Douleur au mollet

Résumé: La douleur dans les mollets des jambes est un symptôme très courant pouvant être provoqué par une surtension normale des muscles et des raisons très graves. Si la douleur ne disparaît pas dans les 24 heures, il est préférable de consulter un médecin.

Le caviar est composé de deux muscles - le gastrocnémien et le soléaire. Les muscles du mollet et du soléaire se croisent au niveau du tendon d’Achille, qui rejoint directement le talon. Ces muscles sont utilisés dans tous les mouvements des jambes et des pieds.

Les symptômes

La gravité et la nature de la douleur et des mollets des jambes varient selon les personnes, mais, en règle générale, on ressent une douleur douloureuse, sourde ou aiguë à l'arrière du pied, parfois associée à une raideur. Les symptômes pouvant indiquer une maladie plus grave incluent:

  • gonflement;
  • peau exceptionnellement froide ou pâle dans cette région;
  • picotements ou engourdissements au mollet et à la jambe;
  • faiblesse dans la jambe;
  • rétention d'eau;
  • rougeur, chaleur excessive de la peau ou sensibilité au mollet.

Si vous présentez au moins l'un des symptômes ci-dessus, vous devez consulter un médecin.

Raisons
8 causes de douleur chez les veaux

La douleur au mollet peut être due à un certain nombre de causes, notamment la fatigue musculaire, les spasmes et les problèmes de pieds. Bien que, dans la plupart des cas, les douleurs aux mollets des jambes puissent être traitées à la maison, certaines situations, au contraire, peuvent nécessiter une intervention médicale immédiate.

1. Spasmes musculaires

Les spasmes musculaires sont des contractions musculaires aiguës et douloureuses. Le spasme peut passer rapidement ou durer plusieurs minutes. Les spasmes sont fréquents, ils sont généralement causés par des exercices trop durs ou par l’inclusion de nouveaux exercices dans un programme d’entraînement. Les spasmes peuvent également être causés par la déshydratation, des blessures musculaires ou un manque de minéraux dans le corps. Les causes plus graves de spasmes musculaires comprennent:

  • insuffisance rénale;
  • l'hypothyroïdie;
  • alcoolisme;
  • le diabète;
  • maladie vasculaire périphérique grave.

Dans certains cas graves, la limitation du flux sanguin vers des parties du corps, ainsi que d'autres affections et maladies graves, peuvent également provoquer des spasmes musculaires.

2. étirement des muscles

L'étirement des muscles est généralement le résultat d'une fatigue musculaire, ainsi que d'une sollicitation excessive ou inappropriée des muscles. Par exemple, le lancement d’un nouveau programme d’exercices ou l’inclusion d’exercices dans lesquels les muscles des jambes sont sérieusement impliqués, tels que la course, la natation, le cyclisme ou le powerlifting peuvent entraîner un étirement des muscles du mollet. En règle générale, une personne se rend immédiatement compte qu'elle s'est foulé un muscle en raison d'une douleur aiguë et d'une mobilité réduite. Les étirements légers et modérés peuvent être traités avec succès à la maison à l'aide d'un traitement par le froid et la chaleur et de médicaments anti-inflammatoires. Les étirements et les déchirures musculaires intenses requièrent une aide qualifiée

3. inflammation du tendon d'Achille

L'inflammation du tendon d'Achille peut être le résultat d'une contrainte excessive sur le tendon, de son étirement ou de sa contrainte excessive. Les symptômes communs incluent une inflammation du tendon, une douleur à l'arrière de la jambe, un gonflement et une restriction de la mobilité lors de la flexion du pied. Habituellement, avec l'inflammation du tendon d'Achille, des méthodes simples telles que la thérapie par le froid et le froid, l'application d'un bandage élastique, le repos au lit et la prise d'analgésiques et de médicaments anti-inflammatoires en vente libre aident. Cependant, si le traitement à domicile ne donne pas de résultats ou si la douleur devient plus forte, il est important de consulter rapidement un médecin.

4. Sciatique

La sciatique est un complexe de symptômes provoqués par des problèmes de nerf sciatique - le nerf contrôlant les muscles des jambes et des pieds. La sciatique peut provoquer des douleurs, des engourdissements et des picotements dans le bas du dos, qui peuvent se propager à la cuisse, aux fesses et à l'arrière de la jambe, affectant également le mollet, la cheville et le pied. Parfois, lors de lésions graves du nerf sciatique, on peut observer une faiblesse des muscles des jambes et des pieds. Dans les cas graves de sciatique, une intervention chirurgicale est effectuée.

La sciatique peut être causée par un certain nombre d'affections et de maladies associées à la colonne vertébrale et pouvant affecter les nerfs spinaux. En outre, la sciatique peut être causée par un traumatisme, par exemple une chute, ainsi que par une tumeur à la colonne vertébrale. Les problèmes de colonne vertébrale les plus courants pouvant causer une sciatique sont:

Hernie intervertébrale

Nos vertèbres sont séparées les unes des autres par un petit cartilage. Ces cartilages sont remplis d'une substance semblable à un gel, procurant une mobilité de la colonne vertébrale et une absorption des chocs. La hernie intervertébrale se produit lorsque la coquille dure externe du disque est brisée. Une partie de la substance interne du disque est ainsi comprimée et peut pincer la racine du nerf sciatique, ce qui provoque une douleur et un engourdissement du membre inférieur. Le plus souvent, la douleur dans les mollets des jambes est combinée à la douleur dans le bas du dos, les fesses, la cuisse et le pied, mais dans notre pratique nous avons vu des cas de douleur isolée au mollet, une IRM a confirmé la présence d'une grande hernie intervertébrale. La règle suivante s'applique également dans le cas d'une douleur au mollet associée à la présence d'une hernie intervertébrale: «Plus la douleur à la jambe est basse, plus la taille de la hernie intervertébrale est grande, par conséquent, la douleur au mollet de la jambe d'un côté ou des jambes est importante». cela dicte la nécessité d'un diagnostic précoce. Faites une IRM de la colonne lombaire si la douleur dans la jambe inférieure vous inquiète d'un côté et est combinée ou avant l'apparition de symptômes tels que douleur ou engourdissement dans le bas du dos, les fesses, la cuisse et le pied jusqu'aux orteils. Tous ces symptômes parlent d'un nerf sciatique pincé.

Sténose spinale

La sténose spinale est un rétrécissement anormal du canal rachidien (tube vertical creux situé au centre de la colonne vertébrale, où se trouvent la moelle épinière et les racines des nerfs spinaux). En raison du rétrécissement du canal rachidien, il se produit une compression de la moelle épinière et des racines nerveuses sciatiques.

Spondylolisthésis

Le spondylolisthésis est l’une des conditions associées à la dégénérescence du disque intervertébral. Lorsque l'une des vertèbres est déplacée vers l'avant par rapport à l'inférieure adjacente, la première peut pincer la racine du nerf sciatique.

Syndrome musculaire poire

Le syndrome du muscle de poire est un trouble neuromusculaire rare dans lequel le muscle de poire se contracte ou se contracte par inadvertance, ce qui provoque une sciatique. Le muscle en forme de poire est le muscle qui relie la partie inférieure de la colonne vertébrale et les os de la cuisse. Lorsqu'un muscle se contracte et se contracte, il peut exercer une pression sur le nerf sciatique, entraînant une sciatique. Le syndrome de Pear peut être aggravé si une personne est longtemps assise, après une chute ou un accident de voiture. Cependant, ce syndrome n'existe qu'en théorie et est très probablement associé à un diagnostic insuffisant du patient. Pour toutes nos pratiques (plus de 20 ans de travail), la douleur dans le muscle en forme de poire a toujours été associée à une hernie intervertébrale de la colonne lombaire et a complètement disparu pendant le traitement de la hernie discale.

Syndrome de prêle

Dans de rares cas, une hernie intervertébrale peut pincer les nerfs et causer ainsi une perte de contrôle de la vessie et / ou des intestins. Cette condition s'appelle le syndrome de la queue de cheval. Le syndrome de la queue de cheval peut également provoquer des engourdissements et des fourmillements dans l'aine, une sensibilité diminuée dans les zones érogènes et même une paralysie s'il n'est pas contrôlé.

Le syndrome de prêle se développe généralement progressivement. Il est important de consulter immédiatement un médecin pour les symptômes suivants:

  • perte de contrôle de la miction et / ou de la défécation pouvant entraîner une incontinence ou, à l'inverse, une rétention urinaire et une constipation;
  • douleur dans une jambe ou les deux;
  • engourdissement dans une jambe ou les deux;
  • faiblesse dans une ou les deux jambes, ce qui rend difficile de se lever d'une position assise;
  • trébuchements fréquents lorsqu'une personne tente de se lever;
  • perte de sensation nettement progressive ou grave et marquée au bas du corps, y compris la zone située entre les jambes, les fesses, l'intérieur des cuisses, les talons et l'ensemble du pied.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic de la cause de la sciatique commence par un examen médical. À l'avenir, le médecin envoie le patient pour examen. Les options les plus courantes pour une telle enquête sont les méthodes radiographiques telles que l'IRM et la TDM.

Les rayons X ne peuvent pas montrer de lésions du nerf sciatique. L'IRM utilise des aimants puissants et des ondes radio pour créer des images détaillées des structures vertébrales et constitue la principale méthode de diagnostic de la sciatique. Le scanner est utilisé dans des situations où l'IRM est difficile voire impossible. Très probablement, dans ce cas, le patient recevra un myélogramme CT, ce qui implique l'introduction d'un colorant spécial dans la colonne vertébrale afin d'obtenir des images plus claires de la moelle épinière et des nerfs.

Le traitement de la sciatique est directement lié aux causes de cette affection. Si la sciatique est causée par une tumeur dans la lumière du canal rachidien, une consultation immédiate avec un neurochirurgien et un oncologue est nécessaire si nécessaire. Si la sciatique est causée par des complications d'ostéochondrose de la hernie discale, de spondylose, de spondylarthrose, de spondylolisthésis ou de sténose rachidienne secondaire, un traitement conservateur complexe est nécessaire, incluant les méthodes de traction rachidienne (nous recommandons l'étirement sans contrainte, le type le plus efficace et le plus sûr). nous recommandons l'hirudothérapie), diverses méthodes de massage, la thérapie physique, la kinésithérapie, etc.

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire en cas de douleur intense ou dans des situations de perte de contrôle de la miction et / ou de la défécation. En outre, la chirurgie est nécessaire si le patient a développé une faiblesse dans certains groupes de muscles de la jambe. Les deux options les plus populaires en chirurgie sont la discectomie, dans laquelle une partie du disque intervertébral est retirée, exerçant une pression sur le nerf, et la microdiscectomie, au cours de laquelle une partie du disque intervertébral est retirée par une petite incision, tandis que le chirurgien utilise un microscope. Le traitement chirurgical ne conduit pas au rétablissement, il permet seulement d'éviter les complications d'une hernie discale, alors qu'il peut causer des complications encore plus terribles.

5. ecchymose

Une ecchymose est le résultat d'une blessure, telle qu'une chute ou une frappe. À la suite d'une blessure, les capillaires sous la peau ont éclaté, provoquant une décoloration de la peau (ecchymose). Les bleus, en règle générale, passent par eux-mêmes. Cependant, vous devez consulter un médecin si vous avez des ecchymoses comme celle-là, sans blessure, ou si les ecchymoses réapparaissent au même endroit, encore une fois, sans aucune influence extérieure.

6. Neuropathie des nerfs périphériques dans le diabète

La neuropathie diabétique des nerfs périphériques est une lésion des nerfs qui affecte les jambes, les pieds, les mains et les mains. Cette condition est une complication fréquente du diabète et est causée par une glycémie élevée, des facteurs génétiques et une inflammation nerveuse. Les autres symptômes de la neuropathie incluent:

  • douleur aiguë;
  • spasmes musculaires;
  • faiblesse musculaire;
  • perte de coordination;
  • engourdissement;
  • sensibilité réduite à la douleur et aux changements de température.

7. thrombose veineuse profonde

La thrombose veineuse profonde est une conséquence de la formation d'un caillot sanguin dans les veines profondes du bras ou de la jambe, y compris les œufs. Un certain nombre de facteurs et de conditions peuvent provoquer une thrombose veineuse profonde, notamment une position assise prolongée, les effets secondaires de la prise de certains médicaments et le tabagisme. Les symptômes de thrombose veineuse profonde incluent:

  • veines visibles visuellement dans la zone touchée;
  • gonflement;
  • douleur dans les jambes;
  • changement de couleur de la peau;
  • augmentation de la chaleur de la peau du mollet.

Si vous développez des symptômes de thrombose veineuse profonde, vous devez immédiatement consulter un médecin.

8. Syndrome de compartiment

Le syndrome des loges est une affection grave qui se produit lorsque la pression à l'intérieur de l'espace myofascial augmente. L'espace myofascial est un groupe de tissu musculaire, de vaisseaux sanguins et de nerfs dans les bras et les jambes, entouré d'une membrane de fascia très dense. Le fascia ne s'étire pas, l'inflammation et le gonflement de l'espace myofascial peuvent donc entraîner une augmentation significative de la pression, ce qui endommage les muscles, les vaisseaux sanguins et les nerfs situés dans l'espace myofascial.

Une pression accrue peut également entraîner un blocage du flux sanguin dans l'espace myofascial. Cela entraîne une privation d'oxygène des tissus et des cellules après leur mort. Si le syndrome du compartiment n'est pas traité, une amputation peut en résulter.

Article ajouté à Yandex Webmaster 2018-03-30, 12:31.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Douleur au mollet

La douleur dans les mollets des jambes est un phénomène courant. Souvent, il est dû à un effort physique prolongé sur les membres inférieurs et ne signale aucune pathologie. Cependant, la réponse à la question «Pourquoi le caviar fait-il mal?» N'est pas toujours simple, car les causes peuvent être liées à des maladies très graves. Ceci s'applique aux cas où une douleur aiguë et des crampes sont répétées régulièrement ou une douleur persistante dans la jambe du mollet ne passe pas longtemps.

Si vous rencontrez un problème similaire, nous vous recommandons de contacter la clinique de la douleur CELT! Cette unité, spécialisée dans le diagnostic et le traitement des syndromes douloureux situés à divers endroits. Le haut niveau professionnel de nos spécialistes, leur vaste expérience, ainsi que l'équipement médical et les méthodes de traitement modernes, leur permettent de ramener nos patients à une vie bien remplie, en éliminant la douleur.

Causes de la douleur chez les veaux

Les douleurs au niveau des mollets des jambes peuvent être dues au surmenage des muscles, mais une telle manifestation clinique peut souvent indiquer les pathologies des vaisseaux artériels, des veines, des tissus, des muscles environnants et de la colonne vertébrale. Si votre mollet de la jambe gauche ou de la jambe droite est constamment blessé ou si vous avez régulièrement des crampes aux jambes, consultez un médecin, car les conséquences peuvent être imprévisibles.

Maladies veineuses

Un symptôme douloureux des maladies veineuses est un signal précieux, car c'est grâce à lui que peuvent être identifiées des pathologies graves nécessitant un suivi médical immédiat:

  • Varices - caractérisées par une douleur persistante dans les muscles du mollet, qui se fait sentir dans la deuxième moitié de la journée et s'accompagne d'un gonflement des chevilles. Cette maladie peut également être déterminée visuellement, car des dilatations visibles des veines apparaissent sur les membres inférieurs. La raison pour laquelle le mollet de la jambe droite ou gauche fait mal est, dans ce cas, le développement d'un œdème de la jambe, en raison duquel se produit une compression des terminaisons nerveuses;
  • Thrombose veineuse aiguë - nécessite un traitement immédiat, car les caillots sanguins qui se forment dans les veines profondes peuvent pénétrer dans les vaisseaux sanguins de la circulation pulmonaire et obstruer les artères, entraînant une embolie pulmonaire souvent fatale. La douleur dans le mollet touché couvre la surface interne du tibia et s'étend jusqu'à la cuisse et jusqu'au pied. Ils sont accompagnés d'un gonflement de la jambe, d'une sensation de lourdeur dans les jambes et d'une douleur accrue lorsque vous essayez de plier le pied.

Maladie de l'artère

Les maladies des artères entraînent un apport insuffisant d'oxygène et de nutriments aux tissus, ce qui entraîne leur destruction. Les douleurs dans ce cas sont causées par une ischémie (manque d'approvisionnement en sang) et sont différentes pour différentes maladies:

  • L'obstruction vasculaire artérielle aiguë est caractérisée par une douleur aiguë accompagnée d'une sensation de brûlure, qui s'accompagne d'un gonflement de la jambe affectée et de son refroidissement;
  • L'insuffisance artérielle chronique se caractérise par deux types de douleur: les convulsions au cours d'une ischémie aiguë et la douleur persistante due à une insuffisance chronique d'approvisionnement en sang. Les deux types de douleur peuvent être accompagnés de crampes, d'atrophie musculaire, d'ulcération et de gangrène.

Maladies musculaires

Les lésions musculaires de différentes étiologies peuvent également causer des douleurs chez les veaux:

  • Les processus inflammatoires des muscles gastrocnémiens (myosite) sont caractérisés par des sensations douloureuses douloureuses persistantes qui n'arrêtent pas ou ne provoquent pas de crises convulsives et apparaissent plus lumineuses lors des mouvements;
  • Les maladies parasitaires (en particulier la trichinose) sont caractérisées par des douleurs musculaires, qui s'accompagnent de gonflement du visage, de fièvre, de nausées, de vomissements et de diarrhée.

Lésion des fibres nerveuses

L'un des symptômes de la névrite et de la polynévrite est une douleur intense provoquée par des convulsions qui peut survenir lors d'une crise convulsive et peut se propager le long du nerf touché. Une telle manifestation peut être provoquée par la compression des racines nerveuses. Ses compagnons sont souvent:

  • des troubles trophiques dans les régions innervées (à savoir les organes et les tissus fournis par les nerfs) de la région;
  • sensation d'engourdissement, de picotement ou de chair de poule;
  • troubles du mouvement dans la région innervée;
  • désensibilisation.

Autres raisons

Les mollets des jambes peuvent être douloureux en raison de lésions des tissus adjacents:

  • ostéomyélite du tibia;
  • maladies de l'articulation du genou;
  • maladies de l'articulation de la cheville;
  • inflammation de la peau.

La douleur réfléchie chez les mollets des membres inférieurs est l’un des symptômes de l’ostéochondrose de la colonne lombaire.

Douleur au mollet

Informations générales

Le muscle du mollet (mollet) est un muscle du biceps situé à l'arrière de la jambe inférieure de l'homme. Situé au-dessus du muscle soléaire, avec lequel il est attaché au talon par un épais tendon d’Achille.

Les activités fonctionnelles comprennent principalement le mouvement du pied dans le plan sagittal et la stabilisation du corps pendant le mouvement (marche et course). Avec l'étirement excessif du muscle gastrocnémien, des crises peuvent survenir. En outre, les spasmes peuvent indiquer des troubles de l’approvisionnement en sang artériel et veineux. Des lésions du muscle gastrocnémien peuvent survenir avec une charge dépassant sa capacité, parfois même en le frappant.

Causes de la douleur au mollet

Plusieurs raisons peuvent causer des douleurs chez les veaux. Tout d’abord, il s’agit de dommages causés au mollet, par exemple après une charge excessive. Ils provoquent des douleurs dans les muscles du mollet. Une douleur soudaine dans les muscles survient pendant la période d'activité physique, en particulier pendant la marche.

Le plus souvent, l'apparition de douleurs dans les mollets des jambes est associée à des maladies vasculaires. Cela se produit en raison de la violation de l'écoulement du sang veineux et de l'augmentation de la pression dans les vaisseaux. La stase veineuse qui en résulte est la cause de l'irritation des terminaisons nerveuses et du développement de la douleur. Le plus souvent, ces douleurs sont de nature "terne", ressentent une lourdeur dans les jambes. Ainsi, les varices se développent progressivement.

Des douleurs sourdes, douloureuses et lancinantes dans les mollets, des crampes et une lourdeur dans les jambes résultent souvent d'un travail debout ou assis, alors qu'en raison de la stagnation dans les veines des jambes, il n'y a pas de circulation normale de sang veineux et artériel dans le corps humain, le manque d'oxygène se produit, accumule pied toxines nocives.

Avec une autre maladie vasculaire - la thrombophlébite, il existe une douleur dans les muscles du mollet qui palpite, se transformant souvent en une sensation de brûlure sous la peau. Avec la thrombophlébite, la douleur est permanente, en particulier pour la douleur chez les veaux.

L'athérosclérose des artères est une autre cause de douleur dans les mollets des jambes. Dans cette maladie, les parois des vaisseaux sanguins s'épaississent et le patient ressent une douleur constrictive dans les muscles du mollet. Le plus souvent, l'athérosclérose provoque des douleurs dans les muscles de la jambe. Les douleurs s’aggravent en marchant. Un symptôme caractéristique de l'athérosclérose est la sensation de pieds froids, quelle que soit la saison.

Le groupe suivant de maladies qui provoquent des douleurs dans les muscles du mollet sont les maladies de la colonne vertébrale. Les anomalies existantes dans le travail de la colonne vertébrale, par exemple dans les disques intervertébraux, entraînent l’apparition de douleurs dites radiantes qui se propagent aux jambes. La colonne vertébrale elle-même ne peut pas faire mal. Ce type de douleur peut être attribué à la sciatique (inflammation du nerf sciatique). Dans cette maladie, la douleur de la colonne vertébrale le long du nerf sciatique est transmise aux jambes.

Les maladies nerveuses périphériques peuvent également causer de la douleur chez les veaux. Lorsque la douleur névralgie est de nature paroxystique et se produit le long des fibres nerveuses. Dans les intervalles entre les attaques, la douleur est pratiquement absente et l'attaque douloureuse peut durer de plusieurs secondes à plusieurs minutes.

Myosite

La douleur la plus sévère survient lors d'une inflammation des muscles du mollet. La myosite est une maladie assez grave qui doit être traitée sous la surveillance constante d'un médecin.

La myosite est une inflammation des muscles squelettiques. Peut se produire en tant que complication de diverses maladies, telles que la grippe. La surutilisation des muscles est une cause fréquente de myosite, due à un effort physique inhabituel ou à une blessure des muscles des jambes.

Lorsque la myosite apparaît, une douleur dans les muscles du mollet, aggravée par des mouvements. Souvent, des nodules ou des brins denses se font sentir dans les muscles. Dans une blessure ouverte, due à une infection, peut développer une myosite purulente, qui se manifeste:

fièvre

augmentation progressive de la douleur;

compactage et tension musculaire;

rougeur des muscles de la peau.

Une forme particulière est la myosite parasitaire, qui survient lorsque le muscle est endommagé par des parasites (trichinella, cysticercus, toxoplasme) et qui se caractérise par les symptômes désagréables suivants:

douleur dans les muscles des membres, la poitrine, la langue, les muscles masticateurs.

Ostéomyélite

La douleur aux mollets des jambes peut être causée par une maladie osseuse infectieuse telle que l'ostéomyélite. Les douleurs dans cette maladie sont aiguës et prolongées. Dans ce cas, la cause de la douleur sont les os eux-mêmes.

Les crampes dans les muscles du mollet sont des contractions involontaires de muscles individuels ou de groupes musculaires. Ils peuvent être causés par un effort physique prolongé, le surmenage et se produisent le plus souvent dans le muscle gastrocnémien. Pour les arrêter, il est recommandé de détendre les muscles. Pour ce faire, il suffit de s’allonger ou de s’asseoir, ce qui modifie la position du membre et frotte fortement les muscles contractés. Ensuite, placez une serviette trempée dans de l’eau froide ou tenez-vous pieds nus sur le sol froid.

La fibromyalgie peut être de localisation différente, mais la région de l'occiput, le bas du dos (lumbago), le cou, les épaules, la poitrine et la cuisse proches du genou sont les plus souvent affectés. Une telle douleur survient principalement chez les femmes. Elle peut être provoquée ou exacerbée par une surcharge physique ou mentale, des troubles du sommeil, des traumatismes, l’humidité ou le froid et parfois des maladies systémiques, généralement rhumatismales.


Myopathie

Chez les personnes sans anomalies neurologiques, les causes du syndrome musculaire sont les myopathies inflammatoires ou métaboliques. Selon la classification internationale existante, il existe trois groupes de myopathies: les inflammations idiopathiques, causées par des médicaments et des toxines et causées par des infections.

Parmi les myopathies inflammatoires idiopathiques, environ 95% sont la dermatomyosite, la polymyosite, la myosite dans le contexte des maladies systémiques du tissu conjonctif, la myosite paranéoplasique et la myosite avec inclusions intracellulaires. La consultation d'un rhumatologue élimine les myosites dans le contexte de maladies systémiques. Myopathies médicamenteuses: les plus pertinentes à l'heure actuelle sont les myopathies associées à la prise de statines et de fibrates.

Pourquoi blesser les mollets sous les genoux en marchant, comment les soigner à la maison. Que faire

Douleur dans les muscles du mollet - un phénomène commun. Probablement chaque personne, au moins une fois dans sa vie, est confrontée au même symptôme lorsque les mollets des jambes sous les genoux lui font mal. Il y a beaucoup de raisons, ainsi que les caractéristiques du syndrome de la douleur. Des problèmes peuvent survenir après un effort physique ou à la suite d'une maladie.

Pour comprendre la cause et la nature de la douleur, il est nécessaire d’étudier les principaux aspects du problème.

Informations générales sur le muscle gastrocnémien

Le muscle du mollet du corps humain appartient au biceps et se situe à l'arrière de la jambe. Il vous permet de marcher, de s’accroupir, de courir, de vous lever et de grimper sur des chaussettes. Cependant, il existe des cas où des syndromes douloureux apparaissent dans les muscles du mollet.

Les maux de veaux peuvent avoir plusieurs causes, allant de la simple fatigue aux maladies graves.

Dans tous les cas, vous devez immédiatement comprendre le problème et commencer à vous en débarrasser.

Douleur au mollet

Douleurs à la marche

Douleur tangible dans les mollets, le phénomène est assez fréquent. Les facteurs pour lesquels ils se posent un grand nombre. Le degré de syndrome douloureux atteint divers indicateurs. Si on le considère dans les muscles du mollet en marchant, il y a plusieurs raisons:

  1. Grosse charge. Se produit principalement chez les athlètes ou ceux qui sont constamment engagés dans tout type d’exercice. C’est une douleur passagère, calmante au moment où le corps s’habitue au niveau de stress requis.
  2. Mobilité et faible efficacité. Des charges aiguës sur le corps après un état passif entraînent l'apparition de douleurs aiguës dans les muscles. Ce qui à son tour ne reçoit pas l'oxygène nécessaire et souffre de son insuffisance. En conséquence, une grande quantité de substances toxiques s’accumule dans le muscle.
  3. Maladie variqueuse des membres inférieurs. Avec cette maladie, l'écoulement du sang se détériore, il y a une stagnation et, par conséquent, une forte pression veineuse. Il devient la cause du pincement des terminaisons nerveuses et à la suite de l'apparition de douleurs sévères qui sont permanentes.
  4. Athérosclérose des membres inférieurs. Cette inflammation, conduisant à un épaississement des parois vasculaires. Devient souvent la cause du blocage des veines. Cas graves menant à la mort. Les principaux symptômes de la maladie sont des muscles endoloris et un gel constant des jambes.
  5. Inflammation du nerf sciatique. La douleur de cette maladie peut très bien se manifester dans les muscles des jambes.
  6. Névralgie. La douleur apparaît lors de mouvements brusques et infructueux, à la suite de coups de vent tirés des blessures apparues auparavant. Les sensations douloureuses disparaissent périodiquement et au fil du temps.
  7. Myosite. Différemment appelé maladie musculaire. Il survient à la suite de maladies ou de parasites antérieurs dans le corps. La myosite entraîne de graves douleurs musculaires et souvent leur atrophie complète.
  8. Ostéomyélite. La maladie affecte principalement dans l'enfance, est une infection du tissu osseux.
  9. Convulsions de type chronique. Se lever à la suite d'une fatigue musculaire constante.

Toute douleur est une raison pour contacter un spécialiste dès que possible.

Causes de gonflement et de douleur chez les veaux

Il arrive que la douleur dans les muscles du mollet soit complétée par un gonflement inexplicable. Elle devrait accorder une attention particulière à la recherche de la bonne solution pour son traitement. Les principales causes de l'œdème:

Consommer des aliments fortement salés

Ainsi que l'utilisation de gros volumes de fluide. Le sel sert en quelque sorte de barrière qui retient l'eau dans les muscles, l'empêchant de quitter le corps humain.

Perturbation de l'équilibre eau-sel

L'eau dans le corps ne suffit pas, alors il y a un gonflement.

La grossesse

Provoque un gonflement dû au liquide accumulé dans le corps avec une marge.

Gonflement des pieds

Les maladies sont souvent la cause du gonflement des jambes. Ceux-ci comprennent:

  1. Insuffisance cardiaque. Cela devient une cause fréquente de gonflement des muscles du mollet. En conséquence, le processus commence d’abord à la cheville, puis s’élève plus haut. Il est faux de supposer que seule la jambe gauche gonfle dans cette maladie. L'insuffisance cardiaque peut se manifester par un gonflement des deux jambes. En appuyant sur la zone touchée reste une fosse notable. Les symptômes s'aggravent principalement la nuit.
  2. Lymphodermie. Maladie qui affecte les membres inférieurs avec un symptôme caractéristique sous forme d'œdème. Les vaisseaux lymphatiques accumulent une énorme quantité de liquide en eux-mêmes. Une personne ressent une lourdeur insupportable des jambes, pas un étirement agréable. La boursouflure commence par la cheville, puis coule au-dessus. N'apparaît que le soir et disparaît complètement le matin.
  3. Insuffisance rénale. Une personne souffrant d'une maladie rénale est sujette à un œdème constant, apparaissant en raison d'un liquide stagnant. Il peut se former dans n’importe quelle partie du corps, mais les membres inférieurs souffrent plus souvent que d’autres. Progresse à tout moment. Eliminé uniquement par l'excrétion de fluide.
  4. Varices Détérioration des veines à la sortie du sang, entraînant une augmentation de la pression et un gonflement visible. Il apparaît principalement le soir sur le pied gauche.
  5. Thrombophlébite. C'est la cause d'un gonflement asymétrique, visible à l'œil nu.

La maladie est accompagnée de fièvre et de douleur en marchant.

Douleur au mollet après l'exercice

La plupart des sportifs ont eu les symptômes de douleur suivants. Le résultat de telles conséquences est une charge mal choisie, en particulier pour les jambes.

Il y a de la douleur après quelques jours d'entraînement. En conséquence, les muscles sont endommagés, mais au fil du temps, ils sont complètement restaurés.

L'augmentation de la douleur signifie que l'entraînement était plus intense. Il est à noter que, sous charge constante, les muscles s’habituent et que l’inconfort se présente moins.

Que faire

Les douleurs musculaires résultant d'efforts physiques peuvent être éliminées avec:

  • Réchauffer Il se tient avant chaque cours. Il aide à améliorer la circulation sanguine et nourrit les muscles avec des nutriments.
  • Douche de contraste. Il améliore la circulation sanguine, amenant les muscles du mollet à se tonifier rapidement.
  • Massages Détend les muscles, améliore la circulation sanguine.
  • Sommeil de jour Il lance tous les processus dans le corps humain, aidant les muscles à récupérer après un effort physique prolongé.

Crampes et douleurs dans les jambes la nuit

Les convulsions apparaissent souvent précisément la nuit. Les raisons de leur apparition sont nombreuses, allant d'un manque de vitamines dans le corps à l'apparition d'une maladie grave.

La durée des crises peut aller de quelques secondes à quinze minutes. Il apparaît instantanément, faisant le muscle de pierre.

  • douleur aiguë non seulement du mollet, mais aussi des pieds;
  • instantanément lorsque vous surchargez les jambes;
  • à l'âge adulte apparaît beaucoup plus souvent.

Les crises nocturnes apparaissent à la suite de:

  • maladie neurologique;
  • carence en calcium et en phosphore;
  • troubles circulatoires chez les personnes âgées;
  • les médicaments qui affectent la circulation sanguine;
  • troubles métaboliques;
  • prendre des diurétiques;
  • grosse charge musculaire juste avant le coucher;
  • de la grossesse.

Causes de la douleur chez les veaux pendant la grossesse

La grossesse provoque souvent des poches et des douleurs dans les jambes.

Ces symptômes inquiétants apparaissent pour plusieurs raisons:

  • gain de poids sur une courte période, ce qui donne une charge importante aux jambes;
  • changer le centre de gravité à la suite d'un gain de poids;
  • élasticité réduite des ligaments;
  • l'apparition de varices;
  • pression fœtale sur la veine cave;
  • pincement du nerf sciatique;
  • manque de calcium et de phosphore en raison de la détérioration du métabolisme sel-eau;
  • un changement du fond hormonal conduisant à une restructuration du corps.

Vous pouvez éviter des conséquences désagréables avec l'aide de:

  1. porter des chaussures confortables;
  2. porter des bandages élastiques;
  3. adoption fréquente d'une position horizontale;
  4. utilisation d'une douche à contraste et de divers plateaux;
  5. charge le matin et gymnastique légère le soir;
  6. natation et autres sports nature calme.

Les crampes nocturnes arrêtent parfaitement de manger des aliments riches en calcium et en phosphore.

Problèmes de veine

Une personne ressent parfois des douleurs dans ses mollets à cause de maladies associées aux vaisseaux veineux.

Ceux-ci comprennent:

Thrombose touchant les veines profondes. La pathologie doit être traitée rapidement, car il existe un risque de formation de caillots sanguins dans les veines profondes et de les faire pénétrer directement dans le cœur. Par la suite, ils pénètrent dans les vaisseaux pulmonaires avec le risque d’obstruer les artérioles.

Ce processus s'appelle une embolie pulmonaire et est considéré comme une complication dangereuse. Dans certains cas, cela conduit à la mort. Il est important de savoir que la thrombose veineuse de la jambe est une maladie extrêmement dangereuse qui doit être traitée immédiatement. La thrombose présente un certain nombre de symptômes:

  • gonflement de la jambe; la brillance de la peau au site de la lésion avec un motif clair de veines;
  • douleur à l'intérieur de la jambe, plus près du pied ou plus haut que la cuisse;
  • douleur lors de la flexion du pied - douleur intolérable.

Diagnostiquer la thrombose

Cela aide le diagnostic habituel. Fondamentalement, cette maladie survient à la suite de blessures, d'opérations chirurgicales ou d'autres pathologies graves. Les maladies des veines se produisent à l'arrière-plan de l'oncologie, par exemple dans le cancer du poumon ou du pancréas. La thrombose survient chez les femmes après l'accouchement.

Les principales causes de thrombose veineuse profonde sont les infections bactériennes, les blessures et les problèmes nerveux.

La maladie identifiée nécessite une hospitalisation immédiate et un repos au lit strict.

Environ 90% des patients après une thrombose aiguë ont une maladie post-thrombotique chronique.

C'est possible la re-formation de la maladie. La personne se fatigue rapidement, les membres affectés gonflent beaucoup, le tissu adipeux sous-cutané s'épaissit. Les ulcères trophiques apparaissent à la dernière étape.

Chirurgie des varices

Cette situation n'est corrigée que par chirurgie.

Varices superficielles. Diagnostiqué facilement par inspection visuelle. C'est une maladie héréditaire. Commence à s'embêter après 20 ans, principalement des femmes.

Initialement, une personne remarque un défaut esthétique. À un stade ultérieur, lourdeur dans les membres, fatigue, douleurs et crampes. Au cours des stades avancés, une dermatite se développe et des ulcères trophiques se forment.

Pour la douleur associée aux veines, vous devez contacter immédiatement le chirurgien.

Maladie artérielle

Il se caractérise par une douleur insupportable aiguë. Cela est dû au manque de sang qui coule dans la zone touchée. Il y a un manque d'oxygène et de nutriments dans les artères, développant des processus destructeurs, conduisant à la gangrène.

Occlusion aiguë

La maladie des artères des membres inférieurs est caractérisée par l'arrêt complet du flux sanguin dans les vaisseaux. Blâme thrombose. Un caillot de sang peut se former pour plusieurs raisons:

  • dommages à la paroi artérielle dus à une maladie chronique ou à une lésion du vaisseau;
  • les changements dans le sang causés par la leucémie, les maladies chroniques, les médicaments;
  • défaillance de la circulation sanguine lors de spasmes dans les vaisseaux, interventions chirurgicales dans le tronc artériel, avec réactions de choc.

Rare est l'embolie des membres inférieurs. Lorsque les vaisseaux sont bouchés avec une partie d'un caillot de sang.

Reconnaître que l’occlusion des artères peut se faire en brûlant une douleur intolérable, un gonflement des jambes, leur refroidissement. Après avoir développé une paralysie et une gangrène en raison d'un manque d'oxygène.

Insuffisance artérielle chronique

Cela affecte les membres inférieurs. Les causes sont l'athérosclérose ou l'endartérite. Déterminer quelle pathologie a été la cause de la douleur dans les mollets des jambes peut être selon l'anamnèse.

Athérosclérose

Lésion vasculaire chronique qui survient après 40 ans chez ceux qui sont héréditairement prédisposés aux perturbations du métabolisme lipidique.

Le plus souvent, affecte le sexe masculin, entre 50 et 60 ans. L'athérosclérose est précédée d'hypertension, de diabète sucré, d'ischémie et de troubles de la circulation sanguine cérébrale.

Endartérite oblitérante

La maladie est d'origine inconnue. On considère le tout dans les prédispositions héréditaires, les virus ou le tabagisme. Plus souvent, les femmes après 40 ans souffrent.

La principale différence

La différence des deux dernières maladies dans la lésion de l'athérosclérose que les gros vaisseaux, et l'endartérite est artérioles.

Avec l'athérosclérose, il est presque impossible de trouver un pouls sous le genou. Problèmes moins fréquents avec la palpation de la cuisse.

L'endartérite oblitérante se caractérise par l'apparition de douleurs aiguës uniquement la nuit.

Dans les deux cas, la personne ressent une douleur intense accompagnée de crampes. Parfois, la douleur lors de la marche est tellement insupportable que des claudications intermittentes apparaissent.

La particularité réside dans l'apparition d'une douleur aigüe, qui oblige à rester immobile pendant quelques minutes, après quoi elle passe.

Avec l'athérosclérose, il n'y a pas de douleur si la personne est au repos.

Les douleurs nocturnes et au repos peuvent être accompagnées de plusieurs autres signes:

  • calvitie;
  • changement de clou;
  • atrophie musculaire;
  • pâleur des jambes au lever, hyperémie après la descente;
  • ulcération et gangrène.

Dommages musculaires

La douleur ressentie dans les mollets des jambes peut indiquer une myosite - une lésion musculaire. Caractérisé par une douleur lancinante ou douloureuse, aggravée pendant le mouvement, conduisant finalement à une immobilisation complète.

Lorsque vous appuyez sur l'endroit affecté, vous ressentez également une douleur. Au stade avancé, les nodules et les mèches sont pelotés.

Myosite

La cause la plus fréquente de dommages aux muscles des mollets des jambes est une surtension ou une blessure banale. Moins fréquemment, les maladies infectieuses et l'hypothermie conduisent à la myosite.

La myosite chronique se produit sur le fond d'une forme aiguë. Ceux-ci incluent les myosites professionnelles, lorsque la profession exige de garder les jambes sous tension constante.

La douleur dans la myosite est très différente. De permanent à temporaire, émoussé ou très vif, douleur ou tir. Pour soulager la douleur peut être un repos complet et une compresse chaude.

La douleur au mollet est une conséquence de la trichinose - une lésion musculaire causée par des parasites. L'infection se produit à partir de porc mal cuit. La première chose qui se passe est des vomissements, de la diarrhée, puis de la fièvre. La maladie est souvent confondue avec un empoisonnement simple. Après un certain temps, tous les symptômes réapparaissent et de faibles attaques douloureuses au niveau des mollets sont ajoutées.

La suspicion du processus inflammatoire dans les muscles devient une raison pour se tourner vers un neuropathologiste. En cas de trichinose, un patient atteint de maladies infectieuses est impliqué.

Névrite et polynévrite

Ces maladies se caractérisent par de fortes douleurs tiraillantes ou déchirantes dans le nerf touché.

Il y a souvent un pincement du nerf sciatique, conduisant au syndrome du muscle piriforme. Accompagné de douleurs brûlantes aux jambes entraînant une faiblesse et un manque de sensibilité des muscles du mollet.

La polynévrite se caractérise par un pincement de plusieurs nerfs. En plus de la douleur, la sensibilité est réduite et la fonction motrice est altérée. Avec une maladie grave, une dystrophie des muscles, une paralysie, des ulcères non cicatrisants apparaissent.

Principes généraux de traitement

Pour des douleurs constantes dans les mollets, il faut:

  • consulter le médecin de district, qui consultera un spécialiste;
  • passer des tests;
  • subir un examen des vaisseaux et du système musculo-squelettique.

Les maladies vasculaires sont traitées chirurgicalement. Les processus inflammatoires sont éliminés par voie médicamenteuse.

Les procédures suivantes aideront à réduire la douleur:

  • électrophorèse;
  • bains thérapeutiques;
  • la cryothérapie;
  • traitement thermique;
  • thérapie magnétique.

À la maison, vous pouvez soulager la situation à l'aide de bains de pieds préparés avec une décoction d'herbes médicinales.

Prévenir la maladie est toujours plus facile que guérir. Pour ce faire, vous devez surveiller votre poids en évitant l'obésité. Abandonnez toutes les mauvaises habitudes.

Éliminer toutes sortes de stress, le temps de se reposer, bien manger. Le plus important dans le traitement et la prévention de la douleur est la gymnastique médicale, qui renforcera les muscles et empêchera divers étirements.

Douleur aiguë au mollet

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

À en juger par les requêtes sur Internet, il s’avère que de nombreuses personnes ne comprennent pas correctement ce qu’est un tibia. Beaucoup pensent que cette partie du pied se situe au niveau de la cheville. En fait, cela inclut non seulement la cheville, mais également toute la partie du membre inférieur, du genou au talon. Par conséquent, lorsque les patients déclarent avoir mal aux jambes, de nombreux médecins tentent de préciser l'emplacement exact. Étant donné que la douleur dans la jambe inférieure peut être associée à des os, des muscles, un appareil tendon-ligamentaire, des vaisseaux sanguins, des nerfs, situés sous le genou.

L'autotraitement de n'importe quelle pathologie sans consulter un spécialiste peut avoir des conséquences graves.

Problèmes musculaires

Si le bas de la jambe fait mal au-dessous du genou, il faut d'abord éliminer la pathologie associée aux muscles. Il convient de noter que la myalgie accompagne assez souvent d'autres maladies plus graves. Que peuvent être dans de tels cas:

  1. Myosite.
  2. Tension musculaire.
  3. Crampes musculaires.
  4. Larmes musculaires.
  5. Hémorragie spontanée dans le tissu musculaire.

Myosite

Le signe clinique principal d'inflammation musculaire est la douleur locale. L'exercice ne fait qu'augmenter son intensité. En outre, le tonus du groupe de muscles de la jambe affecté augmente. Si vous touchez ou sentez le bas de la jambe, vous ressentez également une sensation de douleur.

Des manifestations locales, il se produira une augmentation de la température et une rougeur de la peau, où une inflammation est notée. Comme le patient épargnera la jambe affectée, une atrophie musculaire sous le genou peut se développer avec le temps et au fur et à mesure de l'évolution de la maladie.

Tension musculaire

Assez souvent, des douleurs dans la jambe provoquent une surcharge physique banale des muscles, provoquée par une charge prolongée et excessive des jambes. La douleur fait mal.

En règle générale, après un repos prolongé et en l'absence de traumatisme supplémentaire (étirements, ecchymoses, etc.), le syndrome douloureux disparaît. Dans la plupart des cas, aucun traitement spécial n'est requis.

Crampes musculaires

La contraction involontaire des fibres musculaires s'appelle des spasmes. Cela peut être causé par des muscles excessifs des jambes, un manque de calcium, une circulation sanguine périphérique altérée, etc. Souvent, il se développe soudainement, sans aucun précurseur. Si les convulsions sont permanentes, il s'agit d'une raison sérieuse de consulter un spécialiste.

Larmes musculaires ou des larmes

Une contraction forte et forte des muscles peut entraîner leur larmoiement. En règle générale, ce type de lésion survient au site de la transition musculaire dans le tendon. Néanmoins, des discontinuités suffisamment importantes peuvent être corrigées. La cause de tels dommages graves et dangereux peut être un début de mouvement soudain ou un arrêt en cours d'exécution.

La déchirure ou la déchirure du muscle est toujours accompagnée d'une douleur aiguë au bas de la jambe. Cela peut s’affaiblir pendant un moment, mais cela devient vite permanent et très tangible. Un œdème et une restriction de la mobilité de la jambe affectée, en particulier au-dessous du genou, se développeront également.

Hématome musculaire

Dans la pratique clinique, il y a eu des cas où des patients prenant des anticoagulants ont des hématomes musculaires spontanés. Il y aura une douleur douloureuse et un gonflement de la jambe. Je voudrais noter que les hématomes spontanés ne sont associés à aucune blessure.

À la maison, avec des douleurs dans le bas des jambes, le froid, le repos et des médicaments contre la douleur peuvent être utilisés à l'avant, sur les côtés ou à l'arrière.

Problèmes avec l'appareil tendon-ligament

La douleur dans la jambe peut souvent être associée à l'appareil tendon-ligament. Dans la plupart des cas, une blessure ou un dommage devient le coupable. Quelles conditions pathologiques peuvent entraîner une douleur dans la jambe au-dessous du genou:

  1. Tendinite ou tendinose.
  2. Traumatisme au ligament de la rotule.
  3. Blessure ou inflammation du tendon d'Achille.
  4. Entorse à la cheville.

Tendinite

Le processus inflammatoire dans le tendon s'appelle tendinite. Si la maladie est transférée à la gaine du tendon, on parle alors de tendovaginite. Ces deux pathologies sont accompagnées de douleur et d'altération de la fonction. L'inflammation du tendon réduit sa force et augmente le risque de déchirure. Avec le mouvement et l'activité physique, la douleur augmente.

Lésion traumatique du tendon rotulien

Le plus souvent, la rupture de ce ligament est diagnostiquée à un âge plus avancé ou chez les jeunes athlètes qui s'entraînent régulièrement et de manière intensive. La principale cause de cette blessure est une contraction aiguë du muscle antérieur de la cuisse. Il est généralement observé quand une personne atterrit sur le sol après un saut ou trébuche pendant une course rapide. Quel tableau clinique est caractéristique:

  • Immédiatement après le mouvement traumatique, la jambe à l'avant sous le genou commence à faire mal.
  • Plier ou redresser la jambe est presque impossible.
  • Le patient est également très difficile de rester debout.
  • La contraction du muscle antérieur de la cuisse provoque le déplacement de la rotule vers le haut.
  • Dans la zone de la blessure, un gonflement peut se développer et des hémorragies apparaissent.

Inflammation du tendon d'Achille

En cas d'inflammation du tendon d'Achille, le patient se plaint de douleurs à la cheville au dos, qui peuvent se propager au talon. En règle générale, les sensations douloureuses augmentent avec la charge. Des rougeurs et un gonflement de la surface postérieure de la cheville sont également notés. La nuit, le syndrome douloureux diminue généralement. En raison de la douleur, le patient épargnera le membre inférieur touché.

Blessure au tendon d'Achille

Bien que le tendon d’Achille soit considéré comme le plus fort et le plus puissant, il est souvent blessé. Si l'entorse est réparée, une douleur aiguë se fera sentir dans la région postérieure de la jambe et des chevilles.

Le mouvement des pieds sera limité. En outre, il y a une augmentation de la douleur lorsque vous soulevez les orteils ou que vous vous appuyez sur le talon. Peut-être l'apparition de poches dans la région du tendon d'Achille.

Blessure au ligament à la cheville

Selon les statistiques cliniques, l'entorse de la cheville est considérée comme l'une des lésions les plus courantes des tissus mous du pied. Le plus souvent, les ligaments sont endommagés du fait que le pied n'est pas plié lors du saut ou de la course. Marcher sur des surfaces glissantes ou s’abstenir de descendre d’une échelle peut provoquer de telles blessures. Tableau clinique typique d'une entorse à la cheville:

  • Œdème en augmentation rapide dans la zone de blessure.
  • Douleur aiguë au moment de la blessure.
  • Au fil du temps, des sensations douloureuses se manifestent lors de la palpation de la cheville et de l’utilisation du pied. Au repos, pratiquement absent.
  • La mobilité articulaire est limitée.

Si vous avez mal aux jambes aux deux jambes (devant, côté ou dos) lorsque vous marchez et que vous êtes au repos pendant plus de trois jours consécutifs et que vous ne perdez pas votre traitement, vous devez absolument consulter un médecin.

Problèmes d'os et d'articulations

Pour confirmer ou nier que la douleur dans la jambe inférieure est associée à des lésions des os ou des articulations, il sera nécessaire de procéder à un diagnostic approfondi, incluant des méthodes de recherche en laboratoire et des méthodes de recherche instrumentales. Quels problèmes avec les os et les articulations peuvent conduire au syndrome de la douleur:

  1. Luxation
  2. Fracture
  3. Arthrite ou arthrose.
  4. Maladie d'Osgood-Shlatter.
  5. Périostite du tibia.

Luxation

Tous les cliniciens savent bien que la luxation ne peut pas se développer sans étirement ni rupture du tendon-ligamenteux et du sac articulaire. La luxation des surfaces articulaires des os se produit. De toutes les grosses articulations, l'articulation de la cheville est plus susceptible d'avoir ce type de blessure. Pour la dislocation sera caractérisée par un changement dans la forme et le type de l'articulation. Le syndrome de la douleur est assez fort. Au moindre mouvement, la douleur ne fait que s'intensifier. La mobilité articulaire est sévèrement limitée. Immédiatement après la lésion, on note une augmentation des poches et des hémorragies sous-cutanées dues à des lésions vasculaires.

Fracture

La fatigue ou la fracture de stress de la jambe survient à la suite d'efforts physiques réguliers et prolongés. Le plus souvent, il est observé chez les athlètes ou les amateurs qui courent sur une surface dure avec des chaussures inappropriées. Les fractures de stress sont caractérisées par des fractures osseuses. L'ostéoporose est considérée comme un facteur prédisposant, avec une diminution de la densité osseuse. Symptômes cliniques probables de la fracture:

  • Douleur aggravée par de légers mouvements.
  • Gonflement ou poches dans la région de la cheville.
  • Violations de la fonctionnalité du membre inférieur.
  • Difficultés lors de la marche normale.
  • Hémorragies sous la peau.

Les signes fiables de fracture incluent une position non naturelle de la jambe et une mobilité pathologique.

L'arthrite

Tout processus inflammatoire dans les articulations est appelé arthrite. Selon la nature et la gravité de la maladie, les symptômes peuvent varier. Prenons un tableau clinique typique de l’arthrite:

  • En règle générale, les sensations douloureuses s'intensifient la nuit.
  • Raideur matinale, qui passe dans quelques heures.
  • Gonflement et augmentation de la taille de l'articulation touchée.
  • Rougeur locale de la peau et fièvre.
  • La mobilité de l'articulation enflammée en souffre dans une certaine mesure.
  • Le syndrome douloureux disparaît rapidement après avoir pris des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Arthrose

Une maladie articulaire dégénérative dystrophique appelée arthrose peut également causer une douleur considérable aux patients. Au début, des sensations douloureuses apparaissent périodiquement, généralement après un effort physique. Au repos, absent ou passe vite. Avec l'évolution de la pathologie, on observe une augmentation de l'intensité du syndrome douloureux. Quels sont les principaux signes cliniques d'arthrose des articulations de la jambe inférieure peuvent être identifiés:

  • Longue raideur au matin.
  • La prédominance de la nature mécanique de la douleur associée à l'activité physique.
  • Déficience fonctionnelle de la cheville sous forme de mobilité réduite.
  • L'apparition d'un resserrement caractéristique pendant l'exercice.
  • Changements pathologiques dans la forme de l'articulation (déformation).

Périostite tibiale

Le patient peut affirmer qu'il a exactement l'os de la jambe au niveau de la jambe inférieure devant lui. Dans de telles situations, une inflammation du périoste ou du périoste du tibia devrait être exclue. Fondamentalement, la pathologie est typique des athlètes qui s'entraînent dur sur des surfaces dures. Aux premiers stades de la maladie, les sensations douloureuses ne sont pas aiguës. En règle générale, ils augmentent avec l'effort physique et s'affaiblissent au repos. Une douleur peut survenir même en touchant l'os. La partie antérieure de la jambe présente également un léger gonflement et un léger relief sous forme de tubercules denses.

Maladie d'Osgood-Shlatter

Une douleur sous le genou peut être observée dans la maladie d'Osgood-Shlatter, caractérisée par une inflammation du tibia au niveau de la fixation du tendon de la rotule. Le plus souvent, cette pathologie se produit chez les adolescents en croissance, lorsqu'il y a une croissance active du système musculo-squelettique.

Dès que la formation du squelette se termine, les symptômes cliniques disparaissent progressivement. La maladie d'Osgood-Shlatter se caractérise par des douleurs douloureuses à l'avant de la jambe, légèrement en dessous de la rotule. Habituellement, le processus pathologique est marqué sur une jambe. L'effort physique provoque une douleur accrue.

Pour le traitement des remèdes populaires, ne faites appel qu’à l’approbation de votre médecin.

Problèmes de vaisseaux et de nerfs

La douleur dans la partie inférieure des jambes est causée non seulement par des lésions musculaires, des tendons, des ligaments, des os ou des articulations, mais également par des problèmes de vaisseaux sanguins et de nerfs. Quelles conditions pathologiques de ces structures anatomiques contribuent le plus souvent à l'apparition de douleurs dans les jambes:

  1. Trouble de la circulation du sang artériel périphérique.
  2. Thrombose des veines.
  3. Varices des jambes.
  4. Syndromes de compression.
  5. Lésions nerveuses.

Violation des vaisseaux artériels

La constriction ou le blocage des vaisseaux artériels périphériques peut entraîner des douleurs au bas de la jambe. Le diabète sucré et l'athérosclérose sont les principales causes de troubles de la circulation artérielle dans les jambes. Car le rétrécissement des artères est caractérisé par une augmentation de la douleur et leur renforcement pendant l'exercice. En même temps, lorsque le blocage vasculaire se produit, le syndrome douloureux se développe soudainement. En outre, des crampes et des spasmes des membres inférieurs peuvent survenir. Avec la progression de l'insuffisance artérielle périphérique, une claudication intermittente apparaît. Quels autres symptômes cliniques sont notés:

  • La jambe devient pâle et froide au toucher.
  • Il est difficile de sentir le pouls.
  • Faiblesse musculaire.
  • Lorsque le patient est debout, le maintien de l'équilibre pose des problèmes.
  • Sensation d'engourdissement dans le membre affecté.
  • Il y a des ulcères dans la région de la jambe qui sont difficiles à guérir.

Varices des jambes

La dilatation pathologique des veines des membres inférieurs provoque le développement d'un trouble de la circulation veineuse. Au début de la maladie du patient, ils se plaignent d'une sensation de lourdeur, de faiblesse des jambes et de fatigue. Il y a une sensation de douleur le long des veines superficielles. À la fin de la journée, les symptômes cliniques deviennent plus prononcés.

La position debout longue ne fait qu'augmenter la sensation de lourdeur, de faiblesse, de douleur et de gonflement des jambes. La longue stagnation du sang veineux dans les membres inférieurs prédispose à l'apparition d'ulcères trophiques.

Thrombose veineuse

L'apparition de cette maladie est associée à une occlusion (blocage) des veines des membres inférieurs. Dans le même temps, il existe une déficience aiguë de la circulation sanguine veineuse et une inflammation des vaisseaux ainsi que des tissus voisins. Les principales manifestations de la thrombose veineuse sont des douleurs dans les jambes, un œdème et des modifications de la couleur de la peau sur les jambes (teinte bleuâtre). De plus, la douleur sera ressentie lors de la palpation du vaisseau veineux affecté.

La douleur peut être de nature différente: sévère et aiguë à douloureuse et modérée. Fondamentalement intensifié avec l'activité physique. Si le patient adopte une position horizontale avec les jambes légèrement surélevées, le syndrome douloureux diminue.

"Syndromes de piège"

Le pincement du nerf sciatique, des nerfs fémoraux, tibiaux et péroniers provoque une douleur dans la jambe inférieure. Le syndrome de piège ou de tunnel est nommé parce que les troubles sensoriels, moteurs et trophiques résultent d'une compression ou d'une atteinte des nerfs. Selon le nerf affecté, les symptômes neurologiques correspondants seront observés. Néanmoins, dans toute lésion des nerfs énumérés ci-dessus, une douleur dans la région de la jambe est presque toujours observée.

Polyneuropathie

La défaite des nerfs périphériques, qui se manifeste par une absence complète d'activité motrice des muscles de la jambe, un trouble de la sensibilité et une circulation sanguine locale est appelée polyneuropathie. Le diabète sucré est l’une des causes courantes du développement de lésions dans les nerfs périphériques du bas de la jambe.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

En négligeant les méthodes traditionnelles de traitement, vous risquez d'aggraver considérablement votre condition et de subir de nombreuses complications graves.

Pourquoi les mollets sur les jambes font-ils mal? Conditions et maladies pouvant causer un tel symptôme, leur traitement.

Les douleurs vives ou aiguës dans le muscle du mollet sont un symptôme déplaisant de nombreuses maladies. Une telle plainte apparaît chez les personnes à la suite du surmenage habituel après un effort physique ou en réponse au processus pathologique dans le corps. Après avoir déterminé pourquoi les veaux sont douloureux, vous pouvez traiter la maladie principale, après quoi le symptôme disparaîtra et l'état s'améliorera.

Pour rechercher la cause fondamentale, il sera nécessaire d'identifier les troubles associés et, sur la base d'un complexe de symptômes, d'effectuer un diagnostic approprié.

Contenu de l'article:
Raisons
Principes de traitement
Comment se débarrasser de la douleur
Mesures préventives

Causes de la douleur dans les muscles du mollet

Parmi les principales causes de douleur au repos ou à la marche, on distingue les maladies vasculaires, les processus inflammatoires de la colonne vertébrale ou des grosses articulations, ainsi que les troubles neurologiques. Lorsque ce symptôme apparaît, il est important de déterminer s’il s’agit d’une fatigue ordinaire ou d’un trouble quelconque à l’intérieur du corps. Cela dépendra de l'approche du traitement.

Pourquoi le caviar fait-il mal?

  • maladies inflammatoires et destructives de la colonne vertébrale;
  • anomalies vasculaires, varices ou thrombophlébite;
  • névralgie du nerf sciatique.

Avec un symptôme d'origine neurologique, une douleur lancinante à court terme sera présente. Il apparaît en réponse à un stimulus lorsque vous frappez ou étirez un muscle. La douleur dans les mollets augmentera pendant l'effort physique et s'apaisera au repos.

Le phénomène désagréable peut provenir d'une inflammation du tissu musculaire. Dans ce cas, nous parlons de myosite, résultant de lésions ou après une intervention chirurgicale. En cas de blessure des muscles des jambes, il y aura une douleur douloureuse, aggravée pendant la marche et la course.

Les troubles endocriniens, y compris le diabète sucré, peuvent également se manifester par ce symptôme. Cela sera accompagné par un engourdissement des extrémités, l'apparition de convulsions principalement la nuit.

En cas de douleur persistante chez les veaux, vous devriez également être examiné pour détecter la présence d'ostéoporose, d'ostéomyélite et d'une tumeur osseuse maligne.

Maladies veineuses

La douleur dans le gastrocnémien des jambes est souvent accompagnée de varices et de thrombose. Les troubles circulatoires aigus dans la région de la jambe seront accompagnés par un œdème, un syndrome douloureux prononcé dû à la compression des terminaisons nerveuses.

Dans les maladies chroniques, un désordre métabolique survient dans la zone atteinte, les toxines s'accumulent dans les tissus et l'inflammation est ajoutée.

Tout cela mène à la douleur douloureuse qui gêne une personne pendant son mouvement, avant d'aller au lit et la nuit. Si des anomalies vasculaires sont suspectées, un examen chirurgien est prévu.

Varices

L'insuffisance de l'appareil valvulaire conduit à l'apparition d'une maladie telle que les varices. Cette douleur chez les veaux sera accompagnée d'un gonflement des tissus endommagés. En outre, le patient ressentira une sensation de plénitude, de démangeaisons, de picotements. La douleur causée par les mollets la nuit et après une lourde charge sur les jambes est caractéristique de cette maladie.

Il est nécessaire d’examiner ces symptômes:

  • lourdeur chronique dans les jambes;
  • gonflement de la jambe;
  • douleur constante et douloureuse;
  • augmentation de l'inconfort et de la fatigue après la marche.

Les violations des vaisseaux artériels donnent un symptôme de douleur du muscle gastrocnémien avec obstruction des artères. Un symptôme peut également indiquer une défaillance du flux sanguin vers l'artère principale.

En plus de la douleur, il existe de tels symptômes:

  • engourdissement fréquent dans les jambes;
  • diminution de la température de la peau;
  • violation de la sensibilité des membres;
  • gonflement des muscles, sensation de picotement;
  • rougeur de la peau;
  • restriction du mouvement des articulations.

Les mollets endoloris peuvent présenter une insuffisance artérielle chronique. Cette condition se manifeste dans le cas d'ischémie. La douleur s'intensifiera après une longue marche ou une course de nuit. L'affaissement des symptômes survient peu de temps après le repos.

Pathologie des articulations et des os

Il est recommandé aux personnes souffrant de douleurs constantes dans les mollets d'examiner d'abord les articulations. Ce symptôme se manifeste par une arthrite d'origines diverses. C'est une maladie inflammatoire de l'articulation et des tissus environnants. En plus de la douleur chez les veaux, il y aura une augmentation de la température, une altération de la motricité, une augmentation des symptômes le matin et le soir.

Dans le processus inflammatoire aigu sera alarmé par la faiblesse générale, perte d'appétit. Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, la déformation de l'articulation sera visible.

L'ostéomyélite est une maladie grave qui provoque une inflammation des tissus inertes. Tous les composants, y compris le cerveau, sont perturbés. Les dommages aux jambes se produisent plus souvent en raison des particularités de la structure osseuse.

  • une forte augmentation de la température corporelle à 39 degrés;
  • syndrome douloureux prononcé;
  • enflure et rougeur sévères.

Si vous identifiez ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin. Avec une exacerbation de la maladie, les symptômes seront prononcés. Au stade de la rémission, il y aura une douleur légère, y compris le muscle gastrocnémien.

Troubles de la colonne vertébrale

L'ostéochondrose, la hernie du disque intervertébral, la tumeur, la tuberculose, les lésions traumatiques sont des représentants de maladies graves de la colonne vertébrale, qui, en plus d'autres symptômes, se manifestent par une douleur des mollets.

Avec une tumeur bénigne ou une tumeur maligne, la douleur se propage aux deux jambes. En se développant, la tumeur commence à comprimer les tissus environnants et les racines nerveuses. Cela donne le syndrome douloureux le plus fort avec irradiation aux membres inférieurs. Une gêne se produit sur toute la longueur du nerf sciatique. La douleur du muscle du mollet augmentera pendant la marche, le jogging et la pression. Ceci est accompagné d'une faiblesse musculaire, d'une sensibilité cutanée diminuée.

La tumeur de la colonne vertébrale a des conséquences graves, les complications concernent les organes du système urinaire et le tractus gastro-intestinal.

Dans l'ostéochondrose, la douleur se propage également à partir de la zone endommagée le long du nerf sciatique. Une maladie non compliquée se manifeste par un syndrome de douleur faible sans restriction de mouvement.

En cas de blessure à la colonne vertébrale, une douleur dans les mollets indique un trouble grave avec des dommages aux racines nerveuses. À cela s'ajoute une perte de sensibilité, voire une paralysie. C'est pourquoi il est recommandé de consulter un médecin en cas de douleur constante des veaux.

Myosite et trichinose

La myosite est le principal facteur causal de la douleur du muscle gastrocnémien parmi toutes les maladies du tissu musculaire.

Une inflammation suspectée peut être due à de tels motifs:

  • rougeur de la peau;
  • gonflement et gonflement;
  • augmentation de la température locale;
  • faiblesse musculaire dans la zone touchée;
  • La palpation était dure nodule.

Souvent, la localisation de la myosite est précisément le muscle gastrocnémien. Au fur et à mesure que l'inflammation se développe, la douleur augmente pendant la marche et au repos. En même temps, il est douloureux de marcher sur le pied, car le contact avec la peau est également accompagné de douleur.

La trichinose est une maladie parasitaire qui s'accompagne d'une douleur intense aux muscles. La fièvre du patient, il y a un mal de tête. Au fur et à mesure que l'invasion augmente, l'intensité de la douleur dans le muscle lombaire ou gastrocnémien augmente.

Les étirements et les déchirures des muscles vont également provoquer une douleur qui survient immédiatement ou se développe dans la journée qui suit la blessure. À l'extérieur, vous pouvez voir un gonflement, une rougeur de la peau et un hématome. Il y a des crampes et des crampes la nuit, ce qui crée des maux de tête et de l'irritabilité dus au manque de sommeil.

Inflammation nerveuse

Lorsqu'une douleur aiguë est présente dans la région du mollet, on peut supposer qu'il existe un processus inflammatoire dans les fibres nerveuses. Lorsque la névrite et le syndrome douloureux se détériorent, la sensibilité et la faiblesse musculaire se détériorent. Le symptôme survient pendant la marche, la course et au repos. Ceci s'accompagne d'une restriction de la fonction motrice et d'une diminution du réflexe tendineux.

Causes rares

Pourquoi le caviar peut-il encore faire mal sans raison apparente?

  • rupture du tendon d'Achille;
  • polynévrite;
  • athérosclérose;
  • endartérite;
  • inflammation du tissu sous-cutané;
  • tuberculose rachidienne;
  • troubles endocriniens (en particulier le diabète).

Ces écarts peuvent ne pas être immédiatement apparents. Chez les personnes en surpoids, la douleur peut être due non seulement à une augmentation du stress, mais également au diabète. Cette maladie grave sans traitement approprié peut conduire au syndrome du pied diabétique. La base de cette maladie est la défaite des vaisseaux sanguins, le développement d’un processus infectieux et la polynévrite. Dans ce cas, le traitement consistera à normaliser la glycémie et à en éliminer les conséquences.

Pour des symptômes alarmants, consultez un endocrinologue. Si vous avez déjà eu à faire face aux effets du diabète, le chirurgien se chargera du traitement du pied diabétique.

Principes généraux de traitement

Que faire avec une douleur constante dans les mollets:

  • se tourner vers un thérapeute, après examen, le médecin consultera un spécialiste;
  • réussir des tests généraux pour détecter un éventuel processus inflammatoire ou une infection;
  • viennent un examen instrumental pour évaluer l'état des vaisseaux sanguins et des organes du système musculo-squelettique;
  • consulter un traumatologue en cas de douleur dans le sport.

En cas de maladies vasculaires, un traitement conservateur ou une correction chirurgicale sera effectué. Lorsque le symptôme est une maladie de la colonne vertébrale, le médecin vous prescrira de la physiothérapie et de la physiothérapie. Lorsque les processus inflammatoires seront effectués un traitement médicamenteux.

Le principe de traitement dépendra de la maladie sous-jacente. En plus de prendre les médicaments prescrits par un médecin et de subir des procédures, vous devez procéder à une amélioration générale du corps et renforcer le muscle gastrocnémien. Ceci s'applique également aux cas où la douleur est causée par un surmenage sans maladie aggravante.

En cas de maladie des articulations ou des tissus musculaires, il est utile de suivre un traitement physiothérapeutique: lors de la prescription d'une physiothérapie, l'effet thérapeutique sera directement dirigé sur la cause de la douleur.

Pour soulager le syndrome douloureux nommé:

  • la cryothérapie;
  • électrophorèse;
  • traitement thermique;
  • bains thérapeutiques;
  • thérapie magnétique et autres.

C'est important! Lorsque la douleur est la cause d'une maladie, l'auto-traitement est inacceptable, le médecin traitant prend rendez-vous.

Comment se débarrasser de la douleur

Si vous ressentez une douleur douloureuse dans les mollets après une longue marche ou un travail physique pénible, vous pouvez vous faire masser. Frotter la zone douloureuse contribuera à la circulation du sang et éliminera les processus stagnants. L'exécution quotidienne du massage des pieds empêchera les poches et l'accumulation de liquide, ce qui facilitera l'élimination rapide des substances toxiques sous la peau.

Pour soulager la fatigue, vous pouvez préparer des bains de pieds avec des herbes médicinales. Une décoction de fleurs d’immortelle, de feuilles de bouleau issues de graines de carottes résiste bien à la douleur. Il est nécessaire de mélanger ces ingrédients et de verser de l'eau bouillie. Lorsque la décoction est infusée pendant plusieurs heures, elle peut être chauffée et utilisée comme bain de pieds.

Pour les articulations et les tissus musculaires, il est utile d'appliquer des huiles essentielles et du jus d'aloès. Ils peuvent être utilisés pour frotter la peau lors d'un massage. Vous pouvez également préparer une compresse sur le muscle du mollet en utilisant de l'eucalyptus, de l'huile de menthol, de l'aloès et du clou de girofle.

La douleur peut être causée par des dépôts de sel. Dans ce cas, aidera les fonds pour la réception à l'intérieur. Pour leur préparation, vous pouvez appliquer les frais d'herbes médicinales, après avoir préalablement lu les instructions et les effets indésirables éventuels.

Comment éviter la douleur chez les veaux

Prévenir l'apparition de douleurs dans les mollets aidera ces recommandations:

  1. Se débarrasser de l'excès de poids. L'obésité met non seulement beaucoup de pression sur les jambes, mais provoque également de nombreuses maladies internes.
  2. Cesser de fumer. Cette habitude conduit à une circulation sanguine altérée, et les jambes souffrent le plus.
  3. Repos complet. Un sommeil sain, des marches régulières, l'élimination du stress contribueront à renforcer le corps et à augmenter la résistance.
  4. Correction de la nutrition - La première étape consiste à limiter l'utilisation de sel, ce qui contribue à l'apparition d'un œdème.

Le meilleur moyen d'oublier la douleur dans les jambes sera l'occupation de la gymnastique médicale, qui implique le renforcement des muscles. Un exercice normal le matin contribuera déjà à prévenir les entorses. Effectuer une série d'exercices spéciaux au cours de la journée garantira une nutrition normale des tissus et un apport sanguin suffisant pour prévenir diverses maladies.

S'il est impossible de gérer seul la douleur, le médecin peut vous prescrire des analgésiques et des anti-inflammatoires. Ils aideront seulement à se débarrasser du symptôme désagréable pendant un moment, mais leur accueil ne doit pas devenir une habitude.

L'élimination graduelle des facteurs nocifs, la correction du régime alimentaire et la création du programme correct de la journée vont bientôt éliminer le besoin de douleur, l'état des muscles et des articulations est complètement normalisé.

Guérir l'arthrose sans médicament? C'est possible!

Obtenez un livre gratuit «Plan détaillé pour rétablir la mobilité des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose» et commencez à vous rétablir sans traitement ni opération onéreuse!