Est-ce que vos pieds deviennent engourdis? Cela peut être un symptôme précoce d'une maladie grave.

L'engourdissement des orteils est un signal du corps, indiquant la présence d'une certaine pathologie nécessitant un traitement urgent. En soi, l'engourdissement est une sensation douloureuse de picotement et de brûlure aux orteils, que les patients traitent comme une sensation extrêmement désagréable.

Un engourdissement des orteils du pied peut être à la fois inoffensif et sûr, ainsi que le premier signe d’une maladie grave.

Raisons

La raison principale de ce phénomène est que les chaussures serrées et inconfortables empêchent l'irrigation sanguine normale. Dans ce cas, les chaussures peuvent être fabriquées dans un matériau dur et de mauvaise qualité, avoir une forme inconfortable et des talons hauts. Lorsque vous portez de telles chaussures, les pouces et les doigts du pied sont tout d’abord touchés, et l’engourdissement n’est observé que du côté droit ou du pied gauche. Le plus souvent, un engourdissement est observé chez les personnes qui passent beaucoup de temps sur leurs jambes. En règle générale, à la fin de la journée de travail, les orteils des jambes gonflent et prennent plus de volume dans la chaussure, ce qui aggrave encore le problème.

Cependant, en plus de ce problème complètement soluble, il existe de nombreuses autres causes d’engourdissement des doigts. Ceux-ci comprennent:

  1. Troubles circulatoires. Les maladies suivantes conduisent à un mauvais apport sanguin: syndrome de Raynaud, goutte, athérosclérose, migraine, endartérite, microstroke, etc. Au début, seuls le bout des doigts deviennent engourdis, mais les autres parties du pied sont très froides.
  2. Violation de la conduction nerveuse. La compression des faisceaux nerveux ou une nutrition insuffisante des cellules nerveuses entraîne un engourdissement dans certaines parties de la jambe. Ces lésions comprennent les hernies discales intervertébrales, la pathologie de la moelle épinière, la sciatique, la polyarthrite rhumatoïde et la sciatique.
  3. Lésions nerveuses. Se produit dans les désordres métaboliques ou quand le corps est intoxiqué. Dans ce cas, il semble à la personne que la chair de poule "rampe" sur son corps.
  4. Pathologie des membres inférieurs. La douleur, la sensation de brûlure et l'engourdissement peuvent provoquer diverses affections articulaires: arthrose déformante du pied, pied plat, déformation du pied. Alors, tout à coup, le coup de pouce devient engourdi.
  5. Manque de vitamines et de minéraux. Une carence en vitamine B12 peut altérer la conduction nerveuse, une carence en calcium peut fragiliser et fragiliser les os, tandis qu'une carence en fer entraîne une diminution de l'hémoglobine.

Quelles maladies sont accompagnées par un engourdissement des orteils

Ce symptôme accompagne une grande variété de maux. Considérons les principaux:

  1. Ostéochondrose. Avec la hernie des disques intervertébraux et l'ostéochondrose, les doigts deviennent engourdis, car il y a des nerfs dans la colonne vertébrale qui fournissent une sensibilité aux membres inférieurs.
  2. Le diabète. Avec cette pathologie, le pouce est souvent engourdi à droite, puis à la jambe gauche.
  3. Les tumeurs. La tumeur de la moelle épinière se développe et serre les nerfs responsables de la sensibilité des membres inférieurs.
  4. Dépendance à l'alcool. Engourdissement vient avec une gueule de bois avec l'alcoolisme. Dans ce cas, une grande quantité de liquide s'accumule dans le corps, ce qui provoque un gonflement, une vasoconstriction et un engourdissement.
  5. Arthrose et l'arthrite. Avec ces affections, les doigts ne sont pas seulement engourdis, mais aussi blessés après un effort physique prolongé, ainsi qu'au repos.
  6. Pathologie des nerfs. Lorsque les nerfs sont endommagés, il se produit un engourdissement qui s'accompagne de brûlures, de douleurs et de démangeaisons.

Si la cause de ce phénomène est basée sur des dommages graves, les conséquences seront catastrophiques. Une personne peut perdre quelques doigts ou devenir invalide du fait de son immobilité totale.

Symptômes supplémentaires

Un engourdissement est souvent accompagné de symptômes:

  • perte partielle ou totale de sensibilité des orteils;
  • sensation de peau serrée;
  • brûlant dans l'engourdissement;
  • douleur et picotement;
  • "Courir" la chair de poule sur la peau;
  • membres constamment froids.

Si la cause du symptôme est une maladie particulière, le tableau clinique est complété par d'autres manifestations.

Quel médecin contacter?

Tout d'abord, vous devez contacter votre médecin local, qui vous attribuera une série de tests de laboratoire, puis vous dirigera vers un spécialiste. Dans certains cas, vous devrez consulter plusieurs spécialistes: un neurologue, un endocrinologue, un rhumatologue, un neurochirurgien, un néphrologue et un angiosurgeon.

Diagnostics

Après avoir examiné le patient et pris ses antécédents, on lui prescrit des examens de laboratoire et des examens instrumentaux. Pour ce faire, nommez:

  • numération globulaire complète;
  • test sanguin pour la protéine C-réactive;
  • test sanguin pour le facteur rhumatoïde;
  • sang pour le sucre;
  • analyse d'urine;
  • sang pour les marqueurs tumoraux;
  • tests sérologiques;
  • Radiographie;
  • échographie des vaisseaux;
  • biopsie osseuse;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • tomodensitométrie (CT).

Que faire si les orteils deviennent engourdis

Après les mesures de diagnostic et le diagnostic correct, vous pouvez commencer le traitement. Il comprend les étapes suivantes:

  1. Soulagement médical des symptômes. Dans ce cas, prescrire des médicaments pour normaliser la circulation sanguine de la zone touchée ou de la jambe dans son ensemble. À cette fin, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des relaxants musculaires à action locale ou centrale et des antidouleurs sont prescrits.
  2. Techniques manuelles. Ils améliorent l'apport sanguin dans la zone touchée, normalisent la relation avec le système nerveux central.
  3. Traitement de physiothérapie.
  4. Exercice thérapeutique.
  5. Acupuncture

Si la cause de l’engourdissement est une fatigue banale des jambes ou des chaussures inconfortables, il suffit alors de masser le pied, de garder les pieds au chaud et d’enlever les chaussures pour soulager la sensation désagréable.

Exercices pour les jambes

Afin de vous débarrasser des sensations désagréables dans les membres inférieurs, il est nécessaire de faire régulièrement des exercices spéciaux pour les orteils. En voici quelques unes:

  1. Serrez les orteils puis détendez-vous. Répétez l'exercice 50-100 fois.
  2. Tenez-vous près du mur, montez sur vos orteils et restez dans cette position pendant environ une minute. Répétez l'exercice dans quelques minutes. Exécuter cinq approches.
  3. Deviens droit, roule sur tes talons et réciproquement. Effectuer l'exercice 20 fois.

Méthodes traditionnelles de traitement

Si des pathologies graves n’ont pas été identifiées, vous pouvez utiliser les recettes de la médecine traditionnelle:

  1. Appliquez du miel sur la zone des pieds engourdis. Appliquez un bandage et portez des chaussettes en laine. Au matin, retirez le pansement et lavez la jambe. Dans la soirée, répétez la procédure.
  2. Faites un bain chaud, plongez le pied et posez fermement les doigts au fond du réservoir. Cela améliorera la circulation sanguine et rendra la sensibilité.
  3. Prenez un récipient, versez-y 100 ml d’huile de tournesol, ajoutez 10 g de poivre moulu. Placez le récipient sur le bain à vapeur et laissez-le pendant 30 minutes. Laissez l’huile refroidir puis appliquez-la sur la zone anesthésiante du pied.

Si vous effectuez ces procédures régulièrement, l'engourdissement passera bientôt. À titre préventif, il est recommandé de prendre des complexes de vitamines et de minéraux, d’éviter de surcharger les jambes et de maintenir un mode de vie convenable.

Symptômes et traitement de l'engourdissement des orteils

L'engourdissement des orteils est scientifiquement appelé paresthésie. Ce phénomène est associé à une conduction nerveuse altérée dans les extrémités et peut être de courte durée ou à long terme.

Causes de l'engourdissement des membres inférieurs

La sensibilité des membres peut violer des facteurs qui ne sont pas liés à des pathologies.

Ceux-ci comprennent:

  1. posture inconfortable (par exemple, accroupie);
  2. l'hypothermie;
  3. long séjour dans des chaussures serrées, étroites ou hautes;
  4. une nutrition inadéquate, en particulier le manque de vitamine B12, de calcium, de magnésium;
  5. l'abus d'alcool ou de fumer (perturbe le flux sanguin);
  6. manque d'activité physique, travail sédentaire;
  7. situations stressantes, tensions nerveuses;
  8. fatigue musculaire avec exercice excessif.

Celles-ci et des causes similaires d'engourdissement dans les orteils sont, en règle générale, de courte durée. Pour les prévenir, il suffit d'observer les mesures préventives et l'élimination ne nécessite pas de traitement long et compliqué.

ATTENTION! Si les doigts des membres inférieurs deviennent souvent engourdis pendant une longue période et que les raisons énumérées ci-dessus sont absentes, il est urgent de consulter un médecin.

D'autres facteurs conduisant à une paresthésie des orteils nécessitent une visite chez le médecin, un examen approfondi et le traitement complexe. Parmi eux se trouvent des maladies telles que:

  • ostéochondrose;
  • formation de tumeurs dans la colonne vertébrale;
  • athérosclérose;
  • le diabète;
  • tuberculose rachidienne;
  • polyneuropathie;
  • microstroke;
  • la goutte;
  • maladies du coeur et des vaisseaux sanguins;
  • processus infectieux dans le corps;
  • arthrose et beaucoup d'autres pathologies.

Un engourdissement peut survenir pendant l'accouchement, mais après l'accouchement, il disparaît tout seul. De plus, dans certains cas, c'est une conséquence de la chimiothérapie. Il existe un grand nombre d'autres causes de paresthésie des membres inférieurs, qui ne peuvent être identifiées que par un spécialiste.

Symptômes de la maladie

Si les orteils deviennent engourdis, il s'agit alors d'un symptôme de violation de l'innervation et / ou de l'irrigation sanguine. Il peut être accompagné d'autres manifestations, par exemple: douleur, rougeur, picotement, gonflement. Assurez-vous de faire attention à un certain nombre d'autres signes connexes. Ils peuvent être la preuve de la maladie, ce qui permettra au médecin de poser rapidement le diagnostic correct et de prescrire un traitement:

  1. La sensation d'engourdissement, accompagnée de chair de poule, de vertiges, de faiblesse peut indiquer une hypovitaminose de la vitamine B12. En outre, il peut y avoir une irritabilité accrue, acouphènes.
  2. Une hernie de la colonne vertébrale entraîne une violation de l'influx nerveux. Il se manifeste souvent par un engourdissement du pouce, suivi par l'apparition d'une douleur.
  3. Avec l'endartérite (rétrécissement des artères), les doigts des deux jambes deviennent engourdis. Un trait caractéristique est l'augmentation de la froideur des membres. Si le navire se recouvre complètement, il se produit une gangrène.
  4. Pour l'athérosclérose, en plus de la perte de sensibilité, il existe une forte pâleur de la peau au niveau des doigts. Les jambes sont froides tout le temps et ne chauffent pas.
  5. Lorsque le diabète disparaît après l’engourdissement, il se produit une sensation de froid. Après quoi, le froid cède la place à une sensation de brûlure, de picotement, éventuellement de douleur.
  6. L'ostéochondrose se manifeste principalement dans les orteils de la jambe droite. Symptômes associés: faiblesse musculaire et faiblesse, chair de poule, syndrome de la douleur.
  7. Dans le cas des varices, en plus d'un engourdissement des orteils, il y a une sensation de lourdeur, un gonflement dans les membres, des crampes nocturnes.
  8. Le névrome (tumeur bénigne) se propage progressivement des doigts à d'autres parties des jambes, provoquant des douleurs lors de la marche.
  9. Avec la neuropathie dans les doigts, il y a une sensation de tiraillement, avec un engourdissement moyen. En outre, la maladie se caractérise par: une douleur intense, des démangeaisons, des brûlures aux jambes.
  10. Si un nerf est étranglé, un engourdissement et d'autres symptômes apparaissent du côté affecté. Les signes supplémentaires dans ce cas seront: frissons, transpiration accrue, perte d'équilibre pendant la marche.

Ainsi, si l'engourdissement ne disparaît pas pendant une longue période et s'accompagne d'autres symptômes, il est urgent de consulter un spécialiste.

Diagnostics

Pour savoir pourquoi les orteils deviennent engourdis, vous devez d’abord consulter un généraliste. Après avoir rassemblé l’histoire, il nommera un laboratoire et un examen instrumental. En plus des tests sanguins et urinaires généraux, il est possible d’attribuer des procédures de diagnostic telles que:

  • biochimie sanguine;
  • échographie des vaisseaux des membres inférieurs;
  • radiographie;
  • l'angiographie;
  • Scanner ou IRM;
  • les tests rhumatismaux et un certain nombre d’autres plus spécifiques, tels que les marqueurs tumoraux ou l’électroneuromyographie.

Si nécessaire, le patient est dirigé vers des spécialistes restreints: un phlébologue, un rhumatologue, un endocrinologue, etc. Un examen détaillé permet d’identifier une cause fiable du trouble et d’élaborer le plan de traitement approprié.

Méthodes de traitement

Lorsque le médecin découvre la véritable raison pour laquelle les orteils deviennent engourdis, le patient reçoit le traitement approprié. Il vise à éliminer non seulement les symptômes, mais également la maladie immédiate à l'origine de l'engourdissement. Outre l'utilisation de médicaments, l'ensemble des mesures thérapeutiques comprend:

  1. physiothérapie;
  2. massage
  3. thérapie physique;
  4. remèdes populaires.

En outre, vous devrez suivre un certain régime et reconsidérer votre mode de vie.

Médicaments

Si les orteils sont engourdis, il est possible de prescrire des groupes de médicaments tels que:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens pour éliminer la douleur, le gonflement, les rougeurs;
  • des relaxants musculaires pour la relaxation musculaire;
  • des fonds destinés à normaliser le travail du système cardiovasculaire et à renforcer les parois des vaisseaux sanguins;
  • complexes vitaminiques et minéraux pour restaurer l’activité des terminaisons nerveuses.

En fonction de la pathologie identifiée, à l'origine de l'engourdissement, d'autres médicaments peuvent être prescrits.

Physiothérapie

Les traitements de physiothérapie prescrits en même temps que le médicament, s’il est permis pour la maladie identifiée. La kinésithérapie améliore la circulation sanguine, aide à augmenter le tonus des tissus musculaires et des vaisseaux sanguins Pour un engourdissement des orteils, utilisez les procédures suivantes.

  1. Électrophorèse. Largement utilisé dans la pratique neurologique. Améliore la conductivité de l'influx nerveux, élimine efficacement les symptômes associés à un engourdissement. Ce résultat est obtenu grâce à la pénétration profonde de médicaments directement dans la zone endommagée.
  2. Thérapie au laser. Démarre les processus de récupération dans tous les tissus.
  3. Magnétothérapie. Aide à éliminer la douleur, à restaurer le tonus musculaire et la conduction nerveuse. Un effet positif sur le système cardiovasculaire.

La thérapie thermique a une efficacité prononcée dans l'engourdissement des orteils. L'alternance chaleur / froid élimine gonflement, douleur, crampes, inflammation. Cette procédure aide à renforcer les parois des vaisseaux sanguins.

SUR NOTE! Actuellement, il est possible d'acheter un appareil magnétique ou laser pour un usage domestique. Mais il est nécessaire de l'appliquer dans les buts médicaux seulement après consultation avec le médecin.

Massages

Dans certaines maladies, le massage est contre-indiqué (par exemple, la goutte en période d'exacerbation). Dans d'autres cas, il faut l'inclure dans l'ensemble des mesures thérapeutiques. La procédure a les effets suivants sur les orteils:

  • restaure la circulation sanguine;
  • améliore la nutrition et l'oxygénation des tissus;
  • contribue à un flux plus complet de médicaments dans les tissus endommagés;
  • élimine la douleur;
  • soulage les spasmes musculaires et vasculaires;
  • normalise la conduction des impulsions nerveuses.

En outre, il peut s'agir de la seule méthode thérapeutique, si la violation est causée par des chaussures ou une charge excessive.

Thérapie par l'exercice complexe

Si les doigts sont engourdis, le spécialiste peut vous conseiller d’effectuer des exercices spéciaux au quotidien. Ils visent non seulement à éliminer les symptômes au moment du traitement, mais également à prévenir la survenue d'un problème similaire à l'avenir.

Exercices inclus dans le complexe, simple. Ceux-ci peuvent être: serrer et desserrer les doigts, soulever des objets du sol, monter et descendre sur des pointes, etc. Des exercices réguliers aideront à renforcer les vaisseaux sanguins, les muscles et les ligaments des pieds et des doigts, à normaliser le flux sanguin dans les extrémités inférieures et à restaurer la sensibilité de la peau.

SUR NOTE! Il est très utile de pratiquer de tels exercices à titre préventif tous les jours lorsque vous travaillez longtemps assis ou debout.

Remèdes et recettes populaires

Pour le traitement de l'engourdissement des orteils en médecine traditionnelle, les moyens suivants sont utilisés:

  1. bains avec décoctions de plantes médicinales (écorce de chêne, résineux, ortie, calamus);
  2. des infusions à usage interne, telles que des airelles rouges (une cuillerée à thé de feuilles pour 300 ml d’eau bouillante);
  3. compresses de miel (faites la nuit durant la semaine);
  4. huile de poivre noir pour le broyage (pour la cuisson, vous devez exiger un mélange de 0,1 kg de poivre et d'un litre d'huile végétale dans un bain-marie pendant une demi-heure).

Il existe de nombreuses recettes, il est donc facile de choisir les bons ingrédients et la méthode d’utilisation.

Conséquences dangereuses

L’engourdissement dû à la non-maladie ne constitue pas en soi une menace pour la santé humaine. Par exemple, si elle survient après une chaussure étroite, elle passe seule après un certain temps, sans traitement particulier ni conséquences. C'est dangereux en ce sens qu'il peut parler d'une pathologie en développement latent, par exemple une endartérite, qui peut entraîner une gangrène.

Un autre exemple est celui des problèmes de la colonne vertébrale dans lesquels l’engourdissement des orteils est l’un des symptômes. Un traitement opportun chez le médecin avec une plainte d'inconfort au niveau des membres aidera à arrêter le développement de maladies telles que la hernie, l'ostéochondrose et les tumeurs malignes.

Mesures préventives

En l'absence de maladies graves, il est possible de prévenir les engourdissements dans les doigts par de simples mesures préventives.

  • Inclure dans l'activité physique la course et la marche.
  • Si l'activité est associée à une position assise prolongée, vous devez prendre des pauses avec des exercices préventifs.
  • Acquérir des chaussures en matériaux naturels, confortables pour le pied, avec un talon moyen.
  • Lorsque vous surchargez les jambes, veillez à utiliser une douche contrastante.
  • Ne pas permettre l'hypothermie.

Si, malgré les mesures prises, les doigts continuent à s’engourdir, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

L'engourdissement des orteils a un pronostic favorable pour une cause opportune. Même si un processus pathologique grave est détecté, les symptômes peuvent être efficacement éliminés et la maladie stoppée.

Pourquoi mes orteils deviennent-ils engourdis - que faire, comment traiter les engourdissements?

Un engourdissement des orteils indique une violation de l'innervation et de la circulation sanguine dans les membres. Ces deux conditions se produisent sur le fond d'anomalies physiologiques dans le corps ou dues à une pathologie. Lorsque la perte de sensibilité survient rarement - il suffit de se conformer au programme de prévention. Mais si un symptôme est enregistré quotidiennement, il dure plusieurs heures - vous devriez consulter un médecin pour identifier la maladie qui a provoqué la maladie. Demandez-vous pourquoi les doigts sont engourdis, examinez les causes, le tableau clinique, les méthodes de diagnostic et les méthodes de traitement.

Étiologie

La première chose à découvrir est pourquoi les orteils deviennent engourdis. Si les symptômes apparaissent de temps en temps - ne craignez pas les conséquences graves, cette affection est associée à des troubles physiologiques mineurs. Mais si les doigts «rembourrés» ou les extrémités engourdies des doigts sont constamment ressentis, l’engourdissement des doigts et des orteils est enregistré, ce qui signifie que la pathologie est présente au stade chronique.

Chez 7 patients sur 10 qui consultent leur médecin en raison d'un engourdissement des orteils aux pieds, il s'agit de lésions de nature neurologique ou vasculaire. Cependant, de nombreuses pathologies sont «masquées» sous l'apparence d'un engourdissement des doigts sur la jambe gauche ou droite et passent à une forme asymptomatique. Si, au moins parfois, les mollets, les pieds ou toute la jambe vous font mal, il est recommandé de rechercher les maladies des vaisseaux sanguins et des nerfs des jambes ou la présence de lésions articulaires.

Causes pathologiques

L'engourdissement des doigts se produit souvent à l'arrière-plan des maladies chroniques des membres inférieurs. De telles pathologies peuvent se présenter sous une forme latente, l'affaiblissement de la sensibilité est l'un des premiers symptômes de leur présence dans l'organisme.

La liste des maladies pouvant être à l'origine de cette maladie:

  • Hernie et protrusion intervertébrales;
  • Courbure de la colonne vertébrale dans la région lombaire, rétrécissement de son canal;
  • Dorsalgie dans ses divisions inférieures;
  • Malformations congénitales;
  • Les tumeurs le long des nerfs;
  • Arthrite, arthrose, bursite;
  • Athérosclérose des artères des jambes;
  • Thrombose et thrombophlébite des membres inférieurs;
  • La maladie de Raynaud;
  • Le diabète sucré;
  • Névrome de Morton;
  • Sclérose et accident cérébrovasculaire;
  • Blessures et engelures;
  • Sciatique (inflammation du nerf sciatique).

Le plus souvent, les lésions de la colonne vertébrale et de la sciatique entraînent un engourdissement - dans ce cas, les fibres nerveuses allant du bout des doigts sensibles au cerveau sont endommagées. Le cortex hémisphérique cesse de percevoir ses propres parties du corps, développe une perte de sensibilité. Avec ces maladies, l'engourdissement augmente avec la marche.

Causes physiologiques

Il arrive parfois que la physiologie habituelle soit à l'origine de l'engourdissement des doigts. Ces conditions ne sont pas liées à des maladies, mais constituent une variante d'un écart par rapport à la norme. En fait, la perte de sensation est le seul trouble qui disparaisse rapidement après un traitement de courte durée.

Un engourdissement peut causer:

  • Stress fréquent;
  • Le surmenage
  • L'avitaminose;
  • Chaussures inconfortables;
  • L'abus d'alcool;
  • La grossesse;
  • Effet secondaire des effets des médicaments;
  • Surcharge physique ou mode de vie sédentaire.

Les anomalies physiologiques sont plus faciles à traiter que les anomalies pathologiques. Pour identifier la cause exacte de l'engourdissement, il est nécessaire de consulter un spécialiste, qui établira un diagnostic précis en fonction des méthodes d'examen, de recherche instrumentale et de laboratoire.

Symptômes associés et diagnostic

Rarement, les plaintes des patients ne sont limitées que par la sensation d'engourdissement des doigts. Il existe généralement une image caractéristique, composée de plusieurs symptômes cliniques:

  • La fatigue dans les jambes laisse présager un engourdissement dans un proche avenir. Cette sensation peut survenir quelques heures ou quelques jours avant l’engourdissement des doigts;
  • La paresthésie est une sensation désagréable au niveau de la plante des pieds, que les patients décrivent comme «se tenir debout sur le ballon» ou «marcher sur du riz soufflé»;
  • Douleur - apparaît à une date ultérieure, témoigne en faveur de la pathologie chronique. Douleur habituellement douloureuse, brûlante ou oppressante;
  • L'affaiblissement du pouls est enregistré en présence de troubles vasculaires dans les jambes;
  • Les troubles trophiques - sont enregistrés à la finale, dans ce cas, les doigts sont froids et bleus, les plaies et les ulcères apparaissent sur la peau, les ongles cassants et la perte de cheveux sont notés.

Pour le diagnostic devrait se référer au thérapeute. Le médecin entendra vos plaintes et vous dirigera vers l’un des spécialistes suivants:

La consultation est nommée en fonction de la maladie envisagée. Le traitement est effectué après le passage des rayons X, de la tomodensitométrie (TDM) et de l'IRM (imagerie par résonance magnétique).

Traitement

Considérez comment traiter l'engourdissement des orteils. Le choix du programme de traitement est influencé par les caractéristiques du tableau clinique. Caractéristiques distinctives de la pharmacothérapie.

Des médicaments

Que dois-je faire si mon orteil est engourdi et que la cause est une maladie systémique? Lorsque les orteils deviennent engourdis, vous devez trouver un médicament efficace pour éliminer le symptôme. La prescription de médicaments est nécessaire non seulement pour rétablir la sensibilité des membres inférieurs, mais également pour traiter la pathologie sous-jacente.

Les moyens d'élection sont:

  • Analgésiques (Nise, Diclofenac) - indiqués pour le soulagement de la douleur et de l’inflammation qui accompagnent la pathologie sous-jacente. Il est préférable d'utiliser des onguents topiques, ce traitement est pratique avec une lésion limitée - si un engourdissement du gros orteil apparaît, le deuxième ou le majeur devient engourdi, l'annulaire ou l'engourdissement du petit doigt est enregistré;
  • Nootropiques (glycine, piracétam) - sont prescrits pour les lésions cérébrales (accident vasculaire cérébral, sclérose en plaques, tumeurs, etc.). Ces médicaments rétablissent la circulation sanguine dans la tête, renforcent les vaisseaux sanguins;
  • Anticoagulants (héparine et ses dérivés) - si les varices, la thrombose et d'autres maladies sont engourdies aux pieds et aux orteils, des médicaments anticoagulants sont indiqués. Ils réduisent la viscosité du sang, accroissent son flux dans les tissus locaux et augmentent la nutrition cellulaire;
  • Les vasodilatateurs (nitroglycérine, dinitrate d'isosorbide) sont prescrits en complément d'un traitement antérieur. Ces médicaments dilatent les artères et les veines, améliorent le trophisme tissulaire;
  • Vitamines - montré pour renforcer le corps avec certaines anomalies physiologiques ou détection de la pathologie du pied au stade initial. Le médecin peut vous prescrire des pilules ou des gélules pour une efficacité rapide - fluides intraveineux.

Selon la cause de l'engourdissement dans les orteils, le spécialiste peut prescrire des médicaments spécifiques pour le traitement de la pathologie. Ces médicaments sont généralement prescrits sur ordonnance et uniquement après avoir réussi l'examen approprié.

Physiothérapie

La physiothérapie est la prochaine étape du traitement des engourdissements dans les orteils. Ces méthodes sont indiquées pour renforcer le corps après l'élimination d'un facteur provoquant ou au cours d'un traitement médicamenteux. Les plus populaires sont:

  • Électrophorèse avec des médicaments;
  • Thérapie ionique;
  • Exposition au laser;
  • Thérapie magnétique;
  • Thérapie par ondes de choc.

Si la maladie est propice à un engourdissement des orteils, elle n'est pas au stade final. La physiothérapie vous évitera de perdre de la sensibilité dans quelques mois.

Exercice thérapie et massage

Après l'élimination des premières manifestations d'engourdissement, des procédures de massage sont prescrites. Un tel traitement est particulièrement efficace dans les maladies de la colonne vertébrale - si un pincement nerveux est enregistré, le réchauffement des zones concernées aide à soulager les spasmes musculaires, et élimine le pincement des fibres nerveuses. De la gymnastique thérapeutique sont montrés la marche sur la pointe des pieds, des exercices pour la motricité fine des orteils, ainsi que des exercices sur des simulateurs spéciaux.

Acupuncture

C'est une méthode de médecine alternative, également utilisée pour traiter les engourdissements dans les orteils. De fines aiguilles sont introduites dans certaines zones du pied jusqu'à une faible profondeur, stimulant ainsi la circulation sanguine et activant le travail des récepteurs de la peau.

Thérapie manuelle

Un tel traitement est indiqué si les orteils sur le fond de l’ostéochondrose, de la courbure de la colonne vertébrale ou de la sciatique sont engourdis. Le spécialiste agit sur certaines vertèbres en les ramenant à leur position normale, réduisant ainsi la pression exercée sur les racines de la colonne vertébrale.

Traitement à domicile

En cas de symptômes modérément sévères, il est permis de se faire soigner à domicile sans se rendre à l’hôpital ni faire appel à des médecins. Il est toujours utile de se rappeler qu'une telle thérapie ne résoudra pas l'engourdissement des doigts si elle est causée par des troubles chroniques du corps. Les astuces les plus populaires à la maison incluent:

  • Les pommades chauffantes ou rafraîchissantes sont utilisées activement par les athlètes. Vous pouvez acheter ces fonds dans une pharmacie ou dans des magasins spécialisés.
  • Prenez une douche de contraste tous les jours - de l'eau devrait être dirigée vers vos pieds, ce qui modifierait sa température et activerait sa sensibilité, améliorerait la circulation sanguine;
  • Trois fois par semaine, des massages et des exercices thérapeutiques sont présentés. Cela permettra d'éliminer l'engourdissement des orteils, d'empêcher le développement de la rechute.

Les bons remèdes traditionnels aident à lutter contre les engourdissements - frotter les orteils avec du vinaigre de cidre ou préparer des mélanges avec de l'huile bouillante et du poivron rouge. Frottez le contenu (trois fois par jour) dans la peau des zones où la sensibilité est altérée.

Prévention

Si vous avez subi un traitement réussi, ce n’est pas une raison pour vous détendre. Pour prévenir les récidives d’engourdissements, une prophylaxie spéciale est recommandée. Il comprend:

  • Régime alimentaire - excluez du régime les aliments gras et salés, demandez à votre médecin une liste des aliments permis et interdits;
  • Maintenir un mode de vie actif - pour améliorer la circulation sanguine et le travail musculaire;
  • Exercer 2 à 3 fois par semaine une thérapie par l'exercice - des chaussures particulièrement utiles avec des coussinets spéciaux qui se gonflent en alternance, activant la sensibilité tactile des orteils;
  • Le rejet des chaussures inconfortables doit être acheté avec des chaussures ou des baskets de qualité, confortables pour les pieds.

Il est fortement recommandé d’abandonner les mauvaises habitudes qui aggravent les symptômes d’engourdissement.

Un engourdissement des orteils peut être dû à des anomalies physiologiques dans le corps. Si un symptôme est noté pendant une longue période et ne disparaît pas, il faut présumer de la présence d'une pathologie chronique dans le corps. Au premier signe de sensibilité altérée, un examen et un traitement urgents sont nécessaires.

Pourquoi mes orteils deviennent-ils engourdis?

Beaucoup d’entre nous connaissent le sentiment d’engourdissement qui s’accompagne de fourmillements et de «rampements» dans une certaine partie du corps. Une telle sensation peut se produire dans différentes parties du corps. Dans certains cas, elle est causée par une posture inconfortable qui cause un débit sanguin insuffisant dans une partie du corps. Par sa nature même, elle est absolument inoffensive et passe rapidement. Un signal d’anxiété peut être l’engourdissement fréquent et prolongé d’une zone particulière du corps. Dans ce cas, il est utile de connaître la raison de son apparition et de consulter un médecin.

Dans notre article, nous examinerons les causes les plus courantes d'engourdissement des orteils. Dans certains cas, ce sentiment, comme mentionné précédemment, apparaît pour des raisons tout à fait naturelles. Par exemple, vous enfilez des chaussures inconfortables ou à l'étroit, restez assis longtemps dans une position inconfortable. Une telle compression provoque des troubles de clampage nerveux et de la circulation sanguine. Une fois la source du problème éliminée, les engourdissements disparaissent rapidement et ne sont pas le signe d'une maladie grave. Si de telles sensations vous accompagnent assez souvent et sans raison apparente, en particulier la nuit, il est bon de penser à consulter un médecin et de ne pas la remettre à plus tard.

Causes d'engourdissement dans les orteils

Les causes des engourdissements des doigts des membres inférieurs sont nombreuses et il est impossible de déterminer la cause correcte de ces sensations. Si ces symptômes se produisent fréquemment, vous devrez peut-être consulter un neurologue, un neurochirurgien, un angiologue ou un chiropracteur. Pour un examen plus détaillé, le médecin vous prescrira un certain nombre d'outils de diagnostic et de tests de laboratoire, analysera les résultats, établira le diagnostic correct et sera en mesure de formuler des recommandations pour le traitement de la maladie sous-jacente.

La liste des maladies accompagnées d'un engourdissement des orteils est assez longue:

  • microstroke;
  • sclérose en plaques;
  • attaques ischémiques transitoires;
  • la migraine;
  • le diabète;
  • l'obésité;
  • polyneuropathie alcoolique;
  • La maladie de Raynaud;
  • angiopathies de diverses origines;
  • endartérite;
  • ostéochondrose de la colonne lombaire;
  • inflammation des os des membres inférieurs et de la colonne vertébrale;
  • syndrome de tunnel;
  • hernie intervertébrale;
  • sténose lombaire;
  • sciatique;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • lésions de la tumeur du nerf périphérique;
  • le cancer;
  • blessures et engelures;
  • maladie de la thyroïde;
  • insuffisance rénale;
  • la lèpre;
  • amylose héréditaire;
  • manque de vitamine B12 ou B6;
  • hypocalcémie;
  • pieds plats;
  • natoptysh.

La maladie qui cause le mutisme des orteils peut être assez grave et vous ne devez pas différer la visite chez le médecin. Après avoir examiné la liste des raisons ci-dessus, vous pouvez voir que beaucoup d’entre elles affectent de manière significative le mode de vie habituel et qu’elles peuvent, avec la progression, conduire à une invalidité.

Symptômes supplémentaires d'engourdissement dans les orteils

Un engourdissement dans les orteils peut être accompagné d'un certain nombre de symptômes supplémentaires:

  • perte ou diminution de la sensibilité dans la zone d'engourdissement;
  • la douleur
  • coup de froid;
  • sentiment de rampement;
  • sensation de picotement;
  • faiblesse générale.

De plus, le patient peut ressentir les symptômes de la maladie sous-jacente, ce qui a provoqué un engourdissement des orteils. Le degré de gravité dépendra du stade de la maladie.

Diagnostic pour engourdissement des orteils

Lors de la première étape de l'examen, afin de déterminer la véritable cause de la sensation d'engourdissement des orteils, le médecin procède à une enquête détaillée et à un examen du patient. La tactique des diagnostics instrumentaux et de laboratoire ultérieurs dépendra des résultats obtenus.

L'ensemble des procédures de diagnostic peut inclure:

  • tests cliniques de sang et d'urine;
  • sang pour le sucre;
  • examen biochimique du sang;
  • analyse sérologique (pour le facteur rhumatismal);
  • examen microbiologique;
  • tests pour les marqueurs tumoraux (pour tumeur suspectée);
  • radiographie;
  • Échographie des vaisseaux des membres inférieurs;
  • l'angiographie;
  • réovasographie de l'artère de la jambe;
  • Scanner;
  • IRM
  • biopsie osseuse (suspicion de tuberculose osseuse ou d'ostéomyélite);
  • scintigraphie (pour suspicion de tumeur maligne).

Après avoir analysé les données obtenues, le médecin peut établir un diagnostic et prescrire un traitement pour la maladie sous-jacente qui engourdit les orteils.

Comment vous aider avec un engourdissement des orteils?

Si l'engourdissement des orteils n'est pas causé par une maladie grave, vous pouvez vous aider vous-même.

  1. Prenez soin d’acheter des chaussures confortables avec un bout large; lorsque vous essayez, assurez-vous que les chaussures ne pincent pas le pied et que vos doigts puissent bouger librement.
  2. Essayez de changer de position plus souvent et asseyez-vous dans une position confortable. En cas d'engourdissement, faites un massage pour normaliser la circulation sanguine dans les orteils.
  3. Avec un effort intense sur les membres inférieurs, n'oubliez pas de faire un massage relaxant, prenez des bains de pieds de contraste.
  4. Pour améliorer la circulation sanguine dans les jambes, faites de l'exercice (jogging le matin, exercices simples d'échauffement, promenades fréquentes, etc.).
  5. Normalisez votre alimentation quotidienne. Il doit contenir des aliments riches en vitamines B12 et B6 (foie, viande, lait, jaunes d'oeuf, poisson, germe de blé, riz brun, légumineuses et céréales).
  6. Évitez la consommation excessive de café et de thé fort. Éliminer les boissons alcoolisées et le tabagisme. Ces substances nocives provoquent un vasospasme et contribuent à leurs changements structurels.

Ces mesures constitueront un excellent moyen de prévention des engourdissements dans les orteils et auront un effet bénéfique sur la santé en général. Ne les néglige pas!

Recettes folkloriques

Dans certaines situations, des remèdes populaires simples et abordables peuvent atténuer l’inconfort causé par un engourdissement des doigts des membres inférieurs.

Recette 1

Un doigt muet macule de miel et lui met un bandage de bandage régulier. Portez des chaussettes chaudes et laissez un pansement pour la nuit. Au matin, retirez le pansement et lavez vos pieds à l'eau tiède. Parfois 3-4 procédures suffisent.

Recette 2

Au coucher, frottez un doigt souvent engourdi avec une pommade de camphre, massez et enfilez une chaussette chaude. Ces procédures sont mieux faites au coucher. C'est assez de 2-3 broyages.

Recette 3

Cette méthode des moines tibétains est utilisée directement dans l'engourdissement des orteils. De l'eau chaude est versée dans le bassin et le pied y est immergé. Les doigts avec force poussent le bas du bassin - le doigt affecté devient rapidement sensible.

Recette 4

Réduisez en poudre 10 g de poivre noir et mélangez-le dans 100 ml d'huile végétale. Le mélange résultant est chauffé au bain-marie pendant environ une demi-heure. Frottez 1 à 2 fois par jour l'huile de poivre avec un doigt jusqu'à ce que l'engourdissement disparaisse.

N'oubliez pas que l'automédication peut être dangereuse! Si l'engourdissement persiste et se reproduit souvent, assurez-vous de consulter votre médecin et passez par le complexe des examens pour en découvrir la cause!

Exercice

Les exercices doivent être effectués immédiatement après le réveil et répétés pendant la journée 2 à 3 fois (douleur 6 à 8 fois).

  1. Pliez les orteils jusqu'à ce que le resserrement apparaisse. Répétez jusqu'à 80 fois.
  2. Tenez-vous près du mur (face à lui), levez les mains et montez sur les chaussettes. Il est nécessaire d’être dans cette position pendant une minute (on peut compter jusqu’à 60). Répétez 6-8 fois.

Après la disparition des engourdissements, les exercices peuvent être répétés une fois par jour.

Traitement

Le traitement pour un engourdissement des orteils provoqué par la maladie ne peut être prescrit par un médecin qu'après un diagnostic. Il visera le traitement de la maladie sous-jacente, l'élimination du pincement des fibres nerveuses et le rétablissement de la perméabilité vasculaire.

Le cours de traitement peut inclure:

  • thérapie spécifique - il est utilisé pour traiter les troubles hormonaux ou métaboliques, les maladies infectieuses ou les pathologies oncologiques;
  • médicaments - pour améliorer la nutrition des tissus affectés, normaliser le flux sanguin, éliminer les spasmes musculaires ou l'œdème, on peut leur prescrire des vitamines, des analgésiques et des anti-inflammatoires, des relaxants musculaires, des médicaments pour normaliser la circulation sanguine aux extrémités inférieures, des chondroprotecteurs;
  • physiothérapie, physiothérapie, techniques manuelles - effets locaux, toutes ces procédures créent des conditions favorables au rétablissement de la nutrition et du flux sanguin dans la zone touchée, éliminent les spasmes musculaires et normalisent l'innervation;
  • techniques non conventionnelles - utilisées pour consolider l'effet d'autres méthodes, l'acupuncture, la moxothérapie (traitement avec des cendres d'un cigare d'absinthe), l'hirudothérapie (sangsues) et le traitement aux pierres (traitement aux pierres chaudes) peuvent être prescrits.

Le nombre d'interventions est déterminé individuellement pour chaque patient et dépend du type et de la gravité de la cause fondamentale de l'engourdissement des orteils.

Pour résumer, disons encore une fois: l’engourdissement des orteils peut être soit causé par des causes totalement anodines, soit être le signe de l’apparition d’une maladie dangereuse. N'oubliez pas: un engourdissement fréquent et prolongé des orteils est toujours la raison pour laquelle vous consultez un médecin!

Quel médecin contacter

Si vos orteils sont engourdis, il est préférable de consulter d'abord le thérapeute. Il diagnostiquera et pourra proposer un diagnostic. La consultation d'un chirurgien vasculaire, d'un neurologue, d'un neurochirurgien, d'un endocrinologue, d'un rhumatologue, d'un néphrologue et d'autres spécialistes peut être nécessaire pour clarifier le diagnostic et le traitement. Il est possible de se débarrasser de l’engourdissement des orteils, y compris avec l’aide d’un physiothérapeute, d’un massothérapeute et d’un réflexologue.

Engourdissement des orteils

L'engourdissement des orteils est un symptôme non spécifique d'un certain processus pathologique, qui se caractérise par la formation de "chair de poule" et par la perte de sensibilité du bout des doigts des extrémités. Un symptôme similaire peut apparaître sur le fond de tout processus pathologique et sans la présence de la maladie. De plus, l'engourdissement d'un doigt peut indiquer avec précision une maladie.

Bien que cette manifestation soit elle-même un signe clinique, elle peut s'accompagner d'autres symptômes, notamment le syndrome de la douleur, un changement de démarche, des rougeurs et un gonflement des jambes. Établir le bon diagnostic nécessite une approche intégrée et différera selon l'origine de la maladie. L'élimination d'un symptôme aussi déplaisant, dans la plupart des cas, est conservatrice.

Étiologie

L'engourdissement des orteils est une affection assez courante dont l'apparition est influencée par un grand nombre de facteurs prédisposants, à la fois pathologiques et physiologiques.

Parmi les conditions sans rapport avec l'évolution d'une maladie, il convient de souligner:

  • séjour prolongé dans une position inconfortable, ce qui entraîne une compression des nerfs et des vaisseaux sanguins situés dans la région située sous le genou. Ceci est souvent observé avec une assise prolongée sur des jambes pliées ou dans une pose, jambes à jambes;
  • porter des chaussures trop étroites et des talons hauts est le principal facteur qui explique pourquoi vos gros orteils deviennent engourdis;
  • l'hypothermie des doigts des membres inférieurs affecte la violation de leur sensibilité;
  • abus de mauvaises habitudes, en particulier fumer et boire de grandes quantités d'alcool. Ces dépendances affectent l’apport sanguin et métabolique, ce qui provoque un engourdissement fréquent du bout des doigts;
  • manque de vitamines impliqué dans le fonctionnement des nerfs périphériques.

Un engourdissement périodique ou prolongé du majeur sur la jambe gauche ou droite peut indiquer une pathologie de la colonne lombaire.

Un engourdissement constant du petit doigt indique souvent la présence de troubles vasculaires, de processus infectieux et d'autres pathologies. Parmi les maux les plus courants peuvent être identifiés:

Engourdissement souvent marqué des orteils pendant la nuit, qui est souvent la réponse du corps à:

  • fatigue musculaire;
  • manque de calcium et de magnésium;
  • manque de complexe vitaminé B;
  • sédentarité ou conditions de travail sédentaires;
  • stress et fatigue nerveuse;
  • maladies oncologiques;
  • polynévrite;
  • ostéochondrose.

Les patients se plaignent souvent de l'apparition d'un symptôme similaire au niveau des membres inférieurs pendant la marche ou la course. Cela est dû aux facteurs suivants:

  • chaussures inconfortables;
  • muscle pincé nerf de la cuisse;
  • hernie intervertébrale;
  • conséquence d'un large éventail de blessures traumatiques au pied;
  • thrombose de la jambe.

En plus des facteurs ci-dessus, un engourdissement du gros orteil, dans la plupart des cas, ainsi que l'apparition de sensations similaires sur d'autres doigts peuvent être causés par:

  • athérosclérose;
  • métastase d'un cancer;
  • La maladie de Raynaud;
  • polyneuropathie;
  • la goutte;
  • tuberculose et autres pathologies de la colonne vertébrale entraînant sa déformation;
  • varices - alors que l'engourdissement s'étendra à toute la surface du pied;
  • névralgie du nerf sciatique;
  • arthrite ou arthrose;
  • pathologies du système cardio-vasculaire, à savoir arythmie, troubles du rythme cardiaque, malformations cardiaques congénitales ou acquises;
  • l'hypertension;
  • sclérose en plaques;
  • microstroke;
  • pathologies du système nerveux;
  • manque de complexe de vitamine B dans le corps;
  • chimiothérapie.

Classification

L'engourdissement des orteils peut être:

  • temporaire - caractérisé par une action mécanique dont l'exclusion conduira à l'élimination complète d'un tel symptôme;
  • chronique - se distingue par le fait que, dans presque tous les cas, il est associé à la survenue d'une maladie chronique particulière. Un tel signe sera présent chez une personne jusqu'à ce que la maladie soit complètement éliminée.

Symptomatologie

Dans les situations où les doigts de la jambe droite ou gauche deviennent engourdis, ce qui se traduit par des crises convulsives à court terme sans symptômes supplémentaires, les gens n'ont pas à s'inquiéter. Mais il se trouve que le principal symptôme inquiète continuellement une personne et qu'il s'accompagne des manifestations cliniques suivantes:

  • douleur intense;
  • picotements dans les jambes;
  • l'incapacité à distinguer le chaud du froid;
  • la propagation du symptôme principal à l'ensemble du pied et de la jambe;
  • le sentiment qu'une personne était «couchée» sur un membre après son sommeil;
  • changer l'ombre du bout des doigts - ils peuvent devenir bleuâtres ou devenir rougeâtres;
  • changement de démarche;
  • l'incapacité de rester debout pendant de longues périodes;
  • faiblesse et vertige sévère.

C’est la liste principale des symptômes pouvant accompagner l’engourdissement des pieds et des orteils. Chez chaque patient, les symptômes seront individuels.

Diagnostics

Si l’un ou plusieurs des signes cliniques mentionnés ci-dessus apparaissent, il est nécessaire de consulter un médecin généraliste qui, après le premier examen, dirigera les patients vers des spécialistes plus restreints.

Tout d'abord, le médecin a besoin de:

  • lire l'historique du cas et l'histoire de la vie du patient - pour identifier les raisons pour lesquelles les orteils deviennent engourdis;
  • effectuer un examen physique approfondi;
  • Interrogez la personne en détail pour connaître la gravité des symptômes.

Les études de laboratoire n’ont pratiquement aucune valeur diagnostique, mais elles ont pour but de rechercher les signes du processus pathologique. Les principales sont l'analyse générale et la biochimie sanguine, ainsi que l'analyse générale de l'urine.

Parmi les études instrumentales les plus couramment utilisées, on trouve:

  • Échographie des vaisseaux sanguins;
  • Rayons X de la colonne vertébrale;
  • IRM et CT.

En outre, la consultation de spécialistes tels que:

Traitement

Pour éliminer la maladie, qui a entraîné un engourdissement des doigts de la jambe gauche ou du membre droit, un traitement de base approprié est appliqué. La tactique de traitement sera individuelle pour chaque patient, mais elle est souvent basée sur:

  • prendre des drogues;
  • gymnastique thérapeutique;
  • procédures physiothérapeutiques.

Le traitement médicamenteux comprend la prise de tels médicaments:

  • antispasmodiques et analgésiques;
  • des relaxants musculaires et des chondroprotecteurs;
  • substances visant à améliorer l'apport sanguin aux extrémités;
  • vitamines et complexes minéraux.

La physiothérapie dans les cas d'insensibilisation des extrémités des orteils comprend:

  • Hirudothérapie;
  • acupuncture;
  • pierres de massage de guérison;
  • moxothérapie.

De bons résultats peuvent être obtenus en utilisant des méthodes non conventionnelles, dont l'utilisation est préférable de commencer après avoir consulté votre médecin. Les moyens les plus efficaces sont:

  • teinture à base de citron et d'ail;
  • huile de poivre noir;
  • lotion au miel;
  • la mise en place de bains de pieds avec l'ajout d'herbes médicinales ou de plantes;
  • Bains de contraste - vous devez plonger le membre engourdi dans le bassin avec de l'eau chaude et froide.

Avant d'utiliser de tels moyens de thérapie, vous devriez consulter votre médecin.

Prévention

Pour que les personnes ne souffrent pas de l'apparition d'un symptôme aussi déplaisant, il vous faut:

  • abandonner complètement la dépendance;
  • minimiser la consommation de café fort et de thé noir;
  • manger des repas chauds régulièrement;
  • bouger plus et marcher;
  • ne porter que des chaussures confortables;
  • éliminer l'influence de la fatigue physique et émotionnelle;
  • se détendre complètement;
  • éviter l'hypothermie;
  • changez de position plus souvent en position assise;
  • garder un poids corporel normal.

Cependant, la principale mesure préventive est considérée comme la mise en place régulière d'un examen clinique complet, qui révélera dans les premières phases la pathologie qui répond à la question de savoir pourquoi les orteils deviennent engourdis.

Pourquoi engourdir l'orteil?

Étiologie

Les principales causes d'engourdissement des orteils sont les suivantes:

  • Ostéochondrose de la colonne vertébrale dans la région lombaire. Un engourdissement des orteils est surtout observé lors de hernies, ainsi que de protrusions de disques intervertébraux. Les paresthésies sont associées à des douleurs au dos, une sensibilité diminuée dans la région lombaire et des frissons aux jambes.
  • Cancers de la colonne vertébrale et pathologies oncologiques des nerfs périphériques.
  • La tuberculose rachidienne, qui s'accompagne de faiblesse, d'une perte d'appétit et d'une fatigue rapide. Lorsqu'un abcès se forme, les structures de la colonne vertébrale sont comprimées, ce qui entraîne une faiblesse musculaire et, dans les cas graves, une paralysie des jambes.
  • Les troubles d'échange (par exemple, l'obésité), ainsi que des changements hormonaux.
  • Le diabète. La neuropathie diabétique se développe avec cette maladie. C'est une complication qui endommage les nerfs périphériques allant aux extrémités supérieures et inférieures. Les principales manifestations de cette neuropathie sont un engourdissement des mains et des pieds, un gonflement des pieds, des douleurs aux extrémités, une diminution de la sensibilité, l’apparition de cors et des ulcères des jambes. Dans les cas graves, la gangrène se développe, ce qui nécessite une amputation du membre.
  • Un engourdissement des doigts du pied droit peut indiquer le développement de la goutte, dans laquelle les sels d'acide urique s'accumulent. Le groupe à risque comprend les personnes qui abusent des aliments protéinés, ainsi que les personnes qui développent l'obésité.
  • Compression du tronc nerveux, ce qui provoque le développement des jambes du syndrome de tunnel. Avec cette pathologie, les nerfs sont pincés dans les canaux naturels formés par les muscles, les os et les tendons. Cela conduit à des microtraumatismes et à une malnutrition des nerfs. Une neuropathie ischémique par compression se développe. Il se manifeste dans les troubles sensibles. Les patients se plaignent souvent d'avoir un ou plusieurs orteils engourdis, une douleur dans la région des troncs nerveux touchés. En outre, une atrophie musculaire et une paralysie flasque sont observées.
  • La maladie de Raynaud, caractérisée par un spasme de petites artères sur fond de troubles de la régulation nerveuse des vaisseaux sanguins. Cette pathologie s'accompagne d'un engourdissement spontané des doigts des extrémités, de picotements en eux, d'apparition d'une cyanose (cyanose). Des symptômes similaires similaires sont enregistrés dans la vascularite, la sclérodermie systémique et la poliomyosite.
  • La sclérose en plaques, qui se produit avec des dommages à la NS centrale et périphérique.
  • Des névrites d'étiologies diverses (non seulement l'orteil ou le gros orteil ou le petit doigt sont engourdis, mais aussi tout le pied ou une partie de la jambe, sauf en cas d'atrophie musculaire).
  • Maladies du coeur, qui provoquent une violation de la circulation sanguine, ce qui entraîne une perte de sensibilité normale et une détérioration du tonus musculaire des jambes.
  • Activité physique importante.
  • Microstroke, dans lequel il y a un engourdissement partiel des jambes, des vertiges, un noircissement des yeux, des nausées, ainsi que de graves maux de tête et une paralysie de la moitié du corps.
  • Polyneuropathie alcoolique. L'effet toxique de l'alcool entraîne une altération du métabolisme des neurones, qui se manifeste par des modifications de la sensibilité à la douleur et à la température, un engourdissement des doigts et un manque de réflexes normaux.
  • Paresthésie sur le fond d'une intoxication aux métaux lourds.


Les causes de la paresthésie des jambes incluent également les attaques ischémiques transitoires, les angiopathies de nature diverse, les blessures et les engelures. Les maladies de la thyroïde, l'insuffisance rénale, les carences en vitamines B6 et B12 et en calcium contribuent également à un engourdissement des jambes. En outre, la lèpre, le pied plat et l'amylose héréditaire sont associés à un engourdissement des jambes.

La signification étiologique est la polyarthrite rhumatoïde, la sciatique, l’inflammation des os des jambes et la sténose lombaire, l’endartérite, les varices, l’athérosclérose et d’autres pathologies contre lesquelles la circulation normale des membres est perturbée. En outre, si vos pieds sont engourdis, faites attention aux chaussures. Si elle est trop serrée ou qu'elle porte des talons hauts, une marche ou une position debout prolongée peut entraîner un engourdissement des doigts. Lors du retrait des chaussures inconfortables, la sensibilité du pied est restaurée. La raison peut être le fait que ses pieds étaient trempés et froids. Après avoir réchauffé et massé des zones sans sensibilité, l'inconfort disparaît.

La cause la plus simple d'engourdissement de la jambe est une posture inconfortable ou une position assise jambe-pied, dans laquelle la circulation sanguine est perturbée. Lorsque vous changez de position, la sensibilité des jambes est restaurée. De plus, des paresthésies mineures peuvent apparaître pendant la grossesse, ce qui est associé à une augmentation de la charge sur les extrémités inférieures, ainsi qu’à la compression des fibres nerveuses par un utérus élargi.

Un engourdissement transitoire dans les jambes est souvent observé lors de crises de migraine, lors de la prise de certains médicaments, ainsi qu'après des blessures. Une perturbation permanente de la sensibilité des tissus et de la peau de la jambe gauche ou droite est un signe de lésions graves de la moelle épinière ou du cerveau, qui nécessite un traitement approprié. Si le membre inférieur est non seulement engourdi, mais aussi douloureux, il se produit une sensation de brûlure et un «rampement rampant», cela indique alors une progression rapide du processus pathologique. Par conséquent, la consultation d'un médecin est obligatoire.

Diagnostics

Les paresthésies ne sont pas considérées comme une maladie indépendante, mais comme un symptôme d'autres pathologies. Par conséquent, le médecin détermine la tactique de l'examen après l'examen initial et l'évaluation des données anamnestiques. Les tests de diagnostic les plus courants sont les suivants:

  • Échographie des vaisseaux de la jambe (échographie Doppler);
  • IRM de la colonne vertébrale (en règle générale, les modifications pathologiques se rencontrent dans la région lombo-sacrée);
  • Une électrocardiographie est prescrite pour exclure les problèmes cardiaques et, si nécessaire, une échographie du coeur est réalisée;
  • En cas de suspicion de lésions cérébrales, un scanner de la tête ou une encéphalographie peut être effectué

Que faire avec un engourdissement des orteils?

Avec un engourdissement périodique des jambes qui n'est pas accompagné d'autres symptômes pathologiques, le traitement n'est généralement pas nécessaire. Assurez-vous de subir un examen dans les cas suivants:

  • l'engourdissement des membres est accompagné d'une coordination altérée des mouvements;
  • la sensibilité à la température est considérablement réduite (le patient ne ressent ni froid ni chaleur);
  • l'engourdissement ne disparaît pas et s'accompagne de douleur qui complique l'activité physique;
  • l'engourdissement des jambes est accompagné de vertige et de faiblesse.

Après le diagnostic, le médecin établit un plan de traitement approprié. La principale condition pour un résultat positif est l'élimination du facteur causatif. Comme les causes les plus courantes de paresthésie sont des lésions des nerfs ou des vaisseaux sanguins, le traitement comprend dans la plupart des cas les éléments suivants:

  • La pharmacothérapie consiste à prendre des analgésiques, des anti-inflammatoires, des relaxants musculaires et des complexes de vitamines, ainsi que des chondroprotecteurs et des médicaments améliorant la circulation périphérique. Ces groupes de médicaments peuvent réduire les spasmes musculaires, éliminer le gonflement des tissus et restaurer le trophisme dans le membre affecté. Souvent utilisé Actovegin, Kavinton et Nootropil.
  • Une thérapie spécifique est nécessaire en cas de paresthésie dans le contexte de maladies infectieuses, d'oncopathologie, ainsi que dans la perte de sensibilité des jambes dans le contexte de perturbations hormonales et de troubles métaboliques. Finlepsin est prescrit pour les neuropathies, la psychose et l'épilepsie. La contre-indication à son utilisation constitue une violation du passage des impulsions nerveuses dans le myocarde, ainsi que des modifications du système hématopoïétique.
  • Localement, les procédures physiothérapeutiques agissent sur la zone pathologique (électrophorèse, magnétothérapie, courants diadynamiques, boue thérapeutique sont le plus souvent utilisées). Ils pratiquent également des massages, utilisent des sangsues et des aiguilles pour la réflexothérapie.
  • La gymnastique thérapeutique s'avère utile car, grâce à la réalisation d'exercices appropriés, la circulation sanguine dans les zones pathologiques est améliorée, l'innervation et la trophicité des tissus sont restaurées.

Si vous suivez les recommandations du médecin, le pronostic de la maladie est favorable. Les recommandations suivantes sont recommandées pour la prévention des paresthésies récurrentes:

  • mener une vie saine;
  • contrôler la glycémie et les taux d'hormones;
  • le traitement rapide des maladies qui entravent la circulation dans les membres et affectent négativement les fibres nerveuses;
  • bien manger.