Traitement et prévention des plaies de pression. Prévention des plaies de pression chez les patients alités

Les maladies insidieuses qui causent la farine dans la plupart des cas de patients alités sont les escarres. C'est la nécrose ou la mort des tissus mous. L'immobilité du patient conduit à une circulation sanguine altérée, ainsi qu'au trophisme nerveux. En conséquence, des ulcères se forment sur le corps. La prévention des plaies de pression, démarrée de manière opportune, permet de protéger le patient de la survenue de nécroses des zones, lui évitant ainsi de grandes souffrances.

Les causes

Les tissus et les organes humains sont saturés en oxygène au moyen de vaisseaux sanguins appelés capillaires. Ils ont des murs très élastiques. Leur compression entraîne un ralentissement du flux sanguin et parfois même une cessation complète. De tels processus sont observés lorsqu’ils sont forcés pendant longtemps assis ou couchés.

Les patients dont la circulation sanguine est altérée pendant plus de deux heures nécessitent une prévention des escarres. Cela évite l'ischémie tissulaire. Ignorer les procédures recommandées conduit souvent à une nécrose.

La situation peut être aggravée par des soins inappropriés aux patients. Si nécessaire, déplacez le navire ou changez de lit, le patient est souvent tiré sur le lit. Il y a un déplacement de la peau par rapport aux tissus situés profondément à l'intérieur. Des soins appropriés et attentifs sont une condition importante pour la prévention des escarres chez les patients alités.

Facteurs de risque

Cependant, tous les patients alités ne développent pas de nécrose. On remarque que certaines catégories de personnes sont plus sujettes à la formation de tels défauts. Le groupe de risque comprend les personnes en présence des facteurs suivants:

  • malnutrition, manque de liquide;
  • embonpoint ou insuffisance pondérale;
  • hygiène corporelle insuffisante;
  • les matières fécales non contrôlées;
  • transpiration accrue (observée à des températures élevées);
  • objets étrangers dans le lit (boutons, miettes);
  • présence de points de suture et de plis sur le lit ou le linge;
  • fumer;
  • allergies aux produits d'hygiène;
  • le diabète;
  • maladies (blessures) de la moelle épinière et du cerveau;
  • maladies cardiovasculaires.

En présence de ces signes, les patients gravement malades doivent être soignés avec le plus grand soin La prévention des escarres permettra d'éviter des conséquences désagréables. Vous devez savoir que la nécrose se produit le plus souvent dans les endroits où les protrusions osseuses exercent la plus grande pression sur les tissus. Et aussi dans les zones avec une couche minimale de graisse.

Chez les patients couchés sur le dos, le sacrum, le cou, les omoplates, les fesses, les coudes et les talons sont les plus sensibles à la formation d'escarres. Lorsqu'elle est forcée sur le côté, une nécrose se forme à la surface des chevilles, des genoux, dans la région du grand trochanter. La prévention des plaies de pression chez les patients gravement malades qui sont constamment sur le ventre est nécessaire dans la région des pommettes et du pubis. Chez les patients sédentaires, les fesses, la zone de jonction, les os ischiatiques et le coccyx peuvent en souffrir.

Mesures préventives

Toutes les procédures doivent commencer par le premier jour de la maladie. La prévention des plaies de pression doit survenir avec tous les soins et la persévérance. Après tout, si la nécrose tissulaire commençait à se former, il est très difficile d’arrêter la progression de cette pathologie. Alors, quelle est la prévention des escarres? L'algorithme des actions est le suivant:

Pression réduite sur le tissu

Cela implique un changement de position du patient. Dans le même temps, le déplacement de tissu décrit ci-dessus doit être soigneusement évité.

Si le patient est en fauteuil roulant et est capable de changer la position du corps de manière indépendante, il est recommandé de le faire toutes les 15 minutes. Si le patient ne peut pas participer à ce processus, il devrait être aidé à se déplacer toutes les heures. Vous pouvez utiliser des fauteuils spéciaux. Ils sont équipés de divers dispositifs permettant d’exercer une pression alternée sur les parties du corps. Cela vous permet de changer de position et de réduire l'impact sur les zones les plus vulnérables. Différents joints efficaces. Il peut s'agir de dispositifs remplis d'eau, de gel, d'air, de mousse. Ils permettent de placer correctement le patient dans le fauteuil.

La prévention des plaies de pression chez les patients alités doit commencer par un changement de position toutes les deux heures. Si le patient en a assez de sa propre force, vous pouvez placer une barre transversale sur lui. En le prenant, une personne sera capable de réaliser une sorte de "tractions". Il est recommandé d'utiliser des dispositifs de soutien et des matelas spéciaux. Ils ont pour but de protéger la peau des dommages, de donner au corps la position nécessaire pour réduire la pression sur les zones vulnérables. En l'absence de tels matelas, la doublure peut être appliquée. Ils sont placés dans les endroits les plus vulnérables. Il est possible de réduire efficacement la pression sur la peau en soulevant la tête du lit. Cependant, vous devez savoir qu'il est permis de ne pas lever plus de 30 degrés.

Les fruits, les légumes, le poisson, le bouillon de poulet, les produits laitiers et les céréales doivent prévaloir dans l’alimentation. Il est important de consommer suffisamment de liquides. Il est recommandé de boire au moins 1,5 litre par jour. De gras, frits, épicés, les aliments fumés doivent être complètement abandonnés.

Lingerie et vêtements uniquement en tissus doux

Les feuilles doivent être soigneusement serrées, en évitant l’apparition de plis. Ne laissez pas de miettes ou d’autres petits objets se coucher. Surveiller la propreté du linge. Il est très important d’empêcher le patient de surchauffer. Parce qu'il provoque une transpiration abondante. Et ceci, comme l'urine, est le plus irritant pour la peau.

Les grandes difficultés ne causent pas ces soins et la prévention des escarres. Il est seulement nécessaire de maintenir la propreté, en éliminant toute contamination à temps. Il est important d'observer une humidité suffisante de la peau pour empêcher son dessèchement. En cas d'humidité excessive, il est recommandé d'utiliser du talc. En présence de peau sèche, des lotions hydratantes peuvent être appliquées.

Assurez-vous de vous laver. Pour ce faire, appliquez une solution de savon doux et de l’eau tiède. Après la procédure, la peau doit être séchée. Après cela, des moyens spéciaux peuvent être appliqués sur les zones comprimées - des crèmes ou des onguents pour les escarres.

Chaque jour devrait être soigneusement inspecter la surface de la peau. Cela permettra d’identifier en temps voulu l’évolution des pathologies.

Il est très important de retirer immédiatement les excréments du patient. Comme ce sont eux qui exposent la peau aux effets les plus importants des bactéries et de l’humidité. Par conséquent, les couches et les couches doivent être changées assez souvent.

Cependant, il existe des cas où même des soins de la peau parfaits, la prévention des plaies de pression, produites à un niveau élevé, ne pourraient pas protéger le patient de la formation de nécrose.

Étapes de la pathologie

Ainsi, ce qui a été discuté ci-dessus, quels sont les phénomènes tels que plaies de pression, causes, prévention. Le traitement de la pathologie varie selon le degré du processus. C'est pourquoi il est conseillé de toucher les principales étapes selon lesquelles se développent les escarres.

Étape 1 Le degré initial, caractérisé par la présence des caractéristiques suivantes:

  1. La surface de la peau n'est pas endommagée.
  2. Il y a des rougeurs. Si le patient a la peau claire. En appuyant sur un tel site, la couleur ne change pas.
  3. Chez les patients au noir, la rougeur n'est pas visible. Cependant, lorsque vous appuyez dessus, l'épiderme ne blanchit pas. La surface peut sembler irritée, cyanotique ou violette.
  4. Parfois, ces zones sont douloureuses, particulièrement sensibles. Au toucher, ils peuvent être plus chauds ou plus froids, plus doux que le reste de la surface de la peau.

Étape 2 Maintenant, l'escarre est une plaie ouverte. Caractériser les symptômes de grade 2 tels que:

  1. L'épiderme (couche supérieure de la peau) est endommagé. Parfois, il peut être complètement absent.
  2. Visuellement, il y a une plaie enflée rouge-rose. Cela rappelle un ulcère.
  3. Dans certains cas, l'escarre est une vessie avec un liquide. Il peut être intact ou déjà éclaté.

Étape 3 Nous parlons ici d'une blessure profonde. Les symptômes sont les suivants:

  1. L'escarre vient au tissu adipeux.
  2. L'ulcère formé ressemble à un cratère.
  3. Au bas de la plaie peuvent être observés des tissus morts jaunâtres.
  4. Ces dommages se propagent davantage, affectant les couches d'une peau saine.

Étape 4. Ce degré est défini avec une nécrose tissulaire étendue. Les symptômes du stade 4 sont les suivants:

  1. Des os, des tendons et des muscles peuvent être visibles dans la plaie.
  2. Le fond de l'ulcère est représenté par un tissu dur et mort, de couleur sombre.
  3. La défaite est largement répandue bien au-delà de l'objectif principal.

Traitement des escarres 1 degré

Un peu plus tôt, il était noté qu'il s'agissait de la phase initiale du développement de la pathologie. De quel type de mesures de contrôle une telle escarre at-elle besoin? La prévention et le traitement consistent principalement en soins approfondis, selon l'algorithme décrit ci-dessus.

Si le patient commence à former des escarres, vous devez surveiller attentivement l’état de la peau. En cas de séchage de ce dernier, des crèmes hypoallergéniques sont recommandées. Il est préférable de choisir "Enfants".

Lorsque le taux d'humidité est élevé, des pommades ou des solutions de séchage sont recommandées. Il est également permis d'utiliser du talc ou de la poudre. Assez efficace pour sécher la peau - une solution de manganèse (1%), vert brillant, pommade au zinc. Toutefois, le dernier recours est autorisé uniquement au stade 1. À l'avenir, l'utilisation de pommades contenant du zinc est strictement interdite.

Le traitement local des escarres repose sur les étapes suivantes:

  1. Pour la toilette de la peau, on utilisait des médicaments ou des agents n’ayant pas de propriétés d’échange d’ions. L'un des plus populaires est le médicament "Camphor alcohol".
  2. La peau doit être séchée et traitée avec des médicaments pouvant améliorer la circulation sanguine locale. Appliquer, en règle générale, des médicaments "Solcoseryl", "Actovegin".
  3. Superposition de bandages en film de polyuréthane. Ces pansements se présentent sous la forme d'un patch transparent collant. Ils protègent la surface de la peau contre la pénétration de bactéries. En même temps, l'accès à l'oxygène et l'évaporation de l'humidité ne bloquent pas. La surface claire permet de contrôler le processus de guérison.
  4. Laver efficacement à l'eau froide. Cette méthode conduit à la réduction des vaisseaux sanguins avec expansion ultérieure. La procédure stimule l'amélioration du flux sanguin local, une nutrition accrue des tissus.

Pathologie du traitement stade 2

A ce stade, des lésions cutanées superficielles sont observées. Dans ce cas, le traitement chirurgical est déjà connecté (le plus minime). Le médecin recommande des mesures pour arrêter la nécrose tissulaire visant la régénération de la peau. La prophylaxie des escarres est légèrement modifiée. L'algorithme de contrôle de pathologie est le suivant:

  1. Dans le pansement, des ciseaux chirurgicaux coupaient l'épithélium mort. La plaie est lavée avec du «peroxyde d'hydrogène» ou une «solution saline». À l'avenir, la dynamique de développement du processus est surveillée.
  2. Si la pathologie progresse et que l'inflammation apparaît, le médecin applique une antibiothérapie.
  3. Superposition sur des zones privées de pansements antiseptiques de l'épiderme. Seul un médecin peut recommander celui qui convient le mieux. Lors de sa nomination, il tiendra compte du stade, de la zone de la lésion, de l’absence ou de la présence d’une nécrose. Les pansements transparents "Tegadem", "Cosmopor", "Blisterfilm", "Gyrofilm" sont considérés comme très efficaces. Les hydrocolloïdes de plaquettes - «Hydrocol», «Duoderm» sont tout aussi populaires.

Traitement de 3-4 degrés

Le traitement des plaies de pression et leur prévention sont réduits à une intervention chirurgicale. Ce n'est qu'ainsi que la plaie pourra être nettoyée de la nécrose. S'attendre à ce que des tissus morts soient déchirés par soi-même est une tactique erronée. Il faut comprendre que le processus pathologique se propage très rapidement.

Il est préférable d’effectuer une opération chirurgicale - nécrotomie - avant l’apparition d’un saignement capillaire. Après une telle intervention, une fois les escarres nettoyées, la prévention et le traitement reposent sur les groupes de médicaments suivants:

  1. Les médicaments d'action nécrolitiques sont la trypsine, la collagazine, la désoxyribonucléase, la chymotrypsine, la terrilitine.
  2. Préparations stimulant les tissus - Kalanchoe Onguent, Methyluracil, Curiosin, Bepanten, Viniline, Vulnostimuline.
  3. Des moyens qui améliorent la circulation sanguine - Tribenozid, Pirikarbat.
  4. Anti-inflammatoires - Algofin, Dexaméthasone, Hydrocortisone, Vulnuzan.

Crèmes populaires (onguents)

Pour prévenir les escarres, il est nécessaire d’être intégré. Les excellentes préparations adaptées au traitement local sont les suivantes:

Le principal ingrédient actif est un antibiotique. Il inhibe la reproduction et la croissance des microorganismes pathogènes. La crème procure un effet analgésique, hydrate la plaie et favorise sa guérison.

La crème peut être appliquée sur les escarres de manière ouverte ou en utilisant un pansement occlusif. Le remède couvre une blessure de 2 à 3 cm d'épaisseur et doit être répété 2 à 3 fois par jour.

L'action du médicament vise à nettoyer la plaie. Ainsi, les bactéries perdent leur milieu nutritif. De plus, la pommade permet une granulation rapide des tissus.

Appliquer le médicament doit être sur une plaie préalablement nettoyée avec une solution saline. Il est recommandé d'effectuer la procédure deux fois par jour.

Le médicament est caractérisé par la plus grande activité d'hydratation. Cela contribue à un résultat thérapeutique rapide. La pommade permet de nettoyer les plaies, d'éliminer le pus, les masses nécrotiques.

Il est appliqué quotidiennement. La surface endommagée est remplie de préparation. Le top dressing est appliqué. Parfois, il est recommandé d’injecter une pommade avec une seringue dans les cavités purulentes.

Traitement à domicile

Il est très difficile de lutter indépendamment avec cette pathologie. Si le stade est le stade initial, la prévention des plaies de pression à domicile est effectuée selon l'algorithme décrit ci-dessus. Dans un cas plus avancé, il est presque impossible d'effectuer un nettoyage complet d'une plaie purulente, afin de fournir les conditions normales de séchage, ainsi que de réparation des tissus.

Dans de tels cas, la pharmacologie moderne a publié des pansements antiseptiques spéciaux. Lors du choix de tels outils, il est très important de prendre en compte le degré d'escarre, la présence (ou l'absence) d'infection.

Les plus courantes sont les pansements suivants:

  1. "Proteox-TM" avec le mexidol et la trypsine. Il est utilisé pour les plaies infectées dans les derniers stades. Le pansement supprime la nécrose, le pus, soulage l'inflammation, stimule la réparation des tissus.
  2. "Multiferm" - chitosan et un complexe d'enzymes. Conçu pour traiter les escarres 1 et 2 étapes. Convient en présence et en l'absence d'infection dans la plaie.
  3. "Biaten AG". Il est utilisé pour les grandes surfaces en suintement, avec la présence d'infection. Le changement de pansement recommandé doit avoir lieu 1 fois dans 1 à 7 jours.
  4. Comfil Plus. Le médicament est destiné aux grandes escarres. Cependant complètement non infecté.

Conclusion

La prévention des escarres réside dans la mise en œuvre minutieuse de toutes les règles relatives aux soins des patients. La conformité exacte aux recommandations prescrites minimise le risque de pathologie. Par conséquent, le besoin de guérir la nécrose est éliminé.

Stades des escarres sur la photo et méthodes de traitement

Les escarres sont un problème courant associé à la nécrose des tissus, à la suite d'une compression prolongée de certaines parties du corps. Ils surviennent chez les personnes dont les mouvements sont limités par la maladie.

Avec des soins inappropriés, les escarres peuvent affecter profondément les tissus mous, ce qui conduit à la formation de plaies profondes. Ce problème survient le plus souvent chez les personnes âgées, car la circulation sanguine se détériore à cet âge, de sorte qu'il est plus difficile pour les tissus de récupérer.

Causes des plaies de pression

Le facteur principal est la pression exercée par la surface solide sur les parties saillantes du corps. Les zones les plus touchées sont:

La vulnérabilité de ces zones est due au fait qu’il existe une faible couche de muscles et de tissu adipeux entre l’os et la peau.

Les frictions et les glissements sont une autre cause des plaies de pression. Il se produit lorsque la peau interagit avec la feuille, lorsque le patient change de position, le retourne ou le repique.

Le principal groupe à risque de survenue de la maladie comprend les personnes dont le mouvement est limité par:

  • opérations;
  • les maladies et les blessures nécessitant un repos au lit ou le fait d'être en fauteuil roulant;
  • la paralysie;
  • le coma

D'autres facteurs incluent:

  • altération de la sensibilité associée aux maladies neurologiques. Dans ce cas, le patient ne ressent pas d’inconfort ni de compression des tissus mous;
  • la vieillesse Plus une personne est âgée, plus la peau devient fine, plus nous perdons son élasticité et notre capacité à guérir rapidement;
  • mauvaise nutrition et apport hydrique insuffisant;
  • atrophie musculaire et faible poids. Le tissu adipeux et les muscles créent une couche qui protège normalement les protrusions osseuses et la peau;
  • haute humidité sur la peau, ou sa sécheresse;
  • incontinence d'urine ou de selles. Chez les patients présentant un tel problème, la peau est souvent humide, d'où l'environnement pour la reproduction des bactéries.
  • spasmes musculaires. Ils entraînent des mouvements involontaires, la peau souffre de frottements sur le lit ou les vêtements;
  • mauvaises habitudes. Fumer entraîne un rétrécissement des vaisseaux sanguins, d'où le manque d'oxygène.

Tout cela entraîne des processus de cicatrisation retardés.

Stades et photo des escarres chez des patients alités

Le développement des escarres comporte quatre étapes.

Étape 1 - Initiale

Il se forme à la suite de troubles circulatoires de la peau. Il n'y a aucun signe externe significatif, puisque la mort cellulaire n'est pas encore en cours.

Tout d'abord, la zone touchée devient blanche, puis des rougeurs apparaissent et se transforment en œdème bleuâtre ou bleuâtre.

Étape 2

Caractérisé par la formation des premiers signes de mort cellulaire. Le processus se déroule à la surface de la peau, sans affecter le tissu musculaire.

A ce stade, des bulles de liquide et un gommage sont possibles.

Histoires de nos lecteurs!
"J’ai soigné moi-même mon dos. Cela fait 2 mois que j’avais oublié mon mal de dos. Oh, j’avais tellement souffert, mon dos et mes genoux me faisaient mal, je ne pouvais vraiment pas marcher normalement. seuls des comprimés et des onguents coûteux ont été prescrits, et ils ne sont d'aucune utilité.

Et maintenant, la 7ème semaine est passée, les articulations arrière ne sont pas un peu perturbées. En une journée, je vais au travail pour la datcha et je marche à 3 km du bus, alors je vais facilement! Tout cela grâce à cet article. Toute personne qui a mal au dos est une lecture incontournable! "

Étape 3

Le développement de la nécrose tombe à la profondeur du derme et touche le tissu adipeux sous-cutané.

Dans les zones de peau amincie, des bulles plus profondes continuent à se former. Avec un mauvais traitement, l'infection et la formation de foyers purulents sont possibles.

Étape 4

L'étape la plus difficile et la plus négligée. Toutes les couches de tissu sont touchées jusqu'à l'os. À ce stade, la plaie de lit ressemble à une plaie profonde à travers laquelle on peut voir les tendons et le tissu osseux.

En cas d'infection, les os et les articulations peuvent être affectés.

La douleur et le resserrement du dos au fil du temps peuvent avoir des conséquences désastreuses - limitation locale ou complète des mouvements, voire handicap.

Les personnes ayant une expérience amère ont recours aux remèdes naturels recommandés par les orthopédistes pour soigner leur dos et leurs articulations.

Complications des plaies de pression

Des soins inadéquats et un traitement différé des escarres chez les patients peuvent avoir des conséquences graves.

Tels que:

  • troubles circulatoires;
  • formation de gangrène;
  • la septicémie;
  • le cancer;

Traitement des plaies de pression

Le traitement est prescrit en fonction du degré de dommage causé au corps. Le traitement des escarres 1 et 2 étapes peut être fait à la maison. Les cas plus complexes présentant des lésions profondes et purulentes nécessitent une intervention chirurgicale.

Au stade 1 des escarres, il vous faut:

  • toutes les deux heures pour effectuer un nettoyage à l'alcool de camphre;
  • traiter la peau d'huile d'argousier plusieurs fois par jour;
  • garder le point sensible propre et sec

Il est important de ne pas masser les points douloureux. Même pendant le traitement, il est déconseillé de faire usage de la force. La peau dans ces endroits est très fine et facilement blessée, ce qui peut entraîner des infections.

Étape 2 L'alcool et l'huile ne suffiront pas à ce stade. Il est nécessaire d'ajouter des médicaments spéciaux.

Recommandations:

  • plusieurs fois par jour pour traiter la plaie avec de la chlorhexidine, il a un effet antiseptique;
  • après le traitement, appliquez immédiatement une pommade spéciale;
  • appliquer des pansements d'hydrogel sur les points douloureux;
  • utiliser des applications spéciales qui favorisent la guérison rapide des plaies. Les pansements et les applications d'hydrogel sont des produits coûteux, mais leur utilisation accélère considérablement le processus de guérison.

3 et 4 étapes. En règle générale, à ces stades, il existe des plaies importantes qui nécessitent une intervention chirurgicale.

Ainsi réalisé:

  • nettoyer les plaies et les zones du corps;
  • application de pansements à effet cicatrisant;
  • s'il y a une grande quantité de pus dans la plaie, un type de pansement spécial est utilisé, tel que Biaten. Une fois que la plaie est sèche, des médicaments spéciaux peuvent être appliqués.

Traitement à domicile

Il faut se rappeler que le traitement des escarres à la maison est nécessaire avec une extrême prudence. Aux stades 1 et 2, le traitement des plaies à l'aide de Kalanchoe est autorisé. La feuille est coupée et attachée à la plaie. Le jus de cette plante élimine les liquides nocifs de la plaie, la sèche et accélère le processus de guérison. Un jus d'agave sera également un bon assistant. Des compresses sont appliquées sur les escarres pendant 20-25 minutes.

Mesures préventives

Lors du traitement des patients alités, la vérification de l'état de la peau est une procédure obligatoire.

Une attention particulière devrait être accordée aux endroits sujets à la formation d'escarres:

  • pour éviter la formation de plaies, il est nécessaire de changer la position du patient toutes les 2-3 heures, mais il est important de le faire avec une extrême prudence afin d'éviter tout frottement excessif et toute tension excessive de la peau.
  • le linge de lit et les vêtements doivent être choisis parmi les tissus naturels; il est donc souhaitable qu’il n’y ait ni boutons ni autres éléments susceptibles de créer un risque de lésions cutanées;
  • maintenir la température optimale dans la chambre avec le patient. Il ne devrait pas être faible ni élevé;
  • le lit doit être propre et sec. Si nécessaire, utilisez une couche ou des couches.

Un rhumatologue possédant une vaste expérience en orthopédie et en ostéopathie. Docteur en exercice, candidat des sciences médicales et auteur du site osteostop.ru. Pendant 22 ans, aider les gens à se débarrasser des problèmes communs, des maladies du dos et de la colonne vertébrale.

La douleur et le resserrement du dos au fil du temps peuvent avoir des conséquences désastreuses - limitation locale ou complète des mouvements, voire handicap.

Les personnes ayant une expérience amère ont recours aux remèdes naturels recommandés par les orthopédistes pour soigner leur dos et leurs articulations.

Comment traiter et soigner les remèdes folkloriques d'escarres à la maison

Le traitement des plaies de pression implique la réalisation de procédures visant à restaurer la peau. Le plus souvent, les escarres apparaissent le long de la côte, dans la zone de l'os ischiatique, sur les coudes, les talons, les omoplates et le sacrum. L'homéostasie dans le corps humain est maintenue au bon niveau grâce au sang, qui nourrit le corps en nutriments et en oxygène. Les escarres sont formées en raison de la circulation altérée. Le processus de nécrose tissulaire s'accompagne d'une atrophie nerveuse, car l'absence de circulation sanguine entraîne une augmentation des lésions.

Qu'est-ce que les escarres?

Les ulcères de pression (ulcères) - une complication grave résultant de la compression et de la malnutrition des tissus. Le plus souvent, des ulcères se forment à la place des protrusions osseuses. Les patients présentant des pathologies et des lésions de la moelle épinière, qui s'accompagnent d'une violation de l'innervation tissulaire, sont prédisposés à la formation de plaies de pression. Ces personnes ont besoin d'un traitement pour les plaies de pression sur les fesses, les talons et d'autres endroits soumis à une forte pression. Les ulcères se forment rapidement et leur traitement n'est pas toujours efficace. Les tissus meurent dans les endroits où le corps est en contact maximal avec les éléments solides du lit et du linge de lit.

Les escarres apparaissent en fonction de la position du corps:

  • lorsqu'une personne est couchée sur le dos, l'arrière de la tête, les omoplates, les coudes, la colline sciatique, le sacrum, les talons sont touchés;
  • en position latérale, les chevilles, les hanches et les genoux sont touchés;
  • si le patient est couché sur le ventre, les pommettes et le pubis sont affectés.

Symptômes des plaies de pression, leurs causes

Les symptômes des plaies de pression dépendent du degré d'endommagement des tissus:

  • premier degré - il y a une rougeur régulière de la peau, qui ne disparaît pas même après la diminution de la pression totale;
  • deuxième degré - hyperimie, une violation de la peau, accompagnée de la formation d'une vessie ou d'un décollement de l'épiderme;
  • le troisième stade - le tissu musculaire est affecté, la décharge liquide apparaît, une nécrose se forme;
  • quatrième stade - à la suite d'une nécrose, les os et les tendons sont exposés, des cavités profondes se forment.

Aux stades initiaux, le traitement ménageant des escarres est généralement effectué chez des patients alités, les ulcères des derniers stades nécessitant une intervention chirurgicale.

La principale cause de la formation des escarres est une altération de la circulation sanguine due au manque de mouvement. Les autres raisons incluent:

  • grand poids;
  • température corporelle élevée ou basse constante;
  • peau sèche ou humide;
  • anémie ferriprive grave;
  • mauvaise nutrition (nutriments et protéines insuffisants dans l'alimentation);
  • soins inappropriés pour le patient alité;
  • maladies concomitantes du système endocrinien (goitre, diabète, etc.);
  • incontinence, problème de mise en œuvre des besoins naturels.
  • Lorsque la peau est de plus en plus sèche, la couche qui exerce une fonction protectrice est décollée et, si elle est hydratée, une infection des zones touchées se produit. Le problème est aggravé par une circulation sanguine altérée dans les lieux de compression.

Le développement du processus pathologique

Au début, la peau dans les endroits où une personne repose souvent est rouge et enflée. A ce stade, vous devez fournir les premiers soins. Si, lors de la détection des premiers symptômes, les actions nécessaires ne sont pas effectuées, la peau est cassée, avec le temps, elle se détache avec de minces pellicules, les couches de peau localisées plus profondément sont exposées, il devient humide et peut former un sérum liquide. Un processus qui n’est pas arrêté à temps contribue à la reproduction de bactéries nocives, à la suite desquelles des ulcères apparaissent sur la peau, remplis de pus, parfois suffisamment profonds. Une personne ne ressent pas une forte douleur, mais à l'avenir, une destruction irréversible des zones cutanées touchées est possible.

Ulcères de pression: traitement en fonction de leur stade de développement

Les méthodes et les moyens de traitement sont choisis en fonction de la gravité du processus pathologique. Une grande importance est le soin approprié des escarres. Après avoir détecté les premiers signes d’une maladie qui contribue au développement d’une complication, il est nécessaire de commencer la prévention. En présence de plaies de pression, un traitement conservateur et chirurgical est utilisé. Ce dernier est indiqué pour les lésions sévères qui ne guérissent pas et sont difficiles à guérir. Les mesures conservatrices visent à guérir les escarres, elles permettent d’éliminer les masses nécrotiques et d’améliorer l’approvisionnement en sang des tissus.

Le traitement des escarres repose sur les principes suivants:

  1. mise en œuvre de mesures préventives, quel que soit le degré de pathologie;
  2. l'inadmissibilité de l'utilisation de pommades adoucissantes, de pansements humides (au stade initial, avec nécrose sèche) et sourds (empêchent l'évaporation de l'humidité et l'accès à l'oxygène) - de telles actions peuvent provoquer l'apparition d'une nécrose humide et la mort des tissus;
  3. la nomination de pommades ayant un effet antibactérien, en présence de plaies purulentes humides et de nécrose des tissus humides;
  4. thérapie antibactérienne générale avec détermination de la sensibilité de la flore pathogène.

Escarres au premier degré

Une prévention active est nécessaire, empêchant la progression des plaies de pression, car au stade initial, seule l'hyperémie de la peau est constatée, sa consolidation:

  • bilan de santé permettant d’exclure les facteurs de développement des escarres, leur progression;
  • l'élimination des pathologies et des syndromes qui aggravent les escarres;
  • désintoxication du corps (gemodez, reopolyglukine, transfusion sanguine);
  • thérapie immunostimulante (utilisation d'immunostimulants, d'immunomodulateurs et de vitamines);
  • réduction de la pression sur le tissu (grâce à l'utilisation d'outils spéciaux - systèmes à pressions et vibrations réglables; lits anti-escarres; bandages en plastique; joints d'étanchéité, matelas, oreillers, cercles à bourre);
  • élimination de la pression prolongée (la position du corps du patient doit être changée toutes les 2 heures).

Règles de prise en charge des patients alités:

  1. gardez votre peau propre afin qu'elle ne soit pas sèche ou humide - faites des bains d'air chaud;
  2. pour l'hygiène, utilisez un savon simple non antibactérien, de l'eau propre, du coton ou une éponge naturelle; essuyez délicatement la peau après le lavage - tache;
  3. essuyez la peau grasse avec des produits contenant de l'alcool;
  4. hydrater la peau surséchée avec une crème pour bébé hypoallergénique, recouvrir de poudre de talc ou de poudre, utiliser une solution vert brillant, une solution de permanganate de potassium à 1%, une pommade au zinc (après la première étape, vous ne devez pas utiliser de manganèse ni de produits contenant du zinc);
  5. si des rougeurs sont présentes, massez la peau avec laquelle elles sont entourées avec une serviette en éponge;
  6. si la patiente souffre d'incontinence urinaire, utilisez des couches ou des tampons de coton faits maison pour les femmes et le système urinaire pour les hommes; produire régulièrement des toilettes du périnée.
  7. en cas de transpiration excessive, essuyez la peau avec une faible solution de vinaigre de table (pour 250 ml d'eau, prenez 1 cuillère à soupe de vinaigre).

Traitement local

Pour les lésions cutanées, un traitement est nécessaire. Savoir quoi gérer

Les escarres chez les patients du lit, vous devez vous familiariser avec le schéma moderne de traitement local, il comprend:

  • peau de toilette avec de l'alcool de camphre ou une solution saline, et le sécher;
  • amélioration de la circulation sanguine locale grâce à l'utilisation de médicaments spéciaux (solcoséryle, aktovégin);
  • traitement des escarres avec de la poudre de xéroforme;
  • appliquer des patchs en polyuréthane; ils sont collés sans tension, protègent la peau des bactéries, permettent l'accès à l'oxygène et l'évaporation de l'humidité, et vous permettent de surveiller visuellement l'état des zones endommagées.
  • laver la peau à l'eau froide; Grâce à cette technique, les vaisseaux sont dilatés, la nutrition des tissus est améliorée.

Escarres au deuxième degré

Dans la deuxième étape, apparaissent de petites lésions qui nécessitent une intervention chirurgicale minimale et des mesures visant à suspendre la nécrose des tissus, la régénération des zones endommagées:

  1. soin des escarres - élimination de l'épithélium mort, lavage de la plaie avec du peroxyde d'hydrogène et une solution saline (de préférence dans des conditions de pansement);
  2. surveiller l'état de la peau affectée;
  3. utilisation d'un traitement antibactérien en cas de réaction inflammatoire et de progression des escarres;
  4. l'application de pansements antiseptiques recommandés par le médecin sur les lieux desquels l'épiderme a été retiré.

Pour les lésions du deuxième degré, utilisez de tels pansements:

  • film transparent avec surface adhésive (film blister, cosmopore, gyrophilm, tegadem);
  • plaquette d'hydrogel (hydrosorb) et hydrocolloïde (duoderme, hydrocol);
  • spongieux avec une couche de polyuréthane perméable à l'air (pemaf);
  • semi-perméable à base d'hydropolymère (tielle).

Traitement de troisième étape

À ce stade, la nécrose du derme et du tissu adipeux sous-cutané se produit jusqu'au fascia. La plaie est nettoyée chirurgicalement, assure une absorption supplémentaire et une protection contre le dessèchement. Le processus pathologique se déplace rapidement vers les zones de tissu conjonctif mal alimentées en sang; vous ne devez donc pas attendre le rejet des tissus morts et des plaies autonettoyantes. La nécrectomie doit être réalisée avant l'apparition d'un saignement capillaire avec le traitement ultérieur de l'ulcère. Comment traiter les escarres chez les patients alités au troisième stade, vous devez vous renseigner auprès de votre médecin, habituellement utilisé:

  • médicaments anti-inflammatoires (vulnuzane, dexaméthasone, algofin, hydrocortisone) et action nécrolytique (chymotrypsine, tervilitine, désoxyribonucléase, trypsine, collagénazine);
  • agents favorisant la circulation de micro-sang (tribénoside, pyricarbate);
  • stimulants de réparation des tissus (bepantin, curiosin, vulnostimulin, viniline, pommade de Kalanchoe, méthyluracile).

Grâce à l'approche intégrée, il est possible d'arrêter la fosse septique et de nettoyer l'ulcère.

Pour un traitement local, appliquez ces outils:

  • crème d'argosulfan;
  • pommade iruksol;
  • onguent lévosine et lévomékol;
  • gel de métronidazole;
  • intrasite d'hydrogel.

Escarres du quatrième stade

Au dernier stade, une nécrose profonde se produit. Les tendons des capsules articulaires, des muscles et des os sont impliqués dans ce processus. Le traitement est effectué par excision de nécrose, absorption de la décharge de décubitus et humidification ultérieure de la plaie en cours de cicatrisation. Les limites exactes des tissus morts étant difficiles à déterminer, il est impossible de les éliminer complètement. La réparation tissulaire est stimulée à l'aide d'un traitement physiothérapeutique:

  • réduction de la contamination microbienne (phonophorèse des antiseptiques, électrophorèse des antibiotiques, UHF dans la dose de chaleur, ultrasons);
  • activation des processus de réparation (électroacupuncture, courant continu, applications de boue, laser à faible intensité, darsonval des tissus sains qui entourent la plaie de lit);
  • amélioration de la microcirculation et de l'irrigation sanguine (massage des tissus sains situés près des ulcères).

Traitement chirurgical

Une intervention inappropriée et inappropriée peut entraîner une augmentation de la plaie de pression. Un traitement chirurgical est donc effectué conformément à des indications strictes après évaluation de son efficacité. Des méthodes telles que les plastiques avec tissus locaux et autodermoplastika, ainsi que l’excision de l’ulcère avec une comparaison de ses bords, sont utilisées. Le traitement chirurgical ne donne pas toujours un résultat positif, car la plaie est non stérile et le tissu greffé est mal greffé dans les zones de mauvaise circulation sanguine. Des complications opératoires précoces sont possibles - divergence des coutures, saignement, formation d'exsudat sous la greffe de peau, nécrose de la plaie, nécrose régionale de la greffe de peau. Une complication ultérieure est la formation d'une fistule remplie de pus. Une telle complication peut entraîner une récidive d'escarre.

Traitement folklorique

Le traitement des plaies de pression à la maison avec des remèdes populaires est une mesure auxiliaire visant à nettoyer les ulcères et à former de nouveaux tissus. Les plantes médicinales nécessaires à la mise en œuvre des méthodes populaires, associées à une hypersensibilité, peuvent conduire à l'apparition de réactions allergiques et ne peuvent pas être appliquées à toutes les étapes. Avant de les utiliser, vous devez consulter un médecin. Il est interdit d'utiliser des médicaments préparés à partir de plantes bronzantes (huile de gland, écorce de saule et de chêne, infusion de noix verte, etc.). Traitement des plaies de pression à la maison des remèdes populaires à l'aide de:

  • feuilles de kalanchoe médicinal (les feuilles coupées le long des feuilles sont appliquées sur la plaie de l'intérieur, fixées avec un bandage et laissées toute la nuit);
  • jus d'aloe vera et de chélidoine (du miel est ajouté au jus en maintenant un rapport de 2: 2: 1, le produit est lubrifié avec une plaie de lit 2 fois par jour);
  • feuilles de sureau noir (les jeunes feuilles sont échaudées avec du lait bouillant, puis appliquées sur une plaie de lit; le traitement selon cette méthode est effectué 2 fois par jour);
  • une compresse d'agave (cette plante guérit bien les plaies; des feuilles inférieures de la plante laissées dans un endroit froid pendant un jour, presser le jus et lubrifier les escarres, puis recouvrir d'un plantain, après un certain temps, la compresse est changée);
  • Jus lunaire (le jus fraîchement pressé des feuilles de la plante sert plusieurs fois par jour à lubrifier les escarres);
  • oignons cuits (sur la plaie, ils ont ajouté des oignons mélangés à du miel; essuyez les escarres avec un antiseptique, changez régulièrement le pansement; saupoudrez la plaie avec un mélange d’amidon et de streptocide);
  • huiles de sapin, d'argousier et d'arbre à thé (les lésions de 1 à 2 étapes sont huilées plusieurs fois par jour, frottées périodiquement avec de la teinture de calendula);
  • pommade préparée à partir de fleurs de calendula (pour 50 g de vaseline, prendre 1 cuillère à soupe de fleurs broyées; la pommade est appliquée sur la plaie 2 fois par jour);
  • une compresse d'huile de poisson stérile (la serviette stérile humidifiée est laissée pour la nuit);
  • des lotions de pommes de terre (le miel est ajouté aux pommes de terre fraîches hachées, en conservant un rapport de 1: 1; les lotions sont placées sur les endroits sujets aux escarres);
  • l'amidon (cet outil est utilisé sous forme de poudre);
  • vodka avec savon ou shampoing pour bébé sans additifs (c’est un outil éprouvé qui n’est ni stocké ni préparé au besoin; il est enduit d’une plaie après l’application d’un médicament antibactérien et laissé sur la peau jusqu’à ce que l’ulcère se resserre);
  • teintures à l'alcool (couleur appropriée: marron, lilas, camomille avec calendula, pissenlit, trempées dans de la vodka ou de l'alcool, pendant deux jours dans l'obscurité totale);
  • cire et pommade à l’huile végétale (les ingrédients sont pris à parts égales, chauffés et mélangés à du jaune bouilli, on y ajoute de la propolis, quelques gouttes d’huile essentielle; le mélange est conservé dans un lieu frais et la plaie obtenue est régulièrement lubrifiée 3 fois par jour).

Les domaines les plus problématiques

Les escarres sont plus sensibles au coccyx, aux talons et aux fesses. Le traitement des plaies de pression sur le coccyx doit être effectué en premier. Lorsque de telles lésions sous le patient entourent une roue en caoutchouc gonflable ou spéciale pour enfants. Ainsi, il sera possible de créer une circulation d’air supplémentaire et de réduire la charge sur la région lombaire. Les mesures qui accompagnent le traitement des escarres sur le coccyx doivent être effectuées avec le plus grand soin.

En position couchée sur le dos, il peut être nécessaire de traiter les plaies de pression sur les talons. Il est nécessaire d’éliminer les pressions à long terme sur cette zone et d’assurer le traitement approprié des ulcères formés. Le traitement des plaies de pression sur les talons, comme sur d'autres parties du corps, est obligatoire. Des problèmes au niveau des fesses apparaissent également lorsque vous êtes constamment allongé sur le dos, il est plus difficile de vous en débarrasser. Le plus souvent, les premières sont les escarres sur les fesses, qui doivent être traitées avec des compresses spéciales, les premières à se former et les dernières à disparaître.

Pour la fabrication des présentateurs, vous devez prendre du beurre, du chloramphénicol (10 comprimés), de l'insuline (10 ml), du miel de haute qualité (quelques cuillères), une petite quantité de novocaïne, de l'alcool (4 cuillères). En utilisant une base de gaze, la masse résultante lubrifie les escarres sur les fesses. Le traitement avec cet outil est effectué lorsque le patient est allongé sur le dos. La pommade est conservée au réfrigérateur, sur l’étagère inférieure. La zone touchée est lubrifiée en position latérale, laissant l’accès à l’oxygène.

Complications possibles

Les ulcères de pression peuvent provoquer l'apparition d'ostéomyélite de contact, de miasis dans les plaies, de cellulite et d'arthrite purulente. Avec des dommages aux parois des vaisseaux sanguins, il existe un risque de saignement arrosif. Si les escarres ne guérissent pas pendant longtemps, le risque de développer un cancer de la peau augmente. La complication la plus grave est la septicémie. L'infection se propage dans le corps par la circulation sanguine, entraînant la défaillance de plusieurs organes, qui est fatale.

Mesures préventives

Il est nécessaire de prendre en compte les facteurs de risque et les facteurs provoquants:

  • gonflement, peau sèche;
  • la peau sale, la présence de coutures grossières sur le linge de lit, les boutons, les plis, les miettes et autres particules;
  • frottement, humidité, pression constante;
  • Maladie de Parkinson, diabète, obésité, causes de la transpiration excessive;
  • fractures osseuses, raideur;
  • accident vasculaire cérébral, tumeurs (malignes), anémie, hypotension artérielle;
  • les hommes de plus de 70 ans (les hommes sont plus sensibles aux plaies de pression que les femmes);
  • réactions allergiques aux produits d'hygiène, incontinence d'urine et de matières fécales;
  • maladies du coeur, de la moelle épinière et du cerveau, tabagisme;
  • manque de liquide, mauvaise nutrition, épuisement du corps.

La prévention doit commencer immédiatement après la détection de la maladie. Cela doit être fait avec le plus grand soin et persévérance. Il est difficile d'empêcher la progression d'une lésion si elle s'est déjà développée. À chaque stade ultérieur, les chances de disparition spontanée de pathologies telles que les escarres, dont la prévention et le traitement doivent être effectués à temps, diminuent.

Les mesures préventives comprennent:

  1. soins appropriés de la peau (son nettoyage, séchage avec une méthode sans contact et désinfection);
  2. l'utilisation de coussins, de roues et de matelas spéciaux (à vibrations, pneumatiques, à eau);
  3. tendre le drap sans le froisser, changer le linge de lit régulièrement;
  4. changer la position du corps d'un malade toutes les deux heures;
  5. imitation des muscles (sous-vêtement électrique, massage);
  6. alimentation équilibrée, respect du régime de consommation.

À la maison, les escarres peuvent être guéries, l’essentiel est la présence du désir et du temps. Néanmoins, il vaut mieux prévenir les escarres que de les traiter. Donnez des soins appropriés au patient au lit et vous éviterez ainsi de nombreuses complications.

Les ulcères de pression - traitement par étapes, prévention

Les escarres sont une violation de l'intégrité de la peau en raison d'une perturbation de l'apport sanguin et de l'innervation d'une zone séparée, provoquées par une compression prolongée.

La mort des tissus mous survient souvent chez les patients alités et, sans traitement, s'étend profondément aux os et aux tendons, formant des cavités dans la couche musculaire.

Le traitement efficace des plaies de pression dépend du stade et de la profondeur de la lésion des tissus mous. Cependant, il est beaucoup plus facile de prévenir l'apparition d'une pathologie chez les patients alités que d'éliminer la nécrose tissulaire déjà apparue.

Causes des plaies de pression

La formation de plaies de pression est principalement due à la compression prolongée des tissus mous. Une pression constante, qui peut perturber le flux sanguin naturel des capillaires cutanés pendant 2 heures, provoque l'apparition des premiers signes de nécrose. Escarres - le destin des patients alités.

Le processus nécrotique se développe chez les patients:

  • dans le coma;
  • avec accident vasculaire cérébral (l'innervation est altérée);
  • avec des blessures au dos et au cerveau;
  • infarctus et obligés de rester immobiles;
  • les diabétiques;
  • patients psychiatriques (en particulier avec syndrome catatonique);
  • avec miction et défécation involontaires.

Les escarres se forment particulièrement rapidement chez les patients âgés, mal nourris et obèses.

Les facteurs provocants sont:

  1. Mauvaise hygiène du patient, surtout en cas de fièvre et de transpiration excessive.
  2. Manque de soins appropriés - lit dur, plis dans les draps, sous-vêtements mouillés et linge de lit.
  3. Allergie aux soins des patients.
  4. Malnutrition avec déficit en protéines.

Les ulcères de pression affectent le plus souvent:

  • si le patient est couché sur le dos - talons, fesses, sacrum, omoplates, coudes, cou;
  • si le patient est couché sur le côté, le pied, les orteils, la flèche du fémur, la crête iliaque, l'articulation du coude, l'oreille et la région temporale.

Parfois, la nécrose est provoquée par un plâtre trop serré, une prothèse dentaire mal formée (des escarres se forment dans la cavité buccale) ou un séjour prolongé dans l'urètre du cathéter.

Stades des escarres chez les patients alités, photo

Le traitement des plaies de pression est radicalement différent selon le stade du processus nécrotique. En l'absence de soins appropriés et d'un traitement approprié des escarres, la lésion tissulaire augmente en profondeur.

Étape 1

Il existe un érythème veineux: certaines zones de la peau deviennent rouge-bleuâtre, la couleur de la peau ne change pas après avoir évité la surpression, la température locale est normale ou légèrement réduite. L'intégrité de la peau tant qu'elle n'est pas cassée (voir photo).

Les ecchymoses et les hémorragies artérielles sous la peau ont initialement une couleur rouge vif et la température locale est légèrement élevée. Ces différences ont une grande importance pour le diagnostic des escarres au stade initial de développement et leur traitement rapide.

Étape 2

Dommages primaires à l'intégrité de la peau dus à un œdème en développement: apparition de macération (zones de peau amincie), desquamation et petites bulles sur fond d'hyperémie persistante. Déjà à partir de ce stade, l’infection et la formation de foyers purulents.

Étape 3

photo de la troisième étape

La propagation du processus nécrotique dans les couches les plus profondes jusqu’à la lésion du muscle, des signes évidents de suppuration et la libération de liquide séreux et de pus de la plaie.

Étape 4

La formation de cavités profondes avec l'exposition des tendons et des os. En fonction de la force de pression, des escarres présentant différents stades de nécrose des tissus peuvent se former sur différentes parties du corps (photo).

Le traitement des escarres purulentes à domicile n'apportera aucun résultat: l'hospitalisation du patient est nécessaire.

Les ulcères de pression peuvent être compliqués:

  • érysipèle causé par une bactérie pyogène - froid, dense au toucher, rouge vif, se développant à la périphérie de la lésion, hyperthermie jusqu'à 39 ° C, signes d'intoxication (nausées, maux de tête, faiblesse croissante);
  • cellulite - l'inflammation purulente diffuse, qui n'a pas de frontières claires, s'étend aux couches sous-cutanées, aux muscles de l'aponévrose et à l'espace intermusculaire;
  • gangrène gazeuse - processus putréfiant qui se développe 6 à 7 heures après le contact avec des clostridia (souvent du sol), caractérisé par une crépitation du foyer (crunch), une odeur putride intolérable, une peau grise et des plaies sèches;
  • septicémie (empoisonnement du sang) - hyperthermie élevée, alternant ensuite avec des températures basses, développement rapide du processus et choc septique, entraînant souvent la mort.

Traitement des plaies de pression en fonction du stade

Le traitement des escarres au stade 1-2 chez les patients alités peut être effectué à domicile. Les foyers nécrotiques purulents et profonds nécessitent le plus souvent une intervention chirurgicale et une hospitalisation du patient.

Traitement des escarres stade 1

Si le patient est à l'hôpital, il est possible d'utiliser une irradiation ultraviolette dosée et des douches électrostatiques.

Les zones hyperémiques sont traitées deux fois - trois fois par jour:

  • 2% d'alcool de camphre;
  • 1% d'alcool salicylique;
  • 0,5% d'ammoniac;
  • Solution d'alcool à 1-2% de tanin;
  • Argocrem contenant de l'argent.

Traitement des escarres stade 2 et des plaies ouvertes à domicile

Avec l'apparition de microdamages sur la peau et la macération, l'objectif principal est d'empêcher la suppuration. Pour ce faire, utilisez:

  • Antiseptiques à la chlorhexidine;
  • onguent antimicrobien Levomekol;
  • gel Solcoseryl, Bepanten (activer la régénération de la peau);
  • Argogel contenant de l'argent et pommade au méthyluracile (stimulent l'immunité locale);
  • pansements à l’Himotripsine, médicaments Multiferm, Hydrosorb, Comfil.

Traitement des escarres 3-4 stades

La seule tactique de traitement efficace consiste en une excision chirurgicale partielle du tissu nécrotique avec un traitement anti-inflammatoire local des plaies résultantes et une thérapie générale, y compris l'utilisation de préparations hormonales Dexamethasone, Hydrocortisone et immunostimulants, perfusion intraveineuse de 0,5% de métronidazole.

Caractéristiques de traitement de l'emplacement des escarres

Le résultat thérapeutique est amélioré si les règles de traitement suivantes sont observées, en tenant compte de la localisation du processus nécrotique.

Les escarres sur les talons sont des oreillers en forme de coin, la protection de la peau avec un bandage colloïdal avec Comifil pendant 2-5 jours.

Les ulcères de pression sur les fesses - le traitement et la prévention comprend l'utilisation et le changement régulier des couches, des cercles fessiers spéciaux. Le massage prophylactique de la zone fessière en l'absence de signes de nécrose peut être plus profond, car cette zone possède une couche musculaire assez prononcée.

Les escarres du coccyx - la couche musculaire minimale provoque une propagation rapide de la nécrose au tissu osseux, c'est pourquoi cette zone est traitée avec des antiseptiques.

Traitement à domicile

À la maison, il est permis de procéder à un drainage passif. Pour ce faire, la plaie est remplie de lingettes stériles, abondamment humidifiées avec les solutions antiseptiques ci-dessus et des pommades anti-inflammatoires.

Dans les cas extrêmes, vous pouvez utiliser des bandages avec un bord traité et non désintégrant. Cependant, une telle tactique ne garantit pas la cicatrisation des plaies profondes purulentes, mais empêche uniquement la croissance de la nécrose dans les tissus.

Ne pas utiliser: iode, permanganate de potassium, vert brillant, peroxyde d'hydrogène, acide borique! Lorsque les processus purulents sont inefficaces: liniment Vishnevsky, Sintomitsinovaya et autres pommades antibactériennes contenant de la vaseline dans la composition.

Mesures de prévention des escarres

Les mesures énumérées ci-dessous permettront non seulement d'éviter l'apparition de zones de nécrose des tissus mous, même chez les patients longtemps alités, mais augmenteront également l'efficacité de l'algorithme pour le traitement des escarres à la maison.

  • La meilleure option consiste à utiliser un matelas anti-escarres et un lit fonctionnel.
  • Changer la position du patient toutes les 2 heures.
  • Doux frottements de la peau sur les fesses, le dos, les jambes et autres endroits de contact étroit avec le lit.
  • Lit et sous-vêtements uniquement de texture naturelle et lisse (sans broderie, coutures transversales et motifs en relief). Nécessairement, l'absence de plis sur les draps et la taie d'oreiller.
  • Hygiène complète - frotter le patient avec un chiffon doux imbibé d'eau tiède puis sécher à fond, changer fréquemment de linge de lit / de lit, utiliser un canard / un récipient.
  • Un régime alimentaire à part entière avec une quantité suffisante de protéines, si nécessaire - introduction via les mélanges de nutriments de sonde Nutrizon, Optimum, etc.
  • Respect du régime de consommation - au moins 1,5 litre de liquide par jour.
  • Examen régulier du patient par le thérapeute lorsqu'il est à la maison. Lorsque suppuration des escarres - consultez un chirurgien.