Kyste osseux

Le kyste osseux appartient au groupe des néoplasmes bénins. Avec une telle maladie, une cavité est formée dans le tissu osseux. Le principal groupe à risque est constitué d'enfants et d'adolescents. Un facteur fondamental est la violation de la circulation sanguine locale, à la base de laquelle la zone affectée de l'os ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et de nutriments. Mais les cliniciens identifient plusieurs autres facteurs.

Le danger de la pathologie réside dans son évolution asymptomatique, elle est parfois accompagnée d'un léger syndrome douloureux. Le premier signe clinique est souvent une fracture.

Le médecin peut établir le diagnostic correct sur la base des données provenant des examens instrumentaux du patient. Le traitement des kystes de la moelle osseuse est généralement limité aux méthodes conservatrices, mais parfois, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Selon le type de maladie, la valeur dans la classification internationale des maladies sera différente. Le kyste de l'os ICD 10 est sous les codes M85, M85.5, M85.6.

Étiologie

Le principal déclencheur de la formation d'une telle pathologie est une violation de la circulation sanguine dans une zone limitée de l'os. Sur fond de carences en oxygène et en nutriments, la zone touchée commence à se dégrader. De ce fait, on observe la formation d'une cavité remplie de liquide à l'intérieur, ce qui provoque une destruction supplémentaire du tissu osseux entourant le néoplasme.

Ensuite, il y a une diminution de la pression du fluide et de l'activité des substances enzymatiques. De ce fait, la formation kystique à partir de l’actif devient passive et disparaît progressivement. Il est remplacé par un nouveau tissu osseux.

De plus, les causes de kystes osseux peuvent être:

  • blessures entraînant une fracture, mais sans déplacement;
  • défauts osseux chroniques;
  • la présence d'un processus dégénératif systémique;
  • pathologie du développement fœtal et fœtal. Cela est souvent dû au mode de vie inapproprié de la future mère, aux conditions de travail difficiles et aux maladies difficiles pour la femme.

Classification

Dans le domaine médical, il existe plusieurs variétés de cette pathologie:

  • os de kyste solitaire - le principal groupe à risque est constitué d'adolescents âgés de dix à quinze ans. Il est à noter que ce type de maladie est souvent diagnostiqué chez les garçons. Chez l'adulte, ces néoplasmes sont extrêmement rares. De plus, il y a un cas où la maladie s'est formée chez un bébé de deux mois. La localisation la plus fréquente de la pathologie est les os de la hanche et de l'épaule;
  • kyste osseux anévrismal - est considéré comme un type plutôt rare de la maladie, qui survient généralement chez les filles de dix à quinze ans. Dans la plupart des cas, un kyste osseux de la colonne vertébrale ou du pelvis est détecté. La différence avec le type précédent de néoplasme est que ce type se manifeste par une symptomatologie prononcée.

Selon le stade de formation, il y a:

  • kyste osseux actif - est déterminé par une clinique assez prononcée et peut être diagnostiqué sans problèmes par radiographie. La durée de ce stade de la maladie est d'environ un an;
  • kyste osseux passif - caractérisé par le fait que la formation est réduite en taille, sans symptômes. Il y a une formation d'os, qui a une structure normale. La durée n'est pas plus de huit mois.

Dans le même temps, il existe deux formes d'os anévrismal:

Symptomatologie

Le tableau clinique diffère selon le type de kyste osseux et la forme de son évolution.

Ainsi, pour un kyste solitaire, l'os est caractéristique:

  • début asymptomatique;
  • l'apparition d'un petit gonflement dans la zone touchée, qui est souvent l'avant-bras et la cuisse;
  • un syndrome de douleur légère, qui souvent ne cause pas de gêne à une personne;
  • la formation de contractures de l'articulation adjacente - très souvent, cela se produit chez les enfants de moins de dix ans;
  • boiterie - en cas de formation d'un gros kyste fémoral;
  • inconfort lors de mouvements brusques du bras - avec localisation du processus pathologique dans la région des épaules;
  • la présence de phoques.

Cependant, le premier signe de kyste osseux est considéré comme une fracture pathologique, souvent due à des blessures mineures. Il est extrêmement rare d'identifier un traumatisme n'est pas possible.

Des symptômes plus prononcés manifestent un kyste osseux anévrysmal. Quand un tel néoplasme est noté:

  • syndrome douloureux prononcé;
  • gonflement progressif;
  • l'hyperthermie;
  • dilatation des veines saphènes dans la zone touchée;
  • soutenir l'échec - dans la formation de l'éducation dans les membres inférieurs;
  • un large éventail de troubles neurologiques - si les vertèbres sont devenues le site de la formation de kystes.

Le kyste de la main est souvent localisé dans l'articulation de l'épaule, mais est moins souvent observé dans l'avant-bras, la main et les doigts. Le symptôme principal est une violation des fonctions motrices.

Le kyste tibial se caractérise par une progression lente, mais peut conduire à:

  • douleur légère, qui augmente souvent pendant la marche, le jogging et toute autre activité physique;
  • léger gonflement;
  • changement de démarche;
  • boiter grave.

Le développement d'un kyste à la tête fémorale peut indiquer:

  • légère douleur à l'articulation de la hanche;
  • boiterie;
  • tourner les jambes en marchant;
  • fracture du col fémoral.

Les signes externes les plus caractéristiques du kyste de la colonne vertébrale sont:

  • maux de tête et vertiges sévères;
  • les acouphènes;
  • sensations de douleur qui dérangent une personne même au repos;
  • muscles des jambes faibles;
  • dysfonctionnement de l'intestin et de la vessie;
  • parésie des bras ou des jambes.

Le kyste du calcanéum est souvent complètement asymptomatique.

Diagnostics

Seul un chirurgien orthopédiste peut poser un diagnostic correct sur la base des signes cliniques et des données de l'examen instrumental.

Le diagnostic primaire suggère:

  • mener une enquête approfondie sur le patient - pour déterminer la première heure d'occurrence et la gravité des symptômes;
  • étude des antécédents de la maladie et de la vie du patient - pour identifier celles-ci ou d'autres fractures, ainsi que des pathologies osseuses congénitales;
  • procéder à un examen objectif visant à la palpation de la zone touchée, à l'évaluation de l'état de la peau et à la détection d'un sceau caractéristique;

Le kyste de l'os de la jambe ou toute autre localisation ne permet pas de tests de laboratoire, car il n'a aucune valeur diagnostique pour ce type de maladie.

Parmi les méthodes d'examen instrumentales est de fournir:

  • Radiographie;
  • Échographie;
  • CT et IRM;
  • cistographie de contraste;
  • ponction.

Traitement

Souvent, le traitement des kystes se limite à des méthodes conservatrices visant à:

  • réduire le stress sur la zone touchée - utilisez à cet effet des béquilles, des foulards et autres dispositifs;
  • l'imposition de gypse pour une période d'au moins six semaines - cela se fait uniquement en présence d'une fracture pathologique;
  • ponction - cela est nécessaire pour accélérer le processus de maturation de la tumeur tumorale. Après cela, plusieurs perforations des parois de l'os atteint sont nécessaires pour réduire la pression à l'intérieur de l'os. Cette procédure est effectuée une fois toutes les trois semaines et l’ensemble du traitement peut durer un an;
  • LFK - le cours des exercices de gymnastique est fait individuellement pour chaque patient.

Les indications pour la chirurgie sont:

  • inefficacité des méthodes conservatrices;
  • la menace de compression de la moelle épinière;
  • probabilité accrue de destruction osseuse importante.

Les opérations pour enlever un kyste osseux solitaire ou anévrismal sont effectuées de plusieurs manières:

  • résection marginale de la zone touchée;
  • Alloplastie formé défaut.

Complications possibles

Une telle pathologie conduit rarement à la formation de complications, cependant, elle est considérée comme telle:

  • destruction osseuse;
  • la formation de contractures;
  • déformation ou raccourcissement du membre.

Prévention et pronostic

Pour prévenir le développement du kyste osseux, vous devez respecter plusieurs des règles suivantes:

  • adhésion à un mode de vie sain et à une bonne nutrition pendant la grossesse;
  • protection des enfants contre les blessures;
  • examen régulier par des pédiatres.

L'évolution de la maladie est souvent favorable - un traitement conservateur ou chirurgical conduit à un rétablissement complet. Il est à noter que la capacité de travail des patients, même après une chirurgie, n'est ni réduite ni limitée.

Un pronostic positif est observé dans 90% des cas - chez l'enfant, chez 70% - chez l'adulte, les complications se développent extrêmement rarement.

Kyste dans l'os chez un enfant

Un kyste est une tumeur bénigne dans les tissus, contenant en son sein un liquide et une masse gélatineuse. Il peut survenir dans tous les tissus, corps et organes internes en raison d'une inflammation, d'une blessure ou d'autres causes. Le kyste peut se dissoudre tout seul ou grossir et, avec le temps, un gros kyste peut éclater.

Chez les enfants, un kyste peut apparaître avant la naissance et se dissoudre tout seul. Souvent, le néoplasme se retrouve chez le nouveau-né. Le plus souvent, la cause de cette pathologie devient un métabolisme inapproprié et les symptômes diffèrent du lieu d'origine et de la présence du processus inflammatoire.

La définition

Un kyste osseux est une cavité dans laquelle se trouve un liquide qui apparaît en raison de troubles circulatoires à l'intérieur de l'os. Au fil du temps, le tissu osseux manque de nutriments et d'oxygène et commence à se décomposer. Les enzymes contenues en grande quantité dans le liquide qui remplit le kyste sont alors activées et ont un effet destructeur sur le tissu osseux, le détruisant constamment. Dans certains cas, l'activité des enzymes peut diminuer, puis le kyste osseux s'estompe progressivement et sa cavité grossit avec le tissu osseux.

Habituellement, la maladie apparaît chez les enfants de 10 à 16 ans, moins souvent chez les adultes de moins de 30 ans. En soi, un kyste osseux ne nuit pas au corps, mais il peut provoquer la survenue de fractures pathologiques sans raison apparente et ne pas endommager l'articulation proche. Par conséquent, il est nécessaire de traiter la maladie que chez l'enfant, l'orthopédiste et le traumatologue le font.

Raisons

Les raisons exactes de l'apparition d'un kyste ne sont pas connues, car il n'est pas clair pourquoi les troubles de la circulation sanguine et l'alimentation du tissu osseux se produisent. Mais il existe des facteurs qui augmentent le risque de kyste chez les enfants:

  • une mauvaise nutrition, l'avitaminose, qui peut provoquer des perturbations dans le fonctionnement de tout l'organisme;
  • blessures de gravité variable allant de contusions à des fractures;
  • processus inflammatoires dans les tissus mous et les articulations.

En fonction du lieu d'occurrence, cela se produit:

  • kyste fémoral;
  • kyste tibial;
  • humérus;
  • calcanéen

En outre, les kystes osseux sont divisés en:

  • Solitaire, qui survient généralement chez les garçons, il est rempli de liquide et infecte les os longs.
  • Anévrisme, qui se produit plus souvent chez les filles, il est rempli de sang.

Solitaire

La maladie touche généralement les garçons âgés de 10 à 16 ans, mais dans la pratique médicale, de rares cas d'apparition de tumeurs ont été observés chez des nourrissons de moins d'un an. Chez l'adulte, cette pathologie est rare et le plus souvent elle persiste après l'enfance.

Le plus souvent, la maladie survient dans le fémur tubulaire ou dans l'humérus. Elle passe asymptomatiquement. Dans de rares cas, une douleur légère peut se produire et disparaître rapidement. Si le kyste osseux est volumineux, des troubles de la motilité peuvent survenir dans l'articulation proche de l'os touché et apparaître mous.

Au stade initial, le néoplasme est difficile à détecter sans étude spéciale, car il n’ya pas de tumeur des tissus mous, ni de compactage. Le patient peut se déplacer normalement, la peau ne chauffe pas et le réseau veineux n'apparaît pas à la surface.

Le plus souvent, le premier signe de la maladie devient une fracture pathologique, ce qui oblige le patient à consulter un médecin. Cela se produit généralement à cause d'une blessure mineure ou même sans blessure. La douleur à une telle fracture peut être moins intense qu'avec le traumatisme habituel.

S'il n'y a pas de fracture pathologique, la maladie peut ne pas être détectée, dans ce cas, la tumeur continue à se développer, il y a violation de l'activité motrice de l'articulation, qui est proche et le risque de fracture augmente. Un an après le début de la pathologie, le kyste de l'os perd sa nourriture et se recouvre progressivement de tissu osseux, auquel cas il y a récupération dans la jambe.

Anévrisme

Un tel kyste apparaît moins fréquemment que le solitaire, apparaît surtout chez les filles âgées de 10 à 16 ans, affecte généralement les os du bassin et la colonne vertébrale. La cause de son apparition est généralement un traumatisme, les tissus autour de l'os gonflent de manière spectaculaire et une douleur aiguë apparaît.

Extérieurement, la pathologie se manifeste, visible sur la peau du réseau veineux, un gonflement important, l'activité physique de l'articulation, située à proximité, est rompue. Si la colonne vertébrale est touchée, des symptômes neurologiques associés aux terminaisons nerveuses apparaissent.

Il existe 2 types de kystes anévrysmaux:

Tout comme un kyste solitaire, l'anévrysme perd progressivement sa nutrition et sa taille diminue, laissant une cavité résiduelle ou une partie de la croissance pathologique du tissu osseux.

Les symptômes

La maladie est souvent asymptomatique au stade initial, mais lorsque les symptômes suivants apparaissent chez un enfant, il convient de consulter immédiatement un médecin:

  • gonflement des tissus mous;
  • douleur dans la zone des tissus mous, en particulier lors de pressions;
  • douleur de nature différente lors du déplacement;
  • boiterie et mobilité réduite de l'articulation;
  • l'apparition de la colline sur l'os, particulièrement douloureuse;
  • déformation osseuse par pression;
  • douleur neurologique dans diverses parties du corps.

Les symptômes ci-dessus peuvent être le symptôme d'un kyste osseux, ainsi que d'une autre maladie grave. Vous ne devez donc pas différer une visite chez un spécialiste. Dans tous les cas, l'enfant doit être examiné et déterminer la cause de la douleur et d'autres symptômes.

Diagnostics

Lors de la visite d'un traumatologue orthopédique, un patient sera interrogé, le médecin lui demandera ce qui le préoccupe s'il y a eu des blessures ou des maladies inflammatoires récentes. Le médecin examinera en externe et demandera de passer les tests suivants et sera examiné:

  • Une ponction est une ponction qui est effectuée pour extraire le fluide de la cavité du kyste à des fins d'analyse.
  • La radiographie est une étude dans laquelle la zone touchée est photographiée en utilisant la meilleure radiographie.
  • La tomodensitométrie permet d'obtenir une image tridimensionnelle du kyste.
  • IRM - L'imagerie par résonance magnétique permet d'obtenir des images sans utiliser de rayons X.
  • La cystobarométrie est une étude qui permet de mesurer la pression intra-articulaire.
  • Cystographie de contraste - radiographie d'un kyste dans lequel sa cavité est remplie d'un agent de contraste.
  • Échographie - Échographie.

Lors de l'examen externe, le médecin veillera à l'absence et à la présence des signes suivants:

  • si la posture du patient est modifiée en mouvement ou au repos;
  • sont des membres asymétriques;
  • à quel point les muscles sont symétriques;
  • si l'activité physique de l'articulation est altérée;
  • des vaisseaux sont-ils apparus à la surface?
  • douleur lorsque vous appuyez sur la zone touchée.

Le diagnostic de la maladie est compliqué par le fait que ses signes, y compris les résultats de la recherche, sont similaires à d'autres maladies, par exemple une tumeur bénigne de l'ostéoblastoclastome, qui nécessite un traitement complètement différent. Si le diagnostic n'est pas correct, le risque de complications et de récidive peut augmenter.

En règle générale, l'ostéoblastoclastome survient à un âge plus avancé et se caractérise par un fort gonflement de l'os, mais se manifeste dans les premiers stades de la maladie par un kyste, un gonflement léger et une douleur faible; dans certains cas, les symptômes sont absents pendant longtemps.

Traitement

Un kyste osseux peut être traité de manière conservatrice ou chirurgicale. Habituellement, si elle est survenue avant l'âge de 16 ans et ne présente pas de complications, l'opération n'est pas prescrite. Dans les cas complexes, la chirurgie peut être indiquée pour les enfants de plus de 3 ans.

En cas de fracture, le médecin prescrit un traitement généralement utilisé pour les fractures traumatiques. Tout d'abord, le médecin impose une attelle pour immobiliser l'os fracturé, puis des méthodes de diagnostic sont appliquées et du gypse est appliqué.

Si un kyste a été détecté, mais que la fracture ne s'est pas encore produite, le patient est totalement reposé afin de soulager au maximum la zone touchée et d'éviter toute blessure. Pour marcher dans ce cas, il est nécessaire d’utiliser des béquilles ou un bâton.

Ponction

La ponction de drogue est un traitement conservateur qui accélère la récupération. La ponction se réalise en plusieurs étapes:

  • L'anesthésie intra-osseuse est introduite;
  • Une aiguille est insérée dans la cavité du kyste et du matériel biologique est prélevé pour analyse histologique;
  • La cavité du kyste est lavée avec un antiseptique;
  • Un médicament est introduit qui aide à réduire l'activité des enzymes qui détruisent le tissu osseux. Cela peut être hydrocortisone, kontikal, etc.
  • Perforation du kyste. Cela est nécessaire pour assurer la sortie du fluide et réduire la pression à l'intérieur de la cavité.

La ponction médicamenteuse est prescrite plusieurs fois avec une pause de 3-4 semaines, quelques mois après la fin du traitement, il est recommandé de faire une radiographie de l'os atteint. Si le traitement réussit, le médecin prescrit un traitement physique pour rétablir l'activité physique pendant 6 à 8 mois.

Si le traitement n'a pas aidé, le médecin la verra sur la radiographie au bout de 3 mois, auquel cas une intervention chirurgicale est indiquée.

Folk

Lors du traitement d'un kyste osseux, en particulier chez les enfants, il est impossible d'utiliser les méthodes traditionnelles, car il s'agit d'une formation ressemblant à une tumeur, ce qui peut entraîner de graves complications. Le kyste osseux n’a pas été étudié jusqu’à la fin; on ne sait toujours pas quelle en est la cause exacte. Par conséquent, toute expérience sur des remèdes populaires peut causer des dommages irréparables à la santé.

Les méthodes traditionnelles sont non seulement dangereuses, mais également inefficaces dans la mesure où le processus pathologique se produit profondément dans l'os, que la circulation sanguine est perturbée et que le tissu osseux manque d'oxygène, les substances actives ne peuvent pas surmonter la barrière et pénétrer jusqu'au point sensible.

Il est important de noter que le traitement avec des remèdes populaires au lieu d'une pharmacothérapie adéquate peut entraîner la croissance d'une tumeur, des lésions des tissus environnants et même le passage d'une tumeur bénigne à une tumeur maligne, toutes ces complications entraînant inévitablement une invalidité.

Le régime alimentaire est la seule chose qui puisse s’ajouter au traitement principal. Une alimentation équilibrée riche en calcium, phosphore et vitamine D accélérera la guérison des os.

Les produits suivants doivent être inclus dans le régime alimentaire pour une guérison rapide d'une fracture pathologique:

  • Produits laitiers (fromages à pâte dure, lait, fromage frais, kéfir et autres produits à base de lait fermenté);
  • Poisson;
  • Le sésame;
  • Citrons (citrons, oranges, pamplemousses, etc.)
  • Poivre bulgare;
  • Cerises et groseilles;
  • Plats à la gélatine.
  • Fruits contenant de la pectine (pommes, abricots, etc.)

Il est recommandé d’exclure les produits gras, épicés, fumés, les sodas, le café et de limiter la consommation de bonbons.

Prévisions

Le pronostic exact dans un cas spécifique ne peut être donné que par un médecin, cela dépend du début du traitement, de l'âge du patient et des méthodes de traitement utilisées. Plus tôt le patient a consulté son médecin, plus il est probable qu'il sera capable de guérir un kyste osseux sans intervention chirurgicale.

Chez l'enfant, le pronostic est le plus souvent favorable, les rechutes sont rares, principalement avec un kyste anévrysmal ou en raison d'une intervention chirurgicale mal effectuée, auquel cas une deuxième opération peut être prescrite, qui se termine également favorablement. Chez les enfants, l'activité motrice n'est généralement pas perturbée, car l'organisme est capable de récupérer rapidement.

Selon les statistiques, la récidive de la maladie dans un kyste anévrysmal se produit dans 50% des cas et dans l'isolement - dans 15% des cas.

Prévention

Étant donné que la cause exacte de la maladie n’a pas été déterminée, il n’existe aucune mesure spéciale pour la prévenir. Toutefois, afin de réduire le risque de développer une maladie ou de diagnostiquer rapidement les stades initiaux, il convient de suivre les recommandations suivantes:

  • Montrez régulièrement l'enfant au médecin, passez des examens préventifs dès la naissance de l'enfant. Il est nécessaire de rendre visite au chirurgien au moins une fois par an. En cas de plainte, il est nécessaire de montrer immédiatement l'enfant au chirurgien orthopédiste en traumatologie, car un diagnostic précoce de la maladie aidera à prévenir l'apparition de complications. Dans ce cas, la chirurgie ne sera pas nécessaire.
  • Il est nécessaire de protéger les enfants des blessures graves, de ne pas leur permettre de jouer à haute altitude et de leur rappeler régulièrement les conséquences des blessures, en particulier si un enfant a déjà trouvé un kyste osseux ou une autre maladie du système musculo-squelettique.
  • Avec le traitement conservateur de la récurrence de la maladie est possible, seule une intervention chirurgicale peut soulager un tel risque.
  • Si l’enfant est impliqué dans un sport professionnel, il faut régulièrement le montrer à l’orthopédiste et lui faire passer des rayons X, car le kyste osseux est souvent le résultat d’une lésion professionnelle.
  • Les parents doivent être attentifs à l’état de l’enfant et consulter un médecin dès les premières plaintes. Il est important de noter que la douleur dans un kyste osseux peut être transitoire et que la fracture pathologique peut se manifester uniquement par une boiterie ou un changement de position.

Le kyste osseux est une maladie grave et dangereuse qui nécessite un diagnostic approprié et un traitement rapide. La rééducation est toujours longue, le patient doit effectuer un grand nombre de recommandations pendant une longue période, y compris des exercices de thérapie physique. Avec l'exécution fidèle de toutes les ordonnances du médecin, la possibilité de complications est minimisée et le pronostic est favorable. Mais, si le patient et ses parents ne se soucient pas du traitement, le risque de récurrence d'un kyste augmente plusieurs fois, une intervention chirurgicale avec une longue période de rééducation ne peut donc être évitée.

Kyste osseux du tibia chez les enfants et les adultes, code CIM-10

Le kyste osseux est une formation pathologique qui résulte de la séparation de la paroi osseuse. Il en résulte une cavité remplie de liquide saturé d’enzymes. Sous sa pression, la destruction des tissus environnants commence et, si des mesures ne sont pas prises à temps, le kyste osseux du tibia peut entraîner une restriction de la mobilité et même une déformation du membre.

Où un kyste est formé

L'os est de structure hétérogène, il se compose de plusieurs couches formées de différents types de cellules:

  • Les ostéocytes sont des cellules minéralisées qui ressemblent à un flocon de neige. Ils apportent de la rigidité au tissu et restent en forme. Faiblement capable de reproduction rapide.
  • Les ostéoblastes sont des cellules relativement molles qui produisent une substance intercellulaire qui fournit une nutrition diffuse des ostéocytes. Les ostéoblastes peuvent se multiplier et se diviser. Ce processus est plus prononcé dans la partie de croissance de l'os.
  • L'ostéoclaste est le précurseur des cellules osseuses naturelles. Il est produit dans la moelle osseuse et, après être entré dans le sang par diverses réactions complexes, devient un ostéocyte ou un ostéoblaste.

Si les couches se développent de manière inégale ou deviennent blessées, une cavité apparaît entre elles, ce qui devient un kyste.

Classification

Selon la CIM-10, cette pathologie peut être classée comme M80-M85: «Violation de la densité de la structure osseuse».

  1. Kyste osseux solitaire. Les douleurs indolores surviennent souvent chez les adolescents, en particulier les garçons, en raison de la croissance rapide de la longueur de l'os. Pendant cette période, toutes les couches n’ont pas le temps de remplir les zones libres. Parfois, un tel kyste est la cause de fractures pathologiques.
  2. Kyste anévrysmatique. Plus fréquent chez les filles 11-15 ans. Se produit en violation de la croissance du tissu osseux. Il se fait sentir par la douleur, la fièvre au lieu de formation, le gonflement.

Même si l'éducation ne cause pas d'inconvénient, il est impératif de prendre des mesures. Les kystes indolores conduiront tôt ou tard à des fractures et à une altération de la fonction de soutien.

Causes de kyste osseux sur les jambes

L'apparition d'un kyste provoque non seulement une croissance active à l'adolescence, mais aussi:

  • Frapper les os directement avec un objet pointu ou contondant.
  • Inflammation au site de formation de la pathologie. Il peut s'agir d'un processus chronique (érysipèle ou périasthénite, un ulcère trophique) ou d'un processus aigu (furoncle, anthrax, cellulite, blessure au ligament ou muscle).
  • Traumatisme au périoste. En règle générale, il s'agit d'un coup porté sur la surface avant du tibia sur un objet dur.
  • Fracture de la cheville, qui ne s'est pas développée ensemble (comme sur la photo). Les fractures généralement intermicérales se développent mal, car elles s'accompagnent d'une inflammation du tissu synovial de l'articulation de la cheville. Dans ce cas, l’intégrité du tissu n’est pas complètement rétablie, il reste des trous d’ostéblastes dans les îlots. L'île se développe progressivement, ce qui crée un tableau clinique d'un kyste au bas de la jambe.

Après une blessure, la séparation du tissu osseux ne se produit pas immédiatement, prend des mois, voire des années. Consulter un médecin doit immédiatement, dès que l’éducation est devenue perceptible. Un traitement opportun vous évitera des fractures difficiles.

Signes de pathologie

Vous pouvez le remarquer à l'œil nu:

  • Le néoplasme est déterminé au toucher, il est souvent élastique et indolore, immobile par rapport aux tissus environnants.
  • La peau à la place de la pathologie n'est pas modifiée, sans pathologie visible et est mobile par rapport au kyste.
  • Le mouvement du pied, dans lequel se trouve le muscle, situé à côté du kyste, peut être inconfortable ou douloureux.
  • Parfois, la tumeur est douloureuse. Très probablement, cela est dû à une inflammation des tissus mous environnants.

Les symptômes d'un kyste pour chaque personne sont individuels, en fonction de sa taille et de son taux de croissance. La localisation de l'épaississement est également importante: plus il est proche de l'appareil ligamentaire du membre inférieur, plus il est gênant pour le patient.

Plus la vie d’une personne est intense et active, plus les jambes sont soumises à un effort physique, ce qui peut accroître la douleur du kyste et provoquer une inflammation des tissus environnants.

Kyste osseux chez les enfants

Chez les enfants, les kystes surviennent souvent pour les raisons suivantes:

  • lésion osseuse - coup, fracture, contusion, entorse.
  • trouble métabolique - le métabolisme du calcium, de potassium, de magnésium en souffre.
  • troubles hormonaux - les hormones contrôlent l’intensité du métabolisme, de sorte que leur déséquilibre peut entraîner des troubles métaboliques. Le niveau d'hormones sexuelles est également important. Le tissu osseux est alimenté par la diffusion des nutriments du fluide intercellulaire et de la cellule. La substance extracellulaire est produite par les ostéblastes, dont l’activité dépend du taux d’œstrogènes.
  • chez l’enfant, un kyste congénital au bas de la jambe est la conséquence d’une violation du bourgeonnement des zones germinales. Cela entraîne une croissance inégale du tissu osseux dense et la formation de cavités.

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire d'éliminer la cause de la pathologie, si possible.

Traitement de kyste osseux

Le patient doit être examiné par un traumatologue, un orthopédiste ou un chirurgien.

Conseiller et conseiller sur le traitement peut:

  • Gastro-entérologue - évalue le travail du pancréas, du foie et de l'estomac. Il est important de choisir un traitement médicamenteux, si nécessaire.
  • Endocrinologue - évaluera l'équilibre des hormones dans le sang.
  • Rhumatologue - détermine la présence de facteur rhumatoïde dans le sang afin d'exclure une maladie immunologique.
  • Phthisiatricien - exclure la tuberculose extrapulmonaire.

Pour clarifier le diagnostic, le médecin vous enverra une radiographie, une échographie, une IRM, un scanner.

  • Le complexe de vitamines: calcium, phosphore, magnésium, potassium.
  • Réception des anti-inflammatoires - ibuprofène, diclofénac.
  • Correction d'un arrière-plan hormonal - réception des contraceptifs oraux combinés, des préparations hormonales monophasiques et biphasées.

Pour le traitement symptomatique, vous pouvez utiliser une pommade pour sucer le kyste sur les jambes:

  • Diklak - gel.
  • Voltaren.
  • Gel ou pommade à base de diclofénac.
  • Indométacine.
  • Indovazin.
  • Pommade à l'hydrocortisone.

Rappelez-vous que même si la pommade a éliminé la douleur, le médecin insiste pour que l'opération soit éliminée, mais le processus de séparation de l'os ne s'arrêtera pas si tous les nouveaux tissus sont actifs. Suivez toutes les recommandations du médecin et pourrez bientôt retrouver une vie normale et le niveau habituel d'activité physique.

Ivanova Svetlana

Thérapeute de la seconde catégorie, transfusiologue, expérience de 29 ans

Diagnostic et traitement des problèmes du système musculo-squelettique (jambe inférieure) et de l'abdomen.

  • douleur et inconfort abdominaux;
  • ecchymoses et blessures à la jambe;
  • toux, douleur à la poitrine;
  • ARI, ARVI;
  • intoxication alimentaire;
  • froid
  • nez qui coule;
  • malaise général;
  • maux de tête;
  • articulations douloureuses;
  • température élevée.
  • Diplôme en "Médecine générale" (Thérapeutique et Prophylactique) ", Université d’État de Chuvash. I.N. Ulyanova, Faculté de médecine (1990)
  • Stage dans la spécialité "Questions de thérapie choisies", Académie de médecine de l’État de Kazan (1996)

Cours de recyclage

  • "Questions de néphrologie pour les thérapeutes", Institut d'État pour la formation avancée de médecins nommés d'après V.I. Lénine (1995)
  • "Thérapie", Académie de médecine de Kazan (2001)
  • "Transfusiology", Académie russe de médecine de l'enseignement supérieur, Ministère de la santé de la Fédération de Russie (2003)
  • "Thérapie et pneumologie", Académie de médecine de l'enseignement supérieur de Saint-Pétersbourg, Agence fédérale pour le développement social et la santé (2006)
  • "Transfusiologie", Académie de médecine de l'enseignement supérieur de l'Agence fédérale de la santé et du développement social, Saint-Pétersbourg (2007)
  • "Transfusiologie", Institut des hautes études de médecine du ministère de la Santé et du Développement social de Chuvashia (2012)
  • "Thérapie", Institut d'études médicales avancées du ministère de la Santé et du Développement social de Chuvashia (2013)
  • "Thérapie", Université de Russie pour l'amitié entre les peuples (2017)

Lieu de travail: clinique MedtsentrServis Kurskaya

Types de kystes osseux et caractéristiques pathologiques

Un kyste osseux est une masse osseuse bénigne abdominale qui ressemble à une tumeur. La pathologie est diagnostiquée chez 55 à 60 patients sur une centaine.

  • plus souvent chez les jeunes patients âgés de 9 à 15 ans;
  • chez les adultes, la pathologie est rarement diagnostiquée et concerne les personnes âgées de 20 à 30 ans;
  • le plus souvent détecté dans de longs os tubulaires;
  • au stade initial, il peut ne présenter aucun symptôme ou ne se manifester que par une douleur légère;
  • ne constitue pas une menace directe pour la vie du patient;
  • peut se transformer en une tumeur maligne (cancer).

Le traitement des kystes osseux est effectué par des orthopédistes, des chirurgiens, des traumatologues.

Causes et mécanisme de l'éducation

La maladie survient à la suite du développement de deux conditions anormales principales:

  • circulation sanguine altérée dans une zone spécifique de la structure osseuse;
  • activité de certaines enzymes, ce qui conduit à la destruction de la matière osseuse organique.

Mais les causes de ces états anormaux ne sont pas complètement explorées.

La formation de pseudotumeurs commence par un apport sanguin intra-osseux réduit dans une zone spécifique. Le manque d'oxygène, d'oligo-éléments et d'autres substances importantes entraîne la destruction progressive des tissus et stimule l'activité des enzymes capables de dégrader les composés protéiques, notamment les fibres de collagène et les polysaccharides, entraînant ainsi des processus destructeurs. Au lieu de tissu osseux dans la zone de changements dégénératifs, une cavité avec un liquide est formée - un kyste de tissu osseux. Les mêmes enzymes provoquent une nouvelle croissance des parois de la capsule et une accumulation d'exsudat dans celle-ci.

Il existe une hypothèse selon laquelle le lancement du mécanisme de formation de la capsule kystique est affecté par:

  • blessures - ecchymoses, fractures;
  • violation intra-utérine de la formation osseuse dans l'embryon;
  • les pathologies conduisant au lessivage du calcium;
  • processus inflammatoires et foyers infectieux dans le corps;
  • protection immunitaire réduite, locale et générale;
  • malnutrition avec carences en micronutriments et en vitamines.

Diagnostics

Lorsqu’il fait référence à un orthopédiste, un certain nombre d’examens diagnostiques sont attribués à un patient. Le médecin élaborera une stratégie de traitement en fonction de leurs résultats.

  1. Rayons X. Une radiographie (instantané) montrera la présence de changements dégénératifs, selon lesquels le spécialiste déterminera le type d'éducation, la phase du processus pathologique, la taille et la localisation.
  2. Tomodensitométrie et IRM. Ils permettent de déterminer plus précisément l’étendue et la nature de la lésion, le niveau de modification de l’approvisionnement en sang, la restructuration kystique de la structure osseuse et la profondeur de la destruction.
  3. Ponction. Procédure dans laquelle un petit volume de liquide d'une capsule kystique est aspiré à travers une ponction afin de l'examiner et d'éliminer les risques d'oncologie.
  4. Un kyste dans l'os nécessite une différenciation précise (différence) par rapport aux autres tumeurs. Y compris des cancers intra-osseux - carcinomes, sarcomes ostéogènes, qui nécessitent un traitement d'urgence spécifique.

Types et symptômes

Les signes cliniques d'une tumeur osseuse sont déterminés par le type de formation, le taux de croissance, l'emplacement et l'effet sur les structures adjacentes.

Le risque de croissance anormale est que souvent son développement se déroule sans donner de symptômes perceptibles, le patient ne ressent que de façon périodique des douleurs faibles pendant l’activité. Mais le processus pathologique se poursuit et entraîne une fracture inattendue dans la région où la douleur a été ressentie, ce qui oblige le patient à se faire soigner pour la première fois.

Dans la classification en fonction du type de contenu rempli, on distingue 2 formes de base de tumeurs osseuses. Le kyste osseux peut être:

  • solitaire, dont la cavité est remplie d'un secret aqueux;
  • anévrismal, dont la cavité contient un secret mélangé avec du sang.

Les deux formations ont des causes similaires de formation, mais leurs symptômes et leurs indicateurs de diagnostic sont très différents.

Le kyste osseux solitaire (simple) dans 65 à 75% des cas est retrouvé chez des adolescents de 10 à 15 ans, mais un cas de détection de pathologie chez un nourrisson a été enregistré depuis 2 mois.

Symptômes lors de la croissance d'une tumeur osseuse solitaire:

  1. Un lieu typique de formation est constitué de longues structures osseuses tubulaires. Une tumeur est détectée dans la zone de la ceinture scapulaire (60%), moins souvent (25%), un kyste du fémur, de la clavicule, du sternum, du bassin, de la mâchoire et du crâne est diagnostiqué.
  2. L'éducation se développe lentement, le plus souvent asymptomatique et très longue (parfois jusqu'à dix ans).
  3. Parmi les signes diagnostiques indirects figurent des douleurs temporaires au site de localisation de la tumeur.
  4. Avec une augmentation de l'éducation allant de 30 à 50 mm chez les enfants de moins de 10 ans, une légère enflure et une contracture sans douleur (restriction de la flexion-extension) dans l'articulation adjacente deviennent parfois visibles.
  5. La principale caractéristique d'une capsule intraosseuse mature est une fracture pathologique arbitraire, qui survient même après une petite ecchymose, avec des signes typiques moins brillants que lors d'une fracture normale.
  6. Lors du palpage et du pressage, le médecin constate parfois un épaississement et également une déviation de la paroi de la cavité kystique à l'endroit du ramollissement de l'os.
  7. La fonction des articulations adjacentes peut être altérée. Surtout souvent, l'activité locomotrice limite le kyste fémoral, dans lequel l'enfant a une claudication intermittente.
  8. Lorsqu'un gros kyste de la ceinture scapulaire apparaît des tensions et des douleurs lors des mouvements, un affaiblissement des muscles.

Le kyste osseux anévrismal est une forme rare de pathologie diagnostiquée chez 20% des patients.

  1. La différence avec le type d'éducation solitaire est qu'une telle tumeur se manifeste par des signes intenses.
  2. Le kyste osseux anévrismal est une capsule à chambres multiples (parfois unique) avec un contenu sanguinolent et des inclusions de petits fragments osseux.
  3. Le plus souvent (63% des cas) est observé chez les filles plus jeunes de 10 à 15 ans, moins souvent chez les garçons à partir de 5 ans.
  4. Les sites de formation typiques sont les structures osseuses du bras (jusqu'à 37%), la région lombaire et le sacrum (18%), la région de la colonne vertébrale (35%). Chez 25% des patients, un kyste des os du bassin est formé, y compris une tumeur de l'iléon. Très rarement, un kyste se trouve dans le talon.
  5. Le kyste osseux anévrysmal se forme avec une dilatation caractéristique de la cavité, caractérisée par une augmentation active et une taille importante. Capable de croître fortement jusqu'à 200 mm.
  6. Les principaux symptômes d'une tumeur anévrysmale de la colonne vertébrale sont de nature implicite: l'enfant souffre d'une douleur douloureuse, parfois exacerbée.

En phase active, ces tumeurs bénignes produisent des symptômes aigus:

  • douleurs intenses au site de la lésion, aggravées par la toux, le rire (avec une tumeur au sternum, la clavicule), les mouvements (avec lésions des membres, du bassin, de la colonne vertébrale), apparaissant parfois pendant le sommeil;
  • gonflement grave et gonflement croissant;
  • restriction du mouvement de l'articulation, à côté de laquelle le kyste est localisé, et contractures (resserrement anormal);
  • l'incapacité de s'appuyer sur la jambe affectée, l'apparition d'une boiterie avec un kyste au fémur;
  • augmenter la température de la peau et des tissus pendant l'éducation;
  • dilatation des vaisseaux hypodermiques;
  • troubles neurologiques, y compris la paralysie due à la pression tumorale sur les racines de la colonne vertébrale.

Selon la phase de développement, les kystes osseux sont divisés en actifs et passifs:

  1. La phase active de croissance dure de six mois à 12 mois. Pour les grandes cavités, la couche corticale (supérieure) fait saillie au site de la lésion. Si la tumeur s'agrandit, des fractures répétées se produisent spontanément ou à coups faibles, soulevant des charges lourdes, tombant.
  2. Stade passif (6 à 8 mois). L'éducation diminue lentement et se déplace vers le centre de l'os.
  3. Étape de récupération. Au bout de 18 à 24 mois, le kyste disparaît et les symptômes cessent d’apparaître, mais à la suite de modifications destructrices, la résistance de l’os diminue, de sorte que les fractures se produisent à ce stade.

Une fois le cycle de croissance et le développement inversés terminés, il reste une microcavité résiduelle ou une zone épaissie de densité accrue sur le site de localisation de la cavité.

Caractéristiques de certains types de symptômes

La formation intra-osseuse sur le bras apparaît souvent dans la zone de l'humérus, beaucoup moins souvent sur la clavicule, dans la zone de l'avant-bras, des parties radiales et cubitales du corps. Parfois, il se trouve au poignet - dans la zone de la structure osseuse naviculaire et lunaire, sur les phalanges des doigts.

Le principal symptôme peut être considéré comme une limitation du mouvement de l'articulation et une fracture est un indicateur de la phase active du processus anormal. Sur la radiographie, la structure osseuse est vue sous la forme d’une zone claire avec des limites claires, l’enveloppe osseuse (couche corticale) est amincie et gonflée.

Le kyste du pied chez les enfants est généralement diagnostiqué dans la période de 9 à 14 ans et est localisé dans la région de la fibulaire et du tibia, cuisse.

La surface interne des articulations est recouverte de cartilage et de nombreux kystes osseux se forment dans la région sous-chondrale - sous-chondrale. Lors de la résorption (résorption anormale) de l'os et du cartilage, la cavité est encapsulée et le kyste sous-chondral peut se développer dans la lumière entre les deux articulations, ce qui rend difficile le mouvement et provoque une douleur dans les membres.

Le kyste du tibia est caractérisé par une croissance lente. En règle générale, conduit à l'apparition de la douleur typique lors du déplacement, le changement de démarche et la boiterie. Dans la région du condyle médial, un radiogramme révèle un épaississement aux contours irréguliers, tandis que dans la région sous-corticale du condyle, une partie du tissu osseux détruit est clairement visible.

Avec le développement de tumeurs dans la cuisse, indiquez:

  • douleur intense dans l'articulation de la hanche;
  • les poches;
  • fracture de la tête fémorale;
  • inversion externe du membre à la fracture.

Un kyste dans la colonne vertébrale se trouve généralement dans la région sacrée et lombaire, la région des vertèbres cervicales et thoraciques. Plus souvent, il se développe sur des arcs ou des racines de vertèbres. Dans les vertèbres elles-mêmes, on le trouve beaucoup moins souvent.

Les manifestations typiques se traduisent par des signes neurologiques apparaissant généralement lors de lésions des fibres nerveuses rachidiennes:

  • maux de tête douloureux;
  • bruit étranger dans les oreilles, vertiges;
  • douleur dans différentes parties de la colonne vertébrale;
  • faiblesse musculaire dans les jambes;
  • trouble de l'intestin, système urinaire;
  • paralysie partielle des jambes et des bras.

Un kyste dans le calcanéum est déterminé chez 1 à 2 patients de tous les patients atteints de cette pathologie. Dans la phase initiale, le kyste calcanéen ne donne aucun symptôme pendant une longue période et peut même disparaître. Avec l'augmentation de la cavité et la résorption de la structure osseuse, des douleurs apparaissent lors de la marche, reposant sur le talon, se distendent à la place de la cavité.

Si, lors de dommages, le kyste calcanéum se rompt, si le tissu environnant du pied est gravement enflammé et gonfle, une douleur aiguë apparaît dans le pied (même au repos), le patient ne peut pas marcher sur la jambe. Sans action urgente, il existe un risque de destruction de la structure osseuse totale du talon.

Le kyste iliaque, la structure osseuse squelettique la plus grande et la plus solide, se forme souvent dans les ailes. C'est l'aile qui subit un stress important dans la zone de conjugaison avec le sacrum et l'os pelvien. Les symptômes ne sont pas évidents. Ils se manifestent par des douleurs dans la région pelvienne. Un signe typique d'un kyste actif, comme pour d'autres localisations de néoplasme, est une fracture qui survient même sans bosses ni chutes - spontanément.

Le kyste talus se trouve généralement chez les adolescents de plus de 14 ans. La cheville subit un stress dynamique intense et est très vulnérable, surtout si la patiente est carencée en calcium.

Le kyste croissant du talus de l'articulation de la cheville se manifeste progressivement par des douleurs qui augmentent avec la marche, le saut, la course. La mobilité articulaire limitée et la fracture de la cheville avec cette pathologie sont fréquentes.

Les tumeurs dans cette partie du squelette peuvent souvent se reproduire même après une opération effectuée par un professionnel. La probabilité de complications est due à la structure et à l'apport sanguin actif dans la région. Le chevauchement du flux sanguin au moment d'une fracture ou lors d'une intervention chirurgicale chez l'adulte entraîne parfois une nécrose et une invalidité.

Le plus souvent, on trouve des cavités dans le crâne dans la zone occipitale et un os ethmoïde séparant la cavité nasale de la partie cérébrale du crâne. De telles tumeurs sont capables de comprimer les tissus pendant la croissance et de détruire les structures crâniennes.

Autour du centre de résorption (résorption) de l'os, une zone de trouble de la circulation sanguine peut être observée. Si la zone de destruction est située dans la couche sous-corticale (sous la coquille de l'os), des couches et des sceaux périostés (périostés) apparaissent.

Des complications

Bien que la formation de tumeur osseuse ne menace pas la vie du patient, le kyste est dangereux car les complications de sa croissance peuvent être assez graves. Parmi eux:

  • fractures récurrentes avec ou sans charge légère;
  • déformation osseuse dans la cavité kystique;
  • ostéolyse - résorption osseuse complète sans le remplacer par d'autres tissus;
  • raccourcissement pathologique du membre à la suite d'une déformation osseuse;
  • la formation de contractures passives (articulations) dans l'articulation, dans lesquelles le bras ou la jambe ne peut ni se plier ni se plier;
  • dégénérescence maligne des tissus;
  • parésie (affaiblissement des muscles) et paralysie irréversible dans un gros kyste de la colonne vertébrale, impliquant plusieurs (4-5) vertèbres;
  • nécrose avasculaire (nécrose) du tissu osseux en l'absence d'approvisionnement en sang et de sa destruction;
  • complications de la moelle épinière lors de la compression des fibres nerveuses et des nœuds.

Les conséquences de la pathologie pouvant être critiques, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin dès les premiers signes de la maladie. Lisez dans notre prochain travail sur ce qu'est l'ostéome osseux.

Kyste osseux

Un kyste osseux est une cavité dans le tissu osseux résultant de perturbations de la circulation sanguine locale et de l'activation d'enzymes qui détruisent la matière organique de l'os. Au début, asymptomatique ou accompagné de douleurs mineures. Le premier signe d'un processus pathologique devient souvent une fracture pathologique. La maladie dure environ 2 ans. Au cours de la deuxième année, le kyste diminue et disparaît. Le diagnostic est fait sur la base de la radiographie. Le traitement est généralement conservateur: immobilisation, ponction, introduction de médicaments dans la cavité du kyste, thérapie par l'exercice, physiothérapie. Lorsque l'inefficacité est réalisée, résection avec alloplastie ultérieure

Kyste osseux

Le kyste osseux est une maladie dans laquelle une cavité se forme dans le tissu osseux. Les causes sont inconnues. Habituellement les enfants et les adolescents malades. Il existe deux types de kystes: solitaire et anévrismal, le premier trois fois plus fréquent chez les garçons, le second habituellement détecté chez les filles. En soi, le kyste ne représente pas une menace pour la vie et la santé du patient. Cependant, il peut provoquer des fractures pathologiques et parfois même provoquer le développement d'une contracture de l'articulation proche. Lorsqu'un kyste anévrismal dans la vertèbre, l'apparition de symptômes neurologiques. Le traitement des kystes osseux est effectué par des traumatologues orthopédiques.

Pathogenèse

La formation d'un kyste osseux commence par des troubles circulatoires dans une zone limitée de l'os. En raison du manque d'oxygène et de nutriments, le site commence à se décomposer, ce qui conduit à l'activation des enzymes lysosomales qui décomposent le collagène, les glycosaminoglycanes et d'autres protéines. Une cavité remplie de liquide est formée avec une pression hydrostatique et osmotique élevée. Ceci, ainsi qu'une grande quantité d'enzymes dans le liquide à l'intérieur du kyste, conduit à une destruction supplémentaire du tissu osseux environnant. Par la suite, la pression du liquide diminue, l’activité des enzymes diminue, passant d’un kyste actif à un kyste passif, puis disparaît avec le temps pour être progressivement remplacée par un nouveau tissu osseux.

Types de kyste osseux

Kyste osseux solitaire

Plus souvent, les garçons de 10 à 15 ans souffrent. En même temps, le développement plus précoce est également possible - le cas d'un kyste solitaire chez un bébé de 2 mois est décrit dans la littérature. Chez l'adulte, les kystes osseux sont extrêmement rares et représentent généralement une cavité résiduelle après une maladie non diagnostiquée chez l'enfant. En règle générale, les cavités se forment dans les longs os tubulaires, la première place dans la prévalence étant occupée par les kystes osseux de la métaphyse proximale du fémur et de l'humérus. L'évolution de la maladie aux premiers stades est asymptomatique dans la plupart des cas, parfois les patients remarquent un léger gonflement et une légère douleur instable. Les enfants de moins de 10 ans ont parfois un gonflement, des contractures de l'articulation adjacente peuvent se développer. Avec de gros kystes dans la diaphyse proximale de la cuisse, il est possible de boiter, avec des lésions de l'humérus - inconfort et inconfort lors de mouvements brusques et lors de la levée du bras.

La raison d'aller chez le médecin et le premier symptôme d'un kyste osseux solitaire devient souvent une fracture pathologique qui survient après un impact traumatique mineur. Parfois, le traumatisme ne peut pas être identifié du tout. Lors de l'examen d'un patient présentant les premiers stades de la maladie, les changements locaux ne sont pas prononcés. L'œdème n'est pas (exception - œdème après une fracture pathologique), il n'y a pas d'hyperémie, le schéma veineux sur la peau n'est pas exprimé, l'hyperthermie locale et générale est absente. Une légère atrophie musculaire peut être détectée.

À la palpation de la zone touchée, dans certains cas, il est possible de détecter un épaississement indolore en forme de club avec une densité osseuse. Si le kyste atteint une taille considérable, la paroi du kyste peut s'affaisser lorsqu'elle est pressée. En l'absence de fracture, de mouvements actifs et passifs en totalité, le support est préservé. En cas de violation de l'intégrité de l'os, le tableau clinique correspond à une fracture; toutefois, les symptômes sont moins prononcés que dans le cas d'une lésion traumatique ordinaire.

Dans la suite du flux d'étape. Tout d'abord, le kyste est localisé dans la métaphyse et est relié à la zone de croissance (phase d'ostéolyse). Avec de grandes cavités, l'os dans le site de la lésion "gonfle", des fractures pathologiques répétées peuvent se développer. Peut-être la formation de contracture de l'articulation voisine. Après 8 à 12 mois, le kyste de l’actif devient passif, perd la connexion avec la zone germinative, diminue progressivement en taille et commence à se déplacer vers la métadiaphyse (phase de séparation). Un an et demi après le début de la maladie, le kyste apparaît dans la diaphyse et ne se manifeste pas cliniquement (phase de récupération). Dans le même temps, en raison de la présence d'une cavité, la force de l'os au site de la lésion diminue; par conséquent, à ce stade, les fractures pathologiques sont également possibles. Le résultat est soit une petite cavité résiduelle, soit une zone limitée d'ostéosclérose. Une récupération complète est cliniquement observée.

Pour clarifier le diagnostic, un examen aux rayons X du segment affecté est réalisé: rayons X du fémur, rayons X de l'humérus, etc. Sur la base de l'image des rayons X, la phase du processus pathologique est déterminée. En phase d'ostéolyse, l'image montre une raréfaction sans structure de la métaphyse en contact avec la zone de croissance. Dans la phase de démarcation sur les radiographies de la cavité visible avec un motif cellulaire, entouré par un mur dense et séparé de la zone de croissance de la zone osseuse normale. En phase de récupération, les images montrent une coupe de tissu osseux ou une petite cavité résiduelle.

Kyste osseux anévrismal

Se produit moins solitaire. Se produit généralement chez les filles de 10 à 15 ans. Peut affecter les os du bassin et des vertèbres, moins souvent subir une métaphyse des longs os tubulaires. En revanche, le kyste osseux solitaire survient généralement après une blessure. La formation de la cavité est accompagnée d'une douleur intense et d'un gonflement progressif de la zone touchée. À l'examen, une hyperthermie locale et des veines saphènes sont détectées. Lorsqu'il est localisé dans les os des membres inférieurs, il y a violation du support. La maladie s'accompagne souvent du développement de la contracture de l'articulation proche. Lorsque les kystes osseux dans les vertèbres apparaissent des troubles neurologiques causés par la compression des racines de la colonne vertébrale.

Il existe deux formes de kystes osseux anévrismaux: central et excentrique. Au cours de la maladie, on distingue les mêmes phases que dans les kystes solitaires. Les manifestations cliniques atteignent un maximum dans la phase d'ostéolyse, diminuent progressivement dans la phase de démarcation et disparaissent dans la phase de récupération. Sur les radiographies en phase d'ostéolyse, on détecte un foyer sans structure avec des composants extra-osseux et intra-osseux, avec des kystes excentriques, la partie extra-osseuse dépasse la taille intra-osseuse. Le périoste est toujours préservé. Dans la phase de démarcation entre la zone intra-osseuse et un os sain, un site de sclérose est formé et la zone extra-osseuse est compactée et réduite en taille. En phase de récupération, les radiographies montrent une zone d'hyperostose ou une cavité résiduelle.

Traitement de kyste osseux

Le traitement est effectué par des orthopédistes pour enfants, dans de petites localités - traumatologues ou chirurgiens pour enfants. Même s'il n'y a pas de fracture, il est recommandé de décharger le membre avec des béquilles (avec une lésion du membre inférieur) ou avec une main sur le bandage du foulard (avec une lésion du membre supérieur). En cas de fracture pathologique, le plâtre est appliqué pendant 6 semaines. Afin d'accélérer la maturation de la formation de la tumeur, des ponctions sont effectuées.

Le contenu du kyste est éliminé à l'aide d'aiguilles spéciales pour l'anesthésie intra-osseuse. Effectuez ensuite plusieurs perforations des parois pour réduire la pression à l'intérieur du kyste. La cavité est lavée avec de l'eau distillée ou une solution saline pour éliminer les produits de fission et les enzymes. Ensuite, laver avec une solution à 5% d'acide e-aminocaproïque pour neutraliser la fibrinolyse. Au stade final, l'aprotinine est injectée dans la cavité. Avec un gros kyste chez les patients âgés de plus de 12 ans, l'introduction de triamcinolone ou d'hydrocortisone est possible. Avec les kystes actifs, la procédure est répétée 1 fois en 3 semaines, avec fermeture - 1 fois en 4 à 5 semaines. En général, 6 à 10 ponctions sont nécessaires.

Au cours du traitement effectuer régulièrement des contrôles aux rayons x. Avec l'apparition de signes d'une diminution de la cavité du patient est dirigé à la thérapie d'exercice. En raison de l'inefficacité du traitement conservateur, du risque de compression de la moelle épinière ou du risque de destruction osseuse importante, un traitement chirurgical est indiqué - résection marginale de la zone touchée et alloplastie du défaut résultant. En phase active, lorsque le kyste est connecté à la zone de croissance, les opérations ne sont effectuées que dans des cas extrêmes, car le risque de détérioration de la zone germinale augmente, ce qui se traduit par un retard dans la croissance du membre à long terme. De plus, lorsque la cavité entre en contact avec la zone germinale, le risque de récidive augmente.

Pronostic et prévention

Le pronostic est généralement favorable. Après la réduction de la cavité vient la récupération, l'invalidité n'est pas limitée. Les effets à long terme des kystes peuvent être dus à la formation de contractures et à la destruction massive du tissu osseux avec raccourcissement et déformation du membre. Cependant, avec un traitement adéquat en temps voulu et le respect des recommandations du médecin, un tel résultat est rarement observé.