Névrodermite chez l'enfant: les premiers symptômes et le traitement de la maladie

La neurodermatite est une réaction inflammatoire cutanée à divers stimuli qui ne provoque pas de manifestations pathologiques chez les personnes en bonne santé. C'est l'un des types de maladies allergiques, parfois il peut être accompagné d'autres signes d'hypersensibilité. La neurodermatite survient à la fois chez les adultes et les enfants et a souvent tendance à hériter.

Névrodermite chez un enfant

Chez les enfants, la dermatite atopique est souvent appelée eczéma infantile ou diathèse catarrhale exsudative. Ces deux noms ne sont pas corrects, mais sont depuis longtemps inclus dans l'utilisation par les parents. La pédiatrie moderne n'est donc pas pressée de les abandonner.

Parmi les pédiatres et les dermatologues, il existe plusieurs opinions différentes sur le fait de diagnostiquer ou non la neurodermite chez l'enfant, ou s'il s'agit d'une maladie exclusivement adulte. Mais les parents ne se soucient généralement pas de la formulation correcte du diagnostic, ni des mesures thérapeutiques et préventives nécessaires.

Plus tôt sur le site a été discuté un article sur le sujet du traitement et de la photo streptodermie chez les enfants.

Classification de la dermatite atopique

En fonction de la taille du processus pathologique de la peau, la neurodermatite est divisée en les types suivants:

  • Limité - les éruptions cutanées sur la peau apparaissent toujours au même endroit, les limites de ces lésions sont clairement visibles, la taille est généralement petite. La localisation la plus courante des lésions est la clavicule, les coudes du genou et du coude, moins souvent la poitrine et l’abdomen, presque jamais le visage, le cou, le dos, les paumes, la plante des pieds. Les foyers de lésions peuvent être symétriques ou asymétriques, leurs limites ne changent pas et n'augmentent pas. Faire face aux aggravations de cette forme de névrodermite est plus difficile qu’avec d’autres.
  • Diffuse - de nombreuses lésions apparaissent proches les unes des autres, se propagent et se confondent, capturant des zones assez vastes. Localisation fréquente - visage, cou, poitrine, dos, abdomen. Les éruptions cutanées peuvent se produire presque n'importe où sur le corps, à l'exception des paumes et de la plante des pieds. Chez les enfants, il s’agit de la forme la plus courante de la maladie. Elle se caractérise par une évolution persistante et persiste souvent à l’âge adulte.
  • Atopic est une forme de neurodermatite «adulte». Localisation de l'éruption cutanée - presque toutes les parties du corps, à l'exception des paumes et de la plante des pieds, affectent souvent le visage et le cuir chevelu. Une éruption cutanée peut toujours apparaître au même endroit ou dans différentes parties du corps, en fonction de la nature du stimulus à l'origine de l'aggravation.

Causes de névrodermite chez les enfants

L'élimination de sa cause et des facteurs provoquant une exacerbation est une condition préalable à la guérison de la neurodermite. La neurodermatite est de nature allergique, c’est-à-dire Certaines substances qui ne nuisent pas à une personne en bonne santé dans des conditions normales perçoivent le système immunitaire d'un enfant malade comme étranger et réagissent par une réaction inflammatoire.

Les allergènes peuvent être:

  • Substances alimentaires, y compris alimentation précoce et composants de mélanges artificiels chez les nourrissons. Aussi, la cause des allergies alimentaires chez les enfants de moins de 3-4 ans peut être une nutrition excessive.
  • Produits chimiques ménagers et produits d’hygiène utilisés pour la garde des enfants. Il convient de rappeler que dans certains cas (assez rares), même les allergies allergiques peuvent provoquer des allergies. Il peut également provoquer une réaction allergique au chlore contenu dans l’eau du robinet, ainsi que par divers moyens que les parents y ajoutent pour la désinfection.
  • Allergènes inhalés d’origine animale et végétale - pollen, engrais, laine, phéromones, aliments pour animaux, litière ou remplisseur de barquettes. Le danger de ces allergènes réside dans le fait qu'ils persistent longtemps sur les objets environnants et même si les parents ont trouvé quelqu'un à qui donner l'animal ou la fleur d'intérieur, les allergènes restent dans l'appartement pendant six mois ou plus.
  • Matériaux et colorants. Il est plus facile d'éviter le contact avec ces allergènes, il est seulement important de se rappeler que non seulement les vêtements, les vêtements de lit et les jouets de l'enfant, mais aussi tout ce qui est en contact avec les adultes devrait être hypoallergénique.
  • Poussière domestique. Même s'il ne contient pas de poils d'animaux, de pollen de plantes et d'autres ingrédients irritants évidents.

En outre, la dermatite atopique se manifeste plus fortement sous le stress, la fatigue, les modifications des conditions habituelles de l’enfant - transfert dans un autre jardin d’enfants ou école, envoi en camp de vacances.

En outre, la température ambiante a un effet important - il a été précisément établi que, par temps chaud, les manifestations de la neurodermatite sont plus vives, de même que les enfants débordés, dont les parents cherchent à se protéger contre le rhume. Néanmoins, il existe des cas de réactions allergiques cutanées au froid.

Symptômes de la dermatite atopique chez un enfant

La neurodermatite se fait sentir quelques symptômes caractéristiques:

  • Eruption cutanée sous forme de bulles avec un liquide clair, éclatant rapidement, à leur place, érosion superficielle en sueur. Les éléments de l'éruption peuvent se confondre et occuper une grande surface;
  • La rougeur de la peau autour des éléments de l’éruption cutanée, avec une forme limitée, la zone de rougeur a des limites claires, avec le reste - flou;
  • Des démangeaisons de la peau, très intenses, chez les jeunes enfants peuvent entraîner des troubles du sommeil et de l'appétit, des humeurs, une surexcitation. Des égratignures apparaissent sur la peau, souvent plus profondes que l'érosion subsistant après la formation de cloques, en particulier chez les nourrissons.
  • Symptômes systémiques (graves) - détérioration de la santé, insomnie, maux de tête, parfois - une légère fièvre;
  • Complications cutanées (à long terme) - atrophie de la peau, apparition de plis caractéristiques sur la peau, chute des cheveux à l'arrière de la tête, changements de l'ongle. Chez les enfants, de telles manifestations peuvent se développer avec un cours sévère, mais apparaissent plus souvent chez les adultes.

L'apparence d'un enfant malade est suffisamment caractéristique, mais pour ne pas se contenter d'une description non fondée, vous trouverez ci-dessous une photo d'éruptions cutanées sur le corps d'un enfant.

Quelles maladies faut-il distinguer?

Il existe plusieurs maladies accompagnées d'éruptions cutanées et d'éléments humides sur la peau. Celles-ci incluent notamment divers types d'eczéma, dans lesquels des bulles apparaissent également sur la peau, puis d'érosion; la différence est qu'avec l'eczéma, l'érosion est plus profonde et les croûtes se forment à leur place.

Le psoriasis, accompagné de démangeaisons sévères, des changements visibles sur la peau, mais l'éruption a une apparence légèrement différente, qui est leur marque de fabrique. Les premières manifestations du psoriasis peuvent survenir dans la petite enfance, mais le plus souvent, la maladie fait ses débuts chez les adolescents.

La varicelle est une autre maladie qui provoque des éruptions cutanées. Vous pouvez voir des photos de l'éruption de la varicelle dans un article similaire sur notre site Web.

Des statistiques choquantes - ont révélé que plus de 74% des maladies de la peau - un signe d'infection par des parasites (Ascaris, Lyamblia, Toksokara). Les vers causent des dommages considérables à l'organisme et notre système immunitaire est le premier à en souffrir, ce qui devrait protéger l'organisme de diverses maladies. E. Malysheva a partagé un secret: comment s'en débarrasser rapidement et nettoyer sa peau, ça suffit. Lire plus »

Traitement de névrodermite chez les enfants

Chez les jeunes enfants (jusqu'à 3 ans), les manifestations de la neurodermatite peuvent être dues à une maturité insuffisante du système immunitaire, des enzymes hépatiques et autres. Par conséquent, avec l'observance du régime thérapeutique et du régime approprié, ils peuvent passer sans laisser de trace à mesure qu'ils mûrissent.

À un âge plus avancé, les éruptions cutanées indiquent que la dermatite atopique deviendra une maladie chronique que vous devrez traiter toute votre vie.

Médicaments systémiques

Systémiques, c’est-à-dire prescrits sous forme de comprimés et, dans les cas graves, d’injections, les drogues jouent l’un des rôles les plus importants dans le traitement de la neurodermite, en particulier chez les enfants plus âgés et les adolescents. Beaucoup d'entre eux ne sont autorisés à prendre qu'après trois ans, ils ne sont donc pas prescrits dans la petite enfance.

Les principaux groupes de médicaments:

  • Les sédatifs (sédatifs) sont prescrits pour réduire les démangeaisons, lutter contre l'hyperactivité et l'insomnie;
  • Les antihistaminiques et les stabilisants membranaires agissent sur les différentes étapes d’une réaction allergique, réduisent l’intensité des manifestations cutanées, y compris les démangeaisons, éliminent le risque d’autres signes d’hypersensibilité;
  • Les médicaments anti-inflammatoires à base d'hormones corticostéroïdes dans les pilules sont utilisés dans les cas graves pour soulager l'inflammation de la peau;
  • Des complexes vitaminiques, des immunomodulateurs et des médicaments fortifiants sont utilisés pour améliorer l'état du patient.

Traitement local

Diverses crèmes, pommades, solutions anti-inflammatoires, antiprurigineuses, à action (pommade aux corticostéroïdes), désinfectant et léger effet rafraîchissant (bepanten) sont utilisés.

Bepantin est souvent utilisé pour traiter divers types de dermatites. Ici vous pouvez voir des photos de la dermatite sur les mains.

N'utilisez pas d'agent de séchage - dans ce cas, ils font plus de mal que de bien.

Remèdes populaires

Depuis que le problème de la neurodermite infantile est connu depuis longtemps, la médecine traditionnelle a inventé de nombreuses manières de soulager l’état d’un petit patient. Mais avant d’appliquer l’un ou l’autre d’entre eux, il est conseillé de consulter un pédiatre sur son admissibilité.

En médecine traditionnelle, les herbes apaisantes et anti-inflammatoires (camomille, menthe, mélisse, sauge) sont largement utilisées sous forme de compresses et de teintures pour application sur la peau. Il convient de rappeler que seules les perfusions d’eau conviennent à cet effet, mais pas les teintures alcooliques - elles peuvent avoir un effet négatif à la fois sur la peau du patient et provoquer une intoxication systémique, étant absorbées dans le sang.

Régime alimentaire pour névrodermite

Régime alimentaire - la condition la plus importante pour le traitement de la névrodermite, en particulier chez les nourrissons.

Chez les bébés nourris au biberon, une réaction allergique peut survenir avec un excès de protéines de vache inhabituelles dans les aliments. Dans ce cas, le premier conseil à donner aux parents est de réduire la quantité de lait maternisé consommée. Les bébés nourris au sein souffrent rarement d'une telle hypersensibilité.

Lorsque la nourriture commence à être introduite dans la nourriture de l'enfant, il est nécessaire d'être particulièrement attentif à sa composition et à sa quantité. Vous ne devez pas entrer dans une variété de produits pendant une courte période, et il vaut la peine de commencer avec une purée de pomme de terre à un composant à base de pommes, de citrouilles ou d'autres produits hypoallergéniques.

Pronostic et complications possibles de la neurodermatite chez les enfants

Le pronostic de la maladie dépend beaucoup de l'âge auquel la maladie a été détectée et de l'efficacité des mesures correctives prises.

La nododermite dans la petite enfance, résultant de l’immaturité du corps de l’enfant, peut être traitée assez facilement - il est nécessaire de fournir au bébé une nutrition adéquate, l’introduction ultérieure d’aliments complémentaires et des conditions de vie hypoallergéniques. Le traitement avec des médicaments systémiques est extrêmement rare. Avec l’âge, le système immunitaire de l’enfant se développe et cesse de réagir à l’allergène.

Si la maladie se manifeste à un âge plus avancé ou si elle ne reçoit pas un traitement suffisant, il est très probable qu'elle deviendra chronique et que les mesures de traitement devront être prises toute la vie.

Parmi les complications les plus fréquentes de la neurodermatite, il faut mentionner les affections cutanées inflammatoires - le peignage aide à transmettre une infection bactérienne et fongique à la zone touchée, et la peau affectée à la neurodermatite est une excellente porte d'entrée pour l'infection. L'atrophie de la peau au long cours peut prendre des formes assez graves.

Prévention de la dermatite atopique chez les enfants

Comme mentionné ci-dessus, pour éviter les manifestations de névrodermite chez un enfant, vous devez prendre soin de son alimentation saine et minimiser le contact avec les allergènes.

Les vêtements du bébé doivent toujours correspondre aux conditions météorologiques, ne doivent pas être excessivement chauds, tandis que les vêtements en contact direct avec le corps doivent être confectionnés à partir de tissus naturels, sans colorants. Dans la maison où vit l'enfant, il est nécessaire de faire un nettoyage humide tous les jours, il n'est pas souhaitable de garder des animaux et des plantes d'intérieur dans la maison.

Comme le principal facteur de développement de la neurodermatite est héréditaire, il ne sera pas possible de protéger complètement l'enfant contre une telle maladie, mais il est important d'aider l'enfant à se sentir bien, en dépit de certaines limites imposées par le ménage. Il faut se rappeler que l'auto-traitement est absolument inacceptable.

Neurodermatite chez les enfants

Dans la pratique des enfants, il existe une grande variété de maladies de la peau. La neurodermatite est l'une des pathologies les plus graves nécessitant un traitement obligatoire.

Qu'est-ce que c'est

Les réactions cutanées pathologiques à une variété de facteurs provocateurs sont appelées neurodermites. Le développement de la maladie est directement lié aux désordres du système immunitaire. Très souvent, la neurodermatite est associée à d'autres pathologies: asthme bronchique, dermatite atopique et eczéma allergique.

Dans l'enfance, les formes les plus caractéristiques diffuses ou communes de la maladie. Habituellement, la maladie chez les enfants a un cours chronique. Les périodes de bien-être relatif peuvent être remplacées par des exacerbations, au cours desquelles le bien-être de l’enfant est grandement perturbé et où apparaissent des symptômes désagréables de la maladie. Les premières manifestations de la maladie peuvent se produire même chez les nourrissons. Les médecins notent que les signes cliniques de névrodermite surviennent chez les bébés dès deux mois après la naissance.

Selon les statistiques, les névrodermites représentent environ 45% de toutes les maladies dermatologiques constatées chez les enfants. Les scientifiques notent que l'incidence de telles maladies inflammatoires de la peau ne fait qu'augmenter chaque année.

Les bébés vivant dans les grandes villes, et en particulier dans les villes industrielles, souffrent plus souvent de neurodermite que leurs pairs ruraux. Au cours de la névrodermite, ce n'est pas seulement la peau qui est touchée. L'enfant a également une défaillance du système immunitaire et de nombreux organes internes.

Raisons

Divers facteurs peuvent conduire au développement de la maladie. Certains scientifiques pensent que la maladie commence à se former pendant la période de développement intra-utérin. C'est à ce moment que tous les organes vitaux, y compris le système immunitaire, sont établis.

Tous les effets sur le futur fœtus pendant la grossesse de la mère entraînent le développement futur de la dermatite atopique.

Les principales raisons de l'apparition de la maladie chez un enfant sont les suivantes:

  • Psychosomatique. L'altération du travail du système nerveux contribue à l'apparition sur la peau d'un enfant de lésions diverses caractéristiques de cette maladie. Cela laisse une empreinte significative sur le comportement de l'enfant. Il devient plus nerveux, retiré. Souvent, les enfants atteints de dermatite atopique n’entrent même pas en contact avec des personnes proches.
  • Prédisposition génétique. Dans les familles où il y a eu des cas de névrodermite, l'incidence est plusieurs fois plus élevée. En outre, si l'un des parents présente des pathologies allergiques, le risque de neurodermatite chez le bébé augmente plusieurs fois.
  • Exposition à des facteurs allergènes. Ceux-ci incluent: pollen de diverses plantes et herbes, duvet et fourrures d'animaux, acariens domestiques, certains aliments, matériaux synthétiques, aérosols chimiques, médicaments et autres. Pour le développement de la maladie est également importante hypersensibilité individuelle à un allergène particulier. Une fois dans le corps de l'enfant, le composant allergène provoque une forte réaction allergique, qui provoque l'apparition d'éruptions cutanées spécifiques sur la peau.
  • Stress psycho-émotionnel prolongé ou excessif. Dans l’enfance, la psyché de l’enfant est encore assez labile. Le système nerveux du bébé n’est pas tout à fait le même que celui des adultes et ne fonctionne pas pleinement. Un choc psycho-émotionnel fort contribue à l'apparition de manifestations indésirables de neurodermite chez l'enfant.
  • Maladies chroniques du tractus gastro-intestinal. Souvent, diverses pathologies conduisent au développement d'une neurodermatite accompagnée d'une absorption et d'une absorption réduites des nutriments et des vitamines. Un apport insuffisant en composants vitaux entraîne une diminution du travail du système immunitaire et nerveux. Cet épuisement contribue au développement ultérieur des signes de neurodermatite chez le bébé.
  • Infestations parasitaires diverses. En pédiatrie, diverses maladies à helminthes y contribuent. Au cours de leur vie, les helminthes émettent une grande quantité de substances toxiques. Ils ont un effet négatif sur tout le corps de l'enfant, l'intoxiquant progressivement. Une infestation prolongée par les vers contribue à réduire l'immunité de l'enfant et peut entraîner l'apparition de signes de neurodermatite.
  • Les conséquences des maladies infectieuses fréquentes. Souvent atteints d'infections bactériennes et virales, les bébés, selon les statistiques, risquent davantage de contracter la dermatite atopique. Cela est dû au fait que pendant toute pathologie infectieuse, l'immunité est considérablement réduite. Une infection grave et prolongée peut conduire au développement d'un dermatite atopique chez l'enfant, en particulier celui qui a tendance à présenter diverses réactions allergiques.

Options cliniques

Compte tenu de la localisation préférentielle, les scientifiques identifient plusieurs types de neurodermatitis chez les enfants. Chacune de ces formes nécessite la nomination d'un traitement approprié. La gravité des symptômes dépend de diverses conditions, notamment de l'âge de l'enfant et des caractéristiques de son développement physique.

Les médecins distinguent plusieurs variantes cliniques de la maladie:

  • Limité ou local. Dans ce cas, les éruptions pathologiques sont principalement localisées dans une zone, moins souvent deux zones anatomiques adjacentes. Ils peuvent se produire presque partout: sur les mains, le visage, le cou, le dos, les bras et les jambes.
  • Diffuse Cette option est caractérisée par l'apparition d'éruptions cutanées sur différentes parties du corps de l'enfant.
  • Linéaire. Elle se caractérise par la présence de changements cutanés spécifiques, principalement sur les bras ou les jambes d'un petit patient.
  • Folliculaire Les éruptions cutanées se produisent davantage dans le cuir chevelu, dans les endroits où les cheveux poussent.
  • Hypertrophique Les éruptions cutanées pathologiques couvrent principalement toute la région de l'aine.
  • Psoriasiforme Les éruptions cutanées affectent la peau du visage et du cuir chevelu.

Les symptômes

Une maladie suspectée peut être à la maison par eux-mêmes. Dans le contexte du bien-être complet précédent, l'enfant présente de nombreux symptômes indésirables sur la peau. Ces signes cliniques peuvent être exprimés de différentes manières. Généralement chez les jeunes enfants, ils sont encore moins prononcés que chez les adolescents. Selon les statistiques, l'évolution grave de la maladie survient entre 12 et 14 ans.

Les symptômes suivants sont caractéristiques de la neurodermatite:

  • L'apparition de taches rouges. Ils peuvent être de différents diamètres et formes. Souvent, le contour de telles éruptions cutanées est inégal. Leur couleur diffère nettement de celle d'une peau saine. Dans certains cas, au lieu de taches sur la peau, de nombreuses bulles apparaissent contenant un fluide séreux.
  • Démangeaisons sévères. C’est peut-être le symptôme principal et le plus prononcé de la maladie. Des démangeaisons pour la névrodermite sont tout simplement intolérables. Cela provoque un inconfort prononcé chez le bébé et nuit considérablement à sa santé. Un enfant malade gratte constamment la peau qui démange, ce qui contribue au fait que l'infection secondaire pénètre dans les plaies et que la suppuration commence.

Description et méthodes de traitement de la neurodermite chez les enfants

La neurodermatite chez les enfants est une maladie cutanée chronique de nature neurogène-allergique caractérisée par de fréquentes exacerbations. Inclus dans le groupe des maladies allergiques de la peau, unis par le concept de "dermatite atopique". Lors du diagnostic, les praticiens utilisent toujours les deux noms.

Causes de la pathologie

Le problème de l'apparition d'une neurodermatite chez les enfants et les adultes est étudié depuis un certain temps, mais la cause exacte de la maladie et le mécanisme de son développement ne sont toujours pas bien connus. À l'heure actuelle, les théories d'origine les plus plausibles sont les suivantes:

  1. Neurogène. On suppose que le dérèglement du fonctionnement du système nerveux joue un rôle essentiel dans le développement de la pathologie. Et ceci est confirmé par plusieurs observations cliniques. Des preuves supplémentaires sont considérées comme le fait que la cause de l'éruption cutanée est souvent une situation stressante.
  2. Ceux qui adhèrent à la théorie allergique de l'origine de la maladie croient que le mécanisme principal est l'hypersensibilisation du corps. En faveur de cela, on peut citer des exemples de l’association neurodermatite-urticaire, bronchospasme, conjonctivite allergique.
  3. Certains scientifiques ont mis en avant une version de la présence de prédispositions génétiques. Ceci est démontré par le fait que plus de la moitié des patients avaient des parents proches atteints de la même maladie.

Il serait plus correct de supposer que la dermatite atopique est une maladie qui a plusieurs causes de développement.

Les facteurs provoquant l'apparition des premiers signes de pathologie sont:

  • surcharge psycho-émotionnelle;
  • intoxication;
  • allergènes (aliments, maladies chroniques, poussière, pollen, squames animales, vaccination);
  • perturbation endocrinienne;
  • pathologie du système digestif;
  • maladies des voies respiratoires supérieures.

Classification

Selon le degré de prévalence, on distingue les types de névrodermite suivants:

  1. Privé Vidal (forme limitée). Avec ce type d'éruption apparaissent sur le même endroit, ont des contours clairs et une petite zone. Localisation typique - les coudes et les genoux se plient, la zone des clavicules. Un peu moins de défaite recouvre le devant du corps - poitrine et abdomen. Très rarement, des éruptions cutanées apparaissent sur les mains et les pieds.
  2. La version disséminée de la maladie se manifeste lorsque plusieurs lésions émergentes commencent à se confondre.
  3. La forme diffuse, selon certains experts, est une manifestation de la dermatite atopique. Peut apparaître n'importe où sur la peau, à l'exception des paumes et de la partie plantaire des pieds. Le plus souvent, cette forme se produit dans l'enfance.

Distinguer la maladie de la nature des modifications de la peau. De ce point de vue, la dermatite atopique survient:

  • psoriasiforme - ressemble à une éruption cutanée psoriasique avec des zones de desquamation;
  • blanc - sur le fond de la lésion, il y a des centres de dépigmentation;
  • dekalviruyuschy - affecte principalement les zones sur les cheveux et le visage, conduit souvent à la calvitie;
  • hypertrophique - avec le développement de verrues et d’autres néoplasmes sur la peau;
  • linéaire - éruption de nature linéaire;
  • folliculaires - des papules du type en pointe apparaissent dans la zone de croissance des cheveux.

Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir une éruption cutanée typique d'un enfant atteint de neurodermite.

Méthodologie d'assistance

Le traitement de la dermatite atopique doit être effectué immédiatement après le diagnostic. Il vise à éliminer l'étiologie du processus pathologique et à réduire l'influence des facteurs provoquants. Pour cela, des moyens externes et des préparations pour des effets systémiques sur le corps sont nécessairement utilisés.

Un point important pour le traitement et la prévention de la prochaine exacerbation est la révision de la nutrition et du régime alimentaire:

  • diminution de la quantité de protéines consommée par les aliments;
  • l'élimination des aliments hautement allergènes du menu (fraises, miel, œufs, agrumes, chocolat);
  • les produits à base de lait végétal et fermenté doivent prévaloir dans l'alimentation;
  • utilisez des légumes et des fruits riches en fibres pour nettoyer les intestins du ballast et des substances toxiques.

Traitement régulier

La thérapie locale comprend:

  • Pommades et crèmes pour soulager les symptômes - Pommade au zinc, glutamol, gistan, lostérine.
  • Panthénol - pour accélérer les processus de régénération.
  • Produits cosmétiques médicaux spéciaux pour les soins de la peau des jambes, des mains et du visage (séries Atopic, Lipikar, Topikrem).

La physiothérapie utilisant le cryomassage, la phonophorèse avec des médicaments, la magnétothérapie, la darsonvalisation et la galvanisation donne un bon effet. Pour limiter le focus est appliqué autour de sa solution d'hydrocortisone.

Le traitement systémique implique l'utilisation de tels médicaments:

  • antihistaminiques - cétirizine, phencarol, loratadine;
  • sédatifs - teinture de valériane, d’agripaume;
  • Les hépatoprotecteurs (Syrepar, Karsil, Hepatosan) et les préparations enzymatiques (Pancréatine, Mezim, Créon) sont recommandés pour améliorer la digestion et protéger le foie.
  • des sorbants tels que le charbon actif, enterosgel, polysorb sont utilisés pour restaurer le travail et nettoyer les organes digestifs;
  • en même temps que les pommades dans le processus extensif, les corticostéroïdes systémiques sont utilisés - Dexaméthasone, Prednisolone.

Dans certains cas, vous devez recourir à la purification du sang par plasmaphérèse, photothérapie sélective aux UV.

Traitement folklorique

Pour obtenir des effets anti-inflammatoires, raffermissants et sédatifs avec la neurodermatite chez les enfants, vous pouvez faire appel à la médecine traditionnelle.

  1. Des démangeaisons et une desquamation de la peau aident à traiter l’infusion et les feuilles de menthe et de rue, qui doivent être prises dans les mêmes proportions. Il faut verser 500 ml d'eau bouillante dans deux petites cuillères du mélange et porter à ébullition à feu doux. Souche après refroidissement et utilisation pour le traitement du visage et du corps.
  2. Les symptômes de la maladie seront plus rapides si vous préparez une collection de plusieurs plantes. Il faudra violette, épine-vinette, pied de biche, dubrovnik et achillée millefeuille, pris à parts égales. Tous broyer et bien mélanger. Prenez une cuillère à dessert de matières premières dans un verre d'eau bouillante et laissez au bain-marie pendant 15 minutes. Après l'effort, boire trois fois par jour (dose unique - un tiers du verre).
  3. Il existe un autre moyen populaire de lutter contre les symptômes de la neurodermatite. Sur un verre d'eau devrait prendre une grande cuillère de racine de bardane râpée et laisser bouillir pendant 15 minutes. Ensuite, le bouillon doit être emballé et laissé pendant deux heures. Après avoir insisté, filtrez et buvez une cuillerée à soupe trois fois par jour.

L'utilisation de tout remède populaire doit être convenue avec le médecin.

Mesures préventives

Pour prévenir le développement de neurodermatitis, les parents devraient suivre ces directives:

  • un enfant ayant tendance à présenter des allergies cutanées ne doit pas manger d'aliments qui en sont la cause; les allergènes doivent donc être complètement éliminés de l'alimentation;
  • le régime de jour doit être strictement observé - nourrir, jouer et se détendre à l'heure;
  • il est nécessaire de protéger le bébé du stress, selon l'ordonnance du médecin, d'appliquer des sédatifs d'origine végétale sur un parcours;
  • les vêtements et la literie doivent être fabriqués uniquement à partir de tissus naturels; ne pas utiliser d'oreillers à plumes ni à plumes;
  • Il est nécessaire d’améliorer l’immunité, car elle joue un rôle important dans la prévention de la maladie (exercer, durcir, marcher à l’air frais).
  • constamment faire le ménage humide de la maison.

La névrodermite peut nuire considérablement à la qualité de vie de l’enfant. Par conséquent, à la moindre éruption cutanée suspecte sur la peau, vous devriez consulter un spécialiste et commencer immédiatement le traitement.

Névrodermite chez les jeunes enfants: à quoi ça ressemble et comment la traiter

Dès la naissance, l’enfant est sujet à diverses maladies de la peau.

La dermatite atopique est l'une des maladies de la peau les plus dangereuses et les plus courantes chez les enfants.

Cette maladie a ses propres manifestations et nécessite un traitement rapide.

Caractéristiques de la maladie

La neurodermatite est aussi appelée dermatite atopique. Il s’agit d’une maladie chronique qui n’est pas entièrement traitable et qui se caractérise par des périodes de calme et d’exacerbation.

La maladie est un processus inflammatoire de la peau qui se manifeste par une irritation de la peau de l’intérieur ou de l’extérieur. Elle est de nature immuno-allergique. La maladie se manifeste par des symptômes désagréables et est très durement tolérée par les enfants.

Raisons principales

Les causes de la dermatite atopique chez les enfants ne sont pas entièrement comprises. La plupart des opinions s’accordent pour dire que l’immunité de l’enfant n’a pas encore été complètement formée et qu’elle ne peut pas résister à des facteurs extérieurs. Même pendant la formation du système immunitaire de l'embryon, les conditions préalables au développement de la maladie sont posées.

Les causes de la maladie peuvent être les facteurs suivants:

  • l'hérédité;
  • mauvaise alimentation pendant la grossesse;
  • environnement défavorable;
  • médicaments à long terme;
  • stress, stress émotionnel;
  • perturbations dans le fonctionnement du système digestif;
  • la présence d'une réaction allergique;
  • les vers;
  • maladies infectieuses;
  • empoisonnement du corps;
  • mauvaise nutrition.

Classification de la dermatite atopique

Il existe plusieurs types de névrodermite, en fonction de son emplacement sur le corps de l'enfant. Parmi eux:

  1. La neurodermatite limitée est caractérisée par une éruption cutanée à un endroit, qui a une forme et des contours clairs. L'inflammation occupe une petite surface et se situe principalement sur le creux des coudes, des genoux, de la clavicule, moins souvent sur le ventre ou la poitrine.
  2. Une forme dissociée de la maladie se forme lorsque plusieurs lésions individuelles de la peau se confondent en une seule plus grande.
  3. Variante diffuse de la maladie est plus fréquente chez les jeunes enfants. Lorsque cette forme est caractérisée par la présence de lésions dans différentes parties du corps, à l'exception des paumes et des pieds.

Il existe également une classification de la maladie en fonction de la nature de l'éruption cutanée:

  1. Le type psoriasiforme ressemble beaucoup au psoriasis et se caractérise par des foyers inflammatoires squameux.
  2. L'aspect blanc provoque un éclaircissement de la peau aux sites d'inflammation.
  3. Dekalviruyuschy se propage sur le visage et les cheveux de la tête, peut conduire à la calvitie.
  4. Le type hypertrophique est caractérisé par la présence de lésions cutanées sous forme de verrues. Le plus souvent distribué dans l'aine.
  5. La forme linéaire se manifeste dans les lésions inflammatoires de type linéaire sur les bras et les jambes.
  6. Le folliculaire affecte exactement la zone de croissance des cheveux et se présente sous la forme de papules à bouts pointus.

Selon la cause de la névrodermite peut être divisé en deux types:

  1. Atopic, quand la raison principale est l'hérédité. Dans ce cas, la maladie se manifeste après le contact avec des allergènes (pollen, laine, etc.).
  2. L'urticaire se développe après une exposition externe ou l'ingestion d'allergènes alimentaires.

Chaque forme et type de neurodermatite a ses propres caractéristiques.

Symptomatologie

Les symptômes de névrodermite sont assez faciles à remarquer. Les premiers signes de maladie peuvent apparaître chez un enfant dès les premiers mois de sa vie. En règle générale, plus le bébé est âgé, plus les symptômes et la maladie sont graves.

  1. Les rougeurs sur la peau n'ont pas de contour net, mais sont clairement visibles sur le fond des zones saines. Sur le site de la rougeur peut apparaître des bulles avec du liquide.
  2. La démangeaison est un symptôme majeur. Il peut être très fort. Avec des griffures constantes, des plaies apparaissent et la purge peut commencer.
  3. Une mauvaise santé due aux démangeaisons, le bébé devient irritable, ne dort pas bien, perd l'appétit et la température corporelle peut augmenter.
  4. Peau sèche et glandes sébacées réduites.
  5. Peeling de la peau dans les zones enflammées.

Les symptômes varient en fonction de la cause de la maladie, de l'espèce et de l'âge du bébé.

Les principaux lieux de localisation:

  • chez le nourrisson, les lésions touchent principalement le visage et le cuir chevelu, moins souvent dans les endroits de flexion des extrémités;
  • chez les bébés après deux ans, les inflammations sont le plus souvent localisées aux bras et aux jambes;
  • à l'adolescence, la maladie est localisée aux poignets, aux endroits de la courbure des membres et du visage.

Au début, la maladie peut être confondue avec la diathèse. Mais il se propage très rapidement et, sans le traitement nécessaire, affecte une grande partie du corps.

Dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin et commencer le traitement.

Diagnostics

La névrodermite est assez difficile à diagnostiquer. Pour identifier la maladie, consultez un dermatologue. Lors de l'examen initial, le médecin vérifie:

  • prédisposition héréditaire;
  • la présence d'allergies;
  • la nature de l'éruption cutanée;
  • facteurs environnementaux.

D'autres tests de laboratoire sont nommés:

  • numération globulaire complète;
  • analyse fécale générale;
  • analyse des fèces pour les vers;
  • test sanguin biochimique;
  • un test sanguin pour un immunogramme;
  • tests d'allergie cutanée.

Dans de rares cas, il peut être nécessaire de consulter des spécialistes pour identifier les maladies chroniques, ainsi que les conseils d’un neurologue ou d’un psychiatre.

Un diagnostic de névrodermite peut être posé uniquement après exclusion d'autres affections cutanées possibles. Très souvent, les symptômes ressemblent à des pathologies cutanées inflammatoires de nature différente.

Méthodes de traitement

Immédiatement après le diagnostic de dermatite atopique, il est nécessaire de commencer le traitement. La première étape consiste à éliminer complètement le contact avec l'allergène principal.

Le traitement de la névrodermite doit comprendre une approche intégrée et inclure un traitement médicamenteux, la physiothérapie, un régime et une phytothérapie. Les préparations et les procédures sont choisies par le médecin traitant en fonction de l'âge de l'enfant et de la nature de l'évolution de la maladie.

Traitement médicamenteux

Un certain nombre de médicaments sont prescrits pour réduire les symptômes désagréables et améliorer l'état général de l'enfant. Par exemple:

  1. Les antihistaminiques peuvent aider à soulager les démangeaisons et à réduire l'inflammation. Suprastin, Loratadin, Claritin, Zyrtec sont parmi les médicaments les plus populaires.
  2. Des moyens apaisants aideront à calmer l'enfant, à améliorer son sommeil (Agripaume, Valériane).
  3. Les complexes de vitamines augmenteront l'immunité et donneront de la force à l'organisme.
  4. Les absorbants vont rapidement éliminer les toxines du corps (par exemple, Polypefan, Polysorb, Enterosgel).
  5. Les glucocorticoïdes sont utilisés en cas de maladie grave. Ils soulagent rapidement les symptômes. Le déroulement de l'administration est très réduit en raison du risque d'effets secondaires (prednisolone, hydrocortisone).
  6. Les préparations enzymatiques aideront à organiser le travail du tractus gastro-intestinal (Festal, Créon, Pancréatine).
  7. Pour l'administration topique, des pommades sont prescrites, des crèmes qui assèchent, assouplissent et soignent la peau des zones touchées (pommade de zinc, Bepanten), les pommades hormonales ne sont utilisées que dans des cas extrêmes.

Physiothérapie

De plus prescrire de la physiothérapie. Cette thérapie aidera à se débarrasser des démangeaisons, à réduire l'inflammation de la peau. Après plusieurs séances, le processus de régénération de la peau est considérablement accéléré.

Les principales méthodes de physiothérapie:

  • ultraviolet;
  • réflexologie;
  • thalassothérapie;
  • thérapie magnétique;
  • photothérapie sélective;
  • bains de radon.

Régime alimentaire

Un régime alimentaire particulier joue un rôle important dans le traitement de la neurodermite. Il est nécessaire d'organiser pour l'enfant des repas fractionnés tout au long de la journée. Il devrait être complet et facile. La chose la plus importante dans la nutrition diététique est d'exclure tous les aliments allergènes:

La base de la nutrition devrait être:

  • viande maigre;
  • des bouillies;
  • purée de légumes;
  • fruit vert;
  • produits laitiers
  • boissons aux fruits, compotes.

Pendant la journée, le bébé devrait boire beaucoup de liquide. Progressivement, vous pouvez inclure de nouveaux produits, mais cela doit être fait progressivement. À mesure que l'état de votre bébé s'améliore, vous pouvez reprendre le même régime alimentaire varié.

Recettes folkloriques

La médecine traditionnelle est un bon moyen supplémentaire d'accélérer le processus de restauration du corps du bébé atteint de neurodermite. Elle propose de nombreuses recettes pour atténuer les symptômes de la maladie.

  1. La camomille apaise bien l'enfant. Il est nécessaire de brasser une cuillère à soupe d'herbe avec un verre d'eau bouillie, d'insister une demi-heure et de donner à l'enfant 1 à 5 cuillères à café 3 fois par jour.
  2. La menthe poivrée est un excellent moyen de soulager les démangeaisons graves. Pour ce faire, hachez les feuilles de menthe, versez de l'eau bouillante et la bouillie résultante à imposer aux lésions atteintes.
  3. Calendula, sauge, chélidoine et une série de très bien soulager les démangeaisons, réduire l'inflammation et apaiser l'enfant. Il est nécessaire de brasser trois cuillères d'un mélange d'herbes et de les verser dans le bain, puis de donner un bain au bébé.
  4. Un bain à base d'écorce de chêne, de sauge et de prêle soulage très efficacement l'inflammation et accélère la cicatrisation de la peau. Il est nécessaire de verser trois cuillères à soupe du mélange d'herbes avec de l'eau bouillante, de faire bouillir pendant une demi-heure à feu doux et de le verser dans le bain.

Prévisions

Le développement de la maladie dépend de la date du diagnostic et du début du traitement. La névrodermite, qui se manifeste très tôt en raison de l’immaturité du corps de l’enfant, peut être guérie assez facilement et rapidement. Dans de tels cas, l’essentiel est d’organiser pour l’enfant le régime correct de la journée et une nutrition adéquate, afin d’exclure tout contact éventuel avec des allergènes. Au fur et à mesure que l'enfant grandit, le système immunitaire se développe et cesse de réagir à de telles irritations.

Des complications

Un traitement bien choisi et opportun aidera à guérir la neurodermatite chez les enfants avec peu ou pas de complications. De plus, la forme locale est beaucoup plus facile. Avec une évolution plus sévère et prolongée de la maladie, certaines complications peuvent survenir:

  1. L'infection secondaire résulte de l'irritation constante de la peau qui démange, des microbes et des champignons.
  2. "Marche atopique" - une combinaison de symptômes cutanés d'allergies et de symptômes du système respiratoire (asthme bronchique, rhinite chronique, otite moyenne, larmoiement).
  3. Érythrodermie de Hill - lésion de plus de 90% du corps, caractéristique de la petite enfance.

Pour éviter de telles complications graves, il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers symptômes de neurodermatite et de commencer le traitement.

La névrodermite chez les enfants est une maladie assez commune. La maladie est due à l'immaturité de l'immunité des enfants. De nombreux facteurs allergènes peuvent déclencher cette maladie.

Le traitement doit commencer dès que possible. Le traitement est prescrit par un médecin après que tous les tests nécessaires ont été effectués. En plus du traitement médicamenteux, vous devez suivre un régime hypoallergénique. Des séances de physiothérapie et des recettes de médecine traditionnelle aideront à accélérer le processus de guérison.

Dans les premiers stades de la dermatite atopique peut être rapidement guéri. Mais les formes négligées peuvent se transformer en une maladie chronique et entraîner de graves complications. Des mesures préventives aideront à réduire le risque de névrodermite chez l'enfant et à éviter ses complications. Parmi ces mesures figurent les aliments sains, le bon régime du jour, le contact réduit avec d’éventuels allergènes et un environnement favorable.

Comment la névrodermite se manifeste-t-elle dans la peau d’un enfant?

De nombreux parents ont été confrontés à une maladie telle que la diathèse chez un enfant. Cependant, tous ne savent pas qu'une diathèse ordinaire peut entraîner des complications aussi graves que le développement d'une neurodermatite.

Cette maladie a une forme chronique du cours, apparaissant parfois chez un patient tout au long de sa vie.

Les périodes de rémission alternent avec des exacerbations résultant de divers facteurs défavorables. La maladie est considérée comme très commune, en particulier chez les jeunes générations.

La névrodermite chez l'enfant n'est pas contagieuse, ne pose pas de danger pour les autres, mais la pathologie nécessite un traitement rapide.

Comment traiter la dermatite de la couche chez le nourrisson? Renseignez-vous sur notre article.

Caractéristique de la maladie

Névrodermite chez un enfant - photo:

La neurodermatite est un type de dermatose de nature neuroallergique. La maladie présente un certain nombre de symptômes spécifiques, qui se manifestent par une inflammation de la peau, des éléments de l’éruption cutanée, qui présente une teinte rouge vif.

Les symptômes de la maladie se manifestent directement après le contact du corps de l’enfant avec la substance irritante.

Causes et facteurs provoquants

La neurodermatite fait partie de la catégorie des maladies allergiques. Par conséquent, la cause principale de l’apparition de ses symptômes est considérée comme le contact de l’organisme avec un irritant qui provoque une réponse inadéquate du système immunitaire. Au nombre de ces substances-allergènes comprennent:

  1. Nourriture La neurodermatite se développe non seulement après avoir consommé des aliments présentant un degré élevé d'allergénicité, mais également à la suite d'une mauvaise introduction d'aliments complémentaires (par exemple, si les suppléments sont introduits trop tôt). Chez les enfants plus âgés, les symptômes de la maladie peuvent apparaître en raison de la suralimentation fréquente.
  2. Produits de soin pour bébé et produits chimiques ménagers. Toutes sortes de produits d’hygiène peuvent provoquer des irritations, des éruptions cutanées et des rougeurs. Il en va de même pour les détergents utilisés pour laver les vêtements de bébé. Dans de rares cas, même des médicaments hypoallergéniques peuvent provoquer une réaction allergique.
  3. Allergènes entrant dans le corps par les voies respiratoires supérieures. Ce groupe comprend le pollen, les plus petites particules de la peau des animaux domestiques et des rues, la poussière domestique. Le danger des irritants de ce type est que de petites particules se déposent sur les meubles, les tapis, les jouets d'un enfant, ce qui signifie qu'il est assez difficile de s'en débarrasser.
  4. Matériaux et tissus de mauvaise qualité à partir desquels sont fabriqués les vêtements, les jouets et les articles ménagers de l'enfant.

La cause du développement de la neurodermatite devient souvent un facteur héréditaire, ainsi que divers types de maladies (par exemple, des pathologies du système digestif, des maladies infectieuses et helminthiques).

Les facteurs provoquants contribuant au développement de la neurodermatite chez un enfant sont:

  1. Souligne, par exemple, un changement radical des conditions de vie habituelles lors de l’entrée à l’école, à la maternelle.
  2. Température de l'air élevée. On sait que, par temps chaud, les symptômes de la névrodermite apparaissent beaucoup plus intenses. Cependant, les effets des basses températures, bien que dans des cas plus rares, puissent toujours provoquer une exacerbation.

  • Les vêtements ne sont pas en fonction de la météo. Les parents, cherchant à protéger les miettes de l'hypothermie et du rhume, l'enveloppent souvent trop. Cela conduit à une augmentation de la transpiration, et la sueur, comme vous le savez, peut irriter la peau délicate d'un bébé, provoquant ainsi l'apparition d'une réaction allergique.
  • au contenu ↑

    Classification

    Selon la localisation des manifestations locales de la maladie, il est habituel de distinguer les formes suivantes de neurodermatitis chez un enfant:

    • limité Une éruption cutanée se produit sur de petites zones de la peau;
    • diffuse. De grandes zones de la peau sont touchées, le plus souvent le visage, le cou, les mains, les genoux et les coudes;
    • linéaire. Une éruption cutanée ne survient que dans la région des membres;
    • folliculaire. Zones enflammées de la peau qui ont des cheveux;
    • hypertrophique. Une éruption cutanée se produit dans la région de l'aine;
    • psoriasiforme L'irritation affecte le visage et le cuir chevelu.

    En outre, il existe 2 types distincts de maladies, telles que:

    • La dermatite atopique est une maladie causée par un facteur héréditaire. La pathologie a une forme de flux sévère, difficilement traitable;
    • urticaire.

    Symptômes et signes

    Le développement de la dermatite atopique chez l’enfant est indiqué par l’apparition des caractéristiques suivantes:

    1. L'apparition de rougeurs, de zones de peau irritée et enflammée avec des éruptions cutanées.
    2. Démangeaisons sévères qui donnent à l'enfant un inconfort considérable. Au fil du temps, sur le site de l'éruption apparaissent des plaies caractéristiques - gratter.
    3. La peau devient plus fine, sèche, déshydratée. Les glandes sébacées, situées dans les zones touchées, meurent peu à peu, la production de sébum est perturbée, ce qui conduit à une peau sèche.
    4. Sur la peau de l'enfant apparaissent des zones irritées qui pleurent.
    5. La neurodermatite s'accompagne souvent de l'apparition d'un dermographisme blanc (apparition de bandes blanches sur la peau d'un enfant, même après un impact mécanique mineur);
    6. Dans certaines zones, la peau devient plus dense, plus grossière, plus nette.
    au contenu ↑

    Diagnostics

    Pour le diagnostic, le médecin procède à une inspection visuelle de la peau de l'enfant.

    En outre, vous devrez passer une numération sanguine complète et un test sanguin pour déterminer la teneur en éosinophiles.

    Ces études nous permettent de déterminer la présence d’une inflammation dans le corps. Pour une étude plus détaillée, une échographie de la peau et de la couche sous-cutanée est prescrite afin de déterminer l'état de la peau, ainsi qu'une biopsie de la peau pour identifier l'allergène.

    Complications possibles

    Avec le développement de la neurodermatite, l'intégrité de la peau est perturbée, ce qui augmente le risque de pénétration de la microflore pathogène dans le corps. Selon le type d'agent pathogène, les symptômes de l'infection et ses effets sont différents.

    Le phénomène le plus dangereux est la pénétration du virus de l'herpès simplex, à la suite duquel le syndrome de Kaposi peut se développer - une maladie caractérisée par un degré de mortalité élevé.

    Avec la défaite du corps avec une infection fongique, d'autres maladies, telles que la chéilite, la paronychie, apparaissent sur le fond de la nododermite. Développe rarement une cataracte atopique.

    Méthodes de traitement

    Le traitement de la dermatite atopique doit être complet, c'est-à-dire prendre les médicaments prescrits par un médecin, associés aux règles de soins d'hygiène de l'enfant, à une alimentation correcte.

    Il est important d'éliminer le facteur irritant à temps, afin de protéger l'enfant du contact avec l'allergène. Sans cela, le traitement ne donnera pas le résultat approprié.

    Préparations et onguents

    Pour le traitement de la névrodermite, l'utilisation de médicaments systémiques (sous forme de comprimés ou d'injections) est obligatoire.

    De nombreux médicaments sont destinés au traitement des enfants plus âgés et des adultes. Il est donc recommandé de ne pas les prescrire à un enfant de moins de 3 ans.

    Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

    1. Des moyens apaisants peuvent éliminer les démangeaisons et l'anxiété associée de l'enfant (irritabilité, insomnie).
    2. Les antihistaminiques soulagent l'inflammation, la douleur, les brûlures et les démangeaisons de la peau touchée.
    3. Les anti-inflammatoires hormonaux du groupe des corticostéroïdes sont prescrits en cas de maladie grave.
    4. Les préparations de vitamines, agents immunomodulateurs permettent de restaurer l'immunité réduite, d'améliorer l'état général de l'enfant.
    5. Pommades à usage topique. Utilisez des agents hormonaux (avec de fortes manifestations cutanées), ainsi que des pommades rafraîchissantes apaisantes qui ont des effets anti-inflammatoires et cicatrisants (par exemple, Bepanten).
    au contenu ↑

    Règles de soins

    Pour obtenir un effet thérapeutique positif dans le traitement de la névrodermite, les parents doivent respecter certaines règles en matière de garde d'enfants:

    1. Tout d'abord, le bébé doit créer un environnement familial confortable et silencieux pour que la miette se sente à l'aise.
    2. Les procédures d'hygiène doivent être effectuées au moins 2 fois par jour. Il est important de garder propres non seulement l'enfant, ses vêtements et sa literie, mais également les jouets, les meubles, les autres objets se trouvant dans la crèche. Le nettoyage des pièces humides doit être effectué quotidiennement.
    3. Un bain de soleil utile. Les rayons UV dans une quantité limitée d'effet bénéfique sur la peau, favorisent sa guérison.
    au contenu ↑

    Médecine traditionnelle

    Les recettes folkloriques éprouvées ont un bon effet thérapeutique. Cependant, avant de les utiliser, vous devriez consulter votre médecin.

    1. Décoction de racine de bardane. 2 cuillères à soupe matières premières verser un verre d'eau bouillante, insister, refroidir, filtrer. 50 ml. Le bouillon obtenu est donné à l’enfant le matin avant de le manger.
    2. Compresses à base de plantes. 3 cuillères à soupe l'écorce de chêne, prêle, mauve est versée avec un litre d'eau bouillante, chauffée au bain-marie. Lorsque le bouillon est refroidi, il est filtré et l'agent résultant est imprégné de gaze stérile, qui est ensuite appliquée sur la peau affectée pendant 10 minutes.
    au contenu ↑

    Suivre un régime

    Une alimentation saine est l’un des facteurs les plus importants du succès du traitement de la neurodermite.

    En fonction de l'âge de l'enfant, les règles de l'alimentation peuvent varier.

    Il est donc recommandé d'allaiter les nourrissons car le lait maternel a la composition optimale pour le bébé (à condition que la femme qui allaite ne mange pas de produits allergènes) et qu'une allergie au mélange artificiel puisse survenir chez certains enfants.

    Lors de l'introduction d'aliments complémentaires, il est important non seulement de respecter les conditions et règles établies, mais également de privilégier les produits monocomposants. Il est préférable de choisir la purée de citrouille, les pommes.

    Pour les enfants plus âgés, il est recommandé de limiter la consommation de sucreries, d'agrumes, de boissons gazeuses, de fruits rouges et de baies.

    Prévention

    Prévenir le développement de la neurodermatite chez un enfant consiste à respecter les règles préventives suivantes:

    1. Bonne nutrition. Le régime alimentaire de l'enfant doit être équilibré, en fonction de l'âge du bébé.
    2. Il est important de garder les vêtements et la literie du bébé propres, de mouiller la crèche aussi souvent que possible et de ventiler la chambre plusieurs fois par jour.
    3. Il est nécessaire d'habiller l'enfant en fonction des conditions météorologiques pour éviter la transpiration excessive.
    4. Il est nécessaire de nettoyer la peau de l'enfant tous les jours, afin de mener à bien des procédures d'hygiène.
    5. Pour les enfants susceptibles de développer une réaction allergique, il est recommandé de limiter les contacts avec les animaux domestiques et les plantes.

    La neurodermatite est une maladie de nature neuro-allergique, elle survient assez souvent chez les enfants. La pathologie se produit quand un enfant entre en contact avec une substance allergène, a ses propres caractéristiques.

    Le traitement est complexe, l'utilisation de médicaments est combinée avec l'utilisation de médicaments à usage externe, le régime alimentaire. Il est également important de fournir à l'enfant des soins appropriés.

    Vous pouvez en apprendre davantage sur les symptômes et le traitement de la névrodermite à partir de la vidéo:

    Nous vous demandons de ne pas vous soigner vous-même. Inscrivez-vous avec un médecin!