Quelles maladies affectent les articulations des jambes: leurs symptômes et leur traitement

La douleur aux articulations des jambes est familière à beaucoup d’entre nous. Auparavant, on croyait que les maladies du système musculo-squelettique - le sort des personnes âgées, mais ces dernières années, il y a eu un "rajeunissement" rapide de ces maux. Et aujourd'hui, chaque troisième personne sur trois dans le monde a des problèmes similaires. De nombreuses maladies des articulations des jambes - dont le traitement est commencé à temps - réussissent et ne dérangent plus une personne, mais si vous les laissez dériver, des conséquences très graves ne sont pas exclues.

Il est très dangereux de laisser les maladies "se tarir" même si elles semblent inoffensives.

Types de maladies des articulations des jambes

Il existe de nombreuses formes différentes de pathologies articulaires et beaucoup présentent des symptômes similaires.

Les arthrologues spécialistes distinguent deux maladies principales: l'arthrite et l'arthrose. Il existe également des formes mixtes - arthrose-arthrite: il s’agit de la destruction dystrophique du cartilage articulaire dans le contexte d’une inflammation chronique.

Arthrose

L'arthrose est une pathologie de nature dégénérative-dystrophique avec lésion du cartilage articulaire et des parties osseuses adjacentes (épiphyses). Les jambes sont la localisation préférée de l'arthrose, car elles doivent supporter en permanence de lourdes charges (le poids de tout le corps). Les causes de cette maladie deviennent généralement un (ou plusieurs) des facteurs suivants.

  • Charge excessive sur les jambes, surtout en présence de poids excessif. Ainsi, travailler pendant des heures sur des jambes peut entraîner une arthrose des articulations du genou et de la cheville.
  • Blessures aux articulations et aux ligaments, y compris les microtraumatismes permanents. Par exemple, lorsque vous pratiquez un sport ou que vous travaillez avec un marteau-piqueur.
  • Troubles métaboliques associés à des dépôts de sel dans les cavités articulaires.
  • Changements d'âge - usure, abrasion du cartilage.
  • Défauts congénitaux: tout sous-développement ou toute formation incorrecte d'os articulés, de ligaments et de muscles adjacents entraîne le fait que la marche normale devient une source de stress accru (souvent disproportionnée par rapport aux capacités de l'articulation).
  • Opérations associées à l'ablation des ligaments articulaires et des ménisques.
  • Maladies héréditaires ou prédisposition.
  • Maladies inflammatoires chroniques chroniques des articulations.
  • Maladies courantes du tissu conjonctif (polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux, sclérodermie et autres).
  • Une arthrose du pied déformée peut être provoquée par le port de chaussures inconfortables.

Les symptômes de l'arthrose seront toujours des douleurs aux articulations (arthralgie), des difficultés à marcher et, à mesure que la maladie progresse, des déformations des jambes. Premièrement, il se produit un épaississement des épiphyses des os et une atrophie des muscles environnants. Dans les formes graves, la courbure des jambes se développe, particulièrement marquée par une arthrose du genou.

Le traitement de la maladie doit commencer par éliminer la cause, dans la mesure du possible. Donc, si le surpoids a conduit à la maladie - il est nécessaire de la réduire, si la raison en est un long séjour debout - vous devez penser à organiser un repos périodique ou des activités changeantes, au travail. Certes, le déchargement des joints ne suffit pas pour les restaurer. Vous aurez besoin de médicaments qui améliorent la circulation sanguine et les processus métaboliques, mais également restaurent et protègent la surface du cartilage (chondroprotecteurs).

En cas d'arthrose, les exercices de thérapie physique, les massages et les thérapies manuelles sont très utiles - toutes ces mesures entravent le développement de contractures (difficultés de mobilité) et d'ankylose (prolifération de l'articulation). Toutefois, si la maladie a évolué loin et que les méthodes de traitement conservateur ne permettent pas de préserver le patient de la souffrance - seule la chirurgie peut aider à remplacer les surfaces articulaires endommagées par des surfaces artificielles.

Si vous courez la maladie - vous pouvez être sur la table d'opération

L'arthrite

L'arthrite est une maladie articulaire inflammatoire à la fois infectieuse et non infectieuse. L'arthrite infectieuse peut développer des pathologies indépendantes, ainsi que des symptômes de maladies courantes (par exemple, le rhumatisme). L'inflammation d'une articulation (monoarthrite) est généralement causée par la pénétration d'une infection à l'intérieur de celle-ci par la peau endommagée ou par le flux sanguin. Par exemple, une arthrite infectieuse des articulations du pied ou de la cheville peut survenir à la suite d'une complication de cors infectés.

L’arthrite avec des infections courantes du corps (telles que les rhumatismes, la borréliose, la maladie de Lyme et d’autres cas susmentionnés) n’est pas caractéristique des articulations des jambes, elle est souvent localisée car les jambes sont plus chargées et ne sont pas toujours bien alimentées en sang.

En outre, la polyarthrite rhumatoïde peut affecter les articulations du pied et des orteils. Il s'agit d'une inflammation auto-immune commune du tissu conjonctif et sa localisation préférée est les petites articulations. La polyarthrite rhumatoïde survient de manière chronique et conduit souvent à une déformation du pied, rendant impossible pour une personne de marcher normalement.

L'arthrite est parfois accompagnée d'une inflammation des tissus périarticulaires - périarthrite. La périarthrite peut inclure des ligaments et des tendons à proximité de l'articulation, de la capsule et des muscles. Ils sont facilités par la pénétration de l’infection dans les tissus de la cavité articulaire enflammée ou de l’extérieur - avec l’écoulement du sang et de la lymphe.

Les facteurs provoquant le développement de l'arthrite des membres inférieurs sont:

  • hypothermie des jambes, par exemple, en raison du port de chaussures inadaptées aux intempéries, de la pluie, etc.
  • foyers d'infection chroniques dans le corps;
  • immunité réduite - cela crée un environnement favorable à la fois pour l'activation des infections et pour l'apparition de réactions auto-immunes (attaques du système immunitaire du corps sur ses propres organes et tissus);
  • des dommages à la peau des jambes, par exemple des callosités non cicatrisantes ou des fissures au pied;
  • d'autres maladies, par exemple l'arthrose, à laquelle l'arthrite se joint une seconde fois.

Les symptômes de l'arthrite, contrairement à ceux de l'arthrose, seront des signes d'inflammation - gonflement, rougeur, douleur et élévation de la température de la peau sur la zone touchée. En fonction de la gravité de la réaction inflammatoire, l'état général peut également en souffrir: fièvre, intoxication, etc. Dans l'arthrite chronique (et aussi avec l'arthrose), une déformation des articulations se développe souvent aux derniers stades de la maladie en raison de processus dystrophiques dans le tissu cartilagineux.

Le traitement de l'arthrite est fondamentalement différent du traitement de l'arthrose. Tout d'abord, dans la période aiguë, il est nécessaire d'assurer le reste du membre malade. En cas de lésions bilatérales de grosses articulations, le patient doit observer le repos au lit et limiter la marche au maximum. En cas d'arthrite infectieuse, des antibiotiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des hormones sont nécessairement prescrits à partir de médicaments. Habituellement, les injections d'hormones se font directement dans la cavité articulaire, ce qui soulage rapidement l'inflammation et procure un soulagement considérable à la personne.

L'arthrite auto-immune est traitée avec des médicaments visant à normaliser la réponse immunitaire, ainsi que par voie topique (c'est-à-dire, pommades, gels, compresses, broyage).

Dans l'arthrite chronique en période de rémission, un ensemble de mesures est nécessaire pour maintenir les articulations dans un état de mobilité et entraver le développement des contractures. Les massages, la gymnastique, la thérapie manuelle, les procédures thermiques et les traitements en spa sont utiles.

La goutte

Une maladie typique des jambes est la goutte - dépôt de sels d'acide urique dans les cavités articulaires. Elle se caractérise par une inflammation très douloureuse des articulations métatarsophalangiennes des gros orteils, moins fréquemment de la cheville et des petites articulations du pied. Lorsque la goutte est prescrit des médicaments qui empêchent la formation de l'acide urique - urikodepressanty, qui sont toujours pris sous la supervision d'un médecin, car ils peuvent provoquer des effets secondaires.

Le massage n’est pas seulement une procédure agréable, il donne également un puissant effet cicatrisant.

Prévention

Afin de ne pas se priver des joies de la libre circulation, il est beaucoup plus facile de prévenir l'apparition des maladies décrites ci-dessus que de les traiter pendant de nombreuses années. Alors quoi de bon pour les articulations de la jambe?

Mode de vie sain. En rejetant les mauvaises habitudes, en particulier la suralimentation, vous évitez l’une des principales causes de l’arthrose - les kilos superflus. Et tout en maintenant votre activité et votre mobilité, assurez-vous que le liquide synovial (lubrifiant) est produit normalement et maintiendra ainsi le cartilage en bon état.

Durcissement. Arroser les jambes avec de l'eau froide augmentera non seulement la résistance du corps aux infections, mais entraînera également l'entraînement des vaisseaux sanguins, ce qui signifie qu'il assurera un bon apport de sang aux tissus articulaires et périarticulaires.

Nutrition rationnelle. Pour les tissus cartilagineux, les produits contenant des acides gras mono et polyinsaturés, des vitamines (en particulier C et P) et du calcium sont très utiles. Le poisson rouge est riche en acides gras, les fruits, les légumes et les légumes sont riches en vitamines, les produits laitiers, en particulier le fromage et le fromage cottage, sont riches en calcium. Et un excès dans le régime alimentaire des plats de viande riches en purines, ainsi que des soupes dans des bouillons de viande forts peut conduire au développement de la goutte. De nombreux nutritionnistes pour la prévention des maladies des articulations recommandent de manger plus d'aliments crus: fruits et légumes.

Mouvement. Même une activité physique intense avec un mode de vie sain ne fournit pas toujours la charge nécessaire. Ainsi, dès l'apparition des premiers signes de problèmes aux articulations des jambes, il sera très utile de maîtriser la complexité des exercices de gymnastique et de la pratiquer régulièrement. Cela peut être des exercices thérapeutiques, du yoga, de la danse ou autre chose. L'essentiel est de choisir la charge optimale.

En observant ces règles simples, vous pouvez éviter de nombreuses maladies des articulations des jambes et, si les problèmes se sont déjà fait sentir, atténuer autant que possible l'évolution de la maladie. L'essentiel est de faire de votre mode de vie sain votre habitude. Et puis, vous ne pouvez pas vous inquiéter du fait que la maladie surviendra au moment le plus inopportun et vous privera de manière permanente de la possibilité de profiter de la liberté de mouvement.

Maladies des articulations des pieds

Pendant de nombreuses années à essayer de guérir les articulations

Le responsable de l'Institut de traitement des articulations: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle on guérit les articulations en prenant chaque jour 147 roubles.

Les maladies des articulations non seulement ne perdent pas leur pertinence, mais ont même une tendance marquée à augmenter la prévalence. Cela est principalement dû au mode de vie d'une personne et les causes externes ont beaucoup moins d'importance. Les personnes sont quotidiennement confrontées à des facteurs défavorables, dont l’effet sur les articulations est souvent simplement sous-estimé ou par manque de compréhension de leur rôle dans le développement des maladies.

Les articulations des membres inférieurs jouent un rôle important dans la vie d'une personne. Ils doivent supporter des charges constantes, ce qui ne peut pas affecter l'état des jambes. Par conséquent, les plaintes pertinentes sont souvent présentées au bureau du médecin, nécessitant l'élimination des symptômes. Cependant, vous devez tout d’abord comprendre quelles sont les maladies des articulations des jambes et pourquoi elles se manifestent.

Raisons

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Le développement des technologies modernes, bien sûr, vise la vie confortable de chaque personne, mais l’effet secondaire devient souvent l’inactivité (hypodynamie). Les représentants de nombreuses professions qui doivent passer la majeure partie de leur temps assis ensemble sont confrontés à cela. D'autres, au contraire, soumettent l'appareil articulaire à des charges excessives dans le sport et la vie quotidienne. Les deux facteurs sont également nocifs pour le système musculo-squelettique.

Compte tenu du mode de vie, il est impossible de ne pas prêter attention aux troubles de l'alimentation systématiques, qui peuvent également être une source de problèmes futurs pour les membres inférieurs. Premièrement, le surpoids et l'obésité sont étroitement associés aux erreurs diététiques, qui exercent une charge accrue sur les articulations. Deuxièmement, le métabolisme du cartilage et du tissu osseux dépend étroitement des substances qui pénètrent dans l'organisme par l'extérieur. Ceci s'applique également à l'alcool, dont la consommation excessive endommage considérablement les articulations.

Quand on parle de problèmes avec les articulations des membres inférieurs, il faut envisager la possibilité de telles maladies:

  • Arthrite (rhumatismale, rhumatoïde, goutteuse).
  • Arthrose déformante.
  • Pathologie endocrinienne (diabète sucré, hypothyroïdie).
  • Blessures traumatiques.

Ce sont les causes les plus courantes de douleur dans les articulations, qui peuvent perturber les personnes de différents âges et groupes sociaux. Ils doivent être considérés dans le contexte de l'influence des facteurs de risque susmentionnés, ce qui aidera à choisir les bonnes tactiques de traitement.

Le développement de maladies articulaires se produit sous l'influence de divers facteurs, parmi lesquels le stress accru sur les articulations, le manque d'activité physique et une alimentation malsaine revêtent une importance particulière.

Les symptômes

Pour comprendre le nom d'une maladie des articulations des membres inférieurs, il faut d'abord clarifier son tableau clinique. Cela rend le médecin lors de l'enquête et de l'examen du patient. De nombreuses maladies ne présentent que des symptômes inhérents, ce qui simplifie quelque peu les mesures de diagnostic.

L'arthrite

Les maladies des articulations des membres inférieurs peuvent être d'origine inflammatoire en raison de la pénétration directe de micro-organismes ou de processus pathologiques systémiques. Quelle que soit l'origine de la maladie, des signes locaux d'arthrite seront présents:

  • Des rougeurs
  • Puffiness
  • La douleur
  • Augmentation de la température cutanée.
  • Fonction altérée de l'articulation touchée.

Si l'inflammation est courante, plusieurs groupes articulaires sont affectés - la polyarthrite se développe. Ceci est observé dans les rhumatismes, la goutte, la polyarthrite rhumatoïde. Dans le premier cas, une douleur "volatile", des dommages au cœur, au système nerveux seront caractéristiques. Lorsque la goutte enflamme nécessairement la première articulation du pied, qui est déclenchée par les aliments gras, la consommation d'alcool, les visites au bain. À l'avenir, on peut s'attendre au développement de la lithiase urinaire. L'apparition d'arthrite symétrique des articulations de la main présentant des déformations spécifiques plaide en faveur de la polyarthrite rhumatoïde.

Les articulations du pied sont souvent atteintes en raison de processus inflammatoires, qui peuvent être à la fois locaux et étendus.

Arthrose déformante

Outre l'arthrite, on retrouve des maladies dystrophiques dégénératives des membres inférieurs. Ils sont dirigés par une arthrose déformante. Dans ce cas, le processus pathologique chronique couvre toutes les structures de l'articulation: cartilage, os, ligaments, muscles et tendons. À leur tour, les patients commencent à ressentir ces sentiments:

  • Crunch, friction et cliquetis dans le genou, la cheville, l'articulation de la hanche.
  • Se sentir fatigué et un peu de raideur.
  • Douleur pendant l'exercice, puis au repos.
  • Restriction de la mobilité des jambes.
  • Déformation des articulations individuelles.

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, les patients peuvent perdre non seulement leurs capacités professionnelles, mais également leur capacité à effectuer leurs activités quotidiennes, ce qui nuit à la qualité de vie de chaque personne.

Pathologie endocrinienne

Le fonctionnement normal des articulations dépend fortement de l'influence hormonale. Par conséquent, les maladies endocriniennes affectent négativement l'état du système musculo-squelettique, qui se manifeste principalement dans les membres inférieurs. Dans le cas de problèmes de thyroïde (hypothyroïdie), des arthropathies apparaissent, affectant souvent les articulations du pied. Dans le diabète sucré, il est aggravé par un angio et des neuropathies concomitants, entraînant les symptômes suivants:

  • Douleur dans les membres inférieurs.
  • Engourdissement, brûlure.
  • Pâleur de la peau, perte de cheveux.
  • Ulcères trophiques.

Ces manifestations sont plus prononcées avec des complications telles que le syndrome du pied diabétique, lorsqu'il existe une menace réelle de gangrène.

La perturbation de la fonction articulaire peut être une complication de certaines maladies endocriniennes et lorsque la correction hormonale devient un élément indispensable du traitement.

Blessure traumatique

Les maladies des articulations des jambes sont souvent causées par diverses blessures. Ils surviennent dans le sport, la vie quotidienne, souvent sous l'influence de l'alcool. Ce qui compte, ce n’est pas seulement l’effet aigu du facteur mécanique, mais aussi les dommages chroniques, moins visibles pour le patient, mais qui ont également des conséquences importantes.

Parmi les lésions des membres inférieurs, entorses du pied, ruptures du ménisque du genou, fractures de la jambe et de la hanche sont courantes.

Traitement

Après un examen clinique et complémentaire, le diagnostic devient clair. Ensuite, vous devez immédiatement commencer le traitement des articulations des jambes. Il sera basé sur la nature de la pathologie et sur les normes thérapeutiques généralement acceptées. Une grande importance devrait être accordée à l’élimination des causes et des facteurs prédisposants contribuant au développement et à la progression de la maladie.

Recommandations générales

Dans le contexte du traitement actif de la pathologie articulaire, il est nécessaire de faire attention à la normalisation du mode de vie. Il est nécessaire d'éliminer l'hypodynamie et par tous les moyens de réduire la charge sur les jambes. Pour améliorer les processus métaboliques dans le corps et surmonter l'excès de poids, vous devez bien manger:

  • Mangez plus de légumes, fruits, légumes verts.
  • Remplacez les plats gras, frits et fumés par des céréales, du poisson et des produits laitiers.
  • Minimiser la consommation de produits de pâtisserie et de farine.
  • Buvez suffisamment de liquide.
  • Il y a 4 à 6 fois par jour en petites portions.
  • Abandonnez l'alcool.

Suivre un régime aura un bon effet cicatrisant sur la goutte en aidant à réduire la synthèse de l’acide urique à partir de certains aliments (bouillons de viande, foie, reins, légumineuses), ainsi qu’en arthrose, en aidant à améliorer l’état du cartilage à l’aide de plats contenant de la gélatine et du collagène (viande froide, gelée).

Pour mettre de l'ordre dans votre style de vie, vous n'avez besoin d'aucun médicament coûteux ni d'aucune procédure. Il faut faire preuve de détermination et de patience.

Traitement médicamenteux

Si les articulations du pied ou d’autres parties des membres inférieurs sont atteintes, divers médicaments sont prescrits. Compte tenu de la diversité de leurs effets, de nombreux mécanismes de développement de maladies peuvent être influencés. L'utilisation la plus commune de ces médicaments:

  • Anti-inflammatoire (Ortofen, Artrozan).
  • Chondroprotecteurs (Artra, Teraflex).
  • Préparations de calcium (Calcemin).
  • Métabolique (cytoflavine).

Avec la nature infectieuse de l'inflammation, les antibiotiques sont montrés, et dans le cas des processus systémiques, les hormones et les cytostatiques. La goutte nécessite la nomination de médicaments uricosuriques (Purinol, Magurlit). Un traitement topique avec des onguents est également justifié.

Physiothérapie

Les maladies des articulations des membres inférieurs répondent bien au traitement par des méthodes physiques. Les procédures ont un effet anti-inflammatoire supplémentaire, améliorent le flux sanguin et les processus biochimiques dans les tissus. Ils sont prescrits par un physiothérapeute sur la base des recommandations du médecin traitant et de l’état du patient. En règle générale, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Électrophorèse ou électrophorèse.
  • Traitement au laser.
  • Magnétothérapie.
  • UHF-thérapie.
  • Thérapie à l'eau et à la boue.

Le déroulement des procédures assignées peut inclure 7 à 10 sessions. Pour obtenir un résultat positif, vous devez les parcourir complètement.

Physiothérapie

Le traitement de la pathologie articulaire ne peut se passer des bons mouvements. On sait que le développement normal du cartilage est assuré par une charge adéquate et que la thérapie physique consiste simplement en les exercices nécessaires. Pour chaque patient, ils sont développés individuellement, en essayant de prendre en compte toutes les caractéristiques de la maladie et du corps.

L'exercice ne peut être pratiqué qu'après l'élimination des signes aigus de maladie ou de blessure, de façon régulière et sans hâte, en passant progressivement d'exercices simples à complexes.

Les maladies des articulations des membres inférieurs peuvent être un réel problème pour une personne active. Afin de permettre au patient de retrouver son ancienne vie et d'éviter diverses complications, il est nécessaire d'identifier la pathologie à temps et de procéder au traitement approprié.

Inflammation des articulations du pied: symptômes associés et traitement

Pied - un outil pour soutenir le corps et se déplacer. Les personnes qui passent beaucoup de temps debout ont souvent des douleurs aux articulations des pieds. Dans leur état reflète la santé de l'organisme tout entier.

Cela s'explique par le fait que lorsqu'une personne développe diverses maladies (diabète, arthrite, troubles nerveux, troubles de la colonne vertébrale et de la circulation sanguine), les premiers signes apparaissent dans le pied sous la forme de sensations de douleur.

Cette sensation peut être à la fois le premier et le seul symptôme d'une perturbation grave du corps.

Quels sont les types de maladies inflammatoires des pieds?

L'inflammation des pieds suggère des modifications dégénératives des muscles, des ligaments tendineux, des cartilages et des tissus osseux. Les arthrologues divisent la maladie en 2 formes:

  1. Primaire - se développe comme une maladie indépendante, due à des facteurs individuels;
  2. Secondaire - se manifeste à la suite d’autres maladies, comme les rhumatismes, l’ostéoporose ou l’arthrose, susceptibles de provoquer la survenue d’une arthrite.

Les facteurs contribuant au développement de la maladie ont également été établis:

  • L'apparition d'une inflammation dans des maladies spécifiques telles que la goutte, le patrimoine génétique;
  • Troubles auto-immuns. Dans ce cas, le corps reconnaît que les tissus des articulations sont étrangers et commence à les éliminer. Souvent, cette forme peut être trouvée dans la sclérodermie, le rhumatisme articulaire aigu et le lupus érythémateux, qui entraînent principalement la déformation de l’articulation ou sa destruction complète.
  • Fractures, blessures, fissures, ecchymoses - provoquent l'apparition d'arthrite post-traumatique. Avec les blessures, l'évolution de l'arthrite est aiguë et les ecchymoses affectent la manifestation d'une image chronique de la maladie.
  • Le transfert de maladies de nature infectieuse. La coque du sac synovial est touchée par l'infection. Elle est alors transportée par la lymphe et le sang, ce qui affecte tous les composants principaux de l'articulation. La brucellose, l'hépatite, l'arthrite réactive et la tuberculose sont des maladies pouvant causer l'arthrite.

La luxation de la cheville peut également causer une inflammation importante. Vous pouvez trouver ici quels symptômes indiquent toujours une blessure à la jambe.

Symptômes qui accompagnent la maladie

Le tableau clinique de la maladie est assez étendu en raison de l’abondance des formes et des stades de l’arthrite. Quoi qu'il en soit, différents types d'inflammation ont des symptômes communs, ce qui rend difficile la différenciation du diagnostic. Les principaux symptômes d'inflammation des articulations du pied sont les suivants:

  • Douleur - peut être spasmodique, forte, vive et douloureuse dans la nature;
  • Modification de l'articulation - gonflement du pied, gonflement, rougeur de la peau, formation d'os ou de bosses;
  • Violations des fonctions articulaires - apparition de raideurs, de fossiles et de mobilité réduite du pied;
  • Crunch prononcé dans l'articulation - se produit pendant les mouvements, le patient sent un clic ou un crunch dans le pied;
  • L'arthrite est une maladie caractérisée par une atteinte symétrique des articulations.
  • Déformation des articulations - se produit à la suite d'une subluxation ou d'ostéophytes.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic permet d’établir les causes spécifiques de la formation d’une inflammation dans le pied. Il comprend les activités suivantes:

  • Prise d'histoire;
  • Radiographie - fournit l'occasion d'établir la forme du développement de la pathologie;
  • Prélèvement sanguin chimique d'hormones;
  • Analyse générale du sang et de l'urine.

Après l'examen, le médecin tire une conclusion selon laquelle il établit un programme de traitement.

Procédures de traitement

En cas d'inflammation des articulations, le traitement du pied implique une approche systématique et globale, ainsi qu'une approche individuelle de la maladie dans chaque cas. Aujourd'hui, le programme thérapeutique est élaboré par des médecins en tenant compte de la maladie et du stade auquel elle a été découverte.

Pour combattre la maladie, recourez souvent à des méthodes de traitement conservatrices. Ses principaux types sont les suivants:

Traitement de la toxicomanie

Cela inclut la prise d'anti-inflammatoires et d'analgésiques:

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  • Anti-inflammatoire - flexen, voltaren, sulpaflex, diclofenac, indovazine (pommade), voltaren (gel), fastum-gel;
  • Analgésiques - aspirine, ibuprofène, analgine, paracétamol;
  • Antibactérien - céphalosporine, macrolide, pénicilline (injection).

Thérapie manuelle et massage

La thérapie manuelle est une méthode non médicale efficace pour traiter la maladie. C’est tout un ensemble de techniques médicales qui permettent le traitement des articulations à l’aide des mains. Son objectif principal est d'augmenter l'élasticité du système ligamenteux et musculaire. La procédure de cette thérapie rappelle le massage, mais elle présente des différences qui consistent à limiter la localisation des zones et l’utilisation d’une force de dosage.

Les procédures sont effectuées avec un intervalle de 1 à 7 jours. La méthode devient plus efficace si les procédures alternent avec des massages, de la physiothérapie, des traitements à base de plantes et complètent la thérapie physique.

Physiothérapie

Cet article de traitement comprend:

  • Applications de cire;
  • Chauffage UHF;
  • Thérapie magnétique;
  • Thérapie d'exercice.

La thérapie par l'exercice est un point important dans l'inflammation des pieds. Les exercices sont mieux effectués sous la supervision d'un physiothérapeute. La gymnastique a un effet positif sur le corps avec des performances régulières. Les exercices sont sélectionnés par un spécialiste en fonction de la maladie qui a provoqué l'inflammation des articulations des pieds.

En plus de la gymnastique sont présentés: la natation, en l'absence de la douleur d'une promenade. Il est important de porter des chaussures orthopédiques, ainsi que des aliments diététiques.

Traitement par des méthodes folkloriques

Les méthodes traditionnelles de traitement de l'inflammation des articulations des pieds donnent d'excellents résultats, qui parfois ne sont pas inférieurs à la thérapie traditionnelle en termes d'efficacité. Le traitement peut être effectué en utilisant les recettes suivantes:

  1. Bains de sel. Acheter dans une pharmacie sel de mer sans impuretés (sous forme pure). Tapez dans un bassin d'eau, versez-y 2-3 c. À table / l. salez et plongez dans la solution du pied pendant 15-20 minutes. La procédure doit être répétée 3 fois par semaine.
  2. Infusion. Remplissez de sucre les boutons de pin frais et laissez-les pendant 7 jours dans le noir. La composition résultante est prise oralement par cuillerée à thé 3 p. / Jour;
  3. Mélanger les graines de lin + ortie + airelles rouges + calendula + tutsan dans les mêmes proportions et verser de l'eau bouillante, couvrir et attendre jusqu'à ce qu'il refroidisse. Pour utiliser cette infusion est nécessaire au lieu de thé pendant 1 mois.

Il est également bon de faire des compresses à partir d'herbes ayant une action anti-inflammatoire et analgésique, notamment la camomille, l'écorce de chêne, la bergenia, l'aulne, le ledum luxuriant.

Comment manger avec une inflammation des pieds?

Le régime alimentaire est choisi en fonction de la maladie qui a provoqué l'inflammation des articulations du pied. Par conséquent, pour pouvoir bénéficier du régime, le médecin doit le prescrire après un examen approfondi et la recherche de la véritable cause de la maladie.

En cas d’inflammation des pieds, les experts recommandent d’utiliser:

  • Les jus fraîchement pressés, particulièrement utiles sont la tomate, la carotte, le céleri et le chou;
  • Légumes et fruits orange, jaunes et verts - pommes, poivrons, agrumes, pommes de terre, courgettes, chou, tomates, concombres, céleri, etc. d'autres
  • Poisson - truite, thon, flétan, maquereau, saumon.
  • Gruaux - riz, sarrasin, flocons d'avoine;
  • Baies - groseilles, myrtilles, canneberges, mûres, prunes, cerises, pastèques;
  • Eau minérale.

Lorsque vous suivez un régime, la consommation de poisson d’eau froide est nécessaire - elle a un effet anti-inflammatoire en raison de la teneur élevée en acides gras polyinsaturés. Le poisson doit être présent dans le régime alimentaire du patient au moins 3 à 4 p / semaine. Les produits d'origine laitière fermentée sont également utiles.

Les produits de cuisson doivent être cuits à l'eau ou à la vapeur. Vous devez manger en 4 à 5 approches par jour en petites portions et en aucun cas, trop manger. En outre, il est nécessaire de mener une vie saine, à ces fins, il est nécessaire d'exclure de l'alimentation les boissons alcoolisées, le tabagisme, ainsi que l'abus de café et de thé fort.

Prévention

Afin d'éviter des maladies graves des pieds, il est nécessaire de consulter un médecin à temps, même en cas de moindre inconfort. Les méthodes efficaces de prévention de l'inflammation des pieds sont les massages, des exercices physiques complexes, un mode de vie sain et une bonne nutrition.

Vidéo: Ce qui est lourd d'inflammation des os sur les jambes

L'arthrite des articulations du pied parmi les maladies du système musculo-squelettique n'est pas le dernier endroit, car les jambes ont une charge importante, en particulier sur les pieds. Le pied d'une personne est créé de manière à créer une fonction d'amortissement lors de la marche, car il existe des voûtes. Mais sous l'influence de facteurs négatifs, la fonction printanière se détériore et les problèmes du pied commencent - maladies inflammatoires et dégénératives. L'une des pathologies les plus dangereuses est l'arthrite du pied, causée par au moins une douzaine de raisons. Le diagnostic lui-même est associé à une inflammation des articulations, et la cheville, de petites articulations du pied et des doigts peuvent être touchées en cas d'arthrite. Considérez les causes, les symptômes et le traitement de l'arthrite des articulations du pied.

Avec l'arthrite, la qualité et la quantité du liquide synovial se modifient, ce qui entraîne un frottement accru des surfaces articulaires, leur destruction, accompagnée d'une inflammation. L'arthrite touche principalement les articulations, qui sont responsables de l'activité motrice, puisque chacune de ces articulations est entourée d'une membrane synoviale à l'intérieur de laquelle le liquide synovial est produit. Ce fluide est également un lubrifiant, indispensable aux articulations. De plus, grâce au lubrifiant, le tissu cartilagineux se nourrit, car il n’ya pas de vaisseaux dans le cartilage. Naturellement, une diminution et une production excessive de liquide ne provoquent que des conséquences négatives, c'est ainsi que se développe la maladie.

Raisons

La cause de la maladie, les symptômes et le traitement dépendent de la cause de l'arthrite. Le fait est qu'il est souvent nécessaire de traiter non seulement l'arthrite elle-même, mais également son origine.

Par exemple, vous pouvez appeler rhumatisme. Dans la polyarthrite rhumatoïde, un processus auto-immun se développe, c’est-à-dire que les microbes ingérés réagissent avec ses propres anticorps, localisés dans la région du tissu conjonctif. Le système immunitaire humain ne peut pas distinguer les agents étrangers de leurs cellules et les attaque tous les deux, et pourquoi leur propre tissu conjonctif, situé dans les articulations, est détruit. Naturellement, même si vous parvenez à soulager la douleur, vous pouvez prescrire un traitement médicamenteux avec des anti-inflammatoires, vous ne pouvez que réduire l'inflammation dans la zone touchée, mais dès que vous arrêtez le traitement, le rhumatisme recommencera l'attaque.

Arthrite primaire

C'est précisément en fonction de la raison du développement de la maladie que l'arthrite est classée. Ainsi, l'arthrite primitive est isolée, c'est-à-dire que l'inflammation commence directement à partir de la lésion du pied et que l'articulation métatarso-phalangienne de la cheville en souffre le plus souvent. Cela est dû au fait que ces zones représentent la plus grande charge.

Les principales causes d'arthrite comprennent les facteurs suivants:

  • blessure au pied ou à la cheville;
  • charge excessive sur les jambes, quand une personne doit marcher beaucoup, restez immobile;
  • surpoids, ce qui augmente la charge sur le pied;
  • hypothermie fréquente des jambes.

À propos, les blessures entraînent le plus souvent un processus inflammatoire au niveau des pieds. La maladie se développe après la cheville, la cheville, ainsi que après les fractures et les contusions. Les athlètes, les personnes qui ont les pieds gelés, souffrent de la maladie à un âge plus avancé. Un gain de poids important affecte négativement les pieds, ce qui explique pourquoi la maladie se développe souvent pendant la grossesse chez les personnes présentant une altération du métabolisme (diabète).

Arthrite secondaire

L'arthrite secondaire se développe sur le fond de défaillances dans le corps ou d'infection, ou sont des complications. L'arthrite secondaire provoque des maladies systémiques touchant le tissu conjonctif. Les rhumatismes font partie de ces maladies.

La douleur aux articulations du pied survient presque toujours avec la goutte. Cette maladie est associée à des troubles métaboliques, ou plutôt au retrait de l'urée du corps. Les sels d'urate se déposent à la surface des os, provoquant des douleurs et une inflammation. En passant, l'arthrite des petites articulations du pied se produit dans la région du métatarse et du tarse avec la goutte, lorsque le rhumatisme affecte davantage les chevilles, les genoux et certaines parties de la tête (arthrite de la mâchoire supérieure).

La maladie peut se développer lorsque des virus et des microbes pénètrent dans le corps. Ainsi, les symptômes de l'arthrite apparaissent dans la tuberculose, la syphilis, la gonorrhée. Si l'infection pénètre dans les organes respiratoires et le système urogénital, alors une personne peut être menacée d'arthrite réactive, alors la maladie est aiguë et une douleur intense est présente. Dans les pathologies chroniques et infectieuses de l’organisme, un dysfonctionnement général se déclare, affectant souvent plusieurs articulations; par exemple, de telles combinaisons de symptômes peuvent être données:

  • les rhumatismes peuvent développer une arthrite du maxillaire, de l'articulation mandibulaire et du pied;
  • la goutte affecte les petites articulations des bras et des jambes;
  • avec la tuberculose et la syphilis, les deux mains et les pieds peuvent souffrir ensemble.

Si l'infection affecte le système respiratoire, en particulier lorsqu'une personne a l'angine de poitrine, son processus inflammatoire commence par l'articulation maxillaire, l'articulation de la mandibule, puis les bras et les jambes en souffrent.

À propos, si une personne a les pieds plats, son risque de développer une arthrose augmente plusieurs fois, car le pied plat ne remplit pas pleinement la fonction de dépréciation. Il existe des situations où, dans une arthrite déjà commencée, une personne se blesse à nouveau ou ne traite pas les pieds plats. Ensuite, avec la participation de petits os dans le processus, l'arthrose se développe - l'arthrite, qui est plus difficile à traiter et plus difficile à traiter.

Les symptômes

Lorsque le corps développe un dysfonctionnement associé à la production de liquide synovial, les premiers symptômes de la maladie apparaissent. La maladie commence de manière aiguë, il y a une douleur dans la partie touchée. Ici, vous pouvez vous concentrer sur le fait que si du liquide s'accumule sous forme d'exsudat, il y a douleur, mobilité articulaire limitée et gonflement. Mais si le contenu purulent s'accumule, comme c'est le cas pour les maladies infectieuses, des signes d'intoxication s'ajoutent à ces symptômes. La température corporelle augmente, une hyperémie cutanée se produit autour des zones touchées, la faiblesse augmente.

L'apparition de l'arthrite aiguë se caractérise par une douleur intense au pied ou à la cheville, tandis qu'un gonflement est noté. En raison du fait qu'il y a violation de la nutrition de l'articulation, la peau commence à rougir, alors que les mouvements du pied sont limités. Il devient difficile pour une personne de marcher.

La maladie se présente sous deux formes: la monoarthrite, qui affecte une jambe et une articulation. La deuxième forme est la polyarthrite, lorsque plusieurs articulations sont impliquées dans le processus pathologique.

Il existe un autre signe spécifique d'arthrite: la raideur après une nuit ou une longue immobilisation. Mais lorsqu'une personne se "disperse", les symptômes sont étouffés, mais ils s'aggravent à nouveau après le chargement. Si vous ne recevez pas de traitement contre l'arthrite en temps voulu, une personne peut être menacée de son incapacité de se déplacer de manière autonome, en particulier avec la polyarthrite. Dans de tels cas, les analgésiques conventionnels contre la douleur ne réussiront pas.

L'arthrite des doigts et de la cheville est dangereuse, car un dysfonctionnement dû à une pathologie conduit non seulement à une inflammation, mais également à la destruction du tissu cartilagineux. Cela augmente le risque de développer une arthrose de la cheville, des articulations des doigts. Parmi les complications peuvent encore être distingués bursite, périarthrite de la cheville, des doigts.

Diagnostics

Avant de commencer le traitement, vous devez examiner attentivement les zones du pied touchées. Au cours de l’examen, l’attention est portée non seulement aux articulations elles-mêmes, mais également à l’état du corps dans son ensemble. Une attention particulière est requise pour les patients dans lesquels des groupes d'articulations sont affectés (inflammation du pied, des genoux, de l'articulation mandibulaire). Dans de tels cas, la cause de la maladie peut être une maladie systémique, une infection.

Pour étudier le pied, une radiographie, une IRM est prescrite, et pour éliminer les comorbidités, des analyses de sang et d'urine doivent être effectuées. En cas de rhumatisme, d'infections, d'un changement dans la formule des leucocytes, les indicateurs de la VS augmentent. Avec la goutte, les indicateurs de l'analyse biochimique du sang évoluent.

Traitement

Une fois que la cause de la lésion articulaire est établie, le traitement est prescrit dans deux directions. La première direction a pour but d’améliorer l’état de santé et de réduire l’inflammation. À cette fin, un médicament est sélectionné dans le groupe des AINS - il peut s’agir du diclofénac, de l’ibuprofène, de Nise et du Meloxicam. En cas de douleur intense, une combinaison d’AINS et de relaxants musculaires a un effet cicatrisant. Si nécessaire, le traitement de l'arthrose est effectué, à cet effet, des chondroprotecteurs sont ajoutés à l'algorithme général. Traitement de l'arthrose - L'arthrite est basée sur une combinaison de traitements pour l'arthrite et l'arthrose, bien qu'ils soient quelque peu similaires.

Le moyen traditionnel de soulager la douleur intense est de bloquer les hormones. Pour le blocus, on choisit de plus en plus un outil tel que Diprospan. Par ailleurs, le traitement hormonal est également indiqué pour les rhumatismes. De plus, en cas de rhumatisme, des immunosuppresseurs, des cytostatiques et des médicaments à base d'or sont prescrits, en particulier lorsque la maladie est grave, par exemple en cas de lésion de l'articulation mandibulaire, des os du bassin, de la ceinture scapulaire et du pied.

En cas d'accumulation de sang, de pus ou d'exsudat, le médecin peut percer l'articulation et, si nécessaire, prescrire des antibiotiques pour prévenir toute infection ultérieure. Le traitement de l'arthrite de la cheville et du pied comprend la physiothérapie, qui doit être combinée à des exercices. Avec l'arthrite, les procédures de thérapie par aimant, diadynamiques, amplipulse, paraffine sont prescrites. Pendant la période de rééducation, vous devrez suivre un cours de massage. Nous ne devons pas oublier une nutrition adéquate, en maintenant le corps avec des vitamines et des minéraux, en particulier du calcium.

Le traitement des articulations du pied et des remèdes populaires à la cheville est uniquement effectué en complément du traitement principal. Le traitement avec des remèdes populaires comprend la pomme de terre, des compresses d'ail, des bains aux herbes, des infusions et des décoctions. Avec une forte destruction de l'articulation peut nécessiter un traitement chirurgical.

Nous comprenons quoi faire et comment traiter la douleur dans les articulations des pieds?

Les patients se plaignent souvent de douleurs à la cheville et au haut du pied. Faire un diagnostic correct est difficile. La raison en est qu’il existe une grande variété de maladies dans lesquelles la cheville et le haut du pied font mal.

Les douleurs articulaires nuisent à la qualité de vie des patients.

Bursite

Description de la maladie

Bursite des articulations des pieds: processus inflammatoire dans les poches périarticulaires. Le plus souvent, cette maladie est enregistrée chez les athlètes professionnels. Dans cette condition, les articulations des pieds font mal.

Irina Martynova. Elle est diplômée de l'Université de médecine de l'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire en clinique et neurologue à l'hôpital polyclinique de Moscou. Posez une question >>

Nature de la douleur

Les douleurs aiguës dans les articulations sont caractéristiques de la bursite, elles sont particulièrement prononcées lors de la rotation de la cheville. À la palpation de la région articulaire, la douleur est exacerbée.

Autres symptômes

En plus de la douleur, il y a un gonflement, une hyperémie de la peau dans l'articulation, une hyperthermie, l'amplitude de mouvement est limitée. Le syndrome douloureux potentialise l'hypertonus musculaire.

Pour obtenir de l'aide, vous devez contacter un traumatologue.

Diagnostics

  • IRM, échographie: évaluation de l'état des tissus mous.
  • Radiographie, tomodensitométrie: pour exclure les blessures traumatiques.

Traitement

  • immobilisation de l'articulation de bandages élastiques,
  • anesthésie
  • physiothérapie: thérapie par irradiation ultraviolette, électrophorèse, thérapie par ondes de choc, thérapie à la paraffine,
  • massage

L'ostéoporose

Description

L'ostéoporose est une pathologie systémique du système musculo-squelettique se manifestant par une diminution de la masse osseuse.

Rhumatologue - Polyclinique de la ville, Moscou. Éducation: l'IBPN doit son nom à V.Nasonova de l'Académie de médecine d'État d'Astrakhan.

Nature de la douleur

Le processus se caractérise par des accès de douleur aiguë dus à des fractures dues à la grande fragilité du tissu osseux. La palpation accentue la douleur généralisée dans les os qui forment l'articulation de la cheville et les petites articulations du pied. La douleur permanente permanente s'explique facilement par les déformations constamment progressives des articulations.

Autres symptômes

À mesure que le processus pathologique se développe, des difficultés d’exécution des mouvements sont constatées. Le patient se fatigue rapidement, incapable de supporter un effort physique prolongé. Si vous présentez l'un des symptômes ci-dessus, demandez de l'aide au service des urgences.

  • Rayon X: densité osseuse réduite, arthrophie observée.
  • Densitométrie osseuse: évaluation de la densité osseuse due aux minéraux à l'aide d'instruments radiographiques.
  • Densitométrie à ultrasons: évaluation de la résistance des tissus.

Traitement

  • agents réduisant la résorption (calcitonine),
  • activateurs de la formation osseuse (fluor, somatotropine),
  • vitamines du groupe D,
  • ostéogenone
  • aliments riches en calcium et phosphore,
  • AINS
  • analgésiques,
  • relaxants musculaires.

Ligamentite

Description de la maladie

Sous ligamentite, on entend une inflammation de l'appareil ligamentaire. La cause est une blessure ou une infection.

Nature de la douleur

Il y a une douleur modérée dans la région des ligaments endommagés.

Des sensations douloureuses apparaissent lorsque vous vous déplacez.

Autres symptômes

  • haut niveau de sensibilité dans le domaine de l'articulation,
  • contractures,
  • limitation de mouvement,
  • paresthésies, muet dans les orteils,
  • gonflement dans la zone d'articulation.

Diagnostics

  • Examen externe de la zone d'articulation, évaluation du volume des mouvements effectués.
  • Examen aux rayons X: diagnostic différentiel.
  • IRM, échographie: évaluation de l'appareil ligamentaire.

Traitement

  • immobilisation commune,
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, diclofénac),
  • physiothérapie (électrothérapie, thérapie UHF, phonophorèse, bains de paraffine),
  • massage,
  • Thérapie d'exercice.

La ligamentose

Description de la maladie

Pathologie des ligaments des articulations du pied de nature dégénérative-dystrophique. Le processus a un courant chronique. L’essence du processus pathologique est que le tissu cartilagineux fibreux, qui fait partie des ligaments, se développe, puis commence à absorber les sels de calcium et à se calcifier.

Nature de la douleur

Les patients se plaignent de douleurs aiguës aux articulations des pieds. Les sentiments s'intensifient à mesure que le processus progresse.

L'exercice exacerbe la douleur.

Autres symptômes

Un œdème se développe progressivement dans la zone touchée. Il peut y avoir une hyperémie modérée de la peau. La température au-dessus du joint peut être élevée.

Diagnostics

  • IRM, échographie: visualisation des signes d'inflammation de l'appareil ligamentaire.
  • Examen aux rayons X: réalisé pour exclure d'autres pathologies présentant un tableau clinique similaire (traumatisme, arthrite, arthrose).

Traitement

  • immobilisation des membres,
  • exclusion de l'activité physique
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de comprimés et de pommades (diclofénac, nise),
  • physiothérapie (électrothérapie, thérapie UHF, phonophorèse, bains de paraffine),
  • massage,
  • Thérapie d'exercice.

Arthrose

Description de la maladie

L'arthrose doit être comprise comme un processus de dégénérescence lente du cartilage articulaire. À mesure que le processus se développe, les os et les tissus mous rejoignent la clinique.

Nature de la douleur

Les patients se plaignent de douleurs dans les articulations. La douleur est caractérisée par la sévérité, avec le passage du processus, il y a des restrictions dans la gamme des mouvements. L'activité physique augmente la douleur tandis qu'au repos elle diminue. Aux dernières étapes du processus, le patient ressent une douleur insupportable.

Autres symptômes

L'amplitude des mouvements est réduite, lorsqu'il est activé, un craquement se fait entendre dans les articulations. L'articulation est augmentée en raison du gonflement croissant des tissus mous. Progressivement, l'articulation subit des déformations, le nombre d'ostéophytes augmente. Pour obtenir des conseils, vous devriez contacter un spécialiste en traumatologie.

Diagnostics

  • Rayon X: espace articulaire réduit, ostéophytes observés, sclérose en plaques.
  • Échographie et IRM: évaluation de l'intégrité de la capsule articulaire, appareil ligamentaire.

Traitement

  • déchargement articulaire, traction (extension),
  • analgésiques,
  • AINS (diclofénac, ibuprofène),
  • physiothérapie (électrophorèse, traitement courant, irradiation ultraviolette),
  • Thérapie d'exercice,
  • artiloridis,
  • mise en place de l'endoprothèse.

L'arthrite

Description de la maladie

Sous l'arthrite articulaire du pied comprendre l'inflammation des articulations, pour laquelle il existe un certain nombre de déclencheur. Un inconvénient important de cette pathologie est qu’il n’est pas possible de remédier définitivement à cette pathologie, on ne peut qu’arrêter les symptômes.

Causes de l'arthrite:

  • rhumatisme articulaire aigu,
  • des blessures
  • les infections,
  • lésion goutteuse
  • diabète sucré
  • invasions helminthiques,
  • lésion syphilitique.

Nature de la douleur

Douleur dans les articulations du pied gémissant caractère, constant. La douleur peut être si forte qu'il existe un bloc d'articulations (incapacité à effectuer le mouvement).

L'évolution de l'arthrite en forme de vague détermine l'apparition de la douleur uniquement lors d'exacerbations.

Autres symptômes

Dans la région des articulations du pied est visible gonflement, hyperémie de la peau, hyperthermie. Au cours du développement du processus, les articulations sont déformées, des contractures se produisent. Il est nécessaire de recourir à une consultation qualifiée d'un rhumatologue.

Diagnostics

  • CBC: leucocytose, décalage des leucocytes à gauche, augmentation de la VS, protéine C-réactive, marqueurs rhumatoïdes.
  • IRM, TDM, rayons X: détermination du degré de dégénérescence des articulations.

Traitement

Que faire si le pied fait mal?

  • AINS (diclofénac, ibuprofène),
  • injection de corticostéroïdes dans l'articulation,
  • ponction commune,
  • sulfate de chondroïtine, sulfate de glucosamine,
  • physiothérapie (électrophorèse, magnétophorèse, application de paraffine),
  • Thérapie d'exercice.

Étirement

Description

Les athlètes professionnels souffrent souvent d’entorses. La traumatisation se produit pendant l'entraînement avec la condition de charge inadéquate.

La douleur dans le pied survient lors de l’étirement des ligaments de la cheville.

Nature de la douleur

Le symptôme principal est une douleur vive et lancinante qui survient immédiatement après une blessure.

Autres symptômes

Dans la région de l'articulation du pied, un œdème local, un hématome sous-cutané apparaît. Le patient éprouve des restrictions de mouvement, incapable de marcher.

Diagnostics

  • Échographie, IRM: évaluation des lésions ligamentaires.
  • Rayon X: réalisé pour exclure une fracture.

Traitement

  • immobilisation avec une longue bandelette ou un bandage élastique,
  • fournir du repos,
  • analgésiques,
  • AINS (diclofénac, nise).

Luxation

Description de la maladie

Lorsque la dislocation de la configuration conjointe est brisée.

Cela conduit à la sortie de la capsule articulaire de son contenu.

Nature de la douleur

La douleur a une nature et une intensité prononcées. Lorsque vous essayez d'activer la douleur peut être insupportable.

Autres symptômes

Le joint est fixé. Le patient fixe le pied en position forcée. La jambe semble visuellement un peu plus longue que la santé. Il est nécessaire de contacter un traumatologue.

Diagnostics

  • Rayon X: visualisation de la luxation, exclusion des fractures concomitantes.
  • Echographie, IRM: évaluation des tissus mous.

Traitement

  • Réduction fermée de la luxation sous anesthésie.
  • Réduction ouverte de la luxation avec l'ouverture de la capsule articulaire.
  • Traitement fonctionnel: est effectué pour les patients âgés, l'immobilisation du pied, l'analgésie, la thérapie d'exercice, massage sont effectués.

Hématomes

Description

Les hématomes sont l'une des blessures les plus courantes.

Le mécanisme de leur apparence sont considérés comme des coups.

Nature de la douleur

Le syndrome douloureux survient lorsque vous appuyez sur la zone meurtrie. Une douleur modérée peut survenir sans et sans pression.

Autres symptômes

Œdème local, rougeur de la peau, hématome dans la zone meurtrie. Des dommages aux tissus mous peuvent survenir.

Diagnostics

Rayon X, scanner: élimination de l'entorse, de la luxation ou de la fracture.

Traitement

La finitude est conseillé de rester au repos. Après avoir frappé, vous devez immédiatement appliquer de la glace sur le site de la blessure. Comment correctement dans les 10-14 jours l'hématome disparaît indépendamment. Pour accélérer la régénération, vous pouvez utiliser la pommade Troxevasin.

Si le tissu mou est endommagé, la plaie doit être traitée avec une solution antiseptique.

Fracture

Description

La fracture est une violation de l'intégrité de l'os. Les fractures du pied résultent le plus souvent de catatraumatisme (chute d'une hauteur), d'un accident.

Nature de la douleur

Une douleur forte, aiguë, dans le pied avec l'impossibilité d'activation.

Autres symptômes

Crepitus, trouble du mouvement, difformité des membres, œdème, hyperémie, hématome sont caractéristiques.

Diagnostics

Radiographie: sur la photo, ligne de fracture, déplacement de fragments osseux.

Traitement

  • Repositionner les fragments d'os sous anesthésie locale.
  • Traitement conservateur avec attelle en plâtre.

Comment enlever la douleur?

Que faire et comment traiter si les articulations du pied vous font mal? Le soulagement de la douleur est obtenu avec l’aide d’analgésiques (par exemple, le cétonal) et d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (nise, ibuprofène) sous différentes formes posologiques.

Il est nécessaire de réduire la charge sur le pied, si nécessaire d'immobiliser l'articulation.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante