Que puis-je dire douleur à l'aine en marchant?

Certaines personnes ressentent des douleurs à l'aine, au bas du péritoine, en marchant, avec des mouvements brusques.

Ici se trouvent les vaisseaux sanguins fémoraux, les intestins, chez l'homme - le testicule, chez la femme - l'utérus.

S'il y a de la douleur en marchant, on parle de problèmes dans l'un de ces organes, allant de l'inflammation à l'injection de néoplasmes malins, à la prostatite ou à la hernie.

Causes de la douleur

Dans cette partie du corps, se trouvent les muscles qui entraînent le corps, ainsi que le canal inguinal, qui possède de gros vaisseaux sanguins au niveau des hanches. Les hernies peuvent se développer dans les intestins. Après de longues séances d'entraînement, des douleurs dans cette zone peuvent également être ressenties. Les femmes qui présentent diverses pathologies de leurs organes peuvent également ressentir une telle douleur.

Irina Martynova. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire en clinique et neurologue à l'hôpital polyclinique de Moscou. Posez une question >>

Conditions pathologiques du système génito-urinaire

Le plus souvent, les conditions pathologiques du système génito-urinaire sont douloureuses. Si une lithiase urinaire est diagnostiquée, cela peut être douloureux en raison de l'emplacement bas de la pierre. La nature de la douleur - tirant, soudain, leur durée - jusqu'à plusieurs jours. Ils sont ressentis dans le dos, très prononcés dans l'aine.

Peut faire mal à la vessie.

  • brûlure, coupant le pubis pendant la miction, dans l'urètre;
  • douleur lombaire en buvant beaucoup, en tremblant;
  • mictions fréquentes;
  • opacification de l'urine, apparition de pertes sanglantes à l'intérieur;
  • température élevée.

Cette maladie devrait être référée à un néphrologue, un urologue. Le médecin peut vous prescrire une lithotripsie par ondes de choc à distance (DLT).

La phytothérapie est également utilisée avec des préparations telles que Tsiston, Fitolysin, Uralit, qui stimulent la décharge rapide de sable et de cailloux. En cas de développement de coliques rénales, des agents antispasmodiques sont utilisés:

En présence de pathologies gynécologiques chez les femmes, telles que:

  • l'endométriose;
  • annexite;
  • endométrite;
  • processus tumoraux dans l'organe génital;
  • menstruations douloureuses causées par diverses raisons.

Le médecin est un neurologue, la polyclinique de la ville d’Orenbourg. Éducation: Académie de médecine d’État d’Orenbourg, Orenburg.

L'endométriose est traitée avec des médicaments hormonaux, agents de traitement symptomatique. Dans les cas plus graves, un traitement chirurgical est indiqué.

Les annexites sont traitées en complexe avec l'utilisation de médicaments (antibiotiques, antipyrétiques, analgésiques, absorbables et vitamines) et de méthodes non médicamenteuses (physiothérapie, bains, etc.).

Les processus tumoraux des organes féminins sont traités par chimiothérapie, radiothérapie, méthodes chirurgicales.

La menstruation douloureuse indique la nécessité d'un examen approfondi de la femme, qui permettra d'établir la cause exacte de cette douleur, afin de prescrire le traitement approprié.

Dans le cours aigu de la cystite, la nature de la douleur est douloureuse, elles se terminent en rezm. La cystite aiguë est caractérisée par:

  • mictions fréquentes;
  • douleur dans l'anus, la vessie;
  • turbidité de l'urine, apparition de sang en elle, écoulement purulent.

La nature de la pathologie est infectieuse, elle est traitée avec des antibiotiques.

La douleur inguinale chez l'homme est due à:

  • orchite;
  • épididymite;
  • vésiculite;
  • la prostatite;
  • kystes du cordon spermatique;
  • torsion du testicule;
  • varicocèle.

Lorsque l’orchite a mal à l’aine, elle est intense, plus forte en mouvements, le scrotum rougit, un gonflement apparaît, la douleur est accompagnée de:

  • forte fièvre;
  • maux de tête;
  • moins souvent - un réflexe nauséeux.

Pour le rendez-vous du traitement de l'orchite, vous devez prendre rendez-vous avec un urologue.

Réalisé une enquête complète, dont les résultats sont un traitement prescrit.

L'épididymite s'accompagne de douleurs fréquentes dans le testicule, qui augmentent progressivement avec la marche et peuvent s'accompagner de:

  • dysurie;
  • écoulement de l'urètre;
  • fièvre (au-dessus de 38 degrés).

Vous devez traiter ce problème avec l'urologue-andrologue. Cela peut être administré par voie orale quinolones ou une combinaison de ceftriaxone (V / m) et Doxycycline (orale).

La vésiculite et la prostatite présentent des symptômes similaires:

Le traitement de la vésiculite et de la prostatite est prescrit par un urologue.

La vésiculite est traitée avec des médicaments antibactériens, analgésiques et antipyrétiques. En cas de prostatite, la consultation d'un immunologue, d'un psychiatre, d'un physiothérapeute, d'un nutritionniste peut être recommandée. Des antibiotiques, un traitement d'entretien, un massage de la prostate et un régime alimentaire sont prescrits. Consultation avec un chirurgien.

Si un homme a un kyste du cordon spermatique, il y a une douleur douloureuse à l'aine. Si le kyste est petit, les médecins recommandent un traitement. Si la douleur devient fréquente, palpable, vous devez subir une intervention chirurgicale.

La torsion des testicules se produit le plus souvent lors d'activités sportives. Caractérisé par une douleur à l'aine, aux testicules. De plus, cela fait très mal:

  • une partie du scrotum augmente rapidement en raison d'un œdème;
  • sa peau commence à bleuir;
  • la torsion de l'œuf augmente;
  • peut être accompagné de nausée, vomissement, fièvre.

La varicocèle est accompagnée d'une douleur tiraillante dans l'un ou les deux testicules et dans le scrotum, aggravée par diverses charges. Un gonflement et une asymétrie du scrotum peuvent se produire. Pour le traitement de cette maladie, vous devez contacter un urologue, un andrologue. Il est recommandé de porter des sous-vêtements spéciaux et d'effectuer certains exercices.

Le traitement dépendra du stade de la maladie.

Pathologies intestinales

Les maladies associées aux intestins incluent:

  • une appendicite;
  • coliques intestinales;
  • obstruction intestinale.

L'appendicite provoque une douleur dans la partie médiane de l'abdomen. En outre, il se déplace vers la droite dans sa partie inférieure, devient plus fort, accentue. Il est amélioré si vous appuyez sur le ventre près de l'appendice, lorsque vous toussez ou que vous marchez.

La douleur dans l'appendicite est accompagnée de:

  • des nausées;
  • vomissements;
  • manque d'appétit;
  • la constipation;
  • augmentation de la température corporelle - jusqu'à 38 degrés et plus;
  • la diarrhée

Cette maladie devrait être traitée rapidement par chirurgie.

En cas d'appendicite suspecte, vous devez prendre rendez-vous avec un chirurgien gastro-entérologue. Le traitement est rapide.

Les coliques intestinales sont soudaines, les causes de la pathologie peuvent être multiples - de la consommation de produits de mauvaise qualité aux invasions helminthiques ou à diverses maladies de l'estomac.

La nature de la douleur lors de crampes, avec une sensation de brûlure dans l'intestin. Dans ce cas, il y a:

  • selles contrariées;
  • mucus dans les matières fécales;
  • température normale

Le traitement est prescrit conformément au diagnostic. Comme il peut y avoir beaucoup de raisons pour une telle condition, la liste des symptômes peut être complétée par les manifestations typiques d'une maladie particulière (brûlures d'estomac, troubles des selles, nausées, vomissements, etc.).

Ce problème doit être adressé à un gastro-entérologue.

Causes de l'obstruction intestinale - mécanique ou fonctionnelle. Le principal symptôme est l’impossibilité d’évacuer des gaz, des matières fécales. Des vomissements répétés peuvent se produire, distension abdominale.

Pour déterminer les causes de la maladie et établir un diagnostic, il est important de contacter d'urgence un gastro-entérologue. Cette condition est très dangereuse, le patient a besoin d'une hospitalisation urgente.

Maladies du système musculo-squelettique

La douleur apparaissant dans l'aine peut indiquer des problèmes de colonne vertébrale. Il se pose:

  • avec radiculite de la colonne vertébrale sacro-lombaire;
  • lors de la compression de la racine nerveuse, située entre la cinquième vertèbre lombaire et la première vertèbre sacrée;
  • tout en pressant le quatrième nerf lombaire.

La douleur tire, cesse après le repos.

Dans des variantes plus complexes de l'évolution de la maladie, la douleur ne passe pas longtemps et augmente si vous effectuez un mouvement brusque.

Le traitement est prescrit par le vertébrologue. Cela peut consister en l'utilisation d'anti-inflammatoires, d'assister à des séances de massage, à un traitement de physiothérapie.

Maladies associées à l'articulation de la hanche

La maladie de Perthes survient plus souvent chez les enfants. Ses symptômes au début sont absents, puis il y a une boiterie, une douleur au genou, à la hanche, à l'aine. La douleur se manifeste de façon dramatique, la démarche change, une personne commence à boiter, une température apparaît. Le traitement est prescrit par un orthopédiste. Il est nécessaire d'assurer le reste de l'articulation, traction montrée, méthodes de traitement physiothérapeutiques.

Avec la coxarthrose, on observe une atrophie musculaire dans la zone touchée, le membre est légèrement raccourci, la maladie se développe sur plusieurs années. La douleur conduit à la restriction du mouvement. Cette maladie touche principalement les personnes âgées et les personnes âgées. Les stades initiaux de la maladie sont traités avec des médicaments conservateurs anti-inflammatoires non stéroïdiens, des vasodilatateurs et des chondroprotecteurs. Des conditions plus complexes nécessitent une intervention chirurgicale, des prothèses.

Le médecin est un neurologue, la polyclinique de la ville d’Orenbourg. Éducation: Académie de médecine d’État d’Orenbourg, Orenburg.

Dans l'arthrite chronique, les douleurs sont faibles au début, puis elles deviennent plus longues. Selon la cause ayant conduit à la maladie, vous aurez besoin de conseils et d'un examen, que vous pourrez obtenir en contactant un thérapeute, un orthopédiste, un rhumatologue ou un chirurgien. Le traitement est prescrit en fonction du type d'arthrite (traumatique, goutteuse, juvénile, infectieuse, etc.).

Douleur musculaire

L'affaiblissement des muscles peut entraîner des douleurs à l'aine dans les cas suivants:

  • hernie inguinale;
  • déformation de la paroi abdominale antérieure (proptosis).

Fortement malade dans l'aine du côté droit avec une intensité différente peut avec des hernies. En cas de lésion de hernie, une opération doit être effectuée. Le patient peut être très malade, des vomissements se produisent, du sang apparaît dans les matières fécales, des formes saillantes douloureuses dans l'aine. La hernie est cachée, elle ne peut être détectée qu'à l'aide de techniques spéciales.

L'affaiblissement des muscles est le résultat de soulever des objets lourds. Chez la femme, la grossesse conduit parfois à une hernie. Il est nécessaire d'utiliser périodiquement un pansement qui soutient l'estomac, renforce les muscles, effectue certains exercices, commence à bien manger, arrête de fumer.

Le traitement est opérationnel, il est nécessaire de contacter le chirurgien.

Maladies de la lymphe et du système circulatoire

Au cours de l'inflammation des ganglions lymphatiques de la région inguinale, la lymphadénite inguinale se manifeste, ce qui se signale:

  • fièvre
  • rougeur de la peau;
  • malaise;
  • l'élargissement et la compaction des ganglions inguinaux;
  • douleur dans le périnée en marchant, effort physique.

Le traitement de la maladie dépend de son type et des raisons qui l’ont conduit.

Pour un examen, vous devez contacter un médecin généraliste, un urologue.

Lorsque l'anévrisme de l'artère fémorale est également possible, l'apparition d'un gonflement pulsé, une douleur inguinale. Il y a plusieurs raisons à cette pathologie:

Dans ce cas, l'intervention chirurgicale est efficace. Pour le rendez-vous du traitement, vous devez contacter le chirurgien.

Autres maladies

En plus des maladies et états pathologiques ci-dessus, conduisent à des douleurs inguinales:

  • blessures à l'aine;
  • processus tumoraux localisés à différents endroits;
  • l'herpès génital masculin;
  • abcès du psoas;
  • l'apparition d'une varice dans la veine saphène du membre inférieur.

Toutes ces maladies nécessitent un traitement en fonction des raisons qui les ont conduites.

Le traitement est prescrit par un urologue, un oncologue, un chirurgien, un traumatologue, un neuropathologiste, etc.

Douleur à l'aine chez les femmes

Il peut y avoir plusieurs raisons à cette douleur:

  • cycle menstruel douloureux;
  • pathologies intestinales, tumeurs malignes;
  • obstruction intestinale, diverticulite.

Il commence à faire mal à l'abdomen, alors qu'il apparaît:

Un kyste ovarien peut causer une douleur inguinale aiguë, grave et unilatérale.

Vomissements possibles, chute brutale de la pression artérielle. Avec un kyste de l'ovaire droit, la douleur se manifeste de la même manière qu'avec l'appendicite.

Dans la grossesse extra-utérine, les douleurs inguinales sont des crampes qui augmentent avec le temps. Si la trompe de Fallope se rompt, la douleur devient insupportable.

Ces douleurs et d’autres nécessitent un appel à un gynécologue pour clarifier le diagnostic et attribuer le traitement approprié.

La coxarthrose peut entraîner des douleurs à l'aine lors de la marche chez les femmes. La douleur, d'une part, donne à la cuisse.

Quand aller chez le docteur?

Des manifestations douloureuses se produisent souvent lorsque la maladie est en phase active. Par conséquent, pour toute manifestation de douleur inguinale, vous devez consulter un médecin. Il est impossible d’éliminer la douleur par voie analgésique, car il sera plus difficile d’établir la cause de la douleur.

Si les douleurs commencent à s'intensifier, maintenez le mouvement, il y a une fièvre, une rougeur au site d'inflammation, la douleur devient insupportable, il y a une saillie à l'aine, il est urgent de consulter un médecin, car de telles conditions mettent la vie en danger.

Avec une douleur faible et peu fréquente, il est nécessaire d'assurer le reste du membre, du côté duquel souffre l'aine, et vous pouvez prendre des médicaments analgésiques.

Avec leur aide, vous pouvez soulager la douleur, mais vous ne pouvez pas guérir complètement la maladie tout seul, car il est nécessaire d'établir précisément le diagnostic et, en conséquence, de prescrire un traitement adéquat.
Assurez-vous de regarder une vidéo sur le sujet.

L'éventail des maladies pour lesquelles des douleurs inguinales se produisent est assez large chez les hommes et les femmes. Les hernies inguinales, les kystes, les tumeurs malignes et d’autres affections potentiellement mortelles sont particulièrement dangereuses. Par conséquent, en cas de douleur récurrente, insupportable, aiguë et prolongée, il est nécessaire de subir un examen approfondi et de commencer un traitement afin que la maladie n'entraîne pas de conséquences très graves telles que l'invalidité ou la mort.

La jambe dans l'aine fait mal douloureusement: qu'est-ce que cela pourrait être?

Si votre jambe vous fait mal à l'aine, cela peut être le symptôme d'un certain nombre de maladies. Le fait est que l'aine est une partie du corps qui représente l'articulation entre les cuisses et le péritoine. Voici les organes vitaux et les éléments du système musculo-squelettique, tels que la vessie, les organes génitaux, la colonne vertébrale lombo-sacrée, etc. De plus, la partie du système squelettique du corps, située dans l'aine, est tout d'abord l'articulation de la hanche (la plus grande de notre corps), entourée de ligaments et de muscles.

Dans l'aine localisée les vaisseaux lymphatiques et sanguins, les nerfs. Naturellement, dans n'importe lequel des organes et des parties du corps ci-dessus peut développer un processus pathologique, qui s'accompagne d'une douleur de nature différente. En outre, il est possible qu’en combinaison avec la douleur, il arrive que la jambe se contracte ou que la douleur se manifeste périodiquement dans l’aine, par exemple lorsqu’on se déplace ou à une certaine position du corps.

Raisons principales

Puisque la cause de la douleur peut être le processus pathologique de l'un des organes et des parties du corps situées dans cette zone, vous devez consulter un médecin dès les premières manifestations de la douleur. En règle générale, la cause la plus courante de douleur à la jambe peut être une maladie:

  • hernie inguinale;
  • diverses pathologies du système musculo-squelettique (coxarthrose, ostéochondrose lombo-sacrée);
  • les maladies des organes pelviens (y compris l'étiologie infectieuse);
  • cancer des organes pelviens;
  • blessures et dommages à l'aine (os, muscles, ligaments, etc.);
  • charges intenses sur les muscles de l'aine;
  • certains changements physiologiques dans le corps (par exemple, la grossesse).

Par conséquent, pour établir un diagnostic précis et attribuer le traitement approprié, il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence. C'est le médecin qui prescrira l'ensemble des études nécessaires pour savoir exactement pourquoi cela fait mal près de l'aine.

Caractéristiques de la douleur

Il faut dire que tel ou tel processus pathologique détermine la nature de la douleur. Comme indiqué ci-dessus, il peut y avoir une combinaison de sensation de plaie et de traction (par exemple, tirer sur la jambe) ou une piqûre peut céder dans la région de l'aine lors d'un mouvement avec la jambe et à une certaine position du corps (jambes). Si la source de la douleur se situe au-dessus de l'aine, elle peut alors se déplacer dans la jambe près de celle-ci. Par exemple, si l'intérieur de la cuisse vous fait mal, cela peut être dû à une surcharge musculaire, en particulier après un entraînement intensif. Si le pli inguinal est piqué à gauche ou à droite, il est possible qu'un processus inflammatoire soit en cours dans les organes du petit bassin ou qu'un cancer se développe, ce qui entraîne une augmentation des ganglions lymphatiques situés dans la région inguinale. Ainsi, la cause de crampes dans les jambes peut être un certain nombre de maladies.

La présence tardive d’aines dans la région de l’aine chez les femmes enceintes est due à des modifications hormonales de l’organisme qui entraînent un ramollissement des os et des ligaments de la hanche lors de la préparation du corps de la femme pour l’accouchement. Par conséquent, si vos jambes vous font mal à l'aine, consultez un médecin et effectuez des recherches supplémentaires.

Maladies accompagnées de douleurs à la jambe et à l'aine

Comme indiqué ci-dessus, la douleur dans la jambe dans l'aine peut être causée par un certain nombre de maladies, d'efforts physiques ou par certains changements physiologiques dans le corps (en particulier la grossesse).

Ainsi, dans le cas d'une hernie inguinale (directe ou oblique), la douleur est localisée dans le bas de l'abdomen et dans l'aine. Avec une douleur accrue lors d'un effort physique, la hernie peut être piégée. En règle générale, le traitement de la hernie inguinale est efficace.

Dans la coxarthrose, la douleur à la hanche se manifeste généralement pendant l'effort et les mouvements et disparaît pendant la période de repos. Dans le même temps, les douleurs apparaissent principalement lorsque vous vous reposez sur la jambe, lorsque vous marchez, soulevez des poids, etc. De plus, il y a une diminution de la mobilité articulaire. Le traitement dans ce cas est conservateur, médical. Les endoprothèses sont indiquées dans les cas d’arthrose grave.

Les dommages et le cancer de l'articulation de la hanche sont également accompagnés de douleurs à l'aine. Le traitement des lésions traumatiques de l'articulation de la hanche est principalement opératoire. L'intervention chirurgicale est également utilisée pour les tumeurs malignes de l'articulation de la hanche.

En ce qui concerne l'ostéochondrose de la région lombo-sacrée, cette maladie provoque une douleur dans les régions lombaire et fessière, le long du dos de la cuisse. De plus, la douleur peut irradier vers la jambe.

En règle générale, lorsque le cancer des organes pelviens est atteint, il se produit une augmentation des ganglions lymphatiques dans la région de l'aine, qui s'accompagne de douleur.

Mais les douleurs musculaires à l'aine ou de l'aine au genou surviennent généralement après un effort physique intense. Pour son élimination nécessite une relaxation musculaire complète. Vous pouvez également prendre un bain chaud pour soulager les tensions musculaires et accélérer l’excrétion de l’acide lactique, qui se forme dans les muscles après un travail pénible et une douleur intense.

En ce qui concerne les diverses maladies inflammatoires des organes pelviens (y compris celles de nature infectieuse), une douleur à la jambe est également possible dans ces cas.

Dans tous les cas, en cas de douleur à la jambe, il est nécessaire de contacter un établissement médical pour un diagnostic et un traitement efficace.

Douleur dans la partie interne de la cuisse; propagation de l'aine: causes, diagnostic et traitement

Une douleur à l'intérieur de la cuisse plus proche de l'aine peut survenir chez une personne de tout niveau de condition physique et à tout âge. La douleur dans cette zone n'est pas toujours associée à une fatigue musculaire ou à une blessure; elles indiquent parfois des maladies des articulations, des ligaments ou des organes du petit bassin. Il est important de ne pas ignorer ce signal alarmant du corps et de rechercher la cause de la douleur à l'aine et à la face interne de la cuisse afin de commencer le traitement le plus rapidement possible.

Pourquoi la jambe dans la cuisse est-elle plus proche de l'aine

Parmi les causes de douleur les plus courantes, localisées dans cette zone, on peut identifier des myalgies d'étiologies diverses, des problèmes de vaisseaux sanguins, des blessures, des maladies du tissu conjonctif, des névralgies, des hernies et des néoplasmes.

Maladies et lésions des articulations et des os

Avec un coup puissant, une chute de hauteur, un accident de voiture, une douleur aiguë à la face interne de la cuisse, s'étendant jusque dans l'aine, peuvent indiquer un traumatisme aux os et aux articulations:

  • fractures du col du fémur, du fémur, du sacrum, du pubis;
  • luxation ou contusion de l'articulation de la hanche.

Les maladies du système musculo-squelettique peuvent être attribuées à des causes non traumatiques de la douleur:

  • L'arthrite de la hanche est une maladie inflammatoire chronique du tissu synovial, accompagnée de ses modifications dégénératives.
  • La synovite est une inflammation qui survient dans le sac synovial d'une articulation, provoquée par un traumatisme ou une infection, accompagnée d'une accumulation de liquide exsudatif dans les tissus.
  • La cooxarthrose est une pathologie de nature dégénérative, provoquant des modifications dystrophiques dans les tissus de l'articulation, jusqu'à sa destruction complète.
  • La tendinite est une inflammation des tissus des tendons des muscles qui maintiennent et déplacent l'articulation de la hanche.
  • La bursite est une maladie inflammatoire des tissus mous de la bourse synoviale de l'articulation, de nature infectieuse ou traumatique.

Une radiculite, un déplacement des disques vertébraux et des hernies intervertébrales résultant d'un soulèvement de poids peuvent également causer des douleurs irradiant dans l'aine.

Douleur musculaire

Souvent, la douleur à l'intérieur de la cuisse et à l'aine est provoquée par des microtraumatismes des muscles et des ligaments. Les dommages aux fibres musculaires, l'enflure, l'inflammation des tissus musculaires, provoquant des douleurs, peuvent être dus à:

  • charges anormales et insuffisamment élevées dans le sport ou tout autre type d'activité physique;
  • blessures domestiques et professionnelles;
  • long séjour statique dans une posture inconfortable et non physiologique;
  • manque de collagène et d'élastine dans le corps, responsable de la force et de l'élasticité des tissus;
  • changements dégénératifs dans le tissu musculaire causés par un mode de vie sédentaire;
  • maladies du tissu conjonctif causées génétiquement.

Maladies des organes internes

La douleur à la cuisse gauche et à l'aine peut être due à une pathologie des organes internes situés à proximité immédiate de l'articulation de la hanche. La douleur réfléchie peut être l’un des signes de la maladie:

  • Une hernie inguinale est une sortie pathologique des anses intestinales par le canal inguinal au-delà de la cavité abdominale.
  • L'appendicite est une inflammation aiguë de l'annexe. Dans ce cas, la douleur peut être localisée dans la cuisse et l'aine à droite.
  • Maladies inflammatoires du système génito-urinaire - cystite, urétrite, lithiase urinaire et autres.
  • Hémorroïdes - la stagnation des matières fécales causée par des difficultés de défécation dues à des hémorroïdes pathologiquement hypertrophiées et enflammées, peut provoquer des douleurs abdominales basses, provoquant des lésions à l'aine et à la partie interne de la cuisse.

Pathologie vasculaire

La douleur dans la zone décrite peut également être associée à une altération des fonctions des gros vaisseaux du système circulatoire. Dans certains cas, la douleur peut indiquer une condition menaçant la vie du patient. Les causes possibles de douleur suivantes méritent une attention particulière:

  • Occlusion de l'aorte abdominale. L'obstruction complète de la lumière de l'artère principale alimentant les membres inférieurs en sang peut provoquer une douleur intense à la hanche et à l'aine.
  • La sténose des artères fémorales est un rétrécissement de la lumière des gros vaisseaux, ce qui provoque un trouble circulatoire étendu des membres inférieurs et du petit bassin.
  • Embolie de l'artère rénale - blocage par un caillot de sang, une graisse, de l'air ou un embole liquide de la lumière du vaisseau.
  • Athérosclérose des vaisseaux.

Autres raisons

Les autres causes de douleur à la surface interne de la cuisse et à l'aine comprennent:

  • La lymphadénite est une inflammation des gros ganglions lymphatiques situés dans la région de l'aine.
  • Le sarcome est une maladie maligne dans laquelle les cellules osseuses en bonne santé sont remplacées par le cancer. Une douleur à la cuisse gauche et à l'aine peut indiquer indirectement une tumeur au fémur gauche, respectivement à droite - la présence de tumeurs à la cuisse droite.
  • Changements physiologiques survenant dans le corps d'une femme pendant la grossesse. Une condition similaire en fin de gestation n'est pas considérée comme une pathologie et survient chez la grande majorité des femmes enceintes. En règle générale, quelque temps après la naissance, la douleur disparaît complètement.
  • La croissance des os. Dans certains cas, une croissance osseuse active chez les enfants et en particulier les adolescents peut être accompagnée d'une douleur modérée.

Méthodes de diagnostic

Si la douleur à la hanche et à l'aine est apparue à la suite d'un coup, d'une chute, d'une jambe, ou d'une ecchymose, elle a très probablement un caractère traumatique. Pour obtenir de l'aide, vous devez contacter un traumatologue. Si la partie interne de la cuisse et le pli inguinal vous font mal sans raison apparente, vous devez contacter le thérapeute qui examinera et, après avoir pris les antécédents, consultera un spécialiste: chirurgien, chirurgien orthopédique, neuropathologiste ou chirurgien vasculaire.

Etant donné que le succès du traitement dépend principalement du diagnostic correct et opportun, il est important d'identifier la cause de la douleur le plus rapidement possible. La première étape du diagnostic de la maladie est un examen physique, au cours duquel le médecin déterminera l'étendue et la nature de la douleur, examinera la région endommagée et évaluera la mobilité du membre. Pour un diagnostic plus précis, des méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales peuvent être nécessaires:

  • test sanguin clinique et biochimique général;
  • test sanguin de stérilité pour détecter les lésions bactériennes;
  • radiographie de l'articulation de la hanche et du fémur pour clarifier leur position et évaluer l'état des tissus;
  • Échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale pour exclure les pathologies de cette région;
  • IRM et TDM pour une évaluation plus précise des organes et des tissus.

Méthodes de traitement

Si la douleur à l'intérieur de la cuisse et aux plis de l'aine résulte d'une blessure, l'aide principale sera d'immobiliser le membre affecté et de soulager le syndrome douloureux avec des analgésiques ou un blocage d'injection. Au stade de la rééducation, des méthodes de traitement physiothérapeutiques peuvent être prescrites pour accélérer la régénération des tissus et restaurer la mobilité.

Dans d'autres cas, le traitement dépendra des causes profondes de la douleur. Pour le soulagement des processus inflammatoires dans les tissus et les organes, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et des glucocorticoïdes peuvent être prescrits, et dans la nature infectieuse de la douleur, des antibiotiques et des médicaments antiviraux peuvent être prescrits.

Dans la plupart des cas, le traitement sera conservateur, à l'exception des pathologies qui menacent la vie du patient.

L'intervention chirurgicale est utilisée si la douleur est causée par:

  • appendicite aiguë;
  • hernie inguinale;
  • occlusion des vaisseaux fémoraux;
  • urolithiase;
  • fracture complexe avec déplacement de fragments d'os.

Au stade de la réadaptation, des méthodes de traitement physiothérapeutiques peuvent être prescrites:

  • exercice thérapeutique;
  • massage
  • électrophorèse;
  • balnéothérapie;
  • thérapie magnétique;
  • Chauffage UHF;
  • thérapie au laser.

La douleur dans la région interne de la cuisse est un signe du corps qui ne peut être ignoré: un diagnostic et un traitement rapides aideront à éliminer la douleur et à prévenir le développement de complications, et des mesures préventives aideront à éviter la récurrence de la maladie et à rester en bonne santé pendant de nombreuses années.

Il donne à l'aine et à l'articulation douloureuse de la hanche: que faire

Bonjour chers lecteurs! Je voudrais commencer l'article par la question suivante: avez-vous déjà eu une douleur à l'articulation de la hanche, qui donne l'aine?

Je pense que dans la plupart des cas, la réponse sera positive car, selon les statistiques, une personne sur deux, surtout après 40 ans, ressent des sensations douloureuses dans les jambes lors de la marche, de l'effort physique, même au repos.

Et beaucoup ne font pas attention à cela, convaincus que tout passera bientôt de côté. Pendant ce temps, la douleur dans le TBS (articulation de la hanche) signale souvent de graves problèmes de santé, qui ne peuvent pas suivre son cours. Mais, les premières choses d'abord.

Pourquoi les douleurs se produisent?

Souvent, dans la pratique des médecins, il arrive que les patients se tournent vers eux pour se plaindre de douleurs aux jambes et au bas du dos, qui se manifestent à l’aine.

Ces symptômes sont caractéristiques de nombreuses maladies: seul un spécialiste qualifié, après un diagnostic approfondi, peut déterminer la cause principale de la douleur.

Les causes en sont des maladies telles que l'arthrose de la hanche, l'arthrose de la hanche, l'inflammation de l'articulation de la hanche, la nécrose avasculaire.
L'homme moderne a très souvent des douleurs à l'articulation de la hanche, ce qui donne à la jambe, l'aine.

Ces symptômes peuvent être le signe d’un certain nombre de conséquences, qui entraînent parfois les conséquences les plus désastreuses, notamment l’invalidité.

Après tout, ce sont les articulations de la hanche qui supportent les principales charges subies par le corps, de sorte que le risque de dommages est très élevé.

Dans le corps humain, le TBS (articulation de la hanche) est l’articulation la plus puissante qui prend en charge la charge corporelle totale. Sa tâche n'est pas seulement de permettre le mouvement, mais aussi de maintenir l'équilibre. Par conséquent, des problèmes au niveau de l'articulation de la hanche entraînent une diminution de la qualité de vie.

L'articulation est constituée d'un creux dans les os du bassin (on parle d'acétabulum) et de la tête du fémur qui se déplace dans ce creux.

La tête est recouverte de tissu cartilagineux, avec lequel elle glisse librement. La majeure partie du col fémoral pénètre également dans la forme articulaire.

La cause la plus courante de la douleur est la lésion articulaire, des causes non traumatiques moins fréquentes mais plus diverses, associées à diverses maladies qui entraînent la destruction de l’articulation, du cartilage, des tissus périarticulaires et d’une diminution du liquide intra-articulaire.
La douleur dans l'articulation de la hanche gauche ou droite, cédant la place à la jambe, se développe en raison de nombreux facteurs.

Cela peut être la pathologie de divers organes et systèmes. Parfois, la douleur est provoquée par une inflammation du pubis, des articulations sacro-iliaques, des muscles fessiers, des organes pelviens.

La cause peut être des troubles neurologiques (névrite du nerf sciatique, radiculite lombaire, etc.). En outre, la pathologie de l'articulation et des ligaments, les muscles entraînent de tels symptômes.

Douleur causée par des processus dégénératifs, une inflammation, un traumatisme. La douleur est due à la déformation anatomique de l'articulation et est associée à la mauvaise position de la tête fémorale dans le cotyle.

Cela peut être causé par une luxation, une subluxation de la hanche, qui peut avoir une origine traumatique ou congénitale.

Types de douleur

La douleur dans l'articulation de la hanche droite ou gauche varie en intensité, selon la nature de la manifestation. Ils peuvent être brillants, commencer soudainement et croître longtemps.
La douleur est divisée en plusieurs variétés:

Épicé

Le plus souvent, il est de courte durée et une personne peut facilement déterminer où il se trouve. Une douleur aiguë indique qu'un dommage organique s'est produit ou qu'une pathologie se développe.

Tout d’abord, le point douloureux apparaît dans une zone donnée, puis commence à se disperser davantage.

Pénible.

Ce type de douleur est souvent associé à une douleur aiguë, mais se caractérise par une zone de propagation plus large.

La douleur peut augmenter et disparaître, puis tout se répète à nouveau. Il est assez difficile d'identifier la zone douloureuse et, par conséquent, le traitement est également difficile.

Chronique.

Ce sont des douleurs qui durent plus de six mois. Ils sont assez difficiles à identifier et à traiter. Il est souvent nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale pour éliminer la douleur chronique.
Si vous avez régulièrement des douleurs à la hanche, quelle que soit l'intensité de vos mouvements, il est préférable de ne pas hésiter et consulter un médecin.

Il n'est pas recommandé de s'auto-traiter, cela peut conduire à un stade avancé de la maladie, le temps sera perdu, vous devrez recourir à un traitement plus sévère et prolongé.

Pathologies majeures se manifestant par une douleur au SCT

Examinons en détail les principales maladies pouvant provoquer des symptômes similaires:

    Arthrose (coxarthrose) de la hanche
    Une arthrose déformante de l'articulation de la hanche est diagnostiquée chez une personne sur trois qui s'est présentée chez le médecin pour des douleurs dans le bas du dos, irradiant à l'aine. Cependant, des spécialistes qualifiés affirment que la coxarthrose réelle n’est retrouvée que dans environ 30% des cas.
    La maladie se développe principalement après 40 ans, est plus fréquente chez les femmes. Il affecte à la fois un joint et les deux à la fois. Le plus souvent, le stade initial de la maladie n'est pas diagnostiqué, car les symptômes apparaissent peu et parfois totalement absents. La maladie se développe progressivement et passe d'un degré à l'autre. Cette période est d'environ un an, deux ou trois. Parfois provoquer le développement rapide de la maladie de la blessure dans la région de la hanche, un stress grave, des mouvements infructueux. Tout cela accélère le processus pathologique. Ensuite, la maladie se développera gravement dans quelques mois.
    En présence de coxarthrose, la douleur se fait sentir à l'avant et sur le côté de la cuisse, tout en donnant à la région de l'aine.

Il y a souvent des douleurs sévères dans la fesse et une douleur aiguë est transmise au genou. Toutes les sensations douloureuses sont observées pendant le mouvement ou sous la charge de l'articulation, si la pathologie est à un stade précoce.

Dans les stades ultérieurs, les douleurs persistent et hantent une personne, même au repos et pendant son sommeil.
Dans la coxarthrose, il est difficile pour une personne d'écarter ses jambes, de les tirer sur sa poitrine, de s'asseoir sur une chaise à cheval, la jambe ne pivotant pratiquement pas autour de la cuisse.
Les particularités de l'arthrose de la hanche limitent la mobilité du membre malade. Il devient difficile pour une personne de bouger, de plier et de déplier une jambe au niveau du genou, de prendre le membre inférieur sur le côté. La lombalgie ne permet pas de se plier par soi-même pour lacer les chaussures. Nécrose aseptique de la surface du fémur.
C'est la raison suivante pour laquelle une douleur peut survenir dans la région de l'aine. La symptomatologie de cette maladie est à bien des égards similaire aux manifestations d’un infarctus du fémur. Il n'est détecté que dans 10% des pathologies qui se manifestent par des symptômes douloureux dans la région lombaire et irradiant dans l'aine.
Les symptômes de nécrose aseptique et de coxarthrose étant très similaires, les médecins posent souvent le mauvais diagnostic.

Astuce! Soyez attentif à votre santé et si vous présentez des symptômes similaires, consultez quelques spécialistes pour avoir toute confiance en votre diagnostic.

La nécrose se caractérise par la présence de brûlures dans les articulations dès le premier jour après le début de la maladie, dont le développement atteindra son apogée dans quelques jours. En outre, ces deux maladies peuvent être distinguées par des douleurs nocturnes. Au début de la maladie, la nécrose aseptique ne permet pas au patient de dormir, la douleur l’ennuie pendant la nuit, l’affaiblit et le laisse se détendre juste avant l’aube. En cas d'arthrose de l'articulation de la hanche, cela n'est pas observé. La nécrose ne touche presque jamais les femmes. Souffrent de cette maladie principalement les jeunes dans le groupe d'âge jusqu'à 45 ans. Après cet âge, l'incidence du diagnostic de nécrose de la tête fémorale est fortement réduite. Trohanteritis.
Dans un autre cas, la maladie est appelée inflammation des tendons fémoraux. C’est l’une des pathologies les plus courantes qui provoque des douleurs à la hanche et à l’aine.

Selon les statistiques, 30% des personnes présentant des symptômes similaires souffrent de trochantériose.

La maladie affecte principalement les femmes après la ménopause. C'est à ce moment qu'ils ont des muscles et des tendons affaiblis.
La maladie peut être unilatérale et bilatérale, elle se développe en trois jours, au maximum deux semaines. Une douleur aiguë et perçante localisée à l'extérieur de la cuisse indique son apparence. La douleur musculaire aiguë se produit à la suite de processus inflammatoires dans les tendons. Une égratignure aux jambes et à l'aine apparaît pendant le mouvement et lorsqu'une personne dort sur le côté affecté du corps. La différence entre la trochantérite et la coxarthrose est qu’elle ne s'accompagne pas d’un raccourcissement du membre et de douleurs lors d’une tentative de prise de la jambe sur le côté. Il n'y a pas non plus de contrainte de mouvement.

  • Le syndrome du muscle en forme de poire de la colonne lombaire.
    Il est diagnostiqué chez 30 à 40% des personnes qui ont consulté un médecin pour des douleurs au bas du dos et à l'aine. Cela peut être unilatéral ou bilatéral, les symptômes de la douleur augmentent en 1 à 3 jours, ils peuvent être ressentis à différents moments de la journée avec la même intensité, mais ils sont plus souvent perturbés et plus perturbés la nuit, ce qui rend difficile le sommeil. Ils peuvent s'intensifier le matin.
    Dans le syndrome du muscle en forme de poire, la douleur à l'aine est beaucoup moins fréquente que dans la coxarthrose, elle est plus souvent observée dans le bas du dos dans la région lombaire, exprimée dans la région du sacrum, et descend le long du dos du pied jusqu'au talon. Les douleurs sont perturbées jour et nuit, le plus souvent en marchant. Mais dans certains cas, les gens se réveillent après trois ou quatre nuits de douleur. Il n'y a aucune restriction de mobilité, mais lorsque vous essayez de soulever une jambe droite, vous ressentez une forte douleur lombaire qui s'étend jusqu'aux fesses. Il existe un tel syndrome dû à une lésion de la colonne vertébrale dans la colonne lombaire.
    Une tentative de faire un mouvement infructueux, de soulever du poids conduit à l'accélération du développement de la pathologie. Avant l'attaque, il y a une douleur aiguë dans la région lombaire. Souvent, les symptômes de douleur irradiant vers les muscles fessiers, l'aine. Dans certains cas, la douleur lie tout l’espace entre l’aine et le genou. Mais le signe distinctif est la douleur fessière, qui dans sa force est plusieurs fois supérieure à celle des autres.
  • Polymyalgie rhumatismale.
    Peut-être la plus rare des pathologies provoquant des douleurs à l'aine et à la hanche.

    Il s'agit d'une maladie systémique qui n'est diagnostiquée que dans 1% des cas lorsqu'une personne se présente à l'hôpital avec mal au dos et à l'aine. Il est plus fréquent chez les femmes de plus de 50 ans ayant subi un stress grave, voire un choc nerveux.

    La maladie se développe assez rapidement (dans les 3 à 20 jours) et se manifeste d’abord par des douleurs constantes dans la région des épaules, dans le dos, puis s’abaissant progressivement le long des fesses et des cuisses. Une personne se sent constamment faible.

  • L'arthrite
    "Allié" fréquent des personnes âgées. Avec l'arthrite, une douleur apparaît dans l'articulation de la hanche, elle donne à la jambe, à l'aine, s'étend souvent à l'avant de la cuisse et du genou. La douleur augmente en marchant ou en essayant de se reposer sur un membre endolori. Une personne ne peut pas rapidement se lever d'une position assise. De fortes douleurs me dérangent le matin et, après une petite gymnastique, elles diminuent. Et après un effort physique intense, la douleur devient plus forte plusieurs fois. En outre, une personne est préoccupée par la rigidité des membres. En se levant, il y a une douleur articulaire aiguë.
  • Bursite
    Il s’agit d’une inflammation de la bourse (sac vertical situé au-dessus de l’épaule du fémur). Tout d'abord, une personne commence à ressentir des sensations douloureuses au niveau des fesses, qui donnent à l'aine. En position couchée sur le côté blessé, l'inconfort est considérablement accru.
  • Tendinite
    Avec la tendinite, les ligaments de l'articulation de la hanche sont touchés, ce qui limite considérablement la mobilité de la personne. Il peut difficilement prendre le membre inférieur de côté, une douleur aiguë dans une telle tentative bloque tous les muscles. Des difficultés surviennent pendant la marche et lorsque vous essayez de vous appuyer sur le membre affecté.
  • Arthrite infectieuse.
    Il se développe chez les hommes et les femmes dans des pourcentages égaux en raison de divers types d'infection (streptocoque, staphylocoque). La maladie se caractérise par un cours rapide. Pendant une courte période, l'articulation se gonfle, la température augmente, de la fièvre survient. Il est non seulement douloureux pour une personne de bouger, il est même impossible de toucher le membre affecté. En présence d'une douleur faible et insignifiante, qui n'apparaît pas immédiatement, il est nécessaire de différencier la pathologie de l'arthrite tuberculeuse, dans laquelle la douleur s'étend au milieu de la cuisse ou du genou. Au fil du temps, les mouvements de l'articulation touchée sont limités et ils gonflent.
  • Les tumeurs.
    Un signal grave est une douleur constante et douloureuse. Elle peut parler à la fois de tumeurs bénignes et malignes. La symptomatologie peut être très différente localisation, intensité de la douleur. Il est nécessaire de consulter un médecin pour un diagnostic rapide et correct.
  • Enthésopathie
    La douleur survient dans l'aine, donne à l'articulation de la hanche. Augmente en marchant et en restant debout longtemps.
  • En savoir plus sur les causes de la douleur

    La douleur dans l'articulation de la hanche peut indiquer de nombreux maux. Si elle est associée à de la fièvre, l'inflammation d'autres articulations peut être une polyarthrite rhumatoïde.
    Si la douleur est incertaine, elle est administrée au dos, au genou, à l'arrière de la cuisse, aux fesses, il peut s'agir d'une nécrose avasculaire de la tête fémorale qui, en se développant, entraîne sa mort.


    Avec un syndrome de la douleur qui augmente lentement, qui augmente progressivement lors de la marche, un long séjour en position debout statique, un changement de démarche, on peut parler d'arthrose.
    Un inconfort survient dans l'articulation de la hanche et pendant la grossesse. Pendant cette période de la vie, un ajustement hormonal a lieu, le corps de l'enfant a besoin de beaucoup de calcium.

    Tout cela conduit à un ramollissement des ligaments et à un relâchement des os. En outre, l'augmentation du poids crée un stress supplémentaire sur les articulations.

    Comment le diagnostic est-il posé et quel médecin dois-je contacter?

    Comme vous pouvez le constater, les causes de la douleur dans la hanche, jusque dans l'aine, sont nombreuses et le traitement de chaque pathologie est différent. Dans un premier temps, un diagnostic minutieux sera nécessaire pour différencier la pathologie.

    La première consultation est nécessaire chez le thérapeute qui, après avoir examiné et posé des questions sur les symptômes, l’envoie à une consultation avec des spécialistes restreints (orthopédiste, traumatologue, neurologue, chirurgien).

    Après consultation avec eux, la question de savoir qui traitera le patient sera décidée.

    Comme méthodes de diagnostic, utilisez:

    • radiographie de l'articulation de la hanche;
    • Échographie Doppler pour l'étude de la perméabilité vasculaire;
    • IRM
    • Scanner;
    • électromyographie pour l'étude des réflexes tendineux;
    • analyses générales de sang et d'urine;
    • ostéoscintigraphie, à l'aide de laquelle des anomalies osseuses et articulaires sont détectées sur la base de radionucléides spécifiques du tissu osseux de l'articulation;
    • Échographie. Il aide à détecter la présence de fluide dans l'articulation.
    • La densitométrie, qui révèle la densité et la force des os. Il peut être utilisé pour diagnostiquer la nécrose et les fractures;
    • analyses biochimiques, bactériologiques, immunologiques;

    Le plus souvent, il suffit de prendre une radiographie de la hanche pour identifier le problème. Si le besoin s'en fait sentir, un examen de toute la colonne vertébrale est désigné.

    Thérapie

    Le traitement est une approche intégrée. Il est nécessaire de s'assurer que le reste du membre blessé est souvent reposant.

    Le complexe thérapeutique comprend également:

    1. Médicaments.
      Afin de traiter plus souvent les douleurs à la hanche, l'utilisation d'anti-inflammatoires est suffisante. Habituellement, les médecins prescrivent l’indométacine, le diclofénac, l’ibuprofène. Les médicaments anti-inflammatoires peuvent être utilisés sous forme de comprimés et de pommades.
      Les relaxants musculaires sont prescrits pour réduire les crampes musculaires.
      Les stéroïdes ne sont utilisés que dans les cas difficiles présentant des symptômes graves. Médicaments diurétiques pour réduire le gonflement des tissus. Les glucocorticostéroïdes (prednisolone, méthylprednisolone, dexaméthasone) et les chondroprotecteurs (glucosamine, sulfate de chondroïtine) sont prescrits.
      Pentoxifylline et tivortin sont prescrits pour améliorer la circulation dans les membres.
      Pour les processus purulents, une antibiothérapie est prescrite à l'aide de macrolides (érythromycine), de céphalosporines (Céfopérazone, Céfazoline), de fluoroquinolones (Moxifloxacine).
    2. Massages
      Il est conduit uniquement par des cours spécialisés pendant plus de 10 sessions tous les six mois.
    3. Physiothérapie
      Electrophorèse prescrite avec novocaïne, UHF, magnétothérapie, thérapie au laser. L'électrophorèse contribue à augmenter la pénétration de médicaments dans la zone touchée. La thérapie au laser a un effet résolutif anti-inflammatoire, analgésique.
    4. Gymnastique thérapeutique.
      La thérapie par l'exercice est effectuée après l'élimination de l'exacerbation des symptômes et de l'élimination de la douleur intense. Des exercices simples d’abduction, d’adduction, de flexion et d’extension du membre sont initialement effectués sous la surveillance d’un médecin et d’un moniteur de thérapie par l’exercice. Il est préférable que l'éducation physique soit réalisée dans l'eau chaude de la piscine.
    5. Intervention chirurgicale.
      Lors de la détection de sang ou de liquide dans l'articulation, le drainage et le lavage sont effectués à l'aide de solutions antibactériennes spéciales.
      Dans les situations les plus difficiles, une arthroplastie de la hanche est réalisée, au cours de laquelle l'articulation détruite est remplacée par une contrepartie artificielle. Après chirurgie et rééducation, la mobilité et la fonctionnalité du membre sont rétablies et la personne reprend sa vie habituelle.

    L’opération d’aujourd’hui est une intervention chirurgicale précise, de haute technologie et efficace. Après avoir remplacé l'articulation, le patient reprend sa vie habituelle, se débarrassant de son état pathologique et de sa mobilité réduite.
    Ainsi, chers lecteurs, si vous résumez tout ce qui est écrit ci-dessus, nous pouvons dire qu’il existe un très grand nombre de causes de douleur dans le SCT, affectant différentes parties du corps.

    Identifiez lequel d'entre eux a causé un inconfort dans votre cas, seul, ne fonctionnera certainement pas. Par conséquent, si vous avez des douleurs apparaissent régulièrement, n'hésitez pas, consultez un spécialiste!

    Douleur à l'aine en marchant

    En tout temps et aujourd'hui, il est courant de se plaindre de douleurs à l'aine lors de la marche. Un grand nombre de causes et de facteurs peuvent provoquer une telle manifestation clinique. Cela se produit chez les femmes et les hommes. Dans 50% des cas, il arrive que la douleur ressentie lors de la marche soit éloignée d'autres parties du corps n'appartenant pas à l'aine.

    La région de l'aine est située chez les hommes et les femmes sous l'abdomen, entre les cuisses. Compte tenu de l'anatomie humaine, il existe des problèmes de marche dus à l'état pathologique des organes situés dans cette zone. En premier lieu, ce symptôme résulte de maladies des systèmes urinaire et reproducteur. Lorsque vous marchez et que vous faites des mouvements actifs, des douleurs désagréables, douloureuses et sourdes, commencent à apparaître et se propagent aux membres inférieurs (cuisse, tibia).

    Ne vous auto-soignez pas avec des analgésiques. Une fois la cause établie, vous pouvez obtenir un rétablissement rapide et efficace de la personne.

    Causes de la douleur

    Un grand nombre de raisons peuvent causer des douleurs à l'aine des femmes et des hommes. Pour toute condition pathologique, ils peuvent se manifester de différentes manières (nature et intensité). Certains - à des intervalles périodiques et à des intervalles différents, et certains - peuvent perturber les femmes presque constamment. La douleur peut être sourde ou aiguë, grave ou mineure.

    Chaque maladie est caractérisée par une certaine douleur aiguë, une irradiation et une intensité.

    Maladies causant une gêne à l'aine:

    • Diverses blessures à l'aine.
    • Pathologie du système musculo-squelettique et du cadre musculaire. Dysfonctionnement de la colonne vertébrale pouvant entraîner une hernie ou une radiculite. Troubles arthrogéniques, maladie de Legg-Calvet-Perthes, dysplasie de la hanche. Hernie de l'aine, diverses compressions des fibres nerveuses. Altération de la fonction et augmentation de la taille du système lymphatique (adénopathies de l'aine, adénopathies). Augmentation de la lumière et réduction de l'élasticité de l'artère fémorale.
    • Les dysfonctionnements résultant de la cavité abdominale et des corps du petit bassin. Maladies des voies urinaires, du rein, de la vessie (cystite aiguë), des organes génitaux. Perturbation du système digestif, en particulier de l'intestin (blocage de la lumière de l'intestin, appendicite). Coliques (douleurs dues à une augmentation des gaz dans l'intestin).
    • Le garçon peut avoir des douleurs avec une hernie de la zone inguinale. Si un enfant a mal, l'auto-traitement est strictement interdit.

    Des sensations désagréables en marchant peuvent se produire à gauche et à droite. La détermination de la localisation est également nécessaire pour le diagnostic et le traitement ultérieur.

    Douleur à l'aine à gauche

    Il existe un très grand nombre de maladies pouvant causer de la douleur en marchant. Afin d'éviter toute complication, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les maladies les plus courantes accompagnées de douleurs à l'aine lors de la marche à droite sont:

    • Diverses lésions infectieuses des organes pelviens, chez les hommes et les femmes. Se produit chez les patients présentant une inflammation du rectum dans la région de la membrane muqueuse (proctite), un dysfonctionnement des ovaires et des trompes de Fallope (annexite) en raison de la pénétration de l’infection. Également observé chez les femmes, paramétrite, endométrite. En plus du fait que ces pathologies ont des sensations désagréables, d'autres manifestations cliniques peuvent également être observées (augmentation des ganglions lymphatiques et hausse de la température). Si les ganglions lymphatiques sont dilatés, qu'ils soient douloureux ou non, on peut alors suspecter la présence de tumeurs dans le pelvis. Les néoplasmes peuvent être malins ou bénins.
    • Trichomonase, ureaplasmose et chlamydia. La syphilis peut également causer des douleurs et des ganglions lymphatiques enflés.
    • Excès d'organes de la cavité (hernie). En plus de l'inconfort, le patient présente une saillie ou un gonflement. Dans cet état, un besoin urgent de chercher une aide médicale.
    • La formation et la libération de calculs rénaux dans les voies urinaires. Les hommes et les femmes ont des problèmes rénaux à la même fréquence. S'il y a une douleur soudaine qui dure plusieurs heures, il est alors prudent de dire qu'il s'agit d'une colique du rein.
    • Fécondation de l'œuf en dehors de l'utérus (grossesse extra-utérine). La douleur apparaît brusquement, jusqu'à la perte de conscience, ainsi que la température fébrile. Afin d'éliminer cette maladie, il est nécessaire de connaître le cycle de la menstruation et, avec divers retards, d'aller chez le médecin.
    • Processus inflammatoires dans les appendices. Douleur inguinale observée, malaise et augmentation de la température. Il est impossible de marcher à cause de plaintes.
    • Maladies de l'intestin (hétéro, graisseux, sigmoïde). Cela peut être une flatulence, une pathologie oncologique du rectum et la fermeture de la lumière du tube intestinal (obstruction). Il y a aussi des vomissements, de la fièvre, un manque de selles ou une diarrhée fréquente.
    • Etat pathologique de l'ovaire gauche (torsion ou rupture d'un kyste). Dans cet état, le patient a une température allant jusqu'à 40 ° C, une confusion de conscience et une diminution de la pression diastolique et systolique.

    Douleur à l'aine à droite

    Il y a un grand nombre de maladies avec ce symptôme, si ça fait mal à l'aine à droite. Dans cet état, il faut être traité. Certains maux ne sont arrêtés que pendant la chirurgie. La douleur à l'aine à droite lors de la marche peut aussi être due à une hernie. Le plus souvent, une hernie apparaît chez les personnes:

    • Avec excès de poids;
    • Chez les gros fumeurs (toux fréquente entraînant une tension dans la région de l'aine);
    • Faiblesse du cadre musculaire;
    • Constipation fréquente.

    Afin d'éviter une hernie, vous devez être en forme et abandonner vos mauvaises habitudes. Ne soulevez pas d'objets lourds et portez également un bandage spécial pour les femmes enceintes. Les sensations désagréables dans l'aine pendant la grossesse sont généralement des affections normales, à moins bien sûr de l'apparition d'autres symptômes pathologiques. Parmi les maladies masculines, la hernie est assez fréquente.

    Il faut également se rappeler que des douleurs à l’aine au repos ou à la marche à droite peuvent survenir à la suite d’une inflammation de l’appendice (appendicite). Vous pouvez également diagnostiquer de la fièvre, des vomissures et de la diarrhée. Dans un tel état, une ambulance doit être appelée de toute urgence, sinon les conséquences pourraient être défavorables.

    Traitement

    Il découle de ce qui précède qu’une douleur aiguë à l’aine est un symptôme très dangereux pouvant accompagner de nombreuses maladies nécessitant un examen médical et un traitement.

    Lorsque ce symptôme survient, vous ne devez pas vous soigner vous-même ni reporter une visite à l'hôpital, car certaines conditions mettent votre vie en danger. Un exemple frappant est une hernie inguinale étranglée, dont le traitement tardif et inadéquat conduit à la nécrose des organes tombés dans le sac hernial, à la péritonite et à la mort. Une autre affection aiguë est la torsion testiculaire, qui peut entraîner la stérilité sans intervention médicale en temps voulu.

    Dans un premier temps, vous devez contacter votre médecin local, qui réalisera une étude diagnostique, établira un diagnostic préliminaire et (ou) final, prescrira le traitement. Et si nécessaire, il le dirigera vers un spécialiste étroit pour un diagnostic spécialisé plus approfondi et un traitement qualifié de la pathologie établie.