Douleur dans le bas du dos et les côtés de l'abdomen

Le bas du dos et le bas de l'abdomen pour diverses raisons. Selon la nature de l'inconfort, est déterminée par la circonstance qui a causé la douleur. L'inconfort est la «première cloche» des pathologies aiguës et chroniques nécessitant un traitement rapide. Pour pouvoir traiter le problème à temps, vous devez vous familiariser avec les raisons de son apparition, ses méthodes de traitement.

Pourquoi la taille et le bas-ventre font-ils mal?

Le bas-ventre et le dos sont parfois douloureux. Cela est dû au fait que dans la partie lombaire et inguinale du corps, il existe le même plexus nerveux. Les douleurs apparaissant dans cette zone passent dans une section de la colonne vertébrale. De ce fait, dans les zones supérieures du cerveau, elles ne diffèrent presque pas.

Pourquoi bas de l'abdomen et douleurs au bas du dos - maladies du système musculo-squelettique et des articulations:

  • lumbago;
  • sciatique;
  • ostéochondrose intervertébrale;
  • radiculite;
  • thrombophlébite;
  • athérosclérose des 3ème et 4ème stades;
  • arthrose des articulations de la colonne vertébrale;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • scoliose.

Nature de la douleur

Le bas du dos et le bas de l'abdomen sont douloureux à cause de maladies aiguës ou chroniques. Les sensations d'inconfort sont de différents types:

  • la douleur aiguë (saignement, rupture d'un organe) est caractérisée par des pulsions de douleur fortes et aiguës;
  • tiraillement, douleur sourde inhérente à l'inflammation chronique;
  • la douleur de la nature pulsante est inhérente à un pic de pression intracavitaire.

Le médecin orthopédiste établira un verdict clair après l'examen et les tests.

Causes communes

Il fait mal au bas-ventre et donne le bas du dos, souvent avec un étirement des muscles (le plus souvent après un swing). Il y a un décalage non seulement dans la colonne vertébrale par rapport à l'axe frontal, mais également dans les organes internes. Cela se reflète dans leur fonctionnalité, provoque divers dysfonctionnements qui provoquent l'apparition de la douleur.

Il y a plusieurs raisons:

Les responsables de la douleur dans la partie inférieure du corps deviennent également des maladies cancéreuses.

Causes chez les femmes:

  • Syndrome prémenstruel - les douleurs apparaissent en raison de contractions utérines spasmodiques, parfois des symptômes apparaissent sur le fond d’une inflammation chronique et d’adhésions;
  • courbure de l'utérus - est causée par une inflammation ou est une nuance congénitale, causée par une douleur légère;
  • myome - une formation sans danger, qui est marquée par des impulsions de douleur crampes;
  • annexite - inflammation des ovaires et de la trompe de Fallope, caractérisée par une douleur récurrente aiguë;
  • endométrose - les impulsions douloureuses sont permanentes et augmentent pendant la menstruation;
  • torsion des jambes du kyste - la compression des vaisseaux artériels et veineux qui l'alimentent se produit, la nécrose commence, la douleur s'intensifie avec le mouvement, accompagnée de vomissements;
  • rupture de l'ovaire ou de l'oviducte - douleur intolérable, évanouissements fréquents;

Pourquoi des crampes douloureuses apparaissent-elles pendant la grossesse?

  • menace de rejet fœtal, hypertonie de l'utérus;
  • début prématuré du travail;
  • le fœtus est retranché dans les trompes de Fallope;
  • dysfonctionnement gastrique.

Une fausse couche se produit lorsque l'effort physique accru, en portant des poids, parmi les stress. Le rejet du fœtus est souvent causé par des blessures, des infections, des maladies congénitales. La principale caractéristique est la présence de saignements de toute intensité.

Les troubles intestinaux sont causés par la pression du fœtus sur les organes internes. Il y a une douleur du type environnant, passant au bas du dos, ballonnements. Le régime devrait être revu.

De fortes impulsions de douleur dans la zone du côté droit signalent une grossesse extra-utérine. Une femme ressent une douleur insupportable, souvent des évanouissements. Cette condition est lourde de mort.

Causes de la douleur chez les hommes:

Certaines des conditions sont remplies de mort. Parfois, il tire le bas-ventre et le bas du dos en raison de problèmes neurologiques:

  • troubles chroniques du sommeil, stress;
  • stress émotionnel prolongé;
  • épisode dépressif anxieux récurrent.

Ces conditions sont traitées par un neurologue ou un psychothérapeute.

Premiers secours

Dans quelles situations une aide médicale urgente est requise:

  • les crampes ou les douleurs ne disparaissent pas longtemps, aggravées par les mouvements;
  • vomissements, hyperthermie, exsudat sanglant présent dans les produits de défécation;
  • l'estomac était enflé, dur, il n'y avait pas d'évacuation des selles pendant plus de 3 jours.

Quoi ne pas faire:

  • avant l'arrivée des médecins d'utiliser n'importe quel moyen;
  • mettre des lavements;
  • compresses chaudes.

En fonction de la raison établie, le traitement nécessaire est prescrit. Avant l’arrivée de l’équipe médicale, prenez une position confortable dans laquelle l’intensité de la douleur est minimale ou mettez un pansement froid à la place de la douleur.

Diagnostics

À l'examen, le médecin demande au patient quelle est la force, la nature de la douleur et également:

  • Y a-t-il des changements dans la température corporelle, des frissons, de la fièvre?
  • où la douleur est spécifiquement localisée;
  • Y a-t-il des vomissements, des saignements, des problèmes lors de l'évacuation de l'urine?

Une femme médecin malade demande s'il y a une grossesse menstruelle et présumée.

  1. Tests de laboratoire pour déterminer l'agent pathogène de l'herpès.
  2. Test sanguin général. Si le résultat est une augmentation du nombre de leucocytes, ESR - il s’agit d’une inflammation.
  3. L'étude de l'urine. Quand il y a une quantité accrue de leucocytes ou d'érythrocytes dans l'urine, il y a des problèmes avec les voies urinaires.
  4. Échographie des organes pelviens pour identifier la pathologie du système urinaire.
  5. Le diagnostic des pathologies sexuellement transmissibles est un antibiotique.
  6. Rayon X de la colonne vertébrale. L'étude de l'état des os du bassin et des différentes zones de la colonne vertébrale.
  7. Densitométrie d'absorption pour éliminer l'ostéoporose.

À des fins supplémentaires, l'irrigoscopie prescrite, l'endoscopie de l'estomac, l'urée.

Traitement

La douleur douloureuse dans le bas du dos et le bas de l'abdomen n'implique pas une thérapie générale, chaque cause nécessite un schéma thérapeutique individuel. Il existe une méthode de traitement symptomatique visant à éliminer les signes cliniques.

Méthodes pour soulager les symptômes de la douleur causée par des maladies du système musculo-squelettique.

  1. Prenez un anti-inflammatoire - Diclofenac, Ketorolac, Ketoprofen.
  2. Antispasmodiques - Analgin, Nurofen, Paracetamol. Pommade anesthésique - Gel rapide.
  3. Corticostéroïde signifie - Flutsinar. Ne buvez pas plus de 5 jours.

Vous pouvez également réparer les muscles et les os lombaires avec une serviette. Si le patient ne soupçonne pas la cause de la douleur, vous devez mesurer la température corporelle. Si l'hyperthermie est notée, il s'agit d'une maladie inflammatoire ou infectieuse. Dans ce cas, vous ne pouvez rien faire vous-même, attendez simplement l’équipe d’ambulances.

Le traitement des douleurs au bas du dos et au bas-ventre est effectué par un neuropathologiste. Les méthodes thérapeutiques sont conservatrices et opérationnelles.

En conclusion

Toute douleur dans la partie inférieure du corps indique à la fois des violations mineures et des pathologies présentant un danger mortel. Dans tous les cas, un besoin urgent de consulter un médecin. Douleur particulièrement dangereuse pendant la grossesse, à tout moment.

Douleurs au bas-ventre et au bas du dos

La douleur dans le bas-ventre et dans la région lombaire est une chose très désagréable causée par des maladies du système urogénital humain. Les femmes en souffrent beaucoup plus souvent que les hommes. Ils souffrent non seulement à cause de maladies gynécologiques, mais aussi pour un certain nombre d'autres raisons.
La douleur dans cette partie du corps peut être le signe de nombreuses pathologies très dangereuses qui menacent la vie d’une personne. Seul un médecin est en mesure de les diagnostiquer et de déterminer comment guérir la maladie. Il est très déconseillé d’auto-traiter ici. De plus, cela peut mettre la vie en danger.

Diagnostic, symptômes

Tout d'abord, tout médecin demande à un patient qui souffre de douleurs dans le bas de l'abdomen et du bas du dos de la force, de l'intensité de la douleur et de leurs autres caractéristiques. Il s'intéresse particulièrement à:

    Quelle est la nature de la douleur (crampes aiguës, douleurs).

Chez les patients, le médecin demandera si la douleur est liée à la menstruation, une grossesse possible.

Pour diagnostiquer l’origine de la douleur dans le bas de l’abdomen, ainsi que dans le bas du dos, les médecins procèdent comme suit:

  • Effectuer des tests de laboratoire pour la détection possible d'une infection par l'herpès.
  • Faites une numération sanguine complète. Si le test montre une augmentation du nombre de globules blancs, une augmentation de la RSE, la présence d'un processus inflammatoire est évidente.
  • Prenez l'urine pour l'analyse. En cas d'augmentation du nombre de leucocytes ou de globules rouges, des problèmes d'appareil urinaire sont probables.
  • Effectuer une échographie des organes situés dans la région pelvienne. Il est conçu pour que la douleur ne soit pas causée par des maladies du système génito-urinaire.
  • Des diagnostics spéciaux sont effectués pour identifier les maladies pouvant être détectées pendant les rapports sexuels (par exemple, ensemencement avec un antibiogramme).
  • Effectuer une étude aux rayons X des os du bassin et de certaines parties de la colonne vertébrale.
  • La densitométrie d'absorption est réalisée pour éliminer le risque d'ostéoporose.
  • L'irrigation est réalisée ainsi que l'endoscopie de l'estomac, des intestins et de la vessie.

Quelles sont les causes de la douleur abdominale et lombaire inférieure

La douleur peut être causée par diverses causes et maladies. Il est généralement très fort lorsque l’organe à l’intérieur du corps est cassé, qu’une perforation s’est produite et que la personne a des saignements internes.

Dans les inflammations chroniques, les douleurs sont sourdes, tiraillantes et avec une pression intracavitaire, elles ont généralement un caractère pulsatoire.

Voici les principales maladies dont le symptôme peut être une douleur au bas de l'abdomen et au bas du dos:

  • Inflammation de l'appendice (appendicite). La douleur est accompagnée de vomissements, de fièvre. Il est généralement fort, très aigu, mais dans certains cas, il peut être douloureux. Un traitement tardif de l'appendicite peut entraîner sa rupture et le développement d'une maladie mortelle - une septicémie de la cavité abdominale.
  • Infections dans le système d'excrétion des urines, inflammation de la vessie (urétrite, cystite, etc.). En plus des douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos, ces maladies sont également caractérisées par la présence de caillots sanguins dans les urines.
  • Diverses infections intestinales. La localisation de la douleur se situe généralement dans le bas de l'abdomen, mais elle se produit également dans le bas du dos. Elle a un caractère tirant. Les autres symptômes typiques d'infections intestinales incluent des inclusions de mucus et de sang dans les matières fécales. Vous devez immédiatement consulter un médecin, sinon tout peut aboutir à une complication grave - une septicémie (empoisonnement du sang). La transition soudaine d'une douleur tirante en une douleur de crampes est un signe qu'elle a déjà commencé.
  • Inflammation intestinale. Localisation de la douleur - dans le bas de l'abdomen. Il se rappelle aussi dans le dos et à l'aine. Si l'inflammation est ignorée, un ulcère du rectum ou du duodénum va bientôt apparaître.
  • La colite En plus de la douleur douloureuse dans la région lombaire, une personne a une augmentation de la température accompagnée de ballonnements. Au début, la douleur est aiguë, mais devient progressivement sourde (lorsque la maladie devient chronique).
  • Hernie inguinale. Lorsque l'organe interne pénètre sous la peau et que ses muscles sont pincés, le bas du dos est si douloureux que la personne peut même perdre conscience. Les autres symptômes courants de la hernie inguinale incluent des vomissements et des nausées. Sans opération, cela ne suffit pas, il faut appeler immédiatement l'ambulance.
  • Urolithiase. La douleur est périodique, sa nature est terne, mais elle peut aussi être aiguë (lorsque la pierre commence à bouger). Localisation dans différents bas-ventre et bas du dos.
  • Ostéochondrose. La destruction des vertèbres lombaires conduit à un pincement des racines nerveuses, à l'apparition d'une douleur tirante. Sa localisation est sur le dos, mais il peut être administré à la fois au bas du dos et au bas de l'abdomen.
  • Néoplasme. Les douleurs abdominales peuvent également signaler un cancer du système digestif et du système génito-urinaire.

Les causes peu fréquentes de douleur intense au bas du ventre et au bas du ventre incluent:

  • arthrose des articulations intervertébrales;
  • arthrite (rhumatoïde);
  • sténose (dans le canal intervertébral);
  • scoliose.

Les sensations douloureuses dans la zone du corps sont également possibles avec un accident vasculaire cérébral.

Caractéristiques de la douleur chez les femmes

L'apparition de douleur dans les régions inférieures de l'abdomen et dans la région lombaire chez les femmes provoque des maladies sexuelles, mais elles ne sont pas seules. En cas de maladies gynécologiques, la douleur est localisée dans le bas-ventre droit ou gauche, mais recouvre parfois toute la région abdominale et le bas du dos. Elle est un signe d'états et de maux tels que:

  • Syndrome prémenstruel. Accompagné d'une douleur sourde au bas de l'abdomen et au bas du dos. La cause du syndrome est une contraction spasmodique de l'utérus. Ils sont observés avant le début et dans les premiers jours de la menstruation. Le syndrome est causé par des processus inflammatoires ou adhésifs chroniques.
  • Douleurs menstruelles. Pendant la période de menstruation, l'utérus de la femme commence à augmenter, à se contracter, de sorte que le corps se débarrasse plus facilement des caillots sanguins. Des manifestations douloureuses dans le bas de l'abdomen, ainsi que dans la colonne lombaire, sont causées uniquement par ces contractions intenses. La femme a des hormones moins stables, plus les symptômes sont douloureux. Si elle a déjà accouché, de telles manifestations douloureuses parlent de maladies graves.
  • Kyste et autres néoplasmes bénins.
  • Apoplexie de l'ovaire. Cela se produit après un rapport sexuel, un effort physique, lorsque le follicule mature avec l'œuf est brisé. Localisation de la douleur dans les régions inférieures de l'abdomen, mais en même temps, elle est ressentie dans le bas du dos. Son personnage est pointu. Les symptômes associés sont les vertiges, les nausées et une faiblesse générale.
  • Inflammation des trompes de Fallope, du vagin ou de l'utérus. La douleur est forte, vive. Il est impossible de retarder le traitement de ces inflammations.
  • Courbure de l'utérus. Il est causé par des pics, la génétique. Localisation de la douleur - le bas-ventre. Ils ont un caractère tirant.
  • Annexite - les soi-disant processus inflammatoires de l'utérus. La maladie commence généralement après l'accouchement, l'avortement. Au début, la douleur n'est pas forte, leur localisation se situe dans le bas de l'abdomen. Si la maladie n'est pas traitée, une péritonite se développera (inflammation du péritoine du pelvis). Après cela, la douleur deviendra insupportable, sa localisation se déplacera vers l'aine (à droite ou à gauche).
  • Myome Il s'agit d'une tumeur bénigne souvent localisée dans le bas de l'abdomen, ainsi que dans la région lombaire du corps. Habituellement accompagné de crampes douloureuses.
  • Grossesse extra-utérine. Une fois que l'œuf fécondé a rejoint la trompe de Fallope, il y a des douleurs désagréables à la traction dans les régions inférieures de l'abdomen (droite ou gauche), qui se manifestent dans le bas du dos. Les différentes forces de saignement, perte de conscience sont des symptômes fréquents de cette condition. Les symptômes de la douleur augmentent pendant les mouvements et les selles. Éliminer la grossesse extra-utérine devrait être immédiatement - sinon vous ne pouvez pas éviter la rupture de la trompe de Fallope.
  • Endométriose (inflammation de la région de l'utérus et des ovaires). La douleur en présence de cette maladie est particulièrement forte pendant la menstruation.
  • Rupture de l'ovaire ou de l'oviducte. Les sensations douloureuses dans le bas-ventre avec cette maladie sont tout simplement insupportables, elles entraînent une perte de conscience. Un patient atteint d'une maladie similaire nécessite une intervention chirurgicale urgente, car le risque d'infection de la cavité abdominale est élevé une fois que du sang y est entré.
  • Exfoliation du placenta avant la fin de la grossesse. Le placenta est séparé des parois de l'utérus avant la naissance du bébé. La maladie est accompagnée d'une douleur intense dans le bas de l'abdomen. Leur caractère est terne, croissant, paroxystique. Les autres symptômes de la maladie sont des saignements, ainsi que des problèmes d'activité cardiaque fœtale.
  • La menace de fausse couche. La douleur est plus prononcée dans le bas de l'abdomen, mais dans la région lombaire, elle est plus faible.
  • Naissance prématurée. Accompagné de crampes, ainsi que de douleurs tiraillantes dans la région lombaire ou le bas de l'abdomen.

Le bas de l'abdomen et le bas du dos peuvent tomber malades immédiatement après l'avortement. Ici, les sensations douloureuses indiquent que l'avortement a échoué, que l'œuf fécondé n'a été que partiellement retiré. Traitez-le d'urgence, sinon il y aura une septicémie.

Ils ont mal après un rapport sexuel trop violent, après avoir brisé les murs ou un fornix vaginal, avec l'érosion cervicale, ses dommages.

Si, après un rapport sexuel, non seulement la douleur est ressentie, mais le sang est sécrété, la femme est probablement infectée par une infection (généralement la chlamydia).

Les polypes sont une autre raison fréquente de l'apparition d'une douleur dans le bas de l'abdomen après un rapport sexuel. Ils saignent souvent. Les polypes doivent être enlevés, car ils dégénèrent parfois en tumeurs malignes.

Des symptômes douloureux accompagnés de saignements après les rapports sexuels peuvent également être causés par une dysplasie (modifications pathologiques des cellules du col utérin).

En outre, chez les femmes, la douleur dans ces zones de l'abdomen peut être de nature psychogène, provoquée par le stress, la frustration et les troubles dépressifs. Dans un tel cas, la femme a besoin des conseils d'un psychothérapeute ou d'un psychiatre et éventuellement d'une psychopharmacothérapie.

Pourquoi le bas-ventre et le bas du dos font-ils mal aux hommes?

Chez les hommes, ils font beaucoup moins mal que chez les femmes. Comme pour les femmes, les principales raisons en sont les maladies de l'appareil reproducteur. Ceux-ci comprennent:

  • Prostatite C'est à cause de lui que de telles sensations douloureuses apparaissent habituellement. La douleur dans le processus d'uriner ou les selles est un autre symptôme fréquent d'inflammation de la prostate.
  • Orchoépididymite. Dans cette maladie, les testicules deviennent enflammés avec leurs appendices. Cela se produit à cause de la chlamydia, des gonocoques et d'autres microbes. La maladie peut aussi être causée par des blessures postopératoires. Les douleurs sont assez sévères. La fièvre, les nausées et la migraine sont d'autres symptômes courants de la maladie.

Comment se débarrasser d'une telle douleur

Il n'est pas recommandé aux médecins de se soigner eux-mêmes, d'essayer de les éliminer vous-même avec l'aide d'analgésiques. La première chose à faire est d'aller chez le médecin, qui diagnostiquera, prescrira un traitement adéquat. Une assistance médicale pour ces douleurs est nécessaire si:

  • Ils durent plus d'une heure.
  • Ils sont renforcés lorsqu'une personne bouge ou tousse.
  • Il n'y a pas de selles plus longues qu'un jour, mais il y a des flatulences.
  • Il y a des caillots de sang dans les selles ou une couleur noire anormale (signe de saignement interne).

La douleur dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos a de nombreuses causes et est causée à la fois par un étirement régulier des muscles pendant l'effort physique et par une maladie redoutable telle que la septicémie, qui survient lorsqu'un organe interne est rompu. Indépendamment ici le diagnostic n'est pas posé, et sans médecin, on ne peut pas faire. Lui seul peut tout expliquer et aider à se débarrasser de la souffrance. Essayer de vous débarrasser de la douleur est une entreprise très dangereuse qui pourrait aboutir à une tragédie. Donc, l'essentiel est de ne pas avoir peur de faire confiance aux médecins, car notre santé et donc notre qualité de vie en dépendent.

Pourquoi la femme a-t-elle le bas du dos et le bas-ventre?

Chez la femme, le bas du dos et le bas de l'abdomen font plus souvent mal que chez l'homme. Les causes peuvent être très différentes - des problèmes de dos aux infections gynécologiques. Pour prendre soin de votre santé, consultez un médecin - il établira le diagnostic correct.

Menstruation

Si la position de l'utérus est génétiquement légèrement dirigée vers le dos, cela peut exercer une pression sur le tissu nerveux. Il provoque des douleurs abdominales basses et le bas du dos chez les femmes. La menstruation provoque des contractions des muscles utérins. Et beaucoup de femmes sont si sensibles que de telles coupures leur font mal. Au fil des années, le niveau d'hormones sexuelles féminines a diminué et constitue en fait un analgésique naturel. Ainsi, les nerfs réagissent encore plus fortement à la pression et à la contraction musculaire.

Des gémissements dans le bas du dos sont également possibles car le niveau de liquide dans le corps de la femme change. Il ne laisse pas le corps dans le volume requis, de sorte que les tissus gonflent et que leur pression sur les nerfs augmente.

Lorsque la douleur devient trop forte, ou ne donne pas à dormir, provoque des nausées et une perte d'appétit, aller chez le médecin. Le meilleur de ce rôle pour ce rôle est l’endocrinologue et gynécologue.

Il est probable que vous ayez des problèmes de thyroïde, qui cesse de maintenir des hormones normales pour votre âge.

Afin d'éviter les douleurs au bas du dos et à l'estomac pendant les règles, de nombreuses femmes prennent des antispasmodiques et des analgésiques. Mais ce traitement n'est que symptomatique et est-il nécessaire de vous gaver de médicaments inutiles si la douleur dans votre cas est un symptôme normal? Pour décider vous et votre médecin.

Si vous souhaitez éviter les douleurs lors de la prochaine menstruation, prenez des mesures préventives. Passer au préalable toutes les études prescrites par le médecin pour écarter les maladies inflammatoires et infectieuses. La prévention comprend la thérapie par l'exercice, les traitements de massage.

Maladies gynécologiques

Il arrive que cela fasse mal dans la région lombaire et le bas de l'abdomen chez une femme et au-delà du cycle mensuel. Les raisons peuvent être variées et, pour les exclure, vous devrez passer un examen gynécologique:

  • Douleur d'un côté signalant une inflammation ou une rupture de l'ovaire;
  • Foyer inflammatoire dans l'utérus, le vagin, les trompes de Fallope;
  • Si les symptômes apparaissent après un avortement, il est possible que l'utérus n'ait pas été complètement nettoyé.
  • Un kyste ou une tumeur, bénigne ou maligne;
  • MST et inflammations basées sur eux. Un symptôme associé est le sang du vagin après un rapport sexuel;
  • Oncologie utérine.

Vaginisme

C'est une maladie dans laquelle une fille n'est pas capable d'un rapport sexuel. Ses muscles vaginaux et pelviens créent des crampes douloureuses qui affectent le bas du dos et le bas de l'abdomen. En conséquence, l'introduction du pénis est impossible en raison du fait que le vagin devient trop étroit. Le vaginisme se développe généralement avec des accès possibles, et ne torture pas à d'autres moments.

Les causes de la maladie sont les suivantes:

  • Peur des hommes et rapports sexuels;
  • Douleur vaginale;
  • États hystériques;
  • Traumatismes des organes féminins.

La grossesse

  • Risque de fausse couche ou d'accouchement précoce;
  • Maladies du système digestif;
  • Développement d'embryons en dehors de l'utérus.

Mais dans la plupart des cas, ces douleurs ne sont que la conséquence inévitable des changements survenus dans le corps d'une femme enceinte. Les os et les ligaments deviennent mous, s'étirent et l'utérus à croissance rapide exerce une pression sur le sacrum.

Appendicite

Un symptôme tel qu'une douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen peut indiquer une appendicite. En outre, dans la plupart des cas, l’inflammation de l’appendice se manifeste comme suit:

  • Ça fait mal beaucoup sur le côté droit sous les côtes;
  • Des spasmes musculaires abdominaux se produisent;
  • Nausées et vomissements sans soulagement;
  • La température augmente;
  • Il y a une transpiration abondante.

L'appendicite chez une femme est plus difficile à diagnostiquer. Les organes gynécologiques sont agencés de sorte qu'un diagnostiqueur expérimenté puisse facilement confondre son syndrome douloureux avec une appendicite.

Il est particulièrement difficile de diagnostiquer une appendicite pendant la grossesse, lorsque tous les organes de la cavité abdominale ont changé de position. Dans le même temps, les futures mères et si souvent se plaignent d'un grand nombre de douleurs différentes, et il n'est pas toujours possible de remarquer immédiatement les symptômes de l'appendicite. Oui, et d'autres manifestations de l'appendicite sont déjà devenues familières pour une femme enceinte - nausée, larmoiement.

Dans le diagnostic d'appendicite dans une telle situation, il ne faut pas se concentrer sur la nature du syndrome douloureux. Faites particulièrement attention aux nausées et aux vomissements. Quand une inflammation de l'appendice, ils vont entrer dans une forme très grave, leur lien avec la prise de nourriture va disparaître.

Inflammation intestinale

Le processus inflammatoire dans la région intestinale chez les femmes se manifeste par des symptômes tels que:

  • Douleur irradiant dans la région lombaire, l'aine ou le pubis;
  • La température augmente;
  • Disparaît l'appétit;
  • Le patient perd rapidement du poids;
  • La formation de gaz augmente;
  • La diarrhée en souffre souvent avec des traces de sang.
  • La formation de fissures anales, douleur au moment de la défécation.

Lorsque les symptômes ne se soignent pas eux-mêmes. Les processus inflammatoires, y compris au niveau de l'abdomen, peuvent se propager et affecter le foie, la colonne vertébrale, l'utérus et d'autres organes féminins.

Pyélonéphrite

Cette maladie à prédominance féminine, telle que la cystite, conduit souvent à un processus inflammatoire dans la région rénale. En raison de la taille réduite des voies urinaires, les organes urologiques des femmes sont plus sensibles à la pénétration d'agents pathogènes infectieux.

Si la pyélonéphrite devient une complication de la cystite, la douleur irradie dans le dos et le bas-ventre lombaires. Maux de dos après un effort physique, une fatigue chronique, des mouvements brusques et une levée de poids. De plus, une femme est tourmentée:

  • Frissons dans la région lombaire, frissons partout;
  • Douleur dans la région abdominale d'une femme;
  • Mictions fréquentes, surtout pendant le sommeil;
  • Températures subfébriles le soir;
  • La pression augmente dans les artères, le patient peut décider qu'il a une crise d'hypertension;
  • La femme se sent faible, brisée, on observe de la fatigue;
  • Ça fait mal, parfois étourdi. La conscience peut être confuse;
  • Les mains, les jambes et les joues gonflent - trop de liquide dans le corps à cause des mauvaises performances du système urinaire.

Ostéochondrose

Les modifications dégénératives-dystrophiques des disques intervertébraux sont la cause la plus fréquente de douleur dans la région lombaire. Au cours des dernières décennies, l'ostéochondrose est devenue plus jeune en raison du fait que les gens restent assis devant un ordinateur les jours ouvrables. La posture laisse beaucoup à désirer, la personne est généralement dans une posture très statique. En conséquence, les muscles lombaires s'affaiblissent, la circulation sanguine des disques intervertébraux se détériore. En outre, il y a des kilos en trop, ainsi que le bas du dos.

La douleur dans l'ostéochondrose tourmente de manière chronique ou paroxystique. Les douleurs chroniques ou les pressions sont causées par le séchage des disques, leurs blessures microscopiques et leur contact vertébral. Les attaques, les maux de dos se déclenchent en raison du clampage de la racine nerveuse. Ils sont accompagnés de spasmes musculaires puissants qui empêchent une femme de se détendre. Les spasmes sont la réponse défensive initiale du corps aux dommages causés au tissu nerveux. Ne les forcez pas à vaincre, mais plutôt à mieux vous détendre, prenez des analgésiques.

L'ostéochondrose est un processus régulier de destruction du tissu cartilagineux associé au vieillissement et à des charges permanentes, des microtraumatismes des disques. Pour le ralentir, il est nécessaire d’améliorer la circulation sanguine des disques et de réduire le stress qui s’exerce sur eux. Exercice, perdre du poids. Ne restez pas assis longtemps et ne pratiquez pas de sport avec du poids, du travail physique pénible.

Maladies infectieuses

Une grande liste d'espèces de bactéries peuvent pénétrer dans les organes internes de la cavité abdominale. Les processus inflammatoires et purulents commencent. Elle souffre de douleurs à la ceinture dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, s'étendant parfois jusqu'à la région pubienne et inguinale. Les masses fécales contiennent en même temps des traces de sang et du mucus. Une contamination étendue peut être une complication, vous devriez donc consulter un médecin dès que possible.

3 causes de douleur abdominale basse chez une femme - que faire?

Le beau sexe ressent souvent de l'inconfort dans la région pelvienne en raison des caractéristiques de la physiologie. Les changements d'humeur, la faiblesse, la somnolence, les vertiges s'ajoutent à la gêne. Si le problème gêne souvent, ne coïncide pas avec le cycle mensuel, il est nécessaire de réfléchir aux raisons pour lesquelles le bas-ventre et le bas du dos de la femme font mal. Que faire, quelles mesures d’effet thérapeutique utiliser - le médecin vous expliquera les résultats du diagnostic

Si les douleurs deviennent persistantes, limitent la mobilité, réduisent la qualité de vie, ne vous rendez pas à la clinique: de nombreuses causes d'inconfort sont loin d'être anodines. Le médecin déterminera pourquoi le bas-ventre est douloureux et fournira l'aide nécessaire à la femme.

Pourquoi fait mal au ventre et au bas du dos chez les femmes

La pratique montre que l'apparition de douleurs dans le bas du dos et l'abdomen chez les femmes est un problème courant.

  • quel personnage a des sensations désagréables (terne, tir, paroxystique);
  • combien de fois l'inconfort se produit;
  • si la température corporelle du patient augmente;
  • où la douleur est localisée: couvre le bas du dos, le centre de l'abdomen, le côté;
  • Y a-t-il des symptômes concomitants (vertiges, nausées, problèmes de miction, etc.).

Selon les résultats du sondage oral, le médecin présume que le bas du dos fait mal, ce qui se confirme ou se réfute après des tests de laboratoire.

L'inconfort n'est pas toujours associé à la menstruation. Ils sont souvent causés par des pathologies graves du corps, autres que des problèmes gynécologiques.

Maladie de l'intestin

La maladie intestinale est la cause de l’inconfort de la région pelvienne.

  • le patient a un mal de ventre;
  • on ressent une gêne au bas du dos, à l'aine et à la poitrine;
  • augmente la formation de gaz dans les intestins, à cause de ce qu'une femme sent que son estomac "éclate" de l'intérieur;
  • nausée, vomissement, perte d'appétit;
  • chaise cassée.

Si le patient a mal à l'intestin, le médecin peut suspecter les problèmes suivants: infection, empoisonnement, obstruction intestinale, colite ulcéreuse, perforation de l'intestin grêle, etc. Afin d’éliminer les sensations désagréables, il est impératif que vous consultiez un médecin: tout retard ou l’utilisation de méthodes traditionnelles entraîne une aggravation de la situation, une progression de la maladie.

Une attention particulière doit être portée au cas où les douleurs acquièrent un caractère de crampes. Nous devons appeler une ambulance: un symptôme similaire indique le danger de la maladie pour la vie d’une femme.

Rein

Douleur abdominale, irradiant dans le dos - manifestation des maladies suivantes associées aux reins: pyélonéphrite, kyste, développement de néoplasmes malins, insuffisance rénale. Ils sont dus à la malnutrition, à l'hypothermie, à une prédisposition héréditaire et à d'autres facteurs.

  • inconfort en urinant;
  • impuretés du sang dans l'urine;
  • turbidité de l'urine;
  • nausée, vomissements;
  • la diarrhée;
  • gonflement dans les jambes, sur le visage;
  • la migraine;
  • hypertension artérielle;
  • fatigue générale, dépression.

Si le problème gêne le patient pendant une longue période, une visite chez le médecin est nécessaire pour établir un diagnostic précis et prescrire un traitement.

Urolithiase

Les douleurs douloureuses qui s'étendent au dos sont un signe de lithiase urinaire. Il affecte les patients âgés de 25 à 50 ans. Les médecins expliquent le problème des effets néfastes d'une mauvaise écologie et du mode de vie inapproprié des patients.

Appendicite

Des sensations désagréables apparaissent soudainement, augmentant rapidement. Le patient peut avoir de la fièvre, ce qui indique une forme purulente de la maladie.

La douleur saisit la région épigastrique, puis se dirige vers l'estomac et le bas du dos, particulièrement préoccupée par le côté droit. Avec l'appendicite purulente, l'inconfort est plus faible, ce qui est causé par la perte de sensation par les terminaisons nerveuses. Perte de conscience possible, vomissements.

Souvent, une femme sent que la gêne à droite s'empare de la jambe. Cela la force à boiter en marchant. La faiblesse générale, l'irritabilité, les mictions et la diarrhée sont progressivement ajoutées.

En l'absence d'intervention médicale, une appendicite aiguë est fatale. Lorsque les symptômes apparaissent, vous devez appeler une ambulance. Avant son arrivée, vous devez mettre la patiente au lit, quelque chose de froid sur le ventre à droite ou sous la taille. Prendre des analgésiques est strictement interdit.

Vidéo

Vidéo - comment identifier une annexe enflammée?

Menstruation

Selon les statistiques, 70% des femmes ont mal au ventre et au bas du dos pendant la menstruation. La principale cause de gêne - une modification des niveaux hormonaux. Les muscles de la région pelvienne et de l'utérus commencent à se contracter, ce qui irrite les terminaisons nerveuses.

Il existe un symptôme caractéristique - tirer le bas-ventre d'une femme.

  • douleurs à la poitrine;
  • détérioration de l'humeur: la femme devient léthargique, nerveuse;
  • fatigue accrue;
  • une légère augmentation de la température corporelle;
  • selles molles;
  • vertiges, etc.

La pratique montre que l’inconfort mensuel concerne principalement les femmes qui n’ont pas accouché. La symptomatologie est dangereuse dans la mesure où elle peut être expliquée non seulement par des processus cycliques naturels, mais également par des maladies vénériennes, une endométriose et des processus inflammatoires dans les ovaires et les trompes de Fallope. Par conséquent, il est important que les femmes écoutent leur propre corps et puissent faire la distinction entre la norme et les signes de la maladie.

Douleur pendant la grossesse

Les femmes "en position" se plaignent souvent d'avoir le bas-ventre, le bas du dos. En règle générale, les médecins considèrent que les symptômes désagréables sont la norme. Aux premiers stades (premier et deuxième trimestres), ils sont causés par un déplacement du centre de gravité de la colonne vertébrale, un gain de poids, une augmentation du tonus musculaire dans la région pelvienne.

Dans les dernières périodes, le poids du fœtus atteint trois kilogrammes. La future mère n’est pas facile à porter un tel poids, elle est donc constamment préoccupée par la taille. Augmente la charge sur le système urinaire, il y a un gonflement, donc le bas-ventre fait mal. Parfois, l’inconfort est si grave qu’une femme préfère s’asseoir ou s’allonger la plupart du temps.

Les sensations de douleur sont considérées comme la norme; si elles ne sont pas acerbes, le ventre n'est pas dur. Dans ces cas, vous devez consulter un médecin et être examiné.

Grossesse extra-utérine

Un signe caractéristique d'une condition dangereuse est la douleur qui s'atténue dans l'abdomen et dans le bas du dos. La gêne est souvent localisée à droite ou à gauche - plus près de la trompe de Fallope touchée, aggravée lors de la marche ou de la rotation du corps. Une femme remarque un écoulement sanglant du vagin.

La douleur dans le bas du dos et dans la région pelvienne augmente progressivement, devenant insupportable, les crampes. Une grossesse extra-utérine est dangereuse pour la vie de la patiente. Par conséquent, si ses premiers symptômes apparaissent, il est urgent de consulter un médecin.

Diagnostics

Pour établir un diagnostic, le médecin organise une conversation orale avec la patiente afin d'identifier ses plaintes. Il s'intéresse à l'endroit où la douleur est localisée: de bas en haut, de côté, ceintures de l'abdomen et du bas du dos, etc., quel caractère est, à quelle fréquence il apparaît, quels symptômes supplémentaires sont accompagnés.

  • numération globulaire complète - un taux élevé de RSE indique le développement du processus inflammatoire dans le corps;
  • analyse d'urine - augmentation du nombre de globules blancs indique une maladie rénale;
  • Échographie des organes pelviens - vous permet d'exclure ou de confirmer des maladies du système génito-urinaire;
  • radiographie - révèle l'ostéochondrose et d'autres maladies de la colonne vertébrale;
  • densitométrie d'absorption - diagnostique l'ostéoporose;
  • irrigoscopie - le médecin examine le côlon et identifie les problèmes du tractus gastro-intestinal.

Selon les résultats de la recherche, le médecin tire des conclusions sur les causes de la gêne ressentie dans le bas du dos et sur les mesures à prendre dans ce cas.

Traitement

Lorsque le médecin a découvert pourquoi le patient avait mal au dos et au ventre en même temps, il prescrivait un traitement. Les méthodes d’effet thérapeutique varient en fonction de la cause de l’inconfort.

Si le dos fait mal en raison d'une appendicite aiguë, le patient est prescrit une opération dans 100% des cas. Le refus d'une intervention chirurgicale entraîne une issue fatale.

Lorsque des problèmes intestinaux sont détectés, on prescrit au patient des absorbants et / ou des antibiotiques, substances qui normalisent la microflore gastro-intestinale. Il est nécessaire d'ajuster le mode de vie et d'abandonner les mauvaises habitudes, de suivre un régime. Ignorer les prescriptions du médecin fera entrer le problème dans une phase chronique.

Si le bas du dos est douloureux en raison de problèmes de reins, on prescrit des analgésiques, des antispasmodiques, des médicaments antibactériens, des substances à la femme. Calculs de solvants. La thérapie combinée est choisie par le médecin individuellement. Il est combiné avec un régime strict.

Si un inconfort apparaît pendant la menstruation, il est facile de s'en débarrasser à l'aide d'analgésiques, utilisés sous forme de pilule ou de rectum. Pour les manifestations aiguës de la douleur, un médecin doit être consulté: une maladie gynécologique ou vénérienne peut en être la cause.

Si une femme a une grossesse extra-utérine, elle a besoin d'une hospitalisation urgente. En règle générale, une méthode chirurgicale est utilisée pour le traitement.

La pratique montre que les femmes se tournent vers les médecins lorsque la douleur est insupportable, mais même de faibles manifestations d'inconfort peuvent être des manifestations de pathologies dangereuses. Afin de ne pas déclencher la maladie, vous devez passer des tests et suivre les recommandations des médecins.

Pourquoi le dos et les maux de dos sur les côtés - donner des douleurs ci-dessous

La douleur aux côtés et au bas du dos est un phénomène courant, qui peut avoir des dizaines de causes, allant de maladies du système musculo-squelettique à des anomalies dans le fonctionnement de la cavité abdominale et du système urinaire.

Pour diagnostiquer avec précision la pathologie qui provoque une gêne derrière les omoplates, il faut d’abord déterminer la nature et les caractéristiques de la gêne.

Qu'est-ce que cela signifie? Une douleur ressentie simultanément des deux côtés dans le bas du dos et sur les côtés, ou un tel état peut-il entraîner un risque grave pour la santé?

Causes de la pathologie

La douleur, qui est ressentie simultanément du côté de la taille au niveau de la taille et à plusieurs endroits, est appelée irradiant ou reflétée en médecine - le mécanisme de son développement est la stimulation de plusieurs branches du nerf innervant les structures internes et les tissus.

Pour cette raison, la douleur ci-dessous, irradiant vers d'autres endroits, indique dans certains cas des symptômes si flous et si indistincts que même le patient lui-même n'est pas en mesure de déterminer avec précision leur source.

Différents organes se trouvent dans la projection du bas du dos et des côtés - il s’agit de la partie inférieure de la colonne lombaire, des reins, des organes abdominaux, des organes de reproduction chez la femme. Par conséquent, pour bien diagnostiquer la douleur des côtés et du bas du dos, vous devriez consulter un médecin.

Des sensations désagréables dans le bas du dos et sur les côtés peuvent apparaître chez des personnes en bonne santé en raison d'hypothermie ou d'effort physique excessif, mais dans ce cas, elles sont temporaires et disparaissent après un repos ou l'application de pommades chauffantes.

La nature du syndrome douloureux joue un rôle important dans la détermination de sa cause. Chacune des pathologies présente des caractéristiques cliniques qui doivent être prises en compte lors du diagnostic.

  • La douleur aiguë est caractéristique des affections qui nécessitent un traitement rapide par un médecin et parfois une attention médicale immédiate. Elle indique des processus pathologiques graves dans les organes internes ou les structures de la colonne vertébrale - coliques hépatiques et rénales, maladies du tractus gastro-intestinal, des reins et du système reproducteur au stade aigu, hernie spinale, névralgie intercostale.
  • Un malaise gémissant apparaît dans les pathologies chroniques, le plus souvent dans les maladies de la colonne vertébrale - ostéochondrose, protrusions, scoliose, etc., surtout s’il survient après un long séjour dans une position ou un effort physique.
  • Les douleurs tiraillantes sont un symptôme courant des maladies du système reproducteur et urogénital chez la femme, ainsi que des troubles du foie. En outre, il est souvent observé chez les femmes enceintes au cours des deuxième et troisième trimestres en raison de la pression exercée par le fœtus en croissance.
  • Des douleurs sourdes peuvent indiquer des processus inflammatoires ou infectieux dans la vésicule biliaire et les reins, parfois des maladies de la colonne lombaire et sacrée.
  • Des attaques aiguës et douloureuses sont observées avec une radiculite, des protrusions et des hernies de disques intervertébraux, ainsi que des coliques rénales et hépatiques, des spasmes dans l'intestin et d'autres organes.
  • L'inconfort ressenti constamment, souvent révélateur de pathologies inflammatoires et infectieuses de la vessie, des reins et du système reproducteur, peut également être ressenti pendant la grossesse.
  • En règle générale, la douleur due au zona est un symptôme de la pancréatite et d'autres maladies du tube digestif, du système urinaire, des maladies gynécologiques: une douleur intense, dans de tels cas, évoque une évolution aiguë de la maladie, une faiblesse, des tiraillements ou des courbatures - à propos de la forme chronique.

La nature de la douleur étant un concept subjectif, il est impossible de déterminer la cause de la maladie uniquement à l'aide de cet indicateur - il convient de prendre en compte des symptômes supplémentaires et d'autres facteurs.

Pourquoi donne aux côtés droit et gauche

Troubles de la colonne vertébrale

Les processus dégénératifs, les blessures et autres pathologies des vertèbres, des disques intervertébraux ou des structures proches (nerfs, muscles) sont des causes courantes de sensations désagréables sur les côtés.

Le plus souvent dans ce cas, la colonne vertébrale lombaire ou sacrée souffre, moins souvent la douleur peut irradier plus bas en raison de lésions de la région thoracique.

Déplacement du disque vertébral

Le spondylolisthésis est un déplacement du corps vertébral par rapport à un autre avec une déviation de l'axe de la colonne vertébrale. Chez le peuple, on parle souvent de «déplacement du disque intervertébral», mais une telle formulation est erronée, car seules les vertèbres peuvent être déplacées.

La pathologie se développe pour diverses raisons (traumatismes, changements liés à l'âge, charges anormales, etc.) et entraîne une irritation des fibres nerveuses ou leur maintien complet, ce qui provoque un gonflement, une inflammation et des douleurs dorsales aiguës.

Ostéochondrose

Des modifications dégénératives de la colonne vertébrale, ou ostéochondrose, sont le plus souvent observées chez les personnes âgées.

En raison de l’impact des facteurs négatifs, les processus de nutrition des tissus cartilagineux de la colonne vertébrale sont perturbés, ce qui entraîne une perte d’élasticité et de capacité de régénération.

Les principaux symptômes de l'ostéochondrose sont la restriction de la mobilité de la colonne vertébrale et des brûlures, des douleurs dans le dos, des douleurs dans le dos, y compris dans le bas du dos et sur les côtés.

À la manifestation des symptômes sûrement mettre une visite chez le médecin.

Fractures Vertébrales

La fracture vertébrale est une lésion grave du système musculo-squelettique qui nécessite un traitement complet à long terme. Les atteintes à l'intégrité du tissu osseux sont dues à des influences externes (rebond, chute de hauteur, etc.) et se manifestent principalement dans le syndrome de la douleur.

Ses caractéristiques dépendent de l'étendue et de la localisation des dommages, mais le plus souvent, le syndrome douloureux est intense, le zona, accompagné de troubles neurologiques - troubles de la sensibilité des membres, maux de tête, etc.

Scoliose

La scoliose est une courbure de la colonne vertébrale, qui provoque une asymétrie de la figure et une perturbation des organes internes.

Aux stades précoces, la maladie se manifeste par une gêne et des douleurs dans différentes parties du dos (avec des lésions lombaires localisées sur les côtés et au bas du dos), de la fatigue et une altération de la mobilité de la colonne vertébrale, ainsi que des problèmes de miction et de défécation.

Spondyloarthrose Ankylosante

La spondylarthrose ankylosante (spondylarthrite ankylosante) est une pathologie assez rare du système musculo-squelettique qui affecte les articulations intervertébrales, des épaules et de la hanche.

Les symptômes incluent des douleurs dorsales et latérales, aggravées par la tension musculaire et les changements climatiques, la courbure de la colonne vertébrale, la parésie et la paralysie. La maladie est incurable, elle progresse lentement mais régulièrement et conduit généralement à une invalidité.

Hernie coccygienne

La hernie coccygienne est moins commune que la hernie dans les autres parties de la colonne vertébrale, car les vertèbres sacrées sont plus fortes et plus durables.

Il se développe en raison d'une combinaison de facteurs, notamment des maladies dégénératives du système musculo-squelettique, des infections et des inflammations des organes internes et des blessures.

En cas de hernie coccygienne, le patient ressent une douleur intense dans la région du coccyx et du bas du dos, qui est donnée sur les côtés et le périnée, aggravée en position assise et non soulagée par des analgésiques.

Les femmes sont le plus souvent touchées par une hernie coccygienne, car le facteur déclencheur le plus courant de la maladie est le travail pénible.

Maladies des organes internes

Les sensations de combat dans le bas du dos et les côtés présentant des pathologies des organes internes sont appelées secondaires. Contrairement aux symptômes de maladies du système musculo-squelettique, ils ne sont pas associés à des mouvements ou à une modification de la position du corps et sont accompagnés d'une perturbation des autres systèmes du corps.

Système urinaire

Les maladies du système urinaire, qui peuvent causer des douleurs aux côtés, comprennent des processus inflammatoires et infectieux de la vessie, la formation de calculs et le blocage des uretères.

Selon l'évolution clinique de la pathologie, le malaise peut être douloureux, oppressant ou aigu, d'intensité différente, et s'accompagne le plus souvent d'une miction altérée, d'une fièvre, d'une faiblesse générale.

Maladie rénale

Les caractéristiques de la douleur sur les côtés des pathologies des reins sont qu'elles sont localisées un peu plus haut que la taille, ont souvent le caractère de zona et donnent au bas-ventre, au nombril, à l'aine. Certaines maladies rénales (polykystose, tumeurs malignes, pyélonéphrite) se développent lentement et sont donc accompagnées d'un léger inconfort. En cas de colique rénale et de blocage de l'uretère, la douleur est si intense qu'elle provoque parfois un choc douloureux.

Cirrhose du foie

La cirrhose du foie est une maladie grave qui se caractérise par la mort des tissus de l'organe et leur remplacement par des fibres fibreuses. Elle entraîne souvent la mort. Le processus pathologique peut indiquer une douleur dans la région lombaire, qui peut être un zona, mais est le plus souvent localisée dans le côté droit, un goût amer dans la bouche (manifesté le matin), des troubles récurrents de la défécation et une perte de poids.

Pathologies intestinales

Des troubles de l'intestin, de la vésicule biliaire, du pancréas et d'autres organes digestifs manifestent un inconfort dû au caractère terne et terne de la cavité abdominale, du bas du dos et des côtés, mais une exacerbation de maladies peut provoquer des douleurs aiguës et aiguës.

En règle générale, ils sont clairement associés au fait de manger (ils apparaissent à jeun, après avoir mangé ou consommé certains aliments) et sont accompagnés de distension abdominale, d'éructations, de flatulences et d'une formation accrue de gaz.

Caractéristiques chez les femmes

Chez les femmes, on observe plus souvent des douleurs sur les côtés que chez les hommes, en raison des caractéristiques anatomiques du corps de la femme. Les organes reproducteurs sont situés dans la cavité abdominale du sexe faible, ce qui provoque souvent des sensations désagréables dans la région pelvienne, et les infections et les inflammations urinaires se développent plus souvent chez eux que chez les hommes.

Dans les maladies féminines

La douleur douloureuse et lancinante sur les côtés n’est pas rare chez les femmes présentant des modifications des niveaux hormonaux, une nouvelle croissance des organes de reproduction, des troubles congénitaux (par exemple, un rejet ou une flexion de l’utérus).

Les autres causes de douleur persistante sont les infections génitales, les fibromes, les annexites, l’endométriose et d’autres processus inflammatoires.

Symptômes supplémentaires des maladies ci-dessus - troubles menstruels, infertilité, détérioration du bien-être général.

Chez de nombreuses femmes, la douleur dans les côtés est la norme physiologique pendant la menstruation - dans ce cas, elle est douloureuse par nature, peut être facilement éliminée en prenant des antispasmodiques et ne s'accompagne pas de symptômes supplémentaires.

Pendant la grossesse

Pendant la grossesse, des douleurs au niveau des côtés et du bas du dos surviennent généralement après le premier trimestre, lorsque le fœtus en croissance commence à exercer une pression sur la colonne vertébrale et les organes internes.

Dans les premières semaines de la grossesse, ce symptôme peut être un signe de changements hormonaux dans le corps, d'affaiblissement des ligaments et des muscles, ainsi que du début de la fausse couche. Dans ce cas, la douleur est intense, accompagnée de saignements ou de pertes vaginales sanglantes, de faiblesse et de détérioration de l'état général.

Après l'accouchement

Toutes les femmes, sans exception, ressentent des douleurs dans le bas de l'abdomen, sur les côtés et dans le bas du dos - elles font partie des processus de régénération du système reproducteur. Immédiatement après l'accouchement, ils peuvent être assez forts, mais après quelques jours, ils s'atténuent progressivement et disparaissent complètement au bout de deux à quatre semaines.

Caractéristiques chez les hommes

Chez l’homme, les causes de l’hyperplasie prostatique, de la prostatite et moins souvent de la cystite et d’autres maladies de la vessie sont les causes de douleurs douloureuses et douloureuses s’étendant sur les côtés, le bas de l’abdomen, l’aine et les jambes. Parmi les autres manifestations peuvent être notées obstruction de l'urine, dysfonctionnement sexuel et impuissance, avec les maladies sexuellement transmissibles, l'écoulement purulent de l'urètre est noté.

En cas d’infections génitales chez les hommes, le traitement doit être administré aux deux partenaires, même dans les cas où les symptômes de la femme sont absents.

Méthodes de traitement

Il est fortement déconseillé de se soigner soi-même en cas de douleurs fréquentes aux côtés, en particulier si elles s'accompagnent de manifestations supplémentaires. Toute mesure peut brouiller l'image de la maladie, compliquer le diagnostic ou aggraver l'état du patient.

Médicaments

Les médicaments suivants sont utilisés pour soulager la douleur des côtés et du bas du dos:

  • les analgésiques (Ketanov, Ketorol, Analgin);
  • antispasmodiques (No-shpa, Papaverin, Drotaverin, Baralgin);
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Nurofen, Ibuprofen, Indomethacin);
  • analgésiques narcotiques (tramadol).

Les médicaments les plus couramment utilisés, sous forme de comprimés ou d’injections, pour soulager la douleur associée aux pathologies de la colonne vertébrale, vous pouvez appliquer une pommade chauffante ou rafraîchissante sur les zones touchées.

Des blocages de novocaïne ou des injections de narcotiques peuvent soulager des douleurs atroces et atroces, mais ces procédures ne sont pratiquées que sur prescription d'un médecin dans un établissement médical.

L’exercice thérapeutique est l’un des moyens d’éliminer l’inconfort des pathologies du système musculo-squelettique et des crampes menstruelles. Les exercices doivent être effectués avec soin, sans surcharger les muscles, en évitant les mouvements brusques et en augmentant le syndrome douloureux.

Pendant la grossesse et les maladies gynécologiques, les exercices de respiration et le yoga ont un effet positif, mais avant les cours, vous devez consulter votre médecin et prendre en compte les contre-indications disponibles. De plus, vous pouvez faire un léger massage - frotter et caresser, ou simplement marcher à l’air frais.

Physiothérapie

Les méthodes de physiothérapie ne sont appliquées qu'après une période aiguë, accompagnée d'un processus inflammatoire et infectieux intense, de la fièvre et d'autres symptômes, est laissée pour compte.

L'électrophorèse avec divers médicaments (analgésiques, amélioration de la nutrition et de la régénération des tissus), UHF, magnétothérapie, stimulation électrique, bains de boue, de paraffine et d'ozocérite est recommandée comme procédure médicale. La méthode d’exposition et la durée du traitement sont déterminées par le médecin en fonction des caractéristiques de l’évolution clinique de la maladie et de l’état général du patient.

La douleur dans le bas du dos et les côtés peut avoir une intensité et un caractère différents, mais constitue dans la plupart des cas un symptôme alarmant qui nécessite un diagnostic et un traitement rapides.