Douleurs tirantes dans les jambes et dans le bas du dos

Ce genre de douleur empêche non seulement de vivre, mais même de marcher. Comment se fait-il qu'une irritation douloureuse apparue dans le dos puisse pénétrer dans le membre et conduire à une boiterie? Bien que la source soit beaucoup plus haute, nous ressentons son influence à une si longue distance: le dos fait mal, mais il devient engourdi et tire les jambes. Comment les maux de dos sont-ils abandonnés?

Les causes de la douleur dans les jambes peuvent être un courant d'air, une ostéochondrose, une hernie, des tumeurs et le stress

Cela est dû à la nature réflexe nerveuse du syndrome douloureux, à sa capacité à s'étendre sur toute la longueur du nerf quittant la moelle épinière. Si ce nerf est irrité quelque part, une réponse lointaine se produit.

L'inflammation du nerf sciatique peut être l'une des causes possibles de douleur dans les jambes.

Dans la région lombo-sacrée, il existe un plexus de fibres nerveuses quittant les vertèbres l4, L5 et S1 - S3. Ce plexus s'appelle le nerf sciatique. Sortant du muscle piriforme, il se ramifie littéralement le long des muscles et des articulations fessiers, fémoraux et de la cheville, constituant le nerf le plus puissant et le plus long du corps humain.

L'inflammation du nerf sciatique répond de cette manière aux membres inférieurs. La douleur qui est apparue dans le bas du dos et qui a réagi aux jambes s'appelle ischia lombaire. Habituellement, une jambe souffre (frappe ou tire) du côté du nerf enflammé, mais il y a aussi une réaction à deux côtés dans laquelle les deux jambes font mal.

Tout ne se limite pas à la douleur et le patient est en proie à un autre inconfort:

  • Les pieds piquent, perdent la sensation, tirent ou sont engourdis

Si le nerf est affecté au niveau du sacrum, avec l'implication des muscles des fesses et des cuisses, le syndrome douloureux du sacrum au pied est appelé sciatique.

Très souvent, les gens divisent les douleurs au dos et aux jambes en deux catégories différentes et ne voient pas la cause. «Mon genou droit me fait mal, mes pieds sont engourdis. Je ne peux pas marcher sur mon pied et monter les escaliers », décrivent en détail l'état de leurs membres, oubliant la douleur au dos qui a précédé tout cela. Ils sont également surpris par "l'incompétence" des médecins qui, au lieu de soigner l'arthrose du genou, commencent soudain à travailler sur la colonne vertébrale.

Mais c'est la colonne vertébrale avec son système nerveux, musculo-ligamenteux et vasculaire complexe qui est à l'origine de l'ischialgie lombaire.

Pourquoi avoir mal, tirer et engourdir les jambes

  1. Un courant d'air normal peut être la cause d'un lumbago à la taille, laissant tomber la jambe. Les mêmes effets peuvent résulter de la position assise sur une surface froide, de la nage en eau froide et de raisons similaires. Ils peuvent tous être combinés sous le terme "hypothermie"
  2. Ostéochondrose - un processus dégénératif dystrophique dans la région lombo-sacrée entraîne également périodiquement des douleurs aiguës aux extrémités.
    La raison en est - la déformation du disque, affectant les fibres nerveuses et provoquant leur inflammation.
  3. La formation d'une saillie et d'une hernie intervertébrale peut provoquer une douleur d'intensité très élevée, si elle entraîne une compression du nerf. L'impulsion de douleur se propage à travers la zone d'innervation à la vitesse du courant. Fait intéressant, les sensations du côté affecté ressemblent également aux symptômes d’un courant faible:
    Picotements, brûlures, chair de poule rampante, sensation de froid.
    Ces symptômes s'appellent la paresthésie.
    Si les jambes ne font plus mal mais deviennent engourdies, cela peut signifier qu'en raison de la compression prolongée des fibres nerveuses, des processus atrophiques ont commencé en elles.
  4. D'autres maladies (spondylarthrite, spondylarthrose, spondylolisthésis) entraînent une limitation de la mobilité et une stagnation des tissus osseux, des muscles, des nerfs et des vaisseaux sanguins, stimulant ainsi les processus inflammatoires.
  5. Les tumeurs de la colonne vertébrale et la tuberculose peuvent également provoquer une inflammation du nerf sciatique et une sensation de tiraillement et d'engourdissement dans les membres.
  6. Le stress n’est pas du tout un phénomène aussi inoffensif et ne passe jamais sans laisser de traces, surtout lorsque les nerfs sont en cause.

Classification de la douleur dans le dos et les jambes

Par son origine, tous les types de maux de dos, allant jusqu'aux membres, peuvent être définis grossièrement en trois groupes principaux:

    Le premier groupe est associé à la nature neuro-réflexe du syndrome douloureux et aux processus pathologiques de la colonne vertébrale.

Vous pouvez y inscrire tous les processus DDP (processus dégénératifs-dystrophiques), qui perturbent tous les processus métaboliques dans les tissus et leur nutrition, ainsi que les maladies infectieuses et inflammatoires et la dysplasie vertébrale congénitale. La menace pour les fibres nerveuses est double:

  • Ils sont exposés à l'action mécanique directe de la colonne vertébrale déformée.
  • Des changements dystrophiques commencent à se produire dans les fibres nerveuses elles-mêmes.
  • Le second groupe est associé à un dysfonctionnement musculaire du dos ou des jambes.
    Les raisons en sont différentes. C'est:
    • Scoliose de la colonne vertébrale, caractérisée par une asymétrie persistante des groupes musculaires, située de part et d'autre de l'arc de flexion
    • Augmentation du stress sur certains muscles en raison d'une posture inconfortable ou d'un effort physique excessif
    • Myosite musculaire causée par une hypothermie, des processus infectieux ou des anomalies congénitales
    • La douleur dans les jambes survient souvent pour une raison assez banale - marcher avec des talons hauts
      Des chaussures à talons hauts inconfortables peuvent causer des douleurs aux jambes.
  • Dysfonctionnement végétatif - le troisième type d’origine lombale

    Troubles végétatifs-viscéraux - il s’agit d’un complexe complexe de symptômes, qui inclut toutes les violations du travail des organes internes et des systèmes organiques associées à la dérégulation du système nerveux autonome (SNA).

    Le système végétatif est étroitement lié au système central par le principe de direct et de rétroaction:

    • Des dysfonctionnements du système nerveux central, des lésions locales des nerfs spinaux et des fibres provoquent des perturbations du SNA
    • Les troubles végétatifs comprennent la réponse du nerf du système nerveux central, dans la zone d’innervation dont ils sont le siège.

    Le plus souvent, des problèmes aux pieds peuvent survenir lors de troubles végétatifs-vasculaires au niveau du dos lombo-sacré.
    Un mauvais apport sanguin peut entraîner des douleurs au dos et aux membres, une dystrophie des muscles des jambes et un engourdissement.

    En résumant ce qui précède, nous pouvons conclure:

    Il est possible de savoir pourquoi les jambes font mal, tirent et deviennent engourdies à cause de la douleur qui se forme dans le dos seulement après un diagnostic approfondi:

    • Données d'anamnèse
    • Radiographie, ordinateur et imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale
    • Angiographie vasculaire
    • Recherche en laboratoire, etc.

    Traitement des douleurs au dos et aux jambes

    Le traitement doit être parfaitement adapté aux causes de la maladie.

    1. Si le syndrome douloureux est généré par le DDP, alors il s’agit:
      • Analgésiques et anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)
      • Méthodes de traction (étirement de la colonne vertébrale à l'aide de dispositifs d'échappement)
      • Thérapie manuelle et acupuncture
      • Utilisation de courants à basse fréquence, de thérapies magnétiques et d'autres méthodes de physiothérapie
      • Exercices de kinésithérapie
    2. Lorsque le dysfonctionnement musculaire causé par la scoliose, en outre utilisé:
      • Exercices correctifs spéciaux
      • Porter des corsets
    3. Traitement de la myosite effectuée avec succès:
      • Pommades chauffantes et irritantes (si la myosite n'est pas causée par une infection)
      • Massage, physiothérapie
      • Dans certains cas, une antibiothérapie peut être nécessaire.
    4. Pour la dystonie végétative, un traitement complexe est prescrit:
      • Vasodilatateurs
      • Angioprotecteurs
      • Vitamines et stimulants métaboliques
      • Sédatifs sédatifs

    Le traitement des douleurs réflexives est toujours un processus long, car elles surviennent généralement lors de maladies chroniques chroniques qui affectent le système nerveux humain.

    Par conséquent, si vous avez mal au dos, essayez de déterminer immédiatement la cause de la douleur et de commencer le traitement, sans attendre le moment où ils commencent à vous faire mal, à vous engourdir ou à vous tirer les jambes.

    Vidéo: Si le mal de dos vous empêche de faire de l'exercice

    Si le mal de dos s’arrête, pensez d’abord au lumbago (sciatique) ou à la radiculite. Surtout si les doigts sont engourdis et que le pied "se casse" et fait mal. Cela arrive le plus souvent. Et peu de gens se souviennent que des symptômes similaires peuvent survenir dans d'autres maladies, par exemple l'appendicite aiguë.

    Raisons

    1. La cause la plus courante est la pathologie rachidienne (ostéochondrose, scoliose, radiculite, sciatique, hernie intervertébrale, spondylarthrite, spondylolisthésis et autres maladies dégénératives, ainsi que les complications post-traumatiques, les tumeurs et les processus infectieux);
    2. Pathologie des organes du bas-ventre (lithiase urinaire, cystite, salpingo-ovariose, adhérences, hernie inguinale, appendicite, etc.).

    Important: Nous ne devons pas oublier les maladies rares qui ont conduit à l’apparition du syndrome décrit par nous.

    Pathologie des structures musculo-squelettiques

    La sciatique lombaire est une douleur au bas du dos associée à une maladie de la colonne vertébrale et se propageant au membre inférieur.

    Dans le processus dégénératif de la colonne lombaire, la douleur se développe le plus souvent en raison de la compression des racines nerveuses et se transmet au membre inférieur le long du nerf principal du plexus lombo-sacré, le sciatique, qui se divise en fibulaire et tibial. Ce dernier engendre les nerfs des jambes dans la fosse poplitée.

    La compression des racines nerveuses survient lors de la destruction du cartilage intervertébral à la base de réactions dégénératives-dystrophiques. Dans le même temps, la distance entre les vertèbres adjacentes diminue et, par conséquent, l'ouverture des racines rachidiennes devient plus petite. Dans le cas d'une hernie intervertébrale, ils sont directement irrités par la saillie de la hernie, dans le cas d'une tumeur, par les tissus pathologiques du néoplasme et, dans la spondylose, par des excroissances osseuses appelées ostéophytes.

    Dans le contexte du processus pathologique, une réaction inflammatoire se développe toujours sous la forme d'œdème et de dysfonctionnement des tissus environnants, la circulation sanguine de la zone touchée se détériore et les processus métaboliques normaux sont inhibés. Il en résulte une augmentation du tonus musculaire dans la zone d'innervation des racines étranglées, ce qui entraîne une augmentation du syndrome douloureux.

    Le développement de modifications de la colonne vertébrale est généralement marqué par la fin des processus d'ossification à partir de 25 ans environ et est considéré comme un phénomène physiologique normal. Ce vieillissement précoce des structures osseuses et cartilagineuses peut être suspendu si vous suivez les principes d'une nutrition adéquate et renforcez vos muscles du dos avec des exercices spéciaux.

    Nature différente du syndrome douloureux

    Les maladies de la colonne vertébrale se manifestent par les types suivants d'ischialgie lombaire:

    • Musculaire-tonique - manifeste un fort spasme aigu, tout en développant une courbure compensatoire de la colonne vertébrale, le mouvement dans le bas du dos est limité;
    • Végétovasculaire - le syndrome de douleur brûlante s'accompagne d'une sensation d'engourdissement du pied; vous pouvez ressentir une sensation de froid ou de chaleur dans le membre, en particulier lorsque vous essayez de modifier la position du corps. C'est ainsi que le système vasculaire réagit au processus pathologique.
    • Neurodystrophie - un spasme de brûlure se développe surtout la nuit, la peau recouvrant le foyer pathologique devenant plus fine.

    Important: le plus souvent, le syndrome douloureux est mixte. Une forme quelconque de lumboischialgie dans sa forme pure est rarement observée.

    Manifestations cliniques de certaines maladies de la colonne vertébrale

    1. Dans l'ostéochondrose, le syndrome douloureux peut être aigu et chronique. La douleur aiguë survient après un mouvement brusque ou une levée de poids. Souvent, les deux jambes deviennent engourdies, la région des articulations de la hanche est douloureuse et les mouvements dans le bas du dos sont fortement restreints.

    La douleur chronique est un compagnon presque constant de la vie, à laquelle on s’habitue presque, car l’écart de lumière est très petit. Dans le même temps, tire dans la région lombaire et le long des branches du nerf sciatique.

    1. Dans une hernie intervertébrale localisée dans la région lombaire, il peut ne pas y avoir de douleur du tout, mais la fonction des organes pelviens est perturbée: le plus souvent, «petite à la toilette», une incontinence urinaire peut se développer, des fourmillements et un «rampement» apparaissent dans les jambes.

    Avec le développement du syndrome de la douleur, une paralysie des membres inférieurs peut se développer, en raison de la compression complète des racines motrices. Mais le plus souvent, le processus pathologique n'atteint pas des conséquences aussi graves.

    1. Lorsque la radiculite lumbago dans le dos abandonne, alors qu'il y a une boiterie, les muscles font mal et tire. La sensibilité sur la surface postérolatérale du tibia et à l'arrière du pied peut diminuer. Le soulagement vient dans la position couchée, alors que le dos devrait être détendu. Parfois, le syndrome douloureux est affaibli en «position fœtale».

    Pathologie des organes internes

    Souvent, le mal de dos, cédant la place à la jambe, est une manifestation de la pathologie des organes internes. En même temps, l'extrémité devient engourdie, le long des nerfs tirés et la douleur peut aussi aller à l'aine.

    1. L'urolithiase peut se manifester comme le décrit le complexe de symptômes lorsque la pierre traverse l'uretère;
    2. En cas de maladie adhésive, les nerfs peuvent être comprimés par adhérences;
    3. Salpingo-oophorite, myome utérin, endométriose se manifestent également par une gêne dans le segment lombo-sacré et la jambe du côté affecté;
    4. L'appendicite aiguë avec une localisation atypique de l'appendice (rétropéritonéal sur la face postérieure du caecum) se manifeste par une douleur tiraillante dans la région lombaire à droite, s'étendant dans la jambe droite. Si, en position couchée, essayez de soulever la jambe droite, elle se plie et se tourne involontairement vers l'extérieur.

    Des phénomènes similaires sont expliqués par les caractéristiques de l'innervation des organes pelviens et des jambes.

    Traitement

    Le soulagement de la douleur est l’essentiel dans le traitement de nombreuses maladies. Mais ce n'est pas toujours le soulagement qui mènera à la guérison! Par conséquent, l’automédication n’en vaut pas la peine.

    Il est important de ne pas prendre d'analgésiques pour l'appendicite aiguë, car cela compliquerait le diagnostic et retarderait le moment de l'intervention chirurgicale nécessaire. Plus le délai d'apparition de la maladie est long, plus le risque de développement d'une péritonite - inflammation de l'ensemble du péritoine est probable.

    • Dans le traitement de la pathologie de la colonne vertébrale utilisé des méthodes conservatrices et chirurgicales. Les méthodes conservatrices comprennent l’utilisation d’anti-inflammatoires à effet analgésique (Diclofenac, Ibuprofen, Voltaren), de myorelaxants (Mydocalm), de la physiothérapie (électrophorèse avec médicaments, thérapie au laser, etc.), manuelle douce et ostéopathique, ostéopathique, ostéopathique, ostéopathique, Si nécessaire (hernie intervertébrale de grande taille, tumeurs, ostéomyélite), une intervention chirurgicale est indiquée.
    • Dans la lithiase urinaire, on utilise des antispasmodiques, des analgésiques et des médicaments litholytiques (préparations qui détruisent le tartre). En cas d'urgence, une intervention chirurgicale est indiquée - pyélolithotomie ou cystolithotomie.
    • Dans les processus inflammatoires dans les organes génitaux de la femme, les médicaments anti-inflammatoires sont prescrits.

    En cas d'appendicite aiguë, il n'y a pas d'options - seulement une appendicectomie (une opération dans laquelle le processus enflammé est enlevé).

    Douleur au dos et aux pieds

    Maux de dos, maux de dos, irradiant à la jambe - une des plaintes les plus fréquentes de la population, en particulier depuis plus de 35 ans. Cela fait penser qu'un citadin moderne vit déjà dans son enfance, la jeunesse mène une nature très harmonieuse avec la nature, produisant des charges inégales sur la colonne vertébrale toute la journée - avec une position assise longue, debout, l'état des muscles du dos est toujours en tension, et la relaxation ne se produit pas.

    En outre, après une position assise prolongée, une personne peut effectuer un effort physique excessif au gymnase, à la piscine, etc. Les causes de la douleur dans le bas du dos, beaucoup de recul et afin de comprendre l'étiologie de son apparition, il est parfois nécessaire de se tourner vers plusieurs spécialistes - neurologue, orthopédiste, ostéopathe, gynécologue, urologue, gastro-entérologue.

    La cause de la douleur, l'abandon dans la jambe, en fonction du lieu d'irradiation

    • Douleur dans le bas du dos, donne à la partie supérieure de la jambe, la cuisse

    Ce syndrome douloureux survient le plus souvent sur le fond de la protrusion ou du prolapsus de la hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Des douleurs lombo-sacrées radicales surviennent également au cours des processus tumoraux du plexus sacré, des tumeurs de la moelle épinière, de la bourse des muscles fessiers. En cas de violation de la transpiration, elle peut également être provoquée par une vascularite, une neuropathie du nerf sciatique (ischémique).

    • Douleurs sourdes dans le dos, le bas du dos et le dos de la jambe

    Cela peut être un syndrome musculaire en forme de poire: neuropathie, pincement, inflammation du nerf sciatique. Dans ce cas, la douleur survient le plus souvent au site de la sortie du nerf sciatique dans la région du muscle piriforme et s'étend sur la surface postérieure de la cuisse, jusqu'au pied. Avec une compression grossière, un pincement du nerf sciatique, le développement de l'atrophie de la région fessière est possible.

    • Douleur au dos s'étendant sur le côté de la jambe

    Cette localisation - une douleur semblable à une lampe peut être due à une hernie intervertébrale, lorsque les racines lombaires supérieures sont atteintes, se manifestant par un lumbago aigu, une faiblesse des muscles de la cuisse et, en cas de pathologie de l'articulation de la hanche, peut être accompagnée d'une irradiation pseudo-radiculaire. Si des douleurs de brûlure se produisent dans la région latérale de la cuisse, il peut s’agir du syndrome de tunnel du nerf cutané externe du fémur - la meralgie parestétique de Roth-Bernard.

    La meralgie est une douleur à la surface externe de la peau de la cuisse due au fait que le nerf est comprimé par le ligament inguinal ou le fascia. Par exemple, pendant la grossesse, chez les personnes obèses en surpoids. En plus de la douleur pendant le mouvement, des paresthésies (rampement, fourmillements) ou une sensibilité diminuée (engourdissement) se produisent. Au repos, tous les symptômes disparaissent en règle générale.

    • La douleur donne à la surface avant de la jambe, la cuisse

    Ce syndrome est causé par une lésion du nerf fémoral, apparaissant principalement après une intervention chirurgicale au bas-ventre ou une réparation de hernie. Ces blessures sont en outre accompagnées d'une perte du réflexe du genou, de troubles sensoriels et d'une faiblesse des muscles de la cuisse. dans le même temps, les perturbations motrices seront plus prononcées que la douleur. Une extrême douleur au dos irradiant jusqu'aux extrémités peut survenir simultanément à l'atrophie des muscles de la cuisse, observée lors du traitement par anticoagulants et du développement d'un hématome rétropéritonéal (accumulation de sang dans l'espace rétropéritonéal), ainsi que du diabète sucré en cas de développement d'une neuropathie proximale asymétrique.

    La douleur à l'avant de la cuisse, associée à une violation du muscle 4 de la tête de la cuisse (l'extension de la partie inférieure de la jambe et de la hanche est difficile), est très prononcée - lésions de 3-4 racines lombaires.

    • Douleur simultanée au genou et au bas du dos

    Dans l'articulation du genou, la douleur peut être associée à des maux de dos et à des troubles orthopédiques de l'articulation de la hanche. Et aussi avec le cancer des organes génitaux féminins, chez les hommes atteints du cancer de la prostate. En cas de fracture du bassin, il se produit un engourdissement de la peau, des rampements et une douleur dans le nerf obturateur, qui irradient parfois vers la région médiale de l'articulation du genou.

    • Douleur dans la partie supérieure et centrale du dos

    Ces douleurs sont causées par une activité musculaire excessive, un effort excessif, une neuropathie traumatique intercostale, ainsi que par la maladie de Scheuermann ou de Bechterew, une spondylite, une myélite transversale, une spondylose thoracique, des tumeurs de la colonne vertébrale.

    • Douleur dans la région lombaire

    La plupart de ces douleurs sont causées par des maladies orthopédiques - spondylose, ostéochondrose, spondylolisthésis, lésion des disques de la région lombaire ou leur dégénérescence. En plus d’un kyste arachnoïdien dans la région sacrale, un muscle local se scelle dans les muscles fessiers, avec inflammation du nerf sciatique. La douleur nocturne chez les jeunes hommes peut être due à la spondylarthrite ankylosante.

    Cependant, vous devez être conscient du fait que, dans tous les cas, lorsque la douleur au dos est donnée à la jambe, les causes sont des perturbations de la colonne vertébrale, de nombreux autres processus pathologiques sont à l'origine de ce syndrome.

    Maladies de nature orthopédique

    Nous énumérerons les processus pathologiques, inflammatoires et dégénératifs possibles dans la colonne vertébrale, qui pourraient contribuer au développement de lésions de compression des vaisseaux sanguins, des membranes, des racines, des substances de la moelle épinière.

    • L'ostéoporose
    • Spondylose lombaire, spondylolisthésis, sténose, spondylarthrite ankylosante
    • Prolapsus, saillie du disque
    • Fracture vertébrale, myélome multiple, tumeurs vertébrales
    • Maladie de Reklingauzena, maladie de Paget, malformations congénitales
    • Sacralisation, lumbalisation
    • Ostéophytes, ostéomyélite vertébrale
    • Syndrome de la facette

    Maladies de nature non orthopédique

    De plus, les maladies suivantes ne sont pas associées à des troubles du système musculo-squelettique:

    • Les syndromes de tunnel sont des neuropathies d'origines diverses: nerf sciatique, nerf latéral du fémur, tibial, obturateur, fémoral, nerf péronier commun.
    • Névralgie post-herpétique, ganlionite herpétique
    • Polyneuropathie métabolique et mononeuropathie
    • Neurinome de la colonne vertébrale
    • Tumeurs de la moelle épinière
    • Syphilis vertébrale
    • Hématome épidural ou abcès
    • Méningite chronique ou carcinomatose des méninges
    • Dystrophie sympathique réflexe - syndrome douloureux complexe régional
    • Plexopathie, syringomyélie
    • Queue de cheval ou claudication intermittente
    • Violation aiguë de la circulation vertébrale

    Autres causes de douleur

    Diverses causes de maux de dos dans la jambe peuvent être diverses maladies, telles que les processus gynécologiques inflammatoires et oncologiques, le myélome, la tuberculose osseuse, la tuberculose rénale, les organes génitaux féminins (Tubsalpingitis), les maladies rénales, les infections des voies urinaires, la syphilis, la sarcoïdose occlusion de l’artère fémorale, brucellose, polymyosite, ulcère duodénal, anévrisme aortique perturbant, pancréatite, grossesse extra-utérine (symptômes), complications post-injection, spondylopathie hormonale, coxarthrose.

    Diagnostic et traitement

    Sur la base de ce qui précède, il devient clair que les causes d'une telle douleur dans le dos, irradiant vers la jambe peuvent être très importantes. Si le patient s'inquiète de cette douleur, le traitement ne devrait commencer qu'après un diagnostic approfondi. Lorsqu’il s’adresse à un médecin, à un patient pour établir un véritable diagnostic, un certain nombre de procédures et de tests de diagnostic différents peuvent être proposés, dont le résultat permettra au spécialiste d’établir la maladie et de prescrire le traitement approprié:

    • Échographie abdominale
    • Recherche neuro-orthopédique
    • Rayons X, IRM, tomodensitométrie du rachis sacré et lombaire, tomographie par émission de positrons
    • EMG - électromyographie
    • Test sanguin biochimique général, analyse d'urine
    • Semer et liqueur de recherche
    • Parfois, d'autres examens peuvent être nécessaires: détermination de la tolérance au glucose, radiographie du membre, scintigraphie osseuse, biopsie musculaire, nerf, ganglion lymphatique, échographie du flux sanguin, sigmoïdoscopie, contrôle de la pression artérielle dans les membres.

    Il est clair que le traitement d'une seule pathologie peut être absolument contre-indiqué pour tout autre trouble. Seulement après avoir établi un diagnostic précis, il est possible d’effectuer un traitement approprié. En cas de douleurs très graves, le médecin peut vous prescrire une variété d’analgésiques, d’anti-inflammatoires, tels que maux de dos, injections de douleurs au dos, jusqu’à ce que le diagnostic final soit établi.

    Beaucoup de gens connaissent la douleur dans le bas du dos ou dans le dos à gauche, à droite et à droite. Afin de soigner les maux de dos, il est nécessaire d’établir un diagnostic correct, compliqué par la présence de nombreuses maladies présentant le même symptôme: maladies dégénératives de la colonne vertébrale inférieure, pincement des nerfs, complications après une blessure et même un kyste ovarien. Après l’effort, la situation s’aggrave, puis la douleur au dos s’abandonne, parfois à tel point qu’elle gêne la marche.

    Introduction

    En plus des douleurs à droite ou à gauche du dos, il peut y avoir une faiblesse générale des jambes, une apparence fréquente de chair de poule, un léger engourdissement et des crampes nocturnes. Cette jambe souffre davantage, là où la douleur irradie davantage.

    Elena Malysheva et ses assistantes parlent des causes de la douleur dans le dos en laissant la place à la jambe:

    Veuillez noter que, parfois, les douleurs du bas du dos et des jambes ont des origines différentes et ne sont aucunement liées. Inspectez soigneusement les vaisseaux dans vos jambes: des douleurs peuvent apparaître en raison d'un mauvais apport de sang.

    Selon les statistiques, les personnes âgées et celles qui mènent une vie sédentaire sont les plus exposées à l’apparition de douleurs: employés de bureau, conducteurs, utilisateurs actifs d’ordinateurs.

    Causes de la douleur

    Pour déterminer exactement ce qui doit être traité, il est nécessaire de consulter un spécialiste qualifié. Il existe de nombreuses maladies caractérisées par des douleurs dans le dos, une baisse des jambes, et en voici quelques unes:

    Syndromes radiculaires

    Manifesté dans la compression des racines de la colonne vertébrale (nerfs). La cause la plus fréquente de ce syndrome est l'ostéochondrose, c'est-à-dire la destruction de la colonne vertébrale, des articulations et des disques intervertébraux, jusqu'aux corps vertébraux. Avec le développement de la pathologie et l'augmentation des zones d'inflammation près des racines de la moelle épinière, la sensibilité de certaines zones de la peau diminue et le syndrome de la douleur augmente.

    Selon les neurologues, dans la plupart des cas, ce sont les maladies dégénératives de la colonne vertébrale qui sont à l'origine des douleurs lombaires.

    Le développement des symptômes et leur manifestation dépendent de la localisation de la pathologie. Si vous avez mal au dos et si vous avez mal au dos, l'inflammation se produit dans la région lombo-sacrée de la colonne vertébrale, responsable du fonctionnement et de la sensibilité des muscles des jambes.

    Une nature cyclique particulière du processus se forme: les spasmes musculaires résultant de la douleur entraînent une augmentation de la compression nerveuse, qui intensifie la douleur.

    Outre l’ostéochondrose, l’apparition du syndrome radiculaire est due à plusieurs facteurs:

    • Blessures à la colonne vertébrale.
    • Disques intervertébraux de hernie et leur saillie. Manifesté dans la saillie ou la perte de certaines parties des disques intervertébraux au-delà du bord de la vertèbre.
    • L'hérédité.
    • Infections spécifiques conduisant à une inflammation. Un exemple de telles infections est la tuberculose rachidienne et la syphilis.

    Sciatique (ischialgie)

    Ce n'est pas une maladie indépendante. Il s’agit plutôt d’un ensemble de symptômes causés par des modifications dégénératives de la colonne vertébrale. En raison de la compression des racines du nerf sciatique, le patient peut ressentir des sensations douloureuses sur toute la longueur du nerf: sur le côté, dans les cuisses, sous le genou, dans la cheville.

    Malgré le fait que la pathologie se développe dans la région lombo-sacrée, la douleur est concentrée à l'endroit de la sortie du nerf sciatique - fesse.

    En cas de sciatique, le patient a des difficultés à effectuer des exercices physiques, ne parvient pas à souligner la jambe affectée et il est impossible de se plier et de s'accroupir. Il est également possible un léger engourdissement du pied douloureux, qui peut se propager à la pointe des doigts.

    Mal de dos (lumbago)

    Une douleur aiguë dans le dos, s'étendant jusqu'à la jambe, est provoquée par un effort physique excessif, suivi d'un refroidissement brutal du corps. Même des efforts physiques insignifiants ne font qu'aggraver la situation, souvent le patient n'est même pas capable de se déplacer de manière autonome.

    Quelques jours de repos vont supprimer la chambre, bien qu'ils ne puissent pas le guérir complètement.

    Dans la populaire émission télévisée sur la santé «Live Healthy», le problème du lumbago a été consacré. Voir plus dans cette vidéo:

    Accompagné de douleurs dans le bas du dos, gonflement des tissus mous autour de la colonne vertébrale et diminution de la sensibilité des jambes. Apparaît en raison de l'effacement des disques intervertébraux après des blessures graves ou des charges prolongées sur la colonne vertébrale.

    Une douleur intense et aiguë limite les mouvements de la personne et ne lui permet pas de se tenir debout sur sa jambe. La posture change: le corps se penche en avant, le dos se plie dans la région thoracique. La pathologie s'accompagne de l'apparition d'un engourdissement à la jambe droite ou gauche et d'une sensation de lourdeur dans le membre.

    Lumbolisation et sacralisation

    Les deux pathologies sont un défaut congénital:

    1. Lors de la lumbolisation, le nombre de vertèbres est réduit car elles se développent ensemble dans la région du bas du dos et du sacrum.
    2. Avec la sacralisation, le nombre de vertèbres augmente.

    Les sensations douloureuses dans le dos se manifestent dès l'âge de 20 ans et augmentent avec l'effort physique sur les zones défectueuses de la colonne vertébrale.

    Pincement du nerf sciatique

    Le nerf sciatique est le plus grand de notre corps, puisqu'il est formé à partir des racines nerveuses de la colonne vertébrale sacrée et lombaire.

    Les causes du pincement sont les facteurs suivants:

    • blessures et leur traitement incorrect;
    • l'hypothermie;
    • activité physique;
    • progression de la hernie rachidienne et de l’ostéochondrose.

    Dans le traitement du pincement, les spasmes musculaires et la douleur sont principalement éliminés. Le traitement médicamenteux est prescrit par un médecin et comprend divers médicaments antalgiques: des anti-inflammatoires, des myorelaxants, etc. La physiothérapie et les exercices dosés sont prescrits pour une récupération ultérieure.

    Autres raisons

    Les douleurs dans le dos qui montent dans la jambe ne sont pas toujours associées aux lésions de la colonne vertébrale. Les causes de ce symptôme peuvent être:

    1. Pathologie rénale.
    2. Maladies gynécologiques chez la femme (inflammation des appendices, kyste ovarien).
    3. Maladies infectieuses graves (VIH).
    1. Contact à long terme avec des produits chimiques toxiques, rayonnement.
    2. Certaines maladies chirurgicales.
    3. Abus d'alcool et de drogue.

    Les effets nocifs de l'alcool sur le corps humain se reflètent dans de nombreux troubles, ce que ce schéma démontre clairement.

    En outre, ce symptôme survient chez les femmes enceintes et assez souvent.

    Les douleurs au dos, qui s'étendent à la jambe, apparaissent en début de grossesse et ne disparaissent souvent qu'après l'accouchement.

    Tout d'abord, dans ce cas, la douleur dans le dos à droite ou à gauche est due à une charge accrue sur la colonne vertébrale due à une masse accrue et au déplacement du centre de gravité de l'abdomen dû au développement du fœtus. Cependant, si la douleur ne disparaît pas longtemps même après l'accouchement, vous devriez alors consulter un médecin.

    Traitement ambulatoire

    Malheureusement, il est parfois impossible de faire appel à un spécialiste. Dans ce cas, il existe plusieurs manières d’atténuer l’état du patient:

    • Repos passif. L'un des points les plus importants. Si vous avez mal au dos et que vous donnez la jambe droite ou gauche, vous devez abandonner toute charge sur la colonne vertébrale.
    • Correction de puissance. Une alimentation équilibrée apportera à votre corps les nutriments dont il a besoin. Grâce à l'élimination de la famine cellulaire, vous aurez la force de combattre la maladie.

    Pour adapter votre mode de vie correctement, vous devez connaître les bases d’un régime équilibré.

    • Massages La tâche principale du massage est de soulager l'inflammation et la tension des muscles du dos et des jambes. Le massage améliorera l'apport sanguin aux tissus, ce qui affectera positivement l'état de santé.
    • Procédures de réchauffement. Des bouillottes, des onguents et des bains chauds aideront à réduire la douleur.
    • Charge dosée. La thérapie physique, la natation et les étirements développeront des zones à problèmes et amélioreront la circulation sanguine. Observez attentivement vos sentiments pendant que vous faites les exercices: vous ne devriez pas ressentir de douleur et, dès qu’il apparaît, vous devez immédiatement réduire le degré de charge.

    Conseil professionnel

    Malgré l'efficacité des méthodes "à la maison", si le dos vous fait mal et que vous abandonnez, la meilleure solution consiste à contacter un spécialiste. Selon les résultats d'un diagnostic complet, le médecin identifiera la cause de la maladie. La méthode la plus efficace pour faire face à la maladie sera une approche intégrée: une combinaison de médicaments, d’une nutrition adéquate, de gymnastique et de pommades donnera les meilleurs résultats.

    En plus des recommandations du médecin, évitez l’hypothermie, le soulèvement de poids et les charges excessives sur la colonne vertébrale. Cela empêchera la maladie d'entrer dans sa phase aiguë et réduira la douleur.

    Prévention

    Prévenir la progression de la maladie est toujours plus facile que de la traiter. Les mesures préventives vous aideront à éviter les maladies de la colonne vertébrale et à consolider le résultat obtenu du traitement.

    Pour ne pas avoir mal au bas du dos, il suffit de remplir deux conditions:

    1. Éducation physique régulière. Pratiquez le yoga, la natation, le pilates, marchez plus ou faites simplement un échauffement tous les matins. La course à pied, le step et les autres sports actifs doivent être différés, car un mouvement soudain peut être douloureux.
    2. Chondroprotecteurs de réception. Ce type de drogue contient les mêmes substances que celles présentes dans le cartilage. Les chondroprotecteurs protègent les disques intervertébraux et ralentissent la destruction du tissu cartilagineux.

    Rappelez-vous, la santé humaine est uniquement entre ses mains! Des exercices simples, des visites fréquentes chez le médecin et l'arrêt de la maladie à un stade précoce vous aideront à ne jamais vous rappeler de la douleur dans le bas du dos. Mais, malheureusement, si vous ne souhaitez pas récupérer, le meilleur médecin ne vous aidera pas non plus.

    Dans cette vidéo, Valery Kramar, neurologue-vertébrologue, thérapeute manuel, homéopathe et grand spécialiste de la clinique multidisciplinaire Soyouz, parle des méthodes de traitement de la douleur du dos et du nerf sciatique dans cette vidéo:

    Douleurs lombaires dans la jambe - analyse complète, causes, traitement et prévention

    Toute douleur apparaissant sans raison apparente devrait immédiatement alerter la personne qui en souffre. Mais rien ne peut faire mal juste comme ça. Surtout devrait inquiéter les cas où la douleur survient à un endroit et coule ou donne à un autre. Par exemple, donner une vive douleur au dos à la jambe droite ou gauche.

    Introduction

    Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires.» Pour en savoir plus.

    Avec les premiers signes d'une maladie qui a commencé, une personne est perdue et ne sait pas comment se trouver dans telle ou telle situation, à quel médecin s'adresser et quelle en est la cause. Les plus courantes dans de telles situations sont le recours à un neurologue, un orthopédiste, un rhumatologue, un ostéopathe, un gynécologue. Parfois, un appel ne se termine pas avec un seul spécialiste et vous devez demander à plusieurs médecins à la fois.

    Les causes de la douleur dans le bas du dos, qui s'étend de la jambe droite ou gauche, ou des deux jambes à la fois, sont différentes et dépendent des situations dans lesquelles elles se produisent, de la longueur de la longe, de la nature de la douleur, etc.

    Causes de douleur dans la jambe

    La douleur au bas du dos qui se produit dans la jambe peut survenir pour les raisons suivantes:

    Ce n'est pas une liste complète des causes d'inconfort de la colonne lombaire, abandonnant à gauche ou à droite. Les raisons sont très graves et nécessitent une visite urgente chez le médecin et un traitement de qualité, qui sera prescrit par un médecin qui a étudié à fond le problème et ses causes.

    La localisation de la douleur et sa nature

    Par ce qui a causé la douleur dans le bas du dos, à quelle partie de la jambe il donne, quel est son caractère, nous pouvons parler de la raison spécifique de l'apparition de la douleur.

    1. Une douleur dans la colonne lombaire avec un impact sur la cuisse suggère qu'elle a été provoquée soit par une hernie intervertébrale, soit par une saillie (c'est-à-dire un gonflement). Si la douleur est accompagnée d'une transpiration accrue, on parle alors de tumeurs de la moelle épinière ou de lésions du nerf sciatique.
    2. Une douleur dans le bas du dos, qui laisse tomber la jambe par derrière, indique un pincement du nerf sciatique.
    3. La douleur au bas du dos, qui s'étend de la jambe sur le côté (douleur en forme de lampe), parle de hernie intervertébrale, de pincement des racines nerveuses de la moelle épinière, de faiblesse des muscles de la cuisse.
    4. La douleur lombaire avec rebond à l'avant de la cuisse est une conséquence de la défaite du nerf fémoral.
    5. Une douleur sourde dans le bas du dos et au genou témoigne simultanément de maladies oncologiques des organes génitaux internes et d'arthrose de l'articulation de la hanche.

    Maladies communes pour les douleurs lombaires

    La pratique à long terme des médecins engagés dans le traitement du système musculo-squelettique a montré que les maladies les plus courantes associées à la névralgie de la colonne lombaire, cédant à la jambe, sont les suivantes:

    • sciatique - compression des racines nerveuses de la région sacrale de la colonne vertébrale. La douleur survient dans le bas du dos et donne aux fesses et au genou;
    • lumboischialgie - compression des racines nerveuses de toute la colonne vertébrale. Avec ce phénomène, la douleur est localisée dans le bas du dos et s'étend jusqu'à la colonne vertébrale pour se terminer dans la jambe juste en dessous de la cuisse. La lumboischialgie peut être le résultat de nombreuses maladies orthopédiques et rhumatismales (ostéochondrose, chondrose, rhumatisme);
    • la radiculite est une conséquence de la lumboischialgie et de la sciatique. La nature de la névralgie dans la radiculite de la région lombo-sacrée est une douleur vive et lancinante dans la région lombaire, s'étendant parfois jusqu'à la jambe droite ou gauche. Se produit après une hypothermie prolongée, des mouvements physiques brusques, des charges lourdes;
    • maladies somatiques (urologiques et gynécologiques). Souvent, des problèmes urologiques ou gynécologiques dans le bas du dos commencent dans la région de l'aine; la douleur coule dans le bas du dos et les jambes.

    Même les problèmes "négligés" avec les articulations peuvent être guéries à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

    Traitement des douleurs lombaires qui se propagent à la jambe

    Névralgie dans le bas du dos - un phénomène répandu et suffisamment étudié en détail. Par conséquent, la médecine moderne a différentes manières de traiter de telles pathologies. Après l'examen initial du médecin, des tests sont effectués pour déterminer le diagnostic. Lors de l'examen, le médecin détermine s'il existe une tension dans la jambe droite ou gauche, dans quelle partie du membre en particulier, détermine les raisons qui ont provoqué la douleur.

    Le traitement est prescrit seulement après le diagnostic!

    Traitement des problèmes orthopédiques

    Si les causes sont orthopédiques, rhumatismales, un traitement comprenant les médicaments suivants est généralement prescrit:

    Après élimination de l'inflammation, de la douleur, du relâchement musculaire, du rétablissement de la circulation sanguine normale dans les tissus, le traitement est poursuivi:

    • physiothérapie;
    • massage
    • bains thérapeutiques (iodure-brome, boue, sulfure d'hydrogène);
    • gymnastique thérapeutique.

    Lorsque les causes non orthopédiques de sensations désagréables dans le dos sont d’abord déterminées par les causes, le traitement est ensuite prescrit par un médecin de la région dans laquelle des problèmes ont été détectés.

    Prévention des maladies orthopédiques

    La prévention des maladies du système musculo-squelettique joue un rôle majeur. Bien affecter le bien-être des patients:

    1. Utilisation de matelas et d'oreillers orthopédiques.
    2. Maintenir un mode de vie sain.
    3. Marcher dans l'air frais.
    4. Natation
    5. Équitation.
    6. Exercice quotidien.
    7. Conformité au mode du jour.
    8. Apport saisonnier de vitamines et de minéraux (printemps et automne).

    L'exercice physique est très important à la fois pour la douleur dans la colonne lombaire et pour la prévention de diverses maladies du dos.

    Une douleur simultanée à la jambe, à droite ou à gauche, et dans le bas du dos est une raison pour demander de l'aide médicale le plus tôt possible, sans attendre qu'elle passe d'elle-même. Vous pouvez vous aider temporairement si le problème est pris par surprise. Faites une injection anesthésique, frottez la tache avec un anesthésique et une pommade chauffante, prenez une posture confortable, mais le traitement ne doit pas être évité.

    Conclusion

    Si une névralgie survient dans la colonne lombaire, le traitement consiste à rechercher et à éliminer la cause de la névralgie, à soulager le processus inflammatoire et la douleur et à maintenir la colonne vertébrale dans un état normal. Les causes d'inconfort dans le bas du dos sont orthopédiques et non orthopédiques.

    Pour les non-orthopédiques, il est déconseillé de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, car la cause en est non dans la colonne vertébrale, mais dans les problèmes d'organes internes. Dans les maladies orthopédiques, la rapidité avec laquelle les causes ont été clarifiées, le traitement commencé et le diagnostic correct établi jouent un rôle important.

    Un traitement opportun par le médecin et un traitement bien prescrit sont la clé du succès et de la santé.

    Comment oublier les douleurs articulaires?

    • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie bien remplie...
    • Vous vous inquiétez de la gêne, du resserrement et de la douleur systématique...
    • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades...
    • Mais à en juger par le fait que vous lisiez ces lignes - elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

    Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

    Pourquoi le bas du dos fait-il mal et abandonne-t-il les jambes?

    La douleur qui survient dans la région lombaire et s'étend jusqu'aux jambes est l’une des plaintes les plus fréquentes des patients. Les sensations désagréables provoquent un inconfort physique considérable, restreignent les mouvements, perturbent les moyens de subsistance normaux et la performance humaine.

    La morbidité dans la région lombaire (lumboischalgie) est précédée de maladies graves du système nerveux ou de la colonne vertébrale. Pour éliminer ces symptômes, vous devez influencer la cause qui a provoqué leur apparition.

    Par nature, la douleur peut être aiguë ou chronique.

    Raisons principales

    La colonne vertébrale fait partie du système musculo-squelettique et contient également le canal rachidien dans lequel passe la moelle épinière, qui innerve les organes internes, les membres supérieurs et inférieurs.

    La douleur dans le bas du dos peut être une conséquence de pathologies:

    • tonique musculaire: tonus perturbé, activité musculaire;
    • végéto-vasculaire: on observe un engourdissement des jambes, des vaisseaux sont déformés,
    • cesser de remplir normalement sa fonction;
    • neurodystrophique, causée par des processus destructeurs dans la colonne vertébrale elle-même.

    La douleur qui se produit dans le bas du dos se manifeste à distance dans:

    • cuisse (causée par des tumeurs de la moelle épinière);
    • la surface postérieure du membre (associée au syndrome du muscle en forme de poire);
    • sur le côté de la jambe (éventuellement avec une hernie intervertébrale);
    • partie antérieure (caractéristique de l'atteinte du nerf fémoral);
    • genou (s'il y a des maladies du genou, oncologie génitale, fractures des os pelviens).

    Maladies de nature orthopédique

    Parmi les pathologies courantes provoquant des manifestations douloureuses:

    • hernie vertébrale;
    • l'ostéoporose;
    • l'ostéomyélite;
    • spondylose lombaire;
    • spondylarthrite ankylosante;
    • prolapsus et saillie des disques vertébraux;
    • malformations anatomiques congénitales ou acquises dans la colonne vertébrale lombo-sacrée.

    Les maladies orthopédiques sont accompagnées de tumeurs, d'un nerf sciatique pincé, d'une bursite.

    Causes neurologiques

    Des modifications de la sensibilité dans les jambes peuvent être associées à des maladies du nerf sciatique causées par:

    • l'hypothermie;
    • surtension physique;
    • ostéochondrose;
    • déplacement des vertèbres, pincement des racines nerveuses;
    • métabolisme inapproprié en raison de dépressions nerveuses.

    Autres causes de douleur

    Si une personne a mal à la jambe gauche et au dos, cela peut être déclenché par:

    • Le début du cycle menstruel. La douleur est causée par des changements hormonaux, n'est pas pathologique. Couvre le bas-ventre, est court.
    • Maladies du système urinaire et des organes génitaux. Les premiers s'expriment par le besoin fréquent d'uriner, la présence de sang dans l'urine, le noircissement de sa couleur naturelle. Pour le second se caractérise par l'apparition de saignements abondants. Dans les deux cas, il y a une augmentation de la température corporelle.
    • Pathologies du tube digestif, qui indiquent des problèmes pancréatiques. Accompagné de sensibilité abdominale, nausée et vomissements, malaise général, fièvre.
    • Problèmes avec le coeur et les vaisseaux sanguins.

    Des sensations désagréables dans le dos peuvent être déclenchées par un long séjour du corps dans une position physiologique inconfortable. Peut aussi les appeler:

    1. inflammation musculaire;
    2. tumeurs de nature oncologique;
    3. les infections;
    4. lésions de la colonne lombaire (dues à une blessure physique).

    Contribue à l'apparition de douleurs dans le bas du dos:

    • chez les femmes: varices, pression excessive sur le pied due au port de chaussures à talons hauts, grosseur excessive du sein, maladies de l'utérus et des ovaires, ménopause;
    • chez les hommes: manque prolongé d'activité physique, surpoids, augmentation du stress au travail ou aux sports, être à la pression.

    Manifestations cliniques

    • spasme musculaire aigu;
    • tirer, tirer des sensations dans les vaisseaux;
    • insomnie, troubles mentaux;
    • violation des fonctions motrices du membre: il cesse de plier,
    • on ressent un engourdissement, la peau devient pâle.

    La douleur dans le bas du dos est donnée dans une ou les deux jambes à la fois.

    Mesures de diagnostic

    La douleur dans le dos est une conséquence de la pathologie latente. Pour découvrir la véritable cause de l'anomalie, il est nécessaire de procéder à un examen médical complet. À cette fin, nommer:

    • radiographie de la hanche;
    • imagerie par résonance calculée ou magnétique;
    • échographie des vaisseaux sanguins alimentant la cuisse;
    • analyse cytologique révélant la présence d'infections dans le corps.
    • biopsie musculaire;
    • Échographie de la cavité abdominale, circulation sanguine;
    • rectoromanoscopie et autres mesures diagnostiques.

    Selon les résultats du diagnostic, la tactique de traitement du patient est déterminée.

    Quel médecin contacter?

    Si votre dos vous fait mal et tire votre jambe gauche ou droite, vous devriez immédiatement consulter un médecin généraliste pour obtenir des conseils. Après une inspection visuelle et un entretien avec le patient, le médecin lui ordonnera de subir des tests de laboratoire. Sur la base de leurs résultats, le patient est redirigé vers une consultation avec des spécialistes restreints:

    • traumatologue;
    • un chirurgien;
    • la colonne vertébrale;
    • un neurologue;
    • cardiologue;
    • pneumologue;
    • urologue;
    • gynécologue.

    Méthodes de traitement

    Il est nécessaire de traiter la cause de la pathologie de manière complexe, en l’influençant à l’aide de médicaments, de kinésithérapie, de méthodes de traitement non traditionnelles. L'utilisation d'un seul d'entre eux pour se débarrasser de la maladie est inefficace.

    Des médicaments

    Des médicaments au registre des patients:

    1. Analgésiques, anti-inflammatoires (Diclofenac, Ortofen, Ibuprofen, Voltaren, Ketorol). Les douleurs sévères arrêtent "Naiz", "Sedalgin", "Paracetamol". Ils sont produits sous forme de comprimés pour administration orale ou de crèmes, pommades et gels pour application externe.
    2. Les médicaments qui soulagent le gonflement des tissus (Lasix, diurétiques de furosémide).
    3. Les médicaments qui empêchent les spasmes ("Trental", "Drotaverin", "Mydocalm").
    4. Chondroprotecteurs, restauration du tissu cartilagineux ("Artra", "Don", Struktum ").
    5. Les hormones visent à rétablir une fonction rénale normale.
    6. Vitamines du groupe B. Sont injectés. Nommé au cas où la douleur ne passera pas pendant une longue période.

    Physiothérapie

    Afin de traiter complètement la maladie identifiée, il est montré au patient:

    • thérapie diadynamique - exposition à un point sensible par un courant électrique;
    • thérapie magnétique (basée sur l'effet positif du champ magnétique);
    • électrophorèse;
    • thérapie de boue

    Pour réduire l'intensité de la douleur, il est également recommandé de porter un bandage ou un corset spécial.

    Méthodes traditionnelles de traitement

    Si le mal de dos diminue dans la jambe (quelle que soit la direction), des méthodes de traitement non traditionnelles aident également à faire face à la maladie. Ils éliminent efficacement la douleur, mais n'affectent pas la source de son apparence.

    Les médecins populaires ont conseillé de faire avec un mal de dos:

    • Compresses chauffantes: 4 œufs de poule sont ajoutés pour 100 g de vodka mélangée. Effectuez la procédure trois fois par semaine.
    • Frotter: dans 300 ml de vodka ajouter le poivre noir, insister 14 jours sans accès de lumière du jour.
    • Lotions: dans la décoction d’écorce de chêne préparée, ajoutez deux cuillères à soupe. cuillères de moutarde en poudre, une c. huile d'amande, tout mélangé. Traiter la zone touchée quotidiennement.

    Dans la lutte contre la maladie sont également activement utilisés:

    • onguent de marron d'inde;
    • teinture à base de moustaches d'or.

    Vous pouvez utiliser une recette populaire uniquement sur la recommandation de votre médecin.

    Exercice thérapie et massage

    La gymnastique pour le patient comprend un ensemble d'exercices spéciaux:

    • étirement des muscles pectoraux;
    • mélanger les lames ensemble;
    • la mise en oeuvre des mouvements de glissement des mains sur le mur;
    • le corps s'incline vers l'avant en position assise, les jambes allongées.

    La kinésithérapie est présentée au patient tout au long de sa vie afin de prévenir la récurrence des maux de dos. Toutes les actions doivent faire attention à ne pas blesser votre dos.

    Thérapie manuelle

    Cette méthode de guérison consiste à exercer une pression sur certaines parties de la colonne vertébrale avec des manipulations de la main. Il est pratiqué lorsqu'il y a une tension musculaire causée par un effort physique excessif. Bien soulage la fatigue, soulage la douleur.

    Acupuncture

    L'élimination de l'inconfort se produit en agissant sur la source de la douleur par des points individuels sur le corps humain.

    Pour que le traitement soit efficace, le cours doit comporter 10 à 12 interventions. Leur performance est montrée à la fois dans la période aiguë de la maladie et dans le stade de sa rémission.

    Pour que les séances thérapeutiques aient un impact positif, toutes les manipulations doivent être effectuées exclusivement par un spécialiste. Les actions non professionnelles ne peuvent qu'aggraver la situation.

    Conseils de prévention

    Pour prévenir l'apparition de maux de dos, conseillez:

    • éviter l'hypothermie;
    • répartir uniformément la charge, ne pas trop étirer les muscles du dos;
    • donnez au corps un bon repos;
    • renforcer régulièrement le système musculo-squelettique gymnastique, sport;
    • mener une vie saine, équilibrer le régime alimentaire;
    • prendre soin de l'état interne, éviter le stress et les dépressions nerveuses.

    Si une douleur soudaine dans le dos donne la jambe gauche ou droite, c'est le premier signe que vous devez consulter un médecin. L'inconfort dans le bas du dos n'est pas une pathologie indépendante. Ils apparaissent à la suite d'une autre maladie latente, qui se développe sous une forme latente et peut perturber une personne pendant plusieurs années, voire plusieurs décennies.

    Pour savoir pourquoi cela se produit et pour écarter le risque de complications, il convient de subir rapidement un examen médical dès l'apparition des premiers symptômes alarmants, d'identifier et de traiter les maladies établies, de suivre les recommandations du médecin et de ne pas se soigner soi-même. Retarder la maladie a des conséquences graves (stades graves de la maladie, douleur aiguë, incapacité à traiter avec des méthodes thérapeutiques, développement de cancers cancéreux incurables).