Qu'est-ce qui cause la douleur dans les os de la jambe?

Il arrive souvent que la douleur dans les os de la jambe inférieure prenne une personne par surprise. Mais pour une raison quelconque, il est rare que l’on pense non seulement aux causes de ce phénomène, mais aussi au fait que cette douleur peut avoir des conséquences très réelles et tragiques. Vous devez être d'accord sur le fait que «la compression de la colonne vertébrale dans la colonne lombaire» semble plutôt effrayante, et c'est avec un langage si incompréhensible pour le philistin que les médecins écrivent souvent le diagnostic sur une carte de patient.

Pourquoi mal aux os de la hanche

Pour trouver des moyens de lutter contre ce problème, il est tout d'abord nécessaire de traiter des mécanismes possibles de la douleur dans les tissus osseux. Pour déterminer les causes de la douleur et la suite du traitement, le thérapeute ou le chirurgien détermine la partie de la jambe qui provoque une gêne. Ceux-ci peuvent être:

  • tibia du périoste;
  • tendons de cheville;
  • ligaments de la cheville;
  • les muscles, les tissus environnants et les vaisseaux sanguins de la jambe inférieure.

De plus, en fonction de l’endroit où se situe la douleur, on comprend clairement pourquoi les os de la jambe ont fait mal. Les principales causes de douleur comprennent:

1. Ligament déchiré ou déchirure, spasmes musculaires, fractures du tibia. L'entraînement, la charge maximale lors de la course ou de la marche, un exercice inapproprié ou un exercice sans entraînement approprié peuvent entraîner des lésions mécaniques des tissus, entraînant un inconfort.

2. Arthrose, arthrite. Les deux maladies affectent les articulations et leurs composants, caractérisées par une douleur douloureuse, une restriction de la mobilité des jambes, une sensation de tension dans la zone touchée. Dans notre siècle, ce sont des maladies très courantes, de sorte que les médicaments pour leur traitement s'améliorent et se perfectionnent chaque année.

3. Dommages au ménisque. Si la douleur dans l'os de la jambe est perturbée à l'avant, le problème réside parfois dans les dommages causés au coussinet cartilagineux, qui joue le rôle d'amortisseur dans l'articulation du genou. En cas de blessure, une personne a mal à la jambe au-dessous du genou, elle peut déplacer l'articulation avec beaucoup de difficulté et il lui est parfois impossible de bouger le genou. Lorsque les pathologies ont recours à une intervention conservatrice ou chirurgicale, en fonction de la nature de la blessure et du degré d’endommagement du cartilage.

4. Ostéome. Une tumeur de la hanche ou de la jambe est une maladie très dangereuse qui, même au stade du développement, implique déjà l'intervention d'un chirurgien.

5. Ostéosarcome. Maladie très rare, mais très dangereuse, qui est une tumeur maligne, localisée dans la région de l'articulation. Initialement, une personne apparaît comme une douleur sourde, qui devient progressivement plus intense et s'accompagne d'un épaississement de l'os, l'apparition d'un réseau veineux sur la peau.

6. Maladie de Paget. La maladie est une affection pathologique caractérisée par une violation de la structure osseuse, suivie d'une déformation et d'une courbure de la jambe. Lorsque la maladie est constamment blessée, les os de la jambe et le syndrome douloureux ont un caractère prononcé, douloureux et sourd. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les os deviennent fragiles et sujets aux fractures.

7. Diminution des taux sanguins de potassium et de calcium. La pénurie aiguë de ces éléments dans le sang entraîne généralement un affaiblissement et une destruction des tissus, ce qui provoque une douleur douloureuse et désagréable.

8. Abus de tabac et d'alcool. Comme le montre la pratique médicale, cette catégorie de personnes est plus à risque que d’autres. Par conséquent, la plupart des médecins recommandent que si vous avez des problèmes de pieds, commencez par abandonner ces facteurs néfastes.

Diagnostic de la douleur dans les jambes

Pour savoir pourquoi les os du bas de la jambe font mal, les médecins prescrivent un certain nombre des procédures de diagnostic suivantes:

  • examen par ultrasons des tissus mous de la jambe et des articulations adjacentes;
  • échographie des vaisseaux des membres inférieurs;
  • électroneuromyographie, radiographie, pléthysmographie;
  • Radiographie des os de la jambe inférieure, des articulations du genou et des pieds;
  • l'angiographie;
  • tomodensitométrie avec contraste vasculaire.

Dans le processus de diagnostic, en plus du thérapeute et du chirurgien, les médecins suivants peuvent participer:

  • neurologue (souffrant de maladies neurologiques);
  • traumatologue (pour blessures au tibia, entorses, ligaments et contusions);
  • neurochirurgien (avec lésions de la moelle épinière nécessitant une intervention chirurgicale);
  • oncologue (en présence d'une tumeur);
  • endocrinologue (avec diabète sucré et maladies des glandes endocrines);
  • maladies infectieuses (dans les maladies infectieuses).

Que faire si les tibias font mal

Avec l'apparition de la douleur, il est nécessaire d'arrêter toutes sortes d'effets physiques, s'ils se produisent. Dans ce cas, si la charge sur le tibia continue, cela peut avoir des conséquences tragiques et le rétablissement prendra beaucoup plus de temps.

Lorsque les os de la jambe sont sous le genou devant et derrière, 5 à 10 minutes de bain de pieds froid peuvent fournir les premiers soins et soulager les spasmes douloureux. Lorsque l'inflammation aide lotion de teinture de camomille, ce qui élimine bien les symptômes désagréables.

Assurez-vous de contacter l’institution médicale si:

  • des douleurs dans les jambes ne disparaissent pas avant plusieurs jours;
  • des ampoules douloureuses et des formations sous la peau sont notées;
  • après ou pendant la marche, une douleur aiguë survient au repos (elle peut être un signe de pied plat et de maladies plus graves telles que la phlébite ou l'ostéome).

Si les os du bas des jambes vous font mal, il est fortement déconseillé de procéder à un autodiagnostic et à un auto-traitement, car de tels actes peuvent entraîner des complications. Vous ne devez pas perdre un temps précieux qui peut être utilisé efficacement en thérapie dans un établissement médical.

Douleur dans la jambe: principales causes, types de douleur et méthodes de traitement

Tout inconfort dans la région de la jambe est associé à un certain nombre de facteurs externes, mécaniques ou pathologiques. Le tibia est une partie multi-structurelle du corps, comprenant des structures osseuses, musculaires, vasculaires, nerveuses et autres. Des changements négatifs dans l'un d'entre eux peuvent conduire à la formation de sensations douloureuses.

Qu'est-ce qui peut faire mal aux jambes, dans quelles situations il y a douleur aux jambes

L'irritation de n'importe quelle zone de la structure du mollet provoque la formation de douleur. Ses types, ses mécanismes d'occurrence sont différents en raison de la nature et de l'emplacement spécifique du dommage.

Les structures suivantes sont sensibles aux blessures aux jambes:

Situations qui provoquent des douleurs dans les jambes

1. Zone musculaire:

  • étirement;
  • crampes, crampes;
  • hématome spontané;
  • syndrome de compression;
  • l'inflammation;
  • surmenage physique;
  • larmes de veau.

2. Zone des ligaments, tendons:

  • processus inflammatoire;
  • lésion mécanique: ligament patellaire, tendon calcanéen, articulation de la cheville.

3. Os, zone articulaire:

  • La maladie d'Osgood-Shlatter;
  • luxation, fracture;
  • périoste périoste;
  • l'ostéomyélite;
  • inflammation des articulations (arthrose, arthrite);
  • déformation du ménisque.

4. Zone vasculaire, nerveuse:

  • insuffisance artérielle;
  • syndrome de piège;
  • thrombose;
  • les varices;
  • syndrome post-thrombotique;
  • déformation des structures nerveuses.

5. Autres domaines:

  • radiculite lombaire;
  • déséquilibre eau-sel;
  • la panniculite;
  • changements hormonaux;
  • rupture de kystes poplités.

Douleur au tibia (vidéo)

Quelles sont les douleurs dans les jambes. Quelles sont la douleur et à la lumière des raisons qui se sont formées? L'un des moyens d'éliminer l'inconfort.

Causes, nature de la douleur

Jambe douloureuse

1. fracture. Au début, la douleur est localisée, mais couvre bientôt tout le membre. La cheville est confrontée à des limitations motrices.

2. Ostéite déformante. Maladie lorsque la destruction osseuse dépasse les capacités de régénération. Il y a une douleur douloureuse et sourde. Ils s'apaisent rarement et augmentent même parfois avec l'inaction.

3. Violation de l’approvisionnement en sang. La vasoconstriction entraîne une diminution de la nutrition tissulaire. Les facteurs provocants sont:

  • athérosclérose;
  • endartérite oblitérante.

4. Gangrène gazeuse. Bactéries Clostridia pénétrant dans la plaie.

5. Tumeurs dans la région crurale. Ils pressent les vaisseaux, provoquent leur blocage en raison de la pénétration de cellules pathogènes dans la lumière. Il existe les types suivants de formations tumorales:

  • bénigne (fibrome, lipome, ostéome, chondrome);
  • malignes (leiosarcome, ostéosarcome, rhabdosarcome, chondrosarcome, carcinome épidermoïde, mélanome).

Jambe avant douloureuse

1. Dommage aux tissus mous (blessure sans fracture):

  • entorse, leur rupture;
  • impact mécanique sur le genou;
  • frapper, tomber.

2. Brûler Résultat de l'exposition à de l'eau bouillante, de l'huile ou à d'autres objets / substances chauds. Une tache de rouge se forme et parfois une cloque aqueuse. Lisez aussi - premiers secours pour les brûlures.

3. Inflammation des tissus mous:

  • érysipèle (tache rosâtre en forme de flamme);
  • pénétration de l'infection (avec ulcère trophique);
  • neurodermatite;
  • eczéma

4. Syndrome du tunnel antérieur. Accompagné d'inflammation, gonflement, inconfort palpable dans le pied. Son amplification se produit avec le mouvement du membre.

5. Maladie d'Osgood-Schlatter. L'ostéochondropathie de la tubérosité est plus souvent exposée chez les jeunes de 10 à 18 ans, lorsque le développement du tissu osseux est actif, à la charge maximale due aux jeux sportifs, à l'activité physique accrue. La première apparition de douleur est notée après un exercice physique. Au début, il semble faible mais augmente rapidement, surtout pendant l’extension. La douleur disparaît au repos.

6. Déformation du ménisque du genou. Souvent ce sujet aux athlètes. Caractéristiques:

  • genou sévère, douleur au genou;
  • diminution de la mobilité, sa restriction;
  • augmentation du volume articulaire.

7. Syndrome de la jambe fendue. Formé lors de la création d'une charge suffisante sur les membres inférieurs sans entraînement. Pendant l'entraînement, vous ressentez une douleur persistante d'intensité faible ou modérée qui disparaît peu de temps après la fin de la leçon.

8. Ulcère trophique. Le défaut de la peau, exprimé par la mort des tissus locaux, est accompagné d’une douleur oppressante et déchirante. L'apparition d'ulcères associés aux pathologies suivantes:

  • le diabète;
  • thrombophlébite;
  • les varices;
  • endartérite oblitérante.

9. Myosite. L'inflammation musculaire est formée par une activité physique prononcée. Manifesté sous la forme de douleur locale intense lors de la compression, certains mouvements. En l'absence de traitement, un affaiblissement musculaire, une atrophie se produit.

La partie arrière du tibia fait mal

1. Obtenir des blessures sans fracture. Un inconfort douloureux se forme en raison de lésions des tissus mous.

2. processus inflammatoires.

3. Syndrome du tunnel postérieur profond. L'infection, les étirements, la perte de l'apport sanguin normal aux muscles situés sous le triceps se traduisent par une douleur aiguë, cambrée, due au manque de possibilités d'expansion. Lorsque les jambes sont redressées, la gêne augmente. L'absence de traitement entraîne de nombreuses conséquences:

  • gonflement de la zone touchée;
  • rougeur ou bleu;
  • élévation de la température;
  • perte de sensibilité musculaire et de force.

4. Inflammation du tendon d'Achille. Il est attaché à l'os du talon et s'enflamme sous de lourdes charges. La douleur douloureuse peut s'intensifier si le pied est plié.

5. Périostite. Inflammation périostée de la jambe, résultant de blessures mécaniques, activité physique prolongée chez des personnes peu entraînées. Les douleurs au dos sur le côté apparaissent quelque temps après les cours, qui sont plus souvent affectées par la jambe droite qui fait du jogging et reçoit une charge plus importante. Il est possible que la formation de gonflement, réponse douleur à la palpation. Aucune rougeur, aucun gonflement n'est observé.

6. myosite locale. Une douleur accrue dans un muscle particulier se produit en cas de compression, d'extension du pied, de conditions météorologiques changeantes.

7. Extension du mollet. La déformation musculaire se produit à un rythme de course rapide, en saut infructueux et se manifeste par un malaise aigu. Un peu plus tard, il y a un gonflement et une douleur accrue.

8. kystes de Baker Rip. La présence d’un certain nombre de personnes dans la capsule du tissu conjonctif, située dans la fosse derrière la jambe, est lourde de conséquences. En conséquence, le fluide pénètre dans la région intermusculaire, ce qui se traduit par des sensations douloureuses, un saut de température local.

Douleur aux jambes de l'extérieur et de l'intérieur, en marchant et en courant

  • blessure;
  • processus inflammatoire;
  • brûlure;
  • oncologie cutanée squameuse;
  • hernie intervertébrale;
  • ostéochondrose vertébrale.

De l'intérieur:

  • blessure à cette zone;
  • tumeurs localisées;
  • le syndrome de "jambe fendue";
  • érysipèle;
  • neuropathie saphène;
  • périostite de la jambe (inflammation du périoste).

Douleur dans les jambes pendant la marche et la course

  • fracture, microfissure;
  • varices de la jambe;
  • étirement musculaire à la suite d'une blessure, accident, mouvement inconfortable;
  • douleur en cours d'exécution. Conséquence d'une altération de l'apport sanguin dans les tissus, qui implique la présence de l'une des deux maladies (athérosclérose oblitérante ou endartérite oblitérante). Premièrement, il existe une gêne lors de longues marches, une activité physique importante. Et dans la forme négligée de la maladie, les sensations douloureuses se forment déjà pendant la marche normale et même au repos. Sans traitement approprié, la gangrène est activée.

Tibia enflée

1. Périostite. La douleur se fait sentir après 2-3 jours après un entraînement sérieux, une fracture, une ecchymose. Accompagné de gonflement, douleur au toucher.

2. Phlegmon. Accompagné des symptômes suivants:

  • diminution de l'appétit;
  • croissance de la température;
  • gonflement, douleur (localisée dans la zone crurale avec couverture de la jambe entière);
  • parfois des nausées.

3. Ostéomyélite. Symptômes:

  • œdème local;
  • rougeur;
  • fièvre
  • marcher apporte un malaise.

4. Syndrome de tunnel.

5. Gangrène gazeuse. Les bactéries qui ont peur de l'oxygène pénètrent dans la plaie.

6. Insuffisance veineuse, varices (petit gonflement sans changement de couleur de la peau).

7. Thrombose veineuse profonde. La boursouflure est accompagnée de cyanose. Une opération urgente est nécessaire.

Os douloureux de la jambe

1. Périostite. Il se produit à la suite d'une forte charge sur les jambes. Marqué par les changements suivants:

  • inflammation du périoste;
  • gonflement de la peau (couleur inchangée);
  • douleur osseuse.

2. Maladie d'Osgood-Schlatter ("vie au rythme lent").

3. Ostéite déformante. C'est une violation des processus métaboliques dans les tissus osseux, lorsque la destruction prévaut sur la restauration.

4. Ostéomyélite. Inflammation de la moelle osseuse avec atteinte du périoste et des structures environnantes. Syndrome de douleur déchirante forte, complété par les modifications négatives suivantes:

  • croissance de la température;
  • faiblesse dans le corps;
  • parfois des nausées;
  • état somnolent.

Maux de cuisse

1. Les varices. La surface postérieure du mollet est recouverte de veines dilatées.

3. Leptospirose. Souvent, cette maladie grave, accompagnée de la destruction des reins / du foie, des chasseurs et des pêcheurs sensibles. La douleur dans les deux jambes est accompagnée des symptômes suivants:

  • faiblesse physique;
  • saut de température;
  • la formation d'un teint jaunâtre;
  • diminuer la miction.

4. Crepatus muscles. Leur surcharge à l'entraînement, le travail est marqué par une douleur intense, en baisse au repos.

5. Saisies. Les facteurs provocants sont:

  • la déshydratation;
  • hypothermie (eau froide);
  • la grossesse

6. Violation de l'innervation. Se produit dans la colonne lombaire avec de telles maladies:

  • dégénérescence du cartilage articulaire (ostéochondrose);
  • hernie intervertébrale.

7. Syndrome de tunnel d’orientation différente.

Douleur dans la jambe

1. lésion tissulaire. La formation d'une ecchymose, une ecchymose due à une blessure, un écrasement, une compression.

2. Brûlure thermique et chimique. Symptômes associés:

  • rougeur du tégument;
  • les poches;
  • parfois des bulles.

3. Inflammation de l'érysipèle / herpès.

  • érysipèle (formation de taches rose vif avec des limites claires);
  • herpès zoster (formation de bulles le long des structures nerveuses).

4. Phlegmon. En raison d'une blessure pénétrante ou de la formation d'ulcères trophiques, le tissu sous-cutané est détruit par une bactérie purulente, représentée par les espèces suivantes:

Diagnostic possible (estimé) de la nature de la douleur

Douleur intense dans la jambe

  • tumeurs (coupantes, coups de couteau, douleurs aggravant l'activité physique);
  • phlegmon (inflammation de la graisse sous-cutanée);
  • gangrène gazeuse (pénétration de bactéries anaérobies dans la plaie et dans la boue);
  • La maladie d'Osgood-Schlatter;
  • syndrome de tunnel.

Douleur aiguë

Ostéomyélite (douleur épuisante, constante, cambrée). Symptômes:

  • faiblesse dans le corps;
  • diminution / manque d'appétit;
  • état somnolent;
  • marcher apporte un malaise.

Douleur douloureuse

  • Hernie intervertébrale.
  • Tendinite - Tendinite. Formé à cause d'une blessure, sports fréquents / intenses. Localisation de la douleur où le tendon est attaché à l'os. Un léger gonflement, une rougeur et une sensibilité accrue sont observés dans la zone de déchirure.

Que faire si votre jambe a mal

La médecine moderne offre de nombreuses méthodes de traitement de la douleur dans la jambe inférieure. Tout dépend de la cause, de l'emplacement exact et des complications déjà survenues.

Les premières actions en cas de blessure à la jambe:

  • Limitez la mobilité de la jambe blessée. Les mouvements inutiles du membre lors d'une fracture, les entorses / muscles peuvent causer des blessures supplémentaires qui compliquent le traitement.
  • Assurer le refroidissement, attacher la glace. Ceci réduira la sensibilité des tissus endommagés (en même temps que la douleur) et contribuera au spasme vasculaire, empêchant ainsi la formation d'un hématome et d'autres saignements.
  • Fournir du repos. L'obtention d'une entorse ou d'une entorse musculaire, même légère, devrait être accompagnée du reste de la jambe blessée jusqu'à la guérison complète ou à la consultation d'un spécialiste afin d'éviter davantage de lésions et le développement de complications.

Que faire si un os fait mal à l'avant sous le genou (vidéo)

Douleur en haut de la jambe. Pourquoi se produit-il, une liste de raisons. Comment supprimer l’inconfort du périoste en utilisant des moyens improvisés et des médicaments. Recommandations générales.

Les techniques de base du traitement complexe des blessures à la jambe

  • Anesthésie avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (paracétamol, diclofénac, Nimesil) ou des analgésiques narcotiques (codéine, morphine, Omnopon).
  • Immobilisation du membre. Cela implique l’imposition d’un pneu rigide pour immobiliser la jambe endommagée pendant le transport du patient à l’hôpital.
  • Intervention chirurgicale. L'intervention est réalisée sous anesthésie générale en cas de fractures multiples, de déplacement de fragments, de lésion des tissus mous. Les spécialistes comparent les structures osseuses, cousent les muscles, les vaisseaux sanguins et les nerfs endommagés.
  • Repos au lit En fonction de la complexité de la fracture, il est fortement recommandé au patient, pendant quelques jours, quelques semaines, de rester au repos pour permettre une fusion osseuse adéquate.
  • Activités de rééducation. Massage, physiothérapie (électrophorèse, UHF et thérapie magnétique) peuvent être prescrits pour accélérer le flux sanguin et guérir les plaies.

Ecchymoses

  • Anesthésie, refroidissement, pansement serré.
  • Repos au lit Durée jusqu'à 1 semaine.
  • Physiothérapie (traitement thermique, électrophorèse, thérapie UHF).
  • Gymnastique réparatrice.

Entorses / Muscles

  • Analgésiques
  • Compresse froide.
  • Repos au lit Le premier jour à passer sans bouger. Éliminez toute activité physique pendant au moins 7 jours.
  • Fixation par bandage élastique / bas. Efficace immédiatement après une blessure et une rupture musculaire.
  • Fonte de plâtre. Il se superpose à 1 à 3 semaines avec rupture du ligament de la cheville conformément au repos hebdomadaire au lit.

Luxation de la cheville

  • Utilisation d'analgésiques non stéroïdiens / narcotiques, compresses froides.
  • Introduction de médicaments au sommeil pour réduire les luxations.
  • L'imposition d'un long plâtre.
  • Repos au lit (1 semaine).

Thérapie dirigée contre les maladies osseuses

Maladie d'Osgood-Schlatter (ostéochondropathie tubéreuse)

  • Fournir du repos. Refus de sport, effort physique, tension du fémur, muscles du mollet. L'imposition d'un bandage élastique ou d'un plâtre.
  • Acceptation des analgésiques ("Diclofenac", "Nimesil").
  • Physiothérapie Lorsque les complications prescrivent les procédures suivantes:

- électrophorèse avec novocaïne (réduit l'inflammation, la douleur).
- traitement thermique, thérapie magnétique, thérapie UHF (améliorer la circulation sanguine).

  • Traitement chirurgical. Il est nécessaire à la déformation de la tubérosité située dans la zone tibiale. Grâce aux greffes, les structures osseuses sont fixées.

  • Ostéite déformante

    • Repos au lit Réduction de charge maximale avec chevauchement possible d'un pneu en métal fixe.
    • Prise de médicaments:

    - les médicaments qui empêchent la destruction de la matière osseuse et la lixiviation de leur calcium ("acide alendronique", "calcitonine", "acide pamidronique");
    - en cas de carence en calcium, des médicaments sont prescrits pour compenser son manque;
    - soulagement de la douleur par anti-inflammatoire non stéroïdien.

  • Gymnastique. Pour ces patients, des programmes individuels d’exercice physique sont développés pour ménager les os du bas de la jambe tout au long du traitement et stimuler simultanément le développement normal des muscles du bas de la jambe.
  • Intervention chirurgicale. Action visant à restaurer l'intégrité des os brisés.

  • Traitement des maladies des muscles des jambes

    • Repos complet. Prenez une position assise ou couchée ou appelez à l'aide.
    • Exposition à la chaleur. Réchauffez-vous avec de l'eau tiède, utilisez des mouvements de massage.
    • Acupuncture L'utilisation d'aiguilles stériles pour influencer les zones réflexogènes spéciales afin d'éliminer les spasmes et de restaurer la microcirculation. Parfois, une aiguille régulière peut aider, qui doit être piqué au spasme.
    • Nourriture spéciale. L'ajustement alimentaire implique l'inclusion de produits riches en potassium (Ka), magnésium (Mg), calcium (Ca).
    • Massages Le massage périodique des zones du mollet améliorera la microcirculation, normalisera les processus métaboliques et réduira le risque de récidive.
    • Augmenter l'activité physique. Pour augmenter le tonus musculaire et améliorer la circulation sanguine, il est nécessaire de pratiquer régulièrement des exercices physiques (jogging, gymnastique, marche).

    Syndrome "jambe fendue"

    • Élimination des facteurs causant la douleur. Fin de l'impact physique sur la zone touchée. Les activités physiques mineures n'affectant pas les muscles des jambes (natation, yoga, gymnastique spéciale) sont autorisées.
    • L'utilisation de médicaments:

    - anti-inflammatoire non stéroïdien (NIP);
    - améliore l'apport sanguin aux tissus;
    - normaliser les processus métaboliques osseux.

    Syndrome de tunnel

      Traitement anti-inflammatoire (élimination de l'œdème, compression des vaisseaux sanguins):

    - la nomination de médicaments NIP;
    - compresse froide (sac de glace);
    - rejet de bandages, vêtements de sens oppressif / compressif.

  • Traitement chirurgical. L'incision du fascia du groupe musculaire affecté est faite avec une douleur accrue, un gonflement prolongé.

  • Méthodes d'élimination des maladies vasculaires de la jambe

      Changement de mode de vie. Cela implique les changements suivants:

    - établir une nutrition adéquate en minimisant la consommation d'aliments gras;
    - fournir une activité physique active;
    - éliminer les mauvaises habitudes.

    Traitement médicamenteux. Médicaments sur ordonnance pour:

    - amélioration de la microcirculation (Trental);
    - saturation tissulaire en oxygène (Actovegin);
    - réduire le cholestérol (pravastatine, simvastatine).

  • La chirurgie La faisabilité d'une intervention chirurgicale intervient dans le cas d'un rétrécissement important de la lumière d'un vaisseau sanguin, d'une hypoxie et d'une mort tissulaire. Cela implique l'élimination de la zone touchée de l'artère, la destruction de la plaque, la restauration de la perméabilité vasculaire.

  • Endartérite oblitérante

    - vasodilatateurs («No-Shpa», «acide nicotinique»);
    - réduction de la viscosité du sang;
    - des antibiotiques qui éliminent les complications infectieuses;
    - NPS / Stupéfiants pour l’élimination de la douleur modérée / ischémique.

  • Physiothérapie L'élimination des spasmes, l'amélioration de la microcirculation, la restauration de l'apport sanguin dans les membres inférieurs sont obtenus par électrophorèse, procédures thermiques et UHF, thérapie magnétique.
  • Activités de massage. Améliorer la microcirculation, les processus métaboliques.
  • Effet chirurgical. Dans le cas d'ischémie tissulaire grave, il s'avère que la lumière des vaisseaux endommagés doit être restaurée ou que des voies collatérales de circulation sanguine sont créées à l'aide de veines superficielles, de prothèses.

  • Varices

      Élimination de la cause de la maladie:

    - changement d'activité dans le cas de longs mouvements;
    - ajustement alimentaire, thérapie diététique avec excès de poids.

    Exercice modéré. La meilleure option serait la natation, ce qui contribue aux améliorations suivantes:

    - empêche la stase du sang, la thrombose en raison de la vitesse accrue du flux sanguin;
    - empêche la croissance de la pression veineuse dans les veines superficielles;
    - inhibe la progression de la maladie.

    Traitement de la toxicomanie. S'exercer à prendre les médicaments suivants:

    - NIP signifie ("Aspirin") prévenir la thrombose;
    - anticoagulants pour éclaircir le sang;
    - angioprotecteurs pour renforcer les vaisseaux, en réduisant leur perméabilité;
    - complexes de vitamines.

    Bandages élastiques (bandages, bas). Leur utilisation est nécessaire pour:

    - empêcher le débordement de veines superficielles avec du sang pendant une activité vigoureuse;
    - prévenir les complications thrombotiques;
    - ralentir la progression de la maladie.

  • Traitement chirurgical. Les veines endommagées sont enlevées ou sclérosées (brûlées pour couvrir la lumière).

  • Thrombophlébite

    • Repos au lit strict. Une hospitalisation de plusieurs jours en raison du risque accru de formation de caillots sanguins pouvant être fatal.
    • Traitement médicamenteux:

    - médicaments anti-inflammatoires;
    - les anticoagulants;
    - angioprotecteurs;
    - agents antiplaquettaires.

  • Physiothérapie. Utilisé après avoir réduit le processus inflammatoire et éliminé le risque de thromboembolie.
  • Hirudothérapie. Le traitement de Leech aide à améliorer la microcirculation, à réduire la viscosité du sang.
  • L'acupuncture L'acupuncture améliore la microcirculation.
  • Traitement chirurgical. Enlèvement, durcissement des veines défectueuses.

  • Élimination des infections des jambes

    1. Traitement médicamenteux.

    • La nomination de médicaments antibactériens à large spectre pour identifier le plus efficace.
    • Acceptation d'antibiotiques spécifiques. Cours - au moins 1 semaine.

    2. intervention chirurgicale. Produit en cas de progression de l'infection et nécessite les procédures suivantes:

    • incision cutanée;
    • couper les tissus mous;
    • élimination du pus, des tissus morts;
    • laver soigneusement la plaie avec des agents antiseptiques;
    • traitement antibiotique prophylactique (jusqu'à 2 semaines).

    3. Élimination de la gangrène gazeuse. Seule la méthode chirurgicale est efficace avec l'utilisation d'incisions lambacées de la peau, des tissus mous. Découpage et élimination des zones inanimées, lavage au peroxyde d'hydrogène et thérapie antibactérienne ("tétracycline", "pénicilline").

    4. Amputation à la guillotine. Avec un processus nécrotique rapide, le risque de décès est accru. Une coupure complète du membre dans la zone où les tissus ne sont pas affectés est nécessaire.

    Mesures thérapeutiques pour l'élimination des tumeurs de la jambe

    1. Chimiothérapie. Élimination des tumeurs malignes en bloquant les médicaments de la division cellulaire (cytostatiques). Cela perturbe la division et les cellules non pathogènes, entraînant diverses complications: chute des cheveux, anémie, ulcère gastrique, etc.

    2. radiothérapie. Le rayonnement radioactif est utilisé pour les tumeurs malignes.

    • Enlèvement des lésions bénignes. Il se produit en cas de croissance progressive d'une tumeur, l'apparition du risque de le pincer des structures voisines (muscles, vaisseaux, nerfs). L'excision des tissus affectés se fait avec une légère crise de ceux en bonne santé.
    • Enlèvement des tumeurs malignes. Produit lorsque possible. Une caractéristique distinctive est l'ablation des ganglions lymphatiques poplités, ainsi que le passage d'un traitement de radiothérapie, une chimiothérapie pour réduire la taille de la tumeur. Les métastases sont éliminées au moyen de médicaments analgésiques, de cycles répétés de chimiothérapie, de radiothérapie.

    Comment déterminer les causes de la douleur dans les jambes si les jambes font mal du genou au pied?


    Il existe de nombreuses conditions dans lesquelles le patient note une douleur dans les jambes. Dans cet article, nous expliquerons pourquoi les jambes au-dessous des genoux (jambes et pieds) font mal et vous expliquerons à quel point une menace pour la santé peut être sérieuse. Dans certains cas, le problème peut être résolu à la maison, mais si vous avez des questions ou si votre état s'aggrave, il est recommandé de consulter un médecin immédiatement. Cela aidera à identifier la véritable cause de la maladie et à prescrire un traitement.

    Douleur dans les jambes dans les maladies des os, des articulations et des muscles

    Les causes courantes de douleur dans la région de la jambe sont des maladies du système musculo-squelettique:

    • spasmes musculaires;
    • le syndrome de "jambe fendue";
    • inflammation ou entorse;
    • fracture

    Spasmes musculaires

    Les spasmes musculaires, comme les raisons pour lesquelles le tibia fait mal, se caractérisent par l'apparition d'une douleur compressive vive et très grave sous le genou, dans les muscles du mollet. Un spasme peut se produire sur le fond d'un effort excessif, après un entraînement intense, avec un changement soudain de température, une déshydratation. La douleur dans ce cas se produit à l'arrière de la jambe inférieure.

    Cette condition est typique des athlètes, en particulier lorsque l’entraînement en intensité augmente. Le traitement principal consiste à exclure la cause de la détérioration - la normalisation de la charge et l'adaptation progressive à une intensité d'entraînement accrue.

    Que faire avec les spasmes musculaires? Il suffit généralement d’appliquer de la chaleur et de masser doucement le muscle spasmodique pour améliorer le flux sanguin. Il est possible de prévenir les douleurs dans le bas des jambes dues au surentraînement en s'étirant et en se réchauffant avant l'entraînement. Cela aidera également à éviter les fractures osseuses.

    "Shintered Shin"

    La douleur dans la jambe dans cette condition se développe en raison d'une inflammation du tissu conjonctif et des muscles le long du tibia. Dans le même temps, on note une douleur brûlante qui passe en paix. Souvent, la douleur survient après avoir couru ou sauté sur une surface dure, en particulier pendant un long entraînement. La caractéristique est le lieu d’apparition de la douleur - sur la surface antérieure du tibia. Le patient peut également noter la gravité et la compaction des muscles situés à l'avant du tibia.

    La douleur dans le syndrome de "jambe fendue" n'est généralement pas intense et passe d'elle-même. La sensation de lourdeur peut rester un peu plus longtemps, même après la disparition de la douleur. Dans certains cas, des médicaments contre la douleur peuvent aider. Pour la prévention, il est nécessaire de renforcer les muscles et de consacrer plus de temps à l’étirement.

    Inflammation des muscles et des tendons de la jambe inférieure

    L'un des premiers signes de tendinite (inflammation des tendons) de la jambe inférieure est une sensation de brûlure constante au niveau de la jambe inférieure, du pied ou de la région poplitée. Les patients atteints d'inflammation peuvent également se plaindre que leurs pieds leur font constamment souffrir. Dans ce cas, l'état s'améliore après la première prise d'anti-inflammatoires.

    Si, après avoir pris des analgésiques, la douleur ne disparaît pas, vous devez alors suspecter une rupture du tendon d'Achille. Dans ce cas, le risque de développer des troubles circulatoires dans les vaisseaux du pied est élevé. Par conséquent, vous devez immédiatement consulter un médecin. La nécessité d'une intervention urgente explique la gravité de la maladie - il existe un risque de rester invalide de manière permanente.

    Fracture ou rupture des ligaments

    En plus des anomalies des muscles, une fracture osseuse ou une rupture du ligament peut causer des douleurs à la jambe au-dessous du genou. Dans ce cas, la douleur survient immédiatement après une contusion aiguë ou toute autre charge et ne s'atténue pas avec le temps, même après la prise d'analgésiques.

    Il s'agit d'une maladie très grave qui nécessite une intervention immédiate pour rétablir l'intégrité de l'os. Tout retard peut entraîner des complications graves, pouvant aller jusqu’à l’amputation du pied ou de l’ensemble du membre. Par conséquent, lors de la détection des symptômes de fracture, appelez immédiatement une ambulance, immobilisez le membre et fixez la glace au site de la blessure.

    Echographie des varices

    Troubles vasculaires en tant que causes de la douleur au tibia

    Les causes les plus courantes (parmi les maladies vasculaires) pour lesquelles les jambes sous les genoux font mal:

    • thrombose veineuse;
    • les varices;
    • vascularite;
    • athérosclérose.

    Thrombose veineuse

    En règle générale, une douleur dans la jambe provoque une thrombose veineuse profonde. Cela se produit lorsque le sang stagne en raison d'un mode de vie passif. De plus, les causes de thrombose peuvent être:

    • surpoids;
    • fumer;
    • prendre certains médicaments.

    La douleur dans la thrombose des veines de la jambe a un caractère tirant. Le patient se plaint que la jambe «souffre» ou «tire». En outre, certains patients se plaignent de "lourdeur au pied" lorsqu'ils essaient de plier ou plier la jambe au niveau de la cheville.

    Si un caillot sanguin se résout, la douleur passera. Mais n'attendez pas que cela se produise tout seul. Consultez un médecin, car la séparation d'un caillot sanguin peut entraîner des complications très graves, voire mortelles.

    Parmi les complications moins dangereuses de la thrombose veineuse, on peut distinguer une violation du flux sanguin dans la région des os. Par exemple, un apport sanguin insuffisant au tibia entraînera par la suite sa déformation et sa fracture. Par conséquent, il est recommandé de demander l'aide d'un professionnel dès les premiers symptômes de la maladie.

    Varices

    La violation des valvules veineuses conduit à des troubles circulatoires, avec veines bleu foncé ou violettes serties apparaissant sous la peau. Cette condition peut être accompagnée d'une douleur sourde et douloureuse dans la région des vaisseaux affectés et d'une sensation de "lourdeur" sur toute la surface de la jambe. Un symptôme caractéristique est une douleur accrue pendant une longue position debout dans une position. Vous devez également suspecter des varices si vos jambes sont constamment douloureuses.

    Que faire si avec des varices, les jambes «gémissent» et «bourdonnent» en permanence? Le traitement consiste à porter des bas de compression serrés. Si, malgré leur utilisation, la douleur persiste, consultez votre médecin avant de commencer à prendre des médicaments anti-venotoniques et des analgésiques.

    Vasculite

    La vascularite est une inflammation de la paroi interne des vaisseaux sanguins. La douleur à l'épaule dans la vascularite est très intense et a un caractère de brûlure constant. La sévérité et la douleur d'un membre. Il est possible de distinguer l'inflammation des autres affections par la présence d'un œdème, d'une rougeur de la peau dans la zone touchée et de symptômes généraux (faiblesse, fièvre).

    Et si les jambes douloureuses avec vascularite? Le traitement consiste à utiliser des médicaments anti-inflammatoires et antibactériens.

    Athérosclérose

    L'athérosclérose est caractérisée par une lésion et un compactage de la paroi interne des artères. Leur lumière se rétrécit ou se chevauche complètement, à la suite de laquelle un trouble circulatoire se développe. Avec le développement de l'athérosclérose dans les vaisseaux de la jambe dans cette zone peut ressentir des douleurs et des convulsions. Ils surviennent généralement lors de longues marches, d'escaliers ou d'autres charges, accompagnés d'une accélération du rythme cardiaque et d'un stress accru sur les muscles.

    Dans les cas bénins, la douleur disparaît après le repos. Mais si les artères sont fortement rétrécies ou bloquées, elles peuvent devenir permanentes et persister même au repos. La douleur dans l'athérosclérose peut être accompagnée d'une sensation de "lourdeur" et d'un changement de couleur de la peau dans la région du pied. L'athérosclérose peut également indiquer une cicatrisation médiocre des plaies.

    Si elle n'est pas traitée, cette maladie provoquera une nécrose tissulaire. Si la peau de la jambe devient pâle, prend une teinte bleue ou bleu foncé, noircit les pieds, consultez immédiatement un médecin. Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour rétablir un flux sanguin normal dans les membres inférieurs.

    Les groupes à risque pour l'athérosclérose sont les personnes atteintes de maladies telles que:

    Que faut-il faire pour améliorer l'athérosclérose? Le traitement principal est la transition vers un mode de vie sain:

    • cesser de fumer;
    • suivre un régime;
    • contrôle du poids;
    • faire du sport.

    Il faut garder à l'esprit que les troubles vasculaires non seulement causent de la douleur, mais nuisent également à la résistance du système ostéo-articulaire. L'absence de traitement contre les maladies vasculaires peut entraîner de fréquentes fractures osseuses et une diminution du tonus et de l'élasticité musculaires.

    Traitez toutes les conditions décrites à temps, et vous oublierez la douleur dans la jambe.

    Il existe d'autres causes de douleur à la jambe, telles que la neuropathie diabétique. Dans cette condition, des lésions nerveuses sont causées par une glycémie élevée. La maladie se caractérise par l'apparition de douleurs dans les deux jambes, simultanément à une sensation d'engourdissement et à une perte de sensibilité de la peau des pieds et des jambes.

    Le traitement est effectué sous la supervision d'un médecin et consiste en la normalisation du taux de glucose et en la prise de médicaments contre la douleur.

    Que dois-je faire si j'ai mal à la jambe?

    Une douleur dans les jambes pendant la marche peut indiquer une pathologie en développement ou peut survenir dans des conditions normales, par exemple après ou pendant un effort physique excessif. Les maladies qui déclenchent la douleur peuvent toucher les fibres nerveuses, les vaisseaux sanguins et la colonne vertébrale. Le plus souvent, la douleur dans la partie inférieure de la jambe disparaît indépendamment, après un bref repos, mais cela n’est possible que si sa nature n’a pas de fondement pathologique.

    Souvent, une personne ne peut pas déterminer le facteur qui a provoqué la douleur. Dans ce cas, vous devez aller chez le médecin et être examiné. N'arrêtez pas la douleur avec des analgésiques, car un soulagement temporaire peut être suivi d'une grave détérioration.

    Contenu de l'article:

    Qu'est-ce qui peut faire mal aux jambes?

    Toutes les structures de la jambe sont pénétrées par les fibres nerveuses. Par conséquent, une irritation ou des dommages à l'une de ses parties entraîneront des sensations douloureuses. Cela se produit lorsque la peau, les muscles, les ligaments ou les tendons, les structures osseuses, les articulations, les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses sont affectés.

    Facteurs causant la douleur:

    Dommage direct aux tissus dû à une blessure. La douleur est aiguë. Une fois que la source de la blessure a été supprimée, la douleur commence à s'estomper.

    L'inflammation. Ce processus s'accompagne d'un gonflement des tissus, d'une dilatation des vaisseaux sanguins, d'une augmentation du nombre de leucocytes dans la zone touchée, d'une compression des fibres nerveuses, qui provoque une douleur.

    Détérioration de la nutrition de la jambe inférieure due à des dysfonctionnements du système circulatoire. Normalement, le sang fournit en permanence des substances utiles au bas des jambes et éloigne les produits métaboliques. Si ce processus est perturbé, les produits du métabolisme se déposent dans les tissus de la jambe et provoquent des douleurs. Il est renforcé par la privation d'oxygène.

    La défaite des fibres nerveuses. La douleur dans la jambe peut être provoquée par des dommages aux troncs nerveux au niveau de la moelle épinière ou dans une autre zone en relation avec ses structures.

    Causes de douleur dans les jambes

    Plusieurs raisons principales peuvent entraîner des sensations douloureuses dans les jambes, parmi lesquelles:

    Pathologie de l'appareil osseux de la jambe.

    Maladies des structures musculaires de la jambe.

    Causes de la douleur

    Maladies possibles

    Toute blessure à la structure de la jambe causera de la douleur. Son intensité dépend de la gravité des dommages et de la nature de la blessure.
    Blessures majeures de la jambe:

    Les fractures La douleur est vive et intense.

    Blessure à l'épaule (lésion tissulaire avec un objet contondant). Une personne ressent une douleur maximale au moment des dommages, après quoi son intensité diminue.

    Étirer les muscles de la jambe avec leur pause ou sans. La douleur est vive, intense, lancinante, tend à augmenter lorsqu’on tente de plier ou de plier la jambe.

    Entorse du genou. Au moment de la blessure, la douleur est aiguë, souvent accompagnée d'un gonflement et du développement rapide d'une inflammation.

    Luxation de l'articulation de la cheville. Au moment de la blessure, la douleur est aiguë et ne fait que s'intensifier par la suite.

    Pathologie de l'appareil osseux de la jambe

    Maladies pouvant affecter les os de la jambe:

    Maladie d'Osgood-Schlatter dans laquelle se produit une destruction aseptique du tibia. Il se développe dans la période de croissance active du squelette. Le plus souvent, les enfants qui pratiquent un sport actif entraînent une microtraumatose permanente de la tubérosité tibiale. La douleur est douloureuse, faible, aggravée lors de l’extension de la jambe et disparaît pendant la période de repos. À mesure que la maladie progresse, la douleur devient plus intense.

    Ostéite déformante, qui se traduit par une diminution de la résistance du tissu osseux, ce qui entraîne de fréquentes fractures, même avec un léger effort physique. La douleur peut survenir en raison de la déformation de l'os de la jambe. Elle est douloureuse, sourde, persécutive en permanence et s'aggrave au repos.

    Maladies des structures musculaires de la jambe

    Pathologies des muscles pouvant entraîner des douleurs au bas des jambes:

    Krepatury, qui se caractérisent par des dommages aux structures musculaires entraînant la formation de micro-déchirures. Formé après un entraînement physique intensif. La douleur est intense, ne permet pas de réduire complètement le muscle endommagé. Cela ne dure pas plus de quelques jours. L'inflammation disparaît progressivement, la douleur disparaît et le muscle est restauré.

    Crampes Un effort physique intense ou un refroidissement excessif peuvent provoquer une contraction involontaire des muscles de la jambe. Ils crachent douloureusement, mais après quelques secondes, la crampe a disparu. Dans de rares cas, cela dure plus d'une minute.

    Syndrome de Shin éclaté. Le plus souvent, les personnes qui en souffrent sans entraînement préalable commencent à faire du sport actif et s'épuisent. Tout d'abord, cela concerne les coureurs et les athlètes. La douleur douloureuse, le plus souvent modérée, survient pendant l'exercice et cesse après son achèvement.

    Le syndrome du tunnel, qui peut inclure le syndrome du cas avant (la douleur augmente avec la flexion de la jambe) ou le syndrome du cas arrière (la douleur s'intensifie avec l'extension de la jambe). Les causes de ce syndrome sont variées: fractures, pathologies vasculaires, ecchymoses, entraînement intensif. Cependant, ils entraînent tous la formation d'œdèmes et une augmentation de la pression à l'intérieur du boîtier, ce qui serre les muscles, perturbe leur alimentation, serre les fibres nerveuses et provoque l'apparition de douleurs.

    Pathologies vasculaires pouvant entraîner des douleurs dans le bas des jambes:

    Athérosclérose des vaisseaux nourrissant le tibia. Dans cette maladie, le cholestérol se dépose sur les parois vasculaires des grandes et moyennes artères. Dans les premiers stades du développement de la maladie, jusqu'à ce que la plaque du vaisseau ne recouvre pas complètement la lumière du vaisseau, la douleur ne peut que déranger une personne pendant l'exercice. Lorsque l'artère se rétrécit, la douleur augmente en intensité et commence à perturber la personne même au repos.

    Endartérite oblitérante. Dans cette pathologie, les petites artères du bas des jambes sont obstruées, ce qui entraîne une détérioration de l'apport sanguin aux tissus et une nécrose plus poussée. Les facteurs de risque d'endartérite sont nombreux, notamment: tabagisme, hypothermie, maladies rhumatismales, pathologistes vasculaires, etc. La maladie n'est dangereuse que si elle présente une douleur dans les jambes mais aussi la formation de caillots sanguins.

    Les varices sont considérées comme une pathologie multifactorielle. Elle peut se développer en raison d'une prédisposition héréditaire, du travail sédentaire, du maintien d'un style de vie sédentaire, etc. La stagnation du sang dans les membres inférieurs entraîne une déformation des veines, leur expansion pathologique et leurs douleurs. Ils sont renforcés après une longue charge sur les jambes lorsque la personne est en position verticale.

    La thrombophlébite entraîne une stagnation du sang dans les veines des parties inférieures de la jambe en raison du fait qu'elles sont bloquées par un caillot de sang, ce qui provoque l'apparition de douleur. Facteurs de risque de thrombophlébite: maladies infectieuses systémiques, lésions vasculaires, varices, etc.

    Le pilon est criblé de fibres nerveuses qui s'étendent du plexus sacré. Il laisse les nerfs spinaux s’étendre à partir de la moelle épinière. Par conséquent, les maladies de la colonne vertébrale, concentrées dans la région lombo-sacrée, peuvent entraîner des douleurs dans la partie inférieure des jambes.

    Ces pathologies incluent:

    Ostéochondrose, accompagnée d'une violation des processus métaboliques et de l'apport sanguin aux disques intervertébraux. Cela les amène à se déformer, à pincer les fibres nerveuses et à provoquer des douleurs dans le bas du dos pouvant irradier vers la jambe.

    Saillie du disque intervertébral. Cette pathologie est caractérisée par la sortie d'une partie du disque dans le canal rachidien et la compression de la moelle épinière. Les douleurs sont localisées dans le dos, abandonnez la jambe. Ils tirent le plus souvent, bien qu'ils puissent être coupants.

    Hernie discale intervertébrale. Lorsque cela se produit, l'anneau fibreux se brise, ce qui maintient le disque intervertébral et son contenu commence à exercer une forte pression sur la moelle épinière. Les douleurs deviennent intenses et hantent une personne de façon continue.

    Infections pouvant entraîner des douleurs au bas des jambes:

    La formation d'une ébullition sur les jambes.

    Érysipèle, provoquant des douleurs aiguës de brûlure dans la zone de sa formation.

    Les ulcères trophiques sur les jambes, qui sont formés en raison de la perturbation de l'apport sanguin aux tissus du membre inférieur. Ce problème survient souvent chez les personnes atteintes de diabète sucré, de varices, d'endartérite oblitérante.

    Ostéomyélite, dans laquelle l'infection affecte le tissu osseux et provoque sa destruction. La douleur est pressante, atroce, aiguë. Tout mouvement devient douloureux.

    Si une personne développe une tumeur, les premières étapes de sa formation ne sont le plus souvent pas accompagnées de sensations douloureuses. Ils se produisent lorsque la tumeur grossit.

    La jambe inférieure peut souffrir des tumeurs bénignes de la nature suivantes:

    Cependant, les tumeurs ne sont pas toujours de nature bénigne. Parfois, ils peuvent contenir des cellules cancéreuses. Ces tumeurs comprennent: le sarcome, le mélanome et le carcinome épidermoïde de la peau. Toutes les tumeurs malignes ont tendance à la croissance et à la propagation rapides des métastases.

    Diagnostic de la douleur dans les jambes

    Parfois, la cause de la douleur dans la jambe est évidente pour une personne, comme dans le cas d'une blessure. Dans un tel développement d'événements, il est nécessaire de contacter immédiatement un traumatologue et de recevoir l'assistance appropriée. Cependant, les causes de la douleur dans le bas des jambes ne sont pas toujours à la surface. Leur identification nécessite souvent un examen approfondi et une consultation avec différents spécialistes (neurologue, angiosurgeon, spécialiste des maladies infectieuses, orthopédiste, oncologue, etc.).

    Type de maladie

    Méthodes de diagnostic

    Maladies du tissu osseux de la jambe

    Pour détecter la maladie d'Osgood-Schlatter, un examen aux rayons X sera nécessaire, mais il ne révélera que des modifications pathologiques aux derniers stades de la maladie. Pour le diagnostic précoce montré CT.

    Symptômes caractéristiques de cette maladie:

    Douleur et gonflement dans la zone des tissus mous de la jambe inférieure. Pour être plus précis, l'œdème est localisé juste en dessous de l'articulation du genou.

    La douleur s'intensifie pendant l'exercice de la jambe.

    Pour détecter l'ostéite déformante, vous devez faire un don de sang en vue d'une analyse biochimique. Dans le même temps, un niveau élevé de phosphatase alcaline sera détecté chez le patient. La radiographie de l'os permet de tordre sa courbure et sa déformation, tandis que la scintigraphie permet de préciser dans quelles zones particulières de l'os se produisent des processus métaboliques excessivement actifs.

    Courbure des os de la jambe.

    Implication dans le processus pathologique de l'articulation de la cheville et du genou, ce qui limite sa mobilité.

    Fractures fréquentes dues à une fragilité accrue des os.

    Maladies des muscles des jambes

    Si la douleur dans la jambe est provoquée par de rares spasmes musculaires et ne gêne pas la personne de façon continue, vous ne pouvez alors manifester aucune inquiétude.
    Cependant, lorsque des sensations douloureuses hantent une personne pendant une longue période, vous devez consulter un médecin:

    En cas de convulsions fréquentes, il est nécessaire de faire un don de sang pour une analyse générale et pour déterminer le niveau de vitamines et de micro-éléments qu'il contient, par exemple vitamines du groupe B, calcium, fer, etc. Pour la détection des pathologies héréditaires, des recherches génétiques peuvent être nécessaires. L'électromyographie est une méthode de diagnostic auxiliaire.

    Pour la détection du syndrome de tunnel nécessite un examen aux rayons X, une échographie des tissus mous de la jambe. L'IRM permet d'évaluer l'état de toutes les structures de la jambe. En plus de la douleur dans le syndrome du tunnel, le patient ressentira un gonflement de la jambe, un engourdissement et une faiblesse musculaire.

    Pathologie vasculaire de la jambe

    Les dommages aux vaisseaux sanguins sont toujours graves, car vous devez consulter un médecin dès que possible:

    L'athérosclérose est accompagnée de plaintes de patients concernant un engourdissement des jambes pendant l'activité physique, leur refroidissement et leurs douleurs. Avec la forme courante de la maladie, des ulcères trophiques peuvent se former, il n’ya pas de pulsation dans la zone de l’artère tibiale postérieure. Le diagnostic est réduit au don de sang pour analyse biochimique (des taux élevés de cholestérol total, de triglycérides et de LDL seront détectés, ainsi qu'une diminution du cholestérol HDL). Pour clarifier le diagnostic, une dopplerographie des vaisseaux avec ou sans agent de contraste est nécessaire. Comme l'athérosclérose affecte le cœur, un ECG est prescrit aux patients.

    En cas d’endartérite oblitérante, les patients se plaignent de douleurs dans les jambes, de fatigue pendant la marche, de refroidissement des extrémités, d’engourdissements. Un signe évident de la maladie est la claudication intermittente, qui s'accompagne d'une cyanose de la peau. Lorsque la maladie est négligée, les personnes développent des ulcères trophiques sur les jambes, qui se compliquent avec l’ajout de l’infection. Méthodes de diagnostic: rhéovasographie, capillaire, doppler, angiographie, thermographie. Toutes ces méthodes de recherche fournissent des informations sur l'état des navires.

    Varices En plus de la douleur, cette pathologie est accompagnée de symptômes tels que lourdeur dans les jambes, gonflement, crampes et cyanose de la peau. Des veines douloureuses seront clairement visibles sous la peau. Lorsque la forme des varices est négligée, des ulcères trophiques se développent chez le patient. Pour détecter une pathologie, effectuez des veines à ultrasons et Doppler. Pour compléter le tableau de la maladie, vous pouvez utiliser un scanner ou une IRM. Avec la menace de thrombose, il faut donner du sang pour évaluer ses capacités de coagulation.

    La thrombophlébite s'accompagne d'une compaction et d'une rougeur de la peau de la jambe dans la région où le caillot s'est formé. La jambe devient chaude au toucher, enflée. Peut-être une augmentation générale de la température corporelle. Pour détecter une pathologie, vous devez faire un don de sang pour une analyse générale (le niveau de leucocytes et la RSE augmentera), de sang pour une analyse biochimique (augmentation du taux de D-dimères), de sang pour une évaluation de son système de coagulation. Pour clarifier l'emplacement de la dopplerographie ou IRM du thrombus.

    Troubles de la colonne vertébrale

    Plus la pathologie est détectée tôt, plus la probabilité de succès du traitement est élevée.
    Pour identifier l'ostéochondrose de la région lombo-sacrée, vous devez vous concentrer sur les plaintes du patient:

    Douleur lombaire irradiant à la cuisse et à la jambe.

    Limitation de l'amplitude de mouvement dans la colonne lombaire.

    Détérioration de la sensibilité des jambes avec engourdissements fréquents.

    Faiblesse musculaire et détérioration des organes du bassin.

    Les méthodes d'examen instrumentales comprennent les rayons X et la tomodensitométrie de la zone touchée.
    Pour le diagnostic d'une hernie discale ou de sa protrusion, des symptômes similaires sont caractéristiques. Méthodes de diagnostic: scanner et rayons X.

    Les infections

    Les infections touchant les tissus mous avec formation de furoncles, cellulite, gangrène, érysipèle ou ulcères trophiques ne posent pas de problèmes de diagnostic. Le plus souvent, le médecin examine suffisamment le bas de la jambe pour poser le diagnostic.
    Pour clarifier la nature de la maladie, prescrire des études telles que:

    BAK ensemencer de la zone touchée.

    Méthodes sérologiques de recherche.

    Lorsqu'un ulcère trophique se forme, on prélève du sang pour en déterminer le niveau de glucose. En cas de suspicion de pathologie vasculaire, une angiographie et une échographie Doppler sont réalisées.
    L'ostéomyélite nécessite une IRM ou une tomodensitométrie, ce qui permet un examen détaillé de l'état des os de la jambe.

    Tumeurs tumorales

    Les tumeurs tumorales peuvent ne pas se manifester avant longtemps. Par conséquent, il faut toujours faire attention aux signes indirects qui peuvent indiquer un cancer en développement.
    Les premiers symptômes incluent:

    Fatigue générale et faiblesse.

    Perte de poids

    Augmentation de la température corporelle jusqu'à des marques subfébriles. Cela dure plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

    Pour détecter une tumeur, un scanner ou une IRM, une scintigraphie ou une angiographie seront nécessaires. Lorsqu'un néoplasme se forme sur le tissu osseux, il peut être détecté à l'aide d'un examen aux rayons X.
    L'histologie des tissus tumoraux est réalisée pour déterminer la présence de cellules malignes dans celle-ci, ainsi que pour préciser le type de néoplasme.

    Que faire avec une douleur dans les jambes?

    La douleur ne peut être tolérée. Ce signal avertit une personne que quelque chose ne va pas avec son corps.

    En attendant qu'un diagnostic soit posé, il est recommandé à une personne de prendre des analgésiques pouvant l'aider à se sentir mieux.

    Ces médicaments comprennent:

    Préparations du groupe des AINS (Diclofenac, Nimesil, Paracetamol, etc.), qui sont prescrits pour une administration par voie orale et par voie intramusculaire. Ils sont utilisés pour éliminer pratiquement tout type de douleur dans la jambe.

    Analgésiques narcotiques. Ce sont des médicaments tels que la morphine, Omnopon, codéine. Ils sont prescrits pour les douleurs marquées, internes, sous-cutanées ou intramusculaires. Ces médicaments ne sont délivrés que sur ordonnance, ou sont prescrits aux patients hospitalisés, par exemple, pour réduire la douleur après une fracture osseuse.

    Avec des blessures au tibia. Les principaux aspects du traitement d’une blessure à la jambe consistent à assurer l’immobilisation du membre. Avant l'arrivée de l'équipe médicale, un rhume est appliqué sur le lieu de la blessure ou de l'étirement. Dans les cas difficiles, par exemple, pour les fractures ou les ruptures de ligaments, une intervention chirurgicale est nécessaire. Au cours de la période douloureuse, des analgésiques sont prescrits au patient.

    Pendant la phase de récupération, un traitement de physiothérapie est présenté: électrophorèse, UHF, thérapie magnétique.

    Vidéo: Que faire si le périoste est malade (os devant le genou):

    Avec des maladies de tissu. Pour le traitement de la maladie d'Osgood-Schlatter, il est d'abord nécessaire de fournir au membre touché un repos complet. On conseille au patient de ne pas faire de sport. Pendant l'effort physique, il est recommandé d'utiliser des bandages élastiques.

    Douleur dans la jambe avec l'utilisation des AINS. Pour éliminer le stade aigu de la maladie, une thérapie UHF et une thérapie magnétique sont prescrites. L'opération n'est réalisée que dans le cas où la tubérosité tibiale est sévèrement déformée.

    Lorsqu’il déforme l’ostéite, le patient doit rester au lit, prendre des médicaments: préparations à base de calcium, médicaments du groupe AINS, acide pamidronique, acide alendronique.

    Un autre point de traitement est la performance de la thérapie par l'exercice, qui est individualisée pour chaque patient.

    Pour les maladies des muscles de la jambe. Si la douleur dans la jambe est causée par des crampes, vous devez vous asseoir ou vous allonger afin de ne pas perdre l'équilibre. En cas de refroidissement excessif, le muscle doit être réchauffé. Pour prévenir les convulsions, vous devez bien manger, effectuer un massage régulier du bas de la jambe et augmenter l'activité physique.

    Le syndrome du tibia éclaté et le syndrome du tunnel sont arrêtés en prenant des AINS. Assurez-vous d'abandonner l'exercice de ces exercices qui causent de la douleur ou de réduire l'effort physique sur les membres inférieurs.

    Lorsque pathologies vasculaires. Si la douleur dans les jambes est causée par l'athérosclérose, il est alors nécessaire de réviser votre mode de vie, d'augmenter votre activité physique, d'arrêter de fumer et de malbouffer. Pour améliorer la microcirculation dans les tissus, Trental et Actovegin sont prescrits au patient. Les médicaments simvastatine et pravastatine aident à réduire le taux de cholestérol dans le sang. L'opération sur les vaisseaux est réalisée dans des cas graves, seulement avec une hypoxie tissulaire grave avec nécrose.

    Le traitement de l'endartérite oblitérante est réduit à la prise de médicaments. Pour l'expansion des vaisseaux sanguins prescrits No-silo, montre également le moyen de réduire la viscosité du sang. Lors de l’apparition de complications infectieuses, des antibiotiques sont prescrits au patient. Les massages et la physiothérapie (UHF, procédures thermiques, électrophorèse) ont un effet positif. L'opération est indiquée pour une pathologie grave, mais elle ne résout pas le problème, mais n'apporte qu'un soulagement temporaire.

    Pour se débarrasser de la maladie variqueuse, vous devez éliminer le facteur qui a conduit à son développement. Tout d'abord, cela concerne l'hypodynamie. Par conséquent, tous les patients atteints de varices doivent augmenter leur activité physique. La correction des médicaments se réduit à la prise d’AINS. Il est préférable de donner la préférence à l’aspirine, qui non seulement élimine la douleur et soulage l’inflammation, mais aussi fluidifie le sang, empêchant ainsi la formation de caillots sanguins. En outre, des anticoagulants et des angioprotecteurs sont prescrits aux patients. Afin de ne pas faire déborder les veines, vous pouvez porter des sous-vêtements de compression. Pour le traitement des collatérales gravement endommagées, une sclérothérapie ou un retrait des veines est nécessaire.

    Si un patient développe une thrombophlébite, il est hospitalisé d'urgence, car un caillot sanguin augmente le risque de décès. Des anticoagulants, des antiplaquettaires, des angioprotecteurs et des anti-inflammatoires sont prescrits au patient. Dans les cas graves, un traitement chirurgical avec élimination des veines atteintes ou cautérisation est indiqué.

    Dans les maladies infectieuses. Le traitement des maladies infectieuses nécessite l'utilisation d'antibiotiques. Leur choix dépend du type de flore pathogène à l'origine du processus purulent. La préférence devrait être donnée aux médicaments ayant un large spectre d’action (pénicillines, tétracyclines, cyfialosporines). Si le traitement antibactérien ne permet pas de résoudre le problème, une intervention chirurgicale avec élimination des masses purulentes et des coupes de tissus morts est indiquée.

    L'amputation du membre est une mesure extrême utilisée pour sauver la vie du patient.

    Le traitement des tumeurs tumorales implique les types de soins médicaux suivants:

    Souvent, ils sont combinés les uns avec les autres. Lorsque les métastases se propagent, le patient reçoit des soins palliatifs destinés à améliorer sa qualité de vie.

    Éducation: En 2005, il a effectué un stage à la première université de médecine de Moscou, nommée d'après I. M. Sechenov, et a obtenu un diplôme dans la spécialité «Neurologie». En 2009, études supérieures dans la spécialité "Maladies nerveuses".