Douleur dans les jambes la nuit

La nuit est le moment de restaurer tout le corps. La nuit, une personne repose à la fois dans son corps et dans son âme. Mais que se passe-t-il si ce temps est éclipsé par un malaise aux jambes? Pourquoi mes jambes me font mal la nuit et comment y faire face?

Qui contacter?

Déjà à ce stade, une personne peut commettre la première erreur. S'il a des douleurs nocturnes aux membres inférieurs, vous devez d'abord contacter le thérapeute. Il effectuera un examen primaire, recueillera une anamnèse et déterminera également quel spécialiste envoyer. En fonction de la pathologie suspectée par le thérapeute, un schéma thérapeutique supplémentaire peut être effectué sur:

  • Nutritionniste.
  • Traumatologue.
  • Chirurgien vasculaire.
  • Neuropathologiste.
  • Oncologue, etc.

Avec un patient, vous devez apporter les résultats des tests recueillis et les résultats préliminaires du thérapeute. Le spécialiste procédera à des examens supplémentaires, diagnostiquera et poursuivra le traitement.

Raisons

Les causes les plus courantes de douleur nocturne aux jambes sont les suivantes.

Arthrite et Ostéoarthrose

Beaucoup de gens pensent que ces maladies articulaires sont les chefs de file parmi tous les diagnostics de douleurs aux membres inférieurs. Étonnamment, ce n'est pas. Cependant, avec l’âge, le risque de développer une inflammation des structures osseuses augmente considérablement. Les os des jambes n’ont plus assez de force, et les tissus mous, l’élasticité.

Si, en outre, l’immunité d’une personne diminue, par exemple en raison d’infections virales aiguës des voies respiratoires, elle peut entraîner une inflammation des articulations. Les douleurs les plus fréquentes sont le symptôme le plus prononcé et le plus caractéristique. Avec un long processus sans traitement approprié, une déformation de l'articulation se produit et le diagnostic devient plus terrible - l'arthrose. La maladie évolue généralement de manière symétrique, mais les patients disent parfois que la jambe droite ou gauche fait plus mal.

Avec l'arthrite, il est extrêmement rare de ramener l'articulation à son état initial et seuls quelques-uns peuvent se vanter de l'anatomie restaurée de l'articulation. Le principal objectif des médecins est d’arrêter le processus destructif afin d’éviter une invalidité chez un patient. Le traumatologue-orthopédiste s'occupe de la correction de cette pathologie. Malheureusement, le traitement de l'arthrose est un processus long qui prend parfois toute la vie.

Surpoids

C'est l'une des principales raisons pour lesquelles une personne a des douleurs nocturnes aux jambes. La douleur tirante peut être dans la cuisse, le bassin, le genou ou le pied. Pendant la journée, une personne parcourt plusieurs kilomètres et vers le soir, les articulations des membres inférieurs se mettent à crier au sujet de leur état peu enviable. Même si aucune pathologie articulaire n’est encore impossible à détecter, tout changera très bientôt, car la douleur est une manifestation clinique de maladies et qu’il est donc impossible de qualifier une telle personne de saine.

En outre, les personnes obèses peuvent être atteintes de maladies de la colonne vertébrale (par exemple, une hernie discale), car cette énorme articulation constitue la base du système musculo-squelettique. Enfin, il existe une forte probabilité de trouver d'autres troubles chez ces personnes, par exemple dans le système endocrinien ou hormonal.

C'est pourquoi il est souhaitable que les personnes complètes subissent des examens avec de nombreux spécialistes, notamment un endocrinologue, un orthopédiste, un gynécologue (pour les femmes), un cardiologue. Directement le traitement de l'obésité est un nutritionniste. La thérapie est conçue pour changer radicalement la vie d’une personne. Le traitement conservateur de la hernie intervertébrale donne généralement de bons résultats.

Syndrome des jambes sans repos

Si une personne déclare: «Mes jambes me font très mal lorsque je me couche au lit le soir», cela peut indiquer la présence d'un syndrome des jambes sans repos. L'intensité et le type de douleur peuvent être différents. Le plus souvent, les patients les décrivent comme des douleurs de tiraillement, des douleurs lancinantes et des douleurs dans les muscles des jambes, de la chair de poule, des picotements et des brûlures. Les mollets sont lourds, comme s'ils se transformaient en pierre. Cela ne permet pas aux gens de dormir paisiblement.

Cette condition peut survenir pour diverses raisons:

  • Déshydratation. Il peut apparaître sous l'effet de la chaleur, car lorsqu'une personne est malade, une grande quantité de liquide du corps en ressort et, à un moment donné, son niveau devient critique. Et aussi diverses formes de déshydratation sont notées chez les femmes qui suivent un régime et refusent de manger et de boire malgré leurs désirs et leurs besoins corporels.
  • La grossesse Dans l'attente d'un enfant, le niveau de micro-éléments dans le corps de la femme diminue à mesure qu'une partie d'entre eux traverse le placenta jusqu'au fœtus en croissance. Surtout souvent le manque de magnésium se manifeste. Ces femmes doivent également prendre ce minéral.
  • Menstruation avant et à l'heure. La restructuration hormonale que le corps subit pendant cette période affecte tous les processus. La douleur musculaire peut être une variante de la norme si le gynécologue et l'endocrinologue n'enregistrent pas d'autres anomalies.

En passant, certains patients constatent une diminution de la douleur lors d'une activité physique légère, et donc après le sommeil, en état d'éveil actif, l'inconfort disparaît («jusqu'à ce que je me disperse, la douleur ne disparaisse pas»). Il est conseillé de traiter ces patients avec un neurologue.

Insuffisance veineuse

C'est une pathologie grave à ne pas manquer ou à négliger. Les principaux signes d'insuffisance veineuse sont les veines bleues. Ce sont eux qui incitent beaucoup de femmes à aller chez le médecin. Les hommes atteints de cette maladie entrent beaucoup plus tard dans l'établissement médical, car ils n'ont pas besoin de montrer leurs jambes à d'autres.

Au fil du temps, les veines d'araignée passeront à un stade plus grave, lorsque les veines saillantes sont visibles à la surface des jambes. Certaines pilules ne suffisent pas. Dans certains cas, il est possible de se débarrasser de ce symptôme en utilisant des bas de compression élastiques, mais parfois seule une procédure peu effractive pour retirer les veines peut permettre de sauver des vies.

En plus des varicosités, vous pouvez observer un gonflement du membre inférieur ou de certaines zones, ainsi qu'une douleur intense, dont l'intensité après quelques minutes en position couchée diminue d'elle-même, sans traitement. À l'avenir, l'état des tissus mous des jambes se détériorera et le patient sera atteint de thrombophlébite, ce qui pourrait provoquer l'apparition d'une thromboembolie pulmonaire. En passant, les personnes en surpoids ne sont pas les seules à souffrir de cette maladie.

Un état aussi terrible des parois vasculaires des jambes ne peut être que la partie visible de l'iceberg. Le patient présente des déviations importantes dans le travail de l'ensemble du système cardiovasculaire. Le traitement peut impliquer non seulement la prise de médicaments, mais également la chirurgie, car il n’ya pas d’autre moyen de se débarrasser des veines bombées.

L'ostéoporose

L'ostéoporose est une perte osseuse. La structure osseuse change progressivement et une personne ne remarque aucun symptôme. Ces dernières années, ils parlent de lui plus souvent, mais uniquement à cause de la forte probabilité de fracture des os de la jambe gauche ou droite, le plus souvent lorsqu'ils tombent. En fait, les symptômes de l'ostéoporose peuvent être remarqués beaucoup plus tôt.

Par exemple, une personne a soudainement mal à marcher sur son pied. Progressivement, la douleur s'intensifie, surtout le soir. Avec la progression de la maladie augmente le risque de fracture osseuse. Il s’agit du manque de calcium qui, pour plusieurs raisons, est éliminé ou n'entre pas dans la structure osseuse. Le plus souvent, cette condition est observée chez les personnes âgées ayant une mauvaise alimentation.

En outre, les personnes âgées ont des changements importants dans le métabolisme des nutriments et, en mangeant des aliments riches en calcium, le patient ne reçoit toujours pas la dose de minéraux requise. Améliorer l'absorption du calcium aide à prendre un bain de soleil et à faire de l'éducation physique active.

Blessures

Nous parlons de fractures chroniques survenues il y a quelques années. La jambe gauche ou droite qui a été endommagée va faire mal. Une fracture, même de petit os, peut se refléter à l’avenir avec de fréquentes douleurs sourdes le soir dans la zone des dommages. Parfois, les sensations sont si fortes qu'un homme âgé crie de douleur. Malheureusement, le traitement de ces patients vise à réduire la douleur, c'est-à-dire qu'ils doivent prendre des analgésiques pour les éliminer.

Pathologie musculaire

Cela comprend de nombreux diagnostics. Le plus courant est le pincement du nerf sciatique, ou sciatique. Dans le même temps, il y a une douleur dans les membres inférieurs la nuit, qui disparaît après le sommeil quand une personne se disperse. Parmi les symptômes caractéristiques - sensation de picotement léger et parfois d’engourdissement des pieds. Des sensations désagréables sont ressenties dans la région de la hanche, ainsi que sous le genou. Le traitement de cette pathologie impliquait un neurologue.

Pourquoi les jambes font-elles mal la nuit?

Les pieds peuvent faire mal quand une personne est en mouvement pendant une longue période, avec un effort physique intense. Mais parfois, la douleur dans les jambes apparaît la nuit, au repos. La douleur et l'inconfort ne permettent pas de dormir paisiblement, la fatigue s'accumule.

Une telle condition est causée à la fois par des facteurs banaux tels que des chaussures inconfortables et des maladies graves. Réfléchissez aux raisons pour lesquelles les jambes vous font mal la nuit et dans quels cas devriez-vous consulter un médecin.

Les principales raisons pour lesquelles la nuit gémit des jambes

La douleur dans les jambes la nuit dans la position couchée se pose à la fois chez les adultes et les enfants. Tout d'abord, ce symptôme est associé au mode de vie d'une personne.

Facteurs qui provoquent des douleurs dans les jambes:

  • exercice excessif dû au sport ou aux spécificités du travail;
  • travail sédentaire;
  • mauvaise alimentation et, par conséquent, excès de poids;
  • chaussures inconfortables;
  • grossesse et post-partum chez la femme.

Le membre inférieur (jambe) comprend trois parties: la cuisse, le pied et le tibia. Le syndrome de la douleur apparaît dans la cuisse et dans la jambe ou le talon. Certaines personnes ne savent pas du tout exactement où se situe la douleur la nuit - les symptômes n’ont pas de localisation spécifique.

Les conditions pathologiques provoquant des douleurs nocturnes dans les membres inférieurs comprennent:

  • maladies de la colonne vertébrale et de la moelle épinière: hernie vertébrale, piégeage nerveux dans l'ostéochondrose;
  • rhumatisme, polyarthrite rhumatoïde, goutte;
  • maladies vasculaires: varices des membres inférieurs, modifications athérosclérotiques, hémorroïdes;
  • maladies systémiques: diabète, intoxication, neuropathie chronique;
  • blessures des membres inférieurs;
  • carence en minéraux dans l'organisme, carence en vitamines (notamment manque de magnésium, de calcium et de leurs combinaisons);
  • syndrome des jambes sans repos.

Les neurologues notent une augmentation de la fréquence de traitement des patients atteints du syndrome des jambes sans repos (syndrome d'Ecombe). Cela se manifeste par le fait que les jambes font mal avant d'aller au lit, quand une personne va se coucher.

A cause des sensations désagréables, le patient ne trouve pas de place pour lui-même: un désir obsessionnel surgit de se lever et de marcher. Cela devrait être fait - et le malaise disparaîtra. Mais au retour au lit, tout recommence. Si vous avez même réussi à vous endormir, des contractions musculaires apparaissent pendant le sommeil, atteignant parfois 60 fois l’heure.

Le problème est lié à la tension accumulée de la journée. Il s'avère que le corps a fortement besoin de faire des mouvements avec ses pieds. Lors de l'examen d'un patient, aucun changement pathologique n'est détecté. Cette condition empêche le repos, prive de sommeil normal et nuit considérablement à la qualité de vie du patient.

Les douleurs des jambes des personnes âgées la nuit sont également associées au syndrome des jambes sans repos. Les traumatismes, l'arthrose des articulations des jambes, l'arthrite, les troubles vasculaires et les maladies neurologiques provoquent des malaises nocturnes et amènent les patients âgés à consulter un médecin.

Note Chez les enfants, des douleurs dans les jambes la nuit apparaissent avec ostéochondrose, dysplasie de la hanche, déficience en divers éléments, pathologies neurologiques et pour un certain nombre d'autres raisons. Chez les adolescents, la douleur est associée à une croissance osseuse rapide. Le système musculaire est en même temps un peu en retard de croissance, les muscles et les tendons s'étirent et compriment les articulations.

Quand voir un docteur

La douleur aux membres inférieurs peut être accompagnée de crampes sévères, de rougeurs, de brûlures, d’enflures. Vous ne devez pas attendre que tous les symptômes disparaissent d'eux-mêmes. Demandez l'aide d'un spécialiste d'urgence si:

  • les jambes étaient engourdies, enflées, avaient perdu la sensation;
  • la peau des membres inférieurs s'est durcie et a changé de couleur;
  • douleur intense ne passe pas longtemps;
  • les analgésiques ne soulagent pas la douleur;
  • la douleur est ressentie non seulement dans les jambes, mais également dans d'autres parties du corps;
  • il y avait une blessure.

Si la douleur est préoccupante pendant plus de trois jours, c'est une raison sérieuse de consulter un médecin. Contactez un médecin généraliste à la clinique. Il mènera une enquête et enverra des consultations à des spécialistes.

C'est important! N'essayez pas de vous diagnostiquer. Les conséquences d'un traitement non contrôlé peuvent être des causes profondes beaucoup plus graves des pieds douloureux.

Traitement symptomatique

Les patients posent souvent de telles questions au médecin: que faire lorsque les jambes me font mal la nuit ou quand je me couche lorsque je me couche? Le traitement dépend de la cause fondamentale et des symptômes de la maladie.

Attention! La tactique du traitement est déterminée uniquement par le médecin traitant après avoir examiné le patient.

Des médicaments

Le syndrome des jambes sans repos au stade initial est traité avec des sédatifs: Valériane, Glycine, Novo-Passit, Persen. Dans les troubles modérés à sévères, on utilise des agents dopaminergiques, des tranquillisants et des anticonvulsivants. Ces médicaments ne peuvent que prescrire un médecin.

Pour le soulagement de la douleur liée à l'arthrite, à l'arthrite, à l'ostéochondrose et aux nerfs pincés, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont prescrits dans des comprimés et des pommades: Ibuklin, Ketonal, Indomethacin et autres.

Les AINS oraux irritent la muqueuse gastrique sensible, ils doivent donc être lavés avec une quantité importante de liquide (une eau pure d'au moins 1 tasse convient le mieux). Ils sont contre-indiqués dans les maladies des organes du tube digestif (ulcères, colites, gastrites, entérocolites, augmentation de l’acidité, etc.), des reins et du foie, ainsi que dans les pathologies cardiovasculaires. Ne les prenez pas sans l'avis d'un médecin.

Dans le cas de varices des membres inférieurs, il est préférable d’adopter une position couchée pour que les jambes soient au-dessus du niveau de la tête. Il est également recommandé de porter des tricots médicaux à différents degrés de compression: collants, bas ou chaussettes. Pour la prévention des varices ou dans le traitement de la maladie au stade initial, utilisez l'onguent: "Heparil", "Troxevasin", "Menovazin". Si les symptômes sont exprimés, vous devez consulter un médecin et suivre un traitement complet.

S'il y a des blessures aux membres inférieurs, y compris des plaies purulentes, elles sont traitées au peroxyde d'hydrogène ou à la «chlorhexidine». Ce traitement antiseptique doit être effectué 3 fois par jour. En aucun cas, n'essayez pas d'utiliser des remèdes populaires pour ne pas aggraver votre état. Assurez-vous de demander une assistance médicale qualifiée.

Lorsqu’ils étirent les muscles pendant les 3 premiers jours du membre blessé, ils procurent calme et froid, puis il est recommandé de faire des compresses chauffantes ou d’utiliser des crèmes, gels ou pommades anti-inflammatoires: Nise, Diclofenac, Dolgit et autres.

Remèdes populaires

Pour faire face aux douleurs douloureuses, aidez les recettes traditionnelles:

  1. Appliquez sur la jambe une compresse de propolis douce: ramollissez-la au bain-marie, formez une compresse et appliquez-la jusqu'au lendemain sur le point sensible. Pansement sec. Faites la procédure tous les jours jusqu'à la récupération. Un morceau de propolis utilisé pour 3-4 procédures.
  2. Lorsque les maladies des articulations infusent au lieu du thé noir, les feuilles de framboises avec des baies, des brins.
  3. Pour éliminer la fatigue des jambes, faites des bains de tilleul et de menthe. Pour ce faire, faites une poignée de tilleul et de menthe dans 1 litre d’eau bouillante. Le contenu insiste 30 minutes, versé dans un bol avec de l'eau tiède et le garder pieds pendant 15 minutes. De tels bains sont utiles pour la prévention des varices.
  4. De l'enflure aidera à emballer le fromage cottage. Écraser le fromage cottage sans additifs, envelopper la zone oedémateuse, tenir pendant 4-5 heures. Cours - 4-5 procédures.
  5. Soulager efficacement et rapidement la douleur dans les jambes du bain d’aiguilles de pin. Pour préparer, versez 1 l d'eau froide avec 100 g d'aiguilles de pin et amenez à ébullition, puis mettez au bain-marie pendant 30 minutes. Laisser la solution refroidir et filtrer. Verser le bouillon dans de l’eau froide, puis y garder les pieds pendant 15 minutes.

Massages

La fatigue des jambes après un effort physique ou des chaussures inconfortables élimine le massage, ce qui améliore simultanément la circulation sanguine. Aussi pour ce bien prendre un bain chaud. Le massage des pieds est également nécessaire pour les personnes qui passent beaucoup de temps debout, ainsi que pour celles qui bougent un peu.

Un mode de vie sédentaire provoque une stase sanguine, ce qui entraîne un inconfort dans les jambes. La procédure détend les muscles après une activité physique, prévient le développement de maladies du système musculo-squelettique. C'est un excellent moyen prophylactique contre les varices et les pieds plats.

Le massage des membres inférieurs peut être fait indépendamment. L'utilisation d'huiles aromatiques renforcera l'effet relaxant. Il est préférable de faire un massage des pieds assis sur le canapé ou sur le sol. Tous les mouvements sont effectués de bas en haut, de la cheville au genou. Puis va au pied. Après le massage, il est recommandé de prendre une position horizontale confortable en levant les jambes.

Conclusion

La douleur dans les jambes la nuit est un problème commun. On le trouve chez les adultes et les enfants. Les raisons en sont associées à la fois à une fatigue banale et à diverses maladies. Si la douleur est perturbée pendant plusieurs jours et est accompagnée de symptômes supplémentaires, il est nécessaire de consulter un médecin.

Pour éviter de fortes douleurs dans les jambes, faites des exercices, faites de petites marches, surveillez votre alimentation et votre poids, portez des chaussures confortables, arrêtez de fumer, faites des massages. Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir.

Nous apprenons toutes les causes de la douleur dans les jambes la nuit.

Douleurs dans les jambes, perturbant la personne la nuit - une plainte fréquente au sujet de la réception chez le thérapeute. En règle générale, les patients consultent un médecin lorsque la douleur devient intense ou que les accès de douleur augmentent. Les causes de la douleur nocturne sont nombreuses et il peut s'agir non seulement de maladies des muscles, des ligaments ou de la colonne vertébrale, mais également de défaillances dans d'autres systèmes du corps.

La détection des maladies et de leurs causes est la première étape pour éliminer ce symptôme déplaisant. Le médecin vous aidera à déterminer pourquoi une affection douloureuse est apparue, mais le patient doit décrire clairement la nature de la douleur, le lieu de sa localisation et les symptômes qui l'accompagnent.

En règle générale, le traitement rapide par un spécialiste aide à réduire ou à éliminer complètement le risque de complications et les conséquences négatives.

Raisons

Arthrose et arthrite

L'arthrose est une maladie articulaire dégénérative caractérisée par une destruction lente et irréversible du cartilage articulaire. L'évolution prolongée de l'arthrose entraîne des modifications et des réarrangements des extrémités articulaires des os, ainsi qu'une inflammation et une dégénérescence des tissus entourant l'articulation.

Irina Martynova. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire en clinique et neurologue à l'hôpital polyclinique de Moscou. Posez une question >>

L'arthrite est une maladie des articulations de nature inflammatoire, qui touche généralement les petites articulations. Les causes courantes de la maladie sont les infections, les blessures, les maladies auto-immunes, les pathologies neurologiques, les prédispositions génétiques, etc.

La douleur dans les jambes la nuit est le plus souvent causée par l'arthrite des articulations du pied.

La nature et l'emplacement de la douleur

Le symptôme principal des deux maladies des articulations est la douleur et l'arthrose se caractérise par certaines caractéristiques de leur manifestation. La douleur apparaît brusquement et est aiguë. Avec une arthrose à un stade précoce, une douleur intense dans les jambes apparaît lors des mouvements, des courbures et des retournements du corps. L'arthrose progressive se manifeste par la douleur, même au repos, la personne recherche une position confortable dans laquelle la douleur recule. Dans le cas d'une maladie négligée, la douleur est aiguë et ressemble au mal de dos, qui se remarque le plus tôt vers le matin.

La douleur de l'arthrite est aiguë, tourmente constamment une personne et ne s'apaise pas au repos. En règle générale, la douleur commence à gêner le patient à l'approche du matin et ne passe pas d'elle-même.

Dans les cas d'arthrose et d'arthrite, la douleur est localisée dans la région de l'articulation touchée.

En l'absence de traitement, l'amincissement du cartilage hyalin et les ostéophytes se développent, provoquant une sensation de douleur bien au-delà de la zone touchée.

Symptômes supplémentaires

En plus du syndrome de la douleur, l'arthrose des articulations des jambes se manifeste par les symptômes suivants:

  • pincement dans les articulations pendant le mouvement, la flexion / extension;
  • diminution de l'activité motrice de l'articulation touchée;
  • déformation de l'articulation touchée;
  • gonflement des articulations;
  • sensation de "douleur" dans les articulations lors de conditions météorologiques changeantes.

Les symptômes supplémentaires de l'arthrite sont:

  • raideur dans les articulations;
  • augmentation de la douleur pendant le mouvement ou la palpation;
  • gonflement des tissus autour de l'articulation;
  • augmentation de la température locale;
  • fièvre
  • rougeur et démangeaisons dans la zone touchée;
  • modification conjointe.

Diagnostic et traitement

L'arthrite et l'arthrite sont traitées par un rhumatologue, un orthopédiste, un chirurgien et un ostéopathe.

Les mesures diagnostiques comprennent:

  • études de laboratoire sur du matériel biologique (sang, urine);
  • examen cytologique et microbiologique du liquide synovial;
  • Échographie des articulations;
  • radiographie des projections frontales et latérales;
  • IRM

Pour le traitement de l'arthrose des articulations des membres inférieurs, utilisez:

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme d'injections, de comprimés et d'agents externes;
  • chondroprotecteurs;
  • analgésiques;
  • les glucocorticoïdes;
  • activités de physiothérapie.

Dans les cas avancés, recourir à un remplacement de l'endoprothèse de l'articulation touchée.

L'arthrite est traitée avec:

  • AINS;
  • les stéroïdes (sous forme d'injections articulaires);
  • médicaments contre la douleur;
  • agents antibactériens à large spectre;
  • des vitamines;
  • massage
  • physiothérapie.

Comme dans le cas de l'arthrose, le traitement de l'arthrite peut être chirurgical.

Surtension et stress

Le plus souvent, des douleurs dans les jambes la nuit causées par un effort excessif et le stress dérangent les femmes et les personnes âgées. La condition se manifeste par une augmentation du tonus musculaire des membres inférieurs, des troubles psycho-émotionnels, un trouble dépressif.

La tension musculaire inquiète une personne pendant le jour et pendant la nuit. Les patients à risque sont des patients avec des troubles mentaux dans l'histoire.

De plus, les personnes atteintes d’activité physique tombent malades.

La nature et l'emplacement de la douleur

La douleur nocturne, provoquée par un effort excessif ou un stress, est décrite par les patients comme étant douloureuse, tirante. Parfois, il y a une forte douleur vive, semblable aux convulsions. Un symptôme peut déranger une personne périodiquement et être permanent.

Des douleurs de traction dans les jambes sont notées dans les sections inférieures, à savoir dans les muscles du mollet et les pieds. Mais parfois, une gêne peut être présente dans les hanches et même les muscles fessiers.

Symptômes supplémentaires

La douleur aux jambes, causée par un effort excessif, s'accompagne généralement de:

  • fatigue
  • troubles psycho-émotionnels;
  • l'apathie;
  • malaise général.

Diagnostic et traitement

Afin de déterminer la cause d'un symptôme, il est nécessaire de demander conseil à un thérapeute. Sur la base des plaintes et des données provenant de mesures de diagnostic, il déterminera la suite du traitement ou dirigera le patient vers un médecin ou un neurologue ou un psychothérapeute.

Le diagnostic consiste à collecter l'anamnèse, l'examen général et la différenciation avec d'autres maladies.

Le traitement des douleurs nocturnes dans les jambes associées à un effort excessif est effectué à l'aide de sédatifs, de relaxants musculaires, d'exercices thérapeutiques.

Blessures

Les blessures pouvant entraîner des douleurs aux jambes la nuit signifient:

  • fractures osseuses (atteinte à l'intégrité);
  • des ecchymoses;
  • entorses / muscles;
  • rupture ligament / muscle;
  • syndrome d'écrasement prolongé des tissus mous des jambes (syndrome d'accident).

La nature et l'emplacement de la douleur

La douleur des blessures est toujours vive et aiguë, aggravée par les mouvements des jambes, par la palpation.

Une douleur intense se fait sentir dans la zone de dommage, cependant, elle peut irradier vers l'aine, les fesses, le bas du dos et le bas de l'abdomen.

Symptômes supplémentaires

En plus de la douleur, les blessures aux jambes sont accompagnées de signes supplémentaires, selon le type.

Ecchymose:

  • gonflement des tissus;
  • hématome;
  • perte de sensation sur le site de la blessure;
  • violation de la fonctionnalité du membre.

Fractures:

  • gonflement et gonflement dans la zone de blessure;
  • hémorragie sous-cutanée;
  • limitations motrices;
  • position de la jambe non naturelle;
  • mobilité anormale sur le site de la fracture;
  • fragments visuellement détectables (avec une fracture ouverte);
  • saignement (avec fracture ouverte).

Stretch:

  • tension musculaire dans la zone d'étirement;
  • gonflement de la zone touchée;
  • rougeur ou peau bleue dans la zone de la blessure.

Muscle Gap:

  • gonflement causé par une hémorragie grave;
  • la formation d'un intervalle entre le ligament et le muscle, qui peut être déterminée par palpation (avec rupture complète);
  • restriction absolue du mouvement sur le lieu du dommage.

Syndrome d'accident:

  • gonflement du membre;
  • augmentation du volume des membres;
  • compactage des tissus mous;
  • hémorragies mineures sous la peau;
  • abrasions, ampoules remplies de liquide;
  • mobilité réduite;
  • sensibilité réduite;
  • l'affaiblissement de la pulsation des vaisseaux sanguins dans la zone d'endommagement.

Diagnostic et traitement

Le traumatologue et le chirurgien sont engagés dans le diagnostic et le traitement des lésions des membres inférieurs.

Il est possible de diagnostiquer un traumatisme par examen visuel du patient, à l'aide d'une enquête et d'un examen radiographique.

Le traitement des douleurs à la jambe causées par des blessures comprend:

  • l'utilisation d'analgésiques (oraux et topiques);
  • prendre des médicaments anti-inflammatoires;
  • réparer le membre blessé;
  • prendre des médicaments diurétiques.

Infections: grippe, ostéomyélite, érysipèle

La grippe est une infection aiguë des voies respiratoires.

La nature et l'emplacement de la douleur

Avec la grippe, les patients remarquent une douleur constante aux jambes, en particulier la nuit.

Avec la grippe, la douleur s'étend sur toute la longueur des jambes, elle est particulièrement intense au niveau des articulations.

Symptômes supplémentaires

La maladie se caractérise par la présence des symptômes suivants:

  • faiblesse générale;
  • toux
  • maux de tête, douleurs articulaires, vertiges;
  • augmentation de la température jusqu'à 39 degrés;
  • des frissons;
  • congestion nasale;
  • gonflement et rougeur du nasopharynx et de l'oropharynx;
  • arythmie cardiaque.

L'ostéomyélite est une inflammation infectieuse du tissu osseux causée par des staphylocoques, des champignons et des bactéries.

La nature et l'emplacement de la douleur

La douleur associée à l'ostéomyélite est caractérisée par une persistance, une manifestation aiguë. Parfois, la douleur est douloureuse.

Le syndrome douloureux est localisé dans le segment des membres affecté par les bactéries. En règle générale, il s'agit du tibia et du fémur.

Symptômes supplémentaires

Parmi les symptômes de la maladie émettent:

  • augmentation de la température jusqu'à 40 degrés;
  • la tachycardie;
  • des frissons;
  • limitation de la mobilité des membres;
  • rougeur de la peau sur la lésion.

L'érysipèle est une maladie de la peau causée par une exposition aux streptocoques. L'érysipèle est une région clairement délimitée et dotée de frontières uniformes.

La nature et l'emplacement de la douleur

Lorsque le patient érysipèle note la présence de douleur cambrée dans la zone touchée.

La douleur est localisée sur le site de la lésion, mais «cède» souvent aux tissus et organes voisins.

Symptômes supplémentaires

La maladie se développe rapidement et commence par l'apparition de frissons. Peu de temps après, d'autres signes de pathologie apparaissent:

  • l'apparition de rougeurs sur la peau qui augmente très rapidement en taille;
  • brûlures, démangeaisons et douleurs au site de la rougeur;
  • gonflement de l'érysipèle;
  • faiblesse générale;
  • maux de tête;
  • douleurs articulaires et musculaires;
  • des nausées et des vomissements;
  • la tachycardie;
  • fièvre.

Diagnostic et traitement

Si une maladie infectieuse est suspectée, il est nécessaire de contacter un médecin généraliste, qui réalisera les diagnostics nécessaires, déterminera les causes de la maladie et vous prescrira un traitement.

Le diagnostic des maladies infectieuses comprend:

  • inspection;
  • prise d'histoire;
  • numération globulaire complète, urine;
  • examen bactériologique du sang.

Le traitement des maladies d'origine infectieuse est effectué sous surveillance médicale et consiste en un ensemble de mesures, notamment:

  • médicaments antibactériens;
  • utilisation de médicaments immunostimulants;
  • physiothérapie;
  • suivre un régime;
  • prendre des analgésiques;
  • prendre des médicaments anti-inflammatoires par voie topique et orale.

Ostéochondrose

Maladie dystrophique dégénérative caractérisée par un amincissement et une destruction des surfaces cartilagineuses des os.

La nature et l'emplacement de la douleur

Le développement de la maladie se caractérise par des douleurs douloureuses dans la colonne vertébrale et les membres inférieurs. En règle générale, les jambes sont plus douloureuses lorsqu’elles bougent, mais elles peuvent gêner les patients la nuit, lorsqu’ils tournent le corps ou qu’ils sont dans une longue posture pendant une longue période.

Symptômes supplémentaires

En plus de la douleur dans les jambes, il existe un engourdissement, une vague de froid sans cause, des picotements. Il est également possible raideur dans les mouvements.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic d '"ostéochondrose" repose sur des données de rayons X, de tomodensitométrie et d'IRM, ainsi que sur des tests de laboratoire.

Pour le traitement utiliser:

  • AINS;
  • analgésiques et analgésiques;
  • chondroprotecteurs;
  • des relaxants musculaires;
  • méthodes de physiothérapie;
  • Thérapie par l'exercice et physiothérapie;
  • massage

Endartérite

Maladie chronique des artères de nature inflammatoire, qui entraîne une altération de la circulation sanguine et, par conséquent, la fermeture de la lumière des vaisseaux sanguins.

La nature et l'emplacement de la douleur

La douleur dans les jambes avec cette maladie est constante, vive et forte. La gêne est ressentie à la fois pendant les mouvements et au repos. La douleur est localisée dans les muscles du mollet.

Symptômes supplémentaires

Le développement de la maladie s'accompagne d'une fatigue importante des jambes, d'une sensation de froid dans les membres inférieurs, d'un engourdissement et d'un gonflement et d'une peau pâle. En outre, le patient souffre de crampes aux jambes, de bleuissement et de fragilité des plaques à ongles périodiques.

Lorsque la maladie est négligée, il n'y a pas de pouls dans les jambes.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la maladie est réalisé en utilisant:

  • capillaroscopie;
  • oscillographie;
  • l'angiographie;
  • rhéovasographie;
  • Échographie.

Il est impossible de guérir complètement la maladie, mais il est possible de réduire le taux de développement de la pathologie et d'éviter les complications.

Le traitement est effectué avec des médicaments, le plus souvent utilisé:

  • antispasmodiques;
  • des antibiotiques;
  • les anticoagulants;
  • les corticostéroïdes;
  • agents antiplaquettaires;
  • antipyrétiques;
  • vitamines.

La physiothérapie, la balnéologie et l'oxygénation hyperbare donnent un bon effet thérapeutique.

L'absence de traitement de l'endartérite conduit à une nécrose des tissus et au développement d'une gangrène, dont le traitement n'est effectué qu'à l'aide d'une amputation d'un membre.

Varices

Pathologie qui se développe en raison d'une circulation sanguine veineuse altérée. Le début de la maladie est l'apparition de petits réticules vasculaires sur les cuisses et le tibia, après quoi des tubercules noués des veines se forment sur la peau.

La nature et l'emplacement de la douleur

La douleur avec les varices est cambrée, douloureuse dans la nature. Parfois, la douleur est vive, lancinante, convulsive. Localisé principalement dans la région située sous l'articulation du genou, à la cheville et au bas de la jambe.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic et le traitement de la pathologie impliquent phlébologue. Le diagnostic de la maladie est établi par des tests fonctionnels, une échographie Doppler et un angioscanning par ultrasons.

Le traitement de la pathologie peut être chirurgical, compressif et médicamenteux.

Pieds plats

Déformation du pied, développement pendant la grossesse, effort physique intense, port de chaussures inconfortables, blessures. Parfois, les pieds plats sont héréditaires et peuvent être congénitaux.

La nature et l'emplacement de la douleur

Le pied plat est caractérisé par une lourdeur dans les jambes, une douleur dans les muscles, une douleur dans l'articulation du genou. De plus, les pieds plats sont souvent la cause de crampes nocturnes chez l'homme.

Diagnostic et traitement

Il est possible de diagnostiquer un pied plat après avoir examiné un patient et sur la base d'études réalisées telles que la podométrie, la plantographie et la radiographie du pied en projection latérale.

Le traitement de la pathologie chez l'adulte s'effectue à l'aide de massages, de procédures à l'eau, de physiothérapie.

Causes de la douleur chez les enfants

De nombreux parents s'inquiètent de la question: "Pourquoi le bébé a-t-il mal aux pieds la nuit?" Chez les patients plus jeunes, la douleur nocturne dans les jambes peut être due aux affections et maladies suivantes:

  • la scoliose;
  • dysplasie de la hanche;
  • changements hormonaux (chez les adolescents);
  • pathologie neurologique;
  • carence en vitamines et en micro-éléments;
  • lymphostase, etc.

Très souvent, la raison pour laquelle la jambe (pieds) des enfants fait mal la nuit est une affection appelée «douleur de la croissance». Les experts estiment que l'apparition de la douleur est associée à la croissance rapide des os de l'enfant. En même temps, le système musculaire est «en retard» dans la croissance, les muscles et les tendons s'étirent et compriment les articulations. L'intensité de la douleur et leur localisation sont différentes. Le plus souvent, le devant de la cuisse, le mollet et la jambe souffrent.

L'enfant se plaint de douleurs dans les jambes, semblables à celles provoquées par un effort physique intense.

Si un enfant se plaint de douleurs nocturnes aux jambes, il est nécessaire de le montrer au médecin et de le soumettre à un examen approfondi. La détection précoce des processus pathologiques aidera à éviter le développement de complications.

Dans quel cas l'aide urgente du médecin est nécessaire?

Demander l'aide urgente d'un spécialiste si:

  • les douleurs aiguës dans les jambes ne passent pas longtemps et ne s'arrêtent pas avec des analgésiques;
  • les jambes étaient engourdies, enflées, avaient perdu la sensation;
  • la douleur est ressentie non seulement dans les jambes, mais également dans d'autres parties du corps;
  • la peau des membres inférieurs s'est durcie, a changé de couleur;
  • la douleur à la jambe a été précédée par une blessure.

Et aussi, assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Premiers secours

Si vous ressentez une douleur dans les jambes, les experts recommandent de ne pas reporter la visite au médecin. Mais si la consultation est indisponible pour une raison quelconque ou si la douleur apparaît rarement et ne s'accompagne d'aucun symptôme supplémentaire, vous pouvez aider le patient vous-même.

Lors d'une crise de douleur intense, vous pouvez prendre la pilule d'un médicament anesthésique - par exemple, l'ibuprofène.

La douleur douloureuse peut diminuer lors d’un léger massage des jambes (pieds, muscles du mollet).

Si les jambes vous font mal la nuit et que les causes de la douleur sont des pathologies vasculaires ou des varices, il est nécessaire de prendre une telle position allongée de manière à ce que les jambes soient au-dessus du niveau de la tête.

Une douleur dans les jambes qui se produit au repos ou la nuit est un symptôme qui ne peut être ignoré. De nombreuses pathologies, dont le symptôme est une douleur aux membres inférieurs, peuvent avoir des conséquences irréversibles dangereuses pour la santé mais aussi pour la vie du patient.

Douleur dans les articulations des jambes - causes, nature, traitement

Quelles maladies provoquent des douleurs dans les articulations des jambes?

Les principales articulations des membres inférieurs sont:
1. La hanche rejoint le fémur et l’os pelvien.
2. Le genou reliant l'os tibial, le fémur et la rotule.
3. Cheville - la connexion des os fibulaire, tibial et du ramus.
4. Les articulations du pied et des orteils.

De nombreux troubles entraînent des douleurs dans les articulations des jambes. Par conséquent, il est plus pratique de les décrire, en les divisant en pathologies pouvant survenir dans l’une quelconque des articulations ci-dessus et en maladies propres à une région donnée.

Maladies courantes provoquant des douleurs dans les articulations des jambes:

  • l'arthrite;
  • l'arthrose;
  • inflammation des ligaments et des tendons des articulations;
  • lésions de la colonne vertébrale;
  • l'ostéomyélite;
  • formation d'ostéophytes;
  • gonflement des articulations;
  • chondrocalcinose;
  • bursite;
  • fasciite diffuse;
  • chondromatose synoviale;
  • l'hémophilie.

Lésions d'articulations spécifiques:
  • luxations de la hanche, du genou et de la cheville;
  • lésion du ligament patellaire;
  • dommages au ménisque du genou;
  • rupture du kyste poplité;
  • dommages au tendon d'Achille;
  • dommages aux ligaments de la cheville;
  • pied plat.

L'arthrite

L'arthrite est un processus inflammatoire dans l'articulation, qui est une manifestation de l'une des maladies systémiques du tissu conjonctif:

  • le psoriasis;
  • lupus érythémateux disséminé;
  • rhumatisme;
  • pathologies auto-immunes;
  • trouble métabolique.

Il existe 2 formes d'arthrite:
1. aiguë, caractérisée par une douleur intense, un gonflement, une fièvre dans la région de l'articulation et une rougeur de la peau.
2. Chronique, en procédant lentement, sans expression et provoquant des douleurs périodiquement, occasionnellement.

Ce symptôme implicite dans le second cas est en réalité le principal danger de la forme chronique d'arthrite. Le patient ne fait pas attention à la maladie existante pendant une longue période et peut ainsi amener la lésion douloureuse à la destruction complète.

Les douleurs arthritiques dans les articulations des membres inférieurs ont le plus souvent une intensité plutôt prononcée. Cela se produit non seulement pendant les mouvements, mais aussi en paix. En outre, pour toute arthrite, on observe un gonflement grave et une enflure de la zone touchée. La peau recouvrant une articulation enflammée acquiert une teinte rouge ou violette. La température locale augmente également. L'arthrite est également caractérisée par une mobilité limitée de l'articulation: sa flexion et son extension sont altérées.

Polyarthrite rhumatoïde

La cause de la polyarthrite rhumatoïde est que le système immunitaire du patient, pour une raison inconnue, perçoit les cellules de son propre organisme comme étranger et tente de les détruire. Cela conduit à une inflammation, à un dysfonctionnement et, par conséquent, au développement de la maladie.

L'évolution de la polyarthrite rhumatoïde est généralement chronique. L'inflammation s'attaque d'abord aux articulations des mains ou des orteils, puis se propage à travers les membres, affectant progressivement toutes les articulations du bas jusqu'aux jambes et aux bras.

Le trait le plus caractéristique de cette maladie est la symétrie des dommages articulaires. Cela signifie que le processus inflammatoire se développe simultanément dans les mêmes articulations des deux membres (par exemple, les deux articulations du genou ou de la hanche commencent à être perturbées).

Dans les zones touchées par la maladie, il y a un gonflement et une rougeur de la peau. Les membres ne bougent pas complètement en eux. Et les joints eux-mêmes acquièrent une forme de fuseau caractéristique.

Les douleurs sont permanentes ou périodiques. Une douleur aiguë et sévère pour cette maladie n’est pas caractéristique. Ils sont assez tangibles, mais tout à fait tolérables. Une personne remarque une raideur - difficulté de mouvement pendant plusieurs heures après le sommeil. Le patient dit qu'il a besoin de "se disperser". Après l'exercice, la douleur est quelque peu réduite.

En l'absence de traitement rapide, des luxations et des subluxations peuvent se développer dans les articulations touchées. Il y a deux raisons principales à ces conditions:
1. Les ligaments et les capsules articulaires sont détruits, ce qui prive les articulations de la stabilité. Dans le même temps, les tendons continuent d'avoir des envies de fumer. Cela provoque une déformation.
2. Les tendons peuvent s’effondrer et une inflammation se développe également. Ils sont remplacés par du tissu cicatriciel et des déchirures aux endroits où ils sont soumis à des frictions et à des pressions.

Arthrite psoriasique

Le rhumatisme psoriasique se développe dans la plupart des cas chez des patients qui présentent déjà des plaques psoriasiques sur la peau - plaques sèches squameuses rougeâtres à la surface du corps et du cuir chevelu.

Pour les lésions psoriasiques des articulations des membres inférieurs, en particulier des doigts, se caractérise par une "inflammation axiale". Immédiatement, toutes les petites articulations du doigt sont atteintes, il devient rouge et prend la forme d'une saucisse. De plus, cette maladie n'est pas caractérisée par la symétrie du processus.

Arthrite goutteuse

La goutte est une maladie causée par des troubles métaboliques, en particulier les purines. Elle est causée par une augmentation de la concentration d'acide urique dans le sang et par le dépôt de ses sels (urates) dans les tissus articulaires.

Le plus souvent, le premier signe d'une attaque goutteuse est une douleur dans l'articulation du gros orteil. Mais avec la progression de la lésion, le processus pathologique implique progressivement de plus en plus d'articulations. Cette maladie s'appelle polyarthrite.

L'attaque de la goutte commence principalement la nuit. Il se caractérise par une augmentation rapide de la température locale autour de l'articulation touchée et par une rougeur. Son œdème et sa douleur augmentent également rapidement. Une douleur brûlante peut se propager des orteils jusqu’à la jambe. En moyenne, la durée d'une attaque goutteuse typique varie de quelques jours à plusieurs semaines.

Les exacerbations de cette maladie sont observées 2 à 6 fois par an. Les facteurs pouvant déclencher une attaque sont les suivants:

  • des erreurs dans le régime alimentaire sous la forme d'une grande quantité de viande ou d'aliments gras;
  • abus d'alcool;
  • abus de thé infusé, de café ou de cacao;
  • procédures intensives de bain.

Un autre signe caractéristique de la goutte est le tophi, qui se présente sous la forme de foyers de phoques pathologiques situés dans le tissu sous-cutané. Ils se forment généralement sur les articulations touchées, sur les surfaces extenseurs de la jambe et des cuisses, sur les tendons d'Achille, sur les oreillettes ou sur le front du patient.
Plus sur l'arthrite

Ostéoarthrose

La douleur dans les articulations des membres inférieurs peut être troublante en raison de l'arthrose, une maladie basée sur l'usure précoce du cartilage recouvrant les articulations des os. Ce cartilage est aminci, craquelé, déshydraté et perd ses propriétés d'amortissement. Tout cela se manifeste par la douleur. Dans la plupart des cas, cette maladie affecte les personnes âgées. Mais on trouve également des formes d'ostéoarthrose familiales et héréditaires. Dans ce cas, le début de la maladie est noté à l'adolescence, voire même dans l'enfance.

La douleur de l'arthrose est plus fréquente dans le genou que dans les articulations de la hanche. Mais cette pathologie peut également affecter les petites articulations des pieds.

Symptômes classiques de l'ostéoarthrose:

  • douleur pendant l'effort physique;
  • douleur avec pression sur la région articulaire;
  • restriction de mouvement en elle.

La douleur dans l'arthrose est généralement sourde, s'intensifie pendant la journée, en particulier lors d'un effort physique. Son intensité est bien moindre les matins et après un long repos. Périodiquement dans les articulations, on peut entendre des claquements et des craquements caractéristiques. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le syndrome douloureux augmente. La douleur ne cesse pas après le repos et peut apparaître même la nuit. Le cours de l'arthrose est ondulant: parfois, l'exacerbation dure plusieurs mois et parfois, la crise peut s'arrêter en quelques jours.

Inflammation des ligaments et des tendons des articulations des jambes

La tendinite, ou tendinose, est un groupe de lésions inflammatoires du tendon. Si le processus s'étend au tendon et à la coquille qui l’entoure, on parle alors de tendovaginite. Les deux maladies sont caractérisées par une douleur et une altération de la motricité.

Les articulations des membres inférieurs sont fixées par un assez grand nombre de ligaments et de tendons. Par conséquent, les processus inflammatoires en eux conduiront toujours à l'apparition de douleurs dans l'articulation elle-même. En outre, lorsque l'inflammation des tendons diminue leur force. Cela crée le danger d'apparition de ruptures et donc de dislocations articulaires.

Les principaux symptômes d'inflammation des tendons sont:

  • douleur lors de mouvements actifs impliquant le tendon affecté;
  • la relative indolence des mêmes mouvements passifs (c'est-à-dire ceux que l'autre personne effectue avec l'articulation du patient);
  • douleur en appuyant sur un tendon enflammé;
  • une augmentation de la température de la peau et des rougeurs sur le tendon affecté;
  • croquer lorsque vous vous déplacez dans une articulation avec un tendon affecté.

Douleur dans les articulations des jambes avec des lésions de la colonne vertébrale

Dans de nombreux cas, la douleur dans les membres inférieurs est reflétée et provient des segments endommagés de la colonne lombo-sacrée. Une telle douleur réfléchie ne présente aucune manifestation définissable visuellement sous la forme de modifications de l'apparence des articulations touchées. De plus, dans de tels cas, la mobilité de l'articulation est entièrement préservée.

La principale différence par rapport aux lésions articulaires est la nature de la douleur:
1. La douleur provoquée par des blessures à la colonne vertébrale gêne le patient non seulement pendant les mouvements des jambes, mais également au repos, et peut même dans certains cas se réveiller la nuit.
2. Les sensations douloureuses ne se manifestent pas strictement dans la zone de l'articulation touchée, mais se propagent dans celle-ci à partir de la région lombaire, comme si elles transperçaient toute la jambe.

La cause de cette douleur peut être la violation des voies nerveuses dans les hernies intervertébrales ou l’ostéochondrose de la colonne vertébrale. Ces troubles conduisent également au développement d'une sciatique - une inflammation des racines nerveuses quittant la moelle épinière.

Le symptôme principal de la sciatique est une douleur le long des nerfs impliqués, un changement de sensibilité en fonction de son augmentation ou de sa diminution. Parfois, des troubles moteurs sont également associés. Lorsque la radiculite lombo-sacrée affecte le nerf sciatique, qui innerve tout le membre inférieur. Cette maladie est aussi appelée sciatique. Le plus souvent, cette maladie se développe avec l'ostéochondrose de la colonne lombaire. Et la colonne vertébrale elle-même ne doit pas être dérangée - une personne ne ressentira de douleur que le long du nerf sciatique.

Lorsque des douleurs sciatiques sont observées dans le bas du dos et dans la région sacrale, ainsi que sur les fesses. La douleur augmente avec le mouvement et "donne" aux articulations de la cuisse, de la jambe et du pied. Symptôme caractéristique de la sciatique - se penche et appuie sur la jambe douloureuse au lit. De telles manipulations entraînent une réduction de la douleur. Souvent, le syndrome douloureux est accompagné d’un membre froid, d’un engourdissement de la peau et d’une "chair de poule rampante".

La sciatique lombo-sacrée se caractérise par:

  • douleurs dans la région fessière, s'étendant du rein au pied;
  • augmentation de la douleur en position assise prolongée, éternuement ou toux;
  • engourdissement ou sensation de brûlure à la jambe;
  • fatigue, "matité", faiblesse et / ou lourdeur dans les jambes;
  • atrophie musculaire des membres inférieurs.

Ostéomyélite

L'ostéomyélite aiguë survient principalement pendant l'enfance. La maladie débute par une brusque augmentation de température allant jusqu'à 39-40 ° C. L'état du patient se détériore rapidement car son corps est intoxiqué. Les symptômes suivants sont exprimés:

  • maux de tête;
  • vomissements répétés;
  • des frissons;
  • jaunisse;
  • Parfois, il y a une perte de conscience et un délire.

Les deux premiers jours de la maladie se caractérisent par l'apparition de douleurs intenses dans la zone touchée. Le membre affecté est dans une position qui soulage la condition. Le patient ne peut pas bouger sa propre jambe touchée. Gonflement rapide des tissus. La peau sur le site de la lésion est rougie, tendue, souvent avec une augmentation de la température locale et un schéma veineux prononcé. L'arthrite des articulations situées à côté peut également se rejoindre.

Si la maladie devient chronique, l'état du patient s'améliore et l'intensité de la douleur dans le membre diminue. Les signes d'intoxication disparaissent, la température corporelle redevient normale. Des fistules (canaux reliant l'os à l'environnement externe) avec un écoulement purulent non abondant se forment dans le site de la lésion. Plusieurs fistules peuvent former un réseau complet dont les sorties s'ouvriront à une distance considérable de la lésion. Lorsque l'ostéomyélite développe davantage la raideur des articulations, le raccourcissement du membre affecté et la courbure des os.
Plus sur l'ostéomyélite

Douleur dans les articulations des bras et des jambes avec chondrocalcinose

La chondrocalcinose est une maladie associée au dépôt de calcifications dans le cartilage de l'articulation. Les sels de calcium nuisent à la mobilité dans l'articulation, entraînant l'apparition de douleurs et d'enflures. Il existe plusieurs formes de cette pathologie:

Pseudogoutte. Elle se caractérise par une douleur soudaine, un gonflement, une rougeur de la peau et une mobilité limitée dans l'articulation. Une crise de douleur est généralement accompagnée de fièvre et peut durer plusieurs semaines. Ces attaques chez certains patients apparaissent après la chirurgie (souvent, lorsque la glande parathyroïde est retirée), dans des pathologies vasculaires aiguës (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde) ou des blessures.
En l'absence d'attaque, tous ces symptômes disparaissent presque complètement.

Polyarthrite pseudo-vorévmatoïde. Cette maladie se caractérise par une raideur matinale, un gonflement, une déformation croissante des articulations et une limitation de leur mobilité.

Forme destructive. Plus fréquent chez les femmes de plus de 60 ans. Cette forme se présente sous forme de polyarthrite, c'est-à-dire qu'elle affecte plusieurs articulations à la fois. La maladie peut toucher à la fois les articulations de la hanche, du genou et de la cheville, ainsi que les articulations du coude et de l’épaule. La forme destructrice de la chondrocalcinose est accompagnée d'une douleur intense et d'une déficience grave de la fonction motrice.

Forme latente Le dépôt de sels de calcium dans les tissus cartilagineux peut ne pas se manifester. Dans ce cas, le syndrome douloureux est absent et la maladie est détectée radiologiquement.

Douleur aiguë aux articulations des jambes en présence d'ostéophytes

Les ostéophytes sont des excroissances qui se forment à la surface du cartilage et du tissu osseux. Ces excroissances marginales se produisent lors de charges mécaniques sur l'articulation ou à la suite de troubles du métabolisme du calcium. Ils sont souvent des compagnons d'arthrose.

L'apparition d'ostéophytes s'accompagne d'une limitation de la mobilité articulaire. De plus, ces formations sont toujours à l'origine de douleurs intenses résultant de lésions des tissus environnants lors des mouvements de l'articulation.

Bourses

La bursite est une inflammation du sac périarticulaire accompagnée d'une accumulation de liquide.

La bursite est une maladie indépendante, résultant de blessures chroniques, ou peut être une complication de l'arthrite. Le symptôme principal de cette maladie est un gonflement rond et mobile, de la taille d'un œuf de poule, dans la région de l'articulation touchée. Cette formation a une texture douce. Ce gonflement est généralement bien marqué et douloureux au toucher.

Dans la zone touchée, la température des tissus mous augmente et la peau devient violette. La bursite est presque toujours à des degrés divers, viole le mouvement dans le membre. Avec une durée prononcée de la maladie peut devenir chronique.

La microflore pathogène peut rejoindre l'inflammation. Ensuite, une bursite purulente se développe et tous les symptômes deviennent plus prononcés.
Plus sur la bursite

Fasciite diffuse

La fasciite diffuse est une maladie inflammatoire affectant la gaine de tissu conjonctif des muscles qui s'attachent à l'articulation. Elle se caractérise par une mobilité limitée, des douleurs de traction dans l'articulation et une diminution de la force musculaire.

En outre, cette maladie se manifeste par une modification des propriétés de la peau sur la zone touchée. Il grossit, perd son élasticité, devient comme une peau d'orange. Sous une telle peau, vous pouvez souvent sentir les foyers de phoques.

Pieds plats

L'une des causes de la douleur persistante dans les articulations des membres inférieurs peut être le pied plat. Avec cette pathologie, la voûte plantaire s’aplatit, elle devient aplatie, ce qui entraîne une violation de ses fonctions absorbant les chocs. Les charges d'inertie lors de la course ou de la marche peuvent atteindre jusqu'à 200% du poids du corps humain. La voûte plantaire est conçue pour les "éteindre", et si cela ne se produit pas, ils tombent alors sur les articulations et les muscles du membre inférieur. Le plus souvent, les articulations de la cheville et du genou sont touchées, car elles représentent la majeure partie de la charge.

Le pied plat se manifeste par une sensation de lourdeur «principale» dans les muscles, une douleur aux articulations lors du mouvement et une fatigue lors de la marche. De plus, la charge sur la colonne vertébrale augmente, car le corps doit en quelque sorte être compensé pour les chocs et les secousses.

Les principaux symptômes de flatfoot:

  • L'affaissement et l'usure des chaussures à l'intérieur;
  • fatigue très rapide et douleurs dans les muscles et les articulations des jambes lors de la marche et debout longtemps debout;
  • lourdeur dans les jambes, apparition de crampes et gonflement en fin de journée;
  • gonflement des articulations de la cheville;
  • augmenter la taille du pied en largeur.
En savoir plus sur flatfoot

Traitement de la douleur dans les articulations des jambes

Avec l'apparition de douleurs constantes dans les articulations des membres inférieurs, il n'est pas nécessaire de se lancer dans l'autodiagnostic et l'auto-traitement. Il y a toujours le risque de mal évaluer le degré de dommage qui s'est produit, ce qui signifie provoquer le développement de complications et la chronisation du processus. Vous devriez absolument visiter une consultation spécialisée.

En cas de douleur dans les articulations des jambes, vous devez contacter un traumatologue, un rhumatologue, un neurologue ou votre colonne vertébrale. Seul un médecin qualifié, après un examen approfondi et tous les examens instrumentaux nécessaires, est en mesure d’établir avec précision le diagnostic et de prescrire un traitement adéquat.