Ça fait mal de marcher sur le talon - guérir les remèdes populaires

Beaucoup de gens s'intéressent non seulement à la douleur au talon, mais également à la gestion des sensations désagréables. Les principaux agents provocateurs sont les modifications pathologiques des articulations et des os, ainsi que les perturbations métaboliques conduisant à des processus dégénératifs dans les tissus mous et la peau. Il est très important de commencer le traitement correct à temps pour résoudre un tel problème, sans quoi diverses complications graves peuvent se développer.

Tout au long de la journée, une personne utilise activement ses jambes, respectivement, toute la charge tombe sur les talons. Et si vous devez toujours porter des chaussures inconfortables, vous pouvez faire face à la douleur des membres inférieurs à un âge précoce. Pour bien comprendre comment agir dans une telle situation, il est nécessaire de s’attaquer aux principales causes de la douleur.

Raisons

Si nous examinons les données des statistiques médicales, elles définissent la fasciite plantaire comme la principale cause de la pathologie. Quand il se développe, le tissu conjonctif en souffre (des déchirures de fibres ou une inflammation se développent).

Si des sensations douloureuses apparaissent à cause de l'éperon formé, leur caractère sera alors perçant. En outre, l'arthrite peut être une maladie qui provoque un état inconfortable en marchant.

Les causes de la douleur peuvent être les suivantes:

  1. Paratendinite au talon, caractérisée par une douleur constante, localisée au plus profond du tendon;
  2. Diverses pathologies des structures osseuses des talons;
  3. Blessure ou rupture du tendon du talon;
  4. Bursite du talon en progression;
  5. Spurs.

En outre, les talons peuvent blesser les personnes souffrant de surcharge pondérale en grandes quantités. Dans le diagnostic de certains patients, il a été constaté que les causes de la douleur au talon constituaient une violation de la colonne vertébrale et du pied plat.

Il est très important de déterminer si un talon ou deux font mal. Si un seul membre est atteint, par exemple le membre gauche, le patient présente une probabilité élevée de progression du processus inflammatoire du nerf sciatique. Cette relation est due à un métabolisme inapproprié. À savoir, le calcium, qui est le principal élément structural des os, et quand il est éliminé par lessivage, leur éclaircissement se produit.

Pratiquement toutes les personnes qui ont blessé le tendon du talon sont restées debout debout ou pendant longtemps (par exemple, lorsque le travail le requiert). Dans certains cas, les provocateurs de la maladie sont des infections, en particulier celles sexuellement transmissibles. La seule cause est la forme congénitale de la pathologie dans laquelle on observe la déformation de l'articulation.

Recettes de plein air

Avant de commencer un traitement médicamenteux, il est recommandé d’étudier attentivement les schémas thérapeutiques utilisés pour traiter les remèdes populaires.

Le moyen le plus simple et le plus efficace de soulager la douleur est l'immersion totale du pied dans un bassin rempli de glace ou d'eau très froide, puis un mouvement brusque dans un récipient rempli d'eau chaude. Ce contraste contribue au soulagement rapide du processus inflammatoire, à l'élimination de l'œdème. La méthode aide également à ramollir les fissures et les cors. Cependant, il convient de noter que le schéma ne fonctionne pas si l'infection fongique ou l'arthrose en sont les provocateurs.

Pour soigner les douleurs causées par les éperons, les fissures ou les callosités, la vapeur des jambes aide efficacement. Pour le bain, vous devez prendre, à base d'un litre d'eau, 2 comprimés de dipyrone et de furatsilina, ainsi qu'une cuillère à soupe de miel et une cuillerée à thé de vinaigre de cidre de pomme. La procédure ne dure pas plus de 25 minutes. Vous devez ensuite retirer soigneusement la peau exfoliée et appliquer une compresse d’argile. Fixez avec des bandages et laissez passer la nuit.

Lorsque le sel est déposé, il est recommandé de traiter les attaques douloureuses avec des lotions. Pour ce faire, il est préférable d’utiliser du radis noir râpé sur une râpe fine (avec le jus). La messe doit être posée sur une gaze et fixée sur le talon. Laissez la lotion pendant la nuit. La procédure se fait tous les jours pour soulager la douleur.

Convient également aux compresses de pomme de terre, cuites dans une pelure et en purée. Il devrait être appliqué sur la zone douloureuse, réparer et laisser pendant 2 heures. Vous devez faire la procédure pendant la semaine 1 fois par jour.

Si la douleur au talon est causée par une infection accrue, un médicament comme le permanganate de potassium, connu sous le nom de manganèse, convient. Traitez la zone touchée deux fois par jour avec une solution faible, vous pouvez toujours utiliser l'iode de la même manière.

La composition de 50 millilitres d’iode, une cuillerée à thé de sodium ou de sel de mer et une cuillère à soupe de miel n’est pas un moyen efficace de soulager la douleur aux talons. Tous les composants doivent être soigneusement mélangés pour obtenir une consistance uniforme et fixés au point sensible. Laissez la lotion toute la nuit et le cours ne dure pas plus de cinq jours. Si nécessaire, vous pouvez répéter la procédure avec du sel après six mois, à titre préventif.

En cas de douleur, un mélange intéressant sauve souvent, qui contient un œuf de poule (trempé dans du vinaigre pendant 7 jours, puis malaxé) et du beurre (environ 50 grammes). Tous soigneusement mélanger et faire des compresses de nuit.

Recettes à l'intérieur

S'il est pénible de marcher sur les talons, il est recommandé de combiner les remèdes populaires à usage local avec des recettes pour l'administration interne.

Dans ces cas. Lorsque, en marchant, on ressent une douleur prononcée due à l'arthrite ou à l'arthrose, la personne est détruite dans la structure de l'articulation et des tissus environnants. Il faut faire attention aux recettes qui visent à arrêter le processus de formation de dépôts de sel et la destruction du joint.

Les aliments enrichis en gluten fonctionnent mieux à cet égard, tels que la gelée, les gelées, le bouillon de poulet au poulet ou le bouillon de bœuf. Pour reconstituer le collagène, vous devez utiliser des coquilles d'oeufs moulus (peut être utilisé comme additif alimentaire dans les plats).

En outre, la bonne décision sera de bien nourrir et de normaliser l'équilibre eau-sel, ce qui peut être obtenu en réduisant l'apport en sel à deux grammes par jour. Chaque jour, une personne devrait boire dans les deux litres d'eau.

Soulager rapidement la douleur dans le talon et les articulations facilite l’utilisation quotidienne de la teinture, qui comprend du vinaigre de cidre, de la vodka, de l’ail et une décoction de feuilles de bouleau.

Dans la plupart des cas, le port constant de chaussures ou de semelles confortables aide à soulager la douleur dans les talons. Il est très important de respecter les procédures d'hygiène et, à titre de mesure préventive, il est conseillé de se rendre dans un bain pour éliminer tout le corps. Si une personne se sent mal à l'aise en marchant, il est nécessaire d'effectuer une radiographie, une IRM, qui permettra d'éviter toute complication.

Pourquoi le talon fait-il mal et blesse-t-il pour attaquer?

Un inconfort au talon indique les conséquences d'une blessure ou de la présence de la maladie. La partie massive du pied est conçue pour supporter des charges lourdes et pour absorber les chocs au niveau de la colonne vertébrale. Cela contribue à son anatomie et à ses dépôts graisseux denses. La structure de la cheville est concentrée de nombreuses terminaisons nerveuses, vaisseaux sanguins, tendons. La structure osseuse spongieuse augmente le risque de divers types de dommages. Leur résultat - le talon fait mal et ça fait mal d'attaquer à chaque pas.

Causes de la douleur

L'intensité et la localisation de la douleur dépendent de la cause de son apparition. Distinguer entre les sources naturelles et domestiques de problèmes et causées par les processus inflammatoires de la zone du talon. Le premier groupe de facteurs est associé à l'activation de la charge statique sur la semelle. Ensuite, la douleur se manifeste rarement dans un état de repos. Le second groupe de causes est causé par un trouble du système endocrinien ou une immunité. Cela crée une condition favorable à l’infection des tissus mous du pied par divers micro-organismes.

Chaussures inconfortables

Lorsque les chaussures tout-aller ne correspondent pas à la taille réelle du pied (étroites, étroites, écrasantes), la marche provoque des sensations douloureuses. Un symptôme désagréable est plus souvent observé chez les femmes en raison de la nécessité d'utiliser des talons.

Afin de ne pas surcharger la partie inférieure de la cheville et d’empêcher son inflammation ultérieure, il est recommandé de respecter des règles simples:

  • Ne portez pas de chaussures longues avec des chaussures plates ou des talons trop hauts (hauteur maximale - 7 cm).
  • Évitez les matériaux de mauvaise qualité qui pourraient comprimer excessivement le pied, frotter la peau.
  • Évitez toute abrasion excessive de la semelle, surtout avec les pieds plats.
  • Choisissez des chaussures avec soutien de la voûte plantaire, de préférence sur une base orthopédique.

Dans certains cas, il est possible d’obtenir des chaussures confortables à l’aide de semelles spéciales qui fixent le pied dans la position optimale.

Surpoids

L'excès de poids augmente considérablement la pression sur les jambes. La cheville souffre particulièrement. Une bonne nutrition, une activité physique et un massage systématique des pieds devraient remédier à la situation. Le régime devrait inclure des aliments contenant des protéines, des vitamines et des micro-éléments. Chaque jour, vous devriez dépenser plus de calories que vous n'en consommez. Contribue à l'amélioration du métabolisme et à la combustion de l'excès de graisse, le jogging matinal, la natation, le cyclisme, le fitness, l'athlétisme.

Charge excessive sur les jambes due au mode de vie

La nécessité de rester debout ou debout à long terme augmente la charge totale sur la région du talon. Une personne sédentaire qui a décidé d'augmenter considérablement l'activité motrice sera confrontée à une erreur de physiologie. Ses manifestations sont des douleurs dans la voûte longitudinale du pied, des cors, des callosités. Il est nécessaire d'augmenter progressivement la pression sur les jambes, en particulier chez les personnes présentant une fine couche de graisse sous-cutanée à la surface plantaire.

Bursite du calcanéum

C'est une inflammation de la partie articulaire - le sac synovial. Il y a la bursite arrière et la maladie d'Albert - l'achillobursite. Causes potentielles:

  • L'utilisation de chaussures serrées, frottant le talon, augmente la charge.
  • Diverses blessures affectant le ligament talon-fibulaire postérieur.
  • Développement de la croissance osseuse sur les jambes (déformation de Haglund). L'un des symptômes de la maladie - une augmentation visuelle de la taille du talon.
  • Pieds plats, pied bot.
  • Lupus érythémateux systémique, polyarthrite rhumatoïde, autres maladies auto-immunes.

La douleur dans les deux types de perturbation est localisée derrière le talon, où sa partie saillante se connecte au tendon d’Achille.

Fasciite plantaire

C'est une conséquence des lésions ou de l'inflammation du fascia plantaire, responsable de la connexion de l'os du talon au pied. Une fonction supplémentaire de la structure anatomique - offrant la possibilité de bouger complètement.

Les facteurs de risque de fasciite plantaire incluent:

  1. Embonpoint, troubles métaboliques, niveaux hormonaux.
  2. La grossesse, au cours de laquelle une femme prend activement du poids, modifie la nature habituelle de la démarche.
  1. Long séjour sur les jambes, propre aux employés des professions concernées et aux athlètes - athlètes, planchistes.

Le plus souvent, la maladie se manifeste après 40 ans, lorsque le corset musculaire est affaibli et qu'il se produit une baisse d'activité liée à l'âge.

Arthrite, arthrose

Au stade initial, les processus dégénératifs inflammatoires se développent sans signes de douleur. Modifications de l'état du tissu osseux détectées lors de la radiographie. L'arthrite à 2 et 3 degrés manifeste une douleur intense, surtout en marchant. Symptômes supplémentaires - gonflement des jambes, rougeur, augmentation significative de la taille de la cheville.

La déformation des pieds est inévitable. Par conséquent, une réduction de l'intensité des symptômes est faite immédiatement - avec un traitement médical, un cours de physiothérapie. Il est important de prévenir la perte de mobilité personnelle.

Talon spitz

C'est une verrue à la surface de la peau du talon. Cela donne une sensation désagréable et une difficulté à marcher. Spitz plantaire - la source de la douleur, des brûlures, des démangeaisons. La méthode de traitement comprend une chirurgie et un traitement médicamenteux.

L'ostéoporose

Il se caractérise par la fragilité des os due à une diminution de leur densité. À 2 stades ou plus de la maladie, la région située à droite ou à gauche du ligament calcanéo-fibulaire est incommodante. Pathologie chez l'adulte à partir de 37 ans. Le principal facteur de pathogenèse est la lixiviation des micronutriments du tissu osseux. Le développement du phénomène contribue à:

  1. Nutrition maigre.
  2. Mauvaises habitudes
  3. Ménopause précoce, menstruations tardives.
  4. Allaitement maternel à long terme.

Simultanément à la douleur, les effets de l'ostéoporose se retrouvent avec la scoliose, ce qui réduit la croissance du corps. En outre, la violation peut être identifiée avec une adhérence anormalement longue des fractures. La thérapie est basée sur le respect du régime alimentaire correct, de médicaments, stimulant la restauration des os.

Classification des maladies en fonction de la nature de la douleur

La principale cause de la pathogenèse à long terme des maladies est une légère adhésion des tissus des os et des tendons pendant la nuit, lorsque le corps est restauré. Le matin, les ligaments du pied accumulés sont détruits en raison d'une augmentation spontanée de la pression statique, provoquant une douleur de localisation différente.

Douleur au talon le matin

Les microtraumatismes du talon provoquent des douleurs aux muscles de la cheville, entraînant une fasciite plantaire. Symptômes de la maladie - douleur aiguë le matin au lever du lit. Si, au cours de la journée, l'état est normalisé et que le soir la douleur aiguë réapparaît, le diagnostic d'épine de talon est supposé. C'est une croissance de calcium sur le bas du pied. Un traitement opportun empêchera un inconfort systématique ultérieur.

Ça fait mal de marcher sur le talon

Le pincement du nerf sciatique se manifeste le matin par des sensations douloureuses au-dessous de la cheville. Cela est compréhensible, puisque la longueur de la fibre va de l'articulation de la hanche jusqu'aux orteils.

Douleur à l'arrière du talon

En raison d'une achillodynie, exostose du talon. Chacune des maladies n'est pas immédiatement apparente. Dans le premier cas, le sac de talon est affecté. Après cela, la cheville fait mal quand on la touche. 9 patients sur 10 signalent une augmentation de la gêne, même au repos.

La deuxième pathologie du tableau clinique est un analogue de l'éperon de talon. L'exostose est caractérisée par la formation de croissances. De nouvelles pousses mûrissent derrière le calcanéum avec une pathogenèse parallèle de la bursite.

La douleur de la localisation chez les adolescents est caractérisée par une apophysite calcanéenne. Prévient chez les garçons en parallèle sur les deux jambes. Il se manifeste après une longue course ou un exercice.

Douleur au milieu du talon (simultanément avec une douleur dans le dos)

Il témoigne pour Achilloburse. La douleur tirante autour du cuboïde est transmise sur tout le plan du pied lorsque la charge est exercée. Les symptômes comprennent un gonflement douloureux de l'arrière du pied. Le traitement doit être effectué par un spécialiste expérimenté, notamment en cas de pathologie prolongée.

Douleur, engourdissement ou fourmillements dans différentes parties du pied

Est une manifestation de varices dans le pied, diverses formes de dommages ou de violation des fibres nerveuses:

  • Le syndrome phahalène est causé par une compression des nerfs derrière la cheville avec des sensations douloureuses caractéristiques de 30 secondes;
  • violation des voies nerveuses tibiales;
  • Le syndrome de Tinel est accompagné de douleurs lancinantes du pied au genou.

De telles sensations peuvent indiquer la présence d'une tendinite d'Achille, d'une apophysite calcanéenne, d'une neuropathie sensorielle héréditaire.

Diagnostic des maladies à l'aide de méthodes instrumentales et de laboratoire

Lors de la première étape de l'examen, un examen visuel est effectué et un sondage de la partie du pied atteinte est effectué, puis le patient est interrogé. Ensuite, pour déterminer les changements de talon, il est nécessaire d’utiliser du matériel médical spécial. La troisième étape est une analyse de sang en laboratoire (elle peut précéder les diagnostics du matériel).

Diagnostic de la fasciite plantaire

Implique une tomographie à rayons X, calculée. Un examen préliminaire par un médecin vise à vérifier la sensibilité et le tonus des muscles de la cheville, des réflexes, de la coordination des mouvements. Le plus informatif fournit l'IRM.

Diagnostic des éperons

Toutes les croissances de calcium et les endroits douloureux sont facilement détectés par les tissus compactés lors de la réception initiale par un spécialiste. Il est presque impossible de les sentir. Par conséquent, avec les tendons enflammés, ils ne sont visibles que dans la radiographie. Le diagnostic est confirmé par les observations des ménages. Il y a une douleur insupportable après un changement de position du corps, une raideur matinale dans l'articulation, une augmentation de l'inconfort en marchant.

Parmi les méthodes de diagnostic, les tests aux rayons X et en laboratoire présentent le niveau d’information approprié. Il est important que le médecin exclue les autres maladies du talon (syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante).

Diagnostic de l'apophysite calcanéenne chez l'adolescent

L'examen médical est d'une importance primordiale. Toutes les hypothèses sont corroborées par les résultats de méthodes complexes d’imagerie par rayonnement - IRM, ultrasons. Ensuite, le patient subit un diagnostic de laboratoire. L'examen radiographique dans ce cas est inutile.

Diagnostic de l'achilodynie

Les tissus mous, les muscles autour de l'os du talon dans les articulations du tendon d'Achille sont examinés par échographie, IRM. Les mesures radiologiques sont caractérisées par une valeur diagnostique inférieure. À la discrétion du médecin, une ponction de la cavité synoviale peut être nécessaire, suivie d'une analyse de l'échantillon de matériau.

Achillobursite diagnostics

Tout d'abord, le patient subit un examen aux rayons X qui révèle les conséquences d'une lésion et d'une destruction des os par la polyarthrite rhumatoïde. Ensuite, votre médecin vous prescrira un diagnostic de laboratoire. Un test sanguin peut détecter la goutte. La ponction et la prise du contenu des sacs tendineux confirment ou nient la présence d'une bursite virale.

Diagnostic de compression nerveuse

La compression du nerf peut être compliquée par le diabète sucré et des lésions du système nerveux central. Un test de glycémie est effectué pour déterminer le diagnostic. Techniques instrumentales supplémentaires utilisées:

  • IRM, l'échographie détecte l'inflammation, les tumeurs, les nerfs affectant.
  • L'électroneuromyographie (ENMG) détermine la qualité de la perméabilité des signaux des fibres musculaires aux terminaisons nerveuses.
  • La radiographie détecte les excroissances calciques et la déformation des os.

Presser le nerf est également déterminé indépendamment. Assis sur le bord de la chaise et en plaçant un poids modéré sur le genou, vous pouvez sentir la douleur au bas de la cheville. Cela confirme la présence de troubles neurologiques.

Quel médecin contacter?

Neurologue, traumatologue, orthopédiste, des techniques thérapeutiques combinées vous prescriront un traitement complet. Lors de la visite d'un établissement médical, il est préférable de passer par la consultation initiale avec un médecin généraliste. Il écrit une référence aux spécialistes des profils énumérés.

Traitement

Lors des premières manifestations de symptômes douloureux dans la région du talon, il est préférable de ne pas différer la visite chez le médecin. Si vous attendez la transition vers une forme chronique, il n’est pas possible de régénérer complètement le tissu osseux (par exemple, en cas d’arthrite, d’arthrose). Mais restaurer le mouvement naturel est tout à fait possible. Pour diagnostiquer, identifier les véritables causes et prescrire un traitement compétent à des médecins de différents profils et uniquement par des efforts communs. La thérapie est menée dans plusieurs directions, prescrites:

  1. Un régime qui implique de prendre des vitamines (en particulier le groupe C), des oligo-éléments, des minéraux. L'utilisation de jus de fruits naturels, de décoctions d'herbes, d'aliments protéinés, y compris ceux contenant le contenu en PUFA Oméga-3, est recommandée.
  2. Gels, pommades à effet analgésique, activant la restauration du tissu osseux, intégrité des tendons.
  3. Médicaments à usage oral et par injection (des antibiotiques sont prescrits pour les stades avancés de la maladie). Le but est d'engourdir le patient et d'arrêter les processus inflammatoires.
  4. Cours de récupération physiologique à l'aide de procédures de massage spécialisées et d'exercices de gymnastique. Cette approche peut améliorer la circulation sanguine et l'absorption des nutriments dans les zones touchées.

Un point à noter: onde de choc, procédures au laser, électrophorèse. Ces manipulations sont attribuées individuellement, en tenant compte du diagnostic et des caractéristiques du patient.

Prévention

La prévention de la douleur dans le talon repose sur la protection contre les dommages, le refus de l'hypodynamie et les soins quotidiens de la peau. Le respect d'une nutrition adéquate - élimination des boissons alcoolisées et gazeuses, aliment à faible valeur nutritionnelle, est tout aussi important. Il est recommandé d'éviter autant que possible les dommages aux pieds, aux coups violents, aux surcharges, aux longs séjours sur les jambes. L'élimination précoce des premiers signes de violation aidera à éviter les sensations désagréables à l'intérieur de la zone du talon et à prévenir leur récurrence.

Le talon fait mal, ça fait mal d'attaquer

Les talons font partie intégrante du pied. Ils se composent d'os et d'une douce couche de graisse. Une telle structure aide les jambes à supporter les charges importantes résultant de la marche et de la course. Les tissus des talons affaiblissent la pression apparaissant au cours du mouvement et protègent la colonne vertébrale d'éventuelles blessures Ensemble avec le pied, ils remplissent la fonction d'un amortisseur.

Le calcanéum est rempli de vaisseaux sanguins, de fibres nerveuses et de tendons qui augmentent la sensibilité de cette partie du pied aux blessures externes. Il est facile de l'endommager et, par conséquent, la douleur sera ressentie lors de la marche. La probabilité élevée de blessures est en grande partie due à la structure anatomique des talons.

Ça fait mal de marcher sur le talon le matin après le réveil

Douleur au talon le matin - le phénomène est fréquent. Des sensations douloureuses apparaissent immédiatement après le sommeil. Il suffit de sortir du lit - une douleur désagréable couvre presque tout le pied. Il est nécessaire de se déplacer sur la pointe des pieds, car il est douloureux de marcher sur le pied complètement.

La douleur disparaît progressivement, mais peut revenir après une longue position assise ou couchée. Le syndrome désagréable se fait sentir immédiatement après qu'une personne a marché sur sa jambe.

La cause de cette condition est la fasciite plantaire. La douleur au talon est le principal symptôme de cette maladie. Dans la plupart des cas, les sensations douloureuses sont causées par des modifications inflammatoires et dégénératives survenant dans la gaine du tissu conjonctif plantaire - fascia.

Raisons contribuant à des processus négatifs:

  • Surcharge du pied. Cela se produit lorsque:
    • porter des chaussures, des sandales ou des bottes sans talon;
    • une augmentation significative et rapide de l'activité motrice;
    • rester debout, cela est dû au type d'activité de production;
    • ensemble rapide de livres supplémentaires.
  • Pieds plats dans lesquels la voûte plantaire tombe et la gaine plantaire trop serrée. Le résultat: des microtraumatismes douloureux.

L'inflammation du fascia peut devenir chronique avec le temps. Ce processus conduit au fait que dans le domaine de l'inflammation se déposent des sels de calcium. Croissance osseuse progressivement formée - épine de talon. Cela provoque une douleur, particulièrement désagréable le matin.

Ça fait mal au talon: causes possibles

Les causes des sensations douloureuses peuvent être combinées en plusieurs groupes.

І. Maux systémiques:

  • Spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante) - inflammation chronique des articulations et de la colonne vertébrale. La cause de la maladie est l'hostilité du système immunitaire humain aux tissus des ligaments et des articulations du corps. Les vertèbres se confondent et l'épine n'est plus flexible ni mobile. C'est souvent la douleur au talon qui est le premier symptôme de la maladie. C'est tellement douloureux que cela ne vous permet pas de rester sur un sol dur.
  • La polyarthrite rhumatoïde est l’une des affections articulaires les plus graves. Il procède avec de multiples complications. Le syndrome douloureux n'apparaît que pendant le mouvement. Lorsque l'inflammation augmente, les sensations angoissantes peuvent se réveiller la nuit et perturber jusqu'au matin.
  • La goutte Cette maladie métabolique se caractérise par le fait que des cristaux d’urate sous forme d’acide urique s’accumulent dans divers tissus de l’organisme. Une douleur intense apparaît dans les articulations. Ils rougissent, deviennent chauds et gonflent. La goutte affecte le plus souvent les articulations du pouce sur les membres inférieurs, propageant la douleur à l'os du talon.
  • Ecchymose du calcanéum, qui s'accompagne en outre d'une inflammation des tissus adjacents. Il y a une douleur brûlante sous le talon, comme percée d'une flèche pointue. Elle devient insupportable en essayant de se tenir sur une jambe meurtrie.
  • Fracture du calcanéum. Le syndrome de la douleur est né dans le domaine des dommages. Le talon est déformé dedans ou dehors. Le pied entier gonfle et est couvert de petits hématomes. Il est impossible de marcher sur un pied: la douleur ne le permet pas.
  • Rupture ou distension du tendon. Mieux vaut ne pas plier la semelle: les sensations sont très douloureuses.
  • Maladie du Nord (épiphysite calcanéenne). La maladie se manifeste sous la forme d'une micro-fracture de fibres du tissu conjonctif dans la région du calcanéum. Inquiet de la douleur sur le côté et l'arrière du talon. Il peut être ressenti lors de la palpation du pied, mais se produit principalement lors de mouvements actifs.

III. Maladies inflammatoires:

  • La bursite est une inflammation qui survient après des blessures ou une irritation mécanique constante des membres. Il arrive que les causes visibles de la bursite soient absentes. La maladie se caractérise par tous les signes classiques d'inflammation: rougeur et gonflement du talon, sensibilité au toucher. Si l'inflammation devient chronique, la peau devient plus dense.
  • Tendinite d'Achille. Un facteur provoquant dans le développement de l'inflammation est trop de stress sur les muscles du mollet. La température de la peau augmente, les talons gonflent et deviennent rouges. Un tendon enflammé peut éclater en émettant un son éclatant caractéristique.

Sans soins médicaux d'urgence ne peut pas faire.

Iv. Maladies infectieuses:

  • Tuberculose osseuse. Cela commence par la nécrose de grandes surfaces cutanées ou par la fonte de la substance osseuse. Le processus d'infection couvre une vaste zone, provoque la formation de fistules purulentes. Dans quelques semaines, il pourra faire une pause et la personne sera en rémission. Mais le plus souvent, la maladie entraîne la déformation des membres et la boiterie.
  • Arthrite réactive. Ils provoquent des infections urogénitales et intestinales, qui se présentent sous une forme latente. Les douleurs au talon ne se manifestent pas seulement dans le processus de marche. Souvent, ils dérangent la nuit. Dans le même temps, les sensations douloureuses sont assez fortes et plus désagréables que pendant la journée.
  • L'ostéomyélite du calcanéum est un processus purulente-nécrotique causé par une bactérie. Il se développe dans l'os et la moelle osseuse, englobe les tissus mous environnants. La douleur est vive et ennuyeuse, éclatant de l'intérieur. Ils sont rehaussés au moindre mouvement. Le talon devient à la fois rouge et œdémateux.

V. Autres maladies:

  • le diabète;
  • tumeurs malignes;
  • neuropathie du nerf tibial.

Seul un médecin peut diagnostiquer une maladie spécifique. Vous devez contacter un rhumatologue ou un traumatologue. Vous devrez peut-être également consulter un neurologue, un chirurgien ou un oncologue.

Traitement de la douleur au talon

Après avoir réussi l'examen, le spécialiste prescrit une thérapie complexe. Sa composition dépend de la cause de la douleur.

Pour réduire la douleur et sa prévention, utilisez les recommandations suivantes:

  • Faites attention à la sélection des bonnes chaussures. Que ce soit plus cher, mais plus pratique et confortable. La hauteur de talon la plus acceptable est de 4–5 centimètres.
  • Si vous avez un excès de poids, vous devez vous efforcer de vous en débarrasser. Les livres en surpoids surchargent les muscles des pieds.
  • Faites de l'exercice pour les jambes. Cela inclut de plier et de plier les pieds pendant deux ou trois minutes. Il est préférable de faire des exercices en position assise. Pas mal de monter une boule de massage pieds nus, essayez de ramasser de petits objets avec vos orteils.
  • Si possible, marchez pieds nus dans le sable et l'herbe.

Traitement de la douleur dans les remèdes populaires au talon

De nombreux conseils de médecine traditionnelle aident efficacement à réduire les sentiments douloureux. Voici quelques méthodes:

  • Bain de pieds contrasté. Vous devez faire cuire deux plats: l'un avec de l'eau tiède, l'autre avec du froid. Les pieds doivent être trempés à tour de rôle et maintenus pendant plusieurs minutes. Ensuite, essuyez les pieds et portez des chaussettes en coton.
  • Bains relaxants. Dans l'eau tiède (4-5 litres), ajoutez 100 grammes de sel de mer et une cuillère à café d'extrait de pin. Trempez vos pieds dans le bain et maintenez pendant un quart d'heure. La deuxième méthode pour exécuter la procédure: hachez la souche de chou du chou avec une râpe et versez de l'eau bouillante dessus; Laisser infuser une demi-heure et ajouter un peu d'eau chaude. Dans un tel bain devrait tenir vos pieds pendant environ vingt minutes.
  • Transformez en purée 0,25 kg de racine d'iris. Versez-le avec la même quantité de vodka et laissez-le dans une pièce sombre pendant quelques semaines. La teinture sert à la fabrication de compresses: humidifiez le pansement, attachez-le au talon et enveloppez-le dans une pellicule de plastique. Dans la matinée, retirez le bandage. Il est nécessaire d'utiliser des compresses avec un iris pas moins de vingt jours de suite.
  • Préparez un mélange de miel et de momie. Les composants doivent être dissous dans une quantité telle: 2 cuillères à soupe de miel et 5 grammes de momie. La pommade faite maison doit être lubrifiée avec des talons avant de se coucher.

Propolis, radis noir, fleurs de lilas, ail, gruau de pomme de terre sont également utilisés.

Les remèdes populaires peuvent être utilisés parallèlement à la prise de médicaments et à la réalisation des procédures prescrites par le médecin.

Les méthodes simples décrites ci-dessus ne peuvent que temporairement soulager l’inconfort. Pour que la douleur au talon cesse de déranger, il est nécessaire de diagnostiquer la cause du problème. Ceci est seulement un spécialiste.

Le talon fait mal, ça fait mal à attaquer: causes et traitement

Le pied humain est un mécanisme naturel unique qui nous permet de bouger confortablement, offre une stabilité, une manœuvrabilité et une vitesse élevées, et ce, malgré la petite taille par rapport au reste du corps. L'une des parties les plus importantes du pied est le talon, qui joue le rôle de dépréciation dans le processus de marche et de course. Cela est possible grâce à la structure particulière du calcanéum et à une épaisse couche de graisse sous-cutanée qui forme un "oreiller" sur lequel nous nous appuyons doucement. Cela s'accompagne souvent de sensations désagréables, puis des questions se posent: que faire si le talon fait mal, ça fait mal d'attaquer et il est impossible de marcher normalement?

Comprendre les causes de ce problème n’est pas facile, car la douleur dans la région du talon accompagne un certain nombre de maladies et de blessures. Cependant, le symptôme est le plus souvent dû à des facteurs non pathologiques: une charge importante sur les jambes ou le port de chaussures inconfortables. Dans une telle situation, les femmes sont particulièrement souvent fascinées par les belles chaussures à talons hauts. Mais sous les signes de fatigue banale des jambes, il est possible de cacher des maladies graves qui doivent être détectées à temps et commencer à guérir. Par conséquent, comprenons ensemble pourquoi les talons peuvent faire mal le matin ou à tout moment, en marchant ou au repos, de dessous, derrière ou sur les côtés - en un mot, nous allons discuter de toutes les causes possibles du problème et examiner les options de traitement à domicile.

Caractéristiques du talon d'une personne

Le squelette du pied est formé de vingt-six os, ce qui est vraiment étonnant compte tenu de ses dimensions modestes. Le calcanéum est le plus grand de cette construction, il a une structure spongieuse et un corps allongé aplati sur les côtés. Il est articulé devant avec un os cuboïde, au-dessus de la cheville et derrière, une protrusion, un tubercule calcanéen sur lequel le tendon d'Achille est le plus puissant du corps humain. Dans la partie inférieure du talon, il y a une couche de graisse cellulaire de 1 à 1,5 cm d'épaisseur, qui contient tout un réseau de vaisseaux et de nerfs qui peuvent être enflammés, ce qui est l'une des raisons fréquentes pour lesquelles le talon fait mal et fait mal à l'attaque.

Les surfaces dorsale et latérale du calcanéum ne sont pratiquement pas protégées - la peau est fine, il y a une petite quantité de tissu adipeux et il y a de nombreux vaisseaux et terminaisons nerveuses. Par conséquent, les ecchymoses et les subluxations survenues au moins une fois dans cette région entraînent des souffrances tangibles et ne passent pas longtemps, sans parler des luxations, fractures, entorses et ruptures des ligaments.

Alors, qu'est-ce qui peut faire mal au talon? Voici les principales options:

Le calcanéum lui-même sert de source de douleur dans l'arthrite réactive, l'ostéomyélite, la tuberculose, l'apophysite ou l'ostéochondropathie du tubercule; de ​​plus, une fissure, voire une fracture, peut survenir;

Les articulations environnantes - le calcanéo-cuboïde, le calcanéen-ram-naviculaire - peuvent être enflammées avec certaines maladies courantes, par exemple la goutte;

Les ligaments, les tendons et les fascias - ces éléments du squelette du pied sont parmi les coupables les plus fréquents de la situation lorsque le talon fait mal et qu'il fait mal à l'attaque. Les trois diagnostics les plus courants sont: la fasciite plantaire, l’inflammation des ligaments latéraux de la cheville et l’étirement du tendon d’Achille;

Sacs synoviaux, qui dans cette zone deux. Le premier est plus grand et entoure la partie inférieure du dos du calcanéum, et le second est très petit et est situé derrière la jonction du tubercule calcanéen avec le tendon d’Achille. L'inflammation des poches synoviales est appelée «bursite», dans le premier cas, la poche du talon, et dans le second cas, l'achillobursite ou achillodynie;

Les nerfs et les vaisseaux tressent l'os du talon avec un filet épais. Si vous avez mal à marcher sur le talon, c'est souvent la raison. Parmi les facteurs neurogènes les plus courants, on peut distinguer diverses polyneuropathies et l'érythromélalgie, et parmi les facteurs vasculaires, l'angiopathie diabétique;

La peau et les tissus adipeux sous-cutanés peuvent être impliqués dans le processus inflammatoire qui se produit dans les structures plus profondes de la région du péricarpe. De plus, les effets traumatiques externes - ecchymoses, plaies, brûlures - ne sont pas rares.

Comment la douleur au talon suggère-t-elle une cause?

Ce qui peut exactement être enflammé et blessé aux talons, nous l'avons compris, passons maintenant de la localisation à la nature des sensations désagréables, car c'est ce facteur qui aide le mieux à déterminer le diagnostic préliminaire.

Si votre talon vous fait mal longtemps et qu'il vous blesse de marcher sur le pied sans raison apparente, n'essayez pas de deviner la maladie et de vous rétablir sur Internet, ne dépensez pas d'argent en médicaments fournis par le pharmacien - demandez l'aide d'un médecin!

Douleur brûlante, brûlure dans les talons et les pieds

La sensation de chaleur, de picotement ou de brûlure, de douleur insupportable au talon ou au pied entier est presque certainement neurogène. C'est le cas de l'érythromélalgie, de la névralgie métatarsienne de Morton, du syndrome du canal tarsien, ainsi que de certaines polyneuropathies: diabétique, démyélinisante (notamment avec les syndromes de Guillain-Barre et de Fabry).

L'état de santé des patients se dégrade considérablement après une nuit de sommeil sous une couverture chaude ou tout simplement par temps chaud, lorsque les vaisseaux et les capillaires se dilatent davantage. Une forte sensation de brûlure au niveau des pieds provoque l'envie de baisser les jambes dans l'eau froide.

Dans les érythromélalgies, les rougeurs et même la cyanose de la peau des membres inférieurs constituent un signe diagnostique supplémentaire. Le névrome de Morton se caractérise par une sensation de brûlure aux orteils, qui s'explique par un épaississement du nerf plantaire et irradie souvent jusqu'au talon, ce qui est douloureux à l'attaque. Et avec le syndrome du canal tarsien, la personne ressent également des engourdissements et des picotements dans la région de la cheville interne, une voûte excitante du pied.

Douleur au talon le matin

Pratiquement avec toute maladie inflammatoire ou dégénérative dystrophique qui frappe le pied et le poignet, la douleur s'intensifie le matin, car pendant la nuit les structures endommagées ont le temps de récupérer partiellement, mais la raison même de leur traumatisme ne disparaît jamais. La personne commence une activité physique, le tissu est à nouveau endommagé, il y a de la douleur. Un tel effet «cercle fermé» est le plus caractéristique de la fasciite plantaire, des éperons, de la goutte, de l'arthrite et de l'arthrose. Le deuxième symptôme unificateur de ce groupe de maladies est le fait que la douleur est beaucoup moins prononcée au repos, mais dès qu'une personne tente de marcher, ses talons lui font très mal et un mouvement normal devient presque impossible.

Ça fait mal de marcher sur le talon, la douleur augmente avec la marche

Il serait étrange de considérer ce signe comme important du point de vue diagnostique, car en cas de maladie ou de blessure, il serait plus douloureux d'attaquer les talons que d'attendre. Par conséquent, vous devez faire attention aux symptômes supplémentaires: bien-être général, température, présence de douleur dans d'autres parties du corps. Un moment plus important est la douleur constante dans les talons, qui ne disparaît pas même au repos, et augmente seulement pendant la marche. Cela se produit avec l'arthrite réactive, l'ostéomyélite, la tuberculose osseuse et d'autres pathologies inflammatoires graves. Mais ces maladies sont toujours caractérisées par des symptômes lumineux et, outre les pieds, touchent presque certainement d'autres parties du squelette. D'autre part, il arrive également qu'au repos l'inconfort des membres inférieurs soit complètement absent, mais il est douloureux d'attaquer le talon. L'explication est assez inattendue.

La source d'une douleur aiguë au talon lors de la marche peut ne pas être du tout la structure du talon, mais le nerf sciatique. Quand il est pincé et que la personne s'appuie sur la jambe, la douleur "monte" du haut vers le bas, directement vers le talon, il semble donc que la raison en soit la cause.

Un autre exemple d'irradiation de la douleur est le syndrome du tunnel tarsien, caractérisé par une compression du nerf tibial dans le canal de la cheville médial. Les manifestations commencent par un engourdissement du talon, de la voûte plantaire et de la région interne de la cheville, puis se manifestent par des picotements et enfin par une douleur brûlante qui monte et se loge dans la fesse.

Douleur à l'arrière des talons

Les causes les plus courantes de douleur dans cette zone sont le frottement du dos des chaussures ou, plus grave encore, les ecchymoses, les fissures et les fractures du calcanéum résultant d'une blessure. Presque tout le monde au moins une fois dans la vie a eu un coup de pied aussi malchanceux, par exemple, en ne calculant pas la distance à l'obstacle situé derrière pendant le recul. La bursite calcanéenne et l'étirement du tendon d'Achille sont parfois diagnostiqués. Parmi les diagnostics relativement rares, il faut mentionner la déformation de Haglund - il s’agit de l’exostose calcanéenne (croissance des os et du cartilage), localisée exactement dans la région postérieure du talon supérieur, qui provoque des douleurs lors de la marche et complique considérablement la sélection des chaussures.

Douleur dans les surfaces latérales des talons

La cause de la douleur au niveau de la surface interne du talon est le plus souvent l'étirement des ligaments médians de la cheville, obtenu en tournant le pied vers l'extérieur. La situation opposée, lorsque le talon fait mal du côté extérieur, se produit au moins et indique que la personne a tordu sa jambe vers l’intérieur. En outre, le cas peut être meurtri, fissuré ou fracturé - en résumé, le problème a presque toujours une origine traumatique et il est impossible de ne pas le constater en raison de la douleur intense et de l'œdème qui en résulte.

Une fracture du calcanéum est l'une des plus difficiles: elle s'accompagne souvent d'un déplacement de fragments, d'une rupture de ligaments et de tendons, nécessite une immobilisation prudente du membre et une cicatrisation pendant 3-4 mois, durant lesquels le patient ne doit pas marcher sur le talon douloureux.

Maladies causant des douleurs au talon

Examinons à présent plus en détail les causes probables d’inconfort et déterminons ce qu’il faut faire si vous avez mal au talon et si vous avez mal au pied - comment le traiter, comment vous en débarrasser et comment éviter que le problème ne se reproduise.

Nous n'évoquerons pas les blessures de la zone labyrinthe, telles que les contusions, les fissures, les fractures, les entorses et les entorses, car le moment de recevoir de telles blessures ne peut passer inaperçu et la personne blessée connaît certainement la réponse à la question de savoir pourquoi il a mal au talon et à la douleur. à pied. Si un tel malheur se produit, appliquez un froid sec sur l'endroit blessé, immobilisez votre jambe et consultez un médecin dès que possible.

Arthrite au talon

Il s'agit d'une lésion inflammatoire du calcanéum, de ses structures et tissus environnants. Cela se produit rarement de manière isolée - en règle générale, d'autres articulations sont également affectées.

Selon l'étiologie, l'arthrite calcanéenne est divisée en catégories suivantes:

Réactif - commence comme complication quelques semaines après l'infection, le plus souvent par voie respiratoire, intestinale ou urogénitale;

Rhumatoïde - survient à la suite de l'attaque de cellules immunitaires sur les propres tissus de l'organisme;

Post-traumatique - devient une réponse à l'ecchymose, à la luxation, à l'entorse, à la fracture ou à la fracture du calcanéum qui en résulte;

Gouteuse - en raison du taux élevé d'acide urique dans le sang et du dépôt de ses sels (urates) sur les surfaces articulaires.

Chaque forme d'arthrite calcanéenne se manifeste avec une intensité de douleur différente, sauf que cela provoque souvent un œdème et une rougeur de la peau. Le programme de traitement dépend entièrement de la nature de la maladie et peut inclure la nomination de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, d'antibiotiques, d'hormones, d'immunomodulateurs, de chondroprotecteurs, de stimulants de guérison et de régénération cellulaire, de physiothérapie et, dans les cas graves, d'intervention chirurgicale.

Arthrose du talon

La maladie est un processus dégénératif-dystrophique, entraînant un amincissement du cartilage et l'apparition de croissances osseuses (ostéophytes) sur les surfaces articulaires. L'arthrose des talons est très souvent associée à une fasciite plantaire et à l'éperon de talon.

Causes de la maladie:

Porter des chaussures à talons hauts inconfortables;

Lourdes charges sur les jambes;

Carences en vitamines et minéraux;

L'arthrose des talons commence à montrer une fatigue accrue des jambes, un resserrement de la marche, puis l'inconfort augmente progressivement, les pieds se déforment, les talons sont très douloureux, il est douloureux de marcher sur les jambes et dans les dernières étapes de la maladie, le mouvement devient impossible, même avec l'aide d'une canne ou de béquilles. Il est important de ne pas commencer l'arthrose du talon, de commencer à prendre des chondroprotecteurs aussi tôt que possible, de faire un massage, de suivre une physiothérapie et de suivre une thérapie physique. Une méthode radicale de traitement de l'arthrose au talon est l'arthroplastie, c'est-à-dire l'élimination chirurgicale des ostéophytes et l'accumulation de cartilage.

Fasciite plantaire

L'aponévrose plantaire, ou fascia plantaire, est un lambeau allongé de tissu conjonctif dense qui s'attache au tubercule calcanéen d'un côté et à la tête des os métatarsiens de l'autre côté, formant et soutenant la voûte plantaire. Avec des charges accrues sur l'aponévrose, ses micro-fractures se produisent dans la région du talon, où la tension est la plus forte, ce qui provoque une inflammation, puis le talon fait mal, il est douloureux de marcher sur le pied et plus souvent les deux membres souffrent simultanément. Les femmes de plus de 40 ans qui ont l'habitude de porter des chaussures à talon, ainsi que les athlètes professionnels et les personnes atteintes de goutte, de pieds plats, de diabète et de surpoids sont les plus à risque de développer une fasciite plantaire.

Le symptôme le plus caractéristique de la maladie est une douleur intense aux talons le matin. Cela s'explique par le fait que pendant le sommeil nocturne, l'aponévrose craque partiellement, mais dès qu'une personne se lève et commence à marcher, les dommages réapparaissent et au même endroit. La situation est aggravée par la complication fréquente de la fasciite plantaire - l'éperon de talon, que nous aborderons séparément ci-dessous. Si l'éperon n'a pas encore émergé, le traitement est principalement conservateur - médicaments anti-inflammatoires, analgésiques, traitement doux, massage, bains de pied et physiothérapie.

Talon éperon

Ce terme dans la vie quotidienne s'appelle ostéophyte, c'est-à-dire la croissance osseuse qui se produit dans le plan du fascia plantaire ou au-dessus de celui-ci à la place de l'attachement au tubercule calcanéen. L'ostéophyte est formé de sels de calcium à la suite d'une irritation constante du périoste et d'une inflammation aseptique dans cette zone. En d'autres termes, l'éperon de talon est une conséquence directe de la fasciite plantaire. La longueur de la croissance varie de 2 à 12 mm, et le talon fait mal et il est douloureux de marcher sur la jambe car les tissus mous sont blessés.

L'intensité des sensations douloureuses dépend plutôt de la longueur de l'éperon que de son emplacement. Si les terminaisons nerveuses sont proches, la douleur sera très forte, comme si un clou avait été enfoncé dans le talon, surtout le matin. En soirée, le malaise peut également augmenter en raison de jambes lourdes et de micro-dommages accumulés pendant la journée. Une sonde de talon de taille considérable peut être détectée lors du sondage. La méthode de traitement la plus efficace et la plus fiable est la thérapie par ondes de choc: pendant la procédure, l'ostéophyte est détruit par échographie et excrété par la circulation sanguine.

Tendinite d'Achille

Il s'agit d'une inflammation aseptique affectant soit le tissu autour du tendon (péritendinite), soit le tendon d'Achille lui-même (tendinite), soit le lieu de son rattachement au calcanéum (enthésopathie). Les trois formes peuvent s’écouler isolément et ensemble, ainsi que s’acheminer vers l’Achillodinia et conduire à la formation de l’éperon de talon. La tendinite est due à une surcharge constante de la cheville, et parfois après une seule blessure au tendon d'Achille, par exemple chez une personne âgée qui a soudainement décidé de faire de l'exercice.

En règle générale, la maladie se développe progressivement. Au début, le patient ressent une douleur dans la région du tendon, une balle dans le talon et le dérangeant principalement le matin. Après un échauffement ou une courte marche, l'inconfort est relâché. Après quelques semaines, la douleur s'intensifie, elle ne passe pas au cours de la journée, il est particulièrement difficile de marcher dans les escaliers ou de monter sur une surface inclinée. Le muscle du mollet est tendu, la cheville rougit et gonfle légèrement et peut devenir brûlante au toucher. Le traitement de la tendinite d’Achille est conservateur - repos, pansements aux pieds serrés, traitement par AINS, physiothérapie et massage. En cas de douleur insupportable, les blocages d'injection sont effectués en utilisant des hormones stéroïdiennes.

Bursite du talon

Dans la région du calcanéum, il existe deux poches synoviales ou bourse: une très petite située en haut, derrière le site de fixation du tendon d’Achille, et une plus grande en bas, sous la peau de la surface arrière du talon. Les poches synoviales sont des cavités isolées contenant un fluide articulaire qui réduit les frictions et protège les os des blessures. Une pression constante sur le sac ou la pénétration d'agents infectieux, tels que les staphylocoques ou les streptocoques, conduit au développement d'une bursite. Dans le premier cas, la maladie s'appelle «achillobursite» ou, d'une autre manière, «achillodynie» et dans le second cas, «bursite du talon».

La maladie peut être le résultat du port d'une chaussure inconfortable avec un talon étroit frottant, ou peut être une complication d'une blessure ou une infection systémique (tuberculose, blennorragie). La bursite et l'achillodynie de Podyatochny sont des diagnostics bien connus des athlètes et des danseurs professionnels. Il est assez simple de reconnaître la maladie: la bourse enflammée est remplie d'exsudats séreux et parfois purulents, du fait de l'augmentation du volume et des renflements, la peau est rouge et chaude à cet endroit, une douleur intense se produit lorsque vous appuyez sur, même si vous marchez sur le talon, sans parler essayant de marcher. Le traitement est principalement conservateur: pour l'inflammation aseptique - AINS et corticoïdes infectieux - pour l'infection - antibiotiques, dans les cas graves - ponction du sac synovial pour extraire du pus. Dans tous les cas, repos montré, chaussures orthopédiques et physiothérapie.

Colonne vertébrale

La verrue thyroïdienne ou plantaire est une croissance bénigne causée par le virus du papillome humain. Le plus souvent, de tels défauts se produisent sur les talons, moins souvent - dans la partie supérieure du pied ou sur le gros orteil. Généralement une verrue, mais parfois ce sont deux ou trois pièces, situées à proximité. La couleur est jaune-gris avec une floraison blanchâtre sur la tête, la toupie ne fait presque pas saillie au-dessus de la surface de la peau, mais sa racine est profonde et s'étend profondément dans les tissus mous. Les vieilles verrues semblent noires - ce sont les bouches des vaisseaux bloqués qui regardent vers l'extérieur. La structure de la verrue plantaire elle-même est assez dense, ce qui explique l'inconfort de la marche.

Si votre talon vous fait mal, vous avez mal à l'attaque et si vous ressentez une sensation de corps étranger, examinez soigneusement le pied - même une petite pointe peut causer des souffrances. Vous pouvez vous en débarrasser de manière conservatrice, à l'aide de médicaments à usage topique (Solkoderm, Superpistotel, Feresol, Kollomak, plâtre Salipod), et si de telles mesures ne vous aident pas, vous devrez contacter un chirurgien pour enlever le néoplasme.

Déformation de Haglund

La pathologie est autrement appelée syndrome de Haglund et consiste en la formation d'une corne de rhinocéros sur la partie supérieure du dos du calcanéum, c'est-à-dire au niveau de la fixation du tendon d'Achille. Cette corne est souvent envahie par les épines, blessant en outre les tissus mous. La cause du développement de la maladie peut être les pieds plats, le pied club, les déformations en valgus, la voûte plantaire trop haute, le port de chaussures à dos tendu, le surpoids, les troubles endocriniens et un facteur héréditaire. Les manifestations externes de la maladie sont très éloquentes: des bosses sur les talons se forment, généralement solides au toucher et rouges, la peau s'écaille parfois dessus, souvent en cornes à ces endroits.

La déformation de Haglund est très souvent associée à l'achillobursite, que nous avons déjà décrite ci-dessus. Les symptômes sont clairs: le talon fait mal au dos, il est difficile de marcher sur le pied, il est difficile de monter les escaliers, la grosseur gêne l’usure normale des chaussures. En règle générale, la pathologie affecte les deux membres inférieurs, mais peut se développer de manière isolée. Le traitement conservateur de la malformation de Haglund consiste à soulager l'inflammation, à choisir des semelles orthopédiques, à des exercices de physiothérapie et à la physiothérapie. Si cet effort n'est pas suffisant pour une récupération complète, vous devez recourir à une intervention chirurgicale: l'ostéophyte est excisé à l'aide d'une scie oscillante.

Ostéochondropathie au talon

Dans diverses sources, cette maladie est désignée par différentes appellations: maladie de Schinz ou Haglund-Shinz (à ne pas confondre avec la déformation précédente de Haglund, le même médecin l'a décrite), épiphysite au talon, ostéochondropathie au talon, «maladie du Nord». De plus, cette maladie est infantile et touche principalement les filles de 10 à 14 ans, moins souvent chez les garçons de 12 à 16 ans, bien que ce type de TOC affecte parfois des enfants de huit ans.

L'essence de la pathogenèse est la suivante:

L'os du talon d'une personne après la naissance est représenté par le tissu cartilagineux. Pour que l'enfant puisse marcher, ses talons doivent devenir raides. Ce processus commence à partir des soi-disant «centres d'ossification», qui sont au nombre de deux: l'un est activé à 5-6 mois de vie et le second à 7-8 ans. Pendant tout ce temps, il reste entre eux une couche de tissu cartilagineux qui ne disparaît qu’à l’âge de 16-18 ans;

Sous l'influence de facteurs non complètement établis (hérédité, manque de soleil, vitamines et minéraux, altération hormonale du corps, problèmes de circulation sanguine, exercices trop précoces et intenses), un site de nécrose aseptique apparaît à la surface du tubercule calcanéen;

Cette zone tombe vers l'intérieur, une fracture déprimée se produit, l'os se scinde en fragments, les tissus nécrotiques se dissolvent progressivement et un nouvel os sain se forme à leur place.

Ainsi, l’évolution de la maladie est favorable, mais dans sa phase aiguë, l’apophysite ou l’épiphysite calcanéenne provoque une détresse grave chez l’enfant: le talon fait mal, il fait mal de marcher sur lui quelques minutes après s’être levé, et la nuit et au repos, l’inconfort est généralement absent.

L'épiphyse est une partie terminale arrondie et étendue de l'os, et l'apophyse est un processus qui a son origine près de l'épiphyse à partir d'un noyau indépendant d'ossification et sert à attacher des muscles et des ligaments.

En outre, avec la maladie de Haglund, le talon se gonfle, des douleurs à la palpation, la peau autour est hypersensible, parfois une légère atrophie des muscles de la jambe, une extension et une flexion du pied causant des difficultés, l’enfant commence à se mettre sur la pointe des pieds. Le traitement est conservateur - repos, si nécessaire immobilisation de la jambe avec une langeta, port de chaussures orthopédiques ou de semelles spéciales, physiothérapie, vitamines, si le talon fait très mal aux AINS qui prennent des AINS.

Syndrome du tunnel tarse

Noms alternatifs pour cette pathologie: syndrome du canal tarsien (tarse, cheville médiale), neuropathie du nerf tibial. Le tunnel tarsien se situe entre la cheville interne et le dispositif de retenue du tendon fléchisseur. Le nerf tibial postérieur passe de haut en bas dans ce tunnel, fourche et innerve tout le pied. Lorsqu'une compression nerveuse se produit, une personne ressent des symptômes caractéristiques: engourdissement, sensation de brûlure ou picotement avec des «aiguilles» au niveau de la cheville interne et de la voûte plantaire, puis des douleurs de tir ou de «choc» apparaissent, qui saisissent le talon, le muscle du mollet et irradient jusqu'au fessier. Les orteils s'affaiblissent, le pied réagit avec douleur lorsqu'il se plie et ne se penche pas.

Avec le syndrome du tunnel tarsien, le talon fait mal et il est douloureux de l'attaquer après un long séjour sur les jambes et, en règle générale, au repos et après une nuit de repos, ne vous inquiétez pas de l'inconfort. Ce syndrome n'est pas une maladie indépendante, mais une conséquence d'autres pathologies pouvant provoquer une compression du nerf tibial. Nous parlons de varices, de tendinites, d'arthrite, de diabète, de pieds plats, de déformations en valgus du pied, de blessures ou de néoplasmes. Pour toutes ces raisons, le nerf tibial postérieur peut être pincé dans le canal tarsien. Le port de chaussures serrées à talons hauts et un effort physique inutilement élevé sur les jambes prédisposent également au développement de cette neuropathie. La tactique de traitement du syndrome du tunnel tarsien dépend des causes et de la gravité du processus pathologique. En règle générale, un traitement anti-inflammatoire et une immobilisation temporaire de la jambe affectée avec une orthèse sont suffisants.

Valgus difformité du pied

Une telle déformation se développe généralement dans l'enfance et se caractérise par une courbure en forme de X de la cheville, un aplatissement des semelles et une marche avec le support à l'intérieur des talons. Si vous assemblez les pieds d'un enfant malade, la distance entre les talons sera de 4 à 5 cm, voire plus. La cause de la pathologie réside soit dans des violations du développement fœtal du fœtus, soit dans une dysplasie congénitale du tissu conjonctif, des perturbations métaboliques et endocriniennes (rachitisme, dysfonctionnement de la thyroïde ou de l'hypothalamus). En plus de porter des chaussures inconfortables, inadaptées en taille, ainsi que la courbure de la colonne vertébrale et se baisser, conduit à une déformation en valgus. La maladie est toujours associée à un pied à terre et peut survenir chez un adulte, par exemple après une blessure, une encéphalite transférée ou une poliomyélite, en raison d'un gain de poids brutal ou du diabète.

En cas de malformations valgus du pied du patient, les douleurs chroniques au niveau des talons et de la voûte plantaire sont perturbées, et la gêne est considérablement aggravée après une longue marche ou une position debout. Dans l'enfance, vous pouvez essayer de faire de la thérapie conservatrice: porter des chaussures orthopédiques, des massages et de la physiothérapie. Dans les cas graves, lorsque cela n’aide en rien (par exemple, en cas de raccourcissement congénital du tendon d’Achille ou de disposition verticale du talus), une intervention chirurgicale est indiquée. Les adultes présentant une déformation du pied en valgus ne doivent en tout état de cause compter que sur l'opération.

Érythromélalgie

La pathologie s'appelait à l'origine l'hyperesthésie post-traumatique, puis la maladie de Mitchell et enfin l'érythromélalgie - ce terme a été introduit par le chirurgien lui-même, qui a décrit la maladie. L'érythromélalgie appartient au groupe des angiotrophroses, c'est-à-dire des troubles de l'innervation vasculaire. Il affecte principalement les pieds, mais peut également affecter les mains. La maladie est très rare, plus fréquente chez les personnes d'âge moyen (30 à 40 ans) et ne survient presque jamais chez les enfants. La forme primaire d'érythromélalgie est considérée comme une maladie indépendante dont l'étiologie n'est pas claire et la maladie secondaire peut être le résultat de la sclérose en plaques, de la neurosyphilis, de la polycythémie, de l'hypothyroïdie, du diabète sucré, de la goutte et de l'alcoolisme chronique.

L’essence de la pathogenèse réside dans l’expansion locale de petits et moyens vaisseaux périphériques et dans l’augmentation du volume du flux sanguin artériel en raison d’un trouble de la régulation nerveuse des parois vasculaires. Les symptômes sont très spécifiques: le patient souffre de paroxysmes - attaques de douleur brûlante, accompagnées de rougeur et d’enflure. En règle générale, la douleur commence par un gros orteil ou un talon, puis saisit rapidement le pied et se propage à l'articulation du genou. L'érythromélalgie touche presque toujours les deux membres, mais une attaque commence par un. Cela peut durer de quelques minutes à 2-3 heures. Une surchauffe, une longue position de suspension des jambes et le port de chaussures serrées peuvent provoquer l'apparition d'un paroxysme. La maladie a un cours persistant et est difficile à traiter. Vasoconstricteur, antihistaminique et analgésiques sont utilisés, ainsi que la physiothérapie, la thérapie de boue, l'acupuncture. Pour soulager une attaque d'érythromélalgie peut être avec l'aide de froid et levant les jambes dans une position verticale.

Neurome Morton

Le névrome ou neurome de Morton, qui est la névralgie métatarsienne de Morton, est un épaississement pathologique du nerf plantaire, généralement entre le troisième et le quatrième orteil d'un pied, mais il existe des exceptions. Tumeur dans le sens direct du mot neurome Morton n'est pas, le nom de la maladie est d'origine historique. Il est plus correct de parler simplement de métatarsalgie, c'est-à-dire de syndrome douloureux du pied. Un grand neurome est palpé à la palpation, un petit - il ne réagit qu'avec une douleur intense.

La cause principale de l'apparition du neurome de Morton est le port de chaussures étroites serrant la partie supérieure du pied dans une direction horizontale. Bien sûr, cette maladie est plus fréquente chez les jeunes femmes. Les facteurs de risque supplémentaires sont l'obésité, l'exercice affaiblissant, les maladies orthopédiques concomitantes. Au début, la névralgie métatarsienne de Morton se manifeste par un engourdissement des orteils, une douleur lors de leurs mouvements, une pression sur le pied et une sensation de corps étranger à l'intérieur. Ensuite, les symptômes augmentent, tout le pied et le talon font mal, il est impossible de marcher sur le pied. En raison de l'inefficacité de la thérapie conservatrice, il faut recourir à une opération: disséquer le ligament transverse, qui serre le neurome, ou l'enlever lui-même.

La goutte

Il s'agit d'une pathologie métabolique, à savoir une hyperuricémie chronique (à des niveaux élevés d'acide urique), en raison de laquelle ses sels, les urates, forment des glandes arthritiques dans les articulations - les tophi. Les pieds sont la localisation préférée des tophus, donc si le talon fait mal, il est douloureux de marcher sur les jambes, surtout le matin, on peut supposer qu'il s'agit de la goutte. Pour diagnostiquer la maladie, vous devez passer un test sanguin biochimique. Les causes du développement de la pathologie sont diverses: facteur héréditaire, consommation accrue de composés de purine avec de la nourriture, insuffisance rénale, synthèse accrue de l’acide urique, etc. Les hommes plus âgés, en particulier ceux qui abusent de l'alcool, sont malades plus souvent que les autres.

Vidéo: 10 conseils d'experts pour faire face aux attaques de goutte:

L'arthrite goutteuse se manifeste par de terribles douleurs aux talons et aux pieds le matin, immédiatement après le réveil, car pendant la nuit de nombreux sels d'acide urique s'accumulent dans le corps et les articulations ont le temps d'acquérir de nouveaux ostéophytes microscopiques. Le traitement vise à réduire l'inflammation et à normaliser les processus métaboliques altérés. Allopurinol, Colchicine, Febuxostat, Probenecid, ainsi que des médicaments du groupe AINS (Diclofenac, Ibuprofen, Naproxen, Ketorolac) sont utilisés. En règle générale, une crise de goutte aiguë est supprimée à l'hôpital, il est très difficile d'y faire face à la maison.

Ostéoporose du calcanéum

C'est aussi une maladie métabolique due à une carence en calcium. D'une part, la résistance des tissus osseux de toute personne se détériore avec l'âge et, d'autre part, le problème peut être lié à un manque de vitamine D, sans lequel le calcium est mal absorbé par l'organisme. La situation est nettement aggravée chez les femmes ménopausées, car une diminution du taux d’œstrogènes dans le sang entraîne une accélération du lessivage du calcium des os, d’où leur fragilité et le risque de fractures. Par conséquent, l'ostéoporose est souvent appelée, et non sans raison, la maladie des femmes âgées.

Vidéo: Dr. Evdokimenko “Traitement de l’ostéoporose - ostéoporose, ses symptômes et son diagnostic. Besoin si boire calcium?"

Les os du talon sont aussi vulnérables à l'ostéoporose que les autres parties du squelette, tandis que les talons sont soumis à une énorme pression pendant la vie, raison pour laquelle ils peuvent commencer à se blesser et à s'effondrer. Aux premiers stades de l'ostéoporose, il n'y a presque pas de symptômes douloureux; parfois, on se plaint que les jambes se fatiguent rapidement, il est douloureux de marcher sur les talons vers le soir et, le matin, des crampes aux muscles du mollet se produisent. Les stades avancés de la maladie sont des fractures osseuses dangereuses. En cas de diagnostic d'ostéoporose, vous devez reconsidérer votre régime alimentaire et commencer à prendre des suppléments de vitamines et de minéraux prescrits par votre médecin pour ralentir la progression de la maladie.

Tuberculose du calcanéum

Cette forme de la maladie est extrêmement rare, car les bactéries tuberculeuses sélectionnent dans 90% des cas les poumons humains et, parmi les formes osseuses, de grandes parties du squelette: la colonne vertébrale, le bassin, les genoux. Mais parfois, la maladie affecte toujours les chevilles et les os du talon. Ce processus s'accompagne de la formation de fistules non cicatrisantes et, au fil du temps, les pieds sont soumis à l'ankylose, c'est-à-dire à la fusion de surfaces articulaires endommagées et à la perte totale de mobilité.

Vidéo: Que devez-vous savoir sur la tuberculose des os des articulations et de la colonne vertébrale?

Le diagnostic d'une maladie aussi grave n'est généralement pas difficile. Le traitement est long, cela prend de six mois à plusieurs années, ce qui dépend de la gravité et du stade de la pathogenèse. Des schémas thérapeutiques à plusieurs étapes impliquant plusieurs médicaments antibactériens puissants sont utilisés. Après la récupération, un cours de rééducation est dispensé, un traitement en sanatorium, des massages et des procédures de physiothérapie sont indiqués.

Ostéomyélite du calcanéum

Une maladie extrêmement dangereuse, qui est un processus purulente-nécrotique dans les os et les tissus mous environnants, causée par une infection par une bactérie pyogène. De tels agents pathogènes peuvent pénétrer dans la région du péricarpe par la circulation systémique d'autres foyers ou directement par une blessure à la jambe. L'inflammation commence par un gonflement, une rougeur et une douleur au talon, il est douloureux de marcher sur le pied, puis un ulcère se forme à la surface de la peau, à travers lequel s'écoule l'écoulement purulent. La température corporelle augmente, l'état de santé général se dégrade fortement.

L'ostéomyélite aiguë du talon peut entraîner une gangrène et une amputation d'un membre, sans parler d'un empoisonnement du sang et d'un décès possible. Aux premiers signes d'un abcès purulent, il est urgent de contacter l'hôpital chirurgical. Une injection d'antibiotiques est réalisée et, si nécessaire, le centre de l'inflammation est ouvert et lavé. Des complications peuvent se développer dans le membre malade après le rétablissement: des contractures musculaires provoquant des douleurs chroniques et empêchant la marche.

Angiopathie diabétique

Ce terme désigne les modifications pathologiques de la paroi vasculaire causées par un excès constant de sucre dans le sang. Les produits métaboliques du glucose et de l’eau s’accumulent dans l’endothélium (paroi interne) des vaisseaux et des capillaires, ce qui entraîne un œdème, une augmentation de la perméabilité, une rupture, la formation d’anévrismes (extensions), des caillots sanguins et des zones d’athérosclérose. En outre, une personne souffre d'hypertension.

Vidéo: Qu'est-ce que l'angiopathie diabétique et en quoi est-elle dangereuse pour un diabétique?

Environ 10% des patients atteints de diabète sucré insulino-dépendant après 45 ans présentent des manifestations d'angiopathie diabétique des membres inférieurs ou, plus simplement, de «pied diabétique». Ce syndrome se manifeste par des frissons et un blanchissement des jambes, un amincissement de la peau et la chute de leurs cheveux, une croissance plus lente des ongles, une sensibilité altérée et, dans les stades ultérieurs, l'apparition d'ulcères profonds ne cicatrisant pas et le développement d'une gangrène. Si vous êtes diabétique, vous devez surveiller de près l'état de vos jambes et contacter votre médecin à temps pour corriger le schéma thérapeutique.

Fissures au talon

Nous concluons notre exposé d’aujourd’hui sur les causes possibles de douleur aux talons par une discussion sur un problème répandu - les fissures de la peau. Ils peuvent apparaître en raison du port de chaussures inconfortables et de mauvaise qualité, dans lesquelles les jambes ne respirent pas, ainsi que d'une infection fongique, d'une dermatite, du diabète sucré mentionné ci-dessus ou d'une carence banale en vitamines et en minéraux (notamment en fer). Dans l'anémie, les fissures au talon sont très courantes.

Se débarrasser des fissures à coup sûr ne peut qu’éliminer la cause de leur apparence. Il est recommandé de donner du sang pour une analyse générale et biochimique afin que le médecin puisse décider de la tactique de traitement. Ils peuvent inclure une correction du régime alimentaire, la prise de complexes de vitamines et de minéraux, des médicaments pour améliorer la circulation sanguine, des antifongiques, des antihistaminiques et des anti-inflammatoires. Les onguents cicatrisants sont bien adaptés à une utilisation topique: Solcoseryl, Radevit, Boro Plus, Actovegin, gel Zazhivin et autres.

Facteurs négatifs causant des douleurs au talon

Nous poursuivrons la discussion sur les facteurs négatifs les plus fréquemment rencontrés qui ne sont pas associés à une maladie ou à une blessure et peuvent être complètement éliminés par nos propres efforts. Il s’agit principalement de choisir correctement les chaussures et d’établir un mode adéquat d’activité physique.

Il existe cinq causes principales de douleur au talon dans cette catégorie:

Chaussures serrées, frottantes et tout simplement inconfortables, dans lesquelles les jambes se fatiguent rapidement;

Des kilos en trop qui augmentent la charge sur le pied;

Perte de poids rapide, à laquelle le corps n'a pas le temps de s'adapter.

Longue marche et / ou debout sur les jambes pendant la journée;

Charge sportive épuisante.

Porter des chaussures inconfortables

À la recherche de la mode et de la beauté, les femmes mettent souvent le confort au second plan, fatiguant les jambes avec des talons hauts et des talons aiguilles. Pendant ce temps, les experts considèrent que les talons de plus de 7 centimètres sont nocifs pour la santé et que les plates-formes épaisses sont dangereuses: il est très facile de poser une jambe dessus et de subir une entorse ou même une rupture des ligaments. Curieusement, les chaussures sur une semelle fine et totalement plate, comme les ballerines les plus populaires, ne sont pas non plus adaptées à un port régulier, car elles ne tiennent pas compte des caractéristiques anatomiques de la voûte plantaire.

Cela s'applique aux personnes de tout âge et de tout sexe. Si vous avez les pieds plats, une déformation en valgus ou toute autre pathologie structurelle des pieds, vous devez utiliser des chaussures orthopédiques ou des semelles appropriées.

L’industrie de la santé moderne propose une large gamme d’accessoires pour chaussures qui permettent de rester plus facilement sur pied, même pour les personnes souffrant de maladies de l’appareil locomoteur. Mais même une personne en bonne santé, qui a mal aux talons et à la fatigue, bénéficiera de semelles spéciales ou de chaussures sélectionnées séparément portant le marquage médical «+», dans lesquelles il sera possible de passer une journée de travail à l'aise.

Les chaussures vraiment confortables doivent satisfaire à toutes les exigences suivantes:

Ayez une chaussure appropriée et entourez complètement vos pieds, sans former de vides et sans appuyer sur les parties saillantes, par exemple, une grande taille ou des os sur les doigts;

Ne serrez pas la jambe, bloquant la circulation sanguine normale et provoquant un gonflement, mais ne sortez pas - cela entraînerait un frottement de la peau;

Pour être fabriqués à partir de matériaux respirants de haute qualité - au moins la surface intérieure de la chaussure doit être garnie de cuir véritable, de daim ou de coton;

S'il s'agit de chaussures à talons hauts, la fiabilité du cou-de-pied est d'une grande importance.

Dans le cas où le talon fait mal et que ça fait mal de marcher sur le pied à cause des chaussures inconfortables récemment acquises, vous devriez abandonner une nouvelle robe et s'il est dommage de vous séparer de belles chaussures, vous devez au moins vous procurer un outil de pulvérisation - vous pouvez le trouver. dans n'importe quel salon de chaussures.

Surpoids

Presque une personne sur deux se plaint maintenant de ces kilos en trop, et si le poids dépasse de 20% ou plus son sexe et son sexe, des problèmes de santé des jambes ne peuvent pas être évités. Chez les personnes souffrant d'obésité grave, la cheville souffre tellement qu'il s'agisse d'une intervention chirurgicale ou d'une immobilité totale. Mais, de toute évidence, cette situation n’appartient pas à la catégorie des causes physiologiques de la douleur au talon - nous parlons ici de pathologie.

En ce qui concerne un petit excès de poids, il est nécessaire de s'en débarrasser le plus rapidement possible, surtout si vous avez plus de 45 ans, car le problème ne fera que s'aggraver. Si vous êtes déjà en dépit de chaussures confortables, vous rentrez du travail complètement épuisé, vos talons font mal et il est douloureux de marcher sur vos pieds, vous devriez penser à perdre du poids, car lorsque vous vous débarrasserez de ces kilos superflus, non seulement les sensations douloureuses disparaîtront, mais aussi risques élevés de pathologies endocriniennes, cardiovasculaires, oncologiques et autres qui raccourcissent la vie de personnes à part entière.

Perte de poids spectaculaire

En ce qui concerne la structure du talon, nous avons déjà mentionné la présence d’un «coussin» adipeux cellulaire situé sous le tubercule calcanéen et servant de système d’amortissement naturel. Ainsi, lorsqu'une personne se désagrège trop rapidement avec un excès de poids impressionnant, ses talons maigrissent également, parfois même en rétrécissant, et un os commence à se faire sentir sous une fine couche de peau.

Si vous remarquez que cela vous fait mal de marcher sur vos talons après avoir perdu du poids, ne vous pressez pas de vous fâcher - très vite, le corps s'adaptera à son nouvel état et accumulera la quantité nécessaire de graisse dans la région du talon. En attendant, procurez-vous des chaussures confortables, faites un massage des pieds et asseyez-vous plus souvent.

Toute la journée debout

Les douleurs chroniques au talon touchent le plus souvent les personnes qui, en raison de leurs activités, doivent rester debout et marcher très longtemps au cours de leur journée de travail. Il existe de nombreux métiers dans cette «zone à risque»: assistant commercial, barman, serveur, chef de train dans les transports en commun, etc. Quelle que soit la raison évidente pour laquelle les talons font mal et se faire mal aux pieds de telles personnes, il existe des situations inhabituelles.

En raison de la surmenage constante des membres inférieurs, la douleur ne peut apparaître en premier que dans un talon. En outre, une légère boiterie se développe parfois, ce qui augmente en fin de journée de travail et est presque absente le matin. Si vous avez remarqué des symptômes similaires en vous-même, ne vous pressez pas de suggérer un diagnostic sérieux - peut-être de cette manière, votre corps donnera un signal «SOS». Écoutez-le, car vous ne gagnerez pas tout l’argent et la santé n’a pas de prix.

Charges de sport

Ici, nous ne nous attarderons pas aux sports professionnels - il est évident qu’ils épuisent le corps humain, entraînent souvent des blessures et une douleur chronique, en particulier en ce qui concerne l’athlétisme, la gymnastique rythmique, le tennis ou les jeux d’équipe dynamiques: football, hockey, volleyball, etc. basket-ball et ainsi de suite. Non seulement les talons ont de tels athlètes, mais tout le système musculo-squelettique en souffre.

Si vous vous êtes récemment lié d'amitié avec la culture physique pour le plaisir et le maintien de la santé, alors c'est bien quand même. Et il est facile de faire face à la douleur au talon: vous devez porter des chaussures de sport confortables, vous échauffer soigneusement avant une séance d’entraînement, à votre retour à la maison, effectuer un massage des pieds et prendre un bain relaxant. Vous trouverez à la fin de cet article les recettes traditionnelles les plus efficaces pour éliminer la douleur au talon et les pieds fatigués à la maison.

Diagnostic de la douleur au talon

Lorsque vous allez chez le médecin avec une douleur au talon, vous serez interrogé et examiné et, si nécessaire, vous serez également envoyé pour des tests et des procédures de diagnostic. Laissez-nous discuter plus en détail des tests que vous êtes susceptible de rencontrer et à quoi ils servent.

Une numération sanguine complète est effectuée si une maladie est suspectée, ce qui constitue la première étape du diagnostic. Des taux élevés de leucocytes indiquent un processus inflammatoire dans l'organisme, des taux bas d'hémoglobine provoquent une anémie, la carence en plaquettes cause des problèmes de coagulation, etc.

L'analyse biochimique du sang permet une étude beaucoup plus détaillée de l'état du patient, en particulier un diabète suspecté dû à une teneur élevée en sucre, la goutte associée à un excès d'acide urique, une polyarthrite rhumatoïde causée par un facteur important ou une infection causée par le streptocoque hémolytique du groupe A, par la présence d'antistreptolysine;

Un test sanguin pour les marqueurs tumoraux est nécessaire si vous pensez que la douleur au talon est causée par la métastase d'une tumeur maligne. Bien que rare, il se produit dans la pratique médicale;

L’exsudat purulent Bakposep d’un abcès avec ostéomyélite ou une punaise de la bourse synoviale avec une bursite est nécessaire pour identifier le type d’agent pathogène et déterminer le traitement antibactérien le plus efficace.

La radiographie est la méthode la plus couramment utilisée pour diagnostiquer une douleur au talon inexpliquée. Sur la photo, par exemple, l'éperon, la déformation de Haglund, une fissure ou une fracture de l'os du talon seront clairement visibles;

L'échographie convient au diagnostic de l'arthrite, de la tendinite, de la bursite, du névrome de Morton ou du syndrome du tunnel tarsien, car les ondes ultrasonores reflètent bien les foyers d'inflammation, d'œdème et de compression nerveuse.

La ponction du sac synovial est réalisée avec l'achillodynie et la bursite du talon; si l'on soupçonne une tuberculose du calcanéum, sa ponction est indiquée;

Résonance magnétique et tomodensitométrie - il s'agit des procédures de diagnostic les plus modernes et les plus précises utilisées dans les cas controversés et lorsqu'il est impossible de poser un diagnostic à l'aide des méthodes énumérées ci-dessus.

Traitement de la douleur au talon

La tactique thérapeutique dépendra de la pathologie qui a provoqué la douleur. Ci-dessus, dans la section «Causes de la douleur au talon», nous avons envisagé, entre autres, le traitement des maladies les plus probables. Et ici, nous discuterons de médicaments et de procédures spécifiques permettant d’éliminer la douleur au talon à la maison et même d’éliminer complètement un symptôme déplaisant s’il est causé par des facteurs physiologiques et non par une maladie.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens: