Névralgie pelvienne: symptômes et caractéristiques de l'évolution de la maladie

La névralgie pelvienne est une pathologie courante et le traitement est assez compliqué.

La raison en est que, en raison de ses symptômes, cette maladie est semblable à d'autres et souvent avec l'apparition de douleurs au périnée, les hommes soupçonnent une infection urologique et les femmes gynécologiques.

Fondamentalement, les manifestations de la névralgie pelvienne se limitent à la douleur dans la région lombaire, de sorte que de nombreuses autres maladies peuvent être suspectées. Les résultats du test ne donnent pas toujours des informations pour le diagnostic. Le patient est alors informé que l'étiologie de la douleur n'est pas claire.

Névralgie pelvienne - symptômes

Les symptômes apparaissent et disparaissent rapidement, mais l'intensité de la douleur est telle que les patients ont l'impression que les crises durent éternellement.

La douleur peut être ressentie dans la région de la hanche, n’a pas d’emplacement spécifique, est intermittente.

Ils peuvent se déplacer vers la région de la poitrine, des reins ou de l’estomac. Les douleurs qui ont une nature errante ne peuvent pas être attribuées à une maladie spécifique.

Lorsque vous respirez, faites des mouvements, marchez, faites du sport, toussez, les sensations douloureuses peuvent augmenter.

Dans chaque cas, les symptômes peuvent être différents, cela dépend du nerf touché:

  • la douleur aiguë provoque une pression sur le ligament inguinal;
  • Irradiation de la douleur dans le bas du dos, le long de la cuisse jusqu'au bas de la jambe;
  • trouble de la flexion du genou;
  • le quadriceps s'affaiblit, une atrophie complète est possible.
  • sensation de brûlure, rampant "chair de poule";
  • la douleur
  • augmentation de l'inconfort au fil du temps;
  • violation des fonctions de la peau (transpiration, perte de cheveux).
  • douleur à la surface médiale;
  • peut causer des douleurs au périnée;
  • augmentation de la douleur dans la position, coupée du sol (la jambe est "en l'air");
  • l'apparition de parésies et de spasmes;
  • affaiblissement des muscles - il est difficile de garder le corps droit;
  • les marches sont petites en raison d'une fonction limitée dans l'articulation (hanche).
  • engourdissement de la région fessière, du pied, de la surface de la jambe;
  • limiter la flexion du genou;
  • changement de démarche;
  • sensation de lourdeur, de brûlure dans les jambes;
  • la disparition du mouvement des orteils.
  • douleur dans la région fessière et dans le bas du dos;
  • hanche dure;
  • il est difficile de garder le torse bien droit;
  • atrophie des muscles fessiers.
  • douleur dans l'articulation de la hanche et la région fessière;
  • limitation de l'extension des articulations;
  • mouvements difficiles (se lever, courir, bouger).

Avec névralgie, le patient souffre de douleur aiguë. Chez les nourrissons, cette maladie est difficile à déterminer car il n’est pas toujours clair pourquoi l’enfant pleure. Névralgie chez le nouveau-né: comment reconnaître la maladie? Sur les symptômes caractéristiques de la pathologie, lisez la suite.

La classification des types de sclérose latérale amyotrophique peut être trouvée ici.

La sensation de lourdeur dans la poitrine, lorsqu'il est difficile d'inhaler ou d'exhaler - ce symptôme accompagne souvent une maladie cardiaque. Mais si le diagnostic n'a pas montré d'anomalies cardiaques, il s'agit peut-être d'une névralgie dans la région du cœur. Ici, http://neuro-logia.ru/zabolevaniya/nevralgiya/priznaki-v-oblasti-serdca.html, vous pouvez en apprendre davantage sur cette maladie.

Soulagement de la douleur

Pour le soulagement temporaire de la douleur en utilisant de la nitroglycérine ou certains médicaments conçus pour soulager la douleur cardiaque.

L'apparition de douleurs dans l'articulation de la hanche nécessite une visite chez un neurologue afin de fournir une assistance qualifiée.

Pour réduire l’inconfort des anticonvulsivants prescrits (trileptal, phénytoïne, carbamazéline), des antidépresseurs (duloxétine, amitriptyline).

Diagnostics

Étant donné l’inconstance de la localisation de la douleur, il est difficile de comprendre indépendamment de quel type de maladie il s’agit. La douleur peut être localisée dans le bas du dos, le bas du dos. En marchant, ils augmentent en raison de l'implication des nerfs pelviens. Il n’est pas toujours possible de livrer correctement l’analyse, même après les tests de laboratoire.

Le diagnostic est établi sur la base des plaintes du patient, d'un examen et de tests de laboratoire (électromyographie, diagnostics par IRM).

Types de névralgie pelvienne

Il existe deux types de névralgies:

  • La douleur s'intensifie pendant la course, la marche, la gymnastique.
  • Se produit après des lésions de l'articulation de la hanche, des maladies de la région pelvienne (dues à une inflammation), une hernie intervertébrale et des processus purulents (après avoir été atteints de tuberculose).
  • La localisation de la douleur n'est pas profonde sous la peau.
  • Augmentation de la douleur la nuit (lorsque le corps est au repos), en marchant.

Traitement

L'objectif du traitement à la première étape est l'élimination de la douleur. Pour ce patient prescrit des analgésiques.

À l'avenir, vous pourrez utiliser des médicaments sous forme de pommades et de gels.

En cas de pincement complexe du nerf au niveau de la hanche, l’utilisation de médicaments hormonaux peut être nécessaire.

Avec les médicaments, la nomination de procédures physiothérapeutiques est efficace. Ajoutez à cela les recettes de la médecine traditionnelle après avoir consulté un médecin. Parfois, avec leur aide, il est possible de réduire la douleur intense et de ne pas prendre d'antidépresseurs:

Névralgie pelvienne pour les maladies génitales

La cause en est souvent des problèmes gynécologiques chroniques chez les femmes qui provoquent des douleurs périnéales. La douleur cyclique peut être associée au syndrome prémenstruel, à la dysménorrhée et aux infections des voies génitales.

Lors du diagnostic, les signes qui indiquent directement des lésions génitales sont importants:

  • cycle menstruel perturbé;
  • écoulement pathologique;
  • papillomatose;
  • infertilité

Les plaintes typiques sont la douleur dans le bas du dos, le périnée, l'abdomen, l'entrée dans le vagin, pendant les rapports sexuels.

Chez les hommes

Une douleur avec une localisation et une intensité différentes peut perturber les hommes, bien que les résultats d'une étude microbiologique puissent être négatifs.

Selon la localisation douleur douleur pelvienne, douleur dans les voies urinaires, les organes génitaux.

La cause peut être des processus inflammatoires (détectés par un examen microbiologique) et non inflammatoires (l'étude urodynamique rapporte des modifications neuromusculaires dans la prostate).

Pour les hommes, les symptômes sont les suivants:

  • douleur au bas du dos;
  • douleur pendant la miction;
  • inconfort dans les organes génitaux;
  • la présence de sang dans le liquide séminal;
  • éjaculation douloureuse.

Seul un urologue peut en déterminer la cause et prescrire un traitement.

Une douleur aiguë au cœur peut être confondue avec une crise cardiaque. Ainsi, dès l'apparition d'un tel symptôme, les patients paniquent souvent. En fait, de telles douleurs ne signifient pas toujours une maladie cardiaque grave. Les signes de névralgie chez les femmes: considérez les manifestations les plus fréquentes.

Lisez cet article pour en savoir plus sur la névralgie du trijumeau et sur la façon de la gérer.

Pendant la grossesse

Les changements associés à la grossesse survenant dans le corps de la femme affectent principalement la région pelvienne.

Les causes de névralgie pelvienne au cours de cette période peuvent être:

  • l'utérus augmente en taille;
  • une charge importante sur les articulations de la hanche;
  • augmentation de la pression sur les terminaisons nerveuses en raison de l'augmentation du poids corporel;
  • immunité affaiblie.

Des manifestations de cette douleur sont notées au troisième trimestre: la croissance du fœtus augmente la charge sur les articulations. La stagnation veineuse se produit et le débit sanguin est altéré en raison de l'incapacité de bouger davantage, ce qui change souvent la position du corps. Il y a une augmentation de la douleur lors des mouvements du foetus.

Symptômes de névralgie pelvienne

La névralgie pelvienne est accompagnée de douleurs qui provoquent un inconfort grave et perturbent la vie habituelle. Personne n'est à l'abri de cette maladie, la maladie est également commune chez les hommes et les femmes. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi, car les symptômes de la pathologie ressemblent à de nombreux égards aux signes de maladies des organes pelviens.

Causes de la douleur

La névralgie est accompagnée de douleur, sans localisation claire. La douleur peut changer, s'intensifier et se retirer d'elle-même. La gêne augmente considérablement avec l'exercice.

Lorsque certains nerfs sont pincés, le syndrome douloureux est absent et il est remplacé par un engourdissement des zones, des paralysies partielles et une parésie, des brûlures et une mobilité réduite. Les causes de la névralgie pelvienne peuvent être les affections et maladies suivantes:

  • la grossesse
  • infection pelvienne;
  • blessures à la colonne vertébrale;
  • hernie dans la région lombaire;
  • inflammation des ligaments pelviens.

Souvent confronté à ce problème pendant la grossesse. Dans le même temps, la névralgie est causée par la pression de l’utérus élargi sur le nerf.

Souvent, la maladie apparaît avec une fracture de compression de la colonne vertébrale ou une hernie. Avec ce diagnostic, pour le traitement des névralgies, il est nécessaire de se débarrasser de la maladie sous-jacente.

Il existe une théorie liant le nerf pincé à la dysménorrhée. Dans ce cas, le nerf pelvien est gravement endommagé et une réparation chirurgicale est nécessaire pour le restaurer. L'opération a un double effet - élimine la douleur pendant la menstruation et les névralgies.

Certains problèmes gynécologiques provoquent une altération de la circulation sanguine dans les organes pelviens. Cela peut déclencher le développement de névralgies. Avec un tel diagnostic, le patient nécessite une consultation à la fois du gynécologue et du neurologue. Le traitement du nerf affecté aidera à se débarrasser de la douleur pelvienne, mais seulement après avoir traité la maladie sous-jacente des organes internes.

Symptômes de la maladie

Le symptôme premier et le plus fondamental de la névralgie pelvienne est une douleur à la hanche et au dos lombaire. Il a une intensité élevée et une courte durée. La douleur est épisodique et augmente généralement lors de la conduite ou du chargement.

  • douleur sans localisation claire;
  • sensation de brûlure;
  • augmentation de l'inconfort lors du déplacement;
  • inconfort rapide en passant.

Les symptômes dépendent en grande partie du nerf pincé. Il y a six nerfs dans cette zone:

  • fémoral
  • fesse inférieure;
  • fesse supérieure;
  • obturateur;
  • sciatique
  • nerf cutané externe.

La localisation et l'intensité du syndrome douloureux dépendent de la localisation des dommages.

Névralgie du nerf fémoral

Si ce nerf est pincé, les sensations suivantes sont possibles:

  • douleur au bas du dos;
  • inconfort à l'intérieur de la cuisse;
  • engourdissement fémoral;
  • changement de démarche;
  • affaiblissement des quadriceps;
  • douleur au genou en extension.

Lorsque vous pincez un symptôme caractéristique, l'inconfort augmente lorsque vous essayez de vous pencher sur la jambe douloureuse. Un trait distinctif est considéré comme un changement de démarche: il devient brouillant, vacillant. Cela est dû au fait que le patient essaie de ne pas surcharger la cuisse, transférant ainsi son poids sur un membre inférieur en bonne santé.

La douleur est exacerbée par le sport, le fait de s’accroupir et de marcher longtemps. Perte possible de sensibilité dans la zone touchée et affaiblissement des muscles. Dans de rares cas, la défaite du nerf fémoral peut conduire à une atrophie complète du muscle quadriceps.

Lésion du nerf cutané externe

Avec de tels dommages, les symptômes suivants se développent:

  • engourdissement de la peau;
  • insensibilité aux changements de température;
  • perturbation des follicules pileux;
  • transpiration excessive dans la zone touchée;
  • sensation de brûlure et picotements locaux.

Une des caractéristiques de la lésion est l'aggravation des symptômes au fil du temps. Dans de rares cas, la démarche du patient change, mais pas à cause de la douleur, comme lors de la défaite d'autres nerfs pelviens, mais à cause de l'instabilité des jambes.

Une des caractéristiques de la pathologie est la perte soudaine de cheveux dans la zone touchée en raison du dysfonctionnement des follicules pileux. En règle générale, la douleur dans une telle pathologie est inquiétante la nuit.

Lésion des nerfs fessiers

La névralgie pelvienne est souvent associée à un pincement des nerfs fessiers, supérieurs ou inférieurs.

Avec la défaite de la branche inférieure, des symptômes de mobilité de l'articulation de la hanche sont observés. En raison de la douleur, il est difficile pour le patient d’exécuter des actions élémentaires - se pencher, s’asseoir, se mettre debout. La douleur passe en position horizontale. Dans ce cas, le syndrome douloureux s'étend à toute la hanche et retourne directement à la fesse touchée.

Lorsque la lésion du nerf fessier supérieur est observée dans la colonne lombaire. Dans le même temps, la mobilité en souffre également - le patient ne peut pas déplacer la hanche en raison du syndrome douloureux. La douleur augmente non seulement en marchant, mais à chaque fois que le patient se met debout. Il devient difficile de rester debout, le malaise disparaît si vous vous allongez sur le ventre. Cette forme de névralgie peut être accompagnée d'une atrophie musculaire de la fesse endommagée.

Symptômes de dommages au nerf obturateur

Lorsque le nerf obturateur est endommagé, la mobilité du patient est principalement affectée. Cette pathologie peut être accompagnée de paralysie et de parésie, à court et à long terme, en fonction du degré de pincement du nerf.

La pathologie ne se caractérise pas par une douleur superficielle à la hanche, mais par un syndrome douloureux qui irradie vers les organes internes du pelvis et du plancher pelvien. En règle générale, une telle pathologie chez la femme est symptomatiquement similaire aux maladies de l'appareil reproducteur. En endommageant le nerf obturateur, les hommes développent des symptômes similaires à ceux d’une infection des organes pelviens. Dans de rares cas, les intestins peuvent en souffrir.

  • douleur à l'aine;
  • augmentation de l'inconfort lors de la levée des jambes;
  • petits spasmes pelviens;
  • parésie à court terme;
  • faiblesse musculaire;
  • restriction de la mobilité de l'articulation de la hanche.

Les patients se plaignent de l'inconfort croissant lorsqu'ils marchent. En raison de la violation de la mobilité de l'articulation, la démarche change, il devient brouillé et haché, les patients se déplacent par petites étapes.

Pincement du nerf sciatique

Les symptômes les plus désagréables accompagnent la défaite du nerf sciatique. La pathologie est caractérisée par:

  • engourdissement des fesses;
  • perte de sensibilité de la peau des fesses;
  • violation de la mobilité du genou;
  • se sentir fatigué dans les jambes;
  • engourdissement des jambes et des pieds;
  • manque de mouvement des doigts des membres inférieurs.

En raison de la défaite du nerf, la démarche du patient change. La douleur en pathologie est souvent absente. La parésie des orteils se développe, le patient ne peut pas les déplacer, ce qui laisse une empreinte sur la démarche. La sensation de lourdeur dans les jambes augmente avec une légère charge. En raison d'une violation du mouvement de l'extenseur du genou, le patient marche sur des jambes légèrement fléchies.

Diagnostics

Pour le diagnostic devrait consulter un neurologue. Souvent, les patients, confrontés à une douleur dans la région des organes pelviens, consultent un gynécologue ou un urologue et, sans découvrir la pathologie des organes internes, laissent la maladie se développer. Cela ne devrait en aucun cas être fait, car sans traitement, la douleur ne passera pas.

Pour poser un diagnostic, il faut exclure les pathologies organiques des organes internes, la consultation d'un gynécologue ou d'un urologue est donc obligatoire.

Pour évaluer l'état du nerf, il est nécessaire d'effectuer une analyse de la conductivité des impulsions. Pour éliminer les problèmes de dos, vous aurez besoin d’une radiographie et d’une IRM de la région lombaire.

Comment soulager la douleur

Il est possible d'arrêter le syndrome douloureux à l'aide de:

  • analgésiques;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • blocages médicaux;
  • médicaments anticonvulsivants.

Choisir un médicament aidera le neurologue. L’automédication peut entraîner des effets négatifs, il est bon de l’envisager avant de commencer à prendre des pilules auto-sélectionnées.

Plus souvent utilisé des médicaments anti-inflammatoires du groupe non stéroïdiens. Ce sont des médicaments dont le principe actif est l’ibuprofène ou le diclofénac. En cas de syndrome douloureux intense, vous devriez consulter votre médecin avant de procéder à un blocage médical impliquant l’introduction d’un analgésique directement dans la zone touchée.

Les relaxants musculaires et les anticonvulsivants ont un effet positif. Cependant, ces médicaments puissants ont un certain nombre de contre-indications et d’effets secondaires, ils ne doivent donc être sélectionnés que par un médecin.

Physiothérapie

La névralgie provoque une violation de l'activité motrice. La physiothérapie est recommandée pour rétablir l'amplitude normale du mouvement des articulations de la hanche et du genou, qui souffrent souvent de névralgies pelviennes.

Les méthodes de traitement sont sélectionnées par un médecin. Cela peut être l'acupuncture, les méthodes au laser, le traitement actuel et la thérapie magnétique. Toutes ces méthodes poursuivent un objectif - améliorer les processus métaboliques locaux et la circulation sanguine dans la zone touchée. La physiothérapie est utilisée uniquement après le soulagement de la douleur et de l'inflammation. Une telle méthode devrait être complémentaire à la pharmacothérapie et non à la substitution.

Quelque temps après l’élimination de la douleur, vous pouvez consulter votre médecin à propos d’une thérapie manuelle. Le massage est souvent prescrit pour l’atrophie musculaire et la perte de sensibilité.

Remèdes populaires

En tant que traitement supplémentaire, vous pouvez utiliser des méthodes traditionnelles. Avant de commencer ce traitement, il est recommandé de consulter un médecin pour savoir si les ingrédients des recettes folkloriques sont compatibles avec les médicaments.

  1. Cuire l'oignon finement haché dans un verre de lait. Après le refroidissement, buvez le médicament. Les médicaments sont répétés quotidiennement pendant trois jours.
  2. Préparez une décoction de 50 g de thym et un verre d’eau bouillante. Après refroidissement, humidifiez une compresse de gaze dans le médicament et appliquez-la sur le point sensible, puis réchauffez-la davantage. Gardez la compresse devrait être au moins trois heures.
  3. Râpez le raifort frais sur une râpe fine, puis faites tremper une compresse dans le jus et appliquez-le sur le point sensible pendant une heure.
  4. Broyer le radis noir et le raifort dans un mélangeur. Lubrifiez généreusement la jambe douloureuse avec la masse obtenue, recouvrez-la d'une compresse et enveloppez-la d'un film alimentaire pendant une heure.

Vous recommande de consulter votre médecin sur l'opportunité d'un traitement avec des remèdes sédatifs traditionnels. Ce traitement a un effet positif sur les névralgies. Dans le même but, les médecins prescrivent souvent des sédatifs et des antidépresseurs.

Ce qu'il faut retenir

La névralgie est une maladie grave qui nécessite un traitement rapide. Le traitement doit être prescrit par le médecin traitant. Si la douleur dans la région pelvienne est obscure, vous ne devez pas laisser la maladie suivre son cours, car il peut s'agir d'une inflammation des organes internes et de lésions nerveuses graves.

Sans traitement approprié et opportun, les lésions nerveuses peuvent avoir des conséquences désastreuses, notamment une atrophie musculaire et une paralysie. Le traitement médicamenteux vous permet de vous débarrasser rapidement des symptômes désagréables, mais afin de rétablir pleinement la mobilité et la sensibilité, une rééducation à long terme peut être nécessaire.

Une attention particulière à leur propre santé devrait être accordée aux femmes enceintes. La névralgie dans ce cas n'est pas traitée avec des médicaments, afin de ne pas nuire à la santé du fœtus. Seul un médecin dira quoi faire dans une telle situation: l'automédication pendant la grossesse est dangereuse pour la mère comme pour l'enfant à naître.

Névralgie du nerf de la hanche

Nerf pincé dans l'articulation de la hanche: traitement, symptômes, causes d'incarcération

Pendant de nombreuses années à essayer de guérir les articulations

Le responsable de l'Institut de traitement des articulations: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle on guérit les articulations en prenant chaque jour 147 roubles.

Les causes de la douleur dans l'articulation de la hanche peuvent être multiples. Le plus commun d'entre eux est un nerf pincé dans l'articulation de la hanche, ce qui entraîne un engourdissement et une augmentation de la douleur.

Les symptômes sous forme de douleur intense ne sont pas localisés uniquement au niveau de la hanche. La douleur peut s'étendre sur toute la surface de la cuisse et capturer la région lombaire et les fesses. Ce facteur dépend de la forme de l'infraction.

Un pincement mineur du nerf dans l'articulation de la hanche est susceptible de disparaître, ne laissant aucune conséquence. L'infraction prolongée est très perceptible. Par conséquent, après avoir constaté les premiers symptômes de pincement du nerf TBS, le patient doit immédiatement consulter un médecin, qui vous prescrira un examen approfondi.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Les symptômes d’atteinte méritent d’être examinés plus en détail.

Caractéristiques de la compression nerveuse et du diagnostic

Un nerf pincé dans l'articulation de la hanche peut apparaître en raison d'un certain nombre de facteurs:

  • l'obésité;
  • mode de vie sédentaire;
  • l'arthrose;
  • hernie des disques vertébraux;
  • blessure articulaire;
  • processus inflammatoires dans les organes pelviens;
  • hypothermie sévère;
  • prédisposition génétique;
  • la grossesse

C'est important! Le traitement du pincement du nerf de l'articulation de la hanche ne peut être prescrit qu'après un examen approfondi!

Les principales méthodes de diagnostic du matériel en cas de suspicion d’articulation de la hanche nerveuse comprennent:

Imagerie par résonance magnétique; électromyographie; mesure de la conductivité des terminaisons nerveuses et des nerfs en appliquant des électrodes se fixant directement sur la peau du patient.

Les symptômes

Un pincement suspect du nerf de la hanche est possible lors de la détection des symptômes suivants:

  1. augmentation de la douleur intense dans l'articulation de la hanche;
  2. raideur et mobilité réduite dans l'articulation;
  3. engourdissement de compression de la terminaison nerveuse;
  4. brûlure ou picotement (paresthésie).

Faites attention! Le traitement du nerf échoué est un must! Si vous ne donnez pas d'importance à la pathologie, les symptômes ne disparaîtront pas d'eux-mêmes, la maladie s'aggravera et la zone de la lésion augmentera.

Traitement

Il est possible d'éliminer la compression du nerf de l'articulation de la hanche par un traitement médical et avec l'aide de la physiothérapie.

Le pincement du nerf qui en résulte doit être traité avec des pommades anti-inflammatoires, qui incluent du miel, fonctionne bien et une pommade avec du venin de serpent. Avec une efficacité faible de cette méthode, une hormonothérapie est prescrite.

La tâche principale des médecins dans une telle situation est de maximiser la charge sur le nerf pincé et d’éliminer le syndrome douloureux. Pour cela, les médecins utilisent:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • analgésiques;
  • l'acupuncture;
  • techniques manuelles.

Si le traitement est commencé à temps, la douleur peut être éliminée assez rapidement. L'utilisation de techniques de physiothérapie est d'une grande importance. Le plus souvent, une ou deux séances d’acupuncture ou de massage suffisent pour obtenir un résultat positif.

Une telle thérapie du nerf pincé de l'articulation de la hanche vous permet de neutraliser rapidement les spasmes musculaires, de libérer le nerf et d'éliminer les causes de sa compression. Une dynamique positive est observée lors de l'utilisation de méthodes manuelles.

De plus, un tel traitement peut agir indépendamment ou être un composant de l'ensemble du complexe.

Mais dans ce cas, le haut professionnalisme du chiropraticien devient une condition préalable.

Traitement par méthodes nationales et thérapie par l'exercice

Il ne faut pas oublier que le seul moyen de combattre la maladie est de se débarrasser du pincement du nerf de la hanche à la maison. Les méthodes de la médecine traditionnelle ne sont perçues que comme des auxiliaires. Le traitement principal prescrit par le médecin.

  1. À la maison, il est permis de prendre un bain avec une décoction d’écorce de chêne, de feuilles de thym et de racines de calamus.
  2. De bons résultats sont obtenus avec une décoction anti-inflammatoire à base d'origan de marronnier d'Inde et de camomille.
  3. La délicatesse du sol dans un hachoir à viande, des pruneaux, des abricots secs, des graines de tournesol et des noix apportera de grands bénéfices non seulement aux articulations malades, mais également à tout le corps.

À l'atteinte du nerf, il est impossible de surestimer la valeur des exercices de physiothérapie. Pour renforcer le système musculo-squelettique dans son ensemble, la gymnastique ne suffit que 20 minutes par jour. La probabilité d'un état pathologique causé par une atteinte du nerf de la hanche chez une personne physiquement active est minime.

Nerf pincé pendant la grossesse

Un état similaire pendant la grossesse est un phénomène assez fréquent, en particulier au troisième trimestre. Cela est dû au fait que l'utérus devient beaucoup plus gros et serre les organes, les troncs nerveux et les vaisseaux situés à côté. Les os de la cuisse souffrent également.

Les symptômes de pincement chez la femme enceinte sont exactement les mêmes que chez toutes les autres personnes. Mais le traitement dans ce cas nécessite un traitement spécial. La thérapie traditionnelle peut nuire au bébé à naître.

La contraception pendant la grossesse est principalement traitée avec des préparations topiques non hormonales (gels et pommades les plus couramment utilisés, par exemple, Voltaren et Menovazin). Des méthodes de traitement non traditionnelles pendant la grossesse sont acceptables:

  • massage doux (classique et manuel);
  • gymnastique facile;
  • compresse le bas du dos.

Du sel, des bains aux herbes et de la physiothérapie est préférable de s'abstenir.

Nerf pincé dans l'articulation de la hanche - l'attaque est plutôt désagréable, mais pas dangereuse. Sous réserve d'un traitement en temps opportun dans la clinique, la maladie est facilement traitable. Mais il vaut encore mieux s’engager dans la prévention, qui ne permettra jamais l’apparition de pincements.

Le moyen le plus sûr de prévenir les pincements est de mener une vie saine et active. Nous devons essayer par tous les moyens d'éviter toutes sortes de blessures, de surveiller le régime alimentaire complet et de bouger davantage.

Où est le nerf sciatique? Cette question inquiète souvent les personnes très éloignées de l'anatomie lorsqu'elles développent les premiers symptômes d'ostéochondrose de la colonne lombaire. La pathologie affecte généralement les disques intervertébraux, situés dans la partie la plus vulnérable - à la jonction de la vertèbre lombaire inférieure et du sacrum. Dans la même zone se trouvent les fibres du nerf sciatique, souvent impliqué dans ce processus pathologique.

Le développement des symptômes sur le fond de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale est appelé névralgie du nerf sciatique - son développement est provoqué par des mécanismes complexes. La source de la douleur est les racines nerveuses qui quittent la colonne vertébrale à un certain niveau. Le cartilage déformé ou la hernie exerce une pression sur ceux-ci, ce qui entraîne la propagation de stimuli douloureux. Le nom obsolète de cette maladie est la sciatique, qui est dérivé du nom latin de ce nerf.

Une autre variante de la maladie est associée à un traumatisme ou à une hypothermie de la région fessière - une inflammation du nerf sciatique se développe souvent à l’arrière-plan. Malgré des symptômes similaires, le mécanisme et l'évolution de cette pathologie sont très différents de ceux de la sciatique. Par conséquent, pour toute douleur dans la région fessière, il est important de poser un diagnostic approprié, puis de commencer un traitement adéquat du nerf sciatique.

Anatomie

Pour comprendre comment se forment les symptômes de ces maladies, il est nécessaire de comprendre la structure de ce tronc nerveux. Parmi les formations similaires, il s'agit de la plus grande du corps - chez un adulte, son épaisseur peut atteindre la circonférence du pouce. Où le nerf sciatique est situé, il ne sera pas possible d'indiquer exactement. Avec ses branches, il s'étend de la colonne lombaire aux talons:

  • La base de l’éducation future est constituée par les racines spinales quittant le canal rachidien au niveau du lombaire et du sacrum. C'est avec leur défaite que se développe la névralgie du nerf sciatique.
  • Sur la paroi interne du bassin, ils forment un plexus puissant, qui est solidement recouvert par des tissus mous. Il est conçu pour garantir pleinement la sensibilité et la mobilité des membres inférieurs.
  • La partie inférieure de ce plexus devient un nerf sciatique à la sortie du bassin - il est formé d'une multitude de racines individuelles.
  • Il sort par un petit trou situé profondément sous les muscles fessiers. Il est recouvert d'un petit muscle en forme de poire - le nerf est situé immédiatement en dessous.
  • Ensuite, il y a son approche maximale à la surface de la peau - exactement au niveau du milieu du pli fessier. C'est dans cette zone que se développe l'inflammation du nerf sciatique - les symptômes sont localisés juste au-dessus de la lésion.
  • Plus loin, il va de nouveau dans la profondeur des tissus mous, situés entre les muscles de l'arrière de la cuisse. Il y donne quelques branches qui sont envoyées au tissu musculaire environnant et aux membranes de l'articulation du genou.
  • Sa séparation finale a lieu dans la fosse poplitée - deux gros troncs s’éloignent de cette dernière et assurent le travail de tous les muscles de la jambe et du pied.

Par conséquent, le nerf sciatique associé à chaque pathologie est douloureux de différentes manières, en raison de sa forte ramification dans les membres inférieurs.

Névralgie

La sciatique est une région lombaire dont les symptômes sont complétés par la propagation de la douleur à l’arrière de la cuisse. Le mécanisme de la maladie repose toujours sur une ostéochondrose rachidienne sévère:

  1. Dans les stades avancés, les disques intervertébraux sont fortement déformés, ce qui entraîne la formation de hernies. Mais la névralgie du nerf sciatique ne leur est pas toujours associée - il suffit parfois d'abaisser la hauteur du disque intervertébral.
  2. Le processus pathologique est localisé au niveau de la vertèbre lombaire inférieure - où il se connecte à la surface du sacrum. Le plexus neural étant adjacent à la surface antérieure de la colonne vertébrale, toute déformation de cette zone entraîne l'apparition de symptômes.
  3. La pression exercée sur les racines nerveuses entraîne la propagation de l'irritation - la douleur est donc ressentie non seulement dans le bas du dos, mais également le long de la surface du dos de la jambe.
  4. Une telle disposition rend le processus pathologique inaccessible aux préparations médicales locales - elles ne pourront pas passer à travers les tissus mous du dos. Et leur utilisation dans la région fessière est également inutile - le nerf y est presque inchangé.

La névralgie du nerf sciatique nécessite une approche responsable du diagnostic et du traitement, car deux maladies sont immédiatement cachées dans un tableau clinique.

Les symptômes

Les symptômes de la maladie dépendent entièrement de l'activité de la colonne vertébrale - ils augmentent ou s'atténuent sous l'influence de charges. Cette sciatique se distingue de la névrite - une inflammation caractérisée par une douleur continue et fastidieuse. Les symptômes suivants sont inhérents à la névralgie:

  • La douleur est de nature périodique et est déclenchée par une posture forcée prolongée ou une levée de poids.
  • Les symptômes ont toujours une localisation unilatérale.
  • En dehors de l'attaque, le patient ne s'intéresse qu'à la sensation d'inconfort dans la région lombaire.
  • Lumbago commence au plus fort de l'activité physique - une douleur aiguë et brûlante se fait sentir dans le bas du dos.
  • Il s'étend immédiatement sur les fesses et le dos de la cuisse. Habituellement, le mal de dos se termine sous le genou, mais dans de rares cas, la sensation de brûlure atteint les talons ou les doigts.
  • Les pulsions douloureuses s'accompagnent de l'apparition d'une forte faiblesse dans la jambe - le patient commence à boiter, essayant de ne pas marcher sur le membre malade.
  • L'incapacité de se lever "sur les orteils" est associée à une violation des muscles du mollet de la jambe.

Si le patient ne traite pas la sciatique, la prise de vue peut durer longtemps, à chaque chargement.

Traitement

Comment traiter le nerf sciatique pour les troubles fonctionnels? Comme les manifestations sont causées par l'ostéochondrose, il est nécessaire de stabiliser son évolution. Pour cela, un traitement médicamenteux est utilisé, ce qui permet d'éliminer le syndrome douloureux:

  1. Le traitement de la sciatique commence par la nomination de médicaments anti-inflammatoires qui aident à éliminer l’œdème au niveau des racines nerveuses. Ils sont utilisés sous la forme d'injections, qui fournissent un flux rapide de fonds dans le corps.
  2. Parfois, il est nécessaire de faire des blocages, lorsqu'un médicament anesthésique est injecté dans la région de la racine touchée. Avec l'aide de cela, il est possible de guérir rapidement le patient - l'effet est presque instantané. L'action de Diprospan dure plusieurs semaines, ce qui vous permet d'oublier cette période de la maladie.
  3. Il est également nécessaire d'utiliser des relaxants musculaires (Mydocalm) - ces médicaments éliminent les spasmes musculaires, qui se produisent inévitablement avec l'ostéochondrose. Lorsque les muscles se détendent, la pression sur les racines nerveuses environnantes est supprimée.
  4. Après l'élimination de la douleur, des injections de vitamines (B1, B6, B12) sont prescrites pour améliorer la régénération du tissu nerveux.

L’UHF et le laser s’ajoutent au traitement, mais la sciatique peut s’aggraver considérablement avec la mise en place précoce de procédures thermiques.

L'inflammation

L'emplacement trop superficiel d'un gros tronc nerveux dans le pli fessier le rend vulnérable à divers effets néfastes. Le plus souvent, ils sont mis en œuvre par les deux mécanismes suivants:

  1. Dans le premier cas, la cause de la douleur est un dommage traumatique - la destruction des tissus mous environnants a lieu. Cela peut être le résultat d'un coup violent ou d'une pression prolongée qui tombe sur la région sous la fesse. Il y a dans cette partie de nombreux muscles dont l'étirement pendant l'exercice ressemble également aux symptômes d'inflammation du nerf sciatique.
  2. Dans le deuxième cas, la source des symptômes est la myosite - une inflammation du tissu musculaire, conséquence de l'hypothermie. Une longue position assise sur une surface froide et dure devient souvent la cause du développement de cette pathologie.

Découvrir le lien entre de tels événements et la douleur dans la projection du nerf sciatique vous permet de guérir rapidement de la maladie en choisissant un traitement adéquat.

Les symptômes

Le nerf sciatique est constamment touché par le fond de l'inflammation - si les symptômes de la maladie se manifestent, ils vont progressivement augmenter. Dans ce cas, les manifestations seront très différentes des symptômes de la sciatique:

  • Premièrement, il existe une légère indisposition: faiblesse, légères douleurs dans les muscles des jambes du côté affecté, frissons. Parfois, la température corporelle augmente légèrement, ce qui persiste jusqu'à ce que les principaux symptômes soient éliminés.
  • La douleur apparaît progressivement - au début, il y a une gêne dans la région de la fesse, qui se transforme pendant la journée en une forte douleur brûlante.
  • Les sensations désagréables sont généralement localisées d'une part, dans de rares cas, la maladie affecte deux nerfs à la fois.
  • La douleur a un caractère de palpitation, restant même dans une position de repos. Même un léger mouvement de la jambe ou une tentative de s'asseoir entraîne une augmentation des symptômes qui acquièrent une force insupportable.
  • Après un certain temps, des tirs apparaissent qui se propagent le long de l'arrière du pied. Contrairement à la névralgie et à l'inflammation, il n'y a pas de gêne dans la région lombaire.
  • Le patient peut se tenir debout, bien que cette situation entraîne une forte augmentation de la douleur.

Il est préférable de commencer le traitement de l'inflammation du nerf sciatique dès les premiers signes - souvent à ce stade, il est possible de prévenir le stade développé de la maladie.

Traitement

Comment traiter le nerf sciatique pour l'inflammation? Pour une récupération rapide, un traitement d'association est appliqué, affectant toutes les parties du processus pathologique:

  1. Tout d'abord, une série d'injections d'antibiotiques à large spectre est prescrite pour prévenir l'implication de bactéries dans l'évolution de la maladie.
  2. On utilise ensuite des anti-inflammatoires ayant un effet prononcé - Diclofenac, Indométhacine, Kétoprofène. Pour assurer une action thérapeutique rapide, ils sont également prescrits sous forme d'injections.
  3. Dans ce cas, la physiothérapie est effectuée en même temps que le traitement principal - ils permettent de réaliser un effet anesthésique local. L'électrophorèse avec novocaïne, UHF ou laser est appliquée directement sur la région fessière, permettant une résolution rapide du processus inflammatoire.

Le traitement de l'inflammation du nerf sciatique prend plus de temps que la sciatique. Cela est dû au risque élevé de récurrence de la maladie, qui est généralement dû à la persistance d'un traitement chronique suivi d'une tactique incorrecte d'aide, par exemple si le taux d'injection est trop court.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Névralgie pelvienne: types, symptômes et caractéristiques du traitement

La névralgie pelvienne est une maladie qui est également commune chez les hommes et les femmes. Elle s'accompagne de douleurs dans le dos et les organes pelviens et provoque beaucoup de gêne. Dans ce cas, la douleur est causée par des dommages à la fibre nerveuse située dans la région de la hanche.

Les symptômes de la névralgie ont des symptômes similaires avec des maladies associées au fonctionnement du système urogénital. Par conséquent, les femmes présentant l’apparition de la première douleur vont souvent consulter un gynécologue et les hommes chez un urologue. Mais les résultats des tests indiquent l'absence d'infections, puis le médecin demande un examen complet, y compris un examen par un neurologue. C’est lui qui, en fonction de la nature et de la localisation de la douleur, sera en mesure de poser un diagnostic précis et de prescrire le traitement nécessaire.

Causes de la maladie

Les névralgies de tous types sont accompagnées de douleurs qui peuvent augmenter, diminuer et même changer de lieu. Il augmente lorsque la charge sur le nerf augmente. En cas de névralgie pelvienne, en raison du grand nombre de terminaisons nerveuses qui s'y trouvent, dans certains cas, le syndrome douloureux peut être absent, notamment s'il s'agit d'un pincement d'un des nerfs.

Les nerfs suivants sont situés dans la région pelvienne, ce qui peut causer des névralgies:

  • Fémoral. Le plus souvent, soumis à des crises de névralgie due à la compression des tissus situés à proximité. Il se produit une innervation des muscles qui se traduit par une limitation de la mobilité de la jambe, une douleur intense lors de la marche et de la course, un engourdissement;
  • Le derme latéral. La localisation de la douleur survient à l'extérieur de la cuisse et sous la peau. L'augmentation de la douleur est possible non seulement en mouvement, mais aussi au repos;
  • Nerf de substitution. Le plus souvent, la douleur est causée par une lésion des tissus nerveux pendant le travail, mais peut aussi être de nature compressive si elle est constamment comprimée (par exemple, cyclisme prolongé et fréquent);
  • Le nerf obturateur. La névralgie se manifeste par des spasmes et une faiblesse des muscles fémoraux, une diminution de la mobilité et des douleurs de l'articulation de la hanche. La douleur augmente avec l'effort de la jambe;
  • Nerf sciatique. Le nerf le plus épais qui court le long de la jambe. La névralgie peut apparaître sur n’importe quel site, de la hanche aux orteils. Peut-être l’engourdissement complet des jambes, un changement de démarche, le pied cesse-t-il de plier le genou, les doigts cessent-ils de bouger;
  • Supérieur du grand fessier. Responsable de la mobilité fessière. Avec névralgie, leur atrophie est possible, ce qui rend difficile le redressement du corps;
  • Abaisser le nerf de la fesse. C'est le nerf auxiliaire des muscles fémoraux et de l'articulation de la hanche qui, s'il est endommagé, limite les mouvements.

C'est important! Pour déterminer exactement quel nerf est endommagé, le médecin peut par des signes indirects: localisation de la douleur ou de l’engourdissement, limitation de la mobilité, etc.

La cause principale de toute névralgie est une lésion ou un détachement de la gaine de myéline du nerf, de sorte que la maladie peut toucher l’une d’elles ou la région. Il est également difficile d’établir un diagnostic correct car des douleurs fantômes dans l’abdomen et même dans la poitrine peuvent apparaître. La maladie peut se manifester sous la forme d’engourdissements partiels, de brûlures, de parésie, de troubles de la mobilité.

Types de névralgie pelvienne

Il est habituel de distinguer les deux types les plus courants de névralgie pelvienne: le nerf fémoral et le nerf cutané externe.

Avec la névralgie du nerf fémoral, la douleur augmente avec un effort physique actif: lors de la marche, du jogging et de la réalisation de divers exercices physiques. La cause de la maladie peut être un traumatisme antérieur, une inflammation de la région pelvienne, des maladies purulentes transférées, une hernie intervertébrale.

Dans la névralgie du nerf cutané externe de la cuisse, la douleur augmente soit pendant la marche, soit pendant la nuit, lorsque le corps est au repos. Localisation de la douleur près de la surface de la peau et non dans les couches profondes du tissu musculaire.

Diagnostics

Diagnostic et traitement de la névralgie pelvienne dans les compétences d'un neurologue ou d'un médecin généraliste. Souvent, en prenant les symptômes d'autres maladies, les patients consultent un gynécologue ou un urologue et, après une enquête ne révélant aucune anomalie de leur santé, ils en viennent à la conclusion que la douleur disparaîtra d'elle-même. Cela ne peut pas être fait, car de cette façon, la maladie ne fait qu'empirer avec le temps.

Des spécialistes hautement qualifiés, des urologues et des gynécologues, en plus des examens standard, conseillent un neurologue afin de brosser un tableau complet de l'état de santé du patient.

Le symptôme principal de la maladie est la douleur. Il est donc important de préciser sa nature, sa durée, les causes qui la provoquent, etc. Après cela, le médecin prescrit une recherche fondamentale à l’aide de laquelle il est possible de déterminer le nerf endommagé et de déterminer les causes de la douleur. Les principales études sur la névralgie pelvienne sont les suivantes:

  • Radiographie;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • électroneuromyographie;
  • Échographie Doppler.

Toutes ces études permettent de déterminer le nerf pincé possible, sa perméabilité, son activité musculaire, sa localisation.

Techniques de soulagement de la douleur névralgie pelvienne

Si vous avez besoin d'arrêter rapidement la douleur dans la névralgie pelvienne, vous pouvez utiliser des médicaments destinés à soulager les douleurs cardiaques (nitroglycérine, etc.). Des anticonvulsifs tels que le trileptal, la carbamazeline et les antidépresseurs peuvent être utilisés pour réduire les symptômes.

Si la douleur est sévère, le médecin peut procéder à un nouveau blocus avant l'établissement du diagnostic final, mais il s'agit d'une mesure temporaire, après laquelle il est nécessaire de procéder à un traitement complet.

Névralgie pelvienne chez les hommes

On pense que la douleur dans la région pelvienne chez les hommes est un signe de prostate, de prostatite ou d'adénome. Lorsque cela se produit, inflammation des nerfs des ligaments inguinaux et des muscles du petit bassin, ce qui provoque une douleur intense au périnée, au rectum ou à l'articulation de la hanche.

C'est important! Les caractéristiques anatomiques du corps des hommes résident dans le fait que les organes pelviens sont dans des conditions plus restreintes que chez les femmes. Par conséquent, le diagnostic de névralgie est contrarié par le fait que lors d’une inflammation et d’un gonflement, le nerf est pincé et la douleur beaucoup plus vive.

Avec la névralgie pelvienne chez l’homme, les principaux symptômes sont la douleur lors de la miction ou de l’éjaculation, la sensation de brûlure et la douleur dans l’urètre, la présence de sang dans le liquide séminal. Étant donné que ces symptômes sont caractéristiques de nombreuses maladies "masculines", le diagnostic doit être particulièrement approfondi.

Névralgie pelvienne chez les femmes

Comme chez les hommes, les symptômes de la névralgie pelvienne chez la femme sont similaires à un certain nombre de symptômes de maladies du système urogénital. La dysménorrhée, le syndrome prémenstruel, les maladies infectieuses et inflammatoires peuvent causer des douleurs périnéales.

C'est important! Les douleurs menstruelles sont le plus souvent le résultat d'une pathologie existante - endométriose, structure anormale des organes, etc. - et diffèrent de manière significative des névralgies.

Chez les femmes, le diagnostic est plus facile car il existe un lien avec le cycle menstruel et elles peuvent distinguer seules des douleurs de nature différente. En règle générale, pour un diagnostic précis, il suffit d'exclure les infections et un éventuel processus inflammatoire.

Névralgie pelvienne pendant la grossesse

La préparation du corps de la femme à l'accouchement est directement liée aux organes pelviens. Une femme prend du poids, augmente la charge sur les articulations de la hanche. Avec la croissance du fœtus, la pression sur les terminaisons nerveuses augmente, une congestion veineuse apparaît.

Les changements les plus évidents se manifestent au cours du dernier trimestre de la grossesse, lorsque le fœtus est déjà grand, il y a un net gain de poids. Les femmes utilisent des oreillers spéciaux afin de trouver une posture de sommeil. Mais ils constituent également une mesure temporaire, car la position du corps doit être modifiée fréquemment. Douleurs névralgiques et crampes pendant le sommeil, particulièrement fréquentes chez les femmes enceintes. Ils peuvent être associés à un manque de calcium et à une pression sur les terminaisons nerveuses.

C'est important! Le traitement des névralgies au cours de cette période est compliqué par le fait qu'il est interdit aux femmes enceintes de prendre la majorité des médicaments, ce qui les oblige à attendre pour la douleur.

Caractéristiques du traitement

L'objectif principal du traitement de la névralgie pelvienne au stade initial est de soulager la douleur. Tout d'abord, le médecin prescrit des analgésiques, puis, lorsque le diagnostic est confirmé, il est possible de passer à des préparations topiques - pommades, gels.

C'est important! En cas de complications du nerf pincé, le médecin peut également prescrire un traitement hormonal.

Réchauffer, frotter, masser sera efficace dans le traitement de la névralgie pelvienne. Le médecin peut prescrire une physiothérapie: électrophorèse, phonophorèse, bains thérapeutiques, etc.

Si ces méthodes ne vous aident pas, le patient est référé pour un examen plus approfondi et, sur la base des résultats obtenus, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Son but est de soulager la pression sur le nerf ou de détruire la région endommagée afin que le signal de la douleur n’atteigne pas le cerveau. Pour ce faire, utilisez des courants ou un couteau gamma.

Prévisions

Avec un traitement rapide chez le médecin et le traitement, la névralgie pelvienne se passe bien et rapidement. Mais si elles ne sont pas traitées, les conséquences pour l'organisme peuvent être différentes: de la limitation de la mobilité de l'articulation à des crises douloureuses fréquentes et graves, qui ne peuvent être réduites que par le blocus.

Dans les névralgies, il est important de déterminer la genèse de la douleur afin de ne pas rater le début du développement d'une maladie plus grave, telle qu'une tumeur, qui peut par la suite se transformer en une maladie oncologique complexe.

Vous pouvez dire que la névralgie est une maladie concomitante ou un symptôme du fait que le corps a déjà des problèmes plus graves qui nécessitent un traitement rapide. C'est pourquoi nous ne devrions pas attendre que la maladie passe d'elle-même.

Traitement des névralgies du nerf cutané externe de la cuisse

La névralgie du nerf fémoral est une pathologie assez commune pouvant entraîner une invalidité temporaire. La maladie est assez facile à traiter, mais sa mise en œuvre est rapide et adéquate.

Dans la phase avancée de la maladie est dangereux pour ses complications, provoquant une violation de la mobilité des membres inférieurs et des problèmes de marche.

L'essence du problème

Le terme névralgie du nerf fémoral est communément appelé syndrome douloureux prononcé provoqué par une lésion des fibres nerveuses qui forment cette structure nerveuse. Ce phénomène peut avoir des étiologies très différentes et est généralement associé à des maladies telles que la neuropathie et la névrite, alors que dans le premier cas, la lésion est due au mécanisme dégénératif et au pincement des fibres et, dans le second cas, au processus inflammatoire. Dans tous les cas, ces pathologies conduisent à une violation des fonctions du nerf, ce qui peut avoir des conséquences graves.

Afin de faire face au degré de danger de la maladie devrait traiter des facteurs fonctionnels et anatomiques. Le nerf fémoral appartient à des nerfs suffisamment grands du type périphérique et forme la plus grande branche du plexus nerveux lombaire. En plus de la tâche principale - l'innervation des muscles fémoraux, il fournit la sensibilité de la peau dans des domaines tels que la cuisse, la jambe, le pied. La longueur considérable de sa tige principale explique les dommages fréquents aux fibres.

Le nerf en question est formé par les racines spinales (L1, L2 et L3) qui, sortant de la tige de la moelle épinière, se rejoignent et tombent en dessous, en passant entre les muscles lombaire et iliaque. Ce sont ces muscles qui, tout d’abord, sont innervés par les branches motrices du nerf fémoral et permettent d’amener la cuisse à l’abdomen, de tourner la cuisse vers l’extérieur et de plier le corps en avant à partir d’une position verticale.

En outre, le nerf passe le muscle lombaire dans la zone antérieure et se jette dans le triangle fémoral par un petit espace sous le ligament inguinal. Voici la ramification du nerf fémoral et chaque branche tombe dans les canaux en retrait entre les muscles fémoraux, qui sont fermés par le fascia. Les branches nerveuses de cette zone assurent l'innervation des muscles responsables de la flexion de la hanche et de l'extension du genou. Les branches sensorielles fournissent une sensibilité cutanée sur une zone étendue allant de l'aine au genou.

La plus longue ramification sensorielle se précipite sur la jambe et le pied, formant le nerf sous-cutané. Cette branche est responsable de la sensibilité cutanée de la surface antérieure du genou au pied. Dans la région de la cupule poplitée, la branche sous-genouillère, qui participe au mouvement de l'articulation du genou, s'éloigne du nerf fémoral.

La lésion du nerf fémoral peut être située à n’importe quel endroit de son passage. Tout dommage aux fibres nerveuses, tout d’abord, provoque par réflexe un syndrome douloureux intense, ainsi que diverses manifestations spécifiques en fonction de la localisation de la zone touchée. La névralgie du nerf cutané externe de la cuisse, de longueur considérable et responsable des fonctions motrices et sensorielles du membre inférieur, se démarque en particulier.

Caractéristiques étiologiques

Une tige suffisamment longue et des branches atteignant jusqu'à un demi-mètre sont mal protégées de l'influence des facteurs exogènes et endogènes. Des dommages de nature différente peuvent être causés par les raisons suivantes:

  • Spasme des muscles lombaires lors d'une surcharge physique et d'un effort excessif, ce qui est particulièrement fréquent chez les athlètes.
  • Hémorragies musculaires dues à des blessures.
  • L'accumulation de sang dans la cavité abdominale avec des blessures chez les personnes présentant une coagulation sanguine anormale. Ce phénomène conduit souvent à l'hémophilie, ainsi qu'à la prise incontrôlée d'anticoagulants.
  • Formations tumorales dans l'espace rétropéritonéal.
  • Présence à long terme d'une personne en position debout, jambes écartées, ce qui entraîne l'étirement des fibres nerveuses et leur compression à partir du ligament inguinal.
  • Chirurgie de l'articulation de la hanche et retrait de la hernie inguinale.
  • Les fibres du triangle fémoral peuvent être endommagées par l’insertion d’un cathéter dans l’artère fémorale et le traitement de la hernie fémorale.
  • Maladies de l'articulation du genou, apparues avec sa déformation, qui entraînent un pincement des branches dans le canal de Gunter.
  • Présence prolongée d'une personne dans une pose en mettant l'accent sur les genoux, en particulier sous la charge.
  • Les varices et la thrombophlébite, ainsi que de légères blessures au genou.
  • Hypothermie dans la région du nerf fémoral.
  • Abcès causés par la tuberculose, avec leur développement dans le muscle iliopsoas.
  • Un certain nombre de facteurs endogènes: intoxication générale, pathologies inflammatoires, diabète sucré.

Caractéristiques symptomatiques

Les symptômes et le traitement de la névralgie fémorale sont administrés par un neurologue. Le symptôme principal de la maladie est la douleur, qui se transforme rapidement ou progressivement en une douleur intense et insupportable. Une augmentation de l'intensité de la douleur est détectée lors de l'exposition à la surface fémorale externe et dans les troubles végétatifs.

Les signes caractéristiques du syndrome de la douleur névralgique sont les syndromes de Wasserman et Mackiewicz. Dans le premier cas, la douleur augmente considérablement lorsque vous soulevez la jambe tendue et dans le second cas, lorsque le membre est plié au genou. Une autre particularité est l'augmentation de l'intensité du syndrome douloureux pendant les virages et l'abduction de la hanche.

Lorsque la pathologie du nerf fémoral se manifeste, les symptômes dépendent de la localisation de la lésion:

1 Avec la défaite du nerf dans la région de son passage entre les muscles lombaires, presque toutes les fibres sous-jacentes répondent, ce qui provoque tout le complexe de manifestations, motrices et sensorielles: il y a une faiblesse musculaire; la sensibilité cutanée de la cuisse et de la jambe s'aggrave; développer progressivement une atrophie musculaire entraînant une diminution de la taille du muscle par rapport à un membre sain; manque de réflexe de genou; changement de démarche avec le dégagement d'une jambe droite en avant; sensation de brûlure. Des limitations motrices apparaissent: difficulté à soulever la jambe ou à se mettre en position assise en position couchée sur le dos; Difficulté d'extension des jambes. 2 Une lésion de la fente sous le ligament inguinal est caractérisée par des problèmes de flexion de la jambe et de sensibilité altérée de la peau. Les muscles fémoraux conservent leur tonus, ce qui permet de se lever sans restriction en position couchée. Au milieu du ligament inguinal, la douleur est notée lors de la palpation.

Principes de traitement de la pathologie

Pour pouvoir traiter efficacement la névralgie fémorale, il est nécessaire de s’assurer que le diagnostic est correct. Pour ce faire, cette pathologie doit être différenciée des lésions de la colonne vertébrale, des maladies des articulations et des maladies de certains organes internes.

Les symptômes caractéristiques permettent d'établir un diagnostic primaire, mais une radiographie supplémentaire est réalisée, ce qui permet d'établir des anomalies de la charnière et du fémur. Des résultats raffinés donnent le nerf à ultrasons. Le tableau le plus complet est observé lors de l’électroneurographie, ce qui permet d’évaluer le degré de lésion des fibres nerveuses.

Le traitement de la maladie dépend du mécanisme étiologique et de la gravité de la lésion. Dans certains cas, il est nécessaire de réaliser un impact opérationnel. Ainsi, une intervention chirurgicale de type urgent est recommandée lors de la compression du nerf par un hématome rétropéritonéal. Une intervention chirurgicale est également nécessaire pour les blessures graves.

Dans la majorité absolue des cas, la névralgie est traitée avec des méthodes conservatrices, mais de manière complexe. Pendant le traitement, les tâches suivantes sont résolues: élimination de l’œdème et de la réponse inflammatoire; soulagement de la douleur; normalisation de l'apport sanguin et de la nutrition nerveuse; restauration des tissus endommagés et restauration complète des fonctions.

Le schéma thérapeutique le plus couramment utilisé:

1 L'élimination de l'œdème et de l'inflammation est obtenue par la prescription de glucocorticoïdes, ce qui est particulièrement important lorsque les branches sont situées dans les canaux situés entre les muscles fémoraux et sous le ligament inguinal. La combinaison la plus efficace d'hydrocortisone ou de diprospana de type glucocorticoïde avec des agents anesthésiques - Lidocaïne, Novocain. Un tel mélange, lorsqu'il est administré directement dans la lésion, fournit le blocage nécessaire. 2 Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Brufen, Ibuprofen, Indométhacine, Reopirin, Ketonal, Nurofen, Diclofenac, Voltaren) et des analgésiques soulagent la douleur en cas de symptômes de douleur intense. De plus, des antidépresseurs (Amitriptilin) ​​ou des anticonvulsivants (Topiramate, Prégabaline, Gabapentine) sont prescrits. 3 La restauration des capacités fonctionnelles est utilisée comme traitement vasoactif avec l'introduction de la pentoxifylline ou de l'acide nicotinique, ainsi que de complexes vitaminiques à base de B6, B1. 4 Les problèmes musculaires sont éliminés avec l’aide d’Ipidacrine, la néostigmine, qui assure une innervation normale. En outre, il convient de noter l'importance de la thérapie par l'exercice, du massage thérapeutique et de l'électromyostimulation. 5 Moyens externes: pour l'anesthésie - huile de marjolaine et de romarin; pour soulager les spasmes musculaires - huile de cannelle et de lavande, ainsi que les huiles essentielles: girofle, citron, cyprès, genévrier, pin et camomille; pour assurer l'effet chauffant - pommade Finalgon, gel Fastum, Nikofleks. 6 La physiothérapie est prescrite par un médecin. Ces méthodes sont très utiles: bains au sulfure d’hydrogène et au radon, thérapie par la boue, darsonvalisation. Prouvé la haute efficacité de la réflexologie tout en assurant son utilisation correcte.

La névralgie fémorale peut causer beaucoup de problèmes. En plus de douleurs sévères et débilitantes, la maladie peut entraîner de graves perturbations de la mobilité de l'articulation de la hanche et des membres inférieurs. Il ne peut pas être démarré et il est nécessaire de fournir un traitement efficace dès les premiers stades.