Pourquoi les pieds d'un enfant font-ils mal la nuit?

L'enfant se plaint d'avoir mal aux jambes et à la panique chez ses parents, car vous ne savez pas pourquoi les pieds de votre enfant lui font mal la nuit et avec quelle maladie il est lié. Parfois, nous ne parlons pas de la maladie et l'enfant ressent des douleurs dans les jambes à la suite d'une croissance intense du tissu osseux. Mais pour que vous soyez guidé, comment aider l’enfant à supporter la douleur sans rien oublier, nous avons préparé du matériel sur le sujet approprié.

Quand vint le moment de dormir, la mère de Vanya, âgée de 5 ans, était inquiète. Le garçon, se réveillant au milieu de la nuit, se mit à pleurer. Le symptôme de la douleur apparaît une à deux heures après s'être endormi et il n'y a pas de tendance claire à l'apparition de manifestations.

Il est impossible de deviner quand l'enfant va se réveiller et à cause de la douleur dans les jambes et pourquoi il a mal aux jambes la nuit. La douleur dure jusqu'à une heure, voire plus longtemps dans de rares cas. Dans le même temps, à l'endroit où Vanya montre, il n'y a aucun signe visible du processus inflammatoire. Le garçon peut bouger ses jambes normalement et ne ressent aucun autre symptôme: pas de vomissements, pas de fièvre. Et le matin, le bébé se réveille sain et vigoureux.

Pourquoi les pieds d'un enfant font-ils mal pendant son sommeil?

Les médecins sont encore perdus dans les hypothèses. Une des hypothèses est que pendant la journée l'enfant bouge tellement, saute, court, que la nuit ses muscles lui font mal. Une opinion commune est que le blâme pour la croissance intensive des os par rapport aux tendons.

La maladie de croissance ne se manifeste pas chez tout le monde. Les statistiques montrent que seulement un enfant sur quatre a mal aux jambes la nuit.

La dernière option est plausible, étant donné que les pieds des enfants se développent la nuit, juste au moment où la douleur apparaît. Il existe des preuves de cela: les pieds la nuit ont été blessés chez des enfants d'âge préscolaire et intermédiaire. C'est la période pour laquelle la croissance intensive tombe.

Si l'enfant se plaint d'avoir mal aux jambes et que la douleur s'aggrave au contact, contactez votre pédiatre. Parfois, il s'agit d'un signe de fièvre rhumatismale, d'infection osseuse, de pied plat et même de cancer des os. N'ayez pas peur, allez simplement à l'hôpital pour une réassurance.

Pour diagnostiquer les douleurs de croissance d'un enfant peut être le test le plus simple. Pendant une crise de douleur, commencez doucement à caresser et à masser l’inconfort. Si l'intensité des sensations douloureuses diminue, l'enfant entre dans la catégorie des enfants souffrant de douleurs de croissance. Si les accidents vasculaires cérébraux ne vous aident pas et que la douleur devient plus forte, consultez un médecin. Oubliez l’auto-traitement, ne retardez pas la visite chez le pédiatre, seul le médecin a le droit de poser un diagnostic final.

Comment soulager la douleur à la jambe?

Maintenant, la mère de Vanya sait pourquoi son bébé a mal aux pieds la nuit et connaît également un moyen d'atténuer la douleur. Le garçon aime masser doucement les endroits douloureux. Relief apporte une douche ou un bain chaud. Si le massage ne vous aide pas, la mère donne à l'enfant des analgésiques: du paracétamol, de l'ibuprofène, après que l'enfant se soit endormi calmement.

Nous espérons, nous avons expliqué en détail, la nature des sensations douloureuses qui apparaissent chez les enfants pendant le sommeil. Ne vous fâchez pas parmi les informations que nous avons données dans l'article sur les terribles maladies qui causent des douleurs dans les jambes.

Nous sommes obligés de nous réassurer, et vous, en tant que parents, ne négligez pas la santé des enfants. Il est préférable de consulter encore une fois le médecin pour entendre le diagnostic: douleurs de croissance accompagnées d'un syndrome douloureux accru. Et dors bien. Puisque ce type de problème n’affecte pas la santé, il ne provoque pas de boiterie ni de crises de douleur prolongées.

Les jambes de l'enfant font mal la nuit, que faire

Pourquoi les pieds d'un enfant font-ils mal la nuit?

Un enfant peut se plaindre de douleurs dans les jambes à tout âge et, à première vue, sans raison apparente. En particulier, les parents sont alarmés par le fait que leurs jambes commencent à être malades au repos, en position couchée. Et, de plus, quand l'enfant ne peut pas s'endormir ou se réveille du fait que ses jambes se "tordent", "se compriment". Afin de comprendre pourquoi les jambes de l'enfant lui font mal la nuit et de décider de consulter un médecin, il est nécessaire de comprendre la raison de cette indisposition.

La douleur des jambes chez les enfants peut être un symptôme de nombreuses maladies différentes, allant des changements orthopédiques aux maladies héréditaires. La cause peut être des troubles cardiovasculaires, neurologiques (du système d'innervation central et périphérique).

À la douleur peut conduire à des carences en vitamines et en minéraux. Les lésions infectieuses des articulations, des tissus mous des membres inférieurs sont également accompagnées de douleur. Il existe ce symptôme dans un certain nombre de maladies localisées dans d'autres régions.

Mais, ils ont tous leurs propres caractéristiques. Et seules les manifestations douloureuses ne sont pas limitées. De plus, ces symptômes sont si prononcés et intenses que les inquiétudes à propos de la douleur nocturne des jambes à l'arrière-plan s'estompent et que, en règle générale, l'enfant est déjà observé par un spécialiste du profil concerné.

Si la raison en est des modifications orthopédiques, il est alors possible de trouver chez l'enfant un aplatissement de la voûte plantaire, sa mauvaise position lors de la marche (forme d'installation du pied bot) ou la déformation en valgus de l'articulation de la cheville (dans laquelle les jambes "s'effondrent" à l'intérieur). Il peut s'agir d'une courbure en forme de X ou de O des jambes. Le problème peut être plus grave - tous types de violations de la posture, scoliose, cyphose et autres malformations de la colonne vertébrale et du thorax.

Les dystonies neurocirculatoires, en particulier de type hypotonique (avec une pression artérielle basse constante), sont susceptibles de provoquer des douleurs neurologiques dans les jambes. Dans le même temps, l'enfant éprouvera des symptômes cardiaques (douleur) et intestinaux (péristaltisme).

Les maladies vasculaires sont principalement associées à un apport sanguin insuffisant dans les membres inférieurs en raison d'un débit sanguin veineux réduit (avec varices ou maladie cardiaque congénitale). Une circulation sanguine inadéquate peut également être temporaire - avec de fortes conditions de stress négatives (y compris la peur et la peur).

Les processus inflammatoires généraux (ARVI et autres infections infantiles) et locaux (arthrite, peau et / ou tissus mous) peuvent également être accompagnés d'un symptôme douloureux aux jambes. Il est possible que la fusion purulente (ostéomyélite) ou la destruction aseptique d’une partie du tissu osseux (maladie de Schlatter, Shinz).

Une prise insuffisante de certains oligo-éléments (calcium, potassium, sodium, magnésium) peut également être accompagnée de douleurs musculaires (jusqu’à des crampes) dans les jambes. La raison peut également résider dans la violation héréditaire de la structure du muscle et / ou du tissu conjonctif. Avec la douleur, les tumeurs se développent, y compris les tumeurs malignes.

"Nuit" douleur dans les jambes, en tant que manifestation indépendante

Une telle anxiété isolée survient souvent pendant la période de croissance active de l'enfant et / ou au cours d'un effort physique intense. Et en fait, et dans un autre cas, il y a une surcharge des fibres musculaires tout au long de la journée. Lorsque se produit le plus grand relâchement des muscles, les produits de métabolisme incomplet accumulés (acide lactique), certaines substances inhérentes aux réactions inflammatoires des tissus, sont émis par ceux-ci.

Ces derniers resserrent la lumière des vaisseaux sanguins, ce qui complique la production de produits métaboliques. Il existe un gonflement modéré des fibres musculaires surchargées, qui comprime également légèrement les petites branches des nerfs sensoriels. Tout cela ensemble conduit à la douleur au repos. Sinon, cette condition est appelée "douleur de tension".

Comme indiqué ci-dessus, l'enfant peut décrire le sentiment de douleur en tant que "tord", "compresse". Les manifestations peuvent avoir une très haute intensité. Il demande à caresser les jambes (dans la région du mollet), à masser.

Aide rapidement à faire face à cette manifestation est capable d'un bain relaxant (légèrement chaud) avec l'ajout d'un extrait d'aiguilles. Un léger massage des pieds, des mollets et des cuisses viendra compléter l'effet. Les jeunes enfants sont bien aidés par l’effet psychologique de la «couverture magique».

Si de telles manifestations se produisent régulièrement, consultez un pédiatre.

Un enfant a mal aux jambes la nuit: que faire, pourquoi

Lorsque les pieds d'un enfant lui font mal, les parents lui attribuent souvent la fatigue. Cependant, cela n'est pas toujours justifié. Lorsqu'un enfant se plaint de douleurs dans les jambes, cela peut être le symptôme de nombreuses maladies dont les causes et les symptômes diffèrent. Chaque cas est individuel et nécessite l'avis d'un médecin.

Lorsque la croissance des os, des muscles, des ligaments et des vaisseaux sanguins se produit, plusieurs caractéristiques assurent le taux de croissance et le métabolisme nécessaire. Chez les enfants, les pieds et les jambes grandissent plus vite que toute autre chose. Avec une croissance active, les tissus ont besoin d'un bon apport sanguin. Lorsque les tissus grandissent en croissance, leur apport en sang est fourni par les vaisseaux, mais ils ne contiennent pas beaucoup de fibres élastiques, ce qui signifie que lorsque le bébé bouge, son apport en sang est amélioré. La croissance et le développement des os se produisent lorsque les muscles se développent et se développent. Mais quand une personne est au repos, par exemple, elle dort, le tonus vasculaire diminue, l'irrigation sanguine se détériore, ce qui signifie que la douleur et le malaise apparaissent. Pour cette raison, les jambes de l'enfant lui faisaient mal la nuit.

Si le bébé a les pieds plats, une scoliose ou une mauvaise posture, le centre de gravité change également. En même temps, il y aura plus de pression sur une partie de la jambe que sur l'autre. Dans ce cas, la jambe de l’enfant fait mal à l’endroit où la pression est la plus forte.

Aussi étrange que cela puisse paraître, les jambes de l’enfant sont douloureuses nuit et jour en raison de processus infectieux du nasopharynx. Si l'enfant a une amygdalite, une adénoïde ou tout simplement des dents carieuses, il peut se plaindre de ses jambes. Par conséquent, les enfants doivent être régulièrement examinés par Laura et le dentiste.

Pourquoi les pieds d'un enfant font-ils mal la nuit? Peut-être que la douleur est associée à la dystonie neurocirculatoire. Cette maladie se caractérise par des douleurs dans les jambes, des maux de tête, des douleurs à l'estomac et des sensations désagréables du cœur.

Si un enfant a constamment mal à la jambe, il souffre peut-être d'une pathologie congénitale du système cardiovasculaire. De ce fait, le flux sanguin se dégrade. Lorsqu'un tel phénomène est observé, les enfants trébuchent souvent et tombent même en marchant, ce qui est dû à la douleur dans les jambes et à la fatigue.

Si on a diagnostiqué chez l’enfant une pathologie du tissu conjonctif, il pourrait alors développer des varices, une posture courbée, une scoliose, un pied à plat et un prolapsus rénal. Bien sûr, tout cela affecte également les jambes: l'enfant a mal aux jambes au-dessous des genoux, a mal aux pieds et il est très difficile pour lui de marcher.

Les causes de douleur dans les jambes peuvent être diverses blessures et ecchymoses. À l’âge scolaire, les muscles et les ligaments étirés peuvent devenir des blessures fréquentes. Quand un enfant a mal à la jambe à cause d’une ecchymose ou d’un étirement, aucune intervention n’est nécessaire, dans ce cas, tout disparaîtra de lui-même.

Parfois, un enfant qui ne s’est jamais plaint de problèmes de jambes, l’un des jours commence à boiter de nulle part sans raison. Quelle est la raison? Cela peut être une situation stressante. Si vous savez quelle est la cause du stress, vous devez calmer l'enfant, attirer son attention sur autre chose, positif. Mais si le lendemain reste flasque, la consultation du médecin est nécessaire.

La claudication peut survenir au cours de processus inflammatoires de la cheville ou du genou, si l'enfant marche avec des chaussures de près, s'il a un clou enraciné, s'il a tendu le tendon d'Achille. S'il y a des problèmes au pied, la douleur peut être gênante au milieu du pied. Faites attention à ce que le bébé ait des cors, ils peuvent aussi vous faire boiter. Quelque part après 3 ans, la douleur dans les jambes peut être perturbée en raison du manque d'oligo-éléments et de vitamines. Sans calcium et phosphore, il ne peut y avoir de croissance osseuse normale. Si un enfant a de la fièvre et des douleurs aux pieds, il peut s'agir d'une maladie respiratoire ou du virus de la grippe. Dans ce cas, le paracétamol peut soulager les symptômes de la douleur.

Actions nécessaires des parents

Et si un enfant se plaint de douleurs dans les membres? La première étape consiste à examiner les jambes, à mesurer la température et à évaluer l’état général. Ensuite, vous devez savoir quand la douleur est apparue exactement et quel genre de personnage il s'agit. Observez l'enfant pendant un jour ou deux, puis informez le médecin de tout. Si nécessaire, il vous prescrira un diagnostic et déterminera pour quelle raison la douleur pourrait apparaître.

En règle générale, lors du diagnostic, il s’avère que la douleur est associée à la croissance de l’enfant ou est l’effet de toute blessure mineure. Tout cela ne pose aucun risque pour la santé et, au bout d'un moment, il cessera de se plaindre de douleur.

Malheureusement, tout n'est pas toujours aussi inoffensif. Un enfant peut tomber malade à tout moment, à partir de la naissance. L'inconfort ou la douleur peuvent être un signe de maladie orthopédique. Si le traitement ne commence pas à temps, le bébé peut devenir invalide. Ne pas comprendre indépendamment les causes de la douleur, elles peuvent être nombreuses. En cas de douleur dans les jambes, les parents devraient emmener leur enfant chez un neurologue pédiatre, un pédiatre, un chirurgien orthopédique en traumatologie ou un hématologue.

Quand ai-je besoin de voir un médecin?

Si les enfants ont mal aux jambes, une consultation médicale ne sera pas superflue. Seul un médecin peut déterminer avec exactitude pourquoi les jambes lui font mal et s’il ya lieu de s’inquiéter. Un massage permet de soulager la douleur causée par la croissance de l'enfant. Si cela aide, alors il n'y a pratiquement aucune raison de paniquer. Mais parfois, une visite chez le médecin est nécessaire si:

  • la fièvre a augmenté;
  • membres gonflés;
  • l'enfant est boiteux;
  • la douleur est permanente;
  • l'enfant se fatigue très vite;
  • l'appétit avait disparu et l'enfant perdait du poids;
  • l'enfant a mal au genou d'une jambe;
  • en cas d'hyperthermie et de rougeur du genou, de la cheville ou de la hanche;
  • si l'enfant se plaint de douleurs articulaires matinales, ces symptômes peuvent indiquer une leucémie ou une maladie de Still;
  • En cas de douleur aiguë au genou, il peut s’agir de la maladie de Schlätter.

La maladie de Stilla

Ceci est un type de polyarthrite rhumatoïde, la maladie peut être appelée enfance car ils souffrent le plus souvent d'enfants de moins de 16 ans. La maladie est due à une infection, mais son agent pathogène n'a pas encore été clarifié. Certains experts parlent de prédisposition génétique, mais il n’existe pas de données exactes confirmant cette version.

Les symptômes de la maladie sont une température très élevée, jusqu'à 40 ° C, qui augmente le soir et s'atténue le matin. Plus l'enfant est âgé, plus il est difficile d'identifier la maladie. Le développement de la maladie de Still peut être accompagné de manifestations cutanées; les éruptions cutanées peuvent se présenter sous la forme de papules, de pétéchies, d'érythème nodosum. L'enfant s'inquiète de la douleur dans les articulations, et la douleur survient dans une articulation et passe progressivement à l'autre. Il y a une augmentation des ganglions lymphatiques, généralement le col utérin. Presque toujours mal à la gorge. La maladie de Still peut survenir simultanément à la pleurésie, à la péricardite, à la pneumonite, ce qui est typique, même avec l'utilisation d'antibiotiques, ces maladies ne régressent pas.

Il est très difficile de diagnostiquer la pathologie au début. Vous devez contacter un rhumatologue. Pour établir le diagnostic, il est nécessaire de faire un don de sang pour la biochimie et de réaliser des tests de laboratoire. En cas de maladie, une teneur élevée en protéines sera détectée dans le sang, le facteur rhumatoïde sera absent avec des signes évidents d'inflammation systémique. Également dans le sang sera une activité accrue des enzymes hépatiques. En plus du test sanguin, une échographie du cœur, de la cavité pleurale et des rayons X des poumons sera nécessaire.

La maladie peut rapidement devenir chronique, une rechute peut survenir de un à dix ans, mais une seule fois. Si la maladie a évolué simultanément à la polyarthrite, il est possible de limiter la mobilité des articulations. Les complications de cette maladie peuvent être le retour d'une infection secondaire, une insuffisance rénale, un syndrome de détresse, une tuberculose pulmonaire. Pour le traitement, on utilise des anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui sont prescrits par le médecin.

Maladie de Schlätter

Cette maladie du système musculo-squelettique, dans laquelle il y a des processus destructeurs dans le tibia. La maladie survient avec la croissance du tissu osseux dans le cas où l'os et son noyau sont blessés. La maladie ne peut survenir que chez les enfants de 10 à 18 ans, selon les statistiques, les garçons sont plus souvent malades, ce qui est probablement dû à leur activité. Le groupe à risque comprend les jeunes footballeurs, les basketteurs, les volleyeurs, les gymnastes et les professionnels du patinage artistique et du ballet. Les causes de la maladie de Schlätter sont des blessures, principalement des blessures au genou. Ceux-ci incluent des fractures, des entorses et des blessures aux articulations.

Les symptômes de la maladie sont une douleur persistante dans l'articulation du genou. Même lorsque l'enfant ne bouge pas, le genou reste inconfortable. La douleur augmente lors de la marche, le gonflement apparaît autour de l'articulation du genou, le bébé se plaint qu'il est très douloureux de plier le genou. Vous pouvez confirmer le diagnostic par balayage aux rayons X ou radio-isotopes. En cas de doute, une échographie du genou peut être indiquée.

Cure cette maladie peut être très rapidement, si vous commencez un traitement sans délai. Pour que la thérapie soit efficace, le patient doit garder son genou au repos, il est donc nécessaire d'exclure les activités physiques et sportives. Il faut comprendre que le sport dans ce cas devrait être terminé. Même après une récupération complète, les activités sportives ne pourront pas revenir.

Le traitement est effectué en plusieurs étapes. Premièrement, les symptômes de douleur sont éliminés, l'inflammation est supprimée. Vient ensuite le tour de la kinésithérapie, puis de la kinésithérapie.

Mesures préventives

Que dois-je faire pour que mes jambes ne se blessent pas? Les parents doivent toujours surveiller de près la santé de l'enfant et, si des symptômes suspects sont détectés, consulter un médecin sans tarder.

Choisissez vos chaussures de bébé avec soin. Il devrait être confortable, la bonne taille, la semelle devrait être ferme. L'activité physique est la principale prévention de la maladie de croissance des jambes. Avec suffisamment d’exercice, la circulation sanguine s’améliore, c’est-à-dire que les muscles et les articulations absorbent toutes les substances nécessaires.

Le régime devrait contenir des aliments contenant du calcium, du phosphore, des minéraux et des vitamines. Assurez-vous de nourrir l'enfant avec des produits laitiers, des légumes et des fruits. Aux premières plaintes de douleur dans les jambes, les parents devraient réagir immédiatement. Si nécessaire, consultez un médecin.

Un enfant a-t-il mal aux jambes - pathologie ou syndrome de croissance?

Lorsque les jambes d'un enfant sont douloureuses, cela cause beaucoup d'anxiété et de sentiments chez les parents. Les douleurs dans les jambes peuvent dépasser le bébé à 3 ans et peuvent également toucher les élèves de première année et les adolescents. En général, les enfants d'âges différents sont sujets à des sensations douloureuses similaires. Parallèlement, la douleur peut se manifester à différents endroits. Le plus souvent, on se plaint de ce qui suit:

  • un enfant a des veaux,
  • fait mal à la jambe dans la cuisse
  • talon douloureux,
  • mal au pied,
  • un adolescent mal aux genoux
  • l'enfant a mal aux pieds la nuit.

Retour à la table des matières

Caractéristiques d'une telle manifestation

Les raisons pour lesquelles un enfant a mal aux pieds sont variées. Un tel problème peut avoir de nombreuses manifestations différentes, dont beaucoup sont à l'origine de maladies graves. C'est pourquoi les adultes devraient écouter l'enfant et lui porter une attention particulière s'il a mal aux jambes.

De la petite enfance à l'adolescence, le corps grandit chaque jour. Pendant la période de croissance intensive, toute une série de changements dans le corps de l'enfant est en train de se produire. Les principaux changements se produisent dans le tissu osseux, dans l'appareil musculo-ligamentaire, dans la structure des vaisseaux, le métabolisme est augmenté. Tous ces changements, combinés à d'autres facteurs externes et internes, peuvent être une incitation à l'apparition de douleurs dans les jambes chez les enfants.

Que faire si un enfant a mal aux pieds? Puisqu'il existe une série de facteurs dangereux pour le développement ultérieur d'un organisme en croissance, ils doivent être rapidement détectés et éliminés. Il est impossible d’accepter à la légère les plaintes d’un enfant au sujet de la douleur aux jambes et de se lancer dans un traitement personnel.

Que faire quand un enfant a mal aux jambes? Si une telle plainte se reproduit et que vous remarquez que l'enfant est léthargique, que la température a augmenté ou que le bébé a visiblement de la peine à marcher sur le pied, vous devez immédiatement consulter un médecin, car le fait de retarder le traitement peut avoir une incidence sur sa santé.

Les spécialistes présentant clairement des douleurs dans les jambes et en présence d'autres signes de la maladie prescrivent un diagnostic approfondi en laboratoire de l'enfant.

Retour à la table des matières

Pour les méthodes de recherche de diagnostics sont utilisés:

  • numération globulaire complète;
  • numération sanguine détaillée;
  • analyse d'urine;
  • la température est mesurée;
  • ECG;
  • Échographie;
  • radiographie des articulations, des os;
  • IRM
  • arthroscopie;
  • angioscanning.

Lorsqu'il examine et interroge un patient ou ses parents, le médecin s'intéresse à de tels symptômes et manifestations pouvant causer des douleurs dans les jambes, à savoir:

  • maladies infectieuses que l'enfant a subies plus tôt;
  • certaine blessure au genou, à la jambe, à l'articulation;
  • troubles intestinaux (un enfant a mal au ventre);
  • forte fièvre;
  • gonflement important et gonflement des articulations;
  • l'enfant a mal au genou

Retour à la table des matières

Quelles sont les causes de la douleur à la jambe chez un enfant?

Facteur d'âge Cette source de douleur dans les jambes est considérée comme l’une des plus répandues chez les enfants car, en cette phase de croissance active et de métabolisme accru, les os, la division musculo-ligamentaire et les vaisseaux qui les alimentent sont soumis à d’importants changements.

Les enfants à la phase de la puberté ajoutent la longueur de leur corps à la partie principale en raison de la croissance des jambes, et les jambes et les jambes se développent activement. Les vaisseaux sanguins qui alimentent les os et les muscles n'ont pas le temps de garantir un débit sanguin suffisant, car ils contiennent des fibres insuffisamment tendues, dont le nombre n'augmente que de 10 ans.

Au cours de l'activité quotidienne de l'enfant (charge constante sur les jambes, les genoux, les pieds), la circulation sanguine augmente, ce qui contribue à la croissance et au développement du tissu osseux. Mais la nuit, au stade de l’absence d’une telle activité, l’activité vitale des vaisseaux artériels et veineux est considérablement réduite, la saturation du flux sanguin dans ces zones diminue et la douleur est donc ressentie.

Pour supprimer ces douleurs peut être très simple: vous devez masser ou caresser les parties douloureuses, augmentant ainsi le flux sanguin vers les jambes.

À l'âge de 2 ou 3 ans, l'enfant a souvent mal aux genoux et aux muscles des mollets. Ces douleurs sont justifiées par un apport insuffisant en calcium et en phosphore dans les zones de croissance osseuse. Très probablement, ces oligo-éléments pénètrent dans le corps, mais sont mal absorbés par celui-ci.

Défauts orthopédiques. Les sources de douleur dans les jambes des enfants sont souvent des pathologies orthopédiques et des défauts, notamment l’omission des arches du pied, une posture incorrecte, la cyphose, la scoliose. Avec ces problèmes, le centre de gravité se déplace et, par conséquent, la pression maximale est appliquée à une jambe particulière.

Retour à la table des matières

Défauts des articulations de la hanche

La source de la douleur peut dans certains cas servir de pathologie congénitale des articulations de la hanche et de maladies au cours desquelles un processus dégénératif-dystrophique se développe dans les tissus osseux, notamment:

  • nécrose aseptique de la tête fémorale,
  • ostéochondropathie de la tubérosité tibiale et autres.

Infection dans le département d'otolaryngologie. Des infections multiples dans le nasopharynx, par exemple une amygdalite, des adénoïdes enflammés et des caries, peuvent provoquer l'apparition de douleurs dans les jambes des enfants. Dans le même temps, l'augmentation de la température peut être observée. L'examen périodique de la cavité buccale et du nasopharynx par un spécialiste permettra de détecter rapidement les complications dans ce domaine et de prévenir les conséquences négatives.

Si un enfant a des douleurs au genou ou à d'autres douleurs articulaires, cela peut être caractéristique des rhumatismes ou de la polyarthrite rhumatoïde juvénile. Ces maladies peuvent être accompagnées de certaines anomalies endocriniennes, telles que les maladies de la thyroïde, les affections de la glande surrénale ou même le diabète.

Certaines maladies du sang s'accompagnent également de sensations douloureuses dans les jambes, d'arthrite du genou et des articulations de la cheville. Dans ces cas, vous devrez peut-être consulter un oncologue ou un phthisiologue.

Si un enfant a mal aux jambes la nuit, cela peut indiquer une dystonie neurocirculatoire de type hypotonique. En plus des douleurs dans les jambes, l'enfant a souvent mal au ventre, il y a une gêne au niveau du cœur, des maux de tête, une insuffisance d'air et des troubles du sommeil en général.

Les défauts génétiques du système cardiovasculaire peuvent à nouveau affecter les jambes. Certaines anomalies congénitales de la valve aortique et de la coarctation aortique entraînent une diminution du flux sanguin dans les membres inférieurs, ce qui affectera directement la santé générale de l'enfant et ses jambes fatiguées.

Ces mêmes sources de maladie incluent le sous-développement génétique du tissu conjonctif, qui est inclus dans la structure de l'appareil valvulaire du cœur, des vaisseaux veineux, des ligaments. Cela peut contribuer à l'apparition de varices, à un aplatissement des arches du pied, à une hypermobilité des articulations, à une néphroptose.

Les douleurs articulaires dans les maladies virales (fièvre, infection virale respiratoire aiguë, infections respiratoires aiguës) sont un symptôme assez commun. Des médicaments pharmacologiques antipyrétiques et antiviraux aideront à soulager la douleur et à atténuer l'évolution de la maladie.

Retour à la table des matières

Blessures au membre inférieur

Les jambes meurtries ou blessées, peut-être la source de douleur la plus courante dans cette région chez les enfants. À cet âge, les enfants mènent un style de vie très actif, peu inquiet et s'efforcent de subir une autre bosse ou abrasion sur la jambe, le genou, le pied, le talon. Après un certain temps, ces blessures sont généralement retardées sans intervention extérieure.

Lorsque la douleur dans l'articulation s'accompagne d'un gonflement et d'une rougeur du service concerné, vous devez immédiatement consulter un médecin, car une telle évolution de la maladie peut indiquer que l'infection est entrée, ce qui peut provoquer des lésions articulaires.

Dans tous les cas, écoutez les plaintes de vos enfants, surveillez leur comportement, marchez, surveillez la qualité de leurs chaussures. Parallèlement à cela, il est nécessaire de fournir à votre bébé une bonne nutrition, y compris une variété de nutriments, de vitamines et de micro-éléments, qui sont essentiels pour la croissance et le développement normaux de vos enfants.

Les jambes de l'enfant lui font mal la nuit

Causes de la douleur - maladies

Lorsque ses jambes lui font mal tout le temps, vous devez le montrer au médecin.

La douleur nocturne à la jambe peut être causée par une blessure qui gêne l'enfant non seulement la nuit, mais le jour.

Parfois, les jambes de l'enfant lui font mal et "gémissent" parce que cela était dû au froid banal, au mal de gorge, à la grippe, à l'amygdalite et à l'inflammation des végétations adénoïdes.

Il peut y avoir une douleur dans les pieds de l'enfant et une violation du métabolisme du sel dans le corps, ainsi qu'en cas de minéralisation inappropriée des os.

La douleur dans les jambes est souvent due à la scoliose ou au pied plat, lorsque la charge de poids corporel est répartie de manière inégale sur toute la zone du pied.

Lorsqu'un enfant souffre de maladies du dos, son poids ne tombe pas sur la zone des pieds mais principalement sur les genoux et le bas des jambes, ce qui lui fait mal à cause d'une surcharge constante.

Les causes de la douleur dans les jambes peuvent être une maladie cardiaque, du sang, de la thyroïde, une insuffisance rénale et une maladie des glandes surrénales, ainsi que le diabète ou l'arthrite.

Dans tous les cas, en présence de telles maladies chez l’enfant, le médecin traitant doit en avertir les parents.

Quand la cause de la douleur dans les jambes n'est pas une maladie

Chez les enfants âgés de trois ans à dix ans, voire plus longtemps (parfois même avant la fin des études), on observe une croissance active des jambes.

Il arrive souvent que les os des jambes se développent plus rapidement que les muscles. C'est pourquoi les muscles sont étirés, ce qui a pour effet de rendre les jambes douloureuses la nuit, lorsque le corps de l'enfant grandit plus activement. En outre, la nuit, lorsque tous les processus métaboliques du corps ralentissent et que le corps de l’enfant entre en état de repos, la douleur que les enfants ne ressentent pas pendant la journée, en raison de leur mobilité, se fait sentir.

Comment aider le bébé?

Choisissez des chaussures confortables, de taille appropriée et de préférence de matériaux naturels. Il est important que les chaussures fixent légèrement le pied et que la semelle soit suffisamment dure. Le port constant de chaussures souples par l'enfant, comme par exemple des baskets, est inacceptable.

Chaque mère devrait être consciente de la santé générale de l'enfant. Vous devez savoir quel est le ton général du corps du bébé, si la température est normale, si l’appétit est bon, si l’enfant a des caries, si tout est en ordre avec la chaise, etc.

Soyez attentif à l'enfant pendant la journée et écoutez attentivement la nuit.

Si soudainement l'enfant se réveille la nuit et se plaint de douleurs aux jambes, masser et caresser ses jambes pour le calmer. Si la douleur est assez sévère et ne permet pas à l'enfant de dormir, vous ne pouvez pas lui bander les jambes avec un bandage très élastique.

S'il n'y a pas de bandage sous la main, portez des chaussettes ou des jambières chaudes sur vos tibias ou attachez-vous simplement les pieds avec un foulard chaud, une écharpe, etc.

En ce qui concerne les analgésiques, alors sans l'autorisation du médecin ne devrait pas donner leur enfant.

Pieds douloureux chez un enfant

Beaucoup d'enfants ont mal aux jambes la nuit et ne les laissent pas dormir. Les enfants pleurent et se plaignent de douleurs à la torsion dans les jambes ou de douleurs similaires à celles qui provoquent des étirements des tendons. Ceci est observé à l'âge de 3 à 10 ans, et parfois même plus longtemps - jusqu'à l'obtention du diplôme.

La médecine explique ce phénomène par le fait que pendant la croissance d'un enfant, ses jambes grandissent plus vite que le reste du corps. Les os se développent rapidement et les muscles ne les suivent pas. Il s'avère que les muscles s'étirent, alors ils ont mal.

La nuit, l'enfant a mal aux jambes en raison du fait que les processus métaboliques qui se déroulent activement pendant la journée, plus proches du sommeil, réduisent leur intensité. Le tonus vasculaire et la vitesse du flux sanguin diminuent, entraînant une croissance des membres et de la douleur.

Causes de douleur dans les pieds de l'enfant

Tout d’abord, vous devez montrer l’enfant au médecin. Très souvent, il arrive que les pieds d'un enfant soient blessés à cause de certaines maladies.

La cause de la douleur dans les jambes de l'enfant peut être un pied plat ou une scoliose. La douleur peut également être associée à des maladies du dos, dans lesquelles la charge est mal répartie sur le corps, se déplaçant jusqu'aux jambes et aux genoux. Dans ce cas, le chirurgien a besoin d'un traitement pour soigner la maladie sous-jacente.

Parfois, la douleur dans les jambes peut être causée par un rhume, une grippe ou un mal de gorge, des végétations adénoïdes ou une amygdalite.

Souvent, une blessure à la jambe (ou aux jambes) souffre non seulement la nuit, mais le jour.

Il est nécessaire d’étudier l’état général de l’enfant: température, appétit, absence de violation de la chaise, de la carie, de la tonicité générale du corps, etc. Vous devrez effectuer les tests et études appropriés. Depuis tout est interconnecté dans le corps humain.

Parfois, la douleur dans les pieds d'un enfant est la réponse à de nombreuses maladies: diabète, problèmes de glande thyroïde, maladies des reins et des glandes surrénales, maladies du sang, du cœur, de l'arthrite et autres. Une altération de la minéralisation osseuse ou du métabolisme du sel dans le corps peut également être une cause de douleur dans les pieds d'un enfant.

Comment aider l'enfant

Lorsque l'enfant pleure la nuit et se plaint de douleurs aux jambes, il lui suffit de lui caresser ou de lui masser les jambes. L'enfant se calmera, la douleur s'atténuera et un sommeil paisible s'installera.

Parfois, vous pouvez bander une jambe de bébé avec un bandage élastique. Seulement pas très serré, pour que les jambes ne deviennent pas froides. S'il n'y a pas de bandage élastique sous la main, certaines mères bandent les pieds des enfants avec un foulard ou une écharpe.

Nous devons écouter attentivement l'enfant et le surveiller jour et nuit.

Les chaussures pour enfants doivent être confortables, en forme et sur une semelle dure. Le port de baskets en permanence n'est pas recommandé.

Partager avec des amis

Que faire si les jambes se tirent

Raisons

Commençons par le fait que nous énumérons les maladies qui peuvent provoquer des sensations lancinantes dans les jambes. La liste comprend toutes les conditions et maladies possibles. Vous trouverez ci-dessous une description détaillée de chacun d’entre eux.

C'est ce qui peut tirer les muscles des jambes chez les femmes et les hommes:

  • carence en calcium, magnésium ou leur combinaison dans le sang humain;
  • atteinte des terminaisons nerveuses dans l'ostéochondrose de la colonne vertébrale sacrée ou lombaire;
  • endartérite oblitérante au stade initial;
  • varices profondes et superficielles des membres inférieurs;
  • la goutte et les maladies rhumatoïdes;
  • carence en vitamines;
  • le diabète;
  • intoxication chronique;
  • troubles des reins et des voies urinaires;
  • les hémorroïdes et les varices;
  • neuropathie;
  • syndrome des jambes sans repos
  • la grossesse

Commençons par un grand groupe de maladies associées à une violation du tonus vasculaire. Ils peuvent être associés à la fois à la perte d'élasticité des gros vaisseaux sanguins et aux troubles circulatoires dans les plus petits capillaires. Ce groupe comprend l'athérosclérose avec lésion vasculaire avec plaques athérosclérotiques et rétrécissement de la lumière, varices, endartérite oblitérante, angiopathie diabétique. Toutes ces conditions sont associées à une stagnation du sang et à une accumulation de produits d'oxydation et de décomposition dans les fibres musculaires. Ils donnent la sensation de lourdeur et de fatigue dans les jambes. Les manifestations externes au stade primaire sont presque imperceptibles. Dans les cas avancés, vous pouvez voir l'amincissement de la peau, le saignement du modèle vasculaire. Si elles ne sont pas traitées, elles peuvent entraîner des ulcères trophiques et des amputations de membres.

Pour établir un diagnostic précis, il est nécessaire de consulter un chirurgien vasculaire et de réaliser un scan duplex des veines et des artères des membres inférieurs et du petit bassin. Assurez-vous de passer un test sanguin pour le sucre et le temps de coagulation. Vérifiez le nombre de plaquettes dans le sang.

Tirer la douleur le long de la jambe avec ostéochondrose

Si les sensations de traction dans les membres inférieurs sont associées à une ostéochondrose et à des lésions des terminaisons nerveuses de la colonne vertébrale. c'est assez simple de les distinguer. Vous devriez savoir que:

  1. ils se produisent parallèlement à l'inconfort de la région lombaire ou du sacrum;
  2. ont généralement un caractère asymétrique, c'est-à-dire les sensations ne se manifestent que dans une jambe;
  3. peut être accompagné de convulsions;
  4. se produire à tout moment de la journée;
  5. pas accompagné d'une sensation de lourdeur et de fatigue dans les muscles;
  6. passer rapidement avec un traitement adéquat de la maladie sous-jacente.

Pour confirmer le diagnostic, il suffit de faire une IRM de la colonne vertébrale et de s’assurer que certaines terminaisons nerveuses souffrent de compression.

Carence en vitamines, calcium et magnésium

Très souvent, des sensations désagréables dans les jambes peuvent se produire en cas de carence dans le corps humain en oligo-éléments et en vitamines. En particulier, de fortes douleurs persistantes dans les muscles des jambes la nuit, accompagnées d'un syndrome convulsif, surviennent en cas de manque de magnésium.

Habituellement, après avoir commencé une préparation complexe de vitamines et de minéraux, comprenant du calcium, du magnésium et de la vitamine C, la douleur disparaît complètement au bout de 2-3 jours. Pour clarifier le diagnostic, vous pouvez effectuer une analyse de sang afin de déterminer la teneur quantitative en oligo-éléments et en vitamines. Afin d'éviter une telle situation, surveillez votre alimentation. En règle générale, de tels symptômes apparaissent chez les femmes après une longue adhésion aux régimes avec une restriction de la diversité alimentaire.

Processus d'intoxication entraînant des sensations de traction dans les jambes

des sensations de traction dans les jambes et des crampes dans les muscles des membres inférieurs peuvent survenir à la suite d'une intoxication aiguë ou chronique du corps. Cela peut être dû à une violation des reins, à des maladies infectieuses et catarrhales aiguës. Dans ce cas, les événements suivants se produisent:

  • l'acide lactique s'accumule dans les fibres musculaires;
  • Les corps cétoniques, qui n'ont pas eu le temps de sortir des reins, proviennent du courant du sang entrant avec l'oxygène et les nutriments;
  • Lorsque l'acide lactique est combiné à des corps cétoniques, des fibres de collagène se forment, ce qui provoque des sensations de traction.

Pour prévenir et traiter cette maladie, il est nécessaire de détoxifier le corps et d’en éliminer la cause.

Le diagnostic aidera à compléter la numération sanguine, l'analyse d'urine, l'analyse biochimique du sang et l'échographie des reins. Une image similaire est observée avec la goutte et les maladies associées à des troubles métaboliques.

Pourquoi je tire les jambes la nuit

Les femmes qui ont réussi toutes les enquêtes proposées ont souvent posé cette question. Ils n'ont révélé aucun changement pathologique dans les systèmes vasculaire et endocrinien. Les numérations de sang et d'urine sont normales. Les varices ne sont pas observées. Et pourtant, les sensations lancinantes dans les jambes la nuit persistent, malgré toutes les méthodes de traitement et de prévention.

De tels cas dans la pratique médicale ces derniers temps sont de plus en plus courants. Ils sont associés à l'état mental de l'homme. Le syndrome des jambes sans repos provoque les mêmes symptômes que les varices, l'endartérite. Mais il n'y a pas de changements structurels. Il faut soigner la tête ici.

La raison de cette condition est que le cerveau sous l'influence d'un stress constant ne détend pas complètement les fibres musculaires. Le corps est dans un état de vigilance constant. Cela se manifeste par rapport à un inconfort dans les membres inférieurs. Habituellement, ils commencent au moment de s'endormir. Vous voulez désespérément bouger vos jambes en changeant constamment de position. Dans cette crise ne se produit pas. Seulement une sensation de tension et d'hypertonicité des muscles. Il ne permet pas de s'endormir, de se détendre et de récupérer. Peu à peu, le syndrome des jambes sans repos peut entraîner des névroses et une dépression nerveuse.

L'activité physique aide dans ce cas en mettant l'accent sur des exercices de force sur les muscles des jambes. Essayez 2 heures avant le coucher pour faire une petite série d'exercices. Il comprend une course sur place de 15 minutes, 10 squats et plusieurs coups avec chaque jambe. Si cela ne vous aide pas, contactez un neurologue pour prendre rendez-vous pour un traitement de rééducation complet. Essayez d'éviter les situations stressantes. Apprenez à garder le contrôle de vos émotions et à les contrôler.

Les jambes de l'enfant ont mal la nuit

Contenu:

Lorsque les jambes de l'enfant sont douloureuses, surtout pendant le sommeil, la nuit, cela est considéré comme un signe de croissance. Ce n'est pas pour tout le monde, pour beaucoup, la douleur n'est pas si grave et ils ne le ressentent tout simplement pas. En règle générale, une croissance aussi douloureuse survient entre 2 et 3 ans, lorsque tout le système osseux est formé. Cependant, la douleur peut survenir chez les enfants de 7 à 9 ans. Et cela peut aussi être considéré comme une croissance, car à cet âge, de nombreux enfants commencent à s’étirer.

En tout état de cause, aucun médecin n'a encore été en mesure d'identifier la cause du mécanisme de croissance. Selon les médecins, lorsque les os commencent à se développer rapidement, les muscles n’ont tout simplement pas le temps de le faire. Les muscles et les tendons se contractent, adhèrent étroitement aux os et compriment les articulations, ce qui provoque un inconfort. Les endroits douloureux peuvent également être différents - de la cuisse au bas des jambes. La douleur liée à la croissance a ses propres caractéristiques. Elle n'est pas forte, perçante, mais tire, comme après un entraînement intense au gymnase.

Pourquoi cela se passe-t-il la nuit?

Le fait est que l'enfant est constamment en mouvement toute la journée - il joue, court, saute et pendant le sommeil, les muscles se détendent, mais la tension demeure et cause des douleurs. Cependant, ne confondez pas la douleur de la croissance avec des crampes. Ces derniers sont une douleur aiguë qui bloque toutes les étapes de la moindre perturbation. Il n'y a pas d'intervalle clair et de périodicité de la douleur, ainsi que les causes elles-mêmes. Aujourd'hui, l'enfant est gai, joue et s'amuse, et demain, il passe ses soirées à la maison, se plaignant du mal des jambes.

Quand consulter un médecin?

Tout n'est pas aussi inoffensif que je voudrais voir. Parfois, la cause et la douleur dans les jambes peuvent être l'apparition et le développement d'une maladie aussi grave que la polyarthrite rhumatoïde. Le diagnostic exact est juste de ne mettre qu'un médecin.

Une attention particulière doit être accordée si la douleur est accompagnée de:

  • forte fièvre;
  • gonflement des articulations ou des muscles;
  • perte d'appétit, état dépressif;
  • boiter en marchant.

Traiter la douleur à la jambe ou comment aider votre enfant?

Une fois le diagnostic d'arthrite complètement exclu, il est temps de trouver d'autres moyens de traiter les douleurs nocturnes.

  1. Rassurez l'enfant, tenez-le dans ses bras et laissez-le être grand et lourd, mais il veut tellement sentir la chaleur de sa mère. Vous pouvez faire un petit massage des pieds, par exemple une balle spéciale avec une surface en forme d'aiguille épineuse pour activer les récepteurs douloureux.
  2. Se frotter les mains. Il est nécessaire de réchauffer les jambes, une bonne circulation sanguine.
  3. Compresse chaude chauffante. La chaleur est importante car le plus sédatif. Une compresse ou un bain chaud aidera à soulager la douleur dans les jambes.

Comment gérer les accès de croissance de la douleur?

En plus des manipulations manuelles physiques, on ne peut pas se passer de médicaments spéciaux pour un soulagement rapide et efficace de la douleur. Ceux-ci peuvent être:

Ils sont disponibles sous la forme de sirops. C’est pourquoi ils sont faciles à utiliser et ont un bon goût, même pour les patients les plus fastidieux. Avant utilisation, suivez les instructions ci-jointes pour le médicament et assurez-vous que l'enfant ne souffre pas d'allergies, car ces «médicaments miracles» contiennent de nombreuses substances supplémentaires. Si la douleur est associée à la croissance, sa durée de vie sera courte et la rechute peut survenir au plus tôt dans deux ou trois ans. Quelques nuits sans sommeil - un non-sens pour les parents aimants.

Pourquoi les pieds d'un enfant font-ils mal la nuit?

Un enfant peut se plaindre de douleurs dans les jambes à tout âge et, à première vue, sans raison apparente. En particulier, les parents sont alarmés par le fait que leurs jambes commencent à être malades au repos, en position couchée. Et, de plus, quand l'enfant ne peut pas s'endormir ou se réveille du fait que ses jambes se "tordent", "se compriment". Afin de comprendre pourquoi les jambes de l'enfant lui font mal la nuit et de décider de consulter un médecin, il est nécessaire de comprendre la raison de cette indisposition.

Exclure la pathologie

La douleur des jambes chez les enfants peut être un symptôme de nombreuses maladies différentes, allant des changements orthopédiques aux maladies héréditaires. La cause peut être des troubles cardiovasculaires, neurologiques (du système d'innervation central et périphérique).

À la douleur peut conduire à des carences en vitamines et en minéraux. Les lésions infectieuses des articulations, des tissus mous des membres inférieurs sont également accompagnées de douleur. Il existe ce symptôme dans un certain nombre de maladies localisées dans d'autres régions.

Mais, ils ont tous leurs propres caractéristiques. Et seules les manifestations douloureuses ne sont pas limitées. De plus, ces symptômes sont si prononcés et intenses que les inquiétudes à propos de la douleur nocturne des jambes à l'arrière-plan s'estompent et que, en règle générale, l'enfant est déjà observé par un spécialiste du profil concerné.

Si la raison en est des modifications orthopédiques, il est alors possible de trouver chez l'enfant un aplatissement de la voûte plantaire, sa mauvaise position lors de la marche (forme d'installation du pied bot) ou la déformation en valgus de l'articulation de la cheville (dans laquelle les jambes "s'effondrent" à l'intérieur). Il peut s'agir d'une courbure en forme de X ou de O des jambes. Le problème peut être plus grave - tous types de violations de la posture, scoliose, cyphose et autres malformations de la colonne vertébrale et du thorax.

Les dystonies neurocirculatoires, en particulier de type hypotonique (avec une pression artérielle basse constante), sont susceptibles de provoquer des douleurs neurologiques dans les jambes. Dans le même temps, l'enfant éprouvera des symptômes cardiaques (douleur) et intestinaux (péristaltisme).

Les maladies vasculaires sont principalement associées à un apport sanguin insuffisant dans les membres inférieurs en raison d'un débit sanguin veineux réduit (avec varices ou maladie cardiaque congénitale). Une circulation sanguine inadéquate peut également être temporaire - avec de fortes conditions de stress négatives (y compris la peur et la peur).

Les processus inflammatoires généraux (ARVI et autres infections infantiles) et locaux (arthrite, peau et / ou tissus mous) peuvent également être accompagnés d'un symptôme douloureux aux jambes. Il est possible que la fusion purulente (ostéomyélite) ou la destruction aseptique d’une partie du tissu osseux (maladie de Schlatter, Shinz).

Une prise insuffisante de certains oligo-éléments (calcium, potassium, sodium, magnésium) peut également être accompagnée de douleurs musculaires (jusqu’à des crampes) dans les jambes. La raison peut également résider dans la violation héréditaire de la structure du muscle et / ou du tissu conjonctif. Avec la douleur, les tumeurs se développent, y compris les tumeurs malignes.

"Nuit" douleur dans les jambes, en tant que manifestation indépendante

Une telle anxiété isolée survient souvent pendant la période de croissance active de l'enfant et / ou au cours d'un effort physique intense. Et en fait, et dans un autre cas, il y a une surcharge des fibres musculaires tout au long de la journée. Lorsque se produit le plus grand relâchement des muscles, les produits de métabolisme incomplet accumulés (acide lactique), certaines substances inhérentes aux réactions inflammatoires des tissus, sont émis par ceux-ci.

Ces derniers resserrent la lumière des vaisseaux sanguins, ce qui complique la production de produits métaboliques. Il existe un gonflement modéré des fibres musculaires surchargées, qui comprime également légèrement les petites branches des nerfs sensoriels. Tout cela ensemble conduit à la douleur au repos. Sinon, cette condition est appelée "douleur de tension".

Comme indiqué ci-dessus, l'enfant peut décrire le sentiment de douleur en tant que "tord", "compresse". Les manifestations peuvent avoir une très haute intensité. Il demande à caresser les jambes (dans la région du mollet), à masser.

Aide rapidement à faire face à cette manifestation est capable d'un bain relaxant (légèrement chaud) avec l'ajout d'un extrait d'aiguilles. Un léger massage des pieds, des mollets et des cuisses viendra compléter l'effet. Les jeunes enfants sont bien aidés par l’effet psychologique de la «couverture magique».

Si de telles manifestations se produisent régulièrement, consultez un pédiatre.

"Maman, j'ai mal aux pieds!" Comment reconnaître et éliminer les douleurs nocturnes chez les enfants

Est-ce que l'enfant se réveille au milieu de la nuit et se plaint de douleurs aux jambes? Vous caressez et étirez ses jambes, le calmez, mais vous ne savez pas: faut-il consulter un médecin ou s’entendre avec des antidouleurs? S'il n'y a aucune raison visible de l'apparition de douleur, telle que blessures, entorses et muscles, maladies internes, alors votre enfant a ce qu'on appelle un syndrome de douleur de croissance.

L'enfant a mal aux jambes

Au cours de la période de croissance intensive (de 4 à 12 ans), 15% des bébés ont présenté une douleur aux membres au moins une fois. Et 50% des enfants ressentent cette douleur périodiquement. Cela se produit généralement avant d'aller au lit et la nuit, et le matin, la douleur disparaît. L'enfant peut se réveiller avec des douleurs dans les jambes. Ces phénomènes ne nuisent pas à l’enfant, mais ils peuvent quand même lui donner un fort inconfort.

Les experts ne sont pas parvenus à un avis commun sur les causes des douleurs de croissance. Certains pensent que la cause de la douleur réside dans le périoste, qui n'a pas le temps de se développer au-delà des os. D'autres soutiennent que le point n'est pas du tout dans les os, mais dans les muscles et les ligaments immatures. Quoi qu’il en soit, il est fort probable que toute la zone de croissance active blesse et empêche l’enfant de s’endormir normalement.

La plupart des enfants se plaignent de douleurs à l'avant des cuisses, aux mollets ou sous les genoux après une marche intense, une course à pied, un saut, une nage, le cyclisme. Les petits bouleversements se précipitent toute la journée, incapables de rester immobiles, leurs muscles et leurs ligaments sont débordés par l'effort constant.

Le soir, certains enfants peuvent ressentir des crampes, des contractions musculaires saccadées, comme après une longue marche ou un jogging sans entraînement. La douleur peut durer de quelques secondes à quelques heures. L'intensité des sensations de chaque enfant se manifeste de différentes manières, certaines hurlant même de douleur et se réveillant en pleurant la nuit.

Il est possible de distinguer les douleurs de croissance nocturnes des enfants des maladies graves et des blessures par plusieurs signes.

Symptômes de douleur de croissance

  1. Un signe typique de douleur liée à la croissance est qu’elle n’apparaît que lorsque l’enfant se repose. Lorsque le bébé est couché, assis ou dort, les muscles des jambes commencent à faire mal ou à faire du bourdonnement. Parfois, l'enfant a l'impression que ses os sont étirés et tordus.
  2. L'enfant a une température et un appétit normaux, il n'a pas l'air léthargique. Il n'y a pas de rougeur, gonflement, peau change dans la région de la douleur. Une fois les douleurs nocturnes passées, le bébé est réveillé et redevient actif.
  3. Un autre signe certain de douleur à la croissance est la façon dont l'enfant réagit au toucher. Les enfants gravement malades ou blessés ne peuvent supporter le toucher. Avec des douleurs de croissance, l'enfant se sent soulagé lorsqu'il est caressé, massé et embrassé.

Une visite chez le médecin vaut la peine si la douleur de l’enfant ne s’arrête pas du matin au soir, si la température monte et que l’appétit disparaît, et que faiblesse et indisposition se font sentir. Les douleurs de croissance peuvent être facilement gérées à la maison et sans intervention médicale.

Comment soulager l'état de l'enfant

  1. Calmez le bébé, expliquez-lui que ses jambes lui font mal à force de grandir et de devenir plus fort.
  2. Caresser, masser légèrement, frotter, s'étirer, prendre un bain chaud avec une tisane apaisante aidera à soulager les tensions et à détendre.
  3. En cas de douleur intense, compresses chaudes et emplâtres de moutarde, frotter avec de l'huile de pêche, Troxevazin, le baume Rescue-man aidera.
  4. Les bandages avec bandage élastique soulagent parfaitement la douleur.
  5. Les squats, les joggings faciles sur place, les exercices tels que "Birch" et "Bicycle" améliorent la circulation du sang veineux et distraient l'enfant de la douleur et des spasmes.
  6. Si la douleur chez un enfant est si intense la nuit qu’il ne peut pas dormir, vous pouvez lui donner une moitié de Paracétamol ou de Nurofen. N'oubliez pas que les experts ne recommandent pas de donner de l'aspirine aux enfants.

Les enfants qui pratiquent une activité sportive ou dansent plusieurs heures par jour et passent beaucoup de temps à jouer à des jeux dans la rue ont besoin d’un rythme plus lent et d’une pause. Pas besoin de charger les enfants avec des cours supplémentaires, il est préférable de développer l'habitude de faire des exercices le matin.

Pendant la période de croissance intensive, les enfants ont définitivement besoin d'un sommeil complet. Si les remèdes à la maison pour soulager la douleur ne vous aident pas, faites appel à un ostéopathe expérimenté. En quelques séances, il peut relâcher les ligaments contractés et créer les conditions idéales pour la croissance des os. Les douleurs de croissance sont temporaires et passent rapidement.

Un minimum de stress, des relations de confiance dans la famille, une attitude positive de la part du père et de la mère aideront le bébé à survivre dans cette phase difficile du développement. N'oubliez pas qu'être un enfant n'est pas moins difficile qu'un parent.

Avez-vous eu des douleurs de croissance dans votre enfance? Comment votre famille a-t-elle géré ce syndrome? Partagez l'article avec vos amis, il leur sera utile de connaître les caractéristiques du développement de l'enfant.