Douleur de croissance dans les jambes chez les enfants, les adolescents - comment aider l'enfant?

Contenu de l'article:

Dans les milieux médicaux, une unité clinique telle que les «douleurs de croissance» suscite beaucoup de controverses. On considère que la «douleur de la croissance» est un diagnostic d'exclusion. Après tout, les enfants et les adolescents commencent à se plaindre de douleurs aux jambes sans raison apparente. L'enfant n'a pas été blessé et après l'examen, il n'a révélé aucune maladie organique. Pourquoi, durant son sommeil et en repos complet, souffre-t-il parfois de douleurs aux membres inférieurs? De plus, ces douleurs sont du caractère "volant". Maintenant, l'enfant a mal au genou, puis au tibia, puis la douleur se concentre dans la région de la hanche.

Raisons

En règle générale, les douleurs de croissance concernent les enfants âgés de 3 à 15 ans. C'est à cette époque que les enfants grandissent rapidement. Fondamentalement, cette croissance est due aux membres inférieurs. Un avis sans équivoque sur l'apparition de ces douleurs chez les médecins n'est pas.

  • Certains experts estiment que la raison de leur apparition est une charge déraisonnablement élevée sur le système musculaire et osseux immature de l'enfant.
  • D'autres sont convaincus que la cause est une augmentation trop rapide de la longueur des jambes, ce qui a pour effet d'étirer les tendons et les fibres musculaires. Ce qui conduit à l'apparition d'une douleur assez sévère.

Quels symptômes accompagnent les douleurs de croissance chez les enfants et les adolescents?

  • En règle générale, les douleurs nocturnes peuvent augmenter, avec une augmentation de l'activité physique pendant le jour. Les enfants peuvent parler de douleur sous les genoux, aux chevilles, à la surface extérieure des cuisses.
  • Souvent, vous pouvez observer des crampes musculaires dans les jambes.
  • Certains enfants se plaignent d’engourdissements ou de raideurs musculaires en marchant.
  • Le plus souvent, les «douleurs de croissance» sont localisées dans les mollets, les cuisses et les pieds. Ils peuvent se produire alternativement, puis dans la cuisse, puis dans un pied, puis dans l'autre, puis à droite, puis à gauche. Les crises de douleur sont de courte durée, elles ne causent aucun mal et passent d'elles-mêmes.

Pendant la journée, les enfants mènent une vie active en oubliant les «aventures» nocturnes. Même si l'enfant avait une attaque assez douloureuse la nuit, il se sentirait bien le matin - courez, sautez, batifolez.

En effet, les enfants se plaignent de douleurs lorsqu'ils sont complètement au repos - pendant leur sommeil ou pendant la journée, immédiatement après leur réveil. Et c'est tout à fait naturel, car c'est à ce moment que le tonus vasculaire est réduit et que l'apport sanguin est ralenti. Et pour la croissance physiologique du tissu osseux, un bon apport sanguin est tout simplement vital. Même avec un effort physique mineur, la circulation sanguine est normalisée et les os des extrémités reçoivent tout ce qui est nécessaire à leur croissance future. C'est pourquoi, lorsque vous vous déplacez bien éveillé, aucune douleur chez les enfants n'est perturbée.

L'absence de douleur au cours de la journée, les médecins expliquent le fait que, à ce moment-là, l'enfant mène une vie active et bouge beaucoup. Par conséquent, son cerveau reçoit beaucoup d'informations nouvelles, repoussant ainsi les souvenirs de sensations de douleur provenant de tendons et de muscles tendus. La nuit, lorsque l'enfant est détendu, les impulsions douloureuses atteignent facilement les centres nerveux et les enfants se réveillent de la sensation de douleur dans les jambes.

Comment distinguer les douleurs de croissance des autres maladies?

Pour commencer, indiquons quels antécédents de maladie le symptôme de "douleur dans les jambes":

  • Avec la plupart des pathologies orthopédiques. Ainsi que pour les maladies de Perthes et Ostud Shpatter, etc.
  • Avec la tuberculose. La réaction positive de Mantoux est l'occasion de montrer d'urgence l'enfant au phthisiatricien.
  • La douleur nocturne dans les membres inférieurs est un symptôme de la dystonie neurocirculaire. Dans l'histoire de ce diagnostic apparaissent également: maux de tête et douleurs cardiaques, insomnie, essoufflement et manque d'air.
  • Ce symptôme peut également être présent dans les anomalies congénitales du cœur et des vaisseaux sanguins. Dans ce cas, le pouls sur les jambes est mal tapoté, et parfois même totalement absent. Le patient tombe souvent, trébuche, ses jambes n'obéissent pas.
  • Si votre bébé se plaint de douleurs constantes au talon, faites-le savoir au chirurgien. Peut-être qu'il a un bout de tendon d'Achille.
  • Avec rhumatismes, diabète chez les enfants, arthrite, avec pathologie dans le travail de la glande thyroïde.
  • Souvent, la douleur dans les jambes est associée aux cornes d'eau, ce que les parents peuvent voir d'eux-mêmes en examinant attentivement les jambes de l'enfant.
  • Les enfants (âgés de trois ans et plus) sont souvent tourmentés par la douleur au mollet. Cela signifie que le phosphore et le calcium ne pénètrent pas suffisamment dans le corps de l'enfant. Des douleurs similaires sont souvent ressenties par les femmes enceintes.
  • Une douleur soudaine dans l'une des articulations est le plus souvent un symptôme de blessure. En règle générale, la blessure gonfle l'articulation.
  • Chez les adolescents, une douleur aiguë au genou peut indiquer la présence de la maladie de Schlätter.
  • Une articulation fortement enflée et rougie sur la jambe nécessite une visite urgente chez le médecin. Peut-être le développement d'un processus infectieux.
  • En outre, les douleurs articulaires peuvent être un symptôme de la grippe ou de toute autre maladie respiratoire. En règle générale, d'autres symptômes catarrhals rejoignent les douleurs articulaires: nez qui coule, mal de gorge, fièvre, etc.
  • Mais les causes les plus courantes de plaintes de douleur ont à juste titre considéré les ecchymoses et toutes sortes de blessures.

Quand dois-je aller chez le médecin?

  1. Si l'enfant est boiteux pendant plusieurs jours.
  2. Ses articulations sont rouges et enflammées.
  3. Et, bien sûr, si les parents n'excluent pas une luxation ou une fracture éventuelle.

Comment distinguer les "douleurs de croissance" des maladies graves?

Comme vous l'avez déjà compris, l'évolution et le tableau clinique des «douleurs de croissance» diffèrent des symptômes de maladies plus graves.

  • Les douleurs de croissance se font sentir pendant le repos complet.
  • La douleur commence à être gênante quelques heures après s'être endormie.
  • Parfois, le bébé peut pleurer de douleur et de douleur la nuit.
  • La douleur disparaît complètement au bout d'un quart d'heure environ.
  • Dans la plupart des cas, les enfants s'inquiètent de la douleur dans les grandes articulations.
  • Le matin, les enfants ne se souviennent même pas de la douleur, ils sont heureux de courir et se sentent bien.
  • Ce sont des «douleurs volatiles» qui ne se trouvent pas au même endroit. Le bébé peut se plaindre de douleurs au genou, à la hanche ou à la cheville.
  • Attaque à court terme.
  • La température ne monte jamais.
  • L'état général de l'enfant ne se détériore pas.
  • Aucune rougeur, on observe un gonflement des membres inférieurs.
  • L'enfant ne boit pas.
  • Les articulations osseuses sont mobiles.
  • Ces douleurs peuvent tourmenter un enfant plusieurs nuits de suite ou apparaître occasionnellement.
  • Dès que les sauts de croissance sont laissés pour compte, la douleur disparaîtra pour toujours.

Quoi qu'il en soit, les pédiatres recommandent vivement de subir un examen et une prise de sang. Encore une fois, contrôler l'ESR ne fait pas mal. Comme dit le proverbe: "Dieu protège les dieux"

Douleur croissante dans les jambes chez les enfants: comment traiter?

  1. La recommandation la plus importante est d’être attentif à votre enfant, de surveiller son comportement et d’écouter ses plaintes. N'essayez pas de vous diagnostiquer, car il y a un médecin!
  2. Pour les douleurs de croissance, le traitement consiste généralement en un léger massage, qui peut être effectué par les parents eux-mêmes.
  3. En cas de douleurs sévères, les médecins recommandent de donner à l'enfant un tiers de comprimés d'ibuprofène ou de Nurofen. Cette dose est suffisante pour soulager la douleur et en même temps pour ne pas surcharger le foie. Si votre bébé se réveille à cause de douleurs dans les jambes plusieurs nuits de suite, les médecins recommandent de lui donner de l'ibuprofène avant d'aller se coucher, et non pendant une crise. Le médicament soulagera la douleur, l'attaque passera et le bébé dormira calmement la nuit.
  4. Vous pouvez utiliser un bain chaud pour soulager la douleur. Ou mettez une compresse chaude sur le point sensible.
  5. Parfois, les médecins recommandent d'utiliser une pommade au butadion. Certains pédiatres préfèrent prescrire une pommade au Diclofenac.

Attention! Tous les médicaments et les onguents doivent être prescrits par un pédiatre. Pas de performance amateur.

Les douleurs de croissance commencent et passent spontanément. L'enfant a peur et la peur ne fait qu'augmenter la douleur. Par conséquent, les parents devraient d’abord rassurer l’enfant en lui expliquant que ses jambes grandissent et qu’il deviendra bientôt très gros.

- Les parents doivent savoir que le premier saut de croissance chez les filles est observé à 6 ans et chez les garçons à 5 ans.

- la seconde - chez les filles à 10 ans et chez les garçons à 9 ans. A cette époque, les enfants grandissent rapidement, en un an, ils peuvent atteindre 15-20 cm.

- Le troisième saut commence à 13-15 ans.

C'est pendant la période de croissance active que les enfants ont particulièrement besoin d'une alimentation équilibrée. Leur régime alimentaire doit nécessairement inclure des protéines, des oligo-éléments, des vitamines. Surtout A et D. Les enfants devraient avoir suffisamment de minéraux dans leur alimentation.

En règle générale, un léger massage ou un bain chaud suffit à soulager la douleur. Si la douleur ne disparaît pas, il est nécessaire d'exclure d'autres maladies plus graves. Et pour cela, vous devez être examiné dans une institution spécialisée. Une visite chez le médecin dans ce cas est inévitable.

Pour tous les parents, il n’ya rien de pire que la maladie d’un enfant. Même le SRAS habituel les inquiète. Que pouvons-nous dire au sujet de la douleur nocturne obscure dans les jambes. Nous avons essayé de décrire les principaux symptômes de la douleur de croissance chez les enfants. Mais bien sûr que non, même l'article le plus détaillé peut remplacer la consultation avec un pédiatre. Et ne l'oubliez pas.

"Maman, j'ai mal aux pieds!" Comment reconnaître et éliminer les douleurs nocturnes chez les enfants

Est-ce que l'enfant se réveille au milieu de la nuit et se plaint de douleurs aux jambes? Vous caressez et étirez ses jambes, le calmez, mais vous ne savez pas: faut-il consulter un médecin ou s’entendre avec des antidouleurs? S'il n'y a aucune raison visible de l'apparition de douleur, telle que blessures, entorses et muscles, maladies internes, alors votre enfant a ce qu'on appelle un syndrome de douleur de croissance.

L'enfant a mal aux jambes

Au cours de la période de croissance intensive (de 4 à 12 ans), 15% des bébés ont présenté une douleur aux membres au moins une fois. Et 50% des enfants ressentent cette douleur périodiquement. Cela se produit généralement avant d'aller au lit et la nuit, et le matin, la douleur disparaît. L'enfant peut se réveiller avec des douleurs dans les jambes. Ces phénomènes ne nuisent pas à l’enfant, mais ils peuvent quand même lui donner un fort inconfort.

Les experts ne sont pas parvenus à un avis commun sur les causes des douleurs de croissance. Certains pensent que la cause de la douleur réside dans le périoste, qui n'a pas le temps de se développer au-delà des os. D'autres soutiennent que le point n'est pas du tout dans les os, mais dans les muscles et les ligaments immatures. Quoi qu’il en soit, il est fort probable que toute la zone de croissance active blesse et empêche l’enfant de s’endormir normalement.

La plupart des enfants se plaignent de douleurs à l'avant des cuisses, aux mollets ou sous les genoux après une marche intense, une course à pied, un saut, une nage, le cyclisme. Les petits bouleversements se précipitent toute la journée, incapables de rester immobiles, leurs muscles et leurs ligaments sont débordés par l'effort constant.

Le soir, certains enfants peuvent ressentir des crampes, des contractions musculaires saccadées, comme après une longue marche ou un jogging sans entraînement. La douleur peut durer de quelques secondes à quelques heures. L'intensité des sensations de chaque enfant se manifeste de différentes manières, certaines hurlant même de douleur et se réveillant en pleurant la nuit.

Il est possible de distinguer les douleurs de croissance nocturnes des enfants des maladies graves et des blessures par plusieurs signes.

Symptômes de douleur de croissance

  1. Un signe typique de douleur liée à la croissance est qu’elle n’apparaît que lorsque l’enfant se repose. Lorsque le bébé est couché, assis ou dort, les muscles des jambes commencent à faire mal ou à faire du bourdonnement. Parfois, l'enfant a l'impression que ses os sont étirés et tordus.
  2. L'enfant a une température et un appétit normaux, il n'a pas l'air léthargique. Il n'y a pas de rougeur, gonflement, peau change dans la région de la douleur. Une fois les douleurs nocturnes passées, le bébé est réveillé et redevient actif.
  3. Un autre signe certain de douleur à la croissance est la façon dont l'enfant réagit au toucher. Les enfants gravement malades ou blessés ne peuvent supporter le toucher. Avec des douleurs de croissance, l'enfant se sent soulagé lorsqu'il est caressé, massé et embrassé.

Une visite chez le médecin vaut la peine si la douleur de l’enfant ne s’arrête pas du matin au soir, si la température monte et que l’appétit disparaît, et que faiblesse et indisposition se font sentir. Les douleurs de croissance peuvent être facilement gérées à la maison et sans intervention médicale.

Comment soulager l'état de l'enfant

  1. Calmez le bébé, expliquez-lui que ses jambes lui font mal à force de grandir et de devenir plus fort.
  2. Caresser, masser légèrement, frotter, s'étirer, prendre un bain chaud avec une tisane apaisante aidera à soulager les tensions et à détendre.
  3. En cas de douleur intense, compresses chaudes et emplâtres de moutarde, frotter avec de l'huile de pêche, Troxevazin, le baume Rescue-man aidera.
  4. Les bandages avec bandage élastique soulagent parfaitement la douleur.
  5. Les squats, les joggings faciles sur place, les exercices tels que "Birch" et "Bicycle" améliorent la circulation du sang veineux et distraient l'enfant de la douleur et des spasmes.
  6. Si la douleur chez un enfant est si intense la nuit qu’il ne peut pas dormir, vous pouvez lui donner une moitié de Paracétamol ou de Nurofen. N'oubliez pas que les experts ne recommandent pas de donner de l'aspirine aux enfants.

Les enfants qui pratiquent une activité sportive ou dansent plusieurs heures par jour et passent beaucoup de temps à jouer à des jeux dans la rue ont besoin d’un rythme plus lent et d’une pause. Pas besoin de charger les enfants avec des cours supplémentaires, il est préférable de développer l'habitude de faire des exercices le matin.

Pendant la période de croissance intensive, les enfants ont définitivement besoin d'un sommeil complet. Si les remèdes à la maison pour soulager la douleur ne vous aident pas, faites appel à un ostéopathe expérimenté. En quelques séances, il peut relâcher les ligaments contractés et créer les conditions idéales pour la croissance des os. Les douleurs de croissance sont temporaires et passent rapidement.

Un minimum de stress, des relations de confiance dans la famille, une attitude positive de la part du père et de la mère aideront le bébé à survivre dans cette phase difficile du développement. N'oubliez pas qu'être un enfant n'est pas moins difficile qu'un parent.

Avez-vous eu des douleurs de croissance dans votre enfance? Comment votre famille a-t-elle géré ce syndrome? Partagez l'article avec vos amis, il leur sera utile de connaître les caractéristiques du développement de l'enfant.

Pourquoi les enfants ont-ils mal à la jambe?

Les enfants sont très mobiles, ils peuvent courir et sauter pendant des heures en pédalant sans cesse et, étonnamment, ils ne se fatiguent presque jamais. Mais il arrive que l'enfant se plaint de douleurs à la fois dans la jambe ou dans les deux jambes. Que doivent faire les parents dans ce cas? Quelles mesures prendre pour améliorer l'état de votre bébé et s'il est nécessaire de consulter un médecin de toute urgence? Dans l'article, nous donnerons des réponses à ces questions.

Les principales causes de douleurs dans les jambes chez les enfants

Que faire si un enfant a mal aux pieds? Tout d'abord, il est nécessaire d'identifier la cause. Cela peut être très différent - du processus physiologique normal à une pathologie grave.

Douleurs grandissantes

La cause la plus commune est ce qu'on appelle les "douleurs de croissance". Ils surviennent spontanément, généralement le soir ou la nuit, lorsque l'enfant est au repos. Le plus souvent, les douleurs de croissance dérangent les enfants âgés de 2 à 5 ans, mais se manifestent également entre 6 et 12 ans.

Pourquoi les pieds des enfants font-ils mal la nuit? Les causes de ce phénomène sont inconnues. La théorie selon laquelle leur développement est facilité par la croissance accélérée du squelette d'un enfant, pour laquelle le tissu musculaire ne mûrit pas, n'a pas été scientifiquement confirmée. Il y a des enfants à croissance rapide qui ne souffrent pas de ces douleurs et des enfants à croissance lente qui souffrent de douleurs dans les membres.

Symptômes de douleurs de croissance:

  • l'enfant a mal à la jambe sans raison apparente (aucun symptôme dangereux: rougeur ou enflure, fièvre, sensibilité au toucher);
  • âge - de 2 à 12 ans (4 ou 3 ans - les cas les plus fréquents);
  • déranger le soir ou la nuit en état de repos;
  • la veille, le bébé n'avait pas fait d'effort physique accru;
  • la douleur disparaît en 20-30 minutes sans aucune intervention.

Exercice et blessure

La douleur dans les jambes peut entraîner une augmentation de l'effort physique. Inspectez soigneusement l'enfant: s'il y a des blessures cachées, demandez-lui ce qu'il faisait la veille. Toute tension musculaire excessive peut provoquer une douleur dite de tension, sans parler des microtraumatismes.

La raison peut être non seulement une activité sportive accrue, mais également un travail physique pénible. De longs voyages dans la nature, une visite à un musée ou tout simplement une grande promenade à pied dans la ville peuvent causer des problèmes de pieds à l'enfant.

Les microtraumatismes disparaissent généralement en quelques jours sans aucune conséquence. Si, deux ou trois jours plus tard, la douleur ne disparaît pas mais s’intensifie, consultez un médecin. Si vous constatez immédiatement une blessure (gonflement ou rougeur du membre), consultez immédiatement un médecin.

Infections virales

Les infections virales peuvent également causer des douleurs dans les jambes ou chez les adolescentes. La fièvre et l'inflammation qui surviennent dans le corps provoquent un malaise général, des douleurs dans les articulations.

L'enfant "tire les jambes" et les muscles endoloris, surtout la nuit. L’influenza peut compliquer le système musculo-squelettique. Dans ce cas, il est nécessaire de traiter la cause première - une maladie virale.

Troubles orthopédiques

Une posture avec facultés affaiblies, des pieds plats et d'autres pathologies orthopédiques sont les prochaines causes possibles d'une affection dans laquelle un enfant se plaint souvent de douleurs dans les jambes. Suite à une violation de la posture, le centre de gravité se déplace, la pression sur les jambes est mal répartie, ce qui explique pourquoi les articulations, les muscles et les ligaments commencent à souffrir.

Les plaintes de douleur dans la région de la jambe peuvent être des symptômes de développement de pieds plats. Si ces douleurs sont régulières et que vous voyez que l'enfant marche sur la surface interne des pieds (une démarche en forme de X est formée), contactez l'orthopédiste pour obtenir un diagnostic.

Il convient de garder à l’esprit qu’il est trop tôt pour parler de pieds plats chez les enfants de moins de trois ou quatre ans, leur poids n’ayant pas encore été complètement formé. Ceci ne s’applique pas à la pathologie congénitale grave du pied plat, que les parents découvrent généralement au cours du premier mois de la vie d’un enfant.

Pour prévenir le développement du pied plat, vous devez vous assurer que votre bébé développe activement les muscles du pied: il est utile de marcher sur des surfaces inégales, de se tenir sur la pointe des pieds, de marcher sur les talons, etc.

Pour prévenir la scoliose et d'autres troubles de la posture, les parents sont obligés de consulter le chirurgien orthopédique dans les meilleurs délais, afin de surveiller la bonne posture de l'enfant et son activité physique.

Etat émotionnel et stress

Les enfants excessivement émotifs, ainsi que ceux souffrant de divers troubles nerveux ou mentaux, sont soumis au stress. En conséquence, leur démarche peut être perturbée, même une boiterie.

Au moment des expériences particulièrement fortes, ils commencent à boiter de plus en plus et, au contraire, dans la période d'un état psychologique normal, ces symptômes peuvent disparaître complètement. Tout cela peut également affecter le système musculo-squelettique, avec pour résultat une douleur.

Manque de vitamines et de micro-éléments

Le manque de vitamines et de micro-éléments perturbe le fonctionnement normal du corps de l'enfant. Cela concerne en particulier le calcium, le magnésium, le phosphore et la vitamine D.

Un corps en croissance devrait recevoir toutes les substances nécessaires au développement normal. En l'absence de ces oligo-éléments, le système locomoteur souffre tout d'abord, ce qui peut entraîner des douleurs aux extrémités.

L'arthrite

L'arthrite est une lésion inflammatoire des articulations. Pendant longtemps, on a cru que cette maladie n'affectait l'homme qu'à l'âge adulte. Cependant, maintenant, l'arthrite est beaucoup plus jeune.

Les causes de l'arthrite infantile peuvent être très différentes: troubles génétiques et immunitaires, anomalies congénitales, maladies infectieuses et virales, perturbations hormonales, stress, hypothermie grave, etc.

Au début, la maladie ne se manifeste pratiquement pas. Mais les parents attentifs peuvent faire attention aux premiers symptômes de la maladie: faiblesse et inactivité du bébé, refus de marcher et courir, à cause de douleurs dans les articulations.

Avec la progression de la maladie, à l'âge de trois ans et plus, lorsque l'enfant peut déjà se plaindre de douleur, des signes plus évidents sont révélés: augmentation de la température corporelle, mobilité réduite et gonflement des articulations, modification de la démarche.

Par conséquent, au moindre soupçon de cette maladie, consultez un médecin. Les formes d'arthrite lancées peuvent avoir les conséquences les plus graves, notamment l'invalidité.

Maladies du système cardiovasculaire

Parfois, certaines maladies du système cardiovasculaire peuvent causer des douleurs aux jambes. Une mauvaise circulation sanguine entraîne une circulation sanguine insuffisante dans les membres inférieurs, ce qui entraîne un inconfort ou une douleur dans les jambes des enfants.

Chaussures inconfortables

Il est très important que les enfants portent des chaussures confortables. Il ne devrait pas être trop serré et ne pas retenir le mouvement, mais pas trop gros. Vous ne devriez pas acheter des chaussures «pour la croissance», qui ne causeraient pas seulement de l'inconfort à l'enfant, mais risqueraient de provoquer des blessures.

Si votre enfant a un pied ou des orteils, vérifiez ses chaussures: votre enfant grandit si vite que même vous pouvez rater le moment où les chaussures deviennent à l'étroit.

Méthodes de diagnostic des causes profondes de la douleur dans les jambes

Les actions des parents dont l'enfant s'est plaint de douleurs aux jambes devraient être les suivantes:

  1. Tout d’abord, examinez l’enfant s’il présente des symptômes dangereux. Ceux-ci incluent une rougeur ou un gonflement de la peau ou des articulations, une augmentation de la température corporelle, une léthargie et une réticence à jouer à des jeux de plein air, une douleur lorsque vous touchez la jambe, une limitation des fonctions motrices des articulations.
  2. Faites attention à la démarche: comment il met le pied, s'il ne boit pas.
  3. Demandez à l’enfant ce qu’il a fait la veille et le jour précédent: s’il ya eu un effort physique intense, une compétition ou des événements sportifs.
  4. Regardez les chaussures de l'enfant, s'il n'en a pas grandi. Fixez un pied à la semelle, touchez l'intérieur d'une chaussure ou d'une botte avec votre main: peut-être un défaut est-il apparu? Une semelle intérieure endommagée, une doublure déchirée, une coupe ouverte inégale, etc. peuvent frotter la jambe.
  5. Rappelez-vous si votre enfant a été inquiété récemment pour une raison quelconque? Parfois, lire un conte effrayant ou regarder un film d’horreur peut avoir un effet négatif sur un enfant impressionnable. Les querelles familiales et autres circonstances indésirables peuvent également nuire à l'état psychologique des enfants.
  6. Si vous ne voyez aucun symptôme dangereux, essayez de masser les pieds du bébé, apaisez-le.
  7. Surveillez votre bébé pour les jours suivants. S'il est joyeux et actif, plus rien ne le dérange plus, alors vous n'avez plus rien à craindre. Très probablement, ce sont des douleurs de croissance qui apparaissent et disparaissent d'elles-mêmes.

Quand vous avez besoin de voir un médecin

Vous devriez consulter un médecin si vous soupçonnez une maladie grave, à savoir:

  1. Si vous constatez une blessure, un gonflement ou une rougeur des articulations, une douleur lorsque vous touchez la jambe, une raideur, une modification de la démarche ou de la posture, etc.
  2. Si quelque chose vous inquiète: l'enfant se comporte de manière inhabituelle, refuse de jouer à des jeux de plein air, est capricieux sans raison particulière.
  3. En présence d'une augmentation de la température corporelle et d'autres symptômes d'infection virale.

Traitement symptomatique

Il est très important d'atténuer les souffrances de l'enfant si la douleur à la jambe ne s'atténue pas et si la visite chez le médecin n'a lieu que le lendemain. Dans ces cas, vous pouvez utiliser des remèdes populaires et, exceptionnellement, des médicaments destinés aux enfants.

C'est important! En présence d'un processus inflammatoire dans l'articulation (son gonflement ou sa rougeur est visible, l'articulation est chaude au toucher), ne pas utiliser de pommade d'échauffement, de bain chaud ni de massage!

Des médicaments

Il est important de se rappeler que tout médicament présente à la fois des indications et des contre-indications, en particulier chez les enfants. Par conséquent, une consultation obligatoire avec un médecin est recommandée.

La plupart des analgésiques et des anti-inflammatoires sont contre-indiqués chez les enfants.

Les exceptions ne sont que quelques-unes d'entre elles, par exemple:

  • pommade "Ortofen" (médicament non stéroïdien, a un effet anti-inflammatoire, antipyrétique et analgésique, est prescrit aux enfants à partir de 5 ans);
  • le gel Bystrumgel (médicament non stéroïdien ayant les mêmes propriétés que Ortofen, est prescrit aux enfants à partir de 5 ans);
  • Traumeel C onment (un remède homéopathique à base d’extraits de plantes est contre-indiqué chez les enfants de moins de 3 ans).

C'est important! Avant d'appliquer la pommade ou le gel sur la jambe, effectuez un test de réaction allergique. Appliquez une petite quantité sur le poignet du bébé et attendez quelques minutes. Lisez attentivement les instructions d'utilisation du médicament!

Remèdes populaires

Les remèdes populaires doivent également être traités avec précaution: avant de les utiliser, testez la composition au poignet de l'enfant.

En voici quelques unes:

  • les feuilles de raifort fixent le dos à la plaie, enveloppent un pansement et partent toute la nuit;
  • avec l'arthrite, bains avec une solution de gingembre (3 cuillerées à soupe de gingembre en poudre sont versées dans un litre d'eau et infusées pendant environ une heure, puis versées dans un bain d'eau tiède);
  • sous la forme de compresses, vous pouvez utiliser des radis râpés, des feuilles de bardane ou du chou enduits de miel.

Mesures préventives

Le devoir de tout parent est avant tout de protéger la santé de son enfant. Pour que votre bébé soit en bonne santé et heureux, vous devez connaître les mesures préventives de base permettant d'éviter de nombreuses maladies dangereuses:

  1. Durcissement du corps et augmentation de l'immunité.
  2. Organisation du temps libre: un enfant doit bouger beaucoup et marcher tous les jours, assister aux sections, alterner des activités calmes avec un repos actif.
  3. Visites ponctuelles chez le médecin: pédiatre, orthopédiste et autres spécialistes.
  4. Contrôle parental de la posture et de la démarche de l’enfant.
  5. Absence d'effort physique excessif. Les activités sportives ne devraient être organisées que sous la supervision d'un entraîneur.
  6. Contexte émotionnel réussi de la vie de l'enfant: protégez-le du stress et des expériences fortes.

Conclusion

Plusieurs facteurs peuvent causer des douleurs dans les jambes chez les enfants. Le plus important est d'écouter votre enfant afin de l'aider à temps et d'éviter des conséquences indésirables.

Que faire si un enfant se plaint de douleurs dans les jambes sans raison apparente: symptômes et traitement

La maladie d’un enfant est un test non seulement pour lui, mais aussi pour ses parents. Parfois, un peu de maladie se transforme en gros problème. Si l'enfant, sans raison apparente, se plaignait de douleurs dans les jambes, l'anxiété augmentait. Plus tôt il y a des causes de la pathologie et le début du traitement, mieux c'est. La douleur dans les jambes est parfois le résultat de processus physiologiques normaux, mais ils signalent parfois la nécessité d'une intervention médicale urgente.

Causes possibles de la douleur et des symptômes associés

Tableau des raisons possibles pour lesquelles un enfant a mal aux pieds:

Douleurs grandissantes

L'un des facteurs fréquents de douleur dans les jambes chez les enfants âgés de 3 à 9 ans est la croissance de la douleur. Au repos, le malaise disparaît. Symptômes typiques:

  • température corporelle normale;
  • l'absence de changements dans la peau des mains et des pieds (œdème, rougeur, etc.);
  • pendant le jour il n'y a pas de douleur, ou ils sont insignifiants;
  • la localisation de la douleur ne change pas.

Si l'enfant est caractérisé par la majorité des éléments de la liste ci-dessus, il est alors confronté à un processus physiologique normal. Pourquoi cela se passe-t-il? La réponse réside dans le développement asynchrone des muscles et des os. Soulagez les symptômes désagréables en utilisant un bain chaud ou un massage relaxant. Si nécessaire, le Diclofenac (pommade), le Nurofen ou l’ibuprofène peuvent aider à prendre des médicaments.

Pathologie orthopédique

La grande majorité des pathologies orthopédiques associées à la douleur dans les jambes sont diverses formes de pied plat, de mauvaise posture, de dysplasie ou d'autres modifications pathologiques des articulations de la hanche (nous recommandons de lire: dysplasie de la hanche chez le nouveau-né: signes et photos). Localisation de la douleur - la partie inférieure de la jambe (pied, jambe), à ​​l'effort, les symptômes augmentent. Aucune modification de la peau n'est observée.

Blessures

Si un enfant se distingue par sa mobilité et son caractère de «combat», il est alors à l'origine de douleurs dans les jambes. Blessures, entorses, contusions, tout cela est la conséquence d'un mode de vie trop actif. Dans ce cas, vous n'avez besoin de rien, les conséquences de blessures mineures sont elles-mêmes. Si les dommages se sont révélés graves et ont entraîné une boiterie, contactez un traumatologue - un diagnostic instrumental des causes de la gêne est nécessaire.

Processus infectieux chroniques

Les infections les plus courantes sont:

Manque d'oligo-éléments et de vitamines

Par exemple, une douleur dans les jambes sans raison apparente peut être due à un manque de:

Le déséquilibre en oligo-éléments survient le plus souvent chez les enfants de 2 à 7 ans. A cette époque, la vitesse de développement de l'enfant dépend fortement de la nutrition. La douleur causée par des carences nutritionnelles survient la nuit (sous la forme de crampes au mollet) ou lors de la marche (douleur au pied ou au-dessous des genoux). Il y a aussi une faible régénération: même après la moindre blessure, les jambes font mal longtemps, ce qui cause beaucoup de désagréments. Pour corriger le problème, essayez d’ajuster vous-même votre régime ou consultez un médecin.

Dystonie neurocirculatoire

Dystonie - crampes musculaires. Les facteurs responsables de la pathologie sont nombreux: hérédité, stress, maladies passées. La dystonie neurocirculatoire se caractérise par des spasmes soudains qui entravent les mouvements. Dans ce cas, la douleur passe d'elle-même. Les compagnons de la maladie sont des désordres du système cardiovasculaire: tachycardie, bradycardie. Le traitement implique la prise de sédatifs.

Maladies Cardiovasculaires Congénitales

Aux défauts du système cardio-vasculaire, la circulation du sang est cassée. En conséquence, les jambes deviennent faibles. Des pathologies congénitales sont détectées au cours de la première année de vie du bébé, mais si les médecins ne détectent aucune anomalie, elles peuvent être identifiées indépendamment par les signes suivants:

  • dès son plus jeune âge, les pieds étaient douloureux matin et soir;
  • au repos, la douleur disparaît, mais lorsque la marche réapparaît;
  • Les valeurs HR et NPV sont en dehors de la plage normale (nous recommandons de lire: le HRV et le NPV des enfants dans la norme);
  • le pouls sur les pieds est palpable faiblement;
  • les sensations douloureuses englobent les jambes sous le genou et les pieds.

Le stress

Stress - le compagnon de l'homme tout au long de sa vie. Les enfants y font face plus difficilement que les adultes, ce qui entraîne l'apparition de maladies psychosomatiques. En 3-4 ans de stress causé par l'adaptation au monde. Les années scolaires commencent à l'âge de 5 ou 6 ans et l'enfant doit rejoindre la nouvelle équipe. Pendant ce temps, aidez l'enfant. Ecoute quand il se plaint. Essayez de connaître ses expériences à temps et de les affronter ensemble.

Autres raisons

La liste décrite des causes de la douleur n'est pas exhaustive. Toute maladie affecte de nombreux organes internes et peut affecter l’état des articulations. Les perturbations de la production d'hormones entraînent également des douleurs dans diverses parties du corps.

La maladie de Still, la maladie de Shlyatter, la maladie des os, tout cela ayant un effet négatif sur le développement du bébé, il est donc préférable de consulter un médecin rapidement.

Douleur à la jambe chez un enfant - causes et quoi faire?

Vous remarquerez peut-être que votre bébé ne dort pas la nuit ou même ne se plaint pas quand il est relativement long ou qu'il court. Les enfants d'âge préscolaire souffrent souvent de douleurs dites de croissance, qui commencent entre 2 et 4 ans. Cependant, il existe d'autres causes plus graves pouvant causer une gêne et des douleurs aux pieds, aux jambes et aux cuisses.

5 raisons principales

La douleur des jambes chez un enfant peut simplement être une douleur musculaire typique résultant d'une activité excessive. Les enfants courent, sautent et grimpent beaucoup sans se rendre compte que vous devez vous reposer. Si c'est le cas, alors c'est juste une attaque de douleur au hasard et vous n'avez rien à craindre.

D'autre part, si la douleur dans les jambes de votre bébé revient, cela peut être un signe que quelque chose ne va pas. Voici une liste de certaines causes pouvant causer des douleurs dans les jambes d'un enfant:

1. pied plat

C'est en fait une déformation du pied. Cela se produit quand il ne développe pas la forme correcte de l'arc de l'intérieur. Lorsque votre bébé commence à marcher, vous remarquerez peut-être que ses jambes sont plus charnues que d'habitude. Mais en raison de la quantité importante de graisse sous-cutanée chez les enfants de moins de 3 ans, la forme irrégulière de la voûte plantaire ne sera pas visible, car les semelles semblent plates à cet âge. Cela rend le diagnostic précoce très difficile. Lorsque l'enfant aura 2 ou 3 ans, la forme irrégulière du pied deviendra plus perceptible. L'intérieur du toit semblera plat et pourra toucher le sol. Vous remarquerez peut-être aussi que les chaussures ne s’adaptent pas correctement à la jambe.

  • Douleur à la voûte plantaire
  • Douleur au talon
  • Douleur à la cheville
  • Pied tordu
  • Lombalgie
  • Douleur aux hanches
  • Douleur dans les jambes

2. Douleurs de croissance

Les douleurs de croissance sont des symptômes de douleur récurrents relativement fréquents chez les enfants âgés de 3 à 12 ans. Ils apparaissent généralement la nuit et affectent les muscles des jambes (mollets) ou les cuisses des deux jambes. La douleur s'en va toute seule jusqu'au matin.

C'est l'une des causes les plus courantes de douleur récurrente chez les enfants. Malgré le nom et le fait que toute douleur cesse lorsque l’enfant commence à grandir plus lentement, la raison en est inconnue. Cependant, cela n'a rien à voir avec la croissance elle-même, comme indiqué dans Wikipedia.

Si votre enfant est au stade de croissance intensive, vous pouvez entendre parler de plaintes de douleurs dans les jambes et les pieds. La plupart des médecins affirment que la douleur de croissance ne devrait pas être nocive, mais certains enfants sont plus sensibles à ces symptômes. Les tout-petits qui apprennent tout juste à marcher peuvent faire des efforts excessifs au niveau des muscles de leurs jambes à la suite d'éclats d'activité durant une période de croissance rapide. Les muscles fatigués causent souvent de la douleur.

  • Bébé a plus sommeil que d'habitude
  • Mange plus que d'habitude
  • Il veut être porté au lieu de marcher
  • Ne veut pas porter de chaussures
  • Apaise les pieds et les pieds la nuit.

3. Syndrome des jambes sans repos (RLS)

L'enfant se sent comme une «démangeaison intérieure» dans les membres inférieurs. Il est difficile d'expliquer pourquoi un bébé peut être atteint du syndrome des jambes sans repos. Il s'agit d'une affection neurologique caractérisée par des sensations désagréables dans les membres inférieurs. La cause réelle du syndrome est inconnue, mais le problème peut provenir de plusieurs facteurs. On le trouve souvent chez les jeunes enfants souffrant d'allergies, telles que l'asthme ou l'eczéma. En outre, le syndrome peut être associé à des médicaments, à une anémie ou à un diabète infantile.

  • La nécessité de bouger les jambes et les pieds
  • Démangeaisons internes
  • Douleur aux pieds et aux jambes
  • Crampes aux jambes

4. Carence en éléments nutritifs

La douleur des jambes chez un bébé peut également être associée à une mauvaise nutrition. Tout d'abord, il peut être déshydraté. S'il fait très chaud et que votre enfant ne boit toujours pas très bien, ou s'il vomit, il devra peut-être reconstituer ses électrolytes. Leurs faibles niveaux (notamment de potassium et de magnésium) peuvent provoquer des crampes dans les pieds et les jambes. Et chez les jeunes enfants, la déshydratation peut être inattendue et devenir un problème grave.

  • Douleur ou crampes dans les jambes ou les pieds
  • Bouche sèche
  • Pas de larmes
  • Yeux coulés
  • Coup de chaleur
  • Vomissements et / ou diarrhée récents

Deuxièmement, l'anémie peut également causer des douleurs musculaires dans les articulations. Lorsque le corps manque de fer pour transporter l'oxygène aux cellules, la fatigue et la douleur peuvent survenir. Les enfants anémiques se plaignent souvent de douleurs dans les jambes et les pieds.

  • Fatigue / somnolence
  • Peau pâle
  • Perte d'appétit
  • Douleur musculaire
  • Mal de tête
  • Des frissons
  • Vertige

5. Maladie du nord

Cette maladie résulte de lésions des plaques de croissance du cartilage dans le talon. Si votre enfant tombe ou saute de manière à toucher le talon, une blessure peut en résulter. Vous ne vous souvenez peut-être même pas du moment où c'est arrivé. Le tissu cartilagineux de la lamina s'enflamme et ne passe pas avant la fin de la croissance de la jambe.

Quand aller chez le docteur?

Si vous remarquez un épisode de douleur au hasard dans les jambes d'un enfant, vous n'avez rien à craindre. Mais si votre bébé commence à se plaindre de douleurs récurrentes aux jambes, il est important de contacter votre pédiatre. Il y a d'autres signes qui peuvent accompagner une douleur dans les jambes et indiquer un problème plus grave:

  • Jambes tordues
  • Marcher sur des chaussettes
  • Maladresse / chutes
  • Plier les chaussettes vers l'intérieur (dans les orteils) ou vers l'extérieur lors de la marche
  • Refus de marcher
  • Déformation du pied
  • Douleurs dos / hanche

Si le pédiatre soupçonne que le problème persiste, vous pouvez consulter un orthopédiste pour une évaluation et un traitement plus poussés.

Que pouvez-vous faire pour aider?

Parfois, les enfants peuvent avoir des muscles surchargés et doivent donc se comporter de manière très active pendant la journée. Voici quelques conseils qui peuvent aider:

  • Achetez des chaussures durables. Les jambes des bébés grandissent encore et grandissent. Au début de la marche, ils ont besoin de chaussures solides qui aideront à soutenir les muscles des jambes et des os. Amenez votre bébé au magasin de chaussures et trouvez la bonne taille. N'oubliez pas que les jambes des enfants grandissent rapidement et que leur taille change plusieurs fois par an.
  • Baignez le bébé dans un bain chaud. Vous pouvez essayer un bain chaud pour l'enfant le soir après une longue journée de course à pied, de saut d'obstacles et de jeu. Cela aidera les muscles fatigués à se détendre et votre bébé dormira mieux. Après le bain, donnez-lui un massage des pieds avec une lotion pour bébé.
  • Encouragez les liquides à boire. Pendant les problèmes digestifs ou les journées chaudes, assurez-vous que votre bébé boit suffisamment de liquide. Limitez les boissons sucrées, essayez de forcer à ne boire que de l'eau propre.
  • Prévenir l'anémie. Nourrissez votre bébé avec des aliments riches en fer pour éviter l'anémie. Par exemple, les grains riches en fer, les œufs, les viandes maigres et les légumes verts feuillus.

Ce sont des exemples de ce que vous pouvez faire pour votre enfant s'il ressent une douleur dans les jambes alors que le médecin n'a pas trouvé de motif sérieux qui nécessite un traitement.

La survenue d'une douleur intense dans les jambes de l'enfant

Les jeunes parents se demandent souvent pourquoi les jambes de l'enfant leur font mal. Cette pathologie est plus fréquente chez les enfants âgés de 3 à 10 ans et peut indiquer de nombreuses maladies différentes. Par conséquent, ne laissez pas cette situation suivre son cours.

Causes du symptôme chez les enfants

La présence de douleurs dans les jambes peut être à la fois une variante de la norme et la preuve de divers processus pathologiques et troubles du corps.

Le plus souvent, les enfants se plaignent de l’apparition de sensations douloureuses pendant le sommeil la nuit, ils se réveillent de douleur et de pleurs. Les douleurs de croissance sont considérées comme normales à condition que le niveau de douleur soit tolérable et que l'état de l'enfant soit complètement normalisé le matin.

Les zones les plus fréquemment touchées par des douleurs lancinantes sont les muscles des cuisses et des tibias, ainsi que les articulations du genou. Cette localisation est due au fait que les pieds des enfants grandissent le plus rapidement. Les cas de lésions des membres supérieurs ne se produisent presque jamais. Il est parfois possible d’ajouter un syndrome douloureux à l’abdomen ou à la tête.

Les principales causes de douleur aux membres inférieurs chez les enfants:

  1. Un symptôme caractéristique pendant une période d’activité de croissance accrue. Les os, les articulations et les vaisseaux qui les nourrissent travaillent dans un mode spécial pour assurer la croissance et le métabolisme nécessaires du corps de l'enfant. Pour assurer le travail coordonné de tous les systèmes et assurer la nutrition des tissus, leur apport en sang devrait être suffisant. La nuit, l'intensité de la circulation sanguine diminue, entraînant une douleur.
  2. Troubles orthopédiques - la pathologie d’une région de la jambe se développe. La raison en est la mauvaise répartition de la pression exercée sur la jambe par un déplacement du centre de gravité.
  3. La présence de maladies infectieuses peut déclencher des douleurs articulaires.
  4. Les troubles du système endocrinien et cardiovasculaire entraînent des troubles du sommeil, contribuent à l'apparition de maux de tête, de malaises à l'abdomen et au cœur.
  5. Les défauts congénitaux du tissu conjonctif - affectent la posture et perturbent la circulation sanguine.
  6. Blessures et processus inflammatoires associés.
  7. État émotionnel instable, stress - se manifestant sous la forme d'une boiterie, ce qui est particulièrement visible lors de moments de fortes émotions chez un enfant.
  8. Chaussures inconfortables, à l’utilisation desquelles peuvent apparaître des cors et une gêne.
  9. Manque d'éléments nutritifs et d'oligo-éléments, principalement le manque de calcium, de vitamine D, de magnésium et de phosphore dans le corps.

Maladies possibles

Des douleurs musculaires, un inconfort aux hanches, aux genoux et au bas des jambes peuvent indiquer la présence d'une maladie.

Liste des maladies possibles:

  • pieds plats et violations de la posture;
  • amygdalite chronique, inflammation des végétations adénoïdes, foyers multiples de caries;
  • diabète, troubles des glandes surrénales et de la glande thyroïde;
  • la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Still, la maladie de Schlätter;
  • syndrome persistant d'abaissement de la pression artérielle;
  • les varices;
  • infections virales aiguës.

La liste des maladies possibles est beaucoup plus longue et les symptômes peuvent indiquer de nombreux diagnostics différents.

Quels sont les médecins à traiter et comment traiter

Les parents peuvent soupçonner les premiers symptômes à la maison en surveillant le comportement, le bien-être et l’appétit de l’enfant. Vous devez également surveiller attentivement les changements de la température corporelle et vous rappeler dans quelles circonstances cela se produit. Peut-être le précurseur du malaise est-il des maladies récentes, des troubles du système digestif ou des blessures. Pour poser un diagnostic correct, vous devez consulter un spécialiste rapidement et mener les études prescrites avec les médecins suivants:

  • pédiatre;
  • neurologue pédiatrique;
  • un chirurgien;
  • orthopédique et traumatologue;
  • hématologue.

Le pédiatre bien connu Komarovsky recommande de ne pas reporter la visite chez le médecin si l'enfant se plaint de fortes douleurs qui se reproduisent souvent et s'il existe d'autres symptômes.

Ce qu’il faut faire pendant le traitement, le médecin détermine. Le régime de traitement est prescrit après avoir passé l'examen et les tests. Préparé des médicaments avec le schéma de leur réception correcte, en outre, une liste de recommandations, un régime alimentaire spécial et une série d'exercices.

Que faire pour soulager la douleur

Un léger massage des pieds est utilisé comme premiers secours. Les mouvements caressants stimulent la circulation sanguine, à la suite de quoi le syndrome de la douleur s'atténue et l'enfant dort bien la nuit. Des bains chauds relaxants avec du sel marin ou des herbes sont souvent utilisés pour soulager la condition. Pour les enfants qui ont seulement augmenté la douleur causée par la chaleur, vous pouvez essayer de verser de l'eau fraîche sur vos jambes.

Une autre option consiste à proposer à l'enfant de lever ses jambes et de les tenir un peu dans cette position. Avec la sortie de sang, le soulagement est possible.

Pour un syndrome de la douleur plus prononcé, il est recommandé d’utiliser un agent anesthésique d’âge moyen, tel que l’ibuprofène ou le paracétamol.

Il est permis de prendre des analgésiques avant le coucher si des épisodes de douleur répétés se produisent plusieurs nuits de suite. La posologie est choisie en fonction de l'âge de l'enfant.

Prévention

À des fins préventives, il est recommandé de fournir à l'enfant une alimentation équilibrée et de prendre l'habitude de mener une vie active dès son plus jeune âge. Le régime quotidien doit contenir suffisamment de fruits et légumes frais, de produits laitiers et de poisson.

Pour que les enfants de tout âge puissent s'épanouir pleinement, il est important de passer le plus clair de leur temps au grand air, de jouer à des jeux en plein air ou de fréquenter des clubs sportifs, de boire suffisamment d'eau.

Vous devez être attentif aux rendez-vous du médecin traitant, suivre toutes les recommandations et prendre des complexes de vitamines pour maintenir le niveau d'immunité et favoriser la santé.

Maux de pieds chez un enfant

Parmi les affections courantes chez les enfants, les experts notent une douleur dans les jambes. Ce concept inclut un certain nombre de maladies qui présentent des symptômes et des causes d’apparence complètement différents. Chaque cas particulier nécessite une explication claire de la localisation exacte de la douleur pouvant survenir dans les os, les muscles, les membres.

Contenu de l'article:

Pourquoi un enfant peut avoir mal aux jambes - causes de la douleur dans les jambes d'un enfant

  • Caractéristiques de l'enfance

A cette époque, la structure des os, des vaisseaux, de l'appareil ligamentaire et des muscles présente un certain nombre de caractéristiques qui fournissent une nutrition, un métabolisme approprié et un taux de croissance. Les enfants ont des jambes et des pieds plus rapides que les autres. Dans les endroits où la croissance tissulaire est rapide, le flux sanguin doit être abondant. Les tissus en croissance du corps, grâce aux vaisseaux fournissant la nutrition des muscles et des os, sont correctement alimentés en sang. Cependant, le nombre de fibres élastiques qu'elles contiennent est minime. Par conséquent, lorsque l'enfant bouge, la circulation sanguine est améliorée. Lorsque les muscles travaillent, les os grandissent et se développent. Lorsque l'enfant dort, le ton des vaisseaux veineux et artériels diminue. L'intensité du flux sanguin ralentit - des sensations douloureuses apparaissent.

  • Pathologie orthopédique - pieds plats, scoliose, courbure de la colonne vertébrale, posture incorrecte

Avec ces maux, le centre de gravité est déplacé et la pression maximale tombe sur une jambe donnée.

  • Infections chroniques du rhinopharynx

Par exemple - caries, adénoïdite, amygdalite. C'est pourquoi, dans votre enfance, vous devez consulter régulièrement le médecin et le dentiste ORL. Une douleur dans les jambes peut indiquer la présence de diverses maladies infectieuses.

  • Dystonie neurocirculatoire (type hypotonique)

Cette maladie provoque des douleurs dans les jambes des enfants la nuit. Les enfants atteints de cette maladie se plaignent en cours de route de maux de tête, malaises cardiaques, malaises abdominaux. Il est également possible que le sommeil soit perturbé.

  • Pathologie congénitale cardiovasculaire

En raison de cette pathologie, le débit sanguin diminue. En marchant, les enfants peuvent tomber et trébucher - cela est dû à la fatigue des jambes et à la douleur.

  • Infériorité congénitale des tissus conjonctifs

Les enfants présentant une anomalie similaire peuvent souffrir de varices, de ptosis rénal, de courbure de la posture, de scoliose, de pieds plats.

Ils peuvent causer des boiteries chez les enfants. Les enfants plus âgés étirent souvent les ligaments et les muscles. Le processus de guérison ne nécessite pas d'intervention extérieure.

  • Émotions fortes ou stress

Cela peut dans certains cas provoquer une boiterie. Ceci est particulièrement visible lorsque l'enfant est agité ou contrarié. Demander l'aide d'un médecin est nécessaire si le lendemain, la boiterie ne passe pas.

  • Ecchymose (ou inflammation) du genou ou de la cheville
  • Orteils enflammés, ongle incarné
  • Chaussures serrées
  • Tendon d'Achille

Cela peut causer des douleurs au talon. En cas de lésion du pied, une douleur au milieu ou au milieu du pied peut être gênante. En outre, les cors d'eau peuvent apporter un inconfort.

  • Manque de vitamines et de micro-éléments

Les enfants de plus de trois ans se plaignent de douleurs dans les muscles gastrocnémiens associées à un manque d'admission dans les zones de croissance des os de phosphore et de calcium.

En cas de SRAS ou de grippe, l'enfant peut également avoir mal à toutes les articulations. Le paracétamol régulier aidera à soulager la douleur.

Quels médecins et quand contacter si l'enfant a mal à la jambe?

Si un enfant se plaint de douleurs au pied, vous devriez demander l'aide des spécialistes suivants:

  1. Neurologue pour enfants;
  2. Hématologue;
  3. Pédiatre;
  4. Orthopédie - traumatologue.

Vous devez aller chez le médecin si:

  • Vous avez remarqué une inflammation et une rougeur de la hanche, du genou ou de la cheville;
  • Un enfant sans raison apparente est boiteux;
  • On soupçonne une blessure grave ou une fracture.
  • Toute blessure peut être une source de douleur soudaine dans les jambes. Un médecin devrait être consulté s'il y a un gonflement ou une douleur dans l'articulation.
  • Si l'articulation est charnue et devient rouge ou brune, vous devez immédiatement consulter un médecin. Peut-être est-ce le début d'une maladie systémique grave ou d'une infection de l'articulation.
  • Il est très important de prendre des douleurs dans les articulations d'un enfant le matin - elles peuvent indiquer la présence d'une maladie de Still ou d'une leucémie.
  • Chez les enfants, la maladie de Schlätter est suffisamment étendue. La maladie se manifeste sous la forme de douleur aiguë au genou (la partie antérieure), au moment où le tendon de la rotule se joint au tibia. La cause de cette maladie n'a pas été établie.

Chaque parent doit veiller sur son enfant, surveiller ses chaussures, bien s'alimenter et ne pas restreindre l'enfant en mouvement. Tout ce qui est nécessaire au développement et à la croissance normaux du corps de l'enfant devrait figurer dans le régime alimentaire du bébé.