Qu'est-ce que le mal de dos pulsatile signifie?

La douleur au bas du dos est aiguë et chronique, et chaque type de douleur a ses propres symptômes. Aiguë - se produit par intermittence plusieurs ou une fois. Considérant que chronique est considérée comme des sensations douloureuses qui durent plus de trois mois.

Le médecin est un neurologue, la polyclinique de la ville d’Orenbourg. Éducation: Académie de médecine d’État d’Orenbourg, Orenburg.

La pulsation dans le dos peut être causée par diverses maladies, notamment:

  • maladies de la structure musculo-squelettique de la colonne lombaire;
  • problèmes de terminaisons nerveuses;
  • maladies des organes internes.

Maladies de la structure musculo-squelettique

Spondylose Spinale

Description

La spondylose rachidienne est une maladie chronique caractérisée par une déformation du périoste des vertèbres et du ligament longitudinal antérieur de la colonne vertébrale.

Irina Martynova. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire en clinique et neurologue à l'hôpital polyclinique de Moscou. Posez une question >>

Les symptômes

Cette maladie est caractérisée par une douleur localisée sur le site de la blessure, des douleurs dans les muscles du dos dues à la mobilité limitée de la partie endommagée de la colonne vertébrale.

Raisons

  • Charge excessive sur la colonne vertébrale;
  • Faible mobilité;
  • Troubles circulatoires.

Diagnostic et traitement

Ces symptômes sont la raison de la visite chez le neurologue. Pour le diagnostic, la radiographie, le scanner ou l'IRM sont prescrits.

Pour le traitement, les AINS sont prescrits médicaments, massage, gymnastique corrective, dans les cas extrêmes, une intervention chirurgicale est effectuée.

Ostéochondrose

Description

Cette maladie affecte les disques vertébraux et les ligaments intervertébraux, conduit à leur dégénérescence et à l'apparition de processus inflammatoires, dans le cas le plus grave à l'accrétion des vertèbres.

La douleur est localisée dans la région du sacrum, peut se propager aux jambes. Les muscles du bas du dos sont douloureux, comme si les jambes étaient surchargées de travail, gelées et engourdies.

À un stade avancé de la maladie, problèmes de miction et de puissance chez les hommes et troubles menstruels chez les femmes.

Raisons

  1. Blessures;
  2. Posture incorrecte;
  3. Mode de vie sédentaire;
  4. Lourdes charges;

Diagnostic et traitement

Le neuropathologiste ou le vertébrologue est engagé dans le traitement et le diagnostic de cette maladie. Pour les diagnostics sont utilisés:

  • Radiographie de la colonne vertébrale;
  • Scanner;
  • IRM
  • Doplérographie;
  • Myélographie.

Sur la base des données obtenues, le médecin différencie l'ostéochondrose des maladies similaires.

Selon la gravité de la maladie, un traitement conservateur ou une intervention chirurgicale est prescrit. Le traitement est effectué avec des relaxants musculaires, des anti-inflammatoires et des analgésiques, ainsi que des médicaments qui favorisent les processus de restauration. Les procédures physiothérapeutiques, les massages et les exercices thérapeutiques sont prescrits en même temps que les préparations.

Étirement des muscles et des ligaments du dos

Description

Dans le cas de blessures légères, une petite déchirure des fibres musculaires se produit, avec des blessures graves, des lésions plus graves des fibres musculaires, des lésions partielles ou complètes des tendons sont observées.

Les symptômes

Localisation de la douleur exactement sur le site de la blessure. Une douleur lancinante ou aiguë se produit et augmente avec le mouvement et s’efface au repos, sa nature peut dépendre du degré de dommage.

Un œdème ou une inflammation peuvent survenir dans la zone touchée.

Raisons

  • Mouvements tranchants;
  • Levage de poids;
  • Coup;
  • Système musculaire faible.

Diagnostic et traitement

Le thérapeute peut également prescrire un traitement pour l’étirement du dos, en fonction de la gravité des symptômes, mais seul un neurologue peut établir un diagnostic précis. Une inspection permet de diagnostiquer les douleurs les plus faibles. Des douleurs plus fortes sont également prescrites. Des tests complexes et des tests de laboratoire sont prescrits.

Pour le traitement prescrit des pommades ou des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques, massage thérapeutique.

Blessures à la colonne vertébrale

Description

Les blessures à la colonne vertébrale entraînent des dommages aux os, à la colonne vertébrale ou à la moelle épinière. Un cas grave est une fracture de la colonne vertébrale pouvant entraîner une paralysie.

Les symptômes

Si le système nerveux central n'est pas affecté, la douleur est localisée sur le site de la blessure.

Si la moelle épinière est endommagée, il y a un engourdissement de la zone et des extrémités endommagées, une altération du système locomoteur, une paralysie spastique.

Raisons

  • Accident de voiture;
  • La chute;
  • Mouvement de rotation vif;
  • Coup;
  • Grandes charges.

Diagnostic et traitement

Ces problèmes, selon les symptômes, sont traités par un traumatologue ou un neurologue. Après avoir interrogé le patient, une radiographie locale, un scanner ou une IRM sont généralement prescrits pour détecter les dommages. Pour les lésions de la colonne vertébrale sans dommage pour le système nerveux central, un repos strict au lit est prescrit avec une fixation supplémentaire, avec possibilité de lésion de la colonne vertébrale. Pour les blessures complexes, une opération est effectuée. En cas de blessure mineure, ou après une stabilisation avec une sévère, une thérapie de rééducation est prescrite, y compris le massage, la physiothérapie et la gymnastique.

En cas de suspicion d'atteinte à la colonne vertébrale, les premiers secours doivent être immobilisés avant l'arrivée des spécialistes.

Hernie intervertébrale

Description

Cette maladie se caractérise par un déplacement du disque intervertébral. Plus souvent, tout se manifeste dans la région lombaire - la partie la plus chargée du dos. Conduit à une mauvaise posture, des problèmes de miction et de défécation.

Les symptômes

Dépend de la gravité de la maladie. Au début, il y a des douleurs temporaires dans la région lombaire, aggravées par le mouvement. Lorsque la maladie s'intensifie, la douleur devient vive et commence à se propager à la partie inférieure du système locomoteur. Un engourdissement des jambes, des douleurs musculaires dues à une surcharge musculaire en raison d'une mobilité limitée sont également possibles.

Problèmes avec le système excréteur.

Raisons

Diagnostic et traitement

Le traitement et le diagnostic de ces symptômes sont effectués par un neurologue. Il effectue un test neurologique, prescrit une radiographie, un scanner, une IRM et un électromyogramme. Selon la gravité de la maladie, un traitement thérapeutique ou chirurgical est prescrit. Pour la première option est attribuée aux analgésiques, thérapie d'exercice, massage thérapeutique, mode doux.

L'intervention chirurgicale est pratiquée en dernier recours, une intervention microchirurgicale, une endoscopie ou un retrait au laser sont prescrits.

Pincer le nerf

Description

Cette maladie survient lorsque les racines nerveuses sont comprimées en raison du rétrécissement de la distance intervertébrale ou du déplacement des disques intervertébraux.

Les symptômes

La douleur n'a pas de localisation claire et peut couvrir tout le dos, et peut être à la fois chronique et périodique. Se manifeste habituellement par une douleur brûlante inattendue. Il y a une augmentation des mouvements brusques.

Des symptômes supplémentaires peuvent également être présents sous la forme d'un gonflement ou d'une rougeur, de maux de tête, d'une transpiration accrue, d'un engourdissement des extrémités et de problèmes de coordination.

Raisons

  • Un traumatisme;
  • Ostéochondrose;
  • Charges excessives;
  • Mauvaise posture;
  • Hernie intervertébrale;
  • Une infection;
  • Les tumeurs.

Diagnostic et traitement

Pour la prescription correcte du traitement, un neurologue requiert des résultats de radiographie, IRM, scanner ou myélographie. Le médecin détermine la source et la cause de la douleur et prescrit un traitement. Analgésiques habituellement prescrits, complexes de vitamines, onguents relaxants.

Si le pincement est dû à une ostéochondrose ou à un déplacement du disque intervertébral, un traitement approprié est prescrit.

Myosite

Description

La myosite du dos est une maladie des muscles, caractérisée par une inflammation, une altération de la fonctionnalité et une circulation sanguine. Il y a le cours aigu et chronique de la maladie. Les travailleurs les plus sensibles à la myosite chronique sont les sportifs.

Les symptômes

La douleur est localisée dans la zone touchée du dos, avec une palpation accrue. Avec la myosite purulente, la nature de la douleur devient intense et palpitante, un œdème apparaît et la température augmente. Dans le cours chronique de la maladie, le malaise vous dérange après une position longue et inconfortable pendant que vous dormez ou travaillez. La myosite infectieuse se produit pendant ou après une maladie respiratoire et la douleur est accompagnée de fièvre. La myosite parasitaire est caractérisée par un gonflement et une périodicité de la douleur associés au cycle vital du parasite.

La myosite ossifiante se développe sur le fond d'une blessure et est localisée dans un endroit endommagé.

Raisons

  • Tension musculaire;
  • Troubles circulatoires;
  • Blessures;
  • Courant d'air, hypothermie;
  • Les parasites;
  • Maladies infectieuses.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic est réalisé par un rhumatologue, il examine le patient, lui prescrit des tests sanguins, une IRM, une électromyographie, une biopsie musculaire. Le traitement dépend de la cause de la maladie, mais pour tout type de repos au lit et d'analgésique prescrit. Des médicaments antiparasitaires, antibactériens et anti-inflammatoires peuvent être utilisés.

La physiothérapie, la thérapie par l'exercice et les massages sont également efficaces.

Gastrite et ulcères

Description

La gastrite est causée par une bactérie qui détruit les parois de l'estomac et des intestins, ce qui entraîne des processus inflammatoires. La forme chronique de la maladie conduit à la formation d'un ulcère. Cependant, sans traitement approprié, la maladie peut entraîner une péritonite et la mort.

Les symptômes

Avec la gastrite et les ulcères, la douleur peut être donnée dans le dos, mais la localisation principale est dans l'estomac. Les principaux symptômes sont les suivants: nausées, brûlures d'estomac, flatulences, éructations, parfois vomissements avec des éléments sanguins, troubles intestinaux.

Raisons

  • Empoisonnement;
  • Utilisation excessive d'antibiotiques, d'analgésiques et d'anti-inflammatoires;
  • Trouble de l'alimentation;
  • Maladie rénale.

Diagnostic et traitement

Gastro-entérologue traite les maladies de l'estomac. En plus des tests généraux, il peut prescrire une gastroscopie, une biopsie, une radiographie, un test respiratoire.

Pour un traitement efficace, un traitement complet comprenant des médicaments pour réduire l’acidité, des antibiotiques, des antagonistes de l’histamine et un régime strict est également prescrit.

Pancréatite et Pancréatonécrose

Description

Pancréatite - L'inflammation du pancréas, une forme grave de la maladie, est la nécrose pancréatique, dans laquelle le risque d'évolution défavorable est élevé. La pancréatite se développe en raison de problèmes avec le canal pancréatique. En conséquence, les enzymes produites en mangeant restent dans le pancréas et le détruisent. Les restes des cellules détruites et conduisent à une inflammation.

Les symptômes

Une douleur sourde ou coupante intense est localisée dans la région sous les côtes et peut s'étendre à la région lombaire. Se manifeste souvent après avoir pris de la malbouffe et de l'alcool, lorsque la production d'enzymes augmente. Avec une attaque aiguë observée hoquets, nausées, brûlures d'estomac, flatulences, troubles intestinaux.

La pancréatite aiguë pouvant entraîner une nécrose pancréatique, des soins médicaux urgents sont nécessaires.

Raisons

  • Consommation excessive d'alcool;
  • Trop manger;
  • Empoisonnement;
  • Blessures et opérations des organes digestifs;
  • Maladies gastro-intestinales;
  • Une infection;
  • Le diabète sucré;
  • Allergie

Diagnostic et traitement

Selon la gravité de la maladie, le traitement est effectué par un gastro-entérologue ou un chirurgien. Pour le diagnostic, le sang, l'urine et les matières fécales, une échographie, une radiographie, une endoscopie, un endogramme ou un scanner sont effectués. Le traitement est effectué avec des médicaments antispasmodiques, antifermentaux, réduisant l'acidité, des enzymes pancréatiques, et un régime strict est prescrit.

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Hépatite, cholécystite

Description

L'hépatite est une inflammation du foie, tandis que la cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire. La cause de l'inflammation est le plus souvent une infection virale. L'hépatite entraîne souvent une augmentation du foie, il existe également un risque de cirrhose et de cancer du foie.

Les symptômes

Le symptôme le plus connu est le jaunissement de la peau, mais il n’est pas toujours observé. La douleur est localisée dans l'hypochondre droit, peut se propager à l'épaule ou à l'omoplate.

En outre, il y a une augmentation de la température, des nausées, des vomissements, un goût amer dans la bouche, des flatulences, des troubles intestinaux.

Raisons

  • Infections virales;
  • Les bactéries;
  • Parasites intestinaux.

Diagnostic et traitement

Le gastro-entérologue examine le patient, lui prescrit des tests sanguins, de l'urine et des selles, une échographie de l'abdomen, une intubation duodénale et parfois une biopsie du foie. Sur la base des résultats d'études, un traitement symptomatique, des médicaments antiviraux, des immunomodulateurs et un régime strict sont prescrits.

Dans certains cas, nécessite une vaccination supplémentaire.

Maladies du système urinaire, pyélonéphrite

Description

Les maladies du système urinaire comprennent ce que l'on appelle des calculs ou des dépôts dans la vessie, une inflammation des voies urinaires, de la vessie et des reins. L'inflammation des reins s'appelle pyélonéphrite. Ces maladies sont souvent observées ensemble et ont des symptômes et des causes similaires.

Les symptômes

La douleur est localisée dans la région lombaire, à l'emplacement des reins ou au-dessus du pubis. Il peut également irradier le bas de l'abdomen ou la zone de l'entrejambe.

Trouble observé de l'urine, problèmes de miction, fièvre, fièvre.

Raisons

  • Blessures;
  • L'hérédité;
  • Le béribéri;
  • Congestion urinaire;
  • L'hypothermie;
  • Maladies des organes génitaux.

Diagnostic et traitement

Le traitement est effectué sous la surveillance d'un urologue. Utilisé pour le diagnostic de l'urine, du sang, des rayons X, des études de radio-isotopes, du scanner, des ultrasons et de la biopsie rénale. Principalement, l'urine, sa composition, sa quantité et son état sont examinés. Selon le type de maladie et la cause de l'infection, des antibiotiques sont prescrits, des médicaments symptomatiques pour soulager la douleur et soulager la température.

Le patient est attribué au repos au lit, au régime alimentaire, à la restriction de l'activité physique et à la miction régulière.

Quand ai-je besoin de soins médicaux immédiats?

Pour tous les symptômes ci-dessus, vous devriez consulter un médecin pour obtenir de l'aide professionnelle. Traiter à la maison ne peut qu'étirer faiblement les stades initiaux des maladies chroniques. Dans tous les cas, les maladies identifiées au stade initial sont plus faciles à traiter. Des soins médicaux urgents sont nécessaires en cas d'attaque de maux de dos graves, quelle que soit la blessure à la colonne vertébrale, en particulier lorsque de nouveaux symptômes apparaissent. Si la douleur lombaire est associée à une douleur abdominale aiguë, vous devez immédiatement appeler une ambulance. Il peut s'agir de symptômes de pancréatite ou d'une aggravation des ulcères.

Dans ce cas, chaque minute peut coûter la vie.

Premiers secours

La règle principale pour la douleur dans le bas du dos - pour assurer la paix du patient. Si la moelle épinière est endommagée ou si l'on soupçonne un tel traumatisme, la victime ne peut pas être déplacée, elle peut endommager la colonne vertébrale ou la moelle épinière et avoir des conséquences graves, notamment une paralysie. Le patient ne peut être posé que sur une surface plane et dure. S'il est capable d'avaler, il peut administrer un anesthésique pour le groupe des AINS (Ketanov, Ketorol) ou une action antispasmodique (Spazmalgon, Spazgan). Si la douleur n'est ni grave ni fréquente, vous pouvez utiliser une pommade anesthésique à base de diclofénac. Dans ce cas, la thérapie par l'exercice et le massage thérapeutique, la physiothérapie seront également utiles. Ces traitements doivent être discutés avec votre médecin. Dès les premiers signes de maladies chroniques, il vaut la peine de prendre des mesures préventives: faites de la gymnastique pour renforcer les muscles de votre dos, essayez de suivre un régime alimentaire sain, adoptez une routine quotidienne appropriée, faites attention lorsque vous soulevez des poids et protégez votre dos de l'hypothermie et des courants d'air.

Le mal de dos peut être un signe de diverses maladies du dos ou même des organes internes.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Ils surviennent le plus souvent chez des personnes sédentaires et ayant un type de travail sédentaire, ou chez des travailleurs dont la colonne vertébrale est plus lourde. Pour la prévention de la plupart de ces maladies doivent mener une vie active, n'oubliez pas une alimentation saine. Si les symptômes apparaissent, même s'ils ne sont pas trop perturbés, ils doivent être examinés. Il vaut mieux prévenir la maladie que la traiter.

Douleur lombaire à droite

Résumé: La cause la plus fréquente de douleur dans le bas du dos est la présence d'une saillie ou d'une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Dans ce cas, la douleur peut être transmise de la jambe droite aux orteils du pied. Le seul examen informatif dans ce cas est un IRM.

Dans certains cas, le patient a mal au dos uniquement ou principalement du côté droit. Comprendre les causes possibles de la douleur au bas du dos, ainsi que ses caractéristiques typiques, peut aider à poser un diagnostic précis et, par conséquent, à prescrire le traitement le plus efficace.

Les principales causes de douleur au bas du dos

La douleur au bas du dos est généralement causée par les raisons suivantes:

  • dommages aux muscles, ligaments et / ou tendons entourant et soutenant la colonne vertébrale (en un mot - tissus mous);
  • des problèmes de structures vertébrales, tels que la colonne vertébrale arquée ou les disques intervertébraux;
  • affections ou maladies affectant les organes internes du milieu du dos, des zones abdominale et pelvienne.

Il est recommandé de consulter un médecin si la douleur au dos à droite ne disparaît pas ou s’aggrave quelques jours après son apparition, si la douleur apparaît soudainement et sévèrement, ainsi que si elle est accompagnée de symptômes alarmants.

Dans la plupart des cas, les maux de dos résultent de lésions mineures des muscles et / ou des ligaments de la taille et notre corps dispose généralement de suffisamment de ressources pour faire face à ce type de dommages. Si la douleur ne disparaît pas dans les trois jours, consultez un médecin.

La douleur au bas du dos est généralement causée par des dommages ou des blessures aux structures vertébrales, telles que les muscles du bas du dos droit, les disques intervertébraux de la colonne lombaire ou la colonne vertébrale arquée. Bien que de nombreux problèmes liés à ces structures soient susceptibles de provoquer une douleur au centre du dos, il est également probable que la douleur soit ressentie principalement ou complètement d'un côté de la taille.

Douleurs lombaires et tensions musculaires

L'entorse musculaire est la cause la plus fréquente de maux de dos et peut être douloureuse, ressentie principalement du côté droit.

Les symptômes typiques de la fatigue musculaire comprennent:

  • mobilité limitée (des mouvements tels que se pencher en avant ou se tourner sur le côté peuvent être douloureux ou impossibles);
  • douleur et / ou gonflement dans le bas du dos à droite;
  • spasmes musculaires;
  • la douleur, qui diminue avec le repos, par exemple lorsque vous êtes assis avec les jambes surélevées et les genoux légèrement pliés avec soutien - par exemple, dans un fauteuil inclinable, dans un lit avec des oreillers correctement placés;
  • douleur qui disparaît lors de l'utilisation de compresses chaudes et froides;
  • douleur qui répond au moins en partie aux analgésiques en vente libre
  • douleur qui s'aggrave en sortant du lit ou en étant assise.

Dans la plupart des cas, la fatigue musculaire est le résultat de blessures relativement mineures, telles qu'un virage serré lors du levage d'un sac d'épicerie épais. L'entorse musculaire peut également être le résultat d'une blessure sportive ou d'un accident de voiture.

Le plus souvent, la douleur lors de l'étirement des muscles disparaît après quelques jours et ne nécessite pas l'attention des médecins.

Problèmes de dos

La douleur dans la colonne lombaire peut être causée par des problèmes de structures vertébrales, tels que des articulations arquées, des disques intervertébraux dans n’importe quel segment moteur ou des racines nerveuses sortant de la colonne vertébrale dans chaque segment du côté droit.

Les problèmes de colonne vertébrale courants pouvant causer des maux de dos à droite incluent:

Hernie dans la colonne lombaire

Le disque intervertébral, situé entre les vertèbres adjacentes, peut se renverser sur le côté droit de la colonne vertébrale. La hernie intervertébrale peut provoquer une douleur dans le dos sourde et sourde en raison du pincement de la racine de la colonne vertébrale dans un foramen étroit. Une douleur au bas du dos à droite peut être combinée à une douleur à la fesse et de la jambe droite au pied.

Problèmes avec les articulations t (spondyloarthrose)

Une raideur, un inconfort et des douleurs dans certaines zones du bas du dos droit sont probablement des symptômes d'arthrose des articulations de la colonne vertébrale arquée. Dans certains cas, les nerfs situés du côté droit de la colonne vertébrale sont pincés par une prolifération osseuse au niveau de l'articulation, ce qui peut entraîner des douleurs au dos et des douleurs locales.

Sténose spinale

La lumière du canal rachidien peut se rétrécir en raison d'une hernie intervertébrale, de croissances osseuses et d'autres problèmes, entraînant des douleurs dans le bas du dos à droite, ainsi que des douleurs radiculaires et / ou une faiblesse de la fesse et de la jambe droites;

Dysfonction de l'articulation sacro-iliaque

L'articulation sacro-iliaque relie les os du bassin à la base de la colonne vertébrale. Si l'articulation sacro-iliaque est trop importante ou, au contraire, trop peu de mouvements, une douleur peut être ressentie dans le bas du dos du côté droit et / ou dans la cuisse droite;

Spondylarthrite ankylosante

Cette maladie inflammatoire peut survenir dans la partie inférieure de l'articulation sacro-iliaque. Une douleur au dos du côté droit et / ou une douleur à la cuisse droite peuvent devenir des symptômes précoces de la maladie. À long terme, la spondylarthrite ankylosante peut conduire à la fusion des articulations arquées et des vertèbres, ce qui limitera la mobilité de la colonne vertébrale.

Le traitement des problèmes de la colonne vertébrale varie en fonction de l'état et de la gravité des symptômes du patient. Nous pensons que l’approche intégrée la plus efficace pour le traitement de l’ostéochondrose et de ses complications. Ainsi, le meilleur effet clinique est une traction de la colonne vertébrale sans charge, avec laquelle vous pouvez augmenter la distance entre les vertèbres, réduire la douleur et améliorer la nutrition de tous les disques intervertébraux. Une gymnastique spéciale, diverses techniques de massage, l'hydrothérapie associée à une traction vertébrale donnent de très bons résultats.

Causes moins courantes de la douleur au bas du dos

Certains problèmes de colonne vertébrale et certaines affections douloureuses aux conséquences potentiellement graves peuvent également causer des douleurs au bas du dos. Ces états comprennent:

Spondylolisthésis dégénératif

Le spondylolisthésis dégénératif est une affection dans laquelle, en raison de changements dans la colonne vertébrale liés à l'âge, la vertèbre supérieure avance par rapport à la colonne vertébrale inférieure. Cette condition peut créer une charge supplémentaire sur les muscles du dos, ainsi que serrer les racines nerveuses, ce qui entraînera des douleurs au dos à droite, ainsi que, en règle générale, des douleurs le long du nerf sciatique à travers la fesse et / ou la cuisse dans la jambe droite;

Syndromes douloureux chroniques

La fibromyalgie et le syndrome de douleur myofasciale sont des affections douloureuses chroniques pouvant causer des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, ainsi que des douleurs concentrées dans le bas du dos, du côté droit. Les autres symptômes comprennent des douleurs dans des zones spécifiques (points déclencheurs) et une fatigue chronique;

Tumeur dans la colonne vertébrale

Les tumeurs cancéreuses se développent rarement directement dans la colonne vertébrale; dans la plupart des cas, elles s'étendent à la colonne vertébrale à partir d'autres parties du corps. Si la tumeur appuie sur le côté droit de la colonne vertébrale ou serre la racine nerveuse du côté droit, le résultat peut être une douleur au dos du côté droit.

Certaines conditions sont plus difficiles à diagnostiquer que d'autres. Si le patient présente des symptômes chroniques qui semblent s'aggraver de façon intermittente ou progressive, vous pouvez essayer de décrire par écrit de manière détaillée le moment où les symptômes apparaissent et leur gravité. Cela peut aider le médecin à établir rapidement le diagnostic correct et à démarrer le traitement approprié.

Douleur dans le bas du dos causée par des problèmes internes

Il existe de nombreux problèmes avec les organes internes situés dans la partie médiane du dos, de la région abdominale et pelvienne, qui peuvent potentiellement causer des douleurs au dos du côté droit. La douleur peut être le résultat d'une inflammation ou d'une irritation des organes internes, tout en étant un signe d'infection. En règle générale, dans ces conditions, en plus des douleurs au dos du côté droit, il existe d'autres symptômes qui peuvent réduire considérablement la zone de recherche au stade du diagnostic.

Voici quelques causes courantes de douleur au bas du dos:

Problèmes rénaux

Les symptômes des calculs rénaux et des infections rénales peuvent être très similaires. Les deux conditions peuvent provoquer des maux de dos d'une part, ainsi que des douleurs lors de la miction et des nausées et / ou des vomissements. La difficulté à uriner apparaît généralement lorsque la pierre se déplace dans le rein, entre dans les uretères puis dans la vessie et les voies urinaires. Dans ce cas, le patient peut remarquer du sang dans ses urines. L'infection du rein droit provoque de la fièvre, une inflammation locale et des douleurs dans le bas du dos à droite, à l'endroit où se trouve le rein;

Colite ulcéreuse

Cette maladie intestinale inflammatoire est caractérisée par une inflammation persistante du côlon. Des crampes abdominales fréquentes dans la colite ulcéreuse peuvent provoquer des douleurs au dos du côté droit. Les autres symptômes incluent des problèmes digestifs chroniques, tels que diarrhée, douleur rectale, perte de poids et faiblesse générale;

Appendicite

L'annexe est située dans la partie inférieure droite de l'abdomen. Si l'appendice devient enflammé, commence à fuir ou se rompt, il peut en résulter des symptômes, notamment des maux de dos du côté droit. En général, les symptômes de l'appendicite varient et comprennent une douleur soudaine dans le bas de l'abdomen droit, qui peut être accompagnée de symptômes supplémentaires tels que fièvre, nausée et vomissements et / ou douleur au bas du dos à droite;

Problèmes gynécologiques

Les problèmes liés à divers organes de reproduction chez les femmes situées dans la région pelvienne peuvent entraîner des douleurs au bas du dos à droite. Par exemple, l'endométriose est une maladie courante pouvant causer des douleurs sporadiques dans la région pelvienne, irradiant dans le bas du dos, du côté droit. La fibromatose ou l'apparition de la croissance des tissus dans l'utérus ou autour de celui-ci peuvent provoquer des maux de dos du côté droit ainsi que des menstruations anormales, une augmentation de la miction et des douleurs pendant les rapports sexuels.

La grossesse

Les douleurs lombaires à droite et en général se manifestent souvent pendant la grossesse et sont associées au développement du fœtus. Beaucoup de femmes dans une telle situation trouvent des méthodes utiles telles que le repos, la gymnastique et la thérapie complémentaire.

Inflammation de la vésicule biliaire

L'inflammation ou le dysfonctionnement de la vésicule biliaire est généralement accompagné d'une indigestion grave, surtout après avoir mangé. Un dysfonctionnement de la vésicule biliaire provoque généralement des douleurs dans l'abdomen supérieur droit et dans le dos droit;

Problèmes de foie

La douleur associée aux problèmes de foie peut être due à une inflammation (hépatite), un abcès, des cicatrices (cirrhose), ainsi qu’à un grossissement et à une insuffisance hépatique. Les symptômes de problèmes de foie incluent: douleur dans le haut de l'abdomen droit et / ou dans le dos, fatigue, nausée ou anorexie, jaunisse. Les problèmes de foie sont assez rares chez les personnes qui ne risquent pas leur développement.

Si l'on soupçonne que les affections ci-dessus peuvent causer des maux de dos du côté droit, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

De toute évidence, il existe un grand nombre de maladies et d'affections des organes internes pouvant également entraîner des maux de dos du côté droit. Il est donc important de décrire très clairement vos symptômes chez le médecin afin qu'il puisse rapidement poser un diagnostic correct et établir un plan de traitement efficace.

Douleurs lombaires et conditions d'urgence

Dans certains cas, une douleur dans le bas du dos peut être le signe d'une affection grave nécessitant une aide rapide et experte. Par exemple, la douleur au bas du dos est souvent un symptôme des conditions suivantes:

Appendicite

Cette affection apparaît lorsque l'appendice, situé dans la partie inférieure droite de l'abdomen, s'enflamme et / ou se rompt. Cela peut provoquer une douleur grave dans le bas du dos et / ou une douleur dans le bas-ventre droit. Les symptômes varient et peuvent inclure des nausées, des vomissements ou de la fièvre. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement.

Syndrome de prêle

Une des complications les plus graves de la hernie discale de la colonne lombaire. Se présente avec une grande hernie intervertébrale ou avec une hernie de taille moyenne sur le fond d'un canal rachidien étroit. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement, mais il existe en définitive un dysfonctionnement persistant des organes pelviens et / ou un dysfonctionnement des membres inférieurs, le plus souvent une parésie du pied. La maladie nécessite des soins immédiats, principalement chirurgicaux, pour une durée limitée. Le syndrome de prêle peut être causé par d'autres causes, telles que la présence d'une tumeur dans la lumière du canal rachidien, la tuberculose rachidienne, etc.

Anévrisme de l'aorte abdominale

L'anévrisme de l'aorte abdominale se manifeste par un élargissement ou une rupture. Les symptômes comprennent généralement des douleurs très graves et soudaines dans l'abdomen ou dans le bas du dos, ainsi que des symptômes associés à une pression artérielle basse, tels qu'une perte de conscience et / ou des nausées;

Ostéomyélite

L'ostéomyélite est une infection de la colonne vertébrale. En règle générale, il se manifeste par une forte douleur au dos et une forte fièvre. D'autres symptômes peuvent inclure une perte de poids inexpliquée, ainsi qu'une inflammation, une rougeur ou une sensibilité des tissus mous près de la colonne vertébrale.

Les patients eux-mêmes doivent comprendre quand consulter un médecin. La règle principale: consultez votre médecin si la douleur au dos est si grave qu’elle vous empêche de réaliser des activités normales, telles que marcher, rester debout ou dormir, et également si une douleur sévère au dos apparaît soudainement et ne diminue pas au repos, même après la prise d’analgésiques.

Article ajouté à Yandex Webmaster 2017-11-07, 16:57.

Voir aussi

Nous sommes dans les réseaux sociaux

Lorsque vous copiez des documents de notre site et que vous les placez sur d'autres sites, nous exigeons que chaque matériel soit accompagné d'un lien hypertexte actif vers notre site:

Douleur lancinante dans le bas du dos chez les femmes

La longe souffre souvent de douleurs, en particulier chez les femmes, car cette région de la colonne vertébrale est la plus touchée et les pathologies des organes internes peuvent créer une gêne qui provoque des douleurs au bas du dos. De plus, cela fait généralement mal au côté droit, et la cause la plus courante en est l'ostéochondrose et d'autres problèmes du système musculo-squelettique, qui provoquent le développement de processus inflammatoires dans les tissus.

Des douleurs dans le dos du côté droit des femmes peuvent être le signe de diverses maladies, ainsi que d’autres causes. Tout médecin qui entend parler de telles plaintes commence immédiatement à suspecter des problèmes d’organes internes ou du système musculo-squelettique. Voir aussi: pourquoi le bas du dos peut blesser les femmes?

Les principales causes de la douleur

La région lombaire peut être douloureuse pour diverses raisons. Le plus souvent, il s’agit d’une conséquence de problèmes d’épine dorsale. Considérez donc l’une des principales pathologies.

Courbure rachidienne

La colonne vertébrale est une partie assez vulnérable du système musculo-squelettique, donc toute blessure peut causer de nombreux problèmes. En ce sens, une femme est la plus vulnérable, car sa colonne vertébrale est soumise à des charges supplémentaires pendant la gestation. La conséquence en est une courbure de la posture, qui peut causer une douleur à droite, qui peut se manifester avec une intensité différente.

Il convient également de noter le fait que la courbure de la colonne vertébrale peut entraîner des problèmes d'organes internes. Cela peut également être le résultat de douleurs lancinantes, aiguës ou d’autres types de maux de dos.

Problèmes de disque vertébral

Le déplacement des disques vertébraux est un problème fréquent non seulement chez les femmes, mais aussi chez les hommes. Il est à noter que la douleur à droite peut ne pas être la seule manifestation de ce problème. Les femmes ont souvent un engourdissement des membres inférieurs, ce qui a une incidence sur son état ainsi que sur ses performances.

Le plus souvent, cela se manifeste chez les personnes chez qui on a diagnostiqué une pathologie du système musculo-squelettique. En outre, les personnes âgées sont à risque, ainsi que les femmes dont les activités professionnelles sont liées à l'haltérophilie.

Blessures subies

Le syndrome de la douleur droite peut être causé par des causes traumatiques. Une crise aiguë de douleur commence immédiatement après la chute ou le mal au dos. La douleur peut alors s'atténuer un peu, devenir douloureuse ou lancinante.
Outre les raisons ci-dessus, j'aimerais souligner plusieurs facteurs pouvant également être dus à l'apparition de douleur dans cette section:

  • ostéochondrose du bas du dos;
  • maladies gynécologiques;
  • mode de vie inapproprié, qui est un manque d'activité, ainsi que de mauvaises habitudes;
  • surpoids;
  • radiculite;
  • hernie intervertébrale;
  • coliques rénales;
  • urolithiase.

La plupart de ces raisons s’appliquent également au sexe masculin. Je voudrais donc attirer l’attention sur les douleurs du bas du dos des femmes, car elles peuvent être le signe de diverses pathologies féminines. Par exemple, la région lombaire peut être douloureuse si un processus inflammatoire du système de reproduction se produit dans le corps de la femme. Une maladie comme un kyste ovarien peut être le résultat non seulement de la douleur, mais également de problèmes d’accouchement à l’avenir.

La période de grossesse est souvent accompagnée de nombreux changements dans le corps de la femme, ce qui peut causer des douleurs de nature différente. Le problème est que la taille de l'utérus augmente considérablement, après quoi il commence à exercer une pression sur les organes internes. En outre, il est déplacé plus haut - dans la cavité abdominale, de sorte que les reins douloureux sont fréquents. Ces douleurs sont naturelles, mais si vous n’utilisez pas de thérapie de soutien, l’inconfort peut persister tout au long de la grossesse.

Je voudrais parler séparément de l'excès de poids, car il s'agit d'une charge supplémentaire qui agit sur le système musculo-squelettique. La douleur suggère que l'articulation, les vertèbres et d'autres éléments du système squelettique sont déformés sous cette pression. Vous devez donc immédiatement prendre des mesures pour vous en débarrasser. La seule issue dans cette situation est la stabilisation du poids corporel, après quoi la douleur devrait disparaître sans prendre un excès de médicament.

Que faire avec ces douleurs

Nous avons déjà dit que la cause de la douleur dans le bas du dos peut être de nature naturelle, lorsque le corps d'une femme est reconstruit pendant la grossesse, et pathologique, lorsqu'elle a été diagnostiquée avec une maladie. Naturellement, dans le premier cas, la douleur disparaîtra immédiatement après l'accouchement de la femme, mais que faire pendant la grossesse elle-même, car dans neuf mois, la douleur peut être assez intense.

Pour réduire la douleur, vous pouvez utiliser les conseils suivants:

  1. Adhérer à un certain régime alimentaire, qui comprend la consommation de produits laitiers.
  2. Ajoutez à votre alimentation des types de viande diététiques - poulet, lapin, dinde, etc. Les noix, les herbes et le poisson sont également très utiles.
  3. Il est nécessaire d'éviter les positions du corps qui causent une douleur supplémentaire au corps.
  4. Il est nécessaire de s'asseoir correctement sur différentes surfaces. Cette recommandation semblera ridicule à beaucoup, mais il est également nécessaire de s'asseoir sur une chaise pendant la grossesse, en évitant les mouvements brusques. Ainsi, vous enregistrez vos disques intervertébraux de charges excessives.
  5. Pendant la grossesse, vous devez abandonner complètement le port de chaussures à talons pour le remplacer par une ballerine confortable ou toute autre chaussure similaire.
  6. Il est très utile de faire de la natation, ainsi que de l'aérobic légère.

Cependant, ici, il faut être prudent. Les douleurs lombaires facultatives qu'une femme ressent pendant sa grossesse sont le résultat de la gestation. Il est possible qu'elle souffre de maladies du système musculo-squelettique ou des organes internes, dont elle n'a pas connaissance. Pour en être sûr, il est nécessaire de mener une enquête auprès des spécialistes concernés, ce qui vous permettra de comprendre la véritable cause de la douleur.

Si vous ne savez pas quel médecin consulter en premier lieu, vous devez d'abord rendre visite au thérapeute. Il rassemblera tous les antécédents nécessaires, procédera à un examen primaire, puis le dirigera vers un spécialiste qui lui prescrira le traitement approprié, en fonction de la maladie.

Si une maladie est diagnostiquée, accompagnée d'un processus inflammatoire, le spécialiste devrait prescrire un traitement médicamenteux. Par exemple, si une urolithiase est diagnostiquée à une femme, on lui prescrit un traitement anti-inflammatoire, ainsi que des analgésiques. Dans les coliques néphrétiques, la douleur est soulagée à l'aide de la smemolitique intraveineuse. Voir aussi: Douleur sous le bas du dos chez les femmes.

S'il n'y a pas eu de problèmes de santé importants et que le symptôme sous forme de douleur à droite est présent, vous pouvez utiliser les recettes de la médecine traditionnelle, qui montrent en pratique leur efficacité:

  1. Si une femme a des douleurs pulsatoires mensuelles dans la région lombaire droite, une décoction peut être faite à partir de la racine de l'élécampane. Prenez 5 grammes de mélange sec et versez 200 ml d'eau bouillante. La solution doit être perfusée pendant une heure, après quoi vous pouvez prendre une cuillère à soupe toutes les cinq heures.
  2. Nous prenons 20 grammes de prêle des champs sous forme sèche, puis nous versons de l'herbe avec 400 ml d'eau bouillante. La teinture doit être retirée dans un endroit froid pendant trois heures, puis prendre quatre cuillères à soupe toutes les 60 minutes.
  3. Pour garder votre dos dans la région lombaire d'une plaie, vous pouvez prendre une teinture de feuilles de framboise à l'intérieur. Pour ce faire, prenez 70 grammes de feuilles et versez deux verres d’eau bouillante. La solution doit être brassée pendant une demi-heure, après quoi elle peut être prise à la cuillère à soupe pendant plusieurs jours.

Il est à noter que les méthodes traditionnelles ci-dessus sont utiles pour soulager la douleur dans la région lombaire pendant la grossesse et la menstruation, c'est-à-dire si la cause de la douleur est naturelle. Dans le cas où la douleur est causée par des lésions aux organes internes, des problèmes du système musculo-squelettique ou d’autres processus négatifs dans le corps, il ne faut pas renoncer à un traitement médicamenteux.

La douleur au bas du dos est aiguë et chronique, et chaque type de douleur a ses propres symptômes. Aiguë - se produit par intermittence plusieurs ou une fois. Considérant que chronique est considérée comme des sensations douloureuses qui durent plus de trois mois.

Les personnes qui mènent un style de vie sédentaire ou sédentaire, passent le plus clair de leur temps au volant ou qui effectuent un travail physique pénible ont tendance à avoir mal au dos.

La pulsation dans le dos peut être causée par diverses maladies, notamment:

  • maladies de la structure musculo-squelettique de la colonne lombaire;
  • problèmes de terminaisons nerveuses;
  • maladies des organes internes.

Maladies de la structure musculo-squelettique

Spondylose Spinale

La spondylose rachidienne est une maladie chronique caractérisée par une déformation du périoste des vertèbres et du ligament longitudinal antérieur de la colonne vertébrale.

Cela conduit à une ossification des tissus de la colonne vertébrale et à des excroissances en forme de pics le long des bords des vertèbres.

Cette maladie est caractérisée par une douleur localisée sur le site de la blessure, des douleurs dans les muscles du dos dues à la mobilité limitée de la partie endommagée de la colonne vertébrale.

  • Charge excessive sur la colonne vertébrale;
  • Faible mobilité;
  • Troubles circulatoires.

Diagnostic et traitement

Ces symptômes sont la raison de la visite chez le neurologue. Pour le diagnostic, la radiographie, le scanner ou l'IRM sont prescrits.

Pour le traitement, les AINS sont prescrits médicaments, massage, gymnastique corrective, dans les cas extrêmes, une intervention chirurgicale est effectuée.

Ostéochondrose

Description

Cette maladie affecte les disques vertébraux et les ligaments intervertébraux, conduit à leur dégénérescence et à l'apparition de processus inflammatoires, dans le cas le plus grave à l'accrétion des vertèbres.

La douleur est localisée dans la région du sacrum, peut se propager aux jambes. Les muscles du bas du dos sont douloureux, comme si les jambes étaient surchargées de travail, gelées et engourdies.

À un stade avancé de la maladie, problèmes de miction et de puissance chez les hommes et troubles menstruels chez les femmes.

  1. Blessures;
  2. Posture incorrecte;
  3. Mode de vie sédentaire;
  4. Lourdes charges;

Diagnostic et traitement

Le neuropathologiste ou le vertébrologue est engagé dans le traitement et le diagnostic de cette maladie. Pour les diagnostics sont utilisés:

  • Radiographie de la colonne vertébrale;
  • Scanner;
  • IRM
  • Doplérographie;
  • Myélographie.

Sur la base des données obtenues, le médecin différencie l'ostéochondrose des maladies similaires.

Selon la gravité de la maladie, un traitement conservateur ou une intervention chirurgicale est prescrit. Le traitement est effectué avec des relaxants musculaires, des anti-inflammatoires et des analgésiques, ainsi que des médicaments qui favorisent les processus de restauration. Les procédures physiothérapeutiques, les massages et les exercices thérapeutiques sont prescrits en même temps que les préparations.

Étirement des muscles et des ligaments du dos

Description

Dans le cas de blessures légères, une petite déchirure des fibres musculaires se produit, avec des blessures graves, des lésions plus graves des fibres musculaires, des lésions partielles ou complètes des tendons sont observées.

Localisation de la douleur exactement sur le site de la blessure. Une douleur lancinante ou aiguë se produit et augmente avec le mouvement et s’efface au repos, sa nature peut dépendre du degré de dommage.

Un œdème ou une inflammation peuvent survenir dans la zone touchée.

  • Mouvements tranchants;
  • Levage de poids;
  • Coup;
  • Système musculaire faible.

Diagnostic et traitement

Le thérapeute peut également prescrire un traitement pour l’étirement du dos, en fonction de la gravité des symptômes, mais seul un neurologue peut établir un diagnostic précis. Une inspection permet de diagnostiquer les douleurs les plus faibles. Des douleurs plus fortes sont également prescrites. Des tests complexes et des tests de laboratoire sont prescrits.

Pour le traitement prescrit des pommades ou des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques, massage thérapeutique.

Blessures à la colonne vertébrale

Description

Les blessures à la colonne vertébrale entraînent des dommages aux os, à la colonne vertébrale ou à la moelle épinière. Un cas grave est une fracture de la colonne vertébrale pouvant entraîner une paralysie.

Si le système nerveux central n'est pas affecté, la douleur est localisée sur le site de la blessure.

Si la moelle épinière est endommagée, il y a un engourdissement de la zone et des extrémités endommagées, une altération du système locomoteur, une paralysie spastique.

  • Accident de voiture;
  • La chute;
  • Mouvement de rotation vif;
  • Coup;
  • Grandes charges.

Diagnostic et traitement

Ces problèmes, selon les symptômes, sont traités par un traumatologue ou un neurologue. Après avoir interrogé le patient, une radiographie locale, un scanner ou une IRM sont généralement prescrits pour détecter les dommages. Pour les lésions de la colonne vertébrale sans dommage pour le système nerveux central, un repos strict au lit est prescrit avec une fixation supplémentaire, avec possibilité de lésion de la colonne vertébrale. Pour les blessures complexes, une opération est effectuée. En cas de blessure mineure, ou après une stabilisation avec une sévère, une thérapie de rééducation est prescrite, y compris le massage, la physiothérapie et la gymnastique.

En cas de suspicion d'atteinte à la colonne vertébrale, les premiers secours doivent être immobilisés avant l'arrivée des spécialistes.

Hernie intervertébrale

Description

Cette maladie se caractérise par un déplacement du disque intervertébral. Plus souvent, tout se manifeste dans la région lombaire - la partie la plus chargée du dos. Conduit à une mauvaise posture, des problèmes de miction et de défécation.

Dépend de la gravité de la maladie. Au début, il y a des douleurs temporaires dans la région lombaire, aggravées par le mouvement. Lorsque la maladie s'intensifie, la douleur devient vive et commence à se propager à la partie inférieure du système locomoteur. Un engourdissement des jambes, des douleurs musculaires dues à une surcharge musculaire en raison d'une mobilité limitée sont également possibles.

Problèmes avec le système excréteur.

  • Un traumatisme;
  • Surpoids;
  • Courbure rachidienne;
  • Mouvements tranchants;
  • Ostéochondrose.

Diagnostic et traitement

Le traitement et le diagnostic de ces symptômes sont effectués par un neurologue. Il effectue un test neurologique, prescrit une radiographie, un scanner, une IRM et un électromyogramme. Selon la gravité de la maladie, un traitement thérapeutique ou chirurgical est prescrit. Pour la première option est attribuée aux analgésiques, thérapie d'exercice, massage thérapeutique, mode doux.

L'intervention chirurgicale est pratiquée en dernier recours, une intervention microchirurgicale, une endoscopie ou un retrait au laser sont prescrits.

Pincer le nerf

Description

Cette maladie survient lorsque les racines nerveuses sont comprimées en raison du rétrécissement de la distance intervertébrale ou du déplacement des disques intervertébraux.

La douleur n'a pas de localisation claire et peut couvrir tout le dos, et peut être à la fois chronique et périodique. Se manifeste habituellement par une douleur brûlante inattendue. Il y a une augmentation des mouvements brusques.

Des symptômes supplémentaires peuvent également être présents sous la forme d'un gonflement ou d'une rougeur, de maux de tête, d'une transpiration accrue, d'un engourdissement des extrémités et de problèmes de coordination.

  • Un traumatisme;
  • Ostéochondrose;
  • Charges excessives;
  • Mauvaise posture;
  • Hernie intervertébrale;
  • Une infection;
  • Les tumeurs.

Diagnostic et traitement

Pour la prescription correcte du traitement, un neurologue requiert des résultats de radiographie, IRM, scanner ou myélographie. Le médecin détermine la source et la cause de la douleur et prescrit un traitement. Analgésiques habituellement prescrits, complexes de vitamines, onguents relaxants.

Si le pincement est dû à une ostéochondrose ou à un déplacement du disque intervertébral, un traitement approprié est prescrit.

Myosite

Description

La myosite du dos est une maladie des muscles, caractérisée par une inflammation, une altération de la fonctionnalité et une circulation sanguine. Il y a le cours aigu et chronique de la maladie. Les travailleurs les plus sensibles à la myosite chronique sont les sportifs.

La douleur est localisée dans la zone touchée du dos, avec une palpation accrue. Avec la myosite purulente, la nature de la douleur devient intense et palpitante, un œdème apparaît et la température augmente. Dans le cours chronique de la maladie, le malaise vous dérange après une position longue et inconfortable pendant que vous dormez ou travaillez. La myosite infectieuse se produit pendant ou après une maladie respiratoire et la douleur est accompagnée de fièvre. La myosite parasitaire est caractérisée par un gonflement et une périodicité de la douleur associés au cycle vital du parasite.

La myosite ossifiante se développe sur le fond d'une blessure et est localisée dans un endroit endommagé.

  • Tension musculaire;
  • Troubles circulatoires;
  • Blessures;
  • Courant d'air, hypothermie;
  • Les parasites;
  • Maladies infectieuses.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic est réalisé par un rhumatologue, il examine le patient, lui prescrit des tests sanguins, une IRM, une électromyographie, une biopsie musculaire. Le traitement dépend de la cause de la maladie, mais pour tout type de repos au lit et d'analgésique prescrit. Des médicaments antiparasitaires, antibactériens et anti-inflammatoires peuvent être utilisés.

La physiothérapie, la thérapie par l'exercice et les massages sont également efficaces.

Gastrite et ulcères

Description

La gastrite est causée par une bactérie qui détruit les parois de l'estomac et des intestins, ce qui entraîne des processus inflammatoires. La forme chronique de la maladie conduit à la formation d'un ulcère. Cependant, sans traitement approprié, la maladie peut entraîner une péritonite et la mort.

Avec la gastrite et les ulcères, la douleur peut être donnée dans le dos, mais la localisation principale est dans l'estomac. Les principaux symptômes sont les suivants: nausées, brûlures d'estomac, flatulences, éructations, parfois vomissements avec des éléments sanguins, troubles intestinaux.

  • Empoisonnement;
  • Utilisation excessive d'antibiotiques, d'analgésiques et d'anti-inflammatoires;
  • Trouble de l'alimentation;
  • Maladie rénale.

Diagnostic et traitement

Gastro-entérologue traite les maladies de l'estomac. En plus des tests généraux, il peut prescrire une gastroscopie, une biopsie, une radiographie, un test respiratoire.

Pour un traitement efficace, un traitement complet comprenant des médicaments pour réduire l’acidité, des antibiotiques, des antagonistes de l’histamine et un régime strict est également prescrit.

Pancréatite et Pancréatonécrose

Description

Pancréatite - L'inflammation du pancréas, une forme grave de la maladie, est la nécrose pancréatique, dans laquelle le risque d'évolution défavorable est élevé. La pancréatite se développe en raison de problèmes avec le canal pancréatique. En conséquence, les enzymes produites en mangeant restent dans le pancréas et le détruisent. Les restes des cellules détruites et conduisent à une inflammation.

Une douleur sourde ou coupante intense est localisée dans la région sous les côtes et peut s'étendre à la région lombaire. Se manifeste souvent après avoir pris de la malbouffe et de l'alcool, lorsque la production d'enzymes augmente. Avec une attaque aiguë observée hoquets, nausées, brûlures d'estomac, flatulences, troubles intestinaux.

La pancréatite aiguë pouvant entraîner une nécrose pancréatique, des soins médicaux urgents sont nécessaires.

  • Consommation excessive d'alcool;
  • Trop manger;
  • Empoisonnement;
  • Blessures et opérations des organes digestifs;
  • Maladies gastro-intestinales;
  • Une infection;
  • Le diabète sucré;
  • Allergie

Diagnostic et traitement

Selon la gravité de la maladie, le traitement est effectué par un gastro-entérologue ou un chirurgien. Pour le diagnostic, le sang, l'urine et les matières fécales, une échographie, une radiographie, une endoscopie, un endogramme ou un scanner sont effectués. Le traitement est effectué avec des médicaments antispasmodiques, antifermentaux, réduisant l'acidité, des enzymes pancréatiques, et un régime strict est prescrit.

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Hépatite, cholécystite

Description

L'hépatite est une inflammation du foie, tandis que la cholécystite est une inflammation de la vésicule biliaire. La cause de l'inflammation est le plus souvent une infection virale. L'hépatite entraîne souvent une augmentation du foie, il existe également un risque de cirrhose et de cancer du foie.

Le symptôme le plus connu est le jaunissement de la peau, mais il n’est pas toujours observé. La douleur est localisée dans l'hypochondre droit, peut se propager à l'épaule ou à l'omoplate.

En outre, il y a une augmentation de la température, des nausées, des vomissements, un goût amer dans la bouche, des flatulences, des troubles intestinaux.

  • Infections virales;
  • Les bactéries;
  • Parasites intestinaux.

Diagnostic et traitement

Le gastro-entérologue examine le patient, lui prescrit des tests sanguins, de l'urine et des selles, une échographie de l'abdomen, une intubation duodénale et parfois une biopsie du foie. Sur la base des résultats d'études, un traitement symptomatique, des médicaments antiviraux, des immunomodulateurs et un régime strict sont prescrits.

Dans certains cas, nécessite une vaccination supplémentaire.

Maladies du système urinaire, pyélonéphrite

Les maladies du système urinaire comprennent ce que l'on appelle des calculs ou des dépôts dans la vessie, une inflammation des voies urinaires, de la vessie et des reins. L'inflammation des reins s'appelle pyélonéphrite. Ces maladies sont souvent observées ensemble et ont des symptômes et des causes similaires.

La douleur est localisée dans la région lombaire, à l'emplacement des reins ou au-dessus du pubis. Il peut également irradier le bas de l'abdomen ou la zone de l'entrejambe.

Trouble observé de l'urine, problèmes de miction, fièvre, fièvre.

  • Blessures;
  • L'hérédité;
  • Le béribéri;
  • Congestion urinaire;
  • L'hypothermie;
  • Maladies des organes génitaux.

Diagnostic et traitement

Le traitement est effectué sous la surveillance d'un urologue. Utilisé pour le diagnostic de l'urine, du sang, des rayons X, des études de radio-isotopes, du scanner, des ultrasons et de la biopsie rénale. Principalement, l'urine, sa composition, sa quantité et son état sont examinés. Selon le type de maladie et la cause de l'infection, des antibiotiques sont prescrits, des médicaments symptomatiques pour soulager la douleur et soulager la température.

Le patient est attribué au repos au lit, au régime alimentaire, à la restriction de l'activité physique et à la miction régulière.

Les douleurs lombaires chez les femmes sont une manifestation clinique d'un certain nombre de maladies. Les sensations d'inconfort varient en intensité et en durée en fonction de la raison de leur apparition.

Il existe toute une liste de facteurs pouvant causer des douleurs dans le dos d'une femme.

Distorsion de la posture

La pathologie la plus commune dans laquelle se produit la courbure de la posture est la scoliose, c'est-à-dire la courbure de la colonne vertébrale dans la direction latérale. À la suite d'un déséquilibre musculaire ou d'une mauvaise répartition de la charge sur la colonne vertébrale, une asymétrie se forme - une scoliose de la colonne lombaire. Le patient a des douleurs dans les muscles en raison d'une irritation des racines nerveuses. Avec une scoliose de 2 degrés et plus, la douleur dans la région lombaire commence à augmenter lors de la compression des reins, de l'utérus et de la vessie.

Symptomatologie La douleur dans la scoliose est localisée dans le périmètre immédiat. Il fait mal, aggravé par le séjour prolongé du patient dans une position. L'inconfort est accompagné de douleurs à la tête et au cou, de vertiges, dus à une altération du flux sanguin vers le cerveau.

Si le bas du dos fait mal sur le côté droit derrière les femmes, alors la raison en est la déformation de la colonne vertébrale sur le côté droit.

Diagnostic Pour identifier la courbure de la colonne vertébrale, un chirurgien orthopédiste effectue un examen physique du patient. Le spécialiste constate une violation de la mobilité, une position inégale des épaules et une inclinaison de la tête. Un diagnostic précis est établi sur la base des résultats de la radiographie et de l'IRM.

Thérapie La gymnastique et l’abandon des habitudes menant à une violation de la posture constituent la principale méthode de thérapie. Un massage du dos est présenté comme méthode pour se débarrasser de la douleur. Il existe également un traitement dit de position. C'est une thérapie avec l'utilisation d'appareils orthopédiques: corsets correcteurs et fixatifs.

Décalage du disque vertébral

Chez les femmes, les douleurs au bas du dos peuvent être dues à une hernie. Il s'agit d'une pathologie dans laquelle se produisent la déformation et le déplacement du noyau pulpaire du disque spinal.

Les hernies les plus courantes de la colonne lombaire, causées par la surcharge de charge qui s’y applique.

Symptomatologie
La maladie se manifeste par un certain nombre de symptômes caractéristiques:

  • douleur dans la région du disque affecté, qui augmente avec l'effort physique, en essayant de s'allonger sur le dos, de se pencher, etc.
  • douleur irradiant vers le muscle fessier ou fessier;
  • engourdissement à l'arrière de la cuisse;
  • troubles de l'intestin, de la miction et de la puissance.

Diagnostics
Les mesures diagnostiques comprennent la radiographie et la tomodensitométrie. Si nécessaire, le patient peut se voir attribuer une myélographie par scanner. Au cours de cette procédure, un agent de contraste est injecté dans la colonne lombaire par injection, ce qui permet d'obtenir des images claires des disques intervertébraux, des hernies et de la compression de la moelle épinière.

Thérapie Le traitement de la hernie intervertébrale est effectué par le chirurgien.

À ce jour, il existe deux méthodes principales de traitement de la maladie: une intervention conservatrice ou chirurgicale.

Le traitement conservateur comprend:

  1. massage et physiothérapie,
  2. l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens et d'analgésiques,
  3. porter une ceinture ou un loquet
  4. procédures magnétiques et électrophorèse,
  5. Novocain blocus.

Le blocage médical à l'aide d'analgésiques et de corticostéroïdes est utilisé pour soulager rapidement la douleur et soulager l'inflammation. L'action des médicaments dure de 7 à 20 jours et ne nécessite pas de médicament supplémentaire.

Si le déplacement du disque affecte négativement la qualité de vie de la femme, accompagné de douleurs intenses ou d'une altération de la mobilité des membres, une opération de la hernie par laparoscopie est effectuée.

Traumatismes de la colonne vertébrale

Une lésion de la moelle épinière peut provoquer des douleurs dans le bas du dos du dos droit des femmes: accident vasculaire cérébral, luxation, compression, fracture comminutive, etc.

La douleur peut être non exprimée, par exemple, avec une ecchymose, ou insupportable et constante au virage.

Symptomatologie
Les symptômes peuvent varier considérablement en fonction du type de blessure. En cas de lésion des tissus mous ou d'étirement des muscles, les reins peuvent faire mal, un gonflement et une hyperémie peuvent apparaître dans la région lésée.

La luxation ou la fracture provoque une douleur aiguë, aggravée par tout mouvement, la toux ou la tentative de vider les intestins. Le patient peut ressentir des nausées, des vomissements, ce qui n’apporte pas de soulagement, des vertiges. Les dommages à la moelle épinière, résultant souvent d'une fracture par compression, entraînent une perte de mobilité des membres, des maux de tête intolérables et une incontinence d'urine et de fèces.

Si la moelle épinière est impliquée dans le processus pathologique si la moelle épinière est endommagée, une telle pathologie peut entraîner une invalidité du patient. En cas de blessure de la colonne vertébrale, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

Diagnostic Un médecin effectue un examen physique, ce qui permet une approximation de la nature du dommage. On prescrit au patient une radiographie de la colonne lombaire en projection antéropostérieure et latérale, en scanner ou en IRM.

Thérapie Le traitement des blessures à la colonne vertébrale est traité par un traumatologue ou un neurochirurgien. En cas de blessure grave, on observe un repos au lit pendant plusieurs jours, des médicaments pour améliorer la circulation sanguine dans le pelvis et les membres, des anti-inflammatoires et des analgésiques.

Les patients présentant des lésions plus complexes devraient être hospitalisés.

Lors du transport des blessés, il faut veiller à ne pas augmenter les dégâts. Ces patients ne doivent pas être transportés en position assise ou sur des civières souples.

Une femme se voit prescrire un long séjour, pendant 3 semaines ou plus, au repos au lit, avec des massages, portant des corsets spéciaux. Le traitement pharmacologique comprend l'utilisation d'analgésiques, de médicaments pour réduire la pression intracrânienne, de relaxants musculaires pour les spasmes musculaires, etc.

Après la blessure, on montre au patient une consultation avec un thérapeute en réadaptation, une gymnastique thérapeutique et une visite en physiothérapie. Lors de la récupération d'une lésion de la moelle épinière, l'électropulse ou l'acupuncture est souvent utilisée.

Tumeurs malignes

Des processus néoplasiques au niveau de la colonne vertébrale peuvent provoquer des douleurs intenses de droite à l'arrière des femmes. Le syndrome douloureux est intense, arqué, accompagné d'une perte de bien-être, de tremblements des membres, d'une mobilité réduite et d'une paralysie.

Symptômes Un symptôme typique de la formation de tumeurs malignes dans la colonne vertébrale est la douleur. Les sensations désagréables sont à peine perceptibles au début, se produisant plus souvent à une certaine heure de la journée ou pendant l'exercice. Au fil du temps, le syndrome douloureux augmente, il devient perçant et permanent. La douleur dans les tumeurs n'est pratiquement pas soulagée par les analgésiques ou les anti-inflammatoires. Outre le syndrome douloureux associé à la croissance d'une formation maligne, il existe d'autres symptômes:

  1. troubles neurologiques: paralysie et parésie, incontinence d'urine et de matières fécales, dystrophie des muscles des membres inférieurs;
  2. symptôme d'intoxication par le cancer: nausée, vomissement, pâleur de la peau, perte d'appétit et de poids;
  3. mal de tête sévère;
  4. dysfonctionnement des organes internes.

Diagnostics
Le diagnostic et le traitement des tumeurs malignes de la colonne vertébrale sont entrepris conjointement par un neurochirurgien et un oncologue. Pour le diagnostic, on prescrit au patient une radiographie et une IRM, il est possible de réaliser une biopsie. Le matériel histologique recueilli est envoyé au laboratoire pour analyse.

Insuffisance rénale

Les douleurs dans le bas du dos peuvent être une conséquence des pathologies des reins: pyélonéphrite ou urolithiase (DCI). La pyélonéphrite est un processus inflammatoire dans les reins. Il peut se développer dans le contexte d’une maladie infectieuse, d’une hypothermie, d’un DAI, d’une miction irrégulière, etc.

L'urolithiase est une pathologie dans laquelle des calculs sont formés dans les reins en raison d'un trouble métabolique.

Les symptômes de la maladie rénale se manifestent par des symptômes similaires:

  1. violation de la miction,
  2. tirant évanouissement mal de dos
  3. on note souvent de la fièvre de pyélonéphrite - augmentation de la température corporelle à 38-39 ° C
  4. il y a des sédiments ou du sang dans l'urine,
  5. l'état de santé empire lorsque le patient est dans une chambre froide,
  6. L'intensité de la douleur ne dépend pas du changement de position du corps.

La colique rénale est une exacerbation de la MCI, une attaque de douleur dorsale aiguë causée par le mouvement du tartre dans les voies urinaires. Dans ce cas, le patient ressent des spasmes aigus et douloureux sur le côté, avec le temps, une douleur à la ceinture apparaît. La femme développe des symptômes d'intoxication du corps: maux de tête, nausées, vomissements.

Si vous présentez des symptômes de colique rénale, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Le manque de soins médicaux en temps opportun peut entraîner un choc.

Diagnostic En cas d'insuffisance rénale, le patient se plaint des symptômes caractéristiques qui permettent au spécialiste d'établir un diagnostic présomptif. Déterminer avec précision le type de maladie peut être à l'aide des ultrasons, la radiographie et l'analyse d'urine. Des kits de test spéciaux vous permettent d'identifier les bactéries responsables des processus inflammatoires de la pyélonéphrite.

Traitement Si vous soupçonnez une maladie rénale, consultez un néphrologue. Dans le cas d'un processus inflammatoire, un spécialiste vous prescrira des antibiotiques et des analgésiques. Le traitement de la CIM comprend l’utilisation d’urolithique, d’antispasmodiques et d’analgésiques. S'il existe des preuves, il est possible d'effectuer une opération pour éliminer le tartre des voies urinaires.

Maladies inflammatoires des os

Les processus inflammatoires sont divisés en non infectieux et infectieux. Dans le premier cas, la maladie est généralement causée par des réactions auto-immunes, un effort physique excessif ou les effets néfastes de facteurs environnementaux. Ces pathologies incluent:

  1. La spondylarthrose est la destruction des os, du cartilage et des ligaments de la colonne vertébrale. Une femme s'inquiète d'une vive douleur au dos, d'une mobilité réduite, de maux de tête.
  2. La sarcoïdose est une pathologie dans laquelle plusieurs nodules se forment dans la colonne vertébrale au cours de la réaction auto-immune - les granulomes. Le patient se plaint de douleurs dans le bas du dos, qui augmentent avec le temps, de troubles de la mobilité, de maux de tête.
  3. La spondylarthrite ankylosante est l’une des formes de spondylarthrite, caractérisée par des modifications dystrophiques du système musculo-squelettique de la colonne vertébrale. Le tissu osseux se développe, entraînant une perte rapide de mobilité de la colonne vertébrale et une douleur intense au dos chez une femme.

Les pathologies les plus courantes de la colonne vertébrale sont:

  1. La tuberculose est un processus inflammatoire chronique des articulations provoqué par des mycobactéries. Chez les femmes atteintes de cette pathologie, une violation de la mobilité de la colonne vertébrale se développe progressivement et le dos peut souvent et intensément se blesser. Au fil du temps, un abcès se forme, qui s'étend sur le côté de la colonne vertébrale.
  2. L'ostéomyélite est une maladie infectieuse grave due à la reproduction dans le corps de Staphylococcus aureus. Le patient se plaint d'un syndrome douloureux intense. La pathologie, comme la tuberculose, peut se manifester par le développement d'un abcès.

Symptomatologie
Toutes les maladies inflammatoires de la colonne vertébrale ont des symptômes similaires:

  1. raideur matinale, qui peut persister pendant 30 à 60 minutes après le réveil;
  2. perte progressive de mobilité;
  3. douleur douloureuse qui augmente avec le temps et commence à gêner le patient, même au repos;
  4. croquer et cliquer dans le dos;
  5. les signes d'intoxication sont caractéristiques d'une maladie infectieuse: nausée, fièvre, transpiration excessive, maux de tête;
  6. faible tonus musculaire - le patient effectue à peine des mouvements simples;
  7. douleur croissante la nuit ou lorsque vous essayez de vous pencher, allongez-vous sur le dos.

Un abcès dans une infection de la colonne vertébrale est une maladie mortelle.

Signes caractéristiques d'inflammation purulente: gonflement des tissus, rougeur, douleur lancinante dans le bas du dos.

Diagnostic La radiographie et l'IRM sont prescrites pour la détection des pathologies. Une analyse de sang ou une biopsie est effectuée pour identifier l'agent responsable.

Traitement Le rhumatologue traite le traitement de l'inflammation et des processus destructeurs de la colonne vertébrale. Il prescrit des antibiotiques, des analgésiques et des moyens pour soulager l'inflammation, des chondroprotecteurs et des complexes de vitamines et de minéraux.

Dans quel cas, contactez immédiatement un médecin?

Un besoin urgent de consulter un spécialiste si vous notez ces signes:

  1. la douleur au bas du dos est intense et augmente avec le temps;
  2. il y a hyperthermie, vomissements, maux de tête, rétention urinaire;
  3. les symptômes associés apparaissent: paralysie, atrophie musculaire, engourdissement, etc.
  4. des douleurs au dos apparaissent parfois et disparaissent ensuite en quelques jours;
  5. l'inconfort dans le bas du dos interfère avec les activités quotidiennes, il n'est pas arrêté par les analgésiques.

Premiers secours

Vous pouvez réduire la douleur vous-même en utilisant les techniques suivantes:

  1. Si vous êtes sûr de craindre une colique rénale, prenez un antispasmodique et appliquez un coussin chauffant dans le bas du dos.
  2. Avec des douleurs dues à une mauvaise posture, les massages et les douches chaudes aident bien.
  3. La douleur causée par les blessures des muscles et des ligaments peut être éliminée avec des relaxants musculaires, des analgésiques et des onguents: voltarénique ou ortofénovoïde.
  4. Pour une réduction temporaire de la douleur, prenez un anti-inflammatoire ou un analgésique.

Les douleurs au bas du dos chez les femmes peuvent être causées par diverses raisons, qui ne peuvent souvent être déterminées que par un médecin.

De plus, nous vous recommandons de vous familiariser avec une série d'exercices pouvant vous aider dans de nombreux cas.

Si le malaise ne diminue pas ou ne se reproduit pas, contactez un spécialiste pour établir le diagnostic et prescrire le traitement nécessaire.

Comment oublier la douleur dans les articulations et la colonne vertébrale?

  • La douleur limite-t-elle vos mouvements et votre vie bien remplie?
  • Etes-vous inquiet de la gêne, du resserrement et de la douleur systématique?
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades?
  • Les personnes qui ont appris de l'expérience amère pour le traitement des articulations utilisent... >>