Douleur au bas du dos

Beaucoup de gens connaissent un symptôme tel que «la lombalgie». Habituellement, l’inconfort est associé à diverses maladies de la colonne vertébrale, mais en pratique, il se trouve que la raison en est différente. La douleur dans le bas du dos se manifeste souvent chez les femmes en fin de grossesse, car la colonne vertébrale doit supporter un fardeau plus lourd que d'habitude.

La cause peut également être due à diverses maladies des organes internes, à des modifications dégénératives-dystrophiques au niveau du bas du dos, etc.

La douleur au bas du dos est ce que les médecins appellent le terme «lumbodynie». C’est un phénomène courant, caractérisé par l’apparition soudaine et la disparition de la douleur. Certains patients suivent un traitement de courte durée et ne ressentent plus d'inconfort, d'autres doivent être traités pendant des mois, voire des années. Pour établir la cause exacte de la douleur dans le bas du dos, vous devez être examiné en premier par le thérapeute, puis dans sa direction - par des spécialistes restreints.

Raisons

Le plus souvent, la douleur au bas du dos est un symptôme de diverses maladies du système musculo-squelettique. Souvent, l’inconfort gêne les personnes qui passent beaucoup de temps à l’ordinateur, en voiture, à effectuer un travail physique pénible, à se surcharger dans un gymnase. Le groupe à risque comprend les femmes enceintes ou qui viennent d'accoucher.

Maladies avec douleurs lombaires

La douleur au bas du dos peut indiquer des maladies telles que l'ostéochondrose ou la spondylarthrose. C'est ce qu'on appelle. principales causes de douleur associées à des modifications fonctionnelles et morphologiques de la colonne vertébrale.

Parmi les causes secondaires de maux de dos sont:

  • processus tumoraux dans les vertèbres, la moelle épinière;
  • blessures vertébrales;
  • infection des disques intervertébraux et des vertèbres;
  • troubles métaboliques dans les os (ostéoporose, ostéomalacie);
  • maladies inflammatoires d'étiologie non infectieuse (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite);
  • troubles hémodynamiques aigus (par exemple, lors d'un AVC);
  • troubles de la croissance;
  • maladies gastro-intestinales (appendicite aiguë, obstruction intestinale atypique);
  • maladie rénale (avec lithiase urinaire, le mal de dos est unilatéral, généralement du côté droit);
  • maladies des organes pelviens.

Ainsi, la cause de la douleur ne réside pas toujours dans les lésions du système musculo-squelettique. Si la douleur est causée par un dysfonctionnement des organes internes, elle est de nature irradiante. En outre, les hommes ont mal au dos au bas de la colonne vertébrale pour cause de prostatite chronique ou de cancer de la prostate, bien que ce symptôme ne soit pas toujours nécessaire.

La douleur peut apparaître après une longue marche, ce qui suggère une sténose spinale. La maladie se manifeste sous la forme d'un syndrome de claudication intermittente. En plus de cela, une personne se plaint de crampes et de douleurs musculaires en marchant. Les personnes âgées développent un état tel que la polymyalgie rhumatismale. On ressent d'abord une douleur modérée, puis une sensation de raideur dans les bras ou les jambes.

L'ostéochondrose est la cause la plus courante de douleur au bas du dos, au côté droit, au côté gauche ou au centre. Dans le même temps, les méthodes de recherche instrumentales permettent de révéler divers changements dégénératifs-dystrophiques dans la colonne vertébrale. Avec eux, l'écart entre les disques vertébraux diminue progressivement, ce qui entraîne un déséquilibre dans la structure de toute la colonne vertébrale.

Une autre source de douleur au dos est la présence d'une hernie intervertébrale. Au moment de leur atteinte, la compression des racines nerveuses provoque une douleur assez forte et vive, à laquelle stéroïdes et anti-inflammatoires non stéroïdiens aident à faire face aux stades initiaux.

La lumbodynie est un signe de résultat défavorable, qui se manifeste par une gamme de symptômes divers. La douleur le long de la racine nerveuse peut donner aux fesses et aux pieds. Une gêne apparaît lors de la flexion (même lorsque la tête est baissée), du rire, de la toux, etc. Le syndrome de la douleur augmente avec une jambe tendue surélevée sur le dos.

Comment sont la douleur dans le bas du dos

Les symptômes du mal de dos sont multiples et dépendent de la pathologie disponible. Lorsque les douleurs d'étirement se manifestent sous forme de spasmes, le mouvement est limité. La douleur irradie aux fesses, à l'arrière des cuisses. Il est difficile pour le patient de se pencher, tour à tour, corps à corps. Si les racines sont endommagées, la partie inférieure du corps est douloureuse, il peut y avoir violation de la sensibilité, engourdissement.

Avec l'ostéochondrose, les symptômes s'intensifient progressivement. Au début, la douleur inquiète d’une part, sa nature n’est pas prononcée. Au fur et à mesure que le processus pathologique se développe, les douleurs deviennent de plus en plus sévères, les analgésiques s'arrêtent plus difficilement, ils affectent une grande surface. Après un long séjour dans une position, la douleur est douloureuse ou envahissante.

En cas d'atteinte rénale, la douleur n'apparaît pas dans le bas du dos, mais à peu près au niveau de la douzième paire de côtes. Cependant, en cas de coliques néphrétiques, le syndrome douloureux irradie vers le bas, le long de l'uretère, dans la région de l'aine. La douleur est insupportable, très forte, mais les analgésiques n’aident pas. Une caractéristique est la localisation à sens unique.

Diagnostics

Pourquoi la lombalgie ne peut-elle qu'installer un médecin? En aucun cas, ne devrait pas se livrer à l'autodiagnostic et à l'auto-traitement. Le diagnostic est établi sur la base des plaintes du patient, des manifestations cliniques, des données anamnestiques, des résultats de méthodes de recherche instrumentales. Le patient se voit prescrire une radiographie, une myélographie, une IRM, une tomodensitométrie et d’autres types d’examens.

La tomodensitométrie est une méthode efficace et très informative de détection de divers changements structurels de la colonne vertébrale causés par un traumatisme, une infection, des néoplasmes, l'ostéoporose et d'autres maladies. La base de la myélographie est l'utilisation d'un agent de contraste. La méthode est utilisée en cas de suspicion de sténose du canal rachidien, de hernies, de tumeurs et d'autres processus pathologiques de la colonne vertébrale.

Traitement

Que faire si vous avez mal au dos, seul un spécialiste qualifié peut le dire. La tactique du traitement dépend de la cause fondamentale de la douleur. Les analgésiques ne doivent pas être pris seuls, car ils ne produisent qu'un effet temporaire (et n’aident pas du tout certaines maladies), ils «frottent» le tableau clinique et aggravent le processus pathologique du fait qu’une personne, soulageant constamment la douleur, reporte la visite à un médecin.

Le principe de base de la thérapie n’est pas le traitement de la douleur en soi, mais ses causes. Ainsi, lorsque l'ostéochondrose nécessite toute une gamme de mesures. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens pour cette maladie sont utilisés en tant que traitement symptomatique au plus fort de la maladie. Ces médicaments comprennent le diclofénac, le nimésulide et d’autres, mais ils présentent un certain nombre de contre-indications (par exemple, un ulcère gastrique).

Vous pouvez également appliquer une pommade anti-inflammatoire non stéroïdienne (Finalgon, Fastum gel). Dans certains cas, des anti-inflammatoires stéroïdiens sont nécessaires (Kenalog, Diprospan). Les activités principales se déroulent dans la période sans exacerbation et consistent en la pratique de la gymnastique médicale, le passage d'un cours de massage thérapeutique, l'organisation du régime quotidien correct et de la nutrition.

En complément, prescrit de la physiothérapie, de l'acupuncture, de la thérapie manuelle, etc. En dehors de l'exacerbation, les médecins recommandent de pratiquer des exercices thérapeutiques. C'est le meilleur moyen de renforcer votre dos, de soulager les tensions et les spasmes musculaires. Des exercices de physiothérapie (thérapie par l’exercice physique) sont nécessairement inclus dans le programme de prévention des maux de dos.

Les cours se déroulent mieux sous la supervision d'un instructeur, mais quelques exercices simples peuvent être effectués à la maison:

  • Allongez-vous sur le dos, allongez les bras le long du corps, les jambes légèrement pliées aux genoux. Les jambes doivent dévier du côté droit, du corps et tourner légèrement la tête vers la gauche (l’essentiel est de ne pas en faire trop). Après cinq secondes, revenez à la position de départ, répétez la même chose avec le côté opposé. Seulement dix répétitions.
  • Tenez-vous sur vos genoux, vos mains sur la chaise. Pliez votre dos, puis pliez autant que possible. Faites dix répétitions.
  • Allongez-vous sur le dos, redressez vos jambes. Soulever la jambe droite à 20 cm du sol, maintenir jusqu'à ce que la fatigue apparaisse. Faites la même chose avec votre pied gauche. Faites cinq répétitions pour chaque jambe.

Un bon effet est donné par le massage et la thérapie manuelle. Ces procédures sont effectuées uniquement par un technicien qualifié. Une mauvaise performance, violation des techniques de conduite peut causer des dommages importants. Lors d'une séance de thérapie manuelle, des mains spécialisées traversent toute la région du dos, touchant différents niveaux (fascia, structure osseuse, etc.).

Une attention particulière est accordée au niveau neural. Le spécialiste a un effet direct sur les neurones par le biais de manipulations de la palpation. Un chiropraticien peut ralentir ou accélérer les chaînes neuronales. Récemment, la popularité de l'acupuncture. Le cours comprend plusieurs procédures et vise à réduire la douleur et la relaxation musculaire.

En présence de poids excessif devrait ajuster le régime. La préférence devrait être donnée aux légumes et aux aliments faibles en calories. Les protéines représentent un tiers de la ration quotidienne. Vous pouvez manger du poisson maigre, de la volaille, de la viande, des œufs. En outre, les protéines se trouvent dans les légumineuses, le sarrasin, les champignons, les noix (avec eux, il est important de ne pas en faire trop). Les graisses doivent être consommées non saturées (agneau, poisson blanc, noix, huiles végétales).

Dans les maladies du système ostéo-articulaire, les vitamines A et D jouent un rôle important. La vitamine A se trouve dans les légumes verts, les oignons, les légumes orange et jaunes, l'huile de poisson, le foie et les jaunes. La vitamine D est synthétisée sous l'influence du meilleur soleil. On peut également l'obtenir en petites quantités à partir de lait, beurre, jaunes, foie de morue, caviar. Pour la santé des os, vous devez consommer suffisamment de phosphore (son, laitue, chou, fromage, poisson) et de calcium (foie, fromage, œufs, noix, chou).

En cas de mal de dos, il est préférable de contacter d'abord le thérapeute, qui, sur la base des données collectées, décidera d'autres tactiques. En présence de maladies des organes internes, le patient subit une série d’études supplémentaires et est envoyé à des spécialistes restreints. La règle principale que tous les patients devraient apprendre est de ne pas se soigner soi-même ni de consulter un spécialiste en cas de manifestations douloureuses.

Facteurs pathologiques et causes physiologiques de la douleur au bas du dos chez la femme, en particulier le traitement des sensations de gêne

Sur fond de causes et d’effets physiologiques de facteurs pathologiques, les femmes ressentent des sensations douloureuses dans le bas du dos, le sacrum et le coccyx. La gêne a une force et une durée différentes, souvent la douleur s’abandonne, des complications cérébrales apparaissent.

Que dois-je faire si j'ai mal au bas du dos chez les femmes? Puis-je appliquer à la maison frotter, pommade chauffante? La ceinture de laine de chien est-elle efficace? Réponses dans l'article.

Causes probables

La douleur dans le bas du dos, le coccyx et la région sacrale apparaît souvent chez la femme à certaines périodes de la vie. Les facteurs naturels n’affectent pas l’état de la colonne vertébrale, l’inconfort disparaît après un certain temps.

Causes physiologiques:

  • la grossesse
  • période de menstruation;
  • la ménopause.

Troubles de la colonne vertébrale

Maladies du poste de soutien:

Quels sont les nœuds de Schmorl du disque intervertébral et comment se débarrasser des formations? Lisez les informations utiles.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les causes probables de la douleur dans le haut du dos et du cou, ainsi que sur les particularités du traitement de la douleur dans cet article.

Douleur de projection

La douleur de projection dans le bas du dos survient avec le développement de pathologies:

  • pyélonéphrite aiguë ou chronique;
  • inflammation de l'utérus, appendices;
  • la cystite;
  • l'endométriose;
  • l'urétrite;
  • tumeurs ovariennes;
  • polypes dans l'utérus;
  • oncopathologie des organes génitaux féminins;
  • coliques rénales;
  • néphrite;
  • insuffisance rénale;
  • lésions hépatiques graves;
  • cholécystite aiguë;
  • les hémorroïdes;
  • inflammation des parois intestinales;
  • stase de sang dans le bassin;
  • chlamydia, ureaplasmose;
  • constipation sur une longue période;
  • lésion infectieuse sur le fond de l'amygdalite purulente transférée, la grippe.

Facteurs de risque

Les médecins identifient plus d'une douzaine de facteurs négatifs qui augmentent le risque de douleur au bas du dos:

  • l'obésité;
  • travail acharné;
  • maladies congénitales de la colonne vertébrale;
  • travail sédentaire;
  • surcharge nerveuse et physique;
  • changements scoliotiques;
  • fumer, grandes quantités d'alcool;
  • l'hypodynamie;
  • se baisser;
  • travailler sur les brouillons ou à l’extérieur de la salle en automne et en hiver;
  • une femme en train de travailler doit rester debout / assise / se pencher longtemps;
  • stress fréquent;
  • mauvaise écologie;
  • les radiations, provoquant le développement de processus tumoraux dangereux;
  • mauvaise alimentation;
  • muscles du dos faibles;
  • poids en mouvement

Autres facteurs nuisibles:

  • utilisation à long terme de médicaments puissants;
  • mauvaise alimentation avec un excès de glucides, lipides, purines;
  • perturbations hormonales pendant la grossesse, la ménopause, pendant la menstruation;
  • lit inconfortable, lieu de travail inconfortable;
  • manque de minéraux pour la résistance des os;
  • surcharge active dans la région lombaire avec souvent porter un petit enfant dans ses bras;
  • sports traumatiques;
  • maladies endocriniennes;
  • lésions articulaires dans les rhumatismes, la goutte;
  • diminution du niveau de calcium dans les os dans l'ostéoporose;
  • rejet des pauses complètes et des échauffements lorsque vous travaillez devant un ordinateur.

Le syndrome douloureux est modéré et prononcé, périodique et constant, sans traitement, des troubles cérébraux surviennent. L’apparition de l’infection provoque l’apparition de symptômes supplémentaires: la température augmente, la zone touchée gonfle, souvent rougit, la palpation provoque une gêne, des sauts de la pression artérielle sont possibles, en particulier avec des lésions rénales. Les médecins émettent des douleurs sur un côté du dos et autour, avec localisation dans la zone de la taille, du sacrum, du coccyx ou avec écartement des fesses, du périnée, des jambes aux pieds et des orteils. Lors de la compression du nerf sciatique, les structures sensibles du muscle piriforme lombal douloureux.

Consultez une sélection de thérapies générales et de traitements efficaces pour la subluxation de la vertèbre cervicale chez un enfant.

Cet article traite des symptômes caractéristiques et des méthodes de traitement de l’inflammation du nerf sciatique à l’aide de médicaments à domicile.

Sur la page http://vse-o-spine.com/bolezni/osteohondroz/narushenie-krovoobrasheniya.html, renseignez-vous sur les symptômes et le traitement de la circulation cérébrale dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale.

Règles générales et méthodes de traitement efficaces

Beaucoup de femmes sont occupées à la maison et au travail, les soins de santé s'estompant en arrière-plan. Une telle négligence peut avoir de graves conséquences. Malgré le manque de temps, vous devez trouver quelques heures pour consulter le thérapeute, spécialiste, afin de comprendre les causes de la douleur. Il est important de savoir: des sensations désagréables dans la région lombaire indiquent parfois le développement d'une tumeur maligne.

L'administration d'analgésiques est une option appropriée pour une courte période de temps, par exemple pendant la menstruation. Il est impossible de masquer le problème à l'aide de pilules et de pommades anesthésiques: les cas avancés de pathologies neurologiques et orthopédiques sont difficiles à traiter. Il s'agit également d'une douleur dangereuse dans le bas du dos dans le contexte de processus inflammatoires et tumoraux, de pathologies infectieuses des reins, de l'utérus, des appendices, de la vessie, en l'absence de traitement adéquat.

En cas de maladies gynécologiques et urologiques, le patient est examiné par un spécialiste. Le médecin choisit l’ensemble optimal de médicaments, kinésithérapie, prescrit des compositions pour la prévention des rechutes. S'il existe des preuves, l'efficacité du traitement conservateur est médiocre avec un traitement chirurgical.

Pour identifier les maladies du dos et de la colonne vertébrale, nous avons besoin de l'aide de la colonne vertébrale, d'un neurologue, d'un traumatologue orthopédique. La thérapie est longue, avec l'utilisation de plusieurs types d'effets. Dans les cas avancés d'ostéoporose, de lésions du coccyx et du sacrum, de fractures par compression des vertèbres, une intervention chirurgicale est nécessaire pour stabiliser et restaurer la structure des éléments osseux et cartilagineux.

Les principales méthodes de traitement des lésions du dos et de la colonne vertébrale:

  • prendre des drogues dans plusieurs groupes. AINS, analgésiques, chondroprotecteurs, vitamines du groupe B, relaxants musculaires, médicaments pour stimuler la circulation sanguine, sédatifs. Patchs transdermiques efficaces. Avec douleur intense, lumbago, si tirant la jambe, alors prescrit bloc de la colonne vertébrale, corticostéroïdes, injections de vitamines neurotropes. Supplément - utilisation de pommades pour le mal de dos, le frottement, les gels pour le traitement des zones sacrée et du bas du dos;
  • exercice thérapeutique. Les exercices augmentent l'élasticité des ligaments et des muscles, renforcent la colonne vertébrale et les articulations, réduisent la charge exercée sur le poteau. Il est nécessaire de doser la charge afin de ne pas créer de pression excessive sur la colonne de soutien et les ligaments affaiblis. Plus les muscles sont forts, moins il y a de compression sur les disques intervertébraux. Les premiers cours ont lieu sous la supervision d'un physiothérapeute ou d'un rééducateur. Vous pourrez ensuite effectuer une thérapie par l'exercice à domicile. Un résultat positif en combinaison avec une thérapie physique donne de l’aérobic aquatique, de la natation en piscine, du Pilates, du yoga, des exercices pour renforcer la colonne vertébrale;
  • physiothérapie. Avec les maux de dos chez les femmes, visiter la salle physique donne un excellent résultat. Méthodes efficaces: thérapie par la boue, phonophorèse, magnétothérapie, applications UHF, paraffine et ozocérite, bains à la térébenthine, thérapie par amplipulse, massage, électrophorèse avec AINS, analgésiques, calcium. Certaines procédures, telles que les bains de pin, les bains de paraffine peuvent être effectuées à la maison;
  • traction de la colonne vertébrale. La douleur dans la région lombaire est souvent associée à la compression du disque. Réduire la distance entre les vertèbres affecte négativement l'état des structures solides et du tissu cartilagineux, diminue la tension des ligaments et provoque une douleur intense. Dans les conditions des complexes sanatorium-resort et des institutions médicales, une extension sous l'eau et à sec de la colonne de support est réalisée. Épuiser les vertèbres à la maison nécessite de la prudence afin de ne pas endommager les disques et les vertèbres;
  • traitements supplémentaires. Pour faire face à la douleur dans la région lombaire, réduire le pouvoir des troubles neurologiques aide des techniques non conventionnelles, dont l'efficacité a été confirmée par plusieurs générations de médecins et de patients: le traitement original est utilisé depuis l'Antiquité. De nombreuses procédures sont approuvées par le ministère de la Santé et figurent sur la liste des types d'effets thérapeutiques autorisés. L'acupuncture, l'hirudothérapie, l'apithérapie, la réflexothérapie, les conserves et l'acupressure, l'ostéopathie, la thérapie manuelle ont un effet bénéfique. Beaucoup aident l’applicateur à aiguille Lyapko, un tapis à pointes en plastique efficace - Kuznetsov Hipplicator;
  • Il est utile de porter des bandages et des corsets à la taille pour réchauffer la ceinture de poils de mouton ou de chien. En cas de maladie de la colonne de soutien, il est nécessaire de réduire la charge sur les structures cartilagineuses et osseuses afin de prévenir l’hypothermie du bas du dos.

Vous pouvez vous débarrasser de la douleur douloureuse dans le bas du dos en 10 minutes si vous effectuez une série d'exercices spéciaux qui soulagent efficacement la tension accumulée dans la région lombaire. Comment et quoi faire, l'expert racontera dans la vidéo suivante:

Pourquoi le dos de la colonne est-il douloureux? Que faire lorsque la douleur apparaît?

L'article traite des causes possibles de douleur dans la colonne vertébrale inférieure. Les manifestations de la maladie, les méthodes de diagnostic et de traitement sont décrites.

Le problème des manifestations douloureuses dans la colonne vertébrale est particulièrement important pour les personnes âgées. Cependant, les médecins se plaignent souvent que les plus jeunes souffrent de la partie inférieure de la colonne vertébrale.

La douleur est le signe de tout dysfonctionnement dans le corps. Ce n'est pas une maladie séparée, mais le plus souvent, il s'agit d'une manifestation d'une pathologie particulière. Diverses lésions du squelette axial sont les causes les plus courantes de douleur dans la région lombo-sacrée.

Causes de la douleur vertébrale et symptômes des maladies qui le provoquent

Le mal de dos dans la colonne vertébrale inférieure peut être la cause de diverses maladies du dos. Toute structure de la colonne vertébrale peut être affectée - articulations, disques intervertébraux, muscles, ligaments, tendons.

Les facteurs de provocation pour le développement de pathologies sont:

  • les blessures;
  • les changements d'âge;
  • mode de vie sédentaire;
  • maladies systémiques;
  • charges excessives sur la colonne vertébrale;
  • surpoids;
  • certaines infections.

Il existe un certain nombre de maladies dans lesquelles la douleur dans le bas du dos est la plus prononcée, ce qui constitue une violation du mode de vie habituel d’une personne.

Numéro de table 1. Maladies de la colonne vertébrale et leurs manifestations:

En plus des maladies susmentionnées, la douleur dans la partie inférieure de la colonne vertébrale peut provoquer des maladies des organes internes. Par conséquent, lorsque les symptômes de la douleur apparaissent, il est nécessaire de contacter un établissement médical pour obtenir un diagnostic et un traitement ultérieur.

Méthodes de diagnostic

Avant de prescrire un traitement, le médecin doit déterminer les causes de la douleur. Compte tenu de la complexité du diagnostic, en utilisant toutes les méthodes de recherche possibles.

Un diagnostic préliminaire est fait au stade de l'enquête et de l'examen du patient. Pour le confirmer, il est nécessaire de mener des études de laboratoire et instrumentales.

  1. Prise de sang, urine, ponction du tissu osseux. Les données de test peuvent montrer la présence d’une inflammation, d’un facteur rhumatoïde, de diverses infections et d’une augmentation du taux d’acide urique.
  2. Radiographie La radiographie montre l'état des os de la colonne vertébrale, la présence d'ostéophytes, la hauteur de l'interligne articulaire. Sur les radiographies, vous pouvez également voir la présence d'une hernie intervertébrale.
  3. Tomographie et imagerie par résonance magnétique. Les procédures permettent d'étudier en détail la colonne vertébrale et les os du bassin, d'examiner les couches molles adjacentes des tissus mous et de déterminer la présence de néoplasmes tumoraux.

Un diagnostic opportun aide à prévenir le développement de complications et augmente l'efficacité du traitement.

Quel devrait être le traitement

Le traitement de la douleur dans la colonne lombo-sacrée dépend de sa cause et vise à l’éliminer. Le traitement est sélectionné individuellement.

Mais dans tous les cas, cela devrait être complexe:

  • traitement médicamenteux;
  • physiothérapie;
  • exercice thérapeutique;
  • médecine traditionnelle.

Lorsque la colonne vertébrale fait mal en dessous, il est nécessaire de réduire la charge sur elle. Pour ce faire, le patient est affecté au repos au lit et au port d'appareils orthopédiques - corsets, bandages, orthèses lombaires et ceintures.

Les personnes en surpoids sont encouragées à suivre un régime hypocalorique. Il est nécessaire d'exclure du régime les graisses, les aliments frits, les viandes fumées, les conserves, les pâtisseries et les pâtisseries.

Les maladies en phase initiale peuvent être traitées par un traitement conservateur. En cours d'exécution pathologies nécessitent une intervention chirurgicale. De plus en plus d'opérations peu invasives sont effectuées, qui sont les moins traumatisantes, ce qui raccourcit la période de rééducation.

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux occupe une place importante dans la correction des pathologies du squelette axial et conduit à une amélioration de l'état du patient avec le bon choix de médicaments. La pharmacothérapie vise à éliminer les causes et les symptômes de la maladie et à restaurer les fonctions de la colonne vertébrale.

Le prix des médicaments peut être assez élevé, mais sans eux, il est impossible d'obtenir des résultats positifs.

Physiothérapie

Presque toutes les institutions médicales qui traitent le système musculo-squelettique proposent aux patients de soulager leur maladie par le biais de diverses procédures physiques. La physiothérapie est considérée comme une méthode efficace, car après son utilisation, la douleur et l’inflammation diminuent, la circulation sanguine et la nutrition des tissus articulaires s’améliorent et la récupération de tout l’organisme est accélérée.

  1. Électrophorèse. À l'aide du courant galvanique, des médicaments sont injectés dans le tissu rachidien. Dans ce cas, la dose du médicament est réduite, mais cela ne réduit pas son efficacité.
  2. Thérapie au laser Le faisceau lumineux amplifié affecte les racines nerveuses et élimine les symptômes neurologiques. Stimule la restauration des tissus endommagés.
  3. Magnétothérapie. C'est le traitement le plus efficace contre l'ostéochondrose. Le champ électromagnétique de basse fréquence améliore le flux sanguin et restaure la mobilité dans la région lombaire.
  4. Échographie. Les ondes ultrasoniques éliminent efficacement la douleur et l'inflammation. Ils ont un effet de renforcement sur la zone touchée.

Le traitement peut être poursuivi dans des sanatoriums où toutes sortes de bains thérapeutiques, de douches et de thérapies de boue sont proposées aux patients.

Physiothérapie

La thérapie par l'exercice pour les maladies de la colonne lombo-sacrée est prescrite après un examen approfondi du patient pour exclure les comorbidités et les formes compliquées de la maladie pouvant entraîner sa détérioration (voir La vie sans douleur: guérison de la colonne vertébrale et des articulations - Gymnastique de Bubnovsky, vidéo).

Le patient reçoit des instructions détaillées pour faire les exercices:

  • les séances d'entraînement devraient être régulières;
  • le rythme de l'exercice est lent, avec un contrôle constant du bien-être;
  • les exercices sont effectués en douceur, sans mouvements brusques;
  • vous ne pouvez pas modifier indépendamment l'intensité et la séquence d'exercices;
  • les cours s'arrêtent avec une douleur accrue dans la région lombaire;
  • pendant les pauses, il est utile de s’accrocher au bar pendant une minute.

Vous pouvez trouver un ensemble d'exercices exemplaire en visionnant la vidéo présentée dans cet article.

Remèdes populaires

Une personne ressent un grand inconfort lorsque sa colonne vertébrale fait mal au bas. Par conséquent, dans le cours sont des moyens d'éliminer cette douleur. Avec le traitement traditionnel, la médecine appliquée et traditionnelle.

Pendant des siècles, il existe de nombreux moyens éprouvés de lutter contre les manifestations désagréables des maladies de la colonne vertébrale:

  1. Compresse de radis noir. Râpez le légume racine, pressez et mélangez à la crème sure. Placez cette masse sur le bas du dos, couvrez-la d'un film et attachez-la avec un tissu en laine. Tenez pendant une demi-heure, ne permettant pas une forte sensation de brûlure.
  2. Miel frottant. Rein soigneusement frotté avec du miel pour normaliser la circulation sanguine. La procédure est effectuée au coucher.
  3. Se réchauffer avec de la chaleur sèche. Cousez un sac de tissu épais et remplissez-le de noyaux de sarrasin, de sel ou de cerises. Réchauffer au four ou au micro-ondes et fixer au bas du dos.
  4. Infusion de sabelnik. La racine sèche de sabelnik taille moyenne hache et verse un demi-litre de vodka. Insister mois. Prenez une cuillère à café 3 fois par jour.

L'efficacité des recettes populaires est reconnue depuis longtemps par la médecine officielle. Mais avant de les utiliser, vous devriez consulter votre médecin.

Une condition quand une personne a mal au dos, malaise est ressentie au bas de la colonne vertébrale, nécessite des soins médicaux immédiats. Une assistance médicale ponctuelle réduit le risque de complications.

Douleur au bas du dos

Si le bas du dos fait mal, ce fait peut signaler la présence de divers maux. Cependant, tout le monde ne sait pas que de telles manifestations ne sont pas toujours le résultat d'une perturbation du fonctionnement normal ou de lésions de la colonne vertébrale. Afin de ne pas nuire à l'organisme, de mal interpréter les symptômes et de choisir un traitement incorrect, il est nécessaire d'identifier la cause exacte du syndrome douloureux.

Pourquoi avoir mal au bas du dos

La plupart des syndromes douloureux, situés directement dans le bas du dos, sont réellement liés à l'état de la colonne vertébrale. Selon les statistiques médicales, la douleur provoque le plus souvent des maladies telles que l’arthrose et l’ostéochondrose. En outre, les facteurs «primaires» incluent divers changements dystrophiques et dégénératifs se produisant dans la colonne vertébrale. En outre, les causes suivantes entraînent souvent des malaises et des douleurs dans le bas du dos:

  • effets des maladies des reins, des organes de la hanche et des maladies infectieuses;
  • appendicite atypique dans la forme aiguë, ainsi que diverses maladies gastro-intestinales, y compris les ulcères et les occlusions intestinales;
  • des dysfonctionnements dans l'irrigation sanguine de la colonne vertébrale, qui sont souvent les conséquences d'un AVC;
  • rétrécissement du canal rachidien;
  • long séjour dans une position et hypothermie chronique;
  • si un homme tombe sur le dos;
  • fractures et blessures de la colonne vertébrale.

Le syndrome de la douleur, localisé dans le bas du dos, pendant la grossesse n’est généralement pas associé à des lésions mécaniques de la colonne vertébrale. En raison de la charge accrue sur les différents segments de la colonne vertébrale (ce qui est particulièrement important pour les dernières périodes), ils doivent «se cambrer» et causer un inconfort grave aux patients.

Les maladies urogénitales, les changements au niveau hormonal, le stress chronique, les tensions musculaires permanentes tout au long de la journée de travail, ainsi que la hernie intervertébrale de la même manière peuvent être des causes de douleur dans le bas du dos.

Comment établir la cause exacte de la douleur dans le bas du dos

La douleur au bas du dos à droite, qui est douloureuse dans la nature, est le plus souvent associée à des violations permanentes de la posture et à un long séjour dans une position inconfortable. Dans certains cas, le syndrome douloureux localisé dans cette zone peut indiquer un déplacement des disques intervertébraux. En outre, ces manifestations sont souvent associées à l'obésité, à l'obésité et à des troubles du tractus gastro-intestinal.

Si la douleur au bas du dos est douloureuse à gauche, cela signifie souvent que de graves processus pathologiques se produisent dans le corps du patient. Ce fait peut indiquer la présence de tuberculose, d'ostéochondrose chronique ou de courbure de la colonne vertébrale. Un tel syndrome douloureux est également associé aux affections suivantes:

  • l'angine de poitrine;
  • la pleuropneumonie;
  • crise cardiaque;
  • calculs rénaux.

Chez une femme, les manifestations de la douleur dans le bas du dos sont généralement divisées en deux catégories:

  1. Les douleurs de tiraillement accompagnées de sensations douloureuses et pouvant causer une gêne sur une longue période indiquent le plus souvent la présence de processus inflammatoires des organes internes, des tendons et des tissus.
  2. En cas d’exacerbation aiguë avec syndrome douloureux intense, une assistance médicale urgente est nécessaire. Une telle nuisance est souvent associée à un saignement interne ouvert, une rupture de l'organe ou une péritonite.

Si une femme a le dos et le bas-ventre en même temps, cela indique souvent une grossesse extra-utérine. Une douleur intense, accompagnée de vertiges et de nausées, peut indiquer une apoplexie (rupture) de l'ovaire. La lumbodynie se manifeste généralement par des douleurs chroniques, aggravées après un long séjour dans une position inconfortable ou un effort physique intense. Si la douleur cesse, un diagnostic urgent est nécessaire car il peut être le signe d'une hernie intervertébrale.

Les changements hormonaux, les œdèmes et les processus inflammatoires se produisant directement dans le système génito-urinaire peuvent être à l'origine de la douleur dans la région du bas du dos après la menstruation. Dans ce cas, l'utérus est souvent dévié vers l'arrière, ce qui provoque un pincement des terminaisons nerveuses et un inconfort grave.

Est-ce que le bas-ventre peut faire mal au dos

Ces symptômes sont caractéristiques de la cystite aiguë et d'un certain nombre d'autres maux associés au système urinaire. Un tel problème affecte généralement la partie féminine de la population et sa cause peut également être cachée dans des problèmes d'intestins, d'annexite ou de kyste ovarien. Un syndrome douloureux similaire se manifeste souvent pendant la ménopause, car le corps cesse de produire certaines hormones en quantité suffisante.

Causes et traitement de la douleur au bas du dos

Des douleurs au bas du dos peuvent survenir chez les personnes âgées ainsi que chez les jeunes. Une gêne peut se manifester en raison de pathologies de la colonne vertébrale, des reins, du tractus gastro-intestinal, de problèmes de santé gynécologiques et de nombreuses autres causes, parmi lesquelles une centaine environ. C’est la plainte la plus courante des patients lorsqu’ils contactent des centres médicaux.

Pourquoi avoir mal au bas du dos?

Les médecins appellent souvent la douleur dans la lumbodynie du bas du dos et avec localisation précise et soulagement dans la jambe - ischialgie lombaire. Si les racines lombaires sont touchées, ce syndrome s'appelle radiculopathie.

L'inconfort de la colonne vertébrale inférieure n'est pas une maladie distincte, mais est considéré comme un symptôme grave d'un grand nombre de pathologies.

Les causes de la douleur au bas du dos sont les facteurs suivants:

  • Pathologie des reins (traumatisme, inflammation, calculs). Avec ces pathologies, il y a une douleur à gauche ou à droite de la colonne vertébrale.
  • Ostéochondrose, hernie intervertébrale et spondylarthrose. Le plus souvent, ces maladies surviennent après 40 ans et sont plus caractéristiques chez les hommes que chez les femmes. Dans ces maladies, il existe une douleur douloureuse dans la colonne vertébrale inférieure, qui se manifeste même lorsque la tête est inclinée, les membres inférieurs peuvent devenir engourdis et une fatigue fréquente peut apparaître.
  • Appendicite atypique aiguë.
  • Maladies du tube digestif (ulcère duodénal ou estomac, inflammation du pancréas).
  • Maladies gynécologiques (chlamydia, gonorrhée, candidose, pathologie utérine, ovaire polykystique, endométriose). Le plus souvent, dans de tels cas, les patients consultent leur médecin avec une "douleur" au bas du dos. Douleur au bas du dos chez une femme également pendant les règles.
  • Les conséquences d'un accident vasculaire cérébral, l'infarctus médullaire, entraînant une insuffisance de la circulation vertébrale.

Boris Efremov, candidat aux sciences médicales, parlera des causes de la douleur:

  • Maladies de la peau (dermatite, versicolor, granulomes). La douleur est brûlante et procède comme si de l'intérieur de la peau.
  • Microtraumatismes des muscles du dos. Dans ce cas, le spasme peut se loger dans le coccyx et apparaître quelque temps après la blessure.
  • Déséquilibre hormonal.
  • En surpoids. Le bas du dos avec le surpoids fait mal à cause d'une charge excessive sur la colonne vertébrale.
  • Les allergies Dans de tels cas, il y a une douleur tirante dans le bas du dos, qui est éliminée par la méthode du médicament.
  • Tuberculose Cette pathologie détruit les vertèbres individuelles et provoque une gêne locale.
  • Déséquilibre dans la régénération / destruction du tissu osseux. La douleur devient plus intense lorsque le temps change ou que la colonne vertébrale est sollicitée.
  • Maladies des articulations chez les personnes âgées.
  • Tumeurs malignes de la colonne vertébrale. Les causes de la douleur dans ce cas sont des métastases dans le bas du dos.
  • Exacerbations de maladies infectieuses (phlébite, proctite, discite, ostéomyélite, maladies des voies respiratoires supérieures).
  • La douleur dans le bas du dos est souvent causée par des blessures à la colonne vertébrale. Avec les fractures vertébrales, il y a une douleur forte et aiguë au bas ou aux côtés de celle-ci.
  • Maladies de croissance chez les enfants.
  • Quand la grossesse. La douleur dans le bas du dos est dans ce cas causée par des changements physiologiques.
  • Hérédité défavorable.
  • Mauvaises habitudes (tabagisme, alcool, drogues).
  • Augmentation de l'effort physique ou assise fréquente.

Une douleur à droite peut indiquer une maladie des reins, de la prostate ou du pancréas, un anévrisme aortique, un ulcère gastrique et une inflammation duodénale.

Avec des pathologies des ovaires, du système urinaire et digestif, des maladies de la colonne vertébrale, des douleurs dans le bas du dos à gauche.

Une surcharge pondérale, un travail sédentaire, une conduite prolongée, des efforts physiques fréquents, des blessures ou un excès de froid, chez les femmes en raison de maladies gynécologiques, le port fréquent d'un enfant ou un mode de vie inactif sont plus susceptibles de provoquer des malaises au bas du dos chez les hommes.

Quelle pourrait être la douleur?

La douleur dans le bas du dos est divisée en deux types principaux: primaire et secondaire. Primaire implique un spasme causé par une inflammation des structures adjacentes (racines et nerfs). Secondaire se produisent avec les problèmes suivants:

  1. Anomalies congénitales.
  2. Blessures à la colonne vertébrale.
  3. L'arthrite
  4. Les tumeurs.
  5. Les infections.
  6. Troubles métaboliques.
  7. Maladies de l'estomac, du pancréas, des intestins, de l'aorte abdominale et du système urinaire.

Par durée, la douleur est divisée en douleur chronique (plus de 12 semaines) et aiguë (jusqu'à 12 semaines).

Le médecin en réadaptation Sergei Nikolaevich Agapkin vous en dira plus sur l’arthrite:

Selon les spécificités du syndrome douloureux, spécifique (menaçant la santé et la vie du patient) et non spécifique (dans lequel il est impossible d'établir un diagnostic précis).

Par la nature de la manifestation, la douleur est divisée en ce qui suit:

  • Local Causé par des lésions tissulaires et est permanent.
  • Projeté. Il peut être localisé à un endroit et en même temps étendu à toute la région lombo-sacrée. Se produire avec des dommages aux structures nerveuses. Variétés de cette douleur - radiculaire et radiculaire. Ils ont un caractère de tir, généralement terne ou douloureux. Avec des mouvements qui affectent et irritent les racines, la douleur s'intensifie et devient vive et coupante.
  • Réfléchi. Il se produit dans les pathologies des organes internes et est localisé dans la cavité abdominale ou dans la région pelvienne.

Comment réduire la gamme de maladies?

Des causes différentes provoquent des douleurs différentes dans le bas du dos. Et pour que le médecin puisse diagnostiquer, vous devez être capable de décrire le syndrome douloureux.

  1. Syndrome douloureux prononcé. Il se produit soudainement et est localisé à un moment donné. Par exemple, maux de dos en bas à gauche.
  2. Douleur tirante après une position inconfortable ou des processus monotones. Si le bas du dos fait mal de cette manière, le spécialiste peut parfois réduire la gamme des causes présumées du symptôme.
  3. Douleur irradiante qui donne aux jambes et à l'aine. Très probablement, ce symptôme est dû à une hernie intervertébrale.
  1. La douleur aiguë, localisée dans le bas du dos, requiert également l’attention du médecin, mais elle n’est généralement pas dangereuse.
  2. Un inconfort dans le bas du dos droit ou gauche, qui ne s'arrête pas même après avoir pris une position confortable, peut indiquer une tumeur maligne.

Diagnostics

Si des spasmes se produisent derrière la droite, le milieu ou la gauche, vous devez immédiatement consulter un thérapeute.

Le médecin examine le patient et en présence de "signes de danger" (tumeur maligne, perte de poids, immunosuppression, toxicomanie, infections des voies urinaires, douleur persistante, fièvre, douleurs récurrentes chez un patient âgé, troubles osseux métaboliques, prise d'anticoagulants, lésions médullaires importantes) les études suivantes:

  • numération globulaire complète;
  • biopsie de la moelle osseuse;
  • consultation d'autres spécialistes;
  • test sanguin biochimique;
  • tests d'urine selon Nechiporenko, Zimnitsky;
  • analyse des matières fécales et des sécrétions génitales;
  • radiographie de la colonne vertébrale;
  • CT et IRM;
  • Échographie des organes internes;
  • endoscopie intestinale.

La liste des méthodes de diagnostic peut être étendue à mesure que la source exacte de l'inconfort est révélée.

En l’absence de «signes de danger», le médecin prescrit un traitement antidouleur au patient.

L'identification des facteurs suivants chez un patient indique la présence possible d'une maladie tumorale:

  1. Perte de poids brusque et inexpliquée.
  2. Un traitement conservateur au cours du mois ne donne pas de résultats positifs.
  3. Le syndrome de douleur sévère dure plus d'un mois.

Chez les jeunes (jusqu'à 50 ans) avec une perte de poids importante, mais avec des améliorations dues au traitement conservateur, l'oncologie peut être exclue avec une probabilité de 100%.

Traitement pour les douleurs lombaires

Le médecin prescrit le traitement du patient en fonction des caractéristiques de l'organisme et de la nature de la maladie. Si le bas du dos fait mal à cause d'une colonne vertébrale, un traitement par un vertébrologue, un neuropathologiste ou un chirurgien orthopédique. Le médecin doit interroger le patient: a-t-il toléré une anesthésie fémorale? y a-t-il une fièvre? quel est le degré de mobilité de la région lombaire; quelle douleur il éprouve.

Le traitement de la gêne dans le dos est toujours complet:

  • Préparations On peut prescrire au patient des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) - artrozan, nimesil, diclofénac, ibuprofène, relaxants musculaires - Mydocalm, Tolperil, vitamines - Vitaxone, Milgamma, chondroprotecteurs - téraflex, alflutop. En cas d'infection, des antibiotiques sont utilisés. Médicaments cytotoxiques - méthotrexate et hormonaux - métipred dans les maladies systémiques. Pour éliminer les douleurs aiguës, on utilise des glucocorticoïdes - diprospan, kénalogue et, après s’être débarrassé de celui-ci, divers onguents (gel rapide, diclac). Il est important de se rappeler que tous les médicaments mentionnés ci-dessus et les doses de leur traitement sont prescrits par des spécialistes.
  • Physiothérapie Grâce à ces procédures, la circulation sanguine dans les tissus du dos est améliorée et les muscles se détendent. En cas de spasmes de la colonne vertébrale dans la partie inférieure de la colonne vertébrale causés par des problèmes de colonne vertébrale, on peut prescrire: l'électro et la phonophorèse; traitement au laser; thérapie magnétique; thérapie par ondes; la cryothérapie; bains de boue; cours en piscine; réflexologie. Le nombre de séances d'un cours de physiothérapie adapté, comme dans le cas de médicaments, n'est prescrit que par un médecin.
  • Thérapie par l'exercice, gymnastique. Sans exercice régulier, toute maladie causant des crampes dans le bas du dos ne fera que progresser. Dans la forme aiguë du syndrome, le médecin recommande d’abord de porter un corset orthopédique spécial et de respecter le repos au lit, mais dès que la douleur s’estompe un peu, certains exercices sont autorisés. Le premier exercice est effectué en décubitus dorsal, les jambes pliées et non pliées alternativement - 20 fois. Ensuite, en se retournant sur le ventre, le patient doit lever le bras et la jambe opposés - 15 fois. Ensuite, vous devriez soigneusement vous lever à quatre pattes et cambrer votre dos alternativement vers le bas et le haut, en restant dans chaque position pendant 5 secondes - 10 fois. Relevant lentement avec un dos arrondi, vous devez vous tenir dans la position des jambes écartées à la largeur des épaules et balancer les jambes avec les jambes - 10 fois sur chaque jambe. En outre, en présence d'une barre horizontale ou de barres murales, une suspension des mains (30 secondes) est effectuée. Le nombre de répétitions est donné approximativement pour les débutants. S'ils sont difficilement administrés, les normes peuvent être réduites ou, au contraire, augmentées dans le cas d'une charge réduite. Il est important de ne pas surcharger la colonne vertébrale, car l'objectif principal de tels exercices est de maintenir le tonus musculaire.
  • Massage et thérapie manuelle. Cette méthode de thérapie est effectuée uniquement après consultation de votre médecin. Le massage et la thérapie manuelle peuvent améliorer la circulation sanguine dans les tissus, soulager la tension des muscles, éliminer les raideurs dans les mouvements et éliminer la subluxation des articulations.
  • Méthode opérationnelle Si aucune des méthodes ci-dessus n’est utilisée, les médecins ont alors recours à une intervention chirurgicale. Après l'opération, le patient doit marcher pendant un certain temps dans un corset de fixation et suivre un cours de rééducation.
  • Médecine traditionnelle. Selon l'emplacement de la maladie, à gauche ou à droite, de nombreuses recettes de compresses, de pommades et de teintures peuvent être préparées à la maison. Les infusions les plus couramment utilisées de céleri-rave et de feuilles de framboise séchées.

Prévention

Afin de ne pas gagner des pathologies du système musculo-squelettique avec douleur au bas du dos, vous avez besoin de:

  1. Observez la modération dans l'effort physique. Il est important pour le patient de renforcer les muscles abdominaux et le dos et de ne pas les surcharger.
  2. Lors de l'exercice dans le gymnase, vous devriez éviter de faire de l'exercice sur un tapis roulant.
  3. Suivez un cours de massage thérapeutique.
  1. Pour les moindres symptômes de maux de dos, consultez un médecin généraliste.
  2. Dans les cas où la douleur survient lors de la marche ou de l'abandon, vous devez contacter l'orthopédiste.

La douleur au bas du dos peut être aussi temporaire en raison de fatigue ou de surmenage des muscles et disparaît après une position debout en position horizontale, ainsi qu'un symptôme de maladie grave. Une visite opportune chez le médecin peut aider le patient à commencer le traitement à temps et à se débarrasser de l’inconfort qui le tourmente. Et la prévention de la douleur atténuera l'apparition d'un symptôme aussi déplaisant à l'avenir.

Pourquoi la douleur dans le bas gauche en dessous du bas du dos ou dans le sacrum fait-elle mal et donne-t-elle aux fesses?

La douleur sous le bas du dos derrière la gauche ou la droite dans le bas du dos est l’un des symptômes secondaires les plus communs des lésions connues dans la pratique médicale.

Ils peuvent apparaître légèrement plus haut sur les côtés droit ou gauche, en raison d'une irritation des fibres nerveuses, due à une tension musculaire excessive, ou peuvent être à l'origine de lésions des organes internes.

Mais tout cela est uni au fait que cette douleur cause le maximum d'inconvénients à ses propriétaires. Pourquoi se produit-il dans le bas du dos et donne à la fesse et sur les côtés?

La douleur qui se produit dans le bas du dos est classée en deux groupes: aiguë et chronique.

La douleur chronique au bas du dos est un type de douleur qui ne laisse pas le patient seul pendant longtemps, parfois pendant de nombreuses années.

Les maladies du dos présentant de tels symptômes douloureux sont classées comme chroniques si la douleur chez le patient ne recule pas pendant plus d'un mois.

Il est divisé en types, selon sa nature, il se produit:

Quels dommages, ainsi seront les conséquences désagréables.

Douleur aiguë

Il s'agit d'un type de douleur beaucoup moins prolongé et plus transitoire. Cette douleur est grave ou aiguë.

Pénible

On parle généralement de l'évolution chronique de la maladie, accompagnée d'une douleur sourde et tirante.

Tirant

Un symptôme courant des maladies de la colonne vertébrale, ou des organes internes, est associé à une douleur sourde et douloureuse.

Terne

Une telle douleur survient souvent la nuit lorsque le patient est endormi ou après avoir été dans la même position, comme une douleur douloureuse.

Permanent

La douleur constante est un type de douleur qui ne peut pas être réduit au silence, par exemple en modifiant la position du corps. Fait référence au type chronique.

Pointu

Fort, très fort, brûlant, comme si la douleur tirante dans le segment lombaire. Aussi connu comme lumbago, ou mal de dos. Se manifeste souvent après de brusques changements de température, lie fortement le corps.

Pointu

L'intensité est la même que la douleur aiguë.

Causes de droite et de gauche

  • Les douleurs dans le dos, à gauche, dans la partie inférieure de la taille, sont le plus souvent causées par des anomalies des organes internes: maladies rénales, maladies de la vessie. Chez les patientes, des douleurs dans le bas du côté droit du bas du dos peuvent être associées à des maladies de la région gynécologique. Si les douleurs deviennent régulières et deviennent chroniques, il est alors nécessaire d'effectuer une échographie à temps et de porter une attention particulière aux organes endommagés.
  • Des sensations douloureuses sur le côté droit du bas du dos sont le signe de maladies graves qui se transforment en maladies chroniques si vous n'y faites pas attention à temps. Dans ce cas, l'explication de la douleur peut être la plus triviale: à commencer par les reins froids et refroidis, qui peuvent être traités avec les préparations pharmacologiques les plus simples. Toutefois, dans le pire des cas, le problème peut être associé à des affections des organes internes, par exemple, les cardiopathies chroniques se développent souvent du côté droit du bas du dos.

Troubles de la colonne vertébrale

Toutes les sensations douloureuses localisées dans la colonne vertébrale peuvent être divisées en deux groupes. Le premier groupe comprend les maladies de la colonne vertébrale elle-même, le second est les maladies des organes internes, le code donne la douleur au dos.

Outre les problèmes de reins, les causes courantes sont les suivantes:

  • tumeurs du péritoine et du bassin;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • pancréatite - maladie du pancréas;
  • cholécystite - inflammation de la paroi de la vésicule biliaire;
  • calculs biliaires, etc.

Dans la majorité absolue des cas, les problèmes de la colonne vertébrale sont la cause de douleurs sous la taille et la plupart des cas restants sont associés à des maladies rénales.

Déplacement du disque vertébral

La dislocation des disques est une blessure grave, accompagnée d'une douleur aiguë et de la cessation des mouvements du corps. Quand nat. La charge déformée du disque intervertébral est décalée vers un côté, ce qui provoque une inflammation des racines nerveuses nerveuses dans la région et, par conséquent, une douleur aiguë, localisée dans cette partie du dos.

La déformation progressive et la destruction de la colonne vertébrale commencent quand une personne mène une vie passive sédentaire, avec une pression sur la colonne vertébrale, ainsi que du stress. Les changements dans le corps associés à l'âge du patient, les lésions infectieuses et le déséquilibre hormonal affectent également le développement de cette pathologie.

Ostéochondrose

En cas d'ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée, des douleurs dues à des lésions dégénératives-destructrices de la colonne vertébrale peuvent se manifester en raison du séjour des patients dans les mêmes positions, en raison de leur force physique. charges, rotations brusques et inclinaisons du corps.

Parmi les symptômes, il y a une aggravation de la sensibilité des bras et des jambes, en particulier un engourdissement des doigts des extrémités et une sensation de picotement, une détérioration de la capacité de travail. Dans les situations les plus graves, le fonctionnement normal des systèmes urinaire et reproducteur peut être perturbé.

Dans la plupart des cas, la douleur dans le bas du dos est provoquée par un pincement des nerfs rachidiens, ce qui entraîne une douleur aiguë ou aiguë. Dans ce cas, la douleur est accompagnée de spasmes de la colonne vertébrale. Toute tentative ultérieure de déplacement ne provoque normalement qu'une douleur accrue.

Fractures et ecchymoses

À la suite de fractures vertébrales et d’autres blessures graves de la colonne vertébrale, le dos du bas du dos commence à faire très mal, du fait que le squelette s’affaiblit à la suite d’une blessure.

À la fracture des vertèbres, on peut généralement observer de graves douleurs au dos, avec une localisation du côté gauche ou du côté droit du dos, ou du membre extrême. Si même un peu de pression sur la colonne vertébrale, la douleur augmentera sérieusement.

Symptômes typiques de fracture vertébrale:

  • limitation de la mobilité du corps;
  • sensibilité diminuée, engourdissement des bras et des jambes;
  • augmentation instantanée de la douleur avec le moindre impact sur les vertèbres;
  • l'apparition d'une fatigue sévère;
  • l'apparition d'essoufflement.

Après avoir consulté un traumatologue, des examens de laboratoire et des instruments seront nécessaires, notamment: analyses d'urine et de sang, radiographie, IRM, électrocardiogramme. En traitement, on utilise à la fois des méthodes classiques (fixation et restauration d'une vertèbre endommagée) et des méthodes chirurgicales.

À la suite d’une blessure, il est nécessaire de noter l’interdiction des gros efforts physiques, des examens préventifs obligatoires chez le traumatologue et des rayons X. L'interdiction de l'effort physique est particulièrement importante, car pendant le développement du problème, des complications peuvent survenir et la douleur de la région rachéro-lombaire peut être transmise aux extrémités.

Scoliose

La scoliose est une courbure de la colonne vertébrale dans l'un des côtés par rapport à son axe.

La scoliose est dangereuse en raison du fait que lorsque la vertèbre commence à pincer et à pincer les nerfs et les organes internes du voisinage.

La maladie est divisée en deux types: congénitale et acquise.

Le premier se manifeste par des anomalies génétiques, le second après les blessures, une posture incorrecte, un mode de vie sédentaire.

La douleur au-dessous de la colonne vertébrale qui se produit avec la scoliose est un symptôme relativement peu commun de cette maladie, mais elle survient néanmoins.

Spondyloarthrose Ankylosante

La spondylarthrose est un type de maladie dégénérative - l'arthrose, dans laquelle le processus dystrophique débute dans le cartilage articulaire, provoquant une douleur localisée sévère.

Douleur constante et douloureuse au-dessous de la colonne vertébrale, parfois en quittant puis en revenant. Lorsque vous déplacez ou pliez le dos - considérablement amélioré. Les symptômes se manifestent après avoir retrouvé passivement le dos dans la même position. La maladie se caractérise par les symptômes suivants:

  • spasmes musculaires;
  • mauvaise posture et démarche;
  • engourdissement des articulations;

Le vertébrologue est spécialisé dans le traitement de cette maladie, mais dans les cliniques ordinaires, un neurologue peut également remplir ses fonctions. En outre, dans les phases initiales de la spondylarthrite ankylosante, un chirurgien traumatologue peut prescrire un traitement.

Hernie coccygienne

La hernie au coccyx est un diagnostic rare, dû en grande partie au fait que la vertèbre sacrale est dotée de disques intervertébraux solides et est assez fort. Cette zone n'assume pas une charge de compression importante et la maladie ne présente pas de tels symptômes supplémentaires.

En même temps, le patient ne peut pas dire avec certitude dans quelle région il souffre du syndrome de la douleur, car les douleurs se font sentir simultanément dans l'aine, dans le dos, dans la région anale et ailleurs. Mais en prenant simplement une radiographie et en analysant l'image, il sera clair que le problème réside dans la hernie discale située dans la région du sacrum et du coccyx. Ce problème conduit aux éclats douloureux les plus puissants, qui ne sont localisés nulle part, mais sont distribués des extrémités à la partie inférieure de la taille.

Un autre problème est que les douleurs débilitantes avec la hernie du coccyx sont constantes - elles ne peuvent pas être éliminées simplement en se retournant ou en utilisant une pommade médicale.

Les symptômes accompagnant la manifestation de cette maladie peuvent varier. Les symptômes suivants se produisent:

  • douleur aiguë et aiguë au bas de la taille, qui ne passe pas longtemps et qui s'aggrave lors des mouvements;
  • sensation de tir et de brûlure dans l'aine, la région rectale;
  • les membres inférieurs deviennent engourdis par la neuropathie du nerf sciatique;
  • crampes musculaires à l'arrière de la cuisse et à l'arrière de la jambe inférieure (muscle gastrocnémien);
  • inconfort dans les jambes, obligeant le patient à faire des mouvements des jambes la nuit (syndrome des jambes sans repos);
  • selles avec facultés affaiblies;
  • stase de sang dans le bassin.

Afin de détecter une hernie, une image aux rayons X est prise, qui montrera la taille de la hernie dans quelle zone du corps elle est localisée. Dans une situation plus difficile, si les causes du syndrome de la douleur ne peuvent pas être déterminées par rayons X, une référence pour un scanner ou une IRM sera émise.

Maladies des organes internes

Lorsque la douleur survient dans le bas du dos, sous la taille, à gauche, elle peut être provoquée par une forte tension musculaire ou par une lésion d'un organe interne. Dans la plupart des cas, cette douleur est provoquée par une pathologie de la colonne vertébrale, du système musculo-squelettique.

Sur le côté gauche de la région lombaire sont projetés les organes internes de la cavité abdominale, qui comprennent:

  • rein gauche,
  • pancréas,
  • estomac,
  • les intestins
  • la rate,
  • ovaire gauche chez la femme.

Dans la plupart des cas, avec des pathologies graves des organes internes, avec l’apparition d’un syndrome douloureux au dos, une forte fièvre, des frissons, des problèmes de selles et de miction, une douleur tirante dans l’aine, une défaillance du cycle menstruel et d’autres troubles.

Dans ce cas, les patientes souffrant de douleur dans la région lombaire doivent contacter un gynécologue et les patients masculins - un urologue. En outre, tous les organes doivent être soumis à une échographie, et le sang et l'urine doivent être transférés à un laboratoire pour analyse. Les patients de plus de 45 ans doivent également subir un ECG supplémentaire.

Si ces études n'ont pas montré de pathologies graves des organes internes, alors la cause du syndrome douloureux réside très probablement dans la pathologie de la colonne vertébrale.

Système urinaire

  1. De nombreuses maladies des organes du bassin, qui se manifestent par des troubles du système urinaire, provoquent également des douleurs dans la région lombaire.
  2. Les processus inflammatoires résultant d'infections de la vessie traduisent une douleur dans la région du dos.
  3. Lorsque la lithiase urinaire - la formation de calculs (calculs) dans la vessie, l'un des symptômes est une douleur dans le bas du dos, forçant une personne à rechercher constamment une position avantageuse.

En outre, les maladies du système urinaire se caractérisent par les symptômes suivants:

  • douleur de la vessie;
  • la miction s'accélère et devient douloureuse;
  • l'apparition de sang dans l'urine.

Maladie rénale

Les pathologies rénales ont la particularité de se rappeler constamment une douleur sourde et prolongée se transformant, dans certains cas, en d'autres zones du corps.

Si les douleurs apparaissent dans le bas du dos, du côté gauche ou du côté droit, ou s’il est même modérément encerclant le dos, il peut y avoir une probabilité élevée de maladie rénale, dont la plus fréquente est la pyélonéphrite.

Si une telle maladie infectieuse s'aggrave jusqu'à un point critique, une inflammation des reins (ou des reins) se produira. La douleur du côté droit en dessous du bas du dos n'est pas la seule manifestation de cette maladie.

Symptômes de cette pathologie:

  1. Augmentation de la température;
  2. Transpiration excessive;
  3. Maux de tête graves;
  4. Dysfonctionnement du système urinaire;
  5. Pire appétit;

Cirrhose du foie

Dans certains cas, la douleur dans le bas du dos est associée à des maladies du foie, qui peuvent être dues à diverses pathologies: abcès du foie, inflammation (hépatite), cicatrisation (cirrhose), foie hypertrophié ou son échec complet.

Même dans le cas d’une maladie aussi grave que la cirrhose, où le symptôme principal est une douleur au foie, le tableau clinique comprend une douleur intense à l’abdomen et au bas du dos, une perte d’appétit, des nausées, un ictère et une faiblesse générale du corps.

Si la douleur lombaire du côté droit est associée à des problèmes de foie, il s’agit bien de la maladie la plus grave qui doit être contrôlée et probablement réparée par un spécialiste.

Pathologies intestinales

Dans la plupart des cas médicaux, la cause identifiée de la douleur dans la région lombaire due à des anomalies intestinales est le pancréas. Immédiatement après, il y a une prévalence de la maladie de calculs biliaires. Dans le bas du dos, donner des ulcères du tube digestif.

Dans le cas de la pancréatite, la douleur irradie généralement vers la gauche, vers la région sous-scapulaire, bien qu'elle soit parfois administrée dans le bas du dos. Dans les maladies de la vésicule biliaire, toute la douleur irradie vers le côté droit du dos, généralement vers le haut, mais chez de nombreux patients, la douleur survient aussi spontanément dans la région située sous la taille.

Symptômes de la pancréatite:

  • douleur encerclante grave;
  • des nausées;
  • affaiblissement du corps;
  • Trouble du rythme cardiaque.

Symptômes de la maladie de calculs biliaires:

  • des nausées;
  • fièvre
  • douleur intense dans le bas du dos, dans le côté droit;
  • douleur dans la vésicule biliaire, jaunisse;
  • affaiblissement du corps.

Symptômes des ulcères d'estomac:

  • brûlures d'estomac après avoir mangé;
  • des nausées;
  • violation du processus de défécation;
  • éructations;
  • malaise à l'estomac.

Lors du diagnostic d'une maladie, un gastro-entérologue spécialiste procédera à un examen, soumettra des tests à un test de laboratoire, demandera une endoscopie et vérifiera personnellement le travail de l'estomac. Les traitements actuels pour les maladies du tractus gastro-intestinal incluent:

  1. Probiotiques (restauration de la microflore intestinale et gastrique).
  2. Établir un régime spécial.
  3. Chirurgie

Caractéristiques de la douleur chez les femmes

Chez les patientes, une douleur douloureuse dans la partie droite du bas du dos peut être associée à des maladies gynécologiques. Si la douleur est de nature régulière, il est au moins nécessaire de subir une échographie et de vérifier l'état des organes internes.

Dans les maladies féminines

Les formations utérines - bénignes et malignes - présentent souvent un symptôme sous la forme d'une douleur dans la région dorso-lombaire.

L'endométriose est un processus inflammatoire déclenché à l'intérieur de l'utérus, qui provoque un puissant syndrome de la douleur qui augmente pendant la menstruation.

Les douleurs menstruelles causées par les contractions utérines sont transmises à une partie du dos.

La douleur elle-même peut être de nature différente, selon la maladie.

Habituellement, les syndromes de douleur résultant de pathologies des organes de la région pelvienne sont transmis à la région située sous la taille.

  • écoulement muqueux purulent blanc;
  • saignements menstruels;
  • douleur brûlante au périnée;
  • les rapports deviennent douloureux;
  • la miction devient douloureuse.

Pendant la grossesse

Après la grossesse, la plupart des femmes ont des problèmes avec certaines sensations désagréables dans le bas du dos, sous la taille. Ce phénomène est complètement naturel et est associé à des changements physiologiques naturels dans la structure de la ceinture pelvienne.

Par conséquent, la douleur dans la partie lombaire est le résultat d’une augmentation très rapide du poids corporel et de l’abandon du fœtus dans la région lombaire. Au cours des derniers mois de la grossesse, en plus du dos, l’estomac peut également faire mal, ce qui est également normal et n’est pas une raison pour consulter un médecin.

Après l'accouchement

À la fin de l'accouchement, il est conseillé au patient qui accouche de subir une correction de la colonne vertébrale afin d'éviter les problèmes de dos chroniques.

Diagnostics

Si le patient ressent une douleur constante, localisée dans la région située au-dessous de la taille, vous devez identifier tous les facteurs qui le provoquent dès le début. Le plus important est de passer un examen complet. Dans certains cas, vous devez contacter plusieurs spécialistes en même temps.

Tout d’abord, le thérapeute doit apparaître et décrire la situation, parler du type de douleur, quand et comment elle se manifeste, quels sont ses symptômes. Après cela, le thérapeute donnera un rendez-vous à un ou plusieurs spécialistes: un neuropathologiste, un gynécologue, un urologue, un orthopédiste en traumatologie, un chirurgien, un gastroentérologue, etc.

Si le syndrome douloureux est apparu à la suite d’un traumatisme ou d’une pathologie de la colonne vertébrale, le médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui arrêtent le syndrome douloureux et le processus inflammatoire, et probablement une physiothérapie. Dans de nombreux cas, la massothérapie fonctionne bien, normalise la circulation sanguine et détend les muscles sous la taille.

Mais si le problème ne réside pas dans la colonne vertébrale, mais dans autre chose, par exemple dans le cas de maladies des organes internes, il est nécessaire de contacter les spécialistes appropriés, qui vous prescriront un traitement clair et planifié.

Conclusion

Si vous avez des maux de dos persistants, vous ne devez en aucun cas essayer de les noyer avec des analgésiques, sans chercher à subir des tests et à rechercher les racines du problème. La plupart des pathologies, dont le symptôme est une douleur dans le bas du dos, progressent avec le temps et se compliquent. Par conséquent, l'inaction au fil du temps ne fera qu'aggraver la situation.

Vidéo utile

Comment étirer rapidement votre dos au bureau. Le complexe est spécialement conçu pour les personnes assises en permanence au bureau pendant les heures de travail.