se coucher du côté affecté.
  • Pour tendinite est caractérisée par une douleur lors du mouvement, particulièrement actif. Le plus souvent observé chez les athlètes.
  • Surentraînement dans le sport.
  • Tumeurs tumorales de nature maligne ou bénigne. Dans ce cas, le syndrome douloureux augmente progressivement, à l'instar des autres symptômes. Caractéristique - dans les premiers stades de la douleur n’est présent que la nuit. Cela provoque une insomnie. Un patient peut perdre du poids, avoir des frissons et de la fièvre. Dans les formes graves, le système osseux est considérablement affaibli, ce qui entraîne des blessures fréquentes, y compris des fractures.
  • Blessures à l'os de la hanche.
  • L'obésité. Dans ce cas, le bassin tombe une charge insupportable.

Maladies du système circulatoire

Maladies métaboliques

Maladie de Paget

La maladie de Paget, c'est-à-dire que l'ostéite déformante est causée par une violation du tissu osseux remodelé. Dans ce cas, de nouveaux tissus se développent et des ostéoclastes apparaissent, entraînant une déformation de la colonne vertébrale et des membres inférieurs, une ostéoarthrose de forme secondaire se développant. Le patient se fracture facilement les os, il est accompagné de vertiges fréquents, de surdité et de neuropathie de compression.

L'articulation os du bassin / hanche est douloureuse à droite ou à gauche

Pourquoi l'os de la hanche ne fait-il parfois mal que du côté droit? Beaucoup de gens croient à tort que cela dépend de l'étiologie de l'apparition d'une maladie particulière. En fait, les raisons sont exactement les mêmes. Mais la différence est que, plus souvent, la douleur pénètre dans cet os du bassin dont la jambe est l’appui.

Cependant, il est possible d'identifier d'autres raisons qui ne sont propres qu'au syndrome de la douleur à droite. Par exemple, une crise d'appendicite, la formation d'hémorroïdes à droite, une pyélonéphrite chronique, une hépatite. Si la personne est droitier, il exécute le travail principal de la main droite. En raison de la charge unilatérale et de la douleur qui apparaît sur le côté droit du pelvis. Cela perturbe la circulation sanguine.

Si l'articulation de la hanche ne fait que du côté gauche, cela indique une surtension de ce côté du corps. Par exemple, lorsque la jambe de jogging est à gauche. Dans ce cas, la charge tombe exclusivement du côté gauche.

Douleur dans les os du bassin pendant la grossesse et après l'accouchement

Assez souvent, une douleur à la hanche survient pendant la grossesse et après l'accouchement. Cela est dû au fait que le pelvis est soumis à de lourdes charges lors de la formation du fœtus. Après tout, l'utérus fait référence aux organes pelviens. De plus, l'utérus est entouré de ligaments arrondis, fortement étirés à mesure que le fœtus s'agrandit. Dans le même temps, le bassin diverge dans l'articulation pubienne, ce qui entraîne une modification de la démarche.

Cette condition s'appelle la symphysite. La douleur est localisée dans la région sacrale et le coccyx change de position. Il se produit au milieu du 2e trimestre. Plus près de la période de procréation, une gêne est provoquée par un changement de centre de gravité. De plus, pendant la grossesse, une femme cesse de mener une vie active, ce qui conduit à la stagnation.

Mais après l'accouchement, le syndrome de la douleur dans l'os de la hanche est dû à la divergence des os pendant le travail et à la convergence qui s'ensuit. Cela se produit également en cas de manque de calcium, ce qui affaiblit le système osseux, fragilise les os et ramollit les ligaments. Une autre cause peut être une blessure à la hanche lors de l'accouchement, ainsi qu'une pathologie gynécologique.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Lorsque la douleur de la hanche est recommandée pour contacter immédiatement la clinique, cela évite les complications et le développement de maladies graves. La première étape consiste à consulter le thérapeute, qui lui assignera les méthodes de recherche appropriées. Ensuite, le patient peut être dirigé vers un traumatologue, un neurologue, un physiothérapeute, un gynécologue, etc., en fonction de la cause de la douleur.

Au bureau du médecin, le patient doit parler des principaux symptômes. Le médecin examinera soigneusement le patient et prescrira un tel examen:

  • Une analyse complète du sang et de l’urine vous permettra d’identifier le niveau de globules blancs et d’autres substances, ce qui indiquera la présence de certains troubles pathologiques;
  • Les rayons X révéleront des facteurs traumatiques, des croissances osseuses, des dommages et des croissances.
  • une échographie déterminera le degré d'accumulation de liquide synovial et les anomalies des organes pelviens;
  • La résonance magnétique ou la tomodensitométrie révèle des dommages au tissu osseux et au cartilage;
  • Doppler examine les vaisseaux sanguins;
  • L'arthroscopie détermine les lésions osseuses.

Analgésiques

Toute préparation doit être désignée par le médecin traitant après un examen approfondi et approfondi. Le plus souvent, la pharmacothérapie inclut l’utilisation de tels médicaments:

  • Anti-inflammatoire non stéroïdien sous forme de comprimés, d'injections et de pommades (gels). Cela peut être l’indométhacine, le diclofénac, le méloxicam, l’ibuprofène, le nimésulide, le nise.
  • Chondroprotecteurs - "Glucosamine", "Sulfate de chondroïtine".
  • Glucocorticostéroïdes: Dexaméthasone, Medrol, Methylprednisolone, Prednisolone.
  • Analgésiques: “Tramadol”, “Analgin” et autres.
  • Préparations de l'action combinée: "Spazmalgon", "Renalgan."
  • Myorelaxants: «baclofène», «mydocalm».
  • En cas de lésions du système circulatoire - "Pentoxifylline", "Nicotinate Xantinol", "Actovegin", "Trental".
  • Dans certains cas, des antibiotiques sont utilisés.

Physiothérapie

Assurez-vous de visiter la salle de physiothérapie. Le médecin peut prescrire un effet laser, une électrophorèse, un rayonnement magnétique, des vibrations, des massages, des traitements à l'eau, une thérapie physique. Ces procédures vous permettent d'améliorer l'effet des médicaments et d'accélérer le processus de traitement. Assurez-vous d'inclure une diète spéciale et une thérapie de vitamines afin de reconstituer le corps en nutriments.

Gymnastique thérapeutique pour les articulations de la hanche (vidéo)

Vous pouvez vous familiariser avec l'ensemble des exercices thérapeutiques pour soulager la douleur à l'articulation de la hanche, à travers la vidéo:

Intervention chirurgicale

Les méthodes de traitement chirurgical ne sont utilisées que dans les cas très graves et négligés. La méthode la plus courante est l'arthroplastie de la hanche, qui consiste à poser une prothèse. L'articulation peut être remplacée en totalité ou en partie, selon le type de lésion. Le fonctionnement est assez coûteux, mais le résultat est très positif. Il est utilisé pour l'arthrite, l'arthrite, les nécroses aseptiques, les changements dégénératifs et dystrophiques, les fractures, etc.

Médecine populaire

Les recettes de la médecine traditionnelle sont utilisées assez souvent. Ils aident à restaurer les performances des os du bassin, normalisent tous les processus métaboliques, soulagent la douleur et l'inflammation. Le moyen le plus courant et le plus efficace:

  • Teinture pour administration orale. Pour sa préparation, vous aurez besoin d'herbes médicinales: millepertuis, gruau à l'ail et ortie dans un rapport de 1: 3: 2. Les herbes doivent être prises fraîches. Combinez tous les ingrédients et mélangez-les avec un mélangeur. Il est conseillé d’ajouter 5 à 6 parties de noix de la forêt pelées et nécessairement du miel liquide en quantité suffisante pour obtenir une consistance crémeuse. Après avoir mélangé, vous pouvez manger trois fois par jour, 1 cuillère à soupe avant de manger. La durée du traitement est de 50 à 60 jours.
  • Achetez 5 citrons moyens, lavez-les et coupez-les avec le zeste en petits cubes. Verser dans un récipient de 3 litres et remplir le dessus avec de l'eau bouillante. Lorsque le mélange est froid, mettez 3-4 c. l chérie Prenez 1 fois par jour une cuillerée à soupe pendant un mois.
  • Citron, ail, céleri. Pour 6 citrons, prenez 120 grammes d'ail et 250 grammes de céleri. Tous les composants sont broyés et placés dans un récipient. Remplissez avec 4 litres d'eau bouillante, laissez reposer pendant une journée. Vous devez boire 60 à 80 ml par jour et par mois.
  • Préparez des feuilles de cassis et buvez à la place du thé.
  • Vous pouvez faire une compresse d'oignon. Il élimine rapidement les processus inflammatoires. Pré-cuire les oignons au four.
  • Prenez de l'argile blanche ou bleue, dissolvez-la dans de l'eau et appliquez-la sur la plaie avant le coucher. Veillez à envelopper une écharpe chaude. Cette application soulage la douleur et le gonflement.
  • Retirez la feuille du chou, badigeonnez-la de miel et posez-la sur l'articulation de la hanche, à l'endroit de la douleur. Ensuite, enveloppez-vous de polyéthylène et réchauffez-le avec une écharpe en laine. Faites une compresse avant de vous coucher. La durée du traitement est d'un mois.
  • Très bonne aide feuilles de bouleau cuit à la vapeur dans l'eau bouillante. Ils doivent être appliqués sur la zone touchée immédiatement après le réveil du matin.

Prévention

Pour prévenir le développement de rechute, il est recommandé de suivre des règles simples:

  • ne pas surcharger le travail physique du bassin;
  • exercice avec modération;
  • bien manger pour que le corps reçoive toutes les substances nécessaires;
  • utiliser des prémélanges vitaminés au printemps, des fruits et des légumes frais le reste du temps;
  • ne pas trop refroidir;
  • consulter immédiatement un médecin pour toute maladie.

Comment se débarrasser de la douleur osseuse pelvienne

Description et types de douleur dans l'os pelvien

Tous les processus inflammatoires, dégénératifs et pathologiques du tissu osseux, des ligaments et des organes internes qui se trouvent dans l'anneau pelvien peuvent être attribués à des maladies de la région pelvienne.

La région pelvienne est constituée par la paire d'os pelviens, le sacrum et le coccyx, qui forment l'anneau, et les organes pelviens qui s'y trouvent, à savoir la vessie, l'intestin grêle, la prostate chez l'homme et l'utérus avec les appendices chez la femme. Toutes les pathologies impliquant ces organes et tissus osseux provoquent des douleurs dans la région pelvienne.

Les lésions des tissus osseux et cartilagineux, des ligaments et des organes internes provoquent d'abord des douleurs aiguës, puis douloureuses. La douleur douloureuse peut également accompagner les effets d'un effort physique accru et d'une hypothermie, d'une perturbation des processus métaboliques organiques, au stade initial du développement d'un néoplasme. La douleur aiguë survient généralement au début des processus inflammatoires.

Déterminer indépendamment ce qui fait mal, c'est très difficile. Pour le diagnostic devrait se référer à l'aide de la médecine officielle.

Principaux symptômes de douleur pelvienne

Les douleurs résultant de diverses maladies peuvent être caractérisées comme douloureuses, aiguës, «poignard», permanentes - le sentiment dépend de la gravité de la pathologie.

Les patients se plaignent de la douleur de leurs os du bassin lorsqu'ils éprouvent les sensations suivantes:

    La longe fait parfois mal ou la douleur un peu - l'inconfort est aggravé par les mouvements et les tournures du corps; après le chargement, la douleur est donnée aux fesses ou à l'aine;

En raison de la douleur dans la région pelvienne, les jambes commencent à se froisser ou à apparaître en boitant, elles commencent à bouger;

Il devient difficile de rester longtemps en position assise, la douleur donne au sacrum;

  • Par réflexe, vous essayez de prendre une position confortable pour que la douleur s'atténue.

  • La douleur et la boiterie peuvent être à la fois bilatérales et unilatérales. Dans certains cas, la température augmente accompagnée de symptômes, fièvre, nausée, vomissements, altération de la selle et miction.

    Pourquoi blesser les os du bassin

    Les modifications pathologiques des os du bassin, des ligaments et des organes internes situés dans sa cavité nuisent gravement à la qualité de la vie, peuvent entraîner une invalidité et une immobilisation complète. Considérez les causes de la douleur dans cette région.

    Pourquoi l'os pelvien à gauche fait-il plus souvent mal

    Le plus souvent, les patients se plaignent de douleurs pelviennes à gauche, ce qui est très simple à expliquer. Pour beaucoup de gens, le «pied gauche» est le «jogging». Ainsi, lors d'un effort physique quotidien ou spécifique, les ligaments du côté gauche du pelvis sont principalement surchargés pendant l'entraînement.

    Avec la défaite du tissu osseux ou la pathologie des articulations, des maladies possibles se développent également à gauche et à droite, mais en raison de la charge accrue sur la jambe gauche, les patients commencent à ressentir de la douleur de ce côté.

    Lorsque des changements pathologiques dans le système de circulation sanguine et sur le fond des lésions traumatiques peuvent se développer, une ostéomyélite peut se développer. La nature hématogène de l'ostéomyélite est accompagnée de leucocytose et d'anémie - une augmentation du nombre de leucocytes (globules blancs) et une diminution du taux d'hémoglobine (globules rouges) dans le sang.

    Les os pelviens atteints de leucémie aiguë et chronique, qui, comme tous les processus oncologiques, sont accompagnés d'une faiblesse générale, d'une augmentation des ganglions lymphatiques, d'une perte de poids, de lésions.

    Des métastases des os du bassin peuvent se développer avec l'apparition de tumeurs malignes dans les organes urinaires, la partie inférieure de l'intestin et une leucémie de divers types.

    Les symptômes de la pyélonéphrite chronique et l'apparition de lésions rectales, l'inflammation du côlon sigmoïde, des problèmes de la rate peuvent être confondus avec ceux de la douleur pelvienne.

    Avec l'obésité, le système musculo-squelettique doit constamment supporter un stress accru, ce qui affecte négativement son état.

    Pourquoi blesser l'os du bassin à droite

    Les douleurs osseuses dans la région pelvienne à droite peuvent être expliquées par les mêmes raisons que celles qui les causent à gauche, mais il existe certaines particularités. Le premier d'entre eux - manifestations prononcées chez ceux pour qui le soutien est la jambe droite.

    À droite, l'os pelvien provoque plus souvent de la douleur lors de l'inflammation de l'appendice, lors de la formation d'hémorroïdes et d'une pyélonéphrite chronique, accompagnée de processus inflammatoires dans le foie, y compris d'hépatite.

    Pour ceux qui ont la main droite principale, la situation au travail peut expliquer une douleur intense liée aux maladies du squelette droit. Puisque la main droite travaille, la charge lors de l'écriture ou du travail sur un ordinateur tombe du côté droit du corps. La colonne vertébrale est fléchie par réflexe, l'irrigation sanguine des organes internes de la région pelvienne du côté droit est altérée.

    Pourquoi blesser les os du bassin et le bas du dos pendant l'exercice

    Le fait que les os du bassin fassent mal sous une charge accrue n'est pas surprenant, mais pourquoi ressentez-vous des douleurs lors de mouvements normaux?

    Les os du bassin sont le plus souvent affectés par le stress dû à ces maladies:

      La bursite est un processus inflammatoire du sac à dos, la douleur est donnée à la fesse;

    Tendinite - inflammation des tendons - les athlètes sont plus susceptibles de souffrir;

  • Ostéochondrose de la colonne vertébrale inférieure - se développe avec des modifications dégénératives des vertèbres rudimentaires.

  • En cas de pathologie des os du bassin et de l'appareil ligamentaire, la réaction à l'activité physique - virages, basculements dans la région lombaire - est inadéquate. Une douleur avec un minimum de stress survient lors de fractures de compression de la colonne lombaire, au début des processus oncologiques, et même avant l'apparition des premiers symptômes, en cas de troubles métaboliques dus à la résorption osseuse.

    La charge provoque une douleur dans l'hypoplasie congénitale du système musculo-squelettique lors de processus inflammatoires, indépendamment de l'étiologie.

    Pourquoi blesser les os du bassin pendant la grossesse

    Aux premiers stades de la grossesse, les os du bassin sont douloureux à cause de l'étirement des ligaments utérins. Les ligaments ronds principaux sont situés sur différents côtés de l'utérus, ne lui permettent pas de se déplacer de sa position naturelle. Dès que l'utérus commence à se développer, ils se développent.

    À partir de la semaine 17, le bassin commence à se disperser dans la région de la symphyse - à la jonction pubienne, la douleur s'intensifie. Pour compenser la douleur, une femme change de démarche par réflexe, se recule un peu en marchant et la promène d'avant en arrière.

    Une discordance excessive des os pubiens est appelée une symphysite - dans ce cas, la douleur est donnée à la section sacrale. Cela s'explique non seulement par la divergence des os pubiens, mais également par le changement de position du coccyx - il est rejeté par le dos élargi de l'utérus, à l'état normal, le coccyx est dirigé à l'intérieur du petit bassin. En raison de la déviation du coccyx à partir du milieu du 2e trimestre, une femme ressent de la douleur en position assise longue.

    En raison du changement de centre de gravité du corps en préparation du travail, la mobilité de la motilité du ligament lombo-sacré est acquise, ce qui provoque une gêne et une douleur douloureuse.

    Pendant la gestation, la douleur peut être provoquée par des antécédents de maladies inflammatoires des organes gynécologiques - maladie adhésive, varices vulvaires - ou surtension des muscles des cuisses et des fesses, qui subissent un stress croissant.

    Plus le travail est rapproché, plus les os du bassin sont douloureux - ils se séparent, la tête du fœtus est insérée dans le petit bassin avec un segment.

    Raisons pour lesquelles les os du bassin chez les hommes sont blessés

    Chez les hommes adultes, la douleur dans les os du bassin peut s'expliquer par un mode de vie: lors d'activités professionnelles, les hommes devront supporter des charges plus élevées. Ils développent souvent une ostéochondrose et une hernie de la colonne lombaire.

    Le myélome est également plus fréquent chez les hommes. Cette tumeur maligne est localisée dans la moelle osseuse, puis se propage aux os plats du pelvis. Chez les patients présentant des stimuli mécaniques, des hernies de la colonne lombaire et des fractures vertébrales par compression apparaissent souvent. Les symptômes caractéristiques n'apparaissent que 5 à 10 ans après le début de la maladie, avant qu'ils ne posent des diagnostics: ostéochondrose, sciatique, ostéoporose.

    En outre, il faut garder à l'esprit que les hommes sont plus susceptibles d'être blessés. Ils peuvent apparaître comme ayant des effets mécaniques directs - coups, chutes et surcharge pendant l’entraînement ou pour essayer de démontrer la masculinité.

    Raisons pour lesquelles les os du bassin font mal aux femmes

    Chez les femmes, les os du bassin atteints d'ostéodystrophie de divers types - parathyroïde, kystique fibreux généralisé, généralisé - font mal. La maladie apparaît dans le contexte du développement d'une tumeur parathyroïdienne - la tumeur est localisée derrière le sternum.

    Les symptômes de la maladie à un stade précoce sont assez fréquents: maux de tête, nausées, perte d'appétit, faiblesse musculaire, os douloureux. Une boiterie apparaît rapidement, commence à envelopper ses jambes. Les os du bassin s'épaississent, des excroissances apparaissent dans le cotyle et le mouvement des têtes fémorales est entravé. Plus souvent, les femmes en âge de travailler sont malades - 30-45 ans.

    En ce qui concerne les blessures, les femmes se traitent avec plus de soin et blessent le plus souvent le système squelettique non par des effets directs, mais en portant des talons.

    Ils peuvent également se plaindre d'une gêne dans la région pelvienne avec des problèmes gynécologiques, avec des néoplasmes de nature différente et une maladie adhésive.

    En raison de laquelle les os du bassin chez les enfants font beaucoup mal

    Les enfants souffrent d'anomalies congénitales:

      Aplasie - l'absence d'un des os du bassin jumelés est rare;

    L'hypoplasie est un sous-développement de l'un des os du bassin.

    Formation insuffisante de l’acétabulum - un endroit où la tête du fémur pénètre;

  • Diverses anomalies dans la formation de l'anneau pelvien - un bassin plat avec une diminution des dimensions transversales, un bassin oblique, etc.

  • Chez l'adulte, ces pathologies ont un caractère acquis et peuvent être causées à la fois par les conséquences de blessures, d'opérations et de maladies de nature différente.

    Chez les enfants, et plus souvent chez les jeunes garçons, ils diagnostiquent souvent la maladie de Legg de Calvet Perthes, une anomalie de l’approvisionnement en sang de la tête fémorale. Tout d'abord, une légère claudication apparaît, puis une coxarthrose recouvre l'une des extrémités et provoque une déformation grave de l'articulation de la hanche. Plus souvent, défaite unilatérale.

    Chez les filles, cette maladie est également diagnostiquée, mais beaucoup moins fréquemment, et son évolution est plus grave.

    Dans quels cas l'os pelvien est sévèrement touché par les personnes âgées

    Les personnes âgées blessent les os du bassin en raison de processus dégénératifs, qui s'aggravent avec l'âge. En raison du déséquilibre hormonal, tous les processus métaboliques ralentissent, les ligaments perdent leur élasticité, la mobilité dans la région lombaire diminue, les progrès de l'ostéochondrose et de l'ostéoporose.

    Marche longue, effort physique, rotation du corps dans la région lombaire - tout cela provoque des douleurs aux os du bassin ainsi que le reste du système squelettique.

    Les personnes âgées se plaignent souvent de douleurs aux articulations de la hanche et au bas du dos lorsqu'elles marchent ou font de l'exercice.

    Le vieillissement du corps peut entraîner un ralentissement du métabolisme, auquel cas la résorption osseuse commence - la destruction de sa structure. Causes de résorption: absorption réduite des minéraux dans l'intestin, carence en vitamine D, carence en thiamine - vitamine B1, synthèse excessive de cortisol, abus d'alcool et de diurétiques - les minéraux sont intensément lessivés.

    Le diabète sucré est également l’un des types de désordres organiques métaboliques causés par un dysfonctionnement du pancréas - plus souvent, il se développe sur fond d’extinction hormonale.

    Os pelvien fait mal, que faire

    En cas de douleur récurrente dans les os du bassin, vous devez d'abord contacter le thérapeute. Après l'examen initial, le médecin donnera les instructions au traumatologue, au chirurgien, au rhumatologue, à l'oncologue ou à l'hématologue lui-même. Si les os vous font mal en raison de processus inflammatoires des organes internes situés dans le pelvis, d'autres spécialistes peuvent également avoir besoin d'aide.

    Comment faire un diagnostic de douleur dans la région pelvienne

    Tout diagnostic est posé sur les plaintes des patients, en fonction des résultats de l'examen visuel et après évaluation de la performance d'études spécifiques.

    Avant d’aller chez le médecin, vous devez penser à l’avance à la formulation plus précise de vos plaintes, et vous dire quand les os du bassin sont douloureux - lorsqu’on bouge ou au repos, s’il est possible de faire face aux activités ménagères - par exemple, mettre des chaussures, se laver, se pencher, asseyez-vous longtemps et ainsi de suite

    Le médecin vous demandera d’expliquer quand la douleur apparaît, à quel moment, la nature de la douleur (forte, lancinante, douloureuse). On demandera au patient de marcher, de plier les jambes, de prendre son pied sur le côté - de nombreux tests d'activité et d'amplitude des mouvements sont effectués.

    Des examens complémentaires peuvent être indiqués:

      Assurez-vous de donner du sang - une analyse générale pour évaluer le niveau de leucocytes, la biochimie - pour évaluer les processus métaboliques, des tests rhumatismaux;

    Tests d'urine pour suspicion d'insuffisance rénale et du système reproducteur chez l'homme;

    Si vous soupçonnez un problème avec le système de reproduction, les femmes se tournent vers un gynécologue.

    Rayon X - la photo montrera le rétrécissement de la fissure articulaire, la présence d'ostéophytes - les excroissances, les lésions du tissu osseux, la présence de tumeurs, c'est-à-dire l'état général de l'articulation du bassin;

    Échographie - Il est nécessaire de déterminer si du liquide synovial s'est accumulé dans l'articulation et de déterminer l'état des organes situés dans le petit bassin.

    IRM - montre les dommages possibles au cartilage et au tissu osseux;

  • L'arthroscopie est le moyen le plus précis de déterminer si une articulation est endommagée. Il s'agit d'une méthode invasive chirurgicale qui consiste à l'insérer dans l'articulation de la hanche.

  • Les types d'examens dépendent de l'âge du patient, de son état physiologique et de son état général.

    L'utilisation de médicaments pour la douleur dans les os du bassin

    Quelle que soit la cause, le patient peut se plaindre auprès du médecin de la douleur des os du bassin, le traitement commence par l'élimination de la douleur.

    Si un tissu osseux ou un appareil ligamentaire est affecté, il est principalement prescrit:

      Drogues non stéroïdiennes - Ibuprofène, Diclofénac, Nise, Nimésulide. Traitement de courte durée, pas plus de 5 jours, les AINS irritent les muqueuses des organes digestifs.

    Analgésiques non narcotiques et narcotiques - Analgin, Tramadol.

  • Produits combinés - Renalgan, Spazmalgon, etc.

  • Ensuite, les glucocorticoïdes - méthylprednisolone, Medrol - sont introduits dans le schéma thérapeutique; ils éliminent non seulement la douleur, mais ont également un effet anti-inflammatoire prononcé, ainsi que des relaxants musculaires - Mydocalm, Baclofen.

    Pour les pathologies des organes internes situés dans le bassin, les agents combinés et les antispasmodiques sont mis à profit. Pour les douleurs rénales et gynécologiques, il est souvent recommandé d'utiliser No-shpu.

    D'autres rendez-vous dépendent du diagnostic, cependant, dans les processus dégénératifs-dystrophiques et inflammatoires de l'appareil ligamento-osseux, le schéma thérapeutique est standard:

      Pour améliorer la nutrition et rétablir la circulation sanguine, utilisez: Xantinol Nicotinate, Trental, Actovegin, Pentoxifylline;

  • Chondroprotecteurs pour restaurer le métabolisme du calcium.

  • En cas de processus inflammatoires d'étiologie infectieuse, des antibiotiques doivent être introduits dans le schéma thérapeutique.

    Traitement chirurgical de la douleur osseuse pelvienne

    L'intervention chirurgicale est recommandée pour éliminer les anomalies congénitales et les conséquences de blessures, avec l'apparition de tumeurs, de pathologies causées par la résorption osseuse, c'est-à-dire avec des conditions impossibles à normaliser avec des méthodes conservatrices.

    La destruction du tissu osseux est généralement irréversible et la pose d'un implant est souvent nécessaire pour éviter un handicap ou réduire ses effets négatifs.

    Dans les processus inflammatoires des organes internes, les opérations chirurgicales ne sont tentées que dans des conditions aiguës:

      Avec inflammation du caecum;

    Si les diverticules provoquent une obstruction intestinale;

    Les lésions rectales provoquent un saignement constant;

  • Violations du système urinaire ou des organes gynécologiques.

  • Dans les processus dégénératifs du système musculo-squelettique, les médicaments chondroprotecteurs ne peuvent que ralentir le développement du processus, ils ne peuvent pas arrêter complètement la destruction. Dans ce cas, le traitement chirurgical est l’occasion de revenir à un mode de vie et à une activité professionnelle normaux.

    Mesures thérapeutiques auxiliaires

    Ce groupe d'effets thérapeutiques comprend la physiothérapie, les massages, la physiothérapie, l'alimentation, les traitements de spa. Les recommandations dans ce cas sont données par le médecin traitant.

    L’électrophorèse, l’exposition à des rayonnements magnétiques et haute fréquence, des vibrations et un traitement au laser peuvent être recommandés pour rétablir l’état du patient.

    Dans le traitement du système squelettique, le massage et la thérapie par l’exercice sont des mesures thérapeutiques nécessaires qui, après les opérations, commencent au stade pendant que le patient observe le repos au lit. Si vous négligez ces méthodes de récupération, il sera impossible de retrouver votre mobilité.

    Le régime aide à éliminer les effets des maladies du système squelettique et des organes internes situés dans la région pelvienne.

    Commun dans tous les régimes thérapeutiques:

      Le menu doit contenir des aliments contenant les substances utiles nécessaires à une vie normale - vitamines et oligo-éléments.

    Il est conseillé d’élargir le schéma de consommation: augmenter la quantité de liquide pénétrant dans le corps, en particulier pendant le traitement intensif, afin de réduire l’intoxication. L'exception est l'insuffisance rénale.

  • Changer la technologie de la cuisine - le rejet de la friture, pour réduire le flux de substances cancérigènes dans le corps. Les régimes médicinaux aident à normaliser le poids, ce qui est absolument utile pour toutes les maladies.

  • Remèdes populaires pour le traitement de la douleur dans le bassin

    Les fonds provenant de l'arsenal de la médecine traditionnelle pour la douleur dans les os du bassin aident à normaliser les processus métaboliques et à éliminer la douleur.

    Les recettes suivantes aideront à restaurer les processus métaboliques:

      Un mélange d'hypericum, d'ortie, d'ail et de noix. Les matières premières à base de plantes sont mélangées dans des proportions: millepertuis - 1 part, ortie - 2 parts, porridge à l'ail - 3 parts, noyaux de noisette broyés (noisetier) - 6 parts. Le mélange est agité dans un mélangeur, dilué avec du miel liquide jusqu'à obtenir une consistance crémeuse. Cet élixir est pris avant les repas dans une cuillère à soupe 2 mois à 3 fois par jour. Rangez dans un endroit sombre et frais.

    Jus de chélidoine Il est recommandé d'utiliser pour éliminer les tumeurs. La plante est déterrée avec les racines, lavée, broyée et extraite du jus. Ensuite, le jus est mis sur la glace pendant une journée pour qu'il soit stabilisé, décanté et que le liquide soit dilué avec 1/1 de vodka. Celandine - une plante toxique, vous devez donc suivre les règles d'admission: 7 jours pour 1/3 cuillère à café, le même temps - 1/2 cuillère à café, une autre semaine - pour une cuillère à café. La durée du traitement est de 1,5 mois.

  • Décoction à base de plantes de nombreux ingrédients. Il est composé d’un mélange de racines d’Althea et de consoude, de feuilles de géranium des prés: elles en contiennent 100 g; camomille, racine de deviacela et tansy - leur nombre est de 70 g. Prendre une herbe toxique de rue est suffisant pour prendre 40-50 g - cela ajoute non seulement de l'amertume, mais peut également provoquer des nausées et des vertiges en cas de surdosage. Préparez une cuillère à soupe du mélange avec un verre d'eau bouillante et buvez pendant la journée en ajoutant du miel au goût.

  • Pour éliminer la douleur, vous pouvez utiliser des compresses:

      Des oignons cuits au four. Les oignons sont cuits, mélangés avec du goudron de bouleau, pour obtenir la consistance de la crème.

    De topinambour. Il est bouilli jusqu'à ce que le lait soit tendre et que le sucre soit ajouté. La consistance doit ressembler à de la crème sure épaisse.

  • De la consoude. La racine de la plante est râpée et bouillie dans de la graisse d'oie ou de chien pendant environ une heure. Les proportions du mélange - 1 partie de consoude et 2 parties de graisse.

  • Avant de mettre des compresses d'oignons et de topinambour, le mélange est chauffé. Pour prévenir la détérioration, vous devez vous assurer que le problème est que les os du bassin sont douloureux et non le système urinaire.

    Prévenir la récurrence des douleurs osseuses pelviennes

    Pour prévenir la récurrence de maladies provoquant des sensations douloureuses dans la région pelvienne, dès les premiers symptômes d'inconfort, vous devez consulter un médecin pour en comprendre la cause.

    Si une pathologie du tissu osseux ou de l'appareil ligamentaire est diagnostiquée, il est nécessaire d'ajuster le mode de vie:

      Pour réduire l'activité physique, mais en même temps pour empêcher une diminution de la vitalité - des activités sportives habituelles devraient aller à la thérapie physique.

    Normaliser le régime. Il devrait y avoir suffisamment de produits à haute teneur en vitamines du groupe B. Peut nécessiter l’utilisation de complexes vitaminiques.

  • Il est nécessaire de penser à une position confortable pendant le sommeil - peut-être devrez-vous changer le matelas de l'habituel au orthopédique.

  • Vous devriez également vous habiller pour la météo, éviter l'hypothermie.

    Comment se débarrasser de la douleur dans le bassin - voir la vidéo:

    Douleur pelvienne: 18 causes possibles

    L'article présente graphiquement 18 états du corps provoquant des douleurs dans la région pelvienne, de l'inoffensif au danger de la vie. Les causes possibles de l'apparition de la douleur et le traitement de diverses maladies correspondant à ces conditions sont indiqués.

    La douleur pelvienne est une douleur dans la région pelvienne - au niveau inférieur au nombril. Ces douleurs peuvent être causées par différentes maladies et affections du corps, allant des troubles digestifs et du syndrome du côlon irritable aux maladies mettant la vie en danger. Nous considérons 18 causes possibles de douleur dans la région pelvienne. Pour obtenir un diagnostic et un traitement appropriés, consultez un médecin.

    Douleur pelvienne: causes et traitement

    Appendicite

    Appendicite - inflammation de l'appendice, tube, partant du côlon. Les symptômes de l'appendicite comprennent une douleur aiguë dans le bas-ventre droit, des vomissements et de la fièvre. Si vous avez ces symptômes, appelez une ambulance. Une annexe infectée doit être retirée chirurgicalement, sinon elle finira par éclater, l’infection se propagera dans la cavité abdominale, ce qui peut entraîner des complications potentiellement mortelles.

    Syndrome du côlon irritable

    Le syndrome du côlon irritable (SII) est un trouble chronique du système digestif qui provoque des douleurs abdominales récurrentes, des ballonnements, des crampes et des diarrhées ou de la constipation. Les médecins ne savent pas pourquoi IBS se produit, mais il existe des moyens d’éliminer les symptômes - modification du régime alimentaire, suppression du stress, prise de médicaments pour la diarrhée ou la constipation.

    Ovulation douloureuse

    Si vous avez des douleurs abdominales basses au milieu du cycle, cela peut être un signe d'ovulation - l'ovule quitte l'ovaire avec une petite quantité de liquide et de sang pouvant irriter la muqueuse abdominale. La douleur peut être répétée de mois en mois, ce n'est pas le signe d'une maladie et disparaît généralement en quelques heures.

    Syndrome prémenstruel

    Les signes du SPM peuvent être des sautes d'humeur, une augmentation de l'appétit, des douleurs abdominales ou dans le bas du dos, des maux de tête, des seins douloureux, de l'acné. Le syndrome prémenstruel peut être causé par des changements hormonaux. Le stress, un mode de vie sédentaire et un manque de vitamines peuvent augmenter les symptômes. Si votre SPM interfère avec vos activités quotidiennes, consultez votre médecin. Les changements de mode de vie, ainsi que certains médicaments peuvent réduire les symptômes.

    Les lignes colorées sur le graphique du cycle menstruel montrent les changements hormonaux au cours du cycle (changements quantitatifs de quatre hormones - œstrogène, progestérone, hormone stimulant le follicule et hormone lutéinisante).

    Douleurs menstruelles (crampes)

    Chaque mois, une nouvelle membrane muqueuse, l'endomètre, apparaît dans l'utérus, où l'embryon peut s'implanter et se développer. Si la grossesse ne se produit pas, l'endomètre s'effondre et quitte le corps pendant les règles. Des douleurs menstruelles peuvent survenir lorsque l’utérus se contracte pour favoriser la libération de sang. Les crampes sont généralement ressenties dans le bas de l'abdomen ou dans le dos et durent de un à trois jours. Une bouteille d'eau chaude et des antidouleurs aident à soulager les crampes.

    Grossesse extra-utérine

    Une grossesse extra-utérine est une situation potentiellement mortelle qui nécessite des soins médicaux immédiats. Il se produit lorsque l’embryon est implanté et commence à se développer quelque part en dehors de l’utérus, généralement dans la trompe de Fallope. Les symptômes comprennent des douleurs pelviennes graves ou des crampes (en particulier d'une part), des saignements vaginaux, des nausées et des vertiges. Ces symptômes nécessitent des soins médicaux urgents.

    Maladie Inflammatoire Pelvienne

    L'une des complications les plus graves des maladies sexuellement transmissibles (MST) est la maladie inflammatoire pelvienne (PID). Cette maladie infectieuse peut causer des dommages irréversibles à l'utérus, aux ovaires et aux trompes de Fallope (ces dernières sont illustrées, gonflées et rouges) et constitue la principale cause (mais évitable) de l'infertilité chez les femmes. Les symptômes incluent des douleurs abdominales, de la fièvre, des pertes vaginales inhabituelles et des douleurs lors des rapports sexuels ou des mictions. VZOT est traité avec des antibiotiques et, dans les cas graves, avec une intervention chirurgicale.

    On sait qu’à un moment du cycle menstruel, un follicule mûr éclate et libère un ovule (ovulation). Mais parfois, le follicule ne s'ouvre pas et ne libère pas l'ovule, mais le referme, mais se referme, gonfle de liquide et forme un kyste ovarien. En règle générale, un tel kyste est inoffensif et disparaît spontanément, mais un gros kyste peut entraîner des douleurs dans la région pelvienne, des mictions fréquentes et une augmentation du poids. Le kyste ovarien peut être détecté par examen gynécologique ou par échographie.

    Fibrome de l'utérus


    Le fibrome est une tumeur bénigne qui se produit dans la paroi de l'utérus. Le fibrome de l'utérus survient chez les femmes âgées de 30 à 40 ans et ne pose généralement pas de problème. Cependant, certaines femmes atteintes de fibrome utérin peuvent ressentir une pression et des douleurs dans la région pelvienne, des douleurs au dos, des règles abondantes, des relations sexuelles douloureuses ou des problèmes pour concevoir un enfant. Dans de tels cas, le médecin peut suggérer des options de traitement.

    Endométriose

    Chez certaines femmes, les cellules de la couche interne de la paroi utérine (endomètre) se développent en dehors de cette couche (endométriose). Ces excroissances peuvent se produire sur les ovaires, les trompes de Fallope, la vessie, les intestins et d'autres parties du corps. Au moment des menstruations, ces excroissances sont détruites mais ne peuvent pas quitter le corps.

    Bien que l'endométriose soit rarement dangereuse, elle peut causer des douleurs pelviennes et laisser des cicatrices sur les tissus, ce qui peut éliminer les risques de grossesse. Il existe des traitements pour l'endométriose, mais il y a des moments où le traitement est impossible.

    Infection des voies urinaires

    L'infection des voies urinaires (UTI) commence lorsque les microbes y pénètrent (dans des conditions normales, les voies urinaires sont stériles). Les infections urinaires peuvent causer des problèmes n'importe où dans les voies urinaires dans l'urètre, la vessie, les uretères (jusqu'aux reins). Les symptômes incluent une pression dans la partie inférieure du bassin, une miction douloureuse et des mictions fréquentes.

    Cette infection n’est généralement pas une maladie grave si elle commence rapidement à cicatriser. Mais lorsque l'UTI est lancé et se propage aux reins, il peut causer des dommages permanents. Les signes d'infection rénale incluent fièvre, nausées, vomissements et douleurs dans le bas du dos.

    Calculs rénaux


    Les calculs rénaux sont des particules rondes de sel et de minéraux libérés par l'urine. Ils peuvent être minuscules (sous forme de grains de sable) ou gros, de la taille d'une balle de golf. Lorsque les calculs se déplacent des reins vers la vessie, ils peuvent provoquer une douleur soudaine et atroce dans la région pelvienne. Dans ce cas, l'urine peut être rose ou rouge du sang. Consultez votre médecin si vous pensez que vous avez des calculs rénaux. La plupart des calculs sortent du système urinaire par eux-mêmes, mais certains nécessitent un traitement.

    Cystite Interstitielle

    La cystite interstitielle (CI) est une maladie chronique non infectieuse associée à une inflammation de la vessie. La cause est inconnue, chez les femmes il survient 10 fois plus souvent que chez les hommes. Les personnes atteintes de CI graves doivent uriner plusieurs fois par heure. D'autres symptômes incluent une pression et des douleurs au-dessus du pubis, une miction douloureuse et des douleurs pendant les rapports sexuels. La CI est plus fréquente chez les femmes âgées de 30 à 40 ans. Bien que la CI ne puisse pas être traitée, il existe des moyens d'atténuer les symptômes.

    Maladies Sexuellement Transmissibles


    La douleur pelvienne peut être un signe avant-coureur de certaines maladies sexuellement transmissibles (MST). La chlamydia et la gonorrhée (les agents pathogènes sont montrés sur la photo au microscope) sont les deux plus courantes; elles se retrouvent souvent ensemble. Ils ne provoquent pas toujours de symptômes, mais lorsqu'ils le font, ils provoquent des douleurs pelviennes, des mictions douloureuses, des saignements entre les règles et des pertes vaginales anormales. Il est important de consulter un médecin le plus tôt possible et de commencer un traitement afin de prévenir les complications graves et d'éviter d'infecter votre partenaire.

    Prolapsus des organes pelviens

    Au cours du processus de vieillissement, de nombreuses femmes développent un type de prolapsus des organes pelviens, lorsque l'un des organes, par exemple la vessie ou l'utérus, descend à la position la plus basse. En règle générale, il ne s'agit pas d'un problème de santé grave, mais il peut entraîner des problèmes tels qu'une pression sur les parois vaginales, une sensation de lourdeur dans le bas-ventre, une gêne au niveau de l'aine ou du bas du dos, des douleurs pendant les rapports sexuels. Les options de traitement vont des exercices spéciaux à la chirurgie.

    Syndrome de pléthore veineuse pelvienne

    Les varices se produisent généralement dans les jambes (sur la photo - dans la partie supérieure de la cuisse), mais peuvent parfois se développer dans la région pelvienne, lorsque le sang stagne dans les veines pelviennes, ce qui provoque un gonflement et une douleur. Cette condition est connue sous le nom de syndrome de pléthorie veineuse pelvienne. La douleur est généralement pire lorsque vous êtes assis ou debout et quand vous vous allongez, un soulagement survient. Il existe des techniques peu invasives (c’est-à-dire moins d’interventions dans le corps que les opérations à ciel ouvert utilisées dans le même but) pour le traitement du syndrome de la pléthore des veines pelviennes.

    Tissu cicatriciel

    Si vous avez subi une opération chirurgicale (photo) dans la région pelvienne ou au bas de l'abdomen, par exemple une appendicite ou une césarienne, ou une infection dans cette région, vous pouvez ressentir une douleur constante liée aux adhérences - une sorte de tissu cicatriciel interne qui se forme entre organes ou structures. Les adhérences abdominales peuvent causer de la douleur et d’autres problèmes en fonction de leur emplacement. Dans certains cas, les adhérences doivent être enlevées chirurgicalement.

    Vulvodinia

    La vulvodynie est une douleur chronique dans la vulve et le vagin, sans cause connue. Il peut être constant ou répétitif et est souvent décrit comme une sensation de brûlure, des picotements ou une douleur lancinante. Faire du vélo ou avoir des relations sexuelles peut augmenter la douleur. En même temps, l'inflammation est absente. Le diagnostic de vulvodynie n’est possible qu’après exclusion des autres causes de douleur. Les options de traitement vont des médicaments à la physiothérapie.

    Douleur pendant les rapports sexuels

    La douleur pendant les rapports sexuels (dyspareunie) peut être causée par plusieurs des maladies évoquées ci-dessus et dont la plupart sont traitables. Les autres causes de rapports sexuels douloureux sont les infections vaginales ou une lubrification insuffisante.

    Douleur pelvienne chronique

    La douleur pelvienne chronique survient sous le nombril et dure au moins 6 mois. Cela peut être si grave que cela perturbe le sommeil, la carrière et les relations avec les gens. La première étape pour se débarrasser de la douleur chronique consiste à consulter un médecin pour obtenir un diagnostic.

    La plupart des maladies dont nous avons discuté ci-dessus peuvent être traitées, mais parfois, même après de nombreux tests et examens physiques, la cause de la douleur chronique dans la région pelvienne reste un mystère. Dans ce cas, le médecin peut toujours vous aider à trouver un moyen de vous sentir mieux. publié par econet.ru.

    Si vous avez des questions, posez-les ici.