Traitement des entorses, rupture et déchirure des ligaments du pied

L'articulation de la cheville est formée par les petits et les gros os du tibia, auxquels sont attachés la cheville et le talon. Tout ce complexe squelettique est entouré de muscles, de tissu conjonctif, de fibres nerveuses et de vaisseaux sanguins, qui assurent la mobilité du pied et distribuent correctement le poids corporel lors de la marche.

En fait, en raison du volume important de mouvements et des charges constantes, cette articulation est considérée comme l’un des plus fréquemment blessés.

Selon les statistiques, la part de la cheville représente jusqu'à 20% de tous les incidents associés aux membres inférieurs, le leader incontesté étant les lésions ligamentaires.

Les ligaments de la cheville sont divisés en plusieurs groupes. Deux d'entre eux sont situés sur les côtés intérieur et extérieur de la surface et ne permettent pas aux os de se déplacer latéralement, et le troisième les relie les uns aux autres. Les traumatologues divisent les dommages en trois formes:

  1. Rupture partielle d'un petit nombre de fibres conjonctives individuelles qui ont reçu le nom de foulure de cheville. Bien que ce terme ne soit pas tout à fait correct, car contrairement aux muscles, ils n’ont pas un degré élevé d’élasticité et ne peuvent pas s’étirer.
  2. Si la plupart des fibres sont endommagées mais que les ligaments remplissent toujours leur fonction principale, cela signifie qu'il y a une déchirure des ligaments.
  3. Les dommages les plus graves sont une rupture complète des ligaments de la cheville ou leur séparation du site de fixation à l'os, généralement accompagnée d'une lésion musculaire, d'une luxation ou d'une fracture de l'articulation elle-même.

Habituellement, les ligaments de la cheville sont endommagés au moment où la charge maximale est appliquée, du fait que le pied se plie pendant les sauts ou pendant la course. En cas de rupture complète des ligaments de la cheville, le pilon, qui est déplacé par luxation ou subluxation, en souffre.

Un mécanisme de blessure un peu moins fréquent se produit lorsque la pointe du pied, face à un obstacle, par exemple, si une personne trébuche, tourne autour de l'axe du tibia. À ce stade, le tibia continue d'avancer par inertie et le pied reste en place. Il se produit une inversion - rotation forcée du pied vers l'extérieur, entraînant des blessures.

Raisons

De nombreuses causes peuvent causer des blessures. Les larmes de fibres conjonctives et de muscles, selon leur cause, sont classées en plusieurs types:

  1. Dommages dus à une action indirecte du pouvoir traumatique. En d'autres termes, la même rupture partielle ou entorse à la jambe, qui peut être obtenue sans succès en trébuchant sur l'escalier, en laissant le transport ou en glissant dans la glace. Ce groupe comprend également les entorses de la cheville obtenues dans le sport.
  2. Dommages causés par l’impact direct d’une force traumatique, par exemple, par la frappe ou la chute d’un objet lourd. Dans ce cas, les muscles et l'articulation elle-même souffrent souvent.

Si nous revenons encore aux statistiques, alors la première cause représente jusqu'à 90% de toutes les blessures des muscles et des tissus conjonctifs.

Cependant, la rupture du ligament de la cheville provoque parfois plusieurs autres facteurs. Il se produit, par exemple, dans une inflammation ou à la suite d'une instabilité de l'articulation elle-même provoquée par une arthrose ou une arthrite.

Les symptômes

Quelle que soit la cause de la blessure et son degré, les signes cliniques de la lésion seront fondamentalement les mêmes. La seule différence sera leur gravité:

  1. Légère entorse du pied présentant des symptômes tels que gonflement et douleur en marchant. Parfois, une hémarthrose survient - une hémorragie dans l'articulation en raison de lésions des vaisseaux sanguins. La mobilité de la cheville peut être difficile, mais elle reste néanmoins.
  2. Avec une blessure plus forte à la cheville, un œdème de la surface antérieure du pied s’ajoute au gonflement de la face externe. La douleur et l'enflure rendent les mouvements difficiles, l'hémarthrose est plus prononcée.
  3. Une rupture complète des ligaments de la cheville est caractérisée par un gonflement des côtés plantaire et dorsal du pied et par une hémarthrose marquée. De plus, des symptômes de troubles circulatoires peuvent apparaître. La marche est difficile ou, en raison de douleurs sévères et de dommages musculaires, est impossible du tout.

Diagnostics

Si la blessure est survenue récemment, même une petite rupture des ligaments de la cheville est accompagnée d'une douleur accrue en réponse au mouvement ou à la palpation. Ainsi que la formation de tumeurs et d'hématomes dans la région de l'articulation.

La rupture du ligament dans sa partie antérieure est en outre caractérisée par la présence d'un symptôme de «tiroir» - le déplacement du pied vers l'avant lorsque le tibia est fixé. La raison en est que les ligaments endommagés sont incapables de tenir le pied de manière stable. En outre, la rupture des ligaments peut être identifiée en raison de la mobilité accrue du talus sur le côté.

Cependant, ces signes ont à la fois une rupture complète et une entorse de la cheville.

Par conséquent, pour confirmer le diagnostic en utilisant l'IRM ou l'examen aux rayons X, réalisée en deux projections.

Dans les cas controversés, il est en outre nécessaire d'effectuer une radiographie "avec une charge", au cours de laquelle le pied est placé dans une position qui contracte autant que possible les ligaments nécessaires. Des lésions graves des ligaments de la cheville peuvent nécessiter une arthrographie pour déterminer l'état de la capsule articulaire.

Avant d'aller chez le docteur

Les premiers secours pour les entorses seront l’imposition d’un bandage et d’une compresse froide pour arrêter le développement de l’œdème et le processus inflammatoire.

Comment traiter les entorses si, malgré les mesures prises, la douleur et l’enflure augmentent et que des ecchymoses apparaissent sur le fond de la pâleur générale de la peau des jambes? Ces symptômes indiquent que la blessure est beaucoup plus grave.

S'il existe des signes indiquant un ligament déchiré, la victime doit être livrée le plus tôt possible à la traumatologie.

Traitement

Dans la plupart des cas, l’étirement simple des ligaments du pied ne cause pas beaucoup de problèmes. Il est tout à fait possible d'y faire face à la maison à l'aide de compresses et de pommades.

Pour les blessures plus graves, des méthodes de traitement conservatrices ou opératoires sont utilisées, qui visent non seulement le rétablissement complet de la mobilité articulaire, mais également sa capacité à résister aux charges habituelles.

Traitement conservateur

En cas de forte entorse de la cheville, le membre blessé est immobilisé pendant une à deux semaines avec un bandage ou une orthèse. Le traitement est généralement effectué à la maison et soigne les dégâts assez rapidement. Afin de réduire l'enflure et la douleur, des anti-inflammatoires sont prescrits sous forme de comprimés ou d'injections. Dès le troisième jour, on montre physiothérapie et massage.

Après avoir retiré le bandage de fixation pour une récupération plus rapide du ligament peut être appliqué:

  • pommade ou gel contenant des ingrédients anti-inflammatoires;
  • Pour accélérer la régénération, utilisez une pommade à la chondroïtine et à la glucosamine;
  • Pour éliminer l'œdème et traiter l'hématome, une pommade à l'héparine et à la rutine convient.

En cas de rupture complète du ligament, le traitement est effectué à l'hôpital. En cas d'hémarthrose grave, une ponction est effectuée pour éliminer le sang accumulé et un anesthésique est injecté dans l'articulation. Et imposez également la pose de plâtre longget ou d’orthèse jusqu’à 3 semaines. Après le retrait du pansement, un traitement supplémentaire peut avoir lieu à la maison.

Traitement chirurgical

Utilisé dans les cas où la rupture du ligament est compliquée par une lésion musculaire, des dislocations ou une fracture. Le médecin procède à la réparation et à la fixation des fragments d'os, et coud également les ligaments déchirés. Ensuite, une attelle en plâtre est appliquée.

Cette blessure guérit assez longtemps, la période de récupération de la mobilité articulaire peut aller de 3 à 6 mois.

Traitement des remèdes populaires

En médecine traditionnelle, de nombreuses recettes peuvent être utilisées. Mais à condition que l'entorse de la cheville ne soit pas accompagnée de complications. Tout d'abord, diverses compresses. Voici quelques recettes faciles à préparer:

  1. Une compresse de vodka est appliquée sur la jambe pendant pas plus de 8 heures et soulage bien l'œdème.
  2. La compresse de pommes de terre râpées crues mélangées avec des oignons dans des proportions égales supprime également le gonflement et l'inflammation. Vous pouvez le faire la nuit.
  3. Badyagi en poudre ou en pommade est un remède qui soulage bien les hématomes et les œdèmes.
  4. L'onguent de calendula se prépare facilement à la maison, il suffit de mélanger des fleurs de calendula et de la crème pour bébé dans des proportions égales.
  5. La pommade avec la momie non seulement soulage l'inflammation, mais accélère également le processus de guérison. Il peut également être fabriqué indépendamment.
  6. Même dans le cas d'une blessure légère, des exercices spéciaux doivent être utilisés pour rétablir rapidement la mobilité articulaire.

Des complications

Habituellement, l'entorse du pied passe sans conséquences. Cependant, si la rupture complète n'a pas été diagnostiquée à temps ou si le traitement n'a pas été effectué correctement, la luxation habituelle du pied peut se développer. Elle se caractérise par une instabilité dans l'articulation et par ses fréquents rabattements. Cela est dû à l'incapacité des tissus endommagés de maintenir l'articulation dans une position stable.

Dans les cas légers, il est traité de la même manière qu'une blessure normale, mais avec une période de récupération prolongée.

Dans les cas graves, la reconstruction du ligament est réalisée chirurgicalement à l’aide de matériaux synthétiques ou des propres tissus du patient et un port constant de chaussures orthopédiques est prescrit.

Prévention

Afin d’empêcher l’entorse à la cheville de ne pas assombrir votre quotidien, ne négligez pas de vous échauffer avant de faire du sport. Veillez à utiliser un pied à coulisse ou un simple bandage élastique pour protéger la cheville, si des blessures similaires se sont déjà produites dans le passé.

Pour éviter le déplacement de l'articulation, vous pouvez utiliser des semelles spéciales sous le talon. Surveillez votre poids, car le surpoids augmente considérablement la charge sur les articulations. Regardez vos pieds, en particulier sur la glace, et choisissez une chaussure stable à talons bas.

Entorse du pied: traitement, causes, symptômes, quoi faire lors des étirements

L'entorse des ligaments du pied est appelée violation partielle ou totale de leur intégrité à la suite d'une blessure. Au moment de la blessure, il se produit une douleur intense et aiguë, puis un œdème inflammatoire et un hématome se forment. Lorsque des étirements faibles sont utilisés, des méthodes de traitement conservateur sont utilisées: application de pommades et de gels, physiothérapie, port d'appareils orthopédiques. Et les patients souffrant de graves lésions ligamentaires sont en cours de préparation à la chirurgie.

Quelles sont les causes de l'étirement

Important à savoir! Les médecins sont sous le choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires.» Pour en savoir plus.

Le terme «étirement» est un terme courant dans la vie quotidienne, mais traite de manière incorrecte les lésions aux ligaments. Ces cordons de tissu conjonctif forts sont inélastiques. Lorsqu'ils sont exposés à des charges dépassant les limites de la résistance des ligaments, une rupture se produit et non une extension des fibres. Les mécanismes de blessure au pied sont différents:

  • écart de rotation. La cause des dommages aux ligaments devient un virage serré du pied vers l'intérieur tout en déplaçant simultanément les jambes et le corps. De telles blessures sont très courantes lorsque vous marchez sur des surfaces glissantes ou inégales et se produisent également lors de la course à pied;
  • ranger Au moment de la rotation non naturelle du pied, il se produit une tension des ligaments qui, dans le contexte d’un déséquilibre, provoque leur rupture. Des brins de tissu conjonctif externe souvent endommagés, affectés par un stress accru.

Hypermobilité des articulations, port de chaussures à talons hauts, blessures à la cheville, effort physique excessif, excès de poids prédisposent aux entorses. Les processus inflammatoires ou dégénératifs destructeurs du pied, qui provoquent l'arthrite, l'arthrose, la tendovaginite, la synovite, peuvent provoquer des lésions.

Symptômes de traumatisme

Les principaux symptômes des entorses sont la douleur, la mobilité réduite, l'enflure et les ecchymoses. Ils n'apparaissent pas immédiatement, mais progressivement. Premièrement, il y a une douleur aiguë, aggravée lorsque vous essayez de vous pencher sur le pied. Sa sévérité diminue progressivement, mais au bout de quelques heures, un œdème inflammatoire se forme. Il serre les terminaisons nerveuses sensibles, provoquant la douleur constante du pied. Après résorption de l'œdème, un hématome étendu de couleur pourpre foncé se forme et dure une semaine. Les cellules sanguines qui se sont déversées à partir de vaisseaux endommagés se désagrègent lentement. Par conséquent, la couleur de la meurtrissure change également - elle devient jaune verdâtre.

Étirement doux

Pour les dommages de gravité légère, les lacunes dans une petite quantité de fibres sont caractéristiques. La douleur ne survient qu'au moment de la blessure, puis son intensité diminue rapidement. Au bout de quelques heures, un léger gonflement se forme dans la région des ligaments. Si un hématome se forme, il est léger. La victime ressent une douleur en se reposant sur le pied, mais peut se déplacer sans aucune restriction.

Le degré moyen d'étirement

Un tel diagnostic est exposé à la victime à la rupture d'environ 50% des fibres. Sur le plan clinique, les lésions au pied se manifestent par une douleur aiguë, aggravée lorsqu’on essaie de faire un pas. Une personne peut se déplacer seule, en boitant et sur une courte distance. Après environ 5 heures, le pied gonfle, ce qui limite encore la mobilité. Quelques jours plus tard, une ecchymose étendue apparaît sur le site de l'œdème.

Étirement sévère

Dommages très graves - rupture de la plupart des fibres ou séparation complète de celles-ci de la base osseuse. En cas de blessure, non seulement la douleur est perçante, mais également un resserrement. Cela ressemble au son résultant de la rupture d'un bâton épais et sec. La douleur s'atténue légèrement, augmente avec la formation d'œdème sur tout le pied et parfois sur la partie inférieure de la cheville. L'hématome résultant n'est pas non plus localisé au site des ligaments déchirés, mais s'étend au talon, sur les surfaces latérales du pied. La victime ne peut pas compter sur la jambe en raison de la douleur et de la perte de stabilité du pied.

Diagnostics

Les fractures péri-articulaires et intra-articulaires peuvent être masquées en tant que symptômes de lésions ligamentaires moyennes et graves. Par conséquent, la radiographie est effectuée pour exclure les dommages aux structures osseuses. Cette étude est informative et comprend une séparation complète du ligament de la base osseuse. Dans la zone où ils sont attachés, un fragment séparé bien couché est bien visualisé. Une telle lame est une partie d'un os qui s'est détachée des fibres du brin de tissu conjonctif.

Une IRM et une tomodensitométrie sont effectuées pour déterminer la gravité de la blessure, exclure les dommages au tissu cartilagineux, évaluer l'état des vaisseaux sanguins. L'arthroscopie est généralement utilisée en cas de difficulté à établir un diagnostic définitif.

Premiers secours

Souvent, les premiers soins fournis en temps utile et correctement fournis aident à éviter une intervention chirurgicale. Le soulagement rapide du gonflement inflammatoire prévient les lésions des tissus mous, la compression des terminaisons nerveuses et les dommages aux petits vaisseaux sanguins.

Traitement d'étirement

Après les premiers soins, vous devez amener la victime à la salle d'urgence. Les tactiques thérapeutiques dépendent de la gravité de la blessure. Lorsque la plupart des fibres ligamentaires se cassent, une intervention chirurgicale est indiquée. Dans tous les autres cas, le traitement est effectué à domicile.

Médicamenteux

Pour éliminer la douleur aiguë, on administre par voie intramusculaire des AINS (Movalis, Ortofen, Ketorolac). Mais le plus souvent, l'utilisation de comprimés de nimésulide, d'ibuprofène, de diclofénac, de kétoprofène et de célécoxib suffit à améliorer le bien-être de la victime.

Même les problèmes "négligés" avec les articulations peuvent être guéries à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour.

Pendant la semaine, la douleur persiste. Mais ils sont plutôt faiblement exprimés. Vous pouvez donc vous en débarrasser à l’aide d’AINS pour une application locale au pied. Ce sont des gels et des onguents Fastum, Voltaren, Artrozilen, Dolgit.

Pour la résorption rapide des hématomes, des agents externes à activité vénoprotectrice sont utilisés - Lioton, Troxevasin, Troxerutin, Heparin.

Physiothérapie et massage

Les traitements de physiothérapie pour les étirements sont utilisés au stade de la rééducation pour réduire le temps de récupération des ligaments endommagés. Le patient est prescrit pour effectuer 5 à 10 séances de thérapie magnétique, thérapie au laser, thérapie UHF, thérapie par ondes de choc. Des applications avec de la paraffine et de l'ozokérite, de l'électrophorèse ou de l'ultraphonophorèse avec des vitamines du groupe B, des chondroprotecteurs, des solutions de sels de calcium sont également utilisés.

Il est possible de commencer les procédures de massage seulement après la fusion complète des ligaments déchirés. Le massage classique, ponctuel et sous vide le plus efficace sur le plan thérapeutique.

Quelques semaines après la lésion du pied, il est recommandé au patient de commencer des exercices de thérapie physique, mais uniquement avec le rétablissement complet de l'intégrité des ligaments. Le plus efficace pour de tels dommages tels exercices:

  • marcher à l'extérieur du pied;
  • faire rouler la semelle d'objets ronds, tels que des bouteilles d'eau;
  • mouvement de rotation du pied;
  • saisir les orteils et tenir de petits objets;
  • Rouler des talons aux orteils et à l'arrière.

Pendant la saison chaude, il est utile de marcher sur l’herbe, le sable, les gros et petits cailloux. Pour les entraînements à domicile, vous pouvez utiliser des tapis de massage spéciaux qui imitent les surfaces naturelles.

Intervention chirurgicale

Les raisons de l'opération sont des ruptures fraîches, complètes et l'instabilité de l'articulation après un traitement conservateur. Le chirurgien coud les ligaments et, pour les blessures anciennes (plus de 2 mois), effectue une chirurgie plastique. Dans ce dernier cas, le défaut du tissu conjonctif est remplacé par un matériau synthétique ou une partie du tendon.

Méthodes folkloriques

Il est inapproprié d’utiliser des remèdes traditionnels dans le traitement des étirements. Les ingrédients de certains d'entre eux peuvent soulager un peu la douleur, mais ils ne sont pas capables de restaurer l'intégrité des ligaments. Par conséquent, une chirurgie (plastique) est souvent présentée aux patients qui pratiquaient le traitement de remèdes populaires pour de telles blessures.

Quoi ne pas faire

L'erreur principale dans la fourniture des premiers secours à la victime est l'effet sur les ligaments déchirés avec la chaleur. Il est interdit d'utiliser des bouillottes, des bains de pieds chauds, des onguents et des gels ayant un effet chauffant dès les premiers jours de traitement. Vous ne pouvez pas non plus pétrir la jambe, la masser, marcher, vaincre la douleur.

Complications d'entorses

Même après avoir effectué un traitement conservateur ou chirurgical compétent, des foyers fibreux dénués de toute activité fonctionnelle se forment dans certaines zones des ligaments. Cela conduit à un affaiblissement des structures du tissu conjonctif. À l'avenir, de telles blessures peuvent provoquer des luxations fréquentes et parfois même des pieds plats. En l'absence d'intervention médicale, les ligaments déchirés prédisposent au développement de l'arthrite, arthrose du pied.

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et votre vie bien remplie...
  • Vous vous inquiétez de la gêne, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, de crèmes et de pommades...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisiez ces lignes - elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Traitement de la rupture des ligaments du pied: comment identifier correctement la blessure et prévenir le développement d'une inflammation purulente

Les ligaments étant attachés aux os, la rupture des ligaments du pied entraîne une perte totale de la capacité de travail du membre. Les hématomes étendus, qui se forment en même temps, compriment les terminaisons nerveuses et les vaisseaux sanguins. Cela bloque le flux de nutriments et d'oxygène vers les tissus d'une zone donnée.

Quand une rupture se produit plusieurs sites d'hémorragie. Et le sang est un terreau favorable aux bactéries, ce qui provoque le développement d’une inflammation purulente sous forme d’abcès (capsules contenant du pus) et de phlegmon (accumulations étendues de pus).

Le danger peut également survenir après la récupération. Ceci s’applique aux personnes qui n’ont pas adhéré au traitement et au régime de réadaptation appropriés. Les paquets deviennent très faibles. Cela contribue à leurs entorses chroniques, larmes, larmes répétées, qui nécessitent une intervention chirurgicale.

Raisons

La principale cause des larmes et des larmes est un mode de vie sédentaire. Si vous ne formez pas les ligaments, si les ligaments ne sont pas suffisamment chargés, ils s'affaiblissent avec le temps. Et lorsque vient le moment du test, par exemple, lorsqu'une personne tord un pied, les ligaments s'étirent, se déchirent ou se déchirent.

Les ligaments faiblissent non seulement à cause de la sédentarité, mais aussi à cause de la vieillesse. Cela augmente considérablement le risque de blessure. Ceci est confirmé par les statistiques. Le tissu osseux devient plus mince, diminue la synthèse du collagène, qui est le composant principal de tout l'appareil ligamentaire.

Une autre cause de larmes et de larmes dans le pied est la pratique d'un sport traumatique (acrobaties, sauts). Mais ce n'est plus une cause, mais un facteur. La raison en est le traumatisme constant provoqué par le fait que les athlètes ne se remettent souvent pas complètement et commencent à exercer une pression sur les ligaments, qui ne sont pas complètement renforcés.

Signes de

Tous les symptômes dépendent du degré de blessure. Il y a 3 degrés:

  • le premier degré est, en fait, l'étirement lorsqu'une petite quantité de fibres de collagène est endommagée;
  • le deuxième degré est une déchirure (rupture partielle), lorsque certaines fibres se cassent, mais que le pied remplit simultanément sa fonction;
  • le troisième degré est le trou lui-même, une violation complète de l'intégrité du ligament.

À la rupture, les signes suivants sont observés:

  • La douleur Sa manifestation dépend en grande partie du seuil de douleur de la victime. Le patient ressent une douleur intense, intolérable et aiguë. Il survient immédiatement après la blessure ou quelque temps plus tard, lorsque l'action de l'adrénaline se termine. En raison de la douleur, une personne ne peut même pas marcher sur un pied blessé.
  • Gonflement. À la rupture, on observe un œdème en augmentation rapide. Une personne ressent une douleur à cause de l'enflure lorsqu'elle serre les terminaisons nerveuses.
  • Des rougeurs C'est un signe du processus inflammatoire.
  • Taches violettes. Ils surviennent toujours, car ils sont un signe d'hémorragie. Et à la rupture, les vaisseaux sont toujours endommagés.
  • Position non naturelle du pied. Les faisceaux du pied déterminent l'amplitude du mouvement. Par conséquent, une pause complète donne la position non naturelle du pied. Comme ils sont déchirés, le pied ne peut plus remplir ses fonctions.

En cas d'anxiété, tous les symptômes sont les mêmes qu'à la rupture, mais dans une moindre mesure. La principale différence réside dans la position normale du pied, car les ligaments remplissent toujours leur fonction.

Pour en savoir plus sur la distinction entre étirement et rupture, lisez l'article "Étirement ou rupture des ligaments - quelle est la différence?"

Diagnostic des pieds

Dans la plupart des cas, pour le diagnostic d'un médecin, suffisamment de symptômes et d'examen. Mais pour exclure d'autres lésions (luxation, subluxation, fracture avec et sans déplacement), des méthodes de recherche supplémentaires sont utilisées. La principale est une radiographie du pied de face et de côté.

Lorsque le ligament est déchiré, il n'y aura aucun signe de fracture (fissures, déplacement des os les uns par rapport aux autres, lignes caractéristiques au site de fracture) ni de luxation (l'articulation est à sa place normale). En cas de rupture, c’est la même chose, c’est seulement ici qu’un nouveau signe apparaît: la position anormale de l’une ou l’autre section du pied.

Une échographie du pied peut également être effectuée pour déterminer l'intégrité des tendons (qui relient les muscles antérieurs et postérieurs de la jambe au pied), les capsules de la cheville.

L'imagerie par résonance magnétique peut être affectée au diagnostic le plus précis possible. Le résultat est une image détaillée du pied avec la définition du degré de dommage et du type de ligaments qui ont perdu leur intégrité.

Traitement de rupture et de déchirure partielle

Le traitement de la déchirure et de la déchirure comprend les étapes suivantes:

  • élimination des symptômes - douleur, gonflement, hématomes;
  • restauration de l'intégrité des ligaments;
  • réhabilitation.

Pour en savoir plus sur le traitement de l'entorse ou la rupture des ligaments du tibia, consultez l'article "Tension et rupture des ligaments du tibia - méthodes de traitement par un médecin praticien".

Conservateur

Points forts en thérapie contre l'anxiété:

  1. Immobilisation Pour éviter d’endommager davantage les ligaments et réduire le syndrome de douleur au pied, il est enveloppé d’un bandage élastique dans un bandage spécial en forme de 8. La première boucle de renforcement est faite autour de la cheville, puis est enroulée sur le pied 8 fois. Le pansement doit être suffisamment résistant, mais appuyer modérément sur la peau pour maintenir le flux sanguin et le flux lymphatique dans la région du pied.
  2. Fixation. Pour une immobilisation ultérieure, un plâtre ou un langet est utilisé (il s’agit d’un cadre amovible attaché avec un bandage). Aujourd'hui, ils commencent à utiliser une orthèse qui épouse les contours du tibia et est constituée d'un matériau solide.
  3. Chill Il est utilisé dans les 2 premiers jours après la blessure. Le froid restreint les vaisseaux par lesquels les substances qui soutiennent le processus inflammatoire pénètrent jusqu'au site de la blessure. En conséquence, le gonflement est réduit, la douleur est atténuée, les hémorragies cessent, le développement des hématomes ralentit.
  4. Chaleureusement Après extinction de l'inflammation (après 4-5 jours), la chaleur est utilisée, ce qui améliore la circulation sanguine dans la région du pied. Cela augmente la quantité de nutriments et d'oxygène dans le pied, ce qui accélère les processus de régénération. Pour ce faire, utilisez une pommade chauffante (Kapsikam, Apizartron, Helpeks), des pansements imbibés d'alcool et de la physiothérapie (échographie, électrophorèse).
  5. Analgésiques Des analgésiques peuvent être prescrits sous forme de comprimés (Diclofenac, Nimésulide) afin d’éliminer la douleur dès les premiers jours de la blessure. Des onguents sont également utilisés en même temps (Diclofenac, Traumel C).

Opérationnel

Un traitement conservateur de la rupture des ligaments du pied suffit à la récupération. Mais si des ruptures chroniques des ligaments du pied, une instabilité de l'articulation de la cheville sont observées, il est conseillé de prescrire une intervention chirurgicale, appelée chirurgie plastique.

L'essence de l'opération consiste à renforcer les ligaments endommagés à l'aide de différents tissus (tendons propres, tissus mous du patient, ligaments d'animaux donneurs).

Réhabilitation

C'est l'étape la plus importante du traitement. Grâce à la rééducation, les ligaments endommagés sont progressivement renforcés et, dans la zone du pied, le flux sanguin et le flux lymphatique s'améliorent. Cela conduit à une récupération complète.

Environ une semaine après la blessure, il est recommandé de commencer à exercer une thérapie physique. Vous devez faire des exercices simples 2 à 3 fois par jour, jusqu'à 5 à 10 approches chacun:

  • réduire statiquement les muscles des jambes et des pieds;
  • déplacez activement vos orteils;
  • plier / déplier un membre dans l'articulation du genou.

Après environ 5-7 jours (selon la gravité de la blessure), vous pouvez faire les exercices suivants:

  • Marcher à pied. Sur une surface plane jusqu'à 2 heures par jour à un rythme confortable.
  • Soulèvement des chaussettes. Ensuite, vous pouvez vous compliquer en faisant des montées sur toutes les collines. Renforcer les muscles et les ligaments du pied peut se lever sur les marches, tout en se tenant sur les marches que le bord de l'orteil.
  • Étirement Il est nécessaire de renforcer les muscles et les ligaments de la jambe et du pied. L'étirement est effectué à l'aide de l'élargisseur - il s'agit d'une variété de flexion, d'extension, de tours de pied. S'il n'y a pas d'élargisseur, vous pouvez effectuer des exercices d'étirement à l'aide des mains (tournez le pied dans différentes directions).

Vidéo utile

Dans la vidéo, vous apprendrez à restaurer les ligaments du pied après une blessure.

Conclusions

Le principal danger est la rupture complète des ligaments du pied. Vous éviterez des conséquences négatives si vous consultez rapidement un médecin. La mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin contribue à un rétablissement complet.

Rupture du ligament du pied

La déchirure des ligaments du pied est une violation de l'intégrité des ligaments et des fibres musculaires due à une blessure, qui s'accompagne d'une douleur et d'un gonflement graves. Ces dommages ne sont pas courants, mais il existe toujours un risque d'endommager les ligaments. Le pied humain est constitué de différentes structures: os, ligaments, muscles, tissus cartilagineux. Pendant la conduite, l'un d'entre eux peut être endommagé en raison d'une charge excessive.

Raisons

Les causes de blessure peuvent être:

  1. Coups de pied et chute d'objets lourds;
  2. Virage serré du pied vers l'intérieur ou l'extérieur;
  3. Marcher dans les talons;
  4. Inattention en marchant sur un terrain accidenté;
  5. Surpoids;
  6. Blessures sportives;
  7. Blessures criminelles;
  8. La vieillesse

Toutes ces raisons, prises ensemble ou séparément, peuvent provoquer une rupture des ligaments et des muscles. Pour éviter cela, il est important de prendre des mesures préventives et d’être prudent.

Les symptômes

La rupture du ligament est un étirement extrême et s'accompagne de symptômes graves. La victime ne fera pas attention aux dégâts, car les symptômes sont très prononcés:

  • Douleur intense Immédiatement quand le ligament est endommagé, il se produit une douleur intense qui ne s’apaise pas avec le temps. Lorsque vous essayez de vous lever sur la jambe et de commencer à bouger, la douleur augmente. Dans certains cas, la douleur est tellement insupportable que la victime a besoin de soulagement;
  • Oedème L'une des principales caractéristiques est l'œdème des tissus mous, qui augmente rapidement. La violation de l'intégrité des structures ne passe pas pour notre corps sans laisser de trace. L'œdème est la réponse à une telle violation.
  • Gonflement et rougeur. Ces signes indiquent le développement d'un processus inflammatoire dans les tissus. L'hyperthermie (augmentation de la température) peut les rejoindre, mais uniquement dans la zone de blessure;
  • Position non naturelle du pied. C’est un signe qui vous permet d’établir avec précision la violation des tissus et des structures du pied. Indépendamment, rien ne peut être aligné. Sans connaissances ni formation, la situation de la victime peut être considérablement aggravée;
  • Hématome. Une rupture des muscles du pied peut entraîner l'apparition d'une cavité remplie de sang.
  • La boiterie Se produit en réponse aux effets d'une blessure. La victime boit sur le membre douloureux. Parfois, la blessure est si grave qu’une personne ne peut absolument pas marcher sur le membre blessé.

Premiers secours

Les premiers secours et le transport de la victime jusqu'au service des urgences sont faciles. Les premiers secours sont les suivants:

  1. Les chaussures doivent être retirées des pieds. Cela est nécessaire car, en raison de l'œdème, il peut transmettre aux tissus et aux vaisseaux, provoquant leur nécrotisation.
  2. Fixez une compresse froide ou de la glace enveloppée dans une serviette. Le froid aidera à rétrécir les vaisseaux sanguins, empêchant ainsi le développement d'un œdème grave et d'une inflammation. De plus, le froid soulagera la douleur;
  3. Vous pouvez donner une pilule anesthésique aux blessés.

Le serrage comme prévention de l'œdème n'est appliqué que s'il n'y a pas de déformation du pied. En cas de déformation, les bandages peuvent aggraver la situation.

Traitement

La rupture des ligaments du pied est traitée par la méthode opératoire. Certains experts estiment qu'une telle blessure peut être guérie sans chirurgie, uniquement avec des médicaments et de la physiothérapie. Les tactiques de traitement conservateur ne sont justifiées que dans le cas d'une rupture partielle. Si les dommages aux ligaments sont complets, les nerfs et les vaisseaux sanguins sont affectés. Et sans chirurgie ne peut pas faire. Le traitement conservateur comprend:

  • Assurer un repos complet avec fixation du pied avec des bandages ou une orthèse;
  • Prendre des analgésiques;
  • L'utilisation d'anti-inflammatoires sous forme de comprimés, sous forme de pommades ou d'injections;
  • Remèdes populaires visant à restaurer l'intégrité des tissus.

Le traitement de la lésion par l'opération ne concerne pas seulement les fibres déchirées, mais aussi les coutures des vaisseaux sanguins et des nerfs. Également pendant l'opération, il est possible de retirer le sang du hématome. Après l'opération, du plâtre est appliqué pour éviter les pauses répétées. Le reste du traitement n'est pas différent du conservateur.

Récupération

Pour une rééducation compétente, vous devez choisir un ensemble de mesures visant à rétablir l'activité physique. Les efforts physiques excessifs doivent être limités, mais les exercices visant à développer les ligaments et les muscles doivent être effectués. Une bonne nutrition est la clé de la régénération rapide des tissus. Vous pouvez boire des complexes vitaminiques enrichis en collagène. Avant de choisir une vitamine, consultez votre médecin.

Combien de soins

La période de récupération complète des fonctions dépend du traitement choisi et des complications qui l’accompagnent. Par exemple, la combinaison d'un ligament déchiré et d'un fascia du pied peut provoquer une fasciite. Dans ce cas, la récupération sera retardée, car il est nécessaire de résoudre le problème qui l'accompagne.

La clé d'une reprise rapide et réussie sera la mise en œuvre de toutes les recommandations d'un spécialiste. L'utilisation de recettes et d'outils propres n'est autorisée qu'avec le consentement du médecin.

Dommages aux ligaments du pied

Certaines blessures aux jambes peuvent déclencher des ligaments du pied. Il s’agit d’un dommage dangereux et douloureux qui entraîne une violation de la fonction musculo-squelettique en l’absence de traitement approprié et opportun. Les adultes et les enfants sont également exposés au risque de blessure, car les membres inférieurs sont impliqués dans presque toutes les sphères de l'activité humaine et sont donc constamment soumis à un stress.

Rupture des ligaments: qu'est-ce qui est dangereux?

Causes de blessures

Les ligaments humains sont des fibres de tissu conjonctif élastique qui fixent les os et les articulations ensemble.

Cet élément offre un amorti et une flexibilité lors de la marche, des mouvements et des exercices variés. Les dommages aux ligaments ont souvent des causes domestiques: une chute infructueuse avec l'appui des jambes, une chute sur une surface glissante provoque une déchirure des fibres. Cependant, un certain nombre de facteurs peuvent augmenter les risques de blessure:

  • L'obésité. Le surpoids provoque une charge supplémentaire sur le squelette osseux. En outre, les personnes en surpoids sont moins agiles et agiles, ce qui contribue aux blessures.
  • Âge avancé. En vieillissant, le corps perd sa capacité de régénération rapide, les tissus conjonctifs perdent leur élasticité et les os deviennent plus fragiles.
  • Vieilles blessures. Si les entorses, les fractures et les anciennes entorses de la jambe n'ont pas été complètement guéries, le risque de blessure grave augmente lors d'une nouvelle blessure.
  • Déformation du valgus. Flatfoot modifie la répartition de la charge sur les jambes, de sorte que les faisceaux plantaires du pied sont surchargés.
  • Maladies du système musculo-squelettique. L'arthrite et l'arthrose détruisent les articulations et les os, rendant le patient plus vulnérable aux chutes.

Degrés et symptômes

Premiers secours

La déchirure ou la déchirure des ligaments nécessite une action urgente:

  1. Relâchez la jambe blessée de la chaussure.
  2. Trouvez la position la plus confortable pour la victime. Il est souhaitable que le membre se situe au-dessus du niveau du corps - cela réduira le flux sanguin vers la zone lésée.
  3. Fixez une compresse froide sur la blessure. Bien adapté à cette fin la glace enveloppée dans un tissu.
  4. En cas de syndrome douloureux intense, donnez une pilule antidouleur au patient: «Pentalgin», «Nurofen».

Les premiers secours ne sont pas une thérapie. Toutes les actions décrites sont considérées comme une mesure pré-médicale, leur mise en œuvre nécessite un minimum de compétences et de connaissances. Il est très difficile de diagnostiquer la gravité de la blessure et d’exclure une fracture ou une fissure. Par conséquent, il est nécessaire de livrer immédiatement la victime à la salle d'urgence ou d'appeler une ambulance.

Comment est le diagnostic?

Le diagnostic de traumatisme et la prise en charge thérapeutique sont établis par le traumatologue. Lors de la réception, le médecin prend en compte les réclamations, découvre les circonstances des lésions ligamentaires, collecte et analyse les antécédents et procède à un examen manuel du patient. La tâche principale - la formulation d'un diagnostic différentiel. Les symptômes de rupture des ligaments du pied sont plutôt non spécifiques, les manifestations s'apparentant à une fracture et à une fissure, ce qui explique pourquoi il ne sera pas possible de se passer d'examens supplémentaires. En règle générale, en cas de blessure au ligament, les méthodes de diagnostic instrumentales suivantes sont prescrites:

  • Échographie. Vous permet de déterminer la quantité de fibres déchirées et de détecter une hémorragie.
  • CT et IRM. Ces méthodes informatiques sont considérées comme les plus informatives, grâce à la possibilité de l’imagerie des tissus stratifiés.
  • Radiographie Il est utilisé assez rarement, mais vous permet d'identifier toute la nature de la blessure.

Traitement de rupture des ligaments du pied

Le traitement dépend de la gravité de la blessure.

Le bandage répartit uniformément la charge sur l'articulation.

Les méthodes conservatrices sont utilisées pour les dommages légers et modérés. Le traitement comprend le port d'un bandage élastique ou d'une éclaboussure de plâtre, la prise de médicaments, la thérapie physique et des exercices thérapeutiques. Traiter les ligaments endommagés du pied peut être à la maison, en suivant strictement les recommandations du médecin. En règle générale, ces groupes de préparations pharmaceutiques sont prescrits:

  • Antibactérien. Destiné à prévenir l'infection des articulations et des tissus mous. Souvent utilisé "Amoxicilline" et antibiotiques de la pénicilline.
  • Réchauffement Les onguents topiques ont des effets de distraction et favorisent la circulation sanguine vers les ligaments malades: «Finalgon», «Kapsiki» et «Bystrumgel».
  • Anti-inflammatoire. Interférer avec le développement de processus inflammatoires dans l'articulation causés par un traumatisme: Diklak, Voltaren, Fastum.
  • Anesthésique Réduit la douleur si les ligaments plantaires sont étirés: "Ibuprofène", "Kapsikam", "Dimeksid".

La physiothérapie comprend les procédures suivantes:

  • thérapie de boue;
  • massage et auto-massage;
  • la cire de paraffine;
  • procédures échographiques;
  • thérapie magnétique;

Opération à la pause

Au troisième degré de rupture des ligaments du pied droit ou du pied gauche, il est obligatoire de porter un pansement en plâtre, car une telle blessure est souvent accompagnée d'une luxation ou d'une fracture. S'il y a une séparation complète du tissu conjonctif de l'articulation, l'opération est effectuée. Au cours de l'intervention, le chirurgien pique le faisceau de bout en bout. Si ce n'est pas possible, installez l'implant. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale, mais il est également possible de recourir à l'anesthésie générale. Le succès de l’événement dépend en grande partie de la rééducation, le patient doit développer une jambe, effectuer des exercices spéciaux et suivre scrupuleusement les recommandations du médecin. Cela demande de la volonté et un très fort désir de guérison.

Combien de soins?

La période de récupération varie en fonction de la gravité de la blessure, des blessures associées, de l’âge et de la condition du patient.

Un léger étirement guérit en 3 jours, à condition que le patient porte un pansement serré sur la jambe et que le membre blessé soit au repos. De graves dommages aux ligaments sont accompagnés de dislocations, de fractures, de sorte qu'un rétablissement complet se produit en un mois et demi. Le patient doit comprendre que la mise en œuvre correcte des mesures de rééducation joue un rôle crucial dans la récupération. Plus le patient suit consciencieusement les recommandations du médecin, plus la fonction musculo-squelettique normale reprendra vite.

Méthodes de traitement des entorses à la jambe et de guérison d'une blessure

En raison de la grande mobilité de l'appareil ligamentaire du pied, une personne est sujette à un traumatisme accru des membres inférieurs. Foot assume la charge principale lors de la marche, de la course ou de la pratique de sports actifs. Tout degré de blessure au pied entraîne des conséquences - boiterie. Entorse du pied - le dommage le plus commun avec lequel les gens se tournent vers des spécialistes. Cela nécessite un traitement compétent et la mise en œuvre de toutes les recommandations du médecin. Afin de bien vous comporter lorsque vous vous étirez et que vous commencez un traitement à temps, vous devez en connaître les causes et les symptômes.

Causes d'entorses du pied

Le pied est attaché au tibia du talon, au scaphoïde, au talus et aux os métatarsiens, qui sont reliés à tout le groupe de ligaments: ressort, plantaire long et court, ligament talon-scaphoïde, talon-cuboïde. Le cadre musculaire autour protège les os et les ligaments des dommages.

On observe souvent des entorses du pied chez les athlètes dont les sports sont associés aux sauts et au jogging (basketball, volleyball et athlètes). Des dommages similaires se produisent souvent chez les haltérophiles, lors de la levée de poids lourds et de barres de poids.

Facteurs provoquant des entorses du pied:

  • surpoids;
  • certains sports;
  • travail physique pénible;
  • marcher dans des talons hauts, porter des chaussures inconfortables;
  • marcher sur des surfaces inégales (souvent rencontrés par les fans pour voyager en montagne et en forêt);
  • arcade pathologique du pied (arcade plate ou plate);
  • manque congénital de force des ligaments, sous-développement des ligaments;
  • blessures au pied (entorses, fractures), inflammation des ligaments.

L'étendue et les symptômes des entorses

Le degré de gravité des symptômes dépend du degré d’entorse. Les médecins ont attribué 3 degrés de cette blessure:

  1. Le premier degré (léger) d’étirement est caractérisé par la déchirure de fibres individuelles des ligaments. Le site de la blessure ne fait pas trop mal, le gonflement est faible. La victime peut bouger ses pieds, marcher. Avec des premiers soins bien conduits, il passe seul sans mesures thérapeutiques sérieuses.
  2. Le second degré est caractérisé par une rupture complète de certaines fibres du faisceau. Les signes d'étirement sont distincts: les symptômes sont plus prononcés. Au moment de la blessure et pendant plusieurs jours, la douleur est aiguë. Lorsque vous essayez de marcher sur votre pied, une douleur aiguë apparaît. Les mouvements des pieds sont limités. Le gonflement est modéré (la tumeur augmente pendant plusieurs jours, réduisant la mobilité du pied, puis redescendant), la couleur de la peau se modifie sur la zone touchée (hématome dû à une hémorragie sous-cutanée).
  3. Le troisième degré d’étirement est caractérisé par une rupture transversale complète d’un ligament ou de plusieurs ligaments. La victime ne peut pas marcher. Il y a gonflement et hématome. Les symptômes caractéristiques de tels dommages apparaissent dès qu'une personne est blessée.

De plus, la température peut augmenter. Si une entorse est accompagnée d'une luxation, un certain déclic se fait entendre lors d'une blessure.

Entorse des orteils

De tels dommages sont possibles lorsqu'un objet lourd tombe sur les doigts ou frappe un obstacle solide (seuil, pierre, marche d'escalier). La douleur se concentre sur l'orteil qui a été tendu. Comme pour le pied, un changement de couleur de la peau et un gonflement sont caractéristiques. Une forte partie du tendon peut être accompagnée d'une fracture ou d'une luxation.

Les dommages au gros orteil se produisent lors de mouvements anormaux (excessifs) dans la direction plantaire ou dorsale. Cette blessure est souvent associée à un étirement du dos et des ligaments plantaires. Dans ce cas, la douleur survient dans tout le pied. Une personne ne peut pas marcher normalement et se tenir sur la pointe des pieds.

Fort étirement

Par ailleurs, je voudrais mentionner le troisième degré d’étirement. Cette blessure est souvent accompagnée d'une luxation du pied. La douleur est forte, insupportable, même avec un repos complet. L'œdème est très fort, la décoloration est importante (hématome). Il existe une mobilité anormale excessive du pied (le signe le plus frappant permettant de déterminer la rupture complète des ligaments). Une aide immédiate aux urgences et un traitement hospitalier sont nécessaires. Le troisième degré nécessite une intervention chirurgicale, car les ligaments complètement cassés ne pourront pas récupérer d'eux-mêmes.

Diagnostics

Tout dommage commence par un examen médical. Le spécialiste effectue une inspection visuelle, une palpation soigneuse, déplace légèrement le pied du patient. La victime lui-même raconte en même temps ses sentiments. Afin de clarifier le degré de dommage et la présence de complications, un spécialiste se voit prescrire une radiographie du pied, un diagnostic par ultrasons, une IRM. Ces méthodes de diagnostic permettent de poser un diagnostic précis, selon lequel le médecin prescrit un traitement approprié.

Premiers secours pour l'étirement

En cas de lésion des ligaments du pied, il est important de fournir les premiers secours avec compétence. Les mesures prises à temps sont la clé d'une guérison rapide, réduisant le risque de complications. Les premiers secours comprennent:

  1. Créer des conditions pour un repos complet du pied (asseoir ou allonger le patient).
  2. Immobilisation du pied endommagé. En appliquant un bandage de fixation (sans trop serrer la jambe), n’importe quel tissu convient à cet effet, mais il est préférable d’utiliser un bandage élastique. En cas de dommage grave, chevauchement des pneus (vous pouvez utiliser une règle, une planche ou tout autre matériel de fixation).
  3. Recouvrez la zone endommagée d'une compresse froide: serviettes imbibées d'eau froide, glace enveloppée dans un linge. Cela soulagera la douleur et réduira le gonflement.
  4. Pour réduire l'enflure et les hématomes, la jambe est levée en plaçant un rouleau en dessous.
  5. Anesthésie avec médicaments: Analgin, Ibuprofen (les médicaments contenant de l’acide acétylsalicylique ne peuvent pas être administrés, car ils augmentent la circulation sanguine, ce qui entraîne un saignement).
  6. Si vous suspectez une rupture complète des ligaments, de graves lésions des muscles du pied, appelez une ambulance ou conduisez la victime au service des urgences.

Traitement d'étirement

Si les ligaments de la jambe sont endommagés, vous devriez consulter un médecin. L'automédication comporte de nombreuses complications, une récupération incomplète et incorrecte. Le spécialiste établira le diagnostic correct et prescrira le traitement.

Le cours de traitement des entorses du pied comprend:

  • traitement de la toxicomanie;
  • intervention chirurgicale (avec un degré élevé de dommages);
  • physiothérapie;
  • Thérapie d'exercice.

La question qui inquiète souvent la victime: "Combien de temps durera la guérison?" La réponse du médecin est généralement la suivante: «Tout dépend du degré de dommage, du traitement compétent et opportun.»

Le premier degré d'étirement des ligaments du pied, à condition que les mesures soient prises à temps, peut être guéri en 10-14 jours. Le bandage de fixation est retiré le troisième jour. Le traitement ultérieur consiste à développer les articulations du pied par l'exercice.

Le traitement du deuxième degré d’étirement dure environ un mois. Les 2 premières semaines devront marcher avec un pansement immobilisé.

La restauration des ligaments au troisième degré de lésion peut durer jusqu'à six mois et la fixation du pied peut durer jusqu'à un mois.

Traitement de la toxicomanie

En cas de syndrome douloureux douloureux grave, des analgésiques pour administration orale sont prescrits aux patients (comprimés de paracétamol, d’ibuprofène et de Nise). L'aspirine, dans les premiers jours après la blessure ne peut pas être prise, pour réduire la température signifie moyen avec l'ibuprofène et le paracétamol.

Les premiers jours sont consacrés aux pommades à effet rafraîchissant («menthol»), des pommades chauffantes étant utilisées après l'élimination des principaux symptômes, afin d'améliorer la circulation sanguine et d'accélérer la régénération tissulaire («Finalgon», «Kapsikam»). Pour l'anesthésie locale, les médecins prescrivent des gels ou des pommades aux effets anti-inflammatoires et analgésiques (Nurofen, Diclofenac, Nise, Ketoprofen, Dolobene, Nikofleks, Troxevasin, etc.). Les antibiotiques sont prescrits en présence d'une plaie ouverte.

Avec un fort degré d’étirement et de rupture des ligaments du pied, des médicaments plus puissants sont utilisés pour soulager la douleur - injections de Novocain, de Lidocaïne ou d’hydrocortisone.

À la maison

Le traitement des étirements à la maison est possible avec un léger degré de dommage. Le traitement consiste à appliquer un bandage sur un bandage élastique, en observant un régime doux. Les trois premiers jours, ils ont mis une compresse froide sur le pied endommagé, puis une autre chaude. De plus, vous pouvez créer des compresses à partir de produits faciles à trouver dans presque tous les foyers:

  • alcool (eau et alcool à parts égales);
  • bodyaga naturel;
  • oignons hachés et sel de mer (peuvent être remplacés par du sucre);
  • ail haché, feuilles d'eucalyptus, graisse animale;
  • infusion d'ail et de jus de citron;
  • pommes de terre crues hachées;
  • lait chaud (change en refroidissant);
  • argile, mélangée à de l'eau, à l'état de crème épaisse;
  • feuilles écrasées d'aloès, sureau.

Les compresses sont appliquées pendant plusieurs heures sous le film et fixées avec un bandage sur le dessus. La médecine traditionnelle ne peut être qu'un ajout au traitement principal. Avant utilisation, consultez votre médecin, sinon vous pouvez aggraver la situation.

Physiothérapie et massage

Dès la fin de la période aiguë, le médecin prescrit une physiothérapie. Cela peut être UHF, thérapie magnétique, électrophorèse avec des médicaments. Le massage pendant cette période est d'une grande importance.

Le cours de physiothérapie et de massage dure une semaine, avec une blessure légère et jusqu’à plusieurs mois, avec des lésions graves des ligaments du pied.

Après avoir retiré le bandage de fixation, des exercices spéciaux sont également affectés. La thérapie par l'exercice associée au massage accélère la récupération, renforce les muscles des jambes, développe les ligaments endommagés.

Complications d'entorses du pied

Les complications d'étirement du pied comprennent:

  • étirement récidive;
  • instabilité chronique de l'articulation, due à la faiblesse des ligaments et à la douleur concomitante lors de la course et de la marche;
  • rupture des ligaments;
  • inflammation des ligaments (arthrite);
  • fasciite plantaire;
  • luxation et subluxation de l'articulation;
  • fracture osseuse.

Pour toute la durée du traitement et de la réadaptation, le stress physique sur la jambe blessée doit être ajouté progressivement. L'entraînement sportif commence petit. Cela réduit le risque de récurrence de la blessure.

Les entorses du pied, même à un degré insignifiant, compliquent les mouvements et causent beaucoup de problèmes. Le traitement n'est pas rapide et prend au moins 2 semaines. Pas besoin de reporter le voyage à l'hôpital. Un traitement opportun et approprié est la clé d'un rétablissement rapide et de l'absence de complications supplémentaires. N'oubliez pas la prévention: portez des chaussures confortables, faites des exercices physiques et, lorsque vous marchez sur des surfaces inégales, faites attention et regardez vos pieds.