Nerfs et vaisseaux du membre inférieur

Les membres inférieurs reçoivent du sang de l'artère fémorale. L'artère fémorale (a. Femoralis) (Fig. 239) est une continuation de l'artère iliaque externe, qui traverse la lacune vasculaire sous le ligament pupart. L'artère fémorale se situe dans le sillon fémoral antérieur, puis entre dans le canal fémoral-poplité et pénètre dans la fosse poplitée. Avec un fort saignement à la cuisse, l'artère fémorale est comprimée à l'endroit de sa sortie de la lacune vasculaire vers l'os pubien. La plus grande branche de l'artère fémorale est l'artère fémorale profonde. Il fournit du sang aux muscles et à la peau de la cuisse (artères médiales et latérales entourant la cuisse, trois artères exploratrices).

Fig. 239. Vaisseaux et nerfs des membres inférieurs (surface antéro-médiale). A - superficiel: 1 - veine fémorale; 2 - grande veine saphène; 3 - nerf cutané antérieur de la cuisse; 4 - nerf sous-cutané de la jambe et du bord médial du dos des tables; 5 - le début de la grande veine saphène; 6 - branche de la peau du nerf tibial superficiel; 7 - branche cutanée du nerf péronier profond; 8 - branche de la peau du nerf péronier superficiel; 9 - artère fémorale; 10 - nerf cutané latéral de la cuisse. B - profonde: 1 - artère iléale commune; 2 - artère iléale interne; 3 - artère iliaque externe; 4 - ligament inguinal; 5 - artère fémorale; 6 - veine fémorale; 7 - artère fémorale profonde; 8 - nerf sous-cutané de la jambe et le bord médial du dos du pied; 9 - artère tibiale antérieure; 10 - branche cutanée du nerf péronier profond; 11 - réseau artériel du dorsum du pied; 12 - veines tibiales antérieures; 13 - nerf fibulaire profond; 14 - droit fémoral; 15 - branches musculaires du nerf fémoral; 16 - muscle tailleur (coupé); 17 - nerf fémoral

L'artère fémorale, à la sortie du canal fémoral-sous-collélial, passe dans l'artère poplitée qui donne des branches à l'articulation du genou et, passant dans le canal mollet-poplité, elle est divisée en artères tibiales antérieure et postérieure.

L'artère tibiale antérieure traverse la membrane interosseuse du tibia dans son tiers supérieur et passe entre les muscles du groupe antérieur du tibia. En descendant, il passe dans l'artère du pied arrière, qui repose superficiellement et peut être ressentie sur le dos du pied. L'artère tibiale antérieure fournit le groupe antérieur des muscles de la jambe et de l'arrière du pied. L'une des branches de l'artère du pied arrière traverse le premier intervalle interplusaire jusqu'à la plante du pied, où elle participe à la formation de la voûte plantaire.

L'artère tibiale postérieure (Fig. 240) descend le long du canal cheville-poplité, se courbe autour de la cheville médiale (où le pouls est examiné), passe au pied où elle est divisée en artères plantaires médiales et latérales. Les anastomoses latérales de l’artère plantaire au niveau du premier espace interplusaire avec la branche de l’artère du pied arrière, formant l’arcade artérielle plantaire.

Fig. 240. Vaisseaux et nerfs du membre inférieur (surface postérieure). Et - superficiel: 1 - nerfs fessiers moyens; 2 - branches du nerf cutané postérieur de la cuisse; 3 - nerf sciatique; 4 - veine poplitée; 5 - nerf fibulaire commun; 6 - nerf tibial; 7 - petite veine saphène; 8 - nerf cutané latéral; 9 - petite veine saphène; 10 - nerf cutané; 11 - le début d'une petite veine saphène; Nerf cutané médial à 12 tibias; 13 - le nerf sous-cutané de la jambe et le bord médial du pied arrière; 14 - artère poplitée; 15 - grande veine saphène; 16 - nerfs fessiers inférieurs. B - profond: 1 - nerf fessier supérieur; 2 - artère fessière supérieure; 3 - veine fessière supérieure; 4 - muscle de poire; 5 - ouverture sous forme; 6 - nerf sciatique; 7 - veine poplitée; 8 - artère poplitée; 9 - nerf fibulaire commun; 10 - nerf tibial; 11 - artère poplitée; 12 - artère fibulaire; 13 - veines fibulaires; 14 - veines tibiales postérieures; 15 - artère tibiale postérieure; 16 - nerf tibial; 17 - artère confuse profonde; 18 - le cordon nerveux; 19 - artère fessière inférieure; 20 - nerf fessier inférieur; 21 - trou en forme de poire

L'artère tibiale postérieure fournit du sang aux groupes postérieurs et latéraux des muscles de la jambe, ainsi qu'aux artères plantaires latérales et médiales - la peau et les muscles de la plante du pied.

Le sang veineux s'écoule des membres inférieurs par les veines superficielles et profondes.

Les veines profondes dans le pied et les chevilles sont appariées; ils accompagnent les artères du même nom. Toutes les veines profondes de la fosse poplitée se fondent dans une veine poplitée (voir Fig. 240), qui se situe à côté de l'artère du même nom et qui, en s'élevant, se transforme en une veine fémorale non appariée. Ce dernier est médial à l'artère fémorale. La veine fémorale, après avoir traversé la lacune vasculaire, passe dans la veine iliaque externe qui, au niveau de l’articulation sacro-iliaque, se raccorde à la veine iliaque interne et forme la veine iliaque commune. Les veines iliaques communes droite et gauche, reliées au niveau de la vertèbre lombaire IV, forment la veine cave inférieure.

Sur le membre inférieur, il y a deux veines superficielles: une grande et une petite saphène.

La grande veine saphène (voir Fig. 239) commence au bord médial de l'arrière du pied, remonte le long de la surface médiale du tibia et du fémur, se rapproche de l'ouverture ovale et se jette dans la veine fémorale.

La petite veine saphène interne prend naissance sur le bord latéral du pied, remonte la surface postérieure du tibia et se jette dans la veine poplitée de la fosse poplitée.

Vaisseaux des membres inférieurs

Les membres inférieurs reçoivent du sang de l'artère fémorale (a. Femoralis). C'est une continuation de l'artère iliaque externe, qui traverse le lacunavasorum sous le ligament inguinal. Pour aller à l'avant de la cuisse, descend, se rapproche du bord médial de celle-ci et se situe dans la gorge entre les muscles extenseurs et adducteurs; dans le tiers supérieur de l'artère est situé dans le triangle fémoral, la veine fémorale est située en dedans. Après avoir traversé le triangle fémoral, l'artère fémorale (ainsi que la veine fémorale) recouvre le muscle sartorius et, à la limite du tiers moyen et inférieur de la cuisse, pénètre dans l'ouverture supérieure du canal fémoral-poplité.

Dans le canal fémoro-poplité, l'artère fémorale est localisée avec le nerf dermique interne du membre inférieur et de la veine fémorale. Avec ce dernier, il dévie en arrière et sort par l’ouverture inférieure du canal jusqu’à la surface postérieure du membre inférieur dans la fosse poplitée, où il est appelé artère poplitée.

Dans son parcours l'artère fémorale donne les branches suivantes, alimentant la cuisse et la paroi antérieure de l'abdomen:

  1. artère épigastrique superficielle (a. epigastricasuperficialis);
  2. artère superficielle enveloppant l'os iliaque (a. cir-cumflexailiumsuperficialis); 3) artères génitales externes (aa. Pudendaeexternae).

La plus grande branche de l'artère fémorale est l'artère fémorale profonde (a. Profundafemoris). L'artère médiale qui entoure le fémur (a. Circumflexafemorismedialis) et l'artère latérale qui entoure le fémur (a. Circumflexafemorislateralis) en sortent.

L'artère poplitée (a. Poplitea) est une continuation directe de l'artère fémorale et est divisée en artères tibiales antérieure et postérieure. De plus, les branches suivantes s'en séparent:

  1. artère du genou supérieure latérale (genre superperiodisalis);
  2. artère du genou supérieure médiale (a. genussuperiormedialis);
  3. artère moyenne du genou (genre genus);
  4. artères surales (aa. surales);
  5. artère inférieure du genou latérale (a. genre inferiorlateralisis);
  6. artère inférieure inférieure du genou (a. genusinferiormedialis).

L'artère tibiale antérieure (a. Tibialisanterior) (Fig. 13), s'éloignant de l'artère poplitée, est avancée, transperce la membrane interosseuse de la partie proximale et pénètre dans la surface antérieure du tibia. Ici, il se trouve sur la surface antérieure de la membrane interosseuse, accompagné de deux veines et d'un nerf péronier profond (n. Peroneusprofundus). En descendant, passe dans l'artère arrière du pied (a. Dorsalis pedis).

De l'artère tibiale antérieure laisse un certain nombre de branches:

  1. artère récurrente du tibia postérieur (a. récurrente-abdominale);
  2. artère récurrente du tibia antérieur (a. recurrenstibialisant superior);
  3. artère de cheville latérale de la cheville (a. malleolarisanteriorlateralis);
  4. artère de la cheville de la cheville médiale (a. malleolarisanteriormedialis).

L'artère dorsale du pied (a. Dorsalispedis), qui est la continuation de l'artère tibiale antérieure, sort de sous le rétinaculummusculorumeumextensorinferius et est envoyée, accompagnée de r.peroneusprofundus, en avant le long du pied arrière, entre extensorhallucis et ainsi de suite. Ayant atteint la fente interosseuse, entre le premier et le deuxième os métatarsien, il se divise en une branche plantaire profonde (Plantarisprofundus) et la première artère métatarsienne dorsale (a. Metatarseadorsalisprima).

Dans son trajet de l'artère dorsale du pied, on trouve plusieurs branches:

  • artère tarse latérale (a. tarsealateralis);
  • artères du tarse médial (aa. tarseaemediates);
  • artère arquée (a. arcuata);
  • artères métatarsiennes dorsales (aa. métatarseaedorsales);
  • artères digitales dorsales (aa. digitalesdorsales);
  • branche plantaire profonde (r. plantarisprofundus).

L'artère tibiale postérieure (a. Tibialisposterior), étant une branche de l'artère poplitée, suit la surface postérieure du tibia. L'artère est accompagnée de deux veines du même nom, et n lui est directement adjacente. tibialis. En descendant et légèrement médial, il atteint la cheville médiale, qui se plie dans le dos, à mi-chemin entre celle-ci et le bord du tendon du talon.

Dans son parcours, l'artère tibiale postérieure présente un certain nombre de branches:

  1. branche de l'os fibulaire (r. circumflexafibula);
  2. branches médiales de la cheville (rr. malleolaresmediales) et
  3. rameaux calcanéens (rr. calcanei).

De l'artère tibiale postérieure commence l'artère fibulaire (a. Peroneafibularis). Dans son parcours, il donne un certain nombre de branches;

  1. perçage (r. perforans);
  2. connectif (r. communicans);
  3. branches latérales de la cheville (r. malleolareslaterales); rameaux calcanéens (rr. calcanei).

Sur le membre inférieur, il existe une série d'anastomoses entre les grands troncs artériels et leurs branches, qui (surtout dans les articulations) forment les réseaux artériels suivants:

  1. articulation du genou (genre rete articulare);
  2. Sweat à capuche médial (Rete malleolare mediale);
  3. cheville latérale (Rete malleolare laterale);
  4. talon (rete calcaneum);
  5. backstop (rete dorsalis pedis).

La veine cave inférieure, v. cavainferior, formé par la fusion de deux veines iliaques communes (vv. iliacaecommunes), se situe sur l’épine dorsale un peu à droite de la ligne médiane. Dans la région des vertèbres lombaires inférieures, la veine cave inférieure est étroitement adjacente à l'aorte, à sa droite. S'élevant plus haut, il dévie progressivement de l'aorte vers la droite et pénètre dans la cavité thoracique par un trou spécial dans le diaphragme.

Les veines des membres inférieurs sont divisées en surfaces superficielles situées dans le tissu adipeux sous-cutané et en artères profondes les accompagnant.

Sur le membre inférieur, il y a deux veines superficielles - grande et petite saphène.

La grande veine saphène (v. Saphenamagna), la plus saillante des veines saphènes du corps, est une continuation de la veine marginale médiale, passe à la jambe inférieure le long du bord antérieur de la cheville intérieure, passe dans le tissu sous-cutané le long du bord médial de l'os tibial. En cours de route, un certain nombre de veines superficielles du bas de la jambe y tombent. Au niveau de l'articulation du genou, la grande veine saphène interne se plie autour du condyle médial à l'arrière et passe à la surface antéromédiale de la cuisse, où la veine fémorale antérieure et d'autres saphènes internes y tombent. Dans la zone de l'ouverture ovale, la grande veine saphène interne perce la feuille superficielle du large fascia de la cuisse et se jette dans la veine fémorale.

La petite veine saphène (v. Saphenaparva) est une continuation de la veine latérale du pied marginale. Plié autour de l'arrière de la cheville latérale et remontant, il se dirige vers l'arrière du tibia, où il suit d'abord le bord latéral du tendon du talon, puis le milieu du dos du tibia, largement anastomosant avec des veines profondes. Ayant atteint la fosse poplitée, la petite veine saphène laisse sous le fascia et se divise en branches. L'un d'eux se jette dans la veine poplitée et l'autre, en remontant, se connecte au début de la veine fémorale et à la veine fémoro-poplitée.

Les grandes et les petites veines saphènes anastomosent de manière répétée, toutes deux richement équipées de valves qui assurent le flux sanguin vers le cœur.

Les veines profondes du pied et du bas des jambes sont appariées et accompagnent les mêmes artères. Ils proviennent de la surface de chaque doigt sur la surface plantaire du pied. Après avoir fusionné avec les autres veines du pied, elles forment les veines tibiales postérieures.

Les veines profondes du pied arrière commencent les veines métatarsiennes dorsales, après avoir fusionné avec d'autres veines, elles tombent dans les veines tibiales antérieures. Dans le tiers supérieur de la jambe, les veines tibiales postérieures se confondent avec les veines tibiales antérieures et forment la veine poplitée (v. Poplite).

La veine poplitée dans la fosse poplitée se situe latéralement et en arrière de l'artère poplitée, traverse la fosse poplitée, pénètre dans le canal fémoro-poplité et passe dans la veine fémorale.

La veine fémorale (v. Femoralis) est parfois un bain de vapeur, dans le canal fémoro-poplité légèrement en arrière et latéralement à l'artère fémorale et dans le tiers moyen de la cuisse, derrière celle-ci. Dans la fosse des pistilles iliaques et dans la lacune vasculaire, il est situé à l’arrière de l’artère du même nom, et dans le triangle fémoral passe sous le ligament inguinal du lacunavasorum, où il passe dans la veine iliaque externe (v.iliacaexterna).

Les veines superficielles communiquent avec les veines profondes par les veines perforantes (vv. Perforantes), dont la plupart ont des valves (de 2 à 5 chacune). Ces derniers dirigent le mouvement du sang des veines superficielles vers les profondeurs.

Le rôle des veines superficielles dans le flux sanguin veineux est faible. En cas d'obstruction d'une ou même des deux veines superficielles, aucun trouble hémodynamique significatif n'est observé, alors qu'une thrombose veineuse profonde s'accompagne d'un gonflement du membre inférieur.

La vascularisation des membres inférieurs est réalisée par une combinaison de systèmes du tronc et du flux sanguin collatéral. Par conséquent, deux grands domaines sont directement liés à celui-ci - aortoiliac et fémoro-poplité. Avec la défaite du flux sanguin principal, divers mécanismes d'adaptation sont impliqués et la circulation du sang dans les extrémités est assurée par les branches de ces deux zones - lombaire, fessier, iliaque interne, artères profondes de la cuisse et des artères tibiales. La sortie s'effectue sur le même système des veines principales et de leurs branches.

Les vaisseaux et les nerfs du membre inférieur

Pourquoi ai-je besoin d'une langette à la jambe en cas de blessure: variétés, critères de sélection, contre-indications

Lanzhet par jambe est un appareil externe à usage orthopédique. En orthopédie et en traumatologie, ils sont utilisés dans le traitement des luxations, des subluxations, des fractures, des ruptures des structures du tissu conjonctif, de l'arthrite et de l'arthrose. Utilisé pour fixer tout ou partie du membre inférieur afin d'accélérer la régénération des os, cartilages, tissus mous, ligaments, muscles et tendons endommagés.

Non seulement un pansement en plâtre s'appelle une lanière, mais également des orthèses rigides, semi-rigides. Les appareils orthopédiques immobilisent fermement le membre, empêchant le déplacement mutuel de ses éléments. Ils peuvent être retirés pour le traitement de la jambe blessée ou un examen médical, porter si nécessaire.

Gypsum Langatki

Le gypse langatki diffère du gypse utilisé pour une application circulaire. Le gypse est une poudre qui durcit lorsqu'elle est mélangée à un liquide. Et avec une modélisation soignée du bandage sur le relief des jambes, un bandage de gypse est généralement utilisé. Il est soigneusement lissé jusqu'à la disparition complète des plis, provoquant une nécrose des tissus mous. Ensuite, le pansement humide est posé sur la jambe et fixé avec une compresse de gaze ou élastique.

Cette méthode d'immobilisation du membre inférieur présente de nombreux avantages par rapport à un pneu conventionnel:

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès SustaLife. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • la capacité de contrôler l'état de la peau dans des endroits non couverts par le bandage;
  • le dispositif orthopédique est facile à enlever pour les procédures d'hygiène ou l'utilisation de médicaments à usage externe;
  • en cas d'œdème inflammatoire, le pansement est déplacé, ce qui élimine complètement l'ischémie tissulaire (diminution locale de l'apport sanguin entraînant des lésions de l'épiderme);
  • Il est facile de faire un pansement circulaire à partir d'une longe en plâtre en appliquant des couches supplémentaires de bandage en plâtre.

Un bandage circulaire en plâtre est appliqué dans une couche épaisse continue pour une immobilisation prolongée pendant plusieurs semaines. Pendant le bandage classique, le pansement est enroulé plusieurs fois autour du membre, puis fixé avec du plâtre. Si un œdème inflammatoire se développe, des troubles ischémiques graves se produisent, notamment une atrophie des tissus mous. Par conséquent, lors de blessures, les médecins utilisent un plâtre. Après son application, la victime présentant des lésions légères à modérées est immédiatement libérée pour un traitement ultérieur à domicile. Avec un plâtre circulaire, le patient reste à l'hôpital pendant une journée sous la surveillance du personnel médical.

Lorsque la cheville est endommagée, une variété de langules est utilisée. Lorsqu'il choisit une méthode d'application de plâtre, le traumatologue tient compte du degré de blessure et de la zone de localisation. Ce que lanzhetki applique:

  • Les plus courantes sont appelées "pansements Johnson". Ils font l'immobilisation des pieds avec l'arrière du talon. Le Netugo pansement gypse serre les zones lésées, vous permettant de contrôler la formation d’œdème inflammatoire. Lors de la fixation, des matériaux rembourrés souples sont utilisés, enroulés en plusieurs couches. Sous le pansement se trouve un tissu de flanelle doux, confortable à porter et atténuant la douleur.
  • Le bandage arrière est également appelé pansement d'une épaisseur de 10 à 15 cm.Le pansement est conçu pour que, lorsqu'il est appliqué, la surface arrière de la jambe blessée soit fermée. Langetka y est attaché avec des bandages spéciaux. En les enroulant, le médecin contrôle la tension pour éviter de serrer les jambes et l'apparition de douleur. De tels dispositifs orthopédiques sont nécessaires pour immobiliser le pied ou la cheville afin d'accélérer la régénération des tissus;
  • Les travées de gypse à effet d'étirement sont destinées à la correction de la fasciite (modifications inflammatoires et dégénératives du fascia plantaire) ainsi que de son traitement médical. Ce type de pansement est spécialement conçu pour le traitement de la fasciite, soulageant ses symptômes douloureux, aggravés par un gonflement. Il immobilise les orteils en position haute, offrant un étirement maximal du tendon plantaire et la fixation des calculs métatarsiens. Le pneu est fixé à la cheville par des techniques de bandage spéciales.

Le pansement à effet d'étirement est utilisé dans le traitement du «pied suspendu» (pied suspendu unilatéral) - une pathologie d'origine centrale ou périphérique. Le développement de la maladie est indiqué par des problèmes de soulèvement des jambes et une modification brutale de la démarche. Après l'application du patch de pied en plâtre, le pied se trouve dans une position physiologique.

Fracture des orteils

La taille de la fonte dépend de la partie endommagée de la jambe. L'immobilisation de l'articulation du genou ou de la hanche nécessite une grande quantité de pansement et le dispositif externe lui-même est volumétrique. Il semblerait que la langette sur le bout devrait être petite. Ce n'est pas toujours vrai. Généralement, un plâtre est appliqué en cas de fracture osseuse à la suite d'un coup violent ou d'une compression. Au moment de la blessure, il se produit une douleur aiguë, le doigt enfle, un hématome se forme rapidement. Après un traitement antiseptique, le traumatologue applique un plâtre.

Si le pouce est gravement endommagé, le pansement est appliqué sur tout le pied et une partie du mollet. En cas de fracture des phalanges principales ou moyennes, il recouvre le pied sous la forme d'un chausson en plâtre. Langetka, solidement attachée à la semelle avec des bandages, ne permet pas aux os d'un doigt cassé de bouger l'un par rapport à l'autre. Durée d'utilisation - 1-1,5 mois pour achever la réparation du tissu. Il est retiré de temps en temps pour effectuer des procédures d’eau et un examen médical. Pendant la période de rééducation, le patient ne bouge qu'avec des béquilles, sans engager la jambe blessée.

Blessure au genou

En cas de blessure grave au genou, des langettes sont utilisées pour l’immobilisation, couvrant toute la surface de la jambe. Ils sont imposés sur les fractures, notamment intra-articulaires, les luxations avec déchirures des muscles, les ligaments, les tendons. Le joint est bandé avec du sparadrap sur une doublure douce et respirante. Le bord supérieur de la lanière est situé dans la cuisse et le bas se termine près du pied. Le pansement est fixé sur des bandes langetnymi. Lorsque les structures articulaires se coalescent et que la fonctionnalité active du genou est restaurée, elles sont remplacées par des bandages médicaux ou élastiques classiques. De cette façon, il est plus facile de retirer le pansement pour inspecter la jambe par un traumatologue. Jusqu'à la guérison complète du genou, le patient ne peut bouger qu'avec des béquilles.

Fracture de la cheville

Cette blessure est très grave et commune. Ses manifestations cliniques sont une douleur aiguë et un resserrement au moment de la fracture. Après plusieurs heures, la cheville se gonfle, des hématomes étendus se forment et la victime perd complètement la capacité de bouger. Un traumatisme est souvent visualisé comme un changement de la forme de la cheville. Mais un tel examen approfondi n'est pas nécessaire pour aller à l'hôpital. Les douleurs qui en découlent sont si pénétrantes et insupportables qu'il est hors de question de ne pas consulter un médecin. Après avoir étudié les images radiographiques, un traumatologue pose immédiatement un plâtre ou après une intervention chirurgicale. Lorsque les fractures imposent du gypse fixe. Mais avec la restauration des structures articulaires endommagées, il est possible d'utiliser Langet pour la prévention de l'atrophie musculaire et de l'arthrose post-traumatique. Il est attaché avec des rubans orthopédiques élastiques. Ils sont réutilisables, bien étirés, mais fixent solidement la jambe et le joint.

Montages en plastique

Un appareil orthopédique fini est également appelé une longe, qui se fixe simplement à la jambe. Il est destiné à la fois au traitement des pathologies et à l’élimination des conséquences des blessures, ainsi qu’à la prévention de la destruction des tissus. Par exemple, le cintre pour l'articulation de la hanche est utilisé pour diagnostiquer son immaturité chez les jeunes enfants. Les porter contribue à la formation correcte de l'articulation. Les Langetti sont utilisés en fracture de l'orteil, de la cheville et du genou. Ils sont plus pratiques que les analogues de plâtre, ils sont plus faciles à enlever et à nettoyer. Le nom «langette» est rarement utilisé en médecine pour les appareils externes, mais il est très courant dans la vie quotidienne. Que peut-on désigner par ce terme:

  • pansement Le moyen le plus simple de fixer les jambes, limitant un peu sa mobilité. C'est un bandage élastique dense, fixé avec des sangles ou "velcro". Langetka en matériaux hypoallergéniques laisse passer l'air, réchauffe et crée un effet de massage;
  • orthèse Structure rigide difficile protégeant les parties lésées de la jambe (orteils, pied, cheville ou genou). Il existe des inserts en métal ou en plastique pour une meilleure fixation. Le dispositif orthopédique prévient les effets de charges excessives sur les zones blessées ou malades du membre inférieur;
  • tuteur Il se présente sous la forme d'une capsule dans laquelle est placée la jambe blessée. Dans la construction d'un tel Langet, il n'y a pas de charnière et son cadre est en matériaux polymères, moins en métal. La surface de l'attelle est en coton ou synthétique, qui est bien respirante. Afin de fixer la lanière sur la jambe et de fournir le degré de fixation nécessaire, un système complexe d'attaches est utilisé.

Pour l'immobilisation du membre, des pneus usés, fournissant son support mécanique. Il est équipé d'un cadre plein creux, complété d'éléments en bois, en métal ou en plastique. Les parties en contact avec la peau sont constituées de matériaux hypoallergéniques naturels.

Anatomie des vaisseaux des membres inférieurs: caractéristiques et nuances importantes

Les réseaux artériel, capillaire et veineux sont un élément du système circulatoire et remplissent plusieurs fonctions importantes dans le corps. Grâce à cela, l'apport en oxygène et en nutriments aux organes et tissus, les échanges gazeux, ainsi que l'élimination des déchets.

L'anatomie des vaisseaux des membres inférieurs est d'un grand intérêt pour les scientifiques car elle permet de prédire l'évolution d'une maladie. Chaque pratiquant doit le savoir. Sur les caractéristiques des artères et des veines qui alimentent les jambes, vous apprendrez de notre critique et de la vidéo dans cet article.

Comment les jambes fournissent le sang

En fonction des caractéristiques de la structure et des fonctions exercées, tous les vaisseaux peuvent être divisés en artères, veines et capillaires.

Les artères sont des formations tubulaires creuses qui transportent le sang du cœur vers les tissus périphériques.

Morphologiques ils se composent de trois couches:

  • tissu externe lâche avec les vaisseaux d'alimentation et les nerfs;
  • milieu constitué de cellules musculaires, ainsi que de fibres d'élastine et de collagène;
  • interne (intimal), qui est représenté par l'endothélium, constitué de cellules de l'épithélium squameux et de sous-endothélium (tissu conjonctif lâche).

Selon la structure de la couche intermédiaire, l’instruction médicale identifie trois types d’artères.

Tableau 1: Classification des vaisseaux artériels:

  • aorte;
  • tronc pulmonaire.
  • somnolent a.
  • sous-clavier a.;
  • poplité a..
  • petits vaisseaux périphériques.

Faites attention! Les artères sont également représentées par des artérioles, petits vaisseaux qui continuent directement dans le réseau capillaire.

Les veines sont des tubes creux qui transportent le sang d'organes et de tissus jusqu'au cœur.

  1. Musculaire - avoir une couche myocytaire. Selon leur degré de développement, ils sont sous-développés, moyennement développés et très développés. Ces derniers sont situés dans les jambes.
  2. Sans bras - composé d'endothélium et de tissu conjonctif lâche. Trouvé dans le système musculo-squelettique, les organes somatiques, le cerveau.

Les vaisseaux artériels et veineux présentent un certain nombre de différences significatives, présentées dans le tableau ci-dessous.

Tableau 2: Différences dans la structure des artères et des veines:

Artères des jambes

L'approvisionnement en sang des jambes se fait par l'artère fémorale. A. femoralis continue la iliaque, qui est à son tour déviée de l'aorte abdominale. Le plus grand vaisseau artériel des membres inférieurs se situe dans le sillon antérieur de la cuisse, puis descend dans la fosse poplitée.

Faites attention! Avec une forte perte de sang en cas de blessure au membre inférieur, l'artère fémorale est pressée contre l'os pubien au site de sa sortie.

Fémoral a. donne plusieurs branches représentées par:

  • épigastrique superficiel, atteignant la paroi frontale de l'abdomen presque jusqu'au nombril;
  • 2-3 organes génitaux externes, nourrissant le scrotum et le pénis chez l'homme ou la vulve chez la femme; 3-4 branches minces, appelées inguinales;
  • une enveloppe superficielle allant à la surface antérieure supérieure de l'iléon;
  • fémoral profond - la plus grosse branche, commençant à 3-4 cm au-dessous du ligament inguinal.

Faites attention! L'artère fémorale profonde est le vaisseau principal qui permet à l'O2 d'accéder aux tissus de la cuisse. A. femoralis après sa décharge descend et fournit un apport de sang à la jambe et au pied.

L'artère poplitée part du canal des adducteurs.

Il a plusieurs branches:

  • les branches médiales supérieure latérale et médiale passent sous l'articulation du genou;
  • latéral inférieur - directement à l'articulation du genou;
  • branche moyenne du genou;
  • branche postérieure de la région tibiale.

Dans la région de la jambe poplitée a. continue dans deux grands vaisseaux artériels, appelés vaisseaux tibiaux (postérieurs, antérieurs). Distal d'eux sont les artères qui alimentent les surfaces dorsales et plantaires du pied.

Veines des jambes

Les veines fournissent un flux sanguin de la périphérie au muscle cardiaque. Ils sont divisés en profond et superficiel (sous-cutané).

Les veines profondes, situées sur le pied et la jambe, sont doubles et passent près des artères. Ensemble, ils forment un seul tronc de V.poplitea situé légèrement en arrière de la fosse poplitée.

Maladie vasculaire commune NK

Les nuances anatomiques et physiologiques dans la structure du système circulatoire de NK provoquent la prévalence des maladies suivantes:


L'anatomie des vaisseaux de la jambe est une branche importante de la science médicale, qui aide le médecin à déterminer l'étiologie et les caractéristiques pathologiques de nombreuses maladies. La connaissance de la topographie des artères et des veines revêt une grande valeur pour les spécialistes, car elle vous permet de poser rapidement le bon diagnostic.

Troubles du pied nerveux: innervation des membres inférieurs

L'innervation est une collection de nerfs reliant un organe particulier au système nerveux central. Selon l'anatomie, l'innervation des jambes (y compris l'innervation de la peau des membres inférieurs) se produit chez l'homme par le biais des nerfs sciatiques et fémoraux. Ils proviennent respectivement des plexus sacré et lombaire. L'anatomie indique également que la peau de la jambe est innervée par des faisceaux de nerfs provenant des plexus sacrés et lombaires, ainsi que directement par les nerfs de la peau.

L'anatomie humaine en témoigne et montre, si l'on considère plus en détail le schéma de la communication nerveuse des membres inférieurs, que le plexus lombo-sacré est représenté par des nerfs tels que:

  • fémoral
  • obturateur;
  • nerf cutané latéral de la cuisse;
  • nerf sciatique.

L'innervation des membres inférieurs pour diverses raisons échoue. Cela explique le fait qu'au cours de la dernière décennie, le nombre de maladies des membres inférieurs associées à ces processus a considérablement augmenté.

Pincement du nerf sciatique

La pathologie la plus commune des membres inférieurs, se produisant "sur les nerfs du sol" - l'inflammation du nerf sciatique. Lorsque le nerf sciatique est enflammé (étranglé), la personne ressent une très forte douleur à l'articulation de la hanche dans la région lombo-sacrée, à l'arrière de la cuisse et même au bas des jambes. Le patient perd la capacité de bouger.

Le nerf sciatique se compose de nerfs rachidiens qui s'étendent de la colonne vertébrale. La cause de la pathologie provient donc de problèmes de la colonne vertébrale. Cela peut être une hernie de disques intervertébraux, une ostéochondrose, des spasmes musculaires sévères. Il est également possible que des lésions des membres inférieurs et une névrite infectieuse provoquent également une inflammation du nerf sciatique.

Le nerf sciatique est souvent enflammé en raison du pincement des racines nerveuses qui forment le tronc principal.

Une personne atteinte du nerf sciatique a besoin de soins médicaux urgents. Le traitement consiste principalement en une anesthésie (les anesthésiques sont injectés par voie intramusculaire - diclofénac, nise, ibuprofène - on utilise peut-être un blocage novocainique) et le retour de la mobilité du membre affecté. Le traitement moderne fait appel à un ensemble de techniques manuelles, de thérapie physique et de physiothérapie (notamment le réchauffement). Le traitement ne sera efficace que si la cause de l'infraction est éliminée. Sinon, la photo risque de se répéter dans un avenir proche.

Violation du nerf externe de la cuisse

La violation du nerf cutané externe de la cuisse (neuropathie du nerf externe de la cuisse) est également courante. La neuropathie du nerf de la cuisse est une maladie qui entraîne une inflammation du nerf cutané externe de la cuisse. Le plus souvent, les nerfs de la cuisse sont affectés dans la région de l'aine des personnes âgées ou souffrant de maladies du système musculo-squelettique.

Le symptôme le plus important de la neuropathie du nerf cutané externe de la peau est une douleur intense et une perte de sensation dans la partie latérale de la cuisse, une activité motrice altérée. Il n'est pas rare que la victime ressente de la douleur non seulement à l'extérieur, mais également à l'intérieur de la cuisse et au bas des jambes. Parallèlement à cela, il est très difficile de déterminer de manière indépendante que le nerf cutané externe, et non aucun autre nerf cutané, est clampé. Un diagnostic précis ne peut être pratiqué par un médecin que sur la base d'études de rayons X, de tomodensitométrie et neurologiques.

Le traitement de la maladie devrait être complet. Le traitement doit inclure à la fois des médicaments (pilules, injections intramusculaires et intraveineuses) et une thérapie physique et des massages. Cependant, seul un massothérapeute très expérimenté peut remédier au pincement du nerf par le massage (il est souhaitable qu'il ait une formation médicale).

Comme le montre la pratique, le traitement de la névralgie du nerf externe de la cuisse se fait plus rapidement avec l'application systémique du massage.

Maladies de l'articulation de la hanche

De nombreuses personnes se plaignent d'avoir mal aux jambes (ou à une jambe) en raison de pathologies de l'articulation de la hanche. Pour comprendre ce que sont les maladies de l'articulation de la hanche, il faut à nouveau se tourner vers une science telle que l'anatomie. Ainsi, l'anatomie dit que les fonctions les plus importantes de l'articulation de la hanche - la liaison du corps et des jambes de la personne, garantissant l'activité physique. Ce dernier est dû à la mobilité de l'articulation et à sa capacité à tourner dans plusieurs directions.

L'anatomie humaine prétend que la fixation des os fémoraux et pelviens se produit précisément à travers l'articulation de la hanche, plus précisément, la connexion des deux os les plus importants se fait à l'aide de ligaments et du cartilage de l'articulation. Ainsi, la tête de l'os de la cuisse recouvre presque complètement le cartilage hyalin (à l'exception de l'endroit où se trouvent les ligaments). La surface de l'os pelvien dans l'articulation est remplie de tissu articulaire souple. Il fixe la tête de l'articulation, en fonction de l'anatomie, des lèvres du cartilage et des fibres de collagène. Les nerfs et les vaisseaux de l'articulation de la hanche passent sous la lèvre acétabulaire cartilagineuse dans le tissu articulaire. L'anatomie indique que l'innervation de l'articulation de la hanche est principalement assurée par les nerfs fémoral, sciatique, obturateur et fessier.

Souvent, des maladies de l'articulation de la hanche se développent (les membres inférieurs sont gravement blessées) à la suite de lésions mécaniques. En raison du fort impact dans la région de l'articulation des os pelviens et fémoraux, du sang peut s'accumuler (hématome). Dans ce cas, la personne dira que son membre inférieur dans la région de la cuisse lui fait mal et que le mouvement est limité, mais seulement partiellement. Si nous parlons d'une luxation ou d'une fracture, le syndrome douloureux sera très fort et la personne ne pourra pas bouger la jambe.

Des maladies de l'articulation de la hanche qui ne sont pas liées à des blessures sont également possibles. Ceci est principalement l'ostéochondrose. La maladie se caractérise par le fait que la structure du tissu osseux et du cartilage est perturbée et que les os sont déformés. Pour cette raison, une personne ressent une douleur intense à l'aine et à la hanche, en particulier après un effort physique. De plus, les douleurs dans les articulations de la hanche sont souvent ressenties par les spasmes des muscles environnants.

Le traitement le plus important dans le traitement de l'articulation de la hanche est joué par la thérapie par l'exercice, la thérapie physique, la thérapie manuelle.

En ce qui concerne l'exposition aux médicaments, les injections intramusculaires et les médicaments par voie orale sont préférables aux onguents et aux crèmes. Ce dernier ne peut être utilisé qu'en traitement adjuvant. Dans tous les cas, le rendez-vous approprié doit faire appel à un médecin.

Maladies du pied dues aux nerfs

La réponse à la question de savoir si les jambes peuvent faire mal aux nerfs, le sans équivoque - ils le peuvent. De plus, les membres inférieurs sont souvent blessés. Le fait est que quand une personne est inquiète, tous ses organes le "ressentent". Tout d'abord, les vaisseaux réagissent (en expansion ou en se rétrécissant), y compris les vaisseaux du cerveau. Si une personne éprouve très souvent des troubles émotionnels, elle peut développer une arthrite sur cette base. Après tout, le cerveau transmet instantanément un signal sur le problème par le biais des nerfs à tous les organes et tissus, c'est-à-dire les muscles et les articulations. Pour la même raison, les vaisseaux sont rétrécis et les organes (dans ce cas les membres inférieurs) reçoivent déjà moins que les nutriments nécessaires, l’oxygène.

Alors développez des maladies telles que la thrombophlébite, les varices et l’athérosclérose. Tous se caractérisent par le fait que les membres inférieurs sont très douloureux (en particulier les jambes après l'effort), le gonflement, les vaisseaux modifiés et déformés. Le traitement des jambes dans cette situation devrait commencer dès que possible. Si votre jambe vous fait mal, vous devez contacter rapidement un spécialiste. Ce médecin posera le bon diagnostic et prescrira le traitement. L'anatomie humaine indique que la communication nerveuse de l'articulation de la hanche se produit par les nerfs du périoste, les nerfs fémoraux, sciatiques, obturateurs, le fessier supérieur glutéal, les nerfs fessiers inférieurs et supra-crâniens. Cela concerne également les vaisseaux et les nerfs périarticulaires.

Des maladies telles que l'arthrite et l'arthrose, dans lesquelles les articulations sont très douloureuses, se développent également sur le plan émotionnel. Aux premiers stades de ces maladies, les patients remarquent que les articulations sont douloureuses principalement après un effort physique, mais lorsque la maladie progresse, l'articulation touchée fait mal et, au repos, réagit aux changements de temps. Le traitement d'une articulation douloureuse est généralement long et nécessite également une approche intégrée, une assistance professionnelle.

Parallèlement à cela, il est possible de prendre en charge la prévention des maladies des membres inférieurs.

Nerfs des membres inférieurs - informations générales pour les tests musculaires fonctionnels

Deux plexus nerveux sont impliqués dans l'innervation des membres inférieurs:

1) plexus lombaire;
2) plexus sacré.

Le plexus lombaire reçoit les fibres principales des racines de L1, L2 et L3 et présente une articulation avec les racines de Th12 et de L4. Les nerfs quittent le plexus lombaire: branches musculaires, nerf iléo-hypogastrique, nerf iléo-inguinal, nerf fémoro-génital, nerf cutané latéral de la cuisse, nerf fémoral et nerf obturateur.

Branches musculaires - une branche courte pour un muscle carré de la longe et de gros et petits muscles lombaires.

Le nerf iléo-hypogastrique (Th12, L1) est un nerf mixte. Il innerve les muscles de la paroi abdominale (muscles obliques, transversaux et droits) et les branches de la peau (branches de la peau antérieures et latérales) de l'aine et de la cuisse.

Le nerf iléo-inguinal (Th12, L1) fournit les muscles abdominaux obliques transversaux et internes et la région inguinale sensible avec les branches motrices, le scrotum et le pénis du mâle, le pubis et une partie des lèvres de la lèvre (des lèvres féminines) chez la femme.

Le nerf génital fémoral (L1, L2) innerve le muscle qui soulève le testicule, poursuit le scrotum, ainsi qu'un petit creux de la peau sous le pli inguinal.

Le nerf fémoral latéral (L2, L3) est un nerf presque entièrement sensoriel, alimentant la peau à la surface de la surface externe de la cuisse. Motorly, il est impliqué dans l'innervation du muscle, le tenseur du large fascia de la cuisse.

Tableau 1.42. Nerf fémoral (innervation des racines de L1-L4). La hauteur des branches ramifiées pour les muscles individuels.

Dans l'abdomen près de l'épine iliaque antéro-supérieure

Le nerf fémoral (L1 - L4) est le plus gros nerf de tout le plexus. Il est équipé de nerfs mixtes avec des branches motrices menant au muscle iliopsoas, au muscle sartorius, ainsi qu’aux quatre têtes du muscle quadriceps de la cuisse et du peigne.

Les fibres sensibles vont, comme la branche antérieure de la peau, à la partie antérieure et interne de la cuisse et, à l'instar du nerf sous-cutané de la jambe, à la partie antérieure et interne de l'articulation du genou, puis à l'intérieur de la jambe et du pied.

La paralysie du nerf fémoral entraîne toujours une restriction importante des mouvements du membre inférieur. La flexion de la hanche et l'extension des articulations du genou ne sont donc pas possibles. Il est très important de savoir à quelle hauteur il y a paralysie. Conformément à cela, des changements sensibles se produisent dans la zone d'innervation de ses branches.


Fig. 2-3. Nerfs des membres inférieurs

Le nerf obturateur (L2 - L4) innerve les muscles suivants: le peigne, le long muscle adducteur, le court muscle adducteur, le muscle mince, le grand muscle adducteur, le petit muscle adducteur et le muscle obturateur externe. Sensiblement, il alimente l'intérieur de la cuisse.


Fig. 4. Le nerf obturateur et le nerf cutané latéral de la cuisse (innervation des muscles)


Fig. 5-6. Innervation de la peau par le nerf latéral dermique de la cuisse (à gauche) / Innervation de la peau par le nerf obturateur (à droite)

Le plexus sacré se compose de trois parties:

a) le plexus sciatique;
b) le plexus sexuel;
c) plexus de coccyx.

Le plexus sciatique est fourni avec les racines L4 - S2 et est divisé en nerfs suivants: branches musculaires, nerf fessier supérieur, nerf fessier inférieur, nerf cutané postérieur de la cuisse et nerf sciatique.


Fig. 7. Séparation du nerf sciatique


Fig. 8. Branches finales des nerfs sciatiques et tibiaux (innervation musculaire)

Tableau 1.43. Plexus sciatique (innervation des racines L4 - S3)

Fig. 9-10. Nerf profond du péronier (innervation musculaire) / profond péronier n (innervation de la peau)

Les branches musculaires sont les muscles suivants: le muscle en forme de poire, le muscle obturateur interne, le muscle jumeau supérieur, le muscle jumeau inférieur et le muscle carré de la cuisse.

Le nerf fessier supérieur (L4 - S1) innerve le muscle fessier moyen, le petit muscle fessier et le tenseur du large fascia de la cuisse.

Le nerf fessier inférieur (L5 - S2) est le nerf moteur du muscle grand fessier.

Le nerf cutané postérieur de la cuisse (S1 - S3) est doté de nerfs sensoriels et va jusqu'à la peau du bas-ventre (branches inférieures des fesses), du périnée (branches périnéales) et de l'arrière de la cuisse jusqu'à la fosse poplitée.

Le nerf sciatique (L4 - S3) est le plus grand nerf du corps humain. À la cuisse, il est divisé en branches pour le biceps fémoral, semi-tendineux, semi-membraneux et une partie du gros muscle adducteur. Puis, au centre de la cuisse, il est divisé en deux parties: le nerf péronier commun et le nerf tibial.


Fig. 11-12. Nerf superficiel du péronier (innervation musculaire) / nerf superficiel du péronier (innervation de la peau)

Le nerf péronier commun se divise en branches pour l'articulation du genou, le nerf dermal latéral pour la face antérieure du mollet, et la branche du nerf péronier commun qui, après s'être articulé avec le nerf cutané médial (du nerf tibial), se divise puis se divise dans le superficiel nerfs péroniers.

Le nerf péronier profond innerve le muscle tibial antérieur, les extenseurs long et court des doigts, les extenseurs long et court du gros orteil et alimente la partie fibulaire sensible du gros orteil et la partie tibiale du deuxième orteil.

Le nerf péronier superficiel innerve les deux muscles péroniers, puis se divise en deux branches terminales, qui alimentent la peau du pied arrière et des orteils, à l'exception d'une partie du nerf péronier profond.

Avec la paralysie du nerf péronier commun, il est impossible de se pencher en arrière du pied et des orteils. Le patient ne peut pas se tenir sur le talon, il ne plie pas le membre inférieur dans les articulations de la hanche et du genou lors de la marche, mais en traînant il traîne le pied. Arrêtez le sol en bélier et inélastique (steppage).

À un pas sur le sol, la base du pied repose d'abord, et non le talon (le mouvement de l'installation d'un pas séquentiel). Tout le pied est faible, passif, sa mobilité est considérablement limitée. Des troubles sensoriels sont observés dans la zone d'innervation sur la surface antérieure du tibia.

Le nerf tibial est divisé en plusieurs branches, les plus importantes avant la séparation:

1) branches pour le triceps du mollet, muscle poplité, muscle plantaire, muscle tibial postérieur, long fléchisseur du doigt, long fléchisseur du gros orteil;
2) le nerf cutané médial du mollet. C'est un nerf sensoriel qui relie la branche du nerf péronier commun au nerf sural. Fournit une innervation sensible du dos du tibia, du côté du péronier du talon, du côté du péroné de la plante du pied et du 5ème orteil;
3) des branches aux articulations du genou et de la cheville;
4) des fibres à la peau de la face interne du talon.

Il est ensuite divisé en branches de feuilles:

1) nerf plantaire médial. Il fournit le muscle qui supprime le gros orteil, le muscle du fléchisseur court des doigts, le muscle du fléchisseur court du gros orteil et les muscles vermiformes 1 et 2. Les branches sensibles innervent le côté tibial du pied et la surface plantaire des orteils du 1er au 4e tiers tibial. les jambes;

2) nerf plantaire latéral. Les muscles suivants sont innervés: le muscle carré de la semelle, le muscle qui enlève le petit doigt du pied, le muscle opposé au petit doigt, le court fléchisseur du petit doigt du pied, les muscles interosseux, les muscles vermiformes 3 et 4 et le muscle qui cause le gros orteil. Fournit délicatement la quasi-totalité du talon et de la semelle.

En raison de graves dommages lors de la paralysie du nerf tibial, il est impossible de se tenir sur le bout des orteils et il est difficile de bouger avec le pied. La supination du pied et la flexion des orteils sont impossibles. Des altérations sensibles sont notées au talon et au pied, à l’exception de la partie tibiale.

Avec la paralysie de tous les troncs du nerf sciatique, les symptômes sont résumés. Le plexus sexuel (S2 - S4) et le plexus coccygien (S5 - C0) alimentent le bas du pelvis et la peau des organes génitaux.

Anatomie6 / Vaisseaux du membre inférieur

Artères, veines, vaisseaux lymphatiques et nœuds du membre inférieur.

Artère iliaque externe, a. iliaca externa, - continuation de l'artère iliaque commune. À travers la lacune vasculaire va à la cuisse, où il s'appelle l'artère fémorale. Branches:

Artère épigastrique inférieure, a. epigastrica inferior, - se lève le long de la surface arrière de la paroi frontale de l'abdomen jusqu'au muscle droit. Branches:

Branche pubienne, r. pubicus, - à l'os pubien, son périoste. Branches:

La branche de verrouillage, r. obturatorius, anastomoses avec la branche pubienne de l'artère obturatrice.

Artère Cremaster, a. cremasterica, chez l'homme, s'éloigne de l'anneau inguinal profond, alimente en sang les membranes du cordon spermatique et du testicule, le muscle qui soulève le testicule.

Artère du ligament rond de l'utérus, a. lig. teretis utéri, chez la femme, dans la composition du ligament rond de l'utérus atteint la peau des organes génitaux externes.

L'artère profonde autour de l'os iliaque, a. circumflexa ilium profunda, - le long de la crête du dos en ilium, des branches aux muscles de l'abdomen et du bassin, des anastomoses avec les branches de l'artère ilio-lombaire.

Artère fémorale, a. femoralis, prolongement de l'artère iliaque externe, passe sous le ligament inguinal par la lacune vasculaire latérale de la veine éponyme, suit le sillon de la crête iliaque, recouvert d'un fascia et d'une peau dans le triangle fémoral. Il entre ensuite dans le canal de l’adducteur et le laisse à l’arrière de la cuisse dans la fosse poplitée. Branches:

Artère épigastrique superficielle, a. epigastrica superficialis, - passe à travers le fascia du réseau jusqu'à l'avant de la cuisse, est dirigé vers le haut, sur la paroi antérieure de l'abdomen et est alimenté en sang par l'aponévrose inférieure du muscle abdominal oblique externe, du tissu sous-cutané et de la peau; anastomoses avec des branches de l'artère épigastrique supérieure (de l'artère thoracique interne).

L'artère superficielle enveloppant l'os iliaque, a. circumflexa ilium superficialis, - dans le sens latéral, parallèlement au ligament inguinal de l'épine iliaque antérieure supérieure, des fourches dans les muscles et la peau adjacents. Anastomose de l'artère profonde entourant l'os iliaque et de la branche ascendante de l'artère latérale entourant le fémur.

Artères génitales externes, aa. pudendae externae, - passent par la fente sous-cutanée (hiatus saphenus) sous la peau de la cuisse. Branches:

Branches scrotales avant, rr. scrotales antérieures, au scrotum chez l'homme

Branches labiales antérieures, rr. labiales anteriores, aux grandes lèvres chez les femelles

Artère profonde de la cuisse, a. profunda femoris, - s'éloigne du demi-cercle postérieur de l'artère fémorale, à 3-4 cm au-dessous du ligament inguinal, et fournit un apport de sang à la cuisse. Branches:

L'artère médiale qui entoure le fémur, a. circumflexa femoris medialis, - va en dedans, se plie autour du cou de la cuisse. Anastomoses avec les branches de l'artère obturatrice, l'artère latérale, le fémur circonflexe, la première artère pénétrante de la branche (jusqu'aux muscles: iliopsoas, crête, obturateur externe, en forme de poire et carrée):

Branche profonde, r. profundus.

Branche transversale, r. transversus.

Branche acétabulaire, r. acetabularis, - à la hanche.

Artère latérale qui entoure le fémur, a. circumflexa femoralis lateralis. Branches:

Branche ascendante, r. ascendens, - fournit l'apport sanguin au muscle grand fessier, le redresseur du fascia large, les anastomoses avec les branches des artères fessières.

Branches descendantes et transversales, rr. descendens et transversus, - apportent le sang aux muscles de la cuisse (tailleur et quadriceps).

Piercing artères, aa. perforantes, (premier, deuxième et troisième), - à l'arrière de la cuisse, où le biceps, le demi-tendineux et les muscles semi-membraneux fournissent du sang. Le premier est les muscles postérieurs de la cuisse, sous le muscle de la crête. La seconde est en dessous du muscle adducteur court. Le troisième - en dessous du long adducteur. Anastomose avec des branches de l'artère poplitée.

Artère du genou descendante, a. genre descendens, se déplace dans le canal des adducteurs, passe à la surface antérieure de la cuisse à travers la fente du grand adducteur avec le nerf saphène, descend jusqu'à l'articulation du genou, participe à la formation du réseau articulaire du genou.

Artère poplitée, a. poplitée, - continuation de l'artère fémorale; au niveau du bord inférieur du muscle poplité, il est divisé en branches terminales - les artères tibiales antérieure et postérieure. Branches:

Artère latérale supérieure du genou, a. genre supérieur latéral, - se déplace sur le condyle latéral du fémur, se courbe autour de celui-ci, alimente en sang le large latéral et le biceps fémur, participe à la formation du réseau articulaire du genou.

Artère supérieure moyenne du genou, a. genre superior medialis, - s'éloigne au même niveau que le précédent, se plie autour du condyle interne du fémur, alimente le muscle large interne de la cuisse.

Artère du genou moyen, a. genre médian, - à l’arrière de la capsule de l’articulation du genou, des ligaments croisés et des ménisques, de leur circulation sanguine et de leurs plis synoviaux.

Artère latérale inférieure du genou, a. genre latéral inférieur, - se déplace de 3 à 4 cm en aval de l'artère latérale supérieure du genou, se courbe autour du condyle latéral de l'os tibial, alimente la tête latérale du muscle gastrocnémien et du muscle plantaire.

Artère inférieure du genou médiale, a. genre medialis inférieur, - commence au niveau du précédent, se courbe autour du condyle médial du tibia, fournit la tête médiale du muscle gastrocnémien, participe à la formation du réseau articulaire du genou.

Artère tibiale postérieure, a. tibialis postérieur, - prolongement de l'artère poplitée, passe dans le canal cheville-genou qui part sous le bord médial du muscle soléaire. Ensuite, l'artère dévie du côté médial, va à la cheville médiale, va à la plante du pied. Branches:

Enveloppe fibulaire, r. circumflexus fibulae, - part au tout début de l'artère tibiale postérieure, va à la tête du péroné, alimente les muscles adjacents en apport de sang, anastomoses des artères du genou.

Artère péronière, a. peronea (fibularis), - latéralement, sous le long fléchisseur du gros orteil du pied, dans le canal musculo-fibulaire inférieur, jusqu'à la surface postérieure de la membrane interosseuse du tibia. La circulation sanguine vers le triceps, les muscles fibulaires longs et courts. Derrière la cheville latérale est divisé en branches. Branches:

Branches latérales de la cheville, rr. malleolares laterales.

Branches de talon, rr. calcanei, - participent à la formation du réseau de talons (rete calcaneum).

Branche de traduction, r. perforans, anastomoses avec l'artère cheville latérale de la cheville.

Connecteur, r. communicants, - relie l'artère fibulaire au tibial postérieur dans le tiers inférieur de la jambe.

Artère plantaire médiale, a. plantaris medialis, - passe sous le muscle qui rétracte le gros orteil, se situe dans le sulcus interne de la plante des pieds, où il est divisé en branches. Anastomose avec la première artère métatarsienne du dos. Branches:

Branche de surface, r. superficialis, - nourrit le muscle qui enlève le gros orteil.

Branche profonde, r. profundus, nourrit le muscle qui enlève le gros orteil et le court fléchisseur des doigts.

Artère plantaire latérale, a. plantaris lateralis, - se situe dans la rainure latérale de la semelle, passe à travers celle-ci jusqu'à la base de l'os plusus, plie dans la direction médiale, forme l'arc plantaire (arcus plantaris) situé au niveau de la base de l'os métatarsien. L'arc se termine au bord latéral de l'os plus par anastomose avec une branche plantaire profonde de l'artère dorsale du pied, ainsi que de l'artère plantaire médiale. Branches:

Artères métatarsiennes plantaires, aa. metatarsea plantares I - IV, - les branches perforantes des artères métatarsiennes dorsales y tombent. Branches:

Branches de piercing, rr. perforantes, - aux artères métatarsiennes arrière.

Artère digitale plantaire totale, a. digitalis plantaris communis. Branches:

Propres artères digitales plantaires, aa.digitales plantares propriae.

La première artère plantaire commune se divise en 3 propres artères - deux au gros orteil et une au côté médial du deuxième orteil.

Prodavayuschie ramifiant les artères des doigts.

Artère tibiale antérieure, a. tibialis anterior, - part de l'artère poplitée de la fosse poplitée au bord inférieur du muscle poplité. Pénètre dans le canal cheville-pied et le quitte immédiatement par l’ouverture frontale située dans la partie supérieure de la membrane interosseuse de la jambe. Ensuite, il descend le long de la surface frontale de la membrane et continue sur le pied comme l’artère dorsale du pied. Branches:

Artère récurrente du tibia postérieur, a. recurrens tibialis posterior, - part dans la fosse poplitée, anastomoses avec l'artère inférieure du genou médiale, participe à la formation du réseau articulaire du genou. Apport sanguin au genou et au muscle poplité.

Artère récurrente du tibia antérieur, a. reccurens tibialis anterior, commence lorsque l'artère tibiale antérieure atteint la surface antérieure du tibia, monte et s'anastomose avec les artères formant le réseau articulaire du genou. L'approvisionnement en sang à l'articulation du genou, l'articulation inter-côtes, le muscle tibial antérieur, le long extenseur des doigts.

Artère de cheville latérale, a. latéral antérieur malleolaris, commence au-dessus de la cheville latérale, alimente en sang les os de la cheville et du tarse, participe à la formation du réseau de cheville latéral (rete malleolare laterale), en anastomose avec les branches latérales de la cheville.

Artère antérieure de la cheville médiale, a. malleolaris anterior medialis, - recule au niveau de la précédente, envoie des branches à la capsule de la cheville, des anastomoses aux branches de la cheville médiales, forme un réseau de cheville médial (réte malleolare mediale).

L'artère dorsale du pied, a. dorsalis pedis, - en face de la cheville, entre les tendons du long extenseur du pouce et le long extenseur des doigts dans un canal fibreux séparé. Branches:

Première artère métatarsienne arrière, a. metatarsea dorsalis I.

Trois artères des doigts arrière, aa. digitales dorsales.

Branche plantaire profonde, r. plantaris profundus, - passe dans l'espace Iplusar de la semelle, transperce le premier muscle interosseux dorsal, anastomoses avec l'arc plantaire.

Artère tarse latérale, a. tarseae lateralis, - au bord latéral du pied.

Artère tarse médiale, a. tarseae medialis, - sur le bord médial du pied.

Artère d'arc, a. arcuata, au niveau des articulations métatarsiennes-phalangiennes, anastomoses avec l'artère métatarsienne latérale. Branches:

I - IV artères métatarsiennes dorsales, aa. métatarsées dorsales I - IV

Artères des doigts arrière, aa. digitales dorsales.

Prodavayuschie ramifiant les artères métatarsiennes.

Anastomoses entre les branches des artères pelviennes et des membres inférieurs:

Branche pubienne (de l'artère obturatrice) + branche obturatrice (de l'artère épigastrique inférieure)

Autour de l'articulation de la hanche:

Branche acétabulaire (de l'artère obturatrice)

Artères médiales et latérales enveloppant le fémur (de l'artère fémorale profonde)

Artère glutéale supérieure et inférieure (de l'artère iliaque interne)

Artère épigastrique superficielle (de l'artère fémorale) + artère épigastrique supérieure (de l'artère thoracique interne)

Réseau articulaire du genou:

Artères supérieures et inférieures du genou latérales et médiales (branches de l'artère poplitée)

Artère du genou descendante (de l'artère fémorale)

Artères récurrentes antérieures et postérieures (de l'artère tibiale antérieure)

Réseau de cheville médial:

Artère antérieure de la cheville médiale (de l'artère tibiale antérieure)

Branches de cheville médiales (de l'artère tibiale postérieure)

Artères du tarse médial (de l'artère dorsale du pied)

Réseau de cheville latéral:

Artère cheville latérale de la cheville (de l'artère tibiale antérieure)

Branches latérales de la cheville (de l'artère fibulaire)

Branche de la prostate (de l'artère fibulaire)

Talon net (rete calcaneum):

Branches de talon (de l'artère tibiale postérieure)

Branches de talon (de l'artère fibulaire)

Arc plantaire horizontal:

Département terminal de l'artère plantaire latérale

Artère plantaire médiale (tibiale postérieure)

Branche plantaire profonde (de l'artère dorsale du pied).

Topographie des membres inférieurs.

Le canal obturateur, canalisobturatorius, est formé par le sulcus obturateur de l'os pubien et le bord supérieur du muscle obturateur interne. L'ouverture externe est sous le muscle peigne.

Les lacunes musculaires, lacunamusculorum, sont délimitées à l'avant et au dessus par le ligament inguinal, à l'arrière par l'os iliaque et médial par l'arc à crête iliaque (arcusiliopectineus, du ligament inguinal à l'élévation iliaque-pubienne). C'est le muscle ilio-psoas et le nerf fémoral.

La lacune vasculaire, lacunavasorum, est délimitée en avant et en haut par le ligament inguinal, en arrière et en bas par le ligament en peigne, latéralement par le peigne iliaque et médial par le ligament lacunaire. Il existe des artères et des veines fémorales, des vaisseaux lymphatiques.

Le triangle fémoral, trigonumfemorale, est délimité au sommet par le ligament inguinal, latéralement par le muscle tailleur et médial par le long muscle adducteur. Dans le triangle, le sillon ilio-peigne (fosse) est bien défini, délimité médialement par le muscle de la crête, latéralement par le muscle iléo-lombaire, recouvert du fascia ilio-crestal. Le sulcus continue dans le sulcus fémoral, qui est limité du côté médial par les muscles adducteurs longs et grands, et du côté latéral, le muscle large médial de la cuisse. Au bas du sillon, passe dans le canal principal.

Le canal fémoral, canalisfemoralis, est formé dans le triangle fémoral avec le développement d'une hernie fémorale; s'étend de l'anneau fémoral à la fissure sous-cutanée (hiatussaphène, fosse ovale, fossaovalis), fermée par le fascia du réseau, fasciacribrosa. Paroi frontale - ligament inguinal. Paroi latérale - veine fémorale. La paroi arrière est une plaque profonde du large fascia recouvrant le muscle peigne.

L'anneau fémoral interne, annulusfemoralis, se situe dans la partie médiale de la lacune vasculaire. Limité à: antérieurement, ligament inguinal, postérieur, avec un ligament combal, ligament moyennement lacunaire, veine fémoro-latérale. Du côté de la cavité abdominale est fermé par le septum fémoral, septum femorale

Le canal principal, canalisadductorius (Gunter fémoro-poplité), relie la région antérieure de la cuisse à la fosse poplitée. La paroi interne est un gros muscle adducteur. La paroi latérale est le muscle large médial de la cuisse. La paroi antérieure est une plaque fibreuse située entre les muscles indiqués. Trous: entrée - continuation du sillon fémoral; sortie - fente tendineuse du grand adducteur; le troisième est dans la plaque fibreuse.

Fosse poplitée, fossapoplite, angle supérieur délimité latéralement par le biceps fémoral, médial par le semimembranaire. L'angle inférieur est situé entre les têtes médiale et latérale du muscle gastrocnémien. Le fond est la surface poplitée du fémur, la surface postérieure de l'articulation du genou.

Le canal cheville-genou, canaliscruropopliteus, est situé à l'arrière de la jambe, entre les muscles superficiels et profonds; de la fosse poplitée au tendon d’Achille. La paroi antérieure est le muscle tibial postérieur, le long fléchisseur du gros orteil. La paroi arrière est la surface antérieure du muscle soléaire. Trous:

Entrée - limitée à l'avant - le muscle poplité, à l'arrière - l'arc tendineux du muscle soléaire.

Avant - dans la partie proximale de la membrane interosseuse de la jambe.

Sortie - dans le tiers distal de la jambe.

Dans le tiers médian de la jambe, latéralement par rapport au canal cheville-pied, le canal musculo-fibulaire inférieur part (à l'avant, la face postérieure du péroné, derrière, un long fléchisseur du gros orteil).

Sulcus plantaire médial - entre le bord médial du court fléchisseur des doigts et le bord latéral du muscle qui extrait le gros orteil.

Rainure plantaire latérale - entre le bord latéral du court fléchisseur des doigts et le muscle qui enlève le petit doigt.

Veine iliaque commune, v. iliaca communis, grand vaisseau sans valvule, non apparié, se forme au niveau de l'articulation sacro-iliaque lors de la fusion des veines iliaques internes et externes. La veine iliaque commune droite est située latéralement à l'artère du même nom, et la gauche - plus médiale (la veine sacrale médiane s'y jette). Les deux veines iliaques communes situées au niveau du disque intervertébral entre la vertèbre lombaire et les vertèbres lombaires se confondent dans la veine cave inférieure.

Veine iliaque interne, v. iliaca interna, - n'a pas de valvule, est situé sur la paroi latérale du petit bassin derrière l'artère du même nom. Les flux pariétaux (près des artères du même nom ont des valvules):

Veines fessières supérieure et inférieure, vv. Gluteae Supérieurs et Inférieurs.

Verrouillage des veines, vv. obturatoriae.

Veines sacrées latérales, vv. sacrales laterales.

La veine ilio-lombaire, v. iliolumbalis.

Plexus sacré, plexus veineux sacralis, anastomose des racines des veines sacrée latérale et médiane, vv. sacrales laterales et v. sacralis mediana.

Le plexus veineux prostatique, le plexus veineux prostatique, est une anastomose de la veine dorsale profonde du pénis (v. Dorsalis penis profunda), des veines profondes du pénis (vv. Profundae penis) et des veines scrotales postérieures (vv. Scrotales posteriores).

Le plexus veineux entourant l'urètre → Plexus veineux vaginal, plexus veineux vaginal, → Plexus veineux utérin, plexus veineux utérin, entourant le col de l'utérus. Le sang s'écoule dans les veines utérines, vv. utérines.

Le plexus veineux urinaire, plexus venosus vesicalis, est le flux sortant à travers les veines urinaires, vv. vesicales

Le plexus veineux du rectum, le plexus veineux rectal, est l’écoulement sortant de la veine rectale supérieure, v. rectalis superior (dans la veine mésentérique), veines rectales moyennes, vv. rectales moyennes (dans la veine iliaque interne), veines rectales inférieures, vv. rectales inférieures (dans la veine génitale interne - l'afflux de la veine iliaque interne).

Veine iliaque externe, v. iliaca externe, - ne possède pas de valvule, prolongement de la veine fémorale (ligament inguinal). Il devrait être adjacent à l'artère du même nom, adjacente au muscle lombaire médial. Au niveau de l'articulation sacro-iliaque, ils s'uniront à la veine iliaque interne pour former une veine iliaque commune. Directement au-dessus du ligament inguinal à l'intérieur de la lacune vasculaire, ils y coulent:

Veine épigastrique inférieure, v. epigastrica inférieur

Veine profonde, entourant l'os iliaque, v. circumflexa ilium profunda, sa position et ses affluents correspondent à des branches de l’artère du même nom. Anastomose de la veine ilio-lombaire - afflux de la veine iliaque commune.

Les veines du pied (1, 2, 3 - superficielles, 4, 5, 6 - profondes):

Veines des doigts arrière, vv.digitalesdorsalespedis, - des plexus veineux des doigts

Arcade veineuse du pied, arcusvenosusdorsalispedis. Les arêtes médiales et latérales de l'arc donnent naissance aux veines marginales médiale et latérale. La continuation de la grande veine saphène interne de la jambe, l’extension de la petite veine saphène externe de la jambe.

Le réseau veineux plantaire, retevenosumplantare, anastomose avec les veines profondes des doigts et du tarse, avec la voûte plantaire du dos.

Veines plantaires des doigts, vv.digitalesplantares

Veines métatarsiennes plantaires, vv.metatarseaeplantares

Arc veineux plantaire, arcusvenosusplantaris - sang dans les veines tibiales postérieures.

Veine saphène supérieure, v. saphena magna a de nombreuses valvules, commence devant la cheville médiale, reçoit des apports de la surface plantaire du pied, suit le nerf saphène le long de la surface médiale du tibia, se courbe autour du nom médial de la cuisse, croise le muscle du tailleur, longe la surface de la cuisse antéro-médiale. Ici, il se courbe autour du croissant, perce le fascia du réseau, s’écoule dans la veine fémorale. Affluents:

Veines superficielles de la surface antéro-interne de la jambe et de la cuisse

Veines génitales externes, vv.pudendaeexternae

Veine superficielle entourant l'os iliaque, v.circumflexailiumsuperficialis

Veine abdominale superficielle, v.epigastricasuperficialis

Veines dorsales superficielles du pénis (clitoris), vv.dorsalespenis (clitoridis) superficiales

Veines scrotales antérieures (labiales), vv.scrotales (labiales) antérieures.

Petite veine saphène de la jambe, v. saphena parva, - a de nombreuses valves, est une continuation de la veine marginale latérale du pied. Recueille le sang de l’arcade veineuse dorsale et des veines sous-cutanées de la surface plantaire du pied et de la région du talon. Il doit être placé derrière la cheville latérale, dans la rainure située entre les têtes latérale et médiale du muscle gastrocnémien, pénètre dans la fosse poplitée où il se jette dans la veine poplitée. De nombreuses veines superficielles de la surface postérolatérale de la jambe tombent.

Les veines profondes des membres inférieurs sont alimentées par un grand nombre de valves et accompagnent les artères du même nom par paires, à l'exception de la veine profonde de la cuisse, v.profundafemoris.

Des ganglions lymphatiques inguinaux superficiels, nodilymphaticiinguinalessuperficiales (12-16), se trouvent sous la peau, sous le ligament inguinal, sur le large fascia de la cuisse. Une partie des noeuds (7-12) sont concentrés dans l'hiatussaphène, les autres (3-5) sont situés le long du pli inguinal.

Les ganglions lymphatiques inguinaux profonds, nodilymphaticiinguinalesprofundi (3-5), se trouvent sous le large fascia de la cuisse dans la fossaincante située à la face antérieure de la veine fémorale. L'un de ces nœuds se trouve directement sous le ligament inguinal, occupant la partie la plus médiale du lacunavasorum.

Les ganglions lymphatiques poplités, nodilymphaticipoplitei (4-6), se trouvent à la profondeur de la fosse poplitée, autour de l’artère et de la veine poplitées.

Les ganglions lymphatiques tibiaux antérieurs, nodilymphaticitibialisant superiores, se situent dans le tiers supérieur du tibia, à la surface antérieure de la membrane interosseuse du tibia.

Vaisseaux lymphatiques superficiels:

Réseau lymphatique du pied et réseau lymphatique plantaire du dos

Les vaisseaux lymphatiques de la surface médiale du pied, vont à la surface médiale de la jambe, vont de pair avec v.saphénamagne, vont à la surface antéro-médiale de la cuisse, où ils tombent dans les ganglions lymphatiques inguinaux superficiels.

Les vaisseaux lymphatiques de la surface latérale du pied, vont à l'arrière de la jambe avec v.saphénaparva, atteignent la fosse poplitée, une partie tombe dans les ganglions poplités, l'autre monte et se dirige vers la surface médiale de la cuisse, elle est reliée au n ° 2.

Les vaisseaux lymphatiques de la moitié inférieure de la paroi abdominale et de la région périnéale appartiennent au groupe des ganglions lymphatiques inguinaux superficiels

La lymphe des ganglions inguinaux superficiels s’écoule dans les ganglions inguinaux profonds.