Les veaux sont très douloureux après l'exercice - que faire et les 6 principales causes de douleur dans les muscles du mollet

Sévère douleur dans les jambes - compagnons fréquents de ceux qui passent beaucoup de temps debout pour le travail ou les exercices au gymnase. Ils y accordent peu d’attention, voire le considèrent comme un signe indispensable d’une formation efficace.

Une attitude aussi frivole est-elle toujours justifiée? Pourquoi les veaux souffrent-ils beaucoup après l'exercice, que faire et comment se débarrasser des sensations désagréables dans les jambes des femmes et des hommes? Toutes les réponses sont dans notre article.

Les 6 principales causes de douleur dans les muscles du mollet et que faire?

Si vous ressentez une douleur dans les muscles du mollet après un entraînement, il peut y avoir plusieurs raisons. Nous discuterons des 6 plus fréquents d'entre eux dans notre article.

1. Krepatura

Ce mot est appelé douleur musculaire causée par l'accumulation d'acide lactique en eux. Qu'est-ce que c'est krepatura?

Tout mouvement d'une personne est accompagné de la fourniture d'oxygène à la musculature en activité. Mais avec un exercice intensif, les muscles entrent dans le régime dit anaérobie - les tissus n’ont tout simplement pas le temps de s’alimenter en oxygène et commencent à utiliser l’énergie de la réserve du corps. Vous pouvez en savoir plus sur krepaturu ici.

Notre principal ouvrier énergétique est le glucose et le produit de sa dégradation est l’acide lactique. Si la charge n'est pas trop active ou trop lourde, les tissus sont lavés avec du sang. Mais si l'intensité est élevée, le rendement en lactate (comme ce produit résiduel de glycolyse anaérobie est également appelé) est retardé.

Comme tout acide, effet lactique irritant sur les tissus environnants et les fibres nerveuses, provoquant d’abord une sensation de brûlure (lors des derniers exercices, lorsque nous faisons le maximum pour achever l’exercice), puis - de la douleur. Il survient 5 à 6 heures après l'exercice et devient plus fort le lendemain. Mais vous ne devriez pas avoir peur d'elle.

Le lactate est toxique pour nos muscles, mais d’entraînement en entraînement, il leur attire du sang qui cherche à le faire sortir. En conséquence, le tonus musculaire augmente, leur volume augmente et ils sont déversés de force. Et la douleur après la cessation de l'activité physique passe progressivement.

Signes caractéristiques d'allaitement:

  • la douleur est exactement dans les groupes musculaires qui ont été donnés
    la charge la plus intense;
  • sentiment de faiblesse et de faiblesse;
  • parfois une légère augmentation de la température.

Krepatura peut provoquer des douleurs assez sévères au niveau du muscle gastrocnémien après un entraînement. Peut-être ne pouvez-vous même pas marcher.

Que faire pour soulager la douleur:

  1. Reste Toute tension devrait alterner avec la relaxation. La fatigue et la douleur dans les muscles particulièrement touchés sont un signal naturel et une réaction défensive du corps contre le surmenage.
  2. La montée des jambes au-dessus du niveau du coeur. Allongez-vous et placez vos jambes sur l'accoudoir d'un canapé ou d'un lit pendant au moins 10-15 minutes. L'écoulement de sang des membres inférieurs augmentera et l'amélioration de l'irrigation artérielle facilitera le traitement rapide du lactate.
  3. Prenez une douche ou un bain chaud. Cela vous détendra et augmentera votre taux métabolique.
  4. Buvez beaucoup d'eau. Pas de café ou de soda sucré, mais propre et transparent. Notre corps est composé à 90% d’eau, pas un seul processus métabolique ne l’échappe, y compris le retrait des produits d’intoxication. Si vous pratiquez activement un sport, votre taux est de 1,5 à 2 litres par jour.
  5. Massages Manuel ou matériel - ce n'est pas grave. Auto-massage: pétrir le muscle du mollet de l'arrière vers l'intérieur, du talon aux ischio-jambiers, pendant 15 à 20 minutes. La douleur devrait être agréable, pas insupportable.
  6. Ne pas arrêter les cours. Cela vaut peut-être la peine d’ajuster l’intensité. Surtout si vous êtes débutant ou que vous n’êtes pas engagé depuis longtemps. Mais la poursuite de la formation accélérera le métabolisme et, à l'avenir, vous ne souffrirez pas autant.

Caractéristique! Fait prouvé scientifiquement, l'accumulation d'acide lactique dans les muscles est non seulement sans danger, mais même utile. Lorsqu'il pénètre dans la circulation sanguine générale, il augmente l'acidité du sang, ce qui a un effet néfaste sur les radicaux libres qui contribuent au vieillissement précoce, ce qui signifie qu'il rajeunit notre corps.

2. Douleurs tardives

Une telle douleur est la conséquence d'une charge inadéquate et inhabituelle. La souffrance physique survient le lendemain, mais contrairement à la préparation, elle ne diminue pas mais augmente au contraire dans les 2-3 jours qui suivent. Leur cause est une fracture microscopique des fibres du tissu musculaire et une inflammation concomitante.

Que faire? Curieusement, continuer l'entraînement. Le syndrome s'affaiblit progressivement et les microraniums contribuent à l'activation de la production d'hormones par le corps qui stimulent les processus de guérison et de régénération et suppriment l'inflammation.

Un excellent mouvement pour l'entraînement des mollets est constitué de 3 types de «marche sur la plate-forme» et de diverses options pour les squats avec haltères.

3. Surentraînement

Avec une surcharge physique excessive constante, un athlète peut présenter une condition particulière:

  • performance considérablement réduite;
  • des dysfonctionnements surviennent dans le travail de plusieurs systèmes de l'organisme, notamment du système cardiovasculaire, sous la forme d'essoufflement et de nervosité, exprimés par l'apathie et l'irritabilité;
  • immunité réduite et activité hormonale;
  • diminue l'élasticité des tendons et des tissus articulaires.

L'un des symptômes est une douleur désagréable et énervante provoquée par une musculature musclée sans cause visible. Vous devez arrêter de vous entraîner pendant au moins une semaine. En outre, l'entraîneur peut vous conseiller une pommade spéciale.

Attention! Les cours en présence d'un syndrome de surentraînement entraînent souvent des blessures. Par conséquent, en fonction de l'état, au moins une semaine devrait abandonner la formation. Permettre au corps de récupérer.

4. Blessures

Non dangereux dans de tels cas ne peut être considéré que douleur avec un léger étirement. Il peut être obtenu en effectuant un mouvement brusque à un moment où les muscles n’ont pas encore eu le temps de se détendre après une contraction antérieure.

Cependant, de nombreuses autres blessures dangereuses plus ou moins graves ont été reçues au cours de l'entraînement: étirement des ligaments, déchirures des fibres ou des tendons, inflammation du sac articulaire, dislocation, fracture. Le symptôme principal est une douleur douloureuse lorsque vous essayez de vous lever et de vous transformer en un lumbago aigu dans la région touchée, ainsi que de votre incapacité à vous tenir debout sur un orteil ou à vous tenir debout sur vos propres jambes en général.

Comment répondre? Voir un docteur immédiatement.

Bien adapté pour travailler tous les muscles des jambes et du bas de la jambe en particulier, l'exercice statique "Chaise haute".

5. Manque d'oligo-éléments

Si vous vous réveillez au milieu de la nuit avec une douleur insupportable et que votre mollet est contracté, vous conviendrez que la sensation n'est pas agréable. Et si ce syndrome douloureux réapparaît régulièrement, cela peut indiquer une carence en certains oligo-éléments de votre corps - potassium, magnésium et calcium.

Comment vous aider? Au moment des spasmes musculaires convulsifs pour soulager la souffrance, pétrissez-le activement, placez deux jambes sur le sol froid en même temps, s'il y a une épingle ou une aiguille - piquez-la à cet endroit. Et ensuite - prenez soin de prendre des médicaments contenant ces oligo-éléments.

6. Causes pathologiques de la douleur à la jambe

Les causes susmentionnées de douleur dans la région de la jambe sont dues à des facteurs physiologiques et, à l'exception des blessures, ne nécessitent aucune intervention médicale et sont considérées comme la norme. Pourquoi gonfler les veaux chez les femmes? Soit ça les conduit, ils se gonflent, deviennent engourdis. Celles-ci et d'autres sensations désagréables peuvent être causées par des conditions pathologiques:

  • maladies veineuses;
  • lésions athérosclérotiques des artères des jambes;
  • maladies des muscles gastrocnémiens;
  • complications infectieuses avec lésion organique des fibres nerveuses;
  • pathologies du système musculo-squelettique;
  • effets secondaires des médicaments.

N'importe lequel de ces cas - une raison d'aller à la clinique et de recevoir un traitement approprié. Très probablement, ce sera une certaine pommade et d'autres recommandations.

Mieux vaut prévenir que guérir

De toute façon, il faudrait accepter la «bonne» douleur. Mais il vaut mieux éviter le reste. Donc:

  • faire un travail régulier, ne pas laisser longtemps oisiveté;
  • augmenter la charge progressivement, sans surcharge;
  • Il est indispensable de réchauffer les muscles avant l'exercice.

Après tout, le traitement des blessures à la jambe est un processus de longue haleine et, parfois, en raison de complications possibles, il est simplement nécessaire d’oublier les entraînements intenses.

Que faire si les muscles du mollet vous font mal après un entraînement (cm)?

Habituellement, mes muscles après les entraînements me font mal pendant environ 3 jours (si je ne suis pas engagé depuis longtemps). Cette fois, 6 jours ont déjà passé et les mollets sont encore terriblement douloureux. Il est très douloureux de marcher et de redresser les jambes. Pourquoi et que faire?

Pour que les muscles ne vous fassent pas mal après l'entraînement, vous devez vous étirer avant les exercices de musculation et après les exercices de musculation pour éviter l'accumulation d'acide lactique qui provoque des douleurs. Vous pouvez également faire un léger massage du mollet (malaxer et caresser, puis travailler dans les directions du bas vers le haut pour améliorer circulation sanguine).

Votre problème est familier, je m'entraîne moi-même et les muscles du mollet souffraient beaucoup, surtout après la pause. J'ai finalement commencé à aider la crème pour le corps «Pepksikrem», produite en Russie par Repharm.

D'après la description de la crème, si vous lisez, il n'est pas tout à fait clair dans quels cas cela aide, alors je vais vous dire comment cela m'aide avec mes exemples:

  1. Pendant un certain temps, j'ai raté le sport et quand, après deux mois, j'ai recommencé à aller au gymnase, j'avais mal, bien sûr. Le troisième jour de supplice, je me suis rendu compte que je devais me sauver et j’ai cherché sur Internet des informations qui soulagent les douleurs musculaires et articulaires, mais d’une manière qui n’est pas thérapeutique du tout, mais de façon plus prophylactique: une sorte de crème pouvant être utilisée régulièrement. Sur la base des critiques lues, j'ai choisi plusieurs crèmes, y compris le contrôle Pepksikrem SA. Je suis allé dans une pharmacie en ligne, 2 autres crèmes n'étaient pas disponibles, mais Pepsycram était disponible et je l'ai commandé avec livraison au travail. Le lendemain, j'ai essayé de le salir pour la nuit - et voilà, le matin, mon corps s'est tellement arrêté de souffrir et de tomber malade à cause de l'entraînement.
  2. Ma mère avait des dépôts de sel dans la région cervicale - elle a refusé d'aller chez le médecin, mais elle a vu cette crème et m'a demandé de l'utiliser pendant 2 jours. Au bout de deux jours, la douleur a diminué de manière significative. Le troisième jour, elles ont complètement disparu.
  3. Au travail, il y avait une exposition. De 9h à 20h, je devais courir sur mes jambes entre les halls d’exposition - mes jambes bourdonnaient le soir. le soir, elle a mis de la crème pepksikrem sur la crème - c'était fini.

Peut-être que ma critique vous sera utile, même si la question est déjà posée il y a un an!

Après l'entraînement, le muscle du mollet fait mal.

Tendinite d'Achille: traitement, symptômes (photo), causes d'inflammation de la jambe

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Sous le terme médical "tendinite du pied", on entend une inflammation du tendon d'Achille. Il existe 3 types de cette maladie:

  • La périthendinite est une inflammation qui se concentre dans les tissus situés à proximité du tendon du talon. Dans le même temps, des troubles pathologiques peuvent survenir dans les tendons.
  • La tendinite est une inflammation localisée dans le tendon. Au cours de la maladie, des processus dégénératifs se produisent dans la zone touchée, bien que le travail des tissus situés à proximité reste normal.
  • Enthésopathie est une maladie caractérisée par un processus inflammatoire impliquant le tendon d'Achille, dans lequel la région de l'articulation subit une dégénérescence. Une calcification et une hyperostose calcanéenne peuvent également survenir avec une enthésopathie.

Tous ces types de tendinite sont interdépendants, de sorte qu'une forme peut s'écouler dans une autre. Au stade initial de chaque type de maladie, la même méthode de traitement est appliquée.

Facteurs

Les principales raisons du développement d'une inflammation de la jambe sont une charge excessive et régulière, à la suite de laquelle le muscle gastro-méningé en souffre. En raison de l'étirement excessif, le tissu musculaire est raccourci et le tendon du talon est toujours dans un état de tension.

Faites attention! Si une personne ne cesse pas de faire du sport ou de travailler dur, elle développera certainement une tendinite d’Achille.

Les personnes âgées de 40 à 60 ans sont à risque, car en plus de la tendinite du tendon calcanéen, qui apparaît en raison d'un stress inhabituel sur la jambe, ils développent souvent une inflammation de la cheville.

En outre, la raison de la formation d'une tendinite est une longue marche ou une course à pied. Un mode de vie passif conduit à la rigidité du tendon et à la contracture partielle. Ces extrêmes contribuent au développement de processus pathologiques au niveau du tendon du talon et à la formation d'arthrite du genou.

La tendinite est également une maladie qui accompagne tous les athlètes.

Ils ont un tendon d'Achille enflammé en raison d'une charge excessive sur les jambes, du non-respect du programme d'entraînement habituel et de l'exécution d'exercices de musculation longs et déraisonnables.

Symptomatologie

Les signes de la maladie sont les suivants:

  1. sensation de douleur dans le tendon du talon;
  2. gonflement qui se produit à la place de l'articulation du tendon (2-6 cm);
  3. l'apparition de douleurs aiguës après une charge excessive sur le membre inférieur;

Faites attention! Aux derniers stades de la tendinite, la douleur survient au moment du chargement de l'articulation de la cheville.

  • lorsque vous ressentez la douleur au talon;
  • si vous appuyez sur la zone du pied (juste au-dessus du talon), vous ressentez une douleur aiguë;
  • l'apparition d'enthésopathie, c'est-à-dire sensation douloureuse lorsque le patient dort sur le dos et que ses jambes sont étendues;
  • absence de flexion complète de la cheville à l'arrière lorsque le tendon du talon est tendu.

Traitement

Il est extrêmement important de déterminer le stade de développement et le type de maladie, car Le traitement de la tendinite d’Achille peut être différent. Le processus inflammatoire se produisant dans le tendon et ses tissus environnants est éliminé à l'aide d'anti-inflammatoires et de thérapies générales visant à éliminer la pathologie:

  1. se reposer;
  2. fixation de l'articulation de la cheville dans un état élevé;
  3. la cryothérapie;
  4. chevauchement du harnais serré.

Méthodes de traitement: thérapie conservatrice et chirurgicale

La maladie est traitée avec un traitement chirurgical ou conservateur.

Traitement conservateur

Le traitement conservateur est prescrit immédiatement après le diagnostic de la maladie. Ainsi, sur la zone touchée, la palpation est très douloureuse, un bandage de serrage est ajusté et des compresses froides, telles que de la glace, sont appliquées.

C'est important! Pendant le traitement, le pied du patient doit être au repos et dans une position surélevée.

Traitement conservateur initial, généralement pendant un ou deux jours. Ainsi, l'apparition d'hématomes transformés en cicatrices est évitée.

Le médecin prescrit également un traitement médicamenteux comprenant des antibiotiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens ayant des effets analgésiques et régénérants.

Faites attention! Le traitement avec des médicaments non stéroïdiens ne doit pas durer plus de dix jours, car Un traitement prolongé avec des médicaments appartenant à ce groupe complique les processus de réadaptation.

La prochaine étape du traitement est la réadaptation. La période de récupération débute plusieurs jours après l’endommagement du tendon d’Achille, car l'inflammation peut être prévenue à un stade précoce, assurant la régénération des tissus.

Au stade de la rééducation, une gymnastique spéciale est utilisée activement, basée sur des exercices de restauration simples et des étirements. Ainsi, la tendinite d’Achille est plus rapide et les éléments des tendons et de l’articulation sont restaurés. Mais l’essentiel est que le fonctionnement du triceps de la cheville soit activé, ce qui est important pour le travail complet du tendon calcanéen.

Au départ, le patient s’étire, ce qui consiste en des exercices sédentaires à l’aide d’un extenseur et d’une serviette. La résistance doit être augmentée lentement afin que la charge ne soit pas douloureuse.

En ce qui concerne la kinésithérapie en rééducation, on appliquera:

  • électrostimulation;
  • exposition aux ultrasons;
  • électrophorèse.

Grâce à ces méthodes physiothérapeutiques, la fréquence et l'intensité de la douleur sont réduites et le fonctionnement du tendon enflammé est repris. Le massage est également une méthode efficace de restauration du traitement qui permet de renforcer et d’étirer les tendons de la cheville.

Faites attention! En cas de forte courbure du pied en valgus ou en varus, des pinces spéciales doivent être portées pour l’articulation de la cheville.

Dans certains cas, le patient doit porter un corsage au pied qui maintiendra la jambe dans une certaine position. Cependant, ce corsage doit parfois être porté pendant la journée, mais dans ce cas, le patient ne pourra pas marcher sans béquilles.

En outre, pour un traitement efficace des tendinites du tendon calcanéen, le médecin peut vous prescrire un plâtre. Souvent, pendant un tel traitement, les analgésiques ne sont pas prescrits, mais avec des sensations constamment douloureuses et douloureuses dans la zone touchée, le médecin prescrit les analgésiques à titre exceptionnel.

C'est important! Les glucocorticoïdes ne doivent pas être injectés dans le tendon et les tissus environnants, car ces médicaments peuvent provoquer sa rupture et empêcher la suture en cas de processus pathologique.

Traitements chirurgicaux

Lorsque le traitement conservateur semestriel n’apporte pas les résultats escomptés, un traitement chirurgical doit être utilisé. L'intervention chirurgicale est réalisée comme suit: une incision cutanée médiane est réalisée, à la suite de laquelle le tendon d'Achille est exposé. Ensuite, les zones compactées du tendon et le tissu endommagé environnant sont enlevés.

Si la plupart des tendons du talon sont enlevés, les pièces retirées sont remplacées par les tendons plantaires. Dans le même temps, afin d’éviter l’étirement excessif des tissus entourant le tendon, les tissus antérieurs sont légèrement affaiblis, de sorte qu’ils peuvent se connecter au dos. En cas d'enthésopathie, le chirurgien utilise la technique de l'incision latérale pour sculpter le sac tendineux.

En présence de la maladie de Haglund (crête osseuse sur le calcanéum, c’est-à-dire l’éperon), qui appuie sur la région articulaire du tendon et de l’articulation, la pathologie est éliminée par ostéotomie.

Pendant la rééducation postopératoire de 4 à 6 semaines, le patient porte une botte en plâtre ou une orthèse. Le patient pourra avancer sur le membre prothétique dans deux ou quatre semaines (tout dépend du bien-être du patient). Après quoi, commence le processus de réadaptation, qui dure jusqu'à 6 semaines. Pour plus d'informations sur ce qu'est la tendinite, vous pouvez trouver sur notre site web.

Mesures préventives

Pour prévenir le développement d'une tendinite du tendon calcanéen chez les personnes âgées de quarante ans, vous devez adhérer à un style de vie évolutif, qui fait partie intégrante d'un exercice modéré. En outre, le patient doit faire des exercices de gymnastique quotidiens visant à renforcer et à étirer divers muscles, y compris les mollets.

Si vous prévoyez une charge forte et durable sur le groupe du muscle gastrocnémien, vous devez vous préparer à la marche ou à la course de longue durée. Il est nécessaire de faire des exercices préparatoires à l’avance et il est important d’augmenter progressivement la charge.

C'est important! Tout complexe de gymnastique devrait inclure des exercices visant à étirer les muscles.

Les personnes qui pratiquent n'importe quel sport développent souvent une inflammation de la cheville; elles doivent donc surveiller attentivement le programme d'entraînement. Il est nécessaire de faire des charges régulières et modérées avec leur augmentation progressive.

Et pour ceux qui courent, vous devez suivre la technique correcte de course et contrôler la charge. Les médecins recommandent à tous les athlètes de toujours respecter la norme, en évitant les surtensions, afin que les tendons de l'articulation fonctionnent toujours correctement et que les tendinites du tendon du talon ne se développent pas.

Douleur dans les jambes - ça fait mal du genou au pied

Toutes les personnes, absorbées par le cycle de la vie quotidienne, n'attachent pas d'importance à la lourdeur et à la fatigue des jambes. Le patient ne vient voir un médecin qu'au moment où ses jambes commencent à lui faire mal, de sorte qu'il devient difficile de bouger. Les jambes peuvent faire mal du genou au pied. Parfois, la douleur est causée par des chaussures inconfortables, le surmenage ou la météorologie. Mais une douleur intense au-dessous du genou peut signaler une variété de maladies.

  • Causes de douleur du genou au pied
    • Inflammation du genou et de la cheville causée par l'arthrite ou l'arthrose
    • Varices de la jambe
    • Thrombose veineuse et artérielle des membres inférieurs
    • Athérosclérose oblitérante
    • Polyneuropathie
    • Manque de vitamines et de micro-éléments
    • Traumatisme
    • Exercice physique
  • Diagnostic et traitement

Quand il s'agit de la jambe entre le genou et le pied, cela signifie la jambe inférieure. La structure anatomique de la jambe comprend deux os tibiaux, gros et petit, ainsi qu’un groupe de muscles, de vaisseaux sanguins et de nerfs. Les dommages causés à un ou plusieurs éléments sont généralement douloureux.

Causes de douleur du genou au pied

Blesser les jambes en dessous du genou peut être dû aux facteurs provocants suivants:

  • Blessures d'étymologies différentes (entorse et déchirures des ligaments, fractures du tibia).
  • Spasme tonique des petits muscles de la jambe, résultant d'un long séjour dans une position, d'un effort physique excessif.
  • Compression compression des terminaisons des fibres nerveuses dans la hernie intervertébrale et l'ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée.
  • Processus inflammatoires dans les muscles (arthrite, arthrose, myosite, bursite).
  • L'hypovitaminose
  • L'ostéoporose
  • Long médicament
  • Athérosclérose oblitérante
  • Thrombose des veines superficielles et profondes
  • Varices
  • Maladies rhumatismales (dermatopolimiositis, lupus).
  • Maladies de nature neurogène (ischialgie).
  • Métastase osseuse
  • Tumeurs bénignes et malignes d'éléments osseux, de tissus mous ou de muscles de la jambe inférieure
  • Maladies artérielles des jambes (vascularite, périarthrite).
  • Polyneuropathie
  • Ostéomyélite (destruction infectieuse de l'os de la jambe).
  • Rupture du kyste poplité (kyste de Baker).

Inflammation du genou et de la cheville causée par l'arthrite ou l'arthrose

Les deux maladies sont caractérisées par des lésions articulaires. Cependant, l'arthrose ne provoque des troubles dégénératifs que dans les structures articulaires. L'arthrite, en plus des effets dommageables sur les articulations, a un impact négatif sur le fonctionnement des organes internes.

Symptômes typiques de l'arthrite et de l'arthrite:

  • Douleur légère dans la première étape, à laquelle le patient ne fait pas attention. La douleur progresse et se manifeste lors de la marche, de l'effort physique.
  • Fissuration due à des lésions du cartilage articulaire.
  • Le mouvement dans les membres affectés est raide.
  • Réduire l'amplitude des mouvements dans l'articulation.

L'inflammation provoque un élargissement du volume de l'articulation, ce qui peut provoquer sa déformation. Dans les phases finales de la maladie, le tissu osseux renaît et les articulations qui ont accumulé des dépôts fibreux perdent leur forme habituelle.

Varices de la jambe

Les varices - une maladie insidieuse. Beaucoup de gens croient à tort que seules les veines des jambes qui dépassent indiquent le début de la maladie. Afin de ne pas avoir à recourir à une intervention chirurgicale, faites attention à l'état des membres inférieurs. Des varices sont souvent observées sur l'une des jambes. Ceci est caractéristique des premiers stades de la maladie. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes suivants se rejoignent:

  • Douleur de colère, après que les jambes aient été dans une position verticale pendant une longue période.
  • Sensation de lourdeur dans les deux jambes.
  • Flexion - les mouvements d'extension des articulations sont accompagnés de douleur et d'inconfort.
  • Crampes fréquentes, surtout la nuit.
  • Puffiness

Thrombose veineuse et artérielle des membres inférieurs

La maladie apparaît rapidement, par conséquent, nécessite des soins médicaux urgents. Une rougeur sévère est un signe certain de pathologie.

Les premiers symptômes, en cas de thrombose veineuse, apparaissent 2 à 3 jours après son apparition. Le patient commence à se plaindre de lourdeur dans les jambes et de douleurs vives lorsqu'il plie le genou. La rougeur se développe sur la jambe enflée dans quelques jours. En raison de la température accrue dans la jambe, il devient chaud au toucher. La rougeur remplacée par le temps vient en bleu. Une personne ressent une douleur intense du genou au pied, ce qui ne lui permet pas de déplier son pied et de marcher sur la surface. En aucun cas, ne peut permettre le développement de la gangrène, car dans ce cas, il y a un risque de perdre une jambe.

Dans la thrombose artérielle, le tableau symptomatique se forme à un rythme encore plus rapide. En quelques heures à peine, la peau sous le genou devient froide. La circulation sanguine est perturbée et la jambe prend une teinte blanche. Sans chercher l'aide qualifiée dans les cinq prochaines heures, le patient fera face à la mort des tissus. L'automédication n'apportera aucun résultat. Par conséquent, au moindre signe de thrombose, vous devriez vous rendre à l'hôpital.

Athérosclérose oblitérante

Une autre raison pour laquelle la jambe va s'agenouiller du genou au pied, peut être l'athérosclérose oblitérante. Les problèmes du système cardiovasculaire provoquent non seulement un gonflement au-dessous du genou et un syndrome post-thrombophlébite, mais également une douleur oblitérante. Avec ce type d'athérosclérose, le flux sanguin principal dans les vaisseaux et les artères est perturbé. Le rétrécissement de la lumière interne du flux sanguin est causé par des plaques de cholestérol. Ces processus peuvent provoquer une claudication intermittente et une douleur intense entre le genou et le pied. Le syndrome de la douleur augmente avec les longues marches.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Si vous ne faites pas le traitement, des ulcères trophiques ultérieurs peuvent se former sur les jambes. La peau dans la région de la jambe sera constamment sèche et peler. Vous pouvez confirmer le diagnostic en utilisant un test sanguin biochimique, qui indiquera le niveau actuel de cholestérol. Les personnes atteintes de diabète et d'hypertension artérielle sont plus susceptibles à la maladie, l'hérédité joue un rôle important. En l'absence de soins médicaux rapides, le patient risque de rester sans membre en raison de complications telles que la gangrène et la nécrose.

Polyneuropathie

La polyneuropathie est l'une des causes de la douleur dans la région de la jambe et du pied. Une maladie similaire est une complication du diabète de type 2. Les personnes qui abusent de l'alcool affectent également les terminaisons nerveuses périphériques. Les toxines formées lors de la décomposition de produits alcoolisés violent la nutrition des tissus des membres inférieurs. Dans le même temps, il existe tout un groupe de symptômes:

  • Douleur sourde et implacable. Les pieds commencent à faire mal la nuit.
  • Désensibilisation des jambes
  • Picotements, ramper
  • Les pieds sont engourdis et froids
  • Changement trophique de la peau. La ligne des cheveux disparaît, la peau est pigmentée, sèche.
  • La faiblesse des fibres musculaires, jusqu’à compléter la malnutrition.

Manque de vitamines et de micro-éléments

Une alimentation déséquilibrée et de l'enthousiasme pour divers régimes crée une carence nutritionnelle dans le corps. Il y a une pénurie d'éléments tels que le calcium, le magnésium et le potassium. Pour cette raison, une personne peut avoir des douleurs dans la jambe et des crampes dans les muscles du mollet. Une carence en calcium entraîne souvent des crampes nocturnes. Pour arrêter la douleur au tibia, vous devez masser la zone à problèmes et le spasme disparaît.

Traumatisme

Il arrive qu'après une séance d'entraînement dans un gymnase ou une jambe de jogging, ça fait mal. La douleur apparaît immédiatement après les cours ou après 8 à 10 heures. Très probablement, la cause de la douleur est l'étirement des muscles. La douleur couvre la région située sous le genou, mais peut être localisée à la cuisse. Les muscles endommagés se contractent légèrement et augmentent de taille, tandis que les patients sondés indiquent une gêne. La région de la jambe inférieure gonfle.

La rupture musculaire est beaucoup plus dangereuse. Il se forme suite à une entorse ou à une contraction excessive au niveau de l'articulation de la cheville. Généralement, l’espace se développe dans la zone de transition du tendon au muscle. Il y a trois degrés de cassure musculaire: léger, moyen, lourd. Avec ce dernier degré, il se produit une séparation complète des fibres musculaires du site de fixation.

La rupture musculaire est caractéristique des épisodes lorsque le membre se plie soudainement dans une direction autre que la force directionnelle. Cela peut arriver lors d'un freinage brusque pendant la course. Dans le même temps, à l'endroit de la pause, la jambe commence soudain à faire mal, comme si elle était frappée directement. À mesure que la taille de l'hématome et l'œdème augmentent, la douleur augmente.

Exercice physique

Souvent, les jambes commencent à faire mal à cause des conditions de travail professionnelles, quand une personne est dans la même position. Les vendeurs, les machinistes et les coiffeurs sont obligés de se tenir sur toutes leurs jambes droites lors d'un quart de travail complet. Vers la fin de la journée, une lourdeur dans les membres inférieurs apparaît, les jambes gonflent et commencent à gémir. Le même type d'activité physique crée des conditions propices à la stagnation des jambes, en particulier sous le genou, ce qui rend la douleur insupportable.

Les athlètes ont souvent mal aux jambes. Pendant les exercices de musculation et les entraînements, ils subissent un stress énorme sur toutes les articulations. Le membre affecté peut faire mal à la fois et de façon permanente.

Diagnostic et traitement

Pour identifier la véritable cause de la douleur et sélectionner les tactiques souhaitées de manipulation thérapeutique, nous avons besoin d'études diagnostiques modernes. Tous sont effectués après que le patient a déjà été examiné par un traumatologue et a passé les tests nécessaires.

Les méthodes de diagnostic comprennent:

  • Radiographie Attribuer lorsque les jambes blessées, avec des tumeurs présumées, d'exclure l'ostéomyélite et d'autres maladies des articulations.
  • Imagerie par résonance magnétique et calculée. Vous permet de détecter le tissu osseux endommagé. Le contraste est utilisé pour l'analyse des tissus mous et des vaisseaux sanguins.
  • Phlébographie Avec l'agent de contraste injecté dans la veine, une radiographie est prise. Permet de diagnostiquer une thrombose veineuse.
  • Doplérographie. Méthode par ultrasons pour la détection de la thrombose des vaisseaux sanguins.

Le choix des procédures médico-réparatrices dépend directement de la raison pour laquelle les jambes ont commencé à faire mal. En fonction de la nature de la douleur et de la gravité de la maladie, le médecin prescrit soit en mode ambulatoire, soit en mode hospitalier.

Le traitement de maladies similaires comprend des méthodes telles que:

  • Traitement de la toxicomanie
  • Physiothérapie
  • Physiothérapie

Il existe des cas difficiles où la seule solution correcte est une opération.

Pourquoi la douleur survient-elle dans les muscles du mollet et que faire?

Très souvent, les gens ne font pas attention à la douleur dans les muscles du mollet - certains attribuent cela à la longue marche, au travail physique pénible, aux femmes - au port de chaussures à talons. Dans la plupart des cas, cela correspond à la réalité et ne pose aucun risque pour la santé. Mais si la douleur dans les mollets se reproduit de manière cyclique ou gêne constamment la personne, il y a une douleur aiguë dans les muscles et les crampes, alors vous devez être vigilant et subir un examen médical. La raison est peut-être beaucoup plus grave que la simple fatigue.

Causes physiologiques

Premièrement, il est nécessaire d’exclure les causes physiologiques de la douleur dans les muscles du mollet - celles considérées comme normales et ne nécessitant pas d’intervention médicale.

La fatigue dans les jambes, le gonflement des chevilles et une légère douleur dans les muscles du mollet après un long travail constituent une réaction de protection naturelle du corps. Il signale donc à la personne qu'il est nécessaire de se reposer. Du fait de l’amélioration du travail musculaire, l’acide lactique s’accumule dans les tissus et constitue un produit oxydé du métabolisme énergétique des cellules musculaires, qui provoque des douleurs dans les muscles du mollet.

Pour que ce produit musculaire toxique soit retiré du corps, il est nécessaire de se reposer. Après quelques heures de repos, la douleur disparaît et la personne se sent normale à nouveau. Pour accélérer ce processus, cela peut être un exercice simple: donner aux jambes une position exaltée. Cela améliorera la circulation du sang des jambes et enrichira l'apport sanguin artériel, ce qui contribuera au traitement rapide de l'acide lactique. En outre, les symptômes douloureux disparaîtront rapidement si vous prenez un bain de pieds froid.

Une douleur physiologique peut être envisagée dans les cas où le muscle gastrocnémien est légèrement étiré. Le traitement dans de tels cas, à l'exception du repos et du repos, n'est également pas nécessaire. Cette situation se produit lors de mouvements brusques, lorsque les fibres musculaires n’ont pas encore eu le temps de se détendre par rapport à la contraction précédente, il existe un surdrain important (sauts, marche rapide, jogging, etc.). En règle générale, les athlètes se plaignent d'une telle douleur. Pour éviter cela, il est nécessaire avant chaque séance de procéder à un échauffement adéquat des muscles des membres inférieurs.

Causes pathologiques

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles le muscle du mollet fait mal. Les maladies les plus fréquentes sont les suivantes:

  • varices des membres inférieurs;
  • thrombose veineuse des jambes et leur inflammation;
  • lésion athéroscléreuse des artères des jambes;
  • maladies des muscles gastrocnémiens (myosite, myopathies, etc.);
  • pathologie infectieuse;
  • pathologie du système musculo-squelettique, en particulier de la colonne vertébrale;
  • dommages aux fibres nerveuses des jambes;
  • effets secondaires de certains médicaments.

Maladies des veines des membres inférieurs

Une douleur constante dans les muscles du mollet, qui survient dans l'après-midi, un gonflement de la cheville sont les premiers symptômes des varices. La maladie pour de tels motifs peut être suspectée avant même l'apparition de varices visibles. Il y a de la fatigue et des douleurs dues à la stagnation du sang dans le système veineux des jambes. Des veines débordantes et des tissus gonflés serrent les récepteurs de la douleur, ce qui provoque une douleur. Si vous commencez le traitement des varices à un stade précoce, vous pouvez éviter complètement de graves conséquences à l'avenir.

La thrombophlébite et la phlébothrombose (inflammation et thrombose des veines de la jambe) provoquent une vive douleur lancinante dans les muscles du mollet. En outre, il existe de nombreux symptômes permettant de reconnaître ces maladies. Avec la phlébite, la peau devient chaude et rouge avec la veine touchée, la température corporelle augmente et des symptômes de malaise général apparaissent. Avec la thrombose, la jambe affectée gonfle de façon spectaculaire (parfois 2 fois la circonférence d'un membre sain), devient rouge foncé avec une teinte bleuâtre. La douleur est prononcée.

Le traitement de cette pathologie doit être effectué par un phlébologue chez des patients hospitalisés, car il existe un risque de complications graves, notamment une gangrène humide et une amputation d'un membre.

Maladies des artères de la jambe

Très souvent, la cause de la douleur dans le muscle gastrocnémien est l’athérosclérose. Avec la formation de plaques dans les artères des jambes, le flux sanguin vers les tissus est perturbé, leur ischémie se développe. Un signe caractéristique de l'athérosclérose des jambes est un symptôme de claudication intermittente (lors d'une longue marche, une douleur aiguë dans les jambes provoque l'arrêt et le repos du patient). Vous pouvez également suspecter la maladie pour les symptômes suivants:

  • la peau des jambes devient sèche, des changements trophiques se développent;
  • atrophie des muscles du mollet due au manque constant d'oxygène et de nutriments;
  • perte de cheveux des jambes, infection fongique des ongles des pieds;
  • dans les lésions graves des vaisseaux, une gangrène de la jambe peut se développer.

Pathologie de la colonne vertébrale

Les maladies des muscles du mollet peuvent être causées par des maladies de la colonne vertébrale - ostéochondrose, hernie intervertébrale, courbure pathologique. Une telle douleur a souvent le caractère de lumbago. En règle générale, se produit dans une jambe après un mouvement brusque, accompagné d'une douleur vive dans le bas du dos.

Dommages musculaires

La douleur dans les mollets peut indiquer des dommages au tissu musculaire d'étiologies diverses:

  • La myosite est une inflammation du muscle gastrocnémien.
  • fibromyalgie rhumatismale (une maladie auto-immune accompagnée de douleurs dans différents groupes musculaires);
  • maladies parasitaires (trichinose);
  • myopathies - douleur musculaire idiopathique.

Causes neurologiques

Parfois, la douleur dans les jambes n’est pas associée à la pathologie des muscles ou des vaisseaux sanguins. La raison de son apparition est la défaite des fibres nerveuses. En règle générale, la douleur neuropathique n'a pas de caractère permanent, elle se manifeste brutalement et tout aussi rapidement, s'accompagnant parfois d'une sensation d'engourdissement ou de chaleur dans la jambe douloureuse.

Crampes au mollet

Souvent, la douleur dans les muscles du mollet est simplement insupportable, elle apparaît soudainement et rapidement. Un tel phénomène s'appelle crampes au mollet. Les causes des crises peuvent être plusieurs:

  • la déshydratation;
  • carence en vitamines et en minéraux (potassium, magnésium, calcium);
  • changement climatique brutal;
  • tension prolongée et excessive des muscles de la jambe;
  • pathologie thyroïdienne (hypothyroïdie);
  • Les convulsions peuvent causer toutes les causes susmentionnées de douleur chronique chez les veaux.

En règle générale, les convulsions surviennent la nuit, en présence d'hypothermie, de surmenage musculaire ou d'amplitude excessive des mouvements des jambes. Pendant une attaque, les muscles deviennent durs et déformés, il y a le sentiment qu'ils vont éclater maintenant. Dure une attaque de quelques secondes à quelques minutes. Après les crampes, la douleur dans les mollets vous gênera pendant plusieurs jours car pendant l’attaque, les muscles sont fortement étirés. Parfois, pour accélérer la récupération, il est nécessaire de fixer le bas de la jambe avec un bandage élastique.

Anatomie du muscle gastrocnémien:

Premiers secours

Le traitement des crises devrait commencer par les premiers secours lors de l'attaque. La première chose à faire est de vous préparer et non de paniquer. Si le problème survient pendant le sommeil, baissez les jambes ensemble sur un sol froid, cela aidera à rétablir la circulation sanguine dans les jambes et à arrêter les crampes.

Vous pouvez également pincer plusieurs fois pour un point douloureux, commencer à faire un léger massage des muscles du mollet (tapotements et frottements).

Parfois, une épingle ou une aiguille est utilisée dans un endroit spasmodique. C'est une méthode d'ambulance efficace mais dangereuse car elle peut endommager les vaisseaux sanguins ou les nerfs.

Après avoir donné les premiers secours, n'oubliez pas un tel incident, surtout si les crises se poursuivent régulièrement. Vous devez consulter le médecin et procéder au diagnostic afin de déterminer la cause des crampes et de les éliminer.

Commentaires

Vladislav Pan - 20/08/2015 - 09:59

Guest - 11/03/2015 - 08:48

Guest - 21/09/2016 - 20:22

Guest - 16/10/2016 - 19:38

Invité - 22/11/2016 - 10h59

Invité - 18/12/2016 - 09h32

Alice - 01/05/2017 - 13:21

Invité - 25/01/2017 - 01:12

Invité - 04/09/2017 - 16:25

Poisson - 07/01/2017 - 00:58

Zinnur - 09/05/2017 - 17:05

Marina - 21/10/2017 - 08:57

Invité - 23/10/2017 - 20:58

Invité - 14/01/2018 - 11:38

Ajouter un commentaire

Mon Spina.ru © 2012—2018. La copie de matériel est possible uniquement en référence à ce site.
ATTENTION! Toutes les informations sur ce site sont pour référence seulement ou populaires. Le diagnostic et la prescription de médicaments nécessitent la connaissance des antécédents médicaux et un examen médical. Par conséquent, nous vous recommandons vivement de consulter un médecin pour le traitement et le diagnostic, et non pas l'automédication. Accord d'utilisation pour les annonceurs

Les muscles du mollet sont douloureux après l'exercice

Avez-vous des muscles endoloris après votre entraînement? Alors, comme on dit, vous avez fait de votre mieux! Mais sérieusement, les douleurs musculaires qui apparaissent un ou deux jours après les cours sont tout à fait normales. Les muscles ont travaillé - donc doit être malade. Cependant, dans le cas où la douleur apporte une gêne importante, vous devez en rechercher une cause plus précise. Comment soulager la douleur et se protéger contre l'avenir?

Contenu de l'article:

Causes de la douleur musculaire après l'exercice

Les théories sur l'apparition de douleurs musculaires sont nombreuses. Nous soulignerons les principaux:

  • L'action de l'acide lactique. S'accumulant assez rapidement dans les cellules musculaires, il s'agit d'un sous-produit des processus physiologiques. Quand il quitte le corps, il y a une gêne, et lorsque vous répétez les entraînements de cet acide, il devient de plus en plus. Le sang est emporté par cette substance dans les 24 heures et son accumulation dans les muscles pendant l'exercice est absolument sans danger.
  • Douleur retardée Il arrive que la douleur musculaire ne "recouvre" que le 2-3ème jour d'entraînement. La raison en est dans les microtraumatismes des fibres musculaires. Ici, il n’ya rien à craindre: les blessures musculaires amènent le corps à activer les forces protectrices et à augmenter la sécrétion d’hormones pour débarrasser rapidement les muscles des scories et restaurer les dommages. Après 3-4 entraînements, la douleur commence à s'estomper. Il est recommandé de changer constamment la charge et l'intensité de l'entraînement.
  • Augmentation de la réactivité musculaire. Ce cas est dû à l'exacerbation de la sensibilité des terminaisons nerveuses due à de lourdes charges musculaires due à une modification de l'équilibre biologique des fluides et du sel. C'est le déséquilibre. En plus de la douleur, cette cause peut également entraîner des crampes musculaires du mollet. Pour la prévention des étirements recommandés "avant et après", ainsi que pour la compensation de la déficience en fluide dans le processus d'emploi.
  • Surentraînement: avec un sentiment constant de faiblesse des muscles, de douleurs sévères et de perte de force, vous pouvez sans risque en conclure que le corps est épuisé - vous avez surentraîné. Du point de vue de la biochimie, cela s’explique par un déséquilibre en azote ou par la perte de davantage de protéines par rapport au résultat. Des symptômes non extincteurs entraînent une diminution de l'immunité, des défaillances hormonales et menstruelles, voire de l'infertilité.
  • Traumatisme Dans ce cas, la douleur a un caractère persistant et effrayant, aggravée par des mouvements brusques et sous la charge de toute force. Souvent accompagné d'un gonflement au site de la blessure, ainsi que de la détérioration de l'état général. La manifestation de la douleur est immédiate, moins souvent le lendemain.
  • Entraînement en pleine amplitude (développé couché horizontal, soulevé de terre sur des jambes parfaitement droites et des squats profonds, etc.). En plus d'étirer les muscles, il est également noté que la charge est reçue dans les zones d'amplitude où elle n'existe pas dans la vie ordinaire. La réduction de la douleur peut être obtenue par un entraînement avec une amplitude incomplète.

6 meilleurs moyens de se débarrasser de la douleur musculaire après une charge sportive

Que peut soulager la douleur rapidement? Votre attention - les meilleures méthodes expresses!

Contrairement aux stéréotypes, c'est l'eau froide qui réduit les douleurs musculaires, mais l'alternance du froid et du chaud sera la plus efficace. Cela peut être une douche pendant 10 minutes ou un bain chaud (pendant 20 minutes, avec du sel de mer), immédiatement suivi d'un arrosage à l'eau froide ou d'une douche froide.

L’un des meilleurs moyens d’éliminer la douleur grâce à une combinaison de températures basses / élevées et de consommation abondante.

  • Nager dans l'eau froide

Quels que soient le groupe musculaire formé et l'intensité de l'entraînement, la nage (surtout régulière) pendant 15 à 20 minutes soulage la douleur plus efficacement que les autres méthodes. Beaucoup d'athlètes qui souffrent d'entraînement après l'entraînement deviennent de grands amateurs de natation. La réduction de la douleur est due à une circulation sanguine améliorée et à la dilatation des vaisseaux sanguins.

S'il n'y a pas de massothérapeute professionnel, vous pouvez le faire vous-même. Le plus important est de réchauffer les muscles et d’évacuer les zones douloureuses où du sang leur parvient. Vous pouvez utiliser pour réchauffer les muscles de l'huile d'olive avec l'ajout de 2-3 gouttes d'essentiel (sauge muscade, lavande, marjolaine). Les rouleaux de massage (environ - simulateurs de Pilates) qui améliorent la circulation sanguine dans les muscles et aident à réduire la douleur sont également populaires aujourd'hui. La procédure avec ce rouleau dure environ 15 minutes.

Option pour les plus paresseux. Pommade de pharmacie aux herbes, aux huiles essentielles et à la bile, aux baumes ou aux crèmes anti-inflammatoires. Habituellement, ces agents contiennent des composants actifs ou des substances spéciales pour agir sur les récepteurs de la douleur (voltarène, capsicum, etc.).

Oui, exactement. Immédiatement après l'entraînement, échauffez-vous. Les muscles doivent travailler, en particulier pour les muscles antagonistes. Avez-vous mal au dos? Donc, vous devez "pomper" les muscles pectoraux. Est-ce que votre biceps vous fait mal? Téléchargez les triceps. Les étirements avant et après les cours réduisent le risque de douleur de 50%. De plus, les muscles chauffés réduisent le risque de blessure.

Comment éviter les douleurs musculaires après avoir fait du sport lors des entraînements suivants?

Pour que les douleurs musculaires ne vous tourmentent pas après l'entraînement, rappelez-vous les règles principales de leur prévention:

La quantité de protéines absorbée doit correspondre à la quantité consommée. Il convient également de rappeler que pour restaurer le corps, il faut 2 à 4 g / kg de poids - glucides (par jour), environ 2 g / kg de poids - protéines et environ 20% du total des calories sous forme de graisses inoffensives.

  • De l'eau

Sa quantité par jour dépend du poids. Calcul de la formule: poids humain x 0,04 = quantité d’eau / jour. En raison du manque d’eau consommée, le corps est moins apte à éliminer les toxines et le processus de récupération musculaire prend beaucoup plus de temps et est plus difficile. Buvez de l'eau!

Accélérer la récupération contribue à 3-4 séances d'entraînement cardio par semaine. Un apport supplémentaire en oxygène et une accélération de la circulation sanguine contribuent à l'élimination rapide de l'acide lactique et des toxines directement.

  • Après l'entraînement - traitements de l'eau!

Alterner eau froide et eau chaude en 3-5 cycles.

  • Ne pas oublier le massage

Après l'entraînement - indépendant (ou demandez à quelqu'un d'étirer les muscles) et une fois par mois - professionnel.

Les acides gras (300 mg par 1 kg de poids) sont l'un des plus importants. Ils réduisent le processus inflammatoire dans les muscles et stimulent l'immunité. Nous les recherchons dans l'huile de lin et l'huile de poisson.

Les classes avec un grand nombre de répétitions (de 10 à 15) et un poids solide alternent avec les classes avec un petit nombre de répétitions d'exercices (de 6 à 8) et un poids faible.

  • S'abstenir de formation qui dure plus d'une heure

Le temps de classe maximum est de 45 minutes. Après une heure d'entraînement, les niveaux de testostérone diminuent et les niveaux de cortisol augmentent.

Avec sa carence, le niveau de cortisol commence à se dégrader, ce qui perturbe le processus de récupération et augmente le risque de blessure. Le temps optimal pour un sommeil normal est de 8 heures.

  • Un apport supplémentaire d'antioxydants

Il est nécessaire pour la neutralisation des produits de décomposition dans le corps. Nous recherchons des antioxydants dans le rétinol, les carotènes, dans l’acide ascorbique et le tocophérol, dans le sélénium, dans l’acide succinique, ainsi que dans les flavonoïdes (chou bleu et cerise, raisins secs, raisins noirs).

Une méthode pour récupérer rapidement après la classe. Jus de pastèque (uniquement naturel!) Soulage les douleurs musculaires grâce à l'acide aminé contenu dans sa composition (L-citrulline), qui favorise l'élimination de l'acide lactique du corps. Buvez ce jus devrait être une heure avant la classe et une heure après.

  • Les aliments qui peuvent soulager la douleur

Outre le jus de melon d'eau, il y a aussi un jus de cassis, de mûres avec des jus de bleuets, de canneberges et de raisin. Les anthocyanes contenus dans ces produits aident à réduire l'inflammation et la douleur. Les pommes de terre pelées, les concombres et les figues avec grenade, noix et persil et le gingembre sont également utiles à ces fins. N'oubliez pas la décoction de réglisse (la plus efficace), de camomille et de tilleul, de feuilles de rosier sauvage ou de cassis, d'écorce de saule blanc, de busserole ou d'hypericum.

Quand devrais-je me tourner vers un spécialiste?

Les douleurs articulaires et musculaires ne doivent pas être confondues. Les douleurs articulaires, par opposition aux douleurs musculaires, constituent un problème très grave pouvant entraîner des blessures graves. Rappelez-vous également que des dommages musculaires graves peuvent être dus à une surtension chronique. Par conséquent, la raison d'aller chez le médecin est une douleur qui dure plus de 72 heures.

Comment enlever les douleurs musculaires après l'effort

Comment supprimer les douleurs musculaires après un entraînement 06.03.2019 12:14

Si vous vous entraînez au gymnase ou dans des programmes de groupe, alors vous connaissez probablement la sensation désagréable après une séance d’entraînement exténuante - le matin, les muscles vous font mal, il est difficile de bouger rapidement et décourage complètement l’envie de faire du sport. Ne vous précipitez pas pour renvoyer de l'argent pour un abonnement et enfouissez-vous sous une couverture avec un paquet de jetons, souvenez-vous de notre conseil: la douleur passera beaucoup plus rapidement.

Des médicaments

Pour une raison inconnue, les gens ont peur de prendre des analgésiques à l’intérieur ou de s’appliquer sur la peau. Oui, c'est un médicament puissant, mais il est préférable de manger une pilule une fois que de souffrir de douleur. Nous vous conseillons de choisir la pommade - elle agit localement, de sorte que l’effet négatif sera minime. Dans la pharmacie, il existe de nombreux remèdes de ce type - des pommades pour les maux de dos et des pommades spéciales pour les muscles conviendront.

Effet de chaleur

Sauna finlandais, hammam ou bain chaud - n'importe laquelle de ces propositions aidera à détendre vos muscles. Sous l'influence de la température élevée, les fibres musculaires sont remplies de sang. Les processus métaboliques deviennent plus fréquents. Par conséquent, l'acide lactique est éliminé plus rapidement des muscles et la douleur est soulagée. Dans la salle de bain, vous pouvez ajouter 10-15 gouttes d’huile essentielle d’agrumes (citron, mandarine, pamplemousse, orange) ou de conifères (sapin, cèdre, pin). De plus, nous vous conseillons de masser la peau avec un pinceau sec avant le bain, puis d'appliquer une crème hydratante. Si la douleur est particulièrement intense, prenez une douche chaude pendant plusieurs jours.

Effet de glace

Pour certaines personnes, ce qui est une exception, l’eau glacée est plus efficace. Afin de ne pas trop refroidir, prenez une douche - alternez les jets d'eau chaude et froide. Vous pouvez appliquer sur les muscles douloureux des compresses avec de la glace - enveloppez la glace dans une serviette épaisse ou pliez-la dans un coussin chauffant. Rappelez-vous que quelque chose de froid est habituellement appliqué à la blessure - la glace aide vraiment à la douleur, limitant le flux de sang vers les muscles. Les spasmes dus au manque de sang vont beaucoup plus vite.

Tension musculaire

Les étirements réguliers après une séance d’entraînement et la gymnastique articulaire devant elle sont de bonnes habitudes qui vous aideront à oublier les douleurs musculaires. Faites attention non seulement aux muscles entraînés, mais à tout le corps - pétrir les jambes, les bras, le dos, faire des flexions latérales. Il est également préférable de vous étirer entre les approches: faites des tractions - levez vos bras et allongez-vous, accroupissez-vous - penchez-vous en avant, en amenant vos mains au sol. Les étirements devraient prendre au moins 30 minutes après l'exercice. Allez à un entraînement de groupe pour vous étirer ou prenez un tapis de gymnastique, un rouleau en caoutchouc mousse pour le dos et des cubes de yoga - ils sont utiles pour mieux utiliser les muscles.

Nourriture et boissons

Les aliments et les boissons aigres ne sont pas seulement une source de vitamine C, mais aussi une mesure efficace pour lutter contre les douleurs musculaires. Mangez des canneberges, des groseilles, des mûres et des framboises fraîches ou composées de boissons aux fruits et de jus de fruits, ajoutez du citron à l’eau de boisson. Les légumes verts, verts et jaunes sont riches en fibres - cela accélère les processus métaboliques dans le corps, respectivement, l'acide lactique sera dérivé plus rapidement.

Commentaires

Pas encore de commentaires

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.