Tout sur la neurodermatite chez les enfants: causes, symptômes, méthodes de traitement populaires et modernes

Accueil »Santé» Maladies de l'enfant »Tout sur la neurodermatite chez l'enfant: causes, symptômes, méthodes de traitement populaires et modernes

La neurodermatite fait référence aux maladies de la peau et est une sorte de réaction allergique du corps à un allergène.

En médecine, on l'appelle aussi dermatite atopique.

Il survient le plus souvent chez les enfants d'âge préscolaire, mais peut également être observé chez les adolescents et les adultes, si elles ne reçoivent pas un traitement en temps opportun.

Qu'est-ce que la dermatite atopique?

La neurodermatite est une maladie à caractère immuno-allergique. Cela signifie que l’immunité du corps de l’enfant ne peut pas supporter l’allergène et essaie, avec l’aide de symptômes, de faire comprendre aux parents qu’il est nécessaire de réduire sa charge et d’empêcher tout contact possible avec des substances irritantes.

Cette maladie n'est pas contagieuse. Il n'est pas transmis par les gouttelettes en suspension dans l'air, avec un contact étroit ou lors de l'utilisation d'articles ménagers courants. Les causes du développement de la dermatite sont nombreuses. Et sur la base de la cause initiale et de l'évolution de la maladie elle-même, la dermatite atopique est divisée en:

  • diffuse;
  • limité;
  • hypertrophique;
  • linéaire;
  • folliculaire;
  • psoriasiforme

La forme diffuse est accompagnée de lésions de différentes parties du corps - le cou, le visage, les extrémités inférieures et supérieures des coudes et des genoux.

Pour une dermatite atopique limitée est caractérisée par la défaite de petites parties du corps du visage (principalement les joues), le cou, la poitrine, le dos, les bras et les jambes. Une forme hypertrophique de la maladie est accompagnée de dommages à la région inguinale uniquement. Des taches rouges qui démangent apparaissent dessus et finissent par former une croûte.

La dermatite atopique linéaire se caractérise par la défaite des membres inférieurs et supérieurs. La forme folliculaire se caractérise par des lésions des zones de la peau recouvertes de poil et la dermatite de psoriasis ne couvre que le visage et les poils de la tête.

Malgré le fait qu'il existe de nombreuses formes de névrodermite, celle-ci est également classée dans la dermatite atopique et l'urticaire. Dans le premier cas, la maladie est héréditaire et se présente sous une forme particulièrement sévère. Dans le second cas, la maladie peut survenir à la suite d'un traitement inapproprié et inopportun de la névrodermite aux premiers stades de son développement.

Dans tous les cas, tous les types de névrodermites nécessitent une approche thérapeutique spécifique. Par conséquent, il est inutile d’essayer de déterminer sa forme de façon indépendante et de faire face à cette maladie tout seul. Parce que la neurodermatite est une réaction allergique du corps. Et avec le mauvais traitement, il peut augmenter, ce qui entraînera une détérioration du bien-être de l'enfant.

Comment traiter la toux sèche chez un enfant? Lisez cet article.

Névrodermite chez les enfants: pourquoi cela se produit-il?

La neurodermatite chez un enfant peut survenir pour diverses raisons. Le plus souvent, il est héréditaire, c'est-à-dire que si les parents ont une maladie ou souffrent encore de neurodermatite ou d'allergies, le risque est grand que cette maladie se manifeste également chez leur enfant.

Une autre allergie banale aux stimuli externes - poussières, squames animales, pollen de plantes, etc. n'est pas non plus à l'origine du développement de la neurodermatite chez les enfants. Il peut survenir assez soudainement et s'accompagne le plus souvent de symptômes d'une allergie normale - inflammation des muqueuses de la bouche, du nez et des yeux.

Si la fonctionnalité du système digestif est altérée, cela peut également provoquer le développement de cette maladie. En effet, cela réduit la production d'enzymes qui contribuent à la division rapide des aliments entrants et à leur élimination, ce qui entraîne son retard et la survenue d'une réaction allergique.

L'arrière-plan émotionnel de l'enfant joue également un rôle important dans le développement de diverses maladies, notamment la neurodermatite. Si l'enfant est souvent stressé et en tension émotionnelle pendant longtemps, le risque de développer une maladie de la peau est élevé. Ceci peut également être attribué à diverses violations du travail du système nerveux central.

En outre, la dermatite atopique peut survenir dans le contexte d'une intoxication corporelle et d'une invasion de vers, ainsi que de formes cachées de pathologies inflammatoires.

En règle générale, la dermatite atopique survient pour plusieurs raisons, ce qui complique le processus de traitement. Après tout, après avoir établi et éliminé une cause, la maladie peut également se manifester de manière éclatante jusqu’à ce que la deuxième cause soit établie et éliminée. Et dans la plupart des cas, des tests spéciaux sont nécessaires pour déterminer le type d’allergie et la cause de son apparition.

Névrodermite chez l'enfant: comment se manifeste-t-elle?

Indépendamment de la forme de la maladie, la dermatite atopique est presque toujours la même. Initialement, des taches rouges apparaissent sur le corps, qui commencent alors à démanger fortement et à causer un inconfort terrible aux enfants. Les démangeaisons deviennent si fortes que les enfants commencent à gratter constamment les zones touchées, ce qui entraîne la formation de plaies et de croûtes à la place.

Au fil du temps, ces croûtes disparaissent, laissant derrière nous les taches roses humides les plus dangereuses pour le corps de l’enfant. Pourquoi Oui, car ce sont eux qui sont le conduit et le refuge des bactéries. Et comme la démangeaison persiste, les enfants continuent également à gratter ces taches, ce qui provoque une infection et un amincissement de l'épiderme.

Tout cela contribue au renforcement du processus inflammatoire et à la croissance des zones touchées. Par conséquent, le traitement doit être complet, c’est-à-dire qu’il devrait non seulement éliminer les causes profondes, mais aussi contribuer à réduire les démangeaisons, ce qui provoque l’apparition de complications et pose beaucoup de problèmes aux enfants.

Névrodermite chez l'enfant et sa similitude avec le psoriasis

Le psoriasis et la neurodermatite sont deux maladies similaires à première vue. Cependant, d’un point de vue médical, ces maladies sont différentes, ont une nature et un tableau symptomatique différents.

Par exemple, dans le psoriasis, des lésions cutanées se produisent dans les zones où se produisent des contacts fréquents et des frictions avec les vêtements, ainsi que sur les surfaces externes des articulations.

De plus, avec le psoriasis, les croûtes présentent ce qu’on appelle des paillettes, après quoi un liquide huileux et un film très fin et brillant apparaissent à la surface de la peau, qui est très facilement endommagée. Au moindre appui, il se fissure et des gouttes de sang commencent à faire saillie à sa surface.

Cette image symptomatique n'est pas caractéristique de la neurodermatite. Il se caractérise par l’apparence d’une fine peau rose, mais il n’est pas aussi fin et n’est pas sujet aux dommages rapides. En plus des croûtes avec neurodermite, contrairement au psoriasis, elles ne sèchent pas beaucoup et ne se fissurent pas.

Neurodermatite chez les enfants: méthodes modernes de traitement

Le traitement de la dermatite atopique ne nécessite pas l'hospitalisation d'un enfant.

En règle générale, il est tenu à la maison.

Et pour que ce traitement soit efficace, il est nécessaire de respecter certaines règles:

  1. Il est nécessaire de créer pour l'enfant un environnement psychologique confortable dans lequel se déroulera le traitement.
  2. Vous devez suivre régulièrement les règles d'hygiène personnelle. Le lavage des mains devrait être effectué 4 à 5 fois par jour. Mais le plus important est de contrôler la croissance des ongles. Étant donné que les enfants grattent souvent les zones touchées, la saleté et les infections sous les ongles peuvent facilement pénétrer dans l'épiderme et provoquer une inflammation. Dans la pièce où se trouve un enfant malade, il est nécessaire d'effectuer un nettoyage humide chaque jour;
  3. Chaque jour, il est nécessaire de traiter les zones touchées avec des onguents spéciaux, d'administrer des antihistaminiques par voie orale et de prendre des bains locaux anti-inflammatoires avec diverses herbes;
  4. En cas d'apparition d'une infection secondaire, l'admission de médicaments antifongiques et antibactériens spéciaux est requise.

Quels médicaments sont utilisés pour traiter la dermatite atopique chez les enfants?

Nous tenons à noter immédiatement que tous les médicaments destinés au traitement de la neurodermatite chez l’enfant ne doivent être utilisés que sur ordonnance de votre médecin. Étant donné que cette maladie a différentes causes et que, partant, ainsi que le type de maladie, ces médicaments sont sélectionnés.

Les pommades devant traiter la peau affectée plusieurs fois par jour doivent contenir des ingrédients anti-inflammatoires ayant également un effet cicatrisant rapide. Onguent le plus souvent nommé, qui contiennent des substances telles que le soufre, le goudron, le naphtalane et l'ichtyol.

Et les médicaments pour administration orale doivent avoir un effet antihistaminique, c’est-à-dire bloquer les récepteurs de l’histamine, empêchant ainsi le développement d’allergies. Il est également nécessaire de prendre des médicaments immunostimulants et des complexes vitaminiques.

Mais à côté de tout cela, les médecins recommandent vivement de réaliser des procédures d'irradiation ultraviolette des zones touchées, car elles contribuent à la guérison rapide des plaies et à leur désinfection, empêchant ainsi la survenue d'une infection secondaire.

Neurodermatite chez les enfants: nutrition

La nutrition chez les enfants atteints de dermatite atopique doit être différente de celle des enfants en bonne santé. Ici, il est nécessaire de minimiser l'utilisation d'allergènes, de colorants et de conservateurs. Il est strictement interdit à ces enfants d’utiliser des aliments acides, fumés, épicés et gras. Vous devez également exclure divers bonbons, sodas et autres "cadeaux" modernes nocifs pour le corps.

En aucun cas, des jus de fruits conditionnés ne doivent être donnés à l'enfant, car ils contiennent de nombreux compléments contribuant à améliorer le goût et l'odorat du produit, ainsi que la durée de conservation.

Un enfant malade ne devrait recevoir que des jus de fruits maison fraîchement préparés, de préférence des carottes, des pommes ou du céleri. Il est recommandé de boire 0,7 à 1 l de jus par jour, mais pas plus.

La priorité devrait être les produits laitiers fermentés, ainsi que divers légumes verts et le miel. Des noix et des pâtes peuvent être données, mais en très petites quantités. Quant aux produits de pâtisserie et de boulangerie, ils devraient être complètement exclus du régime alimentaire de l'enfant.

Quels outils peuvent rapidement guérir la morve?

Neurodermatite chez les enfants: traitement des remèdes populaires

Le traitement de la dermatite atopique est un processus complexe et long. Par conséquent, afin d’accélérer au moins une certaine accélération, beaucoup commencent à utiliser des remèdes populaires en combinaison avec la médecine moderne. Bien sûr, ils ont aussi leurs avantages, mais vous ne devez pas les utiliser sans consulter votre médecin.

Le remède populaire le plus vrai contre la neurodermatite est une pommade préparée à base de propolis. Pour sa préparation, prenez de la vaseline et de la lanoline dans des proportions égales, placez-les dans un fourré et portez à ébullition au bain-marie. Ajoutez ensuite la propolis broyée dans un rapport de 10: 1 (10 parties d'un mélange de vaseline et de lanoline et 1 partie de propolis).

Le mélange doit être bien mélangé et refroidi, puis deux fois par jour pour lubrifier les zones touchées. Conserver au réfrigérateur.

L'infusion de houblon et de succession n'est pas moins efficace. Les ingrédients sont moulus et mélangés dans des proportions égales. Ensuite, à partir du mélange obtenu, prenez quelques cuillères à soupe d'herbes, versez de l'eau bouillante (200 ml) et laissez infuser pendant 1 à 2 heures. Après la perfusion est filtré et bu la nuit sous forme de chaleur.

Vous pouvez également utiliser une infusion de bardane. Pour sa préparation prend 2 c. racine de bardane hachée, de l'eau bouillante versée (150 - 200 ml) et cuite à feu doux pendant un quart d'heure. Après il est filtré et donné à l'enfant environ ¼ tasse avant chaque repas.

Et pour réduire les démangeaisons, vous pouvez essuyer les endroits touchés plusieurs fois par jour avec des infusions d'herbes. Pour ce faire, prenez une poignée d'herbes (racine de chêne, sauge, camomille, etc.), versez dans un verre d'eau bouillante et laissez reposer 10 minutes. Lors de la perfusion résultante, un coton ou une gaze est humidifié et les zones touchées sont essuyées.

La névrodermite est une maladie qui nécessite une approche individuelle dans chaque cas. Par conséquent, ne vous soignez pas vous-même et ne montrez pas votre enfant à un spécialiste.

Neurodermatite chez les enfants

Dans la pratique des enfants, il existe une grande variété de maladies de la peau. La neurodermatite est l'une des pathologies les plus graves nécessitant un traitement obligatoire.

Qu'est-ce que c'est

Les réactions cutanées pathologiques à une variété de facteurs provocateurs sont appelées neurodermites. Le développement de la maladie est directement lié aux désordres du système immunitaire. Très souvent, la neurodermatite est associée à d'autres pathologies: asthme bronchique, dermatite atopique et eczéma allergique.

Dans l'enfance, les formes les plus caractéristiques diffuses ou communes de la maladie. Habituellement, la maladie chez les enfants a un cours chronique. Les périodes de bien-être relatif peuvent être remplacées par des exacerbations, au cours desquelles le bien-être de l’enfant est grandement perturbé et où apparaissent des symptômes désagréables de la maladie. Les premières manifestations de la maladie peuvent se produire même chez les nourrissons. Les médecins notent que les signes cliniques de névrodermite surviennent chez les bébés dès deux mois après la naissance.

Selon les statistiques, les névrodermites représentent environ 45% de toutes les maladies dermatologiques constatées chez les enfants. Les scientifiques notent que l'incidence de telles maladies inflammatoires de la peau ne fait qu'augmenter chaque année.

Les bébés vivant dans les grandes villes, et en particulier dans les villes industrielles, souffrent plus souvent de neurodermite que leurs pairs ruraux. Au cours de la névrodermite, ce n'est pas seulement la peau qui est touchée. L'enfant a également une défaillance du système immunitaire et de nombreux organes internes.

Raisons

Divers facteurs peuvent conduire au développement de la maladie. Certains scientifiques pensent que la maladie commence à se former pendant la période de développement intra-utérin. C'est à ce moment que tous les organes vitaux, y compris le système immunitaire, sont établis.

Tous les effets sur le futur fœtus pendant la grossesse de la mère entraînent le développement futur de la dermatite atopique.

Les principales raisons de l'apparition de la maladie chez un enfant sont les suivantes:

  • Psychosomatique. L'altération du travail du système nerveux contribue à l'apparition sur la peau d'un enfant de lésions diverses caractéristiques de cette maladie. Cela laisse une empreinte significative sur le comportement de l'enfant. Il devient plus nerveux, retiré. Souvent, les enfants atteints de dermatite atopique n’entrent même pas en contact avec des personnes proches.
  • Prédisposition génétique. Dans les familles où il y a eu des cas de névrodermite, l'incidence est plusieurs fois plus élevée. En outre, si l'un des parents présente des pathologies allergiques, le risque de neurodermatite chez le bébé augmente plusieurs fois.
  • Exposition à des facteurs allergènes. Ceux-ci incluent: pollen de diverses plantes et herbes, duvet et fourrures d'animaux, acariens domestiques, certains aliments, matériaux synthétiques, aérosols chimiques, médicaments et autres. Pour le développement de la maladie est également importante hypersensibilité individuelle à un allergène particulier. Une fois dans le corps de l'enfant, le composant allergène provoque une forte réaction allergique, qui provoque l'apparition d'éruptions cutanées spécifiques sur la peau.
  • Stress psycho-émotionnel prolongé ou excessif. Dans l’enfance, la psyché de l’enfant est encore assez labile. Le système nerveux du bébé n’est pas tout à fait le même que celui des adultes et ne fonctionne pas pleinement. Un choc psycho-émotionnel fort contribue à l'apparition de manifestations indésirables de neurodermite chez l'enfant.
  • Maladies chroniques du tractus gastro-intestinal. Souvent, diverses pathologies conduisent au développement d'une neurodermatite accompagnée d'une absorption et d'une absorption réduites des nutriments et des vitamines. Un apport insuffisant en composants vitaux entraîne une diminution du travail du système immunitaire et nerveux. Cet épuisement contribue au développement ultérieur des signes de neurodermatite chez le bébé.
  • Infestations parasitaires diverses. En pédiatrie, diverses maladies à helminthes y contribuent. Au cours de leur vie, les helminthes émettent une grande quantité de substances toxiques. Ils ont un effet négatif sur tout le corps de l'enfant, l'intoxiquant progressivement. Une infestation prolongée par les vers contribue à réduire l'immunité de l'enfant et peut entraîner l'apparition de signes de neurodermatite.
  • Les conséquences des maladies infectieuses fréquentes. Souvent atteints d'infections bactériennes et virales, les bébés, selon les statistiques, risquent davantage de contracter la dermatite atopique. Cela est dû au fait que pendant toute pathologie infectieuse, l'immunité est considérablement réduite. Une infection grave et prolongée peut conduire au développement d'un dermatite atopique chez l'enfant, en particulier celui qui a tendance à présenter diverses réactions allergiques.

Options cliniques

Compte tenu de la localisation préférentielle, les scientifiques identifient plusieurs types de neurodermatitis chez les enfants. Chacune de ces formes nécessite la nomination d'un traitement approprié. La gravité des symptômes dépend de diverses conditions, notamment de l'âge de l'enfant et des caractéristiques de son développement physique.

Les médecins distinguent plusieurs variantes cliniques de la maladie:

  • Limité ou local. Dans ce cas, les éruptions pathologiques sont principalement localisées dans une zone, moins souvent deux zones anatomiques adjacentes. Ils peuvent se produire presque partout: sur les mains, le visage, le cou, le dos, les bras et les jambes.
  • Diffuse Cette option est caractérisée par l'apparition d'éruptions cutanées sur différentes parties du corps de l'enfant.
  • Linéaire. Elle se caractérise par la présence de changements cutanés spécifiques, principalement sur les bras ou les jambes d'un petit patient.
  • Folliculaire Les éruptions cutanées se produisent davantage dans le cuir chevelu, dans les endroits où les cheveux poussent.
  • Hypertrophique Les éruptions cutanées pathologiques couvrent principalement toute la région de l'aine.
  • Psoriasiforme Les éruptions cutanées affectent la peau du visage et du cuir chevelu.

Les symptômes

Une maladie suspectée peut être à la maison par eux-mêmes. Dans le contexte du bien-être complet précédent, l'enfant présente de nombreux symptômes indésirables sur la peau. Ces signes cliniques peuvent être exprimés de différentes manières. Généralement chez les jeunes enfants, ils sont encore moins prononcés que chez les adolescents. Selon les statistiques, l'évolution grave de la maladie survient entre 12 et 14 ans.

Les symptômes suivants sont caractéristiques de la neurodermatite:

  • L'apparition de taches rouges. Ils peuvent être de différents diamètres et formes. Souvent, le contour de telles éruptions cutanées est inégal. Leur couleur diffère nettement de celle d'une peau saine. Dans certains cas, au lieu de taches sur la peau, de nombreuses bulles apparaissent contenant un fluide séreux.
  • Démangeaisons sévères. C’est peut-être le symptôme principal et le plus prononcé de la maladie. Des démangeaisons pour la névrodermite sont tout simplement intolérables. Cela provoque un inconfort prononcé chez le bébé et nuit considérablement à sa santé. Un enfant malade gratte constamment la peau qui démange, ce qui contribue au fait que l'infection secondaire pénètre dans les plaies et que la suppuration commence.

Névrodermite: causes, symptômes et caractéristiques du traitement chez les enfants

Il est préférable de traiter immédiatement toute maladie de la peau, sans retarder la visite chez le médecin. La neurodermatite chez les enfants ne fait pas exception. Le principal danger réside dans le fait que cette maladie se transforme très rapidement en une forme chronique. De ce fait, il est par la suite impossible de récupérer complètement.

La neurodermatite chez les enfants devient facilement chronique

L'article expliquera quels facteurs provoquent la maladie, ses symptômes et le traitement recommandé par la plupart des spécialistes.

Névrodermite: quelle est cette maladie

La neurodermatite est une maladie de la peau, l'un des types de dermatite. Il est facile à déterminer car son tableau clinique est clair. Tout allergène, stress, immunité réduite due au rhume peut provoquer. Manifesté par des taches rouges sur le visage et le corps des bébés à partir de 2 mois de leur vie, souvent trouvé chez les adolescents.

Types de maladie

En médecine moderne, la dermatite atopique chez un enfant est divisée en:

  • Diffuse Plusieurs sites cutanés sont affectés en même temps: joues, plis sous le coude, genou, cou. Se produit souvent à la saison froide, à la chaleur - la période de calme, lorsque les taches rouges provoquant des démangeaisons cessent d'apparaître.
  • Limité Il a un emplacement à certains endroits, il ne s'applique nulle part ailleurs.
  • Linéaire. Dans les endroits du pli apparaît sous forme de bandes.
  • Hypertrophique Dans la région de l'aine sous la forme d'une tumeur.
  • Psoriasiforme Des taches rouges avec de petites écailles apparaissent sur la tête, le visage.
  • Folliculaire Aux endroits des cheveux apparaissent de petits boutons.
  • Dekalviruyuschiy. Apparaît sur le cuir chevelu, mais provoque la chute des cheveux.
  • Atopique. Ce type de maladie est très grave, il s’agit d’une allergie qui se manifeste par de multiples symptômes, causés par un facteur héréditaire.

La neurodermatite psoriasiforme est caractérisée par des taches rouges avec des écailles.

Raisons

Quels facteurs influencent l'apparition de la neurodermatite chez les nourrissons et les enfants plus âgés?

  • Allergènes Certains aliments peuvent provoquer une réaction allergique chez un bébé, qui se manifeste par des démangeaisons sur la peau.
  • Le stress. Si un enfant se repose un peu, est très nerveux, un tel déséquilibre psychologique peut alors provoquer l'apparition d'une neurodermite.
  • Température de l'air Lorsque le bébé se trouve dans une pièce où la température est extrême (très élevée ou très basse), cela provoque une telle maladie de la peau.
  • Stimuli externes. Outre les allergènes alimentaires, les fleurs, les produits cosmétiques, les poils d'animaux et d'autres objets peuvent provoquer des allergies. Ce n'est peut-être pas nécessairement dès la naissance, mais acquis pendant la vie.
  • L'hérédité. La raison la plus populaire est la génétique. Si les deux parents souffrent de neurodermatite, dans 80% des cas, une telle maladie sera transmise à l'enfant. Si un parent est malade - à 50%. Il sera très difficile de récupérer dans ce cas.

Le stress peut causer une neurodermite chez un enfant.

Les symptômes

Symptômes caractéristiques de la maladie:

  • Démangeaisons Très fort, délivrant des sentiments extrêmement désagréables au petit patient.
  • Éruption cutanée Il peut apparaître sous différentes manifestations (boutons, écailles, boutons, croûtes, ampoules et autres). Il se produit généralement dans les plis de la peau (derrière l'oreille, dans le pli). Souvent, des bébés apparaissent sur les joues.
  • Peau sèche. Le compagnon éternel de la neurodermatite chez les enfants. Sa couche externe devient plus fine à cause de la déshydratation.
  • Peeling En raison de la sécheresse, vous pouvez voir des plaques squameuses sur le corps et le visage.
  • Détérioration générale Pas tous les enfants. Cela peut être une faiblesse, une irritabilité, une insomnie.

Méthodes de diagnostic

La névrodermite chez les bébés nécessite une aide urgente, en contactant un pédiatre ou un dermatologue. Pour poser un diagnostic, il n’est pas nécessaire de subir de nombreux examens de recherche, il suffit:

  • Inspection par un spécialiste. Il va recueillir l'anamnèse, regarder la peau d'un petit patient.
  • Analyser Le médecin vous prescrira une analyse de sang pour la biochimie et l’immunoglobuline E.

Le médecin effectuera un examen et passera les tests nécessaires.

Traitement

La prescription thérapeutique est très importante si votre enfant est diagnostiqué avec une dermatite atopique. La consultation d'un médecin qui recommandera un traitement individuel pour chaque enfant est nécessaire. Cependant, il existe des recommandations générales qui sont prescrites par les pédiatres et les dermatologues aux patients atteints de névrodermite:

  • Régime alimentaire Régime strict, dans le régime ne devrait pas être tous les aliments qui peuvent provoquer une réaction allergique: bonbons, produits laitiers, agrumes et autres. De plus, vous ne devriez manger que des aliments sains, des plats cuits à la vapeur et bouillis. Pour exclure les aliments frits, gras et épicés, les colorants.
  • Plus d'air frais. Ventilez la pièce où vit l'enfant malade aussi souvent que possible. Essayez de vous promener avec votre enfant tous les jours, une fois par semaine, dans les parcs et les lieux extérieurs à la ville.
  • Gardez la chambre propre. Vous avez besoin d'une pièce et d'un appartement non seulement pour aérer, mais souvent pour effectuer un nettoyage humide.
  • Se baigner L'eau doit être bouillie avec l'ajout de permanganate de potassium.
  • Éliminer les allergènes. Tous les stimuli externes (aquarium, animaux domestiques, plantes) doivent être retirés de la maison ou de l'appartement, afin de ne pas provoquer de rechute chez l'enfant.
  • Des vêtements confortables fabriqués à partir de matériaux naturels. Les tissus synthétiques peuvent également causer une irritation de la peau délicate du bébé. Achetez des vêtements uniquement en coton 100%, ce qui ne sera pas dur au toucher. Rappelez-vous que les choses pour les bébés mieux à faire bouillir.
  • Médicaments à usage local. Bien sûr, ne pas se passer de drogue. Les principaux médicaments de cette thérapie sont les gels et les pommades, qui agissent directement sur la peau touchée. Ils peuvent être achetés à la pharmacie ou préparés selon des recettes populaires à base d'herbes médicinales. Ils vont supprimer les démangeaisons et les brûlures, éliminer les rougeurs, hydrater.
  • Antibiotiques. Des démangeaisons sévères amènent le petit patient à commencer à gratter un point sensible. Cela provoque l'apparition d'une infection bactérienne, qui est une complication dangereuse de la neurodermatite. Dans ce cas, le traitement est recommandé des médicaments antibactériens.

Le lait doit être exclu du régime alimentaire d'un patient atteint de neurodermite.

Et aussi pour le traitement de la névrodermite peuvent être prescrits:

  • Médicaments antiallergiques. Étant donné que les allergènes et les stimuli externes sont la principale cause de cette maladie, le médecin prescrit nécessairement des médicaments antiallergiques aux patients présentant un taux élevé d'immunoglobuline E dans le sang. Ils soulagent les démangeaisons, gonflement, rougeur.
  • Immunostimulants, complexes de vitamines et de minéraux. Un autre facteur commun provoquant l'apparition de la maladie est la réduction de l'immunité. À cause de cela, une névrodermite apparaît sur le fond de la grippe, du rhume, de la bronchite, de la varicelle et d'autres maladies. Par conséquent, le médecin doit prescrire des "vitamines" A, E, groupe B.
  • Médicaments hormonaux. S'il s'agit de troubles hormonaux, ce type de médicament sera inclus dans le traitement.
  • Physiothérapie. Un dermatologue ou un pédiatre peut prescrire un traitement aux rayons ultraviolets. De tels rayons contribuent à la guérison rapide de la peau affectée.
  • Préparations apaisantes. Si les scandales se produisent souvent dans la famille, l'enfant ne dort pas bien, a peu de repos, il a besoin de la nomination de sédatifs.

Prévention

Lorsqu'il existe un facteur héréditaire, l'enfant entre automatiquement dans le groupe à risque. Il est très important d’exclure tous les contacts possibles avec des allergènes, de procéder à un nettoyage souvent humide de la maison, de la aérer. Les vêtements de bébé doivent être confortables, de taille appropriée et de matières naturelles.

De plus, il est important de bien manger. Dans le régime alimentaire de l'enfant ne devrait pas être des colorants et des conservateurs, des aliments trop épicés et épicés, frits, gras.

Il est nécessaire d'inclure dans le menu des légumes et des fruits frais, pour lesquels l'enfant ne présente pas de réaction allergique.

Souvent, la surexcitation nerveuse, le stress provoque la maladie. C'est pourquoi il vaut la peine d'isoler l'enfant des problèmes, de parler avec lui calmement, de le laisser se détendre.

La chose principale à propos de la neurodermatite chez les enfants: les causes principales, les manifestations, le traitement

La névrodermite reste l'une des cinq maladies de la peau les plus courantes chez les enfants. Par conséquent, il est extrêmement important de disposer d'informations complètes sur cette maladie, car vous pourrez vous familiariser avec elle. Vous pourrez non seulement protéger votre enfant contre la neurodermatite, mais également prendre des mesures pour le guérir si la maladie s'est déjà produite.

Qu'est-ce que la dermatite atopique?

La neurodermatite (dermatose atopique) est une maladie inflammatoire de la peau de nature neuroallergique. Il se produit toujours sous une forme chronique, avec des épisodes d'exacerbation et de rémission (atténuation des symptômes). La maladie n’est pas contagieuse pour les personnes qui les entourent, de sorte que l’enfant peut facilement faire partie d’une équipe. Et comme les scientifiques ne peuvent toujours pas nommer la cause spécifique de la neurodermatite, vous devez connaître les conditions préalables pouvant être déterminantes dans le mécanisme d'apparition de la maladie.

Facteurs clés conduisant au développement d'une neurodermatite

Il existe une version selon laquelle la tendance à cette maladie se forme chez l’enfant, même in utero. Avec un style de vie malsain, des médicaments incontrôlés et la consommation d'alcool de la mère, certains défauts du système immunitaire fœtal peuvent apparaître. Ce qui peut encore conduire à un certain nombre de maladies allergiques: la dermatite atopique, les allergies, la neurodermatite, l’asthme bronchique et d’autres. Après la naissance, divers allergènes peuvent nuire au système immunitaire imparfait des enfants: aliments, poils d'animaux, pollen de plantes, duvet et poussière. De plus, la cause du début de la maladie devient souvent un stress grave, une tension psycho-émotionnelle, une surcharge physique et mentale constante du corps.

Outre les principales raisons, il existe un certain nombre de facteurs:

  • Si les parents ont des maladies allergiques à l'heure actuelle ou ont été observés dans l'enfance (prédisposition héréditaire);
  • Diverses invasions helminthiques;
  • Pathologie du système nerveux, digestif;
  • Immunodéficience.

Classification des formes de neurodermatitis chez les enfants

La neurodermatite chez les enfants est classée en fonction de l'emplacement des lésions sur la peau. Les formes suivantes sont distinguées:

  • Neurodermite limitée (la lésion ne se propage pas mais se situe uniquement sur une partie spécifique du corps de l’enfant), des informations plus détaillées se trouvent ici;
  • Diffuse (cette forme est le plus souvent rencontrée dans l'enfance. Elle affecte les mains, le visage, le cou, les coudes ou les genoux);
  • Linéaire (manifesté uniquement sur les bras et les jambes);
  • Folliculaire (cette forme est localisée sur le cuir chevelu);
  • Psoriasiforme (en plus des lésions aux endroits où les cheveux poussent, des foyers apparaissent sur le visage);
  • Hypertrophique (les lésions se trouvent dans l'aine).

Signes indiquant le début de la neurodermatite

Dès les premiers mois de la vie, la dermatite atopique peut survenir chez les enfants. La mère peut remarquer l'apparition de zones rose pâle ou rouge pâle sur le corps. La peau dans ces endroits devient très mince et vulnérable. Chez les enfants, il existe également une forte démangeaison. À cause de la démangeaison, l'enfant devient de mauvaise humeur, nerveux et agité, peut dormir ou refuser de manger. Lorsqu'un de ces symptômes apparaît chez un enfant, il est impératif de consulter un médecin!

Comment diagnostiquer la dermatite atopique?

Il existe souvent une situation dans laquelle vous pouvez confondre dermatite atopique et diathèse ou psoriasis. Après tout, au stade initial, quand il n’ya que des rougeurs, les lésions ressemblent beaucoup aux éruptions cutanées de la diathèse allergique. Mais lorsque la maladie progresse, il est facile de confondre dermatite atopique et psoriasis, encore une fois à cause d'éléments similaires sur la peau.

Pour exclure d'autres maladies possibles de la peau, il est nécessaire de contacter un pédiatre, puis de subir un examen médical par un dermatologue pédiatre. Ce dernier procédera à un diagnostic différentiel, effectuera les tests cutanés et les tests de laboratoire nécessaires.

Les principales différences neurodermatitis et psoriasis

Dans le psoriasis, les éruptions cutanées sont localisées sur les parties du corps qui entrent en contact avec les vêtements et sont souvent soumises à des frictions. Les lésions sont souvent à la surface externe des articulations.
Si un enfant souffre de psoriasis, vous pouvez voir un film brillant lorsque vous retirez des flocons de la peau. Des gouttes de sang apparaissent alors que vous essayez de les retirer (un symptôme de "rosée du sang").
Avec la neurodermatite, ces signes ne sont pas et ne peuvent pas être. En plus des tests cutanés, du sang est prélevé pour analyse. Les névrodermites entraînent souvent une augmentation du nombre d'éosinophiles, l'un des types de globules blancs qui sont libérés dans le sang lors d'affections allergiques.

Les traitements les plus efficaces

Malheureusement, la dermatite atopique ne peut être guérie complètement, mais grâce aux efforts conjoints du médecin et de la mère, il est possible de s’assurer que la maladie ne provoquera pas de symptômes et que les récidives seront de courte durée et faciles à soigner.

  • Antihistaminiques;
  • Thiosulfate de sodium;
  • Sécher les onguents;
  • Les glucocorticoïdes;
  • Médicaments sédatifs;
  • Immunostimulants;
  • Hépatoprotecteurs;
  • Préparations enzymatiques;
  • Des vitamines;
  • Minéraux

En cas d'évolution prolongée de la neurodermatite, compliquée par une infection bactérienne ou fongique, une administration urgente d'antibiotiques ou de médicaments antifongiques est nécessaire.

  • Élimination des facteurs traumatiques (environnement familial favorable, évitement du stress et surcharge du corps);
  • Respect des règles d'hygiène personnelle;
  • Rejet des vêtements grossiers et synthétiques;
  • Nettoyage humide quotidien de la pièce où vit l'enfant;
  • Éliminer le contact avec les allergènes possibles (méfiez-vous des animaux domestiques);
  • Respect strict du régime alimentaire et du régime de repos.

Une attention particulière doit être accordée à la nutrition de l'enfant, car c'est la consommation d'aliments interdits entraîne l'aggravation de la neurodermatite. Il est nécessaire d’exclure du régime alimentaire tous les aliments contenant des colorants et des conservateurs, ainsi que les jus gras, frits, fumés, épicés, du magasin, les fruits de couleur rouge et orange, les sodas sucrés, le chocolat, les viennoiseries, les sucreries, les détails de cet article.

Il est extrêmement important d'enrichir le régime alimentaire de l'enfant en acides gras polyinsaturés, contenus dans les graines de lin, le tournesol, l'huile de soja, l'avocat et la margarine. Avec prudence, vous pouvez entrer dans le régime alimentaire du poisson. Ces produits sont nécessaires à la construction des membranes cellulaires, ainsi qu'à la synthèse des immunoglobulines, ce qui est important pour un enfant atteint de neurodermite.

Des procédures physiothérapeutiques sont également utilisées: irradiation UV des zones touchées et utilisation de bains aux herbes (avec décoction de sauge et de chêne), réflexothérapie, thalassothérapie, magnétothérapie, héliothérapie, photothérapie sélective, traitement par courants diadynamiques. Le traitement au sanatorium, en particulier à la mer, est un moyen efficace de prévenir les récidives.

Pronostic de la maladie

Grâce à l'orientation rapide vers un spécialiste, au respect de ses recommandations, au refus de consommer des aliments nocifs et au maintien d'un mode de vie sain, environ 85% des patients atteints de névrodermite peuvent vivre en paix et en bonheur. Dans ce cas, la maladie ne disparaît nulle part, elle est juste en rémission. Et si vous choisissez la bonne tactique de traitement, la rémission peut durer de nombreuses années et l'enfant ne ressentira aucun symptôme désagréable. Comme il est impossible de guérir complètement la maladie, il est nécessaire de surveiller la santé en permanence et tout au long de la vie.

Complications de la dermatite atopique

Si vous vous soignez ou si vous ne soignez pas la neurodermatite chez les enfants, d'autres maladies allergiques peuvent survenir à l'âge adulte (par exemple, l'asthme bronchique). De plus, l'enfant deviendra de plus en plus nerveux et irritable, et les lésions, même si elles disparaissent, laissent des traces sur la peau. L’enfant est tourmenté par des démangeaisons très graves et, en se peignant, il peut être porteur d’une infection (fongique ou bactérienne) qui ne fait qu’aggraver l’état de la situation et aggraver l’état de l’enfant, de sorte qu’il devra être hospitalisé d’urgence.

Comment éviter l'apparition de neurodermatitis chez les enfants

La névrodermite est une maladie multifactorielle, le plus souvent avec une prédisposition héréditaire. Par conséquent, il est tout simplement impossible d'empêcher son développement à 100%, surtout si la majorité des membres de la famille souffrent de maladies allergiques. La seule recommandation que les médecins recommandent pour prévenir la survenue d'une neurodermatite chez les enfants est une alimentation saine de la mère pendant la grossesse, le refus des mauvaises habitudes et le stress ne devraient pas être autorisés. En ce qui concerne l’enfant, il est nécessaire de le protéger autant que possible des divers facteurs provocateurs évoqués ci-dessus, il est nécessaire de veiller à l’introduction correcte d’aliments complémentaires (s’il s’agit d’un bébé), de se débarrasser des vêtements synthétiques et de n'utiliser que des produits hypoallergéniques (savon, poudre) dans la vie quotidienne.

En résumé, on peut noter que la névrodermite est une maladie désagréable. Cependant, si vous faites tout correctement et de manière cohérente, vous pouvez soit éviter complètement ses manifestations, soit les minimiser.

Qu'est-ce qui est dangereux et comment traiter la dermatite atopique chez les enfants?

De nombreux parents sont familiarisés avec les manifestations de la diathèse chez un enfant, mais seuls quelques-uns savent qu'il est capable de provoquer une neurodermite. La neurodermatite est un type de dermatose neuroallergique prurigineuse. La maladie se caractérise par l’apparition sur la peau de zones rouges et enflammées avec des éruptions cutanées résultant de la réaction du corps de l’enfant aux stimuli externes et internes.

La pathologie se caractérise par un long parcours, alternant périodes aiguës et périodes de bien-être relatif, au cours desquelles les principaux symptômes de la maladie disparaissent.

Causes de névrodermite chez les enfants

L’apparition de névrodermite est associée à une immunité non formée et à l’incapacité du corps de l’enfant à résister aux facteurs environnementaux défavorables. Des conditions préalables au développement ultérieur de problèmes de peau sont formées lors de la mise en place du système immunitaire de l'enfant au stade de développement embryonnaire.

Les médecins attribuent des prédispositions héréditaires à un rôle important dans le développement des pathologistes et notent qu'en présence de maladies dermatologiques dans la famille proche, le risque de neurodermatite chez l'enfant augmente de nombreuses fois.

Une autre cause contribuant à l'émergence d'une pathologie, sont les réactions allergiques aux aliments. Le développement de telles conditions contribue au comportement alimentaire inapproprié des femmes pendant la grossesse, à l'utilisation de produits très allergènes, à la prise de médicaments à long terme et aux mauvaises habitudes. Les premiers symptômes de l'allergie apparaissent chez le nourrisson deux mois après la naissance et, à l'âge de 2 ans, la diathèse exsudative habituelle peut se transformer en neurodermatite.

En outre, le développement de la neurodermatite chez les enfants contribue à certains facteurs provoquants:

  • Maladies infectieuses déjà transférées
  • Pathologie des organes internes (reins, foie)
  • Troubles du tube digestif (dysbactériose)
  • Invasions helminthiques
  • Intoxication du corps
  • Malnutrition
  • Violation du régime de jour
  • Facteur de stress

Chez les enfants sujets aux réactions allergiques, l’apparition de symptômes de neurodermatite peut provoquer un contact avec les poils des animaux, le pollen de plantes, certains aliments (lait, miel, agrumes, bonbons), des médicaments et d’autres allergènes.

Par conséquent, dès les premiers signes défavorables et l'apparition de rougeurs, d'éruptions cutanées, d'irritations de la peau de l'enfant, il est nécessaire de le montrer au pédiatre pour qu'il identifie les causes du trouble et le traitement opportun. Le traitement de la neurodermite chez les enfants doit être instauré le plus tôt possible, afin d'éviter le développement de complications et la propagation de la neurodermite.

Types de névrodermite chez les enfants

Il existe la classification suivante de la dermatite atopique:

  • Limité Les petites zones de la peau sont touchées, ce type de maladie est rare chez les enfants.
  • Diffuse Le plus souvent diagnostiqué chez les enfants. Les lésions sont localisées sur le visage, la poitrine, les plis des membres, le cou, le dos.
  • Folliculaire Il affecte les zones de la peau qui ont des follicules pileux. Pour cette espèce, les éruptions cutanées sous forme de papules pointues sont caractéristiques.
  • Linéaire. Manifesté sous la forme de rayures rouges qui démangent dans les plis des bras et des jambes.
  • Psoriasiforme Les lésions sont localisées sur le visage, le cou et le cuir chevelu et ressemblent à des zones de peau compactées de couleur rouge, recouvertes de petites écailles squameuses.
  • Hypertrophique Le lieu de la blessure est la région de l'aine.

Les symptômes

Les premières manifestations de la dermatite atopique s'observent chez l'enfant à partir de 2 ans. Le plus souvent, les bébés développent une forme diffuse de la maladie, qui peut être associée à la rhinite allergique ou à la pollinose.

La névrodermite diffuse se caractérise par l'apparition de nodules démangeaisons rose pâle sur la peau, sujets à la fusion et à la formation de zones d'infiltration continues. Les lésions sont localisées sur le visage, le cou, les plis des membres, dans l'aine, sur le cuir chevelu. Les zones de peau rouge et enflammée n'ont pas de limites claires, des écailles squameuses sèches se forment à leur surface. Au fil du temps, la peau s'épaissit, un motif de peau prononcé devient perceptible. Le long du périmètre des lésions, il se forme une zone d'hyperpigmentation dont la taille atteint plusieurs centimètres.

L'apparition d'une éruption cutanée s'accompagne de démangeaisons cutanées intenses. L'enfant ne résiste pas aux égratignures des zones touchées, ce qui entraîne des fissures de la peau sèche et une érosion en suintement recouverte d'une croûte sèche. Avec les lésions cutanées, le risque d'infection secondaire ou de développement de la furonculose chronique augmente de plusieurs fois. La neurodermatite est caractérisée par un symptôme de dermographisme blanc (avec une légère pression sur la peau, il reste des traces blanches).

À la suite d'un prurit incessant, l'enfant devient pleurnichard et irritable, ne dort pas la nuit, est toujours vilain et se fatigue rapidement. Il perd l'appétit et peut subir une perte de poids et un retard de développement physique par rapport à ses pairs. Le cours de la maladie devient rapidement chronique, les manifestations de la neurodermatite tourmentent l'enfant pendant des années, les périodes calmes sont remplacées par des exacerbations, qui augmentent pendant la saison froide.

La névrodermite est rare chez les enfants. Ses principaux symptômes sont des éruptions cutanées situées au niveau des articulations de la cheville, des surfaces latérales du cou, dans la région de l'aine. Habituellement, il y a une ou deux lésions, composées de trois zones. Au centre se trouve une zone squameuse, la zone centrale est constituée de nombreux nœuds brillants. À la surface de ces papules brun rougeâtre, à cause de grattements fréquents, se forment des croûtes qui pleurent. Le long du périmètre, les lésions sont encadrées par une zone d'hyperpigmentation et les limites des zones touchées sont clairement visibles.

Chez les enfants atteints de neurodermatose, des troubles du système nerveux, une dépression, une faiblesse, une irritabilité sont notés. Les perturbations du sommeil dues à des démangeaisons incessantes entraînent une fatigue rapide, une léthargie, des difficultés d'apprentissage et d'adaptation chez les groupes d'enfants. La maladie entraîne un dysfonctionnement des glandes surrénales, ce qui entraîne une diminution de l'immunité et des rhumes fréquents.

Que doivent faire les parents lorsque des symptômes de dermatose apparaissent? Ne pas se soigner soi-même! Plus tôt vous consultez un médecin, plus il vous sera facile de faire face à la maladie et de prévenir les complications indésirables.

Traitement de névrodermite chez les enfants

La lutte contre la dermatite atopique est un processus long et complexe, un traitement complexe est nécessaire, y compris la pharmacothérapie, la physiothérapie et l’adaptation du régime alimentaire. Les médicaments sont choisis par le médecin en fonction de la gravité des symptômes, de l'âge et du bien-être général de l'enfant. Une approche individuelle du patient et la définition d'un schéma thérapeutique sont nécessaires, en tenant compte des pathologies de fond et des facteurs provoquants. Si un enfant a des maladies des organes internes (foie, reins, tube digestif), commencez par prendre des mesures thérapeutiques visant à éliminer les pathologies.

Il est important de protéger le bébé du contact avec les irritants susceptibles de provoquer des réactions allergiques (poils d'animaux, pollen, produits d'hygiène) et d'adapter son régime alimentaire de manière à exclure l'utilisation d'aliments présentant un degré élevé d'activité allergique.

Pour l’enfant, il est nécessaire d’établir le bon mode de la journée, en veillant à rester en plein air, à faire un bon effort physique et à bien dormir. Cela aidera à prévenir le surmenage et à calmer le système nerveux.

Dans les troubles neurologiques sévères, on prescrit un traitement sédatif aux jeunes patients. Pour maintenir l'immunité et augmenter les défenses de l'organisme, des complexes de vitamines et de minéraux sont indiqués.

Pendant les exacerbations, il est recommandé de prendre des enterosorbents (Enterosgel, Polypefan), qui aident à éliminer les toxines du corps. S'il y a des violations dans le tube digestif, prescrire des médicaments pour le traitement de la dysbiose.

Pour lutter contre les démangeaisons douloureuses et réduire les symptômes d'inflammation, on utilise des antihistaminiques de la 2e et 3e génération, qui ont un minimum d'effets secondaires. Ce sont des médicaments tels que la cétirizine, la loratadine, la claritine, l’allergodil.

Dans les cas difficiles, avec des lésions étendues et des complications telles que des réactions allergiques aiguës, le médecin vous prescrira des gluco-stéroïdes dans des pilules ou des injections (prednisolone, hydrocortisone, dexaméthasone). Ces médicaments traitent rapidement les symptômes de la névrodermite, éliminent les démangeaisons intenses, les irritations et soulagent l’inflammation. Appliquez-les par petits traitements pour éviter l'apparition d'effets secondaires. Si l'évolution d'une maladie est compliquée par l'ajout d'une infection fongique ou bactérienne, on prescrira au patient un traitement antibiotique ou antifongique.

Le traitement topique des symptômes de la névrodermite repose sur l'utilisation d'une variété de pommades, d'émulsions, de crèmes et de locuteurs. Pour éliminer le trempage, il est recommandé d'utiliser des préparations avec un effet desséchant (lotions à la résorcine, pommade au zinc, crème Skermer), la crème Gistan convient bien pour adoucir la peau. Une pommade et une crème à base de goudron, d'ichtyol et de soufre aideront à soulager l'inflammation, tandis que les crèmes glutamol et Elidel conviennent à la réduction des démangeaisons. Le panthénol et le Bepanten ont d'excellentes propriétés régénérantes qui aident à guérir et à restaurer la peau. Dans les cas graves, le médecin traitant peut prescrire des pommades hormonales avec des traitements courts (Lokoid, Lorinden, Advantan, Elokom).

Névrodermite chez les jeunes enfants: à quoi ça ressemble et comment la traiter

Dès la naissance, l’enfant est sujet à diverses maladies de la peau.

La dermatite atopique est l'une des maladies de la peau les plus dangereuses et les plus courantes chez les enfants.

Cette maladie a ses propres manifestations et nécessite un traitement rapide.

Caractéristiques de la maladie

La neurodermatite est aussi appelée dermatite atopique. Il s’agit d’une maladie chronique qui n’est pas entièrement traitable et qui se caractérise par des périodes de calme et d’exacerbation.

La maladie est un processus inflammatoire de la peau qui se manifeste par une irritation de la peau de l’intérieur ou de l’extérieur. Elle est de nature immuno-allergique. La maladie se manifeste par des symptômes désagréables et est très durement tolérée par les enfants.

Raisons principales

Les causes de la dermatite atopique chez les enfants ne sont pas entièrement comprises. La plupart des opinions s’accordent pour dire que l’immunité de l’enfant n’a pas encore été complètement formée et qu’elle ne peut pas résister à des facteurs extérieurs. Même pendant la formation du système immunitaire de l'embryon, les conditions préalables au développement de la maladie sont posées.

Les causes de la maladie peuvent être les facteurs suivants:

  • l'hérédité;
  • mauvaise alimentation pendant la grossesse;
  • environnement défavorable;
  • médicaments à long terme;
  • stress, stress émotionnel;
  • perturbations dans le fonctionnement du système digestif;
  • la présence d'une réaction allergique;
  • les vers;
  • maladies infectieuses;
  • empoisonnement du corps;
  • mauvaise nutrition.

Classification de la dermatite atopique

Il existe plusieurs types de névrodermite, en fonction de son emplacement sur le corps de l'enfant. Parmi eux:

  1. La neurodermatite limitée est caractérisée par une éruption cutanée à un endroit, qui a une forme et des contours clairs. L'inflammation occupe une petite surface et se situe principalement sur le creux des coudes, des genoux, de la clavicule, moins souvent sur le ventre ou la poitrine.
  2. Une forme dissociée de la maladie se forme lorsque plusieurs lésions individuelles de la peau se confondent en une seule plus grande.
  3. Variante diffuse de la maladie est plus fréquente chez les jeunes enfants. Lorsque cette forme est caractérisée par la présence de lésions dans différentes parties du corps, à l'exception des paumes et des pieds.

Il existe également une classification de la maladie en fonction de la nature de l'éruption cutanée:

  1. Le type psoriasiforme ressemble beaucoup au psoriasis et se caractérise par des foyers inflammatoires squameux.
  2. L'aspect blanc provoque un éclaircissement de la peau aux sites d'inflammation.
  3. Dekalviruyuschy se propage sur le visage et les cheveux de la tête, peut conduire à la calvitie.
  4. Le type hypertrophique est caractérisé par la présence de lésions cutanées sous forme de verrues. Le plus souvent distribué dans l'aine.
  5. La forme linéaire se manifeste dans les lésions inflammatoires de type linéaire sur les bras et les jambes.
  6. Le folliculaire affecte exactement la zone de croissance des cheveux et se présente sous la forme de papules à bouts pointus.

Selon la cause de la névrodermite peut être divisé en deux types:

  1. Atopic, quand la raison principale est l'hérédité. Dans ce cas, la maladie se manifeste après le contact avec des allergènes (pollen, laine, etc.).
  2. L'urticaire se développe après une exposition externe ou l'ingestion d'allergènes alimentaires.

Chaque forme et type de neurodermatite a ses propres caractéristiques.

Symptomatologie

Les symptômes de névrodermite sont assez faciles à remarquer. Les premiers signes de maladie peuvent apparaître chez un enfant dès les premiers mois de sa vie. En règle générale, plus le bébé est âgé, plus les symptômes et la maladie sont graves.

  1. Les rougeurs sur la peau n'ont pas de contour net, mais sont clairement visibles sur le fond des zones saines. Sur le site de la rougeur peut apparaître des bulles avec du liquide.
  2. La démangeaison est un symptôme majeur. Il peut être très fort. Avec des griffures constantes, des plaies apparaissent et la purge peut commencer.
  3. Une mauvaise santé due aux démangeaisons, le bébé devient irritable, ne dort pas bien, perd l'appétit et la température corporelle peut augmenter.
  4. Peau sèche et glandes sébacées réduites.
  5. Peeling de la peau dans les zones enflammées.

Les symptômes varient en fonction de la cause de la maladie, de l'espèce et de l'âge du bébé.

Les principaux lieux de localisation:

  • chez le nourrisson, les lésions touchent principalement le visage et le cuir chevelu, moins souvent dans les endroits de flexion des extrémités;
  • chez les bébés après deux ans, les inflammations sont le plus souvent localisées aux bras et aux jambes;
  • à l'adolescence, la maladie est localisée aux poignets, aux endroits de la courbure des membres et du visage.

Au début, la maladie peut être confondue avec la diathèse. Mais il se propage très rapidement et, sans le traitement nécessaire, affecte une grande partie du corps.

Dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin et commencer le traitement.

Diagnostics

La névrodermite est assez difficile à diagnostiquer. Pour identifier la maladie, consultez un dermatologue. Lors de l'examen initial, le médecin vérifie:

  • prédisposition héréditaire;
  • la présence d'allergies;
  • la nature de l'éruption cutanée;
  • facteurs environnementaux.

D'autres tests de laboratoire sont nommés:

  • numération globulaire complète;
  • analyse fécale générale;
  • analyse des fèces pour les vers;
  • test sanguin biochimique;
  • un test sanguin pour un immunogramme;
  • tests d'allergie cutanée.

Dans de rares cas, il peut être nécessaire de consulter des spécialistes pour identifier les maladies chroniques, ainsi que les conseils d’un neurologue ou d’un psychiatre.

Un diagnostic de névrodermite peut être posé uniquement après exclusion d'autres affections cutanées possibles. Très souvent, les symptômes ressemblent à des pathologies cutanées inflammatoires de nature différente.

Méthodes de traitement

Immédiatement après le diagnostic de dermatite atopique, il est nécessaire de commencer le traitement. La première étape consiste à éliminer complètement le contact avec l'allergène principal.

Le traitement de la névrodermite doit comprendre une approche intégrée et inclure un traitement médicamenteux, la physiothérapie, un régime et une phytothérapie. Les préparations et les procédures sont choisies par le médecin traitant en fonction de l'âge de l'enfant et de la nature de l'évolution de la maladie.

Traitement médicamenteux

Un certain nombre de médicaments sont prescrits pour réduire les symptômes désagréables et améliorer l'état général de l'enfant. Par exemple:

  1. Les antihistaminiques peuvent aider à soulager les démangeaisons et à réduire l'inflammation. Suprastin, Loratadin, Claritin, Zyrtec sont parmi les médicaments les plus populaires.
  2. Des moyens apaisants aideront à calmer l'enfant, à améliorer son sommeil (Agripaume, Valériane).
  3. Les complexes de vitamines augmenteront l'immunité et donneront de la force à l'organisme.
  4. Les absorbants vont rapidement éliminer les toxines du corps (par exemple, Polypefan, Polysorb, Enterosgel).
  5. Les glucocorticoïdes sont utilisés en cas de maladie grave. Ils soulagent rapidement les symptômes. Le déroulement de l'administration est très réduit en raison du risque d'effets secondaires (prednisolone, hydrocortisone).
  6. Les préparations enzymatiques aideront à organiser le travail du tractus gastro-intestinal (Festal, Créon, Pancréatine).
  7. Pour l'administration topique, des pommades sont prescrites, des crèmes qui assèchent, assouplissent et soignent la peau des zones touchées (pommade de zinc, Bepanten), les pommades hormonales ne sont utilisées que dans des cas extrêmes.

Physiothérapie

De plus prescrire de la physiothérapie. Cette thérapie aidera à se débarrasser des démangeaisons, à réduire l'inflammation de la peau. Après plusieurs séances, le processus de régénération de la peau est considérablement accéléré.

Les principales méthodes de physiothérapie:

  • ultraviolet;
  • réflexologie;
  • thalassothérapie;
  • thérapie magnétique;
  • photothérapie sélective;
  • bains de radon.

Régime alimentaire

Un régime alimentaire particulier joue un rôle important dans le traitement de la neurodermite. Il est nécessaire d'organiser pour l'enfant des repas fractionnés tout au long de la journée. Il devrait être complet et facile. La chose la plus importante dans la nutrition diététique est d'exclure tous les aliments allergènes:

La base de la nutrition devrait être:

  • viande maigre;
  • des bouillies;
  • purée de légumes;
  • fruit vert;
  • produits laitiers
  • boissons aux fruits, compotes.

Pendant la journée, le bébé devrait boire beaucoup de liquide. Progressivement, vous pouvez inclure de nouveaux produits, mais cela doit être fait progressivement. À mesure que l'état de votre bébé s'améliore, vous pouvez reprendre le même régime alimentaire varié.

Recettes folkloriques

La médecine traditionnelle est un bon moyen supplémentaire d'accélérer le processus de restauration du corps du bébé atteint de neurodermite. Elle propose de nombreuses recettes pour atténuer les symptômes de la maladie.

  1. La camomille apaise bien l'enfant. Il est nécessaire de brasser une cuillère à soupe d'herbe avec un verre d'eau bouillie, d'insister une demi-heure et de donner à l'enfant 1 à 5 cuillères à café 3 fois par jour.
  2. La menthe poivrée est un excellent moyen de soulager les démangeaisons graves. Pour ce faire, hachez les feuilles de menthe, versez de l'eau bouillante et la bouillie résultante à imposer aux lésions atteintes.
  3. Calendula, sauge, chélidoine et une série de très bien soulager les démangeaisons, réduire l'inflammation et apaiser l'enfant. Il est nécessaire de brasser trois cuillères d'un mélange d'herbes et de les verser dans le bain, puis de donner un bain au bébé.
  4. Un bain à base d'écorce de chêne, de sauge et de prêle soulage très efficacement l'inflammation et accélère la cicatrisation de la peau. Il est nécessaire de verser trois cuillères à soupe du mélange d'herbes avec de l'eau bouillante, de faire bouillir pendant une demi-heure à feu doux et de le verser dans le bain.

Prévisions

Le développement de la maladie dépend de la date du diagnostic et du début du traitement. La névrodermite, qui se manifeste très tôt en raison de l’immaturité du corps de l’enfant, peut être guérie assez facilement et rapidement. Dans de tels cas, l’essentiel est d’organiser pour l’enfant le régime correct de la journée et une nutrition adéquate, afin d’exclure tout contact éventuel avec des allergènes. Au fur et à mesure que l'enfant grandit, le système immunitaire se développe et cesse de réagir à de telles irritations.

Des complications

Un traitement bien choisi et opportun aidera à guérir la neurodermatite chez les enfants avec peu ou pas de complications. De plus, la forme locale est beaucoup plus facile. Avec une évolution plus sévère et prolongée de la maladie, certaines complications peuvent survenir:

  1. L'infection secondaire résulte de l'irritation constante de la peau qui démange, des microbes et des champignons.
  2. "Marche atopique" - une combinaison de symptômes cutanés d'allergies et de symptômes du système respiratoire (asthme bronchique, rhinite chronique, otite moyenne, larmoiement).
  3. Érythrodermie de Hill - lésion de plus de 90% du corps, caractéristique de la petite enfance.

Pour éviter de telles complications graves, il est nécessaire de consulter un médecin dès les premiers symptômes de neurodermatite et de commencer le traitement.

La névrodermite chez les enfants est une maladie assez commune. La maladie est due à l'immaturité de l'immunité des enfants. De nombreux facteurs allergènes peuvent déclencher cette maladie.

Le traitement doit commencer dès que possible. Le traitement est prescrit par un médecin après que tous les tests nécessaires ont été effectués. En plus du traitement médicamenteux, vous devez suivre un régime hypoallergénique. Des séances de physiothérapie et des recettes de médecine traditionnelle aideront à accélérer le processus de guérison.

Dans les premiers stades de la dermatite atopique peut être rapidement guéri. Mais les formes négligées peuvent se transformer en une maladie chronique et entraîner de graves complications. Des mesures préventives aideront à réduire le risque de névrodermite chez l'enfant et à éviter ses complications. Parmi ces mesures figurent les aliments sains, le bon régime du jour, le contact réduit avec d’éventuels allergènes et un environnement favorable.