Neuropathie Traitement des symptômes du nerf fémoral

La défaite du nerf fémoral se produit le plus souvent dans la zone de son placement dans l'espace rétropéritonéal, à l'endroit où il est associé au bandage inguinal.

Les maladies du nerf fémoral (névrite, névralgie et autres) sont caractérisées par une faiblesse des muscles de la zone d'innervation, leur engourdissement et un syndrome douloureux prononcé.

En règle générale, ce problème survient le plus souvent chez les femmes en raison de leur particularité physiologique après 40 à 50 ans, car les muscles fémoraux s'usent avec l'âge, ce qui peut entraîner des lésions nerveuses.

Référence anatomique et physiologique

De par leur nature, le nerf génital fémoral est constitué d’une variété de fibres et de nerfs de la moelle épinière. Commençant au plus haut niveau, il se situe près du muscle psoas, puis passe sous son bord extérieur. La plupart des terminaisons nerveuses sont situées dans une petite cavité située entre le muscle lombaire et le muscle iliaque.

Il est important de savoir que les petites folioles fasciales situées dans la région du nerf fémoral sont divisées en plusieurs plaques dans leur structure: iliaque, pré-iléale, transverse et péritonéale. Entre toutes les plaques peuvent contenir plus de trois petits sacs, qui contiennent une petite quantité de tissu adipeux. Cette caractéristique est liée au fait que le nerf glandulaire lui-même est situé dans une fixation très serrée et que, de ce fait, de petits hématomes se forment souvent.

En sortant de la cavité pelvienne, le nerf quitte ce milieu et passe dans le tunnel os-fibreux qui se forme dans la région de l'aine.

Sous le ligament, le nerf traverse la lacune musculaire. En sortant de cette zone, le nerf passe sous une autre feuille qui recouvre elle-même plusieurs zones iliaques. À cet endroit, il se situe dans la région du triangle fémoral, dans le bandage inguinal et s’adapte à l’extérieur et à l’intérieur - le long muscle adducteur.

Selon la littérature médicale spécialisée, du côté du nerf fémoral se trouve un triangle du même nom, qui fixe les hanches avec un feuillet profond et passe doucement dans le fascia iliaque.

Eh bien, l’artère fémorale s’écarte du nerf lui-même: c’est à cet endroit que le nerf peut être comprimé par l’hématome formé lorsqu’il est frappé ou meurtri. Légèrement plus haut du pansement inguinal et du nerf, les branches du nerf iliaque et les petits muscles lombaires partent.

Ces muscles se plient autour de l'articulation de la hanche et forment une sorte de tampon de sécurité.

Le nerf fémoral est très vulnérable et sensible à de nombreuses maladies - névralgies, névrites, neuropathies et autres.

Anatomie topographique du nerf fémoral:

Neuropathie - un nerf pincé dangereux

La neuropathie du nerf fémoral se forme au niveau lombaire et peut souvent être causée par un pincement provoqué par un spasme musculaire ou une hémorragie, pouvant être provoquée par une hémorragie interne, une congestion ou une blessure.

Causes et symptômes

En outre, la neuropathie peut être causée par les anomalies suivantes:

hématomes rétropéritonéaux; les tumeurs; l'hémophilie; thrombocytopathie. lésion musculaire en faisant des exercices sportifs intenses (étirements, etc.); hématome formation après des blessures; intoxication du corps.

Toute maladie du nerf fémoral peut agir comme une complication d'une autre anomalie du corps. Par exemple, la neuropathie peut devenir une complication d'une intervention postopératoire.

De plus, les maladies du nerf fémoral sont assez souvent formées par des athlètes professionnels. Cela peut être dû à une surcharge musculaire, ce qui conduit à un pincement du nerf. L'instabilité de l'articulation du genou peut trouver son écho dans ce problème particulier.

Diagnostic et traitement

En règle générale, les lésions nerveuses ont un caractère caché (c'est-à-dire que, apparemment, le problème ne se manifeste pas), mais avec une complication chez les patients, il existe une douleur et un gonflement dans la zone touchée de couleur rose-violet.

La neuropathie est un processus inflammatoire de terminaisons nerveuses caractérisé par une lésion de la gaine de myéline, qui entraîne par la suite une altération de la conduction de l'influx nerveux. La maladie est diagnostiquée lors du passage de l'examen primaire.

Le traitement se déroule par étapes et comprend:

prendre des médicaments anti-inflammatoires non hormonaux; prendre des vitamines; exercices thérapeutiques et massage.

Névrite - danger caché pour le nerf fémoral

La névrite est un processus inflammatoire qui se forme dans le nerf périphérique. Les symptômes apparaissent tout au long du nerf, des changements dans la sensibilité de la zone touchée et une faiblesse musculaire.

Causes et symptômes

La névrite du nerf fémoral est un dommage pathologique des nerfs de l'articulation de la hanche, qui peut être causé par un certain nombre de causes différentes.

Par exemple, un état similaire peut être provoqué par un pincement de la fibre ou de la formation d'un hématome suite à une blessure. En outre, la névrite peut se manifester par un syndrome postopératoire. La maladie est caractérisée par une douleur et un inconfort dans la région de la hanche et du genou.

Si 2 nerfs ou plus ont été touchés, la maladie qui en résulte est appelée polynévrite.

Symptômes (à l'exception de ce qui précède):

processus inflammatoires; pincement de la fibre suite à une blessure ou à la formation d'une hernie; activité des membres altérée; gonflement et gonflement de couleur rose-violet dans la région des fibres endommagées

La maladie se manifeste souvent lorsque vous essayez de vous relever brusquement, de vous asseoir, de sauter... Peu à peu, à partir d'une douleur passagère, elle évolue en maladie chronique.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la maladie est réalisé à l'aide de divers tests fonctionnels qui déterminent l'emplacement et l'étendue des dommages.

Le traitement dans une situation similaire est une méthode assez standard (prendre des analgésiques et des anti-inflammatoires, des massages, des exercices thérapeutiques et des exercices thérapeutiques).

Après l’application de mesures diagnostiques, le neurologue met au point un traitement médical complet, qui visera non seulement à masquer l’inconfort, mais également à éliminer les causes de cette affection:

prendre des anti-inflammatoires et des analgésiques; exercices thérapeutiques, massages et kinésithérapie; électrothérapie par la conduite d'un petit courant à travers le corps (ce type de traitement s'appelle un courant d'impulsion); des méthodes de traitement non traditionnelles doivent être mis en évidence réflexologie.

La névralgie est accablée et agacée

La névralgie est une maladie pathologique du nerf fémoral périphérique, caractérisée par une douleur intense et brûlante.

Si, dans la plupart des cas, la violation des fonctions de la fibre entraîne des dommages, dans le cas d'une névralgie, cette affection provoque une irritation des terminaisons nerveuses dans une zone particulière.

Causes et clinique

La névralgie du nerf fémoral est une maladie contiguë avec une hernie intervertébrale, qui peut être causée par le fait que la hernie, qui se développe progressivement, exerce une pression sur les terminaisons nerveuses, ce qui pince la fibre.

La pathologie peut se manifester par divers symptômes:

inconfort et inconfort dans la région de la hanche; augmentation de la douleur; sensation de brûlure; changement de la température corporelle.

D'une manière générale, en ce qui concerne la défaite du nerf fémoral d'une maladie particulière, il convient de noter son développement progressif et ses douleurs fréquentes non seulement à la cuisse, mais également à l'aine.

Diagnostic et thérapie

La maladie est diagnostiquée par un neurologue qui effectue un examen primaire du patient et, en fonction de son état de santé, un ensemble de mesures de diagnostic supplémentaires est attribué. Par exemple, une imagerie par résonance magnétique de la totalité de la partie vertébrale est nécessaire pour déterminer si les terminaisons nerveuses sont pincées.

À l'aide de la tomodensitométrie de la région rétropéritonéale, il est possible d'évaluer avec précision le tableau clinique et la gravité de la maladie.

En ce qui concerne le traitement, dans ce cas, la tâche principale consiste non seulement à masquer la gêne, mais également à éliminer la cause d'irritation des terminaisons nerveuses. À cette fin, un système de traitement à deux étages spécialement conçu est utilisé, dont l'essence est que la prise de neurodiclovite soulage non seulement l'inflammation, mais a également un effet anesthésique.

prendre des médicaments contenant des vitamines; prendre des médicaments pour améliorer la circulation sanguine dans le corps; procédures complexes de thérapie d'exercice.

Conséquences et mesures préventives

À première vue, il peut sembler qu’il n’ya rien de terrible dans la défaite du nerf fémoral, car, mis à part l’inconfort, ce problème ne menace pas d’emblée.

Mais tout n'est pas aussi rose que beaucoup de gens le pensent. En fait, ce n’est qu’à ses débuts que le dysfonctionnement de la fibre est une maladie pratiquement inoffensive. Au fil du temps, la douleur et l'ampleur des dommages augmentent, ce qui peut ensuite entraîner une perte totale de sensibilité de la zone touchée. C'est un engourdissement du membre.

Pour prévenir ces maladies, il est nécessaire de prendre les mesures préventives suivantes:

vous devez adhérer à une nutrition adéquate, qui sera saturée d'aliments contenant des protéines, tout en maintenant un régime équilibré; si vous êtes un athlète, avant de faire du sport, vous devez faire un étirement élémentaire, ce qui empêchera le nerf pincé; La meilleure prévention est une visite opportune chez le médecin.

Ce qui menace la neuropathie du nerf fémoral

Les perturbations associées aux lésions des nerfs périphériques sont de plus en plus détectées chez les patients recherchant des neuropathologistes et des neurologues.

La neuropathie du nerf fémoral est un trouble grave et douloureux qui est le plus souvent associé à un changement de mode de vie et à une nette diminution de la mobilité.

La NPF, ou neuropathie du nerf fémoral, est une lésion non inflammatoire de la fibre indiquée, ce qui perturbe le passage des impulsions nerveuses. Les symptômes cliniques de la maladie varient considérablement d'un patient à l'autre et sont souvent associés au lieu où se produit l'ischémie ou d'autres lésions du nerf fémoral.

Caractéristiques de la maladie

Le terme a été proposé pour la première fois en 1822, mais il sonne comme "névrite crural antérieure". Bien que cette pathologie soit maintenant incluse dans le groupe des troubles nerveux les plus courants des membres inférieurs, les médecins ne savent toujours pas comment traiter correctement ce trouble.

Très souvent, les experts confondent neuropathie et syndrome radiculaire, névrite et myélopathie. Et cela conduit à un diagnostic incorrect et à un traitement incorrect, à la suite duquel le patient ne reçoit pas le soulagement tant attendu.

Très souvent, le problème du diagnostic est lié au fait que la neuropathie présente de nombreux symptômes qui ne lui permettent pas de se différencier des autres troubles neurologiques.

Différences de névralgie

La neuropathie, ou neuropathie, est une violation des nerfs périphériques et de leurs troncs. La nature de la maladie n’est pas inflammatoire. Dans ce cas, des processus dégénératifs se produisent dans les cellules des nerfs et leur métabolisme s’aggrave.

C'est important! Les principaux problèmes de neuropathie sont les problèmes de circulation dus à une maladie ou à une blessure, ainsi que des processus métaboliques altérés.

Les principaux symptômes sont les problèmes de réflexes, de force musculaire et de sensibilité. La neuropathie appartient au domaine de la médecine psychiatrique et neurologique. Elle est souvent associée à une excitabilité excessive du système nerveux central et à une fatigue accrue.

Contrairement à la neuropathie, la névralgie du nerf fémoral est accompagnée d'une inflammation des nerfs périphériques et les symptômes ne sont jamais associés à une parésie, à une paralysie ni même à une altération partielle de la sensibilité dans le domaine des lésions. En outre, lorsque la névralgie n'est pas observée, des modifications de la structure des fibres nerveuses. De plus, la névralgie est caractérisée par un fort pincement entraînant des douleurs et même des troubles végétatifs (vertiges, faiblesse).

Les causes de la neuropathie

Les causes les plus courantes associées à la violation de la structure du nerf fémoral se trouvent dans diverses maladies du corps:

  • Le diabète. La violation dans les fibres nerveuses est due à des problèmes de vaisseaux périphériques, causés par une teneur élevée en graisses et en glucose dans le sang, ainsi que par des fluctuations fréquentes de leur niveau. Les symptômes de la neuropathie sont progressifs. Il existe une neuropathie diabétique qui recouvre tous les nerfs du corps humain. La névralgie de la hanche avec neuropathie est le plus souvent observée.
  • Blessures à la colonne vertébrale et les cuisses. Sous l'action des dommages mécaniques, les terminaisons nerveuses sont comprimées, un trouble du métabolisme et de l'irrigation sanguine se produit, ce qui peut entraîner des problèmes. La neuropathie post-traumatique aiguë du nerf fémoral est considérée comme une conséquence fréquente des blessures et des fractures.
  • Effets toxiques sur le corps. Les personnes qui fabriquent des produits chimiques souffrent souvent de divers types de neuropathies. En outre, un symptôme similaire peut survenir chez les toxicomanes ou les personnes obligées de prendre de fortes doses de drogues toxiques.
  • Maladies du système squelettique et des articulations. L'arthrite, l'arthrose, les tumeurs conduisent souvent à une neuropathie en tant que symptôme. Les maladies peuvent toucher non seulement les os et les muscles, mais également les organes internes. Par exemple, des lésions du foie peuvent provoquer une neuropathie de la hanche.
  • Alcool La consommation prolongée d'alcool entraîne des lésions et un affaiblissement du tissu nerveux. Les dommages au nerf fémoral se produisent régulièrement chez les personnes qui abusent de l'alcool, combine les causes de l'intoxication.

Les symptômes de troubles ne sont souvent pas associés aux causes de la maladie.

Symptômes de neuropathie du nerf fémoral

Les symptômes de la neuropathie du nerf fémoral sont fortement influencés par les particularités du processus qui se produit lorsque le site est endommagé. Les troubles moteurs, sensoriels et autonomes les plus courants. Très rarement, la neuropathie n’est accompagnée que de déficiences sensorielles et motrices:

  • une parésie au niveau de l'articulation du genou est possible, il est difficile pour le patient de plier et de redresser le membre, ainsi que les orteils du pied;
  • vous pouvez marcher, mais si vous devez monter les escaliers, une personne a des difficultés considérables;
  • comme la neuropathie développe un changement de démarche;
  • le patient n'a pas de réflexe de genou;
  • du côté de la sensibilité, il y a un manque de perception tactile à l'intérieur des cuisses et du bas des jambes et la sensibilité est également perturbée dans certaines zones des pieds;
  • si le patient est couché sur le ventre et essaie de soulever le membre douloureux, il ressentira une douleur aiguë à l'extérieur de la cuisse;
  • parfois, la douleur peut atteindre les ligaments inguinaux, surtout lorsqu'elle est comprimée;
  • En raison de la compression du tronc fémoral, des douleurs surviennent dans tout le membre et il devient difficile pour le patient de se tenir debout.

Certains patients ont également un engourdissement de la peau dans les cuisses et les jambes.

Diagnostic d'une violation

Le médecin ne peut établir un diagnostic qu'après l'examen et les tests effectués par le patient. Cette liste peut inclure:

  • l'électromyographie est un moyen fiable d'obtenir des données sur la sensibilité des terminaisons nerveuses. Pendant la procédure, de petites électrodes sont placées dans la cuisse;
  • Ultrasons - affiche la structure des fibres, vous pouvez voir les processus inflammatoires, l'ischémie et certains autres troubles;
  • IRM - permet de visualiser une image des tissus mous et des os, le plus souvent prescrite pour les maladies des articulations;
  • La tomodensitométrie est semblable à l'IRM, mais moins précise.
  • Les rayons X ne sont pas nécessaires dans tous les cas, uniquement en cas de problèmes de la colonne vertébrale et de la structure des os ou des articulations.

Dans la plupart des cas, il est possible de diagnostiquer et de commencer le traitement de la neuropathie du nerf fémoral après quelques examens seulement, il n'est pas nécessaire de les passer tous en revue.

Façons de traiter le trouble

La tactique du traitement est déterminée par le médecin et dépend de l'état du nerf endommagé, de l'apparition de la neuropathie nerveuse fémorale. Si le problème est lié à la compression et à la compression, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. En cas de rupture nerveuse, une intervention du neurochirurgien est nécessaire.

Traitement médicamenteux

Pour éliminer la douleur et d’autres symptômes de neuropathie, plusieurs groupes de médicaments sont utilisés:

  • Analgésiques. Accepté sous forme d'injections. Le médicament le plus populaire est Novocain avec un ingrédient actif similaire dans la composition. Il soulage bien la douleur et agit longtemps. Si le patient présente une hypersensibilité à Novocain, prescrire des produits à base de lidocaïne. Il existe également un médicament "Pyridoxine" à base de vitamine B6. Il affecte le système nerveux central et améliore la fonction des fibres nerveuses. De plus, vous pouvez utiliser "Aminophylline". Tous ces médicaments ont un faible coût et une grande efficacité.
  • AINS. Les moyens d'action non stéroïdiens sont montrés pour lutter non seulement contre la douleur, mais aussi contre l'inflammation. Cependant, ils peuvent ne pas être assez efficaces en termes de médicaments contre la douleur. Les patients sont généralement prescrits un traitement de cours.

Soutenir le travail des médicaments conçus par la physiothérapie.

Physiothérapie

Mieux encore, la neuropathie du nerf fémoral est éliminée par électrophorèse, de même que les effets de la chaleur:

  • thérapie magnétique - un champ magnétique agit sur le nerf, augmentant l'activité immunitaire de ses cellules;
  • galvanothérapie - au cours du traitement, ils utilisent l'effet de petits courants;
  • électrostimulation - utiliser des dispositifs pour les impulsions électriques;
  • thérapie par ultrasons - restaure la mobilité et les processus métaboliques;
  • Microthérapie - les micro-ondes sont utilisées pour améliorer le travail du squelette;
  • électrophorèse - est utilisé pour administrer des médicaments par le biais de courants électriques.

Les méthodes physiothérapeutiques ont de nombreuses indications et actions utiles. Sans eux, le traitement de la neuropathie ne peut être considéré comme complexe.

Gymnastique et thérapie par l'exercice

La thérapie complexe des troubles du nerf fémoral n'est pas complète sans gymnastique. Avec le médecin, le patient choisit des exercices confortables. Vous pouvez le faire à la maison ou visiter les salles de physiothérapie avec d’autres personnes atteintes de neuropathie.

Il est également interdit de pratiquer la gymnastique en période d'exacerbation de la douleur, lorsqu'il est difficile pour le patient de bouger, encore moins de faire de l'exercice.

Traitement de forme toxique

Si la neuropathie du nerf fémoral est causée par un empoisonnement toxique ou une intoxication alcoolique, vous devez prendre plusieurs autres médicaments et suivre d'autres règles dans le processus de traitement:

  • Les glucocorticoïdes sont prescrits, car les autres médicaments analgésiques sont probablement inefficaces et peuvent entrer en contact avec des substances toxiques;
  • Les vitamines du groupe B sous forme d'injections sont nécessaires pour stimuler la réponse des fibres nerveuses.

L'acupuncture et l'électrophorèse dans la neuropathie toxique sont considérées comme les méthodes les plus efficaces de physiothérapie. Parfois, une plasmaphérèse est nécessaire - purification du sang à partir d'une teneur élevée en substances nocives.

Médecine traditionnelle dans le traitement de la neuropathie

Malheureusement, les remèdes populaires pour la neuropathie nerveuse ne sont pas aussi efficaces que les médicaments. Mais les plantes sauvages peuvent être utilisées à des fins de rééducation après un cours de médecine. Ils soutiennent la circulation sanguine, nourrissent, aident à soulager la fatigue et accélèrent la régénération des tissus:

  • utilisé pour le massage des huiles essentielles, en les mélangeant avec n’importe quelle huile de base (olive, amande, pépins de raisin). Ajouter 4-7 gouttes à 10 ml d’huile de base. Les plus efficaces: éther de girofle, de lavande, de sapin et de camomille;
  • La racine de bardane, prise par voie orale, aide à détendre les spasmes et améliore la conductivité des nerfs: infuser 1 c. l plantes séchées dans 250 ml d'eau bouillante, prendre 2 heures 50 ml après un repas;
  • le radis noir et le raifort aident bien - ils améliorent la circulation sanguine et sont utilisés comme compresses. Préparez à parts égales en mélangeant avec de l'alcool. Infuser le mélange pendant 10 jours.

Vous pouvez également utiliser une pommade médicamenteuse pour la neuropathie, préparée indépendamment à la maison. Pour elle, prenez de la térébenthine, du vinaigre de cidre et du jaune remué. Après l'application sur un point sensible, vous devez mettre un bandage chaud, par exemple un foulard en laine.

Conséquences de la maladie

La neuropathie négligée du nerf fémoral est difficile à traiter. Si les premiers signes ne causent pas de gêne, cela ne signifie pas qu'ils ne doivent pas être traités. En l'absence de traitement, le patient commence tôt ou tard à souffrir:

  • la douleur devient chronique, affecte le bien-être psychologique du patient, peut provoquer une dépression et une psychose;
  • d'autres structures sont impliquées dans le processus pathologique des lésions du nerf fémoral: peau, nerf génital, plexus lombaire;
  • la paralysie des membres inférieurs et de la masse fémorale se développe progressivement;
  • à cause de la douleur, une personne souffre d'insomnie, son sommeil devient intermittent, faux;
  • une atrophie musculaire se forme et l'intervention chirurgicale ne suffit pas;
  • la sphère sexuelle en souffre: le patient perd sa libido, la douleur au niveau de l'aine augmente en raison de la douleur.

Après le traitement, le patient doit être conscient de la prévention de la neuropathie des fibres fémorales.

Méthodes de prévention de la violation

Le conseil le plus courant sur la prévention des maladies neurologiques se résume à un style de vie redéfini:

  • le patient doit normaliser le mode de repos et d'accouchement;
  • le sommeil a besoin de suffisamment de temps;
  • vous ne pouvez pas trop exercer, à la fois émotionnellement et physiquement;
  • nécessité de faire de la physiothérapie ou de la gymnastique;
  • vous devez vous protéger de l'hypothermie et des blessures de la zone lombaire et fémorale;
  • l'ostéochondrose comporte un risque de pincement des racines et des fibres nerveuses;
  • Il est nécessaire d'éviter de fortes contraintes et des expériences.

Neuropathie du nerf fémoral: causes, symptômes et traitement

Le nerf fémoral, situé dans le petit bassin et les extrémités inférieures, est responsable de la flexion de certaines parties des jambes. Les fibres nerveuses innervent également les muscles de la région lombaire. Dans la neuropathie du nerf fémoral, il y a une diminution de la sensibilité de la zone touchée en raison d'une diminution de la conductivité des impulsions nerveuses. Dans ce cas, les fonctions musculaires des membres inférieurs sont partiellement préservées. Le schéma de traitement de la maladie est choisi en tenant compte des caractéristiques du facteur provoquant.

Anatomie du nerf fémoral

La connaissance de l'anatomie du nerf fémoral aide à déterminer les causes de la douleur et des autres symptômes caractéristiques de la neuropathie. Le nerf humain de la cuisse prend naissance dans la région des racines de la colonne vertébrale, qui, se connectant les unes aux autres, forment un seul tronc. Le nombre maximal de fibres constituant le nerf fémoral est situé dans la cavité formée par les muscles iléaux et lombaires.

Ensuite, il quitte le bassin et traverse un tunnel de fibrose kystique dans la région de l'aine. À partir de là, ses fibres s'étendent le long de la partie antérieure de la cuisse (le nerf ne passe pas le long de la face postérieure de la cuisse) et changent de direction vers la médiale. Le nerf entre dans le canal de Gunter, formé dans les muscles, et entre dans l'articulation du genou. Dans cette zone, de même que dans la région inguinale, il se trouve près de la surface de la peau. Ainsi, lorsqu’on blesse ces zones, les vaisseaux et les nerfs de la cuisse sont facilement endommagés.

Au bout de sa fibre, rejoignez le bord de la jambe et du pied pour atteindre le gros orteil.

Les branches du nerf fémoral sont responsables de l'innervation de différentes parties des membres inférieurs. À cet égard, les symptômes caractéristiques de la neuropathie, localisés dans les zones dans lesquelles le processus pathologique.

Le nerf fémoral, situé dans le petit bassin, abrite les muscles iliaques et lombaires qui remplissent les fonctions suivantes:

  • flexion et supination de la hanche;
  • la flexion de la taille, permettant à la personne d'incliner le corps vers l'avant.

Les nerfs situés juste en dessous de l'aine fournissent:

  • flexion et extension du genou;
  • sensibilité de la peau à l'avant et à l'intérieur (partiellement) de la cuisse.

Les branches qui passent en dessous sont responsables de la sensibilité de la peau dans la zone du pied et du bas de la jambe (parties antérieure et centrale), à ​​la surface antérieure de la rotule.

Causes de la neuropathie

Les problèmes d'innervation de la cuisse résultent de deux facteurs: la compression (pincement) des fibres nerveuses et les dommages mécaniques. La première option est diagnostiquée plus souvent. La compression du nerf fémoral, résultant d'un spasme musculaire ou d'une hémorragie dans la région pelvienne, est causée par les facteurs suivants:

  • dommages mécaniques à la zone spécifiée;
  • lymphomes et sarcomes;
  • hématomes localisés dans l'espace rétropéritonéal (près du rein);
  • anévrisme de l'artère iliaque ou fémorale;
  • bursite, abcès des muscles iléaux et lombaires;
  • intervention chirurgicale pour pathologies des reins et de l'uretère (neuropathie en développement de la cuisse gauche).

Une violation de l'innervation de la surface antérieure de la cuisse est observée lorsqu'elle est exposée aux facteurs suivants:

  • maintenir la jambe pendant longtemps dans la mauvaise position, raison pour laquelle le ligament inguinal pince le nerf;
  • hernie;
  • lymphadénopathie;
  • anévrisme de l'artère fémorale;
  • une intervention chirurgicale au cours de laquelle les tissus de l'articulation de la hanche sont excisés;
  • insertion d'un cathéter dans l'artère fémorale.

La neuropathie dans la partie inférieure des jambes est principalement associée aux blessures au genou (chirurgie, stress mécanique). En outre, bursite et déformation des os locaux conduisent à de telles violations.

La neuropathie dans la région du pied est souvent causée par des causes idiopathiques (non précisées). Dans de rares cas, des varices, une thrombophlébite ou des blessures fréquentes au genou entraînent de tels troubles.

Les symptômes

La neuropathie se développe progressivement. Les premiers symptômes de pincement (neuropathie) du nerf fémoral apparaissent lorsque la faiblesse du membre inférieur est constamment perturbée et que la fonction de flexion est perturbée.

Au fur et à mesure que le processus pathologique progresse, un syndrome douloureux apparaît, localisé le long du nerf et irradiant souvent vers l'aine. L'intensité de la douleur augmente en position couchée ou en mouvement.

Lors de la palpation de la zone dans laquelle le nerf fémoral sort du pelvis, le patient ressent une douleur intense associée à un caractère brûlant. En liaison avec la violation de l'innervation, la peau des membres inférieurs cesse de ressentir des effets tactiles et de la température.

L'un des symptômes d'une lésion du nerf fémoral et de la neuropathie qui en résulte est une boiterie. Son apparence est due à une diminution de la sensibilité des membres inférieurs.

Avec la défaite du nerf fémoral se caractérise par un dysfonctionnement des muscles iléaux et lombaires. Cependant, l'articulation de la hanche présentant une neuropathie continue à se plier. Cela s'explique par le fait que ces muscles sont également innervés par d'autres neurones.

En plus de ces symptômes, une parésie du muscle quadriceps de la cuisse est diagnostiquée, assurant la flexion et l'extension de l'articulation du genou. De ce fait, le patient perd sa capacité à s’accroupir, à monter ou à descendre correctement.

Avec le développement du processus pathologique, les muscles s’atrophient progressivement. La probabilité d'un tel résultat dépend directement de la localisation de la compression et du degré de pincement des fibres nerveuses.

Diagnostic de la neuropathie de la hanche

La défaite du nerf fémoral nécessite un diagnostic minutieux. Il est important d'établir les causes de la compression et de la localisation du processus pathologique. En cas de telles violations, des radiographies de la colonne vertébrale sont utilisées pour déterminer l'étendue des dommages causés à la structure spécifiée. Cependant, cette méthode n’est pas informative, car dans l’ostéochondrose et d’autres pathologies de la colonne vertébrale, la compression survient dans les cas avancés.

Par conséquent, la radiographie est généralement complétée par un EMG. En utilisant cette procédure, il est possible de déterminer la vitesse de passage des impulsions le long des fibres nerveuses problématiques.

Ces dernières années, lorsqu'on soupçonne une neuropathie nerveuse fémorale, une échographie est souvent utilisée pour évaluer l'intégrité des fibres nerveuses, ainsi que pour identifier les processus dégénératifs, les tumeurs, les cicatrices, les adhérences, les œdèmes et autres modifications pathologiques entraînant une compression. Afin d'évaluer le degré de mobilité du nerf fémoral, un diagnostic par ultrasons est réalisé en dynamique (le patient bouge ses jambes).

Pour différencier la neuropathie d'autres troubles (par exemple, les maladies localisées dans l'espace rétropéritonéal), le scanner et l'IRM sont prescrits.

Comment traiter la maladie?

En cas de névrite de l'articulation de la hanche, les symptômes et le traitement sont déterminés à la fois par la localisation du processus pathologique et par les caractéristiques du facteur causatif.

Dans les cas graves, lorsque la compression est causée par le développement de tumeurs ou d’autres néoplasmes, une intervention chirurgicale est utilisée.

Les opérations sont également indiquées pour les entorses graves ou les fractures des fibres musculaires.

Avec le pincement du nerf fémoral de nature moins prononcée, un traitement médicamenteux est utilisé, dans lequel les sensations douloureuses sont éliminées et la conductivité des fibres est restaurée. Complété par de telles méthodes de traitement de physiothérapie et de thérapie par l'exercice.

Traitement médicamenteux

Le schéma thérapeutique pour la névrite du nerf fémoral est choisi en fonction de la raison du développement de cette pathologie. Si la compression est localisée au niveau du genou ou de la zone inguinale, des anesthésiques locaux tels que "lidocaïne" ou "novocaïne" sont utilisés. Les médicaments de ce groupe arrêtent la douleur. Avec les anesthésiques, ils recourent au blocage du nerf fémoral à l'aide de glucocorticoïdes («Diprospan», «Hydrocortisone»). Ces médicaments suppriment le processus inflammatoire.

En cas de parésie des muscles, le traitement médicamenteux de la neuropathie de la partie externe de la cuisse est effectué au moyen de "Neostigmina" ou "Ipidacrine". Les médicaments de ce groupe sont prescrits pour une administration orale. Les médicaments améliorent la conduction des signaux nerveux vers les muscles affectés.

Dans d'autres cas, dans le cadre d'une pharmacothérapie, on utilise:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (nimésulide, méloxicam, voltarène). Supprimer le processus inflammatoire et éliminer l'œdème tissulaire.
  2. Drogues vasculaires ("Aminofilline", "Pentoxifylline"). Ils restaurent la fonction des fibres nerveuses endommagées, améliorent les processus métaboliques dans la zone à problèmes. Les vitamines B1 et B6, acide thioctique, sont prescrites conjointement avec des agents vasoactifs.
  3. Myorelaxants ("Mydocalm"). Éliminer les spasmes musculaires, soulageant ainsi la douleur.
  4. Anticonvulsivants (gabapentine, topiramate). Supprimez les crampes et détendez les muscles.
  5. Les antidépresseurs (fluoxétine, amitriptyline). Ils sont utilisés pour les douleurs chroniques causées par des lésions neurogènes.

Le type de médicament et la posologie doivent être choisis par le médecin traitant. Un certain nombre de ces médicaments entraînent des complications graves.

Physiothérapie

Avec le pincement du nerf de la cuisse, la thérapie par l’exercice est associée à la pharmacothérapie. Les exercices visant à restaurer les fonctions des membres inférieurs ne doivent être effectués qu’après le soulagement des symptômes et l’élimination des causes de la maladie.

Le traitement de la névralgie du nerf fémoral à l'aide de différentes méthodes de physiothérapie dépend des symptômes de la maladie.

Le type d'exercice, le degré d'activité physique et l'ordre dans lequel les tâches sont effectuées sont également déterminés par le médecin traitant, en fonction des caractéristiques du cas particulier. Avec l'aide de la gymnastique, vous pouvez obtenir les résultats suivants:

  • accélérer la récupération des tissus endommagés;
  • restaurer la fonction des fibres nerveuses endommagées;
  • améliorer la microcirculation sanguine dans la zone à problèmes, réduisant ainsi l'intensité du processus inflammatoire;
  • prévenir l'apparition de raideurs articulaires, cicatrices et adhérences;
  • renforcer les muscles et les ligaments.

L'exécution régulière de la thérapie par l'exercice contribue à la réhabilitation rapide du patient. Au cas où une douleur intense surviendrait pendant la séance, il est nécessaire d'arrêter de faire de l'exercice.

Médecine traditionnelle

Déterminer quoi faire si un nerf pincé dans la cuisse, devrait le médecin traitant. Ceci s'applique également aux cas où la médecine traditionnelle est utilisée.

Pour soulager d'autres symptômes et soulager la situation dans le traitement de la névralgie fémorale, appliquez:

  1. Huiles de girofle, sapin, pin, camomille et lavande. Ces outils aident à détendre les muscles. Il est recommandé d'utiliser les huiles pendant le massage de la zone à problèmes, ce qui contribue à la pénétration rapide de substances médicamenteuses dans les tissus affectés.
  2. Décoction de racine de bardane. Pour les moyens de cuisson, il faudra 1 cuillère à soupe. les plantes. La racine doit être brassée dans 250 ml d’eau bouillante et infusée pendant deux heures. Les préparations moyennes en quantité de 50 ml doivent être bues 2-3 fois par jour après les repas.

Supprimer la douleur dans la cuisse aide une variété de compresses.

L'utilisation de tels outils doit être coordonnée avec le médecin, car dans certains cas, le chauffage entraîne des complications graves. Avec la parésie spastique, l'acupuncture donne de bons résultats.

Les conséquences

Sans traitement approprié et rapide des lésions du nerf fémoral, les complications suivantes se produisent:

  1. Douleur intense dans les membres inférieurs. Un inconfort permanent provoque des changements dans l'état mental du patient. Si la jambe fait souvent mal, le patient devient agressif, irritable.
  2. La propagation de l'inflammation à d'autres structures. Lorsque le fémur du nerf est pincé sans identification en temps voulu des symptômes et sans rendez-vous du traitement approprié, affecte le plexus dans la région lombaire et au-dessus.
  3. Paralysie Cette complication survient lorsque le processus inflammatoire se propage aux fibres nerveuses de la région lombaire.

En raison de douleurs fréquentes dans l'aine, la libido est réduite chez les hommes et les femmes. Le même symptôme interfère avec le sommeil normal. Dans les cas avancés, une atrophie des fibres musculaires de la jambe se développe en raison d'une mauvaise innervation.

Prévention

Pour garder la jambe et éviter de relâcher le tissu musculaire local, il est recommandé:

  • marche quotidienne pendant au moins 30 minutes;
  • éviter les blessures, le stress et la fatigue physique;
  • surveiller la posture;
  • arrêter en temps voulu l'inflammation dans la région pelvienne;
  • suivez les principes d'une bonne nutrition.

Prévenir l'inflammation du nerf fémoral est assez difficile, car la maladie se développe dans le contexte de l'influence de nombreux facteurs. Dans ce cas, l’effet du traitement sera maximal si le traitement commence au stade initial du développement du processus inflammatoire. Par conséquent, si la jambe est coincée à la cuisse, il est important de demander rapidement l'aide d'un médecin.

Neuropathie du nerf fémoral: causes, symptômes, diagnostic, méthodes de traitement et conséquences

La neuropathie du nerf cutané externe de la cuisse est une lésion d'origines diverses dans laquelle la conduction de l'influx nerveux est altérée. Les symptômes dépendent de la localisation du foyer de la maladie. Les signes de dommages comprennent des troubles de la sensibilité de la surface de la jambe et de la cuisse, des douleurs, une altération des mouvements des extenseurs.

Étiologie de la maladie

Le risque de lésion du nerf fémoral est plus élevé dans certaines zones de la cuisse. Ils sont situés dans les zones suivantes:

  • Près du muscle iliopsoas. À une extrémité, il est attaché à la colonne lombaire, l'autre à la surface interne du fémur, à sa base. Il peut être ressenti de l'avant de la cuisse, sur 3 à 5 cm du côté de l'aine (dans la région latérale).
  • Sous le ligament inguinal. Ce site est situé entre le pubis et l'axe de l'Ilium.
  • Dans la zone du canal Günther. Il est plus proche du bas de la cuisse.

Les symptômes de lésion du nerf fémoral dépendent du niveau de sa blessure.

Indépendamment de l'emplacement de la zone lésée, il y a violation de l'innervation: les tissus sont dotés de cellules nerveuses de la cuisse. La personne commence à ressentir une gêne lors de ses déplacements. Ce symptôme de neuropathie du nerf fémoral nécessite une visite immédiate chez le médecin.

La défaite du nerf fémoral dans le muscle iliopsoas est causée par des blessures ou des surcharges dans cette région. Une autre raison - la croissance d'une tumeur maligne. Parmi les manifestations pathologiques émettent des spasmes du muscle lombaire, en comprimant les organes adjacents. Pendant la chirurgie, un effet mécanique direct sur le nerf fémoral et sa défaite ultérieure sont possibles.

La neuropathie - lésion des nerfs périphériques - dans la région du genou est due à la compression du nerf:

  • surtension des muscles des jambes;
  • malformation de l'articulation du genou;
  • avec anévrisme de l'artère fémorale.

Dans de tels cas, le processus nerveux est pincé avec des os, un spasme musculaire ou une artère bombée.

Le nerf est piégé dans toute zone en raison de lésions des tissus environnants ou de la formation de cicatrices sur ceux-ci. Parmi les causes est la stagnation dans les organes pelviens, par exemple, pendant la grossesse. Les tumeurs malignes peuvent également comprimer le processus nerveux. Le risque de développer des neuropathies est accru chez les personnes souffrant de dépendance à l'alcool ou de diabète.

Tableau clinique

La neuropathie du nerf fémoral se développe lentement. Premièrement, le patient ressent une faiblesse dans la jambe, une diminution du contrôle des mouvements. Symptômes de la neuropathie du nerf fémoral:

  • Douleur le long du processus nerveux, manifestée par des attaques. Retour possible à l'aine. Leur intensité peut augmenter en marchant, en se levant et en position couchée.
  • La boiterie Comme la sensibilité du tronc nerveux est perturbée, la fonctionnalité de la jambe affectée diminue également.
  • Avec la neuropathie du nerf latéral du derme de la cuisse, l'activité du muscle iliopsoas est perturbée. Cependant, il n’est pas seulement équipé du processus nerveux fémoral, l’articulation reste donc fonctionnelle.

Le réflexe du genou n'est pas cassé dans tous les cas. Il vaut la peine de prêter attention à la moindre gêne occasionnée pendant la marche, car cela peut indiquer une violation du fonctionnement du nerf cutané externe de la cuisse.

Faire un diagnostic

Comme une affection nerveuse peut entraîner des neuropathies et des névrites graves, il est très important d’établir le diagnostic correct. Il est nécessaire de déterminer la cause exacte de l'état pathologique. Assurez-vous de consulter un neurologue.

Le plus souvent, la neuropathie du nerf fémoral est diagnostiquée chez les hommes d'âge moyen. Le médecin détecte la maladie par plusieurs méthodes de diagnostic:

  • EMG - électromyographie. La méthode permet de fixer l'activité des muscles et sa conductivité bioélectrique.
  • Échographie des processus nerveux situés à la périphérie. Un tel diagnostic est nécessaire pour évaluer l'évolution de la fibre et la structure du processus.
  • CT - permet de définir les caractéristiques de la lésion nerveuse.
  • IRM - aide à distinguer la violation du processus nerveux fémoral des blessures à l'articulation du genou et du pelvis.
  • Échographie des organes abdominaux.

La radiographie de la colonne vertébrale inférieure aide à identifier les effets des fractures ou de la croissance osseuse pathologique. Pour exclure les maladies des articulations, le patient rend visite à un orthopédiste.

Méthodes de thérapie

La durée du traitement est choisie en fonction de l'origine de la neuropathie fémorale. Si le nerf est comprimé par un hématome rétropéritonéal, le médecin prescrit une opération urgente. Une intervention chirurgicale est également nécessaire dans les cas où le processus nerveux est blessé ou cassé. Dans d'autres situations, adhérez au traitement conservateur.

Le traitement standard de la neuropathie du nerf fémoral repose sur l'utilisation de décongestionnants, l'élimination de la douleur et la normalisation de l'apport sanguin au nerf fémoral. Lors du pressage du nerf dans les canaux intermusculaires, un traitement anti-inflammatoire par glucocorticoïdes est réalisé: Diprospan, Hydrocortisone. Ces médicaments sont associés à des anesthésiques locaux - novocaïne et lidocaïne.

En cas de douleur intense, l’utilisation des analgésiques est complétée par un traitement antidépresseur. La thérapie vasoactive (acide nicotinique, pentoxifylline) et métabolique (vitamines B1, B6) aide à restaurer la fonctionnalité du processus nerveux.

En cas de paralysie partielle du quadriceps, l’atrophie peut être prévenue au moyen d’un entraînement physique thérapeutique, d’une électrostimulation et de médicaments améliorant la conductivité neuromusculaire: néostigmine, ipidacrine.

Conséquences et prévention

La défaite du nerf fémoral en l'absence de traitement peut entraîner une perte de sensibilité des jambes, le développement de boiteries, une altération du fonctionnement des muscles des membres inférieurs. La douleur augmente avec le temps. Dans les cas graves, la parésie se développe - paralysie partielle. L'atrophie des muscles ne permet pas de simples mouvements.

Peut développer un syndrome de tunnel du nerf fémoral:

  • une personne ressent une douleur intense à l'aine;
  • après un effort physique, une boiterie apparaît;
  • la nuit, des crampes dans la jambe du côté affecté;
  • la sensibilité de la zone inguinale et fessière diminue.

Pour prévenir les effets négatifs des lésions du nerf fémoral en suivant des directives simples:

  • Fournir une alimentation équilibrée. Les aliments doivent être riches en protéines.
  • Avant de faire de l'exercice physique ou du sport, il est bon de se réchauffer afin d'éviter le pincement du processus nerveux.
  • Consultez rapidement un médecin lorsque les premiers symptômes d'inflammation, pincement, œdème, etc.

Malakhov Yuri

Chirurgien cardiovasculaire de la plus haute catégorie, phlébologue, spécialiste en échographie, docteur honoré de la Fédération de Russie, docteur en sciences médicales

Les varices et tous les problèmes associés aux hanches de la personne.

  • Maladie variqueuse des membres inférieurs.
  • Syndrome postphlébitique.
  • Thrombophlébite aiguë.
  • Ulcères trophiques.
  • Thrombose veineuse profonde.
  • Lymphoedème des membres inférieurs.
  • "Étoiles vasculaires".
  • Athérosclérose oblitérante des membres inférieurs.
  • Syndrome du pied diabétique.
  • Sténose des artères carotides.

Enseignement supérieur:

  • 1985 - L'Académie de médecine militaire nommée d'après SMKirov (entreprise thérapeutique et prophylactique)
  • 1986 - Académie de médecine militaire de Kirov (stage de la flotte nordique dans la spécialité "Chirurgie", Mourmansk.)
  • 1991 - Académie de médecine militaire de Kirov (résidence clinique au département de chirurgie navale et hospitalière)

Formation avancée:

  • 1992 - Formation en angiographie et en chirurgie vasculaire à Hambourg, en Allemagne
  • 1992 - chirurgie vasculaire
  • 2003 - Chirurgie cardiovasculaire
  • 2004 - Stage à l'Hôpital universitaire de Nuremberg (clinique de chirurgie vasculaire), professeur D. Raithel; Allemagne
  • 2006 - Lymphoedème et œdème veineux: expérience de traitement en Europe
  • 2006 - Stage à l'hôpital universitaire de Nuremberg (clinique de chirurgie vasculaire), professeur D. Raithel; Allemagne
  • 2008 - Chirurgie cardiovasculaire
  • 2008 - Système laser multi-faisceaux Dornier Medilas D
  • 2009 - "Méthodes de recherche en échographie dans le diagnostic de la pathologie chirurgicale des vaisseaux des membres inférieurs"
  • 2009 - Chirurgie cardiovasculaire
  • 2009 - Formation à la clinique de phlébologie; Wiesbaden, Allemagne.
  • 2012 - "Diagnostic et traitement endovasculaires par rayons X"
  • 2013 - "Chirurgie cardiovasculaire"
  • 2016 - "Diagnostic échographique"

Expérience:

  • 1985-1989 Grand sous-marin nucléaire de la flotte du Nord
  • 1989-1991 Académie de médecine militaire nommée d'après SMKirov
  • Hôpital clinique de la marine centrale 1991-1994
  • 1994-1998 Hôpital Clinique Naval Central
  • Hôpital clinique naval central 1998-2015
  • 2016 dans Clinique multidisciplinaire ZELT (Centre d'Endochirurgie et de Lithotripsie)

Traitement de la neuropathie du nerf fémoral

La neuropathie est une maladie caractérisée par une violation de la structure et de la fonction du nerf, une inflammation de sa fibre ou une gaine de myéline.

Il est également nécessaire de distinguer les concepts suivants:

  • Névrite - une lésion nerveuse infectieuse ou allergique. Dans ce cas, nous parlons de dommages inflammatoires aux tissus.
  • Le terme «neuropathie» est utilisé si la maladie est provoquée par des processus toxiques, ischémiques ou dysmétaboliques.

Cependant, dans la plupart des cas, les concepts de "neuropathie" et de "neuropathie" sont identiques.

Une sensibilité affaiblie et une activité motrice de la jambe rendent la vie difficile aux patients. La face antérieure de la cuisse innerve les nerfs suivants: fémoral, latéral cutané et obturateur.

Référence anatomique et physiologique

Le nerf fémoral s'écarte du plexus lombaire. Il est formé de fibres de paires II, III, IV de racines lombaires.

La topographie de N. femoralis commence au niveau LI-LII, où elle est recouverte d'en haut par un gros muscle lombaire. En sortant de son bord extérieur, la fibre pénètre dans le sillon entre les deux muscles: le gros lombaire et iliaque. Au-dessus, il couvre le fascia iliaque. Ensuite, N. femoralis sort de la cavité pelvienne à travers la lacune musculaire jusqu'au triangle fémoral.

Dans la lacune musculaire, les branches du nerf fémoral se détachent:

  • Musclé.
  • Branches antérieures de la peau.
  • Le nerf sous-cutané de la jambe est la branche la plus longue atteignant le pied.

Dans l’anatomie de la voie du nerf fémoral, il existe deux endroits critiques où il existe un risque de pincement des fibres. Il s’agit de l’écart entre les os du bassin et du fascia iliaque, ainsi que du triangle fémoral recouvert d’une feuille du large fascia de la cuisse.

Étiologie des maladies N. femoralis

La survenue d'une neuropathie dépend directement de la position topographique de la fibre. Cependant, il y a toujours une violation de l'innervation de la cuisse.

Les lésions de N. femoralis au niveau iléo-lombaire sont souvent causées par les facteurs suivants.

Se produit plus souvent sur le côté gauche, car ici l'uretère et le rein sont situés en dessous.

La défaite de N. femoralis sous le ligament inguinal et dans la région du triangle fémoral est associée à d'autres situations.

Ces dispositions comprennent: abduction excessive, flexion ou rotation externe de la hanche.

La neuropathie au niveau de l'articulation du genou s'explique par les situations suivantes:

Des lésions des tissus environnants et des cicatrices, de la formation de tumeurs, ainsi que pendant la grossesse en raison d'une congestion veineuse des organes pelviens peuvent entraîner une atteinte nerveuse dans n'importe quelle région.

L'apparition de la neuropathie n. femoralis augmente en présence de diabète ou d'alcoolisme dans les antécédents du patient.

Symptômes de la maladie du nerf fémoral

La neuropathie se développe progressivement. La première plainte du patient est la faiblesse de la jambe, sa flexion et la perturbation du travail.

Pour vaincre n. femoralis se caractérise par le tableau clinique suivant:

  • Douleur vive et partielle le long du nerf. Peut donner dans l'aine. Son intensité augmente lors de la marche, ainsi que dans la position couchée avec les jambes étendues ou debout.
  • Claudication intermittente. En raison d'une sensibilité altérée du tronc nerveux, l'efficacité du membre affecté en souffre.
  • Pour la neuropathie fémorale, un dysfonctionnement partiel du muscle iliopsoas est caractéristique. Cependant, en raison de la présence de leur innervation alternative, la fonction de l'articulation de la hanche ne change pas réellement.
  • On note la parésie du quadriceps, qui assure la mobilité de l'articulation du genou. Flexion difficile et extension de la jambe. Il devient difficile pour le patient de marcher, de courir, de s’asseoir, de s’accroupir, de monter et de descendre les escaliers.
  • Lorsque vous pressez la zone de sortie n avec votre doigt. fémoral sur la cuisse, la douleur est vive et brûlante.
  • La sensibilité tactile, la température et la douleur dans la région de la partie antérieure et interne de la cuisse, de la jambe et du bord médial du pied sont altérées.
  • Faiblesse musculaire et atrophie progressive.

La perversion du réflexe du genou n'est pas toujours observée.

Les symptômes de lésion du nerf fémoral dépendent du degré de destruction de la fibre. Même un léger inconfort en marchant peut indiquer une pathologie.

Neuropathie

Le nerf cutané latéral de la cuisse part du plexus lombaire. Sa neuropathie s'appelle la maladie de Bernhardt-Roth. Il est responsable de l'innervation du tiers supérieur de la surface antérieure du membre. Avec n. fémoral n'est pas lié, mais avec la défaite du plexus lombaire des changements destructeurs peuvent aller à lui.

Dans la maladie de Bernhardt-Rota, la compression nerveuse se produit au niveau de la douceur inguinale.

  • Grip ceinture ou corset.
  • La grossesse
  • L'obésité.
  • Processus infectieux ou inflammation dans la cavité rétropéritonéale.
  • Intoxication du corps.
  • Les tumeurs.
  • Hématomes et interventions chirurgicales dans ce domaine.

La plus importante et la première plainte du patient est un engourdissement de la peau et des douleurs brûlantes dans la région de la jambe.

Lors de l'examen du patient, le médecin relève deux principaux symptômes neurologiques.

L'obésité peut entraîner une tension dans la fibre nerveuse. La perte de poids est efficace pour éliminer la parasthésie (engourdissement).

Névrite

Les symptômes communs sont typiques de l'inflammation du nerf fémoral:

  • Douleur aiguë le long de n. femoralis.
  • Le mouvement dans l'articulation du genou est fortement limité.
  • Perte de sensation dans la jambe.
  • Coup de genou réduit ou absent.

Les causes de névrite du nerf fémoral sont diverses blessures et lésions de la hanche de différentes étiologies, ainsi que des inflammations des organes pelviens.

Névralgie

La pathologie accompagne généralement les maladies n. femoralis, car il s’agit d’un symptôme plutôt que d’une maladie distincte. Souvent, il se développe avec un pincement des troncs nerveux.

Névralgie - la défaite des nerfs périphériques, qui est exprimée par la douleur. Il n’ya pas de troubles moteurs et sensoriels, ainsi que de changements structurels dans cette situation clinique.

La neuropathie la plus commune du nerf cutané externe de la cuisse, qui s'étend du plexus lombaire.

  • Syndrome de douleur
  • Atrophie des muscles de la jambe.
  • Brûlure et engourdissement de la partie latérale de la cuisse.
  • Augmentation de l'inconfort en marchant.

La névralgie du nerf fémoral est une affection polyétiologique.

Faire un diagnostic

La neuropathie du nerf fémoral se trouve principalement chez les hommes d'âge moyen.

Le médecin identifie la maladie en utilisant plusieurs méthodes de diagnostic.

La radiographie de la colonne vertébrale inférieure permet de détecter les effets des fractures, de la calcification des tissus mous et des ostéophytes.

Le diagnostic final est fait après différenciation avec des tableaux cliniques d'autres pathologies.

Troubles moteurs et sensoriels à l'avant.

Parésie des quadriceps et des muscles adducteurs.

Perte ou diminution grave des réflexes du genou et du fémur.

Réflexes faiblement exprimés des muscles résultants.

2. Lésion mécanique directe (chirurgie)

2. Blessures (fractures des os de la ceinture pelvienne).

3. Cause iatrogène (aiguille frappant n. Ischiadicus lors de la préparation d’une injection)

4. Neuropathie dans les troubles métaboliques.

6. maladie du cancer.

7. Exposition à des substances toxiques.

2. Compression du plexus des néoplasmes rétropéritonéaux.

3. Diabète.

3. Ostéochondrose, ostéoporose.

4. Décalez les disques et les vertèbres.

6. maladies auto-immunes.

8. Troubles endocriniens.

Radiculopathie vertébrale - lésions des racines spinales antérieures ou postérieures, causées par des lésions de la colonne vertébrale.

Pour exclure les maladies des articulations nécessite une consultation orthopédiste.

Traitement

La tactique des soins médicaux dépend de la cause de la neuropathie fémorale. L'effet de compression de diverses formations sur le nerf est éliminé par la méthode chirurgicale. Des blessures graves de toutes origines peuvent entraîner des étirements excessifs et une déchirure de la fibre. Les neurochirurgiens traitent de ce problème.

L'hématome rétropéritonéal et la dissection nerveuse sont des situations urgentes nécessitant une intervention chirurgicale urgente.

Dans les cas moins graves, le traitement est réduit à la prise de médicaments, y compris sous forme d'injections.

Pour une récupération rapide des muscles et des vaisseaux sanguins, la médecine de réadaptation est connectée: thérapie par l’exercice, massages, procédures physiothérapeutiques.

Le traitement est généralement ambulatoire. Cependant, dans le cas du développement de la parésie et du dysfonctionnement des organes pelviens, une hospitalisation urgente est indiquée dans le département de neurologie.

La prévention des complications et les soins de la jambe affectée peuvent être réalisés à l'aide de recettes traditionnelles.

Avec un traitement adéquat et rapide, le résultat est favorable.

Thérapie conservatrice

L'élimination de la neuropathie repose sur l'utilisation de médicaments. L'objectif principal du traitement est d'éliminer la cause de la lésion du nerf fémoral.

Un certain nombre de médicaments utilisés pour résoudre certains problèmes:

Un certain nombre de médicaments contient une liste d'effets secondaires terribles. Avant d'utiliser le médicament, il est nécessaire de consulter un médecin.

Physiothérapie

Après l'affaissement des phénomènes les plus aigus survient la période de récupération. La réadaptation médicale revêt une grande importance dans le traitement de la neuropathie.

  • Stimulation de la régénération tissulaire.
  • Activation des parties déprimées de la fibre nerveuse.
  • Amélioration de l'apport sanguin dans la lésion.
  • Prévention des complications: cicatrices, adhérences, raideur des articulations.
  • Stimulation et renforcement de l'appareil musculo-ligamentaire.
  • Réhabilitation d'accélération.

Le complexe d'exercices thérapeutiques stimule le processus de guérison.

En cas de douleur intense, l'exercice est strictement contre-indiqué jusqu'à ce que l'état se stabilise.

Médecine traditionnelle

Traiter la défaite du nerf fémoral peut être à la maison. Cependant, les recettes doivent être soigneusement choisies - il peut y avoir une réaction allergique à certaines plantes sauvages.

Les méthodes de guérison alternatives visent à améliorer l'apport sanguin aux tissus affectés, à éliminer le syndrome douloureux et à accélérer la récupération des performances de la jambe.

Les principales recettes folkloriques:

  • Pour éliminer les spasmes musculaires, les huiles essentielles sont efficaces: girofle, lavande, pin, sapin et camomille. Ajoutez à chacun 10 ml d’huile d’olive ou de tournesol. Avant d'appliquer sur la zone touchée, le mélange doit être chauffé.
  • Moudre la racine de bardane. 1 cuillère à soupe cuillère de la plante versez 250 ml d'eau bouillante. Insister 2 heures, filtrer. Prendre 50 ml après les repas 2 à 3 fois par jour.

Le traitement conservateur ne peut pas être complètement remplacé par la médecine alternative. Avant d'appliquer des décoctions et des compresses, consultez un médecin.

Les conséquences

Un léger inconfort qui se produit au début des neuropathies du nerf fémoral peut ne pas déranger le patient. Cependant, à mesure que la pathologie progresse, des complications surviennent. Ils réduisent considérablement le niveau de vie du patient.

L'absence de traitement des maladies du nerf fémoral entraîne les conséquences suivantes:

  • La douleur insupportable de caractère permanent épuise les réserves du corps. Souffre de la psyché humaine. L'apparence d'agression, de larmoiement, d'irritabilité et de psychose est probable.
  • La défaite d'autres structures anatomiques. Les branches de la peau du nerf fémoral forment un lien avec le nerf dermique latéral du fémur et avec le nerf sexuel fémoral, directement à partir du plexus lombaire. À travers ce «pont», la névrite peut se propager au plexus lombaire et plus haut. La violation de l'innervation des organes provoque un échec dans leur travail.
  • Paralysie Avec la défaite de n. femoralis affecte principalement la masse musculaire de la cuisse, du genou et de la jambe. Si l'inflammation recouvre les nerfs de la ceinture lombaire, le membre inférieur est complètement paralysé, à partir de l'articulation de la hanche.
  • Perturbation du sommeil
  • Diminution de la libido. Le désir sexuel supprime la douleur à l'aine.
  • Atrophie musculaire complète.

Traitement complexe initié en temps opportun empêche la survenue de complications.

Prévention

Pour prévenir les neuropathies de toute étiologie, il est recommandé de prendre soin de votre santé.

Il suffit de suivre des mesures préventives simples:

  • Mode de vie actif. Les exercices systématiques, la danse, le yoga ou la gymnastique évitent le pincement des nerfs.
  • Marches régulières pendant au moins 30 minutes par jour.
  • Le stress et la tension physique doivent être évités.
  • Évitez les blessures à la région lombaire et à la cuisse.
  • Correction de la posture. Ostéochondrose et autres pathologies de la colonne vertébrale - risque de pincement des racines de la colonne vertébrale.
  • Lorsque les maladies métaboliques sont recommandés d'adhérer à une nutrition adéquate.

Lorsque les premiers symptômes de neuropathie du nerf fémoral apparaissent, il est urgent de contacter un neurologue.