Seule jambe gauche fait mal

Les gens ressentent souvent des douleurs dans les membres inférieurs. Parfois, les deux jambes me font mal, parfois une. La douleur à la jambe et au côté gauche est le symptôme d'une maladie grave. Pendant la grossesse, la douleur est une conséquence du serrage des terminaisons nerveuses dans la partie inférieure de la jambe. Les causes de la douleur sont variées et signifient différentes pathologies.

Avec une douleur régulière à la jambe gauche, traitez la cause de la douleur. Du bon diagnostic dépend de l'efficacité du traitement.

Types de douleur dans les membres inférieurs

La douleur à la jambe gauche est de nature différente et se manifeste de différentes manières. Parfois, des douleurs sont ressenties dans les jambes, même la nuit, parfois elles ne dérangent pas longtemps. Considérez les types de douleur:

  • Tirant, mal aux tibias;
  • La douleur apparaît dans la fesse, dans d'autres parties de la jambe;
  • Sharp et insupportable ci-dessous;
  • Pire en marchant;
  • La douleur donne à d'autres parties du corps.

Douleur - preuve de la maladie. Les femmes enceintes ressentent une douleur à la jambe et au côté gauche à la suite du pincement des terminaisons nerveuses causé par le développement du fœtus.

Les causes

Une douleur à la jambe gauche indique souvent la présence des maladies suivantes:

  • Inflammation du nerf sciatique;
  • Les conséquences de blessures, de dommages mécaniques;
  • Varices, maladies associées aux vaisseaux humains;
  • Spondylolyse;
  • Hernie dans les zones de la colonne vertébrale;
  • Ostéochondrose;
  • Lumboischialgie;
  • Problèmes articulaires - gonarthrose, coxarthrose;
  • Autres maladies.

Souvent, la douleur survient en marchant. On dirait que la jambe est enlevée, le côté fait mal. Considérez les types, les causes de la douleur.

La douleur sourde, la présence d'une gravité constante parlent des problèmes de vaisseaux sanguins. La circulation normale du sang dans les vaisseaux est perturbée par la stagnation du sang et du liquide lymphatique, qui irritent les terminaisons nerveuses. Cela provoque une douleur constante, une sensation d'inconfort, une sensation que la jambe tire. La douleur se propage à travers le corps, donne sur le côté.

Une maladie complexe associée à des lésions vasculaires, la thrombophlébite, provoque des douleurs aux membres inférieurs et à la surface. Les attaques de nature palpitantes sur la surface, souvent dans les jambes. Lorsque la thrombophlébite se manifeste par une sensation de brûlure douloureuse, elle entraîne une douleur à la surface des jambes et de leurs tissus.

La douleur, caractérisée par une tension constante, une sensation de lourdeur, parle d'athérosclérose des artères. Elle se caractérise par une douleur accrue dans la partie du mollet et de la cuisse, avec les pieds froids, et la jambe est constamment abaissée.

Les problèmes de la colonne vertébrale provoquent une douleur irradiante à la jambe gauche lors de la marche, créant ainsi le sentiment que le pied est enlevé. Ces phénomènes sont liés. La douleur dans la partie inférieure des jambes indique une inflammation du nerf sciatique, qui nécessite un traitement. Lorsque la douleur inflammatoire est ressentie dans la cuisse, la jambe inférieure, à la surface du dos, la jambe tire.

Une ostéochondrose, une spondylite et une tumeur à la colonne vertébrale sont à l'origine d'une forte douleur à la jambe gauche provoquée par une maladie nerveuse située à la cuisse. Des attaques douloureuses se font sentir au niveau des jambes, de la cuisse.

La cause de la douleur dans la région de la hanche est la présence de problèmes aux articulations des jambes. Souvent, lorsque le temps change, la jambe se tord. La douleur est douloureuse dans la nature, apporte beaucoup d'inconfort.

La névralgie est caractérisée par une douleur dans le membre inférieur gauche et des attaques sur le côté. Les attaques apparaissent et disparaissent périodiquement.

L'inflammation musculaire est caractérisée par des sensations douloureuses lors de la marche dans différentes parties de la jambe. La raison est de demander au médecin. Une ostéomyélite est à l'origine d'une douleur longue et intense à la jambe gauche.

Ne pas annuler les dommages mécaniques. Outre les ecchymoses, les blessures, la douleur à la jambe gauche au niveau de la cheville est causée par le port de chaussures inconfortables.

Les attaques de douleur à la jambe gauche parlent du développement de l'érysipèle, caractérisé par des symptômes supplémentaires:

  • Rougeur;
  • Augmenter la température.

On dirait que la jambe ne fait pas mal, et ça tire.

Gonflement, rougeur et douleur lancinante à la jambe gauche sont accompagnés de thrombose, cellulite, œdème lymphatique. Lorsque vous touchez la partie enflammée de la jambe, la douleur devient plus forte.

Si vous ressentez de tels symptômes, consultez un médecin, les conséquences seront nombreuses dans l’avenir.

Diagnostics

Le médecin recueillera la quantité d'informations requise. L’importance de la recherche des causes d’une telle douleur décrit précisément le début de leur apparition. Il est important de se rappeler comment la douleur est apparue, de quel type de personnage il s'agissait - cela aidera à expliquer rapidement pourquoi la jambe gauche fait mal.

Méthodes de diagnostic pour les problèmes de la colonne vertébrale:

  • Rayons X de la colonne vertébrale dans le bas du dos;
  • IRM Merci à l'étude d'obtenir un maximum d'informations sur l'état de la colonne vertébrale. Confirme la présence d'une hernie dans la colonne vertébrale.

Pour identifier la cause vous-même, suivez les étapes simples:

  • Allongez-vous sur le dos
  • Soulevez votre jambe douloureuse en condition droite.

Dans les maladies associées à la colonne vertébrale, les maux de dos dans la région lombaire, il existe une douleur sous la forme de coups pointus dans les moments de toux. Jambe tire juste.

Si la douleur à la jambe est causée par une blessure à un membre, confirmez ou refusez la demande en raison d’une radiographie.

Pour diagnostiquer l'état des vaisseaux est réalisée par ultrasons. Le médecin choisit les options appropriées pour les examens et dresse un tableau précis de l'état du patient.

Quels médecins contacter

Il n'est pas toujours clair quelle consultation d'un médecin est requise. Si les causes de la douleur ne sont pas claires, contactez le médecin de district qui pré-établira le diagnostic. Après avoir collecté les informations initiales, il devient évident de savoir de quelle aide est nécessaire.

Les problèmes qui provoquent des douleurs dans la jambe gauche et sur le côté résolvent:

  • Thérapeute;
  • Chirurgien;
  • Angiosurgeon;
  • Rhumatologue;
  • Maladies infectieuses;
  • Traumatologue.

Traitement

Le traitement élimine les causes de la douleur. L'ensemble des mesures, résultant du partage, donnera le résultat, soulager de la douleur dans la jambe, de la maladie.

Pour les problèmes de la colonne vertébrale, une thérapie manuelle est souvent prescrite, suivie d'une correction de la colonne vertébrale. Le vertébrologue est engagé dans cette tâche, il établit des diagnostics, prescrit un traitement. Plus souvent, la préférence est donnée au massage.

Il est important d'identifier correctement les causes de la douleur, le traitement dans différents cas, complètement différent, parfois inacceptable pour d'autres problèmes. Massage contre la douleur dans la jambe est contre-indiqué, dans le traitement de la colonne vertébrale - efficacement.

Les varices sont traitées par un phlébologue, en plus des médicaments, en prescrivant une hirudothérapie. Parfois, sans opération, le succès n'est pas possible.

Comment déterminer les causes de la douleur dans les jambes si les jambes font mal du genou au pied?


Il existe de nombreuses conditions dans lesquelles le patient note une douleur dans les jambes. Dans cet article, nous expliquerons pourquoi les jambes au-dessous des genoux (jambes et pieds) font mal et vous expliquerons à quel point une menace pour la santé peut être sérieuse. Dans certains cas, le problème peut être résolu à la maison, mais si vous avez des questions ou si votre état s'aggrave, il est recommandé de consulter un médecin immédiatement. Cela aidera à identifier la véritable cause de la maladie et à prescrire un traitement.

Douleur dans les jambes dans les maladies des os, des articulations et des muscles

Les causes courantes de douleur dans la région de la jambe sont des maladies du système musculo-squelettique:

  • spasmes musculaires;
  • le syndrome de "jambe fendue";
  • inflammation ou entorse;
  • fracture

Spasmes musculaires

Les spasmes musculaires, comme les raisons pour lesquelles le tibia fait mal, se caractérisent par l'apparition d'une douleur compressive vive et très grave sous le genou, dans les muscles du mollet. Un spasme peut se produire sur le fond d'un effort excessif, après un entraînement intense, avec un changement soudain de température, une déshydratation. La douleur dans ce cas se produit à l'arrière de la jambe inférieure.

Cette condition est typique des athlètes, en particulier lorsque l’entraînement en intensité augmente. Le traitement principal consiste à exclure la cause de la détérioration - la normalisation de la charge et l'adaptation progressive à une intensité d'entraînement accrue.

Que faire avec les spasmes musculaires? Il suffit généralement d’appliquer de la chaleur et de masser doucement le muscle spasmodique pour améliorer le flux sanguin. Il est possible de prévenir les douleurs dans le bas des jambes dues au surentraînement en s'étirant et en se réchauffant avant l'entraînement. Cela aidera également à éviter les fractures osseuses.

"Shintered Shin"

La douleur dans la jambe dans cette condition se développe en raison d'une inflammation du tissu conjonctif et des muscles le long du tibia. Dans le même temps, on note une douleur brûlante qui passe en paix. Souvent, la douleur survient après avoir couru ou sauté sur une surface dure, en particulier pendant un long entraînement. La caractéristique est le lieu d’apparition de la douleur - sur la surface antérieure du tibia. Le patient peut également noter la gravité et la compaction des muscles situés à l'avant du tibia.

La douleur dans le syndrome de "jambe fendue" n'est généralement pas intense et passe d'elle-même. La sensation de lourdeur peut rester un peu plus longtemps, même après la disparition de la douleur. Dans certains cas, des médicaments contre la douleur peuvent aider. Pour la prévention, il est nécessaire de renforcer les muscles et de consacrer plus de temps à l’étirement.

Inflammation des muscles et des tendons de la jambe inférieure

L'un des premiers signes de tendinite (inflammation des tendons) de la jambe inférieure est une sensation de brûlure constante au niveau de la jambe inférieure, du pied ou de la région poplitée. Les patients atteints d'inflammation peuvent également se plaindre que leurs pieds leur font constamment souffrir. Dans ce cas, l'état s'améliore après la première prise d'anti-inflammatoires.

Si, après avoir pris des analgésiques, la douleur ne disparaît pas, vous devez alors suspecter une rupture du tendon d'Achille. Dans ce cas, le risque de développer des troubles circulatoires dans les vaisseaux du pied est élevé. Par conséquent, vous devez immédiatement consulter un médecin. La nécessité d'une intervention urgente explique la gravité de la maladie - il existe un risque de rester invalide de manière permanente.

Fracture ou rupture des ligaments

En plus des anomalies des muscles, une fracture osseuse ou une rupture du ligament peut causer des douleurs à la jambe au-dessous du genou. Dans ce cas, la douleur survient immédiatement après une contusion aiguë ou toute autre charge et ne s'atténue pas avec le temps, même après la prise d'analgésiques.

Il s'agit d'une maladie très grave qui nécessite une intervention immédiate pour rétablir l'intégrité de l'os. Tout retard peut entraîner des complications graves, pouvant aller jusqu’à l’amputation du pied ou de l’ensemble du membre. Par conséquent, lors de la détection des symptômes de fracture, appelez immédiatement une ambulance, immobilisez le membre et fixez la glace au site de la blessure.

Echographie des varices

Troubles vasculaires en tant que causes de la douleur au tibia

Les causes les plus courantes (parmi les maladies vasculaires) pour lesquelles les jambes sous les genoux font mal:

  • thrombose veineuse;
  • les varices;
  • vascularite;
  • athérosclérose.

Thrombose veineuse

En règle générale, une douleur dans la jambe provoque une thrombose veineuse profonde. Cela se produit lorsque le sang stagne en raison d'un mode de vie passif. De plus, les causes de thrombose peuvent être:

  • surpoids;
  • fumer;
  • prendre certains médicaments.

La douleur dans la thrombose des veines de la jambe a un caractère tirant. Le patient se plaint que la jambe «souffre» ou «tire». En outre, certains patients se plaignent de "lourdeur au pied" lorsqu'ils essaient de plier ou plier la jambe au niveau de la cheville.

Si un caillot sanguin se résout, la douleur passera. Mais n'attendez pas que cela se produise tout seul. Consultez un médecin, car la séparation d'un caillot sanguin peut entraîner des complications très graves, voire mortelles.

Parmi les complications moins dangereuses de la thrombose veineuse, on peut distinguer une violation du flux sanguin dans la région des os. Par exemple, un apport sanguin insuffisant au tibia entraînera par la suite sa déformation et sa fracture. Par conséquent, il est recommandé de demander l'aide d'un professionnel dès les premiers symptômes de la maladie.

Varices

La violation des valvules veineuses conduit à des troubles circulatoires, avec veines bleu foncé ou violettes serties apparaissant sous la peau. Cette condition peut être accompagnée d'une douleur sourde et douloureuse dans la région des vaisseaux affectés et d'une sensation de "lourdeur" sur toute la surface de la jambe. Un symptôme caractéristique est une douleur accrue pendant une longue position debout dans une position. Vous devez également suspecter des varices si vos jambes sont constamment douloureuses.

Que faire si avec des varices, les jambes «gémissent» et «bourdonnent» en permanence? Le traitement consiste à porter des bas de compression serrés. Si, malgré leur utilisation, la douleur persiste, consultez votre médecin avant de commencer à prendre des médicaments anti-venotoniques et des analgésiques.

Vasculite

La vascularite est une inflammation de la paroi interne des vaisseaux sanguins. La douleur à l'épaule dans la vascularite est très intense et a un caractère de brûlure constant. La sévérité et la douleur d'un membre. Il est possible de distinguer l'inflammation des autres affections par la présence d'un œdème, d'une rougeur de la peau dans la zone touchée et de symptômes généraux (faiblesse, fièvre).

Et si les jambes douloureuses avec vascularite? Le traitement consiste à utiliser des médicaments anti-inflammatoires et antibactériens.

Athérosclérose

L'athérosclérose est caractérisée par une lésion et un compactage de la paroi interne des artères. Leur lumière se rétrécit ou se chevauche complètement, à la suite de laquelle un trouble circulatoire se développe. Avec le développement de l'athérosclérose dans les vaisseaux de la jambe dans cette zone peut ressentir des douleurs et des convulsions. Ils surviennent généralement lors de longues marches, d'escaliers ou d'autres charges, accompagnés d'une accélération du rythme cardiaque et d'un stress accru sur les muscles.

Dans les cas bénins, la douleur disparaît après le repos. Mais si les artères sont fortement rétrécies ou bloquées, elles peuvent devenir permanentes et persister même au repos. La douleur dans l'athérosclérose peut être accompagnée d'une sensation de "lourdeur" et d'un changement de couleur de la peau dans la région du pied. L'athérosclérose peut également indiquer une cicatrisation médiocre des plaies.

Si elle n'est pas traitée, cette maladie provoquera une nécrose tissulaire. Si la peau de la jambe devient pâle, prend une teinte bleue ou bleu foncé, noircit les pieds, consultez immédiatement un médecin. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour rétablir un flux sanguin normal dans les membres inférieurs.

Les groupes à risque pour l'athérosclérose sont les personnes atteintes de maladies telles que:

Que faut-il faire pour améliorer l'athérosclérose? Le traitement principal est la transition vers un mode de vie sain:

  • cesser de fumer;
  • suivre un régime;
  • contrôle du poids;
  • faire du sport.

Il faut garder à l'esprit que les troubles vasculaires non seulement causent de la douleur, mais nuisent également à la résistance du système ostéo-articulaire. L'absence de traitement contre les maladies vasculaires peut entraîner de fréquentes fractures osseuses et une diminution du tonus et de l'élasticité musculaires.

Traitez toutes les conditions décrites à temps, et vous oublierez la douleur dans la jambe.

Il existe d'autres causes de douleur à la jambe, telles que la neuropathie diabétique. Dans cette condition, des lésions nerveuses sont causées par une glycémie élevée. La maladie se caractérise par l'apparition de douleurs dans les deux jambes, simultanément à une sensation d'engourdissement et à une perte de sensibilité de la peau des pieds et des jambes.

Le traitement est effectué sous la supervision d'un médecin et consiste en la normalisation du taux de glucose et en la prise de médicaments contre la douleur.

Douleur à la jambe gauche

Informations générales

Jambes - appariement de l'organe et du mouvement de l'homme. La jambe se compose anatomiquement de trois parties principales:

Le fémur est formé par le fémur (l'os le plus massif et le plus solide) et la rotule protégeant l'articulation du genou. Le pilon forme les grands et les petits tibias. Beaucoup de petits os forment leurs pieds. L'endroit où le fémur rejoint l'os pelvien s'appelle l'articulation de la hanche.

L'articulation des os fémoraux et tibiaux s'appelle l'articulation du genou et l'os tibial avec l'os du pied: l'articulation de la cheville. Le tendon d'Achille limite les mouvements du pied par rapport au tibia. Les blessures à la cheville et en particulier au genou sont dangereuses car elles causent souvent des dommages irréversibles.

La douleur et la lourdeur dans les jambes deviennent des compagnons de la vie de nombreuses personnes. Certaines personnes continuent à endurer une telle douleur pendant longtemps. En attendant, il est impératif de diagnostiquer et d’identifier la cause de l’inconfort. Après tout, il est beaucoup plus facile de guérir une maladie au stade initial que celle qui est négligée.

Causes de douleur à la jambe gauche

Plusieurs raisons peuvent provoquer des douleurs à la jambe gauche. Ce sont des maladies de la colonne vertébrale, des articulations, des vaisseaux sanguins des jambes ou des muscles. La douleur la plus commune à la jambe gauche est associée aux maladies vasculaires. Cela se produit en raison de la violation de l'écoulement du sang veineux et de l'augmentation de la pression dans les vaisseaux. La stase veineuse qui en résulte est la cause de l'irritation des terminaisons nerveuses et du développement de la douleur. Le plus souvent, de telles douleurs dans la jambe gauche sont de nature «terne», il y a une lourdeur dans la jambe. Ainsi, les varices se développent progressivement.

Avec une autre maladie vasculaire, la thrombophlébite, il se produit une douleur pulsante qui se transforme souvent en une sensation de brûlure sous la peau. Avec la thrombophlébite, la douleur dans la jambe gauche est permanente, en particulier en ce qui concerne la douleur dans les muscles du mollet.

Une autre cause de douleur dans la jambe gauche est l'artériosclérose des artères. Dans cette maladie, les parois des vaisseaux sanguins s'épaississent et le patient ressent une douleur constrictive dans les muscles du mollet. Le plus souvent, l'athérosclérose provoque des douleurs dans les muscles de la jambe. Les douleurs s’aggravent en marchant. Un symptôme caractéristique de l'athérosclérose est la sensation de pieds froids, quelle que soit la saison.

Le groupe de maladies qui provoque l'apparition de douleurs dans la jambe gauche sont les maladies de la colonne vertébrale. Les anomalies existantes dans le travail de la colonne vertébrale, par exemple dans les disques intervertébraux, entraînent l’apparition de douleurs dites radieuses qui s’abandonnent à la jambe. Ce type de douleur peut être attribué à la sciatique (inflammation du nerf sciatique). Dans cette maladie, la douleur de la colonne vertébrale le long du nerf sciatique est transmise aux jambes.

Affection du nerf fémoral

Le plus souvent, cette maladie est secondaire dans l'ostéochondrose lombaire, moins souvent dans la spondylarthrite (surtout chez les enfants), les tumeurs de la colonne vertébrale et se caractérise par une douleur à la surface antérieur-interne de la cuisse. Il y a une douleur à la palpation le long du nerf fémoral. Symptômes positifs de tension nerveuse: douleur à la surface antérieure de la cuisse, avec flexion de la jambe au genou dans la position du patient sur l'abdomen; la force du muscle quadriceps est réduite, la secousse du genou est réduite ou absente, l'hypesthésie dans la zone d'innervation du nerf fémoral.

Le syndrome douloureux dû à des lésions du nerf fémoral doit être distingué du syndrome douloureux résultant d'une inflammation du muscle iliopsoas (psoïte), qui s'accompagne d'une contracture en flexion de la hanche. Très souvent, la douleur à la jambe gauche est associée à des maladies des articulations. La douleur "tord" la jambe. L'aggravation de ce syndrome douloureux est observée lorsque le temps change. Aux stades les plus graves de la maladie articulaire, la douleur peut être permanente, parfois simplement douloureuse. Cela est particulièrement vrai pour les douleurs de goutte. Une douleur dans l'articulation du genou peut indiquer la destruction du cartilage de cette articulation. Mais un diagnostic précis et la prescription de médicaments ne peuvent être effectués que par un spécialiste expérimenté.

Les troubles nerveux périphériques peuvent également causer des douleurs à la jambe gauche. Lorsque la douleur névralgie est de nature paroxystique et se produit le long des fibres nerveuses. Dans les intervalles entre les attaques, la douleur est pratiquement absente et l'attaque douloureuse peut durer de plusieurs secondes à plusieurs minutes.

La douleur la plus sévère à la jambe gauche survient lors d'une inflammation musculaire. La myosite est une maladie assez grave qui doit être traitée sous surveillance médicale constante.

La douleur à la jambe gauche peut être causée par une maladie osseuse infectieuse telle que l'ostéomyélite. Les douleurs dans cette maladie sont aiguës et prolongées. Dans ce cas, la cause de la douleur sont les os eux-mêmes.

Dans certains cas, la cause de la douleur à la jambe gauche est une blessure (ecchymose, fracture, entorse ou rupture des ligaments et des muscles), alors la séquence des actions est plus ou moins évidente. Cependant, il arrive parfois que des dommages se développent progressivement à la suite d'efforts physiques excessifs, d'exercices sans réchauffement préalable, de chaussures mal à l'aise et de la course sur une surface dure.

Une douleur aiguë au tibia de la jambe gauche, associée à une rougeur soudaine de la peau et à une augmentation de la température, favorise l'érysipèle (érysipèle). Un gonflement serré, des battements et une douleur déchirante dans les jambes peuvent indiquer les problèmes suivants:

processus inflammatoire purulent (phlegmon).

En même temps, ils se renforcent avec la palpation et le travail musculaire. On devrait consulter un médecin si la douleur dans les jambes ne s’apaise pas pendant trois jours ou plus, s’applique à toutes les parties des membres inférieurs, accompagnée de faiblesse, d’engourdissement et de refroidissement, de cyanose ou d’enflure de la peau.

Prévention et traitement

Afin d'éviter l'apparition de douleur à la jambe gauche, vous devez suivre certaines règles. Par exemple, pour les problèmes vasculaires, vous avez besoin de:

Limiter les aliments gras riches en cholestérol dans le régime alimentaire;

perdre du poids;

effectuez régulièrement une série d'exercices spéciaux pour prévenir le développement des varices.

Essayez d'éviter de rester debout ou assis de manière prolongée. Lorsque vous êtes assis ou debout, vous devez prendre régulièrement des pauses et changer de position. Il est nécessaire de consulter un médecin si les douleurs aiguës dans la jambe ne reculent pas pendant trois jours, et aussi:

Les pieds deviennent engourdis, froids et affaiblis;

la douleur donne au haut et au bas des jambes;

la peau devient bleue et gonfle;

après une blessure est apparu un gonflement grave.

Pour les problèmes de la colonne vertébrale ou des articulations, il est nécessaire de traiter rapidement ces maladies et de suivre les instructions du médecin. En cas de problème de la colonne vertébrale et de douleurs irradiantes fréquentes dans la jambe droite, il est utile de dispenser des cours de massage réguliers. Effectuer des exercices visant à renforcer les muscles abdominaux entraîne une diminution de la tension des muscles du bas du dos et, en règle générale, une réduction de la fréquence des douleurs irradiantes.

Shin Pain - 13 façons d'apaiser les pieds douloureux

Shin Pain - Information générale

La chose amusante est cette douleur dans la jambe. La plupart des gens savent quand ils l'ont, mais il semble qu'un très petit nombre de personnes, y compris des spécialistes, savent ce que c'est. La plupart des médecins préfèrent le terme «tendineux» ou «périostite», bien qu'ils ne puissent pas dire lequel de ces termes décrit réellement cette affection.

«Une douleur dans la jambe peut signifier beaucoup de choses», déclare Marjorie Elbom, formatrice agréée et directrice adjointe de l'Institut international des sports et de la médecine de la faculté de médecine de l'Université de l'Indiana. «Beaucoup de gens pensent qu'il s'agit du stade initial des fractures par tension, d'autres qu'il s'agit d'une irritation des muscles et d'autres encore qu'il s'agit d'une irritation des tendons attachant des muscles à l'os. Ainsi, le problème du traitement de la douleur est associé au problème de déterminer avec précision ce qu’il est réellement. »

Cela peut expliquer pourquoi tant de personnes actives des deux sexes et de tous les âges souffrent de douleurs dans la partie inférieure des jambes. La douleur dans le bas de l'abdomen survient souvent lors de l'aérobic (environ 22% des étudiants et 29% des instructeurs) et des coureurs de fond (environ 28%).

Il est bien connu que les surfaces inélastiques avec un revêtement sans ressorts peuvent causer de la douleur dans la jambe en un instant, et cela s’applique aussi bien aux personnes qui marchent sur une route en béton qu’à celles qui la pratiquent. Une posture incorrecte, des chaussures inconfortables, des pieds plats, un échauffement insuffisant, des techniques de course et de marche incorrectes, un surentraînement, etc., sont d'autres causes de douleur dans le bas des jambes. Obtenir la douleur dans la jambe est facile.

Les symptômes sont vagues et sont souvent confondus avec des signes de fractures dues à la tension. Mais dans des cas typiques, une douleur dans la jambe inférieure signifie une douleur dans la jambe inférieure d'une ou des deux jambes, bien qu'il puisse ne pas y avoir de zone de sensibilité à la douleur particulière. Après une activité physique, des douleurs, notamment douloureuses, se font sentir sur la surface avant de la jambe. Elles peuvent également apparaître et augmenter au cours de l'activité.

Les outils décrits ici ont été conçus pour éviter que la douleur dans le bas des jambes ne se transforme en fractures et pour vous permettre de continuer à mener une vie active sans vous causer de dommages excessifs. Des outils qui vous encouragent à étirer ou à entraîner vos mollets peuvent être utiles pour prévenir les cas récurrents. Comme toujours, laissez votre guide vous faire mal. Si l’une des recommandations recommandées ici renforce la sensation d’inconfort, ne le faites pas!

Pourboires

Partir du sol

«Commencez par étudier la surface», conseille Elb. "Si vous marchez, courez, dansez, jouez au basket-ball ou quelque chose d'autre sur une surface solide et inélastique, alors vous devez le changer."

Pour ceux qui pratiquent l'aérobic, les dégâts les plus importants se produisent sur les sols en béton recouverts de tapis, tandis que les cours sur des sols en bois causent le moins de dégâts. Si vous devez vous entraîner sur un sol inélastique, assurez-vous que l'instructeur ne vous enseigne que l'aérobic et que la salle dispose de tapis en mousse de haute qualité. Il est préférable que les coureurs choisissent de l'herbe ou du sol plutôt que de l'asphalte et un meilleur asphalte que le béton. Le béton n'est pas du tout élastique et doit être évité dans tous les cas.

Puis va aux chaussures

Si vous ne pouvez pas changer de surface ou si vous constatez que le problème ne s'y trouve pas, alors, selon les experts, vous devez "rechercher d'autres chaussures". «Faites attention au soutien de la voûte plantaire, explique le Dr Albom, à la qualité de la plante des pieds et au choc absorbant la voûte plantaire libre. Les chaussures devraient avoir un coup de pied, et il devrait être soigneusement ajusté. "

Les exercices qui exercent une lourde charge sur l’avant-pied doivent être jugés en fonction de leur capacité à absorber les chocs dans cette zone. La meilleure façon de vérifier est de porter des chaussures dans le magasin et de sauter sur les orteils, puis sur les pieds plats. La résistance aux impacts venant du sol doit être ferme, mais pas sévère.

Pour les coureurs, choisir est un peu plus difficile. Par exemple, des études ont montré qu'environ 58% de tous les coureurs souffrant de douleurs dans le bas des jambes sont excessivement imprégnés (cela signifie que le pied pivote vers l'intérieur). Lorsque vous choisissez des chaussures pour éviter la pronation, vous devez parfois prendre des chaussures qui absorbent moins les chocs, surtout si vous avez mal au bas des jambes.

Changer de chaussures souvent

L'un des moyens de vous assurer que vos chaussures conservent les propriétés les plus amortissantes est de les changer souvent. Harry M. Gordon, chirurgien orthopédique et directeur du programme de course à pied du centre médical de l'université de Pennsylvanie à Philadelphie, conseille d'éviter la douleur aux tibias: les coureurs qui courent 40 km ou plus par semaine ont besoin d'une nouvelle chaussure tous les 60 à 90 jours., à de plus petites distances, les chaussures doivent être changées tous les 4-6 mois.

Ceux qui pratiquent l'aérobic, le tennis ou le basket-ball deux fois par semaine ont besoin de nouvelles chaussures 2 ou 3 fois par an, tandis que ceux qui pratiquent 4 fois par semaine tous les 60 jours.

Suivez quelques règles simples.

Dès que vous avez mal au bas des jambes, suivez la règle: repos, glace, pansement et position élevée de la jambe pendant 20 à 30 minutes. «Ne sous-estimez pas les effets de la glace», explique Albom. - La procédure avec de la glace est simple: placez votre pied sur l'estrade, mettez un pansement et sur le dessus, une bulle de glace pendant 20 à 30 minutes. "

Bains de contraste

Une variante du traitement ci-dessus est un bain de contraste particulièrement efficace contre la douleur à la surface interne de la jambe. Utilisez cette méthode alternativement: 1 minute avec de la glace, 1 minute avec de la chaleur. Faites-le avant de commencer toute activité pouvant causer des douleurs dans la jambe, et continuez pendant au moins 12 minutes.

Entraînez vos muscles du mollet

"Nous constatons que l'étirement des tendons d'Achille et des muscles du mollet est une excellente mesure préventive contre la douleur au tibia", déclare Elbom. «Si vous êtes une femme et que vous portez des talons de 5 cm de haut chaque jour, vous n’étirez pas du tout.»

Les étirements aident car avec les muscles raccourcis, un poids plus important et une tension accrue sont transférés aux os du tibia. Mettez vos mains sur le mur, placez un pied derrière l'autre et appuyez doucement sur le talon du pied, qui est derrière, sur le sol. Faites cela 20 fois et répétez avec l'autre pied.

Prendre soin des tendons

Le Dr Gordon propose cette technique simple pour étirer le tendon d’Achille: debout sur le sol, les pieds à une distance de 15 cm l’un de l’autre. Ensuite, pliez vos coudes et vos genoux vers l'avant tout en gardant le dos droit. Atteignez le point de tension et enregistrez cette position pendant 30 secondes. «Vous devez sentir un véritable étirement dans la partie inférieure des muscles du mollet», dit-il. Répétez l'exercice 10 fois.

Maîtriser le massage

«Avec une douleur à la surface antérieure de la jambe, vous voudrez masser la zone située près du bord de la jambe, mais pas directement sur la jambe», a déclaré Rich Feig, co-directeur de l'American Institute of Sports Massage à New York, auteur de Athletic Massage. Masser directement sur l'os aggravera l'inflammation.

Pour réduire la douleur avec un massage, assoyez-vous sur le sol, pliez un genou et placez votre pied à plat sur le sol. Commencez par frotter légèrement les deux côtés de l'os avec vos paumes, en les déplaçant d'avant en arrière du genou à la cheville. Répétez ces mouvements plusieurs fois. Puis saisissez le muscle du mollet et le bout des doigts massez en profondeur toute la région, en appuyant le plus fort possible.

«Vous voudrez certainement rétablir la longueur et atténuer la tension des tendons dans le mollet et le mollet», déclare Feig, soulignant qu'un bon massage contribue également à améliorer la circulation sanguine dans cette partie du corps.

Corriger les défauts du pied

«Les douleurs aux tibias peuvent parfois être causées par des pieds plats ou par une voûte plantaire très haute», explique le Dr Gordon. "Si vous avez les pieds plats, le muscle de la surface interne du mollet travaille plus et se fatigue plus rapidement, ce qui oblige l'os à prendre plus de poids."

Si vous avez les pieds plats, vous aurez peut-être besoin de chaussures avec un matériau supplémentaire absorbant les chocs ou avec un dispositif pour supporter le pied. Les inserts peuvent être achetés dans les magasins d'articles de sport, mais il est préférable de consulter un orthopédiste avant d'utiliser ces doublures à votre propre discrétion.

«La douleur dans la partie inférieure de la jambe est parfois associée à des arches très hautes», explique le Dr Gordon. "Par conséquent, de nombreux exercices pour étirer et renforcer les muscles, voire même des appareils orthopédiques, sont nécessaires."

Développer les muscles, réduire la douleur

La douleur au tibia peut parfois être évitée en renforçant les muscles entourant la jambe inférieure. Ces muscles aident à ralentir la vitesse du pied et à étouffer les poussées en marchant ou en courant. Ce qui suit aide à les renforcer:

  • Essayez de faire du vélo avec vos pieds attachés aux pédales. Chaque fois que vous appuyez sur les pédales, concentrez-vous sur l’étirement des muscles de la surface avant de la jambe. Le cyclisme vous procure également un bon effort physique en plein air, sans aggraver la douleur dans le bas de vos jambes;
  • pour ceux qui n'ont pas la possibilité d'utiliser un vélo, marcher sur les talons aura à peu près le même effet, provoquant la contraction des muscles et l'étirement autour de la jambe à chaque fois que vous ferez un pas;
  • Si vous êtes intéressé par un exercice qui demande beaucoup d'efforts, essayez ceci: assoyez-vous au bord de la table, suffisamment haut pour que vos jambes ne touchent pas le sol. Jetez une chaussette remplie de grains sur le pied, ou vous pouvez charger une charge pesant 2 kg à partir d'une vieille boîte de peinture en la remplissant de gravier. Suspendez ce poids au pied dans la chaussure pour que le fil ne cause pas de dommages. Pliez le genou. Répétez autant de fois que vous le pouvez, en contractant les muscles de votre mollet chaque fois que vous soulevez votre jambe.

Shin douleur ou fissure?

Étant donné que de nombreux experts considèrent la douleur dans la jambe comme un stade précoce de fracture par traction, il est parfois difficile de parler de la différence entre ces deux conditions. Justement, après une longue négligence, la douleur dans la jambe peut être une fracture de tension. Comment savez-vous si vous avez franchi cette ligne? Nous avons posé des questions sur cet entraîneur Marjorie Alb.

«Dans une fracture de stress, vous aurez une douleur localisée avec précision», dit-elle. - Si quelqu'un te demande où ça fait mal, tu pourras localiser un ou deux doigts à cet endroit. Ce sera un site de fracture osseuse, et ce point est spécifique. La fracture de la jambe va provoquer une douleur douloureuse de haut en bas sur toute la longueur de l'os. "

Douleur dans la jambe

Le tibia fait partie du membre inférieur, du genou au talon. Les tibias, grands et petits, sont reliés par une membrane sur toute la longueur. Les muscles responsables des mouvements du pied et des orteils sont attachés aux os de la jambe et à l'avant.

Les récepteurs de la douleur se trouvent dans la plupart des tissus de la jambe: le périoste, les muscles, les ligaments et les tendons, les vaisseaux et les tissus environnants. En conséquence, la douleur dans la jambe peut être causée par des dommages à l'une de ces structures. Dans la plupart des cas, la douleur dans la jambe est causée par des troubles faciles à traiter. Par exemple, une longue charge statique en position debout, une longue marche et d'autres exercices physiques excessifs ne nécessitent aucun traitement spécifique - un repos suffisant. Mais blessures, coups et contusions, entorses, luxations, processus inflammatoires, etc. nécessiter une intervention médicale obligatoire.

Dans quelles situations il y a une douleur dans la jambe inférieure?

1. Dommages aux muscles de la jambe:

  • processus inflammatoires;
  • surmenage physique;
  • crampes musculaires et crampes;
  • étirement;
  • larmes des muscles du mollet;
  • syndrome de compression;
  • hématome musculaire spontané.

2. Lésions des ligaments et des tendons de la jambe inférieure:

  • inflammation du tendon;
  • lésion du ligament patellaire;
  • dommages au tendon d'Achille;
  • Dommages aux ligaments de la cheville.

3. Lésions des os et des articulations de la jambe inférieure:

  • les entorses;
  • des fractures;
  • l'ostéomyélite;
  • La maladie d'Osgood-Shlatter;
  • l'arthrite;
  • arthrose;
  • inflammation du périoste du tibia;
  • dommages au ménisque du genou.

4. Lésions des vaisseaux et des nerfs de la jambe inférieure:

  • insuffisance des vaisseaux artériels;
  • thrombose veineuse;
  • syndrome post-thrombotique;
  • les varices;
  • Syndromes de la jambe «piégés»;
  • dommages aux fibres nerveuses.

5. Autres affections conduisant à des douleurs dans le bas des jambes:

  • violation de l'équilibre eau-sel;
  • rupture du kyste poplité;
  • inflammation de la graisse sous-cutanée;
  • radiculite lombaire;
  • utilisation de la grossesse ou de la contraception.

Douleur dans la jambe avec des lésions musculaires Inflammation des muscles de la jambe (myosite)

Le symptôme clinique principal

. Son intensité augmente avec la compression musculaire ou avec des charges lors des mouvements. Cela provoque la tension protectrice du muscle affecté, ce qui augmente encore la douleur et peut entraîner une restriction de la mobilité de l'articulation. En outre, une rougeur de la peau est observée sur la zone enflammée. La douleur dans la myosite peut augmenter non seulement pendant les mouvements, mais aussi pendant la nuit, au repos ou par changement de temps.

Avec la progression de la maladie commence à augmenter la faiblesse musculaire, ce qui conduit finalement au développement d'une atrophie partielle ou complète des muscles squelettiques du membre inférieur.

Douleur dans les muscles de la jambe lors d'une surcharge physique

La cause habituelle d'une telle douleur est une charge longue ou répétée sur la jambe. La localisation de la douleur dépend du groupe de muscles le plus touché.

La douleur dans la région antérolatérale de la jambe est causée par une surcharge du groupe des muscles antérieurs. Le symptôme principal de leurs dommages est la douleur sur les côtés extérieur et avant du bas de la jambe. Au début, les sensations douloureuses ne se produisent qu'au moment où le talon frappe le sol en courant. Mais, continuant à donner la charge au pied, la personne commence déjà à ressentir une douleur à chaque pas, qui devient progressivement constant.

Le groupe de muscles des surfaces interne et postérieure de la jambe est responsable de l'extension du pied pendant la course et la marche. Leurs blessures surviennent souvent lorsqu'ils courent sur des surfaces inclinées. La probabilité de lésion musculaire peut augmenter si le pied se tourne excessivement vers l'intérieur. La survenue de blessures contribue également aux chaussures de course, qui protègent mal le pied d'une telle rotation.

La douleur avec de telles lésions est d'abord observée au-dessus de la cheville, à l'intérieur de la jambe. Il est amélioré si la personne tourne le pied vers l'intérieur au niveau de l'articulation de la cheville ou se place sur la pointe des pieds. Si la charge ne s'arrête pas, la douleur progresse vers l'avant, se propageant vers le côté intérieur de l'articulation de la cheville, ainsi que vers le haut le long de la jambe, sans atteindre le genou légèrement. Son intensité augmente à mesure que les dommages musculaires progressent.

Douleur aiguë dans les jambes avec des spasmes musculaires ou des crampes

, appelé contraction involontaire d'un seul muscle ou de leur groupe entier. La cause de cette maladie peut être due à divers troubles du métabolisme dans le corps, à une mauvaise circulation du sang dans la jambe ou à une forte intensité musculaire.

. Le principal symptôme des crises est une douleur aiguë, presque insupportable, dans les muscles du mollet. Il survient presque toujours soudainement. Si ces symptômes sont épisodiques, il ne s'agit pas d'un signe de pathologie. Mais fréquente, spontanée

(surtout la nuit) - la raison de la visite chez le médecin. Il est nécessaire de consulter un thérapeute qui, si nécessaire, fera appel à un spécialiste plus étroit.

Douleur dans les muscles de la jambe quand ils sont étirés

Des étirements des muscles de la jambe peuvent survenir lors de la marche rapide, du jogging, de la pratique de tout type de sport et même de la marche avec des chaussures mal choisies. Les premières sensations de gêne peuvent survenir immédiatement après une charge musculaire inhabituellement élevée ou après 12 à 24 heures.Les muscles de la jambe peuvent sembler tendus, gonflés et lourds. Il y a une douleur au toucher, parfois assez prononcée. Dans certains cas, rejoint

muscles tendus, ce qui s'accompagne d'une augmentation significative de la taille de la jambe. La douleur et la sensibilité à la palpation peuvent persister plusieurs jours, voire quelques semaines, aggravées par les mouvements, en particulier lorsque la cheville est fléchie.

La flexion et l'extension de l'articulation de la cheville sont associées respectivement à l'étirement et à la contraction du muscle gastrocnémien. Si ces mouvements dans l'articulation se produisent de manière trop brutale, soudaine et avec une force excessive, il peut en résulter une rupture du muscle gastrocnémien. Habituellement, une rupture se produit dans une petite zone du muscle dans la région de sa jonction avec le tendon. Mais dans certains cas, des fractures assez importantes peuvent être observées et parfois même une séparation complète du muscle du tendon. En règle générale, de telles fractures surviennent lorsque le membre est fortement plié dans une direction opposée à la force en jeu. Par exemple, il peut s’agir du moment où il faut démarrer ou arrêter en cours d’exécution.

Les fractures musculaires sont accompagnées de fortes douleurs soudaines à l'arrière de la jambe. Il y a une sensation semblable à un coup direct à la jambe. La douleur peut s’apaiser pendant un certain temps, mais elle revient ensuite, devient permanente et commence à s’intensifier avec le développement de spasmes musculaires et d’une accumulation de hématome.

En ressentant la jambe blessée, il y a une douleur locale. Parfois, il est possible de déterminer par gonflement, qui est causé par une hémorragie. Avec une rupture complète (séparation du muscle dans la zone de son attachement au tendon), il s'avère parfois même ressentir l’écart qui s’est créé entre le tendon et le muscle. Ces blessures sont accompagnées d'un gonflement dans la région du muscle endommagé et d'une limitation de l'amplitude des mouvements.

Syndrome d'écrasement (syndrome d'accident)

Le syndrome de compression des tissus mous est une pathologie très grave résultant d'une pression forte et / ou prolongée sur la partie inférieure de la jambe. Après une petite période indolore, une hémorragie interne se produit dans les muscles endommagés. L'hématome survenu comprime les vaisseaux sanguins et les fibres nerveuses, ce qui aggrave le degré de perturbation. Le pilon devient chaud au toucher, œdémateux, dans lequel une douleur intense apparaît.

La complication la plus grave possible avec ce syndrome est le développement de lésions irréversibles des tissus musculaires et des fibres nerveuses. Dans ce cas, les muscles sont détruits et leur défaillance fonctionnelle (pied affaissé). Une personne peut perdre la capacité de plier le pied, ce qui rend tout mouvement normal impossible.

Douleurs douloureuses dans la jambe avec hématomes musculaires spontanés

Parfois, les patients sous anticoagulants (anticoagulants) peuvent développer des hémorragies soudaines et spontanées dans les muscles de la jambe. Ils se caractérisent par une douleur douloureuse et une augmentation de la taille de la jambe. Il y a des semblables

sans blessures préalables, ou à la suite du moindre dommage.

Douleur dans les muscles de la jambe avec lésions des tendons et des ligaments, inflammation des tendons.

La tendinite (tendinose) est un groupe important de lésions inflammatoires du tendon. Si le processus s'étend non seulement au tendon lui-même, mais également à la coquille environnante, on parle alors de développement.

. Ces deux maladies sont accompagnées de douleurs et de troubles du système musculo-squelettique.

Souvent, les tendinites et les tendovaginites se produisent en même temps, car elles ont les mêmes causes. Il est très difficile de les distinguer, mais dans la plupart des cas, cela n’est pas nécessaire, car les méthodes de traitement sont presque identiques. Avec les inflammations des tendons, leur force diminue, ce qui augmente le risque de déchirure.

Les principaux symptômes de l'inflammation du tendon sont:

  • douleur avec mouvements actifs qui se produisent avec la participation du tendon affecté;
  • relative indolence de mouvements passifs similaires;
  • douleur en ressentant le tendon enflammé;
  • rougeur et augmentation de la température de la peau sur la région du tendon touché;
  • crepitus (crunching) pendant le mouvement du tendon.

Douleur dans la jambe lorsque le ligament patellaire est endommagé, douleur pang dans la jambe de la patella, inflammation. Cette pathologie survient chez les jeunes physiquement actifs ou chez les athlètes professionnels. Dans ce cas, la maladie s'appelle le «genou de sauteur». En outre, ce symptôme peut être observé non seulement chez les athlètes, mais également chez les gens ordinaires, principalement âgés de plus de 45 ans. Après tout, divers changements et microtraumatismes s’accumulent dans les tendons avec l’âge, le ligament vieillit et ne peut plus supporter l’effort physique avec autant de succès qu’avant.

Les patients se plaignent de douleurs à la surface antérieure de la jambe, dans la partie inférieure de la rotule et au-dessous, à la place de la fixation du ligament. Aux premiers stades de la maladie, une douleur dans la jambe survient après l'exercice. Avec la progression de la pathologie et son passage à la forme chronique, la douleur apparaît déjà pendant la charge, et parfois même avant. La nature de la douleur est sourde et douloureuse, elle est souvent accompagnée d’un gonflement.

En plus de la douleur, la maladie peut se manifester par une tension, une raideur ou une faiblesse dans l'extension de la jambe au niveau de l'articulation du genou. La douleur augmente avec l'extension du genou avec la résistance ou avec la pression sur la rotule.

Larmes du tendon rotulien: un tel traumatisme survient généralement chez les personnes de plus de 45 ans ou chez les personnes plus jeunes en entraînement sportif. Un mouvement typique précédant la rupture est une contraction forte et rapide du quadriceps fémoral au genou plié. Cela peut se produire lors de l'atterrissage après un saut ou lors d'une chute difficile lors de l'ascension d'une échelle.

Parfois, au moment de la rupture, on entend un choc et les sentiments des patients sont décrits comme un coup porté à l'avant du genou avec un bâton. Immédiatement après la rupture, une douleur apparaît sur la surface antérieure du tibia. Le mouvement dans le genou devient presque impossible. Le patient n'est pas en mesure de redresser la jambe ou de la maintenir non pliée. Capacité souvent difficile ou impossible de se tenir debout toute seule.

Avec une rupture partielle ou avec une rupture tout en maintenant les ligaments de soutien, l'auto-extension est un peu possible, mais elle est grandement affaiblie, de même que la résistance à la flexion. Un symptôme caractéristique d'une rupture complète des ligaments patellaires, y compris de soutien, est le déplacement de la rotule vers le haut en raison de la réduction des tendons du quadriceps fémoral. Parfois, il est même possible de sonder la cavité dans la zone où la bande patellaire devrait être située. Quelques semaines après une telle blessure, une atrophie du quadriceps peut se développer.

Dommage au tendon du talon (achille)

Le tendon d'Achille (talon) est le tendon le plus puissant et le plus puissant du corps humain. Il est capable de résister à des forces de traction allant jusqu'à 400 kg et parfois même davantage. Malgré ces caractéristiques, ses blessures sont les plus courantes.

Douleur dans les jambes de la jambe avec inflammation du tendon du talon.Le symptôme le plus courant de l'inflammation du tendon d'Achille est une douleur sous les mollets ou dans la région du talon. Les sensations de douleur sont fortement accrues le matin, lorsqu'une personne se lève et se charge de marcher sur les muscles de son mollet. La nuit, les gens étirent généralement les pieds, ce qui affaiblit la tension du tendon d’Achille et réduit la douleur. Mais lorsque les mollets reprennent des activités physiques, en particulier sportives, la douleur peut aller jusqu'à l'impossibilité totale de faire un seul pas.

En plus des douleurs à l'arrière de la jambe, des rougeurs et des gonflements apparaissent. La peau est chaude dans cette région, le gonflement augmente progressivement et, au cours du processus chronique, le gonflement commence à s'épaissir.

Étirement du tendon d'Achille Cette pathologie est caractérisée par des sensations douloureuses à l'arrière de la jambe, souvent des deux côtés de la cheville. Parfois, le mollet est douloureux et il est difficile de lever les orteils ou de transférer du poids au talon. En se déplaçant dans la cheville, on entend un déclic. Cela est dû aux dommages aux membranes des tissus mous, qui permettent au tendon de glisser facilement le long de l'os.

Douleur vive dans la jambe lorsque le tendon d’Achille est cassé.La plupart du temps, les fractures du tendon du talon sont complètes. Ils se produisent lors de fortes charges brusques au départ des coureurs, lors de la séparation du pied du sol - lors de sauts ou lors de fortes flexions du pied (par exemple lors de chutes d’altitudes). Des dommages partiels au tendon surviennent lors de blessures directes causées par des objets coupants. Le patient se plaint de douleurs aiguës au talon et à l'arrière de la jambe. Le moment de la blessure est décrit comme une sensation de coup puissant au tendon. En outre, une hémorragie et un œdème surviennent à l’arrière de la jambe. Dans la zone de la fente, la fente entre le muscle et le ligament se fait sentir. Il n'y a pas de flexion plantaire du pied - le patient n'est pas capable de se lever "sur les orteils".

Douleur dans la partie inférieure de la jambe avec lésions des ligaments de la cheville. Inflammation des tendons de la cheville. Cette pathologie est caractéristique:

  • le développement de l'œdème et de l'enflure dans la zone endommagée;
  • rougeur et élévation de la température de la peau située au-dessus du joint;
  • douleur et sensation de brûlure dans la zone à problèmes;
  • limitation de la mobilité dans l'articulation.

Le pied atteint est dans une position légèrement surélevée en raison de la contraction forcée des muscles. Les mouvements sont très limités et s'accompagnent de sensations douloureuses.

Douleurs dans les jambes de la jambe lors de l'étirement des ligaments de la cheville La situation la plus typique dans laquelle les entorses de la cheville sont tendues est la rotation du pied vers l'extérieur ou vers l'intérieur. De telles blessures sont souvent observées en hiver sur des surfaces glissantes ou glissantes. En outre, des entorses de la cheville peuvent survenir lors d'un atterrissage infructueux après un saut, même d'une faible hauteur.

Les principaux signes d’entorse de la cheville sont:

  • douleur dans la jambe et l'articulation;
  • gonflement du pied et du tiers inférieur de la jambe;
  • la présence d'une ecchymose;
  • difficulté à marcher;
  • instabilité et raideur de l'articulation.

Douleur aiguë au bas de la jambe lorsque le ligament de la cheville est cassé Lorsque le ligament est cassé, le patient ressent souvent une fissure ou un craquement dans la région de la cheville. Cette pathologie est caractérisée par les mêmes symptômes que dans les entorses, mais ils sont intenses. En outre, il existe une tumeur étendue dans la zone des lésions, ainsi que des hémorragies importantes et un syndrome douloureux sévère.
Douleur dans la partie inférieure de la jambe avec lésions des os et des articulations des membres inférieurs Luxations articulaires

associée à l’étirement ou à la déchirure des ligaments et des poches articulaires. En même temps, l’un des os formant l’articulation est déplacé et les surfaces articulaires osseuses ne se touchent plus complètement (complètement disloquées) ou partiellement (

). Dans tous les cas, il existe un risque de violation de l’intégrité des vaisseaux sanguins et des nerfs. Ces dommages sont caractéristiques plus souvent de la cheville que de l’articulation du genou, ce qui entraîne indéniablement une douleur dans la partie inférieure de la jambe.

Avec la luxation, l'apparence de l'articulation change: sous la peau, la tête de l'os déplacée forme un tubercule à côté de celle-ci et un creux est noté à l'endroit même de l'articulation. La mobilité de l'articulation est sévèrement limitée: une douleur intense nuit aux tentatives de mouvement, même les plus insignifiantes. En raison de dommages aux vaisseaux sanguins et d'hémorragies dans le sac articulaire, un gonflement se développe.

Douleur dans la partie inférieure de la jambe à la fracture de la jambe. Fracture de stress. La fracture de stress est le résultat d'une surcharge constante. Une pathologie similaire est observée dans les cas où la jambe et le pied sont soumis à des contraintes physiques répétées et ne sont plus en mesure de compenser des charges de choc significatives. Le plus souvent, de telles blessures surviennent chez les athlètes lors d'un entraînement avec des chaussures mauvaises et inadaptées, ou lors d'une course à long terme sur une surface dure.

Fractures traumatiques Les signes de fracture de la jambe sont divisés en deux groupes: 1. Probablement:

  • douleur qui s'aggrave à chaque mouvement;
  • la présence de gonflement et d'œdème dans la région blessée;
  • limitation de la mobilité des jambes;
  • hémorragie sous-cutanée.
  • position non naturelle du membre;
  • sa mobilité pathologique dans les endroits où il n'y a pas d'articulations;
  • craquage de fragments d'os de friction;
  • fragments visibles avec une fracture ouverte (dans ce cas, l'état du patient est compliqué par un saignement et un choc traumatique).

Les fractures des os de la jambe sont divisées en trois types, en fonction du lieu de la blessure:

  • au sommet;
  • dans la partie centrale;
  • au bas.

Fractures des os de la jambe dans la partie supérieure, qui surviennent le plus souvent lorsqu’on tombe d’une hauteur. Le patient se plaint de douleur et d’enflure dans la zone touchée. L'articulation du genou augmente de volume suite à une accumulation de sang (hémarthrose). Des tours pathologiques du tibia peuvent être observés vers l'extérieur ou des déviations vers l'intérieur. Le mouvement dans l'articulation du genou est limité et extrêmement douloureux. Difficile ou totalement impossible de supporter la jambe.

Fractures des os du mollet

  • Une fracture du corps tibial est le plus souvent le résultat de blessures directes ou indirectes. Le patient se plaint de gonflement et de douleur dans la zone de dommage. Visuellement déterminé par la déformation de la jambe. Il est impossible de se pencher sur la jambe blessée.
  • La fracture du tibia survient à la suite de coups directs au tibia à l'extérieur. Cette lésion est généralement accompagnée de symptômes douloureux au niveau du site de fracture, mais l’oedème n’a pas une gravité significative. En outre, le patient conserve souvent la capacité de s'appuyer sur la jambe blessée. Contrairement aux lésions des tissus mous de la jambe, avec fractures du péroné, une douleur est également observée lors de la compression latérale de la jambe, à distance du site de la blessure.
  • La fracture des corps des deux os du tibia est le résultat d'un impact direct sur le tibia (par exemple, une «fracture du pare-chocs» caractéristique dans un accident de la route) ou d'une blessure indirecte due à une torsion ou une flexion brusque du tibia. Les patients se plaignent de douleurs aiguës dans la zone des dommages. Il y a gonflement, cyanose et déformation de la jambe. Le pied est généralement rejeté vers l'extérieur. Le croissement et la mobilité anormale des fragments d'os sont déterminés. Il est impossible de se pencher sur la jambe blessée.

Fractures des os de la jambe dans la partie inférieure Les fractures de la cheville résultent de blessures directes (coup de cheville) et indirectes (rotation du pied vers l'intérieur ou l'extérieur, rotation forcée). Il y a un gonflement et une douleur aiguë à la cheville, une déviation ou une flexion anormale du pied dans différentes directions, une difficulté majeure ou l'impossibilité de compter sur la jambe blessée.

Douleur dans la jambe gauche et droite avec ostéomyélite. Ostéomyélite

- c'est un processus purulente-nécrotique qui se développe dans l'os, la moelle osseuse et les tissus mous environnants. Sa cause est l'ingestion de microorganismes producteurs de pus. L'ostéomyélite est souvent une complication de diverses pathologies osseuses, en particulier des fractures ouvertes.

L'ostéomyélite aiguë survient principalement dans l'enfance. Cela commence par une forte augmentation de la température corporelle à 39-40 ° C. L'état des patients s'aggrave considérablement en raison d'une intoxication massive du corps. Les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • maux de tête;
  • des frissons;
  • vomissements répétés;
  • parfois perte de conscience et délire;
  • jaunisse possible.

Au cours des deux premiers jours, de graves douleurs localisées apparaissent dans la partie inférieure des jambes, le membre affecté est dans une position forcée et une contracture douloureuse se développe. Les mouvements actifs de la jambe sont absents, alors que les mouvements passifs sont fortement limités, le gonflement des tissus mous augmente rapidement. La peau recouvrant la lésion est rouge, tendue et présente souvent un schéma veineux prononcé et une augmentation de la température locale. Plus tard, l'arthrite des articulations adjacentes se joint souvent.

Lorsque la maladie se transforme en ostéomyélite chronique, l'état de santé du patient s'améliore, la douleur dans le membre diminue et est de nature fatiguée. Les signes d'intoxication disparaissent, la température corporelle redevient normale. Dans la zone d'épidémie, la fistule commence à se former avec un écoulement purulent médiocre. Parfois, plusieurs fistules forment un réseau de canaux pouvant s’ouvrir à une distance considérable du foyer pathologique. Un développement ultérieur de l'immobilité des articulations, du raccourcissement du membre affecté et de la courbure des os est possible.

Douleur douloureuse dans la jambe lors de la maladie d'Osgood - Schlätter Osteochondrosis

La tubérosité tibiale, ou maladie d'Osgood-Shlatter, est une inflammation du tibia au site d'insertion du tendon de la rotule. Cette pathologie peut être une cause de douleur aux genoux et à la face antérieure du tibia à l'adolescence, associée à la croissance du système musculo-squelettique. À la fin de sa croissance, les symptômes disparaissent généralement.

La maladie d'Osgood-Shlatter se caractérise par des douleurs et un gonflement dans la région antérieure du genou, légèrement en dessous de la rotule. La défaite est généralement unilatérale. Les symptômes de la maladie augmentent avec des charges sur le tendon du genou.

Douleur dans la jambe gauche et droite avec l'arthrite Arthrite

- Il s'agit d'une inflammation aiguë ou chronique dans l'articulation et les tissus adjacents. Il se caractérise par une douleur et une raideur à l'articulation. Avec l'arthrite des articulations du genou et de la cheville, une douleur symétrique s'étend également à la région de la jambe.

Aussi caractéristique de l'arthrite:

  • limitation de la mobilité des membres;
  • changer la forme du joint;
  • rougeur de la peau;
  • craquement non naturel dans les articulations sous charge.

L'arthrose est une pathologie dégénérative dystrophique de l'articulation qui se développe à la suite de lésions du tissu cartilagineux de la surface articulaire. Au début de la maladie, la douleur apparaît périodiquement, après un effort physique considérable, et passe rapidement au repos. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l'intensité de la douleur augmente, elles ne disparaissent pas après un repos et apparaissent la nuit. Avec des lésions au genou et à la cheville, la douleur commence à s'étendre au bas de la jambe.

Les principaux symptômes de l'arthrose:

  • raideur matinale;
  • La nature «mécanique» de la douleur, c’est-à-dire après le chargement;
  • limiter l'étendue des mouvements des membres;
  • plaies douloureuses et joints le long du bord de l'interligne articulaire;
  • crunch dans le joint.

Douleur dans les jambes lors de la marche et de la course, accompagnée d'une inflammation du périoste du tibia. Cette pathologie est typique des athlètes qui s'entraînent de manière intensive sur des surfaces dures, changeant souvent de chaussures et de techniques pour effectuer des mouvements. La maladie commence graduellement, avec des douleurs sourdes dans la région du tibia, qui grandit sous la charge et disparaît après sa fin. Il y a aussi une douleur dans le tibia au toucher, il peut y avoir un léger gonflement et la formation de petites bosses.
Douleur dans les jambes si le ménisque du genou est endommagé.

Une telle blessure est l’une des plus répandues dans le monde.

. Le ménisque est facilement endommagé, même en cas de légères lésions latérales des jambes, et provoque une propagation de la douleur dans la partie inférieure de la jambe.

Inflammation du ménisque Cette pathologie est souvent observée avec des microtraumatismes de l'articulation du genou, causés par une flexion ou une extension excessive.

Symptômes d'inflammation du ménisque:

  • douleur intense au genou et à la jambe;
  • limitation de l'activité motrice du membre;
  • augmentation du volume articulaire.

Larmes de ménisque Le patient se plaint de douleurs aiguës et de troubles du mouvement au niveau du genou. Une rupture du ménisque peut être accompagnée d'un saignement dans l'articulation du genou et d'une inflammation de la muqueuse interne. Les patients maintiennent la jambe dans une position pliée, car la douleur augmente avec l'extension du genou. Lorsque vous ressentez la douleur est noté, et parfois - un rouleau élastique, qui semble rouler sur la surface de l'articulation lors de l'extension du genou.
Douleur dans la jambe avec lésions des vaisseaux sanguins et des nerfs, insuffisance de la circulation sanguine artérielle

Une douleur dans la jambe peut survenir lorsque les artères qui alimentent les membres inférieurs en sang sont rétrécies ou bloquées. Les dépôts sont la principale cause de ces lésions des vaisseaux sanguins artériels des jambes.

et d'autres substances présentes sur la paroi interne de l'artère (

Le rétrécissement de la lumière du vaisseau entraîne une diminution de la quantité de sang s'écoulant vers les muscles de la jambe, ce qui se manifeste par une douleur croissante au bas de la jambe. Il est plus prononcé pendant l'exercice et au repos, l'apport sanguin peut être maintenu.

La douleur dans le blocage aigu des artères survient soudainement et est parfois accompagnée de douleur lors de la palpation de la jambe. Habituellement, un tel symptôme s'observe après un certain nombre de mouvements physiques et disparaît après un court repos. Cette condition s'appelle "claudication intermittente".

Dans l'insuffisance artérielle chronique, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • membres froids et pâles;
  • le pouls ne se fait pas sentir dessus;
  • réduction de la force musculaire des jambes;
  • l'équilibre du corps en position debout est cassé;
  • on observe un engourdissement d'une ou des deux jambes;
  • Des ulcères qui guérissent lentement apparaissent sur les jambes.

Douleurs dans les jambes dans la thrombose veineuse La survenue de cette pathologie est provoquée par une obstruction des veines, qui empêche un flux sanguin normal, une inflammation de la paroi vasculaire ainsi que des tissus environnants. Les symptômes cliniques les plus courants de la thrombose veineuse sont des douleurs dans les jambes, une sensibilité à la palpation et le développement d'un œdème.

Une telle douleur n'a aucun trait caractéristique. Il peut être douloureux ou douloureux, aigu ou terne, fort ou modéré. Souvent, la douleur augmente lorsque vous marchez et soulevez des poids et peut diminuer lorsque vous vous allongez en position allongée.

La complication la plus dangereuse de la thrombose des veines profondes ou superficielles des membres inférieurs est la séparation d'un caillot sanguin et son flux sanguin dans les poumons, le cerveau ou le cœur.

Douleur tibiale dans le syndrome postthrombophlébique

Le syndrome post-thrombophlébite est un complexe de symptômes qui combine divers troubles des jambes qui surviennent après une thrombose veineuse. Les patients atteints du syndrome postthrombophlébique pendant une longue période remarquent une douleur et un gonflement des jambes qui apparaissent après un long séjour sur les jambes ou un effort physique. Certains patients se plaignent d'une exacerbation paroxystique des symptômes, combinée à une douleur à la partie inférieure de la jambe lors de la palpation et à un épaississement des tissus mous. En position ventrale, jambes relevées, ces phénomènes peuvent disparaître.

Douleur dans la jambe lorsque varices varices

membres inférieurs - est l'expansion des veines superficielles des jambes, accompagnée d'un écoulement veineux et d'une douleur altérés.

Au stade initial de la pathologie, les patients se plaignent d'une sensation de lourdeur et d'une fatigue accrue des jambes, de douleurs et de brûlures aux jambes, ainsi que de crampes nocturnes dans les muscles du mollet. Un des symptômes fréquents qui apparaissent déjà au début de la maladie est une douleur le long des vaisseaux veineux (parfois même pas dilatée). Tous ces symptômes sont plus prononcés en fin de journée ou lors d’un long séjour en position debout, notamment par temps chaud.

Avec la progression de la maladie, un œdème régulier se joint, apparaissant le soir et disparaissant le matin. La peau des jambes acquiert une teinte bleuâtre et, lors de lésions prolongées, apparaissent des ulcères trophiques.

Syndromes de jambe "piégés"

Sous ce nom, les douleurs dans les jambes résultant de la compression des nerfs sciatiques, fémoraux et dermiques des membres inférieurs sont combinées. Avec de telles douleurs, une augmentation de la taille de la jambe n'est pas observée, et la douleur elle-même apparaît soudainement et est aggravée par des mouvements qui provoquent un étirement du nerf.

  • La névrite du nerf fémoral est caractérisée par l'impossibilité d'étendre l'articulation du genou, la perte du réflexe du genou, un engourdissement de la surface antérieure de la cuisse et une douleur à la surface interne du tibia.
  • La névrite du nerf sciatique se manifeste par l'impossibilité de plier le genou avec une paralysie du pied, une perte du réflexe d'Achille, une douleur et une sensibilité altérée de la jambe (à l'exception de sa surface interne) et du pied.
  • La névrite du nerf tibial comprend les difficultés de flexion du pied dans la plante du pied et les orteils, une altération du réflexe d’Achille, une douleur et un engourdissement de la jambe et de la surface plantaire du pied.
  • La névrite du nerf péronier se caractérise par des difficultés de flexion dorsale du pied (enfoncement dans et vers le bas), une sensibilité altérée et une douleur à la surface externe de la jambe et du pied arrière.

Douleur dans la jambe gauche et droite, avec atteinte des fibres nerveuses ou polyneuropathie.La polyneuropathie est une lésion multiple des nerfs périphériques qui se manifeste par une paralysie des muscles de la jambe, une sensibilité altérée et des troubles vasculaires.

L'émergence de cette pathologie est observée, le plus souvent, avec des maladies systémiques du corps, telles que le diabète. En outre, la douleur causée par la neuropathie de la jambe est caractéristique des fumeurs.

Autres conditions qui provoquent des douleurs dans les jambes pendant la marche et au repos: Douleur dans les jambes en violation de l'équilibre eau-sel.

Des taux sanguins réduits de certains sels peuvent provoquer des douleurs dans la partie inférieure des jambes. Une condition similaire se développe lorsque

, vomissements abondants, prise de diurétiques.

Le principal symptôme d'une violation de l'équilibre eau-sel est une sensation constante de soif et un œdème généralisé. Il est également possible de réduire la pression artérielle, l'apparition d'arythmies et de battements de coeur.

Douleur aiguë dans le tibia à la rupture du kyste poplité

Lorsqu'un kyste de Baker (kyste poplité) se rompt, le liquide qu'il contient s'écoule dans les espaces intermusculaires du bas de la jambe et provoque une réaction inflammatoire. La pathologie est accompagnée de douleurs dans la jambe, de douleurs à la palpation, d'une augmentation de la température locale et d'une augmentation de son volume.

Douleur dans les jambes lors d'inflammations de cellulose Cellulite

- il s'agit d'une inflammation purulente aiguë renversée (

) tissu adipeux sous-cutané. La cause de cette pathologie est la pénétration de microorganismes pathogènes à travers la peau endommagée dans le tissu adipeux. En plus des douleurs dans les jambes, la cellulite se manifeste par une forte augmentation de la température corporelle, une faiblesse générale et d'autres symptômes d'intoxication du corps.

La panniculite est une inflammation récurrente du tissu sous-cutané qui est nodulaire. Dans les tissus adipeux, des nœuds arrondis et douloureux se forment, dont la taille augmente rapidement jusqu'à 3 à 5 cm. La peau de la jambe est rouge et œdémateuse. Éruption cutanée - généralement multiple, capable de fusionner avec un arrangement rapproché.

Les nœuds peuvent exister de 1 à 2 semaines à plusieurs mois et parfois même plusieurs années. Après l'extinction, ils laissent derrière eux de petites dépressions, une peau atrophiée et noircie. Possible et la désintégration de ces sites? ou leur ouverture, dans laquelle un liquide huileux est sécrété, et des ulcérations à cicatrisation lente se forment.

La panniculite est également accompagnée de faiblesse, malaise,

Douleur dans les muscles de la jambe avec radiculite lombaire Radiculite

- Il s'agit d'une maladie du système nerveux qui se caractérise par la défaite des racines dites nerveuses - des faisceaux de fibres nerveuses partant de la moelle épinière.

La principale manifestation de la sciatique est une douleur le long des nerfs touchés, des troubles de la sensibilité et parfois des troubles du mouvement. Le plus commun est la sciatique, qui affecte le nerf sciatique. Cette maladie est aussi appelée sciatique. Avec cette pathologie, la douleur est localisée dans la région lombo-sacrée et le fessier et donne également à la cuisse, au tibia et au pied. La douleur augmente avec les mouvements. Afin de réduire la douleur au lit, le patient plie généralement la jambe. Souvent, la sensation de refroidissement du membre, un engourdissement de la peau et une "chair de poule rampante" se joignent au syndrome douloureux.

Douleur dans la jambe pendant la grossesse et contraceptifs oraux

Une douleur à la palpation de la jambe se produit parfois pendant

, ou à la réception

. Chez les femmes enceintes, ce symptôme peut être associé à un œdème prononcé de la hanche et de la jambe.

De plus, chez les femmes enceintes, l'apparition de crampes musculaires dans la partie inférieure des jambes aide à réduire la quantité de sel dans le sang. Pendant la grossesse également, une enflure unilatérale et des douleurs dans la partie inférieure des jambes peuvent provoquer une compression des vaisseaux pelviens, veineux et artériels par l'utérus élargi.

ATTENTION! Les informations sur notre site Web sont des références ou populaires et sont fournies à un large cercle de lecteurs pour discussion. La prescription de médicaments ne doit être effectuée que par un spécialiste qualifié, en fonction des antécédents médicaux et des résultats du diagnostic.

Des problèmes aux membres inférieurs surviennent chez de nombreuses personnes. Les médecins sont quotidiennement confrontés à des patients qui ont mal aux pieds - d’âge et de profession différents, qui mènent une vie active ou qui mènent une vie sédentaire. Ce phénomène est largement réparti parmi tous les segments de la population, sans épargner personne. Et quiconque est devenu sa victime veut savoir ce qui cause des douleurs dans les jambes et quoi faire pour éliminer les symptômes désagréables. Il n'y a aucune possibilité de le savoir moi-même, donc la seule bonne décision est de consulter un médecin.

Causes et mécanismes

L’essentiel dans le diagnostic est de déterminer pourquoi certains symptômes se manifestent. Lorsque la jambe est tirée, il doit y avoir une raison précise. La douleur dans les membres inférieurs ne survient pas comme cela - c'est le signe de certaines déviations (morphologiques ou fonctionnelles). Et avant de penser à une thérapie, vous devez identifier la source des impulsions pathologiques.

Ceux qui ont mal aux jambes de la hanche au pied - dans n’importe quelle section de membre - doivent comprendre que de nombreux facteurs peuvent en être la cause. Les symptômes vont des dommages mécaniques aux processus inflammatoires et dégénératifs dystrophiques. Tous les tissus sont sujets aux changements: tendons et ligaments, os et articulations, muscles et peau, vaisseaux et nerfs. Et les processus locaux se produisent souvent à l’origine de troubles métaboliques, immunitaires ou endocriniens. Dans le corps, tout a une certaine relation et même des manifestations locales mineures peuvent avoir une base systémique.

Beaucoup avaient probablement envie de tirer les muscles des jambes après un effort physique. Ceci est une conséquence de l'accumulation de lactate (acide lactique) en eux due au travail intensif et au manque d'oxygène. Mais outre la fatigue habituelle, il existe des raisons plus graves pour la douleur dans les jambes. Ils peuvent être de tels états:

  • Lésions traumatiques (ecchymose, entorse ou rupture des ligaments et des muscles, luxation de la cheville, fracture).
  • Arthrite (infectieuse, rhumatismale, goutteuse, rhumatoïde).
  • Inflammation des tissus mous et des os (myosite, tendinite, érysipèle, ostéomyélite).
  • Arthrose déformante.
  • Troubles vasculaires (athérosclérose et endartérite, thrombophlébite et varices).
  • Pathologie vertébrale (ostéochondrose, hernie, spondylarthrite, rétrospondilolisthésis).
  • Polyneuropathie.

Comme vous pouvez le constater, les membres inférieurs peuvent être douloureux en raison de diverses pathologies, même localisées à l'extérieur de la région anatomique considérée. Mais en plus des processus vertébraux, cela est confirmé par des violations des organes internes. Tirer la douleur de l'aine au genou n'est pas un symptôme aussi rare que celui provoqué par une colique rénale, un annexite ou une prostatite. Cela est dû au transfert réflexe du stimulus le long de conducteurs sensibles (zones de Zakharyin-Ged). Et la douleur dans les articulations se trouve souvent dans les maladies générales avec intoxication (infections, hémoblastose, tumeurs).

Si la jambe tire ou fait mal aux articulations des membres inférieurs, vous ne devez pas attendre, dans l’espoir d’une cessation spontanée de la douleur. En apparaissant une fois, il peut persister longtemps. Et sans éliminer la source immédiate des symptômes, il n'est pas nécessaire de parler de rétablissement. Par conséquent, la première chose que les patients doivent faire est de consulter un médecin pour un diagnostic différentiel opportun et de haute qualité.

La réponse à la question de savoir pourquoi les jambes font mal, est de la compétence du médecin. Seul un expert comprendra la diversité des facteurs et états probables.

Les symptômes

La douleur à la jambe gauche ou droite est une plainte fréquente chez le médecin. Mais dans le processus de diagnostic primaire, il est important de le détailler. Et même la caractéristique subjective d'un symptôme obtenu chez un patient est parfois importante pour le médecin. Et établir la durée, l'intensité et la fréquence de la douleur, en tant que reflet de l'évolution clinique de la pathologie, par d'autres méthodes, en plus de l'histoire, est tout à fait impossible. Par conséquent, le médecin évalue la douleur dans la jambe sur la totalité des symptômes:

  1. Sharp ou terne.
  2. Douleurs, tirant, tirant, cassant, forant, etc.
  3. Périodique ou constant.
  4. Faible, modéré ou grave.
  5. Simple ou double face.
  6. Elle est localisée dans tout le membre ou couvre des zones distinctes: du genou à la cuisse, le tibia, le pied, les articulations.
  7. Se produit sous charge (en marchant, debout) ou apparaît seul.
  8. Disparaît tout seul ou après certaines actions (repos, changement de position, prise de médicaments).

Il faut comprendre que le tableau clinique ne peut pas consister en un seul symptôme - il y aura d'autres signes qui aideront le médecin à établir le diagnostic correct. Chaque maladie a sa propre et parfois très caractéristique.

Blessure traumatique

Les lésions tissulaires résultant d'une exposition à un facteur mécanique puissant sont à la base de diverses blessures. Cela se produit non seulement dans les sports, dans les accidents de la route ou dans l'industrie, mais aussi dans la vie quotidienne. Une blessure au pied droit et au pied gauche est possible, mais dans certains cas, c'est le membre blessé qui est le plus souvent endommagé. En règle générale, une douleur modérée ou intense apparaît immédiatement après l'impact mécanique. Ils sont combinés avec d'autres signes:

  • Éraflures et contusions.
  • Puffiness et hematoma.
  • Restriction de mouvements.
  • Douleur à la palpation.

Avec des blessures mineures, telles que des entorses ou des muscles, il n'y aura qu'un léger gonflement local et une légère douleur. La fonction du département concerné n'est pratiquement pas rompue. Mais les blessures graves, telles que les fractures, s'accompagnent d'un raccourcissement et d'une déformation axiale de la jambe, empêchant de marcher sur elle. Avec des plaies ouvertes, un saignement externe est possible.

L'arthrite

Des douleurs dans les jambes peuvent indiquer une inflammation articulaire. Selon la multiplicité de la lésion, il existe des mono-, oligo et polyarthrite. Ces dernières recouvrent diverses articulations des bras et des jambes, acquérant souvent un caractère systémique. Certains patients se plaignent d'un genou ou d'une cheville, d'autres sont préoccupés par la région de la hanche. Des pertes articulaires, souvent plus importantes, sont observées dans la polyarthrite rhumatoïde, dont les caractéristiques incluent également:

  • Cardit
  • Petite chorée
  • Nodules rhumatismaux.
  • Érythème en anneau.

Si les douleurs dans les articulations des mains sont concernées, alors il est temps de penser au processus rhumatoïde. Il a un caractère symétrique, affectant également les articulations de la droite et de la gauche. Dans ce cas, il existe des déformations spécifiques sous forme de nageoires col de cygne, boutonnière ou morse. Les patients s'inquiètent de la raideur matinale et de la limitation des mouvements des doigts.

La goutte est une autre pathologie dans laquelle les articulations peuvent faire mal. Le processus inflammatoire aigu s'accompagne d'une lésion de la première articulation métatarsophalangienne, qui présente tous les signes de l'arthrite:

  • Puffiness
  • Des rougeurs
  • Augmentation de la température locale.
  • Restriction de mouvements.
  • Douleur à la palpation.

Une inflammation chronique a une moindre intensité, mais touche de nombreuses articulations, pas seulement le pied. Des cristaux d'acide urique se déposent sous la peau (tophi) ou dans les reins (néphropathie à l'urate ou urolithiase).

L'arthrite est une pathologie courante dans laquelle les articulations des jambes font mal. Mais le processus inflammatoire a une origine différente.

Inflammation des tissus mous et des os

L'inflammation peut toucher non seulement les articulations, mais également d'autres tissus: muscles, tendons, os. Par conséquent, ceux qui ont des jambes douloureuses doivent être convaincus de l'absence de myosite, de tendinite et même d'ostéomyélite. Ce dernier, bien sûr, présente le plus grand risque pour la santé. Premièrement, il peut y avoir une douleur non spécifiée dans les os et les articulations, puis la température corporelle augmente et il y a une douleur intense dans une certaine zone de la jambe gauche ou droite. Le mouvement est limité, il est difficile de marcher même sur le membre affecté. Au fil du temps, une fistule se forme, à travers laquelle passe le contenu purulent nauséabond.

Séparément devrait considérer le visage. Il s'agit d'une inflammation infectieuse de la peau causée par la flore streptococcique. Affecte plus souvent les jambes et les pieds, et la jambe de la hanche ne touche presque jamais le visage. La maladie débute de façon aiguë, le premier jour, les symptômes d'intoxication sont assez prononcés. La température augmente, il y a une faiblesse générale et des maux de tête, des jambes douloureuses et tout le corps. Ensuite, plus de caractéristiques caractéristiques apparaissent:

  • Sensation de brûlure et douleurs brûlantes.
  • Rougeur et gonflement aux bords nets.
  • La peau est tendue et chaude au toucher.
  • Ganglions lymphatiques régionaux élargis.

Lorsque la forme bulleuse apparaît, des bulles à la place desquelles des érosions et des ulcères trophiques peuvent se former. Si les vaisseaux lymphatiques sont affectés, des complications telles que l’éléphantiasis sont probables.

Arthrose déformante

Chez les patients souffrant d'arthrose de la cheville, les jambes et les articulations sont douloureuses. Ils se produisent non seulement sous charge, mais même au repos et dans des conditions météorologiques changeantes (pression atmosphérique). Le plus souvent, les changements dégénératifs affectent le genou. Tout d'abord, un joint apparaît dans l'articulation, puis il se déforme et gonfle. Les mouvements sont limités en raison de la douleur, de la croissance des os et de la modification des tissus mous. Lorsque l'arthrose de la hanche tire parfois la jambe des fesses au genou, ce qui indique une implication dans le processus de plusieurs nerfs. La maladie entraîne souvent une perte de capacités fonctionnelles des patients et devient une raison pour leur fournir un groupe de personnes handicapées.

Troubles vasculaires

Le système vasculaire des membres inférieurs subit souvent des modifications pathologiques. L'athérosclérose, l'inflammation et la thrombose sont les principaux mécanismes qui affectent les veines et les artères. Mais aucun de ces processus ne finira par causer de la douleur. En cas de lésion artérielle (athérosclérose et endartérite oblitérantes), les parties inférieures du pied et de la jambe sont touchées en premier, où apparaissent les symptômes suivants:

  • Frissons, engourdissements.
  • Blanchissement de la peau.
  • Claudication intermittente.
  • Ondulation réduite.
  • Diminution de la température cutanée.
  • Perte de cheveux
  • Changements dans les ongles trophiques.

La pathologie du système veineux a des manifestations légèrement différentes. Les varices sont caractérisées par une lourdeur dans les jambes, un gonflement des jambes et des pieds, une cyanose de la peau, l'apparition de veines dilatées et tortueuses avec des formations nodulaires. En cas de thrombose de vaisseaux profonds, une douleur à la jambe de la hanche au genou peut survenir, selon l’emplacement du caillot sanguin. Cette situation est dangereuse pour ses complications: crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, thromboembolie de l'artère pulmonaire. Par conséquent, il est très important de traiter la pathologie vasculaire à temps.

Les douleurs tiraillantes dans les jambes avec une pathologie vasculaire indiquent une lésion athéroscléreuse, inflammatoire ou thrombotique.

Pathologie vertébrogénique

Si la colonne lombaire est touchée, les membres inférieurs le sont également, car les protrusions de la hernie, la croissance des os et divers déplacements exercent une pression sur le nerf sciatique. Cela conduit à la formation de lumboischialgies, quand il y a une douleur tiraillante dans les jambes le long de la surface du dos - les fesses jusqu'au genou et le long du tibia au pied. Il est associé à d'autres signes de pathologie vertébrale:

  • Engourdissement, fourmillements, ramper "chair de poule".
  • Désensibilisation.
  • Faiblesse musculaire dans les jambes.
  • Modifications des réflexes tendineux.

Dans la région lombo-sacrée, il y a une tension musculaire, les points de sortie des nerfs sont douloureux. La lordose physiologique est souvent lissée et les mouvements sont considérablement limités. Les patients ont du mal à se lever du lit, à se pencher, à s'asseoir ou à rester debout pendant longtemps.

Polyneuropathie

Une douleur aux jambes errante peut être un signe de problèmes neurologiques. Fondamentalement, il s’agit de dommages multiples aux nerfs périphériques. Par conséquent, les symptômes commencent par les parties distales des deux membres, c’est-à-dire les jambes et les pieds, qui s’élevent progressivement vers le haut. Des douleurs de brûlure, de coupure ou de tiraillement se développent à la jambe droite et à la jambe gauche, ce qui accroît leur intensité et devient têtues. Ils ne sont pas localisés derrière la cuisse et le tibia, comme en pathologie vertébrale, mais sous le genou et sous la forme de bas. Et les manifestations neurologiques sont similaires à la lumboischialgie. Ces polyneuropathies se produisent souvent dans les cas de diabète sucré, d’insuffisance hépatique ou rénale.

Diagnostics supplémentaires

Il peut être difficile de comprendre pourquoi un patient a mal aux jambes. Mais des méthodes supplémentaires aident le médecin dans ce domaine. Compte tenu des données préliminaires obtenues par l'examen clinique, la nécessité de diagnostics en laboratoire et au moyen d'instruments, qui peuvent inclure les procédures suivantes:

  1. Rayons X.
  2. Tomographie (résonance magnétique et ordinateur).
  3. Échographie Doppler.
  4. Neurographie.
  5. Angiographie.
  6. Tests sanguins et urinaires généraux.
  7. Biochimie sanguine (indicateurs de phase aiguë, tests rhumatismaux, anticorps contre les infections, coagulogramme, tests rénaux et hépatiques, électrolytes, glucose, etc.).
  8. Ponction de l'articulation.
  9. Analyse du liquide synovial.

Des spécialistes du même type: traumatologue, neurologue ou vertébrologue, rhumatologue, chirurgien vasculaire sont également associés au diagnostic final. Et selon les résultats d'un examen à part entière, un programme médical est en cours de formation.

Le diagnostic différentiel de la douleur dans les jambes est essentiel pour fournir des soins médicaux aux patients.

Traitement

Après avoir établi la raison pour laquelle la jambe est douloureuse de la hanche au genou, une douleur au bas de la jambe ou au pied, devrait immédiatement commencer une correction thérapeutique des violations. Et l'efficacité du traitement dépend des méthodes correctement choisies, car les meilleurs résultats sont montrés par un effet complexe sur la pathologie, visant sa cause, son mécanisme de développement et ses symptômes.

Des médicaments

La base de la thérapie traditionnelle est la médication. Les médicaments offrent de nombreuses possibilités aux médecins et aident bien les patients à se tirer la jambe gauche ou à se blesser aux deux membres. Le type de médicament, sa posologie et la durée de son administration sont établis par un spécialiste en tenant compte du diagnostic. Il peut prescrire les médicaments suivants:

  • anti-inflammatoire non stéroïdien (Ksefokam, Ortofen, Artrozan).
  • Myorelaxants (Mydocalm, Tolperil).
  • Vitamines (Neyrorubin, Milgamma).
  • Chondroprotecteurs (Dona, Teraflex).
  • Agents antiplaquettaires (Cardiomagnyl, Lopigrel).
  • Anticoagulants (Fraxiparine).
  • Venotonics (Detralex).
  • Vasculaire (Actovegin, Latren).
  • Métaboliques (mexidol, cytoflavine).

Si le patient présente des signes d'infection, des antibiotiques appropriés sont pris et, lorsque des douleurs articulaires apparaissent en raison de troubles métaboliques et endocriniens, d'autres médicaments (anti-goutteux, cytostatiques, hormones) sont également pris. Les formes locales de médicaments - pommades, gels, crèmes ont une certaine valeur. Ils ne sont pas absorbés dans la circulation sanguine, mais ont un effet local, s’accumulant dans le foyer pathologique.

Physiothérapie

La physiothérapie aide à réduire la douleur chronique ou à l’arrêter complètement. Et dans les conditions aiguës, en particulier les processus purulents, ils sont contre-indiqués. En raison de l'impact physique, la circulation sanguine dans les tissus s'améliore, les processus biochimiques sont plus actifs, ce qui favorise la guérison et l'élimination de l'inflammation. Si votre jambe droite vous fait mal après une blessure, en raison d'une arthrite ou d'une arthrose, d'une polyneuropathie et de varices, le médecin peut vous prescrire de telles procédures:

  1. Phono - et électrophorèse.
  2. Thérapie magnétique
  3. Traitement au laser.
  4. UHF-thérapie.
  5. Darsonvalization.
  6. Paraffine et ozokérothérapie.
  7. Compression pneumatique
  8. Hydrothérapie.

Chaque méthode mérite une attention particulière, car elle a un effet spécifique sur le tissu affecté. Mais le physiothérapeute dira quelle procédure conviendra à un patient particulier.

Gymnastique

Les patients atteints de maladies du système squelettique présentent des exercices thérapeutiques. Les mouvements actifs aident à réduire la douleur et à restaurer la fonction des éléments du système musculo-squelettique. Afin de récupérer le plus rapidement possible, le médecin sélectionnera une série d'exercices individuels pour chaque patient. Ils doivent être effectués régulièrement et suivre toutes les recommandations d'un spécialiste.

Massages

Le massage est présenté dans presque toutes les pathologies avec douleur dans les jambes. Mais dans les thromboses artérielles et veineuses, le membre ne doit absolument pas être touché, car des mouvements inutiles peuvent provoquer une déchirure du caillot sanguin et une embolie plus poussée. Dans d’autres cas, effectuez un drainage classique, ponctuel, lymphatique et un massage des appareils. Cette méthode permet de relâcher les muscles, d’améliorer la circulation sanguine et d’accélérer la guérison des tissus.

Opération

Dans certains cas, la thérapie conservatrice est inefficace, ils ont donc recours à une correction chirurgicale. En règle générale, il est nécessaire pour les processus purulents (ostéomyélite), l'arthrose grave, les maladies vertébrales graves, la thrombose vasculaire et les varices. Mais pour ne pas déclencher la maladie, vous devez consulter un médecin à temps - dès l'apparition des premiers symptômes. Ensuite, le traitement conservateur sera beaucoup plus efficace.

Pourquoi blesser les jambes sous les genoux: les causes de la douleur devant, derrière, côté

Chaque personne, tôt ou tard, rencontre un tel problème: les jambes du genou au pied lui font mal. Les raisons peuvent être multiples, allant de maladies totalement inoffensives à des maladies graves, dont le traitement ne peut être retardé. Par conséquent, si la douleur dans les jambes, localisée sous le genou, est alarmante, vous devez contacter immédiatement votre médecin pour un examen plus approfondi.

Causes et localisation de la douleur

Les causes sont principalement divisées en deux grandes catégories: la douleur due au surmenage, qui passe après un repos; et les douleurs causées par des pathologies graves, telles que l'arthrite, les maladies des veines, etc.

Dans la plupart des cas, les jambes sous les genoux sont blessées du côté, de l'arrière ou du devant à cause de la fatigue, d'une lourde charge sur les jambes après une course ou des chaussures inadéquates et des talons hauts chez la femme. En un mot, ces facteurs peuvent être facilement éliminés et la douleur peut être soulagée à l'aide d'une thérapie, d'un massage ou d'une relaxation. S'il y a un de ces facteurs, vous ne pouvez pas vous inquiéter de la gravité des sensations désagréables dans les jambes. Afin de réduire l'inconfort, vous pouvez recourir à l'aide de remèdes populaires.

L'étirement des muscles et des ligaments situés au-dessous de l'articulation du genou est une autre raison de l'apparition d'une douleur intense. Bien entendu, un tel problème doit également être éliminé, mais il ne présente aucun danger potentiel. Cependant, si les jambes sous les genoux vous font mal trop longtemps, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin.

Le tibia se compose des os du tibia et du péroné, de l'articulation du genou au-dessus et du bas de la cheville. Les os sont entourés de muscles, de nombreux ligaments et de nerfs. Les dommages à tous les tissus énumérés peuvent causer une douleur sous le genou. Dans la plupart des cas, l’inconfort est dû au processus de destruction de l’articulation ou à son affaiblissement. Cependant, il existe une autre raison sérieuse - les varices. Ce peut être une douleur nerveuse.

Dans certaines situations, par exemple, si un thrombus s'est formé dans la jambe, il n'est pas possible de différer l'enregistrement avec un médecin, car tout moment peut se transformer en résultat fatal instantané.

Les principales causes de sensations désagréables dans les jambes sont les suivantes:

  • Blessures et lésions musculaires sous le genou jusqu'au pied;
  • Douleurs neurogènes (ischialgie);
  • Dommages aux os de la jambe, du genou ou du pied;
  • Thrombose veineuse;
  • Arthrose et l'arthrite des articulations;
  • Rupture d'un kyste poplité (kyste de Baker);
  • Thrombose des veines superficielles;
  • Syndrome post-thrombophlébique;
  • Rhumatisme;
  • Lymphostase;
  • Presser les tissus mous des jambes sous le genou et d’autres.

Pourquoi une douleur dans les jambes peut-elle se produire, vous pouvez également en apprendre davantage à partir de la vidéo

Varices et veines superficielles

Cette maladie est assez difficile à diagnostiquer immédiatement, car elle se fait sentir aux derniers stades de développement. Elle est principalement causée par un travail excessif du système circulatoire, dans lequel trop de liquide traverse les vaisseaux, les veines se dilatent et provoquent des douleurs dans les jambes, souvent la nuit. Après, si la maladie n'est pas traitée, apparaissent des astérisques vasculaires - des veines et des capillaires morts à l'intérieur des tissus mous qui ne fonctionnent plus. Souvent, les varices sont confondues avec d'autres maladies, telles que l'hypertension artérielle. Les principaux symptômes des varices sont les suivants:

  • Lourdeur dans les jambes, qui augmente au pied;
  • Crampes dans les jambes;
  • Douleur dans les mollets et les autres muscles de la jambe, du genou au pied;
  • Un œdème qui apparaît à la fin de la journée, surtout s'il était tenu sur les jambes et dans des chaussures inconfortables. Passez un peu de temps après le repos, surtout en position horizontale.

Une des causes des varices est la grossesse, lorsque la charge sur les jambes, y compris les pieds, est considérablement accrue.

Cette maladie se développe rapidement. Dans les cas graves, la thrombose veineuse se produit à l’arrière-plan - un phénomène beaucoup plus dangereux qui nécessite une visite urgente à l’hôpital. Avec elle, la maladie commence à progresser encore plus rapidement et se développe en quelques jours. Les pieds commencent à faire très mal, engourdis, se plaignent, et la peau est très rouge et après - bleue. Dans ce cas, les jambes par-dessous, devant et derrière, gonflent fortement, pulsent et deviennent chaudes. Il y a une douleur aiguë qui rend impossible de marcher.

Si un tel état est incontrôlable et qu'aucune mesure n'est prise, au bout de 3 à 4 jours, un tissu meurt, la peau des jambes devient blanche car il n'y a plus de circulation de sang. Dans le meilleur des cas, une personne perd une jambe car la gangrène se forme, au pire, une issue fatale.

Gêne sous le genou avec atteinte nerveuse

Parfois, les douleurs dans la jambe sont de nature neurogène, apparaissent le plus souvent chez les veaux et présentent certains symptômes évidents. Le plus souvent, cela se produit avec des lésions et une peau pincée ou un nerf sciatique. Une maladie de cette origine est très facile à distinguer des autres.

Le nerf sciatique est le plus gros et le plus dense du corps humain. Il traverse la peau, les muscles et d'autres tissus mous de la jambe. Un nerf provoque des douleurs lorsqu'il est détruit, endommagé ou pincé à la suite d'une blessure. Dans ce cas, les jambes du genou au pied chez les hommes et les femmes commencent à faire mal, principalement à l'arrière du pied. Les sensations désagréables peuvent être localisées à l'intérieur ou à l'extérieur du pied. On ressent une sensation de brûlure, de picotement, de douleur et de tir, localisées à la fois dans une et dans les deux jambes. Vient également l'engourdissement ou la chair de poule dans les membres inférieurs. Tous ces symptômes peuvent également se propager au genou et au pied. Il y a une faiblesse et des convulsions, la personne n'est pas en mesure d'effectuer des actions élémentaires à cause de la douleur qui l'empêche.

Arthrite, arthrose, lésions articulaires

La jambe inférieure est caractérisée par la distance entre deux articulations - le genou et la cheville. Ils sont tous deux très susceptibles à diverses blessures. Sur le genou repose une charge énorme, la gravité de tout le corps humain. Au fil du temps, l'articulation s'efface et plus près de la vieillesse, les problèmes commencent par la destruction du tissu articulaire, l'arthrite et l'arthrose, et la jambe commence à faire mal. L'arthrite affecte souvent non seulement les noeuds articulaires, mais, ayant pris naissance en eux, elle se déplace vers les organes internes. La situation est aggravée si la personne a un excès de poids, car dans ce cas, la pression exercée sur les genoux gauche et droit augmente plusieurs fois.

Le docteur Lyudmila Yermolenko vous expliquera plus en détail l'arthrose de la cheville:

Le pied est également un endroit très traumatisant: en raison de sa structure complexe, il échoue très facilement, y compris lorsque la cheville se plie souvent pendant le processus de marche, des entorses se produisent et tout cela affecte négativement l'articulation. Cette articulation repose un peu moins sur la charge, car très mince, au fil des années, elle perd de son efficacité et commence à faire mal.

Symptômes de la rupture articulaire:

  • Une douleur vive et aiguë lors du mouvement de la jambe, qui se produit dans la région de l'articulation et s'étend le long des nerfs jusqu'au membre entier, une douleur sourde est possible. Cependant, ce symptôme est plus prononcé dans les premiers stades; depuis l'apparition de la maladie, de nombreux patients n'attachent pas d'importance à une douleur faible.
  • Le resserrement lors du déménagement parle des processus de destruction dans l'articulation, qui ne sont restaurés que par un long traitement.
  • Plus la maladie progresse, moins le genou ou la cheville deviennent mobiles: la douleur et les processus de destruction rendent difficile le mouvement complet.
  • Oedème possible et autres types de difformités avec l'évolution de la maladie.

Manque de vitamines et de minéraux

Tout le monde connaît l'énorme valeur positive des micro-éléments, des vitamines et des minéraux sur le corps humain et sur toutes ses parties. La médecine est connue pour une liste assez longue de maladies qui se développent précisément à cause du manque de nutriments dans le sang et les tissus. Si la jambe fait mal au-dessous du genou, c'est peut-être pour cette raison.

Tout d'abord, la carence en calcium, qui est un élément constitutif des os, peut être à l'origine de douleurs et de malaises. Le magnésium est également important ici, par conséquent, avec la douleur, il peut y avoir de fortes crampes prolongées dans les jambes, en particulier la nuit.

Le patient se demande également pourquoi les jambes sous les genoux lui font mal à l'avant, à l'arrière ou sur le côté. Il peut être intéressant de mesurer le taux de sucre dans le sang. Parfois, le diabète sucré déclenche des sentiments désagréables. Ce phénomène est appelé polyneuropathie des membres inférieurs. La douleur dans les jambes survient souvent au stade 2 ou plus du diabète, lorsque la maladie affecte non seulement les organes internes, mais également les os, les nerfs et les fibres musculaires. Parfois, une forte sensation de brûlure peut apparaître devant la jambe, sous le genou, dans la région de la crête tibiale. engourdissement et syndrome des membres froids surviennent, la jambe peut gémir beaucoup. Cette maladie est facilement identifiable car la jambe commence à faire mal, indépendamment de l'effort physique. Le niveau de douleur varie de manière arbitraire, mais des sentiments désagréables sont constamment présents.

Il existe une maladie appelée polyarthrite oblitérante, lorsque la douleur dans les jambes est causée par un rétrécissement des vaisseaux et la formation de plaques sur leurs parois. Le patient ressent une douleur intense dans la jambe et est incapable de marcher sans boiter. Cela devient particulièrement perceptible lors d'une position debout ou d'une marche prolongée. De plus, cela vaut la peine de donner à vos pieds quelques minutes de repos, car la douleur dans vos pieds et le bas de vos jambes disparaîtra. Toutefois, cela ne signifie pas que, dans cette situation, vous n’avez pas besoin d’assistance médicale. Si le traitement est différé indéfiniment, la douleur augmentera avec le temps, des ulcères apparaissent sur la peau et la douleur accompagne le patient même en état de repos complet.

Traitement commun Plus >>

Traitement de la douleur et prévention des maladies

Pour se débarrasser de la gêne des jambes, vous devez faire appel à un médecin. Si les nerfs ou les tissus mous sont endommagés, ils ont recours à une thérapie qui les aidera à récupérer. Celles-ci peuvent être la physiothérapie, les médicaments, etc. Une intervention chirurgicale sérieuse ne devrait être envisagée que lorsque le processus de carie a commencé dans la jambe. Tout le reste peut être résolu de manière plus loyale. Comme mentionné ci-dessus, certaines maladies sont assez difficiles à diagnostiquer aux stades précoces, car elles ne causent pas d'inconfort ni de douleur. Cependant, vous devez écouter votre santé et ne pas ignorer les signaux que le corps envoie, car la douleur est un signe clair que certains des systèmes du corps humain ont échoué, ce qui doit être éliminé.

Afin de ne pas ressentir de douleur désagréable, vous devez traiter votre corps avec attention. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure les chaussures qui ne sont pas de la taille, d'un effort physique constant et intense sur les jambes, ainsi que de surveiller la nutrition et de suivre un régime. Il est utile de faire de la physiothérapie, du sport, de la natation et de prendre des vitamines. Il est nécessaire de limiter le tabagisme et l'alcool.

Docteur Neuroog MM Sperling parle de douleurs au pied et au bas de jambe que l’on rencontre souvent en neurologie:

Douleur aux jambes du genou au pied: pourquoi les jambes sont douloureuses au-dessous des genoux

  • Soulage la douleur et le gonflement dans les articulations de l'arthrite et de l'arthrose
  • Restaure les articulations et les tissus, efficace dans l'ostéochondrose

Une douleur intense dans les jambes dérange presque chaque personne sur deux. Surtout souvent, l'inconfort affecte les membres inférieurs.

Le problème peut provenir du surmenage banal après une longue marche, un effort physique ou des chaussures inconfortables.

Cependant, parfois, les jambes sous les genoux et les os font mal en raison du développement d'une pathologie articulaire, dans laquelle un traitement rapide ne peut être ignoré.

Caractéristiques de la structure des jambes et causes de la douleur

Si une personne souffre de douleurs dans les jambes sous les genoux, il s’agit généralement de la zone située entre la jambe et le pied. Le tibia est constitué de petits et de gros os tibiaux, de fibres nerveuses, veineuses et artérielles, ainsi que d'un grand nombre de muscles.

Avec le malaise de nature organique ou fonctionnelle, le syndrome de la douleur va donner au bas de la jambe. Dans certains cas, la douleur n'est pas critique et peut ne pas constituer une menace pour la santé. Il y a des conditions pathologiques lorsque la douleur au-dessous du genou devient une menace pour la vie du patient. C'est le cas par exemple de la thrombose veineuse profonde.

Dans de telles situations, il est impossible d'hésiter avec un traitement, car si un caillot de sang s'est formé dans les jambes, alors en l'absence de diagnostic et si le traitement n'est pas commencé, un caillot peut être détaché. Cela provoque un blocage de l'artère pulmonaire et une mort instantanée.

Pour répondre à la question de savoir pourquoi les jambes au-dessous des genoux font mal, seul le médecin peut le prescrire, qui vous prescrira un traitement adéquat. Les causes de la douleur dans les muscles et les os des membres résident souvent dans:

  • tonus musculaire, spasmes causés par une charge prolongée de la jambe (effort physique excessif);
  • blessures (entorses, ligaments déchirés, muscles, fractures osseuses);
  • inflammation des jambes (myosite);
  • maladie des jambes variqueuse;
  • athérosclérose (plaque dans les artères);
  • arthrose, arthrite;
  • l'ostéoporose;
  • thrombose des veines profondes, des vaisseaux sanguins et des artères au-dessous du niveau des genoux;
  • ostéomyélite (infection de l'intérieur des jambes);
  • maladies rhumatismales;
  • polyneuropathie (pathologie des fibres nerveuses) chez les patients atteints de diabète sucré, les fumeurs chroniques et les alcooliques;
  • lymphostase des vaisseaux du tibia;
  • maladies de l'artère des jambes (vasculite, périarthrite nodeuse);
  • presser les tissus mous des membres;
  • tumeurs bénignes et malignes des os, des muscles, des tissus situés sous les genoux;
  • manque d'oligo-éléments dans le sang (magnésium, potassium, calcium);
  • usage prolongé de médicaments (diurétiques, glucocorticoïdes);
  • compression des terminaisons nerveuses, par exemple dans l'ostéochondrose.

Varices et thrombose vasculaire

La douleur au-dessous du genou peut causer des varices. La maladie se manifeste par une augmentation du volume des veines dans les jambes et, dans les premiers stades, ce symptôme n'est pas visible. Les autres signes de varices sont un gonflement des jambes en fin de journée, une sensation de brûlure et une lourdeur, des crampes rares, une douleur sourde et douloureuse qui disparaît après un repos en position horizontale.

Cette pathologie peut se développer dans un temps relativement court, elle est aiguë et s'accompagne généralement de manifestations externes lumineuses. Les varices surviennent dans certains cas avec blocage d'artères ou de veines.

Lorsque la thrombose veineuse apparaît, les symptômes apparaissent progressivement sur quelques jours. Le patient souffre alors d'une lourdeur dans les jambes et d'une douleur atroce.

La douleur est localisée à la fois à l'extérieur du membre et à l'intérieur:

  1. jambes gonflées (gauche et droite);
  2. La peau sur eux est très rouge.

Lors du déclenchement du processus inflammatoire, la température augmente, la jambe devient chaude. Après un certain temps, la rougeur est remplacée par une couleur bleuâtre. Le syndrome de douleur chez une personne est si fort qu'il est incapable de marcher sur le membre affecté. Déjà pendant 3-4 jours meurt le tissu et la gangrène. Si le traitement est absent ou qu’il n’est pas opportun, le patient risque de perdre une jambe malade ou de mourir.

Avec la thrombose artérielle, la jambe affectée devient engourdie et froide en quelques heures. En raison du fait que la partie inférieure de la jambe était sans apport de sang, ses téguments deviennent blancs.

En outre, une douleur soudaine, plutôt aiguë au-dessous du genou peut survenir. Sans intervention médicale après 2-4 heures en raison de la nécrose, le tissu meurt.

Carence en minéraux, polyneuropathie, arthrite oblitérante

Si le corps ne contient aucun oligo-élément, il peut développer des douleurs dans les jambes. Les raisons en sont nombreuses, par exemple, les os manquent de la quantité de calcium requise. Dans ce cas, des crampes peuvent se développer dans les muscles du mollet, surtout la nuit. De ce fait, le patient n'est pas capable de se détendre complètement.

Les attaques durent quelques minutes et disparaissent d'elles-mêmes. Soulagez votre santé peut, si vous masser la jambe touchée.

Avec la polyneuropathie des membres inférieurs, les causes de la douleur à la jambe gauche sont généralement le diabète. La maladie affecte non seulement les organes vitaux, mais aussi les os, les terminaisons nerveuses. Parfois, le diabète fait ressentir une douleur intense dans les muscles et les os autour du pied. Cela est particulièrement vrai pour la pathologie de type 2.

  • douleurs brûlantes devant les jambes;
  • engourdissement et soi-disant syndrome des membres froids.

Cela fait mal constamment et l'intensité de l'inconfort ne dépend pas de l'activité physique ni du type d'activité.

Lorsque la polyarthrite oblitérante fait mal aux muscles des jambes, le patient souffre d'une violation du flux sanguin principal dans les jambes, provoquée par un rétrécissement de la lumière des vaisseaux. Les causes de la pathologie sont le développement de plaques d'athérosclérose.

Une personne ressent une douleur du genou au pied et est forcée de boiter. Souvent, une gêne devant les jambes se produit lorsque l'on marche longtemps, en particulier sur de longues distances. Si vous vous reposez au moins quelques minutes, le syndrome douloureux s'atténue.

Dans les cas où aucune assistance médicale n'est fournie, la maladie progresse activement, la douleur s'intensifie et réduit les muscles des jambes gauche et droite, même au repos. Les ulcères trophiques se forment sur la peau des jambes, les housses se détachent et deviennent trop sèches. De plus, les plaques de clou sur les jambes gauche et droite sont liées au processus pathologique.

Cette maladie peut provoquer la mort du membre affecté en raison de la gangrène. Si vos jambes vous font mal du genou au pied, vous devez subir un examen approfondi et commencer le traitement approprié.

Mesures de prévention et pneumopressothérapie des jambes

Pour prévenir le développement de pathologies des jambes et de la douleur, vous devriez consulter un médecin. Ils vous diront comment vous protéger et ce que vous ne pouvez absolument pas faire. Ainsi, pour la prévention du syndrome de la jambe fatiguée, les directives simples suivantes doivent être observées:

  • évitez de porter des vêtements inconfortables et serrés, en particulier des pantalons. Cela aidera à prévenir la stase veineuse et lymphatique dans les jambes, en particulier à l'avant;
  • corriger les pieds plats;
  • en position assise prolongée, évitez la situation lorsque la jambe gauche est projetée à droite, car elle pincerait les vaisseaux;
  • contrôler l'équilibre eau-sel;
  • pendant que vous vous reposez, il est préférable de vous allonger sur le dos et de lever vos jambes au moins une demi-heure pour améliorer la circulation sanguine dans les muscles;
  • conduire à des indicateurs de poids normaux;
  • marcher le plus souvent possible;
  • marcher pieds nus sur un sol accidenté;
  • diluer un mode de vie sédentaire avec des séances d'entraînement régulières et des sports;
  • faire des exercices pour le pied, en soulevant les petits objets du sol avec les jambes gauche et droite. L'exercice développe bien les muscles des membres antérieurs.

La pneumopressothérapie est un excellent moyen d'arrêter ou de prévenir les problèmes de jambes. Un tel traitement physiothérapeutique a un effet bénéfique sur les tissus du corps et des jambes en déplaçant le sang veineux des poches musculaires, où la lymphe stagne souvent.

À l'aide d'un dispositif médical spécial, un massage des pieds est effectué, au cours duquel les effets sur les tissus sont dosés. Une procédure de pneumopressothérapie peut remplacer environ 30 séances de massage manuel standard.

En outre, un tel traitement prophylactique a un effet positif sur l'apparence des jambes, en particulier si la procédure est effectuée systématiquement.

  • Soulage la douleur et le gonflement dans les articulations de l'arthrite et de l'arthrose
  • Restaure les articulations et les tissus, efficace dans l'ostéochondrose

Informations de base

Les douleurs au tibia constituent un problème clinique complexe, car elles sont le symptôme fréquent non seulement d'une pathologie potentiellement dangereuse telle que la thrombose veineuse, mais également de nombreuses maladies moins dangereuses.

Dans la plupart des cas, la douleur dans les jambes est causée par un ou plusieurs troubles faciles à traiter.

Les douleurs au tibia surviennent chez plus de 50% des patients présentant des signes de thrombose veineuse, confirmés par la phlébographie, mais il s’agit d’un symptôme non spécifique et leur intensité et leur prévalence ne sont pas corrélées à la taille (et donc au danger potentiel) des thrombi veineux.

Le médecin est confronté à un dilemme: dans quels cas, lorsque des douleurs aux tibias, une thrombose veineuse doit être suspectée et le recours à des méthodes d'investigation objectives, et dans quels cas elle peut être complètement exclue.

Ce chapitre traite des différentes causes de douleur dans les jambes et présente une approche pratique pour les diagnostiquer à l'aide de méthodes de recherche spéciales et objectives.

Raisons

Les récepteurs de la douleur sont situés dans la plupart des tissus du mollet, y compris les muscles, les os, les ligaments, les tendons, les vaisseaux sanguins et les tissus environnants. La douleur dans les jambes peut être causée par un processus inflammatoire dans l'une ou l'autre de ces structures, comme c'est le cas, par exemple, d'une thrombose veineuse profonde résultant d'une inflammation de la paroi du vaisseau ou des tissus situés autour du vaisseau. En conséquence, une douleur dans les jambes peut survenir dans un certain nombre de troubles (tableau 21).

Tableau 21. Causes de la douleur dans les jambes

Thrombose veineuse

Chez la plupart des patients, la thrombose veineuse se produit sans manifestations cliniques. L'apparition de symptômes ou de signes est généralement provoquée par une obstruction de la veine, qui empêche la circulation sanguine, une inflammation de la paroi du vaisseau ou des tissus environnants, une combinaison de ces facteurs ou une thrombo-embolie des vaisseaux pulmonaires.

Les symptômes et signes cliniques les plus courants de thrombose veineuse sont la douleur, la sensibilité à la palpation et le gonflement. Cependant, il convient de souligner que ces symptômes ne sont pas spécifiques et peuvent être causés par l’un des éléments énumérés dans le tableau. 21 conditions pathologiques.

Le symptôme de Homan (apparition de douleur à certains moments de la journée) n’est pas non plus spécifique et se retrouve dans de nombreux troubles simulant une thrombose veineuse. Par conséquent, bien que la thrombose veineuse puisse être suspectée sur la base des symptômes cliniques indiqués, elle ne peut pas être utilisée pour le diagnostic différentiel et le choix des tactiques de traitement. Les manifestations moins courantes de la thrombose veineuse sont la dilatation des veines, la décoloration de la jambe, y compris la pâleur, la cyanose, les rougeurs et la détection du cordon veineux à la palpation.

Douleur et tendresse à la palpation. La douleur et la sensibilité au toucher lors de la palpation sont le plus souvent une inflammation de la paroi de la veine et de la zone périvasculaire et, dans le cas d'une thrombose des veines proximales, une dilatation de la veine.

Lors de la thrombose des veines de la jambe, la douleur et la sensibilité à la palpation sont généralement localisées dans la région gastrocnémienne et, en cas de thrombose des veines proximales dans la jambe, la cuisse ou la région iliaque. Chez les patients atteints de thrombose des veines distales de la jambe inférieure, la douleur et la sensibilité à la palpation, lorsqu'elles sont causées par un gonflement prononcé des tissus, peuvent avoir un caractère plus diffus.

La douleur dans la thrombose veineuse n'a pas de traits caractéristiques. Ils peuvent être douloureux ou convulsif, aigu ou terne, fort ou modéré. Très souvent, ils sont aggravés lors de la marche, en portant des poids et sont combinés avec la tendresse locale lors de la palpation. La douleur peut être soulagée en position couchée, jambes relevées et traitement par l'héparine. Cependant, ces symptômes ne sont pas non plus spécifiques à la thrombose veineuse.

Symptômes associés

Une augmentation de la taille du membre due à un œdème accompagne souvent la douleur et la tendresse lors de la palpation résultant d'une thrombose veineuse. Généralement, après avoir appuyé sur la zone de l'œdème, il reste une fossette. Cependant, parfois, l'œdème est peu prononcé et peut être déterminé par une augmentation de la turgescence des muscles de la jambe, qui est mieux évaluée avec des muscles détendus. Si le gonflement de la jambe est causé par le blocage de la grande veine proximale, il est généralement localisé en aval du site de l'obstruction et peut être modérément douloureux.

La boursouflure due à l'inflammation est généralement localisée au site de la thrombose et s'accompagne de douleur et de sensibilité à la palpation. Si la jambe est en position relevée, le gonflement diminue généralement.

Les veines dilatées sont une manifestation relativement rare de thrombose veineuse aiguë.

Ce symptôme est un signe précoce d'un débit sanguin sanguin réduit dans les veines et disparaît généralement si le membre est placé en position surélevée, ainsi que lors du développement d'un flux sanguin collatéral. Une modification de la couleur de la peau de la jambe est également une manifestation relativement rare de la thrombose veineuse. Le tibia peut avoir une couleur pâle, cyanotique ou bleu rougeâtre. La cyanose provoquée par un retour veineux altéré et une hypoxie congestive survient chez les patients obstrués par les veines proximales de la jambe.

Dans de rares cas, avec une inflammation marquée des tissus périvasculaires, la partie inférieure de la jambe peut avoir une couleur rouge diffuse, ce qui rend difficile le diagnostic différentiel avec une inflammation du tissu sous-cutané. La pâleur, bien que n'étant pas un symptôme caractéristique, peut être détectée aux stades précoces de la thrombose de la veine iléo-fémorale et est probablement due à un spasme des artères.

Lors de la thrombation d'un vaisseau facilement accessible pour la palpation, un cordon souple est déterminé au toucher. Si la veine est localisée superficiellement, une augmentation de la température locale du membre peut être déterminée.

Les gens ressentent souvent des douleurs dans les membres inférieurs. Parfois, les deux jambes me font mal, parfois une. La douleur à la jambe et au côté gauche est le symptôme d'une maladie grave. Pendant la grossesse, la douleur est une conséquence du serrage des terminaisons nerveuses dans la partie inférieure de la jambe. Les causes de la douleur sont variées et signifient différentes pathologies.

Avec une douleur régulière à la jambe gauche, traitez la cause de la douleur. Du bon diagnostic dépend de l'efficacité du traitement.

Types de douleur dans les membres inférieurs

La douleur à la jambe gauche est de nature différente et se manifeste de différentes manières. Parfois, des douleurs sont ressenties dans les jambes, même la nuit, parfois elles ne dérangent pas longtemps. Considérez les types de douleur:

  • Tirant, mal aux tibias;
  • La douleur apparaît dans la fesse, dans d'autres parties de la jambe;
  • Sharp et insupportable ci-dessous;
  • Pire en marchant;
  • La douleur donne à d'autres parties du corps.

Douleur au membre gauche

Douleur - preuve de la maladie. Les femmes enceintes ressentent une douleur à la jambe et au côté gauche à la suite du pincement des terminaisons nerveuses causé par le développement du fœtus.

Les causes

Une douleur à la jambe gauche indique souvent la présence des maladies suivantes:

  • Inflammation du nerf sciatique;
  • Les conséquences de blessures, de dommages mécaniques;
  • Varices, maladies associées aux vaisseaux humains;
  • Spondylolyse;
  • Hernie dans les zones de la colonne vertébrale;
  • Ostéochondrose;
  • Lumboischialgie;
  • Problèmes articulaires - gonarthrose, coxarthrose;
  • Autres maladies.

Souvent, la douleur survient en marchant. On dirait que la jambe est enlevée, le côté fait mal. Considérez les types, les causes de la douleur.

Blessure gauche

La douleur sourde, la présence d'une gravité constante parlent des problèmes de vaisseaux sanguins. La circulation normale du sang dans les vaisseaux est perturbée par la stagnation du sang et du liquide lymphatique, qui irritent les terminaisons nerveuses. Cela provoque une douleur constante, une sensation d'inconfort, une sensation que la jambe tire. La douleur se propage à travers le corps, donne sur le côté.

Une maladie complexe associée à des lésions vasculaires, la thrombophlébite, provoque des douleurs aux membres inférieurs et à la surface. Les attaques de nature palpitantes sur la surface, souvent dans les jambes. Lorsque la thrombophlébite se manifeste par une sensation de brûlure douloureuse, elle entraîne une douleur à la surface des jambes et de leurs tissus.

La douleur, caractérisée par une tension constante, une sensation de lourdeur, parle d'athérosclérose des artères. Elle se caractérise par une douleur accrue dans la partie du mollet et de la cuisse, avec les pieds froids, et la jambe est constamment abaissée.

Les problèmes de la colonne vertébrale provoquent une douleur irradiante à la jambe gauche lors de la marche, créant ainsi le sentiment que le pied est enlevé. Ces phénomènes sont liés. La douleur dans la partie inférieure des jambes indique une inflammation du nerf sciatique, qui nécessite un traitement. Lorsque la douleur inflammatoire est ressentie dans la cuisse, la jambe inférieure, à la surface du dos, la jambe tire.

Problème de la colonne vertébrale

Une ostéochondrose, une spondylite et une tumeur à la colonne vertébrale sont à l'origine d'une forte douleur à la jambe gauche provoquée par une maladie nerveuse située à la cuisse. Des attaques douloureuses se font sentir au niveau des jambes, de la cuisse.

La cause de la douleur dans la région de la hanche est la présence de problèmes aux articulations des jambes. Souvent, lorsque le temps change, la jambe se tord. La douleur est douloureuse dans la nature, apporte beaucoup d'inconfort.

La névralgie est caractérisée par une douleur dans le membre inférieur gauche et des attaques sur le côté. Les attaques apparaissent et disparaissent périodiquement.

L'inflammation musculaire est caractérisée par des sensations douloureuses lors de la marche dans différentes parties de la jambe. La raison est de demander au médecin. Une ostéomyélite est à l'origine d'une douleur longue et intense à la jambe gauche.

Ne pas annuler les dommages mécaniques. Outre les ecchymoses, les blessures, la douleur à la jambe gauche au niveau de la cheville est causée par le port de chaussures inconfortables.

Les attaques de douleur à la jambe gauche parlent du développement de l'érysipèle, caractérisé par des symptômes supplémentaires:

  • Rougeur;
  • Augmenter la température.

On dirait que la jambe ne fait pas mal, et ça tire.

Douleur d'aspiration dans la jambe

Gonflement, rougeur et douleur lancinante à la jambe gauche sont accompagnés de thrombose, cellulite, œdème lymphatique. Lorsque vous touchez la partie enflammée de la jambe, la douleur devient plus forte.

Si vous ressentez de tels symptômes, consultez un médecin, les conséquences seront nombreuses dans l’avenir.

Diagnostics

Le médecin recueillera la quantité d'informations requise. L’importance de la recherche des causes d’une telle douleur décrit précisément le début de leur apparition. Il est important de se rappeler comment la douleur est apparue, de quel type de personnage il s'agissait - cela aidera à expliquer rapidement pourquoi la jambe gauche fait mal.

Méthodes de diagnostic pour les problèmes de la colonne vertébrale:

  • Rayons X de la colonne vertébrale dans le bas du dos;
  • IRM Merci à l'étude d'obtenir un maximum d'informations sur l'état de la colonne vertébrale. Confirme la présence d'une hernie dans la colonne vertébrale.

Pour identifier la cause vous-même, suivez les étapes simples:

  • Allongez-vous sur le dos
  • Soulevez votre jambe douloureuse en condition droite.

Dans les maladies associées à la colonne vertébrale, les maux de dos dans la région lombaire, il existe une douleur sous la forme de coups pointus dans les moments de toux. Jambe tire juste.

Si la douleur à la jambe est causée par une blessure à un membre, confirmez ou refusez la demande en raison d’une radiographie.

Pour diagnostiquer l'état des vaisseaux est réalisée par ultrasons. Le médecin choisit les options appropriées pour les examens et dresse un tableau précis de l'état du patient.

Quels médecins contacter

Il n'est pas toujours clair quelle consultation d'un médecin est requise. Si les causes de la douleur ne sont pas claires, contactez le médecin de district qui pré-établira le diagnostic. Après avoir collecté les informations initiales, il devient évident de savoir de quelle aide est nécessaire.

Les problèmes qui provoquent des douleurs dans la jambe gauche et sur le côté résolvent:

  • Thérapeute;
  • Chirurgien;
  • Angiosurgeon;
  • Rhumatologue;
  • Maladies infectieuses;
  • Traumatologue.

Traitement

Le traitement élimine les causes de la douleur. L'ensemble des mesures, résultant du partage, donnera le résultat, soulager de la douleur dans la jambe, de la maladie.

Pour les problèmes de la colonne vertébrale, une thérapie manuelle est souvent prescrite, suivie d'une correction de la colonne vertébrale. Le vertébrologue est engagé dans cette tâche, il établit des diagnostics, prescrit un traitement. Plus souvent, la préférence est donnée au massage.

Il est important d'identifier correctement les causes de la douleur, le traitement dans différents cas, complètement différent, parfois inacceptable pour d'autres problèmes. Massage contre la douleur dans la jambe est contre-indiqué, dans le traitement de la colonne vertébrale - efficacement.

Les varices sont traitées par un phlébologue, en plus des médicaments, en prescrivant une hirudothérapie. Parfois, sans opération, le succès n'est pas possible.