Eruption de fièvre

Une éruption cutanée avec la température devient un signe fréquent de diverses maladies graves. De plus, il peut se manifester à la fois sur le corps d'un enfant et d'un adolescent, d'un adulte.

Les éruptions cutanées, qui accompagnent souvent les démangeaisons, peuvent toucher non seulement la peau, mais également les muqueuses. Ce n’est pas pour rien que des rougeurs avec des bulles suspectes peuvent se retrouver même dans la gorge, et pas seulement sur le ventre. En soi, une éruption cutanée agit rarement comme une maladie indépendante, qui implique généralement l'évolution de la maladie sans fièvre. Dans la plupart des cas, cela suggère le début du développement de la maladie d'origine infectieuse ou non infectieuse.

Quand l'éruption est-elle le plus souvent accompagnée de fièvre?

Chaque manifestation externe de ce symptôme a ses propres caractéristiques distinctives, ce qui permet de déterminer la véritable pathologie, qui est la racine de la maladie.

Pour la classification primaire, le principe de localisation est utilisé, ce qui signifie une étude détaillée des lésions sur le visage, les jambes et le dos. Il est généralement plus facile de diagnostiquer les maladies où se produisent les symptômes mentionnés, si vous savez si l’éruption n’a touché qu’une partie du corps ou s’est étendue sur toute la peau.

Le point suivant de l’état à température croissante est la division des maladies proposées en deux grandes catégories: infectieuse et non infectieuse.

Le premier groupe comprend la majorité des infections infantiles, parmi lesquelles la varicelle, la rubéole et certaines autres pathologies, qui sont plus faciles à surmonter dans l'enfance que chez l'adulte.

Cela inclut également la méningite, l'herpès, qui se caractérise par une petite éruption cutanée, accompagnée de cloques transparentes. Tout d'abord, la zone touchée autour de la bouche ou des parties génitales démange impitoyablement, puis les bulles éclatent, ce qui conduit à l'enrobage du derme peu de croûtes attrayantes.

Parmi les autres représentants infectieux des déviations, qui se caractérise par une température élevée en plus de la peau rouge, rosâtre, ont un zona du type zona. La syphilis, la typhoïde et la mononucléose infectieuse ont également chuté ici.

Selon un schéma similaire, lorsqu’une éruption cutanée est apparue, un certain nombre d’anomalies non infectieuses typiques telles que le lupus érythémateux systémique, le psoriasis, la neurodermite, la dermatite séborrhéique, la folliculite se développent. La sclérodermie, le pityriasis versicolor, la maladie de Gilbert sont un peu moins souvent utilisés en médecine.

Mais les tumeurs cutanées de nature oncologique maligne et bénigne sont généralement considérées séparément, en fonction de la gravité de la lésion. Leur localisation avec des éruptions cutanées de types variés n’a pas de limitation significative, ce qui signifie la possibilité de nucléation de la tumeur sur:

Indépendamment du fait que la détérioration du bien-être soit accompagnée d'autres symptômes, tels que des plaintes selon lesquelles la zone touchée fait mal, il n'est pas nécessaire de se passer de consulter un dermatologue ou un thérapeute.

Si nous considérons les anomalies les plus courantes avec deux signes typiques, auxquels un mal de tête est parfois ajouté, alors le leader non-dit est appelé une réaction allergique. Elle peut se faire sentir à la fois par le bébé sur son cou et par la personne âgée à l'aine.

La source principale de la maladie devient un allergène. Ils peuvent devenir n'importe quoi de la poussière domestique, du pollen pendant la floraison, de la nourriture. Mais dans ce dernier cas, vous devez apprendre à faire la distinction entre allergie et intoxication alimentaire classique, qui inclut également la diarrhée, les vomissements, à laquelle s’ajoute la déshydratation du corps.

Les allergies de modèle incluent:

  • l'urticaire;
  • fièvre de bas grade.

Pour vous débarrasser de la racine du problème, vous devez d'abord prendre rendez-vous avec votre médecin. Il procédera à un premier examen pour écarter d'autres maladies graves présentant des symptômes similaires. Ce n’est qu’à partir de ce moment que le patient présentant des troubles de la peau sera soumis à une étude de laboratoire. Si la victime avait seulement une légère allergie, qui commençait à disparaître le troisième jour après le retrait de l'allergène, le traitement serait effectué selon le schéma standard.

Mais lorsque les raisons n'ont pas été complètement étudiées, il est nécessaire de passer les tests dits allergiques. Leur résultat permettra de révéler la principale raison pour laquelle la victime est régulièrement torturée avec un rhume, un gonflement, une éruption cutanée et même occasionnellement des nausées.

Au niveau physiologique, la pathogenèse est expliquée par la production d'une substance biologiquement active, appelée histamine. Lorsque le mécanisme de sa production échoue, le corps commence à signaler des anomalies cutanées, souvent accompagnées de changements de température. Et avec le fait qu’une personne «brûle», elle se trouve littéralement dans un état où les victimes sont diagnostiquées avec des lectures de température plus basse.

Prescrire un traitement comportant des mesures de désintoxication ainsi que des antihistaminiques ne peut être administré que par un médecin expérimenté. Il déterminera que le virus s'est installé sur les pieds ou ailleurs. Lorsqu'on essaie de s'auto-traiter, beaucoup de gens sont intéressés par le fait qu'il puisse en exister un qui traite le patient d'une manière ou d'une autre, mais en réalité, il a une maladie complètement différente.

Cela se rencontre souvent dans la pratique clinique, parce que tout le monde ne peut pas effectuer un examen qualifié, reconnaissant des ganglions lymphatiques élargis, d'autres marqueurs spéciaux. Il est d’autant plus difficile d’envisager des déviations de la bouche lorsque l’éruption cutanée est localisée dans le ciel. Mais souvent, le mal de gorge ne dit rien du tout sur les lésions cutanées, mais sur le fait que la personne a été renversée par un mal de gorge commun.

Maladies infantiles avec fièvre et éruptions cutanées

Considérant tous les types de maladies, y compris les deux signes présentés, les médecins distinguent séparément les trois maladies infantiles les plus courantes. Il s'agit de:

Parfois, plus de scarlatine y est ajoutée.

Dans le cas de toutes les maladies de la liste, il est impossible d'attendre le moment où les symptômes irritants se seraient atténués.

Pour que la rougeole passe, il faudra beaucoup d’efforts, car à la base des problèmes de peau de l’homme, la température monte également jusqu’à 40 degrés.

Les caractéristiques typiques de la rougeole sont en phase, car la propagation de l'éruption suit toujours un schéma typique:

  • le visage;
  • omission ci-dessous;
  • couverture des membres inférieurs vers le troisième jour.

Outre le fait que le patient s'inquiète de la peau qui traîne, le deuxième jour déjà, il fait face à des taches grisâtres pathognomoniques dans la bouche. Les taches sur la couche muqueuse des joues ont un bord rouge. Mais ils disparaissent aussi vite qu'ils apparaissent.

La rubéole, qui affecte généralement les enfants de la maternelle, avec un traitement de haute qualité n'est pas dangereuse. Les femmes porteuses d'un fœtus constituent une grave menace, car dans certains cas, les gynécologues insistent même sur la nécessité d'un avortement artificiel.

Tout d'abord, une éruption cutanée ponctuée apparaît sur le visage, puis s'étend rapidement sur les mains, les cuisses, couvrant même le mollet. Mais si vous comparez la sévérité de la luminosité avec la rougeole, la rubéole est plus pâle. Si vous ne regardez pas attentivement, vous ne remarquerez jamais de changement significatif dans l'apparence.

Les principaux marqueurs de la pathologie sont considérés comme des ganglions lymphatiques enflammés. Ils sont localisés:

  • derrière l'oreille, dans la région cervicale postérieure;
  • dans la zone occipitale.

Même un non-professionnel à la palpation remarquera que les nodules sont atteints de gonflement.

La dernière maladie infantile s'appelle la varicelle, qui est réveillée par le virus de l'herpès. De là à comprendre pourquoi les cloques avec la variole sont si semblables à celles qui poursuivent les patients au stade aigu de la maladie herpès simplex se déposant près des lèvres.

Les éléments de la peau dans une situation similaire sont situés sur tout le corps et, tandis que sur la tête, ils commencent tout juste à «s'attacher», quelque part sur l'avant-bras, le cycle de vie de l'éruption touche à sa fin. Chaque nouvelle portion est accompagnée du fait que les indicateurs de température remontent à nouveau.

Séparément, la mononucléose infectieuse présente les deux mêmes signes. Mais la difficulté vient ici du fait que le tableau clinique est souvent flou. La seule balise stable est une augmentation des ganglions lymphatiques dans la nuque.

Pour prévenir la détérioration de la santé, lorsque la roseola deviendra une menace pour la vie et entraînera des problèmes de santé, il sera nécessaire de passer un test sanguin. Grâce à ces tests de laboratoire, il sera possible de déterminer le stade spécifique de la maladie.

Comment éliminer les symptômes chez les enfants et les adultes?

Pour la plupart des maladies les plus courantes, les médecins n’ont pas encore mis au point de traitement spécifique, n’utilisant que les règles généralement admises visant à faciliter le bien-être. Cela signifie qu'avec la même varicelle, vous devrez vous faire soigner et attendre que les taches disparaissent d'elles-mêmes.

Pour prévenir les éruptions cutanées secondaires, les médecins recommandent l’utilisation de techniques antiseptiques. Il suffit de veiller à ce que la victime ne soit pas allergique aux composants de la composition pharmaceutique, sinon une chaleur épineuse atypique sera ajoutée à tout le reste.

Pour maintenir la santé à un niveau suffisant, parfois, des immunomodulateurs, des vitamines, des minéraux, des médicaments antiviraux sont ajoutés au cours du traitement, et le régime alimentaire quotidien est révisé dans le sens de son enrichissement. Mais les antibiotiques à cause de l'estomac ne sont pas autorisés à être utilisés par tout le monde, et seulement si cela est absolument nécessaire, selon les indications actuelles.

Dans ce cas, c'est beaucoup plus difficile pour les adultes, pour qui la majorité des maladies infantiles, l'est beaucoup plus, car ils ont une faible résistance. Les patients âgés de plus de quinze ans sont souvent affaiblis par la faiblesse musculaire, la diarrhée et la photophobie.

Les adultes qui suivent un traitement de chimiothérapie, prennent des corticostéroïdes ou ont un système immunitaire affaibli, gâté par un autre type de charge, sont à risque de ceux qui sont plus susceptibles aux maladies avec une éruption cutanée, de la fièvre.

Dans tous les cas, lors de la détection des symptômes mentionnés, il est nécessaire de consulter un médecin immédiatement. Il peut être difficile pour une personne moyenne de détecter une éruption cutanée accompagnée de rubéole et de manifestations secondaires de la syphilis, ce qui peut servir de fondement à une erreur fatale si vous souhaitez vous auto-traiter. Pour éviter cela, vous aurez besoin des conseils d'un dermatologue.

Fièvre élevée et éruption cutanée chez un adulte? Appelez d'urgence un médecin!

Une éruption cutanée associée à une température corporelle élevée (en particulier chez les adultes!) Indique clairement une maladie systémique aiguë.

Les adultes ayant simultanément présenté deux symptômes, tels que fièvre (38 ° C et plus) et éruption cutanée, devraient immédiatement appeler une ambulance. Le fait est que l'apparition simultanée de fièvre et d'une éruption cutanée peut signaler une maladie mortelle. La survie est beaucoup plus élevée avec un traitement agressif au début de ces maladies difficiles à diagnostiquer. 5 oct. 2015. Pris séparément, les éruptions cutanées et la température corporelle élevée peuvent sembler bénignes, mais la combinaison de ces symptômes chez l'adulte peut être le signe d'une maladie grave, voire mortelle. La survie augmente considérablement chez les patients qui reçoivent un traitement rapide et agressif pour la cause sous-jacente de l'éruption cutanée.

Les gens pensent souvent qu'une éruption cutanée n'est pas un symptôme grave, ce qui retarde le traitement. Cependant, une éruption cutanée associée à une température corporelle élevée (en particulier chez les adultes!) Indique clairement une maladie systémique aiguë nécessitant un diagnostic plus approfondi et un traitement urgent. Seuls le diagnostic et le traitement précoces d'une maladie causant de la fièvre et des éruptions cutanées peuvent rapidement empêcher la mort.

Le syndrome de choc toxique, associé à l’usage de tampons dans les années 1980, reste un problème majeur. Alors que les taux de mortalité associés à l'utilisation de tampons durant les menstruations sont tombés à moins de 5%, le taux d'apparition du syndrome de choc toxique reste relativement inchangé. Les cas de syndrome de choc toxique chez les patients après une chirurgie ou une blessure concernent des patients de tous âges et de tous sexes. 3 fois plus de risque d'être fatal.

Certaines des maladies les plus graves associées aux éruptions cutanées et à la fièvre sont:

Syndrome de choc toxique causé par une infection bactérienne

Nécrolyse épidermique toxique, souvent causée par la consommation de drogues

Syndrome de peau brûlée par staphylocoques causé par une infection bactérienne

Fièvre maculée de montagnes Rocheuses causée par des tiques

Méningococcémie causée par une infection bactérienne

Purpura fulminant causé par des troubles thrombotiques

Syndrome de choc toxique aigu provoqué par une infection bactérienne

Ces maladies sont relativement rares et leur diagnostic est extrêmement difficile. Par conséquent, lorsque des symptômes tels que fièvre et éruptions cutanées apparaissent, vous devez appeler rapidement une ambulance.

Les enfants ont souvent des maladies virales «bénignes» provoquant des éruptions cutanées et s'accompagnant d'une forte fièvre. Chez l'adulte, la combinaison de ces symptômes nécessite un diagnostic rapide. Après tout, ces maladies dangereuses sont traitables aux stades les plus précoces et les plus curables. Source: American Osteopathic Association

Photo d'éruption sur les pieds avec le nom de la maladie

Les changements dans la peau indiquent diverses maladies qui affectent non seulement la peau, mais signalent également des problèmes plus profonds. Son contenu, ses causes et ses caractéristiques morphologiques sont différents. Vous pouvez en apprendre plus sur l'éruption cutanée sur la photo des jambes avec le nom de la maladie.

Vascularite hémorragique


La vascularite hémorragique est une maladie de la paroi vasculaire avec un complexe de symptômes. Se manifeste par des hémorragies sur la peau, l'apparition de papules et de ganglions purulents, accompagnés par un gonflement, des lésions rénales et un syndrome abdominal.

L'éruption hémorragique est le plus souvent localisée aux membres inférieurs. Apparaît quel que soit le groupe d'âge, bien que les enfants de moins de 3 ans en souffrent très rarement.

  • Maladies infectieuses;
  • virus (herpès, grippe, ARVI);
  • bactéries (streptocoques, mycobacterium tuberculosis, mycoplasmes);
  • parasites (vers, trichomonas);
  • agents causatifs de toxicité alimentaire.
  • Réaction allergique aux médicaments et aux vaccins;
  • L'hypothermie

De nombreux médecins soulignent que ces facteurs peuvent affecter la survenue de taches hémorragiques en présence d’une prédisposition génétique à cette pathologie.

En savoir plus sur la vascularite hémorragique pour une connaissance plus approfondie de ce sujet.

Symptômes de la maladie de Schönlein-Henoch:

  • par voie cutanée. Elle se caractérise par l'apparition de taches hémorragiques, souvent situées symétriquement sur la peau des jambes, des cuisses et des fesses;
  • syndrome articulaire ont plus de la moitié des patients. Arthralgies légères observées à court terme ou pendant plusieurs jours. Il y a de la douleur. Rougeur, gonflement, restriction de mouvement dans les articulations;
  • le syndrome abdominal se manifeste par une douleur abdominale paroxystique, des selles anormales, des nausées et des vomissements;
  • syndrome rénal se produit dans un tiers des cas, peut développer une insuffisance rénale.

Les autres organes sont rarement atteints.

Les patients doivent se conformer au repos au lit, au régime alimentaire, exclure les médicaments. Le traitement est effectué avec de l'héparine. Les symptômes présents dans la maladie sont traités conformément aux protocoles. Le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un médecin, car cette maladie peut rapidement s'atténuer et peut même être fatale.

Rubéole chez les enfants et les adultes


La rubéole est une autre cause d'éruptions cutanées. Il s’agit d’une infection virale dont souffrent souvent les enfants.

L'existence du virus n'étant possible que dans le corps humain, l'infection se produit par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air qui vont du patient au sain. En raison du fait qu'après la maladie, une forte immunité est développée pour elle, ils sont plus souvent malades pendant leur enfance.

  • faiblesse dans le corps, malaise;
  • maux de tête d'origine inconnue;
  • une forte hausse de température qui, après trois jours, passe toute seule;
  • articulations douloureuses;
  • l'apparition d'une petite éruption rose.

Un des signes brillants de la rubéole est une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux et occipitaux. Les enfants portent la maladie beaucoup plus facilement, les éruptions cutanées chez les enfants ne se confondent pas, passent, ne laissant aucune trace. Chez l'adulte, l'évolution de la maladie est plus grave:

  • les éruptions cutanées fusionnent en un seul grand point, gardez ces zones sur le corps jusqu'à 7 jours;
  • la température tombe à 40 degrés, ce qui est très difficile à abaisser;
  • migraines prolongées;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • symptômes du rhume (nez qui coule, toux, mal de gorge);
  • photophobie et poursuite des yeux;
  • les hommes peuvent avoir des douleurs dans les testicules.

La rubéole est généralement traitée à la maison de façon symptomatique. Besoin de rester au lit.

Pour la prévention de la maladie inoculée. Le patient est isolé pendant 5 jours. Une complication peut apparaître: otite, pneumonie, arthrite, encéphalite à la rubéole et purpura thrombocytopénique.

Éruption allergique sur les jambes


La localisation de l'apparition d'une éruption cutanée dépend de la maladie qui l'a provoquée. Pour diagnostiquer la nature de l'éruption cutanée, seul un médecin peut le faire. Si l'éruption démange, pèle, la cause peut être une allergie. À titre de comparaison, vous pouvez voir une éruption cutanée sur la photo de son pied avec le nom de la maladie. En cas d'allergie, une éruption d'une teinte rouge rosé, inégale et bombée.

Une telle allergie peut être n'importe quoi, des produits consommés aux facteurs environnementaux externes. Pour le diagnostic:

  • effectuer des tests sur la peau du patient;
  • faire une numération sanguine complète;
  • étudier d'autres symptômes (nez qui coule, larmoiement).

Traiter les éruptions cutanées allergiques en premier lieu, à l'exception de l'allergène. Si c'est un produit alimentaire, alors ne le mangez pas, s'il s'agit de vêtements, ils doivent être remplacés par des vêtements naturels et plus doux. Le médecin prescrit un complexe de médicaments et de pommades.

Il est souvent confondu avec la varicelle ou l'urticaire. Cela peut entraîner non seulement des démangeaisons, des rougeurs et un gonflement, mais aussi provoquer une perte de conscience et, dans les cas graves, la mort.

Photo de la gale sur les pieds


La raison de l'apparition de la gale est un parasite microscopique - l'acarien qui démange. Il choisit pour lui-même les zones de peau les plus délicates (entre les orteils) et commence activement à creuser des mouvements et à pondre des œufs.

Il se transmet facilement par les poignées de main, les chaussures des autres, les articles ménagers.

Pour reconnaître la gale, vous devez considérer les premiers signes de son apparition:

  • démangeaisons incroyables, qui est exacerbé plus près de la nuit et de la nuit;
  • les zones touchées sont couvertes d'éruptions érythémateuses;
  • peut envisager des mouvements salisques.

Les traces de gale doivent d'abord être recherchées sous les genoux, dans la flexion des genoux, entre les doigts des membres inférieurs. Le spécialiste doit prendre en compte les modifications caractéristiques de la peau pour poser un diagnostic - la gale.

Pour mieux comprendre la nature de la maladie, lisez davantage sur la gale.

Le traitement consiste en une hygiène stricte, en appliquant des onguents et des lotions sur le corps. Plus la maladie est détectée tôt, plus elle peut être éliminée rapidement.

Eruption rouge sur les jambes


Toute éruption cutanée sur les jambes doit analyser soigneusement la nature de l'éruption cutanée. Qu'est-ce que c'est, où il est localisé, l'intensité de l'apparence, la présence de démangeaisons, de pus, de desquamation - tous ces signes et d'autres aident à poser un diagnostic précis.

Pour faciliter la reconnaissance, vous pouvez voir une éruption cutanée sur la photo de son pied avec le nom de la maladie. Il y a:

Toute éruption cutanée indique l'apparition d'une pathologie de la peau ou du corps. De nombreuses anomalies dans le corps humain peuvent provoquer de l'acné, des papules ou des cloques. Quelques raisons:

  • endocardite infectieuse;
  • réactions aux piqûres d'insectes;
  • maladies auto-immunes;
  • infection virale;
  • champignon;
  • urticaire.

Le psoriasis sur les membres inférieurs aux stades initiaux se manifeste également par des boutons légèrement convexes. À un stade progressif, de nouveaux boutons apparaissent près des anciens. Accompagné de démangeaisons insupportables, en savoir plus sur le psoriasis.

Vous ne devez pas attendre que l'éruption cutanée elle-même soit transmise, vous devez consulter un spécialiste, car dans ce cas, le temps passé est coûteux.

Boutons sur les pieds


Beaucoup essaient d'ignorer ce problème, qui n'est pas toujours visible sous les vêtements. Les causes de leur apparition sont diverses. L'acné peut affecter l'apparence et le confort et peut résulter de maladies graves et dangereuses. Toute lésion doit être traitée, car même des problèmes mineurs peuvent éventuellement devenir graves. Causes possibles:

  • météo et vêtements inconfortables. Par temps froid et humide, ils apparaissent plus souvent, aggravés par la nécessité de porter des vêtements chauds empêchant la peau de respirer;
  • hormones et carences en vitamines;
  • raser les jambes;
  • cheveux incarnés;
  • maladies virales de la peau (pour en savoir plus sur le molluscum contagiosum).

Vous ne devriez jamais négliger votre santé. Il faut toujours faire attention aux instructions données par le corps. Nous avons examiné une éruption cutanée sur les pieds d’une photo portant le nom de la maladie. Savez-vous plus de maladies qui provoquent une éruption cutanée sur les jambes? Laissez votre avis ou vos commentaires à tout le monde sur le forum.

Eruption cutanée et fièvre

Docteur honoré V.K. Tatochenko a rassemblé dans la table les principaux signes d'une éruption infectieuse. Pour diagnostiquer, voir Diagnostic différentiel d'une éruption cutanée (éruption cutanée).

L'éruption tachetée-papuleuse est une tache et un tubercule (papule) sur la peau.

Roseola pédiatrique (exanthème soudain)

Le virus de l’herpès simplex de type 6 (HHV-6) est à l’origine du roséola (exanthème soudain) chez l’enfant. Les températures supérieures à 39 ° C sont maintenues pendant 3-4 jours, les températures inférieures à 39 ° C peuvent être maintenues jusqu'à 8 jours. Après une baisse de température, une éruption brillante ou tachetée ou papuleuse apparaît sur la peau du visage, du cou ou du tronc. L'éruption ne pique pas. Parfois, des ganglions lymphatiques cervicaux dilatés, un gonflement autour des yeux et des papules rouges au palais mou (taches de Nagayama). La température peut être associée à la diarrhée, à la toux, au nez qui coule et aux maux de tête. L'éruption disparaît après 3-4 jours sans traitement.

C'est important. Une éruption cutanée qui apparaît après la normalisation de la température fait peur: «Tout d’abord, la température et maintenant l’éruption cutanée!» En fait, c’est le signe de la fin de la maladie.

Les convulsions fébriles chez les enfants de moins de 2 ans, la température sans nidus d'infection et la mononucléose négative d'Epstein-Bar sont souvent causées par une infection par le virus de l'herpès de type 6 (HHV-6). Dans de rares cas, le virus provoque une hépatite fulminante et une encéphalite, ainsi qu'un syndrome de Rosa-Dorfman (lymphadénopathie généralisée).

L'exanthème ECHO (exanthème infectieux) se déroule de la même manière - une éruption cutanée apparaît après la normalisation de la température. Avec un exanthème ECHO, souvent une angine herpétique et une diarrhée.

Rubéole

Avec la rubéole, les yeux rougeâtres, le nez qui coule et la toux légère. Le bien-être général ne souffre pas. Parfois, des taches violettes (taches de Forchheimer) sur le palais mou. Ganglions lymphatiques fortement élargis derrière les oreilles et les côtés du cou. Une éruption cutanée légère, rouge rosé, apparaît après une élévation de température de 37,0 à 37,7 ° C. Le premier est un blush brillant sur les joues. Pendant la journée, l'éruption cutanée s'empare du visage, de la poitrine, de l'abdomen, des jambes et des bras. Aux endroits où les plis sont naturels, il y a peu d'éruptions cutanées. L'éruption devient plus lumineuse après la baignade. La démangeaison est faible. Après 5 jours, l'éruption disparaît sans laisser de trace. Les enfants plus âgés et les adultes peuvent avoir des articulations douloureuses.

C'est important. Corey sans toux et la conjonctivite ne se produit pas.

La rougeole commence par de la fièvre, un mauvais rhume, une toux et une conjonctivite. Après 2-3 jours, de petites grains blanc-gris - des taches de Filatov-Koplik apparaissent derrière la joue. Pendant 3-4 jours de fièvre sur le pont du nez et derrière les oreilles, une éruption tachetée de rose-rouge ou de mouchetures papuleuses apparaît. Les éléments de l'éruption sont sujets à la fusion et pâlissent sous la pression. Le premier jour, l'éruption cutanée saisit le visage, le deuxième jour, le torse, le troisième jour, les jambes et les bras. Lorsque l'éruption apparaît sur les membres, elle apparaît déjà sur le visage. Elle devient marron foncé avec parfois des hémorragies et des squames. Les pieds et les paumes atteints de rougeole ne se détachent pas. La démangeaison est faible.

Érythème infectieux (infection à parvovirus B19)

Sur fond de basse température, une éruption cutanée tachetée, papuleuse et même urtikarny apparaît. L’infection à parvovirus est souvent confondue avec l’urticaire. MAIS Les antihistaminiques et les corticostéroïdes systémiques avec exanthème parvoviral sont inefficaces. Il y a tout d'abord une éruption cutanée tachetée brillante sur le visage (symptôme des «joues giflées»), puis une éruption tachetée-papuleuse sur les extrémités (y compris les paumes et la plante des pieds) et le tronc. Le triangle nasolabial est généralement pâle. La démangeaison est faible. Souvent, les articulations me font mal. Une éruption cutanée dans un érythème infectieux après la disparition peut apparaître à nouveau.

C'est important. L’infection à parvovirus B19 est dangereuse pour les enfants atteints d’anémie aplasique, car elle provoque une crise aplasique transitoire.

Scarlatine

La scarlatine est causée par certaines souches du streptocoque hémolytique du groupe A. La scarlatine se manifeste à haute température sous la forme d'un mal de gorge avec une éruption cutanée en pointillés sur le fond d'une ornière hyperémique. Triangle nasolabial pâle. Caractérisé par le langage "framboise". Les 7 et 10e jours, un pelage lamellaire des mains et des pieds se développe. Ces symptômes sont suffisamment caractéristiques pour le diagnostic, cela est confirmé par la libération de GABHS ou l'augmentation de ASLO. La leucocytose neutrophile est fréquente.

Traitement de la scarlatine: pénicilline ou ampicilline par voie intramusculaire, amoxicilline par voie orale à raison de 50 mg / kg par jour (Flemoxin Solutab). Pour la scarlatine, voir Température, raids dans la gorge, éruption de la scarlatine.

Borréliose

Borrelia (maladie de Lyme) - causée par le spirochète Borrelia burkdorferi, transmis par la tique Ixodes. La zone de l'érythème migrant autour de la piqûre de la tique atteint 5-15 cm. Parfois avec des satellites, elle migre pendant la période fébrile (jusqu'à 1 semaine) et est parfois accompagnée de conjonctivite, maux de tête, arthralgies. Après 3-12 mois, développe des lésions des organes internes.

Traitement de la borréliose. Enfants de moins de 8 ans - amoxicilline 50 mg / kg par jour, âgés de plus de 8 ans - doxycycline (Unidox Soluteb 100 mg 2 fois par jour) pendant 10 à 14 jours, tout en maintenant les symptômes - 7 jours ou plus. Des lésions organiques sont également traitées.Ceftriaxone (75 à 100 mg / kg 1 fois par jour) est administré pendant 14 à 21 jours en cas de lésion grave du cœur et du système nerveux central.

Une éruption vésiculaire sous forme de bulles et de bulles remplies de liquide, de pus ou de sang.

Varicelle

Le diagnostic de varicelle est évident quand une éruption cutanée caractéristique apparaît sur le fond d'une forte fièvre. En 2 à 4 jours, l'éruption évolue de manière séquentielle (vésicule-pustule-croûte).

Traitement pour les formes sévères de varicelle: acyclovir par voie intraveineuse - 40 à 60 mg / kg par jour en 3 perfusions. Localement pour réduire les démangeaisons efficace lotion "Sithelium" (cosmétiques médicaux "Aderma"). Prévention: Vaccins avec vaccin vivant contre la varicelle.

Virus de l'herpès simplex (HSV)

Si une personne est infectée pour la première fois par le virus de l'herpès simplex (HSV), une stomatite aphteuse apparaît le 2 du 3ème jour de la maladie sur un fond de température très élevée. Chez les enfants atteints de dermatite atopique, une éruption cutanée commune vésiculaire-pustuleuse (eczéma de Kaposi). Les vésicules dans la bouche sont disposées en groupes, souvent en fusion; à leur rupture, des ulcères superficiels à fond pâle (aphtes) se forment. L'éruption dure 5 jours. En raison de la douleur de la membrane muqueuse, les enfants mangent et boivent mal. La stomatite herpétique peut être compliquée par une bactériémie causée par Kingella kingae, accompagnée d'un développement d'arthrite purulente, d'ostéomyélite ou d'endocardite.

Traitement de la stomatite herpétique: l’acyclovir à une dose de 15 à 20 mg / kg 5 fois par jour réduit la durée de l’isolement du virus et accélère la récupération, bien que cela ne soit pas nécessaire avec une immunité normale. Sur le plan topique, le rinçage avec un mélange de solution visqueuse à 2% de lidocaïne, de dimédrol et de maalox est le plus efficace.

Pemphigus viral de la bouche et des extrémités (syndrome bouche-pied-pied)

Le virus du pemphigus buccal et des membres (syndrome bouche-pied-pied) est causé par les virus Coxsackie (sérotypes A4-A7, A9, A10, A16, B1-B3, B5) et l’entérovirus (types 71 et 19). Premièrement, il y a de la fièvre, de la fatigue et des maux de gorge. Des bulles apparaissent ensuite sur la membrane muqueuse des joues, de la langue, du palais, des gencives et des lèvres. Sur les mains et les pieds, les papules se transforment en petites bulles (de 3 à 7 mm de diamètre) qui éclatent et forment une érosion légèrement douloureuse. La durée de la maladie - 1 semaine, mais quelques semaines, le virus est excrété dans les selles. Pour plus de détails, voir Température, stomatite, bulles dans les mains, les jambes et les fesses - Virus Coxsackie.

Érysipèle - inflammation des couches profondes de la peau causée par le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A (GABA). Sur fond de température élevée sur la peau, rouge avec des contours clairs et des bordures légèrement surélevées. Gonflement, douleur, parfois lymphangite. L'érysipèle se développe souvent avec un syndrome néphrotique.

Traitement de l'érysipèle: intraveineuse, pénicilline intramusculaire (100 000 U / kg par jour), ampicilline (100-150 mg / kg par jour), céfazoline (100 mg / kg par jour), josamycine (ou un autre macrolide).

Les suppurations des structures sous-cutanées et profondes s'accompagnent de températures élevées et d'intoxications. Cellulite - infiltrat de tissu sous-cutané, phlegmon - sa suppuration (staphylocoque, GABHS ou N. influenzae de type b). La fasciite nécrosante des tissus profonds des membres cause GABHS. Mionécrose (gangrène gazeuse) - Clostridia (C. perfringens et al). Hyperémie cutanée, œdème, douleur, avec cellulite - les fluctuations sont caractéristiques; avec fasciite - douleur et hyperesthésie avec une image «calme» des changements locaux; avec la myonécrose - crepitus.

Le traitement est agressif, les médicaments anti-staphylocoques (oxacilline, vancomycine) et le traitement chirurgical; avec cellulite, fasciite et monécrose - amoxicilline / clavulanate, ceftriaxone, carbapénèmes, linézolide et clindamycine, métronidazole.

Syndrome de peau échaudée (maladie de Ritter chez le nouveau-né)

La maladie est causée par les toxines A et B de S. aureus (groupe de phages 11, type 71). Un érythème vif commence autour de la bouche, du nez et des parties du corps recouvertes par la couche; se répandre rapidement. La peau est très douloureuse et présente des vésicules molles. À la moindre pression, de grandes zones de peau sont exfoliées. La peau ressemble à une brûlure. Symptôme Nikolsky positif. Guérir en 1-2 semaines sans laisser de cicatrices.

Traitement du syndrome de peau échaudée: par voie intraveineuse ou intramusculaire: oxacilline - 150 mg / kg par jour ou céfazoline - 100 mg / kg par jour, alternative - vancomycine - 30 à 40 mg / kg par jour, dans les cas bénins - céfalexine orale - 50 mg / kg par jour, pour allergie au lactame - clindamycine - 30 mg / kg par jour ou josamycine 50 mg / kg par jour. L'immunoglobuline anti-staphylococcique ou le plasma est également utilisé chez les nouveau-nés. Localement: une toilette avec une solution à 0,1% de permanganate de potassium, une pommade antibactérienne.

L'urticaire est des vésicules très irritantes. Les cloques disparaissent sans laisser de trace en quelques heures.

Urticaire aiguë

Avec l'urticaire aiguë peut être la température. L'urticaire doit être différenciée des éruptions infectieuses. Les éléments de l'urticaire vraie ne sont pas conservés plus d'une journée. Pendant plus de 24 heures, l'éruption est maintenue en cas de vascularite urticarienne. Cela peut être un symptôme d'une maladie systémique. Les ampoules sont rose pâle. Les grandes cloques ont un centre blanc et une lunette rougeâtre. La forme des papillons est ovale, en forme d'anneau, arquée, élégante.

Allergie à une éruption cutanée rouge

Une allergie est une réaction hypersensible du système immunitaire à un certain irritant. Habituellement, la température corporelle ne se produit pas, mais d'autres symptômes spécifiques apparaissent. Est-il possible d'allergie à la température? Il se trouve que dans certains cas, une personne, pour une raison quelconque, a développé une allergie à une augmentation ou une diminution de la température, nécessitant son propre traitement.

La hausse des températures, la fièvre peut provoquer des réactions allergiques similaires, ainsi que l'hypothermie, en mangeant des aliments froids. Le corps réagit brusquement aux changements de température, qui se manifestent par ses symptômes allergiques caractéristiques: démangeaisons, éruptions cutanées, larmoiements, etc.

Le développement de la réaction à basse température

Une réaction allergique à basse température se développe un peu différemment par rapport à un contact normal avec un allergène. Les complexes immuns à basses températures sont formés à partir des propres protéines du corps. Ils ont tendance à se désintégrer lorsque le corps est réchauffé, ils sont donc instables.

Les symptômes de cette réaction allergique se manifestent par une éruption cutanée sur la peau, principalement dans les zones d'hypothermie (genoux, mains, intérieur de la cuisse, visage). Ces éruptions ressemblent à des ruches avec des démangeaisons et des cloques. En outre, il existe des signes allergiques naturels:

  • Nez qui coule
  • Congestion nasale.
  • Toux sèche.
  • Larmoiement.
  • Conjonctivite
  • Démangeaisons
  • Rougeur des paupières.

L'allergie au froid se manifeste généralement par des éruptions cutanées: urticaire, érythème, dermatite.

Lorsque le corps se réchauffe, les symptômes disparaissent. C'est pourquoi les gens vont rarement chez le médecin. Premièrement, ils confondent les allergies à la température corporelle avec l'exposition à un agent infectieux. Deuxièmement, ils remarquent que les symptômes disparaissent à chaque fois après le réchauffement.

À propos, les soins médicaux deviennent vraiment inutiles, car il suffit à une personne de boire du thé chaud et de se réchauffer pour que tous ses symptômes disparaissent.

Ne confondez pas les éruptions cutanées accompagnées de fièvre. Cela indique la présence de la maladie, qui a coïncidé dans le temps avec une réaction allergique, par exemple à un produit alimentaire. Pour distinguer une réaction allergique d’une maladie infectieuse, vous devriez consulter un médecin qui établira un diagnostic précis.

Vous pouvez le faire vous-même si vous suivez ce qui était primaire:

  1. Si la température du corps change en premier, puis que des éruptions cutanées apparaissent, cela indique une allergie.
  2. Si l’éruption cutanée est apparue pour la première fois, après quoi la température a commencé à monter, cela indique le développement d’une maladie infectieuse.

Les allergies au froid peuvent se développer pour les raisons suivantes:

  • Contact avec de l'eau froide.
  • Température de l'air froid autour d'une personne.
  • Boissons et nourriture du frigo.
  • Troubles métaboliques.
  • Helminthiases - deviennent souvent les causes du développement des allergies chez les enfants au froid.
  • Situations stressantes.
  • Maladies infectieuses à long terme ou antibiothérapie.

go to top Hyperthermie en cas d'allergie

La survenue d'une fièvre dans une réaction allergique est normale mais peu fréquente. Il est donc tout à fait normal d'élever la température à 37 degrés dans des conditions allergiques. L'hyperthermie survient en cas d'allergie à:

  • Nourriture
  • Médicaments.
  • Piqûres d'insectes.

Les allergies médicamenteuses peuvent survenir sous les formes suivantes:

  1. Maladie sérique.
  2. Fièvre des médicaments.
  3. Syndrome Lyell, Stevens-Johnsons.

Diverses réactions allergiques peuvent survenir avec ou sans température. Le site ogrippe.com définit la fièvre du médicament comme une condition dans laquelle la température s'élève à 39 degrés et où une bradycardie relative est observée.

La fièvre caractérise également d'autres affections allergiques, sauf si vous parlez de symptômes tels que:

Si une hyperthermie se développe pendant une réaction allergique, elle doit être traitée de la manière habituelle. Un maximum de 38 marques sur le thermomètre ne doit pas prendre de médicaments antipyrétiques. Cela éliminera la possibilité d'une infection virale. Si la température augmente, vous pouvez utiliser Klaritinom, Suprastin, lait au miel, thé au citron et à la framboise.

Considérez l'urticaire à la chaleur qui survient avec toute augmentation de la température corporelle. Cela peut se produire après une activité sportive ou après une surchauffe au soleil. Si vous remarquez des rougeurs et des cloques sur votre peau après la transpiration et qu'il faisait chaud, cela indique une réaction allergique. Comment comprendre que nous parlons d'urticaire à la chaleur?

  • Des rougeurs sont apparues 5 minutes après l’augmentation de la température.
  • L'urticaire n'apparaît que pendant les saisons chaudes.
  • Il existe d'autres symptômes d'allergies: vomissements, augmentation de la salivation, troubles intestinaux.

go to top Causes de la température

Que la fièvre survienne ou non lors d’une réaction allergique dépend uniquement des caractéristiques de l’immunité de la personne. Chez tous les individus, l’allergie procède à sa manière. Si, pendant l’influence des agents pathogènes sur le corps produit une grande quantité de pyrogène, la température augmente. Cependant, l'absence de développement de la température peut être due à une forte immunité, dans laquelle les pyrogènes ne traversent pas la barrière hémato-encéphalique.

Si l’immunité de la personne est faible, les pyrogènes passent à travers la barrière, ce qui provoque une élévation de la température. Il faut comprendre que la fièvre survient non seulement lorsque des virus et des bactéries pénètrent dans l'organisme, mais également lorsque des allergènes pénètrent. L'immunité réagit également à ces agents et à d'autres, provoquant ainsi la même réaction.

Bien entendu, le traitement d’une réaction allergique commence d’abord par le fait qu’un allergène est détecté et que le patient présente une réaction non naturelle. Ensuite, le patient est isolé du contact avec l’allergène.

Médicaments prescrits (antihistaminiques et sorbants), qui devraient apaiser la réaction allergique.

Lorsqu'il s'agit d'une réaction allergique à un changement de la température corporelle, il est nécessaire de revenir ici à la normale. En cas d’allergie au froid, l’hypothermie doit être évitée. Habillez-vous chaudement, utilisez du duvet et des tissus naturels, buvez des boissons chaudes. Vous devez également faire face au renforcement de l'immunité, qui s'affaiblit pendant les périodes hivernales. L'utilisation de complexes de vitamines et de légumes, fruits aidera à faire face à la tâche.

Lorsque l'urticaire à la chaleur est également recommandé d'utiliser des vitamines, utiliser des tissus naturels qui aèrent la peau, surveiller la température de votre corps, prendre des bains chauds et vous rafraîchir avec des boissons.

Immédiatement après le retour à la normale de la température corporelle, d'autres signes d'une réaction allergique disparaîtront.

aller au dessus Prévisions

Une personne qui a une réaction allergique à la température corporelle ne pourra presque jamais s'en débarrasser. C'est une caractéristique de son corps qui réagit de manière si particulière à une augmentation ou une diminution de la température. Dans ce cas, le pronostic sera favorable si une personne apprend à contrôler la température de son corps et à réagir rapidement à la manifestation de symptômes allergiques.

Le traitement des allergies au froid et à la chaleur est identique à celui des autres types de réactions allergiques. Cela ne diffère que par le fait qu'une personne est capable de gérer rapidement les symptômes qu'elle a manifestés, si elle se réchauffe ou se refroidit rapidement.

Les personnes allergiques doivent constamment se limiter à quelque chose et s'assurer que les allergènes ne provoquent pas de symptômes désagréables en lui. Résultat de l’apprentissage de la pacification des réactions allergiques - une vie bien remplie, qui n’est pratiquement pas différente de la normale. Il est nécessaire, comme d’autres personnes, de renforcer votre immunité et de maintenir un mode de vie sain.

Une fièvre accompagnée d'une éruption cutanée (urticaire, hyperémie, acné, dermatite, eczéma) est une affection courante dans de nombreuses maladies. Pour les enfants, ces symptômes sont plus caractéristiques - la peau sensible réagit immédiatement à tout allergène ou empoisonnement par l'apparition d'une éruption cutanée. Cependant, chez de nombreux adultes, des symptômes similaires ne sont pas rares. Dans certains cas, il suffit de se reposer à la maison, mais il est parfois nécessaire de consulter un médecin. Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur les causes et le traitement possible des affections, accompagnées d'une forte fièvre et d'éruptions cutanées chez les adultes.

Formes d'éruptions cutanées chez l'adulte

Les causes des éruptions cutanées peuvent être infectieuses et exogènes. Les premiers apparaissent sous l'influence d'agents pathogènes externes. Ils pénètrent généralement dans le sang d'une personne avec de la nourriture, sexuellement ou par des gouttelettes en suspension dans l'air. Des éruptions cutanées de nature exogène apparaissent à la suite d'une perturbation des organes internes. Dans le premier et le second cas, l'éruption peut être accompagnée de fièvre, de toux, de symptômes d'angine de poitrine, de faiblesse et d'un état d'inopérabilité.

Variétés de lésions sur le corps (chacune d’elles pouvant être accompagnée d’une élévation de température, et peut-être pas):

  • allergie (petits points rouges, indolores à la pression);
  • urticaire (bosses allant du rose pâle au rouge foncé);
  • dermatite (boutons à contenu purulent, qui forment ensuite des croûtes, comme lors d'une brûlure);
  • papules (bosses blanches sans contenu purulent);
  • eczéma (petite teinte rose éruption cutanée).

Chacune de ces formes peut se produire sur différentes parties du corps - sur le visage, les mains, le dos, les pieds. L'intensité de l'éruption dépend du degré d'intoxication, de l'activité de l'infection et des processus se déroulant dans le corps du patient.

Liste des causes possibles

Les causes les plus courantes d’apparition d’une éruption cutanée sur le corps chez un adulte (avec ou sans température - chaque évolution de la maladie est possible):

rougeole et rubéole;

pyoderma chez les adultes;

Les allergies

Allergologue et immunologiste sont engagés dans le diagnostic et la prescription du traitement dans cette condition. Les manifestations des allergies sont différentes (en fonction de l'intensité de l'antigène et de la réponse immunitaire à celui-ci):

  • inflammation des ganglions lymphatiques;
  • se déchirer;
  • inflammation des sinus;
  • éruption rouge et fièvre (pas si rarement chez un adulte);
  • l'apparition de papules pâles;
  • l'apparition de dermatite et d'eczéma;
  • prurit

Voici une liste des manifestations les plus courantes de l’allergie. C'est beaucoup plus large - dans certains cas, il y a vraiment des réactions individuelles à l'allergène. La température monte souvent à 37-38 degrés. Si elle est plus élevée, la cause de l’état du patient n’est probablement pas due à des allergies.

Rougeole et rubéole

Les personnes sans formation médicale considèrent souvent ces deux noms comme synonymes. En fait, la rougeole et la rubéole sont deux affections différentes dont les causes sont différentes. Bien qu'ils présentent des symptômes similaires, le traitement sera différent dans les deux cas.

La rubéole et la rougeole présentent une forte fièvre et une éruption cutanée sur le corps, chez l'adulte également.

  • légère inflammation des amygdales;
  • rougeur du dos du larynx;
  • l'éruption n'est pas typique dans tous les cas;
  • l'éruption, si elle apparaît, est petite et rouge;
  • La température monte au niveau de 37-38 degrés.

Les symptômes de la rougeole sont plus graves car il s’agit d’une maladie plutôt dangereuse de nature infectieuse:

  • forte fièvre, fièvre, frissons;
  • éruption cutanée partout;
  • nez qui coule, larmoiement;
  • toux
  • maux de gorge;
  • Les premiers symptômes de la rougeole ressemblent au SRAS ou à la grippe.

Les deux maladies sont assez graves et nécessitent le plus souvent une hospitalisation. Il est préférable de ne pas prendre de risque et de ne pas se soigner soi-même - vous devriez appeler une ambulance ou contacter un spécialiste des maladies infectieuses.

La varicelle - la cause de l'éruption cutanée et de la température chez les adultes et les enfants

Le plus souvent, cette pathologie est diagnostiquée chez l'enfant de trois à dix ans. Chez les patients jeunes, les symptômes sont moins prononcés et apportent moins de gêne. La varicelle est diagnostiquée chez environ 20% des adultes dans environ 10% des cas. Dans ce cas, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • une éruption cutanée apparaît sur le visage, les pieds, le dos, les bras, le ventre, à une température de 37 ° C (il peut ne pas y avoir de forte chaleur chez un adulte);
  • fièvre, frissons;
  • nausée et bâillonnement;
  • intoxication des organes internes.

L'éruption de varicelle peut être d'origines diverses. Dans certains cas, il y a écoulement purulent des plaies, dans d'autres cas. Chez les enfants, le traitement de la maladie est plus rapide, tandis que les adultes peuvent nécessiter un traitement médicamenteux dense.

La cause de l’incidence de la varicelle est une infection par le virus Varicella-Zoster. Pendant la période d'incubation, qui peut durer jusqu'à 3 semaines, les symptômes de la varicelle chez l'adulte peuvent ne pas être observés. Commence alors des symptômes ressemblant à ARVI: nez qui coule, faiblesse, larmoiement. Il y a une éruption cutanée sur le corps avec de la fièvre. Chez l'adulte, ce processus est beaucoup plus compliqué que chez l'enfant et, s'il n'est pas traité, il peut entraîner l'apparition d'une hépatite toxique et d'autres maladies hépatiques chroniques.

L'herpès comme cause d'éruptions cutanées

L'herpès est connu de tous les individus comme une maladie qui se manifeste pendant une période de froid par l'apparition d'une éruption cutanée sur les lèvres. En fait, les manifestations de cette maladie sont beaucoup plus larges. Les éruptions herpétiques peuvent se former non seulement sur le visage, mais également sur les muqueuses et même, dans certains cas, à la surface des organes internes. C'est une maladie virale. Le virus est présent dans le sang de presque toutes les personnes, mais l'herpès n'est activé que si le système immunitaire est affaibli. Cela se produit le plus souvent:

  • dans la période du syndrome prémenstruel chez les femmes;
  • dans la période d'affaiblissement du corps du rhume et de la grippe;
  • après la chirurgie;
  • après des maladies chroniques de l'évolution chronique (lésions ulcéreuses de l'intestin et de l'estomac, hépatite, pancréatite, cholécystite, etc.).

Une éruption cutanée sur le visage et la température chez un adulte avec l'activation du virus de l'herpès se produisent assez souvent La principale zone de luxation - les lèvres. L'éruption herpétique est caractérisée par la libération d'ichor et la formation d'une croûte. Si vous ne prenez pas d'antiviraux, la peau affectée deviendra de plus en plus nombreuse.

Pyoderma chez les adultes

Cette lésion cutanée purulente, qui est causée par la pénétration d'infections dans les tissus du corps. Le plus souvent, les agents pathogènes sont Staphylococcus aureus ou Streptococcus. Très rapidement, les microbes pénètrent dans presque tous les systèmes du corps. En parallèle de ce processus, furonculose, pyélonéphrite, inflammation de la vessie et du pancréas peuvent se développer. Le staphylocoque affecte extrêmement négativement l’état de l’organisme dans son ensemble.

L’état de pyoderma chez l’adulte se caractérise par les symptômes suivants:

  • faiblesse, performance réduite;
  • l'apparition d'une éruption cutanée ressemblant à de l'urticaire (la différence est que lorsque les plaies de pyodermite peuvent avoir un contenu purulent);
  • température et éruption cutanée sur les jambes d'un adulte;
  • si l'éruption est située sur le visage, l'écoulement sera plus purulent (cela ressemble à de l'acné ou de l'acné).

Pour le traitement de la pyodermite, utilisation de médicaments à action locale (baumes, compresses, pommades), thérapie antibactérienne, immunothérapie. Dans certains cas (si les furoncles atteignent de grandes tailles), il est nécessaire de recourir à des méthodes de traitement chirurgical. La thérapie physique est également efficace: électrophorèse, darsonval, UHF, SMT.

Folliculite: symptômes et causes

C'est un type de pyodermite superficielle. La maladie de la peau est le résultat d'un processus inflammatoire purulente qui se produit dans le follicule pileux. Des symptômes comme la furonculose. Avec la folliculite, la température peut augmenter. Dans certains cas, il existe des symptômes similaires au SRAS.

Des larmoiements, des maux de gorge, de la toux, des éruptions cutanées et de la fièvre chez un adulte peuvent indiquer une folliculite. La température peut monter jusqu'à 39 degrés. Dans le même temps, la principale différence entre la maladie et d'autres est la présence d'une tige purulente dans les papules et les boutons, qui peut toucher n'importe quelle partie de la peau du corps. Pour les allergies, la varicelle, le lichen et d'autres maladies présentant des symptômes similaires, la présence de contenu purulent est rare.

Le zona

C'est une maladie virale. Il est observé le plus souvent chez les patients âgés de 40 à 50 ans. Le tableau clinique est comme suit:

  • le patient éprouve des faiblesses et souffre d'un manque de performance;
  • des ulcères commencent à se former à la surface de la peau, le plus souvent sans contenu purulent (dans certains cas, l'ichorisme s'en démarque);
  • la température monte à 37-38 degrés;
  • chaque jour, les plaies commencent à démanger de plus en plus et finissent par provoquer chez le patient des sentiments douloureux; parfois, des dermatologues observent des ulcères au peignage de la viande.

En l'absence de traitement approprié, le zona peut entraîner de graves complications. En aucun cas, ne peut pas peigner l'éruption cutanée, car cela complique le cours déjà sévère de la maladie.

Les éruptions cutanées, les démangeaisons et la température chez un adulte indiquent souvent l'apparition d'un zona. Pour que le traitement soit aussi efficace que possible, vous devez le commencer dès que possible. Dès l'apparition des premiers symptômes, consultez un dermatologue. L'apparition d'une éruption cutanée sans raison apparente devrait alerter toute personne.

Méthodes de diagnostic

Afin d'identifier les causes exactes de l'éruption cutanée et de la température chez l'adulte, la dermatologie moderne utilise les méthodes suivantes:

  • dermatoscopie - un moyen d'examiner la peau affectée avec un appareil spécial capable d'agrandir un objet plusieurs fois sans perte de qualité de l'image;
  • le diagnostic luminescent permet, à l'aide d'un appareil spécial, de révéler de nombreuses maladies (en particulier, le traitement des symptômes de mycose, dermatose, vitiligo, leucoplasie, cancer, etc. à l'aide d'une lampe à ultraviolets);
  • pH de la peau;
  • gratter les champignons pathogènes;
  • étude de la surface de la peau sur Demodex, composants de la tique, gale;
  • hémoculture sur bactéries aérobies et anaérobies;
  • ensemencement sur la morphologie des cellules et des tissus;
  • biopsie de la peau affectée pour identifier la cause de la pathologie.

Conseil du dermatologue: comment minimiser la possibilité d'une éruption cutanée

Il est toujours plus facile de prévenir le développement de la maladie que de traiter ses effets. Conseils simples pour éviter les éruptions cutanées et la fièvre chez un adulte:

  • laver les fruits et les légumes à fond;
  • se laver les mains avant de manger;
  • éviter l'ingestion de produits périmés et d'aliments périmés;
  • ne mangez pas dans des cantines et des cafés inconnus;
  • ne mangez pas de vaisselle sale;
  • ne touchez pas des étrangers, des animaux, des insectes;
  • éviter les injections avec des aiguilles d'origine obscure dans les cliniques, dentisterie, salons de beauté.

Eruption cutanée et température de l'adulte: méthodes de traitement

Dans la plupart des cas, un traitement antibactérien est nécessaire. Les antibiotiques modernes ont un minimum d'effets secondaires et de contre-indications. Dans certains cas, par exemple pour l'herpès, il est nécessaire de choisir un médicament antiviral.

Pour que le corps du patient puisse lutter efficacement contre les virus et les infections, il est nécessaire de vérifier le statut immunitaire. Si nécessaire, buvez un traitement d'immunomodulateurs. Ce sont des médicaments modernes et sûrs qui augmenteront la capacité du corps à résister aux virus et aux infections.

Si le problème du patient est en présence d'une réaction allergique, vous devez contacter votre allergologue pour obtenir une ordonnance d'antihistaminiques appropriés.

Traitement topique des zones cutanées touchées - utilisation de pommades, de crèmes, de compresses. Vous pouvez utiliser des solutions pharmacologiques prêtes à l'emploi et préparer vous-même des compositions pour lotions à la maison.

Docteur honoré V.K. Tatochenko a rassemblé dans la table les principaux signes d'une éruption infectieuse. Pour diagnostiquer, voir Diagnostic différentiel d'une éruption cutanée (éruption cutanée).

L'éruption tachetée-papuleuse est une tache et un tubercule (papule) sur la peau.

Roseola pédiatrique (exanthème soudain)

Le virus de l’herpès simplex de type 6 (HHV-6) est à l’origine du roséola (exanthème soudain) chez l’enfant. Les températures supérieures à 39 ° C sont maintenues pendant 3-4 jours, les températures inférieures à 39 ° C peuvent être maintenues jusqu'à 8 jours. Après une baisse de température, une éruption brillante ou tachetée ou papuleuse apparaît sur la peau du visage, du cou ou du tronc. L'éruption ne pique pas. Parfois, des ganglions lymphatiques cervicaux dilatés, un gonflement autour des yeux et des papules rouges au palais mou (taches de Nagayama). La température peut être associée à la diarrhée, à la toux, au nez qui coule et aux maux de tête. L'éruption disparaît après 3-4 jours sans traitement.

C'est important. Une éruption cutanée qui apparaît après la normalisation de la température fait peur: «Tout d’abord, la température et maintenant l’éruption cutanée!» En fait, c’est le signe de la fin de la maladie.

Les convulsions fébriles chez les enfants de moins de 2 ans, la température sans nidus d'infection et la mononucléose négative d'Epstein-Bar sont souvent causées par une infection par le virus de l'herpès de type 6 (HHV-6). Dans de rares cas, le virus provoque une hépatite fulminante et une encéphalite, ainsi qu'un syndrome de Rosa-Dorfman (lymphadénopathie généralisée).

L'exanthème ECHO (exanthème infectieux) se déroule de la même manière - une éruption cutanée apparaît après la normalisation de la température. Avec un exanthème ECHO, souvent une angine herpétique et une diarrhée.

À propos de bébé roséole voir Rash après la température et rien d’autre.

Rubéole

Avec la rubéole, les yeux rougeâtres, le nez qui coule et la toux légère. Le bien-être général ne souffre pas. Parfois, des taches violettes (taches de Forchheimer) sur le palais mou. Ganglions lymphatiques fortement élargis derrière les oreilles et les côtés du cou. Une éruption cutanée légère, rouge rosé, apparaît après une élévation de température de 37,0 à 37,7 ° C. Le premier est un blush brillant sur les joues. Pendant la journée, l'éruption cutanée s'empare du visage, de la poitrine, de l'abdomen, des jambes et des bras. Aux endroits où les plis sont naturels, il y a peu d'éruptions cutanées. L'éruption devient plus lumineuse après la baignade. La démangeaison est faible. Après 5 jours, l'éruption disparaît sans laisser de trace. Les enfants plus âgés et les adultes peuvent avoir des articulations douloureuses.

C'est important. Corey sans toux et la conjonctivite ne se produit pas.

La rougeole commence par de la fièvre, un mauvais rhume, une toux et une conjonctivite. Après 2-3 jours, de petites grains blanc-gris - des taches de Filatov-Koplik apparaissent derrière la joue. Pendant 3-4 jours de fièvre sur le pont du nez et derrière les oreilles, une éruption tachetée de rose-rouge ou de mouchetures papuleuses apparaît. Les éléments de l'éruption sont sujets à la fusion et pâlissent sous la pression. Le premier jour, l'éruption cutanée saisit le visage, le deuxième jour, le torse, le troisième jour, les jambes et les bras. Lorsque l'éruption apparaît sur les membres, elle apparaît déjà sur le visage. Elle devient marron foncé avec parfois des hémorragies et des squames. Les pieds et les paumes atteints de rougeole ne se détachent pas. La démangeaison est faible.

Pour en savoir plus sur la rougeole, voir Température, toux, conjonctivite, éruption cutanée - c'est la rougeole

Érythème infectieux (infection à parvovirus B19)

Sur fond de basse température, une éruption cutanée tachetée, papuleuse et même urtikarny apparaît. L’infection à parvovirus est souvent confondue avec l’urticaire. MAIS Les antihistaminiques et les corticostéroïdes systémiques avec exanthème parvoviral sont inefficaces. Il y a tout d'abord une éruption cutanée tachetée brillante sur le visage (symptôme des «joues giflées»), puis une éruption tachetée-papuleuse sur les extrémités (y compris les paumes et la plante des pieds) et le tronc. Le triangle nasolabial est généralement pâle. La démangeaison est faible. Souvent, les articulations me font mal. Une éruption cutanée dans un érythème infectieux après la disparition peut apparaître à nouveau.

C'est important. L’infection à parvovirus B19 est dangereuse pour les enfants atteints d’anémie aplasique, car elle provoque une crise aplasique transitoire.

Scarlatine

La scarlatine est causée par certaines souches du streptocoque hémolytique du groupe A. La scarlatine se manifeste à haute température sous la forme d'un mal de gorge avec une éruption cutanée en pointillés sur le fond d'une ornière hyperémique. Triangle nasolabial pâle. Caractérisé par le langage "framboise". Les 7 et 10e jours, un pelage lamellaire des mains et des pieds se développe. Ces symptômes sont suffisamment caractéristiques pour le diagnostic, cela est confirmé par la libération de GABHS ou l'augmentation de ASLO. La leucocytose neutrophile est fréquente.

Traitement de la scarlatine: pénicilline ou ampicilline par voie intramusculaire, amoxicilline par voie orale à raison de 50 mg / kg par jour (Flemoxin Solutab). Pour la scarlatine, voir Température, raids dans la gorge, éruption de la scarlatine.

Borréliose

Borrelia (maladie de Lyme) - causée par le spirochète Borrelia burkdorferi, transmis par la tique Ixodes. La zone de l'érythème migrant autour de la piqûre de la tique atteint 5-15 cm. Parfois avec des satellites, elle migre pendant la période fébrile (jusqu'à 1 semaine) et est parfois accompagnée de conjonctivite, maux de tête, arthralgies. Après 3-12 mois, développe des lésions des organes internes.

Traitement de la borréliose. Enfants de moins de 8 ans - amoxicilline 50 mg / kg par jour, âgés de plus de 8 ans - doxycycline (Unidox Soluteb 100 mg 2 fois par jour) pendant 10 à 14 jours, tout en maintenant les symptômes - 7 jours ou plus. Des lésions organiques sont également traitées.Ceftriaxone (75 à 100 mg / kg 1 fois par jour) est administré pendant 14 à 21 jours en cas de lésion grave du cœur et du système nerveux central.

Une éruption vésiculaire sous forme de bulles et de bulles remplies de liquide, de pus ou de sang.

Varicelle

Le diagnostic de varicelle est évident quand une éruption cutanée caractéristique apparaît sur le fond d'une forte fièvre. En 2 à 4 jours, l'éruption évolue de manière séquentielle (vésicule-pustule-croûte).

Traitement pour les formes sévères de varicelle: acyclovir par voie intraveineuse - 40 à 60 mg / kg par jour en 3 perfusions. Localement pour réduire les démangeaisons efficace lotion "Sithelium" (cosmétiques médicaux "Aderma"). Prévention: Vaccins avec vaccin vivant contre la varicelle.

Virus de l'herpès simplex (HSV)

Si une personne est infectée pour la première fois par le virus de l'herpès simplex (HSV), une stomatite aphteuse apparaît le 2 du 3ème jour de la maladie sur un fond de température très élevée. Chez les enfants atteints de dermatite atopique, une éruption cutanée commune vésiculaire-pustuleuse (eczéma de Kaposi). Les vésicules dans la bouche sont disposées en groupes, souvent en fusion; à leur rupture, des ulcères superficiels à fond pâle (aphtes) se forment. L'éruption dure 5 jours. En raison de la douleur de la membrane muqueuse, les enfants mangent et boivent mal. La stomatite herpétique peut être compliquée par une bactériémie causée par Kingella kingae, accompagnée d'un développement d'arthrite purulente, d'ostéomyélite ou d'endocardite.

Traitement de la stomatite herpétique: l’acyclovir à une dose de 15 à 20 mg / kg 5 fois par jour réduit la durée de l’isolement du virus et accélère la récupération, bien que cela ne soit pas nécessaire avec une immunité normale. Sur le plan topique, le rinçage avec un mélange de solution visqueuse à 2% de lidocaïne, de dimédrol et de maalox est le plus efficace.

Pemphigus viral de la bouche et des extrémités (syndrome bouche-pied-pied)

Le virus du pemphigus buccal et des membres (syndrome bouche-pied-pied) est causé par les virus Coxsackie (sérotypes A4-A7, A9, A10, A16, B1-B3, B5) et l’entérovirus (types 71 et 19). Premièrement, il y a de la fièvre, de la fatigue et des maux de gorge. Des bulles apparaissent ensuite sur la membrane muqueuse des joues, de la langue, du palais, des gencives et des lèvres. Sur les mains et les pieds, les papules se transforment en petites bulles (de 3 à 7 mm de diamètre) qui éclatent et forment une érosion légèrement douloureuse. La durée de la maladie - 1 semaine, mais quelques semaines, le virus est excrété dans les selles. Pour plus de détails, voir Température, stomatite, bulles dans les mains, les jambes et les fesses - Virus Coxsackie.

Érysipèle - inflammation des couches profondes de la peau causée par le streptocoque bêta-hémolytique du groupe A (GABA). Sur fond de température élevée sur la peau, rouge avec des contours clairs et des bordures légèrement surélevées. Gonflement, douleur, parfois lymphangite. L'érysipèle se développe souvent avec un syndrome néphrotique.

Traitement de l'érysipèle: intraveineuse, pénicilline intramusculaire (100 000 U / kg par jour), ampicilline (100-150 mg / kg par jour), céfazoline (100 mg / kg par jour), josamycine (ou un autre macrolide).

Les suppurations des structures sous-cutanées et profondes s'accompagnent de températures élevées et d'intoxications. Cellulite - infiltrat de tissu sous-cutané, phlegmon - sa suppuration (staphylocoque, GABHS ou N. influenzae de type b). La fasciite nécrosante des tissus profonds des membres cause GABHS. Mionécrose (gangrène gazeuse) - Clostridia (C. perfringens et al). Hyperémie cutanée, œdème, douleur, avec cellulite - les fluctuations sont caractéristiques; avec fasciite - douleur et hyperesthésie avec une image «calme» des changements locaux; avec la myonécrose - crepitus.

Le traitement est agressif, les médicaments anti-staphylocoques (oxacilline, vancomycine) et le traitement chirurgical; avec cellulite, fasciite et monécrose - amoxicilline / clavulanate, ceftriaxone, carbapénèmes, linézolide et clindamycine, métronidazole.

Syndrome de peau échaudée (maladie de Ritter chez le nouveau-né)

La maladie est causée par les toxines A et B de S. aureus (groupe de phages 11, type 71). Un érythème vif commence autour de la bouche, du nez et des parties du corps recouvertes par la couche; se répandre rapidement. La peau est très douloureuse et présente des vésicules molles. À la moindre pression, de grandes zones de peau sont exfoliées. La peau ressemble à une brûlure. Symptôme Nikolsky positif. Guérir en 1-2 semaines sans laisser de cicatrices.

Traitement du syndrome de peau échaudée: par voie intraveineuse ou intramusculaire: oxacilline - 150 mg / kg par jour ou céfazoline - 100 mg / kg par jour, alternative - vancomycine - 30 à 40 mg / kg par jour, dans les cas bénins - céfalexine orale - 50 mg / kg par jour, pour allergie au lactame - clindamycine - 30 mg / kg par jour ou josamycine 50 mg / kg par jour. L'immunoglobuline anti-staphylococcique ou le plasma est également utilisé chez les nouveau-nés. Localement: une toilette avec une solution à 0,1% de permanganate de potassium, une pommade antibactérienne.

L'urticaire est des vésicules très irritantes. Les cloques disparaissent sans laisser de trace en quelques heures.

Urticaire aiguë

Avec l'urticaire aiguë peut être la température. L'urticaire doit être différenciée des éruptions infectieuses. Les éléments de l'urticaire vraie ne sont pas conservés plus d'une journée. Pendant plus de 24 heures, l'éruption est maintenue en cas de vascularite urticarienne. Cela peut être un symptôme d'une maladie systémique. Les ampoules sont rose pâle. Les grandes cloques ont un centre blanc et une lunette rougeâtre. La forme des papillons est ovale, en forme d'anneau, arquée, élégante.

Traitement de l'urticaire allergique - antihistaminiques et glucocorticoïdes systémiques. Les glucocorticoïdes ne sont utilisés que lorsqu'il existe une menace de zhyhni - angioedème avec œdème laryngé ou bronchospasme. Avec des démangeaisons intenses, vous pouvez utiliser topiquement des crèmes et des onguents hormonaux.

Érythème polymorphe

Herpétique, infection mycoplasmique, médicaments (barbituriques, pénicilline) sont des facteurs provoquants. Les plaques maculopapulaires rondes augmentent de taille. Il y a 3 zones: le centre brun est entouré d'une zone œdémateuse rose et c'est un anneau rouge. Contrairement à l'urticaire, les articles durent une semaine ou plus. Les lésions des muqueuses ne sont pas typiques. La rechute est possible.

Traitement de l'érythème polymorphe: avec infection à HSV - acyclovir (dose - voir ci-dessus), sur fond de mycoplasme - macrolides, dans les cas plus graves - glucocorticoïdes.

Érythème en anneau

Des papules et des plaques rouges apparaissent sur les vagues du corps, les épaules, les hanches et les éruptions cutanées disparaissent en quelques heures. Ils sont souvent localisés au-dessus des articulations et sont observés dans le rhumatisme articulaire aigu.

Érythème nodosum

Sur le fond de la température, des ganglions ulcéreux bleutés douloureux apparaissent sur les jambes, moins souvent sur les bras, chez la moitié des patients souffrant de douleurs aux articulations. Ils peuvent être le symptôme d'une infection (streptocoque, fongique, mycobactérienne, lersineuse) ou une conséquence de l'action des sulfamides, la pénicilline. Le plus souvent, cette maladie ne devient pas chronique.

Les éruptions cutanées hémorragiques sont des hémorragies cutanées et muqueuses. Les hémorragies mineures jusqu’à 2 mm sont des pétéchies. Les grandes taches sont des ecchymoses ou des ecchymoses. L'éruption hémorragique ne s'estompe pas avec la pression (voir échantillon avec verre).

Dans les éruptions cutanées hémorragiques, la numération globulaire comprend la numération plaquettaire et le contenu en prothrombine. Diagnostic différentiel: vasculite hémorragique de Schönlein-Genoh, purpura thrombopénique idiopathique - Fièvre hémorragique de Werlhoff, maladie du sérum, méningococcémie,

Méningococcémie

Une éruption hémorragique (ne disparaissant pas sous pression) peut indiquer une méningococcémie. Au début de la maladie, les hémorragies sont simples et petites - un antibiotique peut arrêter le développement de la maladie. En l'absence de traitement, l'évolution est souvent fulminante et un choc se développe, avec CIV avec hémorragie des glandes surrénales.

Traitement de la méningococcémie: administration de (ceftriaxone) (par voie intraveineuse) (100 mg / kg par jour), de céfotaxime (150 mg / kg par jour), d’ampicilline ou de pénicilline (200 mg / kg par jour) + fortes doses de glucocorticoïdes, d’antishock.

Fièvre hémorragique du Congo-Crimée

La fièvre hémorragique du Congo-Crimée (FHCC) se rencontre dans le sud de la partie européenne de la Russie. CCHF provoque les parvovirus. Dans le contexte de température élevée, douleurs musculaires, hépatite et saignements - pétéchies et ecchymoses, saignements.

Fièvre hémorragique avec syndrome rénal

La fièvre hémorragique avec syndrome rénal (HFRS) se rencontre dans l’Oural et dans plusieurs autres régions. Les HFRS provoquent des hantavirus, leur réservoir est constitué de rongeurs. La FHSF est une fièvre, des yeux rouges, des hémorragies sous-cutanées - pétéchies et ecchymoses, des saignements, des lésions rénales accompagnées d’une insuffisance rénale aiguë.

Le diagnostic de fièvre hémorragique est confirmé sérologiquement.

Traitement des fièvres hémorragiques: symptomatique, avec CCGL et HFRS, la ribavirine est injectée (33 mg / kg lente par voie intraveineuse, puis 16 mg / kg toutes les 6 heures pendant 4 jours).

Syndrome de choc toxique

Le syndrome de choc toxique provoque des toxines staphylococciques du TSS-1, phage du groupe 1, type 29 (chez les femmes qui utilisent des tampons pendant la menstruation, rarement avec un abcès et une sinusite) ou un streptocoque bêta-hémolytique du groupe A (GHSA) de type 1, 3, 18 (généralement avec infection de varicelle). Sur fond de température élevée, une éruption cutanée en petits points, semblable à une écarlate, apparaît sur le fond rouge vif. Souvent muqueuses brillantes, langue "cramoisie", rougeur des yeux, douleurs musculaires, baisse de la pression artérielle. Plus tard, apparaissent des vomissements, de la diarrhée, un choc avec des désordres polyorganiques, une coagulopathie. Le choc toxique est grave et peut entraîner la mort. Les 7 et 10e jours, les mains et les pieds sont pelés.

Traitement du syndrome de choc toxique: oxacilline par voie intraveineuse - 200 mg / kg par jour ou céfazoline - 150 mg / kg par jour, l’alternative est la vancomycine à une dose de 50 mg / kg par jour, de préférence avec la clindamycine à une dose de 40 mg / kg par jour, qui supprime la synthèse des protéines des cellules microbiennes, réduit la production de toxine et de protéine M antiphagocytaire. Retirez le coton-tige vaginal; effectuer des mesures anti-choc.

Docteur honoré V.K. Tatochenko a rassemblé dans la table les principaux signes d'une éruption infectieuse. Pour diagnostiquer, voir Diagnostic différentiel d'une éruption cutanée (éruption cutanée).

Les gens ont besoin de votre expérience - «le fils d'erreurs difficiles». Je demande à tout le monde, envoie des recettes, ne regrette pas les conseils, ils sont pour le patient - un rayon de lumière!

Prenez soin de votre diagnosticien!

Tags: Borréliose virus de la varicelle Coxsackie herpès rougeole urticaire rubéole méningite SRAS vésicule érysipèle roséole fièvre scarlatine érythème température érythème

Une éruption cutanée survenant après une fièvre ou au milieu d'une maladie provoque généralement de la confusion et de la peur chez les parents. La question est de savoir ce qui est arrivé à l'enfant et comment agir en tant qu'adulte. Nous en parlerons dans notre article.

Quelques mots sur l'éruption cutanée

Avec différentes éruptions cutanées, la peau des enfants peut réagir à un large éventail de stimuli externes et internes.

La peau des bébés est 2,5 fois plus fine que celle des adultes, elle contient une quantité importante d’humidité. Tout ce qui peut affecter la santé de la peau des jeunes enfants - air sec, aliments allergènes, médicaments, virus et bactéries. L'immunité locale, ainsi que l'immunité générale, est peu développée chez les enfants.

Lorsque la température est élevée, le corps subit une surchauffe, une hyperthermie, une augmentation de la production de sueur qui a pour but de refroidir la peau, ce qui peut entraîner une éruption cutanée.

Une éruption cutanée s'accompagne d'un grand nombre d'infections virales et bactériennes, qui se manifestent également par la fièvre et la fièvre.

Considérez les raisons principales pour lesquelles le corps de l'enfant peut apparaître éruption cutanée sur le fond de la température.

Les causes peuvent être divisées en deux grands groupes - infectieux et non infectieux.

La cause la plus anodine est la poterie. La sueur, produite en grande quantité lors de la fièvre, provoque une irritation locale de la peau d'un bébé tendre.

Les conduits des glandes sudoripares chez les enfants ont une caractéristique d'âge anatomique: ils sont étroits, l'écoulement de la sueur est difficile, les glandes sudoripares peuvent s'enflammer de ce fait. Donc, une éruption cutanée apparaît.

Pour distinguer une telle éruption des autres peut être une forte rougeur autour des éléments de l'éruption, l'érythème peut être assez étendu et capturer toute la zone des plis de la peau. Éruption cutanée localisée - plis cutanés, région de l'aine, fesses, aisselles, plis sous le menton, peau sur la tête, dans la partie poilue.

Un tel phénomène ne devrait pas causer beaucoup d'inquiétude. Sous l'effet de l'air frais et de l'eau pure, l'éruption disparaît rapidement. L'enfant doit être rincé avec de l'eau tiède, mais pas chaude, traité avec l'érythème fessier "Bepantenom" ou le prysypkoy (si l'éruption pleure), afin de revêtir le bébé de vêtements propres et secs en tissus naturels.

Ne le portez pas trop chaud. À des températures supérieures à 38,0 degrés, il est préférable de déshabiller l'enfant au pantalon.

Quand un bébé tombe malade, les parents commencent à lui donner des médicaments antipyrétiques. C'est sur eux qu'une réaction allergique peut se développer. La probabilité d'une éruption allergique augmente si les médicaments pour la température sont donnés sous la forme d'un sirop sucré. Si les parents commencent à utiliser d'autres médicaments, le risque de réaction allergique augmente plusieurs fois.

Une éruption allergique peut présenter des taches rouges avec bosses, desquamation et croûtes, le plus souvent sur les joues, la poitrine et le cou. Une éruption allergique est généralement palpable car elle démange et démange. Des éléments individuels peuvent fusionner, créant une grande zone de destruction.

Si une telle éruption cutanée est apparue chez un enfant de moins d'un an, assurez-vous d'appeler le pédiatre.

Il prescrira un antihistaminique en fonction de son âge et pourra également recommander une pommade antihistaminique. En cas d'allergie étendue, le médecin peut vous prescrire une pommade à base d'hormones glucocorticoïdes.

Si une éruption cutanée apparaît sur le corps, le visage et les extrémités pendant ou après la fièvre, cela peut être le signe d’une maladie infectieuse.

Une éruption cutanée dans cette maladie infectieuse a une apparence et un style de «comportement» caractéristiques. Il apparaît sur le fond d'une température de 37,5 à 38,0 degrés, des bulles avec le liquide séreux sont formées à partir des buttes en quelques heures.

Lorsque ces vésicules éclatent, une croûte jaunâtre apparaît à leur place, ce qui provoque des démangeaisons, et de nouveaux éléments apparaissent à côté.

Une éruption cutanée peut survenir dans tout le corps. En plus de cela, les symptômes typiques d'une infection virale sont caractéristiques de la varicelle: maux de tête, manifestations respiratoires sous la forme d'un nez qui coule et d'une toux, sensation de douleurs dans les muscles et les articulations. Certains enfants peuvent avoir des douleurs abdominales et même une diarrhée.

Traiter ou non la varicelle est une question rhétorique, car il n’existe aucun médicament susceptible d’affecter la rapidité du rétablissement. Mais il existe des médicaments qui aident à réduire les symptômes de la maladie.

Pour commencer, les parents doivent absolument appeler le médecin à la maison, car la varicelle, comme la plupart des autres infections dues à des éruptions cutanées, est très contagieuse.

Avec une forme bénigne de la maladie, le médecin vous recommandera le repos au lit, une forte consommation d'alcool et une alimentation légère. Pour réduire la température causée par la varicelle, administrer du "Paracétamol", les éruptions cutanées après ouverture des vésicules sont traitées avec Zelenka ou "Acyclovir".

C'est également une maladie infectieuse virale très contagieuse, dans laquelle un jeune enfant développe d'abord une fièvre puis une éruption cutanée. La température peut atteindre 39,0 degrés et plus, une déchirure apparaît.

L'éruption cutanée semble assez caractéristique - il s'agit d'une petite éruption cutanée rouge apparaissant 3 à 4 jours après le début d'une maladie aiguë. Tout d'abord, l'éruption apparaît sur les muqueuses - dans la bouche, à la surface interne des joues, dans le ciel, après quoi elle se propage rapidement dans tout le corps. Il peut y avoir une légère démangeaison.

Le plus souvent, la rougeole affecte les enfants de 1 à 5 ans. Les enfants de moins d'un an sont rarement infectés par cette maladie: ils sont protégés par les anticorps reçus de la mère, ce que l'on appelle l'immunité innée.

Le traitement de la rougeole n’est pas très différent du traitement des autres infections virales. L'enfant reçoit un repos au lit, une boisson chaude abondante et un régime.

Les médicaments antiviraux, bien que prescrits partout par les pédiatres de district, n’ont pas d’effet sur l’évolution de la maladie. Par conséquent, le traitement est symptomatique: fièvre - agents antipyrétiques, démangeaisons cutanées - antihistaminiques. L'éruption n'a pas besoin de traitement spécial.

Dans cette maladie, la température monte également en premier (jusqu'à 38,0 degrés), un mal de gorge apparaît, les ganglions lymphatiques augmentent et ce n'est que le 3ème jour que la première éruption cutanée peut apparaître sur la peau.

En soi, l'éruption est petite, ovale, rose. Ses éléments individuels ne se confondent pas. La première éruption cutanée apparaît sur le visage et le cou, mais au bout de deux heures, elle couvre déjà tout le corps.

Après trois jours, l'éruption commence à s'estomper et disparaît progressivement. La température peut tenir tout ce temps.

Avec la rubéole, l'enfant doit être isolé des autres enfants et en particulier des femmes enceintes. Le reste de l'aide apportée au bébé est assez classique: vitamines, repos au lit, consommation d'alcool et aération de la pièce. L'éruption ne nécessite pas de traitement.

Roseola enfants ou éruption cutanée soudaine

Si, après trois jours de température élevée (jusqu'à 39 ° C et plus), la température de l'enfant s'est améliorée, que la fièvre a diminué et que 10 à 12 heures plus tard, le corps, la tête et le visage se sont couverts d'une éruption rosâtre, il s'agit probablement d'une rose, trois jours plus tard. fièvre ou la soi-disant "sixième maladie".

Elle est causée par le virus de l'herpès du sixième type et, au début, même des pédiatres expérimentés prennent la maladie pour un ARVI ordinaire, et lorsqu'une éruption cutanée apparaît, pour une allergie aux antipyrétiques.

C'est pourquoi le diagnostic d '"éruption cutanée subite d'enfance" apparaît si rarement dans les dossiers médicaux des jeunes patients. Le danger de la maladie n'est pas, l'éruption disparaît généralement sans laisser de trace dans les 5-6 jours sans aucun traitement.

Dans la phase aiguë, lorsque l’enfant a une forte fièvre, il est important de surveiller la température, de lutter contre la fièvre, de donner de l’eau au bébé pour prévenir la déshydratation. En cas de convulsions fébriles, une ambulance doit être appelée.

Cette maladie n'est pas d'origine virale, mais d'origine bactérienne. Microbe Streptococcus du groupe A provoque des changements négatifs dans le corps.

La maladie commence par les signes d'une forte indisposition générale. Ils sont causés par l’exotoxine, produite par les microbes présents dans le corps de l’enfant. Ensuite, la température corporelle monte à 39,0 degrés, il y a un mal de tête sévère, une sensation de nausée, certains enfants commencent à vomir.

Dans la gorge et les amygdales apparaissent une floraison jaunâtre, la langue devient pourpre. Après environ 24 heures, une éruption cutanée apparaît. Les petits points, à savoir l'éruption cutanée, recouvrent le visage, puis la poitrine et les bras. L'éruption apparaît sur le dos, sous les aisselles, dans les plis inguinaux, sous les genoux.

Si vous le tenez avec votre ongle, il restera une bande de lumière blanche pendant quelques secondes, après quoi les éléments de l'éruption redeviendront visibles. L'éruption n'est pas seulement dans le triangle nasolabial.

Les éruptions cutanées peuvent être accompagnées de démangeaisons. Ils existent sur la peau de l'enfant pendant environ une semaine, après quoi ils s'éclaircissent et disparaissent.

Le traitement peut avoir lieu à la maison et à l'hôpital - cela dépend de la gravité de la maladie.

Des antibiotiques sont prescrits à l'enfant, ainsi que des médicaments anti-démangeaisons anti-histaminiques, des antipyrétiques et des chélateurs au stade initial pour soulager les symptômes de l'intoxication. Dans tous les cas, le traitement de la scarlatine doit commencer par un appel au médecin à domicile. Il n'est pas nécessaire d'aller à la clinique, car la maladie est très contagieuse.

Cette maladie a également une origine bactérienne, causée par un méningocoque. Sur fond de température élevée, de frissons, de mal de gorge, de nez qui coule, un enfant peut avoir des taches vasculaires rouges sur la peau. Plus tôt ces étoiles apparaissent dès l'apparition de la maladie, plus le pronostic est défavorable.

Les premiers éléments de l'éruption apparaissent sur les jambes, sur les fesses et sur le segment inférieur de l'abdomen. Un schéma vasculaire peut s'étendre davantage, couvrant tout le corps, y compris le visage, des points peuvent même apparaître sur les globes oculaires. En fait, l'éruption cutanée est un petit point d'hémorragie cutanée.

L'infection à méningocoque peut être très dangereuse, voire mortelle. Par conséquent, lorsque vous détectez des "étoiles" vasculaires caractéristiques sur la peau d'un bébé qui a eu chaud pendant 1 à 2 jours, appelez immédiatement une ambulance.

Le plus souvent, le traitement est effectué à l'hôpital avec l'utilisation de médicaments antibactériens, une infusion de solution saline et de solutions salées de minéraux et de vitamines pour soulager les intoxications graves.

La maladie peut commencer soudainement, à partir d'une température élevée, et se développer lentement, après plusieurs jours de fièvre légère (37,0 à 37,8 degrés).

Un enfant a une hypertrophie des ganglions lymphatiques, tous les symptômes classiques d’une infection virale apparaissent: nez qui coule, toux, mal de gorge. Les amygdales sont élargies, couvertes de fleurs, une éruption cutanée peut apparaître 3 à 4 jours après le début de la maladie.

L'éruption a une forme de tubercules, presque pas sujettes à la fusion. Le lieu de la luxation peut être n'importe lequel, même sur les talons et les éruptions cutanées de la mononucléose, c’est pour ce symptôme que la maladie est parfois confondue avec des maladies causées par le virus Coxsackie.

En soi, la mononucléose infectieuse n’est pas aussi dangereuse que ses complications, qui peuvent provoquer un gonflement et une perturbation de l’activité cérébrale avec des conséquences désastreuses pour un enfant. Par conséquent, une consultation médicale est obligatoire.

Un enfant atteint d'une forme grave de la maladie est hospitalisé. Des formes bénignes de la maladie impliquent la possibilité d'un traitement à domicile.

On prescrit à l'enfant un repos au lit strict, une boisson chaude abondante, la prise d'aliments digestibles, des médicaments antipyrétiques.

Sur recommandation d'un médecin, il est possible de prescrire certains médicaments nootropes qui améliorent l'apport sanguin au cerveau. L'éruption ne nécessite pas de traitement spécial, elle disparaît à mesure qu'elle se rétablit.

Quoi ne pas faire:

  • Vous ne pouvez pas essayer de diagnostiquer vous-même un enfant et d’entamer un traitement sans médecin. Un traitement inapproprié peut avoir des conséquences graves sur la santé et la vie de l'enfant.
  • Vous ne pouvez pas permettre à l'enfant de communiquer avec d'autres enfants, si l'éruption cutanée est apparue sur le fond ou après la température - environ 90% des probabilités qu'il ait une maladie infectieuse et qu'elle soit contagieuse.
  • Vous ne pouvez pas lubrifier l'éruption cutanée sur la peau, quel que soit le diagnostic, l'alcool et les composés contenant de l'alcool, ainsi que l'iode. L'alcool sèche fortement la peau du bébé et l'iode provoque des brûlures locales qui ne font qu'aggraver la condition et le bien-être du bébé.
  • Vous ne pouvez pas salir l'éruption, peu importe la raison de son apparition, de la crème pour bébé et d'autres onguents à base de graisse. Ces fonds violent le "souffle" de la peau, le transfert de chaleur.
  • Vous ne pouvez pas percer ou supprimer manuellement les éléments de l'éruption.

Dans la vidéo ci-dessous, le Dr Komarovsky parle de l'éruption cutanée chez l'enfant.