Traitement médicamenteux traditionnel de la neuropathie diabétique et méthodes auxiliaires

Les principales directions de traitement sont l’impact sur la principale cause de polyneuropathie du diabète sucré - une glycémie élevée. En outre, il est recommandé de se débarrasser des facteurs de risque - tabagisme, alcoolisme, taux de cholestérol élevé, hypertension artérielle.

Il est possible de réduire le taux de sucre dans le sang en utilisant un régime comprenant une faible quantité de glucides simples, un traitement à l'insuline et des pilules pour normaliser le métabolisme des glucides. Un régime d'administration intensifié d'insuline, associant des médicaments à action prolongée et à action brève, contribue à réduire de près de 60% le risque de polyneuropathie par rapport à l'administration traditionnelle.

Avec le diabète de type 2, Siofor, Glucophage, Diabeton et Piglar ont une bonne efficacité. Si vous utilisez des comprimés, il n’est pas possible de compenser une glycémie élevée; par conséquent, l’insuline doit être associée au traitement. Il est important que le taux d'hémoglobine glyquée dès les premiers stades du diabète n'augmente pas plus de 7%.

Une telle correction réduit dans la plupart des cas la douleur, améliore l’état général des patients et les caractéristiques fonctionnelles des fibres nerveuses.

Le dysfonctionnement métabolique dans le diabète sucré s'accompagne d'un niveau accru de formation de radicaux libres avec une activité antioxydante réduite de leurs propres systèmes. Cela se manifeste par la destruction des fibres nerveuses et de la paroi interne des vaisseaux sanguins.

Les préparations à base d'acide alpha-lipoïque préviennent la détérioration de la nutrition nerveuse, ce qui réduit les plaintes de douleurs et de brûlures aux jambes des patients et contribue à une sensibilité accrue selon l'électroneuromyographie.

Les médicaments les plus courants à base d'acide thioctique sont Espa-Lipon, Berlition, Thiogamma. Leur utilisation est justifiée pour:

  • empêcher la glycation de l'hémoglobine et la privation d'oxygène des tissus;
  • améliorer la fonction cérébrale;
  • restauration de la circulation sanguine dans les membres inférieurs.

L’avantage de l’acide alpha-lipoïque est le suivant: bonne tolérance, amélioration de la qualité de vie des diabétiques, métabolisme des glucides, réduction des manifestations de l’hépatose graisseuse. Les premières manifestations de l'effet thérapeutique surviennent après un mois d'utilisation. Le taux minimum est de trois mois. Après un mois ou trois, le cours doit être répété.

L'introduction de préparations vitaminées aide:

  • améliorer la transmission des impulsions entre les cellules nerveuses et des nerfs aux muscles;
  • ralentir la destruction des neurones et la combinaison de protéines avec du glucose;
  • activer des enzymes qui régulent le métabolisme des protéines et des graisses;
  • assurer la formation de neurotransmetteurs (sérotonine, noradrénaline, dopamine);
  • assimiler le glucose par les neurones;
  • stimuler la formation de sang;
  • restaurer la gaine de myéline;
  • réduire la douleur.

Habituellement, pendant les deux premières semaines, des injections de «Neurobion» ou «Milgamma» sont utilisées, puis elles sont transférées dans des préparations en comprimés pendant au moins un mois. Pendant un an, les diabétiques sont prescrits de 2 à 4 cours.

Il a été établi que, dans le diabète, les analgésiques conventionnels et les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont inefficaces.

Les analgésiques de première intention comprennent les antidépresseurs: amitriptyline, venlafaxine, relaxants musculaires et anticonvulsivants, Gabalin, Lyrics. Les antidépresseurs inhibent la recapture de la noradrénaline, ce qui entraîne une diminution des sensations de brûlure et de douleur fulgurante. Avec la dépression, l'effet analgésique est plus fort.

Les relaxants musculaires sont prescrits principalement en présence de spasmes musculaires. Pour la neuropathie, Sirdalud, Baclofen et Mydocalm sont utilisés. Ils améliorent la circulation sanguine dans les muscles, soulagent la douleur dans les jambes et le dos, préviennent les perturbations ischémiques tout en réduisant la circulation sanguine.

L'action anticonvulsive est exprimée dans le complexe de magnésium et de vitamine B6, mais la gabaline est la plus efficace. Il améliore le sommeil des patients, leur état mental et physique réduit la douleur.

En cas d'efficacité insuffisante des remèdes ci-dessus, des analgésiques puissants, la nalbuphine et le tramadol, sont recommandés aux patients. Les analgésiques, qui réduisent l’intensité de la douleur également au niveau du cerveau, ne constituent pas une alternative, mais ne provoquent pas de dépendance. Katadolon, l'un des représentants, aide à normaliser le sommeil, les émotions et à améliorer l'activité du patient.

Physiothérapie pour la neuropathie diabétique

Sans drogue signifie pour les membres inférieurs:

  • massage Il est principalement utilisé sous forme de segment (dans la région lombaire) ou d’acupuncture en des points biologiquement actifs. Les procédures locales ne sont prescrites que si la peau des pieds est inchangée. Avec la menace des ulcères diabétiques, frotter la peau est absolument contre-indiqué. Le plus souvent, les procédures sont recommandées pour la prophylaxie ou aux stades les plus précoces;
  • physiothérapie. L'utilisation de magnésium ou de novocaïne est utilisée pour soulager la douleur par électrophorèse, ainsi que pour la thérapie magnétique et laser et la stimulation nerveuse. Des améliorations de la saturation en oxygène des tissus peuvent être obtenues par des séances d’oxygénation hyperbare. Certains patients répondent bien à l'acupuncture.

Plus d'informations dans notre article sur le traitement de la neuropathie diabétique.

Lire dans cet article.

Traitement de la neuropathie diabétique

Les principales directions de traitement sont l’impact sur la principale cause de polyneuropathie du diabète sucré - une glycémie élevée. En outre, il est recommandé de se débarrasser des facteurs de risque de progression des troubles neurologiques - tabagisme, alcoolisme, taux de cholestérol élevé, hypertension artérielle.

Les antioxydants, les vitamines et les agents pour améliorer le métabolisme des tissus ont un effet positif. La douleur neuropathique peut être soulagée avec des médicaments neurotropes. La physiothérapie est utilisée aux premiers stades et en prophylaxie.

Et voici plus d'informations sur la neuropathie diabétique des membres inférieurs.

Compensation du diabète

L'augmentation de la teneur en sucre déclenche toute une chaîne de réactions pathologiques. Ils contribuent aux dommages causés aux fibres nerveuses à presque tous les niveaux. Par conséquent, toutes les mesures thérapeutiques visent à réduire le taux de glucose.

Ceci peut être réalisé avec l'aide d'un régime avec une faible quantité de glucides simples, d'insulinothérapie et de comprimés pour la normalisation du métabolisme des glucides. Un régime d'administration intensifié d'insuline, associant des médicaments à action prolongée et à action brève, contribue à réduire de près de 60% le risque de polyneuropathie par rapport à l'administration traditionnelle.

Dans le diabète de type 2, une bonne efficacité a été observée chez Siofor, Glucophage, Diabeton et Piglar. Si vous utilisez des comprimés, il n’est pas possible de compenser une glycémie élevée; par conséquent, l’insuline doit être associée au traitement.

Il est important que le taux d'hémoglobine glyquée dès les premiers stades du diabète ne dépasse pas 7%. Une telle correction réduit dans la plupart des cas la douleur, améliore l’état général des patients et les caractéristiques fonctionnelles des fibres nerveuses.

Acide thioctique

Les troubles métaboliques du diabète sucré s'accompagnent d'une augmentation du niveau de formation de radicaux libres et d'une réduction de l'activité antioxydante de ses propres systèmes. Cela se manifeste par la destruction des fibres nerveuses et de la paroi interne des vaisseaux sanguins.

Les préparations à base d'acide alpha-lipoïque préviennent la détérioration de la nutrition nerveuse, ce qui réduit les plaintes de douleurs et de brûlures aux jambes des patients et contribue à une sensibilité accrue selon l'électroneuromyographie.

Les médicaments les plus courants à base d'acide thioctique: "Espa-Lipon", "Berlition", "Thiogamma". Leur utilisation est justifiée pour:

  • empêcher la glycation de l'hémoglobine et la privation d'oxygène des tissus;
  • améliorer la fonction cérébrale;
  • restauration de la circulation sanguine dans les membres inférieurs.

Les premières manifestations de l'effet thérapeutique surviennent après un mois d'utilisation. Le taux minimum est de trois mois. Après un mois ou trois, l'introduction d'acide thioctique devrait être répétée.

Vitamines

Les patients souffrant de diabète sucré présentent dans la plupart des cas des carences en vitamines, ce qui rend les fibres nerveuses plus vulnérables aux troubles métaboliques. L'introduction de préparations vitaminées aide:

  • améliorer la transmission des impulsions entre les cellules nerveuses et des nerfs aux muscles;
  • ralentir la destruction des neurones et la combinaison de protéines avec du glucose;
  • activer des enzymes qui régulent le métabolisme des protéines et des graisses;
  • assurer la formation de neurotransmetteurs (sérotonine, noradrénaline, dopamine);
  • assimiler le glucose par les neurones;
  • stimuler la formation de sang;
  • restaurer la gaine de myéline;
  • réduire la douleur.

Il est prouvé que l'introduction isolée de vitamines est moins efficace que l'utilisation de médicaments complexes. Habituellement, pendant les deux premières semaines, des injections de «Neurobion» ou «Milgamma» sont utilisées, puis elles sont transférées dans des préparations en comprimés pendant au moins un mois. Pendant un an, les diabétiques sont prescrits de 2 à 4 cours.

Comprimés antidouleur neurotropes

La douleur insupportable et constante dans la neuropathie nuit considérablement au bien-être des patients et son élimination contribue à normaliser le fonctionnement de tout le système nerveux. Il a été établi que les analgésiques conventionnels et les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont inefficaces.

Les analgésiques de première intention comprennent les antidépresseurs: amitriptyline, venlafaxine, relaxants musculaires et anticonvulsivants, Gabalin, Lyrics. Les antidépresseurs inhibent la recapture de la noradrénaline, ce qui entraîne une diminution des sensations de brûlure et de douleur fulgurante.

Il est prouvé qu'un tel effet se manifeste dans tous les cas, mais pendant la dépression, l'effet analgésique est plus fort.

Les relaxants musculaires sont prescrits principalement en présence de spasmes musculaires. Pour la neuropathie, Sirdalud, Baclofen et Mydocalm sont utilisés. Ils améliorent la circulation sanguine dans les muscles, soulagent la douleur dans les jambes et le dos, préviennent les perturbations ischémiques tout en réduisant la circulation sanguine.

L'action anticonvulsive est exprimée dans le complexe de magnésium et de vitamine B6, mais la gabaline est la plus efficace. Il améliore le sommeil des patients, leur état mental et physique, réduit la douleur.

En cas d'efficacité insuffisante des remèdes ci-dessus, des analgésiques puissants, la nalbuphine et le tramadol, sont recommandés aux patients.

Les analgésiques, qui réduisent l’intensité de la douleur également au niveau du cerveau, ne constituent pas une alternative, mais ne provoquent pas de dépendance. L'un des représentants - "Katadolon" aide à normaliser le sommeil, le fond émotionnel, à améliorer l'activité du patient.

Moyens non médicamenteux pour les membres inférieurs

Le traitement de la polyneuropathie diabétique est un processus long et pas toujours réussi. Par conséquent, il est complété par des facteurs physiques.

Massages

Il est principalement utilisé sous forme de segment (dans la région lombaire) ou d’acupuncture en des points biologiquement actifs. Les procédures locales ne sont prescrites que si la peau des pieds est inchangée. Avec la menace des ulcères diabétiques, frotter la peau est absolument contre-indiqué. Le plus souvent, les procédures sont recommandées pour la prophylaxie ou au tout début du développement de la neuropathie diabétique.

Physiothérapie

L'utilisation de magnésium ou de novocaïne est utilisée pour soulager la douleur par électrophorèse, ainsi que pour la thérapie magnétique et laser et la stimulation nerveuse. Des améliorations de la saturation en oxygène des tissus peuvent être obtenues par des séances d’oxygénation hyperbare. Certains patients répondent bien à l'acupuncture.

Et voici plus sur le pied diabétique.

La polyneuropathie diabétique se produit et progresse dans le contexte de taux de glucose chroniquement élevés. Par conséquent, pour son traitement, il est important de normaliser les principaux indicateurs du métabolisme des glucides. Pour améliorer la conductivité neuromusculaire et augmenter la sensibilité, les vitamines B et l'acide thioctique, le massage et la physiothérapie sont utilisés. Le soulagement de la douleur est possible avec l'aide d'antidépresseurs, d'anticonvulsivants.

Vidéo utile

Voir la vidéo sur le traitement de la neuropathie diabétique:

Polyneuropathie des membres inférieurs: traitement, médicaments

La polyneuropathie des membres inférieurs est un problème humain courant. Beaucoup de gens connaissent la sensation de froid, les pieds froids, les engourdissements et les rampements sur les jambes, les crampes dans les muscles du mollet. Et tout cela n'est rien d'autre qu'une manifestation de polyneuropathie des membres inférieurs. Et malheureusement, pas toujours, avec ces symptômes, une personne a besoin d'aide médicale. Pendant ce temps, la polyneuropathie ne dort pas et progresse lentement. Les muscles s'affaiblissent progressivement, la démarche est perturbée, il se produit des changements trophiques de la peau. À ce stade, la maladie devient plus difficile à vaincre mais reste possible. L'objectif principal dans le traitement de cet état est que la médecine moderne se concentre sur le traitement médicamenteux en combinaison avec les techniques de physiothérapie. Dans cet article, nous allons parler de médicaments qui peuvent éliminer ou atténuer les symptômes de la polyneuropathie des membres inférieurs.

À de nombreux égards, le traitement de la polyneuropathie dépend de la cause immédiate de la maladie. Par exemple, si la cause est l'abus d'alcool, vous devez d'abord abandonner complètement l'utilisation de boissons alcoolisées. Si le diabète est à la base de la maladie, vous devez parvenir à une diminution du taux de sucre dans le sang pour redevenir normal. Si la polyneuropathie est le plomb, vous devez arrêter le contact avec le plomb, etc. Cependant, étant donné que différents types de polyneuropathie entraînent des processus pathologiques similaires dans les fibres nerveuses elles-mêmes, il existe également une approche générale du traitement de cette affection. Cette approche repose sur le fait qu'en cas de polyneuropathie des membres inférieurs, les nerfs les plus longs du corps souffrent de facteurs néfastes et que la gaine externe de la fibre nerveuse ou son noyau interne, l'axone, sont détruits. Pour éliminer les symptômes de la polyneuropathie, il est nécessaire de restaurer la structure de la fibre nerveuse, d'améliorer son apport sanguin. Pour ce faire, utilisez une variété de drogues. En fonction de leur affiliation à un groupe chimique ou de la direction de leur action, il est courant de diviser les médicaments en plusieurs groupes:

  • médicaments métaboliques;
  • agents affectant la circulation sanguine;
  • des vitamines;
  • des analgésiques;
  • les moyens améliorant l'exécution d'une impulsion nerveuse.

Faisons connaissance plus en détail avec chaque groupe de drogues.

Agents métaboliques et de circulation sanguine

Ces groupes de médicaments sont parmi les plus importants dans le traitement de la polyneuropathie. Et dans la plupart des cas, le mécanisme d'action d'un médicament ne se limite pas, par exemple, à son effet métabolique. Presque toujours, le médicament agit dans plusieurs directions en même temps: il «combat» les radicaux libres, améliore la nutrition de la fibre nerveuse, favorise la circulation sanguine dans la région du nerf endommagé et favorise la guérison. En raison de cet effet multiforme, pas même deux, mais plusieurs oiseaux avec une pierre sont tués d'un coup! Mais il y a des pièges. Tous les médicaments métaboliques ne sont pas efficaces dans le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs. Parmi les remèdes, dont l'effet réducteur est le plus étudié, figurent les préparations d'acide thioctique, Actovegin, Instenon. Récemment, Cerebrolysin, Cytochrome C, Mexidol et Cytoflavine, Pantothenate de Calcium ont été de plus en plus utilisés dans le même but. Habituellement, la préférence est donnée à un seul médicament (le choix est basé sur la véritable cause de la polyneuropathie des membres inférieurs). Par exemple, dans la polyneuropathie diabétique, l’acide thioctique est le principal lutteur; Actovegin est préféré en cas d’athérosclérose oblitérante des vaisseaux du membre inférieur. Lors de la nomination de tout médicament métabolique, vous devez vous conformer aux conditions d'utilisation, car la récupération des fibres nerveuses est un processus long. C'est pourquoi, dans la plupart des cas, le médicament doit être pris pendant une longue période, au moins 1 mois, et plus souvent et plus longtemps. Parlons maintenant plus en détail de chacun des médicaments.

L'acide thioctique est un puissant antioxydant, son effet dans le traitement de la polyneuropathie est reconnu dans le monde entier. Il est nécessaire d'appliquer le médicament d'un mois à six ans. Tout d'abord, 14 à 20 jours, vous avez besoin d'une perfusion intraveineuse du médicament (à une dose de 600 mg par jour), puis vous pouvez passer au comprimé. Les mêmes 600 mg, mais sous forme de comprimés, sont pris une demi-heure avant les repas du matin. Pendant le traitement, il est important de comprendre que l'effet du médicament ne sera pas perceptible dans les premiers jours de l'administration. Cela n'indique pas un manque de résultat. Le médicament prend juste du temps pour éliminer tous les problèmes métaboliques au niveau des fibres nerveuses. L'acide thioctique est largement représenté sur le marché pharmaceutique: octolipène, acide alpha-lipoïque, berlithion, espa-lipon, thioctacide, neurolipon, thiogamma.

Actovegin est un produit dérivé du sang des veaux. N'ayez pas peur du mot "sang" dans ce cas. De Aktovegin, il ne reste que les composants les plus nécessaires de la masse cellulaire et du sérum. Dans ce cas, pour le traitement de Actovegin, il est nécessaire d’utiliser pour la première fois une goutte intraveineuse de 10 à 50 ml (la dose dépend de la gravité des symptômes de la polyneuropathie). Habituellement, les perfusions intraveineuses durent 10 à 15 jours, puis le patient poursuit son traitement sous forme de comprimés (2-3 comprimés 3 fois par jour) pendant encore 2-3 à 4 mois. L'effet complexe du médicament vous permet de traiter simultanément non seulement les nerfs périphériques, mais également les "problèmes" du cerveau, les vaisseaux des extrémités. À l'étranger Actovegin n'est pas utilisé aussi activement que dans les pays de la CEI et en Russie, et même interdit aux États-Unis et au Canada. Cela est principalement dû au fait que de nombreuses études sur son efficacité n'ont pas été menées.

Instenon est une préparation complexe contenant 3 ingrédients actifs. Il dilate les vaisseaux sanguins, a un effet activant sur les neurones et contribue à améliorer la transmission des impulsions entre eux. Il augmente le flux sanguin dans les tissus souffrant d'un manque d'oxygène. De ce fait, la nutrition des fibres nerveuses est améliorée et celles-ci «récupèrent» plus rapidement. L'effet donne bien entendu application: le contenu de la 1ère ampoule (2 ml) est injecté par voie intramusculaire chaque jour pendant 14 jours. À l'avenir, Instenon est pris par voie orale, sur 1 comprimé 3 fois par jour pendant 1 mois.

La cérébrolysine est une préparation protéique dérivée du cerveau du porc. Il est considéré comme un puissant médicament neurométabolique. Il suspend le processus de destruction dans les cellules nerveuses, augmente la synthèse de protéines à l'intérieur de celles-ci, est capable de les protéger des effets nocifs de diverses substances. La cérébrolysine a un effet neurotrophique prononcé, qui affecte favorablement le fonctionnement de tout le système nerveux. La cérébrolysine augmente les chances des cellules nerveuses de rester en vie malgré des carences nutritionnelles. L'administration intramusculaire et intraveineuse du médicament (5 ml et 10-20 ml, respectivement) est autorisée pendant 10-20 jours. Ensuite, faites une pause de 14 à 30 jours et, si nécessaire, répétez le cours.

Le pantothénate de calcium est un médicament qui stimule les processus de régénération, c’est-à-dire la restauration (guérison) des nerfs périphériques et pas seulement ceux-ci. Appliquez-le 1-2 comprimés 3 fois par jour en cours pendant 1 mois. Lentement mais sûrement, le médicament «corrigera» les défauts des membranes des nerfs, contribuant ainsi à restaurer leur fonction.

Mexidol (Mexicor, Meciprim, Neurox) est un puissant antioxydant. C'est un médicament qui agit au niveau de la membrane. Il contribue à la restauration de la structure normale des membranes des cellules nerveuses, assurant ainsi leur fonctionnement normal, car toutes les impulsions nerveuses sont conduites à travers la membrane. Mexidol augmente la résistance des cellules nerveuses aux effets négatifs stressants de l'environnement. La dose du médicament, la voie d'administration et la durée d'utilisation varient grandement, en fonction du niveau initial de troubles neurologiques. Si nécessaire, commencez par une injection intraveineuse ou intramusculaire de 5 ml, puis prenez des comprimés (125-250 mg 3 fois par jour). La durée totale du traitement est de 1,5-2 mois. Le médicament est bien toléré. Administré par voie intraveineuse, il peut provoquer des maux de gorge, le désir de tousser. Ces sensations disparaissent rapidement et se produisent rarement si le médicament est administré au goutte-à-goutte (dans une solution de chlorure de sodium à 0,9%), et non par ruissellement.

La cytoflavine est un autre médicament antioxydant complexe. En se complétant mutuellement, les composants du médicament améliorent le métabolisme énergétique des neurones, résistent à l'action des radicaux libres, aident les cellules à «survivre» dans les conditions de carence en nutriments. Pour le traitement, appliquez 2 comprimés 2 fois par jour une demi-heure avant les repas pendant 25 jours.

Bon nombre des médicaments antioxydants ci-dessus ne sont pas populaires, pour ainsi dire, dans le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs. Acide thioctique souvent utilisé, Actovegin. Les médicaments neurométaboliques restants sont plus souvent utilisés pour des «problèmes» du système nerveux central, mais il ne faut pas oublier qu'ils ont un effet positif sur la périphérie. Certains médicaments ont une légère "expérience" d'utilisation (par exemple, Mexidol) et tous leurs domaines d'influence ne sont pas bien compris.

La pentoxifylline (Vazonit, Trental) est le médicament le plus couramment utilisé pour améliorer la circulation sanguine dans les lésions des nerfs des membres inférieurs. Le médicament améliore la circulation sanguine dans les plus petits vaisseaux de l'ensemble de l'organisme en raison de leur expansion. Avec l'augmentation du flux sanguin vers les neurones, plus de nutriments sont ingérés, ce qui augmente les chances de guérison. Le schéma standard de la pentoxifylline est le suivant: par voie intraveineuse, 5 ml du médicament, préalablement dissous dans 200 ml d'une solution de chlorure de sodium à 0,9%, dans les 10 jours. Ensuite, des comprimés à 400 mg 2 à 3 fois par jour pendant 1 mois maximum. Pour la majorité des médicaments utilisés pour traiter la polyneuropathie, la règle suivante s'applique: faible gravité des symptômes - formes médicamenteuses en comprimés. Par conséquent, si les symptômes de la maladie ne sont pas nets, il est tout à fait possible de s’entendre avec un traitement mensuel écrit de pentoxifylline, en sautant les injections.

Vitamines

Le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs n'est jamais complet sans l'utilisation de vitamines. Les plus efficaces sont les vitamines B (B1, B6 et B12). Leur manque de nourriture en soi peut provoquer des symptômes de lésions nerveuses périphériques. Renforcer les effets les uns des autres, tout en appliquant ces médicaments contribuent à la restauration des membranes des nerfs périphériques, ont un effet anesthésiant, sont dans une certaine mesure des antioxydants. Les formes combinées (lorsque les trois vitamines sont incluses dans une seule préparation à la fois) sont préférables aux formes à un composant. Il existe des formes injectables et des comprimés. Certaines formes injectables (Milgamma, Kombilipen, KompligamV, Vitakson, Vitagamma) contiennent de la lidocaïne, qui renforce l'effet de soulagement de la douleur. Des médicaments tels que Neuromultivitis et Neyrobion contiennent un complexe «pur» de vitamines du groupe B sans lidocaïne. Dans le traitement plus souvent recourir à une combinaison de formes injectables de vitamines au début du traitement et sous forme de comprimés - à l'avenir. En moyenne, les vitamines B sont utilisées pendant au moins 1 mois.

Récemment, le médicament complexe Keltikan a été utilisé dans le traitement de maladies des nerfs périphériques. Ceci est un complément alimentaire. Il contient de l'uridine monophosphate, de la vitamine B12 et de l'acide folique. Le médicament fournit des composants de construction pour restaurer les membranes des nerfs périphériques. Appliquez Keltikan 1 capsule 1 fois par jour pendant 20 jours.

Analgésiques

Le problème de la douleur avec atteinte des nerfs des membres inférieurs n’a pas encore été résolu, puisqu’il n’existe pas de médicament à 100% pour ce symptôme. Cela dépend beaucoup de la véritable cause de la polyneuropathie. En conséquence, le besoin d'analgésiques est déterminé. Pour certains, ils seront essentiels, car la polyneuropathie ne permet pas à certains patients de dormir complètement. Et à quelqu'un, ils ne sont pas du tout montrés, car la polyneuropathie ne comporte aucun phénomène douloureux en soi.

Parmi les analgésiques, les anticonvulsivants et les antidépresseurs, les anesthésiques locaux, les opioïdes et les irritants topiques peuvent être utilisés. Il n’est pas surprenant que dans cette liste il n’y ait pas d’analgésiques banaux du type Analgin, Pentalgin et autres. Il a longtemps été prouvé que dans le cas de la polyneuropathie des membres inférieurs, ces médicaments n’ont aucun effet. Par conséquent, leur utilisation dans cette maladie est absolument inutile.

Les médicaments anticonvulsivants modernes utilisés pour traiter la douleur sont la gabapentine (tébantine, Neurontin, Gabagamma, Catena) et la prégabaline (Lyrica). Il leur faut du temps pour avoir un effet analgésique. Toute efficacité ne peut être jugée qu'après 7-14 jours d'utilisation, à condition que la dose maximale tolérée soit atteinte. A quoi ça ressemble en pratique? La gabapentine commence à être prise à la dose de 300 mg le soir. Le lendemain, 2 fois par jour, 300 mg le troisième jour, 300 mg 3 fois par jour, le quatrième, 300 mg le matin et l'après-midi et 600 mg le soir. Donc, en augmentant progressivement le dosage jusqu'à l'effet analgésique. À cette posologie devrait cesser et prendre 10-14 jours. Ensuite, la gravité de l'effet est évaluée. S'il est insuffisant, vous pouvez continuer à augmenter la dose (la dose maximale autorisée est de 3600 mg par jour). La prégabaline ne nécessite pas une sélection de dose aussi longue. La dose efficace de prégabaline varie de 150 à 600 mg par jour.

L'amitriptyline est l'un des antidépresseurs les plus couramment utilisés. Son rapport coût-efficacité optimal en a fait le médicament de traitement de départ le plus populaire pour la polyneuropathie. Commencez avec une dose minimale de 10-12,5 mg la nuit et augmentez progressivement la dose pour obtenir un effet analgésique. La dose requise est très individuelle: 12,5 mg suffiront à quelqu'un, et certains nécessiteront 150 mg. Si l'amitriptyline est mal tolérée, qu'elle provoque des effets indésirables, vous pouvez essayer de la remplacer par Ludomyil ou Simbaltu, Venlaksor.

La lidocaïne est utilisée dans les anesthésiques locaux. Auparavant, il n'y avait que la possibilité d'utilisation par voie intraveineuse. Cependant, sous cette forme, la lidocaïne provoquait souvent des troubles du rythme cardiaque et des fluctuations de la pression artérielle. À ce jour, trouvé un moyen de sortir. Un système d’application locale de lidocaïne à la zone la plus douloureuse sous forme de patch (Versatis) a été mis au point. Le pansement s'attache de manière fiable à la peau, ne provoque pas d'irritation, car les effets secondaires de l'application locale sont réduits à zéro. De plus, Versatis ferme certaines parties du corps, évitant ainsi une irritation supplémentaire de l'extérieur et réduisant ainsi la provocation de la douleur.

Des médicaments opioïdes sont utilisés (tramadol) dans les cas graves de douleur intense, qui ne peuvent être traités par les méthodes énumérées ci-dessus. La drogue essaie d’attribuer une courte période de temps pour ne pas causer de dépendance. Commencez avec ½ comprimé 2 fois par jour (ou 1 comprimé la nuit). Une semaine plus tard, si cela est nécessaire, la dose est augmentée à 2 comprimés par jour. Si le soulagement de la douleur n’est pas atteint, la dose continue d’être augmentée jusqu’à 2 comprimés 2 à 4 fois par jour. Pour réduire le dosage de tramadol, sans perdre l'effet analgésique, une combinaison de tramadol et de paracétamol (Zaldiar) a été créée. L'effet de 1 comprimé de Zaldiar est égal à 1 comprimé de Tramadol, tandis que 1 comprimé de Zaldiar contient beaucoup moins de Tramadol (37,5 mg contre 50 mg, respectivement). Ainsi, une réduction de la dose d'un opioïde est obtenue sans perte d'efficacité.

Lorsque la douleur avec polyneuropathie est plus ou moins localisée, il est possible d'appliquer topiquement une crème contenant de la capsaïcine (extrait de piment rouge). La capsaïcine provoque l’épuisement des impulsions douloureuses, c’est-à-dire qu’elle peut augmenter au début, puis disparaître. Voici l'intervalle où la douleur augmente, tous les patients ne sont pas en mesure de transférer, il existe donc une double attitude à l'égard de cette méthode de traitement de la douleur dans la polyneuropathie.

Souvent, les médicaments destinés à réduire le syndrome douloureux doivent être combinés pour obtenir un résultat. Mais cela ne devrait être fait que lorsque chaque médicament individuel (sous réserve de l'obtention du dosage approprié et du respect de la durée d'utilisation) ne produit pas d'effet.

Des moyens qui améliorent la conduite des impulsions nerveuses

Si, au cours de la maladie, des troubles sensoriels persistants (sa perte) entraînent une faiblesse musculaire, ces symptômes sont des indications pour la prescription d'agents anticholinestérases (agents améliorant la conductivité neuromusculaire). Même lorsqu'il existe des défauts dans la membrane des nerfs, ces médicaments contribuent au passage des impulsions à travers les zones non affectées restantes des nerfs. De ce fait, la force musculaire est restaurée et la sensibilité est rétablie. Et d'autres médicaments contribuent actuellement à la régénération des nerfs, de sorte que la force et la sensibilité musculaires restent intactes et sans l'utilisation d'anticholinestérases.

Les médicaments largement utilisés dans ce groupe sont Neyromidin, Amiridin, Axamon, Hyprigrix. Tous les médicaments sont identiques dans l'ingrédient actif principal. Il existe deux formes d'injection pour les cas avancés de polyneuropathie, ainsi que des comprimés. Pour prendre des médicaments plus souvent. Généralement prescrit 10-20 mg 2 à 3 fois par jour pendant 30 à 60 jours.

Comme vous pouvez le constater, la médecine moderne propose une très large gamme de médicaments pouvant affecter les symptômes de la polyneuropathie des membres inférieurs. Aucun d’entre eux n’est un «guerrier» en soi, mais dans le complexe, après avoir mobilisé la persévérance et la patience du patient, les médicaments aident à vaincre la maladie.

Traitement avec neuropathie des membres inférieurs

La neuropathie des membres inférieurs est une maladie grave du système nerveux. Son traitement consiste à utiliser divers médicaments, ainsi que de la physiothérapie, des procédures spéciales et de l'éducation physique.

Qu'est-ce que la neuropathie des membres inférieurs?

La neuropathie est une lésion des nerfs périphériques et des vaisseaux qui les nourrissent. Au début, cette maladie n’est pas inflammatoire, mais une névrite plus tardive peut s’y accumuler - une inflammation des fibres nerveuses. La neuropathie des membres inférieurs fait partie du groupe des polyneuropathies, qui reposent sur des troubles métaboliques, une ischémie des tissus, des dommages mécaniques et des réactions allergiques.

Par type de flux émis par la neuropathie:

Selon le type de processus pathologique dans les fibres nerveuses, la neuropathie peut être axonale (recouvre les processus des neurones - axones) et démyélinisante (s'étend aux gaines des fibres nerveuses). La pathologie symptomatique est:

  1. Sensoriel. Les symptômes et les troubles du syndrome de la douleur prédominent.
  2. Moteur. Il se manifeste principalement dans les troubles du mouvement.
  3. Végétatif. Il existe des signes de troubles végétatifs et trophiques.

Les causes de la pathologie sont variées. Ainsi, la forme diabétique est caractéristique des désordres métaboliques des neurones du diabète sucré. Toxique, alcool provoqué par un empoisonnement, une intoxication. Les autres causes possibles sont les tumeurs, la carence en vitamine C, l’hypothyroïdie, le VIH, les traumatismes, l’hérédité surchargée.

Troubles sensibles - le groupe principal de symptômes

Les manifestations de la pathologie dans les jambes peuvent être variées, elles dépendent souvent de la cause de la neuropathie. Si la maladie est causée par un traumatisme, les symptômes couvrent un membre. Dans le diabète, les maladies auto-immunes, les signes s'étendent aux deux jambes.

Les perturbations sensibles peuvent être si désagréables qu'elles provoquent des états dépressifs chez un patient.

Des troubles sensoriels se retrouvent dans tous les cas de neuropathie des membres inférieurs. Les symptômes sont généralement observés en permanence, ne dépendent pas de la position du corps, du mode de la journée, du repos, provoquent souvent de l'insomnie.

En plus des symptômes décrits, il existe souvent des perturbations de la sensibilité - lente reconnaissance du froid, de la chaleur, changement du seuil de la douleur, perte d'équilibre régulière due à une sensibilité plus faible des pieds. En outre, la douleur apparaît souvent - douloureuse ou coupante, faible ou littéralement intolérable, elles sont localisées dans la zone de la région nerveuse touchée.

Autres signes de la maladie

Au fur et à mesure que la pathologie des extrémités se développe, les fibres nerveuses motrices sont endommagées et d'autres troubles se rejoignent. Ceux-ci incluent des spasmes musculaires, des crampes fréquentes dans les jambes, en particulier chez les mollets. Si un patient rend visite à un neurologue à ce stade, le médecin constate une diminution des réflexes - genou, achille. Plus le réflexe est puissant, plus la maladie a évolué loin. Dans les dernières étapes, les réflexes tendineux peuvent être complètement absents.

La faiblesse musculaire est un signe important de neuropathie de la jambe, mais elle est caractéristique des stades avancés de la maladie. Au début, le sentiment d'affaiblissement des muscles est transitoire, puis il devient permanent. Aux stades avancés, cela se traduit par:

  • diminution de l'activité des membres;
  • difficulté à bouger sans soutien;
  • amincissement des muscles, leur atrophie.

Troubles végétatifs et trophiques - un autre groupe de symptômes de la neuropathie. Lorsque la partie végétative des nerfs périphériques est atteinte, les symptômes suivants se manifestent:

  • sur les jambes, les cheveux tombent;
  • la peau devient mince, pâle et sèche;
  • il y a des zones de pigmentation excessive;

Chez les patients atteints de neuropathie, les coupures et les écorchures aux jambes ne guérissent pas bien, elles s'infectent presque toujours. Ainsi, dans la neuropathie diabétique, les changements dans le trophisme sont si graves que des ulcères apparaissent, parfois le processus est compliqué par une gangrène.

La procédure de diagnostic de la pathologie

Un neurologue expérimenté peut facilement poser un diagnostic présomptif en fonction des symptômes décrits dans les paroles du patient et en fonction des signes objectifs disponibles - changements cutanés, altérations des réflexes, etc.

Les méthodes de diagnostic sont très diverses, en voici quelques unes:

La méthode de base pour diagnostiquer les problèmes de fibres nerveuses reste une simple technique d'électroneuromyographie - elle aide à clarifier le diagnostic.

Les bases du traitement de la neuropathie

Il est nécessaire de traiter cette maladie dans un complexe, nécessairement avec la correction de la pathologie sous-jacente. En cas de maladies auto-immunes, des hormones et des cytostatiques sont prescrits, en cas de diabète, de médicaments hypoglycémiants ou d’insuline, en cas de formes toxiques de la maladie, de techniques de nettoyage (hémosorption, échange plasmatique).

Les objectifs du traitement de la neuropathie des membres inférieurs sont les suivants:

  • réparation des tissus nerveux;
  • reprise de la conductivité;
  • correction des troubles circulatoires;

Il existe de nombreuses méthodes de traitement, la principale étant les médicaments.

Le traitement chirurgical est pratiqué uniquement en présence de tumeurs, de hernies, après une blessure. Afin de prévenir l’atrophie musculaire, tous les patients sont exposés à des exercices d’un complexe spécial de thérapie par l’exercice, qui sont d’abord effectués sous la surveillance d’un médecin en réadaptation.

Lorsque la neuropathie devrait suivre un régime avec une augmentation de la teneur en vitamines gr.V, et il est également nécessaire d'exclure l'alcool, les produits avec des additifs chimiques, les marinades, frits, fumés.

La maladie est traitée avec succès à l'aide de la physiothérapie. Le massage, la magnétothérapie, la boue thérapeutique, la réflexothérapie et la stimulation électrique musculaire ont fait leurs preuves. Pour éviter la formation d’ulcères, vous devez porter des chaussures spéciales et des orthèses.

Médicaments de base pour le traitement de la pathologie

Dans le traitement de la neuropathie, les médicaments jouent un rôle de premier plan. Comme il est basé sur la dégénérescence du tissu nerveux, il est nécessaire de reconstituer la structure des racines nerveuses avec un médicament. Ceci est réalisé grâce à l'utilisation de ces médicaments:

    Neuroprotecteurs, accélérateurs de métabolisme dans les cellules nerveuses - Piracetam, Mildronat. Ils améliorent le trophisme du tissu nerveux en aidant à améliorer sa structure.

Les vitamines du groupe B, en particulier les vitamines B12, B6 et B1, sont obligatoires pendant le traitement. Les moyens combinés les plus couramment prescrits - Neuromultivite, comprimés de Milgamma, injections. Après la prise, les troubles de la sensibilité sont éliminés, tous les symptômes en diminuent la gravité.

Quoi d'autre traite la neuropathie?

Les vitamines qui sont de puissants antioxydants - l'acide ascorbique, les vitamines E, A - sont très utiles pour le corps dans toutes les formes de neuropathie des membres inférieurs et sont nécessairement utilisées dans la thérapie complexe de la maladie pour réduire les effets nocifs des radicaux libres

Avec des spasmes musculaires puissants, les relaxants musculaires aideront les relaxants musculaires - Sirdalud, Baclofen, qui ne sont utilisés que sur ordonnance d'un médecin - s'ils sont maltraités, ils peuvent augmenter la faiblesse musculaire.

Il existe d'autres médicaments contre cette pathologie. Ils sont sélectionnés individuellement. Ce sont:

  1. médicaments hormonaux pour soulager la douleur, l'inflammation - prednisolone, dexaméthasone;
  2. médicaments vasculaires pour améliorer la circulation sanguine dans les tissus - Pentoxifylline, Trental;

Il est recommandé d'utiliser localement des onguents à base de novocaïne, de lidocaïne, d'agents anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi que des onguents chauffants à base de poivron rouge et de poisons pour animaux. Pour les lésions bactériennes de la peau des pieds et des jambes, des bandages contenant des antibiotiques sont appliqués (pommade à la tétracycline, pommade à l’oxacilline).

Traitement de neuropathie populaire

Le traitement des remèdes populaires est utilisé avec prudence, en particulier dans le cas du diabète. Les recettes peuvent être:

  1. Combinez le jaune d'oeuf cru et 2 cuillères à soupe d'huile d'olive. Ajoutez 100 ml de jus de carotte, une cuillère à soupe de miel. Buvez 50 ml trois fois par jour après les repas. Le cours dure 14 jours.
  2. Versez 2/3 tasse de vinaigre à 9% dans un seau d'eau tiède, versez dans un verre de sel. Maintenez vos pieds dans l'eau pendant 15 minutes. Le cours est une fois par jour et par mois.

Avec un traitement en temps opportun, la maladie a un bon pronostic. Même si la cause de la neuropathie est très grave, elle peut ralentir ou arrêter la progression, tout en améliorant la qualité de la vie.

Tout sur le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs avec des médicaments

Pour le traitement de la polyneuropathie des membres inférieurs, on utilise des médicaments de différents groupes. Le traitement est généralement complexe et est introduit en une ou plusieurs étapes (en fonction de la principale cause de polyneuropathie). Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  1. Agents métaboliques;
  2. Les analgésiques (ils peuvent être des antidépresseurs centraux et des analgésiques narcotiques);
  3. Des vitamines;
  4. Préparations pour améliorer la circulation sanguine dans les fibres nerveuses;
  5. Préparations pour améliorer la conductivité du tissu nerveux.

Examinons plus en détail tous les groupes de moyens et méthodes de traitement de la neuropathie.

En savoir plus sur le traitement médicamenteux.

La polyneuropathie des membres inférieurs est un trouble neurologique qui n'est pas considéré comme une maladie distincte en médecine.

Rhumatologue - Polyclinique de la ville, Moscou.

Irina Martynova. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire en clinique et neurologue à l'hôpital polyclinique de Moscou. Posez une question >>

La neuropathie des extrémités est dangereuse car les paralysies et les parésies se développent avec des formes négligées. Et dans le cas du diabète et du soi-disant syndrome du pied diabétique, cette maladie est menacée d'amputation du membre. Toutes ces complications peuvent être évitées si vous allez chez le médecin à temps.

Voici quelques raisons pour le développement de cette maladie - le régime de traitement choisi dépendra d'elles:

  1. Le diabète sucré;
  2. Alcoolisme;
  3. Toxines empoisonnantes;
  4. Processus inflammatoires étendus des organes internes;
  5. Troubles systémiques du système nerveux, etc.

Après avoir déterminé la cause, le médecin choisit le type de traitement le plus approprié pour le patient en utilisant diverses méthodes de diagnostic. Il se compose de quatre étapes, qui peuvent être introduites progressivement et attribuées simultanément:

  1. Élimination ou correction de la cause de la maladie;
  2. Récupération des tissus nerveux et conduction de l'influx nerveux;
  3. Restauration de l'apport sanguin;
  4. Thérapie Anesthésique

Pour le traitement de chaque maladie, les causes profondes utilisent leurs propres thérapies.

Dans le même article, nous examinerons les principaux médicaments et méthodes de traitement de la polyneuropathie. Le schéma thérapeutique le plus courant comprend la nomination de médicaments et la physiothérapie. Tâches de traitement:

  1. Récupération de tissu nerveux;
  2. Améliorer la conductivité des impulsions;
  3. Élimination des symptômes désagréables (douleur, contractions involontaires, manque de sensibilité, etc.).

Les drogues modernes s’acquittent bien de toutes les tâches.

Nous donnons un bref aperçu des groupes de médicaments et de leur rôle dans le traitement de la maladie.

Indications pour la nomination d'un traitement médicamenteux

Le médecin décide de la prise d'un traitement médicamenteux en présence des principaux symptômes (et, bien entendu, des résultats du diagnostic):

  1. Différents types de douleur:
  • Piercing;
  • Brûlant;
  • Coupe;
  • Pénible.
  1. Peau sèche, ulcération;
  2. Pâleur de la peau, cyanose;
  3. Membres froids, sueur collante;
  4. Atrophie musculaire (diminution marquée de la masse musculaire);
  5. Syndrome "coton" pieds;
  6. "Pied diabétique";
  7. Le manque de sensibilité des semelles et des réflexes nerveux;
  8. Crampes fréquentes et douloureuses dans les muscles et les orteils du mollet;
  9. Contractions et mouvements musculaires involontaires;
  10. Puffiness, etc.

Le patient, s’adressant au médecin et parlant de ses symptômes, ne lui donne qu’une image approximative de la maladie.

Ensuite, le médecin l'envoie aux tests et autres méthodes de diagnostic qui confirment ou réfutent le diagnostic.

Contre-indications

Les contre-indications au traitement de ces médicaments ne peuvent être que les allergies et les caractéristiques de la maladie, les causes profondes. Il existe de très nombreux médicaments et le médecin trouvera facilement parmi ceux-ci celui qui convient à chaque patient. Lors de la prescription, tous les paramètres sont évalués: la maladie en est la cause et les réactions individuelles du corps humain aux médicaments, de même que, tout d'abord, l'effet attendu.

De plus, chaque médicament spécifique a ses propres contre-indications, ce qui doit également être pris en compte. À la réception du médecin, vous devez parler de toutes ses maladies et de toutes les caractéristiques du corps. Parfois, tous ne sont pas indiqués dans le dossier médical.

En ce qui concerne l’abus d’alcool, il faut aussi être honnête, à l’avance, pour estimer la quantité approximative consommée. Dans le corps, sous son action, se produisent des processus irréversibles pouvant provoquer une réaction imprévue à la drogue.

Les maladies des nerfs doivent également être soulignées. En tant qu'analgésiques pour la polyneuropathie, des médicaments agissant sur le système nerveux central (système nerveux central) sont prescrits.

Ils peuvent provoquer une aggravation de la maladie en cas de maladies nerveuses associées.

Revue de drogue

Chaque groupe de médicaments a ses propres caractéristiques, chacun d’eux est conçu pour obtenir un certain effet et, ensemble, ils restaurent complètement les fibres nerveuses et la sensibilité de la peau.

Complétez parfaitement la thérapie avec des médicaments de physiothérapie.

Agents métaboliques

Ces médicaments sont le plus souvent utilisés pour la polyneuropathie de toute origine. Ils ont un large spectre d'action - du métabolisme à la réparation des fibres nerveuses.

Lors de la prescription, un seul médicament est sélectionné et correspond le plus souvent à la maladie sous-jacente à l'origine de la polyneuropathie.

Remèdes antioxydants

Les antioxydants affectent le tissu nerveux au niveau de la membrane. En se liant aux radicaux libres (éléments qui détruisent les parois des cellules), ils empêchent la destruction de la membrane et augmentent la période naturelle d'auto-guérison.

C'est une partie très importante de la thérapie - restaurer l'intégrité des cellules membranaires, car c'est à travers les parois cellulaires que l'impulsion nerveuse est transmise.

Le traitement des antioxydants est toujours long (environ 1,5-2 mois) et doit être effectué strictement selon le schéma. Cela permet à l'avenir d'exclure le développement d'une rechute.

Les médicaments antioxydants comprennent:

Vitamines

L'évolution des vitamines fait partie intégrante du traitement des lésions des membres inférieurs. Les vitamines du groupe B (B1, B6, B12) sont utilisées, elles sont responsables de la nutrition des fibres nerveuses, de leur conductivité et de leur nutrition. Même le manque banal de ces substances dans l'alimentation quotidienne peut déjà causer tous les symptômes de la neuropathie.

Par exemple, des fourmillements dans les muscles des jambes.

Le médecin analyse d'abord ce paramètre et, lors du diagnostic, il tente tout d'abord d'exclure exactement une carence en vitamines.

Les vitamines B jouent le rôle de traitement adjuvant, renforçant les effets des médicaments de base. Le plus souvent utilisé:

Analgésiques

En cas de polyneuropathie, différents groupes de médicaments sont utilisés comme analgésiques.

Cela est dû au fait que les analgésiques conventionnels sont impuissants dans ce cas, car il existe des problèmes de nature centrale associés au système nerveux.

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour l'anesthésie:

  1. Analgésiques narcotiques;
  2. Les antidépresseurs;
  3. Anticonvulsivant;
  4. Fonds locaux.

Regardons de plus près ces groupes avec des exemples.

Analgésiques narcotiques

Parmi eux, le tramadol (Tramal) est le plus souvent prescrit. Il a un effet analgésique puissant, est utilisé lors de l’exécution de formes de polyneuropathie, qui sont accompagnées d’une douleur intense. Le médicament est également utilisé en oncologie en raison de sa bonne tolérance et de sa grande activité.

Contre-indications: réception commune avec alcool, âge jusqu'à 1 an, intolérance individuelle. Prix ​​à partir de 150 roubles.

Antidépresseurs

De plus, ces fonds ont une activité analgésique, ils améliorent également l'humeur du patient. Mais cet effet est secondaire.

La valeur des antidépresseurs dans le traitement de la polyneuropathie est leur effet analgésique sur les parties centrales du système nerveux.

Les médicaments suivants sont utilisés:

Anticonvulsivant

Utilisé dans le traitement de la neuropathie avec deux objectifs: le soulagement de la douleur et l’élimination des contractions involontaires de différentes parties des jambes (tremblements).

Parfois, ils sont complètement remplacés par d'autres analgésiques en raison de leur activité élevée.

Les médicaments suivants sont les plus couramment utilisés:

Fonds locaux

Pour obtenir l'effet souhaité dans le traitement de la pathologie, il est nécessaire d'influencer le problème à la fois de l'intérieur et de l'extérieur. En cas de polyneuropathie, les pommades et les crèmes sont utilisées en externe avec un effet chauffant.

Ils améliorent instantanément la circulation et éliminent la douleur.

La capsaïcine est à la base des pommades. Il s'agit d'un extrait de poivron rouge qui fait partie des pommades suivantes:

À Kapsikam, la teneur en substance active est plus élevée que dans les pommades, qui sont produites sous forme de compléments alimentaires. Il est donc préférable de l’acheter.

Mais dans tous les cas, vous devez consulter un médecin.

Améliorer les impulsions nerveuses

La détérioration de l'influx nerveux est caractérisée par:

  1. Perte totale ou partielle de la sensibilité cutanée sur le site de la blessure;
  2. Atrophie musculaire.

Si ces symptômes apparaissent, le médecin recourt à la prescription de médicaments - médicaments anticholinestérases. Ils améliorent la conduction neuromusculaire. Quelque temps après le début de leur réception, la sensibilité revient et la force musculaire s’ajoute, le syndrome du «pied rembourré» disparaît. Les médicaments suivants sont utilisés:

Aksamon, Amiridin, Ipigriks - sont tous des analogues domestiques moins chers de la neuromidine.

Remèdes populaires pour la neuropathie des jambes

Tout d’abord, il est important de se rappeler que tout remède traditionnel ne doit être introduit dans un traitement thérapeutique qu’avec l’approbation du médecin. Voici les plus couramment utilisés:

  1. Le jaune cru est fouetté avec de l'huile d'olive et du jus de carotte et 2 cuillères à soupe de miel sont ajoutées à ce mélange. Tout est soigneusement mélangé et ingéré 2 fois par jour avant les repas. La recette est utilisée pour la polyneuropathie alcoolique.
  2. 1 cuillère à soupe de feuille de laurier broyée est mélangée dans un thermos avec trois cuillères à soupe de fenugrec, versez un litre d'eau chaude fraîchement bouillie et laissez infuser pendant 2 heures. Il est pris en petites quantités tout au long de la journée. La recette est efficace dans la forme diabétique de la maladie.
  3. Solution saline. Pour un demi-seau d'eau tiède, ajoutez un verre de sel et 2/3 de tasse de vinaigre. Soar jambes pendant 20 minutes chaque jour pendant un mois.

Recommandé pour visionner une vidéo sur la polyneuropathie

Conclusion

L'efficacité de la thérapie peut être jugée par l'absence de symptômes de la maladie et l'augmentation de l'activité musculaire des jambes. L'abondance de médicaments dans la médecine moderne garantit une guérison complète de la maladie, la condition principale est un traitement rapide pour le médecin.

Neurologie pour vous

Informations sur les sujets suivants: ostéochondrose, ostéoporose, polyneuropathie, marche scandinave, sommeil, stress, capacité cognitive, circulation sanguine dans le cerveau, encéphalopathie, vertiges, accidents vasculaires cérébraux, hémorragie, maladie du Parkinson, sclérose en plaques, paralysie cérébrale, handicap cérébral, handicap, etc.. Droits du site réservés.

Traitement de la polyneuropathie

Les antidépresseurs aident à la polyneuropathie en raison de l'activation des systèmes noradrénergiques et sérotoninergiques. Ils inhibent la pénétration des impulsions de douleur dans le cerveau.

Les antidépresseurs tricycliques ont un bon effet. L'amitriptyline est prescrit à partir de 12,5 mg le soir, en augmentant progressivement la dose de 12,5 à 25 mg par semaine, le rendant efficace en le prenant une fois, une nuit ou 2 fois par jour.