Douleur au mollet

Résumé: La douleur dans les mollets des jambes est un symptôme très courant pouvant être provoqué par une surtension normale des muscles et des raisons très graves. Si la douleur ne disparaît pas dans les 24 heures, il est préférable de consulter un médecin.

Le caviar est composé de deux muscles - le gastrocnémien et le soléaire. Les muscles du mollet et du soléaire se croisent au niveau du tendon d’Achille, qui rejoint directement le talon. Ces muscles sont utilisés dans tous les mouvements des jambes et des pieds.

Les symptômes

La gravité et la nature de la douleur et des mollets des jambes varient selon les personnes, mais, en règle générale, on ressent une douleur douloureuse, sourde ou aiguë à l'arrière du pied, parfois associée à une raideur. Les symptômes pouvant indiquer une maladie plus grave incluent:

  • gonflement;
  • peau exceptionnellement froide ou pâle dans cette région;
  • picotements ou engourdissements au mollet et à la jambe;
  • faiblesse dans la jambe;
  • rétention d'eau;
  • rougeur, chaleur excessive de la peau ou sensibilité au mollet.

Si vous présentez au moins l'un des symptômes ci-dessus, vous devez consulter un médecin.

Raisons
8 causes de douleur chez les veaux

La douleur au mollet peut être due à un certain nombre de causes, notamment la fatigue musculaire, les spasmes et les problèmes de pieds. Bien que, dans la plupart des cas, les douleurs aux mollets des jambes puissent être traitées à la maison, certaines situations, au contraire, peuvent nécessiter une intervention médicale immédiate.

1. Spasmes musculaires

Les spasmes musculaires sont des contractions musculaires aiguës et douloureuses. Le spasme peut passer rapidement ou durer plusieurs minutes. Les spasmes sont fréquents, ils sont généralement causés par des exercices trop durs ou par l’inclusion de nouveaux exercices dans un programme d’entraînement. Les spasmes peuvent également être causés par la déshydratation, des blessures musculaires ou un manque de minéraux dans le corps. Les causes plus graves de spasmes musculaires comprennent:

  • insuffisance rénale;
  • l'hypothyroïdie;
  • alcoolisme;
  • le diabète;
  • maladie vasculaire périphérique grave.

Dans certains cas graves, la limitation du flux sanguin vers des parties du corps, ainsi que d'autres affections et maladies graves, peuvent également provoquer des spasmes musculaires.

2. étirement des muscles

L'étirement des muscles est généralement le résultat d'une fatigue musculaire, ainsi que d'une sollicitation excessive ou inappropriée des muscles. Par exemple, le lancement d’un nouveau programme d’exercices ou l’inclusion d’exercices dans lesquels les muscles des jambes sont sérieusement impliqués, tels que la course, la natation, le cyclisme ou le powerlifting peuvent entraîner un étirement des muscles du mollet. En règle générale, une personne se rend immédiatement compte qu'elle s'est foulé un muscle en raison d'une douleur aiguë et d'une mobilité réduite. Les étirements légers et modérés peuvent être traités avec succès à la maison à l'aide d'un traitement par le froid et la chaleur et de médicaments anti-inflammatoires. Les étirements et les déchirures musculaires intenses requièrent une aide qualifiée

3. inflammation du tendon d'Achille

L'inflammation du tendon d'Achille peut être le résultat d'une contrainte excessive sur le tendon, de son étirement ou de sa contrainte excessive. Les symptômes communs incluent une inflammation du tendon, une douleur à l'arrière de la jambe, un gonflement et une restriction de la mobilité lors de la flexion du pied. Habituellement, avec l'inflammation du tendon d'Achille, des méthodes simples telles que la thérapie par le froid et le froid, l'application d'un bandage élastique, le repos au lit et la prise d'analgésiques et de médicaments anti-inflammatoires en vente libre aident. Cependant, si le traitement à domicile ne donne pas de résultats ou si la douleur devient plus forte, il est important de consulter rapidement un médecin.

4. Sciatique

La sciatique est un complexe de symptômes provoqués par des problèmes de nerf sciatique - le nerf contrôlant les muscles des jambes et des pieds. La sciatique peut provoquer des douleurs, des engourdissements et des picotements dans le bas du dos, qui peuvent se propager à la cuisse, aux fesses et à l'arrière de la jambe, affectant également le mollet, la cheville et le pied. Parfois, lors de lésions graves du nerf sciatique, on peut observer une faiblesse des muscles des jambes et des pieds. Dans les cas graves de sciatique, une intervention chirurgicale est effectuée.

La sciatique peut être causée par un certain nombre d'affections et de maladies associées à la colonne vertébrale et pouvant affecter les nerfs spinaux. En outre, la sciatique peut être causée par un traumatisme, par exemple une chute, ainsi que par une tumeur à la colonne vertébrale. Les problèmes de colonne vertébrale les plus courants pouvant causer une sciatique sont:

Hernie intervertébrale

Nos vertèbres sont séparées les unes des autres par un petit cartilage. Ces cartilages sont remplis d'une substance semblable à un gel, procurant une mobilité de la colonne vertébrale et une absorption des chocs. La hernie intervertébrale se produit lorsque la coquille dure externe du disque est brisée. Une partie de la substance interne du disque est ainsi comprimée et peut pincer la racine du nerf sciatique, ce qui provoque une douleur et un engourdissement du membre inférieur. Le plus souvent, la douleur dans les mollets des jambes est combinée à la douleur dans le bas du dos, les fesses, la cuisse et le pied, mais dans notre pratique nous avons vu des cas de douleur isolée au mollet, une IRM a confirmé la présence d'une grande hernie intervertébrale. La règle suivante s'applique également dans le cas d'une douleur au mollet associée à la présence d'une hernie intervertébrale: «Plus la douleur à la jambe est basse, plus la taille de la hernie intervertébrale est grande, par conséquent, la douleur au mollet de la jambe d'un côté ou des jambes est importante». cela dicte la nécessité d'un diagnostic précoce. Faites une IRM de la colonne lombaire si la douleur dans la jambe inférieure vous inquiète d'un côté et est combinée ou avant l'apparition de symptômes tels que douleur ou engourdissement dans le bas du dos, les fesses, la cuisse et le pied jusqu'aux orteils. Tous ces symptômes parlent d'un nerf sciatique pincé.

Sténose spinale

La sténose spinale est un rétrécissement anormal du canal rachidien (tube vertical creux situé au centre de la colonne vertébrale, où se trouvent la moelle épinière et les racines des nerfs spinaux). En raison du rétrécissement du canal rachidien, il se produit une compression de la moelle épinière et des racines nerveuses sciatiques.

Spondylolisthésis

Le spondylolisthésis est l’une des conditions associées à la dégénérescence du disque intervertébral. Lorsque l'une des vertèbres est déplacée vers l'avant par rapport à l'inférieure adjacente, la première peut pincer la racine du nerf sciatique.

Syndrome musculaire poire

Le syndrome du muscle de poire est un trouble neuromusculaire rare dans lequel le muscle de poire se contracte ou se contracte par inadvertance, ce qui provoque une sciatique. Le muscle en forme de poire est le muscle qui relie la partie inférieure de la colonne vertébrale et les os de la cuisse. Lorsqu'un muscle se contracte et se contracte, il peut exercer une pression sur le nerf sciatique, entraînant une sciatique. Le syndrome de Pear peut être aggravé si une personne est longtemps assise, après une chute ou un accident de voiture. Cependant, ce syndrome n'existe qu'en théorie et est très probablement associé à un diagnostic insuffisant du patient. Pour toutes nos pratiques (plus de 20 ans de travail), la douleur dans le muscle en forme de poire a toujours été associée à une hernie intervertébrale de la colonne lombaire et a complètement disparu pendant le traitement de la hernie discale.

Syndrome de prêle

Dans de rares cas, une hernie intervertébrale peut pincer les nerfs et causer ainsi une perte de contrôle de la vessie et / ou des intestins. Cette condition s'appelle le syndrome de la queue de cheval. Le syndrome de la queue de cheval peut également provoquer des engourdissements et des fourmillements dans l'aine, une sensibilité diminuée dans les zones érogènes et même une paralysie s'il n'est pas contrôlé.

Le syndrome de prêle se développe généralement progressivement. Il est important de consulter immédiatement un médecin pour les symptômes suivants:

  • perte de contrôle de la miction et / ou de la défécation pouvant entraîner une incontinence ou, à l'inverse, une rétention urinaire et une constipation;
  • douleur dans une jambe ou les deux;
  • engourdissement dans une jambe ou les deux;
  • faiblesse dans une ou les deux jambes, ce qui rend difficile de se lever d'une position assise;
  • trébuchements fréquents lorsqu'une personne tente de se lever;
  • perte de sensation nettement progressive ou grave et marquée au bas du corps, y compris la zone située entre les jambes, les fesses, l'intérieur des cuisses, les talons et l'ensemble du pied.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la cause de la sciatique commence par un examen médical. À l'avenir, le médecin envoie le patient pour examen. Les options les plus courantes pour une telle enquête sont les méthodes radiographiques telles que l'IRM et la TDM.

Les rayons X ne peuvent pas montrer de lésions du nerf sciatique. L'IRM utilise des aimants puissants et des ondes radio pour créer des images détaillées des structures vertébrales et constitue la principale méthode de diagnostic de la sciatique. Le scanner est utilisé dans des situations où l'IRM est difficile voire impossible. Très probablement, dans ce cas, le patient recevra un myélogramme CT, ce qui implique l'introduction d'un colorant spécial dans la colonne vertébrale afin d'obtenir des images plus claires de la moelle épinière et des nerfs.

Le traitement de la sciatique est directement lié aux causes de cette affection. Si la sciatique est causée par une tumeur dans la lumière du canal rachidien, une consultation immédiate avec un neurochirurgien et un oncologue est nécessaire si nécessaire. Si la sciatique est causée par des complications d'ostéochondrose de la hernie discale, de spondylose, de spondylarthrose, de spondylolisthésis ou de sténose rachidienne secondaire, un traitement conservateur complexe est nécessaire, incluant les méthodes de traction rachidienne (nous recommandons l'étirement sans contrainte, le type le plus efficace et le plus sûr). nous recommandons l'hirudothérapie), diverses méthodes de massage, la thérapie physique, la kinésithérapie, etc.

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire en cas de douleur intense ou dans des situations de perte de contrôle de la miction et / ou de la défécation. En outre, la chirurgie est nécessaire si le patient a développé une faiblesse dans certains groupes de muscles de la jambe. Les deux options les plus populaires en chirurgie sont la discectomie, dans laquelle une partie du disque intervertébral est retirée, exerçant une pression sur le nerf, et la microdiscectomie, au cours de laquelle une partie du disque intervertébral est retirée par une petite incision, tandis que le chirurgien utilise un microscope. Le traitement chirurgical ne conduit pas au rétablissement, il permet seulement d'éviter les complications d'une hernie discale, alors qu'il peut causer des complications encore plus terribles.

5. ecchymose

Une ecchymose est le résultat d'une blessure, telle qu'une chute ou une frappe. À la suite d'une blessure, les capillaires sous la peau ont éclaté, provoquant une décoloration de la peau (ecchymose). Les bleus, en règle générale, passent par eux-mêmes. Cependant, vous devez consulter un médecin si vous avez des ecchymoses comme celle-là, sans blessure, ou si les ecchymoses réapparaissent au même endroit, encore une fois, sans aucune influence extérieure.

6. Neuropathie des nerfs périphériques dans le diabète

La neuropathie diabétique des nerfs périphériques est une lésion des nerfs qui affecte les jambes, les pieds, les mains et les mains. Cette condition est une complication fréquente du diabète et est causée par une glycémie élevée, des facteurs génétiques et une inflammation nerveuse. Les autres symptômes de la neuropathie incluent:

  • douleur aiguë;
  • spasmes musculaires;
  • faiblesse musculaire;
  • perte de coordination;
  • engourdissement;
  • sensibilité réduite à la douleur et aux changements de température.

7. thrombose veineuse profonde

La thrombose veineuse profonde est une conséquence de la formation d'un caillot sanguin dans les veines profondes du bras ou de la jambe, y compris les œufs. Un certain nombre de facteurs et de conditions peuvent provoquer une thrombose veineuse profonde, notamment une position assise prolongée, les effets secondaires de la prise de certains médicaments et le tabagisme. Les symptômes de thrombose veineuse profonde incluent:

  • veines visibles visuellement dans la zone touchée;
  • gonflement;
  • douleur dans les jambes;
  • changement de couleur de la peau;
  • augmentation de la chaleur de la peau du mollet.

Si vous développez des symptômes de thrombose veineuse profonde, vous devez immédiatement consulter un médecin.

8. Syndrome de compartiment

Le syndrome des loges est une affection grave qui se produit lorsque la pression à l'intérieur de l'espace myofascial augmente. L'espace myofascial est un groupe de tissu musculaire, de vaisseaux sanguins et de nerfs dans les bras et les jambes, entouré d'une membrane de fascia très dense. Le fascia ne s'étire pas, l'inflammation et le gonflement de l'espace myofascial peuvent donc entraîner une augmentation significative de la pression, ce qui endommage les muscles, les vaisseaux sanguins et les nerfs situés dans l'espace myofascial.

Une pression accrue peut également entraîner un blocage du flux sanguin dans l'espace myofascial. Cela entraîne une privation d'oxygène des tissus et des cellules après leur mort. Si le syndrome du compartiment n'est pas traité, une amputation peut en résulter.

Article ajouté à Yandex Webmaster 2018-03-30, 12:31.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Pourquoi le muscle du mollet fait-il mal et que faire?

L'état de douleur dans les mollets peut indiquer une surcharge normale, signalant qu'il est temps de se détendre. Mais parfois, l'apparition de la douleur est un symptôme de la maladie. Cette partie du corps a le fardeau principal lors de la marche, des sports ou de toute activité physique. De ce que le caviar peut faire mal, nous allons trier dans l'article.

Quelles sont les causes de la douleur dans les muscles du mollet: maladies et blessures

Chez une personne en bonne santé, une douleur aux mollets peut apparaître dans deux cas:

  • Un homme a marché ou couru pendant longtemps, ramenant quelque chose de lourd. En un mot de surcharges. Les belles dames souffrent d'une telle maladie lorsqu'elles portent des talons hauts pendant longtemps. La douleur peut durer de six heures à un jour ou plus. Cela dépend du degré de surcharge. Parfois, un peu de repos suffit et la douleur disparaît.
  • Étirement des muscles. C'est la "maladie" des athlètes qui s'entraînent quotidiennement et qui augmentent leur charge. Un tel état est une chose commune. Cependant, il est nécessaire de reporter l'entraînement pendant un certain temps afin de restaurer les muscles des mollets.

Ensuite, considérons la douleur chez les veaux associée aux changements pathologiques dans le corps.

Varices. Maladie grave associée à une stase sanguine dans les veines. Vous pouvez reconnaître la maladie au stade initial, lorsque les chevilles des jambes commencent à gonfler. Les veines gonflent. Le patient ressent une douleur sourde et une lourdeur dans les jambes. La tension artérielle augmente.

L’insuffisance veineuse, à son tour, peut provoquer une thrombophlébite et une phlébothrombose:

  • La thrombophlébite est un processus inflammatoire des veines de la jambe et s'accompagne d'un grave œdème des membres inférieurs. La peau des pieds devient rouge avec une nuance de bleu.
  • La phlébothrombose se caractérise par la formation de caillots sanguins dans les veines, ce qui provoque une rougeur de la peau des jambes sur fond de température élevée. Dans les zones des veines touchées, les jambes deviennent chaudes.

Dans les deux cas, le patient ressent une douleur intense dans les muscles du mollet sous la forme de "coups de marteau".

La courbure de la colonne vertébrale, les hernies discales, l'ostéochondrose et d'autres maladies de la colonne vertébrale affectent la formation de douleur chez les veaux. La colonne vertébrale - en tant que base du squelette prend une lourde charge. Lors de violations des fonctions de la colonne vertébrale, la charge se déplace vers les extrémités inférieures, ce qui provoque des processus inflammatoires dans les muscles du mollet, accompagnés de douleur.

Maladies neurologiques. Les violations dans ce domaine peuvent créer un déséquilibre de tout le corps, en particulier des jambes. Les dommages causés aux fibres nerveuses provoquent des douleurs aiguës dans les muscles du mollet, des engourdissements et de la chaleur dans les membres inférieurs. Le syndrome douloureux passe aussi vite qu'il commence.

Troubles circulatoires, provoquant des crampes au mollet. Ces indicateurs sont typiques pour les personnes qui travaillent longtemps en position assise. Les membres inférieurs sont engourdis, la privation d'oxygène commence - des substances toxiques s'accumulent dans les mollets. Tout cela entraîne de fortes douleurs en marchant et la nuit en crampes. Les crampes nocturnes sont courantes. À cette heure de la journée, les membres se détendent - les muscles du mollet commencent à se contracter.

Les convulsions peuvent survenir pour d'autres raisons:

  • dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • la déshydratation;
  • faible immunité;
  • changement climatique;
  • manque de vitamines;
  • en fin de grossesse;
  • chaussures inconfortables.

Crampes dans les muscles des jambes (vidéo)

Dans une courte vidéo, le Dr M. Sperling. raconte les causes d'une condition convulsive dans les jambes. Comment se débarrasser de la maladie soi-même. Comment traiter les troubles des muscles du mollet

Athérosclérose artérielle. Les parois des vaisseaux sanguins sont compactées et rétrécies en même temps. Le sang traverse difficilement les veines. La douleur chez les veaux est palpitante. Les jambes du patient gèlent à tout moment de l'année.

La défaite des muscles du mollet, indiquant la présence de maladies graves:

  • La myosite est une inflammation causée par des maladies infectieuses antérieures, des affections post-traumatiques, une surcharge musculaire due à des charges excessives. Si vous sentez le veau, vous pouvez remarquer la formation de nodules. Le patient ressent le syndrome de douleur le plus fort dans la région du mollet. Une maladie compliquée peut être infectée dans le domaine des blessures. La myosite purulente, en plus d'une douleur intense, est accompagnée de frissons et d'une forte fièvre. La peau des jambes est épaissie et rougie.
  • La fibromyalgie est une maladie dans laquelle la douleur dans les muscles du mollet est transmise à différentes parties du corps: l'arrière de la tête, le bas du dos, la poitrine, le cou et les épaules. La maladie est accompagnée d'insomnie. Le plus souvent, la belle moitié de l'humanité souffre de chocs nerveux et d'efforts physiques excessifs. La fibromyalgie est considérée comme la première étape du développement des rhumatismes.
  • L'ostéomyélite est une maladie dangereuse caractérisée par la carie des os, de la moelle osseuse et des tissus mous. La destruction des os provoque une douleur intense dans les jambes, à la suite de laquelle le patient cesse de marcher. Il survient plus souvent chez les enfants. Dans de nombreux pays, la vaccination est pratiquée dès les premiers mois de la vie. Survivre avec une telle maladie est presque impossible.
  • La myopathie est une maladie héréditaire chronique dans laquelle les muscles du corps, en particulier les gastrocnémiens, sont touchés et s’atrophient. La douleur survient avec les attaques et est progressive.

La présence de parasites dans les muscles du mollet - trichinose. Le ver nématode pond les larves dans les muscles d'une personne, et en particulier dans le mollet. Transmis par la nourriture. Après une période d'incubation de 1 à 3 jours, la personne commence à ressentir une douleur musculaire aux pieds, puis au bas des jambes, aux mollets et aux cuisses, suivie d'une propagation dans tous les muscles du corps.

Les sensations douloureuses d'une nature intense sont aggravées par la marche et la sensation des points douloureux. Le symptôme principal, indiquant la présence d'un ver, devient le visage du patient - il devient ombre "grenouille". Sur la peau apparaît l'urticaire.

Douleur dans les muscles du mollet chez les enfants

La douleur dans les muscles du mollet de l'enfant est principalement associée aux caractéristiques de sa croissance. Dès les premiers jours de la vie et avant la puberté, il y a une croissance intensive. Le métabolisme se produit à un rythme effréné.

Le développement du système vasculaire dans l'enfance a ses propres caractéristiques et une connexion directe avec les muscles des membres inférieurs. Tout déséquilibre dans le corps de l'enfant donne des signaux de douleur aux jambes.

Si nous parlons d'un bébé en bonne santé, en raison de son agitation inhérente, il peut y avoir des blessures aux jambes que les parents ne remarquent pas immédiatement. Les endroits les plus traumatisants sont le pied et le tibia.

À l'âge scolaire, les enfants essaient de se prouver lequel est le plus fort. Dans les activités sportives, les enfants se surchargent d'exercice. Les muscles des mollets sont surmenés, ce qui provoque des douleurs.

Un certain nombre de maladies affectent l'apparition de douleurs musculaires pendant l'enfance:

  • De plus en plus de cas de diabète chez les enfants. Le système endocrinien commence à faiblir, les reins fonctionnent mal, le métabolisme est perturbé. En marchant, un enfant malade peut tomber de faiblesse en se blessant aux pieds et à la jambe. En cas de diabète, les muscles du mollet sont affaiblis et douloureux depuis longtemps.
  • Un léger stress chez les enfants peut provoquer des boiteries dues à la douleur des veaux. Les enfants émotionnels souffrent le plus. La pratique montre que dès que l'enfant se calme, la boiterie disparaît.
  • La douleur intramusculaire chez les veaux peut être provoquée par des maladies congénitales et acquises, telles que: pied plat, scoliose, mauvaise posture. Il y a une violation du centre de gravité. En conséquence, une charge importante tombe sur l'une des jambes, ce qui provoque des douleurs dans les muscles.
  • Le manque de vitamines et de micro-éléments, en particulier de phosphore et de calcium, provoque des douleurs désagréables au muscle gastrocnémien. Le plus souvent, les enfants sportifs souffrent. Les muscles et les articulations dus à un manque de substances ou à une mauvaise assimilation deviennent plus faibles. Au cours de l'exercice et de la marche, la douleur dans les mollets augmente.
  • Des poussées nettes dans le muscle du mollet d'un enfant peuvent indiquer un prolapsus du rein ou des varices. Dans ce cas, des soins médicaux urgents sont nécessaires.
  • Les maladies infectieuses - grippe, infections virales respiratoires aiguës, amygdalite, amygdalite, sinusite et autres s'accompagnent de douleurs dans les muscles du mollet. Les douleurs lancent.
  • Le mal de dos dans le gastrocnémien le matin peut être un symptôme de l'apparition de la leucémie.
  • Les maladies cardiovasculaires congénitales et acquises altèrent la circulation sanguine chez un enfant. Les parois des vaisseaux sanguins se rétrécissent, il y a une stagnation du sang qui fait mal aux muscles des jambes. Une complication peut être une varice.
  • La dystonie neurocirculatoire de type hypotonique chez l'enfant provoque des douleurs nocturnes chez les veaux. L'enfant ne dort pas bien, souffre d'un manque d'oxygène et d'une insuffisance cardiaque.
  • L'étirement des muscles et des ligaments est courant chez les adolescents. En raison de leur mobilité, les enfants subissent souvent des blessures mineures et des ecchymoses. De plus, la douleur ne survient pas immédiatement. La douleur dans les mollets est spontanée lorsque les jambes sont détendues.

Que faire avec la douleur dans les muscles du mollet (premiers secours)

La douleur dans le muscle gastrocnémien peut être prise au dépourvu. Le plus souvent - ça fait des crampes. Vous pouvez retirer le cidre antidouleur en plaçant vos pieds sur un sol froid et en frottant intensément le caviar.

Le deuxième moyen efficace est de picoter le mollet avec une aiguille. Cet effet aide à rétablir la circulation sanguine et la douleur disparaît. La méthode de "l'acupuncture" est pratiquée par les femmes enceintes. Les futures mamans mettent délibérément une épingle sous l'oreiller pour la nuit afin de fournir elles-mêmes les premiers soins.

Les blessures, les entorses et les contusions graves sont également spontanées. Si vous ressentez une douleur aiguë, n'essayez pas de vous déplacer seul vers la maison. Asseyez-vous dans une position confortable et appelez une ambulance qui vous conduira aux urgences.

Si vous avez une grave blessure à la jambe à la maison et que vous ressentez une douleur intense, vous pouvez boire un analgésique, vous allonger, poser votre pied sur la colline et attendre que les médecins arrivent.

En cas de douleur dans les mollets d'un enfant, il est nécessaire de l'emmener chez le médecin, à qui vous pouvez raconter vos observations récemment: comment le bébé dort, mange, se plaint-il, à quel moment une sensation douloureuse apparaît-elle. Le spécialiste examinera le petit patient et prescrira un examen en fonction des résultats de son diagnostic.

Diagnostic et traitement

En cas de blessures, d'entorses et d'ecchymoses, vous devez immédiatement contacter un traumatologue, qui procédera à une inspection visuelle et la dirigera vers une image des extrémités inférieures pour déterminer la gravité de la blessure.

Si la cause de la douleur dans les muscles du mollet est inconnue, vous devrez consulter plusieurs médecins: un spécialiste des maladies infectieuses, un neurologue, un cardiologue, un rhumatologue, un phlébologue, un angiosurgeon.

Un examen est prévu, en règle générale, vous devrez passer des tests généraux et subir certaines procédures:

  • Examen aux rayons X des jambes et de la colonne vertébrale dans plusieurs projections.
  • Échographie, qui enregistrera les modifications des muscles et des articulations.
  • Électroneuromyography. Un neurologue prescrit un tel examen pour établir un diagnostic précis si la douleur est associée à des troubles du système nerveux.

En raison de la diversité des maladies associées à la douleur au mollet, le diagnostic peut être compliqué. On vous demandera peut-être d'aller à l'hôpital pour subir un examen approfondi, pour passer des tests supplémentaires.

Le traitement des douleurs musculaires chez les veaux dépendra de la cause de la maladie et de la gravité de la maladie, à la suite de laquelle une douleur musculaire est apparue. Les médicaments sont prescrits: antibiotiques, vasodilatateurs, antistress, antidouleurs, antipyrétiques, chauffants et autres médicaments.

Si la douleur est associée à des problèmes de colonne vertébrale et d'articulations, une thérapie par l'exercice, la physiothérapie, un massage, l'acupuncture, une thérapie manuelle sont prescrits.

Mais il existe des recommandations générales pour éviter les douleurs musculaires ou ne pas les aggraver:

  • Surveillez votre posture.
  • Aller à la bonne nutrition.
  • Faire du sport.
  • Ne vous surchargez pas à l'entraînement.
  • Répartissez uniformément le poids que vous portez des deux côtés.
  • Les femmes devraient rester sur les talons hauts aussi rarement que possible.
  • Débarrassez-vous des kilos en trop.
  • Essayez de garder un équilibre entre travail et repos.

Douleur au mollet

Informations générales

Le muscle du mollet (mollet) est un muscle du biceps situé à l'arrière de la jambe inférieure de l'homme. Situé au-dessus du muscle soléaire, avec lequel il est attaché au talon par un épais tendon d’Achille.

Les activités fonctionnelles comprennent principalement le mouvement du pied dans le plan sagittal et la stabilisation du corps pendant le mouvement (marche et course). Avec l'étirement excessif du muscle gastrocnémien, des crises peuvent survenir. En outre, les spasmes peuvent indiquer des troubles de l’approvisionnement en sang artériel et veineux. Des lésions du muscle gastrocnémien peuvent survenir avec une charge dépassant sa capacité, parfois même en le frappant.

Causes de la douleur au mollet

Plusieurs raisons peuvent causer des douleurs chez les veaux. Tout d’abord, il s’agit de dommages causés au mollet, par exemple après une charge excessive. Ils provoquent des douleurs dans les muscles du mollet. Une douleur soudaine dans les muscles survient pendant la période d'activité physique, en particulier pendant la marche.

Le plus souvent, l'apparition de douleurs dans les mollets des jambes est associée à des maladies vasculaires. Cela se produit en raison de la violation de l'écoulement du sang veineux et de l'augmentation de la pression dans les vaisseaux. La stase veineuse qui en résulte est la cause de l'irritation des terminaisons nerveuses et du développement de la douleur. Le plus souvent, ces douleurs sont de nature "terne", ressentent une lourdeur dans les jambes. Ainsi, les varices se développent progressivement.

Des douleurs sourdes, douloureuses et lancinantes dans les mollets, des crampes et une lourdeur dans les jambes résultent souvent d'un travail debout ou assis, alors qu'en raison de la stagnation dans les veines des jambes, il n'y a pas de circulation normale de sang veineux et artériel dans le corps humain, le manque d'oxygène se produit, accumule pied toxines nocives.

Avec une autre maladie vasculaire - la thrombophlébite, il existe une douleur dans les muscles du mollet qui palpite, se transformant souvent en une sensation de brûlure sous la peau. Avec la thrombophlébite, la douleur est permanente, en particulier pour la douleur chez les veaux.

L'athérosclérose des artères est une autre cause de douleur dans les mollets des jambes. Dans cette maladie, les parois des vaisseaux sanguins s'épaississent et le patient ressent une douleur constrictive dans les muscles du mollet. Le plus souvent, l'athérosclérose provoque des douleurs dans les muscles de la jambe. Les douleurs s’aggravent en marchant. Un symptôme caractéristique de l'athérosclérose est la sensation de pieds froids, quelle que soit la saison.

Le groupe suivant de maladies qui provoquent des douleurs dans les muscles du mollet sont les maladies de la colonne vertébrale. Les anomalies existantes dans le travail de la colonne vertébrale, par exemple dans les disques intervertébraux, entraînent l’apparition de douleurs dites radiantes qui se propagent aux jambes. La colonne vertébrale elle-même ne peut pas faire mal. Ce type de douleur peut être attribué à la sciatique (inflammation du nerf sciatique). Dans cette maladie, la douleur de la colonne vertébrale le long du nerf sciatique est transmise aux jambes.

Les maladies nerveuses périphériques peuvent également causer de la douleur chez les veaux. Lorsque la douleur névralgie est de nature paroxystique et se produit le long des fibres nerveuses. Dans les intervalles entre les attaques, la douleur est pratiquement absente et l'attaque douloureuse peut durer de plusieurs secondes à plusieurs minutes.

Myosite

La douleur la plus sévère survient lors d'une inflammation des muscles du mollet. La myosite est une maladie assez grave qui doit être traitée sous la surveillance constante d'un médecin.

La myosite est une inflammation des muscles squelettiques. Peut se produire en tant que complication de diverses maladies, telles que la grippe. La surutilisation des muscles est une cause fréquente de myosite, due à un effort physique inhabituel ou à une blessure des muscles des jambes.

Lorsque la myosite apparaît, une douleur dans les muscles du mollet, aggravée par des mouvements. Souvent, des nodules ou des brins denses se font sentir dans les muscles. Dans une blessure ouverte, due à une infection, peut développer une myosite purulente, qui se manifeste:

fièvre

augmentation progressive de la douleur;

compactage et tension musculaire;

rougeur des muscles de la peau.

Une forme particulière est la myosite parasitaire, qui survient lorsque le muscle est endommagé par des parasites (trichinella, cysticercus, toxoplasme) et qui se caractérise par les symptômes désagréables suivants:

douleur dans les muscles des membres, la poitrine, la langue, les muscles masticateurs.

Ostéomyélite

La douleur aux mollets des jambes peut être causée par une maladie osseuse infectieuse telle que l'ostéomyélite. Les douleurs dans cette maladie sont aiguës et prolongées. Dans ce cas, la cause de la douleur sont les os eux-mêmes.

Les crampes dans les muscles du mollet sont des contractions involontaires de muscles individuels ou de groupes musculaires. Ils peuvent être causés par un effort physique prolongé, le surmenage et se produisent le plus souvent dans le muscle gastrocnémien. Pour les arrêter, il est recommandé de détendre les muscles. Pour ce faire, il suffit de s’allonger ou de s’asseoir, ce qui modifie la position du membre et frotte fortement les muscles contractés. Ensuite, placez une serviette trempée dans de l’eau froide ou tenez-vous pieds nus sur le sol froid.

La fibromyalgie peut être de localisation différente, mais la région de l'occiput, le bas du dos (lumbago), le cou, les épaules, la poitrine et la cuisse proches du genou sont les plus souvent affectés. Une telle douleur survient principalement chez les femmes. Elle peut être provoquée ou exacerbée par une surcharge physique ou mentale, des troubles du sommeil, des traumatismes, l’humidité ou le froid et parfois des maladies systémiques, généralement rhumatismales.


Myopathie

Chez les personnes sans anomalies neurologiques, les causes du syndrome musculaire sont les myopathies inflammatoires ou métaboliques. Selon la classification internationale existante, il existe trois groupes de myopathies: les inflammations idiopathiques, causées par des médicaments et des toxines et causées par des infections.

Parmi les myopathies inflammatoires idiopathiques, environ 95% sont la dermatomyosite, la polymyosite, la myosite dans le contexte des maladies systémiques du tissu conjonctif, la myosite paranéoplasique et la myosite avec inclusions intracellulaires. La consultation d'un rhumatologue élimine les myosites dans le contexte de maladies systémiques. Myopathies médicamenteuses: les plus pertinentes à l'heure actuelle sont les myopathies associées à la prise de statines et de fibrates.

Douleur au mollet

La douleur dans les mollets des jambes est un phénomène courant. Souvent, il est dû à un effort physique prolongé sur les membres inférieurs et ne signale aucune pathologie. Cependant, la réponse à la question «Pourquoi le caviar fait-il mal?» N'est pas toujours simple, car les causes peuvent être liées à des maladies très graves. Ceci s'applique aux cas où une douleur aiguë et des crampes sont répétées régulièrement ou une douleur persistante dans la jambe du mollet ne passe pas longtemps.

Si vous rencontrez un problème similaire, nous vous recommandons de contacter la clinique de la douleur CELT! Cette unité, spécialisée dans le diagnostic et le traitement des syndromes douloureux situés à divers endroits. Le haut niveau professionnel de nos spécialistes, leur vaste expérience, ainsi que l'équipement médical et les méthodes de traitement modernes, leur permettent de ramener nos patients à une vie bien remplie, en éliminant la douleur.

Causes de la douleur chez les veaux

Les douleurs au niveau des mollets des jambes peuvent être dues au surmenage des muscles, mais une telle manifestation clinique peut souvent indiquer les pathologies des vaisseaux artériels, des veines, des tissus, des muscles environnants et de la colonne vertébrale. Si votre mollet de la jambe gauche ou de la jambe droite est constamment blessé ou si vous avez régulièrement des crampes aux jambes, consultez un médecin, car les conséquences peuvent être imprévisibles.

Maladies veineuses

Un symptôme douloureux des maladies veineuses est un signal précieux, car c'est grâce à lui que peuvent être identifiées des pathologies graves nécessitant un suivi médical immédiat:

  • Varices - caractérisées par une douleur persistante dans les muscles du mollet, qui se fait sentir dans la deuxième moitié de la journée et s'accompagne d'un gonflement des chevilles. Cette maladie peut également être déterminée visuellement, car des dilatations visibles des veines apparaissent sur les membres inférieurs. La raison pour laquelle le mollet de la jambe droite ou gauche fait mal est, dans ce cas, le développement d'un œdème de la jambe, en raison duquel se produit une compression des terminaisons nerveuses;
  • Thrombose veineuse aiguë - nécessite un traitement immédiat, car les caillots sanguins qui se forment dans les veines profondes peuvent pénétrer dans les vaisseaux sanguins de la circulation pulmonaire et obstruer les artères, entraînant une embolie pulmonaire souvent fatale. La douleur dans le mollet touché couvre la surface interne du tibia et s'étend jusqu'à la cuisse et jusqu'au pied. Ils sont accompagnés d'un gonflement de la jambe, d'une sensation de lourdeur dans les jambes et d'une douleur accrue lorsque vous essayez de plier le pied.

Maladie de l'artère

Les maladies des artères entraînent un apport insuffisant d'oxygène et de nutriments aux tissus, ce qui entraîne leur destruction. Les douleurs dans ce cas sont causées par une ischémie (manque d'approvisionnement en sang) et sont différentes pour différentes maladies:

  • L'obstruction vasculaire artérielle aiguë est caractérisée par une douleur aiguë accompagnée d'une sensation de brûlure, qui s'accompagne d'un gonflement de la jambe affectée et de son refroidissement;
  • L'insuffisance artérielle chronique se caractérise par deux types de douleur: les convulsions au cours d'une ischémie aiguë et la douleur persistante due à une insuffisance chronique d'approvisionnement en sang. Les deux types de douleur peuvent être accompagnés de crampes, d'atrophie musculaire, d'ulcération et de gangrène.

Maladies musculaires

Les lésions musculaires de différentes étiologies peuvent également causer des douleurs chez les veaux:

  • Les processus inflammatoires des muscles gastrocnémiens (myosite) sont caractérisés par des sensations douloureuses douloureuses persistantes qui n'arrêtent pas ou ne provoquent pas de crises convulsives et apparaissent plus lumineuses lors des mouvements;
  • Les maladies parasitaires (en particulier la trichinose) sont caractérisées par des douleurs musculaires, qui s'accompagnent de gonflement du visage, de fièvre, de nausées, de vomissements et de diarrhée.

Lésion des fibres nerveuses

L'un des symptômes de la névrite et de la polynévrite est une douleur intense provoquée par des convulsions qui peut survenir lors d'une crise convulsive et peut se propager le long du nerf touché. Une telle manifestation peut être provoquée par la compression des racines nerveuses. Ses compagnons sont souvent:

  • des troubles trophiques dans les régions innervées (à savoir les organes et les tissus fournis par les nerfs) de la région;
  • sensation d'engourdissement, de picotement ou de chair de poule;
  • troubles du mouvement dans la région innervée;
  • désensibilisation.

Autres raisons

Les mollets des jambes peuvent être douloureux en raison de lésions des tissus adjacents:

  • ostéomyélite du tibia;
  • maladies de l'articulation du genou;
  • maladies de l'articulation de la cheville;
  • inflammation de la peau.

La douleur réfléchie chez les mollets des membres inférieurs est l’un des symptômes de l’ostéochondrose de la colonne lombaire.

Enregistrement chez le médecin: +7 (499) 519-32-84

La douleur dans les mollets est un phénomène courant qui peut survenir à la fois chez les personnes en bonne santé et chez les patients souffrant de diverses pathologies.

Les «mollets» dans le contexte de l'article sont les muscles du mollet de la jambe (à deux têtes), qui participent au travail du pied et soutiennent le corps lors des mouvements. Naturellement, ces muscles sont soumis à de lourdes charges, en particulier lors de la marche. Lorsque le fonctionnement normal des fibres musculaires est perturbé, la douleur survient. Les causes du développement des troubles sont nombreuses et pas toujours pathologiques.

Raisons

Les plaintes concernant la douleur dans la région gastro-intestinale se manifestent dans diverses maladies et affections - du surmenage banal des muscles après un effort physique à la présence d’un excès de poids jusqu’à une pathologie grave du corps, qui est l’un des manifestations de ce symptôme.

Les maladies vasculaires sont la cause la plus fréquente de douleur chez les veaux:

  • thrombophlébite,
  • varices,
  • obstruction aiguë des artères.

Le caractère distinctif des douleurs sur le fond des troubles vasculaires est leur intensité - les sensations douloureuses sont prononcées, aggravées lors de la marche.

L'innervation normale avec facultés affaiblies des membres inférieurs entraîne également une douleur dans la région de la jambe inférieure. Se produire avec ces maladies:

  • ostéochondrose de la lombo-sacrée,
  • névralgie, principalement le nerf sciatique,
  • divers processus inflammatoires (névrite).

Si la cause est de nature neurologique, la douleur est notée avec un effet de «tir» qui dure pendant une courte période, en alternance avec un bien-être relatif. Le syndrome douloureux résultant de troubles neurologiques augmente avec l'exercice et ne passe pas au repos (repos).

En outre, les causes pouvant causer de la douleur chez le veau peuvent être attribuées à une maladie telle que le diabète. Avec cette pathologie, il y a une sensation d'engourdissement dans les membres inférieurs, et l'activité convulsive peut augmenter la nuit.

La douleur dans les muscles du mollet peut être un processus inflammatoire qui se développe dans les fibres musculaires. Ces maladies incluent diverses myosites, y compris des complications dues au rhume ou à un traumatisme causé aux muscles des jambes. Douleur - douleur, aggravée par le mouvement. Un trait caractéristique est la présence de phoques à la palpation de la région gastrocnémienne.

Avec la défaite du tissu osseux des membres inférieurs (tibia et péroné), le principal symptôme est le syndrome de la douleur:

  • ostéomyélite
  • l'ostéoporose
  • lésions osseuses malignes.

La douleur dure longtemps, d'intensité intense.

Le syndrome convulsif de la genèse générale résultant d'un effort excessif et de l'étirement des fibres musculaires provoque une douleur chez les veaux.

Le diabète

La maladie est causée par une insuffisance ou un manque complet d'insuline, ce qui perturbe le métabolisme des glucides.

Il existe 2 types principaux de la maladie:

  1. Le premier type, insulinodépendant (IDDM). Une augmentation du taux de sucre est associée à une production insuffisante d'insuline par les cellules pancréatiques.
  • La maladie se développe rapidement (à partir de plusieurs semaines).
  • Les symptômes de l'hyperglycémie sont exprimés: soif sévère (polydipsie, le patient peut boire jusqu'à 10 litres de liquide par jour pour le satisfaire), excédant la formation d'urine (polyurie), démangeaisons de la peau.
  • Perte de poids nette (jusqu'à 15 kg en 1-2 mois).
  • Faiblesse générale, somnolence.
  • Au premier stade du diabète, une augmentation de l'appétit est caractéristique, qui est remplacée par son absence complète (anorexie) au fur et à mesure du développement du dérèglement du métabolisme des glucides. L'acidocétose progressive se manifeste par l'odeur d'acétone ou de fruits de la bouche, de nausées avec des vomissements. Les patients se plaignent de douleurs abdominales. Une déshydratation sévère peut provoquer le coma.
  • Chez les enfants, le diabète sucré de type I peut se manifester par une altération de la conscience.
  1. Le type II est le diabète sucré insulino-dépendant (DNID), qui est beaucoup plus courant (jusqu'à 85% des cas diagnostiqués). L'augmentation des taux de glucose est due à la résistance à l'insuline ("résistance" pathologique des tissus corporels aux effets de l'insuline).

Ce type de maladie est dangereux avec son tableau clinique modéré aux stades initiaux. Le diagnostic est établi par hasard, lors d'un contrôle de routine (lors de la recherche de sucre dans le sang) ou lors de la visite de spécialistes, en raison du développement des complications de la maladie. Symptômes:

  • Démangeaisons de la peau et de la vulve (vagin).
  • Déficience visuelle.
  • Maladies cardiovasculaires.

Le symptôme de diabète tardif est un syndrome de lésions ulcéreuses des jambes (pied diabétique) et une circulation sanguine altérée dans les membres inférieurs (lésion oblitérante des vaisseaux sanguins). Avec l'apparition de longues plaies ne cicatrisant pas et d'ulcères sur la peau du pied (pieds, mollets), la douleur est légèrement exprimée (la perte de sensibilité est provoquée par la neuropathie diabétique).

Dommages aux troncs nerveux innervant les membres inférieurs

Les lésions des fibres nerveuses périphériques résultent généralement d'un traumatisme.

La douleur chez les mollets peut être perturbée par la compression, l'irritation ou la contraction du nerf tibial, qui fournit les muscles du mollet, la plante du pied et les orteils des cellules nerveuses. La sensibilité des tissus mous dans la région de la jambe (dos), de la semelle et des doigts (leur surface arrière) augmente. Le pied est obligé de prendre une position surélevée - le patient, en marchant, ne repose pas sur toute sa surface, mais uniquement sur le talon.

Un syndrome douloureux causal se développe dont les premiers signes sont une violation de la sensibilité de la peau dans la jambe inférieure (fourmillements, engourdissements - paresthésies). Au fil du temps, des douleurs intenses et brûlantes apparaissent. Les patients comparent la douleur à une brûlure après avoir fait bouillir de l'eau. Au début, la douleur est clairement localisée (dans le pied), puis s'étend vers le haut et au-dessus de la jambe.

L'intensité de la douleur peut être augmentée par un bruit intense, un flash lumineux, un toucher ou l'exposition à l'air chaud. La douleur disparaît lorsque la zone douloureuse se refroidit (avec des compresses froides et humides, par exemple) la nuit.

Les troubles trophiques vasomoteurs qui apparaissent sont la réaction des vaisseaux (leur spasme) au syndrome douloureux aigu.

Maladies de la colonne vertébrale

Les tumeurs. Tumeurs localisées dans la région de la colonne vertébrale de nature maligne ou bénigne.

Le syndrome de douleur au mollet irradiant est associé à la croissance tumorale. Au début, la douleur (d'intensité plus ou moins grande) est localisée dans le dos. Puis, augmentant en taille, la formation commence à exercer une pression sur les racines nerveuses (à la sortie du canal rachidien). Le syndrome radiculaire en développement provoque une douleur intense dans les membres inférieurs. Sa particularité est l’absence de localisation prononcée, la douleur s’étend sur toute la longueur du nerf sciatique, allant des pieds à la cuisse.

Symptômes caractéristiques de la douleur:

  • Augmente lors de mouvements brusques (y compris la toux et les éternuements).
  • L'intensité augmente la nuit.
  • "Dépendant" des mouvements de la colonne vertébrale: s'intensifie et s'atténue en fonction de leur nature.

Les autres signes caractéristiques du développement de l’éducation sont:

  • Violation de la sensibilité, faiblesse musculaire (le plus souvent - dans les membres inférieurs).
  • Dysfonctionnements du système urinaire et du tractus gastro-intestinal.
  • Paralysie
  • La malformation du dos est généralement associée au développement d'une éducation bénigne pouvant atteindre une taille impressionnante.

Tuberculose rachidienne. Processus inflammatoire (nature infectieuse) de la colonne vertébrale.

L'inflammation dans les stades initiaux se manifeste par des douleurs mineures dans la région de la vertèbre touchée (après un effort physique, à la fin de la journée de travail). Mais avec la progression des changements dégénératifs dans une ou plusieurs vertèbres, le syndrome de la douleur est exacerbé, les périodes de rémission sont progressivement réduites.

Un processus inflammatoire prolongé (localisé dans la colonne vertébrale lombo-sacrée) peut déclencher le développement du syndrome radiculaire. Ses manifestations sont identiques à la compression des nerfs par les formations croissantes de la colonne vertébrale: douleur intense le long du nerf endommagé, qui réagit aux charges et aux mouvements.

Blessures à la colonne vertébrale. Les lésions traumatiques de la colonne vertébrale diffèrent par leur nature (ouverte et fermée) et par la topographie, le degré et la gravité des violations.

Mais dans tous les cas, la réaction à l'action du facteur traumatique sera un syndrome douloureux d'une intensité particulière, localisation claire ou incertaine.

Les sensations désagréables chez les mollets des membres inférieurs sont dans la plupart des cas associées à des lésions traumatiques graves de la colonne lombaire:

  • Les troubles neurologiques associés à une irritation des racines nerveuses se manifestent par des douleurs aiguës et brûlantes.
  • La perte de sensibilité (jusqu’à la paralysie complète) est caractéristique des lésions de la moelle épinière.

Ostéochondrose. La maladie affecte les segments de la colonne vertébrale (cartilage et disques intervertébraux) et se poursuit sous une forme chronique.

Lors de modifications pathologiques des tissus de la colonne vertébrale dans la région lombo-sacrée, la douleur se propage vers le bas le long du nerf sciatique. Son intensité dépend du degré de lésion du tissu cartilagineux et, dans les formes graves de la maladie, le syndrome douloureux limite considérablement l'activité physique du patient.

Les douleurs sont aggravées à la fois par la charge sur la colonne vertébrale (par exemple, soulever des poids) et pendant l’activité physique.

Maladies musculaires

Myosite. Maladie inflammatoire des fibres musculaires. Peut se produire sous forme aiguë et chronique.

Avec la défaite des muscles de la jambe, le tableau clinique se manifeste par les symptômes suivants:

  • La peau dans la projection du muscle endommagé est hyperémique (surtout dans la forme purulente de la maladie).
  • Un gonflement ou un gonflement peut se produire.
  • Augmentation de la température
  • Faiblesse musculaire (jusqu'à l'atrophie) dans la zone touchée.
  • La palpation est déterminée par des formations solides - sous la forme de nodules et de petits phoques.

Le plus souvent, le processus inflammatoire se développe dans les muscles gastrocnémiens (parmi les lésions inflammatoires des fibres musculaires des membres inférieurs). Le syndrome douloureux qui évolue dans le temps (de caractère terne) augmente avec la marche, la pression, ce qui entraîne une restriction des mouvements. À l'arrière de la jambe, la peau devient hypersensible.

Selon l'étiologie de la myosite, un tableau clinique d'intoxication générale (avec infections parasitaires) peut accompagner les symptômes de la maladie: vomissements, frissons, fièvre, selles avec facultés affaiblies, etc.

Trichinose Invasion aiguë d'helminthes filamenteux (Trichinella spiralis).

Selon la gravité de la maladie, les symptômes cliniques peuvent être plus ou moins prononcés:

  • La fièvre
  • Puffiness (dans la région de visage).
  • Eruption cutanée.
  • Douleurs musculaires.
  • Dans les études de laboratoire sur le sang - une augmentation significative du nombre d'éosinophiles.
  • Les douleurs musculaires (y compris les muscles du mollet) apparaissent même après l'effacement de la maladie, bien que leur intensité et leur durée (environ une semaine) soient insignifiantes.

Les symptômes sont plus prononcés dans les cas de trichinose légère, modérée et grave:

  • Augmentation significative de la température (jusqu'à 38-40 degrés).
  • Maux de tête
  • La douleur dans les muscles gastrocnémiens, masticateurs, occipitaux et lombaires est marquée par l'intensité.
  • Gonflement, gonflement du visage.

Dans les formes modérées et sévères, les symptômes des lésions des systèmes respiratoire et cardiovasculaire se rejoignent: bronchite, pneumonie, tachycardie, jusqu'au développement de l'insuffisance cardiaque. Il y a des violations du système nerveux central (maux de tête, insomnie, etc.), des dysfonctionnements du système digestif.

Blessures. Les blessures traumatiques des fibres musculaires du membre inférieur comprennent:

  • Étirement. La douleur survient dans les muscles après un certain temps (dans les 24 heures) après un effort physique excessif. Le gonflement et la tension des tissus mous dans la zone endommagée sont visualisés. Douleur aggravée par des pressions, des mouvements. Cela dure de quelques jours à 2-3 semaines.
  • Pauses. La violation de l'intégrité du muscle est accompagnée d'une douleur aiguë. Son intensité augmente, une hémorragie sous-cutanée (hématome) se forme. La réaction des fibres musculaires à un syndrome de douleur intense se manifeste par une contraction convulsive et involontaire (spasme). La palpation marque une douleur intense à l'endroit de la rupture, avec une rupture complète, vous pouvez trouver la zone séparant le muscle sectionné du tendon. Caractérisé par un gonflement dans la zone des dommages, une limitation significative des mouvements.

Les lésions traumatiques moins courantes comprennent le syndrome de collision (prolongé, jusqu’à 8 heures, écrasement des fibres musculaires avec débris, bosses, etc.) et les hématomes spontanés causés par la prise d’anticoagulants.

Névrite et polynévrite

Processus inflammatoires des fibres nerveuses périphériques (simples - avec névrite, multiples - avec polyneurite), dans lesquels la conduction de l'influx nerveux est perturbée. Avec le syndrome de la douleur, une perte de sensation apparaît, y compris une paralysie et une parésie.

  • Lorsque les nerfs des membres inférieurs sont endommagés, l'engourdissement commence par le pied et s'étend vers le haut (jusqu'au bas de la jambe).
  • Selon le même principe (de bas en haut), l'hypersensibilité se répand également (au contact, en modifiant le régime de température).
  • La faiblesse des fibres musculaires.
  • Douleur le long du nerf touché.
  • Symptômes communs: faiblesse, apathie, fièvre.
  • Limitation partielle (avec parésie) ou complète (avec paralysie) des fonctions motrices en raison du développement d'une atrophie musculaire et d'une diminution des réflexes tendineux.

Maladie veineuse

Thrombose (thrombophlébite). Maladie caractérisée par un flux sanguin altéré (jusqu'à l'arrêt complet) en raison de la formation d'un caillot sanguin dans la lumière d'un vaisseau sanguin.

Le tableau clinique dans le développement de la thrombose est pleinement manifeste, mais les symptômes sont légers:

  • Douleur dans les muscles des jambes, dont l'intensité augmente après l'exercice (par exemple, la marche) ou un long séjour en position debout.
  • Une caractéristique distinctive est l'apparition de sensations douloureuses lors des mouvements de flexion du pied (à l'intérieur).
  • La pression injectée par le brassard du tonomètre provoque une gêne pouvant aller jusqu'à 100 mm de mercure. Art. (avec une manipulation similaire sur une jambe en bonne santé, les indicateurs à 160–170 mmHg ne provoquent pas d’inconfort).
  • Au fil du temps, apparaissent des poches, un gonflement (en particulier dans la partie inférieure de la jambe) et une sensation de lourdeur.
  • Au-dessous de la formation d'un thrombus, les phanères deviennent pâles, ils prennent parfois une teinte bleutée et les zones touchées sont plus froides au toucher.
  • Quelques jours après la thrombose, les veines superficielles sont bien visualisées sous la peau.

La thrombophlébite des veines profondes de cette localisation survient dans la plupart des cas presque asymptomatique.

Varices. La condition est causée par une insuffisance de l'appareil à valve.

Le syndrome de la douleur est localisé dans les zones touchées - avec un gonflement grave. À la gêne peut également être attribuée à la sensation d'éclatement, de chaleur, de picotement. Caractéristique est la manifestation de la douleur - augmente le soir, après l'exercice.

Les bains chauds, le temps chaud, les changements hormonaux peuvent provoquer des manifestations de varices. La douleur s'atténue lorsque la position des membres inférieurs est surélevée, active et provoque des mouvements de «tremblement» au niveau de la cheville.

La maladie se développe sur une longue période, des manifestations visuelles (veines saillantes, astérisques formés par les vaisseaux affectés) apparaissent aux derniers stades de la maladie.

Les symptômes suivants devraient alerter:

  • Sensation de lourdeur dans les jambes.
  • Douleur mineure et douloureuse dans les muscles du mollet.
  • Fatigue, gonflement des muscles de la jambe.

Maladie artérielle

Obstruction aiguë des artères des membres inférieurs. L'arrêt de la circulation sanguine de l'artère principale.

  • douleur intense et soudaine;
  • perte de sensibilité (engourdissement) et abaissement local de la température de la peau;
  • picotements, sensations chatouillantes.
  • A l'examen, les symptômes suivants apparaissent:
  • changement de couleur de la peau: de pâle (au début) au marbre ou au rouge-violet (avec le développement de la gangrène);
  • la peau est froide au toucher;
  • le pouls n'est pas détectable en dessous de la fermeture (occlusion) de l'artère touchée, il s'élève au-dessus du site avec une perméabilité réduite;
  • violation de la sensibilité;
  • limitation significative de l'activité motrice;
  • gonflement des fibres musculaires.

Insuffisance artérielle chronique des membres inférieurs. Une condition dans laquelle des troubles circulatoires ischémiques sont observés.

  • La douleur survient même après une courte promenade.
  • Le mouvement ne peut reprendre que lorsque le syndrome douloureux a cessé et s’est calmé.
  • La douleur survient souvent la nuit.

Dommages aux tissus environnants

L'arthrite Maladie inflammatoire des articulations et des tissus mous environnants.

Un certain nombre de symptômes sont assez caractéristiques, quelle que soit la localisation des processus inflammatoires:

  • Hyperémie
  • Limitation de la mobilité dans l'articulation osseuse touchée.
  • Syndrome de la douleur, en particulier pendant le mouvement (intensité maximale - le matin, décroissance - le soir). La douleur augmente progressivement (de mineure à aiguë) avec la progression des modifications pathologiques des tissus articulaires causées par le processus inflammatoire.
  • Augmentation de la température locale (peau) sur les zones douloureuses.

Les symptômes concomitants dépendent de l'étiologie de la maladie: par exemple, les symptômes d'un processus inflammatoire aigu (fièvre, faiblesse, manque d'appétit, etc.) apparaissent dans l'arthrite infectieuse et dans la polyarthrite rhumatoïde, une déformation grave de l'articulation touchée est caractéristique.

Ostéomyélite. Maladie inflammatoire du tissu osseux (tous ses composants, y compris la moelle osseuse) de nature infectieuse avec formation de foyers de suppuration et de nécrose.

Les os tubulaires longs étant les plus «vulnérables», le foyer de la maladie est souvent localisé dans les extrémités supérieures et inférieures.

En fonction de la forme d'ostéomyélite, l'intensité du tableau clinique peut varier:

  • La maladie commence par une augmentation de la température corporelle (avec ostéomyélite septique-pyemichesky - jusqu'à 40 degrés).
  • Syndrome de douleur intense, en raison duquel la jambe adopte une position semi-courbée forcée.
  • Hyperémie, gonflement, augmentation de la température locale sur le site de la blessure.

Les symptômes ci-dessus se manifestent lorsque la maladie se développe (son évolution aiguë), qui entre assez rapidement (en moyenne six semaines plus tard) pour passer au stade chronique. Les phases d'exacerbation et de rémission alternent, leur durée dépend de la forme de la maladie et de l'état général du corps.

Un symptôme distinctif de l'ostéomyélite chronique est la formation d'une fistule - un abcès sur la peau avec des sécrétions purulentes persistantes et longues (parfois pendant plusieurs années).

Rupture du tendon d'Achille. La violation de l'intégrité du tendon, formée par la tête des muscles de la jambe, est causée par une exposition directe à des facteurs traumatiques ou par un effort physique excessif.

  • Comme pour toute blessure traumatique, le syndrome douloureux a un caractère intense, constant et douloureux.
  • À l'examen, un creux formé au-dessus de la fente a été visualisé, dont l'ampleur et la profondeur dépendent de l'œdème des tissus mous.
  • La palpation est déterminée par 2 épaississement du tendon sectionné.
  • Les mouvements de flexion du pied dépendent du degré de dommage: avec une rupture complète, ils sont absents, avec des dommages partiels possibles (avec une faible amplitude).
  • Les mouvements passifs sont douloureux.
  • Claudication: avec de graves dommages, la victime ne peut même pas s'appuyer sur le membre douloureux.
  • Avec le test des symptômes de Pirogov (en position ventrale, avec réduction arbitraire des muscles gastrocnémiens), les contours de la tête des muscles du mollet sur le membre blessé sont absents.

Maladies inflammatoires de la peau. Le syndrome de la douleur dans les muscles du mollet est le plus prononcé dans l'érysipèle - une infection (causée par des streptocoques), une maladie inflammatoire de la peau.

La maladie commence à manifester des symptômes d'intoxication (maux de tête, nausées, faiblesse, fièvre).

Au cours de la journée (jusqu'à 20 heures), des modifications pathologiques locales apparaissent:

  • démangeaisons;
  • gonflement, syndrome de la douleur;
  • l'apparition de rougeurs s'accompagne d'un gonflement de la peau;
  • Des taches rouges se forment dans la formation: plus denses au toucher, brillantes, à bords irréguliers et irréguliers;
  • consolidation et douleur des ganglions lymphatiques régionaux (lymphadénite).

La température et les symptômes d'intoxication disparaissent après une semaine (parfois 5 jours), après quoi la manifestation du processus inflammatoire local s'atténue également. Sur le site de gonflement et d'hyperémie prononcée, la peau commence à se décoller.

Sans traitement médical, dans la plupart des cas, la maladie progresse: les zones touchées grossissent, il y a des bulles remplies de contenu jaune sale. Une telle évolution de l'érysipèle peut entraîner des complications graves - la lymphostase.

Blessures à la cheville. La cheville relie le plus gros os fibulaire et le plus gros os du tarse - le ramus.

Les blessures les plus fréquentes de cette articulation osseuse comprennent:

  • des fractures;
  • rupture de l'appareil ligamentaire;
  • entorses

L'évolution de la douleur, de l'enflure, de la perte (totale ou partielle) de la fonction motrice (en tant que principaux symptômes des lésions traumatiques) est influencée par la gravité de la lésion, sa nature et sa localisation dans la région articulaire.

Diagnostic et traitement

Pour établir la cause de la douleur chez les veaux, on utilise toute la gamme des mesures diagnostiques prises dans la médecine moderne.

Tests de laboratoire: numération globulaire complète, test sanguin biochimique, métabolisme électrolytique de l'eau, tests sérologiques, analyse d'urine. Si l’une ou l’autre des causes est suspectée, l’accent est mis sur des diagnostics spécifiques. Dans le diabète sucré, par exemple, il s'agit d'indicateurs de la présence de sucre (glucose) dans le sang, de la goutte, d'une augmentation du nombre d'acide urique et, dans les lésions vasculaires, du taux de cholestérol.

Méthodes de diagnostic instrumentales: angiographie, doppler en association avec une échographie - avec lésions vasculaires, rayons X - avec lésions des os et des articulations, IRM et scanner - avec le caractère neurologique de la douleur au mollet, ostéoscintigraphie - avec lésions métastatiques des os de la jambe et autres études selon les besoins.

Si des patients cancéreux sont suspectés, il est recommandé aux patients de rechercher les marqueurs tumoraux, ainsi que la tuberculose osseuse ou l'ostéomyélite - une biopsie de la lésion.

Le diagnostic de la douleur chez les veaux est un processus responsable et scrupuleux. Un seul algorithme d'enquête n'existe pas. Un médecin expérimenté, sur la base des plaintes du patient, de la nature de la douleur et des maladies associées (y compris ses antécédents), constitue la quantité de recherche nécessaire pour confirmer ou infirmer ses soupçons.

La tactique et la quantité de traitement nécessaire contre la douleur chez les veaux sont planifiées en fonction de la cause qui les a provoquées: le facteur provoquant est éliminé - la douleur disparaît. En d’autres termes, les spécialistes traitent d’abord la source, ce qui a conduit à l’apparition de douleur.

Un traitement symptomatique élimine souvent la douleur dans la région des muscles: utilisation d'analgésiques, de pommades chauffantes, de séances de massage thérapeutique, etc.

Comment garder vos pieds en bonne santé

  1. L'une des tâches préventives principales consiste à prévenir la formation de caillots sanguins et de varices: activité physique mesurée, élimination des mauvaises habitudes, consommation suffisante de liquides, etc.
  2. Une alimentation complète et équilibrée contribuera à maintenir les vaisseaux sanguins en santé plus longtemps: évitez les aliments gras, préférez les légumes, les fruits et les fruits de mer.
  3. Une consommation excessive de sel retient les liquides dans le corps, contribuant à la formation d'un œdème et à la stagnation.
  4. Une hygiène quotidienne des pieds empêchera le développement d’un environnement favorable aux bactéries et micro-organismes nuisibles.
  5. Évitez les cosmétiques ayant un effet desséchant prononcé.
  6. Ne négligez pas les premiers symptômes, même mineurs, de la maladie. Hyperémie, inconfort, douleur mineure, gonflement - c’est une raison pour consulter un spécialiste.
  7. Les exercices et les exercices physiques dans l'eau sont particulièrement utiles pour les jambes.
  8. En choisissant des vêtements, faites attention à son confort.
  9. Suivez les instructions du médecin, en particulier si le patient a recours à un établissement médical en raison d'une rechute d'une maladie antérieure.
  10. Combattre le surpoids. Les kilos superflus empêchent la circulation sanguine normale, augmentent la charge sur le système musculo-squelettique, sont la cause de conditions stressantes.

Ce que le docteur traite

Dans un premier temps, il est intéressant de contacter un médecin généraliste - un médecin généraliste ou un traumatologue. Après l’évaluation initiale et le diagnostic nécessaire, le traitement de la douleur des veaux sera effectué par un spécialiste - neuropathologiste (neurologue), chirurgien vasculaire, oncologue, dermatologue, endocrinologue ou spécialiste des maladies infectieuses.

Un seul centre de rendez-vous pour un médecin par téléphone au +7 (499) 519-32-84.