Douleur articulaire

La douleur articulaire est l’une des premières causes parmi les symptômes douloureux qui provoquent des sensations douloureuses et des problèmes du système musculo-squelettique. Selon les médecins, ce problème concerne près de la moitié de la population mondiale. Les troubles articulaires commencent souvent chez les personnes de plus de 40 ans. Selon les statistiques, les articulations sont douloureuses chez 50% des personnes de plus de 40 ans et, à 70 ans, un symptôme est diagnostiqué dans 90% des cas.

Une articulation est une pièce mobile présente dans tous les membres. Il est situé à la jonction de deux os et le mouvement est dû aux muscles et aux tendons. Les médecins considèrent les douleurs dans l'une ou l'autre de ces parties comme des douleurs aux articulations.

Étiologie

Des processus pathologiques peuvent se former dans les articulations, par exemple une inflammation, des étirements, des ruptures ou des problèmes liés aux processus métaboliques. Symptôme caractéristique de ces maladies:

Divers facteurs irritants peuvent provoquer des douleurs dans les membres et, en fonction de ces indicateurs, il est également possible de déterminer le groupe de risque:

  • âge - plus de 60 ans;
  • la génétique;
  • malformations congénitales;
  • exercice excessif;
  • surpoids;
  • blessures et fractures;
  • le genre.

Une douleur au genou, à l'épaule, au bras ou à d'autres endroits où il y a du tissu conjonctif peut se développer en raison d'une circulation sanguine altérée vers la membrane synoviale de l'articulation. Cela contribue à la détérioration de la régénération du tissu cartilagineux. Le cartilage articulaire commence à s’effondrer et plus loin, l’os lui-même, les muscles et les articulations adjacentes sont endommagés.

La nutrition est une autre raison courante identifiée par les médecins pour diagnostiquer une maladie. Les médecins conseillent de suivre un régime qui maximise la quantité de calcium, de manganèse, de bore, de phosphore, de silicium et de zinc, ce qui explique moins la douleur articulaire causée par ce facteur.

Le prochain facteur important à l'origine des douleurs aux articulations des doigts et des orteils est un mode de vie inactif. Les membres commencent à se faire mal parce que la personne bouge un peu, ce qui perturbe la production de liquide synovial et perturbe les processus métaboliques.

Une personne peut être atteinte du syndrome de douleur articulaire fonctionnelle, qui se forme à partir du stress et de la tension nerveuse. Pourquoi les articulations font mal, le médecin sera en mesure de savoir après l'examen et le diagnostic.

Classification

Un symptôme se manifeste sous plusieurs formes et types. Les médecins ont donc élaboré une classification vous permettant de déterminer rapidement le type de symptôme:

  • la nature des dommages - enflammés et non inflammatoires;
  • immensité de la progression - mono, oligo et polyarticulaire;
  • localisation - générale et localisée.

Au cours du développement de nombreuses maladies, les patients ressentent le syndrome douloureux d'une nature et d'un moment de manifestation différents. Les cliniciens ont identifié 4 principaux types de douleur:

Pathologies pour douleurs articulaires

Souvent, si une personne a des douleurs dans les articulations des doigts, cela peut être associé au développement de l'arthrite. D'autres signes peuvent également alerter le patient du développement de la pathologie:

La maladie se présente sous la forme de mono- et polyarthrite, dans laquelle une ou plusieurs articulations sont endommagées.

La goutte se caractérise par des signes de monoarthrite. Avec la récurrence de l'inflammation, le patient affecte également les articulations adjacentes. Le corps entier est impliqué dans le processus pathologique. La goutte se caractérise par le fait que la douleur dans l'articulation du coude se manifeste vivement et intensément.

L'arthrose est une autre maladie courante des articulations des doigts. À un âge avancé, le cartilage est résistant, ce qui protège l’articulation des dommages, se durcit progressivement, perd de son élasticité précédente et passe à un stade plus vulnérable. En cours de lésion, le cartilage est effacé, les ligaments et les tendons sont étirés, ce qui provoque une douleur accrue. L'arthrose peut se développer dans n'importe quelle articulation, indépendamment de son état d'origine. Les doigts, le coude, la colonne vertébrale, les épaules et les genoux peuvent être touchés.

Une telle pathologie peut être rapidement reconnue par certaines caractéristiques spécifiques:

  • syndrome douloureux et sensibilité de la zone touchée;
  • cônes sur les os.

Pour éliminer le symptôme, le patient devra réduire son poids, alléger ses articulations enflammées, faire du sport et prendre des analgésiques.

Une autre maladie courante qui se manifeste par la douleur est l'arthrose. Il appartient au groupe des pathologies dégénératives-dystrophiques du tissu cartilagineux. L'arthrose se propage à travers les grosses articulations:

La maladie se développe progressivement. Dans ce cas, le patient peut ressentir un léger resserrement et une douleur à la hanche lorsqu'il marche. Des microfissures apparaissent sur le cartilage hyalin, ce qui conduit à une surface rugueuse. Avec le développement de la pathologie, il est complètement détruit. À l'articulation antérieure, la mobilité est perdue, la raideur et la douleur s'amplifient. Des signes neurologiques sont également ajoutés aux symptômes généraux.

La bursite, dans sa manifestation, ressemble à l'arthrite. Par conséquent, lorsque vous examinez le patient pour la première fois, les médecins confondent souvent ces affections. Lorsqu'une telle pathologie est découverte, le patient n'a pas besoin de se demander pourquoi les articulations lui font mal, car le foyer inflammatoire se situe dans le sac articulaire. Avec le développement de la maladie, le patient ressent les symptômes supplémentaires suivants:

Une affection se forme souvent au genou, à l'épaule ou aux cuisses. Il peut être provoqué par une inflammation de la membrane synoviale causée par des lésions, une compression ou des lésions.

La fibromyalgie est une maladie se manifestant par une étiologie incompréhensible. La maladie se caractérise par de fortes douleurs dans les muscles, dans la zone des articulations, dans la tête et dans l’insuffisance du sommeil. Avec la progression de la pathologie, les patients peuvent ressentir de la fatigue et une altération de la fonctionnalité intestinale.

L'ostéoporose en développement se caractérise par une diminution de la densité osseuse. En règle générale, la pathologie se forme chez la femme après la ménopause. La manifestation est basée sur des changements dans la structure du tissu osseux.

Diagnostics

Afin d’établir pourquoi la douleur dans l’articulation de l’épaule, de la jambe, de la hanche ou de la main, le patient doit nécessairement consulter un médecin. Un examen complet du corps et l'identification d'une pathologie peuvent être effectués par un thérapeute, un chirurgien, un orthopédiste, un traumatologue et un rhumatologue. Le diagnostic des causes d'un symptôme déplaisant consiste à effectuer des examens de laboratoire et des examens instrumentaux:

  • test sanguin;
  • étude immunologique;
  • test pour la définition de l'antistreptolysine;
  • test de liquide synovial;
  • radiographie;
  • tomographie;
  • myélographie;
  • phlébographie intra-osseuse;
  • arthroscopie;
  • discographie;
  • étude des radionucléides;
  • arthrographie;
  • biopsie.

Pour poser un diagnostic précis, il est immédiatement important que le médecin collecte l'anamnèse. Il comprend des informations sur le tableau clinique, le processus infectieux, le psoriasis, les blessures, le régime alimentaire et d’autres données pouvant indiquer l’étiologie du symptôme. Après cela, le patient est chargé de réaliser les examens ci-dessus, en fonction du diagnostic présomptif.

Traitement

Avec le développement de la maladie est détruit le cartilage protecteur de l'articulation. En raison de ce processus, la surface de l'articulation est déformée et le mouvement est limité à une certaine partie du corps. La douleur au genou ou aux autres membres lors de la marche augmente et l’atrophie des muscles du membre se développe progressivement.

Les médecins prescrivent aux patients souffrant de douleurs articulaires divers médicaments et onguents. Le traitement consiste donc uniquement en des méthodes conservatrices:

  • équilibre nutritionnel - réduire la quantité de viande, de sel et d'ingrédients épicés, augmenter la consommation de légumes et de fruits, en utiliser moins;
  • se débarrasser de l'excès de poids;
  • ne pas abuser de l'alcool;
  • faire du sport - gymnastique dans l'eau, nager;
  • faire des compresses froides et chaudes.

Il est souvent possible de constater que les médecins recommandent aux patients des remèdes populaires contre les douleurs articulaires. Ceux-ci incluent de tels ingrédients et procédures:

  • compresses de fromage cottage, farine de moutarde, son, boue médicinale, pommes de terre;
  • teintures, jus et thé de pissenlit, de raifort, de sureau;
  • bain aux huiles essentielles anti-inflammatoires.

Les mélanges et les onguents à base d'ortie, de millepertuis, de millefeuille, de pommes de terre et de chou aident également à éliminer la douleur.

En ce qui concerne les mesures thérapeutiques traditionnelles, les médecins recommandent de commencer le traitement selon les principes suivants:

  • l'utilisation d'analgésiques;
  • élimination de l'inflammation;
  • arrêter les processus dégénératifs;
  • restauration du système musculo-squelettique;
  • contrôle de style de vie.

En choisissant le médicament idéal contre les douleurs articulaires, le patient dispose de méthodes de traitement, de chirurgie, de physiothérapie et de rééducation. L'efficacité de la technologie dépend également du stade du syndrome douloureux et de la maladie qui s'est formée.

Par exemple, dans les maladies aiguës, le patient est un blocage des terminaisons nerveuses, qui consiste en une injection de médicaments puissants. Après cette procédure, le patient passe pendant longtemps tous les symptômes et l'inconfort en mouvement.

Pour cette méthode, les médecins ont recours dans de rares cas. Les médicaments constituent la composante de toute thérapie. Ils sont attribués au patient dans toutes les situations et avec le développement de diverses pathologies. Il est recommandé à une personne d'utiliser de tels médicaments qui améliorent l'état général du patient et des pilules antidouleur contre la douleur:

  • médicaments non stéroïdiens;
  • des antibiotiques;
  • les hormones du cortex et des glandes surrénales;
  • chondroprotecteurs;
  • vitamines.

Éliminer les attaques douloureuses peut être une variété de médicaments qui sont administrés par voie intraveineuse, orale ou topique. Pour traiter rapidement un symptôme, il est recommandé d'utiliser un onguent pour douleurs articulaires à base d'ingrédients naturels. Parmi les ingrédients ci-dessus de la médecine traditionnelle à la maison peut faire un analgésique naturel. Il doit être appliqué dès l'apparition d'une sensation désagréable, et parfois à titre préventif.

Un patch pour la douleur est également utilisé pour éliminer le symptôme localement. Cela fonctionne de la même manière que la pommade. Appliquez-le sur la zone enflammée et il est souhaitable pendant un certain temps de ne pas faire de mouvements brusques pour ne pas enflammer l'articulation.

Prévention

Les mesures prophylactiques contre la douleur à l’épaule, aux jambes, aux bras ou à la hanche consistent simplement à observer le mode de vie qui convient. Afin de réduire les risques de développer des pathologies graves, les médecins vous conseillent de faire du sport plusieurs fois par semaine pendant une demi-heure. Grâce à ces activités mineures, l'inflammation des articulations peut être prévenue.

Il est également recommandé de choisir les bons aliments pour la nutrition, qui sont remplis de micro-éléments utiles et peuvent remplir les os et les articulations du corps avec les substances nécessaires. Aux moindres manifestations d'inconfort au niveau des membres ou du système musculo-squelettique, vous devez immédiatement consulter un médecin pour prévenir le développement d'une pathologie dans le temps.

Nous comprenons pourquoi toutes les articulations font mal en même temps et comment les traiter.

La douleur nuit considérablement à notre qualité de vie, la rendant inférieure. Désagréable, monotone, souvent débilitante, la douleur dans les articulations se rappelle constamment. Selon la forme de la maladie, ils peuvent avoir différents degrés d’intensité et les effets des anesthésiques sont brefs et ne donnent pas le résultat souhaité. Pourquoi toutes les articulations du corps sont douloureuses, les raisons d'un tel état, ce qu'il faut faire d'une personne qui souffre - toutes ces questions sont pertinentes et nécessitent des réponses des médecins.

Causes du développement de la maladie

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires.» Pour en savoir plus.

Il y a un quart de siècle, les douleurs aux articulations étaient principalement perturbées par les personnes âgées. Aujourd'hui, les représentants des jeunes commencent à souffrir de cette pathologie - des personnes dont l'âge a à peine atteint l'âge de 35-40 ans. La localisation de la douleur la plus commune est les genoux, les coudes, les épaules et la cheville. Si les articulations font mal, les causes de cette affection ne sont pas sans équivoque et sont causées par l'influence sur le corps de divers facteurs externes négatifs:

  • les infections sont l’une des causes les plus courantes de la maladie. Des douleurs douloureuses peuvent survenir à la fois dans une et dans plusieurs zones des articulations cartilagineuses des os;
  • allergies et problèmes de santé auto-immunes. Dans le corps, des formes spécifiques de composés protéiques sont synthétisées, ce qui ne fait qu'aggraver l'état général d'une personne. Parfois, il semble que les articulations soient douloureuses sur tout le corps. Cette catégorie de facteurs comprend les rhumatismes, la polyarthrite, l’arthrose et d’autres maladies apparaissant à l’origine de réactions auto-immunes;
  • perturbation endocrinienne;
  • maladies du système nerveux;
  • les problèmes de vaisseaux sanguins deviennent la principale cause d'inflammation des articulations. Une mauvaise circulation sanguine dans les tissus affecte leur nutrition et provoque des changements dégénératifs dans leur structure;
  • les blessures, les dommages mécaniques, les charges excessives systématiques sont également un facteur causal de la pathologie;
  • prédisposition génétique à certaines formes d'arthrite;
  • le surpoids provoque une tension supplémentaire des jambes et le cartilage et les tendons s'usent plus rapidement;
  • autres raisons liées à des conditions de travail ou à l'environnement défavorables, à l'abus d'aliments protéinés, à des troubles métaboliques.

Habituellement, ces causes expliquent l'apparition d'une douleur à un endroit particulier du corps. Parfois, ils se répandent dans tout le corps, causant de grandes souffrances à une personne. Pourquoi toutes les articulations font mal en même temps, avec ce qui est connecté - de telles questions nécessitent des éclaircissements.

  • infections survenant sur le fond de la température élevée. Pour la fièvre se caractérise par des douleurs dans tout le corps, par exemple, avec la grippe saisonnière;
  • processus inflammatoires dans l'intestin d'une nature spécifique;
  • intoxication générale;
  • dysfonctionnement de la formation du sang;
  • maladies auto-immunes;
  • entraînements épuisants, exercice trop intense;
  • autres maladies des articulations survenant au stade aigu (arthrite, arthrose, rhumatisme).

Les causes de problèmes avec le cartilage, les ligaments dans la plupart des cas ont un caractère inflammatoire. En second lieu - processus auto-immunes, blessures. Plus rarement, les douleurs aux genoux et aux coudes sont causées par une intoxication.

Symptômes de maladies systémiques

Le principal symptôme des problèmes articulaires est la douleur. Son intensité, son caractère dépendent de plusieurs facteurs: il s’agit d’une forme de pathologie (aiguë ou chronique), de la localisation du processus inflammatoire, du degré d’atteinte de la jonction osseuse.

En médecine, il existe des sources de douleur périarticulaires et polyarticulaires à l’intérieur de l’articulation. Les premières apparaissent dans les structures entourant l'articulation osseuse (bourse, ligaments, tendons). Ces derniers sont le résultat de processus inflammatoires, de lésions mécaniques, de troubles non inflammatoires.

En plus de la douleur, d'autres signes indiquent des problèmes:

  • rougeur, gonflement des tissus mous dans la zone des dommages;
  • boiterie si les articulations des os de la jambe sont blessées;
  • détérioration de la mobilité dans la zone à problèmes;
  • faiblesse générale, malaise.

Lorsque toutes les articulations du corps sont douloureuses, quelle que soit la cause, le traitement est effectué en ambulatoire. Cependant, la présence des symptômes suivants nécessite une consultation urgente par un spécialiste, parfois avec hospitalisation du patient:

  • rougeur sévère de la zone endommagée du tendon;
  • gonflement des articulations;
  • augmentation de la température dans la zone d'inflammation;
  • déformation, perte de fonctionnalité;
  • raideur, mobilité réduite.

Si, après la consultation initiale et en suivant les instructions du médecin, la douleur ne s’apaise pas au cours de la semaine, la personne blessée doit être à nouveau présentée au médecin.

Nous vous recommandons de regarder attentivement la vidéo:

Méthodes de diagnostic

Quelle que soit la nature de l’inconfort (total ou localisé), il est nécessaire de procéder à un examen diagnostique pour savoir quoi faire si les articulations sont douloureuses.

Le médecin examinera le patient, écoutera ses plaintes, posera les questions nécessaires sur les antécédents familiaux. L'analyse de l'urine et du sang est une étape essentielle du diagnostic. Le patient devra passer des échantillons pour des tests généraux et spéciaux (tests biochimiques, rhumatismaux, cultures, etc.). Si nécessaire, une IRM, une échographie, une tomodensitométrie, un examen aux rayons X peuvent être prescrits.

Si un patient a des antécédents de maladies somatiques, il est possible que les types de diagnostic énumérés ne permettent pas de déterminer clairement pourquoi les articulations sont douloureuses dans tout le corps. Ensuite, le médecin prescrit un traitement médical en fonction des résultats de l'examen et le corrige déjà dans le processus lui-même, en fonction de la réponse du corps.

Variétés de pathologies

Lorsque toutes les articulations du corps sont douloureuses, le traitement dépend de la cause du problème. Par exemple, si les courbatures sont causées par des maladies infectieuses, le traitement doit alors viser à détruire le pathogène. Avec une intoxication générale du corps avec des sensations douloureuses dans les os, il est nécessaire de se débarrasser des toxines. Il existe des pathologies plus graves associées aux douleurs articulaires.

L'arthrite

L'arthrite est caractérisée par une inflammation entraînant la stagnation de la lymphe et du sang dans les articulations osseuses. À cause de cela, une personne éprouve une sensation de larmoiement, puis la douleur devient plus intense, intolérable. Ce type de maladie a des variétés: rhumatoïde, psoriasique, syndrome de Reiter, goutte.

Les signes de l'arthrite: douleur d'intensité variable, raideur au niveau de l'articulation des os, gonflement et rougeur de la peau dans la zone touchée. Si la maladie est négligée, il y a une faiblesse générale et de la fièvre.

Pour diagnostiquer l'arthrite peut être un test sanguin clinique. La maladie se caractérise par une augmentation du taux de leucocytes, une augmentation de la VS et de la présence de la protéine c-réactive. Si le diagnostic est confirmé, vous ne pouvez en aucun cas vous soigner vous-même, car le traitement nécessite une surveillance constante.

Bursite

Extérieurement et symptomatiquement, cela ressemble à de l'arthrite. Les non-professionnels confondent donc souvent ces diagnostics. Seul un médecin peut les distinguer après un examen approfondi. Comme la maladie précédente, la bursite ne peut pas être traitée avec les méthodes traditionnelles, car cette thérapie est inefficace.

Enthésite

A une nature rhumatismale, provoque une douleur aiguë aiguë. Les signes généraux de la pathologie sont similaires à ceux de la bursite et de l’arthrite. Un patient est donc soigneusement examiné pour établir un diagnostic précis et correct.

Gonarthrose

Même les problèmes "négligés" avec les articulations peuvent être guéries à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

Il est plus fréquent chez les personnes de plus de 40 ans, il peut toucher un ou deux genoux à la fois. La maladie est insidieuse, car dans les premiers stades, elle peut se poursuivre sans aucun symptôme caractéristique. Des sensations douloureuses apparaissent plus tard, elles s'accompagnent d'un resserrement lors du déplacement, de raideur de l'articulation après le réveil, lorsque les jambes sont restées longtemps au repos, avec agitation lors du déplacement.

Causes de gonarthrose: lésions mécaniques, modifications de la structure du cartilage et des tendons, liées à l'âge, autres tumeurs du système musculo-squelettique. Lorsque vous courez, des douleurs peuvent survenir même la nuit pendant le sommeil.

Arthrose

Il se caractérise par un effet destructeur sur le cartilage et les tendons du genou, à la suite duquel ils se déforment. La douleur survient en marchant, même sur de courtes distances, en se levant d'une chaise après une longue séance. Au repos, ils disparaissent. Le diagnostic de l'arthrose du genou est réalisé par examen aux rayons X, arthroscopie, échographie des structures osseuses des membres inférieurs.

En cas de problèmes articulaires, le traitement doit être complet: prise de médicaments, physiothérapie, compresses, bains. Avec l’inefficacité des méthodes conservatrices, une intervention chirurgicale est indiquée.

Méthodes de traitement

Si vous présentez des symptômes caractéristiques, vous devriez consulter un médecin et ne pas vous soigner vous-même. Avant de découvrir la cause de la douleur de l'articulation, il doit assurer la paix, l'immobilier. Il est permis de prendre n'importe lequel des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils agissent sur les tissus endommagés, soulagent l'inflammation et le gonflement et réduisent la douleur.

La mentalité du Russe moyen est telle qu'il ne consulte pas son médecin pour des problèmes de santé, mais qu'il sollicite l'aide d'amis et de connaissances, ce qui peut aggraver considérablement son état. Quelles sont les erreurs commises par les personnes qui s'auto-guérissent dans la douleur articulaire:

  1. L'utilisation de pommades à effet chauffant. Quelle que soit la nature de la douleur (totale ou locale), l'utilisation de tels outils est une mauvaise tactique. La principale cause du symptôme est une inflammation et un gonflement des tissus. Lors de l'utilisation d'agents chauffants, les vaisseaux se dilatent, le débit sanguin augmente dans la zone à problèmes, ce qui aggrave le patient: l'œdème et l'inflammation deviennent encore plus importants lors des effets thermiques.
  2. L'utilisation de chondroprotecteurs, en tant que moyen de thérapie indépendant. Auparavant, ces médicaments sont utilisés activement en médecine. Ils comprennent la glucosamine et le sulfate de chondroïtine - des composés chimiques qui restaurent le cartilage et la lubrification intercellulaire. Mais après la recherche, il a été prouvé que l'utilisation de ces médicaments en tant que méthode thérapeutique indépendante est inefficace et ne convient que pour les premiers stades de la maladie ou en tant que mesure préventive.

Thérapie conservatrice

Lorsque la raison pour laquelle toutes les articulations du corps sont blessées est établie, le traitement vise à réduire les sensations désagréables, à éliminer l'inflammation dans la zone des lésions des structures osseuses, à améliorer la microcirculation et à évacuer le liquide. À cette fin, on prescrit au patient des corticostéroïdes, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des pommades, des gels.

Dans le traitement des maladies des articulations, il est nécessaire d'observer un régime d'entretien, de ne pas charger l'endroit endommagé. Il est préférable de le fixer à l’état fixe à l’aide de bandages élastiques ou de plâtre. Si la cause de la pathologie est une blessure, un rhume doit être appliqué sur la zone inflammatoire. Cela aidera à réduire l'enflure, ralentira les réactions inflammatoires dans les tissus affectés. Mais si la douleur est causée par des modifications destructrices du cartilage et des tendons, le joint ne peut pas être affecté par le froid.

Si toutes les articulations du corps sont douloureuses et que la douleur est associée à une inflammation ou à un gonflement des tissus, on prescrit au patient des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ibuprofène, diclofénac, indométhacine populaires. Le médecin peut prescrire ces fonds sous forme de comprimés, de pommades ou d'injections intramusculaires. Leur action vise à éliminer la source d'inflammation dans la zone endommagée, à réduire le gonflement des tissus et l'anesthésie.

Les AINS ne peuvent pas être utilisés pendant une longue période, car ils peuvent entraîner une dépendance, des sensations désagréables dans l'estomac et les intestins, une inflammation du tractus gastro-intestinal, l'apparition d'autres effets indésirables.

L'utilisation de ces fonds donne un bon effet thérapeutique si vous abordez la thérapie avec sagesse. Si la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens n'apporte pas le soulagement nécessaire à la douleur, des relaxants musculaires, des antidépresseurs ou des anticonvulsivants sont prescrits en association avec le patient.

Le but des chondroprotecteurs contre la douleur dans l'articulation des os est très efficace dans les premiers stades de la maladie. L'effet thérapeutique maximal est atteint avec une approche intégrée du problème. Les moyens les plus courants de ce groupe incluent Teraflex, Artra, Don, le sulfate de chondroïtine et d’autres. Dans les maladies des grosses articulations, des manipulations locales et des injections d'anti-inflammatoires peuvent être utilisées avec succès. Ce type de traitement donne un effet rapide mais assez durable.

Les inhibiteurs sélectifs sont une nouvelle génération d'anesthésiques. Ils améliorent rapidement l’état du patient associé à une douleur aux genoux et aux coudes. Mais vous ne pouvez pas les prendre sans la permission d'un médecin, car ils ont des effets indésirables de nature cardiovasculaire. Celebrex est considéré comme le moins dangereux. Pour réduire l’inconfort, Tylenol ou Acetaminophen est recommandé. La base de ces fonds - le paracétamol habituel, qui a un effet analgésique, antipyrétique, mais il est mauvais pour le foie.

En cas de douleur intense et prolongée dans les articulations, dont les causes sont associées à une inflammation des tissus, lorsque les AINS ne donnent pas le résultat souhaité, le patient a besoin d'antalgiques plus puissants. Il est impossible de les obtenir sans ordonnance spéciale d'un médecin et de les utiliser trop longtemps. La consommation incontrôlée d’opioïdes entraîne une dépendance, une somnolence et des problèmes de fauteuil. Par conséquent, pour les patients souffrant de douleur intense et utilisant de tels groupes de médicaments pour soulager la maladie, le contrôle de spécialistes est nécessaire.

Physiothérapie

Lorsque les médicaments n'apportent pas de soulagement, toutes les articulations sont douloureuses et que vous ne savez pas quoi faire, le médecin vous prescrit de la physiothérapie. En association avec un traitement conservateur, ils aident à rétablir la mobilité des membres, à renforcer les tissus musculaires et cartilagineux et à stabiliser la fonction articulaire.

Les méthodes les plus efficaces:

  • ultrasons et stimulation électrique;
  • thérapie par le froid et la chaleur;
  • traitement au laser.

Avec l'arthrite, le traitement au laser est le plus souvent utilisé. Sous l'influence du rayon infrarouge dans l'articulation touchée, la circulation sanguine est améliorée, la nutrition tissulaire est normalisée, la sensibilité des terminaisons nerveuses est réduite et le processus inflammatoire est éliminé. Il est possible d'effectuer des procédures quotidiennement, la durée est de 8-10 minutes. Un cours comprend jusqu'à 15 sessions, en fonction de la gravité de la pathologie.

L’essence de la thérapie magnétique réside dans l’impact sur le point sensible des ondes électromagnétiques qui chauffent localement le cartilage, les ligaments et les muscles. Cela aide à se débarrasser rapidement du gonflement du foyer inflammatoire, normaliser la structure des composés du cartilage.

Si vous avez besoin d'améliorer la nutrition et l'irrigation sanguine des ligaments endommagés, du cartilage, une thérapie par ultrasons vous aidera. Grâce à ce type de physiothérapie dans les tissus, les processus métaboliques et la sortie de fluide sont accélérés, la régénération se déroule plus rapidement, la respiration cellulaire augmente. La durée du traitement est de 10 à 12 interventions pouvant être reçues quotidiennement, pendant 10 minutes.

Remèdes populaires

Si vous connaissez votre diagnostic avec certitude, le recours aux médecines alternatives peut être pleinement justifié. Pour lutter contre la pathologie peut être à l'aide de décoctions à base de plantes, des compresses, des frottements et des bains. Solutions salines appropriées, feuille de laurier, châtaignes, vinaigre de cidre, kérosène, miel et autres ingrédients improvisés.

Pour utiliser en pratique les recettes des guérisseurs, il est nécessaire de les coordonner avec votre médecin. Il évaluera la compatibilité des méthodes de la "grand-mère" avec les médicaments, éliminera les risques de complications et l'efficacité des remèdes populaires.

Mesures préventives

Toute maladie est plus facile à prévenir que de s’engager dans son traitement. Mesures préventives:

  1. L'activité physique permettra aux muscles et aux tendons de rester toujours en forme, de normaliser le poids et d'éviter les charges excessives sur les articulations osseuses. Si vous ajoutez à cette bonne nutrition, le rejet des mauvaises habitudes, il est peu probable que la douleur aux genoux se fasse sentir.
  2. Renforcement de l'immunité, dans le cadre de la prévention de l'inflammation. Le fait d'éviter l'angine de poitrine ou une maladie respiratoire réduira le risque de développer un rhumatisme ou une polyarthrite rhumatoïde.
  3. En raison d’une prédisposition génétique aux modifications dégénératives de la structure du tissu cartilagineux, il est nécessaire de subir régulièrement des examens de routine des spécialistes. Cela permettra d'identifier le problème au début et de commencer le traitement à temps.
  4. Il est important de surveiller votre alimentation afin de ne pas prendre de poids. Vous devez boire suffisamment d’eau propre chaque jour pour pouvoir renouveler le liquide articulaire et éviter le frottement des structures osseuses. Si vous surveillez attentivement l'état de santé, vous ne rencontrerez aucun problème d'articulation.

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie bien remplie...
  • Vous vous inquiétez de la gêne, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisiez ces lignes - elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Douleurs articulaires - causes, régime alimentaire et traitement

Douleur articulaire

Douleurs aux articulations à différents âges, plus souvent chez les femmes que chez les hommes. La douleur ne peut se manifester que la nuit ou être constamment gênante, être lancinante ou très forte - dans tous les cas, la douleur aux articulations cause beaucoup de problèmes à une personne.

Des douleurs articulaires peuvent survenir lors de maladies inflammatoires des articulations (arthrite), de troubles métaboliques ou dystrophiques (arthrose), de maladies des tissus mous entourant l’articulation et de diverses maladies allergiques et infectieuses, de maladies du sang, des organes internes, des systèmes nerveux et endocrinien.

Causes des douleurs articulaires

Douleur articulaire - en tant que manifestation d'une intoxication générale du corps. Avec diverses maladies aiguës (par exemple, grippe, mal de gorge) et chroniques (amygdalite chronique, cholécystite, etc.), des douleurs volatiles peuvent survenir périodiquement dans l'une ou l'autre articulation. C’est l’une des manifestations de l’intoxication générale (empoisonnement) du corps. Ces douleurs diminuent ou disparaissent généralement avec le traitement efficace de la maladie sous-jacente.

Douleurs articulaires pour l'arthrite

Lorsqu’une inflammation de l’articulation (arthrite) se produit, la douleur est aggravée par l’immobilité prolongée de l’articulation. Ils s'intensifient tard le soir et le matin et obligent le patient à bouger pour soulager la douleur. Ce sont les douleurs dites "inflammatoires", leur apparition est associée à l'accumulation dans la cavité articulaire des produits de l'inflammation, irritant les terminaisons nerveuses.

Le traitement des douleurs articulaires dans l'arthrite vise à éliminer l'inflammation de l'articulation (antibiotiques, hormones glucocorticoïdes, etc.) et à renforcer les défenses de l'organisme. Après avoir enlevé l'inflammation, la douleur diminue également. Pour soulager la douleur intense, divers anesthésiques et gonflements des tissus sont utilisés, notamment des médicaments à usage externe, ainsi que des procédures de physiothérapie.

Douleur articulaire dans le rhumatisme articulaire aigu

La polyarthrite rhumatismale survient généralement après une angine ou une grippe. La maladie commence sévèrement avec une forte fièvre. Les articulations (généralement larges) sont touchées symétriquement, elles sont gonflées et très douloureuses au toucher. La douleur disparaît après la prescription du traitement anti-inflammatoire (antibiotiques, anti-inflammatoires non spécifiques).

La cause du développement de la polyarthrite rhumatoïde n’est pas entièrement comprise. Le plus caractéristique est la progression lente et progressive de la maladie. Un gonflement, une raideur et une douleur modérément prononcée affectent d’abord les petites articulations de la main et du pied, puis les articulations plus grosses (genou, épaule, hanche) sont impliquées dans le processus. Les articulations changent de forme, les muscles qui les entourent se dessèchent (atrophie). Les douleurs deviennent permanentes et inquiètent beaucoup les patients.

La douleur et le gonflement sont réduits après avoir pris des anti-inflammatoires non spécifiques - AINS, y compris des agents topiques. Si les AINS n'apportent pas de soulagement, une hormonothérapie (prednisone) est également prescrite pour l'adhérence des organes internes et l'état grave général. Les hormones sont utilisées dans des cas extrêmes, lorsque toutes les autres possibilités ont été épuisées. En cas de douleur intense, une articulation est placée sur l'articulation, fixant le membre dans une position confortable pour le patient. La douleur est également soulagée par la chaleur.

Douleur articulaire dans l'arthrose

En cas de troubles dystrophiques au niveau des articulations (arthrose) pouvant survenir après une lésion articulaire ou chez les personnes âgées à la suite de troubles métaboliques, l'intensité de la douleur dans l'articulation est généralement faible, elle augmente avec l'exercice, en particulier en fin de journée, et disparaît la nuit ou au repos. Il s’agit d’un type de douleur «mécanique». Il se produit lorsque la gaine des articulations est stimulée mécaniquement par les sels formés lors du déséquilibre.

Pour soulager la douleur en cas d'arthrite, l'articulation touchée doit être périodiquement reprise. Les analgésiques réchauffent également les articulations (compresses chauffantes, bains, paraffine, ozocérite, saleté). Les médicaments analgésiques (paracétamol, diclofénac) sont également utilisés. L'application locale du médicament est efficace, par exemple, Voltaren Emulgel.

Des massages et des exercices spéciaux qui renforcent les muscles et réduisent la charge sur les surfaces articulaires contribuent également à soulager la douleur.

Douleur articulaire fonctionnelle

Sous stress et charges nerveuses, des douleurs articulaires fonctionnelles peuvent survenir. Ils ont un rythme indéfini et une intensité différente, ils peuvent augmenter avec le stress mental et émotionnel et disparaître pendant le sommeil. Ces douleurs ne diminuent pas en raison des analgésiques et des procédures physiothérapeutiques, mais peuvent résulter de l’utilisation de sédatifs ou de la modification des conditions de travail et de vie.

Les douleurs fonctionnelles sont dues à des troubles circulatoires transitoires des articulations (spasmes des vaisseaux sanguins résultant d'une tension nerveuse). Il est important de garder à l'esprit que la douleur dans les articulations n'est pas toujours un signe de la maladie de l'articulation, mais bien souvent une maladie systémique (les lésions articulaires ne sont que l'une des manifestations de la maladie).

Afin de déterminer la cause de la douleur dans l'articulation et de prescrire le traitement approprié dans chaque cas particulier, il est nécessaire de consulter un spécialiste qualifié.

En outre, la douleur dans les articulations peut être un symptôme des maladies suivantes:

Traitement des douleurs articulaires

Le manque d'activité physique pendant la journée de travail est la marque du travail de bureau. Immobilité, séjour prolongé dans une position inconfortable provoquant une charge excessive des articulations et provoquant des douleurs, une gêne et une destruction progressive du cartilage. Par conséquent, il est conseillé aux employés de bureau de faire régulièrement de la gymnastique et de recevoir des fonds pour protéger et restaurer le cartilage, les chondroprotecteurs.

Avec l'apparition de douleurs constantes dans les articulations ne devrait pas engager l'autodiagnostic et l'auto-traitement. Il y a toujours le risque de mal évaluer le degré de dommage qui s'est produit, ce qui signifie provoquer le développement de complications et la chronisation du processus. Vous devriez absolument visiter une consultation spécialisée.

Pour les douleurs articulaires, vous devez contacter un traumatologue, un rhumatologue, un neurologue ou un vertébrologue. Seul un médecin qualifié, après un examen approfondi et tous les examens instrumentaux nécessaires, est en mesure d’établir avec précision le diagnostic et de prescrire un traitement adéquat.

Traitement de la douleur dans les articulations remèdes populaires

La plupart des remèdes populaires ne sont pas en mesure de résoudre les problèmes articulaires une fois pour toutes - ils ne peuvent que ralentir l'usure des tissus cartilagineux, c'est-à-dire avoir un effet préventif et non thérapeutique. Par exemple, la gélatine pour les articulations est utile dans la mesure où elle est elle-même un produit du traitement du tissu conjonctif et agit donc comme un «aliment» au collagène. Mais il existe quelques recettes réelles pour les douleurs articulaires.

Graisse animale

Porc, bœuf, mouton et même graisse de poulet - l’essentiel est qu’il soit frais, non salé et que sa quantité est suffisante pour couvrir tous les points douloureux. La graisse s’impose aux articulations, enroulez-les sur du polyéthylène (vous pouvez utiliser un film alimentaire élastique) et sur un foulard en laine.

Une fois tous les deux jours, la graisse est remplacée par une graisse plus fraîche, la compresse est conservée 24 heures sur 24 pendant une semaine, après quoi les sensations de douleur s'atténuent sensiblement. Il y a même des cas où les personnes ne pouvaient pas bouger à cause de fortes douleurs, et le traitement avec de la graisse les aidait à retrouver la joie de bouger.

Compresse coquille d'oeuf

Les coquilles d'œufs crus sont lavées à l'eau froide, séchées et broyées en poudre. Ensuite, mélangez-le avec du yogourt ou du lait en poudre dans un rapport 1: 1 (par exemple, 2 cuillères à soupe de poudre - 2 cuillères à soupe de yaourt). Le mélange est déposé directement sur le joint douloureux, recouvert d'une pellicule de plastique et recouvert d'un foulard en laine.

Le lendemain, la compresse change, et ainsi de suite tout au long de la semaine. Ensuite, vous devrez prendre une pause d'une semaine, puis un autre cours d'une semaine. L'effet de telles compresses viendra plus rapidement si vous prenez simultanément une coquille d'œuf avec du jus de citron - à propos de ce «complément alimentaire» fait maison est décrit dans l'une de nos publications.

Frottement d'iode

Un filet d'iode traditionnel avec des douleurs dans les articulations ne devrait pas aider, bien qu'un peu de soulagement apportera. Il existe un moyen plus efficace: l’iode et l’alcool pur sont mélangés en quantités égales, le mélange est versé dans de la verrerie et conservé au chaud pendant une journée.

La solution doit être brillante, presque transparente - ce signe indique sa disponibilité. Cuit signifie lubrifier les articulations deux fois par jour. Il n'est pas nécessaire d'appliquer des bandages chauffants sur le dessus. S'il n'y a pas d'alcool pur sous la main, une triple eau de Cologne fera l'affaire.

Compresse de kérosène et de sel

Un verre de sel est combiné à un demi-verre de moutarde sèche et du kérosène y est ajouté - juste assez pour former une pâte visqueuse. Il est frotté sur les articulations douloureuses et un bandage chaud est appliqué avec un châle de laine ou une serviette éponge. Il est recommandé d'effectuer cette procédure la nuit. Cela doit être répété jusqu'à ce que la douleur dans les articulations disparaisse.

Traitement conjoint avec cornichon au chou

Une bonne méthode, mais elle ne peut être utilisée que pendant les périodes où la choucroute est présente dans l'alimentation quotidienne. Il est mesuré dans la quantité de 1 cuillère à soupe. cuillère, diluée avec de l'eau (1/4 tasse) et boire ce "cocktail" 1-2 fois par jour pendant un mois. Vous pouvez également frotter le cornichon au chou non dilué directement dans les joints.

Quel genre de docteur traiter pour les douleurs articulaires

Médicaments contre les douleurs articulaires

Régime alimentaire pour douleurs articulaires

Besoins nutritionnels généraux pour les douleurs articulaires:

  • restriction glucidique, en particulier sucre;
  • réduction (maximum) de sel;
  • repas fractionnés et fréquents (5 à 6 repas par jour).

De plus, il faut exclure du régime alimentaire:

  • plats épicés et salés;
  • les extraits (bouillon fort, plats frits);
  • boissons fortes;
  • thé fort;
  • café

Les repas sont préparés sans sel, viande et poisson - bouillis ou légèrement grillés (après ébullition); les légumes doivent être bien bouillis.

Recommandations générales pour les maladies articulaires:

Questions et réponses sur les "douleurs articulaires"

Question: Bonjour! J'ai bientôt 62 ans. Je suis un coureur de marathon à long terme. Il y a quelques années, l'articulation de la hanche était très douloureuse. J'ai appelé une ambulance. Puis il était chez le thérapeute à la réception. Le médecin m'a donné une radiographie, mais la photo ne montre rien. La douleur elle-même avait disparu. Après cela, il arrive que les articulations soient douloureuses et que les coudes et les épaules soient traversés par eux-mêmes pendant deux ou trois jours. Et maintenant, littéralement en une semaine, la même histoire avec l'articulation de la hanche est répétée. Dieu merci, le troisième jour, l’articulation s’est calmée. Mais les douleurs souvent récurrentes au poignet, aux coudes, aux épaules et au cou ont commencé à perturber. L'urine a commencé à donner une teinte sombre. En outre, la gorge commençait périodiquement à faire mal - la douleur commençait lors de la déglutition. Je n'ai pas d'autres douleurs spéciales. Il y avait de la transpiration et un sentiment - qu'il faisait froid ou surchauffé. Il n'y a pas de problème d'appétit et de sommeil. Mais ce qui est le plus intéressant, c’est que l’inflammation de l’articulation du genou de la jambe gauche, il ya un an, a eu de graves conséquences. Le genou a littéralement enflé alors. Et maintenant, la forme du genou a repris et je cesse de boiter. Que me conseilles-tu?

Réponse: bonjour! Vous avez besoin d'un examen clinique complet.

Question: Après une piqûre de moustique ou un moucheron, la jambe de ma mère s’est enflée, après que les lotions aient disparu, mais le poids et la douleur sont entrés dans la cuisse à cause de ce que les nuits blanches, les rayons X et les injections n’ont changé en rien!

Réponse: bonjour! Peut-être que l'état de votre mère n'est pas directement lié à la morsure. Des douleurs et une lourdeur dans les jambes peuvent survenir pour diverses raisons: maladies du foie et des reins, pathologies des organes internes, maladies des articulations et de la colonne vertébrale, maladies du système cardiovasculaire, maladies neurologiques, infections (érysipèle, ostéomyélite).

Question: Bonjour, j'ai 61 ans, je suis chauffeur toute ma vie. Je garde le silence sur le bas du dos (professionnel), après une longue période sur mes jambes et en marchant, les muscles de ma jambe (brûlés, engourdis) de la hanche et presque au genou me font mal, l'obligeant à s'asseoir et à reposer ses jambes pendant un moment, tandis que les muscles sont très tendus et absents dans une certaine zone sensibilité, si vous attachez un objet froid au corps. De plus, avec un travail intensif, les articulations de la main droite sont douloureuses, même avec un peu de pression. Je frotte le gel Dolobene, mais je ne ressens aucune amélioration. Mes plaies sont-elles curables?

Réponse: bonjour! Vos problèmes doivent être adressés à un neurologue. Seul un examen direct permet d’évaluer le degré de faiblesse ou de force des jambes et de procéder aux tests nécessaires. Après cela, nommez un examen supplémentaire dans votre cas, probablement une IRM du lombo-sacré. Il faut également exclure la défaite des vaisseaux des jambes.

Question: Bonjour! J'ai 22 ans. Je veux consulter. Les articulations aux genoux me font mal, et toujours une à une (maintenant à gauche, puis à droite). Peut-être une fois par mois pour tomber malade, et peut-être pas une fois par semaine. Il semble ne pas gonfler, juste pleurnicher, tirant le sentiment. Mais parfois, la douleur est forte et se propage à la cuisse et au tibia. Il y a un sentiment que quelque chose interfère dans le genou. En marchant à propos de la douleur, j'oublie. Elle pratiquait le volleyball depuis plus de 10 ans. Elle s'est donc constamment rangée à genoux. Et sur un genou, il y avait une rupture de ligaments, qui, par l'omission du médecin, n'a pas été traitée et maintenant la jambe peut se redresser, les ligaments sont étirés. Et de l’autre côté, je ne sais pas pour quelle raison une croissance du cartilage qui s’était formée il y a de nombreuses années (alors le genou avait mal, il ne pouvait pas le plier complètement et le tenir debout aussi). Conseiller comment faire face à la douleur? Nurofenom barbouillé - ne aide pas. Est-ce la douleur due à des blessures passées ou peut-être d'autres raisons? Merci d'avance!

Réponse: bonjour! En fait, les onguents ne vont pas aider ici. Vous devez faire des joints MRT et se tourner vers l'orthopédiste.

Question: Bonjour! Après un mal de gorge, après 3 semaines, les articulations des coudes sont douloureuses. Pas fort, après quelque temps passé. Il y a une semaine, les mains ont commencé à faire très mal aux mains: les articulations des doigts et périodiquement la douleur cède le coude. Parfois des doigts engourdis. Ça fait mal d'appuyer sur l'os des doigts. Autres douleurs: aux genoux, les pieds ne dérangent pas. J'ai 23 ans. Je travaille tout le temps devant un ordinateur. Les maladies chroniques n'étaient pas. Héréditairement non prédisposé aux maladies des articulations, est-ce dû à un mal de gorge que j'avais eu? A remis le test sanguin au général. Le résultat est bon. Dis-moi, s'il te plaît, qu'est-ce que ça peut être?

Réponse: bonjour! Ce que vous décrivez peut être une manifestation du syndrome du tunnel (syndrome du canal carpien) - une condition dans laquelle un nerf est comprimé dans la région du canal du poignet (ce problème se produit souvent lorsque les articulations des mains sont stressées (en particulier, lors d'un travail prolongé avec le clavier et la souris)).. Il peut y avoir d'autres options: en effet, il est impossible d'exclure une connexion avec un mal de gorge transféré +, lorsque les articulations des mains sont atteintes, sont toujours examinées plus avant en termes de polyarthrite rhumatoïde. Pour clarifier le diagnostic des examens complémentaires, il est probable que vous devrez effectuer: un test sanguin biochimique pour le srb (protéine c-réactive), le RF - (facteur rhumatoïde), l'ASL-O - (antistreptolysine-O), une échographie du poignet, des radiographies des mains et du poignet.

Question: Bonjour. J'ai un tel problème: après l'accouchement (césarienne) après quelques mois, des douleurs aux articulations des jambes sont apparues. Au point que ça fait mal de se lever. Et aussi sur les mains. Lorsque vous prenez le bébé dans vos bras, vous avez peur de ne pas le laisser tomber. Dites-moi, s'il vous plaît, ce que c'est et si la douleur dans les articulations peut être associée à un manque de calcium.

Réponse: bon après-midi! Oui ça peut. Remplissez un cours d'examen clinique. Consulter un rhumatologue ou un thérapeute.

Question: Bonjour. Avec les charges, les articulations des épaules sont douloureuses (lorsqu’on soulève des haltères de 5 kg) et aussi les genoux (lorsqu’il court, il n’ya pas de poids excessif). Au repos, les articulations ne dérangent pas. Je suis allé chez un rhumatologue - on m'a conseillé de retirer mes amygdales (il y avait une amygdalite chronique) et ensuite, on a supposé que les articulations seraient restaurées. Les glandes enlevées début février jusqu'à la fin avril ne donnaient pas la charge. Deux semaines, je donne une petite charge - les articulations me font mal. La douleur n'est pas aiguë, tolérable, mais je veux m'en débarrasser et ne pas déclencher la maladie. Je ne sais même pas à quel médecin s'adresser - un thérapeute, un rhumatologue, un chirurgien?

Réponse: bonjour Ici, il est nécessaire d'exclure la polyarthrite rhumatoïde et l'arthrose. Par conséquent, il est préférable de faire appel à un rhumatologue et un orthopédiste pour procéder à une radiographie des articulations touchées, afin de subir des tests sanguins cliniques et biochimiques pour les tests rhumatismaux. Et selon les résultats des examens à subir un traitement.

Question: Patient: femme, 54 ans. Symptômes: une augmentation de l'articulation des mains sur l'index (la première articulation de l'index) et la même chose sur les jambes ainsi que sur les jambes, le pouce a commencé à se croiser avec l'index. Plus douleur accompagnante récurrente. Appelé par le thérapeute, passé les tests prescrits par le thérapeute, mais le thérapeute n'a rien trouvé. Ces symptômes ont commencé il y a environ 10 ans. Le traitement n'a pas été appliqué, car il n'y avait pas de diagnostic. Dis-moi, s'il te plaît, quel genre de m. la maladie et son traitement, et quel médecin consulter? Merci

Réponse: Vous devez consulter un rhumatologue pour un examen approfondi: tests rhumatismaux, CEC, séromucoïde, radiographie des articulations touchées. Seulement après avoir reçu les résultats de l'examen, le médecin établira un diagnostic précis et vous prescrira le traitement approprié.

Question: Bonjour, je voudrais clarifier cette question: mon mari a 20 ans. Enfant, il avait mal à la gorge. Après avoir eu la maladie, ses jambes lui ont refusé. Il ne pouvait plus se lever, il était seulement couché, mais tout s'est bien passé. Il se relève, mais maintenant, il est tourmenté par la douleur. articulations du genou, dit comme si ses jambes ne sont pas les siennes, interfèrent avec lui, il ne dort pas bien la nuit, tour à tour. Il a rejoint l'armée, il est allé voir un rhumatologue, on lui a prescrit un instantané des articulations de la main. Pouvez-vous s'il vous plaît me dire si cela peut être un rhumatisme? Quelles sont les prescriptions du médecin dans cette situation? Les résultats ECG sont propres. Merci d'avance

Réponse: Cela peut être à la fois une manifestation de rhumatisme et d'arthrose. Le médecin effectuera tous les examens nécessaires? CEC, ASL-O, séromukoïde, CRP, rayons X des articulations touchées. Ce n'est qu'après avoir reçu les résultats de l'examen qu'un diagnostic précis sera établi et qu'un traitement approprié sera prescrit.

Whine joints. Causes et quoi faire?

Beaucoup de gens connaissent l'état où les articulations font mal. Le plus souvent, cette sensation désagréable survient à l'automne ou en raison du changement de temps. Ainsi, la majorité des patients parlent de maladies sans comprendre les différences entre l'arthrite, l'arthrose et les autres lésions des articulations. Certains sont fermement convaincus que "les os leur font mal à cause de la vieillesse", d'autres font tout pour laver le sel du corps.

Une visite chez le médecin est reportée - tout le monde se soigne lui-même. Ayant appris, par exemple, que la voisine a résisté à des douleurs articulaires en s'échauffant, la femme s'empresse d'utiliser la même méthode et... tombe sur un lit d'hôpital avec aggravation et détérioration. Et le fait est qu'ils ont différentes maladies...

L'arthrite et l'arthrite ne sont pas la même chose et nécessitent donc des approches complètement différentes. Mais pour faire le diagnostic correct, pourquoi les douleurs articulaires, ne peut être qu'un médecin, et après l'examen, les rayons X, les ultrasons et les analyses de sang.

Arthrite: invité de nuit

Comment cela se manifeste-t-il:

La patiente dit qu'au début, elle ne faisait même pas attention à la douleur qui se manifestait dans les phalanges des doigts et des orteils. Elle y vit des signes de rhume ou de fatigue. Cependant, la douleur n'a pas passé. Et au bout de quelques mois, les mains et les genoux ont commencé à se gêner et même à gonfler… La nuit, la douleur s'intensifiait, exacerbait comme un mal de dents, ne permettait pas de dormir.

La femme prit énergiquement des analgésiques, utilisa des remèdes traditionnels, mais la situation ne s’améliora pas, les articulations devinrent inactives, devinrent difficilement flexibles et il devenait de plus en plus difficile de bouger. Nestaraya, toujours une femme, a réalisé avec horreur que si elle ne demandait pas d'aide médicale, elle pourrait se transformer en une personne handicapée sans défense. Selon les résultats de l'enquête, l'arthrite a été diagnostiquée.

Quelle est la raison?

L'arthrite est appelée inflammation des tissus des articulations (avec la défaite de plusieurs articulations, cette maladie s'appelle déjà polyarthrite). La cause exacte de la polyarthrite rhumatoïde n'a pas encore été établie. On sait seulement que les infections chroniques déclenchent ce processus. Et cela devient la cause des dommages auto-immuns - l’immunité d’une personne comme si elle attaquait les tissus de ses propres articulations.

Dans ce cas, son rôle est joué ici et les troubles métaboliques. La lésion des articulations agit de manière symétrique des deux côtés (par exemple, les deux coudes ou les deux genoux). Une augmentation de la douleur est observée au repos. Le matin, le patient doit donc d'abord "diverger" pour réduire son inconfort. Mais sans traitement, les articulations continuent de s'effondrer.

Quelles sont les options de traitement?

La logique des patients est souvent la suivante: quel est le but du traitement si la polyarthrite rhumatoïde ne répond pas? Mais il ne prend pas en compte un facteur important: plus le processus inflammatoire est supprimé rapidement, moins les articulations en souffriront. Oui, en effet, éradiquer la cause ne réussira pas. Mais les médicaments modernes combattent avec succès l'inflammation elle-même.

La prochaine étape est la restauration de la mobilité articulaire avec l'utilisation d'une gymnastique spéciale et d'un massage. En ce qui concerne le traitement en spa, il peut être utile, même s’il faut être prudent. La thérapie par la boue, par exemple, est catégoriquement contre-indiquée!

Mais tous les types de bains (radon, sulfure, iodure-brome) sont fortement recommandés. La phonophorèse s’est également révélée très efficace (administration de médicaments par ultrasons).

D'autres types d'arthrite sont également connus. En plus de l'inflammation auto-immune elle-même, on peut également distinguer l'arthrite rhumatismale et l'arthrite purulente. Les maladies rhumatismales résultent de l'activité du streptocoque. Vous devez savoir que les rhumatismes affectent toujours le cœur ainsi que les articulations.

On peut suspecter sa présence de "douleur folle": ces douleurs sont fortes, mais elles passent assez rapidement (une articulation gêne pendant 2 jours au maximum). Donc, disons, aujourd'hui, nous avons «attrapé» le genou, demain - un coude de l'autre côté. Mais seul un test sanguin biochimique spécifique (test rhumatismal) peut révéler la maladie. Cette maladie peut être vaincue, mais cela nécessite un traitement prolongé avec divers médicaments antirhumatismaux.

Quant à l'arthrite purulente, elle commence par le fait que l'articulation est attaquée par des microbes (ils y arrivent en raison d'une blessure, de la circulation sanguine, etc.). La suppuration est accompagnée de fièvre, de la température, d'une douleur aiguë dans la région touchée et la douleur augmente à chaque mouvement.

Et cet état met déjà la vie en danger (peut-être l'apparition d'une septicémie) - une intervention chirurgicale urgente et un traitement aux antibiotiques sont nécessaires.

Plus d'informations sur la prévention de l'arthrite peuvent être trouvées ici.

Arthrose: destruction progressive

Comment cela se manifeste-t-il:

Le patient est un ancien danseur. La fatigue et la douleur dans les jambes sont habituées depuis longtemps à ne pas faire attention. Cependant, la douleur douloureuse et sourde dans les articulations a amené de plus en plus d'anxiété. Pendant le mouvement, l'effort physique, cela s'intensifiait, un resserrement désagréable apparaissait aux coudes et aux genoux.

Au début, pour laisser partir les problèmes, il suffisait de faire une courte pause. Cependant, il ne restait que des souvenirs de l'ancienne mobilité. Un médecin orthopédiste a révélé une arthrose chez une femme, c'est-à-dire dégénérescence progressive des articulations du cartilage.

Quelle est la raison?

Le travail de toute articulation dépend de la consistance des muscles, et les muscles eux-mêmes ainsi que de l'état général du système nerveux. Une défaillance des muscles entraîne des dommages minimes - après des opérations, des blessures, des maladies du cerveau, des maladies mentales et névrotiques, des surcharges.

Les microtraumatismes ont tendance à s'accumuler au fil des ans, le tissu cartilagineux est détruit, la douleur se manifeste et la mobilité est limitée. Les cartilages n'ont pas de terminaison nerveuse, alors au début, la destruction passe inaperçue, sans douleur. Il n’est pas rare qu’une personne voie un médecin lorsque le tissu cartilagineux n’est plus du tout. Chez les jeunes, le fluide articulaire qui recouvre le cartilage agit comme un lubrifiant, en le protégeant des frottements excessifs et des blessures.

Au fil des ans, la graisse collante perd progressivement sa viscosité. Le résultat est que les os, là où ils étaient recouverts d’articulations, commencent à se toucher, ils apparaissent rugueux et inégaux. Leurs frictions mutuelles augmentent et leur déplacement les uns par rapport aux autres s'accompagne d'un resserrement spécifique désagréable.

Cette maladie survient chez la plupart des personnes de plus de 60 ans, mais il est tout à fait possible de retarder son apparition. Cependant, on observe également de l'arthrose chez les très jeunes (en raison du sous-développement congénital des articulations), chez les moins de 30 ans et chez ceux qui se surchargent les articulations en raison des spécificités de leur métier et de leurs caractéristiques professionnelles (danseurs de ballet, déménageurs, athlètes ou thérapeutes).. En outre, l'arthrose des jambes est très fréquente chez les personnes en surpoids (augmentation du stress articulaire).

Quelles sont les options de traitement?

Les articulations douloureuses ont tendance à grossir. Par conséquent, il est facile de détecter les changements externes: il est nécessaire de mesurer les deux articulations avec un ruban à mesurer, puis de comparer les résultats obtenus (le membre avec l'articulation malade est plus large et le diamètre plus grand).

Il est très important de consulter le chirurgien orthopédique le plus tôt possible, qui déterminera le traitement visant à améliorer l'apport sanguin et à restaurer la vitalité et la mobilité des articulations. Et le sel n'a rien à voir avec. Bien sûr, il peut y avoir des calcifications (dépôts de sels de calcium) dans les ligaments et les points d'attache des tendons - dans toutes les zones où l'élasticité doit être maintenue.

Mais cause de l'arthrose, ces dépôts ne le sont pas. Un bon effet est obtenu par thérapie par la boue, thérapie magnétique, thérapie au laser. Bon effet et a l'eau de mer.

Avec l'arthrite et l'arthrose, il est très important de bien manger. Le fait que vous puissiez manger et ce que vous ne pouvez pas lire ici

Il n'y a pas si longtemps, la crème pour les articulations Artropant est apparue sur le marché. Il aide à traiter l'arthrite et l'arthrose, soulage l'enflure et la douleur aux articulations. Lire la suite ici.

Regardez une vidéo sur la façon de se débarrasser des douleurs articulaires.

Vous pouvez exprimer votre opinion sur l'article dans les commentaires.