Les œdèmes survenant après l'accouchement disparaissent généralement au cours de la première semaine.

Après l'accouchement, de nombreuses femmes sont confrontées à un gonflement excessif des jambes, des bras et même du visage. Souvent, le gonflement survient même pendant la grossesse, augmente au cours du dernier trimestre et persiste même après la naissance du bébé. Certaines mères sont très absorbées par les soins du bébé et ne font donc pas attention à l'enflure après la naissance. Cependant, les médecins ne recommandent pas d'ignorer ce problème, car il pourrait indiquer la présence dans le corps d'une maladie cachée.

L'enflure après l'accouchement gâche non seulement l'apparence de la femme et rend difficile le choix des vêtements et des chaussures, mais provoque également un grossissement de la poitrine, ce qui rend difficile l'alimentation du bébé.

Quelles sont les causes de gonflement

Dans la plupart des cas, les œdèmes sont dus à la charge excessive de l'organisme maternel ou à la violation des activités de certains de ses systèmes. Très souvent, l'enflure après l'accouchement survient chez les femmes qui allaitent. Lorsque vous allaitez pour augmenter la quantité de lait, les mères essaient de boire le plus de liquide possible, ce qui provoque leur accumulation dans le corps et augmente leur gonflement.

L'œdème est souvent causé par des manipulations supplémentaires effectuées pendant l'accouchement. Par exemple, en cas de perfusion intraveineuse de médicaments génériques, un œdème peut apparaître sur le corps et le visage de la femme. Cependant, ils ne nécessitent pas d'événements spéciaux et se déroulent indépendamment la première semaine après la naissance.

Au cours des derniers mois de la grossesse, la charge sur les reins augmente considérablement, de sorte qu'ils ne peuvent pas traiter la fonction de traitement de la bonne quantité de liquide. Après l'accouchement, la capacité de travail du rein est rétablie et le gonflement disparaît au cours de la semaine. Cependant, si avant la grossesse une femme souffrait d'une maladie rénale, le gonflement pourrait persister assez longtemps.
Parmi les autres causes de poches sont les suivantes:

  • le dépôt de sels de sodium dans les tissus mous du corps;
  • débit sanguin altéré causé par une augmentation de la taille de l'utérus et de sa pression sur les organes internes;
  • violation du système cardiovasculaire;
  • dilatation des varices, fragilité des vaisseaux sanguins, thrombophlébite contribuent à la rétention de liquide dans les tissus, la localisation de l'oedème coïncide alors avec la localisation des vaisseaux sanguins endommagés;
  • problèmes de thyroïde;
  • marche prolongée, debout, une charge importante sur les jambes, en particulier chez les femmes présentant une insuffisance veineuse;
  • Un régime inadéquat, consistant en un usage excessif d'aliments salés, épicés, gras ou sucrés, rend la fonction rénale inefficace.

Les premiers symptômes de varices naissantes sont des varicosités sur la peau, une lourdeur dans les jambes et un gonflement. Si le gonflement apparaît sur les deux jambes de manière symétrique, alors, il est fort probable que nous parlons de varices. Et si le changement de couleur de la peau et le gonflement ne sont observés que sur une jambe, il s'agit alors d'un symptôme de thrombose veineuse. Cette maladie est extrêmement dangereuse et nécessite donc un examen médical urgent.

Les principales méthodes de lutte contre l'œdème

Habituellement, l'œdème après l'accouchement disparaît au bout d'une semaine environ, car la charge sur le corps diminue et l'action de tous ses systèmes est normalisée. Si, après cette période, le gonflement ne disparaît pas, la femme doit alors prendre un certain nombre de mesures pour l'éliminer.

Bien sûr, afin de vous débarrasser de l'œdème, vous devez rechercher la raison de son apparition et éliminer cette cause. Avec une thrombose et des varices, une femme doit être examinée par un phlébologue. Le néphrologue aidera à se débarrasser des problèmes rénaux.

En plus de traiter la maladie sous-jacente, le gonflement aidera à réduire les recommandations suivantes:

  • Réviser le régime. Une femme souffrant de gonflement doit exclure de son régime les produits salés, acides, épicés, gras, frits et fumés. Ils fixent l’humidité dans le corps et l’accumulent dans les tissus.
  • Réduisez votre consommation de liquide. Il est conseillé de boire des boissons ayant un effet diurétique. Il est utile d'utiliser de l'eau d'aneth, de l'eau plate avec du miel et du citron, des boissons aux fruits, du kéfir et du ryazhenka, des tisanes, mais il est préférable de refuser temporairement le café, le thé, les boissons gazeuses et les compotes sucrées. Jusqu'à ce que les poches diminuent, l'apport liquidien quotidien (sans compter les soupes, les bouillons, les fruits) ne doit pas dépasser 1,5 litre. Il est également inutile d'abandonner complètement l'utilisation de liquide, car sa carence pourrait avoir une incidence défavorable sur la quantité de lait produite.
  • Les collants à effet apaisant aident à atténuer l'œdème des jambes après l'accouchement. Dans le même temps, vous devriez essayer de vous reposer les jambes aussi souvent que possible et de prendre une position horizontale.
  • L'enflure des jambes après l'accouchement va plus vite, si au cours de la journée, plusieurs fois en position assise ou couchée, fixez les jambes juste au-dessus du niveau du corps. Vous pouvez le faire en plaçant un oreiller sous vos genoux ou en plaçant vos jambes sur l'accoudoir d'une chaise ou d'un canapé, selon la tradition américaine bien connue.
  • Il est conseillé de prendre une douche plusieurs fois par jour, ce qui renforce les vaisseaux sanguins, active la circulation sanguine dans différentes parties du corps et contribue donc à la réduction des poches. Cette procédure est particulièrement utile pour les problèmes de veines et de vaisseaux.

Les femmes qui allaitent les médecins ne recommandent pas d’utiliser des médicaments pour se débarrasser de l’enflure, à moins que nous ne parlions du traitement de maladies graves. Même les médicaments diurétiques peuvent pénétrer dans le corps d'un nouveau-né avec du lait maternel, ce qui ne lui fera pas du bien.

Par conséquent, vous ne devez pas vous soigner vous-même, mais demandez conseil à votre médecin.

Un œdème grave qui inquiète beaucoup de femmes après l'accouchement disparaît généralement au cours de la première semaine sans événement particulier. Si elles restent plus longtemps, la femme doit consulter son médecin, faire les examens nécessaires et consulter un spécialiste étroit, car une enflure prolongée peut être le premier symptôme d'une maladie en développement.

Gonflement des jambes après un accouchement ou une césarienne

Les poches pendant la grossesse inquiètent tant de femmes enceintes. Quelqu'un est une variante de la norme, quelqu'un - des manifestations de violations du régime alimentaire et quelqu'un - des manifestations de complications de la grossesse ou de maladies extragénitales. En règle générale, l'œdème atteint son maximum au troisième trimestre et disparaît progressivement après la naissance d'un enfant. Dans notre article, nous parlerons de ce qu'il faut faire si les poches après l'accouchement ou de la césarienne ne diminuent pas ou n'apparaissent pas pour la première fois, et nous expliquerons également pourquoi les jambes gonflent après l'accouchement.

Caractéristiques

Les femmes enceintes sont sujettes à l'œdème en raison de la rétention d'eau, car l'état de grossesse contribue en soi à ce phénomène désagréable. Il y a plusieurs raisons à cela:

  1. Fond hormonal. Une quantité énorme d'hormones sexuelles et une augmentation progressive de leur niveau au moment de la naissance contribuent à la rétention des sels et des liquides dans le corps. C’est pourquoi un gonflement léger ou des pastos du visage, des mains et des pieds peuvent être considérés comme normaux, même chez une femme enceinte en parfaite santé.
  2. Augmentation du volume sanguin. Ce volume de sang supplémentaire est d'environ 1,5 à 2 litres au moment de la naissance. Ce «surplus» de sang est nécessaire pour assurer un apport sanguin adéquat au placenta et à la croissance du bébé en oxygène et en nutriments.
  3. Une modification du tonus vasculaire et une chute de la pression artérielle sont également des mesures nécessaires pour l'apport sanguin à l'utérus et au placenta. Toutefois, si le débit sanguin diminue, les reins peuvent être affaiblis et l'urine diminuée, une rétention hydrique et un œdème apparaissent.
  4. La prééclampsie est la complication la plus dangereuse de la grossesse caractérisée par un œdème. En plus de la rétention hydrique, la prééclampsie se caractérise par une augmentation de la pression et des protéines dans l'urine.
  5. De plus, l'œdème peut être caractéristique des maladies des reins et du système cardiovasculaire. Malheureusement, le nombre de femmes enceintes atteintes de telles pathologies augmente progressivement d'année en année.

Maintenant que nous avons discuté des principales causes d’œdème pendant la grossesse, nous pouvons savoir pourquoi les jambes gonflent après l’accouchement.

Raisons

Dans la très grande majorité des cas, l'œdème après l'accouchement (quel que soit le mode de naissance) disparaît au bout de quelques semaines. La diminution maximale de l'œdème peut être observée dès le premier jour après la naissance - une femme peut perdre jusqu'à 3 kg de poids en raison d'un excès de liquide. Ainsi, le gonflement et les pastosités des tissus, dus aux facteurs de la grossesse, devraient disparaître dans les 2 semaines suivant la naissance de l'enfant.

Si le gonflement des jambes après l'accouchement persiste davantage, vous devez déterminer quelle en est la cause. Ci-dessous, nous fournissons une liste des causes les plus importantes et les plus importantes d'œdème après un travail naturel et une césarienne. Un bloc séparé sera constitué de formes spéciales d'œdème, caractéristiques des femmes après une césarienne.

Gestose

L’insiduité de la prééclampsie est que ses manifestations peuvent persister même après l’accouchement. Heureusement, cela arrive rarement. Dans la grande majorité des variantes du cours, la prééclampsie est plus prononcée au troisième trimestre et à l'accouchement, rapidement apaisée après la naissance. Malgré cela, avec leur conservation ou augmentation à long terme, il est nécessaire de consulter un gynécologue ou un médecin consultant pour surveiller la pression artérielle et l'analyse d'urine.

Pouvoir

Les mères qui allaitent surveillent habituellement avec diligence leur régime alimentaire et l’utilisation d’un ensemble de produits, ce qui constitue une violation flagrante du régime alimentaire, ce qui entraîne une rétention d’eau qu’elles n’ont pas. Les femmes, pour une raison ou une autre, qui ont refusé d'allaiter, au contraire, s'autorisent souvent trop: aliments salés et épicés, viandes fumées, café et boissons gazeuses sucrées. Ces produits contribuent à la rétention des sels, des liquides et, pour cette raison, l'œdème survient après l'accouchement.

Les mères qui allaitent peuvent également causer un œdème d’une manière fondamentalement différente. En essayant de maximiser la quantité de lait maternel, beaucoup de jeunes mères peuvent boire de force 3 litres ou plus de liquide par jour. Bien sûr, une telle charge en eau, en particulier en combinaison avec toute perturbation du travail des reins et du cœur, conduira certainement à des poches.

Pour une lactation normale et suffisante, il faut plus de 2 litres de liquide par jour et vous devriez boire par sensation de soif, et non par «force». Le volume de consommation de liquide n'est pas le critère principal pour le flux normal de lait. Il est important de manger normalement et de manière complète, de nourrir l'enfant à la demande, de bien se détendre et de dormir suffisamment.

Varices

La maladie variqueuse est un véritable malheur pour les femmes enceintes, car c’est l’état de grossesse qui provoque à la fois l’apparition de la maladie et l’aggravation de son évolution. En règle générale, après l’interruption de la grossesse, l’état des veines s’améliore et l’oedème associé aux varices doit diminuer après l’accouchement. Cependant, beaucoup de jeunes mères passent beaucoup de temps debout, marchent avec leurs enfants, les portent dans leurs bras et ont peu de repos. Par conséquent, la charge sur les veines des membres inférieurs et après l'accouchement reste élevée.

Pour le traitement de tels associés à la maladie variqueuse, gonflement des jambes, vous devriez demander l'aide d'un phlébologue. Bien sûr, pendant la période d'allaitement, de nombreux médicaments et manipulations médicales sont interdits, mais un arsenal de crèmes et de gels locaux reste en stock. De telles préparations locales, en particulier à base de plantes, sont autorisées pour les femmes enceintes et allaitantes. En outre, le médecin peut recommander à une jeune mère des bains et des douches de contraste, des exercices spéciaux pour décharger la moitié inférieure du corps.

Les tricots à compression - chaussettes, bas et collants - sont un vrai salut pour les femmes souffrant de varices postnatales. Il est recommandé de les porter pendant la journée, en particulier lorsque vous restez debout longtemps, ne prenant que le repos et la nuit.

Immédiatement après la fin de l’allaitement, des options thérapeutiques plus radicales pour les varices devraient être envisagées - chirurgie et durcissement des varices.

Coeur

Malheureusement, ces "dysfonctionnements" ou autres dans le travail du cœur et des vaisseaux sanguins sont de plus en plus présents chez les jeunes femmes. De nombreuses maladies cardiovasculaires compliquent le déroulement de la grossesse, obligeant les femmes à prendre des médicaments et à accoucher dans des hôpitaux spécialisés. Pour certains types de maladies cardiaques, en particulier congénitales, la grossesse facilite le déroulement du traitement, tandis que pour d’autres, la santé de la femme présente un risque supplémentaire.

Un œdème cardiaque, c'est-à-dire un gonflement dans la moitié inférieure du corps, qui se produit le soir ou après un exercice, accompagnant toutes les maladies cardiaques présentant une insuffisance cardiaque chronique. La faible fonction de pompage du muscle cardiaque ne permet pas de gérer le volume de sang. Le sang stagne dans les vaisseaux veineux des membres inférieurs, ainsi que dans les vaisseaux des poumons et des organes internes.

En règle générale, pendant la grossesse, les gynécologues et les cardiologues observent de près les femmes atteintes de pathologie cardiovasculaire, suivent le traitement prescrit et accouchent dans des hôpitaux spécialisés. Après avoir accouché, être à la maison et avoir plongé dans de nouvelles inquiétudes, de nombreuses femmes oublient leur maladie et ne prennent pas le traitement nécessaire. Par conséquent, le gonflement cardiaque après l’accouchement peut s’aggraver, ce qui évoque une aggravation de l’insuffisance cardiaque.

C'est pourquoi, dans la période post-partum, lorsque la "restructuration" inverse du cœur et des vaisseaux sanguins a lieu dans l'état antérieur - avant la grossesse - il est important que ce soit sous le contrôle d'un cardiologue. Il existe une masse de médicaments cardiologiques pouvant être combinés à l'allaitement. Vous devez donc discuter en détail avec votre médecin des options possibles pour un traitement ultérieur.

Maladie rénale

Le système urinaire est un autre système important qui régit les échanges de sels et de fluides. Les femmes peuvent souffrir de certaines maladies rénales avant la grossesse. Ces maladies incluent:

  • glomérulite chronique;
  • hydronéphrose rénale;
  • des troubles spécifiques des reins et des lésions des vaisseaux rénaux lors du diabète sucré, des vascularites et des maladies auto-immunes;
  • pyélonéphrite chronique - avec et sans calculs;
  • diverses anomalies congénitales des reins;
  • insuffisance rénale chronique - comme conséquence de toute maladie rénale.

Pendant la période d’attente, les reins sont obligés de travailler pendant deux heures, car les produits du métabolisme fœtal sont également excrétés par leur corps par les reins de la mère.

La grossesse de ces patientes est observée avec le gynécologue par un urologue ou un néphrologue. Pendant la grossesse, la fonction rénale est étroitement surveillée, plusieurs échographies sont effectuées, une dopplerométrie vasculaire rénale, des analyses de sang biochimiques, etc. En règle générale, après la fin de la grossesse, l'œdème rénal est réduit car la «double charge» est éliminée des reins.

Cependant, les reins peuvent souffrir pendant la grossesse de diverses situations et conditions:

  1. Pyélonéphrite gestationnelle - une inflammation des tissus rénaux apparue pendant la grossesse sans traitement approprié ni traitement antibactérien peut provoquer des lésions irréversibles des tissus rénaux.
  2. Prééclampsie - cette maladie insidieuse affecte presque tous les systèmes d'organes et de tissus. Avec la prééclampsie, en particulier dans un contexte de pression élevée et d’apparition de protéines dans les urines, les reins peuvent être très fortement endommagés.
  3. Diabète gestationnel non contrôlé. De tels troubles du métabolisme glucidique apparaissent souvent pour la première fois chez la femme enceinte. Si vous ne contrôlez pas le sucre et ne suivez pas de régime, une glycémie élevée pendant les 9 mois de la grossesse peut endommager les vaisseaux rénaux et entraîner des effets irréversibles.

Formes spéciales

Cela ne signifie pas que les mêmes maladies et conditions ne peuvent pas se produire chez les femmes après un accouchement naturel, mais que l'opération augmente considérablement le risque. Pourquoi, alors, les jambes gonflent-elles après la césarienne?

Après perfusion

L'accouchement opérationnel, ainsi que l'accouchement naturel compliqué, nécessitent souvent des perfusions intraveineuses - compte-gouttes. Il arrive souvent que les reins ne traitent pas immédiatement le surplus de liquide obtenu sous forme de solutions thérapeutiques. Parfois, sous forme de liquides intraveineux pour la période d'accouchement ou d'observation postopératoire, une femme reçoit environ 2 litres de liquide. Avec ce volume supplémentaire, le corps ne peut pas faire face immédiatement, de sorte que ces oedèmes tombent un peu plus longtemps que les oedèmes physiologiques.

Après la chirurgie

Les oedèmes des membres inférieurs et des organes génitaux dus à des complications d'une intervention chirurgicale sont rares, mais un tel facteur ne peut être exclu. Lors de manipulations de l'utérus et des organes pelviens, le chirurgien peut endommager par inadvertance les vaisseaux dans lesquels le sang s'écoule de la moitié inférieure du corps. En outre, ces vaisseaux peuvent être comprimés par un œdème tissulaire postopératoire ou par une accumulation de sang dans l'hématome.

Dans de tels cas, pour un œdème caractéristique:

  • lésion unilatérale - par exemple, la jambe droite ou gauche gonfle, un gonflement des organes génitaux apparaît d'un côté;
  • augmentation de l'œdème;
  • l'apparition de douleur;
  • décoloration de la peau.

Des symptômes similaires peuvent être caractéristiques de la thrombose des gros vaisseaux des jambes ou du bassin. La coagulation du sang résulte à la fois d'une intervention chirurgicale et d'anomalies du système de coagulation du sang: thrombophilie, syndrome des antiphospholipides, etc. Par conséquent, si une jeune mère voit un tel œdème des jambes après une césarienne, c’est l’occasion de consulter un médecin de toute urgence.

Gonflement des jambes après l'accouchement: comment se débarrasser d'un symptôme déplaisant?

Il est possible de déterminer la présence de ces modifications dans les membres inférieurs en appuyant sur la peau dans la zone de gonflement: s'il y a une fosse, il y a un excès de liquide dans les tissus. En outre, des crampes et une lourdeur dans les jambes peuvent survenir.

Raisons

Pourquoi dans la période post-partum il y a un gonflement des membres? Ce processus pathologique peut être dû à la fois à des facteurs communs et à la présence d'une maladie. Les raisons courantes de gonflement des jambes après l'accouchement sont les suivantes:

  • manque de repos approprié. Tout le monde sait que les services de garde prennent beaucoup de temps et d’efforts. Cependant, vous ne devriez pas oublier de vous, il est nécessaire d'allouer du temps pour le repos. Sinon, un gonflement des jambes peut survenir en fin de journée;
  • non-respect du régime. Des collations constantes tout au long de la journée menacent d’accroître le poids et de fatiguer les jambes, ce qui entraînerait l’apparition de membres gonflés;
  • consommation excessive d'aliments salés, épicés ou frits. De tels aliments entraînent la rétention de liquide dans le corps, son accumulation dans les tissus;
  • manque de vitamines.

L'enflure après l'accouchement, qui est apparue pour ces raisons, peut être éliminée en adhérant au régime, en une nutrition adéquate et en un complément de préparations vitaminées.

Un œdème grave après l’accouchement peut indiquer la présence de maladies dans le corps de la femme, telles que:

  • altération de la fonction rénale, qui empêche l’élimination normale du liquide. Des poches sont observées dans les deux membres, des modifications de l'urine sont possibles;
  • maladie cardiaque. Dans ce cas, les jambes vont gonfler toute la journée, pas le soir, comme avec la fatigue;
  • varices des membres inférieurs;
  • thrombose dans les vaisseaux des jambes. Dans ce cas, la jambe affectée va gonfler;
  • l'hérédité;
  • pathologie de la glande thyroïde;
  • maladie intestinale.

Quel médecin traite l'enflure des jambes après l'accouchement?

Si, après 4 semaines après l'accouchement, le gonflement des membres inférieurs ne persiste pas, vous devez consulter un spécialiste. La cause de l'oedème après l'accouchement sur les jambes aidera à établir un phlébologue. De plus, une consultation chez le médecin généraliste peut être programmée. Si l'étiologie du processus repose sur une altération de la fonction cardiaque ou rénale, il est nécessaire de consulter un cardiologue ou un néphrologue.

Traitement

Que faire si les jambes gonflent fortement après l'accouchement? En cas de membres enflés, des méthodes de premiers soins, un traitement médical et des remèdes populaires peuvent être utilisés pour éliminer l'enflure.

Premiers secours

Réduire le gonflement des jambes en peu de temps aidera à des actions telles que:

  • donner aux membres une position surélevée;
  • massage
  • flexion et extension des doigts;
  • marcher sur les orteils;
  • soulever des objets de la pointe du sol (crayon, balle);
  • mouvements circulaires avec les orteils;
  • se lève sur des chaussettes;
  • en serrant les orteils;
  • se reposer et dormir.

Traitement de la toxicomanie

Indépendamment, le recours à un traitement médicamenteux n’est pas nécessaire si l’enfant est nourri au sein: cela peut nuire au bébé. Il existe peu de médicaments approuvés par les femmes qui allaitent, donc seul un médecin peut les prescrire.

Le déroulement du traitement dépend de la cause du processus pathologique. Pour les maladies du rein ou du système cardiovasculaire, il dure en moyenne 30 jours. Avec les varices, la durée du traitement est d'environ 6 mois.

Pour le traitement, on utilise des onguents et des gels à base d'héparine (Lioton, Esawen), ainsi que des préparations à base de plantes.

Thérapie populaire

Si les jambes sont enflées après l'accouchement, le traitement traditionnel aidera à faire face à cette situation. Cependant, son utilisation est également autorisée après consultation d'un médecin.

En cas d'hypertension artérielle, le gonflement des jambes disparaîtra après l'utilisation de diurétiques:

  • thé au tilleul;
  • bouillon de myrtille;
  • frais urologiques;
  • sève de pomme et de bouleau.

Un gonflement important des membres inférieurs après l’accouchement aidera à éliminer le bain avec l’ajout de camomille et de mélisse, de zeste d’agrumes ou d’ortie à la sauge.

Un massage avec de la glace provenant d'une décoction de sauge, d'achillée ou d'eucalyptus aidera également.

La lourdeur dans les jambes, la fatigue et le gonflement peuvent être enlevés avec l'aide d'une douche de contraste, qui devrait être finie avec de l'eau froide.

Prévention

Comment prévenir l'apparition d'un œdème dans les jambes après l'accouchement? Les directives suivantes doivent être suivies:

  • porter un bandage au 3ème trimestre;
  • pendant la grossesse et après l’accouchement, porter des vêtements de compression;
  • après l'accouchement, il est interdit de porter des chaussures à talons hauts;
  • suivre un régime limitant les aliments gras, salés, épicés, sucrés et les boissons gazeuses;
  • suivez les recommandations du médecin.

Un gonflement des jambes après l'accouchement peut indiquer une malnutrition, un régime quotidien, un manque de vitamines, des maladies du cœur, des reins et des vaisseaux sanguins. Si l'œdème persiste pendant 4 semaines après l'accouchement, vous devriez consulter un médecin. Le spécialiste déterminera la cause exacte de ce processus et vous prescrira un traitement.

L'usage indépendant de drogues est interdit car cela pourrait nuire à la santé de l'enfant. Aussi dans le traitement peut être utilisé des remèdes populaires. Pour prévenir l'œdème des membres inférieurs, il est nécessaire de porter un pansement pendant la grossesse et des sous-vêtements de compression. Vous devez également suivre un régime et un régime quotidien.

Que faire avec un gonflement des jambes après l'accouchement

Selon les statistiques, une femme sur quatre pendant la grossesse et après l'accouchement présente un œdème - une accumulation excessive de liquide dans les organes. Pendant l'accouchement, l'œdème est un phénomène tout à fait naturel, qui est rarement évité, mais disparaît progressivement après la naissance. Il y a des cas où le gonflement après l'accouchement ne disparaît pas complètement. Quelle est la raison et quelles mesures doivent être prises, lisez plus loin dans l'article.

Pourquoi les jambes gonflent - causes

Les femmes qui ont eu un œdème tout au long de la grossesse veulent retrouver rapidement leur ancienne harmonie. En règle générale, ils parviennent à le faire en une à deux semaines après l'accouchement. Dans des cas plus rares, il faut un mois pour rétablir le chiffre. Causes de poches dans la période post-partum:

  • Problèmes avec le fonctionnement des reins. Si, pendant la grossesse, le travail des reins était altéré et que vous deviez recourir à des diurétiques, le retour au mode de fonctionnement précédent dans la période post-partum prendra du temps. Les maladies du système urinaire contribuent également à la présence à long terme d'un œdème après l'accouchement.
  • Nourriture malsaine. Afin de maintenir une silhouette parfaite, les nutritionnistes professionnels et les défenseurs d'un mode de vie sain recommandent de boire quotidiennement de grandes quantités d'eau. En soi, ce conseil est utile, mais pas dans le cas où la tâche principale d'une femme qui passe aux formes anciennes est de se débarrasser rapidement de l'œdème après l'accouchement. Pour réduire les poches, il est nécessaire de réduire la taille du liquide absorbé et d'abandonner temporairement les aliments frits, salés et épicés qui provoquent la soif.
  • Activité excessive. Après l'accouchement, le nombre de soucis qu'une femme doit affronter chaque jour augmente plusieurs fois. Le manque de temps pour un repos normal est souvent le principal facteur empêchant le contrôle effectif de l’œdème des jambes au cours de la période post-partum. À cet égard, les jeunes mères ne devraient pas se surcharger de tâches courantes, allouant du temps au travail indépendant.
  • Maladie vasculaire. Il y a des cas où les poches post-partum sont directement liées aux varices. Cette maladie prend beaucoup de temps sous une forme latente, mais si la période qui suit la naissance du bébé est accompagnée d'un œdème constant, il s'agit d'une raison importante de demander conseil à un phlébologue expérimenté.

Pas de gonflement après l'accouchement - que faire

Le problème de l'enflure des jambes et d'autres parties du corps, en particulier du périnée, a été confronté aux femmes pendant de nombreux siècles et au cours de cette période, un certain nombre de moyens ont été développés pour aider à les combattre. L'œdème après l'accouchement se forme généralement sur les jambes - veillez à ce que ces parties du corps reposent bien. Que veut-on dire par là? Toutes les heures ou les deux heures à prendre la position couchée, les pieds au-dessus de la tête, cela améliore la circulation sanguine. Il est utile d'effectuer de tels exercices simples:

  • Rotations circulaires des pieds dans le sens des aiguilles d'une montre / dans le sens inverse.
  • Rolls du talon aux orteils et à l'arrière.
  • Marcher sur les chaussettes.

Les bains de sel et le massage des pieds, dont l’action vise à éliminer la fatigue, aideront à éliminer les poches des jambes après la naissance du bébé. Il est conseillé d'effectuer de telles procédures avant de se coucher, et leur efficacité peut être augmentée en ajoutant une décoction de genévrier ou de camomille à l'eau, qui possède des propriétés apaisantes.

Il est important de faire attention à la façon dont vous vous asseyez, en particulier, pour garder le dos droit, ne pas croiser les jambes et choisir une chaise confortable qui ne pincera pas les artères, ce qui provoquerait un gonflement. Pendant le sommeil, il est recommandé de s’allonger sur le côté gauche, ce qui améliore la circulation sanguine et procure un repos de grande qualité.

En ce qui concerne la nutrition, l'inclusion dans le régime alimentaire d'aliments tels que le pamplemousse, le citron, le viorne, les raisins, l'argousier et la tomate aidera à fluidifier le sang et à réduire le gonflement des jambes dans la période post-partum. Le corps d'une jeune mère étant susceptible aux nouveaux produits, leur ajout au régime habituel devrait être progressif, afin de ne pas provoquer de réaction allergique.

Combien de gonflement va disparaître

Combien de temps dure le gonflement après la naissance? En moyenne, l'œdème disparaît au bout de deux à trois semaines, mais ce processus est parfois retardé d'un à deux mois. Dans ce cas, il ne faut pas sonner l'alarme sans une bonne raison (problèmes rénaux ou présence d'une autre maladie). Même le gonflement des jambes le plus grave après l'accouchement avec le temps passe et la silhouette revient à la normale.

Comment et quoi enlever - traitement de l'œdème

Selon la cause, le gonflement des jambes nécessite différents traitements. L'auto-traitement n'est pas le meilleur choix, car en identifiant de manière incorrecte le catalyseur du problème, vous ne faites que retarder sa solution. Pour la nomination du traitement nécessaire, consultez un médecin. Après avoir recueilli l’histoire et examiné l’œdème formé après l’accouchement, il déterminera de manière fiable les facteurs qui ont provoqué leur apparition et déterminera la méthode la plus efficace pour les combattre.

Si la cause fondamentale du gonflement des jambes dans la période post-partum est associée à des maladies rénales, un traitement médical sera alors nécessaire. Ignorer les recommandations du médecin, vous ne devriez pas remplacer les médicaments prescrits par vos homologues familiers. Le médecin prescrit les médicaments les moins toxiques appartenant à un groupe étroit distinct destiné aux femmes qui allaitent. Lors de l'utilisation d'autres médicaments, il est possible que leur action affecte négativement l'enfant.

Le traitement des varices est un peu plus compliqué. Ici, il est nécessaire d’agir selon une certaine méthode, dont les principales composantes sont le repos, en modifiant la position des jambes. Une mise en œuvre régulière et cohérente d'exigences simples aidera à éliminer le plus rapidement possible le gonflement des jambes apparu après l'accouchement.

Lorsque le gonflement des jambes est causé par un régime alimentaire inapproprié et une activité excessive, le meilleur remède est un changement de mode de vie. Une jeune mère doit être consciente qu'elle est responsable non seulement de la sienne, mais également de la vie du bébé, et se reposer pour elle n'est plus un luxe, mais une nécessité.

Vidéo: Comment traiter l'œdème aux jambes

Le gonflement des jambes résultant de l'accouchement est un problème très courant. Ce sujet est activement discuté sur Internet, dans diverses émissions de télévision, où des médecins expérimentés donnent des conseils pratiques. Consultation d'experts pour éliminer les œdèmes et autres informations utiles - vous découvrirez tout cela en visionnant la vidéo:

Comment se débarrasser de l'œdème de la jambe puerpérale

Lorsque vous portez un enfant, les extrémités sont souvent enflées. Habituellement, les symptômes désagréables disparaissent avec le temps, mais parfois l'enflure des jambes après l'accouchement ne disparaît pas, ce qui confond les jeunes mères.

Gonflement caractéristique des jambes

La gravité de l'enflure post-partum dépend de l'emplacement et de l'intensité des symptômes. Il y a 4 degrés:

  • 1 degré - emplacement sur le tibia;
  • 2 degrés - l'abdomen est ajouté;
  • Grade 3 - progresse sur les mains et le visage;
  • Grade 4 - couvre presque tout le corps.

Causes de l'œdème puerpéral

Une femme en bonne santé qui ne souffre pas de pathologies se demande quand son état gonfle après l'accouchement lorsqu'un état pathologique est détecté.

Causes communes de pathologie

Causes pouvant provoquer une affection douloureuse des membres inférieurs:

  • Perturbation de la routine quotidienne. S'occuper d'un enfant prend beaucoup de temps à une femme. Le manque de repos, un bon sommeil entraîne fatigue et gonflement des jambes.
  • Défaut de manger. Les collations à la maison et une alimentation déséquilibrée entraînent un excès de poids et une augmentation des charges sur le système musculo-squelettique.
  • Abus d'aliments salés et frits. Cela est particulièrement vrai pour les mères qui, pour une raison quelconque, ont cessé d'allaiter. Désirant reconstituer l'interdit pendant la grossesse (grande utilisation de sel et d'aliments frits), une femme remplit cette restriction après l'accouchement.
  • Carence en vitamine.

Les causes susmentionnées d'œdème dans les jambes après l'accouchement disparaissent d'elles-mêmes, si vous suivez les recommandations pour la prévention des symptômes douloureux.

Mais les poches peuvent être accompagnées de maladies concomitantes, si elle est détectée, il est nécessaire de consulter un médecin. Les pathologies comprennent:

  • Varices. La circulation sanguine avec facultés affaiblies et des changements congestifs dans les vaisseaux sanguins contribuent au gonflement des membres.
  • Thrombose La charge sur les jambes peut entraîner un blocage de la lumière de la veine (formation de caillots sanguins, gonflement apparemment visible).
  • Insuffisance rénale, problèmes du système urogénital. L'augmentation de la charge sur les reins (les changements hormonaux et la pression de l'utérus élargi empêchent l'écoulement de l'urine) pendant la grossesse, puis favorise l'élimination lente du liquide dans le corps.
  • Maladies du système cardiovasculaire. Un muscle cardiaque faible ne peut pas supporter le volume de sang circulant souhaité, qui augmente dans le corps de la femme pendant la grossesse, ce qui entraîne une stagnation des vaisseaux. Dans cette pathologie, l'œdème des jambes est permanent (contrairement à l'œdème résultant de la fatigue) et est caractéristique de la moitié inférieure du corps.
  • Gestose Une des pires pathologies des futures mères. Souvent, quand cela se produit pendant la grossesse, les médecins décident d’une intervention chirurgicale urgente (césarienne) pour sauver le fœtus.

Gonflement des jambes après la perfusion

Comme le corps d'une femme après l'accouchement n'a pas encore été «reconfiguré» et que les reins ne réagissent pas bien à l'élimination du liquide en excès, l'introduction de solutions à l'aide de compte-gouttes (jusqu'à 2 litres) aggrave le problème. Dans ce contexte, un gonflement grave des jambes est plus difficile à éliminer.

Oedème après la chirurgie

Dans toute opération, il y a toujours un risque accru de maladies et de conditions dangereuses imprévisibles. Un gonflement des jambes peut être causé par une erreur du chirurgien lors de la chirurgie (dommages aux vaisseaux responsables de l'écoulement du sang de la moitié inférieure du corps). La compression des vaisseaux avec un œdème postopératoire complique la circulation sanguine, ce qui conduit à une stagnation du sang dans les jambes.

Que faire quand les jambes puerpérales

Envisagez des moyens d'éliminer l'œdème des membres inférieurs apparu après l'accouchement.

Premiers soins pour l'œdème des membres

La période de récupération qui suit la naissance du bébé, lorsque les modifications corporelles reviennent à la normale, chaque femme évolue différemment.

Chez une mère en bonne santé, l'œdème des jambes doit disparaître dans le mois qui suit l'accouchement.

Les directives suivantes aideront les femmes à éliminer l’enflure et à réduire l’enflure des membres inférieurs:

  • Effectuez des exercices physiques simples pour les membres inférieurs (mouvements circulaires des pieds, soulèvement des orteils, pincement des doigts).
  • Masser les jambes.
  • Normalisation du régime alimentaire, nutrition.
  • Bon repos et bon sommeil.
  • Porter des sous-vêtements de compression.

Traitement médicamenteux

Ne pas recourir à l'auto-pilule.

Seul un spécialiste qualifié peut prescrire le traitement médical approprié, car, lorsqu'une femme allaite une femme, la consommation de drogue est limitée.

Combien de temps cela prendra-t-il pour un traitement? La réponse à cette question dépend du moyen choisi pour résoudre le problème. Le choix des médicaments déterminera le médecin traitant après un examen approfondi.

  • Le traitement des maladies des systèmes circulatoire ou génito-urinaire dure jusqu'à 30 jours.
  • Pour le traitement des varices nécessitera un traitement long, jusqu’à 6 mois (en fonction du stade de développement de la maladie).
  • Le complexe vitaminique prescrit peut soulager l’enflure des jambes.

Les médecins pendant l'allaitement essaient de prescrire des médicaments plus bénins et ont souvent recours à la guérison traditionnelle.

Médecine populaire

Les teintures aux herbes et les bains de pieds ne peuvent être utilisés qu'avec l'autorisation du médecin.

En cas de pression artérielle élevée et en tant que diurétiques, utilisez les perfusions suivantes:

  • jus de bouleau et de pomme;
  • frais urologiques (tisanes diurétiques en pharmacie);
  • bouillons de myrtille;
  • thé au tilleul.

Les additifs suivants sont utilisés pour les bains de pieds:

  • sauge et ortie;
  • zeste d'agrumes;
  • camomille à la mélisse.

Après les bains avec des matières premières végétales pour les jambes, vous pouvez faire un léger massage.

Lorsque les varices à ces procédures doivent être abordés avec une extrême prudence (de préférence après avoir consulté un spécialiste).

Quel médecin contacter

Habituellement, les femmes qui s’occupent de leur santé connaissent leurs maladies. Ils sont traités par des spécialistes et sont sur le "compte".

Si après 4 semaines le gonflement post-partum des extrémités ne disparaît pas, il y a tout lieu de consulter un médecin. Dans ce cas, vous avez besoin d'une enquête complète avec la livraison des tests.

Il existe de nombreuses méthodes pour diagnostiquer le système vasculaire des jambes.

Un médecin (phlébologue) vous aidera à choisir la méthode la plus efficace pour examiner les vaisseaux sanguins (en fonction des symptômes décrits, avec des antécédents de maladies associées et d'hérédité pathologique).

Un néphrologue expérimenté vous prescrira un traitement si des problèmes rénaux font gonfler les membres.

Si la pathologie est provoquée par des problèmes cardiaques, le cardiologue vous aidera.

Prévention

Des mesures préventives contre la survenue d'œdème des membres inférieurs doivent être prises avant la naissance. En plus de la protection contre les vergetures, le port d'un pansement pendant les dernières règles (troisième trimestre) pendant la grossesse réduit la pression de l'utérus en croissance sur les vaisseaux du périnée, réduit la charge sur les jambes et réduit au minimum le risque de varices.

Que faire si, après l'accouchement, les jambes gonflent, comment réduire le risque de développer une affection douloureuse? Tout d'abord, vous devez vous débarrasser des causes qui provoquent les symptômes.

Pour ce faire, suivez les recommandations suivantes:

  • Porter des sous-vêtements de compression (mesure préventive visant à maintenir l'état des vaisseaux des jambes en bonne santé, à la fois pendant la gestation du bébé et pendant la période post-partum).
  • L'interdiction d'utiliser des talons hauts, des chaussures sans appui des talons, des gifles (les jambes pendant la marche doivent être à l'aise).
  • Véritable régime (restriction de la consommation d'aliments gras, frits, salés, sucrés et épicés, à l'exception des boissons gazeuses; la préférence est donnée aux fruits et légumes).
  • Respect de toutes les recommandations du médecin traitant.

Douches contrastées, bains de pieds, massage, promenade en plein air, bon sommeil, repos, exercices légers, bonne humeur sont les éléments clés de la santé de la nouvelle maman.

Gonflement des jambes après l'accouchement: causes, manifestations, méthodes de traitement

La gestation de la grossesse et de l’accouchement est un lourd fardeau pour le corps de la femme, dont le fonctionnement est affecté par des facteurs tels que l’augmentation constante du poids, des changements hormonaux, des difficultés dans le fonctionnement des organes internes. Et l'œdème après l'accouchement, qui se produit le plus souvent sur les jambes, peut être une conséquence d'une violation des reins et de l'ensemble du système urinaire, nécessitant un traitement immédiat. Aujourd'hui, le médecin qui dirige la grossesse et contrôle ses progrès explique à la femme enceinte la nécessité de réagir rapidement aux modifications des reins, même avec une légère rétention d'eau dans le corps, en recommandant de subir un examen et de suivre les recommandations en vigueur, ce qui vous permettra d'éliminer les symptômes désagréables et d'éviter une aggravation éventuelle.

Caractéristiques de la boursouflure

Dans le processus de portage d'un enfant, le corps de la femme ressent une charge importante, les reins ne peuvent pas traiter l'élimination de tout le fluide formé dans le corps et entrant dans celui-ci. La boursouflure des tissus des membres inférieurs peut également être associée à une augmentation du volume sanguin, présent dans l'organisme au cours de cette période. S'il existe des facteurs provocateurs auxquels on attribue principalement une prédisposition héréditaire, la présence de maladies chroniques ou aiguës du corps (et en premier lieu des organes urinaires), la malnutrition avec prédominance d'aliments épicés commence à montrer une tendance à la formation d'un œdème des membres inférieurs.

Chez certaines femmes, après l'achèvement de la grossesse et de l'accouchement, les oedèmes passent spontanément, mais la plupart des femmes sont obligées de faire face à ce défaut de manière autonome et avec l'aide du médecin traitant. La médication, le passage d'une physiothérapie spéciale aidera à éliminer les manifestations les plus prononcées de l'œdème des jambes, mais la meilleure mesure devrait être la prévention de ce phénomène désagréable.

Avec le début de la grossesse, divers changements dans le fonctionnement du corps se produisent, mais après l'accouchement, l'œdème peut se transmettre de lui-même lorsque les systèmes fonctionnent. Mais comme il n'est pas toujours possible de restaurer le corps d'une femme de manière naturelle, un effet thérapeutique peut être requis, le médecin traitant en choisissant le choix en fonction des résultats des tests et des examens externes. L'enflure des jambes après l'accouchement s'accompagne d'une modification du travail des reins et du système urinaire. Les jambes perdent leur forme naturelle, elles peuvent être accompagnées de l'apparition d'une douleur intense au site de l'œdème.

Pour un œdème caractérisé par les manifestations suivantes:

  • les membres inférieurs acquièrent une forme non naturelle, augmentent de taille;
  • en fonction de la gravité de la lésion, l'œdème peut s'étendre sur une grande partie de la jambe (ou des deux jambes) ou peut être localisé;
  • étant donné que l'œdème est le lieu d'accumulation de l'excès de liquide, la peau et les tissus sous-jacents réagissent de manière particulière aux influences mécaniques externes: lors de la pression sur la peau, une fossette apparaît à la place de l'œdème, qui peut ne pas disparaître avant longtemps.

Les manifestations énumérées, même après l'accouchement, peuvent ne pas disparaître d'elles-mêmes. Par conséquent, afin d'empêcher le passage de la maladie à un stade plus avancé et d'aggraver les symptômes actuels, il convient de faire immédiatement appel à un médecin.

Pourquoi les jambes gonflent après l'accouchement

Les causes de la stagnation des liquides dans le corps peuvent être différentes. Depuis le développement de la grossesse, le corps de la femme subit des modifications importantes, notamment des modifications hormonales, une augmentation constante du poids, le travail de nombreux organes internes est dégradé, les reins sont les premiers à souffrir: augmentation de la quantité de sang dans le corps, combinée au désir naturel du corps de préserver Une grossesse (due à des modifications de la composition sanguine, des modifications hormonales) peut nuire à leur travail.

L'élimination des excès de liquide dans le corps est la tâche principale des reins et, en cas d'infraction dans leur travail, le liquide stagne. Après la naissance, le corps ne parvient pas à retrouver rapidement sa forme d'origine, car le gonflement peut persister longtemps. En l'absence des effets thérapeutiques nécessaires, les symptômes peuvent être exacerbés, car une visite opportune chez le médecin aidera à préserver la santé de la femme.

Les causes de gonflement des jambes après l’accouchement peuvent également être les suivantes:

  • troubles du système circulatoire - en cas de grossesse, un volume supplémentaire de sang se forme dans le corps, ce qui peut être trop important pour le système qui contrôle son mouvement à travers les tissus;
  • accumulation excessive de liquide dans le corps en raison d'une insuffisance du système urinaire;
  • les varices;
  • nutrition d'une femme enceinte - le régime quotidien comprenant des épices, des assaisonnements épicés, des conserves et des aliments fumés est souvent associé à un œdème tissulaire, provoqué par une grande quantité de sodium et de composés chimiques dans les aliments énumérés, qui provoque une rétention d'eau dans le corps.

Ces maladies peuvent être exacerbées par des maladies chroniques ou aiguës; même avec une exacerbation d'infections respiratoires chez une femme enceinte augmente la charge sur les reins et le système urinaire.

Varices

Les dommages aux veines et aux vaisseaux sanguins peuvent avoir un effet défavorable important sur le processus d'élimination de l'excès de liquide du corps. Comme les varices montrent une diminution de la vitesse du flux sanguin dans les veines et les vaisseaux, le début de la grossesse est souvent accompagné d'une tendance ou de la présence de cette lésion des veines par un œdème, qui se manifeste principalement dans les tissus des membres inférieurs.

Que faire si le gonflement persiste après l’accouchement, ils sont localisés dans les tissus des jambes, décide le médecin traitant. Étant donné que la présence de varices rend plus probable la manifestation d'un œdème, il est nécessaire de suivre les conseils de prévention de l'œdème avec ce type de lésion veineuse encore plus attentivement. Cette prévention devrait être l'objectif principal de toute femme souffrant de varices lors de la grossesse.

L’expansion variqueuse ne se manifeste pas seulement par l’apparition de varices et de ganglions provenant de veines endommagées à la surface de la peau (principalement les membres inférieurs), elle augmente également le risque de détérioration du processus de circulation sanguine. Cela peut entraîner une préservation à long terme de l'œdème des jambes et, après l'accouchement, une augmentation significative des manifestations des varices.

L'hypertension

L'hypertension artérielle s'accompagne souvent de perturbations dans le travail de nombreux systèmes de l'organisme. Étant donné le stress important qui survient pendant la grossesse, l'hypertension artérielle peut aggraver l'évolution de la maladie sous-jacente et augmenter le risque de complications possibles. La tendance à une augmentation significative de la pression artérielle est héréditaire, le facteur génétique est le facteur principal dans la survenue de nombreuses maladies associées à l'hypertension.

En cas de pression élevée avant la grossesse, il est recommandé d’effectuer un traitement spécial visant à stabiliser ses indicateurs afin de prévenir les risques pour la santé pendant la période de portage de l’enfant. Ce sont les violations du fonctionnement du système cardiovasculaire qui deviennent souvent des causes d'œdème, qui aggravent la situation pendant la grossesse et après l'accouchement.

Panne de courant

Étant donné que beaucoup dépend du régime alimentaire d'une femme enceinte, tant en ce qui concerne son état de santé que l'évolution de sa grossesse, le régime alimentaire, les produits choisis et l'exactitude de leur préparation ont une influence considérable sur le fonctionnement de nombreux organes internes. Les aliments susceptibles de provoquer une rétention hydrique dans le corps devraient être exclus s'il existe une tendance héréditaire à former des oedèmes, car la probabilité de leur apparition augmente plusieurs fois avec le début de la grossesse.

La boursouflure est causée par la teneur excessive dans la nourriture d'un oligo-élément tel que le sodium, son excès dans le régime alimentaire peut entraîner un gonflement important des jambes, qui peut être aggravé après l'accouchement. C’est sa capacité à retenir l’eau dans les tissus, ce qui provoque un gonflement, doit être prise en compte lors de l’élaboration du menu quotidien pour une femme enceinte. La passion pour les épices et les assaisonnements chauds, la consommation excessive de café et de thé fort conduit également à la stagnation des fluides corporels, complique le processus de son élimination.

Pour une femme enceinte, les bons produits sont ceux qui accélèrent le métabolisme dans les tissus, lui fournissent des substances essentielles (oligo-éléments et minéraux, vitamines et sels) et ne provoquent pas de rétention d'eau. Ce sont des fruits et légumes frais, des légumes et des produits laitiers. Le rejet complet des assaisonnements, des épices chaudes, des aliments frits et en conserve permettra d'éviter le risque d'œdème.

Maladie rénale

Les lésions rénales doivent être considérées comme la cause la plus fréquente de formation d’œdème dans les tissus des membres inférieurs. En raison du manque de qualité de leur travail, il existe un retard constant dans le processus de retrait du liquide des tissus, accompagné de la formation d'un œdème. Maladies rénales de toute nature, causées par l'hérédité, un régime alimentaire malsain. le sur-refroidissement ou un certain nombre de facteurs provoquants provoque la stagnation des liquides dans le corps, qui est aggravée par le début et la gestation de la grossesse.

Les lésions rénales les plus fréquentes qui deviennent des causes de rétention d'eau dans le corps d'une femme enceinte sont les suivantes:

  • pyélonéphrite;
  • insuffisance rénale;
  • violations de la structure des cellules du foie, qui peuvent être causées par d'autres maladies du corps, l'hérédité.

La guérison rapide de ces maladies avant la grossesse vous permet d'éviter le risque de développer des problèmes rénaux, qui s'accompagnent souvent de la formation d'un œdème dans les jambes.

Autres raisons

D'autres raisons pouvant provoquer une stagnation du liquide dans les tissus après l'accouchement peuvent être attribuées à une position debout trop longue en position debout lorsque le liquide s'accumule dans les jambes et n'est pas éliminé naturellement. Chaussures, vêtements et sous-vêtements serrés à partir de tissus non naturels, les réactions allergiques peuvent également provoquer la formation d'un œdème pendant la grossesse et après l'accouchement.

Recommandations générales pour l'élimination de l'œdème après l'accouchement

Après la grossesse et après l'accouchement, l'œdème peut disparaître spontanément, mais cela ne se produit pas toujours. Lorsque des œdèmes des jambes, qui persistent même après la fin de la grossesse et de l'accouchement, sont détectés, le médecin prescrit un traitement et explique comment s'en débarrasser.

En tant que recommandations pour l'élimination la plus rapide de l'œdème des jambes, le médecin traitant peut donner les conseils suivants:

  1. Refus d'aliments épicés, frits, gras et fumés.
  2. Pour bien dormir, de préférence au repos, placez vos pieds sur une colline (oreiller, couverture roulée).
  3. Introduction à l'alimentation quotidienne d'une quantité suffisante d'herbes et de légumes frais, qui normalisent le processus de digestion des aliments et l'excrétion de toxines, y compris l'excès de liquide.
  4. Refus de mauvaises habitudes - tabagisme, abus d'alcool.
  5. En limitant l'utilisation de thé noir et vert fort, privilégiez les boissons aux fruits et les compotes de fruits frais et secs et de baies.

Ces recommandations aident à éliminer l'œdème tissulaire chez les jeunes mères et à prévenir le développement de l'œdème dans la période post-partum.

Comment éliminer rapidement les poches à la maison

Pour éliminer la stagnation des liquides en excès dans les tissus après l'accouchement, de nombreux conseils visent principalement à stabiliser le travail des reins, à guérir les pathologies des systèmes circulatoire et cardiovasculaire. Par exemple, pour éliminer le gonflement quand ils apparaissent dans les tissus des jambes, vous pouvez utiliser les recommandations simples suivantes données par les médecins:

  • abandonner les devoirs difficiles;
  • limiter le temps de rester debout lorsque les jambes sont soumises à une charge importante;
  • font souvent des promenades non durables;
  • pour reposer en position horizontale, les jambes doivent être en position levée;
  • utilisent souvent des produits d'origine naturelle préférant les légumes et fruits frais, les herbes et les baies;
  • Buvez beaucoup de boissons riches en vitamines - infusions, compotes de baies et fruits secs.

Peut être recommandé l'utilisation de méthodes de la médecine traditionnelle, qui visent à stimuler le travail des reins, éliminer la stagnation dans les reins. Le traitement médicamenteux doit être prescrit par le médecin traitant sous son contrôle compte tenu de l'état général de la jeune mère.

Traitement de la toxicomanie

L’utilisation de médicaments, dont l’action vise une élimination plus rapide du liquide des tissus du corps de la femme, permet de se débarrasser rapidement de l’œdème. Cependant, leur nomination devrait être faite par le médecin traitant après l'examen et les tests nécessaires.

Médicaments diurétiques favorise l'élimination des excès de liquide, lorsque consommés devraient augmenter la consommation d'aliments riches en oligo-éléments et en vitamines.

Traitement folklorique

Avec l'aide des méthodes de médecine traditionnelle, il est possible d'accélérer la restauration du travail des reins, afin de prévenir l'exacerbation des symptômes actuels. Les bouillons de plantes médicinales qui favorisent l'élimination des liquides des tissus, leur infusion, aident au traitement de l'oedème après l'accouchement.

Cependant, la médecine traditionnelle dans la période post-partum devrait être utilisée sous la supervision d'un médecin.

Lorsque l'œdème après l'accouchement disparaît

Dans certains cas, l'œdème des jambes après l'accouchement est éliminé indépendamment et ne nécessite aucun traitement. Cependant, il est souvent possible pour une femme d'utiliser des médicaments, surtout s'il existe parallèlement des lésions organiques, une exacerbation de maladies chroniques.

Une surveillance constante de l'état des membres inférieurs, une correction du traitement administré et une modification du régime alimentaire accélèreront le processus d'élimination de l'oedème après l'accouchement.

Comment prévenir l'enflure des jambes après l'accouchement

À la veille de l'accouchement pendant la grossesse, il est recommandé à la femme de limiter la consommation d'assaisonnements, d'épices chaudes et de la quantité d'eau consommée. Vous devrez peut-être aussi prendre des médicaments diurétiques avec tendance à la survenue d'œdèmes, à l'utilisation de médicaments traditionnels: tisanes et infusions d'herbes avec une action stimulant les reins, en prenant des préparations de vitamines.

Lorsqu'elle porte un enfant, une femme doit se reposer davantage, passer moins de temps en position verticale, se reposer les jambes. Ne portez pas de chaussures serrées et inconfortables, renoncez aux mauvaises habitudes et limitez la charge sur les jambes - de telles recommandations contribueront à prévenir le risque de poches sur les jambes après l'accouchement.

Règles de puissance

Pour prévenir l'apparition d'œdèmes, qui persistent souvent même après l'accouchement, le médecin recommande l'introduction de certains changements dans le régime alimentaire. En réponse à la question de savoir ce qui peut être mangé pendant l'œdème, le médecin vous conseille d'exclure les aliments riches en oligo-éléments sodium dans leur composition, qui retient l'eau dans les tissus et crée un œdème. Ce sont des aliments en conserve et frits, de nombreuses épices et assaisonnements.

Légumes verts frais, légumes et fruits, huiles végétales (principalement d’olive et de lin), miel naturel et fruits secs, ainsi que produits laitiers et céréales - c’est le régime de base d’une femme enceinte, qu’elle devrait suivre à la veille de l’accouchement pour prévenir l’apparition ou l’aggravation des poches. membres inférieurs.