Que disent les douleurs dans les tibias en marchant?

La jambe inférieure est la partie de la jambe délimitée par le genou et l'articulation de la cheville. Toutes les maladies et blessures des os, de la peau, des tissus musculaires, des vaisseaux sanguins et des nerfs peuvent causer une gêne dans cette région. Souvent, la douleur dans la jambe provoque des problèmes au genou ou à la cheville, et même à la colonne vertébrale. Dans chacun de ces cas, il existe d'autres symptômes spécifiques que la douleur. Et seules quelques blessures et maladies donnent mal aux jambes en marchant. Celles-ci comprennent notamment des lésions spécifiques des os et des muscles, ainsi que des pathologies vasculaires concentrées directement dans ce domaine.

Étirement des muscles des jambes

Le plus souvent, l'étirement musculaire se produit avec des blessures, des mouvements négligents de la jambe, ainsi que lors d'accidents. En fait, un certain muscle a une charge insuffisante, ce qui dépasse de beaucoup sa force physiologique. Dans ce cas, les fibres musculaires sont rompues, au fond desquelles le processus inflammatoire commence à se développer.

Nature de la douleur

Si la blessure est mineure, le pied ne sera pas douloureux au repos. Mais tout mouvement provoque une douleur aiguë, car lors de la contraction du muscle, les fibres endommagées éclatent inévitablement.

Le plus souvent, muscle tendu à l'endroit où il va dans le tendon et est attaché à l'os. Il y a aussi des ruptures complètes des fibres elles-mêmes, ainsi que des déchirures des muscles des os.

Avec de telles blessures, une personne ressent une douleur incroyable, car non seulement le tissu musculaire est endommagé, mais également nerveux. Les patients se plaignent de douleurs lancinantes et coupantes, aggravées par tout mouvement du pied, qui s'accompagne d'une contraction du muscle endommagé.

En quelques heures à peine, l’inflammation augmente dans la zone des dommages, ce qui augmente considérablement le syndrome douloureux. Si la rupture du tissu provoque un saignement, un hématome se formera dans la partie endommagée de la jambe.

Comment traiter une entorse?

Les premiers secours et les traitements dans de tels cas prévoient un ensemble de mesures:

  1. Une compresse de glace est appliquée directement sur la zone endommagée. Pour ce que vous pouvez utiliser de la glace, enveloppée d'un chiffon, de bouteilles d'eau chaude avec de l'eau glacée et même d'aliments surgelés. Ces procédures aident à soulager la douleur et à prévenir le développement des poches. Imposez la glace jusqu'à 15 minutes à plusieurs reprises au cours des deux ou trois premiers jours suivant une blessure.
  2. Il est recommandé à la victime de se reposer au lit et de se reposer complètement pour les jambes, en particulier les premiers jours. Si la blessure ne présente pas de complications, elle est autorisée à bouger lorsque la douleur aiguë disparaît, mais vous devez exclure toute activité physique pendant au moins une semaine.
  3. Le muscle endommagé est fixé avec un bandage élastique. Cela aidera à prévenir les blessures et la surdistension. Vous pouvez remplacer le bas de bandage élastique ou le golf.
  4. L'anesthésie est réalisée selon le schéma standard des blessures, c'est-à-dire à l'aide de médicaments non stéroïdiens. Il est permis de prendre des comprimés ou des injections de Diclofenac, Ibuprofen, Naiz.

En cas de rupture complète ou de lésion simultanée de plusieurs muscles et ligaments, une immobilisation plus sérieuse est nécessaire. Le plus souvent, un plâtre est appliqué pendant une période allant jusqu'à 3 semaines. Il est possible d'utiliser une orthèse spécifique qui limite les mouvements de la cheville et maintient le bas de la jambe.

Microfissure ou fracture de la jambe

L'os dans la jambe inférieure est endommagé lors de la chute d'une hauteur sur les membres inférieurs, émoussé, coups directs à la jambe. Le tissu osseux est effectivement affecté par des forces plusieurs fois supérieures à son élasticité.

Malheureusement, sur les images à rayons X, on ne trouve que de gros défauts, provoquant des déplacements de fragments d'os ou de gros fragments dépassant 5 mm. Avec les microfissures, les images peuvent ne pas être endommagées.

  • des inflammations;
  • les poches;
  • hypersensibilité.

Le patient se plaint d'avoir mal au bas de la jambe lors de la marche, en raison d'une augmentation de la pression sur le site de la blessure et d'une charge sur la jambe douloureuse.

Pourquoi la douleur apparaît-elle dans les fractures?

Lors d'une fracture, une personne ressent une douleur aiguë au moment de sa blessure, ce qui s'explique par des dommages:

  1. L'os lui-même. Les récepteurs de la douleur intra-osseuse, responsables de la formation et de la transmission de l'influx nerveux, sont irrités. Ils sont situés dans les membranes osseuses externes et sont endommagés avec l'os.
  2. Tissu mou proche de l'os. Les fragments d'os endommagent inévitablement les tissus mous situés autour de l'os. Une fracture est souvent accompagnée de tensions musculaires, de lésions de la peau et de vaisseaux sanguins. Les terminaisons nerveuses situées dans de tels tissus donnent une douleur intense.
  3. Troncs nerveux. Le patient ressent des sensations beaucoup plus douloureuses si les fragments eux-mêmes écrasent ou endommagent les nerfs. Dans le même temps, la douleur sera concentrée non seulement dans la partie antérieure ou à l'arrière de la jambe, mais également le long du nerf et à la place de son innervation, par exemple dans le pied, les orteils, le talon.

Dans le contexte de la destruction des cellules de divers tissus, des substances commencent à être libérées, ce qui déclenche le développement du processus inflammatoire. Dans ce contexte, un gonflement croissant et une perturbation du flux sanguin local. Dans le même temps, la sensibilité des tissus augmente plusieurs fois et une personne ressent de la douleur non seulement en marchant, mais aussi au contact du membre.

Cependant, il existe des fractures dans lesquelles la douleur est complètement absente ou légère. Une telle anomalie se produit avec des «fractures pathologiques» provoquées par des processus oncologiques. Cela explique l'absence de douleur par la destruction des terminaisons nerveuses.

Comment traite-t-on une fracture, une fissure?

La victime après la fracture nécessite des premiers soins compétents. Toute manipulation avec immobilisation, le transport ne sont effectués qu'après une anesthésie adéquate. À cette fin, les AINS sont utilisés, dans des situations critiques, des analgésiques narcotiques.

Pour l'hospitalisation d'une personne, il est nécessaire d'immobiliser le membre pendant le transport pour lequel un pneu est appliqué du pied à la hanche. Après un examen radiographique, le médecin décide des tactiques de traitement suivantes:

  • pour les fissures, un plâtre est appliqué;
  • si les images montrent un déplacement, les fragments sont comparés à l'hôpital et fixés au gypse pendant 3 à 6 semaines;
  • Les fractures multiples, ainsi que celles ouvertes avec des lésions des tissus mous, sont traitées chirurgicalement.

À l'avenir, il est recommandé au patient de rester au lit pendant 2 semaines, après l'utilisation de béquilles pour se déplacer. Pendant la période de rééducation après le retrait du gypse, l'accent est mis sur la thérapie par l'exercice, la physiothérapie et les massages.

Athérosclérose des artères

L'athérosclérose est considérée comme une maladie métabolique chronique. Dans le contexte des troubles du métabolisme du cholestérol et des graisses, des plaques athérosclérotiques se forment, qui obstruent également les grandes et moyennes artères, ce qui perturbe l'apport sanguin à divers tissus. Une telle maladie commence à se développer après 20 ans dans le contexte d'un mode de vie sédentaire, du tabagisme et de la consommation d'aliments gras. À l'avenir, il progresse et à 45 ou 50 ans, il se manifeste avec de graves complications.

La nature de la douleur dans l'athérosclérose

La douleur dans l'athérosclérose antérieure ou postérieure antérieure est due au chevauchement de la lumière des artères situées dans cette partie de la jambe. Lorsque le vaisseau aux stades initiaux de la pathologie est bloqué jusqu'à 70%, la douleur apparaît uniquement en cas de stress. Pendant la marche, la course, l'exercice, les tissus nécessitent une quantité accrue d'oxygène. Cependant, les vaisseaux ne sont pas en mesure de répondre à ce besoin, ce qui entraîne une privation d'oxygène des tissus, qui se manifeste par une douleur.

Lorsque vous marchez longtemps, votre tibia commence à faire mal soudainement, ce qui rend urgent de vous arrêter et de vous reposer. Un tel repos permet à l'équilibre en oxygène dans les tissus de se rétablir et l'inconfort disparaît. S'il n'est pas possible de donner du repos au pied, la personne commence à boiter. Cette claudication intermittente est un symptôme caractéristique des problèmes de vaisseaux.

Mais avec l'évolution de la maladie, la situation s'aggrave. La lumière de l'artère se rétrécit encore plus et un simple repos ne suffit pas pour restaurer le manque d'oxygène dans les tissus. Même le moindre effort provoque des douleurs.

En outre, dans le contexte d'une privation prolongée d'oxygène, les cellules meurent, ce qui entraîne la libération des bradykinines - des particules actives, provoquant l'apparition d'une douleur atroce et assez intense même au repos.

L'emplacement de l'inconfort sur la jambe inférieure dépendra de l'emplacement des artères touchées par l'athérosclérose.

Vidéo

Vidéo - Douleur au tibia

Principes de traitement

Le développement de l'athérosclérose contribue à la malnutrition et au manque d'activité physique. Par conséquent, la modification des habitudes joue un rôle important dans le traitement de cette pathologie. Le patient a été recommandé:

  • réviser le régime alimentaire qui exclut les aliments riches en cholestérol;
  • inclure une activité physique modérée dans le régime de jour;
  • arrêter de fumer

Ne pas faire sans traitement médicamenteux.

  • améliorer les processus métaboliques dans les tissus de type Trental;
  • augmenter la saturation en oxygène - Actovegin;
  • réduire le cholestérol - statines.

Dans les cas d'hypoxie grave des tissus des jambes, lorsque le vaisseau n'est pas en mesure de remplir ses fonctions, une intervention chirurgicale est nécessaire. La zone touchée de l'artère est enlevée ou les plaques sont détruites mécaniquement, ce qui rétablit la perméabilité du vaisseau.

Malheureusement, après la chirurgie, les rechutes ne sont pas rares, car les patients n'écoutent pas les recommandations en matière de thérapie comportementale, sans lesquelles un rétablissement complet est impossible.

Varices sur les jambes

Pour l'insuffisance veineuse est caractérisée par un débordement de veines périphériques et profondes avec du sang. Tout d'abord, avec une telle pathologie, ce sont les jambes et les pieds qui souffrent. La maladie est associée à des lésions des valves qui, dans leur état naturel, empêchent la sortie du sang. À la faiblesse des valves se forment des fissures entre leurs obturateurs. En conséquence, le fluide veineux tend dans la direction opposée, ce qui provoque la stagnation du sang et l’étirement des parois du vaisseau. Dans ce contexte, la pression dans les veines augmente considérablement, ce qui entraîne une détérioration encore plus grave des valvules veineuses.

La nature de la douleur avec les varices

Au début de la maladie, les patients se plaignent davantage de lourdeur dans les jambes. Toutefois, lors d’une exposition prolongée aux jambes dans les veines, la pression augmente considérablement, ce qui provoque des douleurs au bas des jambes. Augmentation chronique des veines et apparition de nœuds. La partie postérieure et la partie antérieure du tibia sont couvertes par le réseau veineux.

Puisque le sang ne coule pas en quantité suffisante vers les tissus situés au-dessus de la veine, leur hypoxie commence, ce qui provoque une douleur intense. Et au début, les maladies des jambes ne font mal qu’après un long séjour en position debout, et il suffit de les soulever pour assurer une sortie normale du sang. Avec les progrès de la pathologie de la douleur, apparaissent de plus en plus souvent sous des charges insignifiantes et au repos.

Comment soulager les varices?

Commencer le traitement des varices en éliminant les facteurs provoquants. Il est recommandé au patient de refuser:

  • porter des chaussures inconfortables et à talons hauts;
  • charges inadéquates sur les jambes;
  • long séjour dans des poses statiques;
  • mauvaises habitudes.

En tant que mesures de prévention primaire et secondaire sont appliquées associées à une charge modérée sur les jambes. Avec les varices recommandées marcher, nager. Assurez-vous de définir un régime visant à éliminer l'excès de poids et la constipation.

Nous recommandons un massage faible, une douche contrastante, une douche, une marche, pieds nus, des sous-vêtements de compression comme analgésiques et des procédures médicales.

  • médicaments non stéroïdiens pour la douleur intense;
  • Les comprimés et les onguents veinotoniques qui tonifient les vaisseaux sanguins et fluidifient le sang, préviennent la formation de caillots sanguins.
  • des anticoagulants qui réduisent la coagulation du sang;
  • vitamine

Une intervention chirurgicale est nécessaire en cas d'apparition de complications telles qu'une thrombose, des ulcères cutanés et une thrombophlébite.

Les causes de douleur soudaine dans la jambe pendant la marche peuvent être d’origine traumatique et vasculaire. Et ces maladies sont traitées par des méthodes complètement différentes. Par conséquent, lorsque de tels symptômes apparaissent, vous ne devez pas essayer de vous débarrasser de la douleur des remèdes populaires ou des pilules anti-douleur.

Une décision compétente serait un appel à un médecin capable de prescrire un ensemble de mesures de diagnostic et, déjà sur la base des résultats de l'examen, expliquant pourquoi il est pénible de marcher et comment faire face au problème.

Que dois-je faire si j'ai mal à la jambe?

Une douleur dans les jambes pendant la marche peut indiquer une pathologie en développement ou peut survenir dans des conditions normales, par exemple après ou pendant un effort physique excessif. Les maladies qui déclenchent la douleur peuvent toucher les fibres nerveuses, les vaisseaux sanguins et la colonne vertébrale. Le plus souvent, la douleur dans la partie inférieure de la jambe disparaît indépendamment, après un bref repos, mais cela n’est possible que si sa nature n’a pas de fondement pathologique.

Souvent, une personne ne peut pas déterminer le facteur qui a provoqué la douleur. Dans ce cas, vous devez aller chez le médecin et être examiné. N'arrêtez pas la douleur avec des analgésiques, car un soulagement temporaire peut être suivi d'une grave détérioration.

Contenu de l'article:

Qu'est-ce qui peut faire mal aux jambes?

Toutes les structures de la jambe sont pénétrées par les fibres nerveuses. Par conséquent, une irritation ou des dommages à l'une de ses parties entraîneront des sensations douloureuses. Cela se produit lorsque la peau, les muscles, les ligaments ou les tendons, les structures osseuses, les articulations, les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses sont affectés.

Facteurs causant la douleur:

Dommage direct aux tissus dû à une blessure. La douleur est aiguë. Une fois que la source de la blessure a été supprimée, la douleur commence à s'estomper.

L'inflammation. Ce processus s'accompagne d'un gonflement des tissus, d'une dilatation des vaisseaux sanguins, d'une augmentation du nombre de leucocytes dans la zone touchée, d'une compression des fibres nerveuses, qui provoque une douleur.

Détérioration de la nutrition de la jambe inférieure due à des dysfonctionnements du système circulatoire. Normalement, le sang fournit en permanence des substances utiles au bas des jambes et éloigne les produits métaboliques. Si ce processus est perturbé, les produits du métabolisme se déposent dans les tissus de la jambe et provoquent des douleurs. Il est renforcé par la privation d'oxygène.

La défaite des fibres nerveuses. La douleur dans la jambe peut être provoquée par des dommages aux troncs nerveux au niveau de la moelle épinière ou dans une autre zone en relation avec ses structures.

Causes de douleur dans les jambes

Plusieurs raisons principales peuvent entraîner des sensations douloureuses dans les jambes, parmi lesquelles:

Pathologie de l'appareil osseux de la jambe.

Maladies des structures musculaires de la jambe.

Causes de la douleur

Maladies possibles

Toute blessure à la structure de la jambe causera de la douleur. Son intensité dépend de la gravité des dommages et de la nature de la blessure.
Blessures majeures de la jambe:

Les fractures La douleur est vive et intense.

Blessure à l'épaule (lésion tissulaire avec un objet contondant). Une personne ressent une douleur maximale au moment des dommages, après quoi son intensité diminue.

Étirer les muscles de la jambe avec leur pause ou sans. La douleur est vive, intense, lancinante, tend à augmenter lorsqu’on tente de plier ou de plier la jambe.

Entorse du genou. Au moment de la blessure, la douleur est aiguë, souvent accompagnée d'un gonflement et du développement rapide d'une inflammation.

Luxation de l'articulation de la cheville. Au moment de la blessure, la douleur est aiguë et ne fait que s'intensifier par la suite.

Pathologie de l'appareil osseux de la jambe

Maladies pouvant affecter les os de la jambe:

Maladie d'Osgood-Schlatter dans laquelle se produit une destruction aseptique du tibia. Il se développe dans la période de croissance active du squelette. Le plus souvent, les enfants qui pratiquent un sport actif entraînent une microtraumatose permanente de la tubérosité tibiale. La douleur est douloureuse, faible, aggravée lors de l’extension de la jambe et disparaît pendant la période de repos. À mesure que la maladie progresse, la douleur devient plus intense.

Ostéite déformante, qui se traduit par une diminution de la résistance du tissu osseux, ce qui entraîne de fréquentes fractures, même avec un léger effort physique. La douleur peut survenir en raison de la déformation de l'os de la jambe. Elle est douloureuse, sourde, persécutive en permanence et s'aggrave au repos.

Maladies des structures musculaires de la jambe

Pathologies des muscles pouvant entraîner des douleurs au bas des jambes:

Krepatury, qui se caractérisent par des dommages aux structures musculaires entraînant la formation de micro-déchirures. Formé après un entraînement physique intensif. La douleur est intense, ne permet pas de réduire complètement le muscle endommagé. Cela ne dure pas plus de quelques jours. L'inflammation disparaît progressivement, la douleur disparaît et le muscle est restauré.

Crampes Un effort physique intense ou un refroidissement excessif peuvent provoquer une contraction involontaire des muscles de la jambe. Ils crachent douloureusement, mais après quelques secondes, la crampe a disparu. Dans de rares cas, cela dure plus d'une minute.

Syndrome de Shin éclaté. Le plus souvent, les personnes qui en souffrent sans entraînement préalable commencent à faire du sport actif et s'épuisent. Tout d'abord, cela concerne les coureurs et les athlètes. La douleur douloureuse, le plus souvent modérée, survient pendant l'exercice et cesse après son achèvement.

Le syndrome du tunnel, qui peut inclure le syndrome du cas avant (la douleur augmente avec la flexion de la jambe) ou le syndrome du cas arrière (la douleur s'intensifie avec l'extension de la jambe). Les causes de ce syndrome sont variées: fractures, pathologies vasculaires, ecchymoses, entraînement intensif. Cependant, ils entraînent tous la formation d'œdèmes et une augmentation de la pression à l'intérieur du boîtier, ce qui serre les muscles, perturbe leur alimentation, serre les fibres nerveuses et provoque l'apparition de douleurs.

Pathologies vasculaires pouvant entraîner des douleurs dans le bas des jambes:

Athérosclérose des vaisseaux nourrissant le tibia. Dans cette maladie, le cholestérol se dépose sur les parois vasculaires des grandes et moyennes artères. Dans les premiers stades du développement de la maladie, jusqu'à ce que la plaque du vaisseau ne recouvre pas complètement la lumière du vaisseau, la douleur ne peut que déranger une personne pendant l'exercice. Lorsque l'artère se rétrécit, la douleur augmente en intensité et commence à perturber la personne même au repos.

Endartérite oblitérante. Dans cette pathologie, les petites artères du bas des jambes sont obstruées, ce qui entraîne une détérioration de l'apport sanguin aux tissus et une nécrose plus poussée. Les facteurs de risque d'endartérite sont nombreux, notamment: tabagisme, hypothermie, maladies rhumatismales, pathologistes vasculaires, etc. La maladie n'est dangereuse que si elle présente une douleur dans les jambes mais aussi la formation de caillots sanguins.

Les varices sont considérées comme une pathologie multifactorielle. Elle peut se développer en raison d'une prédisposition héréditaire, du travail sédentaire, du maintien d'un style de vie sédentaire, etc. La stagnation du sang dans les membres inférieurs entraîne une déformation des veines, leur expansion pathologique et leurs douleurs. Ils sont renforcés après une longue charge sur les jambes lorsque la personne est en position verticale.

La thrombophlébite entraîne une stagnation du sang dans les veines des parties inférieures de la jambe en raison du fait qu'elles sont bloquées par un caillot de sang, ce qui provoque l'apparition de douleur. Facteurs de risque de thrombophlébite: maladies infectieuses systémiques, lésions vasculaires, varices, etc.

Le pilon est criblé de fibres nerveuses qui s'étendent du plexus sacré. Il laisse les nerfs spinaux s’étendre à partir de la moelle épinière. Par conséquent, les maladies de la colonne vertébrale, concentrées dans la région lombo-sacrée, peuvent entraîner des douleurs dans la partie inférieure des jambes.

Ces pathologies incluent:

Ostéochondrose, accompagnée d'une violation des processus métaboliques et de l'apport sanguin aux disques intervertébraux. Cela les amène à se déformer, à pincer les fibres nerveuses et à provoquer des douleurs dans le bas du dos pouvant irradier vers la jambe.

Saillie du disque intervertébral. Cette pathologie est caractérisée par la sortie d'une partie du disque dans le canal rachidien et la compression de la moelle épinière. Les douleurs sont localisées dans le dos, abandonnez la jambe. Ils tirent le plus souvent, bien qu'ils puissent être coupants.

Hernie discale intervertébrale. Lorsque cela se produit, l'anneau fibreux se brise, ce qui maintient le disque intervertébral et son contenu commence à exercer une forte pression sur la moelle épinière. Les douleurs deviennent intenses et hantent une personne de façon continue.

Infections pouvant entraîner des douleurs au bas des jambes:

La formation d'une ébullition sur les jambes.

Érysipèle, provoquant des douleurs aiguës de brûlure dans la zone de sa formation.

Les ulcères trophiques sur les jambes, qui sont formés en raison de la perturbation de l'apport sanguin aux tissus du membre inférieur. Ce problème survient souvent chez les personnes atteintes de diabète sucré, de varices, d'endartérite oblitérante.

Ostéomyélite, dans laquelle l'infection affecte le tissu osseux et provoque sa destruction. La douleur est pressante, atroce, aiguë. Tout mouvement devient douloureux.

Si une personne développe une tumeur, les premières étapes de sa formation ne sont le plus souvent pas accompagnées de sensations douloureuses. Ils se produisent lorsque la tumeur grossit.

La jambe inférieure peut souffrir des tumeurs bénignes de la nature suivantes:

Cependant, les tumeurs ne sont pas toujours de nature bénigne. Parfois, ils peuvent contenir des cellules cancéreuses. Ces tumeurs comprennent: le sarcome, le mélanome et le carcinome épidermoïde de la peau. Toutes les tumeurs malignes ont tendance à la croissance et à la propagation rapides des métastases.

Diagnostic de la douleur dans les jambes

Parfois, la cause de la douleur dans la jambe est évidente pour une personne, comme dans le cas d'une blessure. Dans un tel développement d'événements, il est nécessaire de contacter immédiatement un traumatologue et de recevoir l'assistance appropriée. Cependant, les causes de la douleur dans le bas des jambes ne sont pas toujours à la surface. Leur identification nécessite souvent un examen approfondi et une consultation avec différents spécialistes (neurologue, angiosurgeon, spécialiste des maladies infectieuses, orthopédiste, oncologue, etc.).

Type de maladie

Méthodes de diagnostic

Maladies du tissu osseux de la jambe

Pour détecter la maladie d'Osgood-Schlatter, un examen aux rayons X sera nécessaire, mais il ne révélera que des modifications pathologiques aux derniers stades de la maladie. Pour le diagnostic précoce montré CT.

Symptômes caractéristiques de cette maladie:

Douleur et gonflement dans la zone des tissus mous de la jambe inférieure. Pour être plus précis, l'œdème est localisé juste en dessous de l'articulation du genou.

La douleur s'intensifie pendant l'exercice de la jambe.

Pour détecter l'ostéite déformante, vous devez faire un don de sang en vue d'une analyse biochimique. Dans le même temps, un niveau élevé de phosphatase alcaline sera détecté chez le patient. La radiographie de l'os permet de tordre sa courbure et sa déformation, tandis que la scintigraphie permet de préciser dans quelles zones particulières de l'os se produisent des processus métaboliques excessivement actifs.

Courbure des os de la jambe.

Implication dans le processus pathologique de l'articulation de la cheville et du genou, ce qui limite sa mobilité.

Fractures fréquentes dues à une fragilité accrue des os.

Maladies des muscles des jambes

Si la douleur dans la jambe est provoquée par de rares spasmes musculaires et ne gêne pas la personne de façon continue, vous ne pouvez alors manifester aucune inquiétude.
Cependant, lorsque des sensations douloureuses hantent une personne pendant une longue période, vous devez consulter un médecin:

En cas de convulsions fréquentes, il est nécessaire de faire un don de sang pour une analyse générale et pour déterminer le niveau de vitamines et de micro-éléments qu'il contient, par exemple vitamines du groupe B, calcium, fer, etc. Pour la détection des pathologies héréditaires, des recherches génétiques peuvent être nécessaires. L'électromyographie est une méthode de diagnostic auxiliaire.

Pour la détection du syndrome de tunnel nécessite un examen aux rayons X, une échographie des tissus mous de la jambe. L'IRM permet d'évaluer l'état de toutes les structures de la jambe. En plus de la douleur dans le syndrome du tunnel, le patient ressentira un gonflement de la jambe, un engourdissement et une faiblesse musculaire.

Pathologie vasculaire de la jambe

Les dommages aux vaisseaux sanguins sont toujours graves, car vous devez consulter un médecin dès que possible:

L'athérosclérose est accompagnée de plaintes de patients concernant un engourdissement des jambes pendant l'activité physique, leur refroidissement et leurs douleurs. Avec la forme courante de la maladie, des ulcères trophiques peuvent se former, il n’ya pas de pulsation dans la zone de l’artère tibiale postérieure. Le diagnostic est réduit au don de sang pour analyse biochimique (des taux élevés de cholestérol total, de triglycérides et de LDL seront détectés, ainsi qu'une diminution du cholestérol HDL). Pour clarifier le diagnostic, une dopplerographie des vaisseaux avec ou sans agent de contraste est nécessaire. Comme l'athérosclérose affecte le cœur, un ECG est prescrit aux patients.

En cas d’endartérite oblitérante, les patients se plaignent de douleurs dans les jambes, de fatigue pendant la marche, de refroidissement des extrémités, d’engourdissements. Un signe évident de la maladie est la claudication intermittente, qui s'accompagne d'une cyanose de la peau. Lorsque la maladie est négligée, les personnes développent des ulcères trophiques sur les jambes, qui se compliquent avec l’ajout de l’infection. Méthodes de diagnostic: rhéovasographie, capillaire, doppler, angiographie, thermographie. Toutes ces méthodes de recherche fournissent des informations sur l'état des navires.

Varices En plus de la douleur, cette pathologie est accompagnée de symptômes tels que lourdeur dans les jambes, gonflement, crampes et cyanose de la peau. Des veines douloureuses seront clairement visibles sous la peau. Lorsque la forme des varices est négligée, des ulcères trophiques se développent chez le patient. Pour détecter une pathologie, effectuez des veines à ultrasons et Doppler. Pour compléter le tableau de la maladie, vous pouvez utiliser un scanner ou une IRM. Avec la menace de thrombose, il faut donner du sang pour évaluer ses capacités de coagulation.

La thrombophlébite s'accompagne d'une compaction et d'une rougeur de la peau de la jambe dans la région où le caillot s'est formé. La jambe devient chaude au toucher, enflée. Peut-être une augmentation générale de la température corporelle. Pour détecter une pathologie, vous devez faire un don de sang pour une analyse générale (le niveau de leucocytes et la RSE augmentera), de sang pour une analyse biochimique (augmentation du taux de D-dimères), de sang pour une évaluation de son système de coagulation. Pour clarifier l'emplacement de la dopplerographie ou IRM du thrombus.

Troubles de la colonne vertébrale

Plus la pathologie est détectée tôt, plus la probabilité de succès du traitement est élevée.
Pour identifier l'ostéochondrose de la région lombo-sacrée, vous devez vous concentrer sur les plaintes du patient:

Douleur lombaire irradiant à la cuisse et à la jambe.

Limitation de l'amplitude de mouvement dans la colonne lombaire.

Détérioration de la sensibilité des jambes avec engourdissements fréquents.

Faiblesse musculaire et détérioration des organes du bassin.

Les méthodes d'examen instrumentales comprennent les rayons X et la tomodensitométrie de la zone touchée.
Pour le diagnostic d'une hernie discale ou de sa protrusion, des symptômes similaires sont caractéristiques. Méthodes de diagnostic: scanner et rayons X.

Les infections

Les infections touchant les tissus mous avec formation de furoncles, cellulite, gangrène, érysipèle ou ulcères trophiques ne posent pas de problèmes de diagnostic. Le plus souvent, le médecin examine suffisamment le bas de la jambe pour poser le diagnostic.
Pour clarifier la nature de la maladie, prescrire des études telles que:

BAK ensemencer de la zone touchée.

Méthodes sérologiques de recherche.

Lorsqu'un ulcère trophique se forme, on prélève du sang pour en déterminer le niveau de glucose. En cas de suspicion de pathologie vasculaire, une angiographie et une échographie Doppler sont réalisées.
L'ostéomyélite nécessite une IRM ou une tomodensitométrie, ce qui permet un examen détaillé de l'état des os de la jambe.

Tumeurs tumorales

Les tumeurs tumorales peuvent ne pas se manifester avant longtemps. Par conséquent, il faut toujours faire attention aux signes indirects qui peuvent indiquer un cancer en développement.
Les premiers symptômes incluent:

Fatigue générale et faiblesse.

Perte de poids

Augmentation de la température corporelle jusqu'à des marques subfébriles. Cela dure plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Pour détecter une tumeur, un scanner ou une IRM, une scintigraphie ou une angiographie seront nécessaires. Lorsqu'un néoplasme se forme sur le tissu osseux, il peut être détecté à l'aide d'un examen aux rayons X.
L'histologie des tissus tumoraux est réalisée pour déterminer la présence de cellules malignes dans celle-ci, ainsi que pour préciser le type de néoplasme.

Que faire avec une douleur dans les jambes?

La douleur ne peut être tolérée. Ce signal avertit une personne que quelque chose ne va pas avec son corps.

En attendant qu'un diagnostic soit posé, il est recommandé à une personne de prendre des analgésiques pouvant l'aider à se sentir mieux.

Ces médicaments comprennent:

Préparations du groupe des AINS (Diclofenac, Nimesil, Paracetamol, etc.), qui sont prescrits pour une administration par voie orale et par voie intramusculaire. Ils sont utilisés pour éliminer pratiquement tout type de douleur dans la jambe.

Analgésiques narcotiques. Ce sont des médicaments tels que la morphine, Omnopon, codéine. Ils sont prescrits pour les douleurs marquées, internes, sous-cutanées ou intramusculaires. Ces médicaments ne sont délivrés que sur ordonnance, ou sont prescrits aux patients hospitalisés, par exemple, pour réduire la douleur après une fracture osseuse.

Avec des blessures au tibia. Les principaux aspects du traitement d’une blessure à la jambe consistent à assurer l’immobilisation du membre. Avant l'arrivée de l'équipe médicale, un rhume est appliqué sur le lieu de la blessure ou de l'étirement. Dans les cas difficiles, par exemple, pour les fractures ou les ruptures de ligaments, une intervention chirurgicale est nécessaire. Au cours de la période douloureuse, des analgésiques sont prescrits au patient.

Pendant la phase de récupération, un traitement de physiothérapie est présenté: électrophorèse, UHF, thérapie magnétique.

Vidéo: Que faire si le périoste est malade (os devant le genou):

Avec des maladies de tissu. Pour le traitement de la maladie d'Osgood-Schlatter, il est d'abord nécessaire de fournir au membre touché un repos complet. On conseille au patient de ne pas faire de sport. Pendant l'effort physique, il est recommandé d'utiliser des bandages élastiques.

Douleur dans la jambe avec l'utilisation des AINS. Pour éliminer le stade aigu de la maladie, une thérapie UHF et une thérapie magnétique sont prescrites. L'opération n'est réalisée que dans le cas où la tubérosité tibiale est sévèrement déformée.

Lorsqu’il déforme l’ostéite, le patient doit rester au lit, prendre des médicaments: préparations à base de calcium, médicaments du groupe AINS, acide pamidronique, acide alendronique.

Un autre point de traitement est la performance de la thérapie par l'exercice, qui est individualisée pour chaque patient.

Pour les maladies des muscles de la jambe. Si la douleur dans la jambe est causée par des crampes, vous devez vous asseoir ou vous allonger afin de ne pas perdre l'équilibre. En cas de refroidissement excessif, le muscle doit être réchauffé. Pour prévenir les convulsions, vous devez bien manger, effectuer un massage régulier du bas de la jambe et augmenter l'activité physique.

Le syndrome du tibia éclaté et le syndrome du tunnel sont arrêtés en prenant des AINS. Assurez-vous d'abandonner l'exercice de ces exercices qui causent de la douleur ou de réduire l'effort physique sur les membres inférieurs.

Lorsque pathologies vasculaires. Si la douleur dans les jambes est causée par l'athérosclérose, il est alors nécessaire de réviser votre mode de vie, d'augmenter votre activité physique, d'arrêter de fumer et de malbouffer. Pour améliorer la microcirculation dans les tissus, Trental et Actovegin sont prescrits au patient. Les médicaments simvastatine et pravastatine aident à réduire le taux de cholestérol dans le sang. L'opération sur les vaisseaux est réalisée dans des cas graves, seulement avec une hypoxie tissulaire grave avec nécrose.

Le traitement de l'endartérite oblitérante est réduit à la prise de médicaments. Pour l'expansion des vaisseaux sanguins prescrits No-silo, montre également le moyen de réduire la viscosité du sang. Lors de l’apparition de complications infectieuses, des antibiotiques sont prescrits au patient. Les massages et la physiothérapie (UHF, procédures thermiques, électrophorèse) ont un effet positif. L'opération est indiquée pour une pathologie grave, mais elle ne résout pas le problème, mais n'apporte qu'un soulagement temporaire.

Pour se débarrasser de la maladie variqueuse, vous devez éliminer le facteur qui a conduit à son développement. Tout d'abord, cela concerne l'hypodynamie. Par conséquent, tous les patients atteints de varices doivent augmenter leur activité physique. La correction des médicaments se réduit à la prise d’AINS. Il est préférable de donner la préférence à l’aspirine, qui non seulement élimine la douleur et soulage l’inflammation, mais aussi fluidifie le sang, empêchant ainsi la formation de caillots sanguins. En outre, des anticoagulants et des angioprotecteurs sont prescrits aux patients. Afin de ne pas faire déborder les veines, vous pouvez porter des sous-vêtements de compression. Pour le traitement des collatérales gravement endommagées, une sclérothérapie ou un retrait des veines est nécessaire.

Si un patient développe une thrombophlébite, il est hospitalisé d'urgence, car un caillot sanguin augmente le risque de décès. Des anticoagulants, des antiplaquettaires, des angioprotecteurs et des anti-inflammatoires sont prescrits au patient. Dans les cas graves, un traitement chirurgical avec élimination des veines atteintes ou cautérisation est indiqué.

Dans les maladies infectieuses. Le traitement des maladies infectieuses nécessite l'utilisation d'antibiotiques. Leur choix dépend du type de flore pathogène à l'origine du processus purulent. La préférence devrait être donnée aux médicaments ayant un large spectre d’action (pénicillines, tétracyclines, cyfialosporines). Si le traitement antibactérien ne permet pas de résoudre le problème, une intervention chirurgicale avec élimination des masses purulentes et des coupes de tissus morts est indiquée.

L'amputation du membre est une mesure extrême utilisée pour sauver la vie du patient.

Le traitement des tumeurs tumorales implique les types de soins médicaux suivants:

Souvent, ils sont combinés les uns avec les autres. Lorsque les métastases se propagent, le patient reçoit des soins palliatifs destinés à améliorer sa qualité de vie.

Éducation: En 2005, il a effectué un stage à la première université de médecine de Moscou, nommée d'après I. M. Sechenov, et a obtenu un diplôme dans la spécialité «Neurologie». En 2009, études supérieures dans la spécialité "Maladies nerveuses".

Maux de jambes en marchant

Partager de nouvelles informations en:

Contenu:

Quelle est cette douleur?

Le pilon fait partie de la jambe, du genou au talon, et comprend le tibia et les os du tibia, auxquels la rotule se joint. Les os inférieur et tibia se terminent par deux processus: la cheville interne et externe, où ils sont reliés par des ligaments. Au sommet de ces os, s’articule sur toute la longueur de la membrane connectée.

Dans la composition du tibia, on distingue les zones antérieure et postérieure, la limite entre l'extérieur s'étend du bord postérieur de la tête du péroné au bord postérieur de la cheville externe et à l'intérieur, le long du bord interne du tibia.

Les muscles du tibia sont fixés à l’avant et à l’arrière du tibia. Ils sont divisés en 3 groupes: antérieur, pieds et orteils extensifs; pied extérieur, fléchissant, rétractable et tournant vers l’extérieur; et les muscles du dos (mollet), faisant fléchir les doigts et le pied.

La douleur dans les jambes est assez courante et, dans la plupart des cas, ne nécessite pas de traitement (charge statique prolongée, debout, assis, marche longue et exercice excessif). Cette dernière se produit surtout quand une personne commence à faire de l'exercice après une longue pause. Un traumatisme, un accident vasculaire cérébral, une entorse ou une luxation nécessite des soins médicaux immédiats. Très souvent, la compression de la colonne vertébrale dans la colonne lombaire peut être une cause de douleur dans la jambe, ainsi que la prise irrationnelle de certains médicaments sans ordonnance du médecin.

Quels sont les symptômes de la douleur dans la jambe inférieure?

La douleur dans la jambe inférieure est une douleur à l'extérieur de la jambe en dessous du genou (la région du tibia). La lésion mesure 10-15 cm de long. La douleur peut apparaître pendant l'exercice, puis diminuer. La douleur au tibia n'est souvent pas grave. Cependant, la douleur peut survenir chez l’athlète, ce qui entraîne la cessation de l’entraînement.

Maladies pour lesquelles cette douleur est caractéristique

Les principales causes de douleur dans les jambes:
- Déshydratation ou diminution du taux sanguin de certains sels (soude, calcium, potassium, magnésie).
- La prise de médicaments, tels que les diurétiques, qui provoquent une forte diminution de la quantité de sels. Les statines - abaissant le cholestérol, peuvent endommager les tissus musculaires.
- Spasme musculaire dû à une surtension physique ou à une charge statique prolongée.
- déchirure du ligament en traumatisme musculaire.
- fractures du tibia déprimées.
- Inflammation des tendons de la jambe.
- Dommage pour le ménisque.
- Athérosclérose des vaisseaux des membres inférieurs (cette maladie se caractérise par l'apparition de douleurs dans les jambes lors de la marche et leur disparition après le repos).
- occlusion vasculaire (thrombose veineuse profonde).
- Ostéomyélite - une lésion infectieuse du tissu osseux.
- Inflammation des articulations - arthrite, arthrose.
- Dommages causés aux fibres nerveuses - polyneuropathie du diabète, chez les fumeurs et les alcooliques.
- Inflammation des tendons et des gaines tendineuses des muscles tibiaux et antéro-tibiaux postérieurs du mollet (tendinite / tendovaginite). Cela peut causer des douleurs au tibia en marchant.
- Dommages et inflammation du tendon d'Achille - Micro et macronadryves partiels (tendinite, surendinite).
- syndromes "piégés" de la jambe (syndromes "serrage - compression"); syndrome de fixation du tendon tibial antérieur; syndromes des «compartiments» antérieur, postérieur, latéral des muscles de la jambe.
- Inflammation du périoste du tibia (périostopathie).
- Fractures de stress dans la jambe (fractures de type "fatigue", "marche").
- Inflammation de l'inflammation de l'articulation tendineux (tendopériostite-bursite) tendon-oie-patte.
- Fatigue rapide, inconfort, douleurs dans les muscles de la jambe, crampes des muscles du mollet.
- Contractures musculaires persistantes ("opprimées") des muscles de la cuisse en surcharge.
- Micro et macronadvies des muscles du mollet de la jambe.
- Insuffisance lympho-veineuse et varices du pied et de la jambe.
- Mikronadryvie et inflammation du ligament patellaire (tendinite, periendinite, tendopériostopathie).
- Inflammation de la tubérosité tibiale: maladie d'Osgood-Schlatter (tendoperiostopathie à l'adolescence «zones de croissance»)
- Inflammation du haut de la rotule (tendopériostopathie, «genou sauteur»).
- Entorses / ruptures des ligaments de la cheville avec instabilité du pied.

Causes plus rares de douleur chez le tibia:
- Commencer une tumeur dans la cuisse ou dans la jambe est un ostéome.
- des médicaments tels que l'alapurinol et le corticolol.
- Maladie de Paget.
- Tumeurs osseuses malignes - ostéosarcome.
- Compression de la racine nerveuse, provoquée par une hernie discale.
"Raynaud Cidrom."
- compression tissulaire du syndrome.

Les douleurs les plus fréquentes dans les jambes concernent les personnes abusant de fumer depuis longtemps. Ces douleurs disparaissent généralement après un repos, mais indiquent la présence de problèmes graves nécessitant un changement de mode de vie. En outre, la présence d'un tel syndrome douloureux nécessite un examen plus approfondi du patient-fumeur pour la maladie cardiaque et du système vasculaire dans son ensemble.

Une douleur aiguë dans le bas des jambes avec une thrombose veineuse profonde ne constitue pas en soi un grand danger, mais le risque est élevé en cas de complication (déchirer un caillot de sang et le faire pénétrer dans les poumons, dans le cerveau). Il est possible qu'un traitement chirurgical soit nécessaire pour la thrombose.

Avec l'athérosclérose des membres inférieurs, une image semblable aux symptômes des fumeurs (syndrome de Raynaud) apparaît. La différence fondamentale est qu'avec l'athérosclérose, il y a un véritable rétrécissement des vaisseaux sanguins et non un spasme comme le syndrome de Raynaud.

Le syndrome de compression tissulaire est une affection très grave qui survient après une forte pression sur le bas de la jambe. Parfois, après un intervalle indolore, une hémorragie interne se produit dans les muscles de la jambe inférieure, ce qui serre les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins. La jambe devient enflée, chaude au toucher et les jambes sont très douloureuses. La complication la plus grave possible avec ce syndrome est une atteinte irréversible des fibres nerveuses et du tissu musculaire. Lorsque cela se produit, il se produit une atrophie musculaire et une défaillance fonctionnelle du pied (pied suspendu). Une personne perd la capacité de plier le pied, ce qui l’empêche de marcher, de nager et de faire du vélo.

L'ostéomyélite est une complication fréquente, en particulier après une fracture ouverte. Généralement, l'ostéomyélite de la jambe se développe chez les personnes ayant une faible immunité et nécessite en règle générale un traitement chirurgical et un traitement médicamenteux.

Les dommages au ménisque sont des blessures très courantes chez les athlètes, en particulier chez les joueurs de football et les coureurs. Le traitement chirurgical le plus efficace.

La douleur des jambes causée par les spasmes musculaires est la plus favorable au traitement et ne nécessite pas de mesures spéciales, à l'exception de l'utilisation possible de pommades avec analgésiques, de massage et de repos.

Médicaments pouvant être utilisés

Tout d'abord, des gels, des onguents et des crèmes anti-inflammatoires devraient être utilisés pour soulager la douleur causée par une douleur dans le tibia, notamment:

  • Diclofenac est vendu sous les noms Ortofen, Voltaren, Diclofen, Diklonak, Diklonat, Dikloran, Diklobene, Rapten, Naklofen, Artrozan et autres.
  • Indometacin est vendu sous les noms de Metindol, Indomin, Indotard, Indobene, Rheumatin, Inteban, etc.
  • L'ibuprofène fait partie des médicaments nurofen, brufen, boline, burana, reumafen et le butadiène fait partie de reopyrin et du pyrabutol.
  • Piroxicam est disponible sous la forme de préparations pour pyrocam, roxicam, pyrox, erazone et lornoxicam est vendu sous le nom de xefokam.
  • Le kétoprofène est vendu sous les noms de kétonal, flexen, arthrosilane, profénide, canavon.
  • Ketorolac est disponible sous forme de médicaments Ketorol, Ketalgin, Dolak, Adolor.

Vous pouvez également associer des anti-inflammatoires et des analgésiques locaux à

sous forme de comprimé des mêmes médicaments:

  • Ibuprofène (MIG)
  • Naproxen (Bonifen)
  • Dexketoprofen (Dexalgin)
  • indométacine
  • diclofénac
  • nimésulide
  • étoricoxib
  • diflunisal
  • acéclofénac
  • étodolac
  • lornoxicam
  • kétoprofène
  • flurbiprofène

Médecins à contacter

Traumatologue
Phlébologue
Angiosurgeon
Oncologue

Partager de nouvelles informations avec des amis et des connaissances dans:

Le pilon est une région anatomique qui couvre l’espace entre le genou et l’articulation du talon. Comme d’autres parties du corps, elle est constituée de plusieurs couches: la peau repose au-dessus, sous-un peu de tissu sous-cutané, au-dessous, des muscles, des os, entre lesquels passent les vaisseaux et les nerfs. La particularité de la douleur dans la région de la jambe inférieure est qu’elles peuvent être causées non seulement par des maladies inflammatoires, néoplasiques ou des troubles circulatoires de l’une quelconque des structures qui la composent. C'est ce domaine qui fera mal en cas d'intoxication grave (par exemple, avec la leptospirose ou la grippe); c'est ici que le sang est le plus difficile à gravir dans les veines contre la gravité, ce qui crée les conditions préalables à la formation de varices.

Voyons pourquoi les jambes des jambes sont douloureuses par rapport à la localisation et à la nature du syndrome douloureux, mais soulignons d’abord brièvement l’anatomie afin que plus tard, le nom soit clair.

Petite anatomie

La peau de la jambe n'a rien qui la distingue de la peau des autres zones. Température, douleur et sensibilité tactile de ses nerfs, partant du bas du dos et passant par la cuisse.

Le tissu sous-cutané de la jambe est assez bien défini. Les veines sous-cutanées, petites et grandes, ainsi qu'un nerf qui se rend à la peau, se trouvent sur la face avant. Seules leurs branches se déplacent vers la surface arrière. Les veines superficielles communiquent avec les profondes, situées entre les couches musculaires, à l'aide de veines perforantes (communicantes) spéciales.

Le fascia se trouve sous la fibre sur la surface frontale - un film recouvrant les muscles, mais ici, il ressemble plus à un tendon dans sa densité. Sur la face postérieure, le fascia n'est pas si dense, mais il est divisé en 2 feuilles qui divisent les muscles en 2 couches - superficielles et profondes. Sous les muscles, il y a 2 os: le tibia - à l'intérieur, le péroné - à l'extérieur.

Muscles du mollet (muscles cruraux). Ils ne couvrent pas toute sa surface avant, laissant une partie «nue» du tibia le long de sa surface extérieure (on peut la trouver facilement). Les muscles de l'arrière de la jambe forment le «deuxième cœur». En marchant, ils poussent le sang des veines dans la circulation systémique contre la gravité et une assez grande quantité de sang peut se déposer dans ces veines. Par conséquent, en cas de perte de sang ou de liquide, les jambes essaient de se soulever. Lorsque la circulation sanguine est surpeuplée, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle, les jambes sont abaissées et même avec des procédures thermiques, elles tentent, en dilatant les veines, de prélever une grande quantité de sang.

Les os. Il y en a deux: le tibial large et large, ainsi que le petit, en forme de canne, péronier. En haut et en bas du tibia, il y a des empreintes où le péroné est inséré. Une telle connexion n’est pas très fiable et les os sont en outre fixés par une membrane en tissu conjonctif dense. Passe à travers cette membrane en y perçant les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Ce qui peut faire mal aux jambes

Sur la jambe peut se développer:

  1. l'inflammation;
  2. un traumatisme;
  3. gonflement;
  4. troubles circulatoires;
  5. dommages aux fibres nerveuses.

Faites immédiatement une réservation pour que le tibia de la jambe gauche ait la même structure que celui de la droite. Par conséquent, dans le matériel suivant, nous allons considérer la douleur en fonction de leur localisation dans la jambe même - à droite et à gauche.

Jambe douloureuse

Le syndrome douloureux de cette localisation est caractéristique pour:

  1. Fracture du tibia causée par un impact, une blessure, un saut d'une hauteur ou une chute. Au début, la douleur peut être localisée localement, à l'endroit où le coup est tombé, mais ensuite toute la jambe est capturée. De plus, les mouvements de la cheville deviennent extrêmement difficiles.
  2. Ostéite déformante caractérisée par la prédominance des processus de destruction osseuse sur sa formation. L'os affecté est déformé, ce qui s'accompagne de douleurs sourdes et douloureuses qui ne passent presque pas et au repos peuvent augmenter.
  3. Les troubles d'approvisionnement en sang dus à l'athérosclérose ou à l'endartérite oblitérante, lorsque les vaisseaux alimentant les tissus de la jambe, se rétrécissent de plus en plus, les privant ainsi de nourriture.
  4. Gangrène gazeuse, quand la jambe a été blessée, et sur l'objet de la plaie, il y avait un sol où il y avait des bactéries Clostridium (cela pourrait être un clou, du verre, etc.). Lire la gangrène des membres inférieurs.
  5. L'une des tumeurs se développant dans la zone crurale, ce qui a provoqué une compression des vaisseaux sanguins ou leur blocage par des cellules tumorales. Ainsi, presser les vaisseaux peuvent être des tumeurs bénignes (ostéome, chondrome, lipome, fibrome) et des tumeurs cancéreuses (on les appellera sarcomes). Seuls les ostéosarcomes, les chondrosarcomes, les leiosarcomes, les mélanomes, les carcinomes épidermoïdes de la peau, les rhabdosarcomes et d'autres peuvent obstruer les vaisseaux sanguins.

Plaie sur le devant de la jambe

Lorsque les tissus de la jambe sont douloureux à l'avant, cela peut être dû aux raisons suivantes.

Un coup sur le devant, une chute du genou lors de la pratique de la planche à roulettes, du roller ou du vélo, qui n’a pas causé de fracture, mais seulement des dommages aux tissus mous, seront accompagnés d’une douleur à la partie inférieure de la jambe.

Il peut également s'agir d'une entorse ou d'une rupture des ligaments survenue lors d'une blessure ou d'un entraînement intensif.

Au tournant de la jambe va faire mal à tous.

La surface avant de la jambe peut être brûlée lors de la cuisson - eau bouillante ou huile bouillante. Un point chaud rouge ou même un blister avec un contenu aqueux apparaîtra à cet endroit.

L'inflammation

Dans la partie antérieure, l'érysipèle peut souvent se produire. C'est une tache rouge ou rose de diamètre pas très petit, ressemblant à une flamme peinte.

L'inflammation peut être causée non seulement par le streptocoque, comme dans le visage. D'autres microbes peuvent également déclencher le processus inflammatoire dans les tissus mous locaux. Ils peuvent y arriver s'ils se blessent avec un matériel infecté, s'ils ont peu de sang et en cas d'ulcères trophiques.

L'inflammation ne doit pas nécessairement être causée par des microbes. Cela peut être un eczéma ou une neurodermatite, causée par diverses raisons, notamment des maladies des organes internes.

Syndrome de tunnel antérieur

C'est le nom d'inflammation et de gonflement des muscles de la zone crurale antérieure, placés dans un cas distinct du fascia, ce qui limite leur expansion.

La douleur est sévère, elle est localisée à l'avant, elle capture le pied, elle augmente lorsque la jambe est pliée.

Maladie d'Osgood-Schlatter

Cette maladie se développe le plus souvent chez les personnes âgées de 10 à 20 ans, qui présentent une croissance active du tissu osseux et qui participent simultanément à des sports tels que le football, la course à pied ou le basket-ball, accompagnées d'une charge accrue sur leurs jambes. L'essence de la maladie: lésions du site osseux (tubérosité) du tibia auquel le tendon est attaché.

La douleur apparaît progressivement, son premier épisode - après une charge physique. Au début, il est faible, puis il devient fort. Elle est intensifiée lorsque la jambe est étendue et si la jambe est au repos, la douleur s'atténue.

Dommages au ménisque du genou

Provient des athlètes. Elle se caractérise par une douleur intense au genou et à la jambe, accompagnée d'une limitation de l'activité motrice du membre et d'une augmentation du volume articulaire.

Syndrome "jambe fendue"

Cette condition se produit chez les athlètes qui travaillent avec une charge importante sur les jambes, ce qui l’a immédiatement donné, sans une bonne préparation.

La douleur est douloureuse, faible ou modérée, survient pendant l'exercice et disparaît au repos.

Ulcères trophiques

Cette apparence de tissu local en train de mourir sur la peau est associée à un diabète sucré, une thrombophlébite, des varices ou une endartérite oblitérante. Il se caractérise non seulement par un défaut de peau, mais également par une douleur pressante et arquée dans cette région.

Sa raison - prononcé une activité physique. Il se manifeste par des douleurs locales dans le muscle enflammé, qui augmente avec ses contractions et certains mouvements. Si la myosite n'est pas traitée, le muscle s'affaiblit et s'atrophie. En savoir plus sur les symptômes et le traitement de la myosite.

Mal au dos de la jambe

La douleur à l'arrière de la jambe est typique de ces maladies et affections:

Si un coup ou une chute tombe sur le dos et ne cause pas de fracture, les tissus mous de la zone endommagée feront mal.

Si vous avez mal par derrière et par le côté (le long de la surface interne), il peut s’agir d’une périostite - inflammation du périoste. Ses raisons: un effort physique prolongé chez des personnes non entraînées, des contusions, des fractures. De telles douleurs se développent souvent dans la jambe inférieure de la jambe droite, qui est habituellement «saccadée» et reçoit une charge importante. Ils apparaissent peu de temps après l'exercice ou l'exercice. Sur le site de la blessure, il peut y avoir un léger gonflement qui, s'il est touché, sera douloureux ou désagréable. La peau n'est pas rouge, pas oedémateuse.

Processus inflammatoires

Les mêmes processus que ceux décrits pour la surface avant peuvent se développer et causer une douleur dans cette localisation.

Syndrome du tunnel arrière profond

Si les muscles plus profonds que le triceps de la jambe inférieure deviennent infectés, perdent leur circulation sanguine normale ou s’étirent, alors, placés dans le fascia et incapables de se dilater, ils commencent à avoir mal.

Douleur - sur la surface postérieure du crural. C'est tranchant, éclatant. Il augmente lorsque vous essayez de redresser la jambe. Si la pathologie n'est pas traitée, un œdème apparaît dans la zone touchée, la peau devient rouge ou devient bleuâtre et la température augmente. Plus tard, la sensibilité est perturbée, les muscles commencent à se détériorer.

Étirement gastro-intestinal du mollet

Si vous ne parvenez pas à sauter ou à courir très vite, un étirement du muscle gastrocnémien peut survenir. Cela se manifeste par une douleur aiguë dans les divisions crurales postérieures au moment de l'étirement. Au bout d'un moment, les tissus gonflent et les douleurs s'intensifient.

Inflammation du tendon d'Achille

Un effort physique intense peut entraîner une inflammation du tendon attaché au calcanéum. Dans ce cas, une douleur douloureuse apparaît dans les parties inférieures du dos de la jambe. Il est amélioré si vous devez plier le pied, par exemple, lorsque vous marchez ou courez.

Myosite des muscles du dos

Le muscle commence à faire mal, et cette douleur augmente avec l'extension du pied, en serrant le muscle, avec le changement de temps.

Rupture du kyste de Baker

Certaines personnes dans le trou à l'arrière de l'articulation du genou peuvent être une capsule de tissu conjonctif contenant un liquide - le kyste de Baker. S'il se rompt et que du liquide pénètre dans les espaces intermusculaires, cela se manifeste par une douleur, une sensibilité et une augmentation de la température locale.

Maux de tibia sur la surface intérieure

Douleur dans la jambe peut être causée par:

  • périostite tibiale;
  • traumatisme à cette région;
  • l'érysipèle s'est développé dans cette région;
  • le syndrome de "jambe fendue";
  • formations tumorales localisées dans cette zone;
  • neuropathie sous-cutanée.

Le tibia fait mal à l'extérieur

La douleur dans la face externe se produit lorsque:

  • blessure;
  • l'inflammation;
  • des brûlures;
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale;
  • hernie intervertébrale lombaire;
  • si le carcinome épidermoïde de la peau est situé dans cette zone.

Os douloureux de la jambe

Lorsque la douleur est notée dans les os du tibia de la jambe, on peut parler de:

  • périostite. Le syndrome douloureux est causé par une forte sollicitation des jambes, particulièrement constatée chez les soldats du premier mois de service ou ceux qui ont décidé de «pomper» rapidement leurs jambes. Au-dessus du périoste enflammé, il y a un léger gonflement de la peau de couleur inchangée, l'os dans cet endroit est douloureux. Sur la radiographie pendant les 20 premiers jours, rien n’est visible;
  • La maladie d'Osgood-Schlatter;
  • ostéite déformante. Ce processus est caractérisé par la perturbation des processus normaux se produisant dans les os de la jambe. Au lieu que le processus de renouvellement osseux (sa destruction et sa création) se déroule de manière progressive et équilibrée, la destruction commence à prévaloir. Les os essaient de récupérer, mais comme cela se produit plus lentement, ils ont tendance à se casser.
  • ostéomyélite - inflammation de la moelle osseuse située dans le tibia. La douleur est vive, sévère, accompagnée de fièvre, de somnolence, de faiblesse et parfois de nausée. En savoir plus sur les symptômes de l'ostéomyélite.

Douleur musculaire

Si la douleur est dans les muscles de la jambe, cela peut être:

  1. myosite;
  2. "pli" musculaire, résultant d'une surcharge du tissu musculaire pendant l'exercice ou le travail. La douleur peut être assez grave. il passe après une courte période d'inactivité;
  3. les varices, lorsque les veines dilatées sont visibles sur le dos de la jambe;
  4. la leptospirose. Cette maladie survient souvent chez les chasseurs et les pêcheurs, caractérisée par un cours sévère avec des dommages au foie et aux reins. Les deux jambes font mal, il s'accompagne également de faiblesse, de fièvre. Après un certain temps, une personne peut remarquer le désir de sa propre peau, puis: une diminution de la quantité d'urine;
  5. une douleur dans le muscle de la jambe peut être observée après les crampes qui se produisent sur le fond de la déshydratation, pendant la grossesse, alors que dans l'eau froide;
  6. trouble d'innervation résultant d'une ostéochondrose ou d'une hernie intervertébrale, localisé dans la colonne lombaire;
  7. syndrome de tunnel - antérieur, postérieur ou latéral.

Douleurs de la peau

La douleur dans la peau de la jambe est marquée par:

  • Tissu de traumatisme (ecchymose, compression, écrasement). Dans ce cas, il y aura une ecchymose ou une ecchymose sur la peau; aussi une personne doit se rappeler le fait de blessure.
  • Brûlure: solaire, chimique ou physique. La peau est rougie, enflée, il peut y avoir des cloques. Une personne peut indiquer le fait de la brûlure.
  • Inflammation (par exemple, érysipèle ou herpès). Une telle inflammation est un phénomène notable. Ainsi, le processus érysipèle ressemble à une tache rose vif sur la peau, chaude au toucher, avec des bordures claires et flammes. Le zona est un groupe de vésicules situées le long du tronc nerveux, la peau sous laquelle fait mal.
  • La cellulite, c'est-à-dire la fusion du tissu sous-cutané causée par une bactérie pyogène. Il survient après une blessure pénétrante ou sur le fond d'un ulcère trophique, lorsque des staphylocoques, des streptocoques, Pseudomonas aeruginosa et d'autres bactéries tombent sous la peau.

Diagnostic approximatif par la nature de la douleur

La jambe inférieure fait très mal quand:

  • La maladie d'Osgood-Schlatter;
  • phlegmon;
  • gangrène gazeuse associée à une pénétration dans la plaie au pied de la terre, poussière (seule ou avec un objet blessant) contenant des bactéries Clostridia - anaérobies;
  • tumeurs se développant à partir des os de cette zone anatomique. La douleur est vive, lancinante, aggravée par l'effort physique;
  • syndromes tunnel.

Les douleurs aiguës sont caractéristiques de l'ostéomyélite - une inflammation purulente des os, qui contient la moelle osseuse rouge. La douleur est arquée, constante, épuisante. Elle s'accompagne d'une détérioration de l'état (faiblesse, somnolence, perte d'appétit) et d'une augmentation de la température. Il devient douloureux de marcher et, lorsque l'on tape sur l'os affecté, le syndrome douloureux augmente.

Si la douleur persiste, on peut en parler:

  1. tendinite (inflammation des tendons de la jambe). Il se développe souvent avec des blessures au tendon, un effort physique fréquent ou intense, quand il y a une déchirure au site d'attachement à l'os. La douleur est localisée dans la région de la déchirure, la peau à cet endroit gonfle, elle peut rougir légèrement, montre une sensibilité accrue au toucher et à la douleur;
  2. hernie discale;
  3. ostéite déformante.

Quels symptômes supplémentaires peuvent indiquer

La douleur lors de la course dans les jambes est un symptôme, parlant d'une violation de l'apport sanguin aux tissus. Ceci est caractéristique de deux maladies: l'oblitération (c'est-à-dire le rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins), l'athérosclérose et l'endartérite oblitérante. Dans les premiers stades de la maladie, toute la jambe ne sera malade que si elle marche longtemps ou fait un effort physique considérable. Lorsque la douleur dans la partie inférieure des jambes survient pendant la marche, voire même au repos, cela signifie que la maladie est allée loin et que, sans prendre les mesures appropriées, la mort des tissus (gangrène) peut survenir.

Un symptôme similaire peut également être observé dans les tumeurs lorsque le tissu nouvellement formé a pincé les vaisseaux qui nourrissent tous les autres tissus. Il n'est pas nécessaire que ce soit une tumeur maligne. Un lipome ou un chondrome peut très bien causer ce tableau clinique.

En outre, la douleur lors de la marche se produira lorsque:

  1. entorses musculaires. Cela se produit un peu après des blessures, des accidents ou des mouvements inconfortables;
  2. fractures osseuses ou microfissures. Cette affection est également provoquée par un traumatisme, contrairement aux maladies artérielles qui apparaissent "à partir de zéro";
  3. varices maladie de la jambe.

Si la jambe est gonflée, cela peut être:

  • Périostite Dans ce cas, le gonflement est faible, mais le toucher est douloureux. La couleur de la peau n'est pas modifiée. La douleur survient 2 à 3 jours après un entraînement épuisant, une ecchymose ou une fracture.
  • Ostéomyélite. Il se caractérise par de la fièvre, des rougeurs et un gonflement dans la région, des douleurs lors de la marche.
  • Phlegmon La température augmente, l'appétit diminue, peut être malade. L'enflure et la tendresse dans la zone crurale s'étendent sur une grande surface.
  • Gangrène gazeuse. Il y a toujours une blessure dans laquelle des bactéries qui ne transportent pas d'oxygène sont introduites sous la peau.
  • Gonflement et décoloration des jambes au bleuâtre, suggère une grosse veine se chevauchant avec un thrombus. Cela nécessite une intervention chirurgicale urgente.
  • Un léger gonflement sans décoloration de la peau peut indiquer le développement d'une insuffisance veineuse avec varices.
  • Syndrome de tunnel.

Si votre jambe a mal chez un enfant

La douleur dans la jambe d'un enfant peut survenir à la suite de ce qui précède:

  1. fracture, contusion ou compression prolongée des tissus de la région crurale;
  2. crampes musculaires en présence d'eau froide ou de diarrhée, de déshydratation et de privation de calcium ou de magnésium dans le corps, ou d'autres affections accompagnées d'une diminution de la concentration sanguine de calcium / magnésium;
  3. l'ostéomyélite;
  4. périostite;
  5. La maladie de Schlatter;
  6. gangrène gazeuse.

Les tumeurs chez l'enfant se développent extrêmement rarement, mais à l'exclusion des raisons ci-dessus, il est nécessaire d'examiner pour les pathologies cancéreuses, y compris.

Actions pour douleur crurale

Que faire avec un tel symptôme avant de consulter un médecin dépend de la cause de la maladie:

  1. S'il y a eu une blessure ou un entraînement intense la veille, vous pouvez boire le médicament anesthésique: Nimid, Ibuprofen ou Dexalgin. Les membres doivent être au repos, les muscles doivent être bandés avec un bandage élastique. Pour réduire le syndrome douloureux, il est possible d'appliquer de la glace enveloppée dans une couche sèche sur la plaie pendant 15 à 20 minutes 3 à 4 fois par jour. Violation du mouvement de la jambe, augmentation de l'œdème après une blessure - une raison de se tourner vers un traumatologue.
  2. Si la douleur est apparue spontanément, malgré le fait qu’une personne n’ait pas de maladie variqueuse, c’est aussi une raison de consulter un traumatologue.
  3. Le syndrome de la douleur, la fièvre et la détérioration de l'état général indiquent la nécessité de consulter un traumatologue (si les os vous font mal) ou un spécialiste des maladies infectieuses (lorsque les muscles vous font mal). Il est nécessaire d'appeler une ambulance et de vous rendre dans un hôpital infectieux ou dans tout autre hôpital si, en plus du syndrome de la douleur krural, l'un des symptômes suivants se manifeste:
    • diminution de la quantité d'urine;
    • jaunissement de la peau;
    • forte fièvre, en particulier lorsqu'elle est peu réduite lors de la prise d'antipyrétiques;
    • sensation de "manque d'air";
    • essoufflement;
    • douleur dans l'hypochondre droit.
  4. Lorsque vous remarquez qu'il est devenu pénible de marcher, mais uniquement au bas de la jambe, et non au dos, vous ressentez un risque de dopplerographie (scintigraphie triplex ou duplex) des artères des membres inférieurs, puis de rendre visite au chirurgien vasculaire.
  5. Lorsque le veau est inquiet à cause de crampes musculaires fréquentes, faites un don de sang pour le calcium et le magnésium, consultez votre médecin de famille, votre médecin de famille ou votre pédiatre.
  6. L'œdème, la douleur arquée, le déchirement des tissus à l'endroit où il y a eu un traumatisme à plusieurs reprises, évoquent le développement possible d'une gangrène gazeuse menaçant le pronostic vital. Il est traité uniquement dans un hôpital chirurgical par opération et lavage constant de la plaie avec du peroxyde d'hydrogène, du permanganate de potassium et d'autres solutions qui apportent de l'oxygène aux tissus, ce qui est préjudiciable aux clostridia.

Des récepteurs sensibles à la douleur se trouvent dans la plupart des tissus de la jambe. La douleur dans la jambe est causée par la défaite de sa part. Dans la plupart des manifestations, la douleur à la cheville à l'avant est provoquée par des troubles faciles à traiter.

Causes de la douleur

Causes de douleur dans les jambes, en marchant - fatigue, exercice intense. Le problème est résolu exclusivement par un médecin.

Les dommages, les processus pathologiques qui provoquent des douleurs dans les jambes, conditionnellement sur le lieu de la localisation sont divisés en groupes:

  • pathologie musculaire;
  • dommages aux ligaments et aux tendons;
  • dommages aux os et aux débris;
  • processus pathologiques des terminaisons nerveuses et des vaisseaux sanguins;

Les causes des douleurs dans le bas des jambes incluent: la période de gestation, la prise de médicaments contenant des hormones, une altération de l'équilibre eau-sel dans le corps, une radiculite de la région lombaire, des processus inflammatoires dans les tissus adipeux, la rupture d'un kyste situé dans la zone poplitée.

Pathologie des muscles de la jambe

Causes de la douleur dans les jambes lors de la marche - un certain nombre de maladies du tissu musculaire:

  • myosite, se manifestant par une douleur externe, aggravée par une pression sur la zone touchée, autres effets. La maladie provoque un engourdissement et une raideur de mouvement. Avec le développement de la maladie, en l'absence de traitement approprié, un processus atrophique commence dans les muscles;
  • le stress physique est inhérent aux athlètes. Le risque de lésion musculaire est accru si vous utilisez une chaussure de course qui ne protège pas le pied contre la rotation du pied vers l'intérieur lors du déplacement sur des surfaces inclinées. La gêne se manifeste à l'avant, à l'extérieur, à l'intérieur. La localisation de la douleur dépend du groupe ou de la partie des muscles soumis au stress.
  • spasmes, douleurs aiguës du côté droit ou gauche de la jambe, surmenage, problèmes de fonctionnement du système métabolique du corps, mauvaise circulation sanguine. Shin douleur aiguë. Les problèmes de santé graves sont signalés par le début des crises la nuit;
  • Les étirements et les déchirures se produisent lors de sports intenses, tout en portant des chaussures inconfortables. Les symptômes qui blessent les muscles des jambes et le membre très gonflé apparaissent pendant le premier jour;

Dommages aux ligaments et aux tendons

Les douleurs sévères à l'avant des muscles des jambes, dues aux lésions des ligaments et des tendons, ont des degrés de gravité et de localisation différents. Causes dans les processus initiaux qui ont provoqué l’apparence de la destruction. Les dommages peuvent résulter de:

  • inflammation du ligament patellaire. Une douleur douloureuse se forme devant la partie inférieure du muscle. Un autre symptôme est que la jambe est gonflée dans la région située sous la rotule;
  • la rupture du ligament dans la rotule conduit à un manque total de contrôle de la fonction motrice dans l'articulation du genou. La victime n'est pas capable de se tenir sur sa jambe, pliez-la. Au moment de la blessure, un choc se fait entendre, les sensations sont similaires à un coup porté à l'avant du genou avec un bâton. Après un demi-mois, le processus d'atrophie musculaire commence. Les dommages sont causés par un atterrissage infructueux après un saut ou par un obstacle lors de l’ascension d’une échelle;
  • dommages au tendon d'Achille des jambes. Les blessures sont courantes. La douleur est aiguë, localisée entre le pied et les mollets. Les blessures sont causées par une forte charge lors du départ des athlètes, sans réchauffement préalable du muscle gastrocnémien et du tendon d'Achille;

Dommages aux os et aux arbres

Fréquents dommages à l'intégrité de l'os, servent de chute, charge systématique. Un certain nombre de maladies causent des dommages à l'os de la jambe:

  • l'ostéomyélite, processus purulent de nature nécrotique, recouvre les muscles et le cerveau à l'intérieur de l'os. Les microbes purulents qui pénètrent dans le corps à la suite de lésions des tissus ou de fractures ouvertes constituent la base de l’occurrence;
  • Maladie Osgood-Shlyattera, enflammé le tibia entre les tendons. Une cause fréquente de douleur au genou et devant les adolescents. Causes - croissance intensive des os et des muscles de la cheville à cet âge;
  • l'arthrite, provoque des douleurs internes dans les muscles de la jambe et à l'avant du bas de la jambe;
  • pathologie osseuse de nature dystrophique, appelée ostéoarthrose. La douleur est permanente.

Processus pathologiques des terminaisons nerveuses et des vaisseaux sanguins

Souvent, un malaise survient lorsque des caillots sanguins se forment dans les vaisseaux sanguins et que l'apport sanguin aux jambes est insuffisant. En plus de la douleur interne de l'os et du muscle, les symptômes sont les suivants:

  • les jambes deviennent blanc pâle et froides au toucher;
  • sur le membre blessé, le pouls est extrêmement faiblement palpable, pas du tout ressenti;
  • une faiblesse musculaire chronique apparaît;
  • il est difficile pour le patient de garder son équilibre sur une surface plane;
  • les jambes deviennent engourdies;
  • ulcères mal cicatrisants, provoquant des douleurs au bas des jambes.

Souvent, les causes de la douleur dans la partie inférieure des jambes résultent de varices.

Causes hormonales des problèmes

Souvent, la douleur dans le bas des jambes survient pendant la grossesse, les médicaments hormonaux. Causes d'inconfort lors de changements hormonaux dus au manque de sel dans le corps. La douleur pendant la grossesse est due à un gonflement des jambes.

La radiculite des reins affecte les muscles sciatiques. Des douleurs dans la région lombaire interne, entre le sacrum, se produisent à la surface des jambes. Souvent, les sensations d'inconfort sont complétées par la sensation de chair de chair qui rampe sur la peau.

Panniculite

En tant que processus inflammatoire localisé au niveau de la peau, il est possible de provoquer la formation de globules douloureux dans la couche adipeuse atteignant 50 mm. La peau devient enflée et devient rouge vif. Les formations durent jusqu'à plusieurs années, éclatent, laissent de petites dépressions à la surface, la peau est recouverte de taches sombres.

L'apparition d'une pathologie s'accompagne d'effets douloureux, de nausées, de vomissements, d'un manque d'appétit et d'une augmentation de la température corporelle du patient.

Traitement de la douleur dans la jambe

Afin de comprendre quoi faire, comment traiter les sensations qui se manifestent, qui causent une gêne, il est important d'arrêter de bouger, d'appliquer du froid, de soulager la douleur et l'inflammation. Vous devez appliquer de la glace à travers un tissu intermédiaire, en évitant le processus inflammatoire des tissus trop refroidis. Ne pas appliquer à froid sur les plaies ouvertes. Après cela, vous devriez demander une aide médicale.

Ce qu’il faut faire, quels moyens traiter, le médecin décide, en fonction des résultats des analyses de sang, des urines et des rayons X. Il est important d'éliminer la cause de la maladie afin d'éviter d'éventuelles conséquences négatives.

Parfois, pour le diagnostic, le choix d’une méthode de traitement, des études supplémentaires sont nécessaires: échographie et Doppler. Lorsque la grossesse nécessite une méthode avancée de diagnostic de la maladie.

Traiter la douleur à la jambe de manière conservatrice ou chirurgicale.

Traitement conservateur

Le procédé comprend l’utilisation d’anesthésiques, de moyens d’éliminer le processus inflammatoire, de méthodes de médecine traditionnelle. Les antibiotiques, les agents non stéroïdiens et les hormones ont, si nécessaire, un impact sur les causes de la douleur.

Pendant la grossesse, la plupart des médicaments et des interventions sont contre-indiqués, ils sont utilisés en cas d’urgence, sous la surveillance d’un médecin.

Événements chirurgicaux

La chirurgie est une méthode utilisée lorsque cela est absolument nécessaire, lorsque les agents thérapeutiques n'améliorent pas l'état du patient, dans les cas d'urgence, lorsqu'un os est broyé ou une fracture ouverte.

L'événement pour la prévention des blessures de la jambe inférieure - porter des chaussures confortables, réchauffer les articulations avant les charges assumées.