Douleur aiguë à la cheville lorsque vous marchez sur la jambe sans blessure des côtés extérieur et intérieur

Cheville (Malleolus) - connexion osseuse du pied avec le tibia. Os - Les processus sur les côtés du tibia supportent le poids d'une personne au niveau de l'articulation des pieds, assurent une marche normale, absorbent la charge de choc. Ce sont les fonctions les plus importantes des chevilles dans le groupe des os et des articulations de la cheville.

Sensation de douleur

Toute blessure aux chevilles provoque une douleur aiguë sévère. Sports, efforts physiques excessifs, mouvements non naturels inattendus - dans ces situations, les chevilles sont soumises à une pression extrême et ne la supportent souvent pas.

Toute blessure soudaine est accompagnée d'une douleur à la cheville, rendant difficile le déplacement et la marche normale, juste pour marcher sur le sol en chaussures ou pieds nus.

Il arrive que soudainement la jambe se relève, le pied tourne à l'extérieur ou à l'intérieur sur un endroit inégal, lors de la descente des escaliers. Il s'agit de la blessure à la cheville la plus fréquente dans laquelle se produisent des entorses graves.

Lorsque la jambe est fortement repliée, les tendons peuvent se rompre, les muscles sont blessés, les os se cassent.

Causes de la douleur à la cheville

Longue marche sur des marches, montées et descentes sur des surfaces inégales - c’est le bon moyen de blesser les tendons, de développer une tendinite ou une bursite.

Dans les structures internes de la cheville, il y a des poches de connexions fluides, latérales et médiales, des osselets - les processus latéraux des os du tibia. Les sacs sont situés à l'arrière du talon, remplissent la fonction de protection. Lorsqu'elles sont enflammées, la cheville est très douloureuse si elles marchent, sont assises et même au repos, la nuit.

  • fractures aux chevilles. Une telle articulation complexe "montre" des fractures et des fractures sur la radiographie seulement 5-6 semaines après la blessure;
  • dislocation de l'articulation de la cheville lorsqu'il est difficile de marcher sur la jambe blessée;
  • Les chaussures inconfortables, en particulier sans soutien de la voûte plantaire, après une utilisation prolongée pendant la journée, provoquent des douleurs aux chevilles, même dans les conditions optimales d'un bureau avec des planchers plats et des ascenseurs fonctionnant régulièrement. Il y a de la peine à utiliser des chaussures à d'autres fins, par exemple lorsqu'une personne portant des chaussures de ballet va à un cours d'éducation physique;
  • les maladies de la cheville, par exemple la goutte, l'arthrose. Ce sont des douleurs secondaires - secousses, picotements, coupures. Les articulations sont enflées, la peau hypertrophiée et parfois bleuissent un peu, surtout au niveau des petits doigts;
  • blocage des vaisseaux sanguins, provoquant une douleur pour bouger ses orteils;
  • Syndrome de Reiter, dans lequel il est difficile de faire des mouvements, parce que les douleurs lancinantes sont intolérables à la cheville;
  • forte charge sur les membres;
  • changements d'âge. Après 40 ans, les chevilles peuvent faire mal sous des charges motrices, même en l'absence de blessure ou d'inflammation.

Si l'enfant tourne la jambe, il y a de l'espoir pour une récupération rapide, car les enfants ont de forts processus de régénération des tissus blessés.

Une cause fréquente de douleur à la cheville - subluxation de l'articulation articulaire, étirement du tendon d'Achille.

Entorse de la cheville est classée en fonction du degré de dommages:

  • I-I - provoque une douleur faible, ne limite pas la mobilité de l'articulation;
  • II - provoque un gonflement notable, une douleur intense, une mobilité excessive de la cheville;
  • III - provoque un œdème, une rougeur importante, une ecchymose, une restriction des mouvements.

À tout degré d'étirement, il est interdit de frotter la zone blessée, les bains chauds. Il est recommandé d’appeler le médecin à la maison, d’apporter repos et raideur à la jambe blessée, de la soulever légèrement. Si vous ressentez une douleur intense, vous devez prendre un médicament contre la douleur. Des médicaments anti-inflammatoires doivent être pris pour les blessures graves. L'application externe d'anesthésiques locaux sous la forme de pommades aide bien - ils réduisent efficacement la douleur.

Les traumatologues recommandent des compresses avec de la bardane, des feuilles de chou, de l'alcool - toutes peuvent réduire l'enflure et l'inflammation.

Douleur particulièrement dangereuse à la cheville avec fractures. Ils violent l'amplitude des mouvements, il y a un gonflement au site de la blessure, une hyperémie. On peut se blesser en glissant sur la glace, en saut en hauteur, dans un accident.

Les pathologies articulaires provoquent une douleur à la cheville de la même nature, que l’arthrite, la tendinite ou la bursite se développe. Ils se caractérisent par des douleurs aiguës ayant tendance à augmenter. Par conséquent, dans les maladies inflammatoires, la mobilité de la cheville est considérablement limitée.

La douleur augmente la nuit, s'affaiblit après des compresses externes et un long repos au repos.

Avec la forme courante de l'inflammation, la douleur devient chronique, douloureuse, tirant, coup de couteau. Donner dans la cuisse, l'épaule. Il est difficile pour le patient de bouger le pied, de le lever.

Quand il est temps de voir un médecin

Si votre jambe vous fait mal à la cheville en marchant, vous devez comprendre que le syndrome ne se manifeste pas à partir de zéro, une cheville peut devenir malade et enflée non seulement à la suite d'une blessure. Les causes de toute douleur sont des processus pathologiques ou des maladies articulaires concomitantes.

Sans traitement approprié, la douleur augmentera, gênera la marche et même la menteuse, limitera les mouvements. Une visite opportune chez le médecin aidera à guérir la maladie, à se débarrasser de la douleur et à éliminer les rechutes.

Une blessure à la cheville s'est produite, une douleur, une rougeur et un gonflement des os sont apparus - il est temps de consulter un médecin.

Il est recommandé de rechercher l'aide médicale de spécialistes, il s'agit principalement d'un chirurgien, traumatologue, rhumatologue, orthopédiste.

Le médecin examinera la cheville, les tissus environnants, déterminera la cause de l'inconfort, interrogera le patient sur la nature, la durée, l'emplacement et la force de la douleur. Ensuite, examine les chevilles du patient, palpe l’avant, les côtés, l’arrière.
En fonction du tableau clinique, le médecin vous prescrira un examen diagnostique:

  • radiographie de la cheville dans les projections antérieure, latérale et postérieure;
  • dans les cas difficiles - analyse du liquide synovial.

Si le patient vient à la réception dans un état déjà négligé, avec une forme sévère de la maladie, avec une douleur intense, avec un gonflement au-dessus d'une blessure ou d'une inflammation, vous devrez faire une IRM pour voir une image réelle des articulations et des ligaments de la cheville.

Il est difficile de soulager la douleur dans les cas avancés, même des médicaments puissants peuvent être inutiles.

Premiers soins pour blessure à la cheville

En cas de blessure au foyer, vous devriez pouvoir fournir les premiers soins:

  • la jambe blessée est placée un peu plus haut que le corps sur l'oreiller et fournit à la victime un repos;
  • bandage élastique de fixation de la cheville;
  • le froid est appliqué à la zone endommagée.

À la demande de la victime, un analgésique est administré. Il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance ou d'amener le patient à l'urgence par vous-même. Un examen et des radiographies urgentes aideront le médecin à rétablir l’image d’une blessure au pied, le cas échéant.

Le médecin examine le pied douloureux du patient, détermine l'état de la cheville, arrête. Si les chevilles font mal après une blessure, un traitement approprié est prescrit.

Les conséquences de la blessure sont éliminées par l'imposition d'un bandage élastique ou d'un plâtre amovible. Des procédures physiothérapeutiques, des exercices de physiothérapie, la réception de chondroprotecteurs sont prescrits.

La guérison d'une blessure dure au moins un mois, période pendant laquelle il faut suivre patiemment un traitement complet. Une partie importante du traitement est le massage, qui devrait être effectué par un spécialiste qualifié. Il masse les jambes gauche et droite, touchant facilement les tendons après qu’ils soient endommagés. Le massage restaure la circulation sanguine, le flux lymphatique, stimule la régénération des tissus.

Les réactions des personnes ayant subi une blessure ou une inflammation des structures de la cheville montrent que la médecine traditionnelle offre des recettes très efficaces. Ils soulagent non seulement la douleur, mais traitent également l'inflammation et aident à la guérison des fractures.

Prévention des blessures - prévention de la douleur

Les affections pathologiques provoquant des douleurs à la cheville lors de la marche peuvent être prévenues si vous menez une vie saine, évitez les inflammations, le rhume, qui compliquent les articulations.

Athlètes et personnes qui exercent régulièrement dans des salles de sport, il est important de se réchauffer avant l’occupation des chevilles, des genoux, des muscles et des articulations. Lorsque l'embonpoint contribue à l'amincissement, ce qui réduit considérablement la charge sur la cheville.

Si une blessure à la cheville ou à la cheville a déjà eu lieu, la cheville fait toujours mal, il est recommandé de porter des dispositifs qui soutiennent les articulations et les tendons en mouvement: orthèses, rubans. Ils régulent la charge sur la cheville, empêchent la récurrence de l'inflammation et des blessures répétées. Résistez aux bas de compression, soutenant les collants, qui peuvent être achetés dans les salons orthopédiques.

La prévention de la douleur nécessite d'éviter les activités où la charge de la cheville est assumée. Lorsque des blessures à la cheville entraînent des complications, il est recommandé de porter des chaussures orthopédiques spéciales et des bandages élastiques.

Au stade de la rémission, vous pouvez faire un massage doux, une thérapie par l'exercice, visant à renforcer les muscles des jambes.

Douleur à la cheville en marchant

La douleur à la cheville qui survient lors de la marche peut perturber le rythme de vie habituel du patient, en particulier avec le développement soudain de symptômes et l'étiologie inexpliquée de la maladie. Toute douleur dans les membres inférieurs nécessite une renonciation à l'activité physique et de longues marches. Parallèlement, l’intensité des symptômes douloureux dépend directement de la localisation du site de l’inflammation et du degré d’activité de la maladie. Cependant, il est très important de comprendre les raisons de l'apparition de sensations désagréables, qui sont parfois assez difficiles.

Les principales causes de la douleur

Les causes les plus courantes de douleur à la cheville sont:

Blessures

Les traumatismes de la cheville occupent la première place parmi toutes les causes qui provoquent l’apparition de symptômes douloureux. Le plus souvent, la cheville et l'articulation de la cheville sont endommagées pendant la course, par exemple chez les athlètes professionnels, ou au contraire chez des personnes totalement inexpérimentées, qui évaluent de manière inadéquate les capacités de leur propre organisme. Les blessures peuvent entraîner des dommages mécaniques, des fractures, des ecchymoses, des entorses et des fissures à la cheville. Par conséquent, les joueurs de football, gymnastes, joueurs de tennis, etc. prendre des mesures maximales pour protéger cette zone, sachant que c'est la plus vulnérable.

L'arthrite

En cas de diverses pathologies dans les articulations, y compris dans la région de la cheville, de l'arthrite peut se développer, ce qui s'accompagne d'une caractéristique distinctive - la formation d'exsudat dans la cavité articulaire. À ce jour, plus de 10 variétés d'arthrite ont été identifiées, chacune étant différente. Les symptômes de douleur à la cheville sont le plus souvent présents lorsque vous vous déplacez ou que vous appuyez sur l'articulation de la cheville. Dans le même temps, la peau au site d'inflammation locale rougit et gonfle.

Les patients âgés et d'âge moyen sont les plus susceptibles à l'arthrite, bien que presque toutes les personnes, en particulier les femmes, puissent être incluses dans le groupe à risque. Ils ont mal à la cheville peuvent être causés par plusieurs raisons. En premier lieu, le port de chaussures à talons hauts et de changements hormonaux entraînant une série de kilos superflus, ce qui alourdit la charge des membres inférieurs.

Dans l'arthrite, les tissus cartilagineux tapissent la face interne des os du sac articulaire, qui, après un certain temps, s'effacent, deviennent secs et rugueux. La symptomatologie procède sous la forme effacée qui complique le diagnostic. Le plus souvent, les patients ne se tournent que lorsque la cheville est enflée et enflammée, et le mouvement de l'articulation est difficile.

Arthrite post-traumatique

Cette maladie se développe après un traumatisme. Les raisons du développement de cette forme d'arthrite sont dues aux conséquences des dommages causés aux tissus conjonctifs des membres inférieurs. Après lésion de l'articulation, on observe son déplacement et son remplacement du tissu cartilagineux par du tissu conjonctif, moins élastique. Le résultat de ces changements est la douleur et la détérioration générale du patient.

Cette forme d'arthrite se caractérise par une progression progressive accompagnée d'une augmentation des symptômes douloureux. En outre, la mobilité est réduite et limitée au niveau de l'articulation de la cheville, il y a un resserrement lors du mouvement, un gonflement et des douleurs dans la zone d'inflammation.

Le traitement conservateur dans le développement de cette maladie est extrêmement inefficace, car le résultat obtenu est stocké pendant une courte période, après quoi le patient a mal à marcher même à l'intérieur. Par conséquent, le plus souvent dans l'arthrite traumatique, une intervention chirurgicale est prescrite, y compris des endoprothèses, ce qui permet de se débarrasser de la douleur à la cheville et de la claudication concomitante. Malgré le fait que le traitement de l'arthrite post-traumatique est difficile, avec toutes les recommandations du médecin traitant, il est possible d'obtenir une amélioration significative de la condition.

Ostéoarthrose

Cette maladie provoque souvent l'apparition de douleurs à la cheville. Dans l'arthrose, diverses articulations (hanche, genou, épaule, etc.) peuvent être touchées, mais la cheville en souffre le plus souvent.

Les conditions suivantes peuvent être des provocateurs de l'arthrose:

  • surpoids, augmentant considérablement la pression sur les membres inférieurs;
  • porter des chaussures étroites et des talons hauts, ce qui provoque, en plus de l'effort physique, une déformation de la cheville;
  • changements hormonaux dans le corps féminin;
  • maladies héréditaires des os et des articulations;
  • diverses blessures des articulations;
  • augmentation de l'activité physique, en particulier lors de la pratique de sports professionnels;
  • long debout sur les jambes, etc.

Les états ci-dessus deviennent le plus souvent des provocateurs de l'arthrose, bien qu'ils soient beaucoup plus nombreux. Souvent, la maladie entraîne une perte d’efficacité complète ou partielle avec une invalidité ultérieure du patient. Il est donc extrêmement important de diagnostiquer l’arthrose à un stade précoce de son développement et de prendre des mesures thérapeutiques adéquates.

Chaussures inconfortables

Une surcharge physique constante et de longues marches peuvent entraîner une fatigue des muscles de la jambe, ce qui conduit à son tour au fait qu'une personne ressent des douleurs aux chevilles en marchant.

En outre, les symptômes de la douleur augmentent lorsque la personne porte des chaussures inconfortables et de mauvaise qualité, ce qui entraîne une surcharge tendineuse. Il en résulte l'apparition de luxations, d'entorses et autres blessures qui provoquent chez le patient l'inconfort le plus intense. Il est possible de réduire ces manifestations à l’aide de chaussures orthopédiques comportant un cou-de-pied et une semelle intérieure spéciale, qui répartissent uniformément la charge sur les pieds, réduisant ainsi les symptômes douloureux au niveau de la cheville.

Symptômes de la maladie

Afin de choisir le traitement le plus approprié, il est nécessaire de déterminer la nature du développement du symptôme douloureux.

Dans le cas où la jambe gonfle très rapidement, il y a une hémorragie locale et une douleur aiguë à la cheville, il est nécessaire d'éliminer l'entorse.

La palpation du site de la blessure est très douloureuse, ce qui est typique pour la jambe fourrée interne. Cependant, des symptômes similaires sont présents en cas de fracture, mais la palpation indique que dans ce cas, la cheville est le plus troublant.

Si l'on soupçonne une entorse de la cheville, les symptômes se manifestent par un œdème et une déformation du site de la blessure. En outre, il y a une hémorragie à l'arrière et le talon peut être légèrement rentré.

Au tournant du talon est considérablement augmenté en taille et s'est avéré. Le patient s'inquiète d'une douleur intense au pied et à la cheville. Lorsqu'un hématome de grande taille se forme à l'arrière du pied, avec un aplatissement de la voûte longitudinale et une douleur fulgurante lors de la palpation, une fracture du diaphyse tarse, caractérisée par des symptômes similaires, doit être exclue.

Traitement tactique

Sur la base des symptômes, un traumatologue ou un rhumatologue établit un diagnostic préliminaire des causes de la blessure aux chevilles. Ce diagnostic est confirmé le cas échéant par d'autres méthodes de diagnostic, notamment les rayons X, l'IRM et le scanner.

Le schéma thérapeutique individuel sélectionné n’est retenu que lorsque toutes les mesures nécessaires ont été prises:

  • lors du diagnostic de différentes lésions articulaires (entorses, fractures, ligaments déchirés, etc.), il est recommandé d'immobiliser le membre à l'aide d'une attelle ou d'un plâtre;
  • en cas de déplacement de fragments osseux, une intervention chirurgicale est nécessaire suivie de la nomination de médicaments dont l’action vise à accélérer la régénération tissulaire et à réduire l’œdème (momie, vitamine D, suppléments de calcium, etc.);
  • lorsque les pieds vous font mal en raison de la fatigue générale du corps et des charges accrues aux extrémités inférieures, un contraste relaxant et des bains de sel sont recommandés. En outre, le traitement de la douleur et de l'œdème implique l'administration de diurétiques (Lasix, Furosémide, Veroshpiron, etc.);
  • l'arthrose et l'arthrite, provoquant l'apparition de douleurs à la cheville, nécessitent l'utilisation d'AINS (ibuprofène, kétoprofène, diclofénac) et, lors de la période de rééducation, des chondroprotecteurs (Teraflex, Hondoitin) restaurent le tissu cartilagineux;
  • Il est possible de traiter la douleur à la cheville par des moyens externes, tels que l'extrait d'héparine ou de marron, etc. Ces outils améliorent la circulation sanguine dans les tissus, soulagent les symptômes douloureux et réduisent l'enflure. Les plus efficaces sont la pommade d'héparine, Dolobene, Lioton, Indovazin, Troxerutin et Hirudoven;
  • si les pieds sont blessés de l'intérieur ou de l'extérieur à la suite d'une blessure, il est nécessaire de fournir à la victime les premiers soins en temps voulu (anesthésier, appliquer un bandage serré, appliquer une compresse à froid, arrêter le saignement, etc.). Après tous les événements, vous devez emmener le patient aux urgences ou appeler l’équipe d’ambulances (pour plus d’informations sur les mesures thérapeutiques utilisées pour soulager les symptômes de la douleur, voir cet article).

De plus, il est important d’observer une alimentation adéquate, en éliminant du menu les aliments nocifs qui contribuent à la prise de poids, car cela alourdit les membres inférieurs. En outre, vous ne devez pas abandonner l'effort physique dosé, ce qui améliore le métabolisme.

Si vous ressentez des sensations désagréables et des symptômes douloureux à la cheville, contactez immédiatement l’institution médicale pour obtenir les conseils professionnels d’un traumatologue (rhumatologue). L’état ultérieur du patient dépend de la rapidité du début du traitement. Avec un traitement approprié et sans complications, le pronostic de récupération est favorable.

Comment se débarrasser de la douleur à la cheville?

La douleur à la cheville peut être le résultat d’une blessure ou être le signe du développement d’une maladie dangereuse. La situation est compliquée si la personne en surpoids, qu'elle porte des chaussures de mauvaise qualité ou des chaussures à talons hauts, soulève constamment des poids.

Causes d'inconfort

La cause exacte ne peut être déterminée qu'en analysant la nature de la douleur. L’inconfort n’est pas toujours associé à une surmenage des membres inférieurs, il indique parfois le développement d’une maladie qui n’est pas du tout associée aux jambes.

Les causes de douleur aux chevilles peuvent être:

  • entorse;
  • rupture de muscle ou de tendon;
  • subluxation ou luxation;
  • fracture de la cheville.

Des dommages à la jambe gauche ou à la jambe droite peuvent survenir à la suite d'un saut infructueux, d'une chute, du roulis d'un membre ou de trébuchement. Les athlètes sont le plus souvent touchés par ces blessures, bien que ce soit aussi le cas chez les personnes trop actives. En plus de la douleur, une déformation visible du pied peut être observée.

Une blessure de cette nature est accompagnée d'un œdème de la cheville. Dans ce cas, il est important de fournir rapidement une assistance médicale afin de maintenir la fonctionnalité complète du membre.

Maladies possibles

Un certain nombre de maladies provoquent des douleurs. Dans certains cas, la douleur est accompagnée de symptômes supplémentaires qui aideront à clarifier la situation.

Parmi les maladies qui provoquent une gêne aux jambes, on distingue:

  1. Arthrose La déformation affecte les tissus cartilagineux. Symptômes: tumeur à la cheville, la mobilité de l'articulation est limitée. La douleur survient pendant l'exercice et au repos. Cette maladie entraîne des défaillances du système immunitaire, des problèmes de poids, des infections virales et parfois même le port régulier de chaussures de mauvaise qualité et inconfortables. En plus de la douleur douloureuse, il existe un resserrement dans tous les mouvements et un mouvement limité du pied.
  2. L'arthrite Cette maladie a plusieurs sous-espèces - post-traumatique, rhumatoïde, psoriasique, etc. Dans chaque cas, une inflammation se produit, entraînant une destruction progressive des articulations. Le processus peut être causé par des micro-organismes, des perturbations du métabolisme, des maladies dégénératives.
  3. La goutte Symptômes: raideur dans le mouvement de la cheville, crunch, gonflement, rougeur de la peau. Cela se produit en raison de l'accumulation d'acide urique dans les articulations, ce qui provoque la formation d'accumulations cristallines. Le problème conduit à un dysfonctionnement des reins. Le plus souvent, la goutte survient chez les personnes âgées.
  4. Tendinite d'Achille. La maladie survient à la suite d'un stress prolongé du pied. La douleur se concentre le long du jarret et un gonflement se produit sur le talon. La cause de la tendinite peut être un sport, chaussures à talons hauts. Si le problème n'est pas traité, cela entraîne une rupture du tendon.
  5. Bursite L'inflammation affecte le sac articulaire, qui contient le liquide synovial. Cette maladie se caractérise par une douleur vive à l'extérieur de la jambe qui survient après un effort prolongé - marcher, courir et même se tenir debout. L'articulation perd sa mobilité et la peau de la zone lésée gonfle.

Chacune de ces maladies pouvant avoir des conséquences dangereuses, une blessure même mineure nécessite un examen par un spécialiste pour pouvoir agir à temps.

Qui contacter et comment traiter?

Afin de déterminer la cause de la douleur, vous devrez peut-être consulter plusieurs spécialistes - un chirurgien, un rhumatologue, un orthopédiste. La référence à ces médecins est donnée par le thérapeute. Pour un traitement efficace, il faudra un diagnostic approfondi incluant l'inspection, la palpation et les rayons X.

Le traitement de la cheville peut inclure les méthodes suivantes:

  1. Si le surmenage provoque un inconfort, il est recommandé d’utiliser un bain de contraste. À la fin de la procédure, il devrait y avoir une douche froide. Une autre méthode consiste à placer un rouleau sous les pieds de manière à ce qu'ils soient au-dessus du niveau de la tête. Pour rétablir la circulation sanguine au niveau de la cheville, utilisez des crèmes à base d’extrait de marronnier.
  2. Pour tout type de dommage, il est important d'aller immédiatement à l'hôpital. Le degré de blessure ne peut être déterminé que par radiographie, dont les résultats seront attribués aux premiers soins - un bandage, un pneu ou un pansement. Immédiatement après la blessure, vous pouvez utiliser le froid pour réduire la douleur et prévenir l’enflure.
  3. Les maladies des articulations, des muscles et des tendons nécessitent parfois un traitement médicamenteux. Le type de médicament, la dose et la durée d'admission sont calculés individuellement par le médecin.

Si au cours de la marche, la cheville ressent une douleur intense, c'est une raison pour demander de l'aide médicale.

Comment enlever la douleur?

Toute mesure thérapeutique vise toujours à soulager la douleur et à éliminer les symptômes.

Avant les premiers secours, vous pouvez prendre les mesures suivantes:

  1. Le membre blessé est placé sur un oreiller de manière à rester immobile et surélevé. Un bandage élastique est appliqué autour de la cheville et, si les dommages sont plus graves, une attelle est nécessaire. Il est recommandé d'appliquer du froid de l'extérieur et de l'intérieur. Si la glace est utilisée pour cela, alors il faut l'envelopper dans un chiffon pour ne pas avoir les engelures.
  2. Dans la période post-traumatique, des préparations topiques sont prescrites - crèmes, pommades, gels (Dolobene, pommade d'héparine, Lioton, etc.). Si la jambe est douloureuse pendant longtemps, les préparations à base de Troxérutine, d'Indovazine et d'Hirudoven seront efficaces.
  3. Si la douleur apparaît sur l'arrière-plan de l'arthrose ou de l'arthrite, l'utilisation d'un anti-inflammatoire non stéroïdien (Ortofen, Ketoprofen, Ibuprofen ou Diclofenac) est indiquée. Ces médicaments peuvent éliminer la douleur, arrêter l'inflammation, soulager l'enflure. Dans les cas plus graves, des corticostéroïdes et des diurétiques peuvent être prescrits et, pendant la période de récupération, des chondroprotecteurs seront nécessaires. Le type de médicament n'est sélectionné que par un spécialiste, car chaque médicament présente des contre-indications et des effets secondaires.
  4. Soulager l'état peut être avec l'aide de recettes folkloriques. L'utilisation de compresses, de bains pour les jambes et de frottements vous permet d'éliminer la douleur et l'enflure des tissus mous. Les ingrédients les plus efficaces sont le miel, la momie, les pommes de terre crues et le sel de mer.

Des soins d'urgence sont nécessaires pour les blessures graves, en particulier les fractures. L'auto-transport peut entraîner des complications dangereuses.

Mesures préventives

Pour éviter les douleurs aux chevilles, écoutez les recommandations suivantes:

  • porter des chaussures de la taille et de matériaux naturels;
  • le talon des chaussures pour femmes ne doit pas dépasser 7 cm;
  • après une longue marche, vous devez masser les membres, les placer sur une hauteur (15-20 minutes), faire des bains froids;
  • pendant le sport, vous devez utiliser des gants, des genouillères, des bandages élastiques, des chaussures spéciales, etc.
  • Pour contrôler votre alimentation, y compris la consommation de calcium dans le corps, cela vous permettra de ne recevoir que des nutriments et de contrôler votre poids.

Toutes ces recommandations contribueront à éviter l'apparition de douleur dans l'articulation de la cheville et à prévenir le développement de maladies des vaisseaux de la jambe.

Douleur à la cheville lors d'un traitement à pied

Pourquoi blesser les jambes sous les genoux: les causes de la douleur devant, derrière, côté

Pendant de nombreuses années, vous avez eu des douleurs aux articulations sans succès?

Le chef de l’Institut: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle vous guérissez vos articulations en prenant 147 roubles par jour.

Chaque personne, tôt ou tard, rencontre un tel problème: les jambes du genou au pied lui font mal. Les raisons peuvent être multiples, allant de maladies totalement inoffensives à des maladies graves, dont le traitement ne peut être retardé. Par conséquent, si la douleur dans les jambes, localisée sous le genou, est alarmante, vous devez contacter immédiatement votre médecin pour un examen plus approfondi.

Causes et localisation de la douleur

Les causes sont principalement divisées en deux grandes catégories: la douleur due au surmenage, qui passe après un repos; et les douleurs causées par des pathologies graves, telles que l'arthrite, les maladies des veines, etc.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Dans la plupart des cas, les jambes sous les genoux sont blessées du côté, de l'arrière ou du devant à cause de la fatigue, d'une lourde charge sur les jambes après une course ou des chaussures inadéquates et des talons hauts chez la femme. En un mot, ces facteurs peuvent être facilement éliminés et la douleur peut être soulagée à l'aide d'une thérapie, d'un massage ou d'une relaxation. S'il y a un de ces facteurs, vous ne pouvez pas vous inquiéter de la gravité des sensations désagréables dans les jambes. Afin de réduire l'inconfort, vous pouvez recourir à l'aide de remèdes populaires.

L'étirement des muscles et des ligaments situés au-dessous de l'articulation du genou est une autre raison de l'apparition d'une douleur intense. Bien entendu, un tel problème doit également être éliminé, mais il ne présente aucun danger potentiel. Cependant, si les jambes sous les genoux vous font mal trop longtemps, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin.

Le tibia se compose des os du tibia et du péroné, de l'articulation du genou au-dessus et du bas de la cheville. Les os sont entourés de muscles, de nombreux ligaments et de nerfs. Les dommages à tous les tissus énumérés peuvent causer une douleur sous le genou. Dans la plupart des cas, l’inconfort est dû au processus de destruction de l’articulation ou à son affaiblissement. Cependant, il existe une autre raison sérieuse - les varices. Ce peut être une douleur nerveuse.

Dans certaines situations, par exemple, si un thrombus s'est formé dans la jambe, il n'est pas possible de différer l'enregistrement avec un médecin, car tout moment peut se transformer en résultat fatal instantané.

Les principales causes de sensations désagréables dans les jambes sont les suivantes:

  • Blessures et lésions musculaires sous le genou jusqu'au pied;
  • Douleurs neurogènes (ischialgie);
  • Dommages aux os de la jambe, du genou ou du pied;
  • Thrombose veineuse;
  • Arthrose et l'arthrite des articulations;
  • Rupture d'un kyste poplité (kyste de Baker);
  • Thrombose des veines superficielles;
  • Syndrome post-thrombophlébique;
  • Rhumatisme;
  • Lymphostase;
  • Presser les tissus mous des jambes sous le genou et d’autres.

Pourquoi une douleur dans les jambes peut-elle se produire, vous pouvez également en apprendre davantage à partir de la vidéo

Varices et veines superficielles

Cette maladie est assez difficile à diagnostiquer immédiatement, car elle se fait sentir aux derniers stades de développement. Elle est principalement causée par un travail excessif du système circulatoire, dans lequel trop de liquide traverse les vaisseaux, les veines se dilatent et provoquent des douleurs dans les jambes, souvent la nuit. Après, si la maladie n'est pas traitée, apparaissent des astérisques vasculaires - des veines et des capillaires morts à l'intérieur des tissus mous qui ne fonctionnent plus. Souvent, les varices sont confondues avec d'autres maladies, telles que l'hypertension artérielle. Les principaux symptômes des varices sont les suivants:

  • Lourdeur dans les jambes, qui augmente au pied;
  • Crampes dans les jambes;
  • Douleur dans les mollets et les autres muscles de la jambe, du genou au pied;
  • Un œdème qui apparaît à la fin de la journée, surtout s'il était tenu sur les jambes et dans des chaussures inconfortables. Passez un peu de temps après le repos, surtout en position horizontale.

Une des causes des varices est la grossesse, lorsque la charge sur les jambes, y compris les pieds, est considérablement accrue.

Cette maladie se développe rapidement. Dans les cas graves, la thrombose veineuse se produit à l’arrière-plan - un phénomène beaucoup plus dangereux qui nécessite une visite urgente à l’hôpital. Avec elle, la maladie commence à progresser encore plus rapidement et se développe en quelques jours. Les pieds commencent à faire très mal, engourdis, se plaignent, et la peau est très rouge et après - bleue. Dans ce cas, les jambes par-dessous, devant et derrière, gonflent fortement, pulsent et deviennent chaudes. Il y a une douleur aiguë qui rend impossible de marcher.

Si un tel état est incontrôlable et qu'aucune mesure n'est prise, au bout de 3 à 4 jours, un tissu meurt, la peau des jambes devient blanche car il n'y a plus de circulation de sang. Dans le meilleur des cas, une personne perd une jambe car la gangrène se forme, au pire, une issue fatale.

Gêne sous le genou avec atteinte nerveuse

Parfois, les douleurs dans la jambe sont de nature neurogène, apparaissent le plus souvent chez les veaux et présentent certains symptômes évidents. Le plus souvent, cela se produit avec des lésions et une peau pincée ou un nerf sciatique. Une maladie de cette origine est très facile à distinguer des autres.

Le nerf sciatique est le plus gros et le plus dense du corps humain. Il traverse la peau, les muscles et d'autres tissus mous de la jambe. Un nerf provoque des douleurs lorsqu'il est détruit, endommagé ou pincé à la suite d'une blessure. Dans ce cas, les jambes du genou au pied chez les hommes et les femmes commencent à faire mal, principalement à l'arrière du pied. Les sensations désagréables peuvent être localisées à l'intérieur ou à l'extérieur du pied. On ressent une sensation de brûlure, de picotement, de douleur et de tir, localisées à la fois dans une et dans les deux jambes. Vient également l'engourdissement ou la chair de poule dans les membres inférieurs. Tous ces symptômes peuvent également se propager au genou et au pied. Il y a une faiblesse et des convulsions, la personne n'est pas en mesure d'effectuer des actions élémentaires à cause de la douleur qui l'empêche.

Arthrite, arthrose, lésions articulaires

La jambe inférieure est caractérisée par la distance entre deux articulations - le genou et la cheville. Ils sont tous deux très susceptibles à diverses blessures. Sur le genou repose une charge énorme, la gravité de tout le corps humain. Au fil du temps, l'articulation s'efface et plus près de la vieillesse, les problèmes commencent par la destruction du tissu articulaire, l'arthrite et l'arthrose, et la jambe commence à faire mal. L'arthrite affecte souvent non seulement les noeuds articulaires, mais, ayant pris naissance en eux, elle se déplace vers les organes internes. La situation est aggravée si la personne a un excès de poids, car dans ce cas, la pression exercée sur les genoux gauche et droit augmente plusieurs fois.

Le docteur Lyudmila Yermolenko vous expliquera plus en détail l'arthrose de la cheville:

Le pied est également un endroit très traumatisant: en raison de sa structure complexe, il échoue très facilement, y compris lorsque la cheville se plie souvent pendant le processus de marche, des entorses se produisent et tout cela affecte négativement l'articulation. Cette articulation repose un peu moins sur la charge, car très mince, au fil des années, elle perd de son efficacité et commence à faire mal.

Symptômes de la rupture articulaire:

  • Une douleur vive et aiguë lors du mouvement de la jambe, qui se produit dans la région de l'articulation et s'étend le long des nerfs jusqu'au membre entier, une douleur sourde est possible. Cependant, ce symptôme est plus prononcé dans les premiers stades; depuis l'apparition de la maladie, de nombreux patients n'attachent pas d'importance à une douleur faible.
  • Le resserrement lors du déménagement parle des processus de destruction dans l'articulation, qui ne sont restaurés que par un long traitement.
  • Plus la maladie progresse, moins le genou ou la cheville deviennent mobiles: la douleur et les processus de destruction rendent difficile le mouvement complet.
  • Oedème possible et autres types de difformités avec l'évolution de la maladie.

Manque de vitamines et de minéraux

Tout le monde connaît l'énorme valeur positive des micro-éléments, des vitamines et des minéraux sur le corps humain et sur toutes ses parties. La médecine est connue pour une liste assez longue de maladies qui se développent précisément à cause du manque de nutriments dans le sang et les tissus. Si la jambe fait mal au-dessous du genou, c'est peut-être pour cette raison.

Tout d'abord, la carence en calcium, qui est un élément constitutif des os, peut être à l'origine de douleurs et de malaises. Le magnésium est également important ici, par conséquent, avec la douleur, il peut y avoir de fortes crampes prolongées dans les jambes, en particulier la nuit.

Le patient se demande également pourquoi les jambes sous les genoux lui font mal à l'avant, à l'arrière ou sur le côté. Il peut être intéressant de mesurer le taux de sucre dans le sang. Parfois, le diabète sucré déclenche des sentiments désagréables. Ce phénomène est appelé polyneuropathie des membres inférieurs. La douleur dans les jambes survient souvent au stade 2 ou plus du diabète, lorsque la maladie affecte non seulement les organes internes, mais également les os, les nerfs et les fibres musculaires. Parfois, une forte sensation de brûlure peut apparaître devant la jambe, sous le genou, dans la région de la crête tibiale. engourdissement et syndrome des membres froids surviennent, la jambe peut gémir beaucoup. Cette maladie est facilement identifiable car la jambe commence à faire mal, indépendamment de l'effort physique. Le niveau de douleur varie de manière arbitraire, mais des sentiments désagréables sont constamment présents.

Il existe une maladie appelée polyarthrite oblitérante, lorsque la douleur dans les jambes est causée par un rétrécissement des vaisseaux et la formation de plaques sur leurs parois. Le patient ressent une douleur intense dans la jambe et est incapable de marcher sans boiter. Cela devient particulièrement perceptible lors d'une position debout ou d'une marche prolongée. De plus, cela vaut la peine de donner à vos pieds quelques minutes de repos, car la douleur dans vos pieds et le bas de vos jambes disparaîtra. Toutefois, cela ne signifie pas que, dans cette situation, vous n’avez pas besoin d’assistance médicale. Si le traitement est différé indéfiniment, la douleur augmentera avec le temps, des ulcères apparaissent sur la peau et la douleur accompagne le patient même en état de repos complet.

Traitement commun Plus >>

Traitement de la douleur et prévention des maladies

Pour se débarrasser de la gêne des jambes, vous devez faire appel à un médecin. Si les nerfs ou les tissus mous sont endommagés, ils ont recours à une thérapie qui les aidera à récupérer. Celles-ci peuvent être la physiothérapie, les médicaments, etc. Une intervention chirurgicale sérieuse ne devrait être envisagée que lorsque le processus de carie a commencé dans la jambe. Tout le reste peut être résolu de manière plus loyale. Comme mentionné ci-dessus, certaines maladies sont assez difficiles à diagnostiquer aux stades précoces, car elles ne causent pas d'inconfort ni de douleur. Cependant, vous devez écouter votre santé et ne pas ignorer les signaux que le corps envoie, car la douleur est un signe clair que certains des systèmes du corps humain ont échoué, ce qui doit être éliminé.

Afin de ne pas ressentir de douleur désagréable, vous devez traiter votre corps avec attention. Tout d'abord, il est nécessaire d'exclure les chaussures qui ne sont pas de la taille, d'un effort physique constant et intense sur les jambes, ainsi que de surveiller la nutrition et de suivre un régime. Il est utile de faire de la physiothérapie, du sport, de la natation et de prendre des vitamines. Il est nécessaire de limiter le tabagisme et l'alcool.

Docteur Neuroog MM Sperling parle de douleurs au pied et au bas de jambe que l’on rencontre souvent en neurologie:

Nerf pincé dans la jambe - lorsque la douleur se propage dans toutes les directions

Avez-vous souvent ressenti une douleur soudaine et intense à la jambe? Ce phénomène est le symptôme principal d'un trouble dans lequel un nerf pincé se produit.

Cette pathologie elle-même ne survient pas et ne passe pas, et est souvent accompagnée de douleurs assez graves qui causent un inconfort permanent.

Le pincement se produit lorsque les racines des nerfs qui quittent la moelle épinière sont comprimées par les vertèbres ou d’autres formations possibles, à la fois pathologiques et complètement anatomiques, par exemple des muscles spasmodiques, du cartilage, des tumeurs, des tendons, des hernies et autres.

Le pincement est toujours accompagné d'une douleur intense, que les patients décrivent comme une douleur brûlante, lancinante, lancinante ou lancinante, en fonction de la localisation du problème.

Regardez la racine ou la raison

La cause principale et la plus courante est la hernie intervertébrale. À son tour, elle accompagne souvent des maladies telles que l'ostéochondrose. Dans cette maladie, la structure anatomique des disques intervertébraux est perturbée et une partie du disque peut s'étendre au-delà de la colonne vertébrale et comprimer les nerfs.

Le nerf sciatique, dont le pincement est le plus souvent la cause de douleurs à la jambe, se forme à partir des racines des nerfs spinaux situés dans la colonne lombo-sacrée. Il réagit avec douleur à la violation de ces racines et donne une jambe pleine.

Les raisons pour lesquelles le nerf est pincé sur la jambe sont les facteurs suivants:

  • ostéochondrose au stade aigu de la maladie;
  • radiculite;
  • tumeurs bénignes et malignes;
  • forte effort physique et blessure.

Le nerf sciatique est le plus long et le plus épais du corps. Il est formé par les cinq racines des nerfs spinaux, deux lombaires inférieures et trois sacrales supérieures. En descendant le long de la surface des fesses et de la cuisse, il se dirige vers les muscles qui y sont situés. La fosse poplitée est divisée en deux nerfs.

Le pincement du nerf sciatique se produit dans la région des racines de la colonne vertébrale. La douleur est appelée ischalgie, si les symptômes de la clarification sont ajoutés - lumboishalgie.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Curieusement, très souvent, un nerf pincé se produit pendant la grossesse. Lorsque l'utérus grossit au fur et à mesure que la grossesse avance, il commence à comprimer les organes voisins, ce qui entraîne le développement de la même pathologie.

Pendant la grossesse, il est considéré comme une variante de la norme, mais il peut causer un inconfort grave. La nomination de tout médicament doit être convenue avec l'obstétricien-gynécologue, en tenant compte de la situation "intéressante".

Image complète de la violation

Les principaux symptômes indiquant un nerf pincé au bas du corps ou aux jambes sont les suivants:

  • douleurs aiguës dans la zone de pincement;
  • picotements et douleurs dans la jambe;
  • peau change de couleur rouge, gonflement;
  • rarement, mais il existe toujours un symptôme tel qu'une transpiration accrue;
  • le matin, il est souvent impossible de redresser les genoux; à mesure que la maladie progresse, le symptôme devient permanent;
  • douleur insupportable en étant debout;
  • douleur dans la région lombaire.

C'est pour pincer le nerf sciatique caractérisé par de tels symptômes et signes:

  1. Douleur dans les jambes. Cela peut aller d'un léger inconfort à assez grave.
  2. Mal de dos Habituellement plus faible que la douleur dans les jambes, mais provoque souvent une gêne sévère lors de la marche.
  3. Changement de sensibilité. Des engourdissements, la chair de poule et des picotements peuvent survenir tout au long de la jambe, de la hanche au pied.
  4. Diminution de l'activité motrice et perturbation de la démarche.
  5. Diminution de la force musculaire.

Fournir des premiers soins rapides

Que faire si vous avez fortement agrippé le bas du dos avec l'irradiation de la douleur dans les membres inférieurs et que l'on soupçonne qu'un nerf de la jambe a été pincé et qu'il est impossible d'aller immédiatement chez le médecin?

Les mesures suivantes aideront à soulager la douleur:

  • En prenant un médicament anesthésique, il peut s'agir soit d'un analgésique, soit d'un outil du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • couchez-vous sur une surface plane et dure, limitez les mouvements, vous pouvez mettre un oreiller sous vos genoux pour maintenir vos jambes surélevées;
  • vous pouvez attacher une compresse anti-inflammatoire ou utiliser un patch pour le mal de dos;
  • en option, étendez le bas du dos avec une pommade contenant des anti-inflammatoires, des analgésiques ou des analgésiques;
  • à la première occasion, faire appel à une assistance qualifiée dans un établissement médical.

Procédures de diagnostic

Avant de commencer le traitement, le patient doit être diagnostiqué. Les médecins prescrivent souvent une radiographie de la colonne vertébrale et des os de la jambe et, parfois, une imagerie par résonance magnétique et par ordinateur. Ceci est fait dans le but de découvrir la cause qui a provoqué le brouillage.

Une exception est l'état de grossesse, lorsque le diagnostic n'est pas requis et n'est pas recommandé. Dans de tels cas, la pathologie disparaîtra le plus souvent après l'accouchement.

Si une tumeur est suspectée, une scintigraphie et un examen radiologique de la colonne vertébrale sont effectués.

Assistance médicale complète

Le traitement, dans le cas où un nerf pincé dans la jambe est diagnostiqué, comprend plusieurs étapes:

  1. Premièrement, la fibre nerveuse doit être libérée de l'état bloqué, c'est ce qui cause la douleur. À cette fin, diverses méthodes sont utilisées, telles que le massage, la thérapie manuelle, la physiothérapie, etc. Dans la plupart des cas, le bourrage est assez rapide. Surtout s'il n'est pas accompagné d'une tumeur ou d'une saillie.
  2. Deuxièmement, la restauration de la fonction nerveuse. À cette fin, une thérapie complexe est prescrite, qui comprend à la fois des médicaments et divers complexes de vitamines.
  3. Troisièmement, ce qui est fait obligatoirement, il s’avère que la raison pour laquelle le nerf est serré. Une fois que la raison de cette pathologie est clairement définie, elle est traitée avec les conséquences.

Méthodes appliquées

Le traitement doit être complexe et consister, ainsi qu’il a déjà été mentionné, non seulement dans l’utilisation de médicaments, mais également dans les effets physiques: thérapie manuelle, physiothérapie, physiothérapie.

Tout d'abord, lorsque les symptômes sont détectés, il est intéressant d'appliquer de la chaleur. Pour cela, un plâtre à la moutarde, une compresse chaude ou une pommade chauffante peuvent être utilisés.

Il est également nécessaire d'utiliser des anti-inflammatoires tels que le diclofénac, l'ibuprofène, l'indométacine, la novocaïne. Pour une utilisation topique, les mêmes produits sont utilisés sous forme de pommades ou de timbres.

Après élimination du syndrome douloureux aigu, une physiothérapie est prescrite. Il est bon d’utiliser Darsonval, amplipulse, UHF et autres à ces fins. Ensuite, la thérapie manuelle, l'acupuncture, l'acupression peuvent être appliqués.

Les patients doivent également suivre les recommandations générales, y compris un changement de régime alimentaire, excluant les boissons marinées, fumées, épicées, salées et alcoolisées.

Une méthode populaire et très efficace est le massage.

Massage en plus de cela, peut améliorer l'état de l'ostéochondrose.

Ils sont également affectés à des exercices spéciaux, parmi lesquels: lever le corps en position allongée, le dos en arrière, exercices pour les vergetures et la relaxation.

En résumé

Si le temps ne guérit pas la maladie, cela peut entraîner de telles complications:

  • mourir de terminaisons nerveuses;
  • paralysie des jambes;
  • grave faiblesse dans les membres;
  • atrophie des organes pelviens;
  • instabilité vertébrale.

Pour prévenir les maladies, il est recommandé de faire des exercices quotidiens, vous pouvez faire des exercices: un chat, un vélo, des squats lents. Eh bien, tout exercice qui aide à renforcer les muscles du dos aide. Vous pouvez masser périodiquement.

Il est très important de surveiller constamment votre posture et de garder le dos droit. Essayez de marcher avec des talons moins.

Avec un long séjour dans la même position, prenez des pauses. Pendant la grossesse, portez un pansement spécial.

Douleur à la cheville en marchant

La douleur à la cheville qui survient lors de la marche peut perturber le rythme de vie habituel du patient, en particulier avec le développement soudain de symptômes et l'étiologie inexpliquée de la maladie. Toute douleur dans les membres inférieurs nécessite une renonciation à l'activité physique et de longues marches. Parallèlement, l’intensité des symptômes douloureux dépend directement de la localisation du site de l’inflammation et du degré d’activité de la maladie. Cependant, il est très important de comprendre les raisons de l'apparition de sensations désagréables, qui sont parfois assez difficiles.

Les principales causes de la douleur

Les causes les plus courantes de douleur à la cheville sont:

Blessures

Les traumatismes de la cheville occupent la première place parmi toutes les causes qui provoquent l’apparition de symptômes douloureux. Le plus souvent, la cheville et l'articulation de la cheville sont endommagées pendant la course, par exemple chez les athlètes professionnels, ou au contraire chez des personnes totalement inexpérimentées, qui évaluent de manière inadéquate les capacités de leur propre organisme. Les blessures peuvent entraîner des dommages mécaniques, des fractures, des ecchymoses, des entorses et des fissures à la cheville. Par conséquent, les joueurs de football, gymnastes, joueurs de tennis, etc. prendre des mesures maximales pour protéger cette zone, sachant que c'est la plus vulnérable.

L'arthrite

En cas de diverses pathologies dans les articulations, y compris dans la région de la cheville, de l'arthrite peut se développer, ce qui s'accompagne d'une caractéristique distinctive - la formation d'exsudat dans la cavité articulaire. À ce jour, plus de 10 variétés d'arthrite ont été identifiées, chacune étant différente. Les symptômes de douleur à la cheville sont le plus souvent présents lorsque vous vous déplacez ou que vous appuyez sur l'articulation de la cheville. Dans le même temps, la peau au site d'inflammation locale rougit et gonfle.

Les patients âgés et d'âge moyen sont les plus susceptibles à l'arthrite, bien que presque toutes les personnes, en particulier les femmes, puissent être incluses dans le groupe à risque. Ils ont mal à la cheville peuvent être causés par plusieurs raisons. En premier lieu, le port de chaussures à talons hauts et de changements hormonaux entraînant une série de kilos superflus, ce qui alourdit la charge des membres inférieurs.

Dans l'arthrite, les tissus cartilagineux tapissent la face interne des os du sac articulaire, qui, après un certain temps, s'effacent, deviennent secs et rugueux. La symptomatologie procède sous la forme effacée qui complique le diagnostic. Le plus souvent, les patients ne se tournent que lorsque la cheville est enflée et enflammée, et le mouvement de l'articulation est difficile.

Arthrite post-traumatique

Cette maladie se développe après un traumatisme. Les raisons du développement de cette forme d'arthrite sont dues aux conséquences des dommages causés aux tissus conjonctifs des membres inférieurs. Après lésion de l'articulation, on observe son déplacement et son remplacement du tissu cartilagineux par du tissu conjonctif, moins élastique. Le résultat de ces changements est la douleur et la détérioration générale du patient.

Cette forme d'arthrite se caractérise par une progression progressive accompagnée d'une augmentation des symptômes douloureux. En outre, la mobilité est réduite et limitée au niveau de l'articulation de la cheville, il y a un resserrement lors du mouvement, un gonflement et des douleurs dans la zone d'inflammation.

Le traitement conservateur dans le développement de cette maladie est extrêmement inefficace, car le résultat obtenu est stocké pendant une courte période, après quoi le patient a mal à marcher même à l'intérieur. Par conséquent, le plus souvent dans l'arthrite traumatique, une intervention chirurgicale est prescrite, y compris des endoprothèses, ce qui permet de se débarrasser de la douleur à la cheville et de la claudication concomitante. Malgré le fait que le traitement de l'arthrite post-traumatique est difficile, avec toutes les recommandations du médecin traitant, il est possible d'obtenir une amélioration significative de la condition.

Ostéoarthrose

Cette maladie provoque souvent l'apparition de douleurs à la cheville. Dans l'arthrose, diverses articulations (hanche, genou, épaule, etc.) peuvent être touchées, mais la cheville en souffre le plus souvent.

Les conditions suivantes peuvent être des provocateurs de l'arthrose:

  • surpoids, augmentant considérablement la pression sur les membres inférieurs;
  • porter des chaussures étroites et des talons hauts, ce qui provoque, en plus de l'effort physique, une déformation de la cheville;
  • changements hormonaux dans le corps féminin;
  • maladies héréditaires des os et des articulations;
  • diverses blessures des articulations;
  • augmentation de l'activité physique, en particulier lors de la pratique de sports professionnels;
  • long debout sur les jambes, etc.

Les états ci-dessus deviennent le plus souvent des provocateurs de l'arthrose, bien qu'ils soient beaucoup plus nombreux. Souvent, la maladie entraîne une perte d’efficacité complète ou partielle avec une invalidité ultérieure du patient. Il est donc extrêmement important de diagnostiquer l’arthrose à un stade précoce de son développement et de prendre des mesures thérapeutiques adéquates.

Chaussures inconfortables

Une surcharge physique constante et de longues marches peuvent entraîner une fatigue des muscles de la jambe, ce qui conduit à son tour au fait qu'une personne ressent des douleurs aux chevilles en marchant.

En outre, les symptômes de la douleur augmentent lorsque la personne porte des chaussures inconfortables et de mauvaise qualité, ce qui entraîne une surcharge tendineuse. Il en résulte l'apparition de luxations, d'entorses et autres blessures qui provoquent chez le patient l'inconfort le plus intense. Il est possible de réduire ces manifestations à l’aide de chaussures orthopédiques comportant un cou-de-pied et une semelle intérieure spéciale, qui répartissent uniformément la charge sur les pieds, réduisant ainsi les symptômes douloureux au niveau de la cheville.

Symptômes de la maladie

Afin de choisir le traitement le plus approprié, il est nécessaire de déterminer la nature du développement du symptôme douloureux.

Dans le cas où la jambe gonfle très rapidement, il y a une hémorragie locale et une douleur aiguë à la cheville, il est nécessaire d'éliminer l'entorse.

La palpation du site de la blessure est très douloureuse, ce qui est typique pour la jambe fourrée interne. Cependant, des symptômes similaires sont présents en cas de fracture, mais la palpation indique que dans ce cas, la cheville est le plus troublant.

Si l'on soupçonne une entorse de la cheville, les symptômes se manifestent par un œdème et une déformation du site de la blessure. En outre, il y a une hémorragie à l'arrière et le talon peut être légèrement rentré.

Au tournant du talon est considérablement augmenté en taille et s'est avéré. Le patient s'inquiète d'une douleur intense au pied et à la cheville. Lorsqu'un hématome de grande taille se forme à l'arrière du pied, avec un aplatissement de la voûte longitudinale et une douleur fulgurante lors de la palpation, une fracture du diaphyse tarse, caractérisée par des symptômes similaires, doit être exclue.

Traitement tactique

Sur la base des symptômes, un traumatologue ou un rhumatologue établit un diagnostic préliminaire des causes de la blessure aux chevilles. Ce diagnostic est confirmé le cas échéant par d'autres méthodes de diagnostic, notamment les rayons X, l'IRM et le scanner.

Le schéma thérapeutique individuel sélectionné n’est retenu que lorsque toutes les mesures nécessaires ont été prises:

  • lors du diagnostic de différentes lésions articulaires (entorses, fractures, ligaments déchirés, etc.), il est recommandé d'immobiliser le membre à l'aide d'une attelle ou d'un plâtre;
  • en cas de déplacement de fragments osseux, une intervention chirurgicale est nécessaire suivie de la nomination de médicaments dont l’action vise à accélérer la régénération tissulaire et à réduire l’œdème (momie, vitamine D, suppléments de calcium, etc.);
  • lorsque les pieds vous font mal en raison de la fatigue générale du corps et des charges accrues aux extrémités inférieures, un contraste relaxant et des bains de sel sont recommandés. En outre, le traitement de la douleur et de l'œdème implique l'administration de diurétiques (Lasix, Furosémide, Veroshpiron, etc.);
  • l'arthrose et l'arthrite, provoquant l'apparition de douleurs à la cheville, nécessitent l'utilisation d'AINS (ibuprofène, kétoprofène, diclofénac) et, lors de la période de rééducation, des chondroprotecteurs (Teraflex, Hondoitin) restaurent le tissu cartilagineux;
  • Il est possible de traiter la douleur à la cheville par des moyens externes, tels que l'extrait d'héparine ou de marron, etc. Ces outils améliorent la circulation sanguine dans les tissus, soulagent les symptômes douloureux et réduisent l'enflure. Les plus efficaces sont la pommade d'héparine, Dolobene, Lioton, Indovazin, Troxerutin et Hirudoven;
  • si les pieds sont blessés de l'intérieur ou de l'extérieur à la suite d'une blessure, il est nécessaire de fournir à la victime les premiers soins en temps voulu (anesthésier, appliquer un bandage serré, appliquer une compresse à froid, arrêter le saignement, etc.). Après tous les événements, vous devez emmener le patient aux urgences ou appeler l’équipe d’ambulances (pour plus d’informations sur les mesures thérapeutiques utilisées pour soulager les symptômes de la douleur, voir cet article).

De plus, il est important d’observer une alimentation adéquate, en éliminant du menu les aliments nocifs qui contribuent à la prise de poids, car cela alourdit les membres inférieurs. En outre, vous ne devez pas abandonner l'effort physique dosé, ce qui améliore le métabolisme.

Si vous ressentez des sensations désagréables et des symptômes douloureux à la cheville, contactez immédiatement l’institution médicale pour obtenir les conseils professionnels d’un traumatologue (rhumatologue). L’état ultérieur du patient dépend de la rapidité du début du traitement. Avec un traitement approprié et sans complications, le pronostic de récupération est favorable.

Ajouter un commentaire

Mon Spina.ru © 2012—2018. La copie de matériel est possible uniquement en référence à ce site.
ATTENTION! Toutes les informations sur ce site sont pour référence seulement ou populaires. Le diagnostic et la prescription de médicaments nécessitent la connaissance des antécédents médicaux et un examen médical. Par conséquent, nous vous recommandons vivement de consulter un médecin pour le traitement et le diagnostic, et non pas l'automédication. Accord d'utilisation pour les annonceurs